Vous êtes sur la page 1sur 2

Cumul d’emploi des fonctionnaires

(art. 25 de la loi n°83-634 du 13 juillet 1983 portant droit et obligations des fonctionnaires)
(D. 2007-658 du 2 mai 2007 pris en application de la loi)

Les dispositions suivantes sont applicables à tous les fonctionnaires. Attention : l’auteur n’a rien
mentionné sur les dispositions qui ne sont pas pertinentes pour lui. Il en manque donc !

Interdiction de principe des activités professionnelles lucratives (art. 25 I al 1)

Interdiction inconditionnelle de
Régime d’autorisation
Régime d’autorisation certaines activités privées
législative
(L art. 25 I al 2) :
- Libre gestion du - Reprise ou création d’entreprise : - Participation aux organes de
patrimoine privé dérogation ouverte pour deux ans direction de
et notamment prolongeable un an. Autorisation sociétés/associations à but
liberté de demandée au moins deux mois à l’avance à lucratif ;
détention des l’autorité hiérarchique, qui se prononce sur - Consultations/plaidoiries/expert
parts sociales et avis de la commission de déontologie (L art. ise contre une personne
droits attachés, 25 II 1°, D art. 11) ; publique, sauf au profit d’une
dont bénéfices (L - Dirigeant d’une société recruté sur personne publique ;
art. 25 III al 1) concours dans la fonction publique : - Prise d’intérêts dans une
- Liberté de dérogation ouverte pour un an entreprise soumise au contrôle
production des renouvelable une fois, sur avis de la de l’administration, si de nature
œuvres de l’esprit commission de déontologie (L art. 25 II 2°). à compromettre indépendance.
(L art. 25 III al. 2) ; - Activités accessoires compatibles avec les
- Enseignants, fonctions et qui n’affectent pas leur
personnel exercice (L art. 25 I dern. al.) : Autorisation
technique ou de l’autorité hiérarchique demandée au
scientifique, moins un mois à l’avance (D art. 5) :
personnes - Expertises ou consultations auprès
exerçant une d’une entreprise ;
activité - Enseignement et formations ;
artistique : - Travaux d’extrême urgence si péril
exercice des imminent ;
professions - Mission d’intérêt général
libérales qui
découlent de la Régime de déclaration
nature de leurs
fonctions (L art. - Fonctionnaires exerçant à moins de 70%
25 III al 3). d’un horaire complet (L art. 25 al. IV) :
déclaration préalable à l’autorité
hiérarchique, qui peut s’opposer à l’activité
si porte atteinte à indépendance,
fonctionnement normal du service ou sa
neutralité (D art. 15)

Sanctions

- Administratives : reversement des sommes trop perçues (L art. 25 V)


- Pénales :
- délit de prise illégale d’intérêts (art. 432-12 c. p.)
ème
- contravention de cumul illicite (5 classe, art. R8262-1 c. trav.) si emploi salarié
- Disciplinaires

© 2011, Romain Berrendonner


Cumul d’emploi des chercheurs

(Code de la recherche, article L413-1 et s., D 91-267 du 6 mars 1991, D 99-1081 du 20 décembre 1999, D 2001-125 du 6
février 2001, D 2007-611 du 26 avril 2007)

Champ d’application (art. L112-2) : tout fonctionnaire civil chargé d’une mission de recherche, notamment ceux qui
exercent dans EP enseignement supérieur, EP recherche EP santé, entreprises publiques, au moins un an d’ancienneté
(D 2001-125 art 3).

Régime d’autorisation
- Création d’entreprise dont l’objet est d’assurer la valorisation des travaux de recherche (art. L413-1 à L413-7).
o Conditions :
 L’entreprise doit assurer valorisation travaux ;
 Pas de limites de K, de droits de vote ;
 Possibilité être dirigeant ou associé.
o Architecture :Contrat de valorisation entre l’EP et l’entreprise conclu dans un délai défini par décret ;
o Effets :
 Pendant autorisation : détachement ou mise à disposition du fonctionnaire. Peut continuer
enseignement.
 Après : disponibilité, radiation des cadres, réintégration.
- Concours scientifique (art. L413-8) auprès d’une entreprise qui assure valorisation des travaux de recherche.
o Conditions :
 que l’entreprise assure la valorisation de travaux de recherche
 compatibilité avec plein emploi (20% du temps)
 Participation au K < 15% (D 2001-125 art 4)
o Architecture :
 Contrat de valorisation entre l’EP et l’entreprise conclu dans un délai défini par décret ;
 Convention de concours scientifique entre l’EP et l’entreprise conclu pour définir modalités de
coopération du chercheur, compatible avec plein emploi
o Modalités de contrôle :
 Information de la commission de déontologie pendant autorisation + 3 ans (L413-10) des contrats passés
entre entreprise et SP recherche.
- Participation au capital d’une entreprise existante (art. L 413-9)
o Conditions :
 49% du K ou 49% des droits de vote ;
 non exercice du contrôle public ou pas resp. de passation de contrats entre entreprise et SP recherche
dans les 5 dernière années ;
 Ne peut être ni dirigeant ni placé dans une position hiérarchique.
- Participation au CA ou cons. Surveillance d’une SA (art. L 413-12 et s.)
o Conditions :
 But doit être de favoriser la diffusion des résultats de la recherche publique ;
 Participation au K < 20% et droits de vote < 20%
 Pas d’autre rémunération que jetons de présence ;
 Incompatibilité avec concours scientifique ;
Modalité d’autorisation et de contrôle (L413-3)
- Autorisation : par le chef d’établissement après avis commission de déontologie. Refusée si :
o Préjudiciable au fonc. Norm. SP ;
o Indépendance, neutralité, dignité SP ;
o Prise d’intérêts porte atteinte au SP ;
- Durée : cinq ans renouvelables (source non trouvée)
- Modalités de contrôle :
o Information de la commission de déontologie pendant autorisation + 3 ans (L413-5, L413-10, L413-13) des D
2007-611 art 5) contrats passés entre entreprise et SP recherche.
o Information des revenus perçus par le fonctionnaire (en cas participation K entreprise existante) ;
o Plafonnement des revenus (D 99-1081)
- Sanctions :
o Possibilité de retrait de l’autorisation, ou de non renouvellement si conditions plus réunies ;
o Délai d’un an pour céder droits sociaux si ne peuvent plus être détenus
o Administratives et pénales comme précédemment.

© 2011, Romain Berrendonner