Vous êtes sur la page 1sur 19

Communication dans le soin

Avril 2014

Documents généraux................................................................................................................... 1
Communication verbale / non verbale.......................................................................................... 3
Communication, langue et culture................................................................................................ 7
Communiquer avec des enfants................................................................................................... 9
Communication et handicap....................................................................................................... 10
Communication et sujet âgé....................................................................................................... 12
Communiquer avec des personnes dans le coma...................................................................... 15
Communication et fin de vie....................................................................................................... 16

1. Documents généraux

Articles de périodiques

GARROUST-ORGEAS M, PHILLIPART F, PARALITICI C, MISSET B


Comment organiser la communication ?
REANIMATION 2010 ; 19(3) : 265-272
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1624069310000654
La communication est le processus de transmission d’informations. L’étymologie du mot
communication vient du latin « communicare », qui signifie mettre en commun. La réanimation
constitue un autre monde : monde de l’extrême selon les paroles des survivants, dans lequel
des femmes et des hommes, infirmières, médecins, aides-soignantes, kinésithérapeutes,
brancardiers, psychologues sont tous au service du patient. Ce monde où le patient et sa
famille sont au centre du concept de soins : patient et family-centered care. Ce concept est
fondé sur une collaboration entre la famille, le patient, si celui-ci peut participer, et l’équipe
soignante. Ce concept a plus de chances de se réaliser dans des unités de réanimation
comprenant des leaders forts, une équipe soignante attentive et aimante. L’organisation de la
communication dans un service est une étape essentielle pour réussir la mise en place de cette
prise en charge globale du patient et de sa famille. Cet article fait le point sur les différents types
de communication et donne des conseils pour l’améliorer.

1 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


TERRAT Evelyne (Coord.)
Communiquer, un apprentissage [dossier]
L’AIDE SOIGNANTE 2013 ; (150) : 11-22

Ouvrages

AMELINE S, HOURDEQUIN P, RIFFLET-VITTECOQ C


MODULES DEAS - M5 : relation et communication
Paris : Vuibert ; 2008
Cet ouvrage tient compte des réformes relatives au diplôme d'aide-soignant. Le DPAS est
devenu le DEAS. Les modifications essentielles concernent à la fois la formation et l'exercice
professionnel de l'aide-soignant. La formation se fait sur la base de huit modules correspondant
à l'acquisition des huit compétences du diplôme. Il traite le module 5 Relation et communication
en huit parties : la socialisation ; la communication ; l'information et les droits des patients ; la
maltraitance ; les soins palliatifs et l'accompagnement des personnes en fin de vie ; la
démarche d'information et d'éducation ; la participation à la démarche éthique ; la validation du
module et des situations relationnelles. Il propose un cours complet ; des cas cliniques et
pratiques ; des outils et une méthodologie pour préparer l'épreuve de validation. [résumé
d'éditeur]

BIOY Antoine, BOURGEOIS Françoise, NEGRE Isabelle


La communication entre soignant et soigné : repères et pratiques
Rosny : Bréal Edition ; 2009 (Etudiants en IFSI - Formations paramédicales)
Dans leur pratique quotidienne, les professionnels du soin doivent accorder une place majeure
au dialogue avec leurs patients et adapter celui-ci à chaque interlocuteur en s'appuyant sur des
principes précis de communication. Après une réflexion générale sur la relation soignant-
soigné, cet ouvrage présente les bases de la communication soignante : attitudes de
communication (empathie, congruence...), techniques de communication verbale et non-
verbale. Puis, il se penche sur les états émotionnels du patient (anxiété, peur, angoisse) et sur
le mode de communication à mettre en place face à ces états. Enfin, il décrit pour chaque type
de pathologie rencontrée le mode de communication à mettre en place par le soignant :
addiction, douleur, fin de vie, trouble psychiatrique, maladie chronique, démence, coma,
mutilation ou altération corporelle.

PHANEUF Margot
La relation soignant-soigné. Rencontre et accompagnement. Vers l'utilisation
thérapeutique de soi
Montréal : Chenelière éducation ; 2011
Cette première édition de La relation soignant-soigné porte l'empreinte d'une pédagogue
accomplie. Autant par des notions théoriques que pratiques, elle s'applique à démontrer aux
futurs professionnels de la santé le lien entre la qualité des soins prodigués et l'efficacité de la
communication entre le soignant et le soigné. L'apport indéniable de ce manuel tient aussi du
fait qu'il établit une correspondance directe avec le programme de compétences et les aptitudes
à développer par l'étudiant. Une approche orientée vers le développement des compétences
pour une communication aidante, une relation de collaboration et l'enseignement à la clientèle.
Cette première édition de La relation soignant-soigné s'adresse à un public de formation initiale
en soins infirmiers. [résumé d'éditeur]

2 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


MOLEY-MASSOL I.
Relation médecin-malade. Enjeux, pièges et opportunités. Situations pratiques
Courbevoie : Da Te Be 2007
Ce livre est destiné aux médecins et aux soignants en général. Il a pour objectif de les aider à
décrypter ce qui est en jeu dans la relation soignant-soigné et de proposer, à partir de situations
cliniques pratiques, des outils qui facilitent la communication avec les patients. Il apporte
également des réponses aux questions les plus fréquentes et les plus difficiles en consultation.
À travers cet ouvrage, il s'agit de favoriser la réflexion de chaque praticien sur sa relation avec
les patients et de lui permettre de développer, au-delà d'un savoir-faire, un véritable savoir-être
de thérapeute. [résumé d'éditeur]

2. Communication verbale / non verbale

Articles de périodiques

BENOIS Marie-France
La communication non verbale [dossier]
DOC’AMP 2011 ; HS 2

BERNE AUDEOUD Frédérique, MARCUS Leila, LEJEUNE Fleur, GENTAZ Edouard,


DEBILLON Thierry
Communiquer par le toucher avec le nouveau-né prématuré
SOINS PEDIATRIE PUERICULTURE 2010 ; (256) : 21-23
http://www.em-consulte.com/article/266223
Comment le nouveau-né prématuré appréhende-t-il le monde extérieur ? Le premier sens
développé par le fœtus est le toucher. Au travers de la physiologie de la sensorialité et de la
maturation cérébrale, le toucher peut constituer un vecteur essentiel dans la communication et
le soin à l’enfant né prématurément.[résumé d'éditeur]

DEPREY Marie
La communication non verbale en situation d’urgence à l’étranger [fiche]
REVUE DE L'INFIRMIERE 2012 ; (179) : 51-52
http://www.em-consulte.com/article/702124/article/la-communication-non-verbale-en-situation-
durgence
Une étudiante en soins infirmiers de l’Ifsi Lionnois à Nancy (54) fait partager une situation vécue
lors d’un stage effectué en Espagne dans le cadre d’un échange Erasmus. Cette pratique,
analysée a posteriori avec ses formateurs, a lieu en service de néonatalogie dans un contexte
d’urgence vitale où la communication non verbale s’est imposée à elle comme un soin. [résumé
d'éditeur]

GAILLE Marie
La vertu thérapeutique du récit de vie : illusion humaniste ou réalité d'un soin bien
compris ?
PERSPECTIVE SOIGNANTE 2013 ; (46) : 42-57

3 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


L’acte de soin semble être substantiellement attaché à l’échange de propos entre le soignant et
le patient. Dans le contexte actuel, marqué par le rythme rapide de consultation,
l’hyperspécialisation et la fragmentation du soin, le recours aux données probantes (notamment
l’ 'evidence-based medicine ') et l’usage croissant de technologies et d’appareils qui rendent
l’examen clinique de plus en plus succinct, voire inutile, de nombreuses voix s’élèvent pour
affirmer le caractère primordial d’un tel échange, a fortiori quand le soigné semble perdre
confiance dans le professionnel de santé et paraît enclin à développer avec lui des relations
d’ordre purement contractuel. Considérant le récit de vie comme un acte biographique, ' qui
consiste à formuler, ou mettre en mots, une expérience structurant le regard porté sur tout ou
partie de l’existence ', et lui conférant le pouvoir particulier ' de contribuer au rétablissement du
patient, parce que son élaboration aide ce patient à retrouver une allure de vie qui fait sens
pour lui ', l’auteure cherche à dégager la signification et les limites du récit de vie. D’abord, elle
énonce les raisons qui plaident en faveur de l’usage thérapeutique du récit de vie en contexte
médical. Elle analyse ensuite les difficultés et les limites inhérentes à cet usage. Puis elle vise à
définir ' la nature de la quête de soi et son incidence sur l’élaboration de ce récit. ' Enfin, utilisant
la psychopathologie et la philosophie qui ' constituent des ressources éclairantes pour penser
les exigences ' découlant d’une éthique du dialogue, elle insiste sur les ambivalences du récit
de vie.

GONET M, LENOEL M.
Apaiser et reconstruire par la communication sensorielle
REVUE DE L'INFIRMIERE 2008 ; (138) : 20-21
http://www.em-consulte.com/article/178610/article/apaiser-et-reconstruire-par-la-
communication-senso
C’est à l’initiative de deux aides-soignantes de l’équipe du CHS de Caen (14) que le projet de
créer un espace de détente pour les patients psychotiques déficitaires a vu le jour. Retenu
comme projet de service, il permet depuis deux ans à de nombreux patients de bénéficier d’un
accompagnement complémentaire fondé sur le concept snoezelen. [résumé d’auteur]

KASSAPIAN Jennifer
La communication non verbale
SOINS AIDES SOIGNANTES 2012 ; (45) : 18-19
http://www.em-consulte.com/article/708275/article/la-communication-non-verbale
Le langage non verbal est l’un des composants de la communication. Il se traduit par les
gestes, l’attitude, le regard et les comportements. Il permet parfois de dénouer des situations
lorsque les mots sont inefficaces. [résumé d’auteur]

MALAQUIN PAVAN E.
Définition et concepts liés au toucher dans les soins
SOINS 2009 ; (737) : 30-31
http://www.em-consulte.com/article/223042/article/definition-et-concepts-lies-au-toucher-dans-
les-so
Le toucher est une composante essentielle du soin. Moyen de communication non verbal, il est
utilisé par les soignants comme vecteur de détente, de mieux-être et de prévention de la
douleur chez le patient. Il est mis en œuvre en s'assurant de l'accord de la personne soignée et
du respect de son intimité. [résumé d'auteur]

4 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


MICHON Florence, SVANDRA Philippe, BOULA Jean-Gilles, MORO Marie-Rose,
GROSCLAUDE Michèle, RIVALLAN Armel, et al.
Le langage dans les soins [dossier]
SOINS 2013 ; (773) : 23-54
Dans le milieu professionnel, il est impossible de dissocier le verbal du non verbal et d'occulter
le toucher. En psychiatrie, le langage tend à favoriser la rencontre avec le patient. Le regard
anthropologique dans les soins est important. Comment prendre soin malgré une
communication altérée ?

NARFIN Roland
Les vertus des silences dans la relation de soins [fiche]
REVUE DE L'INFIRMIERE 2012 ; (177) : 49-50
http://www.em-consulte.com/article/684733/les-vertus-des-silences-dans-la-relation-de-soins
Le silence peut apparaître comme un vide, un néant, et faire peur. Cependant, le silence peut
aussi avoir une fonction de respiration et procurer un apaisement. Dans une relation de soins,
le professionnel de santé apprend à respecter et accueillir ce qui est exprimé dans un silence
bénéfique. Il sait aussi repérer le moment où, en douceur, il est judicieux d’aider le patient à en
sortir. [résumé d'éditeur]

SAGE I Dir.
Emotion, postures et communication non verbale [dossier]
EVOLUTIONS PSYCHOMOTRICES 2008 ; 20(79) : 3-39

Ouvrages

ANDOLO C, VITALI M Trad.


Guide pratique de la communication avec le patient : techniques, art et erreurs de la
communication
Paris : MMI Editions ; 2006
Aborde l'importance de la communication verbale ou non verbale dans la relation soignant-
soigné.

BARRIER Guy
Les langages du corps en relation d'aide : la communication non verbale au-delà des
mots
Issy-les-Moulineaux : ESF ; 2013
Il n'est pas toujours facile d'identifier les émotions subtiles d'autrui et nous avons rarement
conscience de nos propres signes corporels. Pour cette raison, toute une 'dimension cachée' de
la communication émise, reçue ou mutuellement construite risque de nous échapper. Des
modalités de l'expression, comme le regard, la voix, la posture, les mimiques, configurent un
second message. Elles peuvent même devenir le message profond dont les mots ne révèlent
alors qu'une face officielle. Ce type de communication, encore plus ambiguë que les mots,
influence pourtant notre inconscient. L'ouvrage illustre cette signalétique propre au quotidien,
mais qui s'exprime aussi dans le contexte du care et de l'empathie : relation d'aide, de soin,
thérapeutique ou de conseil... La fonction expressive du corps dans les interactions est ainsi
précisée sous un éclairage rigoureux et clairement à l'écart de certaines impostures

5 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


interprétatives. Commencer par prendre soin du mental d'autrui grâce à une certaine
intelligence émotionnelle qui respecte ses affects et représentations déformées par la
souffrance, c'est déjà une façon de l'aider. Tel est le parti pris de cet ouvrage qui se révélera
donc très utile à tous les professionnels de l'aide et du soin. [résumé d'éditeur]

BONNETON TABARIES F, LAMBERT LIBERT A


Le toucher dans la relation soignant-soigné
Paris : Med-line ; 2009
Cet ouvrage propose une réflexion approfondie sur le sens du toucher, son importance dans la
relation soignant soigné et ses applications concrètes dans les différents types de soins. Il
expose des notions physiologiques, médicales, sociales et culturelles, ainsi que des techniques
simples, fiables et concrètes.

MICHEL M.J., MONDOLONI C., CESARO P.


Germes de parole. Communication et relation avec le patient ne pouvant s'exprimer
oralement
Paris : Masson; 2000
La communication est fondamentale dans la relation soignant-soigné : comment entrer en
relation avec des patients qui ne peuvent plus s'exprimer par la parole ou être compris, réduire
leur isolement répondre à leurs besoins et les satisfaire ? L'auteur a eu l'idée d'instaurer un
relais par le moyen d'un petit guide qui présente 100 pictogrammes correspondant aux activités
de la vie quotidienne (toilette, confort, loisirs, besoins quotidiens, état de santé du patient etc..).

PRAYEZ Pascal, SAVATOFSKI J.


Le toucher apprivoisé
Rueil-Malmaison : Lamarre ; 2009
Esquisser un geste chaleureux et apaisant, oser prendre une main ou masser un visage, est-ce
déplacé lorsqu'on s'adresse à une personne en souffrance et en difficulté ? Pour que le geste
ne soit pas inhospitalier et qu'il s'inscrive dans une vraie démarche de bientraitance, il est
nécessaire de s'initier à des contacts plus riches, plus tendres, sans hésiter à s'engager dans
un corps à corps thérapeutique ou éducatif vivant et impliqué. C'est ce que proposent les
auteurs de ce livre : apprivoiser le toucher pour agir avec humanité ! [résumé d'éditeur]

Document électronique

GAUDEUL V
Communiquer sans la parole? Guide pratique des techniques et des outils disponibles
Association du Locked-In Syndrome, 2008
http://www.alis-asso.fr/IMG/pdf/communiquer_2008_1_-2.pdf

6 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


3. Communication, langue et culture

Articles de périodiques

BENOIT Monique, DRAGON Jean


Le travail de soins en situation linguistique minoritaire : éléments pour une réflexion
éthique sur la collaboration interprofessionnelle avec les traducteurs-interprètes au
Canada
PERSPECTIVE SOIGNANTE 2013 ; (48) : 112-135
Conscients des multiples défis à relever pour favoriser un accès équitable aux soins pour les
patients francophones en situation minoritaire dans le nord de l'Ontario, les auteurs évoquent la
communication entre professionnels intégrés au référentiel national de compétences au
Canada afin de mieux illustrer les besoins de formation spécifiques en matière de traduction-
interprétariat. Ils questionnent ensuite l'importance et la pertinence des traducteurs-interprètes
au sein de la collaboration interprofessionnelle pour les francophones. Puis ils décrivent
brièvement les enjeux éthiques, professionnels et organisationnels qui freinent l'intégration de
ces traducteurs-interprètes dans les équipes de soins. Enfin, ils énoncent les limites du modèle
collaboratif pour ces professionnels de la traduction-interprétation.

DARMON L.
Accueil des patients chinois : le brocoli, c'est du chinois
LE JOURNAL DU SIDA 2008 ; (203) : 19-20
http://www.bdsp.ehesp.fr/Fulltext/372396/
Comment réussir à soigner malgré la barrière des langues et de la culture ? Exemple du centre
MST de l'hôpital Saint Louis à Paris où la place de l'interprète et médiatrice permet un véritable
dialogue.

DELACOUR Mélanie
Un outil de communication adapté pour les patients anglophones
REVUE DE L'INFIRMIERE 2013 ; (195) : 43-44
http://www.em-consulte.com/article/845075/un-outil-de-communication-adapte-pour-les-patients
Le Centre hospitalier universitaire de Rouen (76) prend en charge de plus en plus de patients
non francophones : touristes, patients originaires du bassin méditerranéen, de l’Europe de l’Est,
etc. Pour optimiser cette prise en charge, un outil de communication a été développé en 2012
pour les patients anglophones. Retour d’expérience.

DJADAOUDJEE Lisa
La barrière culturelle dans le soin
REVUE DE L'INFIRMIERE 2013 ; (195) : 37-39
http://www.em-consulte.com/article/845072/la-barriere-culturelle-dans-le-soin
La diversité culturelle française se manifeste au sein de nos hôpitaux, où les soignants sont
confrontés à des problèmes de communication liés à la barrière de la langue. Certes, la
communication est indispensable mais pas suffisante pour prendre soin d’un patient. Derrière la
barrière de la langue se cache une barrière culturelle qu’il faut prendre en compte pour
prodiguer des soins de qualité. [résumé d'éditeur]

7 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


DUTERTRE S., ROBIN B., CHIFFOLEAU C., et al.
Pourquoi un accueil transculturel au sein des centres de traitement de la douleur ?
DOULEUR ET ANALGESIE 2004 ; 17(4) : 187-189
La culture est un élément déterminant de la perception de la douleur et de sa prise en charge. Il
est néanmoins difficile, pour plusieurs ordres de raisons, de lui faire toute sa place dans les
démarches de soins. Ces difficultés, plutôt que de décourager les acteurs du soin, peuvent
conduire à un enrichissement de la prise en charge, tant il est vrai que les questions soulevées
ont des répercussions éthiques et épistémologiques pour tous les patients, indépendamment de
leur nationalité. Alors, en continuité plutôt qu'en rupture de part et d'autre des frontières, il
devient possible de traiter chacune des difficultés rencontrées. [résumé d’auteur]

FURTOS Jean
Le prendre soin a-t-il encore une langue ? [dossier]
RHIZOME 2011 ; (41) : 2-15
www.orspere.fr/IMG/pdf/Rhizome_41ok.pdf
Ce dossier pose des questions : peut-on parler librement dans le soin, autour du soin, d'une
manière claire ? Cela nécessiterait que l'institution permette la prise de risques. Est-ce possible
aujourd'hui ?

HERON Myriam
Accompagner les patients de cultures différentes. Communiquer en situation
transculturelle 3-6 [fiche]
SOINS AIDES SOIGNANTES 2010 ; (34) : 29-30
http://www.em-consulte.com/article/257362
Facteur influençant la perception des émotions, l'expression des sentiments et les
comportements, la culture du patient est une grille de lecture de la communication qui se fonde
sur des évènements de la vie quotidienne. [résumé d'auteur]

MARIN Isabelle, FAROTA ROMEJKO Idriss, LARCHANCHE Stéphanie, KESSAR Zahia


Soigner en langue étrangère
JALMALV 2012 ; (111) : 11-19
Les auteurs présentent un travail de recherche autour des difficultés à communiquer, y compris
avec l'aide d'interprètes, avec les malades non francophones. Le contexte est une ville
accueillant de nombreuses langues différentes et cultures étrangères. Ils exposent les raisons
des incompréhensions, évoquent les différences de représentations du soin et de la vie,
soulignent les enjeux de reconnaissance mutuelle entre soignants et malades. [résumé
d'éditeur]

Ouvrage

TISON B, HERVE DESIRAT E.


Soins et cultures : formation des soignants à l'approche interculturelle
Issy-les-Moulineaux : Masson ; 2007
Cet ouvrage propose une initiation pratique aux soins infirmiers interculturels, c'est-à-dire à la
prise en charge du patient d'origine étrangère. II fournit d'abord des fondements théoriques en
définissant les concepts à l'œuvre dans cette relation interculturelle soignant-soigné
(communication, culture, acculturation, identité culturelle, identité du soignant, etc.), puis dans

8 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


un second temps donne des clés de compréhension pour la prise en charge du patient migrant,
en déroulant les situations de soins selon les différents moments de la vie et les classes d'âge,
selon les différentes cultures : - la maternité et la naissance ; - l'enfant et l'adolescent,
l'éducation et le passage à la vie adulte mais aussi les conduites à risque ; - l'adulte malade et
le rapport au corps, à l'hygiène ; - la personne âgée et la mort. L'ouvrage se termine enfin par
un aperçu de la pratique des soins infirmiers dans d'autres cultures, à l'occasion par exemple
de missions humanitaires.

4. Communiquer avec des enfants

Articles de périodiques

ALIBEU J.-P
Evaluation et prévention de la douleur postopératoire chez l’enfant
JOURNAL DE PEDIATRIE ET DE PUERICULTURE 1993 ; 6(2) :112-121
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0987798305805821
La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à un
dommage tissulaire réel ou virtuel, ou décrite en termes d'un tel dommage. Cette définition, due
au Comité de taxonomie de l'Association internationale pour l'étude de la douleur (IASP-1979),
est l'aboutissement de siècles de débats cherchant à définir le concept de douleur.

DUTIER Aurélien
Les technologies de l'information et de la communication en pédiatrie, réflexion éthique
SOINS PEDIATRIE PUERICULTURE 2012 ; (265) : 14-16
http://www.em-consulte.com/article/703550/article/-reflexion-ethique
Les technologies de l’information et de la communication occupent une place importante dans
le domaine de la pédiatrie. Ces supports diversifient et complètent l’information et le suivi médi-
cal, mais peuvent également bouleverser la relation d’aide entre le soignant et l’enfant. Des
pistes de réflexion permettent d’aborder ces technologies sous un angle éthique.

HAMELIN BRABANT Louise, PATENAUDE Hélène, MARCHAND Hélène


L’expérience de l’humour en soins infirmiers pédiatriques
SOINS PEDIATRIE PUERICULTURE 2011 ; (263) : 41-44
http://www.em-consulte.com/article/672885/article/lexperience-de-lhumour-en-soins-infirmiers-
pediatr
Les résultats d’une recherche qualitative, dont le but était de documenter l’expérience des infir -
mières utilisant l’humour auprès des enfants hospitalisés, permettent d’en comprendre la por-
tée sociale. Cette pratique ludique contribue en effet à établir une relation de confiance entre
l’infirmière et l’enfant, créant également des liens durables qui persistent au-delà du moment
présent.

WEMEAU Catherine, DOSSET Christine, DUBAT Brice

9 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


Le serious game, un outil de soins pour les enfants hospitalisés
SOINS PEDIATRIE PUERICULTURE 2012 ; (265) : 17-19
http://www.em-consulte.com/article/703551/article/le-un-outil-de-soins-pour-les-enfants-
hospitalises
Depuis 4 ans, le service de pédiatrie de l’hôpital de Seclin (59) met à la disposition des enfants
et des professionnels un outil ludique d’information et d’évaluation de la douleur du jeune en-
fant, Dolo:kids. Ce jeu sérieux participe également à la dédramatisation de l’univers hospitalier
auprès du patient.

SIMONIN Nadia, BOUSSARD Noël


L'accueil du jeune enfant de 0 à 5 ans au bloc opératoire
INTER BLOC 2011 ; 30(4) : 247-248
http://www.em-consulte.com/article/684560/article/laccueil-du-jeune-enfant-de-0-a-5ans-au-
bloc-opera
La prise en charge de l'enfant au bloc opératoire demande une attention particulière. Il arrive au
bloc opératoire accompagné par une infirmière, une aide-soignante du service d'hospitalisation
et ses parents jusqu'à l'entrée du bloc. Il est accueilli à proximité de la salle de réveil, où sont
contrôlés son identité et les éléments de son dossier. Pendant l'attente, l'infirmière le rassure.
Puis l'équipe de la salle d'opération prend en charge le petit patient pour l'installer dans le
respect de sa pudeur, en sécurité, et pour l'endormir. La communication est un élément
fondamental dans la prise en charge de ces jeunes patients.

5. Communication et handicap

Articles de périodiques

FRANC Sylvie
Le programme Makaton, des signes et des pictogrammes pour communiquer
CAHIERS DE LA PUERICULTRICE 2011 ; (246) : 24-26
Le programme Makaton est un outil favorisant le développement d'aptitudes à la communication
et au langage oral par l'utilisation conjointe de signes et de pictogrammes. Il répond au besoin
d'une large population d'enfants et d'adultes, notamment ceux atteints de troubles du
développement du langage. Cet article présente les objectifs et domaines d'application de ce
programme, les professionnels et institutions susceptibles, après une formation, de l'utiliser.

HEINEN Denise
Personnes souffrant de handicap mental à l'hôpital : quand les mots ne suffisent pas
SOINS INFIRMIERS : KRANKENPFLEGE 2011 ; (9) : 44−46
Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), chaque pays compte environ 3 pourcents de
personnes souffrant d'un handicap mental, souvent accompagné de troubles du langage. En
cas d'hospitalisation, pour assurer des soins et un accompagnement de qualité à ces patients,
les soignants doivent communiquer différemment. Cet article présente des méthodes comme la
communication améliorée − désignée au plan international par l'expression "Communication
augmentative et alternative" (AAC) − et met l'accent sur les principes de communication et les
recommandations de comportement vis à vis des personnes handicapées mentalement. Un

10 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


encadré apporte un éclairage sur la définition du handicap mental.

MARTIN Laurence
Favoriser la communication avec la personne malentendante
SOINS AIDES SOIGNANTES 2012 ; (44) : 18-19
http://www.em-consulte.com/article/702201/article/favoriser-la-communication-avec-la-
personne-malent
Les personnes malentendantes tendent à s’isoler et peuvent éprouver une certaine détresse
psychologique. Dans une démarche de bientraitance, les aides-soignantes doivent
communiquer avec une élocution facilitant la lecture labiale et respecter quelques règles
quotidiennes telles que le soin porté à l’entretien des appareils auditifs. [résumé d'auteur]

RIOUFOL Marie-Odile
Etablir une communication efficace lors de problèmes sensori-moteurs
SOINS AIDES SOIGNANTES 2013 ; (51) : 22-23
http://www.em-consulte.com/article/802215/article/etablir-une-communication-efficace-lors-de-
problem
La maladie ou les traitements peuvent entraîner chez le patient des difficultés à communiquer.
Pour le comprendre et répondre à ses besoins, l’aide-soignante doit mettre en place un mode
de communication adapté aux déficits ou aux handicaps sensori-moteurs et solliciter l’aide de la
famille. [résumé d'éditeur]

Ouvrages

BEYER ZILLIOX Hennÿ, CLERE Denise, DUCHAMP Alain, et al.


Oui, ce sont des hommes et des femmes : accompagnement et soin de l'adulte
handicapé mental très dépendant
Paris : L'Harmattan ; 2002
Pour toute personne -parent ou professionnel- appelée à accompagner une personne
handicapée très dépendante, cet ouvrage apporte témoignages, réflexions et propositions.
Intégration , vie privée et intimité , articulation du sanitaire et du social, formation du personnel
et cadre de son intervention : ce livre interroge les pratiques et les conditions nécessaires pour
assurer le respect de la personne humaine, quel que soit son handicap. Ce livre a reçu le prix
GERSE 2002 [Groupe d'Etude et de Recherche du Sud Est sur la déficience mentale].

QUEREL Catherine (Coord.), BERGE Françoise, BOREL Stéphanie, et al.


Surdité et santé mentale : communiquer au cœur du soin
Paris : Lavoisier (Collection Sainte-Anne) ; 2013

Documents électroniques

FAIVRE Henri, BERNICOT Josie, BARREYRE Jean-Yves, et al.


Situations de handicaps rares et complexes : de l’entrée en relation à la communication.
Actes du colloque

11 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


Metz : Groupement national de coopération handicaps rares ; 2013
http://www.gnchr.fr/sites/default/files/colloque/gnchr-actes-colloque-2012-handicaps-rares.pdf

VINCENT LE PEVEDIC Brigitte


L’aide aux personnes en situation de handicap au cœur d’une recherche en
informatique : des outils d’interaction homme-machine au compagnon artificiel
Université de Bretagne Sud ; 2012
Rapport présenté pour l’obtention de l’habilitation à diriger des recherches
http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/76/13/30/PDF/manuscritl_hdr_le_pevedic_jury.pdf

6.Communication et sujet âgé

Articles de périodiques

ABITBOL G.
Savoir repérer les douleurs du sujet âgé
SOINS GERONTOLOGIE 2007 ; (63) : 23-24
http://www.em-consulte.com/article/85141/article/savoir-reperer-les-douleurs-du-sujet-age
La prévalence des douleurs augmente avec l’âge. Pour autant, les personnes âgées
n’expriment pas toujours leur ressenti douloureux. Savoir les repérer, notamment chez les
personnes âgées non communicantes, les évaluer systématiquement et les traiter représente
donc une nécessité en gériatrie.

BESSOU Claudine, DEJEANS Audrey, JABBAR Fatima, JEAN-JACQUES Arsène, LEVEQUE


Virginie, MBANG EKIMIE Jérôme.
Comment la maladie d'Alzheimer remet en question la posture des soignants
L’AIDE SOIGNANTE 2012 ; (136) : 23-25
http://www.em-consulte.com/article/708005/article/comment-la-maladie-dalzheimer-remet-en-
question-la

L'expérience de soins vécue par un aide-soignant travaillant au domicile d'une personne


atteinte de la maladie d'Alzheimer a été analysée par un collectif de soignants au cours d'une
formation, intitulée 'Assistant de soins en gérontologie', dispensée à l'Institut de formation
Florence Nightingale de Bagatelle à Talence (33). Elle a permis de montrer en quoi les patients
souffrant de la maladie de d'Alzheimer redéfinissent la relation de soins. [résumé d'auteur]

CARILLO Claudine
Relation et communication avec le patient. 3-6 Communiquer avec le patient âgé
dépendant
SOINS AIDES SOIGNANTES 2013 ; (52) : 29-30
http://www.em-consulte.com/article/815481/article/36-communiquer-avec-le-patient-age-
dependant

12 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


L’aide-soignante a besoin de connaissances et de compétences spécifiques pour prendre soin
des personnes âgées désorientées. Son objectif est de découvrir les clés pour établir une
communication sensible, parfois ténue mais toujours possible et indispensable au bien-être de
la personne. [résumé d'auteur]

JABOT Carole
L'usage des comptines auprès des personnes démentes
SOINS AIDES SOIGNANTES 2012 ; (48) : 20-21
http://www.em-consulte.com/article/759030/article/lusage-des-comptines-aupres-des-
personnes-dementes
Communiquer avec une personne démente, aphasique et apraxique ne va pas de soi.
Chantonner peut aider un patient âgé à se situer dans le temps et l'espace. Témoignage d'une
aide-soignante en formation. [résumé d'auteur]

PLAZA Caroline, DJELLAL Abdelaziz


La communication des soignants auprès de personnes âgées démentes
L’AIDE SOIGNANTE 2012 ; (138) : 25-26
http://www.em-consulte.com/article/742978/article/la-communication-des-soignants-aupres-de-
personnes
La toilette est un moment privilégié d'échange entre l'aide-soignante et la personne âgée. Le
professionnel qui s'occupe de personnes âgées démentes doit adapter sa communication, afin
de garantir le bon déroulement des soins. [résumé d'auteur]

VARLET BECU Anaïs


Des compétences certifiées au service du patient âgé
SOINS 2012 ; (770) : 48-49
http://www.em-consulte.com/article/767654/article/des-competences-certifiees-au-service-du-
patient-a
La relation de soins nécessite une approche soignante particulière surtout lorsqu’elle se met en
place avec une personne présentant une altération de la communication verbale. Replacer
l’être humain au cœur du soin, dans toute sa dignité et son individualité, mobilise des
compétences que la certification permet d’analyser, de mettre en mots et en valeur, rendant
compte de l’expérience pratique développée dans le temps par les soignants en gériatrie.
[résumé d'auteur]

Ouvrages

BEAULIEU Marie Bernadette, HOLSTENSSON Lucette, RIOUFOL Marie-Odile Dir.


L'aide-soignant en service de gériatrie. Soins, communication et besoins affectifs
Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson ; 2010
Lors des soins, les soignants sont souvent seuls et démunis face aux besoins de
communication, d'affection, voire de sexualité des personnes âgées, et face à des
comportements peu évoqués durant la formation. Cet ouvrage, source de réflexion sur la
personne dans sa globalité en tant qu'être de désirs, présente les connaissances nécessaires
pour : reconnaître les besoins spécifiques des personnes âgées, tant physiologiques
qu'affectifs ; répondre de façon adaptée aux situations difficiles tout en prenant soin de la

13 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


personne ; élaborer un projet d'équipe, pour que ces lieux de longs séjours ne soient pas des "
lieux d'attente " mais des " lieux de vie ". Une première partie fait le point sur le vieillissement et
la place de la personne âgée et de sa famille en institution, et présente les outils de soins mis à
disposition des soignants : évaluation de l'autonomie, prise en charge de la douleur,
médicaments... Une deuxième partie, centrée sur l'institution, évoque le comportement et les
besoins de communication, d'affection et de sexualité des personnes âgées placées. De
nombreux exemples, et des réponses individuelles et collectives sont proposés, avec
notamment le rôle de l'animation (chapitre original sur l'atelier mémoire) et la nécessité d'un
projet de soins. Une troisième partie rappelle les principales fonctions de l'être humain et
analyse les troubles et facteurs de risque propres à la personne âgée. Des problèmes cruciaux
tels que les escarres, les démences, la douleur, la mort sont abordés en détail, de même que
des notions aujourd'hui essentielles dans l'univers gériatrique : maladie de Parkinson, maladie
d'Alzheimer, syndrome de glissement, déshydratation, incontinence ou encore suicide. Témoin
de l'évolution et de la diversité du rôle de l'aide-soignant, cet ouvrage est un outil incomparable
pour " prendre soin " de la personne âgée en fonction de son vécu et de ses besoins, dans une
dynamique de " bientraitance ".

BEAULIEU M.B.
La personne âgée. Rôle de l'aide-soignant en institution et à domicile
Paris : Masson, coll. « Formation et pratique de l’aide-soignant » ; 2005. (coll. « Formation et
pratique de l’aide-soignant »)
Permet aux aides-soignants de reconnaître les besoins spécifiques de la personne âgée et d'y
répondre par des soins adaptés. [résumé d'éditeur]

DELAMARRE Cécile, ARMAINGAUD Didier Préf.


Alzheimer et communication non verbale
Paris : Dunod ; 2011
Ce livre s'adresse tant aux aidants professionnels que naturels. Il a pour objectif de rendre
visible et compréhensible la communication non verbale utilisée par les aînés ayant la MA ou
apparentée, et de partir de la lecture et de la compréhension de cette forme de communication
pour maintenir des liens avec les aînés, y compris aux stades sévères de la maladie ; gérer les
comportements perturbants ; évaluer la qualité de vie dans les services spécifiques.[résumé
d'auteur].

FEIL N.
Validation mode d'emploi. Techniques élémentaires de communication avec les
personnes atteintes de démence sénile de type Alzheimer
Paris : Pradel ; 2006
Présentation détaillée de la Validation, programme destiné à améliorer la prise en charge des
personnes atteintes de démence sénile de type Alzheimer. L'auteur indique à tous ceux qui
s'occupent de ces malades comment éviter les conflits et le stress en validant leurs sentiments
plutôt qu'en se focalisant sur leur désorientation. De nombreux cas pratiques, à différents
niveaux de démence, illustrent la méthode. Outil indispensable pour le médecin, ce guide sera
aussi particulièrement utile à tous ceux, soignants ou familles, qui accompagnent les personnes
âgées désorientées. [résumé d'éditeur]

14 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


ORELLANA GELAIN B.
Communiquer avec les personnes âgées : guide pratique
Paris : L'Harmattan ; 2007

PAGER R, JEANDEL C
Maladie d’Alzheimer. Comment communiquer avec le malade ?
Paris : Editions Frison Roche ; 2010
Après un bref rappel historique et épidémiologique sur la maladie d'Alzheimer et les affections
apparentées, l'auteur consacre l'essentiel de l'ouvrage à la description des symptômes de la
maladie en mettant l'accent sur les différents visages et la pluralité des modes de présentation
et d'expression des troubles et en s'attachant à relier ce polymorphisme à la personnalité et à
l'histoire de vie du malade. Il tente ainsi d'expliquer les modes réactionnels possibles face à tel
ou tel évènement afin de permettre aux proches de mieux comprendre et de mieux faire face à
de telles situations. Il développe ensuite les différentes formes de communication avec le
malade en mettant l'accent sur la communication non verbale et précise les différentes
stratégies à adopter dans les principales situations source de difficultés. Enfin, il consacre un
chapitre à la place de l'animation auprès des patients atteints de la maladie d'Alzheimer et
énonce une liste conseils destinés aux aidants et soignants intervenant auprès de ces patients.

PLOTON L
Maladie d'Alzheimer. A l'écoute d'un langage
Lyon : Chronique sociale, 2004
L'auteur nous invite à porter un regard attentif sur les conduites des Malades d'Alzheimer et sur
celles que nous adoptons avec eux. C'est toute la question de l'expression comportementale
qui vient à se poser à leur propos, au même titre que chez tout un chacun. Nous sommes
entraînés à pénétrer dans les mystères de la communication inconsciente. Il devient alors
nécessaire de s'interroger sérieusement sur les aspects idéologiques du rôle attribué, sans
preuves formelles, aux lésions cérébrales. Un tel fil directeur permet de progresser dans la
connaissance de la maladie du point de vue du malade. Mieux se représenter son mode de
pensée, sa problématique et ses besoins psychologiques, permet de mieux organiser sa prise
en charge et d'apprendre à négocier avec lui. La pratique sociothérapique, dont les principes
sont exposés, en fournit une illustration concrète toutes faites, mais offre à chacun l'occasion de
revisiter ses pratiques. [Résumé d'éditeur]

7. Communiquer avec des personnes dans le coma

Articles de périodiques

GAUTIER Dynèle / JONNIAUX Sandrine / ANSEL Luc


"Parle avec elle" : la communication avec un patient dans le coma
SOINS INFIRMIERS : KRANKENPFLEGE 2009 (8) : 42−45
Les familles de patients en état comateux, se sentant parfois démunis pour établir une
communication avec leur proche, sollicitent fréquemment les soignants à ce sujet. Ces derniers
sont confrontés à leurs propres interrogations sur la manière de répondre aux besoins de la
personne soignée sans pouvoir utiliser la parole comme vecteur de communication. Cet article

15 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


fait le point sur ces questions en apportant d'abord un éclairage général sur le processus de
communication − philosophie de soins et communication, langage verbal et corporel sont ainsi
abordés − en présentant ensuite l'expérience des unités de neurorééducation. La place du
toucher, dans la prise en charge de ces patients, fait l'objet d'un développement avec
notamment deux techniques : le toucher relationnel ou toucher présence et le toucher−massage
ou toucher détente. Un encadré décline des conseils pour s'adresser au patient comateux et la
méthode de l'auto feed−back, utilisée pour les patients âgés non communicants verbalement,
est proposée comme alternative adaptable dans le contexte des patients comateux.

GROSCLAUDE Michèle, FAYE Catherine


Coma et réanimation : tout ce que l’on fait ou dit est important [entretien]
INFIRMIERE MAGAZINE 2014 ; (338) : 26-27

LAMBERT P
Les clés d’un improbable dialogue
SCIENCES HUMAINES 2009 ; (202) : 8

VEILLARD Stéphanie
Communiquer avec un patient dans le coma
L’AIDE SOIGNANTE 2011 ; (130) : 12-13
http://www.em-premium.com/article/666946/article/communiquer-avec-un-patient-dans-le-coma
Il est recommandé aux soignants tout comme à la famille de communiquer par la parole et par
le toucher avec le patient dans le coma. Il est important de le considérer comme un partenaire
de communication, même s'il semble absent et difficile d'accès. [résumé d'auteur]

8. Communication et fin de vie

Articles de périodiques

CYR Claude
Réflexion d’un pédiatre sur la communication avec les enfants mourants
LES CAHIERS FRANCOPHONES DE SOINS PALLIATIFS 2011 ; 11(2) : 51-55
L'auteur, pédiatre, fait part dans cet article de sa réflexion en tant que praticien en soins
palliatifs pédiatriques. L'empathie et dire la vérité constituent pour lui une quête continue et un
but dans la communication avec les enfants.

GINESTE MARESCOTTI Y.
Les liens d'humanitude, ou l'art d'être ensemble jusqu'au bout de la vie
TECHNOLOGIE ET SANTE 2003 ; (50-51) : 77-81

16 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


LE BRETON David
Le silence et la parole des dernières heures
JALMALV 2013 ; (113) : 11-19
L'auteur, sociologue, traite, dans cet article, de l'accompagnement et de la présence à l'autre
dans les dernières heures de la vie. Accompagnement qui se fait par la parole, l'écoute et par le
geste aussi.

RIOUFOL Marie-Odile Dir., MEME Catherine.


Toucher-massage et soins palliatifs
SOINS AIDES SOIGNANTES 2011 ; (39) : 8-9
http://www.em-consulte.com/article/287723
Le Toucher-massage pratiqué en soins palliatifs est une ressource d'importance pour les aides-
soignantes. Soin à part entière, il permet de communiquer et d'apporter douceur et
soulagement jusqu'à la fin de la vie. Pour être pratiqué avec justesse, il demande au soignant
une réflexion sur le sens qu'il donne à ce soin et le respect de quelques règles préalables.
[résumé d'auteur]

SIMON J.
Une part d'illusion ?
JALMALV 2006 ; (85) : 9-11
Cet article n'est pas une variation de plus sur 'l'incommunicabilité'. Il se veut simplement une
incitation à la vigilance tout en affirmant que, même dans les situations les plus difficiles, il vaut
la peine de tenter quelque chose. [résumé d'éditeur]

[S.n.]
Les dits à l’entourage… mon vieux papa
JALMALV 2011 ; (104) : 56
Madame M, membre de JALMALV, qui a cessé de travailler pour s'occuper de ses parents âgés, témoigne
ici des derniers jours de son père et de l'importance de la parole et de la communication entre les
différents acteurs durant l'accompagnement de la fin de vie de ce dernier.

THIZY Carole
L’écoute, un outil précieux aux soignants
JALMALV 2013 ; (106) : 47-53

VACCHERO M.
Le corps qui soigne
PERSPECTIVE SOIGNANTE 2007 ; (28) : 111-121

Ouvrages

LANGENFELD S., COUTURAT F.


Soins relationnels. Soins palliatifs. UE 4.2 et 4.7.

17 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson ; 2011
Ce volume est consacré aux UE 4.2 (S2, S4, S5) Soins relationnels et 4.7 (S5) Soins palliatifs
et fin de vie. Chaque chapitre est articulé en trois volets. Le volet COMPRENDRE permet
d'acquérir les savoirs essentiels de manière claire et concise : les connaissances
fondamentales y sont illustrées d'exemples concrets, et associées aux savoir-faire et savoir-être
professionnels. Le volet AGIR propose de mobiliser ces savoirs et savoir-faire pour agir en
situation. Ces situations professionnelles sont analysées en quatre étapes, clairement
exposées en tableaux très didactiques, qui rendent compte de la progression du raisonnement
clinique infirmier. Le volet S'ENTRAÎNER offre enfin de tester ses connaissances au moyen de
QCM, QROC, etc. et de transférer ses connaissances à une situation nouvelle, permettant la
transposition des savoirs dans un nouveau contexte. Les corrigés sont donnés à la suite.
[résumé d'éditeur]

PITARD L. / PERUZZA E.
Soins de confort et de bien-être, soins relationnels, soins palliatifs et de fin de vie. UE
4.1, 4.2 et 4.7.
Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson ; 2010. (Coll. Cahiers des sciences infirmières)
Ce cahier, consacré à l'UE 4.1 Soins de confort et de bien-être (semestre 1), à l'UE 4 2 Soins
relationnels (semestres 2, 3 et 5) et à l'UE 4 7 Soins palliatifs et de fin de vie (semestre 5) du
nouveau référentiel, présente pour chaque UE les concepts fondamentaux à connaître et les
techniques de soins à maîtriser. Il aborde : les besoins fondamentaux de la personne, le
concept de bien-être, et les principes de bases et valeurs des soins infirmiers, les soins de
confort et de bien-être ayant trait à l'hygiène générale, l'équilibre alimentaire, la prévention des
escarres, le lever et l'aide à la mobilisation, l'ergonomie dans les soins, les concepts
fondamentaux liés aux soins relationnels : communication et relation, relation d'aide et alliance
thérapeutique, réactions comportementales et leurs manifestations, mais aussi les savoir-faire
professionnels associés : conduite d'une relation dans un contexte de soin, conduite d'un
entretien infirmier, gestion du stress, adaptation du mode de communication, et enfin les soins
palliatifs : besoins spécifiques d'une personne en situation de fin de vie, accompagnement de la
personne et de sa famille, douleur et traitements palliatifs, l'offre de soins et les différentes
structures existantes. Ces thématiques sont illustrées par de nombreux schémas et
photographies en couleurs. Tout au long du cours, des encadrés 'Points clés' mettent en valeur
les connaissances incontournables. De nombreuses fiches 'Acte et protocole infirmiers'
décrivent les différents soins et des fiches 'Situation intégrative' mettent en évidence la conduite
à tenir de l'infirmière auprès du patient. Chaque chapitre se termine par une rubrique 'Situation
clinique' exposant et analysant, de manière détaillée, un cas concret en rapport avec la
thématique proposée dans le chapitre. Et en fin d'ouvrage, un Cahier d'entraînement permet à
l'étudiant de tester ses connaissances et de s'entraîner à l'analyse de situations. [d'après le
résumé d'éditeur]

Mémoire

SOREAU-UTARD Aurélie / CAILLET Elodie


Accompagner la fin de vie en unité de soins palliatifs : la communication soignants-
soigné au cœur du soin
Nancy : Ecole d’orthophonie de Lorraine ; 2010
http://www.scd.uhp-
nancy.fr/docnum/SCDMED_MORT_2010_CAILLET_ELODIE_SOREAU_UTARD_AURELIE.pdf

18 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin


Sources : Santepsy, BDSP, CAIRN, Science direct

Recherche effectuée par : Brigitte Caty, Documentaliste, IFSI GPS Perray-Vaucluse et Sybille
Lantz, Documentaliste, Institut Marcel Rivière.

Vous êtes libre de reproduire, distribuer et communiquer ce document, selon


les conditions suivantes : Paternité (vous devez citer Ascodocpsy comme
auteur original) – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification

19 ascodocpsy • bibliographie • avril 2014 • Communication dans le soin