Vous êtes sur la page 1sur 2

Conserveries de Provence

La société Conserveries de Provence implantée dans la banlieue de Marseille, commercialise depuis vingt ans
des boîtes de concentré de tomates. Elle s’est lancée dans la fabrication de sauce tomate il y dix ans, et de jus de
tomate voilà cinq ans déjà.
Les ventes se font uniquement à partir de dépôts où les grossistes viennent s’approvisionner. La société en
possède ou en loue à Bordeaux, Paris, Toulouse et Montpellier. Les prix pratiqués peuvent différer d’une région
à l’autre : ils sont plus élevés à Paris, mais des prix plus bas sont consentis à Montpellier et Toulouse afin de
faciliter l’implantation récente.
Les résultats ayant nettement baissé l’an passé (N-1), et la capacité de production étant presque utilisée au
maximum, le responsable commercial se demande si on ne devrait pas essayer d’écouler les produits sur les
marchés les plus rentables dans la mesure où la progression des ventes est possible.
Vous trouverez ci-après tous les éléments permettant d’analyser les résultats de l’année écoulée et de fixer les
bases d’une meilleure politique de distribution pour cette année N.

Annexe 1 Résultats de l’année N-1

1. Coûts de l’année N-1 :


1.1. Coûts variables :

 Matières premières, énergie, main d’œuvre.

Jus : 0,95 EUR


Concentré : 3,80 EUR
Sauce : 2,60 EUR

 Transport :

Les frais à l’unité (exprimés en euros) sont résumés dans le tableau suivant :

Marchés
Bordeaux Paris Montpellier Toulouse
Produits
Jus 0,15 0,12 0,08 0,10
Concentré 0,20 0,16 0,10 0,15
Sauce 0,30 0,24 0,16 0,20

 Frais de commercialisation (commissions, PLV, etc.).

Ils sont estimés à 10 % du prix de vente sur chaque marché.

1.2. Coûts fixes :

 Fabrication :

Il s’agit essentiellement de l’amortissement des matériels des ateliers.

Jus : 25 000 EUR


Concentré : 70 000 EUR
Sauce : 15 000 EUR

 Distribution :

Il s’agit essentiellement de charges dues à l’existence de dépôts régionaux.


Bordeaux 30 000 EUR
Paris 30 000 EUR
Montpellier 20 000 EUR
Toulouse 20 000 EUR

1
 Frais généraux de la société : Ils se sont élevés à 220 000 EUR.

2. Marchés.
2.1. Prix de vente pratiqués :

Marchés
Bordeaux Paris Montpellier Toulouse
Produits
Jus 1,40 1,50 1,30 1,10
Concentré 7,00 7,40 6,80 6,00
Sauce 3,40 3,60 3,00 3,20

2.2. Quantités vendues en N-1.

Marchés
Bordeaux Paris Montpellier Toulouse
Produits
Jus 50 000 70 000 80 000 50 000
Concentré 80 000 65 000 24 000 25 000
Sauce 18 000 11 000 9 000 10 000

2.3. Possibilités de vente en N.

Marchés
Bordeaux Paris Montpellier Toulouse
Produits
Jus 50 000 90 000 100 000 80 000
Concentré 100 000 85 000 40 000 40 000
Sauce 27 000 27 000 17 000 17 000

3. Capacité de production pour N.

Une utilisation convenable des matériels et installations permettra de produire :

Jus : 280 000


Concentré : 250 000
Sauce : 50 000

Travail à faire :

1. Analyse des coûts de l’année écoulée :


1.1. Calculer dans un tableau, la MSCV réalisée pour chaque couple produit-marché.
1.2. Calculer la marge sur coûts spécifiques par produit.
1.3. Calculer la marge sur coûts spécifiques par marché.
1.4. Calculer le résultat à partir des réponses aux questions précédentes, en admettant que la
variation de stock est nulle.

2. Détermination du programme pour N :


2.1. En vue de réaliser un profit maximum, et sur la base des coûts et des prix de vente de N-1,
déterminer le programme de production et de vente.
2.2 Calculer le résultat prévisionnel correspondant à ce programme.
2.3. Donner votre opinion sur ce programme.