Vous êtes sur la page 1sur 26

Cours de géologie de pétrole

PLAN DU COUR
• 1 – QUELLES SONT LES CONDITIONS QUI PRÉSIDENT À LA
FORMATION D’UN PÉTROLE ?

2 – QUEL DOMAINE MARITIME EST FAVORABLE AU DÉPÔT DE MICRO-


ORGANISMES ?

• 3 – QUELLES SONT LES CAUSES DE L’ENFOUISSEMENT DES COUCHES

• 4 – POURQUOI Y A T’IL PIÉGEAGE DES HYDROCARBURES ?



La notion de système pétrolier
Le système pétrolier
• Pour obtenir dans un endroit un système pétrolier actif, cinq
conditions doivent être réunies
1-Roche-mère (source) - une roche sédimentaire laminée
contenant suffisamment de matière organique (MO).
2- La MO est formée par des petits fragments décomposés
de matériel animal et végétal
3-Maturité de la roche source
4. Présence d'une roche réservoir, suffisamment poreuse (sables,
carbonates ou dolomites sont les réservoirs les plus courants).

5.La condition pour que cette couche conserve le pétrole est


qu'elle soit surmontée par une couche imperméable, dite de
couverture, qui peut être une roche comme de l'argile par
exemple, ou un dépôt dû à l'évaporation d'eau de mer (sel,
gypse). Ce sont alors des pièges stratigraphiques
Formation des hydrocarbures
Modèle d’organisation d’un delta et géométrie des dépôts sédimentaires
• Tout commence par le dépôt de micro-organismes ou plancton sur le fond
de lacs, de lagunes, de mers ou encore de côtes océaniques abritées.

• Ces matières organiques, aux structures chimiques plus ou moins


complexes, mêlées aux fines particules minérales arrachées par les
rivières et les fleuves érodant les reliefs immergés, constituent ainsi des
vases progressivement enfouies .
• Les roches contenant la matière première du pétrole sont appelées «
roches mères ».

• L’enfouissement entraine une transformation progressive des vases et


boues de surface en roches sédimentaires par compaction,
déshydratation, dissolution et recristallisation selon des processus
complexes connus sous le terme de diagénèse. C’est la ou se forme la
roche mère possède un réseau poreux perméable (grès et carbonates) et
• Les matières organiques contenues dans ces roches n’échappent pas à ces
transformations en prenant alors des structures plus résistantes aux
contraintes du milieu. Elles donnent ainsi naissance à des chaines
moléculaires constituées principalement d’un assemblage de carbone et
d’hydrogène à l’état liquide et / ou gazeux selon la nature de la matière
organique initiale et / ou selon les températures subies.
Vers 80°Celsius environ, les matières
organiques d’origine principalement animales se
transforment en hydrocarbures essentiellement
liquide ou pétrole (températures atteintes entre 2
et 3 000 mètres).
Vers 140°C, les liquides pétroliers sont
transformés en gaz (gaz thermogénique secondaire
ou gaz métagénique).
Si ces transformations n’ont pas été atteintes on
parle alors de roches ou de schistes bitumineux et
de pétrole non conventionnel.
Quand la matière organique est d’origine végétale
elle ne forme guère que du gaz.
Dépôt des sédiments Enfouissement - Compaction – élévation de température

Craquage – expulsion - migration Piégeage dans des réservoirs

12
• La migration se déroule en 2 étapes :
1 : la migration primaire
• Si la roche‐mère est riche en kérogèneLa migration primaire a
lieu lorsque les hydrocarbures deviennent et dépassent le seuil
de 20% de la porosité
2 : La migration secondaire
Transfert vers la roche‐réservoir
• Migration des hydrocarbures
• compaction, gravité, forces capillaires
• expulsion des roches mères, migration dans
les drains

• Rencontre d ’une barrière imperméable : Piège


ex: « voûte » (anticlinal) + couverture imperméable

• Accumulation dans un réservoir


• ségrégation gaz, huile, eau
• Sinon : fuite jusqu ’à la surface
21
Roches réservoirs ou magasins

• Les roches réservoirs doivent être à la fois poreuses pour contenir des
hydrocarbures et perméables pour permettre la circulation des fluides
jusqu’à la rencontre d’un piège au cours de leur migration et plus tard
leur extraction.
Type de roches réservoirs
1- Roches sableuses ou gréseuses.
2- Roches carbonatées.

• Certaines roches métamorphiques ou éruptives qui à l’origine ne sont


ni poreuses ni perméables peuvent le devenir par fracturation ou
altération (6% des champs exploités).
• Une fois que les hydrocarbures commencent à traverser un réservoir,
toujours en remontant dans l’eau, il faut une barrière pour les arrêter.

• il faut une roche imperméable au-dessus du réservoir, qu’on appelle la


couverture.
• Les roches couvertures sont souvent des argiles et parfois des couches
de sels cristallisés. Mais n’importe quelle roche suffisamment
imperméable peut faire l’affaire, certains carbonates très compacts par
exemple.
Les pièges.