Vous êtes sur la page 1sur 6

LES ATELIERS DE PROFESSIONNALISATION

NORMES IAS/IFRS

ANIMES PAR : SAMI BOUASSIDA


EXPERT COMPTABLE

L’ESSENTIEL DE L’IAS 23 : COÛTS D’EMPRUNTS

1
CABINET SAMI BOUASSIDA, 9 RUE MOHAMED TAHAR BEN ACHOUR EL MENZAH VIII 2037 TUNIS
TEL : +(216) 71 718 719 FAX : +(216) 71 718 812 EMAIL : csb@planet.tn
Membre de l’Ordre des Experts Comptables de Tunisie
L’ESSENTIEL DE L’IAS 23 : COÛTS D’EMPRUNTS

I- Problématique

Actifs à durée de
fabrication FINANCEMENT Emprunts des fonds
particulièrement longue.

Incorporation des intérêts ?

Arguments pour l’incorporation :

o Les coûts d’emprunt forment une partie des coûts d’acquisition ;

o Les coûts incorporés dans les actifs sont liés à des produits de périodes futures ;

o Meilleure comparabilité entre les actifs achetés et ceux qui sont construits.

Arguments contre l’incorporation :

o La tentative de liaison entre un coût d’emprunt et un actif spécifique est arbitraire ;

o Des méthodes de financement différentes peuvent engendrer des montants incorporés


différents pour le même actif ;

o Comptabiliser les coûts d’emprunt en charges permet d’obtenir des résultats plus
facilement comparables.

II- Définition des charges d’emprunts

→ Les coûts d’emprunts : Sont les intérêts et les coûts supportés par une entreprise dans le cadre d’un
emprunt de fonds.

→ Les charges d’emprunt comprennent aussi bien des intérêts sur découverts bancaires et emprunts ainsi
que d’autres coûts tel que :

2
CABINET SAMI BOUASSIDA, 9 RUE MOHAMED TAHAR BEN ACHOUR EL MENZAH VIII 2037 TUNIS
TEL : +(216) 71 718 719 FAX : +(216) 71 718 812 EMAIL : csb@planet.tn
Membre de l’Ordre des Experts Comptables de Tunisie
• L’amortissement des primes d’émission et de remboursement.

• L’amortissement des frais accessoires d’émission.

• Les charges financières en rapport avec les contrats de leasing, et

• Les différences de changes résultant des emprunts en monnaie étrangère, dans la mesure
où elles sont assimilées à un ajustement des coûts d’intérêt.

III- Actifs qualifiés pour la capitalisation des charges d’intérêts

→ Les actifs qualifiés sont des actifs qui exigent une longue durée de préparation avant de pouvoir être
utilisés ou vendus.

Les actifs fabriqués de manière routinière ou produits en grandes quantités sur une base répétitive
et une période courte ne satisfont pas aux conditions de capitalisation.

De même des actifs prêts à être utilisés ou vendus au moment de leur acquisition quelle qu’ait été
leur durée de production chez le fournisseur.

Les usines, les installations de production d’énergie, les autoroutes et les investissements
immobiliers peuvent satisfaire à la condition de capitalisation.

IV- Comptabilisation des coûts d’emprunts


→ Traitement de référence
Les coûts d’emprunts doivent être comptabilisés en charges de l’exercice au cours duquel ils sont encourus.
→ Traitement autorisé
Les coûts d’emprunts doivent être incorporés aux coûts des actifs lorsqu’ils répondent aux trois conditions
suivantes :

• Ils sont directement attribuables à l’acquisition, à la construction ou à la production d’un actif


pouvant donner lieu à incorporation des coûts d’emprunts.
Directement attribuables = qui auraient été évitées si les dépenses relatives à l’obtention de cet actif
n’avaient pas été faites.
• Il est probable qu’ils généreront des avantages économiques futurs pour l’entreprise.
• Ils peuvent être mesurés de façon fiable.

3
CABINET SAMI BOUASSIDA, 9 RUE MOHAMED TAHAR BEN ACHOUR EL MENZAH VIII 2037 TUNIS
TEL : +(216) 71 718 719 FAX : +(216) 71 718 812 EMAIL : csb@planet.tn
Membre de l’Ordre des Experts Comptables de Tunisie
V- Calcul des charges d’emprunts capitalisables

2 cas :

1. Actif ayant fait l’objet d’un emprunt particulier ;

2. Les fonds nécessaires ont été prélevés sur l’ensemble des ressources de
l’entreprise.

1er Cas :

Si des fonds sont empruntés spécifiquement en vue de l'obtention d'un actif éligible :

Alors :

Coûts d'emprunt incorporables au coût de l’actif

= coûts d'emprunt réels encourus de l'exercice


-
produits obtenus du placement temporaire des fonds empruntés.

2ème Cas :

Si des fonds sont empruntés de façon générale en vue de l'obtention d'un actif éligible :

Alors :

Coûts d'emprunt incorporables au coût de l’actif

= Taux capitalisation* dépenses relatives à l’actif

Le taux de capitalisation est appliqué aux dépenses.

Ce taux de capitalisation correspond à la moyenne pondérée des coûts d'emprunt applicables aux
emprunts de l'entreprise en cours au titre de l'exercice, autres que les emprunts contractés
spécifiquement dans le but d'obtenir l’actif concerné.

Le montant des coûts d'emprunt incorporés au coût de l’actif au cours d'un exercice donné ne doit
pas excéder le montant total des coûts d'emprunt supportés au cours de ce même exercice.

4
CABINET SAMI BOUASSIDA, 9 RUE MOHAMED TAHAR BEN ACHOUR EL MENZAH VIII 2037 TUNIS
TEL : +(216) 71 718 719 FAX : +(216) 71 718 812 EMAIL : csb@planet.tn
Membre de l’Ordre des Experts Comptables de Tunisie
VI- Période d’incorporation des charges d’emprunts
L'incorporation des coûts d'emprunt dans le coût d'un actif éligible doit commencer lorsque :

1. Des dépenses relatives au bien ont été réalisées;

2. Des coûts d'emprunts sont encourus ; et

3. Les activités indispensables à la préparation de l’actif préalablement à son utilisation ou à sa vente


sont en cours.

Les opérations nécessaires pour préparer l’actif pour son utilisation ou sa vente prévue vont au delà de
la construction physique de cet actif.

Exemples :

o Inclusion des travaux techniques et administratifs préalables (obtention des autorisations


préalables à la construction physique, phase d’aménagement d'un terrain)

o Exclusion en cas d’absence de production ou de développement modifiant l’état de cet


actif (ex : détention d’un terrain sans s'accompagner d’un aménagement)

o Les dépenses sont diminuées de tout acompte et de toute subvention reçus liés à cet actif.

L’incorporation des coûts d’emprunts dans le coût d’un actif doit être suspendue pendant les
périodes longues d’interruption de l’activité productive.

L’incorporation de ces coûts n’est pas suspendue :

o Quand tous les éléments d’un actif doivent être achevés avant qu’une partie quelconque puisse
être utilisée ou vendue ;

o Pour des brèves interruptions d’activité ;

o Pour une durée au cours de laquelle les travaux techniques et administratifs importants sont en
cours.

L’incorporation des coûts d’emprunts dans le coût d’un actif doit cesser lorsque :

o L’actif dont la construction physique est achevée, et prêt à son utilisation ou à sa vente
prévue ;

5
CABINET SAMI BOUASSIDA, 9 RUE MOHAMED TAHAR BEN ACHOUR EL MENZAH VIII 2037 TUNIS
TEL : +(216) 71 718 719 FAX : +(216) 71 718 812 EMAIL : csb@planet.tn
Membre de l’Ordre des Experts Comptables de Tunisie
o L’activité poursuivie est interrompue pendant des longues périodes ;

o La construction d’un actif est partiellement terminée, et que la partie terminée est utilisable
indépendamment des autres (exemple : complexe immobilier comprenant plusieurs
immeubles).

VII- Autres remarques

D’après l’interprétation du SIC 2, lorsque une entreprise applique la méthode autorisée, ce


traitement doit être appliqué de façon cohérente et permanente à tous les coûts d’emprunts qui
sont directement à l’acquisition, la construction ou la production de tous les actifs qualifiés de
l’entreprise.
D’après l’ IAS 23 et l’interprétation du SIC 2, si toutes les conditions d’incorporation sont réunies,
une entreprise doit continuer à incorporer les coûts d’emprunts dans le coût des actifs même si la
valeur comptable de l’actif excède la valeur récupérable. Toutefois, l’IAS 23 indique que dans de
tel cas, la valeur comptable de l’actif doit être réduite pour comptabiliser des pertes de valeur
conformément à l’IAS36.

VIII- Information à fournir :

Les états financiers doivent fournir les informations suivantes :


• La méthode comptable utilisée pour les coûts d’emprunts ;
• Le montant des coûts d’emprunts incorporés dans le coût d’actifs au cours de l’exercice ; et
• Le taux de capitalisation utilisé pour déterminer le montant des coûts d’emprunt pouvant être
incorporés dans le coût d’actifs.

6
CABINET SAMI BOUASSIDA, 9 RUE MOHAMED TAHAR BEN ACHOUR EL MENZAH VIII 2037 TUNIS
TEL : +(216) 71 718 719 FAX : +(216) 71 718 812 EMAIL : csb@planet.tn
Membre de l’Ordre des Experts Comptables de Tunisie