Vous êtes sur la page 1sur 5

LES MOTEURS PAS A PAS

CHAPITRE 3

INTRODUCTION :

PAS A PAS C H A P I T R E 3 INTRODUCTION : " Un

"Un moteur pas à pas transforme des impulsions de commande en une

rotation de n" pas du rotor : il permet donc un positionnement précis sans

boucle d'asservissement (via potentiomètre, codeur

).

 Pricipe de commande en position d’un moteur à courant continu Consigne Commande Ampli de
 Pricipe de commande en position d’un moteur à courant continu
Consigne
Commande
Ampli de
Mcc
position
puissance
Capteur de
position
 Principe de commande d’un moteur pas à pas Commande Pilotage Ampli de M Puissance
 Principe de commande d’un moteur pas à pas
Commande
Pilotage
Ampli de
M
Puissance
pas à pas

On constate que le système est beaucoup plus simple. En effet, à chaque impulsion du signal de commande

correspond au niveau du rotor un déplacement angulaire bien défini appelé « pas ». Un moteur pas à pas est caractérisé par sa résolution ou encore son nombre de pas par tour. Il peut avoir une valeur comprise entre 0,9°et 90°. Les valeurs les plus couramment rencontrées sont :

0,9° : soit 400 pas par tour

1,8° : soit 200 pas par tour

3,6° : soit 100 pas par tour

7,5° : soit 48 pas par tour

15° : soit 24 pas par tour

La vitesse de rotation est fonction de la fréquence des impulsions. On distingue 3 groupes de moteur pas à

pas :

les moteurs à aimant permanent

les moteurs à reluctance variable

les moteurs hybrides

1. Moteur à aimant permanent:

 les moteurs hybrides 1. Moteur à aimant permanent: 1.1. Constitution : Un moteur à aimant

1.1. Constitution :

Un moteur à aimant permanent comprend :

un rotor bipolaire constitué d’un aimant permanent (partie mobile)

un stator à deux paires de pôles (partie fixe)

1.2.

Fonctionnement :

Les bobines diamétralement opposées constituent les phases. Elles sont connectées de façon à créer un pôle Sud et un pôle Nord.

50 Cours de : Capteurs et actionneurs en instrumentation

En inversant les sens des courants dans une phase, on permute les pôles engendrés par une bobine. Le rotor se déplace alors et prend une nouvelle position d’équilibre stable. Selon la conception des enroulements, on distingue deux grands types de moteurs pas à pas :

Le moteur bipolaire

Les enroulements du stator n’ont pas de point milieu. Chaque borne de chaque enroulement est alimentée par une polarité positive puis négative (d’où le terme bipolaire).

Le moteur unipolaire

Les enroulements sont à point milieu. Les bornes sont toujours alimentées par une polarité de même signe (d’où le terme unipolaire).

une polarité de même signe (d’où le terme unipolaire). 1.3. Alimentation : Le principe de fonctionnement
une polarité de même signe (d’où le terme unipolaire). 1.3. Alimentation : Le principe de fonctionnement

1.3. Alimentation :

Le principe de fonctionnement des moteurs pas à pas repose sur la commutation successive des enroulements stator (ou phase). Pour cela, une impulsion électrique est traduite par un séquenceur agissant sur une électronique de commutation (drivers ou transistors de puissance) qui distribue les polarités dans les enroulements. Une seule commutation provoque un seul pas quelle que soit la durée de l’impulsion (supérieur à une valeur minimale).

+U 1.3.1.Moteurs à deux phases (ou bipolaire): Ce sont des moteurs comportant des enroulements qui
+U
1.3.1.Moteurs à deux phases (ou bipolaire):
Ce sont des moteurs comportant des enroulements
qui sont alimentés soit dans un sens, soit dans
l’autre. Chaque bobine est parcourue successivement
par des courants inverses nécessitant une commande
bipolaire.
A
B
C
D
0V
+U
1.3.2.Moteurs à quatre phases (ou unipolaire):
Ce sont des moteurs comportant des bobines à
point milieu ; dans chacune d’elles le courant
circule toujours dans le même sens. Il suffit d’une
commande unipolaire.
E
F
G
H
0V

Chapitre 3: Les moteurs pas à pas

51

Ordre d’alimentation des phases :

Les signaux de commande d’un moteur à 2 ou 4 phases sont absolument identiques.

H 4

moteur à 2 ou 4 phases sont absolument identiques. H 4 H 1 P H’ 4

H 1

P

H’ 4 H’ 1 R H 2 V H’ 3 H’ 2 Q H 3
H’ 4
H’ 1
R
H 2
V
H’ 3
H’ 2
Q
H 3
S

Commande en mode 1 :

L’excitation individuelle des bobines crée

les champs suivants :

 

P

HP 1

1

 

R

HR 2

2

Q

H 3 3

 

S

S H 4 D’où le cycle de commutation suivant :

H 4 D’où le cycle de commutation suivant :

P

R

Q

 

S

Moteur

1

0

0

 

0

1 0 0   0

0

1

0

 

0

0 1 0   0

0

0

1

 

0

0 0 1   0

0

0

0

 

1

0 0 0   1
 

Commande en mode 2 :

 

L’excitation par paire des bobines crée les champs suivants :

 

P-R

R-Q

Q-S

S-P

P- R R-Q Q-S S- P H’ H ’ 2 H ’ 3 H’ 4

H’

H2

H3

H’ 4

1

 

D’où le cycle de commutation suivant :

P

R

Q

 

S

Moteur

1

1

0

 

0

1 1 0   0

0

1

1

 

0

0 1 1   0

0

0

1

 

1

0 0 1   1

1

0

0

 

1

1 0 0   1
P R Q S P R Q S
P
R
Q
S
P
R
Q
S

52 Cours de : Capteurs et actionneurs en instrumentation

Commande en mode 1-2 :

La combinaison des deux modes permet de doubler le nombre de pas, le rotor s’alignant

successivement face à un pôle et entre 2 pôles.

P

R

Q

S

Moteur

1

0

0

0

1 0 0 0

1

1

0

0

1 1 0 0

0

1

0

0

0 1 0 0

0

1

1

0

0 1 1 0

0

0

1

0

0 0 1 0

0

0

1

1

0 0 1 1

0

0

0

1

0 0 0 1

1

0

0

1

1 0 0 1
P R Q S
P
R
Q
S

1.4. Caractéristiques :

Nombre de pas par tour plus faible, dû à la difficulté de loger les aimants du rotor.

Construction plus élaborée.

Couple moteur élevé, dû à la puissance des pôles aimantés (Couple proportionnel

Sens de rotation lié à l'ordre d'alimentation des bobines et au sens du courant dans les bobines.

au courant).

2. Moteur pas à pas à réluctance variable :

2.1. Constitution :

Ce moteur comporte une denture dont le pas n’est pas le même au stator et au rotor ; le rotor n’est pas aimanté. Exemple :

et au rotor ; le rotor n’est pas aimanté. Exemple : Stator 8 pôles et rotot

Stator 8 pôles et rotot 6 pôles Pas statorique :

Pas rotorique :

2.2. Fonctionnement :

Quand on alimente les bobines AA', puis BB' et enfin CC', le rotor se place de telle façon que le flux qui le traverse soit maximal ; la réluctance est donc minimale.

le traverse soit maximal ; la réluctance est donc minimale. Pour rendre la réluctance variable, le

Pour rendre la réluctance variable, le rotor et le stator auront des encoches disposées de telle façon qu'il n'existe qu'une seule possibilité pour diminuer la réluctance compte-tenu de la bobine alimentée. Le nombre de pas par tour est donné par la relation :

- : Pas dentaire rotorique (en degrés)

- s : Pas dentaire statorique (en degrés)

Chapitre 3: Les moteurs pas à pas

53

2.3. Caractéristiques :

Nombre de pas par tour important (bonne résolution) ;

Construction assez facile ;

Couple moteur (proportionnel au carré du courant dans les bobines) assez faible ;

Sens de rotation lié à l’ordre d’alimentation des bobines.

Ce moteur présente une simplicité de construction mais du fait de son faible couple moteur, il est le plus souvent remplacé par des moteurs pas à pas à aimant permanent ou hybrides.

3. Moteur pas à pas hybride :

3.1. Constitution :

Il existe des dispositions très variables selon les constructeurs et le nombre de pas par tour (résolution).

constructeurs et le nombre de pas par tour (résolution). 3.2. Fonctionnement : Son fonctionnement est sensiblement

3.2. Fonctionnement :

Son fonctionnement est sensiblement identique à celui du moteur à aimant permanent. Les figures suivantes montrent les positions successives du rotor après l'alimentation des bobines du stator.

du rotor après l'alimentation des bobines du stator. 3.3. Caractéristiques :  Très bonne résolution. 

3.3. Caractéristiques :

Très bonne résolution.

Couple moteur élevé dû à l'aimantation du rotor (proportionnel au courant).

Sens de rotation lié à l'ordre d'alimentation des bobines et au sens du courant 3.4. Applications industrielles :

De nombreuses applications industrielles utilisent les moteurs pas à pas : en robotique

les

imprimantes et tables traçantes, dans le domaine médical : pousse seringue (le moteur pas à pas permet un débit régulier pour la perfusion) etc.

(servomécanisme), en micro-informatique (lecteurs de disquettes, disque dur

),

dans

54 Cours de : Capteurs et actionneurs en instrumentation