Vous êtes sur la page 1sur 14

I.

La chaussée :
1- Définition :

D’après l’exécution des terrassements, y’compris la forme ; la route commence à se profiler


sur le terrain comme une plate–forme dont les déclivités sont semblables à celles du projet .

Au sense géométrique: la surface aménagée de la route sur laquelle circulent les


véhicules.
Au sens Structurel : l’ensemble des couches des matériaux superposées qui
permettent a reprise des charges.

2-Différents types de chaussées :

Il éxiste plusieurs types de chaussées parmi :

Chaussée souple : Les chaussées souples constituées par des couches superposées des
matériaux non susceptibles de résistance notable à la traction.

Les couches supérieures sont généralement plus résistantes et moins déformable que les
couches inférieures.y compris Elles sont composées d’un revêtement bitumineux relativement mince
(< à 15 cm ) réduit parfois à un enduit dans le cas de chaussée à très faible trafic.
Pour une assurance parfaite et un confort idéal, la chaussée exige généralement pour sa
construction, plusieurs couches exécutées en matériaux différents, d’une épaisseur bien déterminée,
ayant chacune un rôle aussi bien défini.

 . Couche de surface en matériaux bitumineux


 2. Matériaux bitumineux d'assise (< 15 cm)
 3. Matériaux granulaires non traités (20 à 50 cm)
 4. Plate-forme support

En principe une chaussée peut avoir en ordre les 03 couches suivante :

a)- Couche de roulement


b) –Couche de base
c)-Couche de fondation
d)-Couche de forme
a)-Couche de roulement :
La couche de surface constituant la chape (couche de surface) de protection de la couche de
base par sa dureté et son imperméabilité et devant assurer en même temps la rugosité, la sécurité et
le confort des usagés
La couche de roulement est en contact direct avec les pneumatiques des véhicules et les charges
extérieures. Ainsi que La couche de liaison joue un rôle transitoire avec les couches inférieures les
plus rigides.
L'épaisseur de la couche de roulement en général varie entre 6 et 8 cm.
A pour but:
- Transmettre les charges de roulement.
- Imperméabiliser la chaussée.
- Donner un uni à la surface.
- Diminuer la glissance (rugosité) en absorbant les efforts horizontaux tangentiels.

b)-Couche de base :
La couche de base joue un rôle essentiel, elle existe dans toutes les chaussées, elle résiste aux
déformations permanentes sous l'effet de trafic, elle reprend les efforts verticaux et repartis les
contraintes normales qui en résultent sur les couches sous-jacentes.
L'épaisseur de la couche de base varie entre 10 et 25 cm.

c)- Couche de fondation :


Elle substitue en partie le rôle du sol support, en permettant l’homogénéisation des contraintes
transmises par le trafic. Assurer un bon uni et bonne portance de la chaussée finie, et aussi, elle a le
même rôle que celui de la couche de base.
A pour but :
- Partie résistante de la structure transmettant convenablement les pressions qui en résultent
sur le terrain naturel.

d)-Couche de forme :
La couche de forme est une structure plus ou moins complexe qui sert à adapter les
caractéristiques aléatoires et dispersées des matériaux de remblai ou de terrain naturel aux
caractéristiques mécaniques, géométriques et thermiques requises pour optimiser les
couches de chaussée.
L'épaisseur de la couche de forme est en général entre 40 et 70 cm.

A pour but:
- Augmenter l’homogénéité de la plate forme.
- Empêcher les remontés d’eau (anti-capillaire).
- Empêcher les remontées d’argiles (Anti-contaminante).
- Niveler le fond de forme.
- Permettre un bon compactage du corps de la
chaussée.
-

Les chaussées bitumineuses épaisses :

Elles sont composées de revêtements


bitumineux. L’assise est réalisée en matériaux traités
aux liants hydrocarbonés dont l’épaisseur est le plus
souvent comprise entre 15 et 40 cm.

Les chaussées à assise traitée aux liants hydrauliques :

 Elles sont aussi appelées chaussées semi-rigides


 . Les chaussées comportant une couche de base (quelques fois une couche de
fondation) traitée au liant hydraulique (ciment, granulat,..).
 La couche de roulement est en enrobé hydrocarboné et repose quelque fois par
l’intermédiaire d’une couche de liaison également en enrobé strictement minimale doit être
de 15 mm.
 Les chaussées comportant une couche de base ou une couche de fondation en sable
gypseux.
 Ce type de chaussée présente un fort risque de
retrait qui fait apparaître, dans la couche de base, des fissures
remontant rapidement dans la couche de surface.
Les chaussées à structure mixte :
La couche de roulement et la couche de base ( 10 à 20 cm) sont
en matériaux bitumineux. La couche de fondation est en
matériaux traités aux liants hydrauliques (20 à 40 cm).
L’épaisseur de matériaux bitumineux doit être de la moitié de
l’épaisseur totale de la chaussée. Ce type de chaussée empêche
la remontée de fissures entre la couche traitée aux liants
hydrauliques (retrait) et la couche de grave bitume.

Les chaussées à structure inverse :


Cette structure est composée d’une couche de surface en
matériaux bitumineux d’environ 15 cm d'épaisseur.
Elle constitue d’une couche de base en matériaux granulaires
non traités , environ 12 cm permettant d'absorber les
mouvements horizontaux et d'éviter la remontée vers les couches de surface des fissures générées
dans la couche de fondation. Cette dernière constitue en matériaux traités aux liants hydrauliques.
 L’épaisseur totale de la structure est de l’ordre de 60 à 80 cm.
 La fondation traitées aux liants hydraulique permet de repartir les contraintes sur le sol et
d’assurer un support de qualité pour les couches supérieures.
 La couche granulaire a pour fonction d’absorber les fissurations de la couche de fondation et
ainsi d’empêcher les remontées de fissures jusqu’à la couche de roulement.
 La couche de roulement assure l’étanchéité et l’uni de l'ensemble.

Les chaussée en béton de ciment :


On rencontre les 4 modèles suivants :

-Dalles non goujonnées avec fondation :


Elles sont constituées de dalles de béton de ciment de 20 à 28 cm sans armature, reposant sur
une fondation en béton maigre (12 à 18 cm ), ou en matériaux traités aux liant hydrauliques (15
à 20 cm).

-Dalles goujonnées avec fondation :


Elles sont constituées de dalles béton de ciment de 17 à 23 cm (avec armatures de liaison entre les
dalles), reposant sur une fondation en béton maigre (14 à 22 cm).

-Dalles sans fondation :

Elles sont constituées de dalles de béton de ciment de 28 à 39 cm qui reposent sur une couche
drainante en matériaux granulaires ou sur un géotextile.

-Béton armé continu (avec aciers filants sur toute la longueur de voirie) :
Type A: Dalle de béton de ciment (16 à 24 cm), reposant sur une fondation en béton maigre de 12 à
14 cm.
Type B : Dalle de béton de ciment ( 18 à 24 cm) reposant sur une assise en matériaux bitumineux de
5cm et une fondation en sable traité aux liants hydrauliques (50 à 60 cm).

Tableau de synthèse des caractéristiques de chaussées

Chaussé
e:

Structure Structure Structure


souple semi-rigide rigide

BB BB
B Ciment
GNT GT
GT
Sol.s Sol.s
Sol.s

BB BB BB : béton bitumineux
GB GB GB : grave bitume
GNT GT GT : grave traité
Sol.s Sol.s
G.N.T : grave non traité.
Les matériaux routiers :
Les liants routiers

a)-Les liants hydrocarbonés

b)- Les liants hydrauliques

Les matériaux d’assise de chaussées

a)-Les matériaux non traités

b)-Les matériaux traités aux liants hydrauliques

c)- Les matériaux traités aux liants hydrocarbonés

Les matériaux utilisés en couche de surface

a)-Les enduits superficiels

b)-Les enrobés denses

c)- Les bétons bitumineux

les liants hydrocarbonés :

Ce sont des produits liquides très visqueux, de couleur noire et dont la viscosité est sensible
à la température.Il sont des matériau adhésifs ( liants)contenant dubitume,du goudron,ou les
deux.
Le goudron
Le bitume :
- Bitumes naturels : résidus d’anciens gisements de pétrole
- Asphalte naturel : roche calcaire imprégnée d’hydrocarbures
- Bitume de pétrole : distillation du pétrole brut
Caractéristiques de bitume :

- La pénétrabilité

- La température bille anneau

- Bitumes fluidifiés et fluxés : Pour des raisons de commodité de la mise en œuvre, il peut être
nécessaire de faire baisser la viscosité des bitumes a faible température :

Utilisation de diluants

Mise en émulsion dans de l’eau

- Bitume fluxé : le diluant est une huile de houille provenant de la distillation du goudron brut

- Bitume fluidifié : (Cut back) le diluant est une fraction légère issue du pétrole (essence,
kérosène,gasoile).
- Les caractéristiques de bitume :

- Pseudoviscosité

- Distillation fractionnée

- Bitumes fluidifiés : 0-1,10-15,150-250,400-600,800-1400.

- Bitumes fluxés : 400-600,800-1200,1200-1600,1600-2400.

- Les émulsions de bitume :

- mélange de bitume, d’eau et d’agents émulsifiants

- Dispersion dans l’eau de fines gouttelettes de bitume

- Emulsions anioniques : il est convenable avec les granulats portants des charges positives.

- Emulsions cationiques : il est convenable avec les granulats portants des charges négatives.

- Caractérisé par :

Teneur en eau et ph.

Pseudoviscosité ( viscosimètre engeler)

2-le liant hydraulique :

Ils sont composés généralement de fines (de couleur blanche ou grise selon les produits)
dont les propriétés chimiques permettent une prise en présence d'eau.

Les ciments : mélanges d'argile et de calcaire chauffés à haute température, qui après
cuisson sont réduits en poudre.

Les laitiers : obtenus lors de la fabrication de la fonte dans les hauts fourneaux.

Les cendres volantes : recueillis dans les fumées des centrales thermiques fabriquant de
l'électricité à partir de la combustion du charbon.

Les pouzzolanes sont des cendres volcaniques naturelles obtenues après broyage.

Les chaux grasses : obtenues par cuisson de calcaire pur.

Les matériaux non traités :

-La grave non traitée.

-Les encroûtements calcaires (tuf)

- Les sables gypseux


1-grave non traitée :
Les graves non traitées (GNT) existent en deux types, selon la façon dont elles

Sont produites :

-Ce sont des matériaux obtenus en une seule fraction, sans mélange, sans ajout d’eau

- Ce sont des matériaux obtenus en au moins deux fractions granulaires distinctes (par exemple un
sable 0/4, avec un gravillon 4/10, et un autre 10/20, pour former une grave 0/20).

GNF :grave non traitée pour un couche de fondation (GNF1,GNF2,GNF3)

GN : grave non traitée pour un couche de base (GNA ,GNB,GNC,GND).

Mise en œuvre Avantage Inconvénients


Par niveleuse ou épandeur ou Faible sensibilité aux conditions Supporte mal le trafic pendant
bull léger climatiques lors de la mise en la mise en œuvre
Compactage par rouleau œuvre. Grande sensibilités aux
vibrant lourde et par rouleau à Grande souplesse de chantier hétérogénéités de portance du
pneus lourds sol support.
Simplicité du matériel et
Réglage fin à la niveleuse par
fabrication et de mise en
rabotage, après arrosage
œuvre.
Imprégnation sablée
Dans le cas d’une grave non L’absence de fissures sous
reconstituée en centrale, il l’actions des contraintes dues à
faudra prévoir un arrosage l’amplitude thermique entre
préalablement au compactage. hiver et été
Compacité en place

Quelques caractéristiques des matériaux :

Couche de Résistance mécanique Indice de concassage


base
GNA LA<30 MDE<20 IC>100%
GNB LA<30 MDE<20 IC>35%
GNC LA<35 MDE<30 IC>30%
GND LA<40 MDE<35 Roulé admissible

Couche de Résistance mécanique Indice de


fondation (Zone H,h,a ,d) concassage
GNF1 LA<30 MDE<25 IC>60%
GNF2 LA<40 MDE<35 IC>30%
GNF3 LA<50 MDE<45 Sans condition
Les encroutement calcaires (tufs) :

Avantages :

 Matériau abondant sans les régions IV et V

 Simplicité du matériel de préparation et de mise en œuvre

 Matériau possédant à la fois un squelette et une cohésion élevée consécutive à sa


dessiccation.

Inconvénients :

 Granulats relativement fragiles rendant le matériau inadapté aux très forts trafics lourds.

 la cohésion disparaît à l'imbibition, la chaussée doit donc être parfaitement drainée et


entretenue notamment pour les matériaux utilisés en région III.

Mise en œuvre :

 Par niveleuse au bull léger

 Compactage au rouleau à pneus lourd (3 à 5 par roue) ou au rouleau vibrant lourd (>4tonnes).

 Le compactage au rouleau tamping est nécessaire lorsqu’on utilise le matériau tout venant
pour le concasser en place.

 Réglage fin à la niveleuse par rabattage après arrosage

 Imprégnation à 1,4 Kg/m2 de cut back 0/1(sablée si la couche est ouverte à la circulation)

 Le cloutage éventuel par des granulats 10/14 peut être envisagé pour améliorer l’accrochage
des enduits superficiels.

Matériaux :

Caractéristiques Fondation Base


D max <40 mm < 20 mm
Granulométrie Voir fuseau 1 Voir fuseau 1
indice de plasticité IP < 10 zone c < 10 zone c
% carbonates (Ca C03) 40 50

% Sulfates (SO4Ca + 2
H2O)
<3 zone c <3 zone c
% Chlorures <1 <1
Les sables gypseux :

Avantage :

 Matériau abondant dans la zone climatique v et particulièrement adapté au climat aride

 Matériau lié, stable après dessiccation naturelle, Le liant étant le gypse qui recristallise après
avoir été dissout part l'eau d’arrosage..

 Simplicité du matériel de mise en œuvre.

Inconvénients :

 Matériau très sensible à l’eau, du fait de la dissolution du gypse

 Mise en place parfois difficile (instabilité liée -à la granulométrie variable du sable


gypseux).

 Fissuration sous retrait thermique

Matériaux :

CARACTERISTIQUES FONDATION
% Sulfate ou > 30
% Sulfate + Carbonates >70
Résistance à la compression simple en bars (après
dessiccation à 50 °C) > 20
Equivalent de sable ES > 30
Indice de plasticité IP non mesurable

Les matériaux traités aux liants hydrauliques :

Le traitement aux liants hydrauliques permet de pallier à des problèmes important dont
notamment la forte teneur en eau, , la résistance à la compression, etc. les avantages
des traitement à la chaux et au ciment ont été développés plus haut.

1-Grave ciment :

Avantage :

Matériau lié stable

Simplicité du matériel de fabrication et de mise en œuvre

Inconvénients :

Inutilisable en renforcement de chaussée sous circulation en raison du délai (1 semaine) à respecter avant
ouverture à la circulation..

Grande sensibilité aux conditions climatiques lors de la mise en œuvre

Fissuration sous l'action des contraintes dues à l'amplitude. thermique entre l'hiver et l'été

Faible résistance à la fatigue (matériau fragile peu déformable)


Matériaux :

CARACTERISTIQUES COUCHE DE BASE


D max 20 mm
Granulométrie voir fuseau
Indice de plasticité Ip non mesurable
Equivalent de sable ES > 30
Stabilité >30 % d'éléments concassés +

correction granulométrique ou 1 00 %
Tamisat à 80 microns 5 à 10 %
d’éléments concassés
Los Angelès < 40
Nature du bitume Tous ciments de classe

250 à 325
Dosage en ciment 3,5 % en classe 325

4,5 % en classe 250


Eau Teneur en matières
organiques inférieure à 0,1 %

Grave laitier :

Avantages :

Facilités d’emploi
Faible sensibilité aux conditions climatiques lors de la mise en œuvre
Souplesse du chantier en raison du délai extensible entre la fabrication et la mise en
œuvre (prise lente)
Permet le renforcement d'une chaussée sous circulation
Inconvénients :
Exige un bon contrôle à la fabrication et mise en oeuvre, technique à risque en cas de mauvaise prise.

Matériaux :

CARACTERISTIQUES COUCHE DE BASE


D max 20ma
Granulométrie voir fuseau
Indice de plasticité Ip non mesurable
Avaient de sable ES > 30
Stabilité 30 % d'éléments concassés+ correction
granulométrique ou 100 % d'éléments
concassés
Tamisat à 80 microns 5 à 10 %
Los Angelès < 30
Dosage en laitier 10 % avec gypsonat - 15 % avec chaux
Coefficient alpha du laitier > 20
Dosage en chaux ou en Gypsonat 1% du Poids du mélange
Nature de la chaux Chaux grasse ou vive teneur en CAO
libre > 50 % refus à 80 < 10 %
Nature du Gypsonat Teneur en soude = 7 %
Eau Teneur en matière organique<0,1%

Sable laitier :
Avantages :

Facilités d’emploi
Faible sensibilité aux conditions climatiques lors de la mise en œuvre
Souplesse du chantier en raison du délai extensible entre la fabrication et la mise en
œuvre (prise lente)
Permet le renforcement d'une chaussée sous circulation.

très faible risque de fissuration sous l'action des contraint« à l'amplitude thermique entre
l'hiver et l'été

Inconvénients :

difficulté pour accrocher un enduit superficiel, si le rabotage pour la réglage final est insuffisant

Les matériaux traités aux liants hydrocarbonés

Les matériaux traités aux liants hydrocarbonés sont les mélange de granulats et liants fabriqué, à base
de bitume.

Le bitume

Les bitumes sont caractérisés par un certain nombre d'essais normalisés dont les plus connus sont la
pénétrabilité et le point de ramollissement bille et anneau qui permettent d'apprécier leur
consistance.

LES DEGRADATIONS DES ROUTES ET LEURS FACTEURS GENERATEURS

Les dégradations des chaussées

Les dégradations qui peuvent affecter les chaussées sont assez diverses. Il reste qu’elles
peuvent être groupées en des familles homogènes selon leurs manifestations, les couches
atteintes par le désordre et les causes responsables de ce dernier

Nous distinguons de ce fait quatre grandes familles de dégradations :

Les arrachements

Les déformations

Les fissures
Les remontés

Chacune des familles citées plus haut regroupe un certains nombre de dégradations :

Les arrachements Les fissures Les déformations Les remontés


Plumage Fissures transversales Orniérage à grand Remontées de fines
Désenrobage Fissures longitudinales rayon Ressuage (Remontée
Glaçage Faïençage Orniérage à petit rayon de liant)
Tête de chat Fissure paraboliques Flache
Epaufrures de rives Fissures obliques Affaissement
Pelade Fissures en échelles Fluage (bourrele
Nids de poule longitudinal)
Bourrelet transversal

Solutions
Les arrachements Les fissures affaissement Le faïençage,
orniérage,
affaissement en bord
de chaussée
épaufrement , nids
de poule , bourrelets

L'appliquer une couche le colmatage à . le déflachage à l'aide marquer la zone à


de gravier l'aide d'un coulis (20 d'un enrobé à froid réparer (prendre 5 à
généralement de litres de sable + 6 par : locm de la chaussée
classe granulaire 4/8, litres d'émulsion) - balayer la zone seine).
la bien répartir au répandu sur toute la d'affaissement. excaver la zone à
moyen de balai pour surface en une couche - répandre la couche réparer (enlever le
obtenir une surface mince d'épaisseur 5 d'accrochage (cut back matériau pollué ou
régulièrement couverte. mm. Dans le cas d'une 0/1) a la, lance. non compactejusqu'à
fissure isolée on - boucher la flache à obtenir unfondplat et
procède au répandage l'aide de l'enrobé à horizontal)
du liant à l'aide de la froid. compacter lefond de
lance en suite le - compacter le matériau l'excavation à la dâme
sablage. à l'aide du rouleau ou au rouleau. -
vibrant boucher l'excavation
soit avec de l'enrobé à
froid soit avec de la
grave concassée, en
une ou plusieurs
couches en fonction
de la profondeur , le
bien compacter ((on
ajoute le revêtement
superficiel dans le cas
d'utilisation de la GC).