Vous êtes sur la page 1sur 17

Chapitre 01

L’ENTREPRISE : Définitions
& caractéristiques
Définition
• Une entreprise est un groupement humain hiérarchisé qui met en
œuvre des moyens intellectuels, physiques et financiers pour
produire former, distribuer les richesses conformément à des buts
définis pour réaliser un profit.( déf : Economique)
• En plus de réaliser un profit, l’entreprise a pour objectif de
répondre aux questions fondamentales importantes de
l’économie :
- Que produire ?
-Quels sont les besoins du marché afin de les satisfaire ?
- Pour qui produire ?
-Quelle est la catégorie des consommateurs ayant exprimé le
besoin ?
- Comment produire ?
-Quelles matières employer, quelles techniques, quels
investissements, quelles personnes
Structures
-La structure hiérarchique (Fayol)
• Principe : Un subordonné ne reçoit d'ordre que d'un
homme, à qui il doit rendre compte.
• Exemple : Structure hiérarchique d'un régiment d'armée.
• Avantages :
Simplicité (tout est écrit).
Répartition claire des responsabilités.
Facilite le maintien de la discipline.
• Inconvénients :
Rigidité.
Lenteur de l'information.
Difficile à mettre en place (notamment dans un
environnement complexe).
Ne favorise pas la prise d'initiative.
Structures
-La structure fonctionnelle (Taylor)
• La structure fonctionnelle réside dans le principe de spécialisation.
Selon Taylor, il est impossible qu'un contremaître possède toutes et
toujours les connaissances nécessaires au bon fonctionnement des
opérations. Donc un subalterne ne doit pas avoir un seul chef, mais
plusieurs.
• Avantages :
Conseils à différents spécialistes.
Qualité d'exécution.
Rendement plus élevé.
• Inconvénients :
Risque de conflit.
Rigidité.
L'organisation perd en clarté.
Pouvoir dilué.
En cas d'erreur, difficulté pour retrouver la cause.
Structure respectant peu la nature humaine (l'exécutant n'a pas la
responsabilité de la connaissance)
Structures
-La structure divisionnelle
La division est basée sur les domaines d'activité.
Exemple : Produits, technique, distribution, type de
clients...
Chaque division dispose de ses ressources et est gérée
comme un système semi-autonome. Dans chaque
division, on peut trouver une structure fonctionnelle.
• Avantages :
Proximité des marchés entraînant une souplesse et
une capacité d'adaptation.
- Mais suppose :
Une polyvalence des responsables de divisions.
Un sommet assurant ses responsabilités.
Un système de contrôle de gestion et d'évaluation
Structures
- La structure Staff & Line
Cette structure est la fusion des deux modèles (le
modèle hiérarchique de FAYOL et le modèle fonctionnel
de TAYLOR) pour en supprimer les inconvénients
• Avantages:

-L'unicité de commandement est toujours conservée


-L'état major aidera le supérieur hiérarchique à prendre
des décisions surtout stratégiques.
• Limites:

-Parfois l'équipe de conseillers(Staff) entre en conflit


avec les opérationnels (line)
Principales fonctions
- Les grandes fonctions de l'entreprise
• Direction générale et stratégie.
• Recherche et développement technologique.
• Achats et Logistique
• Production et Ingénierie.
• Marketing.
• Ventes.
• Ressources humaines.
• Gestion financière.
• Contrôle et comptabilité.
• Administratif, juridique, fiscal.
• Infrastructure et sécurité.
• Systèmes d'information.
• Qualité / environnement.
L’entreprise en tant que système
- Qu'est-ce qu'un système ?

Un système peut être défini comme un ensemble composé


d’éléments en interaction permanente, organisé et ouvert sur
son environnement auquel il doit s’adapter en permanence
pour sa survie. Envisager une entreprise en tant que système
consiste à la considérer comme un ensemble organisé,
composé de différentes fonctions, services, individus en
permanente interaction, ayant tous des objectifs pouvant être
contradictoires.
• L’entreprise en tant que système est ouverte sur son
environnement externe, source de menaces à appréhender
mais aussi d’opportunités à saisir. L’entreprise doit s’y adapter
en permanence pour sa survie et son développement. Les
composantes de l’environnement sont très diversifiées :
technologie, social, culturel, juridique, économique, politique,
écologique, concurrence, clients, fournisseurs.
L’entreprise en tant que système
- On peut alors définir l’entreprise comme étant un système ayant les
caractéristiques suivantes :

• concret : constitué d’un ensemble d’éléments concrets (machines, terrain…)


mais aussi abstrait (une histoire, une culture)

• organisé : c'est-à-dire doté d’une structure de fonctionnement permettant


d’assurer la coordination des éléments du système.

• ouvert : donc en relation (flux entrants et sortants) avec son


environnement.

• finalisé : c'est-à-dire ayant un objectif qui nécessite la mise en place d’une


stratégie
• dynamique : en constante évolution, du fait entre autre des modifications
de son environnement.

• régulé : de manière à essayer d’atteindre constamment ses objectifs grâce à


la prise de décision
Les sous système entreprise
- Le système opérant :
• Il assure le fonctionnement du système global en réalisant la production physique des B & S.
• Il est relié à l'environnement par les flux externes et aux autres sous-systèmes par des flux
internes d'information.
• Son activité est contrôlée par le système de pilotage.

- Le système de pilotage (ou de décision) :

• Il assigne des objectifs à l'entreprise.


• Il analyse l'environnement et le fonctionnement interne de l'entreprise.
• Il contrôle l'exécution des tâches réalisées par le système opérant.
• Il assure la régulation du système global.
• Il est relié aux autres sous-systèmes par des flux d'informations internes.

- Le système d'information :

• Il alimente l'entreprise en information d'origine diverses, internes ou externes.


• Il est le point de passage obligé de toutes les informations de l'entreprise.
• Il mémorise les informations, les traite et les communique aux autres sous-systèmes
auxquels il est relié.
Les sous systèmes entreprise
Système d’information
• Définition :
----Développer en cours ---
Système d’information
• Rôle du SI
Fonctions d'un système d'information
1 Recueil de l’information
• Pour fonctionner, le système doit être alimenté. Les informations proviennent de différentes sources,
internes ou externes.

• Les sources externes proviennent de l’environnement du système. Il s’agit généralement de flux en


provenance des partenaires du systèmes (clients, fournisseurs, administrations…). De plus en plus,
l’entreprise doit être à l’écoute de son environnement pour anticiper les changements et adapter son
fonctionnement.
• Le développement des moyens de communication (internet en particulier) permet de trouver plus
facilement de l’information mais son exploitation reste délicate (qualité et fiabilité des informations).

• En interne, le système d’information doit être alimenté par les flux générés par les différents acteurs du
système. Ces flux résultent de l’activité du système : approvisionnements, production, gestion des
salariés, comptabilité, ventes…
• La plupart de ces flux sont parfaitement formalisés (existence de procédures bien définies) mais il existe
également des flux d’information informelle (climat social, savoir-faire non formalisés…) qui sont par
définition très difficiles à recueillir et à exploiter mais qui ont parfois beaucoup d’importance.
• Les informations jugées pertinentes pour l’organisation doivent être saisies.

• Cette opération est généralement onéreuse car elle nécessite souvent une intervention humaine.
Beaucoup d’efforts ont été déployés pour tenter d’automatiser le recueil d’informations (système en
temps réel, lecture optique, numérisation, robots d’analyse de contenus…).

• L’information est précieuse, vitale même pour les entreprises mais elle a aussi un coût.
Fonctions d'un système d'information
2 Mémorisation de l’information
• Une fois l’information saisie, il faut en assurer la pérennité, c’est à dire garantir
un stockage durable et fiable.
• Aujourd’hui, le support privilégié de l’information est constitué par les moyens
mis à disposition par les disques des ordinateurs (magnétiques ou optiques :
disques durs, Cédéroms, DVD, bandes et cassettes…) ; cependant, le papier
reste un support très utilisé en entreprise (conservation des archives papiers).

• Les informations stockées dans les ordinateurs le sont sous forme de fichier ou
organisés afin d’être plus facilement exploitables sous la forme d’une base de
données. Le système de gestion de bases de données (SGBD) est donc une
composante fondamentale d’un système d’information.
• Pour être exploitées dans une base de données, les informations doivent subir
une transformation car l’ordinateur ne sait stocker que des données. A
l’inverse, on doit être capable de reconstituer de l’information à partir des
données stockées dans la base.

• Le stockage de l’information nécessite de mettre en œuvre des moyens


importants et coûteux :
• ordinateurs, logiciels spécialisés, supports numériques, personnels, dispositifs
de sécurité…
Fonctions d'un système d'information
3 Traitement de l’information
• Pour être exploitable, l’information subit des
traitements. Là encore, les traitements peuvent
être manuels (c’est de moins en moins souvent
le cas) ou automatiques (réalisés par des
ordinateurs).
• Les principaux types de traitement consistent à
rechercher et à extraire de l’information,
consolider, comparer des information entre elles,
modifier, supprimer des informations ou en
produire de nouvelles par application de calculs
Fonctions d'un système d'information
4- Diffusion de l’information
• Pour être exploitée, l’information doit parvenir dans
les meilleurs délais à son destinataire.

• Les moyens de diffusion de l’information sont


multiples : support papier, forme orale et de plus en
plus souvent, utilisation de supports numériques qui
garantissent une vitesse de transmission optimale et
la possibilité de toucher un maximum
d’interlocuteurs. Ceci est d'autant plus vrai à l'heure
d'Internet et de l'interconnexion des systèmes
d'information