Vous êtes sur la page 1sur 26
REPUBLIQUE ALGERI ENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE
REPUBLIQUE ALGERI
ENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA
RECHERCHE SCIENTIFIQUE
Djilali de UNIVERSITAIRE DE KHEMIS MILIANA
Département : ST
TP: Redressement non
commandé
Niveau : 3 er année Automatique
Réalisée par :
 IQDYMAT Ahmed
 Matiére : électronique de puissance
AP
Année universitaire: 2015-2016
Plan Introduction I. But du travail pratique II. Quelques définitions III. Mode opératoire IV. Redressement
Plan
Introduction
I.
But du travail pratique
II.
Quelques définitions
III.
Mode opératoire
IV.
Redressement non commandé simple alternance
1-
Etudes sur une charge résistive R
a) Montage
b) Visualisation et commentaire des courbes
c) Mesure des périodes et calculs des fréquences des différentes tensions
d) Calculs et mesure des valeurs moyennes théorique puis comparaison des deux valeurs
2-
Etudes sur une charge inductive L-R
a)
Montage
b)
Visualisation et commentaire des courbes
c)
Régler la bobine à une valeur de 0.2H. constat et conséquence du rajout de la bobine en série
de la résistance sur le courant ic(t)
3-
Etudes sur une charge inductive L-R avec diode roue libre
a)
Montage
b)
Visualisation et commentaire des courbes
c)
Régler la bobine à une valeur de 0.2H. constat et conséquence du rajout de la bobine en série de
la résistance sur le courant ic(t)
4-
5-
Etudes sur une charge résistive R, inductive L-R et inductive L-R avec diode roue libre du
redressement commandé simple alternance même procédure que le précédent.
Etudes sur une charge résistive R et inductive L-R du redressement non commandé (Pont de diode)
a) Montage
b) Visualisation des courbes
c)
Commentaire
d)
Mesure des périodes et calculs des fréquences des différentes tensions
Calculs et mesure des valeurs moyennes théorique puis comparaison des deux valeurs
Introduction En électrotechnique, l’étude des redressements non commandé et commandé simple alternance puis
Introduction
En électrotechnique, l’étude des redressements non commandé et commandé simple
alternance puis redressement non commandé (Pont de diode) dans la théorie comme dans la
pratique nous permet de travailler sur certains paramètres des différentes charges.
Les différentes charges sont très importants dans notre domaine et fera l’objet de notre
étude puis nous permettra se familiariser et d’apprendre
montage.
comment faire les différents types de
En effet, nous allons utiliser le logiciel PSIM qui est constitué de trois fichiers de programme
important et indispensable pour le montage, la simulation et affichage des courbes de l’application
puis qui est nécessaire pour étudier les différents paramètres
En suite, on développera les détails de la partie théorique et la partie pratique
travaux pratiques.
de nos
I. But du travail pratique Il s’agit relativement ou objectivement d’étudier les charges résistive R,
I.
But du travail pratique
Il s’agit relativement ou objectivement d’étudier les charges résistive R, inductive L-R, inductive L-R avec
une diode de roue dans le cas d’un redressement non commandé simple alternance et dans le cas d’un
redressement commandé simple alternance. Aussi étudier la charge résistive R et inductive L-R d’un
redressement non commandé (Pont de diode).
II. Quelques définitions
Ampèremètre: c’est un appareil muni de deux bornes et qui est destiné à mesurer l’intensité du
courant dans un circuit électrique puis doit être branché en série.
Transformateur: c’est un composant électrique consistant en une bobinage de fil conducteur
placée à proximité d’une ou plusieurs autres et utilisé pour coupler deux ou plusieurs circuit en courant ou en
tension alternatif grâce à l’induction magnétique ayant lieu entre ces bobinage.
Voltmètre: c’est un appareil muni de deux bornes qui sert à mesurer la différence de potentiel et
doit être branché en parallèle dans le circuit électrique.
Source de tension: est représentée par une source de tension et sa résistance série interne.
Cette résistance interne peut être en série avec la charge ou en parallèle.
Résistance: C’est un composant électronique qui s’oppose au mouvement d’un corps dans un
circuit ou un élément électronique qui à l’aptitude à s’opposer au passage du courant électrique.
Inductance: c’est un coefficient caractérisant la propriété d’un circuit électrique à travers lequel
le courant crée un flux d’induit.
Diode de roue libre: il est nécessaire lorsque la charge est selfique en cas de coupure de
l’alimentation l’inductance de la charge produit une surtension.
III. Mode opératoire Il consiste à effectuer un branchement constitué d’un voltmètre branché en parallèle,
III. Mode opératoire
Il consiste à effectuer un branchement constitué d’un voltmètre branché en parallèle, d’un ampèremètre
branché en série et d’une source de tension tous branchés avec une diode en série paramétrés selon les donnés
des travaux pratiques puis branché un voltmètre en parallèle avec la résistance de charge. Dans le cas d’étude
sur une charge inductive L-R, ils ont le même branchement que la charge résistive mais on ajoute une inductance
qui est en série avec la résistance. Même chose pour l’étude sur une charge inductive L-R avec diode de roue
libre mais on ajoute une diode de roue libre qui est en parallèle avec la résistance et l’inductance pour le
redressement non commandé simple alternance.
On fera les mêmes montages dans le cas d’un redressement commandé simple alternance mais en
changeant les diodes par des thyristors.
Il consiste à effectuer un branchement constitué d’un transformateur, d’un voltmètre branché en
parallèle, d’un ampèremètre branché en série et d’une source de tension tous branchés paramétrés selon les
donnés des travaux pratiques branché avec le Pont de diode puis branché un voltmètre en parallèle avec la
résistance de charge. Dans le cas d’étude sur une charge inductive L-R, ils ont le même branchement que la
charge résistive R mais on ajoute une inductance L qui est en série avec la résistance R.
Ensuite pour l’affichage des courbes nous avons besoin de simuler le montage avec onglet SIMULATE pour
paramétrer le temps de simulation, Run siulation et Sim View.
IX.
Redressement non commandé simple alternance
1-Etudes sur une charge résistive R
a) Montage b) Les différentes courbes des tensions Uc(t), V(t) et Vd(t)
a)
Montage
b)
Les différentes courbes des tensions Uc(t), V(t) et Vd(t)
C.Commentaire des allures Lorsque la tension de la source est supérieure à zéro la diode
C.Commentaire des allures
Lorsque la tension de la source est supérieure à zéro la diode est passante donc la tension de la charge
Uc(t)est égale à la tension maximale de l’alternance positive du réseau.
La tension V(t) est la tension du réseau qui à une alternance positive de 0 à π et négative de π à 2π.
Lorsque la tension de la source est positive, la tension au borne de la diode est nulle tandis que dans
l’alternance négative, il y a une tension négative au borne de la diode de π à 2π.
a)
Mesurons les périodes puis calculons les fréquences des tensions Uc(t) et V(t)
La période au niveau de V(t):
La période au niveau de Uc(t):
La fréquence au niveau de V(t)
AN:
La fréquence au niveau de V(t)
1-4-a-
Calculons la valeur moyenne théorique de Uc(t) tension de sortie du pont
AN : V 1-4-b- Mesurons la valeur moyenne de Uc(t) de simulation Qui est égale
AN :
V
1-4-b- Mesurons la valeur moyenne de Uc(t) de simulation
Qui est égale à 6.36v
1-4-c- Comparons les deux valeurs
La valeur moyenne théorique de Uc(t) tension de sortie du pont est approximative à la valeur moyenne de
Uc(t) tension mesurée de simulation.
1-5- D’après le montage nous avons un seul courant qui circule d’où on aura une seule courbe I(t)=Ic(t)
Commentaire des allures
Après la simulation la courbe i et ic on la même allure. Lorsque la tension est positive on a un courant
dans le circuit et un courant nul dans l’alternance négative.
2. Etude sur la charge inductive L-R a) Montage b) Les différentes courbes des tensions
2.
Etude sur la charge inductive L-R
a)
Montage
b)
Les différentes courbes des tensions Uc(t), V(t) et Vd(t)
Commentaires des allures lorsque L=1.2H L’allure de la tension de charge Uc(t): lorsque la conduction
Commentaires des allures lorsque L=1.2H
L’allure de la tension de charge Uc(t): lorsque la conduction s’effectue de zéro jusqu’à la fin de l’énergie
emmagasinée par l’inductance.
L’allure de la tension de la diode V D (t): lorsque l’énergie emmagasinée devient nulle d’où la diode possède
à ses bornes une tension inverse.
Les courbes de i et ic
Commentons les allures de i et ic lorsque L=1.2H
Les deux allures sont approximatives et le passage du courant s’effectue de zéro jusqu’à π+β
c'est-à-dire la fin de l’énergie emmagasinée par l’inductance.
Réglons la bobine à une valeur de 0.2H et resimulons
Constat Lorsqu’on règle la bobine à une valeur de 0.2H on constat que le courant
Constat
Lorsqu’on règle la bobine à une valeur de 0.2H on constat que le courant maximal diminue ainsi que la
période.
3. Etude sur la charge inductive L-R avec une diode de roue libre a) montage
3.
Etude sur la charge inductive L-R avec une diode de roue libre
a)
montage
b)Les différentes courbes des tensions Uc(t), V(t) et Vd(t)
Commentons les allures lorsque L=1.2H La tension de la charge Uc(t), l’allure commence de zéro
Commentons les allures lorsque L=1.2H
La tension de la charge Uc(t), l’allure commence de zéro jusqu’à π puisque la diode roue libre permet de
revenir au redressement simple alternance monophasé.
La tension au borne de la diode à le même comportement qu’une charge résistive.
Les courbes de i, ic et i DR
Commentons les allures des courants lorsque L=1.2H
Les allures des trois courants sont totalement différentes les uns des autres
Réglons la bobine à une valeur de 0.2H et resimulons
Réglons la bobine à une valeur de 0.2H et resimulons
6- Etudes sur une charge résistive R, inductive L-R et inductive L-R avec diode roue
6-
Etudes sur une charge résistive R, inductive L-R et inductive L-R avec diode roue libre du
redressement commandé simple alternance même procédure que le précédent.
a)
Montage de la charge résistive R
1-
Les différentes courbes des tensions Uc(t), V(t) et Vd(t)
Commentaire des allures Si la tension de la source est supérieure à zéro et si
Commentaire des allures
Si la tension de la source est supérieure à zéro et si
est inférieure à
(l’angle d’amorçage du
thyristor) le thyristor ne conduit pas mais si
la tension maximale de la source.
le thyristor conduit donc la tension de la charge est égale à
Mesurons les périodes puis calculons les fréquences des tensions Uc(t) et V(t)
La période
La période
La période
La fréquence
AN:
La fréquence
La fréquence
1-4-a-
Calculons la valeur moyenne théorique de Uc(t) tension de sortie du pont
AN : 5.44 V 1-4-b- Mesurons la valeur moyenne de Uc(t) de simulation Qui est
AN :
5.44 V
1-4-b- Mesurons la valeur moyenne de Uc(t) de simulation
Qui est égale à 5.438v
1-4-c- Comparons les deux valeurs
1-5- D’après le montage nous avons un seul courant qui circule d’où on aura une seule courbe I(t)=Ic(t)
a)
Montage d’une charge inductive L-R avec diode roue libre
b) Montage d’ une charge inductive L-R avec diode roue libre c) Les différentes courbes

b) Montage d’une charge inductive L-R avec diode roue libre

c) Les différentes courbes des tensions Uc(t), V(t) et Vd(t)
c) Les différentes courbes des tensions Uc(t), V(t) et Vd(t)
Montage d’ une charge inductive L-R avec diode roue libre c) Les différentes courbes des tensions
Montage d’ une charge inductive L-R avec diode roue libre c) Les différentes courbes des tensions
Commentaire des allures lorsque L=1.2H Uc(t) : Avec une diode de roue libre la courbe
Commentaire des allures lorsque L=1.2H
Uc(t) : Avec une diode de roue libre la courbe se comporte comme un circuit thyristor simple alternance
mais avec un angle d’amorçage
V TH : On le passage de la tension qui s’effectue de zéro à
dans l’alternance positive et de
dans
l’alternance négative.
V(t) :c’est la tension de source qui a une alternance positive et négative.
Les courbes de courant i, i C et i DR
Commentaires des allures de courant Les courbes sont différentes lorsqu’il y a une diode roue
Commentaires des allures de courant
Les courbes sont différentes lorsqu’il y a une diode roue libre a part le courant i de la source qui presque
la même allure que la tension de charge.
Réglons la bobine à une valeur de 0.2H et resimulons
Montage
Constat Nous constatons que les allures des courbes i et ic ont une alternance positive
Constat
Nous constatons que les allures des courbes i et ic ont une alternance positive puis iDR a
une alternance négative.
V.
Etude sur la charge résistive R d’un redressement non commandé (Pont de diode)
a)Montage
b).Les différentes courbes des tensions Uc(t), V(t) et Vd(t)
1-3 a-La tension de charge est égale à la tension de la source pendant l’alternance
1-3 a-La tension de charge est égale à la tension de la source pendant l’alternance positive et négative d’où la
conduction s’effectue sur double alternance
b-la tension secondaire possède les mêmes possèdent deux alternances comme la courbe e la source mais
dépendamment de la valeur du primaire.
1-4-a- La valeur moyenne théorique de Uc(t) notée Uc(t)théo, tension de sortie du pont
AN:
b- Mesurons la tension moyenne de Uc(t) de simulation notée Uc(t) sim
Uc(t) mesurées = 12 ,59 v or valeur calculée = 12 ,74 v
C- Comparons les deux valeurs :les deux valeurs théoriques sont approximatives et aux valeurs pratiques
1-5- Visualisons les courbes de i et ic et commentons.
-Commentaire : la courbe du courant i vient du rapport de la tension maximale secondaire
-Commentaire : la courbe du courant i vient du rapport de la tension maximale secondaire et la
resistance.
-La courbe du courant de la charge vient du rapport de la tension de la charge et la resistance
mais sur les deux alternances d’où nous parlons de double alternance .
2. Etude sur la charge inductive L-R a) Montage 2-2- Visualisons les courbes des tensions
2. Etude sur la charge inductive L-R
a) Montage
2-2- Visualisons les courbes des tensions Uc(t) et Ve(t)
-Commentaire des allures :les courbes de la tension de charge s’établissent sur double alternance et ceux jusqu’à
la fin de l’énergie emmagasinée par la bobine.
-Quand à la tension secondaire ,s courbe ne change pas, elle possède double alterne , positive et négative
2-3- la courbe des courants i et ic -La courbe du courant i est le
2-3- la courbe des courants i et ic
-La courbe du courant i est le rapport de la valeur maximale d la tension secondaire donc s’établisse sur les deux
alternances.
-Le courant de la charge s’établisse sur les alternances mais pas sinusoïdal. C’est à dire jusqu’à la fin de l’énergie
emmagasinée.
Réglons la bobine à une valeur de 0.2H et resimulons
Constat Lorsqu’on ajoute une bobine en série avec la résistance on constate que cette dernière
Constat
Lorsqu’on ajoute une bobine en série avec la résistance on constate que cette dernière
emmagasine de l’énergie qu’elle décharge après.
conséquence
La conséquence du rajout de la bobine en série de la résistance sur le courant ic(t) : lors de la
décharge de l’énergie emmagasinée il peut avoir de dégâts matériels ou humains a cause de l’effet
de self.
Conclusion
A travers ce TP, nous avons revisité, toutes les théories sur les redressements
non commandé et commandé simple alternance puis le redressement non commandé
(Pont de diode). Les valeurs expérimentales trouvées sont assez proches des modèles
théoriques. Cependant, l’état et la sensibilité des appareils de mesures utilisés fait que
la fiabilité des mesures peut être remis en cause. Malgré tout, ce TP nous en apprend
beaucoup sur l’application du redressement.