Vous êtes sur la page 1sur 2

La géothermie

La géothermie est l’exploitation de la chaleur stockée dans le sous-sol. L’utilisation


des ressources géothermales se décompose en deux grandes familles : la production
d’électricité et la production de chaleur. En fonction de la ressource, de la technique utilisée et
des besoins, les applications sont multiples. Le critère qui sert de guide pour bien cerner la
filière est la température. Ainsi, la géothermie est qualifiée de « haute énergie » (plus de
150°C), « moyenne énergie » (90 à 150°C), « basse énergie » (30 à 90°C) et « très basse
énergie » (moins de 30°C).
http://www.energies-renouvelables.org/energie_geothermie.asp

Les différentes filières de la géothermie


Qu’est-ce que la géothermie?
• Géothermie = exploitation de la chaleur terrestre
• Gradient géothermique
- 3°C/100 m dans le bassin de Paris
- plusieurs dizaines de °C dans certaines régions du globe essentiellement du à la
désintégration des éléments radioactifs (U, Th, K…) contenus dans les roches de la croûte
terrestre contribution de l’énergie solaire qui réchauffe les premiers mètres du sous-sol

• Géothermie haute énergie (température > 180 °C)


Permet de produire directement de l’électricité à partir de la vapeur d’eau contenue dans
certains aquifères
• Géothermie moyenne énergie (100 °C < température < 180 °C)
Permet de produire de l’électricité mais nécessite d’utiliser un fluide intermédiaire qui se
vaporise et entraîne la turbine
• Géothermie basse énergie (30 °C < température < 100 °C)
Chauffage urbain ou production d’eau chaude, chauffage de serres ou de piscines,
thermalisme
• Géothermie très basse énergie (température < 30 °C)
Exploitation de l’énergie contenue dans le sol ou dans les nappes d’eau souterraine peu
profondes pour couvrir des besoins en chaud et/ou en froid, en limitant la consommation
d’énergie traditionnelle
http://www.drire.gouv.fr/pays-de-la-
loire/Env/EA/EAd/13048_11415_presentationgeothermie.pdf

L'électricité géothermique

Dans le cas de la géothermie moyenne énergie, l’eau utilisée est sous la forme liquide
et maintenue sous pression pour lui éviter de bouillir.
Si la température de l’eau est inférieure à 140° C, on utilise en général un échangeur de
chaleur : l’eau réchauffe le liquide d’un circuit secondaire (par exemple un alcane léger) et le
porte à ébullition. C’est le gaz ainsi produit dans le circuit secondaire qui fera tourner une
turbine et produira l’électricité, avant d’être de nouveau liquéfié.

Si l’eau a une température plus élevée, on abaisse sa pression dans une enceinte prévue à cet
effet. Elle passe sous forme de vapeur, qu’on utilise pour actionner une turbine, comme dans
le cas de la géothermie haute énergie.
Dans le cas de la géothermie haute énergie, l’eau est utilisée sous forme de vapeur à haute
température. La vapeur est envoyée dans une turbine qui, en tournant, permet de produire de
l’électricité. En général, la vapeur d’eau est humide, c'est-à-dire qu’elle contient une fraction
d’eau sous forme liquide. Cette eau liquide doit être séparée avant l’envoi de la vapeur dans la
turbine. Dans les cas plus rares de vapeur sèche, on peut l’envoyer directement dans la
turbine, sans traitement particulier autre qu’une purification à la sortie du puits.
http://www.planete-energies.com/contenu/energies-renouvelables/geothermie/electricite-
geothermique.html

Définition de Les pompes à chaleur (PAC) :

• Principe = transfert d’énergie depuis une source froide (énergie du sous-sol) vers une source
chaude (installation de chauffage) au moyen d’un circuit fermé dans lequel circule un fluide
soumis à un cycle thermodynamique (succession d’états vapeur/liquide)
• Coefficient de performance (COP) :
Il caractérise les performances d’une PAC. Il correspond au rapport de l’énergie récupérée sur
l’énergie fournie et varie entre 3 et 4.
• Pompes à chaleur réversibles :
Il s’agit de pompes équipées d’un dispositif qui permet d’inverser le cycle du fluide
frigorigène. Elles permettent de rafraîchir de quelques degrés la température des logements où
elles sont installées.
http://www.drire.gouv.fr/pays-de-la-
loire/Env/EA/EAd/13048_11415_presentationgeothermie.pdf

Pompe à chaleur :

Une pompe à chaleur (PAC) est un dispositif thermodynamique permettant de


transférer la chaleur du milieu le plus froid (et donc le refroidir encore) vers le milieu le plus
chaud (et donc de le chauffer), alors que, naturellement, la chaleur se diffuse du plus chaud
vers le plus froid jusqu'à l'égalité des températures.

Le réfrigérateur est le système de PAC le plus connu. Le climatiseur est un autre


système de PAC courant. Les pompes à chaleur des climatisations sont parfois réversibles
contrairement aux réfrigérateurs. La sueur est une PAC rafraîchissante naturelle.

Mais le terme de « pompe à chaleur » s'est surtout diffusé pour désigner la pompe à
chaleur géothermique ou la pompe à chaleur air-eau, système de chauffage domestique
popularisé en France suite au premier choc pétrolier en 1973. Dans certains pays, dont la
France, des incitations fiscales soutiennent la diffusion de certains modèles de pompe à
chaleur air-eau. Ces systèmes regagnent en popularité depuis l'an 2000, notamment en raison
de l'augmentation du prix du pétrole et de préoccupations écologiques.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pompe_à_chaleur