Vous êtes sur la page 1sur 36

ROYAUME DU MAROC

OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail


DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION

RESUME THEORIQUE
&
GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES

MODULE N°:16 ORGANISATION ET GESTION


DES PIECES DE RECHANGE

SECTEUR : HABILLEMENT

SPECIALITE : MAINTENANCE EN CONFECTION


NIVEAU : TECHNICIEN

0
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

Document élaboré par :

Nom et prénom EFP DR


ING. FURTUNA AUREL C F H E. RABAT NO1

Révision linguistique
-
-
-

Validation
-
-
-

OFPPT/DRIF 1
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique
SOMMAIRE
Page
Présentation du module 06

Résumé de théorie 07

1. La maintenance comme partie de la politique générale de l’entreprise. 08


2. Les pièces de rechange et l’importance de pièces de rechange et de 09
matériels consommable dans l’activité de maintenance de l’entreprise.
3. La prévision en pièces de rechange. 13
4. Approvisioner les pièces de rechange et les matériels. 13
5. Le bon de commande et le bon de livraison. 17
6. La réception, le control et le classement de pièces de rechange et de 18
matériels.
7. La gestion des stocks en maintenance. 21
8. Les coûts de maintenance. 28
9. Le dossier technique et le dossier historique (la fiche historique). 29
10. Utiliser le système informatique de gestion par l’intermédiaire des 30
logiciels.

Guide de travaux pratique 31


TP 1 : Présentation du logiciel de gestion de stock, analyse et 32
organisation G. M. A. O.
TP 2 : Opérer sur chaque fonction du logiciel de G. M. A. O. 33

Evaluation de fin de module 34

Liste bibliographique 35

OFPPT/DRIF 2
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

MODULE : 16 ORGANISATION ET GESTION DES PIECES DE RECHANGE

Durée : 72 H
60%: théorique
40% : pratique
OBJECTIF OPERATIONNEL DE PREMIER NIVEAU
DE COMPORTEMENT
COMPORTEMENT ATTENDU

Pour démontrer sa compétence, le stagiaire doit organiser et gérer les pièces de


rechange selon les conditions, les critères et les précisions qui suivent :

CONDITIONS D’ EVALUATION

Individuellement ;
A partir d’un inventaire de parc des machines ;
A partir d’un inventaire de pièces de rechanges ;
A partir des directives.
A l’aide de :
Catalogues techniques ;
Questionnaires à compléter ;
Matériel audiovisuel ;
L’ordinateur.

CRITERES GENERAUX DE PERFORMANCE

Respect des règles dans l’élaboration des documents :


Bon de commande, ;
Fiche de réception ;
Fiche de stock.
Maîtrise des techniques de réception, de contrôle et de classement des pièces de
rechange.
Maîtrise de l’outil informatique.
Respect des règles de grammaire et de syntaxe dans l’écriture des documents.
PRECISIONS SUR LE CRITERES PARTICULIERS DE
COMPORTEMENT ATTENDU PERFORMANCE
A. Elaborer la liste des pièces de Analyse pertinente des besognes des pièces
rechange nécessaires pour les activités pour chaque type d’activité sur une période
de maintenance préventive, corrective et déterminée
systématique. Choix exact des pièces de rechange
nécessaires pour chaque type et classe de
machine.
Rédaction claire et correcte d’un appel d’offre.

OFPPT/DRIF 3
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique
B. Approvisionner les pièces de rechange Choix judicieux de provenance des pièces et
et le matériel des matériels (achat de fournisseur ou
fabrication a un tiers atelier).
Analyse pertinente des offres des
fournisseurs (tableau comparatif) :
quantités
qualité
prix

C. Acheter et réceptionner Exactitude dans l’élaboration du bon de


commande.
Application judicieuse des techniques de
négociation.
Analyse exacte des :
Spécifications techniques ;
Conditions de garantie.
Respect des conditions de réception :
Quantitative ;
Qualitative.

D. Préparer l’ordonnancement des Classification juste des articles :


stocks. Le matériel de consommation courante ou
consommable ;
Les pièces de rechange.
Elaboration correcte des fiches de stocks
(entrées – sorties).

E. Exécuter la gestion des stocks par Gérer correctement :


ordinateur. Le parc machine
Le stock optimal des pièces de rechange.
Les coûts.
Elaboration exacte des fiches historiques des
machines (outillages) comprenant :
La nature des défaillances.
La désignation des interventions.
Les pièces de rechange utilisées.
Le temps d’intervention.

OFPPT/DRIF 4
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

OBJECTIFS OPERATIONNELS DE SECOND NIVEAU

Le stagiaire doit maîtriser les savoirs, savoir-faire, savoir- percevoir ou savoir être jugés
préalable aux apprentissages directement requis pour l’atteinte de l’objectif de premier
niveau, tels que :

Avant d’apprendre à élaborer les listes des pièces de rechange nécessaires pour
les activités de maintenance préventive, corrective et systématique (A), le stagiaire
doit :
Expliquer la politique de maintenance faisant partie de la politique générale de
l’entreprise.
Définir le mot pièce de rechange et l’importance en approvisionnement avec les pièces
de rechange et le matériel consommable pour l’activité de maintenance.
Définir la prévision des besoins en pièces de rechange : a court, moyen et long terme.

Avant d’apprendre à approvisionner les pièces de rechange et le matériel (B), le


stagiaire doit :
Expliquer l’élaboration d’un appel d’offre.
Expliquer les éléments de référence d’un devis et comment comparer les informations
des différents devis.
Connaître la qualité et la fiabilité des pièces de rechange et du matériel.
Définir les études de marketing dans le domaine.

Avant d’apprendre à acheter et à réceptionner(C), le stagiaire doit :


Définir le bon de commande et le bon de livraison.
Expliquer l’analyse des coûts et d’immobilisation de capital dans l’achat des pièces de
rechange.
Définir l’importance des spécifications techniques, des conditions de garantie…
Expliquer les conditions de réception du matériel et pièces de rechange.

Avant d’apprendre à préparer l’ordonnancement de stock (D), le stagiaire doit :


Connaître la réception, le contrôle, le classement des pièces de rechange et du matériel.
Connaître la mise à jour et la bonne circulation des documents.

Avant d’apprendre à exécuter la gestion des stocks par ordinateur(E), le stagiaire


doit :
Déterminer le stock optimal et calculer les coûts de la maintenance.
Définir le rôle et les fonctions d’une fiche historique.
Mettre en place le système informatique de gestion par l’intermédiaire des logiciels.
Exposer comment assurer : la préparation des interventions, le suivi des informations, la
tenue des stocks des pièces de rechange par ordinateur.

OFPPT/DRIF 5
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

PRESENTATION DU MODULE
-Le Module ORGANISATION ET GESTION DES PIECES DE RECHANGE est un module
parmi les module de base pour les études du programme de maintenance en confection.
La compétitivité d’une entreprise est bien liée d’activité de maintenance menée dans l’entreprise
Mais pour l’activité de maintenance on a besoin de pièces de rechange et des matériels. Donc
toutes activités de maintenance demande de savoir :
-faire une prévision de pièces de rechange et des matériels de maintenance
- approvisionner les pièces de rechange
- choisir le meilleur fournisseur
-acheter les pièces de rechange
-réceptionner et stocker
-calculer le coût de la maintenance et la série économique d’approvisionnement
-utiliser le formulaire des activités d’approvisionnement et d’achat
-utiliser les logiciels de gestion de stock par l’ordinateur
Aussi, il faut compter que l’économie de l’entreprise est dans notre tache et en calculant
rigoureuse les prix d’activité de maintenance, on peut diminuer le coût général de production
d’une article, en assurant la compétitivité de l’entreprise sur le marché. Il ne faut jamais oublier
que toutes les dépenses au niveau de l’activité de la maintenance augmentent les prix des
articles et baissent le bénéfice d’entreprise.
La durée du Module est de 72 h dont : 60% (44 h) théorique et 40 % (28 h) pratique.

OFPPT/DRIF 6
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

Module 16 : ORGANISATION ET GESTION


DES PIECES DE RECHANGE

RESUME THEORIQUE

OFPPT/DRIF 7
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

1. LA MAINTENANCE COMME PARTIE DE LA POLITIQUE GENERALE DE


L’ENTREPRISE.

a-Le rôle de la maintenance d’ une entreprise est de maintenir en bon état les équipements
de l’entreprise et rétablir en connaissant les contraintes, les caractéristiques de fonctionnement
spécifique (la médicine des machines).
-La politique de maintenance de l’entreprise est de choisir la meilleur méthode de maintenance
en fonction du spécifique de l’entreprise (atelier) et en connaissant les différents formes
d’action possibles.
-Il existe souvent un conflit entre les services de fabrication ou de production et le service
maintenance, responsable de l’état de la conservation du matériel, qui doit avoir une vision à
moyen et longs termes.
-La compétitivité de l’entreprise tout entière impose de positionner la maintenance à la place
qui lui revient dans l’entreprise et de bien définir les responsabilités entre maintenance et
production. C’est un problème de politique mais aussi un problème de structure. Il faut doter la
maintenance d’une organisation qui permette de résoudre les problèmes, de la manière la plus
économique possible : c’est la seul moyen de peser réellement sur les coûts de maintenance.
-L’application des méthodes prévisionnelles de maintenance à des matériel à haute production
est moins coûteuse que la perte de production à cause d’un arrêt du matériel.
-Donc, la fonction de maintenance prend une part importante dans la production, d’où la
nécessité de la donner au sein des autres fonctions de la production les responsabilités qui lui
incombent et les moyens de les assurer, aussi il est primordial de mobiliser tous les services et
tout le personnel concerné par la maintenance du matériel, dans un travail d’équipe pour
mettre en place, réorganiser et gérer la fonction de maintenance en entreprise.
-La maintenance doit commencer dès la conception de la machine
-La maintenance d’après les opérations exécutées peut être :
-1-maintenance corrective (après la défaillance)
-2-maintenance préventive pour réduire la possibilité des défaillances :
a- préventive systématique, selon un planning établi en temps et nombre des unités d’usage
b- préventive conditionnelle,subordonnée à un type d’évènement pré- déterminé.
-En suite sont présentées les formes d’action de la maintenance et leur complémentarité.

OFPPT/DRIF 8
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

b- Formes d ’action de la maintenance et leur complémentarité

MAINTENACE
du parc matériel

CORRECTIVE PREVENTIVE
après défaillance

PALLIATIVE CURATIVE DE RONDE SYSTEMATIQUE CONDITIONNE LLE


dépannage réparation planifiée Selon l’état

D’ AMELIORATION
corrective

2. LES PIECES DE RECHANGE ET L’IMPORTANCE DES PIECES DE RECHANGES ET DES


MATERIELS CONSOMMABLES POUR L’ ACTIVITE DE MAINTENANCE DE L’ ENTRPRISE
-Les pièces de rechange sont les pièces nécessaires à la maintenance des équipements d’une
entreprise destinée à remplacer une pièce défectueuse ou dégradée, pour maintenir les
paramètres d’exploitation des équipements au niveau de la qualité de la production demandée.

2.1-Les pièces de rechange à gérer pour l’activité de maintenance de l’entreprise


La maintenance gère les principales catégories d’articles :
a- articles de consommation certaine et relativement régulière :
-pièces d’usure
-pièces incluses dans les opérations de maintenance systématique
-petites fournitures techniques : visserie, raccords, composants mécaniques et électriques
-consommables : huiles, graisses, solvants, chiffons,…
b- articles de consommation aléatoire (épisodique)
-pièces de rechange spécifiques
-organes et sous ensembles
Leur possession en stock est indispensable selon des critères techniques et économiques.
b- ensembles, articles « non neufs »
-réparables : pièces ou ensembles démontés, revenus dégradés à l’atelier et remis en état
-machines ou matériels inutilisés et «mis en dépôt » au magasin maintenance
-les pièces « ça peut casser », de valeur comptable nulle, servant de réservoir à composants

OFPPT/DRIF 9
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

2.2-Classification des pièces de rechange

PIECES DE RECHANGE

D’ORIGINE EQUIVALENTE INTERCHANGABLE ADAPTABLE

-Fournie par le - Non fournie - Peut se substituer - Peut se


constructeur par le a une pièce d’origine substituer à
- Répond au constructeur en conservant ses une pièce
cahier de - Répond au fonctions d’origine en
charge du cahier de essentielles grâce à conservant ses
constructeur charge du ses caractéristiques fonctions
constructeur d’interface essentielles au
prix d’une
adaptation

PIECES DE RECHANGE

PIECES PIECES DE PIECES DE


D’USURE FONCTIONNEMENT STRUCTURE

PIECES DE - Pièces de régulation - Bâtis


LIAISON - Pièces de commande - Supports
- Roulements - Pièces mobiles - Guidages support
- Coussinets - Pièces électroniques
- Contacts

OFPPT/DRIF 10
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique
- Diagramme :

Non conçue pour recevoir Conçue pour recevoir


seule l’usure seule l’usure

Dégradation peu probable Dégradation inévitable

pièce de structure pièce d’usure

pièce de fonctionnement

PIECES
DEGRADEES

Pièces dont l’état réduit la durabilité par


Rapport à l’état neuf

PIECES
DEFECTUEUSE

Pièces (nouvelles) représentant un ou plusieurs défauts


alternant ses caractéristiques fonctionnelles

OFPPT/DRIF 11
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

PIECES REPARABLES
- Pièces défectueuses ou dégradées dont la remise en état est envisageable.

ARTICLE

ARTICLE NON ARTICLE


REPARABLE REPARABLE

NIVEAU
ARTICLE

Pièce défectueuse NIVEAU


ou dégradée PIECE

Réduite à l’état Non réduite à


d ’épave L’état d’épave

Expertise

Pièce Pièce à
irréparable réparer

Rebut Rebut Rebut Rebut

2.3 L’importance en approvisionnement des pièces de rechange.


- Les pièces de rechange sont une partie composante du stock de maintenance, la maintenance
ne peut pas se réaliser sans pièces de rechange.
- L’importance de l’approvisionnement des pièces de rechange est de :
-assurer la continuité du processus de production
-assurer les paramètres d’exploitation des équipements
-assurer la sécurité des équipements
-assure la vie des équipements d’après les normes d’exploitation (12 ans pour une machine à
coudre)
-assurer la qualité et la diversité de la production
-diminuer les temps morts à cause des pannes des équipements
-diminuer les coûts des réparations planifiées à cause d’une bonne maintenance préventive

OFPPT/DRIF 12
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

3. LA PREVISION EN PIECES DE RECHANGE


-peur être :
-à court terme, les pièces sont utilisées pour interventions planifiées dans la maintenance
préventive
-à moyenne terme, les pièces de rechange sont utilisées dans la maintenance corrective
-à long terme, les pièces de rechange sont utilisées dans la maintenance curative et dans la
maintenance conditionnelle.
Donc, se peut facilement constater que la prévision des pièces de rechange est adaptée au
système de maintenance des équipements.
-L’importance est de savoir :

QUOI ? QUELS ARTICLES ?

QUAND ?
COMMANDER

COMBIEN ?
QUELLE QUANTITE ?
COUT ?

CHOIX COMPROMIS

TENU GESTION
DU STOCK DU STOCK

4. APPROVISIONNER LES PIECES DE RECHANGE ET LES MATERIELS

4.1 L’élaboration d’une appel d’offre


-D’ après la présentation des types de pièces de rechange (pièces d’origine, pièces
équivalentes) ou les autres articles gérées par l’activité de maintenance,il peut se constater que
il y a plusieurs constructeurs et fournisseuses des pièces de rechange.
- d’abord pour approvisionner les pièces de rechange, il faut identifier les constructeurs et les
fournisseurs des pièces de rechange pour les équipements de confection et aussi, il faut
élaborer un appel d’offre.
-s’assurer que les constructeurs, trouvent dans leur production les pièces de rechange
demandées
-envoyer l’appel d’offre aux constructeurs de pièces de rechange.
-EXEMPLE :

OFPPT/DRIF 13
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

C F H E RABAT le 01/05/2004
ADRESSE : AVENUE ENNAHDA RABAT
TEL : 037 63 05 52
FAX : 037 25 28 45

APPEL D’OFFRES

Le C F H E RABAT, représenté par le DIRECTEUR GENERAL, recevra jusqu'au 25-05-2004 à


14h, les offres suivant les pièces de rechange de machines de confection comme ci-dessous :

PIECE

N° GRIFFE CROCHET AXE DU BOUCLEUR


PRINCIPALE ROTATIF CROCHET INFERIEUR
TYPE MACHINE 32-280 C-32458 ROTATIF I- 1478
B- 37892

Machine boutonnière
1. NECCHI
SERIE : B 2536 10 05

Machine surjeteuse 4 fils


2. 35 25
SERIE : 2MD-300

3. XXXXXXXXXXXXXX XXXXXXXX XXXXXXXX XXXXXXXX XXXXXXXXX

-La soumission établie sur papier timbrée devra être insérée dans une enveloppe cachée à la
cire portant le nom, l’adresse du soumissionnaire, ainsi que la mention « SOUMISSION ».
Cette lettre sera accompagnée de : Attestation de distribution
-Déclaration sur l’honneur en double exemplaires
-L’ouverture des enveloppes aura lieu le 25-05-2004 à 15h au siège de C F H E RABAT.

C F H E RABAT; Avenue Ennahda ; Tèl : 037 63 05 52; Fax : 037 25 28 45 BP : 5680

OFPPT/DRIF 14
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

4.2 Les éléments de référence d’un devis et comment comparer des différents devis.
Pour l’ouverture des plis à la date établie dans l’appel d’offre, il faut décider une Commission
chargée de cette opération. La Commission vérifie les offres en analysant les devis qui les
accompagnent.
Un devis contient des informations en ce qui concerne :
- la qualité et la fiabilité des pièces : matériaux des pièces; précision d’exécution
- des échantillons de pièces
- conditions de garantie
- des fiches d’analyse de laboratoire, si c’est le cas
- des notes techniques en ce qui concerne la technologie de réalisation
- des chiffres de vente, les plus récents
- délais de livraison
- le lieu de livraison (au fournisseur ou au bénéficier)
Un devis on l’appelle encore Cahier de charge.
La Commission analyse toutes les offres dans un Tableau d’analyse d’offre.
Exemple d’un tableau d’analyse d’offre :

Eléments Délais
d’analyse Qualité Quantité Prix Garantie livraison TOTAL
Fournisseur /6 /5 /4 /3 /2 /20
1. S C. XXXXX 05 04 02 02 02 15

2. S C. YYYYY 04 03 03 02 01 13

3. S C. ZZZZZ 06 04 02 03 02 17

4. S C. WWW 03 03 03 02 01 12

RESULTAT : LA MILLEURE OFFRE S. C. ZZZZZ- 17/20 points

4.3 Connaître la qualité et la fiabilité des pièces de rechange et des matériels.


La qualité est le critère de base pour le chois des fournisseurs de pièces de rechange.
Si les pièces de rechange sont d’origine, la qualité de pièces coïncide à la qualité de la machine
en ensemble, à la qualité des équipements réalisés par certaines firmes de domaine (fabrication
des machines à coudre), exemple : Rimoldi; Brother; Pffaf; Juki; Union Spéciale etc.
a- Pièces fournies par le constructeur :donc si notre équipement est par exemple fournie par la
Firme Rimoldi, c’est conseiller d’acheter les pièces de la firme Rimoldi qui détient toutes la
documentation technique et la technologie d’exécution de pièces pour ses machines.
b- Pièces équivalentes, non fournies par le constructeur, mais qui réponds au Cahier de charge
du constructeur
-dans ses conditions les pièces de rechange doivent respecter les critères de qualité de la pièce
d’origine :
1- respecter la forme et les dimensions des pièces d’origine (les dessins d’exécution sont prévus
dans les spécifications techniques, accompagnant les offres de pièces)
2- assurer le fonctionnement de la machine aux paramètres d’exploitation.
3- assurer la fiabilité de la machine (la fiabilité c’est la capacité d’un pièce ou d’un système à
fonctionner sans incidents pendant un temps donné).
4- respecter les matériaux de fabrication :acier, fonte, bronze, aluminium etc, en comptant que
chaque pièce se retrouve dans une chaîne cinématique formée des autres pièces qui respectent
touts les conditions, sont d’origine.
OFPPT/DRIF 15
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique
5 - respecter les critères de résistance des matériaux :durité ;élasticité ; résistance au torsion ;
résistance à la traction.(les résultat des analyses doivent être prévus dans les spécifications
techniques accompagnant les pièces de rechange).
c- Pièces interchangeables peuvent se substituer à une pièce d’origine en respectant ses
fonctions.
-exemple : les vis standardisées sont des pièces parfaitement interchangeables, donc dans
cette situation, il faut aussi demander les spécifications techniques (dessins d’exécutions,
bulletin d’analyse de caractéristiques de résistance des matériaux) en comptant que une simple
vis peut endommager toute une machine.
d- Pièces adaptables peuvent substituer une pièce d’origine en conservant ses fonctions au prix
d’une adaptation, dans ce cas la, il faut aussi demander les spécifications techniques.
- il est conseiller d’éviter à remplacer une pièce d’origine avec une pièce qui peut faire d’une
certaine précision, le travail d’une pièce d’origine, mais la pièce se trouve pas toute à fait de
mêmes caractéristiques (exemple : un levier de certaines caractéristiques remplacé d’un levier
que, lui aussi peut assurer d’une certaine précision le travail de la pièce d’origine, mais il a
d’autre caractéristiques).
-le problème principal est que les pièces sont montées dans une chaîne cinématique, chaque
pièce doit respecter les critères de qualité, donc si une pièce ne respecte pas une
caractéristique de la pièce d’origine, elle peut endommager toute la chaîne cinématique de la
machine et donc diminuer la fiabilité et la précision de travail.

4.4 Les services d’approvisionnement


Les services d’approvisionnement sont :
-Le Service des achats
-Le Service ordonnancement, lancement
-Le Service de gestion du magasin de stock
Ces services sont en relation étroite et permanente, tous le trois étant concernés par les pièces
de rechange :
-Achat- achète les pièces de rechange
-Magasin- gère les stocks
-Ordonnancement, lancement- établi le programme d’utilisation des pièces de rechange, selon
le planning de maintenance.
4.5 Les fonctions du service des achats
a- Prospection :
-consulte la liste des fournisseurs de pièces de rechange
-demande aux fournisseurs des offres
-analyse les appels d’offre des fournisseurs (qualité; prix; quantité…)
b- Commandes :
-passe les commandes sous forme des bons de commande
-effectue des rappels pour obtenir une livraison à temps
c- Réception :
-un bon de commande accompagne les pièces de rechange reçues.
-confrontation quantitative et qualitative des pièces de rechange reçues
-établi les bons de réception qui sont transmis à la comptabilité
d- Paiement :
-facture à l’aide des bons de réception et de bons de commande, la comptabilité crédite les
fournisseurs (règlement à la livraison ou à terme).

OFPPT/DRIF 16
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique
5. LE BON DE COMMANDE ET LE BON DE LIVRAISON
a-Le bon de commande

Office de la Formation Références du fournisseur COMMANDE


Professionnelle et de Société : ………….. N° 135
la Promotion du Travail Nous vous prions de bien Accusé de réception à retourner à
C F H E RABAT vouloir exécuter la C F H E RABAT
B P : 5680 RABAT commande aux conditions
ci-après :
Code Désignation Prix CONDITIONS GENERALES
et U Quantité
Références Unit. TOTAL 1-l’acceptation de la commande
xxxxxx Griffe princip. P 10 120 1200 d’achat entraîne pour le
Surj.RIM-3fils R- fournisseur l’obligation de se
2325 conformer aux conditions
générales et particulières de cette
commande
yyyyyy Couvercle P 5 50 250
2-toute livraison doit faire l’objet
Surj.Rim-3fils R-
d’un bon de livraison
5896
3-les délais de réception indiqués
sur notre commande s’entendent
zzzzzz Huile blanche L 10 30 300
pour marchandises rendues au
N°1 B-46
lieu de livraison
4-la réception définitive des
marchandises est subordonnée à
leur acceptation par nos services
et la qualité à livrer doit être égale
à celle indiquée sur la commande
d’achat
5-les prix s’entendent toutes taxes
comprises
6-toute commande doit faire
l’objet dans la mesure du possible
d’une seule facturation
7-les factures doivent être
envoyées en 5 exemplaires
accompagnés d’un Bon de
livraison

TVA 350
20%
C F H E RABAT HAY ENNAHDA TOTAL
Bd. ENNAHDA- RABAT Commande :
RABAT le : 06/ 06/ 2004 2100 DHS

OFPPT/DRIF 17
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique
b-Le bon de livraison

GI&T. Date : 26/03/04


Genihard Informatique & Télécommunication SARL
1 Bis, Angle Rues Melouya et Oqba Apt. 6-Agdal Bénéficiaire :
RABAT- Tél : 037 77 76 15; Fax : 037 77 79 28 C F H E RABAT
IF : 3333290; Patente : 25738335 CNSS : 6256102 Avenue Ennahda
E - Mail : genihard@magrebnet.net.ma Tel : 037/ 25 24 29
Fax : 037 / 29 64 12
BON DE LIVRAISON N° : 65 RABAT

CODE DESIGNATION QUANTITE PU TOTAL


DHS DHS
XXXX SOURIS PS/2 4 25 100

YYYY SOURIS DB 9 7 45 315

TOTAL HORS 415 ,00


TAXES
TVA 20%
TOTAL TVA 83,00
TOTAL 498,00
GENERAL
Signature & Cachet du Fournisseur

6. LA RECEPTION, LE CONTROL ET LE CLASSEMENT DE PIECES DE RECHANGE ET


DES MATERIELS.
6.1-La réception de pièces de rechange
La réception de pièces de rechange se réalise d’une commission de réception décidée par
l’établissement avec l’accord du Directeur d’établissement.
Cette commission va réceptionner les pièces de rechange en suivant les critères suivants :
-vérifier que le bon de commande coïncide avec le bon de livraison et la facture
-vérifier quantitative et qualitative la marchandise
-signer le Procès- verbal de réception en 3 exemplaires par les membres de la Commission
-si la réception se réalise en absence du fournisseur, en cas de manque, annoncer le
fournisseur et garder la marchandise dans le magasin jusqu'à l’arrivé du fournisseur.
-Exemple de Procès-verbal de réception :

OFPPT/DRIF 18
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

ROYAUME DU MAROC RABAT Le : 07. 06. 2004


OFFICE DE LA FORMATION
PROFESSIONNELLE ET DE LA
PROMOTION DU TRAVAIL
C F H E RABAT- POLE CONFECTION
B P 5680 HAY ENNAHDA RABAT
TEL : 037 75 39 98
FAX : 037 25 28 45

PROCES VERBAL DE RECEPTION

COMMISSION DE RECEPTION

NOUS SOUSSIGNES LES MEBRES DE LA COMMISSION DE RECEPTION RELATIF AU BON


DE COMMANDE N° 35 DU 02/06/2004, CONCERNANT L’ACHAT DE :
PIECES DE RECHANGE
DECLARONS QUE LA LIVRAISON EST CONFORME AU BON DE COMMANDE.

MEMBRES DE LA COMMISSION
1…………………………………………..
2………………………………………….
3………………………………………….
4…………………………………………
5…………………………………………

OBSERVATIONS :
La livraison n’est pas faite dans le délai de livraison.

6.2 Le control et le classement de pièces de rechange et de matériels

-Chaque utilisateur de pièces de rechange doit élaborer un répertoire des pièces de rechange
utilisées pour l’ensemble du matériel, pour faciliter l’approvisionnement de pièces de rechange.
-Le catalogue de pièces de rechange répertoire toutes les pièces utilisées. Il a pour but de
rassembler sur un même document (papier ou fichier informatique), toutes les informations utiles
relatives aux pièces de rechange.
-Il est indispensable que chaque pièce de rechange stockée dans le magasin soit identifiée de
façon unique sans équivoque.
-Cette identification ou codification a pour but :
-d’éviter d’avoir des stocks multiples d’un même article sous des désignations différentes
-de ne pas refuser à tort une sortie alors que l’article existe sous un autre nom
-Donc, un article est défini par une désignation et un code article
-Le catalogue de pièces de rechange permet de retrouver les renseignements suivants :
-désignation de la pièce (en clair, mais limitée de préférence à 50 caractères)
-caractéristiques : dimensions, type, matériau, performances
-codes : code fournisseur et code interne, s’il y a lieu
-affectation pour les pièces spécifiques
OFPPT/DRIF 19
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique
-références du ou des fournisseurs potentiels
-pièces équivalentes, interchangeable ou adaptables
-observations : tenue en stock éventuelle, délai d’approvisionnement
Ce catalogue peut être structuré en deux :
1-catalougue de pièces de rechange conformes aux normes : composantes mécaniques,
électriques, pneumatiques, hydrauliques, électroniques, il peut lui même être structuré par
familles et sous familles
2-catalogue de pièces de rechange spécifiques, pour ces pièces, il est nécessaire de répertorier
leur affectation possible et les pièces équivalents, adaptables ou interchangeables.
En même temps au catalogue de pièces de rechange, un répertoire (ou fichier) des fournisseurs
peuvent être établi.
-Il contient les renseignements suivants :
-raison sociale, nom, adresse, téléphone, télex, télécopie
-nom de la personne à contacter
-famille et sous famille de produit fournis
-délais de fourniture
-conditions de facturation et de paiement
-cotation et évaluation.

6.3 L’organisation du magasin de pièces de rechange


Le magasin de pièces de rechange qui regroupe, en grande partie des pièces utilisées pour la
maintenance des moyens de production peut appartenir ou non au service maintenance.
Règles à respecter :
-entrée et sortie des pièces maîtrisées par le magasinier
-ordre et rangement, une place pour chaque chose et chaque chose à sa place.
Les emplacements sont repérés et les articles stockés sont identifiés, cela doit être fait avec
tout le soin nécessaire.
-l’environnement de stockage est approprié aux composants stockés.
-les principes d’implantation et d’organisation du magasin (aires de réceptions, articles à
fréquence de sortie élevée près du guichet de sortie, pièces lourdes et volumineuses à accès
facile, moyens de manutentions appropriés) doivent s’appuyer sur la rationalité.
-les documents (papier ou informatique) d’entrée et de sortie de pièces, de visualisation des
réapprovisionnement doivent être facilement accessibles.
-les inventaires sont effectués soit périodiquement par prélèvement, soit annuellement par
obligation comptable. Ils permettent de vérifier que l’organisation des entrées et sorties est
efficiente. Des écarts négatifs laissent supposer que les sorties sont faites de façon peu
rigoureuse; les écarts positifs orientent sur un laisser- aller dans la réception des pièces et la
préparation du travail.

OFPPT/DRIF 20
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

7. LA GESTION DES STOCKS EN MAINTENANCE

7.1-Définition du stock de maintenance.


C’est l’ensemble des articles stockés, nécessaire à la réalisation optimale de la fonction, dans
les meilleures conditions de délais, de coûts et de sécurité.
Le stock de maintenance est constitué, selon la politique de maintenance de l’entreprise, par
des articles appartenant à la nomenclature des bien à maintenir selon le niveau de maintenance
défini par l’entreprise et par les articles tels qu’outils ou équipements nécessaire à la réalisation
des travaux de maintenance (les outillages de fabrication ne font pas partie du stock-
maintenance, leur gestion est le ressort des autres fonctions comme la fabrication, les méthodes
et l’ordonnancement
La gestion des stocks constitue un facteur essentiel de la réussite ou de la ruine de l’entreprise.
Les problèmes d’approvisionnement impliquent des choses souvent contradictoires :
-d’une parte, l’entreprise ne doit pas avoir un stock de pièces de rechange trop faible, qui peut
provoquer une rupture de stock catastrophique : ventes manquées, chômage technique
provoqué par l’arrêt de travail
-d’une autre parte, l’entreprise ne doit pas avoir un stock de pièces de rechange trop fort, qui
donne des pertes importantes.
-Variation des stocks : les entées et les sorties de pièces de rechange peuvent être
représentées par des graphiques dit en dents de scie.

Il y a deux types de graphiques :


a- Consommation et réapprovisionnement irréguliers
b- Consommation et réapprovisionnement réguliers
Pour le cas de gestion de pièces de rechange, le graphique courant c’est le premier, avec des
consommations et réapprovisionnement irréguliers.
a- consommations et réapprovisionnements irréguliers
Niveau maximum

Stock actif
Niveau minimum
Stock-outil
Mois
Janv. Fév. Mars Avril Mai …….
b- consommations et réapprovisionnements réguliers :
Niveau maximum

Stock actif
Niveau minimum
Stock-outil
Mois
Janv. Fév. Mars Avril Mai …….

OFPPT/DRIF 21
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

7.2 Responsabilités des différentes phases de la gestion du stock- maintenance

Phase Fonction concernée

-Identification et définition des articles Maintenance/ Méthodes

-Décision de mise en stock Maintenance/ Direction

-Acquisition Achat

-Gestion physique Maintenance

-Gestion économique Comptabilité

7.3 Catalogue des articles du stock-- maintenance


Il pour but de rassembler un ensemble d’informations utiles relatives aux articles du stock et de
mettre la totalité de ces information à disposition des utilisateurs.
L’information principale contenue dans le catalogue est le classement des articles en articles
banals, d’usage multiple ou d’usage spécifique.

7.4 Règles de gestion du stock- maintenance


La décision de tenir ou de ne pas tenir un article en stock- maintenance résulte d’une analyse
prenant compte le délai d’approvisionnement, le coût de l’article stocké, le coût de gestion du
stock, le coût de la non- disponibilité du bien.
On peut différencier les pièces de fonctionnement en pièces d’usure et pièces de structure.
-Dans le cas des pièces de fonctionnement destinées à subir des dégradations inévitables, deux
méthodes de gestion du stock- maintenance conviennent :
a-la commande systématique d’une quantité fixe (quantité économique) dés que le stock
descend en dessous d’un seuil défini(point de commande), elle convient aux articles d’usage
spécifiques ou d’usage multiple ou aux articles dont la consommation est fluctuante
b-la commande à date fixe de quantités variables déterminées pour établir le stock à un niveau
prédéterminé (plafond).Cette méthode permet une organisation rationnelle de
l’approvisionnement (groupage des commandes, transports, réceptions) nécessite la fixation
d’un seuil d’alerte destiner à éviter toute rupture du stock. Elle convient pour la plus grande
partie des articles banals. Dans le cas des pièces de structure (les pièces dont la dégradation
dans les conditions d’usage normal est peu probable) l’étude doit être menée cas par cas afin
d’établir un stock de pièces de sécurité.

7.5 Le fichier stock- maintenance


La tenue d’un fichier stock- maintenance doit permettre à la fonction maintenance d’améliorer
ses propres prestations (optimisation de la gestion du stock, détection de défaillances
chroniques, admission de nouveaux articles en stock- maintenance) et autres fonctions de
l’entreprise de rationaliser et de simplifier leurs relations avec la fonction maintenance.
Il est composé :
-les données d’identification des articles
-les données relatives à la gestion du stock
-les données relatives aux mouvements du stock.

OFPPT/DRIF 22
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

7.6. Tenue d’un stock- maintenance


a- OBJECTIF
-connaître à tout moment, l’état du stock

b- MOYENS
-Mouvements :
-Réception
-Entrée
-Sortie
-Inventaire (fiscalement obligatoire)
-Valorisation : P. U. M. P.
-Lot
-Remplacement

c- Gestion d’un stock

GESTION D’UN STOCK

QUAND
COMMANDER?

COMBIEN?

COUT OPTIMUM
POUR LA SATISFACTION DU BESOIN

OFPPT/DRIF 23
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

COUT DU STOCK

NATURE DESTINATION

-INVESTISSEMENT
-ETUDES, METHODES -ACQUISITION
-ACHATS -POSSESION
-GESTION, COMPTABILITE -CONSOMMATION
-CONTROLE -PROTECTION
-MAGASINAGE

CTOTAL= CACQUISITION +CPOSSESSION

CACQUISITION = FINANCES
-GESTION
-ACHATS COUT DE PASSATION
-TRANSPORT/RECEPTION DE COMMANDE
-COMPTABILITE

CPOSSESSION = COUTDE L’ARTICLE


-FRAIS FINANCIERS
-FRAIS DE MAGASINAGE COUT DE POSSESSION
-FRAIS D’ENTRETIEN
-DETERIORATION
-REBUT

7.7 Le coût de gestion générale du stock d’un article

b q dCT
CT = + ai (CT optimum pour =0)
q 2n dq

a = prix unitaire de l’article, rendu magasin


b = coût de passation de commande majore
D = délai d’approvisionnement
I = intérêt financier majore

OFPPT/DRIF 24
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

n = nombre d’articles utilisés pendant


q = quantité optimal d’unités d’articles à commander
T = temps entre deux commandes
Q = nombres des articles par commande

Q 2bn
T= Q=
n ai

2b
T= nai

- Formule de Wilson (série économique)

nai
NC = 2b nombre de commande économique

7.8 Le calcule du stock de sécurité pour les pièces d’utilisation certaine

Ss = K σ

D D
2
σ= X ; σ= ( Xm – Xm )2
12 12

K = % du risque que l’on accepte de prendre


D = délai d’approvisionnement
X = quantités portées par an Taux de sécurité% K
Xm = sortie mensuelle quelconque 60 0,850
Σ Xm 65 0,935
Xm = 70 1,040
12 75 1,150
80 1,280
85 1,440
90 1,645
95 1,960
99 2,580

OFPPT/DRIF 25
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

7.9 Séries économiques d’approvisionnement


a- Définition : C’est la détermination de l’unité économique d’achat, c’est la quantité de pièces
de rechange à commander, quantité la plus économique pour l’entreprise, tout les X périodes
afin d’avoir toujours en magasin un stock suffisant. C’est donc une régulation des commandes
successives, pour une même pièce de rechange, régulation dans les quantités et dans le temps.

b- Le calcule de la série économique d’approvisionnement


Les données nécessaires à la détermination de la série économique :
1- quantité de pièces à commander par an : Exemple : 800 boucleurs inférieurs de la
machine surleteuse
2- coût d’achat d’une pièce : Exemple : 500 DHS/ boucleur
3- coût de passation d’une commande ou coût administratif qui dépend de la quantité
commandée (1; 100; 1000 pièces)

Coût administratif
DHS

600 x

500 x ----- x

400 x--------- x

300 x--------------- x

200 x x

100 ---------------------------------------- x
x

l l l l l l l l
100 200 300 400 500 600 700 800 Quantité
pièces commandée

4-Coût de possession des stocks ce sont les frais entraînés par le stockage des pièces de
rechange :
-loyer de l’argent immobilisé
-coût des locaux de stockage
-coût du personnel assurant la gestion des stocks
-dépréciation éventuelle de pièces de rechange
Le coût global de possession des stocks s’exprime en taux annuel d’intérêt de l’argent
immobilisé, exemple 25%
Exemple :
-l’entreprise commande 600 pièces/an
-le coût d’une pièce est de 400 DHS
-le taux d’intérêt annuel de l’argent immobilisé est de 20%
1. Cas : Règlement de l’achat à la réception de la commande
Le coût de possession des stocks ramené à une pièce est :
[(400x600x20)/100]/600=80 DHS

OFPPT/DRIF 26
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique
2. Cas : Règlement de l’achat au milieu de la consumation (300pièces)
[(400x300x20)/100]/600=40 DHS
Donc, le bureau méthodes de maintenance doit chercher le meilleur compromis entre les deux
cas.

La formule de calcule de la série économique d’approvisionnement X :

mp
X= pour le premier cas : règlement de la
ft commande à la livraison

2mp pour le deuxième cas : règlement


X= ft au milieu de la période de consommation

X=série économique d’approvisionnement ou unité de commande recherchée


p=quantité de pièces consommées par an
f=coût d’achat d’une pièce (intérêt et frais de stockage non compris)
m=coût de passation d’une commande
t=taux d’intérêt de l’argent immobilisé annuel
-Application :
D’après l’analyse du bureau méthode de maintenance réalisée sur deux ans passés, une
entreprise de confection a un besoin annuel de 25 plaques à aiguille pour les machines
recouvreuses.
Le coût d’achat d’une plaque à aiguille est de 300DHS.
Le coût de passation d’une commande est de 5oDHS.
Les frais de stockage s’élèvent à 20% l’an.
Donc :
p=25 plaques à aiguille par an
f=300 DHS, coût d’achat
m=50 DHS, coût de passation d’une commande
t=20% taux d’intérêt de l’argent immobilisé annuel.
1-Le cas : Règlement de la commande à la livraison

50 x 25
X= = 4,56 plaques à aiguille par commande,
300x 0,2 soit 5 plaques.

25 plaques par an / 5 plaques = 5 commandes


Sachant qu’une année a 220 jours ouvrables 220 / 5 = 44 jours, donc il faut commander 5
plaques à aiguilles, tous les 44 jours ouvrables.
2-Le cas : Règlement au milieu de la période de consommation

2x 50 x 25
X= = 6,45 plaques à aiguille par commande,
300x 0,2 soit 6 plaques

OFPPT/DRIF 27
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

25 plaques par an / 6 plaques =4,16 soit 4 commandes


220 / 4 = 55 jours, donc il faut commander 6 plaques à aiguille, tous les 55 jours ouvrables.

8. LES COUTS DE MAINTENANCE


Les coûts de maintenance peuvent s’analyser par nature et par destination au sens comptable
des termes. Ils pourront être imputés soit en exploitation, soit en investissement. Certains postes
peuvent inclure des frais financiers par exemple l’immobilisation du stock maintenance.
Les coûts de maintenance sont classifiés :
a- Par nature :
-personnel
-outillage et équipement de maintenance
-produit et matières consommées (pièces de rechange, huile, graisse etc.)
-sous-traitance
-autres
b- Par destination :
-préparation (études, méthodes, ordonnancement etc.)
-documents techniques
-interventions
-suivi et gestion
-magasinage et stockage
-formation
-autres (à préciser)
Les différents niveaux des coûts peuvent s’illustrer sous forme d’un tableau synthétique :

Nature
Personnel Outillage Consommés Sous-
Destination traitance

-Préparation X

-Documents techniques X X

-Intervention X X X X

-Suivi et gestion X

-Magasinage et stockage X

-Formation X

c- Par type d’intervention :


-maintenance préventive systématique/conditionnelle
-maintenance corrective
-révision, modernisation, rénovation ou reconstruction
-travaux neuf.
-Observation :La maintenance peut avoir aussi d’autres missions telles que l’exploitation des
utilités, par exemple l’éclairage, la ventilation et la gestion de l’énergie.

OFPPT/DRIF 28
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

9. LE DOSSIER TECHNIQUE ET LE DOSSIER HISTORIQUE (LA FICHE HISTORIQUE).


a- Le dossier technique comprend tous les renseignement et documents qui concernent un
même type de machine :
-les éléments d’identification : désignation, constructeur, caractéristiques générales, liste des
machines du même type, fiche technique
-le répertoire des documents classés dans le dossier
-la synthèse des modifications effectuées sur ces machines.
C’est dans ce dossier que sont classés les documents définis par la nomenclature des éléments
de la documentation technique destinée à l’utilisateur et donc ce dossier est consulté lors des
interventions de maintenance proprement dite ( ou de leur préparation) ou d’une expertise
technique.

b-Le dossier historique (la fiche technique) comprend tous les renseignements et documents
concernant la vie d’une machine :
-les modifications, y compris les améliorations de maintenance
-les commandes extérieures
-les ordres de travaux
-les rapports d’expertise ou d’incidents
-la fiche historique
La fiche historique, relative à chaque machine, contienne les renseignements concernant les
interventions de maintenance effectuées :
-numéro d’ordre des travaux
-date d’exécution
-nature et désignation du travail
-temps passé
-coût de l’intervention
-durée de l’arrêt due à l’intervention
-nombre d’unités d’usage ou d’heures de fonctionnement
Le dossier historique, par le suivi de l’usure des différents sous-ensembles au vu des
précédentes interventions, permet de planifier les opérations de maintenance.
Dans le cas des matériels ayant des coûts de maintenance élevés ou anormaux, l’analyse
systématique du dossier historique et en particulier de la fiche historique permet donc :
- à la fonction de maintenance, de faire évoluer sa structure, ses moyens et ses méthodes,
d’adapter la fréquence des opérations de maintenance préventive aux besoins, d’améliorer
éventuellement les points faibles et aussi la gestion du stock des pièces de rechange
- pour la fonction fabrication, d’améliorer les diverses consignes (mise en route, conduite et
surveillance), la formation du personnel, la liaison et la coordination avec les autres fonctions
concernées
- pour les investissements, d’orienter le choix du matériel (avec la recherche d’une
standardisation de certains équipements), les études de conception, d’évaluer les durabilités ou
les durées économiques de remplacement.
- Le suivi historique du matériel peut s’informatiser aisément, en regroupant par exemple
l’ordonnancement du travail, l’édition des ordres de travaux.

10. Utiliser le système informatique de gestion par l’intermédiaire des logiciels.


L’introduction des nouvelles techniques de traitement et de diffusion des informations dans le
domaine de maintenance permet d’informatiser certaines tâches manuelles et ainsi de fournir à
tout le personnel de maintenance des informations plus détaillés, sélectives sous des formes
directement exploitables et opérationnelles et d’améliorer la gestion, l’activité et les techniques
de maintenance.

OFPPT/DRIF 29
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique
Les gestions des stock au niveau des entreprises sont réalisées à l’aide des logiciels de gestion,
par exemple le logiciel G. M. A. O. (gestion de maintenance, analyse et organisation).
Parmi les fonctions réaliser par le logiciel de G M A O. il y a :
- Enregistrer les entrées et les sorties de pièces de rechange (Edition : SMO01)
- Enregistrer le transfert de pièces d’un magasin à l’autre
- Enregistrer les entrées et les sorties des machines dans les ateliers de travail
(Edition : SMO 021)
- Enregistrer les pannes et les interventions sur les équipements des ateliers de travail
- Editions des opérations (Edition : SMO 02)
- Editer les listes de machines en location (Edition : SMO 07)
- Editer les listes des pièces/ fournisseurs (Edition : SMO 04)
- Editer les listes de pièces à commander (Edition : SMO 08) et visualiser la quantité de
pièces d’alerte; l’écart jusqu’au nombre de pièces d’alerte
Donc tout le travail se trouve informatisé pour suivre opératoirement la gestion de maintenance,
les stocks de pièces et les équipements d’une entreprise.
Durant les travaux pratiques de ce module, on peut simuler toutes les opérations à l’aide d’un
logiciel de gestion de stock de maintenance.

OFPPT/DRIF 30
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

Module 16 : ORGANISATION ET GESTION


DES PIECES DE RECHANGE
GUIDE DES TRAVAUX PRATIQUES

OFPPT/DRIF 31
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

TP 1 : Présentation du logiciel de gestion de stock, analyse et organisation G. M. A. O.


I.1. Objectif(s) visé(s) :
- Connaître le domaine d’application
- Identifier les fonctions du logiciel

I.2. Durée du TP: 10h

I.3. Matériel (Équipement et matière d’œuvre) par équipe :


a) Equipement :
- Ordinateur et logiciel de gestock
- Imprimante
b) Matière d’œuvre :
- C D ROM

I.4. Description du TP :
- Présenter le logiciel G M A O
- Identifier les fonctions du logiciel
I.5. Déroulement du TP
- Utiliser le logiciel de G M A O sur un PC
- Visualiser attentivement les séquences du programme
- Identifier chaque fonction du programme
- Imprimer des exemples de fonctions du logiciel
- Analyser et comparer les fonctions du logiciel

OFPPT/DRIF 32
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique
TP 2 : Opérer sur chaque fonction du logiciel de G M A O
II.1. Objectif(s) visé(s) :
- Opérer les entrées et les sorties de pièces de rechange dans le magasin
- Opérer les entrées et les sorties des équipements dans le magasin et dans les ateliers
de travail
- Opérer le transfert des équipements d’un magasin à l’autre

II.2. Durée du TP: 20h

II.3. Matériel (Équipement et matière d’œuvre) par équipe :


a) Equipement :
- Ordinateur et logiciel G M A O
- Imprimante

b) Matière d’œuvre :
- C D ROM

II.4. Description du TP :
- Opérer des données d’entrée et de sorties dans les magasin de pièces de rechange et
dans les ateliers de travail (le mouvement de pièces)
- Opérer des données sur les fiches machine
- Opérer des données sur les listes de machines en location
II.5. Déroulement du TP
- À l’aide d’un bon de livraison opérer les entrées dans le magasin de pièces de
rechange (mouvements pièces)
- Simuler les sorties de pièces de rechange et enregistrer les données (Edition :
SMO01)
- Enregistrer le transfert de pièces d’un magasin à l’autre
- Enregistrer les entrées et les sorties des machines dans les ateliers de travail
(Edition : SMO 021)
- Enregistrer les pannes et les interventions sur les équipements des ateliers de travail
- Editions des opérations (Edition : SMO 02)
- Editer les listes de machines en location (Edition : SMO 07)
- Editer les listes des pièces/ fournisseurs (Edition : SMO 04)
- Editer les listes de pièces à commander (Edition : SMO 08) et visualiser la quantité de
pièces d’alerte; l’écart jusqu’au nombre de pièces d’alerte

OFPPT/DRIF 33
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique
Evaluation de fin de module
Epreuve théorique.
1-Definir la notion de pièce de rechange. Classifier les pièces de rechange. -----10/100
2- Expliquer l’élaboration d’un appel d’offre. Quels sont les éléments d’un devis et 12/100
comment comparer les informations.
3- Comment il faut faire la réception des pièces de rechange. ------- 12/100
4- Exprimer le coût du stock d’un article. --------10/100
5- Calculer la série économique d’approvisionnement d’une pièce de rechange --------10/100
sachant :m ;p ;f ;t. Exemple chiffré.
6- Définir le rôle et les fonctions d’une fiche historique. ---------------10/100
Epreuve pratique
7- A l’aide d’un logiciel de gestion de maintenance opérer : ---------------36/100
a-l’ entrée dans le magasin des pièces d’un bon de livraison (6/100 chaque points)
de pièces de rechange ;
b-les sorties des 5 pièces de rechange du magasin ;
c-le transfert de 5 pièces de rechange d’un magasin à un autre ;
d-les entrées de 5 machines à coudre d’une section à une autre section :
e-les sorties de 5 machines à coudre de magasin dans une section.
f- enregistrer une panne et une intervention sur les équipements.

OFPPT/DRIF 34
Résumé de Théorie et
Titre du module
Guide de travaux pratique

Liste des références bibliographiques.

Ouvrage Auteur Edition


Logiciel GMAO OFPPT 2004
Maintenance –Règles de Norme française 2000
présentation de la rédaction
de pièces détachées et de
composants.
Statistique et qualité- Norme française 2000
Introduction à la fiabilité
Maintenance- Vocabulaire Norme française 2000
de maintenance et de
gestion des biens durables.
Termes de définitions des Norme française 2000
éléments constitutifs et de
leur approvisionnement pour
les biens durables.

OFPPT/DRIF 35