Vous êtes sur la page 1sur 4

Mécanique des sols MDSII chapitre 2

Chapitre 2: Les contraintes dans les sols

1. Notion de contrainte dans un sol

Soit M un point appartient à une facette.

Les forces agissantes sur ce point est définie par le vecteur force ƒ =σ n +τ i ƒ
σ
n : vecteur unitaire normal sortant de la facette Section S

 i : vecteur unitaire tangent


M τ
σ : la contrainte normale

τ : la contrainte tangentielle (de cisaillement).

2. Etat de contrainte dans un plan différent de facettes principales.

Soit P1 et P3 sont les plans (facettes) principaux ou les contraintes sont normales (les contraintes
tangentielles sont égales à 0).

Ɵ est l’angle que fait la facette AB avec le plan P 1.

P1

Ɵ σds

A τds σ nds

σ 1ds cosƟ o

B P3

n σ 3ds sinƟ x

Projection des forces sur on : σn-σ1 cos2Ɵ –σ2 sin2Ɵ=0

Projection des forces sur ox : τ+ σ1 cosƟ sinƟ- σ3 cosƟ sinƟ=0

Sin2Ɵ=2 cosƟ sinƟ et cos2Ɵ= cos2Ɵ- sin2Ɵ.

σ 1 +σ 3 σ 1−σ 3
D’où : σ n= + cos 2θ
2 2

−σ 1−σ 3
τ= sin 2θ
2

σ 1 : la contraintes principale maximale(majeure)

σ 3 : la contraintes principale minimale (mineure)

MANSOURI OUAHIBA Page 1


Mécanique des sols MDSII chapitre 2

σ1> σ3

 Cercle de Mohr

τ M 2Ɵ

o σ3 σn σ1 σ

le point M est définie par l’état de contrainte (σ n,τ)

Ɵ est l’orientation de la facette ou M appartient par rapport à un plan principal.

Le plan (ou facette) est dit principal s’il est sollicité par une contrainte normale σ 1 ou σ3 et la
contrainte tangentielle est égale à 0.

 Convention de signe
1. Ɵ est positif s’il tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.
2. σ est positive si elle est de compression.
3. σ est négative si elle est de traction.

3.Tenseur de contraintes

L’état de contrainte en un point M d’un milieu continu de sol peut être décrit par un tenseur de
contraintes au point considéré.

- sur une base orthonormée

σ x τ xy τ xz

[ ]
τ yx σ y τ yz
τ zx τ zy σ z

- sur une base orthonormée suivant les directions principales

σ1 0 0

[ ]
0 σ2 0
0 0 σ3

4. Contrainte totale, contrainte effective ( Relation de Terzaghi)

MANSOURI OUAHIBA Page 2


Mécanique des sols MDSII chapitre 2

- Si on a un milieu composé de squelette et de l’eau, sur toute facette s’exerce une contrainte
normale σ et une contrainte tangentielle notée τ appelées contraintes totales.
- La pression exercée par l’eau sur un point M est appelée pression interstitielle et notée U.
- Dans un squelette solide (sol sans eau) s’exerce une contrainte normale notée σ’ et une
contrainte tangentielle notée τ’ appelées contraintes effectives.
La relation de Terzaghi : σ=σ’+U
τ=τ’
4.1. Sol indéfini à surface horizontale

Soit un sol à surface horizontale soumis à son poids propre seulement.

O x

σz
M

Z
σ z=γ . z+ cste
Tant que la surface n’est pas chargée donc la constante est égale à 0.
σ z=γ . z
Si la pression d’eau existe :
U =γ w . z w

 Dans le cas des sols lités :


n
σ z= ∑ γ i . d i
i=1

γ1 d1

γ2 d2

γn dn

4.2.Exemple de calcul de contraintes

Soit un sol indéfini à surface horizontale submergée, l’eau étant à la hauteur H au-dessus du sol.

A la profondeur z, la contrainte totale verticale à pour valeur :

γ z=Hγ w +γ . z

MANSOURI OUAHIBA Page 3


Mécanique des sols MDSII chapitre 2

γ :poids volumique du sol

γz - U = γ 'z

eau H H γ w Hγ w

sol Z

( H + z)γ w γ ' z ( H + z ) γ w γ ' z

la pression d’eau est U =( H + z )γ w

donc la contrainte effective : σ ' z =σ z−U =( γ ¿ ¿ z−γ w )z=γ ' . z ¿ .

Remarque :

L’expression U =z . γ w (pression d’eau) n’est valable que pour un sol sans écoulement.

5. Calcul des contraintes horizontales

- Si le sol est considéré comme élastique et au repos : σ ' h=K 0 . σ ' v

Avec : σ ' v =σ ' z , K 0=1−sin ∅  : c’est le coefficient des poussées des terres au repos.

- Si le sol est en mouvement : σ h=K . σ ' v −2 c √ K

Avec : σ ' v =σ ' z , k =tan2 ¿) : c’est le coefficient des poussées des terres au mouvement.

∅ : l’angle de frottement interne du sol.

C : la cohésion du sol.

La relation de Terzaghi : σ ' h=σ h−U .

MANSOURI OUAHIBA Page 4

Vous aimerez peut-être aussi