Vous êtes sur la page 1sur 4

Hélène FRON : Projet de thèse

Titre

Etude du vieillissement des biomatériaux composite et céramique : approche clinique et


fondamentale

Introduction

La prévalence de la carie dentaire dans le monde est estimée à plus de 90% des adultes par l’OMS.
Le choix du traitement des pertes de substances dentaires occasionnées par la carie varie en fonction
de la situation clinique. Les inlays-onlays constituent une thérapeutique de plus en plus employée,
car très respectueuse des tissus dentaires. Différents matériaux permettent de réaliser ces
restaurations : métal, céramique et composite. Les patients refusant souvent les restaurations
métalliques, le praticien doit le plus souvent choisir entre céramique et composite.

Différentes études visant à étayer ce choix ont été publiées dans la littérature.
Trois études par simulation informatiquei ont comparé les inlays en composite et en céramique sur
différents critères, l’une serait plutôt en faveur du compositeii et une autre serait plus en faveur de la
céramiqueiii (surtout pour des restaurations volumineuses).
Trois études in vitroiv,v,vi ont comparé les performances des inlays en composite et en céramique
sans pouvoir montrer de différence significative entre ces deux matériaux.
Trois études cliniquesvii,viii,ix ont comparé les performances des inlays en composite et en céramique
sans pouvoir montrer de différence significative entre ces deux matériaux. Les deux premières
études penchent vers une supériorité des inlays en céramique en termes de survie, tandis que la
dernière étude penche vers une supériorité des inlays en composite sur le critère de la teinte.
Trois revues de la littérature ont été réaliséesx,xi,xii. La plus récente rapporte des taux d’échec annuels
de 2.9% pour les inlays en composite et de 1.9% pour les restaurations en céramique.
Une revue systématique sur les restaurations unitaires réalisées par CFAOxiii rapporte un taux de
survie estimé à 5 ans de 90,6% [29,6-99,2] pour le composite et de 94,2% [89,8-96,7] pour la
céramique. Cependant, différents types de restaurations sont ici considérées et les restaurations en
composite ont été trop peu évaluées pour que la comparaison soit possible.
Une revue systématique de la collaboration Cochrane sur les inlays en céramique existe, mais
aucune revue comparant inlays en composite et en céramique n’a été publiée.
Toutes les revues rapportent un manque de standardisation des procédures, de puissance et de
rapport de la survie des restaurations pour les études cliniques existantes et déplorent l’absence
d’essais contrôlés randomisés sur ce sujet.

Les études publiées dans la littérature ne permettent ainsi pas de choisir entre céramique et
composite : défauts méthodologiques et absence d’essai clinique comparant ces deux matériaux.
Ainsi, le choix entre inlay-onlay en composite ou en céramique varie en fonction des pays sans
raison valable (en France, c’est souvent le composite qui est préféré, contrairement aux USA par
exemple). Enfin, aucune étude ne précise les facteurs pronostiques de ces restaurations.
Plan de la thèse

Le premier volet de la thèse concernera l’étude clinique du vieillissement de la céramique et du


composite. Dans le cadre du master 2, un protocole de recherche clinique a été proposé. Une
demande de financement pour un PHRC sera déposée en décembre 2010. Dans le cadre de ce
premier volet de la thèse, un essai clinique comparant des inlays-onlays en composite et en
céramique est donc planifié. Les outils statistiques et méthodologiques nécessaires à la planification
de l’essai seront mis en place.

Un deuxième volet concernera l’étude du vieillissement de ces matériaux in vitro, dans des
conditions simulées au laboratoire. En effet, les études non contrôlés publiées dans la littérature ont
mis en évidence des dégradations d’origine mécaniques, tribologiques et chimiques. C’est pourquoi,
dans un but de comparaison avec les résultats de l’étude clinique, le volet in vitro comportera une
évaluation du vieillissement par des études mécaniques (fatigue), tribologiques (usure) et chimiques
(relargage de monomères).
Bibliographie
i
S. Belli, G. Eskitaşcioglu, O. Eraslan, P. Senawongse, J. Tagami, Effect of hybrid layer on stress distribution in a
premolar tooth restored with composite or ceramic inlay: an FEM study, J Biomed Mater Res B Appl Biomater. 2005
Aug;74(2):665-8.
ii
P. Ausiello, S. Rengo, CL.Davidson, DC. Watts, Stress distributions in adhesively cemented ceramic and resin-
composite Class II inlay restorations: a 3D-FEA study, Dent Mater. 2004 Nov;20(9):862-72.
iii
P. Magne, T. Oganesyan , Premolar cuspal flexure as a function of restorative material and occlusal contact
location, Quintessence Int. 2009 May;40(5):363-70.
iv
HS. Cötert, BH. Sen, M. Balkan, In vitro comparison of cuspal fracture resistances of posterior teeth restored with
various adhesive restorations, Int J Prosthodont. 2001 Jul-Aug;14(4):374-8.
v
Thordrup M, Isidor F, Hörsted-Bindslev P. Comparison of marginal fit and microleakage of ceramic and composite
inlays: an in vitro study. J Dent. 1994 Jun;22(3):147-53.
vi
Thordrup M, Isidor F, Ravnholt G. Tensile bond strength of two ceramic and three resin composite inlay materials
placed using a resin luting agent. Int J Prosthodont. 1995 May-Jun;8(3):233-8.
vii
Manhart J, Chen HY, Neuerer P, Scheibenbogen-Fuchsbrunner A, Hickel R. Three-year clinical evaluation of
composite and ceramic inlays. Am J Dent. 2001 Apr;14(2):95-9.
viii
Thordrup M, Isidor F, Hörsted-Bindslev P. A prospective clinical study of indirect and direct composite and ceramic
inlays: ten-year results. Quintessence Int. 2006 Feb;37(2):139-44.
ix
Fasbinder DJ, Dennison JB, Heys DR, Lampe K. The clinical performance of CAD/CAM-generated composite inlays.
J Am Dent Assoc. 2005 Dec;136(12):1714-23.
x
Roulet JF, Benefits and disadvantages of tooth-coloured alternatives to amalgam. J Dent. 1997 Nov;25(6):459-73.
xi
Hickel R, Manhart J. Longevity of restorations in posterior teeth and reasons for failure. J Adhes Dent. 2001
Spring;3(1):45-64.
xii
Manhart J, Chen H, Hamm G, Hickel R. Buonocore Memorial Lecture. Review of the clinical survival of direct and
indirect restorations in posterior teeth of the permanent dentition. Oper Dent. 2004 Sep-Oct;29(5):481-508.
xiii
Wittneben JG, Wright RF, Weber HP, Gallucci GO. A systematic review of the clinical performance of CAD/CAM
single-tooth restorations. Int J Prosthodont. 2009 Sep-Oct;22(4):466-71.