Vous êtes sur la page 1sur 156

SVM~ON U; NOUVEAU TIIÊOI.OGJEN

HYMNES

© Us Éditions du Cut, 1%9

S O URCES CHR~T IE NNES

V;,~ku"·(""d."u ,, , 1/ . <h Lu"'" " 1., "J . D<lnWo •• •. 1.

Di,~"",, C. Monal

N° JW

" ••. i.

Sntto,,· U; NOUVEAU THÉOLOGIEN

HYMNES

l

· le;

INTRODUCT/or

TIiXTIi CRITIQUIi liT N OTIiS

lohannes KODER

TRM>UCTI0N

•• •

loseph PARAMELLE, 8. j .

TO",E J

OU"'"9' p"b1i' .,,'" 1< «,,><0""

du C.",,, No"'.a' d,l. R«h.,,~ . S""'''M u,

L~S ItOITIO N$ Dt! CERF.~. BD DB !. UO""·MA "'O".O . PAlUS

,.,

BR

~o

,Sb

UBRARY

roU, ~. ,.

AVANT _PRO P OS

Les HJJm"

de Syméon le Nouyeau ThéolQgie" dép ••sent

l, rgelIlon~ 1. cadre soil

my.tique> soit

de

poèm

mon(",nL

la

ailtlation

rle

l'.n

1000 dano lu région

cl'une

detcription

d'exp';' ; cn"

J.

religieux

conventionnel,.

~Iy,tique aux

environ>

Il.

de

oriene.le de l'Égli'e, qui ft.ait

,"cor. Ufie " oe momentrllo. En leur l<omp., il. oont un lien

<ntre

la

mysüque

mon.,tique

de

J'.ncicnne

Église

et

1.

dQdrine

.i

ndkm ent

orthodoxe

du

Pa lami.",,,·

Hé'ych ••me de l'époque by.ootine t.rd ive el de l'e!",,!ue

"",tby

ntine ,

Dons

"'0"

lnlrodudion

;\

1,

présenk

édition des l/ymn

la discuss ion

de,

, j'oi con.ciemment évité d'enuo" dan,

,ure••

et de,

origines de 1. doclr ine

de

Sym.!on

et

dan .

10

pr oblèm e

de

rapports

ove<;

l'hé>ych

a présenter un t.lxtl: qui doit, av.,; l'Inde" , permettre d., recherche, plu. étendues à pRrhr d'une base sOre .

Hung<r, de Vienne, 4ue

me ct OV,", Grégo i re Palam., : j~ m •• nio b orné

C'est .u

l'rofe,",eur Herbert

je doi, riMe do m'être intéresse il Syméon ,Mn seulement

il m'a propose l'hi,toire du tcxt

comme oujet

mais il m'a encore aimablement

et 'ouvent ~idé, malgré sc, nombreuse, autres o<cupatiOll',

me,cier

P"Ueulièremollt le R P. Jo.eph Par.melle, qui _ allant

beaucoup plU! loin q"" "es obligahon, de traducteur _

no'a donné de nombreux et précieux eon""iJ. grâce à ••

s'o.t

d" Ilym"

de 'n a thèse {Vien ne 1%5),

.,.,n d.nt toute la

dure

de ce trava il. Je d,,;, au";

profonde connai

anoe

des

œuvre,

,le

Sym'on

ot

"V"NT·PROPOS

.mie.lement d 'une ~.rtie de l'Introduction .

Vienne, j'exprime ma

reconD.is,anee pour l'appui con . toot do ,on amitié et

je remercie le, ~dit.eurS de So", '<" Chr/lienn •• J'avoir

chacg~ tre.

A mon ooll.gue Erich Trapp, M

bien voul u .eœpter mon édition d.n. leur Colledion.

16 juin

1967.

J. KODER .

AVERTISSEMENT

DU

TRADUCTEUR

A"ec le troi';;'m. vo lume d•• lIymne. ,'achèvera, ou p<u ,'en laut, la première vüitable édition, ct l'on .erait

définiti,'e, des œuvres de Syméon, Chapilr-u , Si ce ree"oil, le plus

imp.t iomment attendu peul-élce par le public, paca1t

qu'ouvraient en I%Î 1

~nt.é de

Jire

l'édit ion

""jourd'hui ""ulement. alorS que le texte en était prêt

le traduclenr

est ,e,, 1 re'pon'able de ce ret.r;! , Mais, au Jieu de .·en

excu",r a"p"'" d e I"auteur, de 10 di rection de 1. Collection,

me",ier ceux

san. qui ce travail n'aurait pu cnool"e pa'allre, ou p"'Mn~_

,.it de plu. groves dUtei""œ"

R. P . Loui. Noyrand , du Secrétari"~ de Soure", Chré -

En tout premier lien le

et des 10ete"rS, il

dep"i' 1965, qu' il soit b icn entendu que

lui eot ph,. agre , b J. de

tiennes, dont l'am icale ooliabOTahon est venue il bou~ de

m" he,it.tion"

por!oi, 'uppléé, dans la longue ct ingfa~ mi,e au point

de ma t raduction; eelle du tex~ allemand do l'Introduction

est ",n œuvre, ainsi que la plupart d

,

dont bien ent.cnd" je partage avec lui la responsabilité.

m'a sou~n" toujont'S, é<;lairé .ouvent,

note, oux Hymn

Il

m'est agréable

de

reconnaltte en

même

~mp' la

patience, la compréhension et l'esprit de coll aboratio n

dOl D' J. l,oder, aino i q"e le libéra li 'me avec lequel il a

accueilli no, ",marque. et nous

• • "l,orish il dépasser,

don, l'annotation oux texl<ls de Sym"on et de Niceto"

10 marI;<' d' i nitiative qui appartient normalement Il d

Ir.ducleu,"". Il a .o ign ell,ement revi, e III' tcaduction,

et c'est en accord avec lui qu'il m 'aM'ivera de l'co""""

d.u~ interprétations po

d ' uD pa",.gt, vojl"e de .uivI"e

, ib!

" "VEI<TI SS EIIEr<T

DU

d.lI. Inl l.rl d ~. l i<>o un \.e x\.e difl é

TIL'-D UCTEUn

nl de c~ Jui de l '~dit>o ,, ;

AVEIIT' SSEMIi: NT

OU

TRADUCTEUR

• l'o",iUe .uUln! qu"

l'œi l du lecteur, .n lai

,r

"

deviner

bien

und u

,

le

lect.e ur

r~ chaque

' 0;'

"ertl

de «t u

le !»ttement d 'aile p"",,,,~ière.

 
 

La Prlf- est d'uo

bien lu t

.ty le, et

 
 

Il

il

trop Jong de .il.er wu.<

uu x

dont l'am,l.I'

m'a land un

to~1 IU~ d ~R, .u'luel

j'obi l

rht tlJrique en COn! moû,"

el

J.

lCience

 

,n'ool

aidé:

je

nom me

;

lemenl

prtp3rf, oprà un lonll COmn,er« uec: Jes œuvres e n p"-

)1.

J

COU,Ultd , Di.ed.eur d'Hud

1'11:001.

l'

Uque

d

el

que devoi r l ',ee omplgn<r et dont 1. subst.onee

Uaul.et Il.t.udes, qui. bien voulu l'tvi

t""

utilement

"

" . duet;.,"

d.

1.0

not

. tltolivemenl

de

la

rlonl

l>ri!"

Ni.Uu St.Hhato•.• inai

j'uli•• ru p • • ~e dan,

t

1

pp. 53-64 d.

" [ntr<>duction.

 

.

.

d

Dan . la Lradu<l ioll de «He Pr t fa «. eo""". d.nl ceU. •

aMe'

je

"'•• ui.

heurté

Ilne

difficulté

oo",m"

dlnl la

dudioo d

t.exla byu n\.inl, ouLn

j'obot

de

''''

que prmo t.ait 1. lo m'lo liW

i",

de.,.

I.eJcteo, _

Il,,,,n

el l'n'au m" Ylnl d ·ailleu

• cel ~

d

, Jl<*I

tAo leel-eur

d

problèmes b,en dilf~ ""n.i ble, je l'

~

000ft

nb,

,

0" cha rme

monol.ont.~ u ryt""," liche d IfN"''''', , leur ~1'pO"

lndu~l-eur d'un drort,

qui vi • • it ;, en donn.r Un 6<:100 dons

p ~"", comm. de lIOn ro uci de 'apreler , po, Un .imp le "rt ifl ce lypogr~rl,iqu., que eette rhétorique _ci prl:l-en d bien 6ch~rp.r. pa r J()n lyrisme. Ii la lecture cursive. Le

ctlte

U

m~m ~ mal~.u

"'«9"'"

pour

!.onir

,u",

wmpl-e

au

mouv. mMI qui la porte, qui donn " d. long pi6tinement. ne Ile m

d" l'orateur Ou la capadIA d'.ttention du I~l-ellr. A nolMl go~t d'oiUell"', poradoxalem,,,t, bien plut que dons 1

v

Pr'l,

A dion. d. CM_

,

que le ch ut

,n,

et ror",.

, ure l''' . ur 1" ""um.

~

1111"'''''. ce

d

roit d.n .

10 p~

ryUom~ d .

J.

myIU9'"

qui les prkMe -

comme danl «II. d

23

_

l

duclion

Ou de Ja CoIkMu

H d~.ge d.

la p.~Je. PuÎMe du

moins no~

de Sym"'n, J'es~n! 'lue ni 1. grommairieo, ni le Ipkialiot.e

d. D e n ys ou « lu i d' ';: vall'''', n. \rouveroot trop io ",di",

qui

~ t.eot.eti,·• . A~

l ' .v. nt.un!rait d~M

pbta

l'ob,curit6 m~me, Je Ca rAct

éloqueoce, •• t justem ont ce

ma

"

limp le t urie

"

de

MIl

t.u"',

pIges ot 'lU" d ~cou

l' .mp lligou ri,

g<raient d"

i

que

touffu

jn ", n"

je répond

iflc

teod u e t arl

q"i

en

fait

iel de ""tt.

l'origin"liU el

le

,ns,

el

quo

j'aur.i l

Cru

1.

Irohir en

la

[

du i•• nl

-

. uppooé

m!m e qu e

J~ c h ose

r~t po

i hle

_

d.no

un

rro.çai, trop doir,

 

E:nlin,

m~m. ,'il

t

i

'lu'

.,

marqu

M

sont

pu davanlage 1

leur

plaGe id

qu'ovont 1.

traduction

J'ove" d.

quelques parti. pril, l'up licotlf>n d. quelques coo,·.otion•.

de D'importe qu ol text.e . nde n , je d oio au I

teur

00 reut tenter d . 1,.(Id",,,,, don. 10 plein

n. du terme ,

d

mo l.o 1<:10 'In "

lùo).oy(a. (-).oye,., ete.), ~

(

",~i><;,

<1<:.), 0.""'(",'

~~i><;, ~OÀO<I~lœ, .1<:., o· •• t.-à-di

dopu r

pour chacun et pour ch"lue fam,lle 1. ",.illeur équivalent,

on la i.ant appol à tout.s

langu. Ira nçai

, et tlJut ~n tenant compte du conl<:xu.

""lIQurc e. d. précision de 1.

1

1""

p~. l'Ill ,

S)'n ,,!on 'lU I

N.téta"

du

moi n s le Nict t. ",

d. cette Préf""".

n'ont

voulu ou n'ont pu emp loyer rl e

I on

ri go ureu

et eoM

,n

te

1.

voe.hu l3ire

IMhnique

d·.ueun e

onlhro po lOllie.

d 'a u cune

d oc trin e

.pirilue lle

Iy. t.;rn. tiq"e),

,.,

chroo'

M.;I

on

p"u t

ou""i,

pour

évil<:r

tout

pou, eou"". court' tlJul ma lentendu,

bomer' INJnifCTi,

Cel I-ermel, et Mn

le lexte r"'nço'.

de • gnœtique., • pncumaliqu6., • intelligible., ele.

J'Ii croint, plr le premier pTO<:édé, de dl"",udre 1.

paTÜ<:ullri~ de ce """t,e dalé - ~ me ,',1 M veu t v•• i

bIoltll tt

d 'une v~nlé InttmporeUe -

rigueur d'une in"".ptUaüoo mM

, do.ruolo plolilude d

ne. 'lui

ne

lui

ferail

dil'$ 'lue "" 'l ue

nous

vono

Mj~. 1

lrollKription, eUe.

 

riequ.il d.

l'en fenne'

dOR$

l'exotisme

d 'un

Onenl d"

TA8LE DES .ATŒBES

muoH oU de ba

""uru, eon,demme nl . le risque de I·.rbi ltaire et d.

d e "l'TI" au plu. pm 1. contenu

et l'.,,,,.nt 'lue l'éo rivaill me p.r.iSUll. dan. chaquo cu . don".r il. Un terme riche. pour lui, d '"ne hiotoil'$ peul.-êtr.

""enli o (co mm. " "e

con fu ""mcnt c onll u•• Inais fort<:lnen t

l'inco],tl'$tl<,,, en

, . J·.i

yant

done un~

uoe lut

>'oilo

: j'oi

gara nLi o

u séo. d." .

el d

UII .impl. "net de _ty le,

ct

call1me

mai .

au

une

no,me ).

L'expre",lon

I1""

di

~o

,il'$

la

pluo

co . t yl e. l''' ut elre la pluo chargé. d ';IIu.ntio n

1. plu•• ""um,

voire le jeu d'un ,huard. qui,

1 b""'il"

".;

i

bien 1. récu

ou u.nne ,févolulianl oém.otiqu

1

p

n léil

Hymologiqu

L 'illu

pric iaion

d'~ ne

I.ranseription trop rigo"

Sy,nllon,

n.t"

d u mot;' l' e,,,ctilude danlle rend u cl

« Ile du

mOUI'luI d. Slinte-So phie. un pavage en g.l.t.o cle riviè

ment

!.«hni'l'"

noui rendro lt

, u"'ot

q"e

"'id

,

pl

byuol.ln.o

que

,. fid~tit.é d e l a phro~, pl

qU I

va l e urs , plu. qu"

f>ü. cle la m~IIl.I.~o" qu·un.

J '.i

dODc vioé ,

I.rai~ On ne ,

,.tau

L. Ku l votobul"i", qui. liltir"irement, fourniaoe d

~Mm.nu "Liliu bl

celui d o la tr~dition catholique; qu and je ua pouvai. fslr e autrement que de lui emprunter un u.rm. pou r

un usage un peu différent, j'ai ave rti le lecLe ur d. c. gli

men t par l'emploi d

p"N)nth èees, te IO nt oe ux

;toliques. - Qu.nt aux mou enLN>

pour ce jeu d. hu.rd o&L. bien tnu. ndu,

qu e

la

j' I i phr

dO

.jouu.r

po ur

1.

eommodit.6 ou

1. darLé

de

19 miro

1969.

INT RODUCTION

A- LE

U

XU

.

L €diLionl ct I.rldUCUOIU

.

.

.

.

········

li. Loo. rnanuseri u Coll eoti ons coml. lbtu €ditioOll mioeura

Monuocri'" ne

p~ nUnt '1"e da

lI ym

~lo!

Ma nu ""ri'" nOn uuli du lute

,.

pou r l'Habli.meo t

·

-

"

"

"

"

"

30

111.

lIi,toi

du luto

.

 

P

famille

.

I

V.

Oeuxi~me famille

Troi.i~me famillo

Rel.tiol\$ entl'$ 1

.

trois familles

Rapport e nLN> j'Mition d. NieH d.S)'mllon

el le texte ··· ···

L. codex

Le titn M Il collectioo

l

····· ···· ····

.

.

La

PT+fl<:e de

Lu Blogea

NidW

···

"

"

'" '"

"

TA.BLE

V. Le. scho li es

DES

,.A.TltRES

,

Leuc

origine

, , .,

Leur

contenu.,

B.

L

COnclu.ion

COMl'OHrlON

,

DES HY"NE"

"

1.

Hi. (.oi,

do la compo.ition des

Hymne•.

Il .

Stylo et langue do" I1ymne•

III.

,

Le

vers

de

huit syllabe•

.

,

Le

vers

de

d ouze syll,"'s

Le

ve

de

quinze

'yllabe" . , , , , , , , , , , .

B ·c,·

", lograpwe

c.

.

Abreviation• Remorque preliminaire au texte

Si gl

,

,

el convention.,

"

TEXTE

ET

TRADUCTION

Prél.ce de NicHa. Stklbat.oo

,

.

Tobie des I1ymne•

,

,

Prière my.tique " "

Hymne 1. Sur l'illumination divine et 10 lumière de l'Esprit-Saint; que Di~u esllo seul lieu dan. lequel, ap"'" le trépa•. (.ou.

"

,

,

.

,

1 in b t rouvent 10 repo. i que celui qui (.omhc au de l,o", do Dieu ne trou- vera pas le tep "" en un aut", lieu dan. la vie luture"""

œ Hymne

œ

"n

"

"

'"

'"

S3

"

80

"

'"

'"

''''

'"

'"

""

,'"

T

IlLE

DES

""TltRES

11. Qu.1 changelnent •••• t produil en ce Pere; comment ou plu. haut point de

de la p\lrd.é, il s'ost uni à Dieu; quel

t ce

poèm""

d'amour adres5é. à Dieu. A la fin il

il avait été et

quel

il devinl : e'"

que monirent m.intenant

parle en théologie" d~s ange!!

'"

Ill. Qu'est-ce que le moine. quelle est son activité; à quelle It.u kuc .ublime de

contemplati on

ce

divin

Père

s·e,t

" ",

188

IV. In.truetion aux moines qui viennent

d~ renoneor 8u monde et 8uX clto

IIlonde ; ,ur eonflanooe 'lue chacun doit avoir em·en .on

du

.

190

V. Distique. alphabétique. : c et itinér.ire ,'ers la perfection. pour celui qui vient de quitter le monde, . 198

~hortalion

VI. nu m~me auteur, quatrain .

,

"

par où

,

.

nous voyons l'amour qu'il avait pour

Dicn

204

VII. On meme auteur, supplique il Dieu ; comment. ,'uniss.nt à Dien et voyant agir en lui_même la gloire de Dieu. il Hoit dans la ~lupcur

2(18

VIII. Quel. sont ceux il qui Dieu

 

mani-

 

leste et ceux qui entrent en possession

 

du bien pac la pratique des commande-

ment

,

214

IX.

Que lorsqu'on a part au Saint-Esp,it

on

t .aisi par

lum ière et •• pui

sance et transporté .u·dessus de (.oute. les p.SSlons. san. ,e"",entir aucun

dom",aS' de leur appro<he

 

224

"

TA8L E

DIj.S

"A T!EIUlS

Hym

X. Que, p,r le chogrin, la mort .tt.ein~

m~me 1

XI. Nol.nl P~

plul forto

230

con\.<: ici, .,'« ltupeur,

cornmenl Dieu lui "pparutcommo lUX

.p6tret eU . noe eL

t.ion. U,wlogiques.ur J'unit!

,. 232

- XII. Con>.iM

lau,

hypoota

fgards de la divinité en t,

;

poc

1

,i.

humbleoo e.>:pru-

.ion. dont jl se

mtm~ j'auteur coulond la !,,,,,,,,,m ptlon

d. ",''x q',; sc croient quelque çl,o.e

rt pour perler d. lui_

242

- xrt]. Exhort.olion à la pénit<'nce; commcut 1. volonté de la chair Iln;fl~e .ve;: 1.

J'homme

volonté

d.

l'E,prit,

tend

.uilorm•

2M

XIV. Action d<l gdce env

Die

pour 1

bienrait. dont il ft gralifl6 l'au\.eur; que 1. dignit.! du prel."" ct de l'higo u _

m~n

t

~oul:t.bJ. lU" ugef m~m

- XV. Comment. il la vue de I. gloi

d. Dieu,

J'auteur H,it "'u, j'action du Soint- toprit : que la divinilA nt int~ri~ure

et ext

\rieun

il tout,

bien phI' i

la foi .

la i.i ~ble e t irua isis.o, bl e pou r teu ~qui

, la MaiwI! de

en

Oavid, e'eol nou.; que, deveDont m'mbn . et memb"," mull.iplct, le Ch,id notre Dieu est et d.meu~ un leu l el le m~me, indivi.ible et i,omu••

ble."""""

!on t

dignes ; que

"""",

"",

2ti6

2i6

INT I{Q OUCTION

A,

LE TEXTE

5yméon le Nouv• • u Théologien' (9-19,1022) n'e.l

j' inconnu

JU'"lu'aloro,

'IU 'i l

. toit

n"

il

y

a

I1ou'

impor\-IJno"

oonnai

que

ocr\-IJine

iou.

le

plu.

encore quelque

co,m",.

de

oujourd'h\li

~i"gL an.,

ouv'OSes

d'uue

lravall

que l'on peut

K. Holl', ~ 1. Gn du .illel. p~dent,

co,wdo!nr

mod

"

comme

le

JlOint

de

dép.rt

des

_herch

~ur Syrn&>n, ell'éditloIJ d. la Vu de Syméoo O

~d,tlO" qui parut enln

les deux guerree; el nndit poMibl. une p",miè", syntbèoe' ,

C'e&C. apres la deux~me gue"

1. "",,,,,,,,he lur Symo!on. ,\pm une pnmien en'lu~~

Iyst.'matique

rar

mondi.le que ""'p'DOuit

par Niœ\-IJI St

\lh

com~

Out

1

œuvJ'ü

d.

Symoon,

r.ite

D. KrivocMio . ·, vieut l'~ditlon du te,,~ des C~(Jpilru

'''-G. ''''<, KI,,~. "O<IIM<>U,I«II. 1""".1"" ,,

l~~~, p. ~w L, ~

d.tall JO"'

• . L'hl

' orm. d'orlle'. dOIt.

",,,,,U''''''h'"

1,

Il.1,., """I,h

p'" ,n

\n,11Oo

l~ :J.IW (," J '

2 .

K .

lIOLL,

d" t."-•• d'j' '"

l ~ 1'\Jœ1

JOB!:

", ,,,,m" "d 'I, On IW"'" .'y "f>'l,l<t,

",.,,",1

,""'

""~ R

,."",,,

!o<im

g,l«hi.<h,"

M'n<.'u""

Ili,

SI",,!, '" Sgm

tI, ",.," Tb«J.gon, L.'p.~ '8'/06.

brunlln: VI.

J\o",.

3, " Ih~'''''''A,G,

H OA" . , Un ""'00 ,ny.llq

'

bl. ·

Ie

p"r

II'••"

~

N",

S

nl.",

d< SymNn 10 _vu"

'9'18 (Or. (;Jo,"'. n i.

4,

001,

GoulL

_1,'/9M,

J.

n,

tul""'"

SgmloM "

DT.C. XIV,

~, l'l,

K., ."".",,,

.

T ho

Wrillnp Of $ "

Sy_n

n",.,:'m" do

: Or. 1:"'111, l'

( '_ l, 2\16-328.

LM

N_

"

p"

J .

I OiTRQ OUCTIOl<

OIm>Uz.ù ' , «n. d

Ca/i<I!b:« P'"

Krivoc!,ei M '

et«1l8d

TNlilb pa, J. Dam>

,.'_

A wlé M ca ~d,UoD'

1':0lTrONS !l:T TR"OOCTIONS

"

,\.taques d · Ét.i e one de N;com ~die (o yoe . Ue du ?olrian;be

mona. tique.

Sergi'"

li )

el

de ou

conf"'

don.

la

vie

 

plo«nt d

~lud.,. l ur

Ie$ diflérenu problémeo

,I.tir

Sn partieu lie r ,

?n!fl~ oux H )'IRn , nOn encon; Mitée,

l'œuvre

d.

~jn.i par

exemple

.elle

d.

""",me aussi la oehoJiee prouv.n~ la conn.i

n

lamiHhe

Il . M. Ditde rm

n •• D•• )r •

,benbild

~i S)"m~n dem

n. den, Tllw~n · ., Ou

d.

D.

la

DiMertootion 'lui "ôe nt

• Di.

GoU

hebe

,

oujourd'hui

pag"

'lui

luiv."t

boi

jQn~

d.

Symeon, dem neuon Theologen'"

""rait",

St.lb0J>Ou loa,

p.'

D.,

eneo,

les

)1&i .

nOul

n' , vion .

critiqui

du

Ily mn

d'édi t io n

II0ll,

m"n! le. , elationl 'lui <xi.te nt

cherçheron•• établi , cl.i

en tre 1•• ma n u_c ri ls

1.1••

flymne .

et

à

d éfin ir 10 l'Ôle qu' ,

joué le d isciple

éd iteur

de

Jet l'ynlne.

Sy

n , Nicéla, St6U,atol,

COmm.

cl dé/en

ur

d. Sym6011

conl", 1

1.

Sn*<>"

,& Nou y"",,, T.t<>""",.~. C""p'",, ,_,1",

_~

c

"",,,

oH. J. O•• oou,,,",

~. ST

<. N0"

Inlt<HlucU

critlq•• ,

, Poria 1951 ISC Ml. "

h"'U><;'.M, C

'.lfod

lIon

lloo,

Cut.

J

coiUq

,.110.

_

1<>_ 1-111 ,

po<

li.

1<";-=l1li

,

lt'Id<><U.o

Pori. 1963- 1 _

I se !If, III<,

11 3~

J.

3. s "to~

Nouy

u

' . x"

InI1O<l<><lloo.

I). ~"' ,., "'_ , ., Il

,

Tdo""","".

r

J,.

l'lm","",

"

<riUqu

""d""l

 

d,

;.

'_11lG7 ISC l'li!. I~I .

JO""",,. d". 'fil< ,l,,

• . Il . )1 . Il''''U.'M~

N.F.

el, p. ~

•.

"

0

WO

M •• ",bonblld

bu

1!I49

bol S~'"_ do.

/1

e

i.I<n'"",,

~. o.

1

5

" • .,"'""'. 1);.

G""uli.". ki

Th",o"'M, m

eon n

""" tlu~. P ' .llt"lIl"

'

11164 ,

" '

p .

W.

1<> oou"""

00" 6J

:

d .

Sy on

su

l'ou

"'.' "

"' r , "nOn"

,

Compl<mo " C

bl", I Oi"

~~ lqu . ilia

A reh i

,

" d, '"

S, ,,"" •• Si moon

No vYI

8_1 .- _ "m

1

opyln Og<>

TMoloJlon, CO,"." m,lin

b<>g."ovij ••

l' Sy,"","

'0

"

d. Thkllo'"

P"!'" don , '·"JWoiMoo . ]

d "

: tW1Ml M"",_~. Po". 1_/11 . M -$f). A. P. KdoA ',

P

Si

:I

<tonlj.

"

mi""'.'

"

Uk.

x _xr ".

n.' 1.1'- ",u"

pou. ; 0'-"'<1"'",

Bi<,. $I"";,.u J

1

do

l

, Bp.

1. pt,,"* do 51 _"

SI

18 111$'1,

CI"

myotlq

bp,"U. du '''>J'

1-38. W . V6<

."'" ,."'kII 01

o, _hl- _in.

st- _

T'P",,,, \\-1

1\IGe.

qu'av.i~ Nioti.&a Stéu,.1.00 du P

œI.te bmi li.:o"té

ud~D."ys l'Arllopagit

;

IUlr:es éc rit lU. (l,enys,

leU.'" lU dile", Niottu. I.e Corp"" deo lIymnet oontien~ 58 piOat (e n tout.

de

]1).;00

,

comptolt:O

la

en

.hiIT.ee

rondsl.

l.ttre 3U l yn. e U.

Parmi

pi.,.,

Étienn., Ino n tionné

noui

pluo

h a"t (Hy mn e 2 1 ), ainli q u 'un 'A~'i'~~~ "~~,, <1"I"O';r:<lo~,

qui lL'est p. '

A propn;ment par l er u n h ym n e, ma i.

qu i

Syméo n

et. qLle l'M it de, 1lymntl, Nkét.1oO StéU"t o., a in trod ui t dan. le Cor pus <omme lIyn,ne ~. En tout cu, je ne vois

, moi. j'a.:œpt volontie l'opinion de P. Maas ' qui y voil

uo travail d'amplillc.lioo ." «>.~ a,rJ.,,;;';, lail por

0"" H<;Ood" m,in tL je

I"bistoin; du t.eot

aueune

pourta nt p ourrait fort bie n ~t", une éba u ch e d .

u.

"

ilIOn

. ieu

re/u

rA l ph.b e l ~ SymMn,

r

,""

li~

de

(54 e~ 5<»

d~

penle, pou. d

que l''nu.rpobu.ur ne peul ftre que

do

, Niott •. Par co ntre 1

deux d e mi

H)'IRn

J"~dilioD de Diooyo.iOll Z.go i

lOul

inoutbenliquet;

je trait

i

ce p<)inl plui en dH,ul do", let p~ges suivonteo.

P o u r éta b li r u n~ ~dit-ion er i ti,! u e d u

lI y m nc. de S yme on.

i l fo ut r emon t er iL 1. trndiUon m o n u.o ri

A l a ~ér i]} ,

1" Hy mn e. ont et) dtjll une lois imp rimé. d a n.

potti" d. l'édition des œuv,

co nd"

de Sym60n par Diony.iOll

7.ago ••

iol (oigl" Z ) ' , ~ ! . i, ~u.~ ~dition n'é t.o i t

n i critique,

1.

P .

M

. Au'

d

loIyol1k

S)'lll

'

.

d

:

F ,.".

A. ru.r""nI, _

lAIp••

lift,

p. 328-341;

ici

P. 340.

!. T ru ~

}\~, 1

~ ~

""" 9

id, •

;

lll'U -.l~. " "

Ild

~

T~

~

".""""

el de reposait, ~n graddc parUe, 'lue lUe U4

r

it

':":':":':A:,,::œ~.::D::';:PIU'"r~i~urboul~v

entnln~

_

il_

~ choqu.n~ > donl

che~hlit ~ .tt.!nuer

(i~trodui~ daui 1. UXU oous lorme

"'il S doulll à

moral.mellt

l'cRet pO' une

des

que

P''''g<:'!

cau""

qui

r.

délieota

Zagoraiol

lui

éditio" '!t1'iI de.tin . it ."'w ut à de.

moin••.

• ot un. ~ponoe ~crite d. Syméon à

cet Élienne

medi. dont nOul 3

m_ni/eete'nenl jugf que cet hymne, con.ide~

,,,enl Win",,, uM dtlen

0'"

déjà

parl~ : ,ci

dogm~ti'lue, "e

lu

cad

du

CorpUI.

On

ne

peut

nd

pon

b~ de l'Il>s<:oce de J'Hymne~' ca, celle

 

ut

1.

ca

ct.!n.tique

d. wule

un.

ramille

de

M

provient du

Coda Palmj<=l~ 42T (noul

y

 

plu. t

ord);

"n wut COI l' Hymne 47 de Zl go

""

1

I[ymo

Ml

(".1 - 146) .t 54 (v. 147.

fin). A la

 
 

1

!

PI" <10

"

~.W,.t

,IoJ.' M "

t.lt

KI1_wto •• c

w

0"

,,

EDITIONS eT TB~DUÇTIO!iS

"

dl '·

L'une l

nlcd.rniè

la

pl.ee On trou~. d

Z)

"I""ij.::

~

Z deux priè aulze ,El; ~~~

,

ue

lrou,'ent

,:;,

i~c.

monl ALlI.,

,

,""' *

,,".op

'A.t<1, ~~

,.

T rinit.6 (n. ()4 dlnl

'b,.,w. Xp~

X&~

d

raolumenl

et unc

pnt

M.~.v.t'.,

•. Ccl deux

Le Canon dco Hymn

Bulle part ailleu

do;,-ml

tiques. Zagoni oo lu • exlraits d'un ~[•. du

de Sym«>n ct.

comme innthen-

etre

t.n.nd,ta

\.tèa ",ai

mbL.bl.,,,enl le

1518; "" M•. wnti."l UX

/

DOM

f1

( 1400), qm

,

d ote de

de,,~ prièrft

101iOl 270 •.

mi.es 1IOUS le nom d. S~"'~Qn ,uivi

de B••ile le Grand

ri,r,,"

ct

d.

d'une léric d·aut

Syméon

.lIolt.phralle.

~'.st " ce d

(a la T,iniUl'.

"icr <1"e j'ottrib uer.il

L'lI~",ne 55

ou

1ro",'e

i

l'Hymne

' e.

54

M;9a

dan. "

no.-.logiQn' ,

lIOu.

le

nO'"

d. S~mèon. m.," 1~d,t,o"

b."u~ouP

orthodoxe mentionne dan' une

remarque que

d. M

meltenlccllc priè

1IOull. nom M J •• n Dam.""tnt.

C'est au

i

~

Lui

que

l'utribue

)1igne (PG 96, 863-866).

ToutefQ;,. pour d

,.;oonl mé\.riqu

Tb . Nio>en Y ""il

l'''''''·

de SY'n~n ct. non

d. Jun

Damascène'.

C'

t

K.

HoU '

qu,.

Le promit. , •

une ~poque ru~nl.c,

1 I:Wd~ de

maniè

critique le to.llI primitif. S. Hu.tno·

1_lï6)

tildès •

d'aprèl le œ4, 76 d

de quelqu,," m.nu$Cri~ ;mporlonIJ, a Mit.! L lIymn "

~, 10, 15 (v. 141 .W.J )', pui. G . $oyler, d'op,

donn~ le to.t.e

d

Hymn

li

ct.

2S

(v.

Vlolhl'. Plu" tard P. Maas,. partir

,.

1,," indiootion.

1. J. KOD", .E'" ]) I!.ltl~~"\"'Y""'U ' ." !;,m",," "'01.·

phrt."

'. don. : J(J/JG " {1~J, 12"'lj~.

2.

Mf" ,,

, iM, AlMn •• ,'.

~., p . ~78--580 {_

kM'o" . nlot.,

1l0tn. 1'137, p. \I(;'·~I.

~. Tb.

:<,

,

,1)1 .

byo."Unlf<h.n

Anok"''''''"',

"un".

,

"

(S~. B.r

k. G. W40., pII .• ~. ,,~. "<fIl), p , 7~14.

~. HQu

r s.

EU

op . ,il., ,

T1.D

m.

K.o~

t.

<fi l'''"ii

B.>

:o

11919~ ~91.

'1_,

,

)I_A'. "P. <u.

lk. 11118. P. 118--1'M, Of.

3

de

une M itio n partielle de l'Hymne 21 (v. 1-84) d'apro. 1.

Cod. V alic. or. 504" 1. !l'usheIT'. Par ailleurs P . Ouspeusky

avait traduit los hymnes en n'

e .ur l'éd ition Zagorai",

complétée d'ap"" cl". ~h. g~c.',

des ré.umés de ch.que

M

l'bymne 17 (v. 89-209, 289~!07)'. Nous devon.

Quanl à 1. Table d

Hymnes _

LES

. ur Symêoo

mandes' ou françai", ' ,

quelq"

MAN USCRITS

échantillon.

de

tradu ct ion•• ll

Hymne,

qui

ne

~monl<:nt l'""

 

à

Syméon ,

mai.

"oot

Ih.b lir 1. liste des

Mo' p

nte

par/ois d•• difiiculté.

"luihu"

Il

Alexi" le

Ph il o""ph., à la fin

du

t.e~t.e, da n,

."

importa nl

Celte foma'"'!u. no cunccroe pa' lant

le CM''''

Marcianu.

gr.

194

_

,

déjà

Léo"

AUaliu.

1.

1

collections de. Hymnes quo les morcea ux qui nou. ont

donnait d a n'

l' a

(pG IW, 300-3(5). Le M,. est le Val, •. gr , 1782.

c'est

"" • ùi.lrib.

de

là q u o Migne

d, SymeorlUm ""r iptio ' >, et int roduile cl,n• • a Patrologie d 'o ù Allatiu. l'avait tran,cri te

J. Ponlanu$ a traduit en latin 38 Hymn."' (et non 40, oar le nO 1 d. Po nlanus est 1. Pri"'. d' introduction .n~ lly mne., compo. ée en prose et le nO 4(1 e,tl'",uvre con nue

SOu, 1. nom de .Secon de Adion de grAc

de Ponlanu" bonrre en .oi, ' pourtant deux défaul.ll , elle a été faite • .,. un Ms. médioc,e, ct le traducte ur a t,op so un nllai oaé tombe, des passage. qui lu i par ai"a ienl choquanl.ll. C'es t Sur cette lradudion l.tine quo

K. l{ irohbolT a en.uito uadni t leI Hymn.s co a llcmao d'.

On trouve auss i d.n. de, Monograpltie, et des

)<, L. traduction

ticl

l,

G .

SoVHO,

.l3ynotlnJ I<h.

Dien'""!, ,

p .

r;""., ~. Lol,;n.

(KOm""n! .

T<ZI<, "l,

2&-3 1 ,

2,

3 ,

H'U'KU ', 'p . <iL, p. LX"'_'.X',

~" l,v P

~ 1~17.

.

,

Pu;,

Hl"".

H . 'd . U,. '!!'

I~~.

~, n.n, : SY"""""

JuMor;, Op""ula , 'ngo,.b~ t 1603 , Reprodo; '

p

6.

,.

von

MI~ne, PG

ed,

Kriv

l 'XI, ;n '-<\8t! et 7()\1· 'l2.

,M;"

"

CmkM

,

111,

K.

Ch.

K'OÇHHO",

& 1, o11<»<1",

Lit" ,,"" Li,,",

) 'u " i,"

"'1.

_

Il. M, B,~u~.u"~ d,n , , O

k'",hI.

p. 3:lO_l'-S ln.

,,':~,,'~'

H

Voir

"

193(l,

les

dlK " l& M'

&ud , 1 (!9~~1 M _M:

B.

Sc"V"

,

~,n,

0"

ChH".

P" . l S (1\152 ), 'n-'~~.

tu; tran,mi. isolément, di'perSé. soit dan. 1 texte. do prose de Syméon, soit p.rm i les prières .t le' hywl\e!

d'aut,." .nteu

d' .bord le. coll.clion. co,nplète, (on plu tôt: primitivement oomplètes). En ••cond lieu suivra un groupe d'édition.

minoure' ( les 01

."et considérable d'Hymn ••, et l'ordre primitif y ",t

ençOre reconnaissablo).

~l"" qui contiennent un choix plu. r.sueint d' Hymnes,

"iendront des

CO groupe conU.nn. nl un nombre

Dons los pag<' . uiv.ntes, je prhenUlrai

d.

En troi.ième lieu

"oi

p•• on ligne de cowpte pom l'élabliMement ,lu texte,

un ""ul.

A

la

fin

j'a bo r de,ai le. ~!

qu i n'entrent

l,

Collectio!lll complètes

n

_

Marcian.

gr. 49 1, xm' .jécle, 320

foL

Le Codex

t

écrit d'u ne écrit ure t.tè. réguliére, sur

deux colonnes

pou, le, texl<:, d. p<o,.,

•• , Sur .ix pour

15

sylla t

12 "

le. verS de huit .y l!aheo; la p.g.

. ur quatre, pour le, ,'en d .

1. P , ' x. I.I'~D " ~ '''", M,"""nb;!d, p

l m; SUTHO,OULO . ,

Op. ,il.,

d ' " .

p

im:

G.

"u'

Il.

D. " , ·••, ,BlOlh ,n

t

MlI,nischer Hy," """i."

'8 - 10-0, " d,n"

vi• pMl"'II"

, SUmm,n

Maria 1.•• 010

1189«),

2 . 1>1, LOT_R".QD'~., , Il)'mneo , t ~i<M"

'-

XXYII.XXY T1 I,

J.

F,w,1 1

"". t ,nle P"

l,lL

m'n" ", ril<! no" '

d

olgn.lero n , " u, don t

le

,. ; 1)0

n '

p."'r le. von l'" de< . 1(n" d;oc,llIque. m. ;,

". i

!o ligo.

;

<h'q"C ".n.

''''TRODUCT'O:<

visible

d'après

obtient cncore ce

rés"ltat par une éc,itu,." trè, ser"'e et l' emploi t l'''quent de> abrév i.tioll'. Ce qui contribue également il

1" dillic\l l té de la !coture c'est ~n t'.oli pl uto t é p ais qu i rend pre.que illi,iblco les abréviation, el surtoul le, scholi

Le codex COli tient .ux loli", zoc,' _2ti6' 1.

Hymne. de Ni ceto, Stéthalos, puis au fo l io 2ti6 ' 10 Prière

quoi suivent ou çomplot

58 Hymnes (le numéro :12 • ét<! "'plit<! par un" ''''''''If du

Préface au x

contient ju.qu'lo 50 lignes. Comme cela est déjà

le nom~re de.

colon ne, et des ligne.,

place;

il

le copi,~

,'e.t efforcé J'économise, la

d'introduction en

prose, apré,

copiMe; au

i,

la nu mérotation ne vo que jusqu'au

numcro 57).

L"" Hymn", fioissent

ou fol.

291" avec

1.

remorqu" finale: ' Ol-toil

"",i)',o, )',tJ.,,<t3.<; th~ . ;r-O\ 1''1'''''

fLb;,

,,~I h

,,,,,6,,,,,,

,6'

(_ 10.759). -.t~.W""a\~ ~

(sic!) ",iv~xo<; ~ôi, Oti""v "'<Yr""v "ù~o;;,"l'f-r>~" ""pO< &h;~i01)

~o;; ~pL.ro).~(O"

,?"."cm,?ou.

,,~,.poç

,.Üo<; ,.~" a~'gp&<:

~(6J

ou

""f"Wv. Le monu.orit D contient un mélange

-

"ôi.

LES

MANUSCIUTS

r<con,tihlée com me .ui~: 215'-', X' _v, X"', 255'-", 'bf7'_",

248'.", 252' - ', 251'-',

lne

2i",(lT-',

une

X' - ',

249>"_ ' , 253'-',

dan.

les

XV_',

25.1'-'.

Cela

ent

lacuoe

Hymne, 55

(". 33- 115) el 58 (v. 111 - 156 et 259~12). L'éoriture c,t

régulière, artoorlle el <x>ulante : le çop"w ,e rend coupable de beaucoup de la,,~' d'é!.ouro"ie. Le Mg. ne po"ède presque pa" de "cholie". On trouve plu.ieurs srotl.age.

dan. l'Hymne H

XIV' siècle, 187 101.,

30 ligne. p o. pas<'. ](rivochéine en donne une description

l, p. 102). Pour 1. Jotation il laul

également

(v. 36--40 et 92-95)'.

427,

début

du

]( _

l'almiaws

détai llée (Calten rem'Nlucr q"e d

remonter le ~!s. au Mbut du XI V' • . : da".

Mss de l'olmo,' qui dale du milieu du XIV. g. il e;l déjà

;"""rit SOLI' le n O42 (il y en a en !.out 58) a,'ec la dellCription

,uivante,

raison.

oxtJri.ureo

lünl

le çalologue de .

'ro~ •• ou 6<o),Oyoo o.o),oy,,,ol,,,, -Ij ~x-I] .

~Uf'

J>,

TIl "<fI 'rot;

6.oil

Uy~w. Ko:l 01 ~I"OC o:(j~o;:; 8,~ <FoiX"""

d'œuvre,

monastique'

ascético-mystiquo,.

Av.1nt

les

8\Œ"op""". L'écr itu re est irrégllliè.e moi. il 'f" peu de lautes

Hymne, de Syméon '" tl"O~v cnt dilTérent., extrait.'l du

d'orthographe. Quelque. ooholies ph" courws "e trouvent

Pseudo- Denys,

d e

J.an

Dama

,on

e.

d.

Grégoire

de

aux folio, 138', 140' et 164'; le copi,le en a in t ,oduil

Na,ia",e, un 'Paradeigos>, cU;. Ap

le. Hymne> 'uit ou

une long"e dan. le lexte, 101. 121' - 125'. Aux lolios 96 s.

loI. '&2' lin

choix t iré de S.

Nil.

'" trouvent 1. P,éface de NicHa>, la Priere my.tique et le, Hymnes. Primitivement, opré, 10 T,bIc, ]( possédait

H

_

Pari•. Suppl. gr. 103, XIV' siècle, 2SO fol., 24lign

par page. H co ntient de la page 1 à ~

NicHa' Slkthato" la Table d Hymne" la Prière my.tique, les Hymne. 1-5B. Suivent am' lolios 2~~ el .uiv.nls: une li, te des noms d•• Apôtre, et de. iO Di>ciple. ct un extrai t

'De Me~ori., de Nicéphore Blemmydes. Le Codex , avooL 1. foli ot, t ion .eluelle, a été relié, opéra lion l'ordre du cahier 19 a été bouleverSé (l'ordre véritablc est:

: 10 PrM,ce d.

fol.

145,

146, 148,

les

lroi.

derniers

pa r

un

X)

147, 150, 149,

o8hiero

,n

ct de même

0'" q".lro fol io. (dé' ignés ci-

t perdu •. L'avant-dernier cah ier

La fin du codex doit êt re

151, 152)

de"o" .

e.t en outre re li é à l'enve

les

tkxte de )'ab,ençe de cet Hymne). Ao t uellement 10 codex .'orrête "-pre. le fo li o 187' c'est-à·dire l'Hymne 1I5 (v. 73):

le reste de. loli"" a éU perdu.

58 Hymnes (,""ul 53 : je t raiter. i dans l'hiswire du

P'

'- Une d, ,,, ripU on déto'''

do et

M • . l'"

A. KA~RVL" vient d.

Il<"O d,n .

S"'pl&<i"'"

XXII {lOOS), p. W-34.

Nou. ,vo n '

Un "

LIOmpu

do

pl,,; . u

'''O'''lv'' d. l',u,,"''.

p" A. M.I , N_ i'o"um lLI,(io-

''''''' VI, ~, "'ôffi O 1837>, p . ,:l7·5:l9 { _ l'G 1~9, I047_IQ5Z). Sur

2.

Do n .

VoU, . g'.

"

edit!

,.

,

'•

,.le

du C,l.,ogu. d. Palmo. ".n.'. Pa"'. g'. lq" lx'!'

>o."'

d,n "

,·1,

v,., Sp. L.'UM', ,~~

N j" •• EH. 1 (1913),213 •.

INTRODUCTION

0 -

Val;c. g'. 1782, Jab! d e 1584, 371 loI. , 25 Hgn

K riwlchéine (Ca l,!.

cloi",. J, p. 103 ). 0 Ml un e copie de K. Le Codex lui

ac],eM /1 Ven i,e par Aloy ' ; u,

Lollino , évêque de Be ll u no,

par page.

O.""r;ption

délai llée dan.

avec tout el éch ut

de Nicél-a. StHh.tos avec 1 et le. Hymnes 1-M1 remplio.sent scholie. sont le, même. que dan. l'Hymne 16 a éU introduite A" fol.

Patma. : ~tJ,.o<; Koct

N'Kfr;", ."~<À<lç

une ~rie d'autre. copie, de

~I., de

'prè. sa mort 1

à la Vaticane'.

1

lIymn••

Hr.

,

o peut, cOmm. \ln s(lr ;;:,;,;;;; ,

LES

MANUSC"'TS

!, 'ii MyO!-,c.n ""->rrn ",ü K ocua.x""u6(ou

«;'" 1-"'''''-

~f,,,,,"'<Q, ho "<1i ':pr,!-,ovA,C'i' "<1i ",,~ou~"1l n,,,,,p' ,,~l bo" ~oo.; """~(f"'0", lrw,,,, ' ''' ' U),ou, h".p&a~.~ o,.

Conn"" concl~.ion suivenl ~O;:;

oc!>-ro"

(c'est-à.dlr e

de

Syméon ) My", h.?o, •• ~(X Q ". Le désordre "sl le m!;me

qU"