Vous êtes sur la page 1sur 182

III) PATHOLOGIE DES

OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ


ET EN BÉTON PRÉCONTRAINT
M. JARACHI

5ème année Génie Civil 1


GÉNÉRALITÉS

la réparation d’un ouvrage à un cout non négligeable.

Il faut que l’on puisse justifier l’utilité d’engager de


l’argent pour réparer un ouvrage.

Les réparations ne sont justifiée que pour des ouvrage


de grande importance.

Exemple les ponts

2
GÉNÉRALITÉS
Principes des couleurs de fissures selon leur gravité :

 Vert : très peu graves


 Violet ou marron : peu graves
 Bleu : assez graves
 Rouge : graves, voire très graves

3
1) PATHOLOGIE DES PONTS EN
BÉTON ARMÉ

4
PATHOLOGIE DES PONTS EN BA

a) Ponts à poutres sous chaussée


b) Pont dalle
c) Portique, pont cadre
d) Piles
e) Culées
f) Buses

5
a) PONTS À POUTRES

6
PONT À POUTRES

• Affaissement de coffrage •Tassement général de l’étaiement

• Défaut de réglage de l’étaiement •Insuffisance de résistance à la


flexion longitudinale
7
PONT À POUTRES

• Tassement de l’étaiement
• Mouvement d’un ou de plusieurs appuis
• Détérioration des appareils d’appui
8
PONT À POUTRES

Type III : Fissures


de flexion
(normales jusqu’à
0,3 mm, et
pathologiques au
delà de 0,6 mm)

Type IV : Fissures
d’effort tranchant
(Acceptables
jusqu’à 0,3 mm, et
pathologiques au
delà ou avec rejet)

9
PONT À POUTRES

10
PONT À POUTRES

11
PONT À POUTRES
Type I :
Fissures de
retrait
n’existant que
dans le talon
(fines et
réparties…)

Type II :
Fissures de
retrait
différentiel
entre âme et
talon
(espacées et
réparties…)

12
PONT À POUTRES

13
PONT À POUTRES

Type Va : absence ou insuffisance de cadres transversaux et/ou corrosion des armatures


Type Vb : insuffisance de couture des débords du talon sur l’âme

Type VI : insuffisance de couture des efforts de diffusion de la réaction d’appui


Type VII : poussée au vide au niveau des ancrages des armatures principales 14
PONT À POUTRES

Type VIII : insuffisance d’enrobage des armatures verticales, et corrosion des aciers
Type IX : Insuffisance d’enrobage des armatures longitudinales d’angle, et corrosion
15
PONT À POUTRES

16
PONT À POUTRES

17
PONT À POUTRES

18
PONT À POUTRES

19
PONT À POUTRES

20
PONT À POUTRES

Type XIa : Flexion transversale du hourdis ou retrait gêné du hourdis coulé en 2ème
phase
Type XIb : Insuffisance d’armatures transversales de couture et/ou retrait gêné
Type XII : Corrosion des aciers Délamination, feuilletage…. 21
PONT À POUTRES

22
PONT À POUTRES

23
PONT À POUTRES

Type XIII : retrait gêné de l’encorbellement coulé postérieurement à la poutre


Type XIV : flexion longitudinale de l’encorbellement

Type XV : oxydation des ancrages d’un équipement (Examiner la fixation) 24


PONT À POUTRES

Type XVI : fissures de flexion de l’entretoise,


Type XVII : éclatement du béton et corrosion des aciers de l’entretoise 25
PONT À POUTRES

Type XVIII : Fissures de


flexion longitudinale sur
appui intermédiaire ;
•Insuffisance de résistance
à la flexion si > 0,6 mm
•Mauvaise disposition
constructive avec
groupement des armatures
au droit des poutres…

26
PONT À POUTRES

Choc de véhicules…
27
PONT À POUTRES

28
PONT À POUTRES

29
PONT À POUTRES

30
b) PONT DALLE

31
PONT DALLE
Type I : Fissures de flexion
longitudinale de la dalle
(anormales si > 0,3 mm avec
espacement de 10 cm…)

Type II : Retrait longitudinal du béton


gêné par les coffrages

Type III : Fissure de reprise de


bétonnage, surtout dans le cas de
travées continues

32
PONT DALLE
Type IV : se rencontrent sur les ponts larges :
• retrait gêné
• insuffisance de résistance transversale ()
• tassement de l’étaiement

Type V : se rencontrent sur les ponts larges :


• insuffisance de résistance transversale
• gradient thermique

Type VI : se rencontrent sur les ponts larges :


•retrait gêné du béton sur les coffrages
•suivent les conduits d’élégissement….(dans
le cas de dalle élégie)

Type VII : retrait gêné du béton coulé en


deuxième phase

33
PONT DALLE

Fissures de type VI
34
PONT DALLE

Type VIII : insuffisance de résistance à la flexion longitudinale et/ou


tassement d’un ou de plusieurs appuis adjacents
Type IX : tassement de la pile
35
PONT DALLE

Fissures de type IX 36
PONT DALLE

Type X :
•si peu nombreuses et localisées : flexion transversale due à la
détérioration des appareils d’appui
37
•si plus nombreuses et réparties : retrait du béton gêné par les coffrages
PONT DALLE

Insuffisance de
résistance en flexion
des angles de la dalle

Insuffisance de
résistance à la flexion

38
PONT DALLE
Type 56 :
•si réparties et prenant
naissance à la racine de
l’encorbellement : retrait
gêné
•si situées au centre et
prenant naissance au
bord libre : flexion
longitudinale de la dalle

Type 57 :
Problème de diffusion de
la réaction d’appui,
insuffisance de frettes

39
c) PORTIQUE, PONT CADRE

40
PORTIQUE, PONT CADRE

Type I : retrait différentiel du piédroit par rapport à la semelle (jusqu’à 0,2 mm…)
Type II : Tassement de la zone centrale du piédroit (souvent unique et haute…)
Type III : flexion excessive du piédroit (accentuée par absence de drainage…) 41
PORTIQUE, PONT CADRE

Type IV : (unique et situé à l’angle inférieur du gousset


retrait différentiel entre piédroit et traverse et/ou flexion excessive
Type V : tassement des têtes de l’ouvrage (prolonge la fissure de la traverse…)
42
PORTIQUE, PONT CADRE

Type I : flexion longitudinale de la traverse


Type II : (souvent près des bords) flexion transversale excessive de la traverse
Type III : retrait gêné du béton au dessus de la reprise de bétonnage du gousset
43
PORTIQUE, PONT CADRE

44
PORTIQUE, PONT CADRE

45
PORTIQUE, PONT CADRE

Type I : retrait gêné du mur coulé sur la semelle (jusqu’à 0,2 mm…)
Type II : efforts de flexion excessif dans le plan du mur dus à un tassement
différentiel du sol
Type III : efforts de flexion excessif (apparaissant dans le cas où le mur est 46
appuyé en tête)
PORTIQUE, PONT CADRE

47
PORTIQUE, PONT CADRE

48
PORTIQUE, PONT CADRE

49
d) PILES

50
PILES MURS

Type I : Insuffisance de frettes


Type II : Retrait hydraulique ou thermique
Type III : Insuffisance des armatures de chaînage du mur en tête
Type IV : Insuffisance des armatures de chaînage et/ou efforts horizontaux trop
importants (surtout pour les piles-culées…)
Type V : Retrait gêné ou tassement du sol lié à une insuffisance de la semelle
51
Type VI : Reprise de bétonnage ou flexion excessive dans la pile
PILES COLONNES

Type I : Frettes insuffisantes


ou appareils d’appui trop
près du bord

Type II : Retrait hydraulique


ou thermique

Type III : Efforts de flexion


excessif dans le chevêtre
(Difficile de distinguer entre
types II et III)

52
PILES COLONNES

Type IV : Efforts excessifs de


flexion composée

Type V : Corrosion des aciers

Type VI : excès de
compression

53
PILES

54
PILE MARTEAU

Type I : insuffisance de frettes ou position des appareils d’appui trop près du bord
Type II : retrait hydraulique ou thermique

Type III : flexion du chevêtre (selon BA ou BP…)


55
PILE MARTEAU

56
PILE MARTEAU

57
PILE MARTEAU

Type IV : efforts de flexion


composée excessifs

Type V : reproduction de la
trame des armatures:
corrosion

Type VI : excès de
compression,

58
PILES

59
e) CULÉES

60
CULÉES (MUR DE FRONT)
Type IV : insuffisance
des armatures de
chaînage du mur

Type V :
•retrait gêné du mur
•tassement du sol de
fondation sous la
partie centrale de la
semelle
•insuffisance
d’armatures dans la
semelle

Type VI : flexion
excessive, souvent
accompagnée par une
absence de drainage
61
CULÉES (MUR GARDE-GRÈVE ET MURETS-CACHE)

Type IX : retrait du béton du mur garde-grève coulé postérieurement au chevêtre


Type X : effort de flexion anormal provoqué par l’about du tablier qui entre en
contact avec le mur garde-grève (ne pas confondre avec la reprise de bétonnage)
Type XI : effort de flexion anormal provoqué par l’about du tablier qui entre en
contact avec le muret-cache (ne pas confondre avec la reprise de bétonnage) 62
f) BUSES

63
BUSES

Type I : Insuffisance de
résistance à la flexion sous
l’effet de sollicitations
excessives

Type III :
•insuffisance de résistance
à la flexion sous l’effet de
sollicitations excessives
•point dur sous la buse
•problème de fondation
avec soulèvement

64
BUSES

Mouvement de joint de type A,


B, C ou D dû à :
•un défaut de pose
•un mouvement du sol
environnant
•un mouvement du sol de
fondation

 Risque de fuite de matériau


ou d’éclatement du béton dans
les zones en contact…

65
BUSES

66
BUSES

67
BUSES

Type II : retrait du béton, ou insuffisance de résistance à la flexion, ou


chargement dissymétrique…
Type VII : existence de points durs sur les articulations et/ou mouvement
d’appui lié à un désordre de fondation
Type IX : poussées dissymétriques du remblai de tête (le plus souvent sur
les ouvrages biais…) 68
BUSES

Type III :
•point dur sous le
radier
•« soulèvement » du
radier lié à un
problème de
fondation ou à un
sous-
dimensionnement de
celui-ci

69
BUSES
Type I : Insuffisance de
résistance à la flexion

Type III : Point dur ou


soulèvement du radier

Type IV : retrait du béton de


chaînage

Type V : tassement
différentiel entre deux
éléments de buse

Type VI : conditions d’appui


discontinues le long des
rotules

70
BUSES

71
BUSES

72
BUSES

73
BUSES

74
BUSES

75
BUSES

76
BUSES

77
g) PATHOLOGIE DES PONTS A
POUTRELLES ENROBÉES

78
PONT À POUTRELLES ENROBÉES
Piqûres de corrosion sur les
poutrelles

Corrosion généralisée des


poutrelles sans réduction de section
d’acier

79
PONT À POUTRELLES ENROBÉES
Corrosion localisée de poutrelles
avec concrétions

Corrosion des poutrelles


avec réduction d’épaisseur
et
désagrégation du béton sur
plus de 3 cm de profondeur

80
PONT À POUTRELLES ENROBÉES

Humidité généralisée avec


concrétions
et
corrosion des poutrelles

Concrétions
et
corrosion des poutrelles
avec réduction de section

81
PONT À POUTRELLES ENROBÉES

Eclatements du béton en intrados

Eclatements de béton avec


armatures apparentes et
corrosion des poutrelles

82
PONT À POUTRELLES ENROBÉES

83
PONT À POUTRELLES ENROBÉES
Fissures transversales
et
Fissures longitudinales

Fissures longitudinales
en intrados
(ferraillage transversal
insuffisant ou inexistant)

84
PONT À POUTRELLES ENROBÉES

Venues d’eau sur appui et coulures de corrosion

85
PONT À POUTRELLES ENROBÉES

Epaufrures du béton suite à chocs de véhicules


hors gabarit (acier des poutrelles entaillé)
86
2) PATHOLOGIE DES PONTS EN BÉTON
PRÉCONTRAINT

87
RAPPELS SUR PRÉ-TENSION ET
POST-TENSION

88
PRE - TENSION

89
PRE - TENSION

90
PRE - TENSION

91
PRE - TENSION

92
PRE - TENSION

93
POST - TENSION

94
POST - TENSION

95
POST - TENSION

96
PRE ET POST – TENSION :
DIFFÉRENCE D’ANCRAGE

97
PATHOLOGIE DES PONTS EN BP

 Ponts à poutres à fils adhérents (PRAD)


 Ponts à poutres précontraintes par post-tension (VIPP)
 Quelques problèmes de fonctionnement locaux
 Ponts à poutre caisson

98
PONTS À POUTRES À FILS
ADHÉRENTS

99
PONTS À POUTRES À FILS ADHÉRENTS

Type I : Fissures de flexion


Type II : Fissures d’effort tranchant
Type III : Excès de précontrainte non compensé par le poids propre avant
le coulage du hourdis 100
PONTS À POUTRES À FILS ADHÉRENTS

101
PONTS À POUTRES À FILS ADHÉRENTS

Etaiement de secours 102


PONTS À POUTRES À FILS ADHÉRENTS

Type IV : Retrait du béton gêné par les coffrages, accentué


par un étuvage excessif et/ou une mise en précontrainte
tardive

Type VI : Retrait du béton de l’âme gêné par les coffrages et/ou


insuffisance de couture entre l’âme et les membrures 103
PONTS À POUTRES À FILS ADHÉRENTS

Type V : Plusieurs causes possibles :


•Mise en précontrainte sur un béton trop jeune
•Insuffisance des armatures de couture
•Corrosion des armatures 104
PONTS À POUTRES À FILS ADHÉRENTS

Type 52 : Soulèvement de la pile ou flexion excessive des


travées (se voit à partir de la chaussée…)
105
PONTS À POUTRES À FILS ADHÉRENTS

Type VII : fluage ou poussée au vide trop grande, accentuée parfois


par l’absence d’armatures de liaison entre poutres et entretoise en
partie inférieure.
106
PONTS À POUTRES À FILS ADHÉRENTS

Fissure à la jonction entretoise-


poutre

107
PONTS À POUTRES À FILS ADHÉRENTS
Type IX : Oxydation
des armatures
longitudinales dans
les angles

Type 56 : Chocs de
PL (peut nécessiter
le remplacement de
la poutre…)

108
PONTS À POUTRES À FILS ADHÉRENTS

Corrosion des cadres d’une poutre 109


PONTS À POUTRES À FILS ADHÉRENTS

Type XI : Flexion de l’entretoise Type XII :


Flexion de l’entretoise
Type XIII : Effets de diffusion de la réaction d’appui
Type XIV : Oxydation des armatures passives
110
PONTS À POUTRES À FILS ADHÉRENTS

Fissures de flexion sur une entretoise 111


PONTS À POUTRES
PRÉCONTRAINTES PAR POST
TENSION

112
POUTRES EN POST TENSION

Insuffisance de précontrainte et/ou sollicitations plus


importantes que prévues…

113
POUTRES EN POST TENSION

(a) Effet des déformations différées de fluage


(b) Détérioration d’un ou de plusieurs appareils d’appui
114
(c) (d) (e) Mouvements d’appuis
POUTRES EN POST TENSION
Type I : Fissure de flexion

Type II : Fissure d’effort tranchant

Type III : Mauvais


positionnement de l’appareil
d’appui
115
POUTRES EN POST TENSION

116
POUTRES EN POST TENSION

117
POUTRES EN POST TENSION

Type IV : Contraintes de traction


excessives à la mise en tension
du câble liées à une insuffisance
d’armatures de diffusion des
efforts de précontrainte

Type v : compression excessive mal reprise par les cadres du talon,


118
et/ou corrosion du conduit de précontrainte et peut-être même du câble
POUTRES EN POST TENSION

119
POUTRES EN POST TENSION

120
POUTRES EN POST TENSION

121
POUTRES EN POST TENSION

122
POUTRES EN POST TENSION

123
POUTRES EN POST TENSION
Type VII : causes possibles :
•Cadres du talon insufisants
•Gel de l’eau dans les gaines
l’hiver
•Pression d’injection excessive
•Poussée due à l’expansion de la
rouille des armatures passives
•Poussée due à l’expansion de la
rouille des conduits

Type VIII : retrait gêné de l’âme lié à


une insuffisance d’armatures de
couture…

124
POUTRES EN POST TENSION

125
POUTRES EN POST TENSION

Type 8 : Décollements des cachetages des ancrages de


précontrainte
126
POUTRES EN POST TENSION

Type 22 : Décollements des cachetages des ancrages de


précontrainte transversale
Type XXI : Insuffisance de couture des efforts de diffusion
127
POUTRES EN POST TENSION
Type XI : retrait localisé du béton du
hourdis
Ou corrosion du conduit de précontrainte
transversale

Type XII : insuffisance de couture du


hourdis sous l’effet du tranchant et de la
diffusion de la précontrainte (près des
abouts de poutres)

Type XIII : retrait au droit de la reprise de


bétonnage entre hourdis et poutre

Type XIV : insuffisance de résistance à la


flexion transversale du hourdis

128
POUTRES EN POST TENSION

129
QUELQUES PROBLEMES
DE FONCTIONNEMENT
LOCAUX

130
LA DIFFUSION DES EFFORTS

131
LA DIFFUSION DES EFFORTS

132
LA DIFFUSION DES EFFORTS

Contraintes d’entraÎnement dans une section située à 0,2 b derrière


l’ancrage. (contraintes de traction comptées positives)
Plaques à bords libres – Méthode de Schleeh
133
LA DIFFUSION DES EFFORTS

Contraintes transversales dans l’axe de la plaque. (contraintes


de traction comptées positives)
134
Plaques à bords libres – Méthode de Schleeh
LA DIFFUSION DES EFFORTS

135
LA DIFFUSION DES EFFORTS

136
LE FONCTIONNEMENT
DES COUPLEURS

137
LE FONCTIONNEMENT
DES COUPLEURS

Cas idéal de fonctionnement (Schéma JJ Brioist)


138
LE FONCTIONNEMENT
DES COUPLEURS

Plusieurs problèmes possibles (absence de capot,


passage de laitance dans le capot…) 139
LE FONCTIONNEMENT DES
COUPLEURS

Cas de fonctionnement réel… (Schéma JJ Brioist) 140


LA POUSSÉE AU VIDE

141
LA POUSSÉE AU VIDE DANS LES
HOURDIS COURBES

142
LA POUSSÉE AU VIDE DANS LES
HOURDIS COURBES

143
LA POUSSÉE AU VIDE DANS LES
HOURDIS COURBES

144
LA POUSSÉE AU VIDE LOCALE
D’UN BOSSAGE

Poussée au vide due


à la compression

du béton

145
LA POUSSÉE AU VIDE

146
LA POUSSÉE AU VIDE

147
LE FONCTIONNEMENT
DES JOINTS

148
LE FONCTIONNEMENT
DES JOINTS

Exemple de carte des défauts de contact dans un


joint entre voussoirs coulés en place. 149
LE FONCTIONNEMENT DES
JOINTS

Exemple de fonctionnement d’un joint en section


réduite (cas des câbles de continuité concentrés dans
150
les goussets)
LES DÉFAUTS DE CONJUGAISON
DES JOINTS
Décompression existant à
l’arrière d’un ancrage de
câble de fléau

Déformation du voussoir en
cours de durcissement (n) qui
épouse la courbure prise par le
voussoir contre-moule (n-1)
soumis à un gradient de
température résultant de la
réaction exothermique de la
prise.
151
LES DÉFAUTS DE CONJUGAISON
DES JOINTS

Retrait différentiel entre hourdis inférieur et gousset dû aux


différences d’épaisseur et de ferraillage.
Pour une longueur de 2,50 m, la déconjugaison peut atteindre
0,9 10-4 x 2,5 m = 2,3 mm
152
LES DÉFAUTS DE CONJUGAISON
DES JOINTS

153
PONT CAISSON

154
PONTS À POUTRE-CAISSON

155
PONT CAISSON

Type I : Fissures de flexion (plusieurs causes possibles…)


156
PONT CAISSON

Type II : Fissures d’effort tranchant

157
PONT CAISSON

Type IV : Fissuration dans les sections de couplage (localisée


au droit d’un coupleur ou affectant la section…)

158
PONT CAISSON

Type V : Fluage local sous la plaque d’ancrage du câble de fléau


Type VI : résistance insuffisante de la clé au cisaillement et/ou
concentration anormale d’efforts consécutive à une mauvaise 159
PONT CAISSON

FISSURATION JOINT

160
PONT CAISSON

Type VII : pour les ouvrages coulés sur cintre : non


compensation de l’effort de précontrainte par la charge de
poids propre lors du décintrement
Et/ou non prise en compte du gradient thermique
161
PONT CAISSON

Type XII : flexion d’axe horizontal de l’âme en raison d’une


insuffisance de couture entre l’âme et l’entretoise

162
PONT CAISSON

163
PONT CAISSON

Type XIX : insuffisance de résistance à la flexion transversale du


hourdis entre les caissons (notamment à cause d’un mauvais
excentrement des câbles transversaux…)

164
PONT CAISSON

Type XXVIII : Fissure de diffusion de précontrainte

165
PONT CAISSON

166
FISSURES DE DIFFUSION

167
PONT CAISSON

Type XXIX : Fissure d’entraînement à l’arrière du bossage

168
PONT CAISSON

169
PONT CAISSON

Types XXXII, XXXIV et XXXIII : Fissures de poussée au vide


170
PONT CAISSON

171
POUSSÉE AU VIDE

FISSURE ÂME HOURDIS INFÉRIEUR


172
PONT CAISSON
Type XXXV : fissures dues
aux effets de traction dans le
hourdis apporté par la
poussée au vide des câbles
d’âme déviés

Type XXXVI :
poussée au vide des
câbles déviés pour
éviter le trou
d’homme dans le
hourdis

173
PONT CAISSON

Problème de torsion…

Fissures dans les entretoises 174


PONT CAISSON

175
INCIDENTS DE MISE EN TENSION

176
INCIDENTS DE MISE EN TENSION

RUPTURE DE TORONS DÉFORMATION DES GAINES

177
DÉFORMATIONS DES GAINES

178
RUPTURE DE CÂBLES

179
RUPTURE DE CÂBLES

180
PONT CAISSON

181
FISSURATION DES GAINES

182