Vous êtes sur la page 1sur 8

REPUBLIQUE DU SENEGAL

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche

7, Avenue Faidherbe/PB : 21354, Dakar, Sénégal


Téléphone: (221) 33 849 69 19 / Fax: (221) 338215074
Site web: www.supdeco.sn / Email: supdeco@supdeco.sn

PROJET DE RECHERCHE MASTER 1 MP– PGE


THEME :
ANALYSE DE L’IMPACT DE LA MICRO-FINANCE SUR LE
DEVELOPPEMENT SOCIALE A DJIBOUTI CAS : AGENCE
DJIBOUTIENNE DE DEVELOPPEMENT SOCIAL(ADDS)

PRESENTEE PAR:
AICHA HAMADOU HAMID

Année : 2016/2017

0
PLAN DU PROJET :

I)Contexte et justification sujet


II) Documentation provisoire
III) Problématique
IV) Objectifs
V) Hypothèses de recherche
VI) Elaboration du plan provisoire
VII) Stratégie de recherche documentaire

1
Contexte et justification du sujet

Description du contexte et de la thématique d’étude


Le secteur de la micro finance fait aujourd’hui la fierté des acteurs à travers les résultats probants
obtenus en si peu de temps grâce au soutien du gouvernement et au savoir-faire de l’ADDS à
travers sa Direction chargée de la micro finance.
Diverses actions ont été menées avec l’appui d’une expertise internationale mise à disposition
par le PNUD et les cofinancements de différents bailleurs, tel que le Fonds de Solidarité
Nationale (FSN), le FIDA, la BAD, la BID, le Fonds Koweitien.
En effet, de nombreux travaux ont été réalisés pour mettre en évidence le rôle de la micro finance
dans l'économie des pays.
Ceci afin d'identifier la relation qui existe entre la micro finance et le développement
économique d'une nation en prenant bien sûr en compte les modifications macro financières liées
à la globalisation, notamment dans les PED où les politiques économiques et sociales mises en
œuvre n'ont pas permis d'améliorer de manière significative les conditions de vie des populations
les plus démunies, la micro finance semble aujourd'hui un rempart contre les maux dont font face
ces PED.
C’est ainsi pour réduire la pauvreté, de nombreuses interventions sont possibles.

Explication du sujet et les raisons de notre choix

La micro finance est un secteur qui concerne les dispositifs permettant d'allouer des crédits de
faible montant à des personnes à faible revenu. L’instauration d’un cadre macroéconomique
adéquat pour favoriser la croissance; le développement des services sociaux de base (éducation,
santé, accès à l’eau, etc.); la protection et la sécurité des plus démunis; l’accroissement des
opportunités d’emploi et de revenus des pauvres (développement rural, promotion de micro et
petites entreprises, extension des systèmes de micro-crédit, développement des infrastructures de
transport et de communication).
Ce sujet me permet d’approfondir mes connaissances sur le domaine de la micro finance étant
stagiaire à la ADDS. J’appris pas mal des informations concernant ce thème. C’est ainsi que j’ai
opté pour le choix de ce thème, et qui permet aussi à la population d’améliore leur condition de
vie.

2
Présentation sommaire de l’agence

L’Agence Djiboutienne de Développement Social, Etablissement public à caractère


administratif, est créée 2007. Elle est issue de la fusion de l’ancienne Agence Djiboutienne
d’Exécution des Travaux d’Intérêt Public (ADETIP) et de l’ancien projet Fonds Social de
Développement (FSD) financé par le FAD et clôturé en décembre 2007.
L’ADDS à travers sa Direction de la micro finance sera chargée de la promotion, l’encadrement,
le refinancement et le contrôle des Caisses Populaires d’Epargne et de Crédit (CPEC) afin de
leur permettre de devenir de véritables professionnelles de la micro finance, capables d’être
viables et pérennes.

Explication de l’intérêt que revêt l’étude


L'intérêt du sujet est multiple car il se situe au cœur du débat sur les apports de la micro finance
et son utilité dans le processus de développement des PED. Permet ces crédits servent
effectivement d'outil de développement car la population se bénéficie de ces crédits octroyés
pour ouvrir des fonds de commerce. Ce en lumière la micro finance en tant qu'outil instrument de
développement économique. En effet, ces sont les personnes les plus démunies qui favorisant de
cette offre.

Annonce des grandes lignes à traiter


Le microcrédit est un puissant instrument de lutte contre la pauvreté qui a prouvé son utilité
social. En général, C'est un prêt destiné à des personnes défavorisées, en majorité des femmes,
pour leur permettre de créer des activités génératrices des revenus.
Cette présente partie traite de la stratégie et rôle du microcrédit comme instrument de lutte contre
la pauvreté à Djibouti. De prime abord, nous tenterons d'étudier le profil de la Pauvreté, état des
lieux et dispositif pour faire face. Et ensuite, nous étudierons les mécanismes adoptés pour lutter
contre la pauvreté et les bénéfices de la micro crédit sur le développement sociale.

3
DOCUMENTATION PROVISOIRE
Sites web :
 www.adds.dj
 Socialprotection.org
 http://www.africatip.net

PROLEMATIQUE
Présentation des différents aspects de complexité du sujet
L’expansion du microcrédit pour lutter contre la pauvreté dans les pays en développement est
une évidence. Une multitude d’Organisations non gouvernementales (ONG) ainsi que des
structures financières étatiques ou privées pullulent désormais dans les pays en développement.
De petits prêts sont ainsi octroyés aux femmes les plus «démunies» afin qu’elles entreprennent
des activités génératrices de revenus (AGR) pouvant leurs permettre de sortir de la pauvreté.

La problématique
La micro finance s’est développée en tant qu’approche de développement économique et
s’intéresse spécifiquement à la population à faible revenu.
La plupart des institutions de micro finance sont lancées avec la motivation de réduire la
pauvreté.
Ainsi la micro finance outre qu’elle se veut un outil d’inclusion des exclus du système bancaire
classique. La réduction de la pauvreté se trouve au centre de préoccupation de l’état djiboutien
car cette pauvreté se justifie fortement par la détérioration des conditions des vies des
communautés pauvres et vulnérables.

En effet, se veut également être un outil de lutte contre la pauvreté en octroyant des microcrédits
et des services financiers aux populations démunies.
La micro finance atteint elle ses objectifs ?
L’objectif de ciblage des pauvres est-il atteint ?
Quel est l’effet de ces programmes sur le niveau de vie des bénéficiaires ?

4
OBJECTIFS

OBJECTIF GENERALE :
Analyse d’impact des programmes de micro finance en mobilisant une méthodologie rigoureuse
qui permet de mesure les changements

OBJECTIFS SPECIFIQUES :
Objectif 1 :
Réduction de la pauvreté
Objectif 2 :
L’objectif des ciblages des pauvres
Objectif 3 :
Évaluation de la micro crédit octroyés sur le niveau de vie des bénéficiaires
HYPOTHESES DE RECHERCHES
Hypothèse 1 :
Réduction de la pauvreté est atteinte pour les bénéficiaires de ces programmes
Hypothèse 2 :
L’objectif de ciblage des pauvres est atteint par les programmes de micro finance
Hypothèse 3 :
La participation à un programme de micro finance à un effet positif sur le niveau de vie

5
ELABORATION DU PLAN PROVISOIRE

LISTE DES TABLEAUX


LISTE DES GRAPHIQUES
LISTE DES ABREVIATIONS
INTRODUCTION
CHAPITRE 1 : ETAT DES LIEUX DE LA MICRO-FINANCE
CHAPITRE 2 : CADRE THEORIQUE ET APPROCHE METHODOLOGIQUE
CHAPITRE 3 : EXPLORATION DES DONNEES ET EVALUATION DE L’OBJECTIF
DE CIBLAGE DES PAUVRES
CHAPITRE 4 : IMPACT DE LA MICROCREDIT SUR LE NIVEAU DE VIE DES
BENEFICIAIRES
CONCLUSION
RECOMMANDATIONS
LES ANNEXES
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

STRATEGIE DE RECHERCHES DOCUMENTAIRES

Sources documentaire ciblées :

 Scholarvox, la bibliothèque virtuelle


 Site web: www.adds.dj
 Moteur de recherche Google
 Guides d’entretien avec Monsieur Ngom

6
Clarification conceptuelle :

 Coaching

Le coaching reste une approche clé dans l’assistance technique. Qui s’est engagée dans la mise
en place d’une assistance technique de proximité sur site afin de conduire, suivre et implémenter
les actions issues des recommandations et besoins des CPECs.
 Interventions des opérationnels de la CPECD

Leur intervention se focalise sur l’amélioration du SIG, formation des ressources humaines,
appui à l’assainissement de la comptabilité, afin d’harmoniser la mise en œuvre des procédures
dans toutes les CPEC. Cette coordination avec les opérationnels de la CPECD s’est faite en
parfaite harmonie avec la direction de la Micro finance.
 Etat des lieux de l’intervention

Les différentes activités réalisées ont été identifiées par les CPEC en priorité en fonction de
leur besoin notamment lors de la clôture de fin d’année ou la CPEC de Tadjourah (région)
a enregistré d’excellent résultat avec zéro perte.

Domaines d’intervention
Infrastructures, équipements et services sociaux de base ; l’accès aux services financiers et non
financiers et de micro-finance ; l’appui aux activités de développement communautaire locales et
régionales ; le renforcement des capacités des acteurs au développement, le développement rural.

 Noms des Bailleurs

Le Gouvernement de Djibouti, l’Association Internationale de Développement (IDA Banque


Mondiale), l’Agence Française de Développement (AFD), la Banque Africaine de
Développement (BAD), la Banque Islamique de Développement (BID), le Fonds Arabe pour le
Développement Economique et Social (FADES), l’Agence Coréenne de Coopération
Internationale (KOICA), le Fonds Japonais pour le Développement Social, le Fonds Koweitien.