Vous êtes sur la page 1sur 10

SOMMAIRE :

nicotin_for_you

I: l′INFLUENCE DE L′ANGLAIS SUR LE


FRANÇAIS : COURT HISTORIQUE

II: LA LÉGISLATION LINGUISTIQUE


II.1: LE DÉCRET N*72-9
II.2: LA LOI TOUBON
II.3: DÉCRET DE 3.07.1996

III: CONCLUSIONS

IV: BIBLIOGRAPHIE
I: L′INFLUENCE DE L′ANGLAIS SUR

LE FRANÇAIS: COURT HISTORIQUE

Jusqu’au xx siècle , les mots anglais empruntés par le


français ne s’étaient jamais imposes par doses massives ,
bien au contraire.
Toutefois l’histoire contemporaine peut témoigner que
les emprunts anglais sont maintenant masssivement entrés
dans la langue. L’apport anglais, soulignons-le, est recent
dans l’histoire du français.
On peut meme dire que jusqu’au xvιι siécle,
l’influence anglaise a été insignifiante: 8 mots au xιιsiécle.2
au xιιι , 11 au xιv, 6 au xv, 14 au xvι, puis 67 au xvιι, 134 au
xvιιι, 377 au xιx et…2150 au xx. Tous les emprunts antérieurs
au xvιιι siècle ont été integres au français de telle sorte que
l’on ne les perçoit plus de nos jours comme des mots
anglais : est (east), nord (north), oust (west), sud (south),
paletot (paltok), rade (rad), contredanse (country-dence),
pingouin (pinguyn), paquebot (packet-boat), comité
(committee), boulingrin (bowling-green), interlope
(interloper), rosbif (roast-beef) etc.
Én definitive , c’est vers le milieu xvιιι siécle que
l’influence de l’anglais a commence à se faire sentir. Les mots
concernent le commerce maritime, les voyages exotiques et
coloniaux, les moeurs britannigues, les institutions

2
parlamentaires et judiciaries de la Grande-Bretagne, les
sportrs hippiques, les chemins de fer, les produits industriels.
Dès le milieu du xx siècle, les États-Unis ont relayé la Grande-
Bretagne et ont inondé de leurs mots le cinema, les produits
industriels, le commerce, le sport, l’industrie pétrolière,
l’informatique et à peu près tout le vaste domaine des
sciences et de la technologie américaine.
On recense dans les dictionnaires français actuels plus
de 2500 mots empruntés à l’anglais.Cette liste pourrait
considérablement s’allonger dans le cas des lexiques
specialises.
Par exemple, deux lexicologues d’origine française,
Henriette Walter et Gérard Walter ont effectué une analyse
minutieuse de 70.000 mots puisés dans “Le petit Larousse” et
“Le petit Robert”. Sur ce nombre de mots, ils ont relevé 8088
emprunts aux langues étrangères, soit 11% du corpus don’t
2527 mots empruntés à l′anglais.
Toutefois, à la difference de l’influence italienne qui a
subi l’épreuve du temps, l’influence anglo-américaine est
encore trop récente pour que nous puissions évaluer ce qu’il
restera dans 50 ou 100 ans.

II: LA LÉGISLATION LINGUISTIQUE

Quand on étudie la legislation linguistique de la France, on


constate que ce pays a adopté une quantité impressionnante
de lois portent sur les cultures et les langues régioneles, sur
les collectivités territoriales et sur la langue française. On

3
compte au moins une douzaine de lois, une vingtaine de
décretes, plus de 40 arrêtés et autant de circulaires
administratives. La plupart de ces texts juridiques traitent
avant tout de la langue d’enseignement et de la terminologie
française.
On estime à moins de 13% (soit 4200 mots) les parts des
mots d’origine etrangère dans la langue française courante
soit environ les 35.000 mots d’un dictionnaire d’usage.1054
de ces mots sont d’origine anglaise, 707 italiens, 550 de
l’ancien allemande, 481 des anciennes langues gallo-
romanes, 215 arabes, 164 de l’allemand, 160 du celtique
ancient, 159 espagnols, 153 hollandais, 112 perses et
sanskrits, 89 de diverses langues asiatiques, 56 de diverses
langues afro-asiatiaques, 55 de langues slaves et de la
Baltique et 144 d′autres langues diverses.

II.1 : LE DECRET N* 72-9 Á partir de 1972, des


commissions ministérielles de terminologie et de néologie
sont constituées. Elles s’emploient à indiquer parfois même à
créer les termes français qu’il convient d’employer pour éviter
un mot étranger, ou encore pour designer une nouvelle notion
ou un nouvel objet encore innommés.Ces termes s’imposent
alors à l’administration. On ne dit plus “tie-break” mais “jeu
decisive”, “baladeu” remplace “walkman”, “logiciel” se
substitute à “software” etc.
Le 7 janvier on promulgue le décret N* 72-9 relatif à
l’enrichissement de la langue française, prévoyant la creation
de commissions ministérielles de terminologie pour
l’enrichissement du vocabulaire français.

4
II.2: LOI TOUBON Au cours des années 1990, un
ensemble législatife plus coherent et plus complet est mis en
place.Un nouvel alinéat est ajouté, le 25 juin 1992, à l’article
2 de la Constitution: “La langue de la République est le
français.”
Se fondant sur ce principe, la loi du 4 août 1994, dite
“Loi Toubon”, élargit les dispositions de la loi de 1975. La loi
Toubon precise successivement les conditions dans lesquelles
l’emploi du français est obligatoire afin que les
consommateurs, les salaries, les usagers, le public, soient
assure de comprendre les indications qui leur sont données
et afin que le français soit naturellement la langue dans
laquelle se déroulent les activités qui ont lieu sur le territoire
national, notamment l’enseignement et les emissions de radio
et de television.
Il prévoit que la préséntation en langue française peut
toujours être accompagnée d’une traduction en langue
étrangère.
Les articles 1,2 et 3 imposent l’usage du français pour la
“Présentation des biens et services” et les procédés
d’information déstines aux consommateurs ainsi que pour les
inscriptions et contrats passes par des personnes publiques
sont rédigés en français. L’article 5 impose des exigences
minimales pour l’organisation des congrès et colloques. Les
articles 6, 7 et 8 sont relatifs à la protection des salaries et
précisent que les contrats de travail, les offers d’emploi et des
documents internes à l’inteprise, qui s’imposent aux salaries

5
ou leur sont necessaries pour l’exécution de leur travail, sont
rédigés en français.
Quant à l’article 9, il affirme que la langue de
l’Enseignement est le français. Les articles 10 et 11 rendent
l’emploi de français obligatoire dans les emissions et les
messages publicitaires des organismes de radio et de
télévision et donnent mission à ces organismes de contribuer
à la protection et à la promotion de la langue française.
L’article 12 porte seul le “code linguistique”: il interdit
aux personnes publiques, ainsi qu’aux personnes morales de
droit privé chargées d’une mission de service public, de faire
usage de marques comportant une expression ou un terme
étranger.
Les articles 13 à 18 prévoient un “Dispospositif de
contrôle” de nature à permettre une bonne application de la
loi: retrait des subventions éventuelles, intervention des
officiers de police judiciaire, des agents charges de
l’application du Code de la consummation et des associations
de defense de la langue française dans le mécanisme de
contrôle, caractère d’ordre public de la loi. Les sanctions
pénales applicables, qui seront de nature
“contraventionnelle”, seront prèvues par décrèt en Conseil
d’État.

II.3: Le decret du 3 juillet 1996 Par ce


decret le Gouvernement se propose de rétablir la Commission
de protection de la langue française et d’apporter certaines
modifications au texte actuel de la Charte pour protéger plus

6
efficacement le droit du consommateur à être servi en
français
Le rétablissement de la Commission de protection de la
langue française semble un moyen efficace pour verifier si la
loi est respectée et, dans les cas d’infraction constatée,de
prendre les moyens pour que la situation soit corrigée. Elle
recevra les plaints des citoyens et, après examen, leur
donnera suite le cas échéant.
Elle devra agir en étroite liaison avec l’Office de la
langue française.
Le décret du 3 juillet 1996 institue une nouvelle
commission générale de terminologie et de néologie: il étoffe
le dispositif d’enrichissement de la langue français, L’accord
de l’Académie française devenant indispensable pour que les
termes recommandés soient publié, avec leurs definitions, au
journal officiel. La magistrature morale de l’Académie se
trouve ainsi confirmée par le droit, pour le plus grand benefice
des instances et organismes impligués dans la defense de la
langue française.

CONCLUSIONS

Notre époque subit l’influence de la suprématie de


l’anglais dans le monde. Le français ne fait pas exception à la
regle: l’industrie du spectacle, les produits industriels, les
sciences et les nouvelles technologies, les moeurs des États-
Unis enrichissent la langue.

7
Jugeant que la concurrence de l’anglais, même dans la
vie courante représentait une réelle menace pour le français
et que les importations anglo-américaines dans le lexique
devenaient trop massives, les autorités gouvernamentales ont
été amenées, depuis une trentaine d’années à completer le
dispositif traditionnel de regulation de la langue.
Á l’instar de plusieurs pays, le gouvernement français a
institué de nombreux organismes chargés de créer une
terminologie française et terminologie, qui agissent
conjointement avec l’Office de la langue française du Québec
et le Service de la langue française de la Commnauté
française de Belgique, et qui s’occupent de la néologie en
recensant les besoins et en créant de nouveaux mots. Le
Conseil international de la langue française reunie des
specialists de tous les pays francophones et publie des
travaux terminologiques importants: il coordonne également
le travail de certaines commissions de terminologie. La
législation française interdit même l’emploi executive d’une
langue étrangère en France dans la presentation des produits
de consommation.
Plusieurs raisons peuvent expliquer cette arrive de termes
anglais dans la langue française, car il s’agit plus que d’un
engouement à l’exemple de ce que le français a vécu avec
l’italien au xvι siècle. Il y a, bien sûr, la civilization américaine
qui exerce une attraction considerable sur les francophones et
transporte avec elle les mots qui véhiculent cette même
civilization.Cependant, on ne peut ignorer certaines causes
d’ordre linguistique.

8
BIBLIOGRAPHIE

1: FRANCOSCOPHIE 2006

2: LE JOURNAL “LE MONDE”

3: LE JOURNAL “LE FIGARO”

4:WWW.LANGUEFRANCAISE.COM

5: WWW.LOISENFRANCE.COM

9
10