Vous êtes sur la page 1sur 6

Université USTO, Département d’Automatique, fiche TD Master M1 ELM, Entraînement électrique

Université des Sciences et de la Technologie d’Oran USTO Mohamed Boudiaf


Faculté Génie Électrique, Département d’Automatique
Fiche de TD 2 Master M1 ELM, Matière : Entrainement électrique

Exercice 01
Le treuil de levage et sa poulie sont entraînés par un moteur synchrone par l’intermédiaire d’un réducteur de vitesse de
rapport red=12,5 (red= Ωm/ Ωt) et de rendement η=0,85.
Le diamètre de la poulie est D=20cm.
Elle entraîne, sans glissement, un câble de masse négligeable relié d’une part à la cabine de masse Mcab=100kg et d’autre
part un contre poids de masse Mcp=300kg.
 La charge utile embarquée dans la cabine est au maximum égale à Mu=400kg.
 Le moment d’inertie du treuil et de la poulie par rapport à leur arbre est Jp=0,1 kg.m².
 Le moment d’inertie du rotor du moteur par rapport à son axe est de Jm=0,05 kg.m².
 Le moment d’inertie du transmetteur mécanique est négligé.
Lors du passage d’un étage à un autre de l’immeuble, la vitesse évolue conformément au profil ci-dessous :

Figure .1 Schéma fonctionnel d’un ascenseur

Figure .2 Profile de vitesse de déplacement de la cabine

1
Université USTO, Département d’Automatique, fiche TD Master M1 ELM, Entraînement électrique

I. REGIME STATIONNAIRE (Phase 2 du déplacement)


Q1. Calculer la masse équivalente Meq à lever
La force résistante équivalente exercée par la cabine, la charge utile et le contrepoids sur le câble est Fr=9,81*Meq
Q2. Calculer le couple résistant Crt que développe la charge sur l’arbre du réducteur connecté au treuil
Q3. Calculer la vitesse de rotation Wt du treuil
Q4. En déduire la puissance mécanique Pa appelée par l’ascenseur
Q5. Calculer la puissance mécanique Pm fournie par le moteur, étant donné le rendement du réducteur.
Q6. Calculer la vitesse de rotation Wm du moteur
Q7. En déduire la vitesse de rotation Nm du moteur en tr/min
Q8. Calculer le couple moteur Cm que doit fournir le moteur au réducteur

II. REGIME TRANSITOIRE


Q1. Calculer l’inertie totale, ramenée sur l’axe moteur, prenant en compte l’inertie du moteur, celle du treuil et de
la poulie, et l’inertie équivalente de Meq
Q2. Pour la phase 1, calculer l’accélération linéaire A1
Q3. En déduire l’accélération angulaire γm1 correspondante ramenée sur l’axe moteur
Q4. En appliquant l’équation fondamentale de la dynamique pour les systèmes tournants au niveau de l’axe moteur,
calculer le couple moteur nécessaire pour la phase 1.
Q5. Pour la phase 3, calculer l’accélération linéaire A3
Q6. En déduire l’accélération angulaire γm3 correspondante ramenée sur l’axe moteur
Q7. En appliquant l’équation fondamentale de la dynamique pour les systèmes tournants au niveau de l’axe moteur,
calculer le couple moteur nécessaire pour la phase 3.
III. Développer une feuille Excel pour faire tous ces calcules

Exercice 02
Choix d’un moteur pour une foreuse
On doit choisir d’une machine à courant continu pour la motorisation d’un engin de forage embarqué sur un
véhicule de chantier. Deux types de contraintes apparaissent sur cette installation : les contraintes mécaniques sur
la tête de forage, que représentent l’effort de coupe et la vitesse de rotation, et les contraintes électriques comme
l’utilisation de batteries, leur temps d’autonomie et la valeur du courant consommé. La figure.1 représente un
schéma de l’installation sur lequel figurent les caractéristiques imposées. On remarquera également que
l’alimentation électrique est réalisée par la mise en série d’un nombre inconnu N de batteries d’accumulateur.

Schéma de principe de la foreuse montée sur camion

➤ Partie 1 : Choix d’une MCC à aimants permanents


1) Pour réaliser un forage correct, l’effort nominal sur la tête de forage représente 86 N sur chacune des
dix dents, et ce à la vitesse nominale : Nfn = 75 tr/min. Calculer alors la puissance nominale sur l’outil de
coupe : Pfn.

2
Université USTO, Département d’Automatique, fiche TD Master M1 ELM, Entraînement électrique

2) Le motoréducteur utilisé présente un rapport de réduction de 1/40. Calculer alors la vitesse de rotation
nominale, Nrn, que le moteur devra présenter.
3) Connaissant le rendement du motoréducteur, ηr = 0,9, calculer la puissance nominale du moteur à
choisir : Prn.
4) Calculer alors le couple nominal de la machine : Crn .
5) On envisage de choisir le moteur dans une famille de machines à aimants permanents alimentés en
basse tension, ce qui est idéal pour des utilisations sur batteries.
Le tableau .1 expose la liste des modèles proposés par le constructeur. À partir des données déjà calculées,
choisir dans le tableau le modèle le plus approprié.
6) Calculer alors le nombre de batteries de 24 V dont il faudra disposer pour alimenter correctement la
machine.

Tableau.1 Modèle des moteurs proposés par le fournisseur


Exercice 03

MACHINE À COURANT CONTINU : RÉVERSIBILITÉ


Le système de traction considéré, représenté sur la figure.2 , permet le levage d’une masse de 100 kg à la vitesse
de 1 m/s. Par ailleurs, la descente de la masse doit permettre une récupération d’énergie.
Dans tout le problème on considère que le flux dans la machine est constant et on néglige le couple de pertes
mécaniques.

Figure.2 Système de traction


3
Université USTO, Département d’Automatique, fiche TD Master M1 ELM, Entraînement électrique

➤ Partie 1 : Régime permanent de levage et de freinage rhéostatique


1) En levage, l’interrupteur K1 est fermé K2 est ouvert. La vitesse angulaire Ω est considérée comme
positive. À partir des caractéristiques du système indiquées sur le schéma, calculer la puissance
consommée par l’induit du moteur, Pi, en régime permanent de levage. NB : On prendra g = 9,81 m/s2.
2) Calculer alors le courant I consommé par l’induit et la valeur de la puissance utile fournie par le moteur
: Pm.
3) En déduire la force électromotrice interne E de la machine en régime permanent. Représenter le schéma
électrique équivalent de la machine et de son alimentation en adoptant des conventions adaptées.
4) Calculer la valeur du coefficient K reliant E à Ωm.
5) Calculer le rendement propre à la machine seule : ηm. En déduire le rendement de la poulie : ηp.
6) Lors de la descente, on ouvre l’interrupteur K1 et on ferme K2. On désire alors que la charge descende
à la vitesse de 0,5 m/s. Calculer alors la force électromotrice E correspondant à cette vitesse. Représenter
le schéma électrique équivalent de l’association machine / résistance en adoptant des conventions
adaptées.
7) Calculer la puissance mécanique reçue par la machine, Pm, lors de la descente.
8) En déduire la valeur du courant débité lors de la descente.
9) Calculer alors la valeur de la résistance de freinage Rf permettant les caractéristiques de descente
voulues. Calculer également la valeur de la puissance dissipée dans cette résistance.

➤ Partie 2 : Régime permanent de récupération


1) En régime permanent de descente, on ferme l’interrupteur K1 et on ouvre K2.
Représenter le schéma électrique équivalent de la machine et de la source de tension permettant de
travailler en récupération d’énergie. Quel dispositif est à prévoir pour assurer la configuration de
récupération ?
2) Quelle propriété doit présenter la source de tension U ? Donner un exemple d’une telle source.
3) Le couple reçu par la machine dépend-il de la vitesse de rotation ? Quelle est alors sa valeur : Cm ? En
déduire la valeur du courant débité par la machine lors de la récupération.
4) Quelle relation doivent vérifier E et U pour que la récupération soit possible ? Est-ce
le cas dès le début de la descente ?
5) Calculer la valeur de la force électromotrice E lors de la descente avec récupération.
6) En déduire la vitesse de descente.
7) Calculer la puissance reçue par la source de tension, Pu, et le rendement global en récupération.

Exercice04
Dimensionnement d’un moteur de pont roulant a 03 axes

Une entreprise de fonderie possède un pont roulants 3 axes. Les déchets ferreux sont saisis par la grappin et jetés
dans le four.
Le déplacement est commandé depuis la cabine de commande. La vitesse peut varier selon la charge :

 Vitesse de la charge inférieure ou égale à 3,2 tonnes : v1 = 46 m/min


 Vitesse de la charge supérieure à 3,2 tonnes : v2 = 39 m/min
 Vitesse d'approche : v3 = 3 m/min

Caractéristiques du sous-système mécanique du levage :


 Masse de la charge 3,2 tonnes (g ≈ 9,8 m/s²)

4
Université USTO, Département d’Automatique, fiche TD Master M1 ELM, Entraînement électrique

 La vitesse linéaire de la montée est variable selon la charge.


 Treuil : diamètre du tambour d = 20 cm, rendement ηt = 0,97
 Rendement du réducteur ηr = 0,72 ; rapport de réduction R = 1/20.

Caractéristiques du sous-système de puissance du variateur commandant le moteur de levage :


 Réseau : 3 x 400V + N
 Alimentation par contacteur de ligne KM1.
 Réglage des consignes vitesses par le capteur de force.
 Résistance de freinage de valeur de 7,5 ohms – 20 kW
 Alimentations et protections nécessaires.

Schéma mécanique structure du pont

Schéma de puissance du variateur commandant le moteur de levage

5
Université USTO, Département d’Automatique, fiche TD Master M1 ELM, Entraînement électrique

N.B les réponses aux questions doivent êtres données sous la forme suivants formule, application
numérique résultat.
On vous demande de choisir le moteur de levage

Question 01

a. Vitesse Nr1 (min-1) en sortie du réducteur pour une charge ≤ 3,2 tonnes.
b. Vitesse Nr2 (min-1 ) en sortie du réducteur pour une charge > 3,2 tonnes.
c. Vitesse Nm1 (min-1 ) du moteur pour une charge ≤ 3,2 tonnes.
d. Vitesse Nm2 (min-1 ) du moteur pour une charge > 3,2 tonnes.

Question 02 : Calculer la puissance en sortie du réducteur. (Prendre la vitesse v1)


Question 03 : Calculer la puissance utile du moteur
Question 04 : Donner la référence du moteur à installer du type ST, voir tableaux références catalogue LEROY-
SOMER.
Question 05 : Rechercher les références du moteur et compléter le tableau suivant

Nombre de pôles
Tension
Puissance nominale
Vitesse nominale
Rendement
Facteur de puissance
Couple nominal
Id / In
Cd / Cn
Question 06 : Calculer le courant nominal du moteur (donner le résultat 3 chiffre après la virgule).
Question 07 : Calculer le courant de démarrage du moteur.
Question 08 : Calculer le couple de démarrage du moteur.