Vous êtes sur la page 1sur 36

La motivation chez les

footballeurs
Introduction
La pratique du football de la rue a déjà 
donné Beaucoup de résultats dans la 
formation des joueurs et donnait aussi lieu 
à d’énormes progrès sur le plan de la 
réussite motrice et technique des jeunes 
joueurs grâce seulement au jeu.
La motivation chez les
footballeurs
Ceci atteste qu’un apprentissage moteur de 
qualité peut être acquis sans un acte didactique 
omniprésent mais un encadrement qualifié 
pour la prise en  charge de l’apprentissage des 
enfants sur le plan pédagogique, 
méthodologique et éducatif  par l’entrainement 
sportif   
Donc le jeu permet d’apprendre à jouer au 
FB
L’objectif de l’entraînement

L’objectif de l’entraînement méthodique 
dispensé dans les clubs par l’entraîneur est 
d’élaborer:
‐ des exercices
‐ des situations de jeu
‐ des jeux réduits et à thèmes
Mais la réussite pédagogique dépend de :  
-1°) La bonne conception du football et 
d’une identification du joueur

-2°)La connaissance par l’éducateur du 
jeu , de son joueur et de son équipe 
L’Apprentissage en
Football
• L’apprentissage en football est un processus 
long et complexe ou le joueur est en présence 
de :
‐ Facteurs Endogènes
le joueur agit avec ses propres ressources
‐Facteurs Exogènes
le joueur agit sur une intervention 
extérieure représentée par l’entraîneur  
• Ces Facteurs ne s’articulent jamais facilement car il faut 
toujours travailler pour rassembler les structures affectives 
,les structures motrices et les structures cognitives 
existantes chez le joueur et les apports nouveaux 
présentés ou imposés par l’entraîneur
• Parfois ça bloque…

• L’apprentissage bloqué  est constaté que chez le joueur  
dans le cas
•‐ des problèmes personnels

•‐des problèmes motivationnels

•‐ une perception erronée de ces 
capacités

•‐ surestimation de soi
•‐ une faible estimation de soi (le plus 
souvent)
•‐Dans le cas de la surestimation de 
soi :
* le joueur attribue l’échec :
‐ aux autres (ils ont)

‐ aux circonstances

‐ autres facteurs(arbitre entraîneurs)
•‐Dans le cas de la faible estimation :
* le joueur attribue l’échec :
‐ ses propres incapacités

‐ la réussite (ce n’est pas facile)

‐ la chance   
La capacité d’apprendre

•L’apprentissage en football à l’école 
est évidement lié et dépendant des 
conceptions que l’éducateur 
possède
• Mais
Ses conceptions sont basées sur son 
niveau de maîtrise des méthodes 
d’apprentissage. et des pratiques de 
la pédagogie active basées sur les 
apports de la psychologie 
constructive  qui sont 
nécessairement fondées sur les 
besoins et les initiatives des joueurs. 
• LORS DE L’APPRENTISSAGE :
‐ l’entraîneur doit concevoir à partir du 
rôle actif du joueur:
* ce joueur doit être conscient de 
l’utilité de l’apprentissage par rapport à ce 
qu’il sait déjà faire.
‐l’entraîneur doit savoir que 
l’apprentissage n’est efficace que si le 
joueur est capable d’analyser sa propre 
activité et les effets ou le 
résultats(forte,cadrée,basse,loin etc..)  
• Sur l’apprentissage C.Rogers (1967) dit que:

« Le seul apprentissage qui influence 
réellement le comportement d’un individu 
est celui qu’il découvre lui‐même et qu’il 
s’approprié »
J’ai réalisé , marqué,réussi)
j’ai fais juste
c’est faux
c’est bien
c’est très bien
La Motivation des Enfants

• De nombreux auteurs ont montré qu’un 
apprentissage qui ne s’inscrit pas dans 
un projet (objectif,ou motif)et dont le 
joueur ne perçoit pas les effets positifs 
sur son développement n’est pas 
stabilisé
• Ce qui a poussé ces auteurs à souligner 
l’importance de la motivation 
• L’apprentissage ne se fait pas seulement par 
conditionnement basé sue la répétition mais par 
la construction des activités motrices, mentales et 
cognitives  en interactions avec l’environnement 
social (maison, école,quartier…)
• IL se fait aussi par le développement des habilités 
psychologiques
* confiance en soi
* cohésion
* le stress
* l’Anxiété
* la motivation
 La motivation des enfants est
conditionnée par le comportement et
l’action psychopédagogique de
l’éducateur.

 Afind’assurer la motivation optimale des


joueurs et déclencher l’intérêt par
rapport a l’apprentissage il est
nécessaire de toujours appliquer les
principes pédagogiques suivants :
• L’enfant doit :
‐ être impliqué dans le processus d’apprentissage
(prendre en considération son niveau,ses ambitions,son caractère,son 
tempérament etc ..)

‐ être actif
‐faire des efforts
‐s’investir (présence en temps et )
• L’Éducateur doit
‐ Donner un sens à ce qu’il fait et à ce qu’il propose 
(exercice ,ou jeu,technique ,physique etc..)
‐Son entraînement devrait être une réponse a des 
questions ( c’est pour passer,  attaquer ,défendre , marquer, contre 
attaquer etc ..)
‐clarifier les objectifs (pour le joueur ,l’équipe ,pour ce match ,pour 
l’EN etc ..)
‐ Prendre  en considération les acquis et le niveau du 
joueur pour construire du nouveau et faciliter le transfert 
de l’apprentissage en tant que capacité.
‐ positiver les changements du niveau et du résultat 
• Prendre une bonne attitude pédagogique:
pour montrer au joueur:
* la réussite
* L’encouragement
* le renforcement
* le sentiment de compétence
•L’entraîneur ne doit pas

‐ prendre l’enfant comme un petit adulte.

‐ prendre l’apprentissage comme une addition d’éléments 
simples mais comme un résultat d’une lente construction 
progressive.
• l’Erreur dans l’apprentissage a
un statut positif et considérée
comme un avantage,
car l’entraîneur l’exploite pour
que le joueur la corrige et la
dépasse
la pratique du football :
La pratique du football est porteur d’une affectivité 
positive
‐ elle suscite de nombreuses émotions et plus 
particulièrement le plaisir du jeu .
‐ le jeu est un besoin fondamental du jeune joueur.

‐ c’est une activité sérieuse au cours de laquelle il construit 
sa personnalité et développe ses compétences

‐ c’est une activité principale de l’entraînement du joueur 
qui permet  de conditionner les autres dimensions du 
domaine affectifs(émotions , supporter les échecs et gérer 
les succès) 
Le fonctionnement du jeunes  joueur

MOTIVATIONS EMOTIONS RELATIONS

AFFECTIFS

MOTEUR COGNITIFS
LE JOUEUR DE FOOTBALL
• La pratique du football requiert un bon 
niveau de:
* Motivation
* d’Engagement personnel
* la Capacité de s’intégrer dans un    
groupe 
La motivation 
•Selon C.Levy Loboyer (1999)
< c’est le processus qui fait naître l’effort  pour atteindre un 
objectif et qui relance l’effort jusqu’à ce que l’objectif soit 
atteint >
Dans la pratique la motivation est un processus plus 
complexe car ce sont deux ensembles de facteurs qui 
interagissent pour donner et permettre une réalisation 
d’action; ces facteurs sont endogènes (internes) et 
Exogènes (entraîneurs)  
• En plus dans la pratique les joueurs ont des 
motivations différentes les uns des autres:
joueur peut être  motivé /
‐ pour le travail technique.
‐ pour le travail physique
‐ pour le jeu match
‐ pour le lieu(salle,terrain extérieur,tartan, etc.)
La motivation n’est pas indépendante du joueur ni étrangère 
à son environnement c’est donc un processus qui implique 
l’intention et l’action,
Elle implique aussi le joueur ,la situation et l’éducateur
Facteurs Facteurs de
personnels Situations
Personnalité
INTERACTION -Style de l’éducateur
-Besoins -Classement (équipe)
-Intéret JOUEUR - Infrastructure(terrain)
X
SITUATION

MOTIVATION

Model Interactif de la Motivation


d’après R.S. Wiener et D Gould (1997)
La motivation en tant que Habilité Psychologique
‐ se construit
‐ se gère
‐ et se développe
Le maintien ,la gestion,et le développement de 
la motivation doivent être  les principales 
préoccupation de l’entraîneur des jeunes en 
prenant en considération :
Les Facteurs suivants
Les Facteurs qui Assurent la Motivation Optimale
chez les Jeunes Footballeurs

MOTIVATION
Le joueur dans son groupe
• L’éducateur doit :
‐bien connaître la catégorie de ses son équipe
( les joueurs ont une motivation différente d’un age à un autre)

- Bien observer les comportement de chaque joueur à 
l’entraînement et à la compétition en cas d’échec ou de 
succès
- Bien identifier ce qu’ils aiment et leur déplait dans la vie 
sportive
- Bien informer collectivement et individuellement leur 
participation à la compétition .   
L a Qualité de l’Entraineur
• La compétence de l’entraîneur accroît la motivation
• Il doit créer un environnement qui répond aux besoins 
des ses joueurs en qualité et en quantité (nombre et 
volume de travail à l’entraînement)
• Doit varier le contenu des séances d’entraînement.
• Adapter les difficultés de façon à réussir 6 à 7 fois sur 10
• Corriger le processus d’exécution du geste et non 
résultat(réduire la distance ,)
• Utiliser une approche‐corrective‐positive pour corriger 
les erreurs et toujours encourager  
Le besoin de la
reconnaissance est des
plus puissants facteurs
de la motivation sportive
Le Comportement de l’Entraîneur

•IL a  une grande influence sur la 
motivation des joueurs.

•Le Leadership est un facteur de 
motivation positivement ou 
négativement
( utocrate,démocrate,libérale,paternaliste)
L’Éducateur doit :

-Valoriser le joueur et
récompenser ses efforts pour le
motiver.
-Observer les joueurs et les
féliciter,encourager et leur lancer les
éloges(bien,yaatik essaha,hiya etc..)
- Etre sincère dans les éloges .
- Récompenser l’effort avant et au
moins autant que le résultat
(l’attribution des récompenses doit être juste)
Le Contrôle et le Progrès
•Les progrès sont des facteurs 
puissants de motivation
‐ un joueur qui ne progresse pas 
est vite démobilisé c’est 
pourquoi gérer les motivation 
c’est savoir fixer des objectifs 
individuels et accessibles et 
concrets.
-l’Entraîneur doit prendre
fréquemment des renseignement
sur l’état de motivation de chaque
joueur et discuter avec lui.

-l’Entraîneur doit fixer des valeurs


et normes collectives parce qu’elles
structures la vie du groupe et
exercent une forte influence sur le
comportement individuel et collectif