Vous êtes sur la page 1sur 41

UNIVERSITE VICTOR SEGALEN BORDEAUX 2

Diplôme Interuniversitaire d’Acupuncture

Mémoire de fin d’études

Indications des points ES39 à ES45 de Zuyangming :

Essai de synthèse didactique à partir d’un consensus historique

Présenté par

Le Docteur Joëlle BERNARDON


Née le 26/12/1960

A Moroni (Grande Comore)

Enseignant responsable : Docteur CASTERA Philippe

BORDEAUX - 2008
DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE D’ACUPUNCTURE

Université Victor Segalen Bordeaux 2

2008

Nom : BERNARDON

Prénom : Joëlle

Née le : 26 /12/1960

Adresse : 44 rue Lancefoc 31000 TOULOUSE

Titre du mémoire : « Indications des points ES39 à ES45 de Zuyangming : essai de synthèse
didactique à partir d’un consensus historique «

Résumé : Ce travail s’inscrit dans une dynamique de recherche instituée au sein du diplôme
interuniversitaire d’acupuncture de l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, depuis 2001.

L’objectif de ce travail est triple :

• Méthodologique : sélectionner les indications selon une procédure objective rigoureuse et


clairement explicitée, susceptible d’être critiquée par tout lecteur.
• Pédagogique : expliquer les indications retenues selon les théories les plus reconnues de la
médecine traditionnelle chinoise.
• Didactique : présenter le travail de la façon la plus lisible et la plus claire possible.

Cet objectif est appliqué ici aux points ES39 à ES45 du méridien Zuyangming, dit d’Estomac.

Date et lieux de mémoire : Octobre 2008 BORDEAUX


TABLE DES MATIERES
TABLE DES MATIERES……………………………………………………………………………………………………………1

INTRODUCTION…………………………………………………………………………………………………………………….5

ANALYSE ET SYNTHESE DES INDICATIONS…………………….…………………………………………………..7

I-ES 39 = XIAJUXU……………………………………………………………….…………………………………………….7

1.1 ANALYSE SYSTEMATIQUE……………………………………………………………………………………………................7

1.1.1 Signes généraux……………………………………………………………………………………………………………..………….7

1.1.2 Signes digestifs……………………………………………………………………………………………..……………………………7

1.1.3 Signes urologiques……………………………………………………………………………………..……………………………..8

1.1.4 Signes sénologiques……………………………………………………………………………………..……………………………8

1.1.5 Signes psychiques………………………………………………………………………………………..………………….…………8

1.1.6 Signes neurologiques et locomoteurs………………………………………………………..………………………………8

1.1.7 Signes O.R.L…………………………………………………………………………………………………………..…………………..9

1.2 SYNTHESE………………………………………………………………………………………………………………………….………….9

1.3 COMMENTAIRES…………………………………………………………………………………………………………………………10

2-ES 40 FENGLONG……………………………………………………………………………………….……………………………11

2.1 ANALYSE SYSTEMATIQUE………………………………………..………………………………………………………………….11

2.1.1 Signes généraux………………………………………………………………………………………………..……………………..11

2.1.2 Signes respiratoires……………………………………………………………………………………..…………………………..11

2.1.3 Signes digestifs…………………………………………………………………………………………………………………....…12

2.1.4 Signes O.R.L………………………………………………………………………………………………..………………..…….……12

2.1.5 Signes neurologiques………………………………………………………………………………..…………………..…………12

2.1.6 Signes psychiques………………………………………………………………………………………………….………..……...12

2.1.7 Signes locomoteurs………………………………………………..……………………………………………….……………...12

2.1.8 Signes cardiologiques…………………………………………………………………………………………….………..………13

2.1.9 Signes urologiques……………………………………………………………………………………….………………..………..13

1
2.1.10 Signes gynécologiques…………………………………………………………………………………………………….…….13

2.2 SYNTHESE……………………………………………………………………………………………………………………………………13

2.3 COMMENTAIRES…………………………………………………………………………………………………………………………14

3-ES 41 = JIEXI……………………………………………………………………………………………………………………..16

3.1 ANALYSE SYSTEMATIQUE…………………………………………………………………………………………………………..16

3.1.1 Signes généraux……………………………………………………………………………………………………………………….16

3.1.2 Signes dermatologiques…………………………………………………………………………………………..………………16

3.1.3 Signes O.R.L……………………………………………………………………………………………………………..………………16

3.1.4 Signes gynécologiques…………………………………………………………………………………………..…………………16

3.1.5 Signes néphrologiques…………………..…………………………………………………………………………………………16

3.1.6 Signes ophtalmologiques………………..………………………………………………………………………………….……16

3.1.7 Signes stomatologiques………………………………………………………………………………………..……………….…16

3.1.8 Signes digestifs…………………………………………………………………………………………………………………………17

3.1.9 Signes psychiques…………………………………………………………………………………………………………………….17

3.1.10 Signes cardiologiques…………………………………………………………………………………………………….………17

3.1.11 Signes respiratoires……………………………………………………………………………………………………………..…17

3.1.12 Signes neurologiques………………………………………………………………………………………………………..……17

3.1.13 Signes locomoteurs………………………………………………………………………………………………………………..18

3.2 SYNTHESE……………………………………………………………………………………………………………………………………18

3.3 COMMENTAIRES………………………………………………………………………………..………………………………………19

4-ES 42 = CHONGYANG……………………………………………………………………………………………………21

4.1 ANALYSE SYSTEMATIQUE……………………………………………………………………………………..…………………….21

4.1.1 Signes neurologiques………………………………………………………………………………………..……………..………21

4.1.2 Signes locomoteurs…………………………………………………………………………………………..…………………..…21

4.1.3 Signes stomatologiques………………………………………………………………………………………………….………..21

4.1.4 Signes digestifs………………………………………………………………………………………………..…..………………….21

4.1.5 Signes généraux…………………………………………………………………………………………..……………………..……21


2
4.1.6 Signes cardio-vasculaires……………………………………………………………………………..……………..………..…22

4.1.7 Signes endocriniens……………………………………………………………………………………..…………….……………22

4.1.8 Signes gynécologiques…………………………………………………………………………………………………..…………22

4.2 SYNTHESE……………………………………………………………………………………………………………………………………22

4.3 COMMENTAIRES…………………………………………………………………………………………………………………………23

5-ES 43 = XIANGU……………………………………………………………………………………………………….……………24

5.1 ANALYSE SYSTEMATIQUE…………………………………………………………………………………………………………24

5.1.1 Signes généraux…………………………………………………………………………………………………..………..…………24

5.1.2 Signes digestifs…………………………………………………………………………………………………………………………24

5.1.3 Signes pneumologiques……………………………………………………………………………………………………………24

5.1.4 Signes locomoteurs…………………………………………………………………………………………..………….………….24

5.1.5 Signes néphrologiques…………………………………………………………………………………………….……………….25

5.1.6 Signes gynécologiques………………………………………………………………………………………..……………………25

5.1.7 Signes stomatologiques…………………………………………………………………………………..……………………….25

5.1.8 Signes O.R.L……………………………………………………………………………………………………..………………………25

5.1.9 Signes ophtalmologiques………………………………………………………………………………..…………………..…..25

5.1.10 Signes psychiatriques………………………………………………………………………………………………………….…25

5.2 SYNTHESE……………………………………………………………………………………………………………………………………25

5.3 COMMENTAIRES…………………………………………………………………………………………………………………………26

6-ES 44 = NEITING………………………………………………………………………………….……………….……….26

6.1 ANALYSE SYSTEMATIQUE…………………………………………………………………………………………………….….26

6.1.1 Signes généraux……………………………………………………………………………………………………………..….…….26

6.1.2 Signes digestifs…………………………………………………………………………………………………………………………27

6.1.3 Signes neurologiques………………………………………………………………………………………………..…..…………27

6.1.4 Signes locomoteurs………………………………………………………………………………………………..…..……………28

6.1.5 Signes O.R.L…………………………………………………………………………………………………………..…………………28

6.1.6 Signes stomatologiques…………………………………………………………………………………….……..………………28


3
6.1.7 Signes ophtalmologiques…………………………………………………………..…………………………………………….28

6.1.8 Signes urologiques…………………………………………………………………………………………………..………………28

6.1.9 Signes gynécologiques…………………………………………………………………………………………..…………………28

6.1.10 Signes psychiques……………………………………………………………………………………………………………….…29

6.2 SYNTHESE……………………………………………………………………………………………………………………………………29

6.3 COMMENTAIRES…………………………………………………………………………………………………………………………30

7-ES 45 = LIDUI………………………………………………………………………………………………………………..31

7.1 ANALYSE SYSTEMATIQUE………………………………………………………………………………….…….…………….31

7.1.1 Signes généraux………………………………………………………………………………………………..……………………..31

7.1.2 Signes psychiatriques………………………………………………………………………………………….……………………31

7.1.3 Signes neurologiques………………………………………………………………………………………..…..…………………31

7.1.4 Signes O.R.L……………………………………………………………………………………………………..………………………32

7.1.5 Signes stomatologiques……………………………………………………………………………………..………………….…32

7.1.6 Signes pneumologiques……………………………………………………………………………………………………………32

7.1.7 Signes digestifs…………………………………………………………………………………………………………………………32

7.1.8 Signes uro-néphrologiques………………………………………………………………………………………………………33

7.1.9 Signes dermatologiques…………………………………………………………………………..………………………………33

7.1.10 Signes locomoteurs…………………………………………………………………………………………………………..……33

7.2 SYNTHESE……………………………………………………………………………………………………………………………………33

7.3 COMMENTAIRES…………………………………………………………………………………………………………………………35

BIBLIOGRAPHIE……………………………………………………………………………………………………………………….……36

4
INTRODUCTION

Ce travail s’inscrit dans une dynamique de recherche instituée au sein du diplôme interuniversitaire
d’acupuncture de l’université Victor Segalen Bordeaux 2, depuis 2001.

L’instigateur de cette dynamique, le Docteur Philippe Castera, coordinateur du DIU, résume ainsi la
problématique [14] :

<< Depuis les origines jusqu’à nos jours, les meilleurs experts ont écris des ouvrages donnant les
indications des points d’acupuncture. De tous temps également, des acupuncteurs peut être moins
brillants mais plus besogneux, ont cherché à faire des compilations de ces indications. Tous ces
efforts conjugués font que nous sommes aujourd’hui face à un amalgame plus ou moins cohérent
d’informations. Ceci n’est pas mémorisable en l’état.

De nombreuses tentatives ont eu lieu pour sélectionner les indications les plus reconnues ou les plus
logiques. Mais force est de constater que ceci a été opéré de façon subjective, selon des idées
d’école ou << à la louche >>. Quelques rares auteurs qui se comptent sur les doigts d’une main,
semblent plus rigoureux mais ne précisent pas la méthodologie utilisée. [1 ; 2] >>

12 mémoires ont déjà été réalisés avec les mêmes objectifs : shoutaiyin [14] ; shouyangming [15] ;
shoujueyin [16] ; shoushaoyin [17] ;Quinze premiers points de zuyanming [18] ; Huit derniers points
de zutaiyang [19] ; Points V 40 à V 59 de zutaiyang [20]; zujueyin [21] ; Points 16 à 30 de zuyangming
[22] ; Points 31 à 38 de zuyangming [23] ; Points 12 à 24 de renmai [24] ; Points 30 à 44 de
zushaoyang [25].

Outre celui-ci, d’autres sont en cours, et la totalité des points des méridiens devrait avoir été étudiée
d’ici l’année 2010.

OBJECTIFS

L’objectif de ce travail, réalisé dans le cadre du DIU est triple :

• Méthodologique : sélectionner les indications selon une procédure objective rigoureuse et


clairement explicitée, susceptible d’être critiquée par tout lecteur.
• Pédagogique : expliquer les indications retenues selon les théories les plus reconnues de la
médecine traditionnelle chinoise.

5
• Didactique : présenter le travail la façon la plus lisible et la plus claire possible.

Ces objectifs seront appliqués aux points 39 à 45 de zuyangming, dit d’Estomac.

METHODOLOGIE

La première étape consiste à faire une analyse systématique des indications retrouvées dans une
cinquantaine d’ouvrages classiques et modernes.

Les indications libellées parfois de façon légèrement différentes sont ensuite regroupées sous une
seule appellation, lorsque ceci correspond à des traductions différentes d’un même symptôme
traditionnel chinois.

Les indications non consensuelles sont celles citées par moins de 15 % des auteurs historiques et/ou
contemporains et sont éliminées.

Les indications retenues sont ensuite classées en 3 catégories :

A- Consensus fort : citation par plus de 50% des auteurs.


B- Consensus moyen : citation par 30 à 49% des auteurs.
C- Consensus faible : citation par 15 à 29% des auteurs.

Les indications sont regroupées et expliquées selon les données les plus classiques de la médecine
traditionnelle chinoise.

PRESENTATION

Chacun des 7 points (39 à 45 de zuyangming ) est abordé en trois chapitres :

• Analyse systématique des différents auteurs.


• Synthèse et sélection des indications, selon les principes établis dans la méthodologie.
• Commentaires. Essai d’explication des différentes indications.

6
ANALYSE ET SYNTHESE DES
INDICATIONS
I- ES 39 = XIAJUXU
1-1- Analyse systématique.

1.1.1. Signes généraux :

- Insuffisance d’énergie [12 ; 13 ; 32 ; 34 ; 56]

- Lèvres sèches [1 ; 5 ; 12 ; 13 ; 27 ; 34 ; 36 ; 56]

- Absence de transpiration [1 ; 5 ; 12 ; 13 ; 28 ; 34 ; 40 ; 41 ; 56]

- Hypersialorhée [1 ; 5 ; 12 ; 34 ; 36 ; 56] ; ptyalisme [13]

- Absence de plaisir à manger [1] ; inappétence [12 ; 28 ; 34 ; 36 ; 40 ; 56] ; anorexie [13]

- Pâleur du visage [1 ; 12 ; 13 ; 28 ; 32 ; 34 ; 56], teint sans éclat [5]

- Pouls faible [41 ; 59]

- Soif [41]

- Sécheresse des poils [5 ; 28 ; 34 ; 40 ; 41 ; 56] et cheveux [12 ; 13 ; 34 ; 36; 41 ; 56] ;


« cheveux comme roussis » [27]

- Amaigrissement [28 ; 34 ; 41 ; 56]

- Souffle court [28 ; 40 ; 41]

- Dermite des pieds (œil de perdrix, peau desquamante) [12], bi de la peau [41]

- Bi de vent, froid/chaleur [13], vent/humidité [13]

1.1.2. Signes digestifs :

- Douleurs abdominales basses [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 13 ; 27 ; 28 ; 34 ; 36 ; 40 ; 41 ; 56 ; 59], avec


irradiations aux lombes [1 ; 2 ; 3 ; 41; 59] et aux testicules [1 ; 3 ; 4 ; 13 ; 34 ; 56 ; 59]

- Diarrhées aiguës ou chroniques [1 ; 2 ; 4 ; 40 ; 41] ; gastro-entérite aiguës ou chroniques


[3 ; 7 ; 11] ; Diarrhées cholériformes [40]

- Dysenterie (glaires, pus, sang) [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 12 ; 28 ; 34 ; 36 ; 40 ; 41 ; 56]

7
- Vide de qi de l’intestin grêle [1] ; relâchement de l’intestin grêle [27] ; manque d’énergie
de l’IG [5]

- Melæna [4]

- Ténesme [13 ; 59]

- Indigestion [27 ; 40]

- Chaleur de l’estomac (maladie shanghan) [12 ; 13 ; 28 ; 31 ; 34 ; 36 ; 40 ; 56]

- Hépatite aiguë ou chronique [11]

1.1.3. Signes urologiques :

- Urines sombres [1], jaunes [60]

- Difficultés à la miction [60] ; dysurie [12]

1.1.4. Signes sénologiques :

- Abcès du sein [1 ; 3 ; 5 ; 12 ; 28 ; 34 ; 36 ; 41 ; 56]

- Mammite [2 ; 13] ; seins douloureux et tuméfiés [4] ; mastite purulente [4 ; 13]

- Hypogalactie [4]

1.1.5. Signes psychiques :

- Délire maniaque [1] ; schizophrénie [13] ; folie dian kuang [3 ; 34 ; 36 ; 40 ; 56] ; propos
incohérents [28 ; 41], excessifs [34 ; 56]

- Frayeur soudaine [1 ; 13 ; 28 ; 34 ; 36 ; 40 ; 41 ; 56]

1.1.6. Signes neurologiques et locomoteurs :

- Obstruction douloureuse du membre inférieur [1 ; 36] ; rhumatisme de jambes [2 ; 6] ; bi


vent [5] froid [28] humidité [3 ; 12 ; 13 ; 32]

- Jambes : amyotrophie [13 ; 28 ; 34 ; 40 ; 56 ; 60] ; déficit de force musculaire [4] ;


hémiplégie [1 ; 4 ; 13 ; 28 ; 32 ; 34 ; 40 ; 56] ; paralysies [2 ; 4 ; 7; 11 ; 34 ; 56 ; 60] ;
paresthésies [3 ; 4] ; myalgies[12 ; 40 ; 41] ; difficultés à marcher [28] ; steppage[10] ;
enflure et perte de contrôle du membre inférieur [28], flaccidité et contractures [12] ;
lourdeur des mollets [41] ; pesanteur de cuisse[10 ; 13]

- Douleurs du talon [1 ; 5 ; 10 ; 12 ; 13 ; 34 ; 56 ; 41]

- Epaule : sensation de froid/chaud [1 ; 5 ; 13 ; 34 ; 56 ; 59]

8
- Chaleur du 4ème espace interdigital (auriculaire et annulaire) [1 ; 5 ; 13 ; 27 ; 34 ; 56 ; 41 ;
59]

- Pieds : œdèmes [3 ; 13 ; 60] ; impossibilité de contrôle [3 ; 13 ; 41] ; atrophie [1] ;


faiblesse [60] ; relâchement [13 ; 34 ; 56] ; insuffisance de qi [5 ; 34 ; 56] ; douleurs des
orteils [12 ; 36] ; impossibilité de poser à terre [12 ; 40] ; pied lourd [5]

- Névralgie intercostale [7]

- Douleur du genou [12 ; 40]

1.1.7. Signes ORL :

- Sensation de chaleur en avant des oreilles [1 ; 5 ; 13 ; 34 ; 56 ; 59]

- Bourdonnements [13]

- Angine [5] ; amygdalite [12] ; bi du pharynx [13]

1-2 Synthèse.

22 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 11 citations et au-delà, comme
moyen de 7 à 10 citations et comme faible de 4 à 6 citations. Les indications citées par un à trois
auteurs sont retirées.

Signes nombre de citations

Consensus fort – A

Douleurs abdominales basses, irradiant éventuellement aux lombes 13


et/ou aux testicules.

Amyotrophie, parésie, paralysie du membre inférieur (jambe) 13

Abcès du sein, mastite 12

Dysenterie 11

Consensus moyen – B

Bi vent, froid, humidité, du membre inférieur 10

Absence de transpiration 9

Folie (dian kuang), délire, propos incohérents 9

Lèvres sèches 8

9
Inappétence 8

Pâleur du visage 8

Sécheresse des poils et des cheveux 8

Diarrhées 8

Chaleur de l’estomac (maladie shanghan) 8

Frayeur soudaine 8

Douleurs du talon 8

Chaleur du 4eme espace interdigital (entre auriculaire et annulaire) 8

Atrophie et faiblesse du pied 8

Hypersialorrhée 7

Consensus moyen – C

Sensation de froid/chaud de l’épaule 6

Sensation de chaleur en avant des oreilles 6

Insuffisance d’énergie 5

Amaigrissement 4

Œdème pied et/ou jambe 4

Tableau 1 : indications consensuelles du point ES 39, par ordre décroissant de consensus.

1.3. Commentaires.

ES 39 est situé sur la face antérieure de la jambe, à 1 cun en dessous ES 38, un travers de doigt en
dehors de la crête tibiale antérieure.

ES 39, « Grand vide inférieur » est le point «he » inférieur de l’intestin grêle.

Il traite les troubles de l’entraille Intestin grêle se manifestant par deux tableaux principaux :

-la douleur du Qi de l’Intestin Grêle : douleur abdominale basse intense, irradiant vers le haut
(région lombaire) et vers le bas (testicules).

-le vide-froid de l’Intestin Grêle : douleur abdominale avec diarrhées ou dysenterie.

10
Il fait circuler le qi de l’Intestin grêle et élimine la chaleur –humidité se manifestant par une
dysenterie avec pus et sang dans les selles.

Il est classé parmi les quatre points qui éliminent la chaleur de l’Estomac (maladies shanghan), avec
ES 30, ES 36, ES 37.

Il stimule le méridien zuyangming (riche en qi et en Sang), régule le qi et le sang du membre inférieur


et traite ainsi l’obstruction douloureuse et le syndrome d’atrophie du membre inférieur et du pied.

Zuyangming est le seul méridien yang à parcourir la face antérieure du corps (thorax, abdomen,
membres inférieurs) il est dit « yang lumineux » car il reçoit la pleine intensité du soleil, est donc par
ce fait riche en yangqi : ES 39 sera utilisé pour traiter l’excès de yang se manifestant sous la forme
d’une chaleur qui monte perturber le cœur et le Shen, d’où son efficacité dans les troubles
psychiques (folie dian-kuang, frayeur soudaine).

ES 39, point du méridien principal Estomac traversant le thorax au niveau du sein, traite les abcès et
les mastites.

ES 39 a des capacités à réguler zutaiyang dans son trajet principal, on le trouve dans des indications
comme la sensation de froid-chaud de l’épaule, de chaleur dans le 4éme espace interdigital et de
chaleur en avant des oreilles.

2- ES 40 =FENGLONG

2-1- Analyse systématique.

2.1.1. Signes généraux :

- Jue ni [28 ; 34 ; 36 ; 40 ; 56 ; 60]; syncope [5 ; 13 ; 28] ; surmenage cadavérique [50] ;


apoplexie [2]

- Corps humide [10 ; 34 ; 56 ; 60 ; 61] ; transpiration [10 ; 36 ; 60]

- Coup de froid (shanghan) [36 ; 37]

- Lassitude [5 ; 12 ; 13 ; 28 ; 34 ; 40 ; 56]

2.1.2. Signes respiratoires :

- Glaires [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 7 ; 11 ; 12 ; 13 ; 34 ; 40 ; 44 ; 50 ; 56]

- Plénitude, oppression, douleur de poitrine [1 ; 2 ; 4]

- Toux [2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 7 ; 11 ; 13 ; 34 ; 44 ; 50 ; 56]

- Essoufflement ; dyspnée [3 ; 13 ; 40] ; asthme [1 ; 2 ; 4 ; 5 ; 34 ; 40 ; 56]

11
- Tuberculose [2 ; 13]

- Pleurésie [12]

2.1.3. Signes digestifs :

- Douleur tranchante [1 ; 3 ; 5 ; 10 ; 12 ; 13 ; 27 ; 28 ; 34 ; 36 ; 56 ; 60]

- Constipation [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 10 ; 12 ; 13 ; 27 ; 28 ; 36 ; 40 ; 60]

- Impossibilité de s’alimenter [10 ; 27 ; 60]

- Vomissements [2 ; 4 ; 37]

- Inflammation de foie [5]

- Hémorragie digestive [11]

2.1.4. Signes ORL :

- Enflure de la face [1 ; 10 ; 12 ; 28 ; 36 ; 40 ; 41]

- Bi de gorge (globus hystericus ; enflure et douleur de gorge [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 10 ; 12 ; 13 ; 28 ;


34 ; 36 ; 40 ; 56 ; 59]

- Perte de voix soudaine [1 ; 5 ; 10 ; 12 ; 13 ; 28 ; 34 ; 40 ; 56 ; 59]

2.1.5. Signes neurologiques :

- Céphalées (glaires-vent – glaires-humidité) [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 7 ; 10 ; 11 ; 13 ; 28 ; 34 ; 35 ; 36 ;


40 ; 41 ; 56 ; 60]

- Epilepsie [1 ; 2 ; 3 ; 4]

- Polynévrite vitaminoprive [11]

- Vertiges [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 7 ; 11]

2.1.6. Signes psychiques :

- Folie (dian kuang) : [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 7 ; 10 ; 12 ; 13 ; 28 ; 34 ; 36 ; 40 ; 56 ; 59 ; 60] ; rires


incohérents [5 ; 28 ; 34 ; 40 ; 41 ; 56 ; 60] ; hallucinations [5 ; 10 ; 12 ; 28 ; 36 ; 40 ; 41 ; 60]

- Inquiétude [41 ; 60]

- Insomnie [2]

- Enervement [2]

2.1.7. Signes locomoteurs :

12
- Jambes : atrophie [2 ; 3 ; 4 ; 12 ; 13 ; 34 ; 56 ; 59] ; obstruction douloureuse [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ;
28 ; 32 ; 40 ; 60] ; modification de coloration [10 ; 60] ; enflure [4 ; 5 ; 10 ; 13 ; 27 ; 28 ; 34 ;
36 ; 56; 60 ; 61] ; froid des pieds [27 ; 28 , 34 ; 56] ; impotence fonctionnelle [4 ; 12 ; 32 ; 40] ;
myalgie [34 ; 56] ; atrophie du mollet[5]

- Genoux : atrophie [1] ; obstruction douloureuse [1 ; 5 ; 13 ; 32] ; difficulté de flexion


extension [12 ; 28 ; 32 ; 34 ; 56]

2.1.8. Signes cardiologiques :

- HTA [1 ; 2 ; 4]

- Douleur pongitive [4 ; 5 ; 10 ; 12 ; 13 ; 27 ; 28 ; 34 ; 36 ; 37 ; 40 ; 47 ; 56 ; 60]

2.1.9. Signes urologiques :

- Miction difficile [5 ; 10 ; 12 ; 13 ; 27 ; 28 ; 36 ; 40 ; 60]

2.1.10. Signes gynécologiques :

- Aménorrhée [11]

2-2- Synthèse.

26 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort pour 13 citations et plus, moyen
pour 8 à 12 citations et faible pour 4 à 7 citations. Les indications citées 3 fois ou moins sont
éliminées.

Signes nombre de citations

Consensus fort – A

Céphalées (Glaires-Vent et /ou Glaires-humidité) 17

Folie (dian kuang) avec éventuellement rires incohérents, hallucinations 17

Glaires (type froid ou chaleur) du poumon 14

Bi de la gorge 14

Douleurs pongitives thoraciques 14

Constipation 13

Consensus moyen – B
Douleurs tranchantes abdominales 12

Toux 11

13
Enflure des jambes 11

Obstruction douloureuse des jambes ; impotence 10

Jueni, syncopes 10

Dyspnée, asthme 10

Aphonie soudaine 10

Atrophie des jambes 9

Miction difficile 9

Consensus faible – C

Lassitude 7

Enflure de la face 7

Vertiges 6

Corps humide, transpiration 6

Difficultés d’extension et flexion des genoux 5

Obstruction douloureuse des genoux 4

Froid des pieds 4

Epilepsie 4

Tableau 2 : indications consensuelles du point ES 40, par ordre décroissant de consensus.

2.3. Commentaires.

ES 40, « Grosse bosse », est le point de communication (luo) du méridien de l’Estomac.

Il se situe sur la face antérieure de la jambe, à mi-distance entre l’interligne articulaire fémoro-tibiale
et la proéminence de la malléole externe, 2 cun en dehors de la crête tibiale antérieure.

En tant que point luo, il fait communiquer le méridien luo de l’Estomac avec le méridien de la Rate
(dans la relation biao-li) : il traite les déséquilibres de la fonction de transport-transformation de la
Rate, responsables de l’accumulation des liquides organiques et la formation de glaires.

Il est donc le point le plus important pour traiter les accumulations de glaires qui affectent :

• La tête: en effet, le méridien luo de l’Estomac se relie à tous les méridiens yang de la région
de la tête au point ES 40. Si des glaires-humidité bloquent le réchauffeur supérieur, la

14
fonction de montée du yang clair à la tête est perturbée, entrainant des sensations
vertigineuses et des céphalées. D’autre part, si le vent interne monte précipitamment en
entrainant des glaires à sa suite, ce sont des glaires-vent responsables de l’épilepsie.

• La gorge : Le méridien luo de l’Estomac se termine à la gorge, lorsqu’il y a stagnation de qi, le


Poumon et l’Estomac ne peuvent plus faire descendre les liquides organiques, ceux-ci se
transforment en glaires et bloquent la gorge : c’est le « syndrome du noyau de prune » ou
globus hystericus.

• Le poumon : il est le « réservoir des glaires », si celles-ci bloquent la descente du qi


pulmonaire ou si le qi du poumon en vide ne peut pas faire descendre les liquides
organiques, il y aura une dyspnée, de l’asthme, une toux avec expectoration de glaires de
type chaleur ou de type froid. Les glaires bloquant la circulation du qi et du sang au niveau de
la poitrine, il y aura des douleurs pongitives (en coup de poignard).

• Le cœur : Les glaires formées par la coagulation des liquides organiques peuvent bloquer les
orifices du cœur et perturber le shen, engendrant des symptômes comme les troubles
maniaques de type kuang avec rires incohérents et hallucinations.

• Le méridien Estomac : ES 40 appartenant au méridien zuyangming est indiqué pour le


traitement de l’atrophie et l’obstruction douloureuse des jambes.

En conclusion, une grande variété de pathologies affectant n’importe quelle région du corps
peuvent être dues aux glaires, quelque soit leurs manifestations, ES 40 sera indiqué.

15
3- ES 41=JIEXI

3-1- Analyse systématique.

3.1.1. Signes généraux :

- Enflure de la face [1 ; 3 ; 4 ; 5 ; 12 ; 27 ; 28 ; 36 ; 40 ; 41 ; 49 ; 60]

- Rougeur de face [1 ; 2 ; 5 ; 11 ; 12 ; 27 ; 41 ; 49 ; 60] ; faciès brunâtre [5 ; 12 ; 27 ; 41 ; 49 ; 60]

- Maladie fébrile avec absence de transpiration [1 ; 41 ; 60] ;

- Trouble paludéen [1] ; maladie pernicieuse, jie nue avec froid et chaleur [28 ; 36]

- Trouble du désordre soudain avec crampes [1]

- Bâillements fréquents [41]

3.1.2. Signes dermatologiques :

- Furoncles et anthrax [2]

- Acné [11]

3.1.3. Signes ORL :

- Mal de gorge [2 ; 4]

3.1.4. Signes gynécologiques :

- Mammite [2]

3.1.5. Signes néphrologiques :

- Néphrite [10]

3.1.6. Signes ophtalmologiques :

- Rougeur des yeux [1 ; 2 ; 4 ; 5 ; 6 ; 12 ; 27 ; 36 ; 41 ; 49 ; 60]

- Eblouissement [1 ; 5 ; 12 ; 36 ; 49]

- Affections oculaires [3 ; 10]

- Pterigion [28 ; 32 ; 41]

3.1.7. Signes stomatologiques :

- Douleur dans la bouche [1 ; 2 ; 10 ; 11 ; 36 ; 41 ; 60]

16
- Langue indentée ou enflure [1 ; 11 ; 36] ; morsure de la langue [41 ; 60]

- Saignement de gencive [2]

3.1.8. Signes digestifs :

- Distension abdominale, ballonnements [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 10 ; 11; 12 ; 26 ; 27 ; 28 ; 31 ; 32 ;


36 ; 40 ; 49 ; 60] ; après prise de nourriture [1 ; 28 ; 31]

- Eructations [1 ; 27 ; 60] ; reflux de qi vers le haut [5 ; 12 ; 28 ; 32 ; 49]

- Faim avec impossibilité de manger [1 ; 11 ; 12 ; 28 ; 31], dyspepsie [4]

- Constipation [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 6]

- Ténesme [5 ; 12 ; 28 ; 49]

- Chaleur de l’estomac [1 ; 28 ; 31 ; 40 ; 41]

- Diarrhée cholériforme [2 ; 5 ; 11; 12 ; 28 ; 36 ; 41 ; 49]

- Colique spasmodique [28 ; 36]

- Hématémèse [2]

3.1.9. Signes psychiques :

- Etat maniaque [1 ; 2 ; 3 ; 5 ; 6 ; 12 ; 28 ; 36 ; 40 ; 41; 49] ; agitation [1 ; 2 ; 28] ; hallucinations


ou délire [1 ; 2 ; 4 ; 41]

- Tristesse et pleurs [1 ; 11; 12 ; 28 ; 41 ; 49]

- Frayeur [1 ; 41 ; 60] ; angoisse avec sursaut [3 ; 5 ; 11 ; 28 ; 50] ; inquiétude [12 ; 41 ; 49]

3.1.10. Signes cardiologiques :

- Hypertension [1]

- Palpitations [1 ; 5 ; 6 ; 10 ; 50]

3.1.11. Signes respiratoires :

- Plénitude thoracique [41]

- Dyspnée, toux [28 ; 32]

3.1.12. Signes neurologiques :

- Céphalées éventuellement frontales [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7 ; 10 ; 11 ; 12 ; 26 ; 28 ; 40 ; 49] ;


douleur du sourcil [1 ; 2 ; 5 ; 11 ; 12 ; 49]

- Vent de la tête [1 ; 5 ; 12 ; 28 ; 36 ; 41 ; 49 ; 60]

17
- Vertiges [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 10 ; 12 ; 26 ; 27 ; 28 ; 40]

- Epilepsie [1 ; 6 ; 10 ; 60] ; spasmes cloniques [1 ; 27] ; convulsions [5 ; 11 ; 12 ; 36 ; 41 ; 49 ;


60]

3.1.13. Signes locomoteurs :

- Enflure et douleur de l’articulation de la cheville [1 ; 4 ; 10 ; 26 ; 40] ; face dorsale du pied [3 ;


5 ; 7 ; 11 ; 40 ; 41 ; 44]

- Pied tombant [1], bi du pied [40], pied froid [11], algie plantaire [7]

- Atrophie de la jambe [1 ; 4], paralysie de jambe [2 ; 4], spasme de jambe [5]

- Lourdeur de genoux et /ou de cuisse et/ou de fesses [1 ; 4 ; 5 ; 11 ; 12 ; 27 ; 28 ; 36 ; 41 ; 49 ;


60]

- Sciatique [1]

- Bi des tendons (humidité) [1 ; 3 ; 11 ; 41 ; 60] ; bi chaleur [2] ; torsion des tendons [12 ; 36 ;
49]

- Blessure du gros orteil [1 ; 41]

3.2. Synthèse.

22 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort pour 11 citations et plus, moyen
pour 7 à 10 citations et faible pour 4 à 6 citations. Les indications citées 3 fois ou moins sont
éliminées.

Signes nombre de citations

Consensus fort – A

Distension abdominale ; ballonnements, notamment après les repas 17

Céphalées notamment frontales ou des sourcils 14

Vertiges 12

Etat maniaque, agitation, hallucinations, délire 12

Enflure de la face 12

Rougeur des yeux 11

Epilepsie 11

Enflure et douleur de la cheville et/ou de la face dorsale du pied 11

18
Lourdeur des genoux et/ou de la cuisse et/ou des fesses 11

Consensus moyen – B

Angoisse avec sursaut, frayeur, inquiétude 10

Diarrhée cholériforme 9

Faciès rouge ou brunâtre 9

Eructations, ni 8

Bi des tendons (humidité) 8

Vent de la tête 8

Douleurs dans la bouche 7

Consensus moyen – C

Tristesse et pleurs 6

Palpitations 5

Eblouissement 5

Morsure de langue, langue indentée ou enflée 5

Faim avec impossibilité de manger 5

Constipation 5

Ténesme 5

Chaleur de l’Estomac 5

Tableau 3 : indications consensuelles du point ES 41, par ordre décroissant de consensus.

3.3. Commentaires.

ES 41, « Division du courant », est le point jing distal et le point « feu » du méridien de
l’Estomac.

Il est situé sur la cheville, à l’horizontale de la proéminence de la malléole externe, dans une
dépression entre le tendon de l’extenseur propre du gros orteil et celui de l’extenseur
commun des orteils.

En tant que point « feu », Il est indiqué dans les 3 tableaux de la chaleur de l’Estomac :

19
- la perturbation de la fonction de descente de l’Estomac se traduisant par une
distension abdominale notamment après les repas, des éructations

- l’hyperactivité du yang avec faim excessive

- le dessèchement des liquides organiques de l’Estomac (faim avec impossibilité de


manger) et des intestins avec une constipation.

Selon un principe qui veut que les points jing distaux sont efficaces pour traiter l’extrémité
opposée du méridien qui leur correspond, ES 41 sera particulièrement indiqué pour traiter la
chaleur du méridien dans sa partie supérieure (notamment les parties yangming traversées
par le méridien divergent de l’estomac) se traduisant par des céphalées frontales, et sus-
sourcillaires, une enflure de la face, une rougeur de la face et des yeux et des douleurs dans
la bouche.

Le méridien divergent pénètre dans le cœur tandis que le méridien principal monte au
cerveau rencontrer le vaisseau gouverneur, lorsque le feu de l’estomac se propage le long de
ces méridiens, il y a perturbation du Cœur (se traduisant par des troubles émotionnels
comme des palpitations, des angoisses avec sursaut, de la frayeur, de la tristesse et des
pleurs) et du shen donnant lieu à des états maniaques avec délire et hallucinations.

ES 41, point « feu » va agir en calmant et en apaisant l’Esprit.

Enfin, ES 41 en tant que point local, traite les troubles du pied et de la cheville.

20
4- ES 42 = CHONGYANG

4-1- Analyse systématique .

4.1.1. Signes neurologiques :

- Déviation de la bouche et de l’œil [1 ; 2 ; 3 ; 5 ; 12 ; 28 ; 33 ; 36 ; 49] ; paralysie faciale


périphérique [4 ; 10 ; 11] ; asymétrie faciale [4]

- Hémiplégie [4 ; 5 ; 10 ; 12 ; 28 ; 49] ;

- Paraplégie [4] ;

- Déficit moteur et amyotrophie de la jambe [2 ; 4 ; 5 ; 11 ; 28 ; 36] ; mabi du membre inférieur


[3] ; atrophie du pied, relâchement du pied avec difficulté de marche [1 ; 3 ; 5 ; 11 ; 12 ; 41 ;
49 ; 60 ; 62]

- Céphalées [10]

- Epilepsie [4 ; 6 ; 7 ; 10 ; 11]

4.1.2. Signes locomoteurs :

- Enflure et douleur de la face [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 28 ; 36 ; 41 ; 60],

- Enflure et douleur du coup de pied, de cheville [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 7 ; 11 ; 12 ; 49]

4.1.3. Signes stomatologiques :

- Chaleur et douleur de l’intérieur de la bouche [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 7 ; 10 ; 11 ; 27 ; 41]

- Tendance à se mordre les lèvres [41]

- Douleur dentaires [1 ; 4 ; 6 ; 11 ; 36] ; caries dentaires [1 ; 11 ; 12 ; 28 ; 36 ; 49 ; 60]

4.1.4. Signes digestifs :

- Distension abdominale avec absence de plaisir à manger [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 11 ; 12 ; 27 ; 28 ;


31 ; 36 ; 41 ; 49 ; 60]

- Douleurs épigastriques [1 ; 2 ; 4 ; 11 ; 41], vomissements [1 ; 5 ; 6 ; 11], gastrites [4],


gastroentérites [4] ; borborygmes, inappétence, indigestion en cas d’absorption de
nourriture [63]

4.1.5. Signes généraux :

- Fièvre avec absence de transpirations [1 ; 5 ; 11 ; 28 ; 36 ; 41], fièvre et frissons [1 ; 5 ; 36],


troubles paludéens [1 ; 27 ; 36], fièvre intermittente [12 ; 10 ; 60]
21
- Sensation de froid avec frissons (shanghan) [11 ; 12 ; 27 ; 28 ; 31 ; 41 ; 49 ; 60]

- Pesanteur du corps [3]

- Adynamie [31]

- Douleur de partie antérieure ou inférieure du corps [5 ; 6 ; 12 ; 49]

4.1.6. Signes cardio-vasculaires :

- Hypertension artérielle [3]

- Inflammation des vaisseaux sanguins [3]

4.1.7. Signes endocriniens :

- qi goitreux [43]

4.1.8. Signes gynécologiques :

- Dermatose génitale [12]

- Troubles maniaco-dépressifs avec désir de monter sur des endroits surélevés et de chanter
[1 ; 5 ; 10 ; 11 ; 12 ; 49 ; 60] ; personne qui se dévêt et court alentour [1 ; 12 ; 49] ; troubles
psychiques [4] ; folie dian kuang [2 ; 3 ; 6 ; 36]

- Mélancolie [3], tristesse et pleurs [31]

4-2- Synthèse.

21 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort pour 11 citations et plus, moyen
pour 7 à 10 citations et faible pour 4 à 6 citations. Les indications citées 3 fois ou moins sont
éliminées.

Signes nombre de citations

Consensus fort – A

Distension abdominale ave absence de plaisir de manger 15

Hémiplégie, paralysie et amyotrophie de la jambe, atrophie et 13


relâchement du pied avec difficulté de la marche

Déviation de la bouche et de l’œil ; paralysie faciale 12

Troubles maniaco-dépressifs avec désir de monter sur des endroits 12


élevés et de chanter, personne qui se dévêt et court alentour, folie dian
kuang

22
Consensus moyen – B

Chaleur et douleur de l’intérieur de la bouche 10

Enflure et douleur de la face 9

Enflure et douleur du pied et/ou de la cheville 9

Douleurs et caries dentaires 9

Sensations de froid avec frissons (shanghan) 8

Consensus moyen – C

Fièvre avec absence de transpiration 6

Paludisme, fièvres intermittentes 6

Douleurs épigastriques 5

Epilepsie 5

Vomissements 4

Douleurs de la partie antérieure ou inférieure du corps 4

Tableau 4 : indications consensuelles du point ES 42, par ordre décroissant de consensus.

4.3. Commentaires.

ES 42, « Ruée du yang », est localisé sur le dessus du pied, dans une dépression formée par la
jonction des 2éme et 3éme métatarsiens et les 2éme et 3éme cunéiformes, à l’endroit ou bat l’artère
dorsale du pied.

Le méridien divergent de l’Estomac pénètre dans le cœur tandis que le méridien principal
monte au cerveau rencontrer le vaisseau gouverneur, lorsque le feu de l’estomac se propage
le long de ces méridiens, il y a perturbation du Cœur « logis du shen », et apparition de
troubles maniaco-dépressifs se traduisant par le désir de monter sur des endroits surélevés
et de chanter et/ou courir en se dévêtant.

ES 42 a de nombreuses indications communes avec ES 41, mais il est beaucoup moins utilisé,
du fait peut être de sa localisation juste au dessus de l’artère dorsale du pied.

23
5- ES 43 = XIANGU
5-1- Analyse systématique .

5.1.1. Signes généraux :

- Fièvre sans sueurs [1 ; 5 ; 11 ; 12 ; 28 ; 36 ; 49]

- Paludisme et/ou fièvre intermittente et/ou malaria et/ou frissons de froid avec troubles
paludéens [1 ; 5 ; 6 ; 11 ; 12 ; 28 ; 36 ; 49 ; 6O]

- Maladie de la chaleur [3 ; 12 ; 27 ; 30 ; 49 ; 60]

- Transpiration nocturne excessive [6 ; 11]

- Oedème de la face [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7 ; 10 ; 11 ; 12 ; 27 ; 28 ; 36 ; 49 ; 60]

- Oedème [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 11 ; 27 ; 41] ; ascite [11] ; anasarque [7 ; 12] ; maladie de l’eau [12 ;


28 ; 33 ; 49]

5.1.2. Signes digestifs :

- Douleurs abdominales [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 10 ; 11 ; 12 ; 28 ; 32 ; 36 ; 49 ; 60]

- Hernie [28 ; 32]

- Borborygmes [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 7 ; 10 ; 11 ; 12 ; 28 ; 35 ; 36 ; 49 ; 60]

- Eructations [1 ; 3 ; 12 ; 28 ; 36 ; 49 ; 60]

- Dysenterie [4 ; 30]

- Diarrhées [3 ; 4 ; 7 ; 30]

- Distension et plénitude abdominale [1 ; 3 ; 36]

5.1.3. Signes pneumologiques :

- Plénitude de poitrine et zone latérale des cotes [1 ; 3 ; 27 ; 36 ; 41 ; 60]

- Toux et inversion de souffle [60], insuffisance de souffle [60]

5.1.4. Signes locomoteurs ;

- Enflure et douleur du dos du pied [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 7 ; 11]

- Difficulté à fléchir et à étendre les orteils [1]

24
5.1.5. Signes néphrologiques :

- Néphrite [4]

5.1.6. Signes gynécologiques :

- Dermatose génitale [12]

5.1.7. Signes stomatologiques :

- Bruxisme [27]

5.1.8. Signes ORL :

- Amygdalite [4]

5.1.9. Signes ophtalmologiques :

- Douleur et enflure des yeux [1 ; 3 ; 11 ; 12 ; 28 ; 36 ; 49 ; 60] ; conjonctivite [6 ; 10]

5.1.10. Signes psychiatriques :

- Hystérie [10]

5-2- Synthèse .

20 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort pour 10 citations et plus, moyen
pour 6 à 9 citations et faible pour 3 à 5 citations. Les indications citées 2 fois ou moins sont éliminées.

Signes nombre de citations

Consensus fort – A

Œdème de la face 15

Œdème, maladie de l’eau, ascite, anasarque 14

Borborygmes 14

Douleurs abdominales 14

Douleurs et enflure des yeux, conjonctivite 10

Fièvre sans sueurs ; maladies de la chaleur (Wenbing) 10

Consensus moyen – B

Paludisme ou fièvre intermittente 9

25
Eructations 7

Plénitude de la poitrine et des zones latérales du thorax 6

Enflure et douleur du dos du pied 6

Consensus moyen – C

Diarrhées et dysenteries 4

Distension et plénitude abdominale 4

Tableau 5 : indications consensuelles du point ES 43, par ordre décroissant de consensus.

5.3. Commentaires.

ES 43, « Vallée resserrée », est le point shu et le point « bois » du méridien de l’Estomac.

Il est situé sur le dessus du pied, dans une dépression entre le 2éme et le 3éme métatarsien, à 1 cun
en arrière de ES 44.

Son nom de « vallée resserrée » évoque l’image d’un endroit ou l’eau s’accumule et se rassemble, on
dit ainsi qu’il traduit la fonction la plus citée dans les textes : le traitement de l’œdème de la face et
des yeux.

Son utilisation dans l’œdème généralisé (ascite, anasarque) s’explique aussi dans la relation intime
qui existe entre l’Estomac et la Rate qui joue un rôle important dans le transport et la transformation
des liquides organiques.

Dans son rôle de régulation de la Rate, ES 43 traite les borborygmes et distensions abdominales.

ES 43 est traditionnellement indiqué pour traiter l’enflure et la douleur du dos du pied.

6- ES 44 = NEITING
6-1- Analyse systématique.

6.1.1. Signes généraux :

- Fièvre avec frissons sans sueurs, avec ou sans appétit, maladie de la chaleur [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ;
12 ; 28 ; 32 ; 38 ; 40 ; 41 ; 60 ; 64], grippe [4]

- Frissons de froid, frilosité, crainte du froid [1 ; 11 ; 12 ; 28 ; 38 ; 40 ; 41 ; 60]

- Fièvre intermittente, troubles paludéens [1 ; 5 ; 62]

- Membres glacés, jueni des membres [1 ; 3 ; 11 ; 12 ; 27 ; 28 ; 31 ; 36 ; 38 ; 40 ; 60 ; 64]


26
- Bâillements fréquents [1 ; 11 ; 12 ; 38 ; 40 ; 60 ; 64], s’étire fréquemment [41 ; 60]

- Soif [1 ; 3]

- Fièvres éruptives (varicelle, rougeole) [11 ; 12]

6.1.2. Signes digestifs :

- Douleurs abdominales, gastralgies [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7 ; 10 ; 40]

- Distensions abdominales [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 10 ; 12 ; 27 ; 28 ; 34 ; 36 ; 38 ; 40 ; 41 ; 44 ; 50 ; 53 ;
54 ; 60 ; 65]

- Hernie [10]

- Borborygmes [1 ; 11 ; 12 ; 62]

- Diarrhées [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 10 ; 28]

- Dysenteries [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 7 ; 12]

- Sang dans les selles [1 ; 5 ; 12 ; 28 ; 38 ; 54]

- Constipation [1 ; 2 ; 3 ; 4]

- Ténesme [4]

- Anorexie [11 ; 12 ; 60]

- Acidité gastrique, éructation douloureuse [11 ; 41 ; 60]

- Vomissements [11]

- Dysphagie [12 ; 38]

6.1.3. Signes neurologiques :

- Atonie faciale [5] ; paralysie faciale [2 ; 4 ; 10 ; 11 ; 60] ; déviation de la bouche et /ou de l’œil
[1 ; 3 ; 5 ; 12 ; 28 ; 36 ; 38 ; 41 ; 54]

- Névralgie faciale [3 ; 10]

- Trismus [36 ; 60]

- Hémiplégie [4] ; atonie des jambes [5] ; polynévrite vitaminoprive [10]

- Céphalées [3 ; 4]

- Paresthésies des membres inférieurs [12]

- Séquelles de fièvres paludéennes, secousses nerveuses des extrémités la nuit [11 ; 27]

27
6.1.4. Signes locomoteurs :

- Douleur et enflure du dessus du pied [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 11 ; 54], douleur de la jambe [41 ; 60]

- Rhumatisme chaleur [2], contracture des membres [5]

6.1.5. Signes ORL :

- Angine [5], spasmes douloureux de la gorge [1 ; 2 ; 3 ; 5 ; 6 ; 11 ; 28 ; 36 ; 40 ; 54 ; 60 ; 64] ;


amygdalite [3 ; 4 ; 7 ; 10]

- Pharyngite [4 ; 12]

- Epistaxis [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 10 ; 11 ; 12 ; 28 ; 38 ; 40 ; 54]

- Bourdonnements d’oreilles [1 ; 10 ; 64]

- Oedème de la face [11 ; 12 ; 62]

- Douleur de la face [1]

6.1.6. Signes stomatologiques :

- Gingivite [3]

- Odontalgie [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7 ; 10 ; 11 ; 12 ; 36 ; 40 ; 41 ; 64]

- Carie [11 ; 12 ; 28 ; 36 ; 38 ; 60]

- Saignement des gencives [2]

- Mauvaise haleine [2]

- Sécheresse de la bouche [27]

6.1.7. Signes ophtalmologiques :

- Douleur de l’œil [1 ; 3 ; 10 ; 41]

6.1.8. Signes urologiques :

- Sang dans les urines [1 ; 10]

6.1.9. Signes gynécologiques :

- Mammite [2]

- Douleurs pendant les règles [5 ; 11 ; 6 ; 12]

- Dermatose génitale [12]

- Urticaire [1 ; 10 ; 28 ; 64] ; prurit [40]

28
- Eruption érythémateuse [54]

- Peau (de la tête) douloureuse [5 ; 11 ; 12 ; 27 ; 38 ; 41]

- Peau de poitrine douloureuse [1]

6.1.10. Signes psychiques :

- Aversion pour le bruit des conversations [1 ; 5 ; 11 ; 12 ; 28 ; 38 ; 40 ; 41 ; 60 ; 64], désir de


silence [1 ; 11 ; 12 ; 64]

- Misanthropie [12]

6-2- Synthèse .

27 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort pour 14 citations et plus, moyen
pour 9 à 13 citations et faible pour 5 à 8 citations. Les indications citées 4 fois ou moins sont
éliminées.

Signes nombre de citations

Consensus fort – A

Distensions abdominales 20

Odontalgies (et caries) 17

Spasmes douloureux de la gorge, angine, amygdalite 15

Paralysie faciale, déviation de la bouche et de l’œil 14

Consensus moyen – B

Fièvre avec frissons, sans sueur, wenbing 13

Membres glacés, jueni des membres 12

Epistaxis 12

Aversion pour les bruits de conversation, désir de silence 10

Douleurs abdominales, gastralgies 9

Consensus moyen – C

Diarrhées 8

29
Crainte du froid, frilosité 8

Dysenteries 7

Bâillements fréquents 7

Sang dans les selles 6

Douleurs et enflure du dessus du pied 6

Peau de la face douloureuse 6

Urticaire 5

Tableau 6 : indications consensuelles du point ES 44, par ordre décroissant de consensus.

6.3. Commentaires.

ES 44, « Cour intérieure », est le point ying et le point « eau » du méridien de l’Estomac.

Il fait partie des « onze points célestes » de Ma Dan-yang, célèbre médecin de la dynastie des Jin.

Il est localisé sur le dessus du pied, entre le 2éme et le 3éme orteil, à 0,5 cun en arrière de la palmure
interdigitale.

En tant que point ying (indiqués pour « la chaleur dans le corps »), ES 44 a pour indication principale
d’éliminer la chaleur et le feu du méridien, plus particulièrement dans sa partie supérieure (le trajet
du méridien principal descend de l’œil et pénètre dans la gencive supérieure), se traduisant par des
douleurs dentaires, odontalgies, des douleurs du visage avec déviation de la bouche et de l’œil.

Le méridien de l’Estomac a de nombreuses connections avec la gorge et le nez, lorsqu’il y a


accumulation de chaleur dans ce méridien cela provoque un désordre du sang (épistaxis) et une
obstruction douloureuse de la gorge.

ES 44 ayant pour action d’harmoniser les intestins et d’éliminer l’humidité et la chaleur, il est indiqué
dans le traitement de la diarrhée, des troubles dysentériques avec ou sans sang dans les selles, de
la douleur abdominale et de la constipation.

ES 44 est particulièrement indiqué dans la rébellion de type-froid des membres (jueni), se traduisant
par un froid des pieds et des mains alors que le reste du corps est chaud, ceci étant du à une chaleur
bloquée à l’intérieur empêchant le yang de circuler jusqu’aux extrémités.

Enfin, ES 44 a pour action d’apaiser le shen avec indication particulière dans les aversions pour le
bruit des conversations et le désir de silence.

30
7- ES 45 = LIDUI
7.1. Analyse systématique .

7.1.1. Signes généraux :

- Maladie de la chaleur sans sueur [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 12 ; 28 ; 36 ; 41 ; 49 ; 60]

- Paludisme avec perte de l’appétit [1 ; 5 ; 12 ; 28 ; 36 ; 41 ; 49 ; 60]

- Frissons [5 ; 41] ; frilosité [12]

- Oedème superficiel de la face, enflure du visage [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 11 ; 12 ; 28 ; 49 ; 60]

- Chaleur de la tête [1 ; 5 ; 60] ; insolation [4]

- Larmoiements [60]

7.1.2. Signes psychiatriques :

- Peur ; sursauts [1 ; 5 ; 11 ; 12 ; 28 ; 41 ; 49 ; 60] ; misanthropie, phobie des gens et/du bruit


[12 ; 41], phobie du feu [12]

- Agitation, état confusionnel, hystérie [7 ; 10 ; 11 ; 12]

- Folie, troubles maniaco-dépressifs, dian kuang [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 7 ; 12 ; 28 ; 49] ; veut monter


haut pour chanter, se déshabiller pour courir [1 ; 5 ; 12 ; 49]

- Sommeil agité avec sursauts ou avec cauchemars ou rêves excessifs [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 7 ; 11 ; 12 ;


32 ; 35]

- Hypersomnie, aime s’allonger [1 ; 12 ; 28 ; 41 ; 49 ; 60]

- Perte de vitalité [11], neurasthénie [7 ; 11 ; 10]

7.1.3. Signes neurologiques :

- Tétanie [12]

- Vertiges et tendance lipothymique [1 ; 3 ; 41]

- Déviation de la bouche [1 ; 5 ; 11 ; 12 ; 30 ; 49] ; paralysie faciale périphérique, assymetrie


faciale [2 ; 4]

- Trismus [1 ; 3 ; 4 ; 12 ; 28 ; 36 ; 49]

- Dysphasie [12 ; 60]

- Syncope, état de choc, perte de connaissance [1 ; 4 ; 5 ; 12], coma [11] ; jue cadavérique
[11 ; 12 ; 27 ; 28 ; 30 ; 36 ; 49]

31
- Anémie cérébrale, A.V.C [4 ; 6; 10; 11]

- Epilepsie [6]

7.1.4. Signes ORL :

- Angine [5 ; 60], inflammation, obstruction et douleur de la gorge [1 ; 3 ; 11 ; 12 ; 28 ; 36 ; 41 ;


49 ; 60], pharyngite [12], amygdalite [10]

- Rhinite avec ou sans crainte du froid, obstruction nasale [1 ; 2 ; 4 ; 5 ; 6 ; 11 ; 12 ; 27 ; 28 ; 36 ;


41 ; 49 ; 60]

- Epistaxis [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 12 ; 27 ; 31 ; 41 ; 49 ; 60]

- Sinusite [2 ; 11]

- Adénopathies cervicales, gonflement du cou [12 ; 49]

7.1.5. Signes stomatologiques :

- Protrusion de la langue [11 ; 36 ; 60]

- Odontalgie, froid du maxillaire supérieur ou gingivite [2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 7 ; 11 ; 12 ; 31] ; douleur


dentaire [1 ; 4 ; 6] ; caries [11 ; 12 ; 28 ; 36 ; 41 ; 49 ; 60]

- Gerçure des lèvres [1 ; 5 ; 11 ; 12 ; 49]

- Furoncles péri-labiaux [12]

7.1.6. Signes pneumologiques :

- Etouffements [5]

- Plénitude thoraco-abdominale [1 ; 12], gène respiratoire due au ballonnement abdominal [4 ;


36 ; 60]

- Douleur dans la poitrine [11 ; 12 ; 36]

7.1.7. Signes digestifs :

- Ballonnements abdominaux [1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 12 ; 28 ; 36 ; 41 ; 49 ; 60] ; météorisme


postprandial [11 ; 12]

- Hyperphagie avec maigreur [5] ; Perte d’appétit ou faim excessive [1 ; 11 ; 12 ; 27 ; 28 ; 49]

- Mauvaise digestion, dyspepsie [5 ; 6 ; 7 ; 10 ; 11 ; 12 ; 49]

- Malaria de l’estomac : dilatation abdominale avec sensation de faim et impossibilité de


manger [31]

- Inflammation du foie, hépatite [5 ; 10], ictère [1 ; 5 ; 12 ; 49]

32
- Ascite [5 ; 11]

7.1.8. Signes uro-néphrologiques :

- Urines foncées ou jaunes [1 ; 5 ; 12 ; 49]

- Reins : œdèmes, ascite, anasarque [5 ; 7 ; 11 ; 12 ; 28 ; 49]

7.1.9. Signes dermatologiques :

- Maladies humides de peau, dermatose et prurit [11 ; 12]

- Furonculose

7.1.10. Signes locomoteurs :

- Genou : hydarthrose [5 ; 11], inflammation, enflure et douleur [1 ; 12 ; 49]

- Jambe : douleur avec ou sans enflure, notamment des mollets [5 ; 28], froid [1 ; 3 ; 4 ; 11 ;
12 ; 27 ; 28 ; 36 ; 41 ; 49 ; 60] ; pied : froid [3 ; 5 ; 11 ; 27 ; 41]

7-2- Synthèse .

20 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort pour 10 citations et plus, moyen
pour 6 à 9 citations et faible pour 3 à 5 citations. Les indications citées 2 fois ou moins sont éliminées.

Signes nombre de citations

Consensus fort – A

Odontalgies, caries, froid dans le maxillaire supérieur 15

Rhinite 13

Syncope, jue, AVC 12

Ballonnements abdominaux 12

Jambe et/ou pied froid 12

Angine 11

Epistaxis 11

Maladie de la chaleur sans sueur 11

Consensus moyen – B

Œdème superficiel de la face 9

33
Folie dian kuang, veut monter haut pour chanter, se déshabiller pour 9
courir

Sommeil agité (cauchemars, sursauts, rêves excessifs) 9

Paludisme avec perte de l’appétit 8

Peurs, sursauts, phobie des gens, du bruit, du feu 8

Paralysie faciale, déviation de la bouche 8

Trismus 7

Hyperphagie 7

Dyspepsie 7

Ascite, anasarque 6

Hypersomnie, aime s’allonger 6

Consensus moyen – C

Gerçure des lèvres 5

Ictère 5

Gêne respiratoire due au ballonnement abdominal 5

Inflammation, enflure, douleur du genou 5

Chaleur de la tête, insolation 4

Urines foncées ou jaunes 4

Frissons, frilosité 3

Neurasthénie 3

Vertiges et tendance lipothymique 3

Protrusion de la langue 3

Douleur de la poitrine 3

Tableau 7 : indications consensuelles du point ES 45, par ordre décroissant de consensus.

34
7.3. Commentaires.

ES 45, »Echange réduit », est le point jing et le point « métal « du méridien de l’Estomac.

IL est localisé sur la face dorsale du 2éme orteil, à la jonction d’une ligne passant par le bord latéral
de l’ongle et la base de celui-ci.

Comme tous les points jing connus pour restaurer la conscience, ES 45 sera utilisé dans les
pathologies avec perte de connaissance (A.V.C, syncopes, comas)

Selon un principe qui veut que « lorsque la maladie est en haut, il faut choisir les points en bas » et
du fait que ES 45 a comme principale action d’éliminer la chaleur du méridien auquel il appartient, il
sera particulièrement indiqué lorsque cette chaleur monte au visage, au nez, aux dents et aux lèvres,
entrainant une enflure de la face, des douleurs dentaires, des lèvres gerçées,des épistaxis et des
rhinites avec écoulements jaunes.

Il est indiqué aussi pour la chaleur de l’entraille Estomac se traduisant par une hyperphagie.

En tant que point jing, ES 45 possède la capacité de calmer l’esprit surtout dans les pathologies
aigues comme les troubles maniaques caractérisés par le désir de monter haut et chanter, de se
dévêtir et courir alentour.

Son action de « tirer le feu vers le bas » est bénéfique dans les insomnies avec rêves excessifs dues
au feu qui monte de façon pathologique, il sera intéressant de le chauffer (moxas) selon le principe
qui veut que « le petit feu attire le grand ».

Enfin, dans sa capacité à calmer et à réguler l’esprit, il soulagera certains symptômes de la dépression
comme le repli sur soi avec désir important de dormir ou de s’allonger.

35
BIBLIOGRAPHIE

1- Deadman P, Al-Khafaji M, Baker K. Manuel d’acupuncture. Editions SATAS


2- Lu jing da, Amnon Y. Les points d’acupuncture: leurs fonctions, indications et applications
cliniques. Paris (France). You Feng éditeurs ; 1996
3- Guillaume G, Mach Chieu. Dictionnaire des points d’acupuncture. Paris (France) : Guy
Trédaniel éditeurs ; 1995
4- Précis d’acupuncture chinoise. Académie de médecine chinoise traditionnelle. Pékin 1977
5- Chamfrault.A. Traité de médecine chinoise, Tome 1, éditions Coquemard, 1964
6- Duron, Laville-méry, Borsarello. Bioénergétique et médecine chinoise. Edition Maisonneuve,
1978
7- Nguyen Van Nghi. Médecine traditionnelle chinoise. Nguyen Van Nghi éditeurs ; 1984
8- Kespi JM. Acupuncture. Maisonneuve éditeurs ; 1982
9- Auteroche, Navailh. Acupuncture en gynécologie et obstétrique. Edition Maloine, 1986
10- C Roustan. Traité d’acupuncture de l’université de Shanghai. Edition Masson, 1979
11- Soulié de Morant. Acupuncture Chinoise. Edition Maloine. 1979
12- Da Cheng. JC Darras, 4 tomes, éditions Darras, 1983
13- Castera Ph. Indications des points de shoutaiyin ; essai de présentation didactique à partir
d’un consensus historique. Actes du congrès d’Acupuncture de Genève- 1 et 2 Octobre 2004
14- Thévenot JM. Analyse et synthèse des points de shoutaiyin. Méridien du Poumon
[Mémoire] : Université de Bordeaux 2 ; 2002
15- Covin J. Indications des points d’acupuncture du méridien du Gros Intestin [Mémoire] :
Université de Bordeaux 2 ; 2003
16- Kaddouri Said. Indications des points de shoujueyin : essais de synthèse didactique à partir
d’un consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 : 2004
17- Picoulet L. Indications des points de shoushaoyin : essai de synthèse didactique à partir d’un
consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 ; 2004
18- Perrin L. Indications des quinze premiers points de zuyangming : essai de synthèse didactique
d’un consensus historique [Mémoire : Université Bordeaux 2 : 2005
19- Monfraix M Ch. Indications des 8 derniers points de zutaiyang : essai de synthèse didactique
d’un consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 : 2006
36
20- Zeineddine H. Indication des points V40 à V59 de zutaiyang : essai de synthèse didactique
d’un consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 : 2006
21- Marty A. Indications des points de zujueyin : essai de synthèse didactique d’un consensus
historique : [Mémoire] : Université Bordeaux 2 : 2006
22- Chamate DF. Indications des points 16 à 30 de zuyangming : essai de synthèse didactique
d’un consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 : 2007
23- Brocard A. Indications des points 31 à 38 de zuyangming : essai de synthèse didactique d’un
consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 : 2007
24- Mauline Th. Indications des points 12 à 24 de renmai : essai de synthèse didactique d’un
consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 : 2006
25- Proy AM. Indications des points 30 à 44 de zushaoyang (vésicule biliaire) : essai de synthèse
didactique à partir d’un consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 : 2007
26- X. Shen nong ben cao jing (Herbier classique de shenong). Sous les Han.
27- Tamba Yasuyori. Ishimpo.10ème siècle.
28- Zhang Jie Bin. Lei jing tu yi (supplément illustré du classique des catégories.) Publié en 1624
29- Ge Hong. Zhou hou bei ji fang ou zhou hou fang (Manuel des prescriptions d’urgence). Publié
entre 281 et 341
30- Wang Tao. Wai tai mi yao. (Secrets d’un fonctionnaire de la frontière). Publié en 752
31- Wang Bing. Huang di nei jing su wen ling shu (Classique de médecine interne de l’empereur
jaune). Fini de compilé en 762
32- Wang Huai Yin. Tai ping sheng hui fang (Prescriptions de sagesse de l’ère Taiping). Publié en
992
33- Wang Wei Yi. Tong ren shu xue zhen jiu ju jing (Manuel illustré des points d’acupuncture et
de moxibustion sur la statuette de bronze). Publié en 1027
34- X. Yu long ge (Chant du dragon de jade). Mentionné pour la première fois dans le guide
spirituel de Bian Que pour l’acupuncture et la moxibustion, de Wang Guo Rui, publié en
1329.
35- Gao Wu. Bai zheng fu (Ode aux cent symptômes). Publié en 1529
36- Li Yan. Yi xue ru men (introduction à la médecine).Publié en 1575
37- X. tian yan tai yi ge ou tai yi ge . Cité pour la première fois dans le Lei jing tu yi publié en
1624
38- X. Zhen jiu jie jing. Auteur inconnu. Ouvrage en deux rouleaux répertorié dans le
zhongguoyijikao

37
39- Zhang rui fu. Wu xiu fen. Les points d’acupuncture et leur mécanisme d’action. Masson
éditeurs ; 1992
40- Liu Jie Sheng. Tai yi shen zhen.Shanxi.1983
41- Huang Fu Mi. Zhen jiu jia yi jing (Classique systématique d’acupuncture et moxibustion).
Publié en 282
42- X. Biao you fu (Ode pour élucider les mystères). Mentionné pour la première fois dans le
guide d’acupuncture et moxibustion en 241
43- Wang Zhi Zhong. Zhen jiu zi sheng jing (Expérience de thérapie d’acupuncture et
moxibustion).Publié en 1220
44- Wang Guo Rui. Yu long jing ou Bian Que shen ying zhen jiu yu long jing (Guide spirituel de
Bian Que pour l’acupuncture et la moxibustion). Publié en 1329
45- Teng Hong et al. Pu Ji Fang (Recettes à soulagement universel). Publié en 1406
46- X.Ling guang fu (Ode à l’éclat spirituel). Mentionné pour la première fois dans la collection
complète d’acupuncture et moxibustion (xu feng) publié environ en 1439
47- X. Xi hong fu (Ode de Xi Hong). Mentionné pour la première fois dans la Collection complète
d’acupuncture et moxibustion, publié vers 1439
48- Xu Feng. Zhen jiu da quan (Collection complète d’acupuncture et moxibustion).Publié vers
1439
49- Gao Wu. Zhen jiu ju ying (Collection précieuse d’acupuncture et moxibustion). Publié en 1529
50- X. Yu long fu (Ode du dragon de jade). Mentionné pour la première fois dans la glorieuse
anthologie d’Acupuncture er moxibustion (Zhen jiu ju ying qi) de Gao Wu en 1529
51- X. Lan jiang fu (Ode de la rivière obstruée).Mentionné pour la première fois dans la
Glorieuse anthologie d’acupuncture et moxibustion de Gao Wu, en 1529
52- Yang Ji Zhou. Zhen jiu da cheng (Grand compendium d’acupuncture et moxibustion). Publié
en 1601
53- X. Tong xuan zhi yao fu (Ode de l’essentiel de la connaissance). Mentionné pour la première
fois dans le Grand Compendium d’acupuncture et moxibustion de Yang Ji Zhou, publié en
1601
54- Yan Zhen. Xun jing (1620 ?)
55- Qi Kun. Wai ke da cheng (Compendium des maladies externes). Publié en 1665
56- Zhu Quan. Quan kun sheng yi (poque Ming)
57- Wu Qian. Yi zong jin jian (Miroir d’or de la médecine) 1642 ou 1742 ?
58- Zhang Jing. Ci jing jie fa ou jie fa. Publié en 1876
59- Lingshu. Classique de médecine interne de l’empereur jaune. IIIème siècle avant J-C
38
60- Sun Si Miao.quian jin yao fang (formules valant mille ducats ) 682
61- X.Sheng ji zhong lu. 1117
62- Chang San Jun. Tian xing bi que. Poème rapporté dans le Leijing tuyi (1624)
63- Wang Shu He. Majing (traité des pouls) 210-286
64- MA DANGYANG. Ma dang Yang xing shi er xue. Poème cité dans le zhenjiu daquan (1529)
65- X. Qian jiu shi yi xue. Poème cité dans le zhenjiu daquan (1529)

39