Vous êtes sur la page 1sur 39

REMERCIMENTS

Je remercie infiniment dans un premier temps le chef de la base Mr.


Thameur ALOUI pour m’avoir intégré rapidement au sein des différents
services la base.

Je remercie également Mr. Maher CHERIF pour l’expérience enrichissante


et pleine d’intérêt qu’il m’a fait vivre durant mon stage au sein du service
Contrôle des Systèmes.

Je tiens à remercier tout particulièrement Mr. Yousri OUARDA pour son


encadrement, sa disponibilité, ses conseils fructueux et sa gentillesse qu’il m’a
prodiguées le long de mon stage.

Mes remerciements s’adressent à tous les agents de la Base de Transport


d’Electricité de Gremda, pour leur accueil sympathique et leur coopération
professionnelle tout au long de mon stage.

Sommair

Page | 1
e

I. Introduction...................................................................................................................................3
1) Historique...................................................................................................................................3
2) Les activités de la STEG.............................................................................................................3
2.1 Production :..............................................................................................................................3
2.2 Transport :................................................................................................................................3
2.3 Distribution :.............................................................................................................................3
3) Présentation de la Base Gremda...............................................................................................4
II. Composition d’un poste HTB/HTA : (poste classique)..................................................................5
1) Transformateurs........................................................................................................................5
2) Bobine de point neutre (BPN)....................................................................................................6
3) Disjoncteurs...............................................................................................................................6
4) Sectionneurs..............................................................................................................................7
5) Jeux de barres............................................................................................................................8
6) Circuit bouchon..........................................................................................................................8
7) Les Transformateurs de Courant (TC)........................................................................................8
8) Les Transformateurs de tension ou de potentiel (TP)...............................................................8
9) Salle de commande....................................................................................................................8
III. Les services de la base gremda..................................................................................................9
1) Bureau de méthode...................................................................................................................9
2) Exploitation..............................................................................................................................12
3) Maintenance............................................................................................................................18
3.1 Maintenance poste..........................................................................................................18
3.2 Maintenance ligne...........................................................................................................22
4. Contrôle system.......................................................................................................................23
5. Sécurité....................................................................................................................................27
IV . Les protections de réseaux............................................................................................................29
1) Les Protections du TR\ATR......................................................................................................29
1.1 Protection interne............................................................................................................29
1.2 Protection externe............................................................................................................30
2) Protection des lignes aériennes HTB.......................................................................................32
3) Protection HTA.........................................................................................................................34

Page | 2
Conclusion…………………………………………………………………………………………………………………….. 36

I. Introduction
1) Historique

La société Tunisienne de l’Electricité et de Gaz est crée par le décret de la loi N° 62- 80 du Avril
1962 en la forme d’entreprise publique au caractère industrie (E.P.I.C), elle résulte en fait de la
nationalisation et de la fusion de la RET (Réseau de l’Electricité et du Transport) et de la REGET
(Réseau d’Eau et de l’Electricité du Gaz de Tunis) et de la F.H.T (Force Hydro-électricité de Tunis).

En tant que société nationale assurant un service public ; la STEG joue le rôle d’opérateur
économique responsable de la réalisation de la police du gouvernement en matière de
développement des infrastructures électriques et gazières sur le territoire de république.

La STEG à des filiales opérant dans le domaine de la fabrication de l’appareillage électriques tels les
compteurs et disjoncteurs à basse tension , les transformateurs de puissance des moteurs
électriques , les chauffe d’eau , la fabrication des armoires électriques ainsi la réalisation des travaux
et de transport.

2) Les activités de la STEG

La STEG s’occupe principalement de réaliser trois tâches : la production, le transport et la distribution


d’Electricité et du gaz :

2.1 Production :

La STEG dispose d’un parc de production diversifié, réparti en une vingtaine de centrales et composé
de turbines à gaz, turbines à vapeur, cycles combinés, turbines hydrauliques et éoliennes. Les choix
technologiques sont basés sur la recherche du meilleur compromis entre les exigences de fiabilité, de
disponibilité, de moindre coût et le respect de l’environnement

2.2 Transport :

C’est l’action de l’énergie produite transportée d’une ou plusieurs lignes, sous une haute
tension, du point de sa production à son point de distribution vers les abonnés. La fonction transport
existe à l’état pur lorsqu’un réseau relie un centre ne comportant que des productions à un autre
centre ne comportant que consommateurs.

2.3 Distribution :

C’est le dernier stade de complexe production –transport -distribution de l’énergie.

Les postes de transformateur HT/MT alimentent les réseaux de distribution à moyenne


tension (10 à 30kv) qui, à leur tour, fournissent l’énergie à la clientèle, soit directement en ce qui
concerne les abonnées industriels desservis en moyenne tension.

Page | 3
Le présent rapport traduit les différentes étapes de la partie transport par les quelles j’ai passée une
période d’un mois dans la bases de Sfax, ce derniers est composé de deux chapitres qui se présentent
comme suit :

Le premier chapitre présente les différentes fonctions détaillées de la base de Sfax au sain de la
région transport sud ainsi qu’une représentation de l’activité des différentes unités.

Le deuxième chapitre, concerne la partie réalisation, il présente une étude des fonctions des
protections des différents ouvrages installés sur le réseau STEG.

3) Présentation de la Base Gremda


3.1 Historique

La Base de Transport d'Electricité de Gremda (BTEG), localisée à Sfax précisément à


Gremda, elle a été crée depuis 1996 appartenant à la Région du Transport SUD au rang service sous
l'appellation Base d'Intervention de Sfax (BIS). Suite à la lettre d'instruction N° 13.10 du 21/4/2010 a
fait que cette ancienne base d'intervention est nommée BTEG appartenant à la RTC au rang de
Division. Elle permet par son rôle d'exploitation et d'entretien, de maintenir le bon fonctionnement
des lignes de transport d'électricité haute tension ainsi des postes de transformation HTB/HTB
(225KV/150KV) et HTB/HTA (150KV/30KV)

3.2 Organigramme

Base de transport de
l’électricité Gremda

Animateur de sécurité Secrétariat

Service Service Service Maint. Bureau De Service Gestion.


Exploitation Contrôle Ouvrages Méthodes et
Systèmes Logistique

Page | 4
II. Composition d’un poste HTB/HTA : (poste classique)
1) Transformateurs de puissances

Le transformateur constitué par des enroulements primaire et secondaire à niveau de tension


différent, il assure la liaison entre deux réseaux de même source.

Il existe trois transformateurs de puissance au poste de GREMDA dont les caractéristiques sont
d’après les plaques signalétiques.

- rapport de transformation (U1\U2=N2\ N1=I1\I2)

- tensions de service (150\30KV)

- puissance (40MVA)

-couplage (YND 11)

Les principaux constituants d’un transformateur sont :

- le circuit magnétique qui comporte le noyau et la culasse.

- Les enroulements

- Les bornes (bougié coté 30kv et 150kv).

- Le système de refroidissement qui peut être naturel, ventilation forcée, circulation forcée de
l’huile

Pour les transformateurs installés aux postes de GREMDA on a :

● Échauffement d’huile : 50°C

● Pour TR2 le type de refroidissement est ONAN (huile normal, air normal) avec un type de
refroidissement ONAF (huile normal, air forcé) pour le TR1 et 3.

*Réglage de tension :

Cette fonction est assurée par les organes suivants :

-Régulateur de tension ou balance :

Il y a un rôle de surveiller la tension des barres Mt et de donner au régulateur du transformateur les


ordres ’augmenter’ ou ‘diminuer’ lorsque la tension déphase en moins ou en plus les limites fixées.

-Régleur en charge :

Il exécute les ordres ‘augmenter ‘ ou ‘diminuer’ en modifiant le rapport de transformation du


transformateur. Chaque colonne du transfo comporte à la base des prises échelonnées le long des

Page | 5
spires et un système de contact de mouvement par un moteur qui se déplace pour choisir la prise
convenable. Un régleur doit assurer le changement de prise en charge sans provoquer la coupure de
circuit et sans court-circuiter franchement les prises comprises entre deux prises successives : ce
régleur fonctionne avec une source autonome 127V issue de batteries.

Quand le régleur se stabilise longtemps entre deux positions, il y a déclenchement du transformateur


avec signalisation « arrêt entre prises ».

En cas d’arrêt entre prises une manivelle de secours permet d’activer manuellement la manœuvre du
régleur.

Voir annexe page 37

2) Bobine de point neutre (BPN)

C’est une bobine constituée des enroulements couplés en ZIG ZAG. Ce couplage nous permet de
créer un neutre artificiel du côté secondaire du transformateur couplé en triangle.

Cette ‘’BPN’’ joue un rôle très important : d’une part elle limite les courants de court circuit dans le
cas d’un défaut car on obtient un circuit fermé a l’aide du neutre artificielle et d’autre part elle sert à
alimenter des différentes auxiliaires par exemple : éclairage public, pompage, redresseurs …

3) Disjoncteurs

C’est un appareil qui permet la fermeture ou l’ouverture en charge d’un circuit électrique sous
l’action des protections. Il se charge en fermeture pour s’ouvrir instantanément.
L’étouffement de l’arc ’ est assuré soit par un gaz ‘’SF6’’ soit par l’huile.
Un disjoncteur se caractérise par sa tension nominale et par son courant.

Disjoncteur à SF6:

La tendance actuelle est le


remplacement de l’huile et
de l’air comprimé, par
l’hexafluorure de soufre SF6  

En effet l’orque l’on veut


éteindre un arc électrique
avec du SF6, on obtient de
très bons résultats avec des  
quantités très réduites de
gaz soufflé.

De plus ce système permet


une simplification de la
partie mécanique.

 Voir annexe page 37

Propriétés physico-chimiques du SF6

Page | 6
Le SF6 est un produit industriel fabriqué par synthèse directe du fluor et du soufre fondu.
C’est un gaz très stable chimiquement et thermiquement. Il est incolore, ininflammable et
inodore. Il est chimiquement inerte.

Rigidité diélectrique supérieure à celle de l’air  On peut donc utilisé le gaz sous plus faible
pression (3,5 bars).Pouvoir d’extinction de l’arc estimé à plus de dix fois supérieur à l’air.

 Performances des disjoncteurs au SF6

On sait construire des disjoncteurs 765 kV avec un pouvoir de coupure de 63 kA.

 Avantages et inconvénients 
Avantages Inconvénients
Fonctionnement silencieux Problème d’étanchéité
Simplicité de construction et volume réduit  

Très bonne endurance électrique  

Coupure des courants de courts-circuits élevés  

4) Sectionneurs

C’est un organe de coupure visible destiné à isoler un installation. Il ne possède pas de pouvoir de
coupure. L’appareil est condamnable et est utilisé comme organe de séparation lors d’une
consignation. Le travail est interdit sur un sectionneur condamné.
*Sectionneur De Ligne :

Page | 7
Il sert à avoir une coupure visuelle de la ligne.
*Sectionneur D’Aiguillage :
On trouve un sectionneur d’aiguillage SA1 couplé sur le jeu de barres JDB1 et un autre sectionneur
d’aiguillage SA2 couplé sur le jeu de barres JDB2. Ces sectionneurs servent à aiguiller les travées sur
JDB1 ou bien sur JDB2.
*Sectionneur Mise A La Terre :
Il a pour rôle de mettre un ouvrage à la terre et il est toujours à commande locale.

Voir annexe page 37

5) Jeux de barres

Ils y on a deux jeux de barres (JDB) installés aux poste de SFAX. Chaque jeu de barre est un circuit
triphasé qui règne sur toute la longueur du poste et au quel peuvent être raccordés tous les
transformateurs du poste et toute les lignes à même tension qui y aboutissement.

Voir annexe page 37

6) Circuit bouchon

C’est un filtre passe bande qui est utilisé pour laisse les hautes fréquences , des lignes téléphoniques
entre les différentes agences de la STEG dans toute la Tunisie et les fréquences de commande entre
les postes et le CRC et le DN.

Voir annexe page 38


7) Les Transformateurs de Courant (TC)

Il sont placés sur les trois phases et sont aussi utilisés pour l’alimentation des protections, de
appareillage, de contrôle et de mesure.

Ils sont caractérisés par :

* U1 : tension nominale d’isolement entre enroulement primaire et secondaire.

*In1 : courant nominal primaire.

*In2 : courant secondaire (5A général).

*classe de précision.

*puissance de précision.

Voir annexe page 38

8) Les Transformateurs de tension ou de potentiel (TP)


Ils servent à indiquer la présence d’une tension.ils sont Placés sur les jeux de barres HT, sur
chaque arrivée ligne et sur la sortie de chaque transformateur.

Voir annexe page 38

Page | 8
9) Salle de commande

Elle est composée de deux synoptiques, un contient des interrupteurs de commande organisée d’une
manière claire : (pour les HTA partie moyenne tension 30/15 /10) et l’autre (pour les HTB partie
haute tension 150/225kv) ils sont faites pour les commandes locales, aussi des lignes dirigés vers les
autres postes, généralement la commande est distant depuis le CRC.

La deuxième partie c’est une salle des relais, elle contient toutes les relais de protection HTA et HTB
tous les appareils d’enregistrement, de mesure et de comptage.

III. Les services de la base gremda


1) Bureau de méthode

Le bureau de méthodes (BDM) est un des services les plus importants de la base.
Il est chargé d’effectuer de nombreuses opérations, parmi ses différentes tâches :

- Effectuer et publier le programme hebdomadaire des travaux.

- Communiquer les demandes de coupure au BCC, CRC et DN.

- Effectuer le contrat programme (chaque année)

- Classifier et archiver les informations sur les heures supplémentaires du personnel,


l’activité des équipes, le mouvement mensuel des véhicules…

Le BDM utilise un logiciel de Gestion de Maintenance Assisté par Ordinateur (GMAO)


appelé COSWIN pour programmer les travaux de chaque semaine. En plus de l’organisation du
travail, le BDM s’occupe du magasin, il assure la gestion des stocks, de toutes les opérations de
Transfert entre les magasins et du transfert pour consommation de matériels nécessaires à la base.

Page | 9
Exemple d’un planning hebdomadaire des travaux programmé de la semaine N°29

Page | 10
BDM CRC BCC Zone

Suivie Planning annuel Rapport Bureau de


garde
Travaux non
planifiés Bon de
réclamation
Programme hebdo

Demande
d’intervention Urgence
Non

Unité de
maintenance
Oui
Non
Non
Travaux
exécutés

Oui

Rapport
d’intervention

Page | 11
2) Exploitation

L’exploitation des postes de transformation est maintenue par les centres de télé conduite
sauf quelques postes non télé commandés sont gardés par les agents d’exploitation, toute les
informations et les réclamations serons rassemblés au bureau de garde.

 Les zones
 Zone de SFAX:
- Poste de SFAX.
- Poste THYNA.
- Poste SIDI MANSOUR
 Zone MAKNASSY:
- poste MAKNASSY.
- poste SIDI BOUZID
 Zone SKHIRA :
- poste SKHIRA.
 Rôle d’un exploitant
- Il veille à sa propre sécurité.
- Il suit les instructions du chargé de travaux.
- Il n’entreprend un travail que s’il en a reçu l’ordre.
- Il respecte les limites de la zone de travail qui lui a été définie et les dispositions de
sécurité mises en œuvre à l'intérieur de cette zone.
- Il porte les équipements de protection individuelle.
- Il n’utilise que des outils adaptés au travail à effectuer.
- Il vérifie le matériel et les outils avant leur utilisation.
- Il peut assurer la fonction de surveillant de sécurité.
 consignation

charge de consignation : personne habilitée par l'employeur ou son représentant et


désignée par le changé d'exploitation pour effectuer tout ou partie de la consignation
d'un ouvrage et qui est chargée de prendre les mesures de sécurité correspondantes.

Page | 12
exemple de consignation disjoncteur HTB

STEG/DPTE/DGMT CONSIGNE D’EXPLOITATION DATE D’EFFET


E Type : Générale 2010
N° :
Objet : DISJONCTEUR HTB

Annule et remplace Origine (s) Concernée(s) Page


Service exploitation Service exploitation 1/2

Marche excessive moteur


 Inspecter la commande du disjoncteur.
 Si le moteur de réarmement est en marche continue couper l’alimentation.
 Informer le BDG et le CRC.

Baisse pression huile


 Vérifier l’alimentation de la motopompe (commande hydraulique)
 Informer le BDG et le CRC.

Ressort non armé


 Vérifier l’alimentation du moteur réarmement (commande mécanique)
 Informer le BDG et le CRC.

Baisse pression SF6 1er stade


 Contrôler la valeur du gaz SF6.
 Informer le BDG et le CRC.

Baisse pression SF6 2eme stade


 Contrôler la valeur du gaz SF6.
 Si le disjoncteur déclenche ne pas rétablir.
 Informer le BDG et le CRC

LE CHEF DE BASE LE CHEF DE SERVICE

Page | 13
STEG/DPTE/DGMT CONSIGNE D’EXPLOITATION DATE D’EFFET
E Type : Générale 2010
N° :
Objet : DISJONCTEUR HTB

Annule et remplace Origine (s) Concernée(s) Page


Service exploitation Service exploitation 2/2

Déclenchement par discordance pole


 Isoler le disjoncteur et faire un essai de fermeture-ouverture, s’il tient
rétablir la situation.
 Si le disjoncteur ne tient pas alerter le BDG et le CRC.

Déclenchement par non fonctionnement disjoncteur


 Isoler le disjoncteur en question et rétablir la situation.
 Informer le BDG et le CRC

LE CHEF DE BASE LE CHEF DE SERVICE

Page | 14
 Schéma unifilaire des 6 postes SFAX, THYNA, SIDI MANSOUR, SKHIRA,
MAKNASKI et SIDI BOZIDE
Poste SFAX

Page | 15
Poste TYNA

Poste SIDI MANSOR

Page | 16
Poste SKHIRA

Poste MAKNASSI

Page | 17
Poste SIDI BOZIDE

 Bureau de Garde 

Il a les fonctions suivantes :

- Relier entre les interventions dans les zones et le CRC en cas d’intervention.
- Il a tous les moyens de communication HT pour assurer la relation poste-CRC et aussi pour faire
appel au astreint en cas des incidents à chaque réclamation survenue soit du CRC, BCC ou zone.
- Le bureau de garde assure la section entre la base et le district en cas de demande de coupure
et aussi la relation entre les services de sécurité et les différents postes.

3) Maintenance
III.1 Maintenance poste 

Le rôle de service maintenance est d’assurer l’entretien et le dépannage des ouvrages dans
les postes : c’est-à-dire l’entretien des sectionneurs, disjoncteurs et les transformateurs.
Généralement cette équipe assure un entretien de la partie mécanique.

Page | 18
 Disjoncteur

L’entretien des disjoncteurs, en exploitation consiste d’une manière générale :

Une visite de surveillance et d’entretien systématique a pour but de relever les anomalies
constatées, de suivre de près les fonctionnements des appareils installés 

Exemple d’une fiche d’entretien disjoncteur à SF6

Page | 19
 Sectionneur 

Pour les sectionneurs en exploitation l’entretien ce fait selon la visite 

Exemple d’une fiche d’entretien de sectionneurs

 Transformateur (TR) et Bobine de point neutre (BPN)

Page | 20
Pour les TR et BPN en exploitation l’entretien périodiquement ( une fouît de 6 années )ou dans le cas
de défaut

Exemple d’une fiche d’entretien de TR ET BPN

Page | 21
 JEU DE BARRES

Pour les JDB en exploitation l’entretien consiste d’une manière générale :

 Nettoyage des isolateurs à l’alcool ou tricolore.

 Vérification de la fixation.

 Vérification des isolateurs supports.

III.2 Maintenance ligne 

Les isolateurs :

1- Rôle : le rôle des isolateurs des lignes aériennes est de retenir mécaniquement les conducteurs aux
structures qui les supportent et d’assurer l’isolement entre eux et la charpente.

2- Types d’isolateurs :

Nous considérons deux grandeurs classes d’isolateurs de lignes qui se différencient par la nature de
leur liaison au pylône.

Les isolateurs rigides :

Une pièce métallique scellée autour de la base du diélectrique ou dans une cavité permet de relier
rigidement l’isolateur au pylône. Ce type d’isolateur pourra être soumis en exploitation à des
contraintes mécaniques de flexion, de traction, et de compression.

Les câbles 

On peut trouver des câbles :

- Câbles de garde : leur rôle de protéger les ouvrages qui existent sur la ligne. Lors d’un défaut
le courant se décharge à travers ce câble.
- Câbles conducteurs : c’est un moyen de transport de l’électricité. Le matériau de ce câble est
en acier qui peut supporter des contraintes mécaniques tel que la traction, avec des
secteurs circulaires variables, entouré par un autre matériau pour minimiser la masse du
câble lorsqu’ on a une très longue ligne.
Entretien :

Visite systématique : cette visite consiste à contrôler les anomalies sur les isolateurs (cassure,
pollution), cornière, câble, conducteur…

Page | 22
Protection du chaîne d’isolateur : éliminer l’amorçage pour les cornière contre l’humidité, fuite…

Visite monté (type B) : elle consiste à voir les anomalies, de près, sur les lignes (sur les supports).

Cette visite est spécialisée que pour les travaux sous tension.

Lavage :
- sous tension : se fait par l’eau distillée (isolant), en éliminant les réenclencher.
- Hors tension : se fait par l’eau des robinets, en mettant le conducteur à la terre.

4. Contrôle system

Le service contrôle système est appelé d’intervenir sur les protections de réseau, cette
intervention consiste d’entretenir, dépanner et de mettre en service toutes les protections installées
sur le réseau de transport d’énergie électrique.

 Les risques électriques


Court-circuit
Couratant de surcharge
Les déséquilibrations
Les schistes de tension
Le surcharge
 Les protections d'un réseau électrique
Protection Transformateur TR
Protection des lignes HTB
Protection des lignes HTA
 Les entretiens de ces protections

Page | 23
FICHIER ENTRETIEN PROTECTIONS TRANSFORMATEURS HT/MT
DATE DE L'ENTRETIEN PUISSANCE NOMINALE DU TRANSFORMATEUR
POSTE DE TRANSFORMATION COURANT NOMINAL COTE PRIMAIRE
DESIGNATION DU TRANSFORMATEUR COURANT NOMINAL COTE SECONDAIRE

VERIFICATION VERIFICATION DES SEUILS DE


VERIFICATION TR
BPN TEMPERATURE
NATURE DES DEFAUTS
ALARM ALARM
DECLT DECLT NATURE TR BPN
E E
TEMPERATURE HUILE et ENROULEMENT 1er STADE
TEMPERATURE HUILE et ENROULEMENTS 2ème HUILE 1er Stade
BUCHHOLZ TR / BPN 1er STADE
BUCHHOLZ ATR / BPN 2ème STADE
BUCHHOLZ REGLEUR HUILE 2ème Stade
BUCHHOLZ CONSERVATEUR D’HUILE
SOUPAPE DE SURPRESSION ENROULEMENT 1er
NIVEAU D’HUILE TR Stade
NIVEAU D’HUILE REGLEUR ENROULEMENT 2ème
CLAPET ANTI-RETOUR Stade

PROTECTION NHT PROTECTION HOMOPOLAIRE (Io>) PROTECTION MASSE CUVE

TYPE TYPE TYPE

RAPPORT TC RAPPORT TC
RAPPORT TC
COURANT DE SEUIL COURANT DE SEUIL COURANT DE SEUIL
TEMPORISATION TEMPORISATION TEMPORISATION

Id T.CALCULE (S) T.TROUVE (S) Id (A) T.CALCULE T.TROUVE (S) Id (A) T.CALCULE T.TROUVE
(A) (S) (S) (S)

PROTECTION DIFFERENTIELLE PROTECTION MAXI PROTECTION TJB PROTECTION TST


(I>)
TYPE
TYPE TYPE TYPE
RAPPORT TC
COTE HT
RAPPORT TC RAPPORT RAPPORT TC RAPPORT
COTE MT TC TC
1er SEUIL DE DECL COURBE COURBE COURBE
I>
2ème SEUIL DE COURANT COURANT DE COURANT
DECL I>> DE SEUIL SEUIL DE SEUIL
Id COTE HT Id COTE MT T.
Id. (A) T. (S) Id. (A) T. (S) Id. (A) T. (S)
(A) (A) (S)
PH
PH 0-N
11-N
PH 3-
PH 4-N
N
PH 7-
PH 8-N
N

REMARQUES ET COMENTAIRES
………………………………………………………………………………………………………………………………… ……
…………………..

TRAVAUX REALISES PAR VISA DU RESPONSABLE DE L’UNITE

Page | 24
ENTRETIEN SYSTEMATIQUE DES PROTECTIONS LIGNES HTB
BASE : ZONE : POSTE : TRAVEE :
 CARACTERISTIQUES LIGNE :
Rapport RTC : Rapport TC : Longueur : Section :

 PROTECTION PRINCIPALE 1 :


Constructeur :………………………………Type :……………………………… N° de série :………………………………………..
Réglage affiché Grandeurs mesurées Signalisations
Limite 1er Limite 2ème Limite 3ème Limite 4ème Limite 5ème
Zone Z T
Injection Std Std Std Std Std
Distanc
1 Z T Z T Z T Z T Z T Locale
e
2 0/N
3 4/N
4 8/N
5 0/4
Anti.pom
4/8
p
Ko 0/8
 PROTECTION PRINCIPALE 2 :
Constructeur :……………………………………Type :…………………………………N° de série :…………………………………
Réglage affiché Grandeurs mesurées Signalisations
Limite 1er Limite 2ème Limite 3ème Limite 4ème Limite 5ème
Zone Z T Injection Std Std Std Std Std
Distanc
1 Z T Z T Z T Z T Z T Locale
e
2 0/N
3 4/N
4 8/N
5 0/4
Anti.pom
4/8
p
Ko 0/8
 PROTECTION MAX DE I ET COMPLEMENTAIRE :
Constructeur :…………………………………… Type :……………………………… N° de série :……………………………
MAX DE I COMPLEMENTAIRE TERRE Signalisations
Zaval(>Z3
I affiché T affiché I mesuré T mesuré T mesuré Z amont T mesuré Locale Distance
)

 PROTECTION MIN DE U :


Constructeur :………………………………… Type :……………………………… ……. N° de série :……………………………
Signalisation
U affichée T affiché U mesurée T mesuré
Locale Distance

 ESSAIS DES CHAINES DE DECLENCHEMENTS :

PROTECTIONS Défaut Cycle Temps Observations


0/N ……………………………………………………………
4/N …
PRINCIPALE 1 8/N ……………………………………………………………
Biphasé …
……………………………………………………………
Amont/TST

0/N
……………………………………………………………
4/N …
8/N ……………………………………………………………
Biphasé …
……………………………………………………………
PRINCIPALE 2 …
……………………………………………………………
Amont/TST …
……………………………………………………………

REMARQUES ET COMENTAIRES
……………………………………………………………………………………………………………………………………………

Page | 25
TRAVAUX REALISES PAR VISA DU RESPONSABLE DE L’UNITE

Les entretiens sur les protection des lignes HTA

ENTRETIEN SYSTEMATIQUE DES PROTECTIONS DES LIGNES HTA


DATE DE L'ENTRETIEN ……………………. DEPART ……
ZONE D’EXPLOITATION …………………….. TRANSFORMATEUR DE COURANT (TC) 300/5A
POSTE DE TRANSFORMATEUR DE TENSION DE LA
………………………. 33KV/100V
TRANSFORMATION BARRE (TP)

PROTECTION MAXI (I>) (NEUTRE RAPIDE)


MARQUE TYPE PRISE : P(I) A TYPE DE COURBE COURBE : C(t)

Multiple de Ir (A) INJECTION I(A) T.TROUVE (S) T.CALCULE (S) OUI NON
1,5
2
3
10

PROTECTION MAXI (I>) (NEUTRE LENT)


MARQUE TYPE PRISE : P(I) A TYPE DE COURBE COURBE : C(t)

Multiple de Ir (A) INJECTION I(A) T.TROUVE (S) T.CALCULE (S) OUI NON
1,5
2
3
10

PROTECTION MAXI (I>) (PHASE/PHASE)

MARQUE TYPE PRISE : P(I) A TYPE DE COURBE COURBE : C(t)

INJECTION I(A) T.TROUVE (S)


Multiple de Ir (A) PHASE PHASE PHASE PHASE T.CALCULE (S) OUI NON
(AB) (BC) (AB) (BC)
1,5
2
3

ESSAI DU DEPART LOCAL EST AVEC LE BCC


COMMENTAIR
TYPE D’ESSAIS NATURE OUI NON
E
PHASE/TERRE
CYCLE : DRR+DRL+DD
PHASE/PHASE
Verrouillage du neutre rapide(NR) Cycle complet par le
par L’unité de coordination NL(DRR+DRL+DD)
Régime de type A
Régime TST
Régime de type B
Anti pompage Blocage 40sec suivit par DD
Enclenchement manuel Blocage Réenclencheur +NR
REMARQUES ET COMENTAIRES
……………………………………………………………………………………………………………………………………………

TRAVAUX REALISES PAR VISA DU RESPONSABLE DE L’UNITE

Page | 26
5. Sécurité

Conduite à tenir en
cas d’accident 
Vous n’êtes pas secouriste
mais vous êtes témoin d’un
accident, quelle qu’en soit la
cause

Que faire ?

Zone à Zone de
pre.réduite voisinage
Zone TST
Tension
Accès
Distance

KV réservé aux DLV DMA g t


électriciens
30 3m 2m 0.7m 0.5m 0.2m
150 5m 3m 1.3m 0.5m 0.8m
225 5m 3m 1.6m 0.5m 1.1m

Page | 27
Agir vite mais sans précipitation

Titre d’habilitation  :

Il constitue une reconnaissance que la personne en question est capable d’effectuer en toute
sécurité, sur des ouvrages donnés, dans un temps donné, des opérations présentant des risques
professionnels pour lui-même et pour son environnement.

Nul n’est censé dépasser sont domaine d’habilitation.

Tableau des habilitations :

OPERATIONS
Habilitation du
TRAVAUX Interventions du
personnel
Hors tension Sous tension domaine BT et TBT
Non électricien B0 et / ou H0 - -
Exécutant électricien B1 et / ou H1 B1T et / ou H1T -
Chargé de travaux B2 et / ou H2 B2T et / ou H2T -
Chargé d’intervention - - BR
Chargé de
BC et / ou HC - BC
consignation
Agent de nettoyage
- BN et / ou HN -
sous tension

Symboles d’habilitation :

1ère lettre :

- B : domaine BT

Page | 28
- H : domaine HT

Indice :

- 0 : travaux d’ordre non électrique

- 1 : Exécutant de travaux d’ordre électrique

- 2 : Chargé de travaux d’ordre électrique


2ème lettre :

- C : consignation

- N : nettoyage sous tension

- R : Intervention

- T : Travaux sous tension

- V : Travaux au voisinage

NB  : La S.T.E.G. distribue à tous ses exécutants le « CARNET DE PRSCRIPTIONS AU PERSONNEL » où


se trouvent toutes les consignes de sécurité comme prévention contre le risque électrique et une
formation de secourisme.

IV. Les protections de réseaux


La protection électrique a pour rôle d’isoler automatiquement et rapidement le défaut survenu
soit sur une ligne ou un transfo elle permet d’identifier la distance de défaut  (zone), le courant et la
tension au point de court-circuit.

Les protections sont continuellement en veille pour la surveillance du réseau HT et MT d’une


part et des ouvrages d’autre part.

1) Les Protections du TR\ATR 


1.1 Protection interne 

 Protection Bucholz :

C’est dispositif destiné à protéger les transformateurs de puissance à huile contre les
défauts internes. Son principe n’est pas basé sur une mesure électrique, mais sur un critère
mécanique : lors d’un amorçage interne ou d’un échauffement anormal, il se produit un
dégagement de gaz. Si ce dégagement est faible, un flotteur s’abaisse progressivement et
fait fonctionner un relais d’alarme. Si le dégagement est plus violent, il provoque un
mouvement d’huile qui fait basculer une palette et provoque les déclanchement des
disjoncteurs. Les gaz qui se sont accumulé dans la cloche du relais peuvent être récupéré et
analysé, ce qui permet d’obtenir des indications sur la nature et l’emplacement du défaut.

Page | 29
Voir annexe page 38

 Protection température enroulement et huile :

Protection interne du transformateur, réglable par l’utilisateur, sont premier stade enclenche
le fonctionnement du premier gradin de ventilateurs, sont deuxième stade consiste au démarrage du
deuxième gradin de ventilateurs tout en maintenant le premier en fonctionnement. En dernier lieu,
si la température de l’huile est très importante, le groupe transformateur se déclenche.

La mesure de la température est assurée par deux sondes thermiques mises en contact direct avec
l’huile du transformateur.
Voir annexe page 38

1.2 Protection externe


 Protection différentielle 

Généralement le transformateur doit être protégé par une protection différentielle, cette
dernière à pour but de déclencher les disjoncteurs 30 et 150KV du transfo à fin d’éviter le claquage
du transfo. On trouve les TC BUCHING coté 150 KV et TC coté 30KV avec les transformateurs de
recalage pour que les courants des deux niveaux tensions doivent avoir les mêmes valeurs.

 Protection masse cuve 

La protection masse cuve du transformateur peut fonctionner si un courant traverse la


cuve qui est isolée par rapport au massif et par rapport des autres organes (armoire BT, moteurs de
ventilation, armoire BT de la commande du régleur) et elle est mise a la terre en un seul point à
travers un TC, un amorçage entre les parties actives et la cuve du transformateur se traduit par un
passage du courant à la terre à travers la cuve.

 Masse tableau

Les sous stations MT du type sous enveloppes métalliques sont isolées par rapport au sol
et elles sont reliées a la terre a travers un TC qui détecte les courants écoulés a la terre lors de
l’entrée en contact des pièces métalliques de l’enveloppe avec les paries actives sous tensions de la
station dans le cas de dégradation des isolants ou l’interposition des objets entre les deux. Une
protection s’impose alors pour éviter ces problèmes en déclenchant les transformateurs connectés à
la sous station

 Protection maximum de courant (max I) 

Une protection à maximum de courant est une protection électrique qui consiste à
comparer le courant mesuré dans le réseau à une valeur limite. Si le seuil est dépassé la protection
conclue qu'un court-circuit ou une surcharge, selon les cas, a lieu. Elle commande alors l'ouverture
du réseau électrique, on parle de « déclenchement ». Elle est utilisée pour protéger les
transformateurs et les lignes. On peut différencier deux familles de protection à maximum de
courant, celle à temps indépendant et celle à temps inverse. Elles portent respectivement les codes
50 et 51.

Page | 30
Schéma des protections externes

 protection terre jeux de barre 

La protection terre jeux de barre est une protection a maximum de courant homopolaire détecté par
un TC installé sur le neutre 30 kV de la BPN

Pour avoir une sélectivité Ampérométrique ou de temps, On règle la protection a maximum de


courant de la ligne plus rapide que celui des jeux de barre.

2) Protection des lignes aériennes HTB 

Les Protections utilisent des critères locaux élaborés à partir de la mesure des courants et
tensions au niveau de chaque départ : ce sont les protections de distance qui permettent de situer
l’emplacement du défaut par mesure de l’impédance à partir des réducteurs de mesure du départ,
qui déterminent l’emplacement des défauts et délivrent en conséquence des ordres de
déclenchement, instantanés ou temporisés.

-protection de surcharge.

-protection à minimum de tension.

Page | 31
-protection minimum de fréquence.

-protection de débouclage

 Protection a distance
- Caractéristique de fonctionnement
c’est une protection principale et à minimum d’impédance permet de protéger
les lignes de transport contre les défauts d’origine électrique.

Parmi les avantages apportés par les protections de distance numérique est le
que la zone amont est totalement indépendante, de point de vue réglage et aussi de point
de vue déclanchement, c'est-à-dire qu’elle peut surveiller et déclencher une zone autre que
le départ sur lequel la protection est installée.

On a Z=U/I si I augmente alors Z démenai

Zone1 : 80% de la ligne


Zone2 : 100% de la ligne + 20% de la ligne plus courte en avale
Zone3 : 100% de la ligne + 100% de la ligne plus courte en avale
Zone en amont : 100% de la ligne plus courte en amont

Pour la protection, on divise le réseau électrique en zones délimitées par les disjoncteurs.
Chaque zone doit être correctement protégée a un tempe bien déterminer Zone1  0 seconde,
Zone2  0.4 seconde, Zone3 1 seconde et Zone en amont 2 seconde. Les zones se
recouvrent pour ne laisser aucun point du réseau sans protection.
 Protection a Maximum de courant

Sur le réseau HT, la fonction Max de I est une protection secours à la protection de distance,
elle intervient en cas de non fonctionnement de celle-ci. Ce non fonctionnement est du soit
à une défaillance, soit au blocage de la protection de distance suite à une fusion fusible.

Sur le réseau de transport, on utilise la fonction Max de I non directionnelle à temps


constant. Elle surveille le courant circulant sur chaque phase du départ protégé, si un
Page | 32
dépassement du seuil de courant est détecté sur l’une des phases, une temporisation est
lancée.

Si à l’échéance de cette temporisation le seuil est toujours dépassé, le relais émet un ordre
de déclenchement triphasé.

Cette fonction est présente dans :

Les protections de secours externes ;


Les protections principales de distance ;
Les protections différentielles câbles.
 Protection complémentaire (max de courant homopolaire défaut résistant).

La protection complémentaire est une protection directionnelle à maximum de


courant terre. Plus sensible aux faibles courant résiduels, elle permet de compléter l’action
du système de protections en éliminant les défauts résistifs à la terre non détectés ni par la
protection de distance, ni par la protection Max de I.

Elle est, dans la majorité des cas, configurée dans la protection secours externe. Si cette
dernière fait défaut, elle peut être paramétrée dans certains types de protections
principales numériques.

3) Protection HTA
 Câbles souterrains

La protection installée protège l’arrivée du câble contre les courts-circuits phase-phase ou phase-
terre ou surcharge, le déclenchement survenu de la protection est définitif et aucun essais de
rétablissement de peut être effectue.

Ce câble ne peut être remis en service qu’après une visite et essai d’injection par l’équipe du
laboratoire.

-aviser le CRC et se conformer à ses instructions.

Le CRC avisera le DISTRICT ou la REGION concerné.

Tout rétablissement d’un départ MT (30,15ou10 KV) ne peut se faire qu’après 5minites au minimum
et par un message écrit.

 Ligne aérienne

Les protections d’un départ MT sont des protections ampérométriques : les protections
maximum de courant

 Protection Neutre Rapide (NR) :

La protection fonctionne si elle détecte du courant dans le neutre. Le courant


détecté par le neutre rapide est souvent très petit (Ne dépassant pas 0.2 A
Page | 33
généralement). Quand elle détecte ce courant la protection effectue un déclenchement
ré-enclenchement rapide DRR (OF du Dj) deux secondes après la détection du défaut,
après cela, le NR se bloque.

 Protection neutre lent (NL) :

Même détection de défaut que le neutre rapide mais la valeur du courant


détectable est plus grande (environ 0.5, 0.6 A). Si le courant de défaut dépasse le courant
nominal du neutre lent, le neutre rapide déjà entré en jeux et bloqué, le neutre lent effectue
un déclenchement ré-enclenchement Lent DRL (OF du Dj) après 15s de la détection du
défaut. Si le défaut persiste elle effectue un déclanchement définitif DD (F du Dj).

 Protection phase-phase :

Sa valeur de courant détectable est supérieure au courant nominal du neutre lent. Ce


courant nominal n’est pas mesuré sur le neutre mais entre les phases, elle effectue les
mêmes opérations que le neutre lent.

 Protection anti-pompage (AP) :

Si la valeur du courant de défaut est détectable par le NR mais inférieure au courant


nominal du NL, le défaut restant persistant, après le fonctionnement du NR et son
blocage de 40s, l’anti-pompage effectue un DD.

 Unité de coordination (UC):

elle assure la détection d’une manœuvre réalisé par un relais Neutre Rapide d’un poste
secondaire en cascade. Son action est le blocage de la fonction Neutre Rapide, de son propre
relais, durant un temps égal au temps de blocage du réenclencher.
 Réenclenchèrent automatique :
Cette fonction assure au moins 4 cycles de réenclenchèrent. L’initialisation d’un cycle de
ré enclenchement se fait par le déclenchement des fonctions de protections : maximum de
courantes phases, NL et NR.

 Protection de défaillance disjoncteur


L'installation d'une protection de défaillance disjoncteur se justifiée parce qu'elle permet de
préserver le matériel électrique et d'assurer une meilleure qualité de service. Cette
protection fonctionne en cas de refus d'ouverture du disjoncteur de la travée. Son
démarrage est effectué par l'ordre de déclenchement des protections principales et/ou de
réserve. A l'échéance d'une temporisation de 0.3 Sec, si un critère de courant confirme la
position fermée du disjoncteur, un ordre de déclenchement est élaboré et entraîne les

Page | 34
ouvertures du couplage et de tous les départs aiguillés sur la même barre que le départ en
défaut.
Les réglages sont:
T = 0.3 Sec IR = 1.5 x IN (II.12)
Ce réglage est adopté pour toutes les protections de défaillance disjoncteur, excepté celle de
la travée transformateur qui utilise l'interlock disjoncteur pour la confirmation de la position
fermée du disjoncteur. Le seul réglage à faire sur cette protection est l'affichage du temps
de déclenchement.
 Protection de délestage

La sauvegarde du réseau vis-à-vis des incidents entraînant une baisse de fréquence est réalisée
automatiquement par des relais à minimum de fréquence installés au niveau des postes

HT/MT et sur certaines liaisons d'interconnexion régionales et internationales.

 Relais a minimum de fréquence des postes HT/MT:


Cette protection comporte 4 stades dont les actions sont effectuées suivant les réglages du tableau
suivant:

SEUILS DE FREQUENCE F (Hz) T (Sec)


1ére Seuil 49 T= 0.2
2éme Seuil 48.5 T=0.2
3éme Seuil 48,25 T= 0.2
4éme Seuil 47.75 T=0.2

Page | 35
Conclusion
Ce stage s’est passé en bonne condition dont on connaître de
prés la Société Tunisienne de l’Electricité et de Gaz.
Il m’a donné la possibilité en utilisant les moyens
disponibles d’appliquer, de contrôler et de perfectionner mes
connaissances théoriques.
Durant ce mois j’ai touché de prés la vie professionnelle qui
m’a permis de contacter les équipes d’intervention au sain
des équipements électrique qui j’ai y besoin peut être comme
futur.
Ce rapport s’intéresse à l’étude de l’activité de transport de
l’électricité, en particulier, l’étude concerne la base de Sfax.
Pour réalisation du travail qui nous a été confié, j’ai
commencé par l’étude et l’analyse de la base d’intervention
de Sfax à fin de faire une représentation générale de domaine
d’étude en indiquant les différents ouvrages installés sur le
réseau de la STEG et les services d’intervention.
Le stagiaire attentif ponctuel discipliné.

Page | 36
Annexe

Transformateurs de puissances
Disjoncteur

Sectionneur Jeux de barre

Page | 37
Circuit de bouchent
Transformateur de courent

Les Transformateurs de tension ou de potentiel (TP)

Protection Bucholz
Protection température enroulement et huile

Page | 38
Page | 39