Vous êtes sur la page 1sur 9

Chapitre : 02 Les coupoles

I. GENERALITES
1.1. DEFINITION .

Les coupoles sont des coques destinées à couvrir un espace généralement de forme circulaire, mais
également polygonal ou de toute autre forme. La coupole comporte une coque mince généralement de
révolution raidie ou on raidie par des nervures soit méridiennes, soit parallèles soit dans les deux sens.
Elle est munie généralement d’une ceinture de base reposant sur des appuis soit continus soit ponctuels.

1.2. CLASSIFCATION
On peut classer les coupoles selon plusieurs critères :

Selon la forme en plan ;

1
Chapitre : 02 Les coupoles

* Selon la forme de la méridienne,

* Selon la montée de la coupole,

2
Chapitre : 02 Les coupoles

* Selon la conception des rives,

II. METHODE DE CALCUL DES COQUES DE REVOLUTION


On distingue trois méthodes :

Les méthodes pratiques qui ne s’appliquent que dans certains cas particuliers,
- la méthode de la membrane,
- et la méthode de calcul rigoureux tenant compte des flexions.

3
Chapitre : 02 Les coupoles
2.1. METHODE DE LA MEMBRANE
2.1.1. Coque sphérique complète d’épaisseur constante

a/ Coupole sollicitée par son poids propre « p » par mètre carré.

Remarques :
* Le signe – devant 𝑵𝝋 indique une compression, les méridiens sont toujours comprimés.
-Pour 𝝋=𝟎 ; au sommet, 𝑵𝝋=−𝒓.𝒑𝟐
-Pour 𝝋=𝝅𝟐 ; coupole plein cintre, 𝑵𝝋=−𝒓.𝒑

* pour les efforts selon les parallèles 𝑵𝜽 , ils ne sont des compressions que pour les petits angles 𝝋,
-Pour 𝝋=𝟎 ; au sommet, 𝑵𝜽=−𝒓.𝒑𝟐
-Pour 𝝋=𝝅𝟐 ; coupole plein cintre, 𝑵𝜽=𝒓.𝒑

𝑵𝜽=𝟎 Pour 𝒄𝒐𝒔𝟐𝝋+𝒄𝒐𝒔𝝋−𝟏=𝟎 ; c’est-à-dire pour : 𝝋=𝟓𝟏°𝟓𝟎′


Pour 𝝋=𝟓𝟏°𝟓𝟎′ ; parallèle de tension nulle (𝑵𝜽=𝟎 ), ==≫𝑵𝝋=−𝟎.𝟔𝟏𝟖 𝒓.𝒑
* Si nous considérons 𝑹𝟎 la résultante de 𝑵𝝋 , au niveau de la parallèle de rayon 𝒓𝟎, nous aurons :
𝑹𝟎=𝟐𝝅𝒓𝟎𝑵𝝋
Sachant que : 𝒓𝟎=𝒓.𝒔𝒊𝒏𝝋 ===≫𝑹𝟎=𝟐𝝅𝒓.𝒔𝒊𝒏𝝋 𝑵𝝋=−𝟐𝝅𝒓.𝒔𝒊𝒏𝝋(𝒓.𝒑𝟏+𝒄𝒐𝒔𝝋)
En appelant 𝑯𝟎 la composante horizontale de 𝑹𝟎 nous aurons :

𝑯𝟎=𝑹𝟎𝒄𝒐𝒔𝝋=−𝟐𝝅𝒓𝟐𝒑.(𝒄𝒐𝒔𝝋.𝒔𝒊𝒏𝝋𝟏+𝒄𝒐𝒔𝝋)
Pour 𝝋=𝟎 ; au sommet, et
-Pour 𝝋=𝝅𝟐 ; coupole plein cintre ==≫𝑯𝟎=𝟎
-Pour 𝝋=𝟓𝟏°𝟓𝟎′ ; parallèle de tension nulle (𝑵𝜽=𝟎 ), ==≫𝑯𝟎=−𝟏.𝟖𝟖 𝒓𝟐.𝒑

b/ Coupole sollicitée par une charge uniforme « p » par mètre carré (neige).

4
Chapitre : 02 Les coupoles

c/ Coupole sollicitée par une pression uniforme extérieure « p » par mètre carré

5
Chapitre : 02 Les coupoles

d/ coupole sollicitée par une charge « P » au sommet.

2.1.2. Coque sphérique incomplète d’épaisseur constante

2.1.3. Coque conique :

6
Chapitre : 02 Les coupoles

2.1.4. Coupole ogivale :

2.1.5. Coupole à contraintes constantes :


Il s’agit d’une coupole où les contraintes principales sont égales en chaque point et de valeurs constantes sur
toute la surface.

La loi de la variation de l’épaisseur est

7
Chapitre : 02 Les coupoles

Les contraintes en tout point de la surface sont :

8
Chapitre : 02 Les coupoles

Coupole du Panthéon à Rome avec l’opeion