Vous êtes sur la page 1sur 20

L’ETAT SOLIDE

LES SOLIDES CRISTALLINS

L’état gazeux (désordre des atomes)

L’état liquide (désordre des atomes)

La matière L’état fluide (n’a pas de forme propre)

Les solides amorphes (désordre des atomes)


L’état solide
Les solides cristallisés (ordre des atomes)

La propriété essentielle de la matière solide cristallisée c’est la périodicité

Définitions :

1°) CRISTAL : est une matière à l’état solide, où l’atome ou le groupement


d’atomes qui le constitue se reproduise de façon périodique dans les trois
dimensions de l’espace.

2°) RESEAU CRISTALLIN : c’est un arrangement régulier et périodique


d’atomes d’ions ou de molécules retenus par des forces.

Selon la nature des liaisons qui maintiennent le réseau cristallin on


distingue 4 types de solides :

 Les solides cristallins métalliques


 Les solides cristallins ioniques
 Les solides cristallins covalents
 Les solides cristallins moléculaires
3°) NŒUD : c’est la position occupée par une particule dans le réseau
cristallin (les points où sont logés les atomes, les ions ou les molécules)

4°) MOTIF  (Groupement Formulaire) : un motif peut être un atome, un ion


ou une molécule.
5°) MAILLE ELEMENTAIRE : c’est la plus petite entité qui permet de
retrouver le réseau cristallin en entier par des opérations de transitions. Elle
corresponde à un parallélépipède défini par les paramètres a, b, c et les angles ,
 et . c

  b

a
6°) LES SYSTEMES CRISTALLINS : les différentes possibilités pour
choisir les paramètres a, b, c et les angles ,  et  d’une maille génèrent 7
systèmes cristallins :

Système cristallin Paramètres

Triclinique a ≠ b≠ c ;  ≠  ≠ 

Monoclinique a ≠ b≠ c ;  = =90° ;  ≠ 90°

Orthorhombique a ≠ b≠ c ;  =  =  = 90°

Quadratique a = b≠ c ;  =  =  = 90

Hexagonal a = b≠ c ;  =  = 90°;  = 120°

Rhomboédrique a = b= c ;  =  =  ≠ 90°

Cubique a = b = c ;  =  =  = 90°

7°) COORDINENCE : C’est le nombre d’atomes (ou ions de signe opposé),


les plus proche voisins de l’atome (ou ions) centrale.

x y z
8°) COORDONNEES REDUITES : Ce sont les nombres  , , 
a b c
qui
représentent les coordonnées d’un atome ou d’un ion au sein de la maille.

9°) SITE : Est une cavité où vient se loger un atome ou un ion.


LES SOLIDES METALLIQUES 

Les solides métalliques, sont les solides qui présentent des liaisons dont
les électrons mis en jeu appartiennent à l’ensemble des atomes. C'est-à-dire que
les électrons sont délocalisés. Ladite liaison est appelée liaison métallique.

On considère les atomes comme des sphères rigides de rayon R.

Les atomes métalliques s’arrangent régulièrement et périodique de


différentes façons :

- L’empilement semi-compact :

La première couche A

1 2

3 4

La seconde couche pourra s’empiler de deux façons différentes :

 Identique à la couche A (La succession étant …..AAAAAA…. )

Forme éclatée

CUBIQUE SIMPLE (CS)


 La seconde couche B vient se mettre dans les cavités 1, 2, 3 et 4.

Couche A

1 2
couche B

3 4

La succession étant ABABABABAB……….

Forme éclatée

CUBIQUE CENTRE (CC)


- L’empilement compact :

Dans ce cas les sphères rigides s’arrangent selon un maximum de


compacité.

La première couche A :

Une sphère quelconque est ainsi tangente à 6 sphères identiques en


laissant entre elles six cavités 1, 2, 3, 4, 5 et 6.

1 3

4
6

5
La seconde couche B :

Afin de minimiser le volume occupé dans l’espace, la couche B va se


placer dans les cavités 1, 3, 5 ou 2, 4, 6.

couche A couche B

La troisième couche pourra s’empiler de deux façons différentes :

 Soit qu’elle se place d’une façon identique à la première. Cela engendre


une succession continue de couches selon la séquence
…..ABABABAB…..

Forme éclatée
HEXAGONAL COMPACT
 Soit qu’elle vient occuper les verticales des centres de gravité des trois
cavités restées libres lors du remplissage de la couche B. Elle constitue
ainsi la couche C. La séquence d’empilement s’écrit cette fois …
ABCABCABC…….

Forme éclatée

CUBIQUE A FACE CENTREE


ETUDE DES RESEAUX CRISTALLINS
(CUBIQUE SIMPLE, CUBIQUE CENTRE, CUBIQUE A FACES
CENTREES ET HEXAGONAL COMPACT)

Pour une étude complète il faut :

1°) Représenter en perspective la maille élémentaire.

2°) Retrouver les plans de plus grande compacité des atomes.

3°) Déterminer la coordinence des atomes.

4°) Donner les coordonnées réduites des atomes.

5°) Donner les coordonnées réduites des sites possibles.

6°) Déterminer le nombre de motif par maille.

7°) Calculer la densité.

8°) Donner la projection de la maille dans le plan xoy.

9°) Etablir la relation entre le rayon atomique R et les paramètres de la maille.

10°) Calculer la valeur du rayon atomique R.

11°) Calculer le taux de compacité.


CUBIQUE SIMPLE

1°) Représenter en perspective la maille élémentaire.

CUBIQUE SIMPLE (CS)

2°) Retrouver les plans de plus grande compacité des atomes.

3°) Déterminer la coordinence des atomes.

Chaque atome est entouré par six autres atomes voisins donc
[Atome] = 6

4°) Donner les coordonnées réduites des atomes.

Les atomes occupent uniquement les sommets de la maille donc


(x y z)=(0 0 0)
5°) Donner les coordonnées réduites des sites possibles.

Il existe un site entouré par huit atomes et qui se trouve au centre de la maille
c’est un site cubique de coordonnées réduites (1/2 1/2 1/2)

6°) Déterminer le nombre de motif par maille.

Chaque sommet est commun à huit mailles élémentaires donc


n = 8  1/8 = 1 atome par maille

7°) Calculer la densité.


n  M gcm-3

N V
n = 1 atome par maille,
M = masse atomique du métal (gramme /mole)
N = 6.023 1023 = nombre d’Avogadro
V = volume de la maille = a3 (cm-3)

8°) Donner la projection de la maille dans le plan xoy.


(0, 1) (0, 1) y

(0, 1) (0, 1)

x
9°) Etablir la relation entre le rayon atomique R et le paramètre de la maille a.

Donc a = 2R

10°) Calculer la valeur du rayon atomique R. a = 2R donc R = a/2


11°) Calculer le taux de compacité ( = densité de remplissage).
Elle est définit par le rapport :

Volume occupé par tous les atomes de la maille


= 100
Volume total de la maille

n  4/3R3
= 100 or a = 2R et n = 1
3
a

D’où  = 52.36%
CUBIQUE CENTRE

1°) Représenter en perspective la maille élémentaire.

La diagonale

CUBIQUE CENTRE (CC)

2°) Retrouver les plans de plus grande compacité des atomes.

Les atomes sont tangents selon la grande diagonale de la maille cubique.

3°) Déterminer la coordinence des atomes.

Chaque atome est entouré par huit autres atomes voisins donc
[atome] = 8

4°) Donner les coordonnées réduites des atomes.

Les huit sommets sont équivalents d’où une seule position : (0 0 0)


Le centre du cube a pour coordonnées réduites : (1/2 1/2 1/2 )

5°) Donner les coordonnées réduites des sites possibles.

Dans ce cas (cubique centré) il n’y’a pas de site vide.

6°) Déterminer le nombre de motif par maille.

Chaque sommet est compté pour 1/8 (81/8 = 1)


Le centre est compté pour 1 (11 = 1)
Donc n = 1 + 1 = 2 atomes par maille
7°) Calculer la densité.
nM gcm-3

N V
n = 2 atomes par maille,
M = masse atomique du métal (gramme /mole)
N = 6.023 1023 = nombre d’Avogadro
V = volume de la maille = a3 (cm-3)

8°) Donner la projection de la maille dans le plan xoy.

(0, 1) (0, 1) y

1/2

(0, 1) (0, 1)

x
9°) Etablir la relation entre le rayon atomique R et les paramètres de la maille.

a 3 = 4R la diagonale

10°) Calculer la valeur du rayon atomique R.


a 3
a 3 = 4R  R =
4
11°) Calculer le taux de compacité.
Elle est définit par le rapport :

Volume occupé par tous les atomes de la maille


= 100
Volume total de la maille

n  4/3R3
= 100 or a 3 = 4R et n = 2   = 68%
3
a
CUBIQUE A FACES CENTREES

1°) Représenter en perspective la maille élémentaire.

CUBIQUE A FACE CENTREE


2°) Retrouver les plans de plus grande compacité des atomes.

Les atomes sont tangents selon la grande diagonale de la maille cubique.

3°) Déterminer la coordinence des atomes.

Chaque atome est entouré par douze autres atomes voisins donc :
[Atome] = 12

4°) Donner les coordonnées réduites des atomes.

Les huits sommets sont équivalents d’où une seule position : (0 0 0)


Les centres des faces ont pour coordonnées réduites :
(1/2 1/2 0), (1/2 0 1/2 ), (0 1/2 1/2 ).
5°) Donner les coordonnées réduites des sites possibles.

 Site tétraédrique : c’est le centre d’un polyèdre à quatre faces dont les quatre
sommets sont occupés par quatre atomes tangents.

(1/4 1/4 1/4), (1/4 3/4 1/4), (3/4 1/4 1/4), (3/4 3/4 1/4),
(1/4 1/4 3/4), (1/4 3/4 3/4), (3/4 1/4 3/4), (3/4 3/4 3/4),

 Site octaédrique : c’est le centre d’un polyèdre à huit faces dont les six
sommets sont occupés par six atomes tangents.

(1/2 0 0), (0 1/2 0), (0 0 1/2)

6°) Déterminer le nombre de motif par maille.

Chaque sommet est compté pour 1/8 (81/8 = 1)


Chaque face est commune à deux mailles. Donc l’atome est compté pour 1/2
(61/2 = 3)
D’où n = 1 + 3 = 4 atome par maille

7°) Calculer la densité.


nM gcm-3

N V
n = 4 atomes par maille,
M = masse atomique du métal (gramme /mole)
N = 6.023 1023 = nombre d’Avogadro
V = volume de la maille = a3 (cm-3)

8°) Donner la projection de la maille dans le plan xoy.

(0, 1) 1/2 (0, 1) y

1/2 1/2
(0,1)
(0, 1) (0, 1)
1/2
x
9°) Etablir la relation entre le rayon atomique R et les paramètres de la maille.

Schéma d’une face :

a 2 = 4R

10°) Calculer la valeur du rayon atomique R.

a 2 = 4R 

R=a 2 /4

11°) Calculer le taux de compacité.

Elle est définit par le rapport :

Volume occupé par tous les atomes de la maille


= 100
Volume total de la maille

n  4/3R3
= 100 or a 2 = 4R et n = 4   = 74%
3
a
HEXAGONAL COMPACT

1°) Représenter en perspective la maille élémentaire. (Voir tableau)

2°) Retrouver les plans de plus grande compacité des atomes.

Selon la direction oz (succession ….ABABABABAB……)

3°) Déterminer la coordinence des atomes.

[Atome]=12

4°) Donner les coordonnées réduites des atomes.

Choisir la pseudo maille :


Les sommets de la pseudo maille : (000)
A l’intérieur de la pseudo maille : (1/3 2/3 1/2) ou (2/3 1/3 1/2)

5°) Donner les coordonnées réduites des sites possibles.

Les sites octaédriques :(2/3 1/3 1/4) et (2/3 1/3 3/4)


ou (1/3 2/3 1/4) et (1/3 2/3 3/4)

6°) Déterminer le nombre de motif par maille.

Maille hexagonale : n = 121/6 + 21/2 + 3 = 6


Pseudo maille : n = 6/3 = 2

7°) Donner la projection de la maille dans le plan xoy.

0,1 0,1

1/2

0,1 0,1
8°) Etablir la relation entre le rayon atomique R et les paramètres de la maille.

a = 2R donc R = a/2
Rapport c/a

Soit le tétraèdre régulier formé par les atomes ABCD (voir maille hexagonale)

A C

E F

AB = BC= AC = AD = CD = BD = a (paramètre de la maille)

FC = FB = a/2

DE = c/2

Dans le triangle AFC on a :

(AC)2 = (AF)2 + (FC)2 donc a2 = (AF)2 + (a/2)2


a
Donc : AF = 2
3

Dans le triangle ADE on a :

(AD)2 = (AE)2 + (ED)2 donc : a2 = (AE)2 + (c/2)2

2 3
Or: AE 
3
AF = a 3

3
Donc : a2 = (a 3
)2 + (c/2)2

a2 c2
a2 = +
3 4

c 8
Donc : a
= 3

Volume de la maille
Volume d’une pseudo maille :
   
V1  ( a  b ).c
3
V1 = abc sin 120 = a2c
2
8
Or c = a 3
Donc: V1 = a3 2

Volume de la maille :

V = 3 V1 = 3 a3 2

Or a = 2R

V = 24 R3 2

9°) Calculer la densité.


nM gcm-3

N V
n = 6 atomes par maille,
M = masse atomique du métal (gramme /mole)
N = 6.023 1023 = nombre d’Avogadro
V = volume de la maille hexagonale

10°) Calculer le taux de compacité.

Elle est définit par le rapport :

Volume occupé par tous les atomes de la maille


= 100
Volume total de la maille

n  4/3R3
= 100 or a = 2R et n = 6   = 74%
3
3 2 a