Vous êtes sur la page 1sur 9

c

c
c
c 5    cc   c 
 c 
c
'# )c'
  c c
  
c
 c
c    
  
c c
  c 
  
c
 c
c
  c c&
cc
c
c
c
c
c
c
c [iche 3 ± La transformation des conflits sociaux dans la société
c
contemporaine
c
c
c
c
Partie 1 ±Une remise en cause des conflits sociaux traditionnels ?c
c
c 6epuis le XVIII° siècle, les conflits sociaux étaient essentiellement des conflits du travail repris
du manuel en ligne Brises) c
c
c c c 
 c 
 c   c c c 
 c c c c  c 
c   c c
  c 
c  c
 
 c c c c c  c  c c 
c c  c c c
c 

cc c  c
c   c
c
  c   cc ccccc c 
c  cc cc!c c"
#$c cc c
 c c%c 
&cc  cc &  c
 c
c
c cc cc # c cc   $c'  cc
c c  c c c 
c c 
c  c c   
c 
 c c 
 c  c  & $c cPour toutes ces
raisons, auxquelles il faut ajouter la valeur hautement symbolique du travail, les conflits sociaux sont bien
souvent nés dans le monde du t ravail depuis la naissance du capitalisme.c
' c cc 
c c cc
ccpourquoi le travail est-il une source de conflit social ?c(
c
c
c
 c    c c c 
c 
c c c c # c   c  c c c  &  c c c c 
c c  c )c c

c  c "%ccc c
  c*c+c
c
c cccc c cc
  c
 c  c cc 
c c c
  cc
  
cc&
c
 c  )%)c c   cccc c

 c%c&cc
cc,
c


 c cc
 cc c
c
c
ë - Les inégalités du monde du travail peuvent déboucher sur des conflits

6c es inégalités suscitent le conflit quand elles ne sont pas acceptées.c -c  &  c 
 c  c c

 
 c c 

c c
c c c  c  c c   c c c 
c c "   
c
 c es
inégalités sont souvent l¶enjeu des conflits sociaux cc
cc c
c 
. c c cc cc c c
"
 cc  cc
 c
c
c 
cc   
cc
 cc c cc   c
c
6c ½ais les inégalités ne suffisent pas à engendrer un conflit social, parce qu¶elles peuvent susciter une
compétition entre les individus plutôt qu¶entre les groupes. c' cc c
c
 c/c c c
/c  c 0c c c  c c   c c c   
c 
 c  c  c  
c c c ,
cc 
 c c
#& cc 
 
cc c
 cc
  cc


c c
 cc& c
c 
c c
 cc

c c c
 c c 1c 
 
c 
 c c c 2c  )%)c c 
c &
c 
 c c c c c  c c c
  cc
  c
 c+cc cc c cc cc
  
c cc
ccc
 c  c
 cc  c
c c
 ccc cc c%c c
 ) %cc3c
  c
 c4c
c
6c a plus ou moins grande mobilité sociale entre les métiers joue aussi sur la capa cité de mobilisation.c
0 c  c c &c   c  c c 
 
c c  c c 
c  c    c
 c c 


c
 c
ccc c c 
cc  
c
 cc
c c   cc&cc
 cc
 c c 
c &
c 
 c +c c c 
  c 
 c  c  c c c  c   c  c c c c  c

c c  
c
 c
 c  c ccc  
c
 c
6c cles inégalités ne sont pas à elles seules la cause des conflits sociauxc
c
c
B - Ces inégalités et ces conflits finissent par constituer les individus en groupes rivaux
c
-c  c
& 
cc  c
  c
"
c%c  c c#  #c c 6 #cc  c c  c

c #
/
  c  c    c c  c  c c c 
c c  c 
 c c 
 c c
  c 
  c
'
 c) )
cc c
cc
  c
 c7c'c ccc c
c c c 
c -c 
 c  c cc c

cc  c c
 c c
  c c%cc&
c
 
6c a division du travail entraîne la différenciation des travailleurs et donc l¶émergence d¶identités
professionnelles distinctes.c '
 c 
c   c 

 c  c c  c   c c

. cc  c
 
cc c&
c ccc#  #cc c  c cc   c
cc&
cc&   $c-  c

 c  cc c c & cccc
 cc  cc
c c  c 'c  c  c #&c c 
 
c c c c 
c  c c  c
c  c c %c c

 ccc  c%c c   c c c&
 cc c $cccc
 
cc cc 
c c c
  
cc c cc #&c c $c
6c es identités professionnelles deviennent facilement concurrentes dans l¶entreprise.cc ccc %c
c c cc&
c
c

 cc
 c c 
cc
  c  c c) %c c
 c2c
cc
cc  c cc
 )  c
/c
c
ccc-cc
 c

 
c cc
8c c &  cc   
c'#c&
ccc c  cc c cc c c
 cc &  c
3c" c4c
c3c" c4c¶affirmation d¶une identité professionnelle fait donc non seulement apparaître un
groupe social, mais elle lui donne aussi un adversaire. c
6c ¶organisation matérielle du travail est un autre déterminant de la constructio n de la conscience du
groupe.c 0c c c 
 c  c  c   c    c c c 
 c  c c c c   c c c


c 
c &c +c   c c c !c  c c c c ,c  c 
c  c
&
&# c
c&cc c cc c%cc 
c  c c&
 cc
cc c
  c c c c &c c
9c 
c  c  c  c c c  c &c  c
9c 
c c

 c c   c c  c  c c   c #/c 
c c 
    c 
 c 
& 
c c c c
c
: c c c 
c c

c c c c   c c    c c   c c 
 c c # #c c
  c c    
cc
 
cc
c
c cc  
 c
6c Pour qu¶il y ait un conflit du travail c  c  c 
 c  c c  c un conflit d¶intérêtc 
c c  &  c c
 c c  c c  c c  c cidentités collectives fortement affirméesc 
c c c
  c c c

c
 c c

cc&
c ccc c;c c ccces groupes se mobilisentc  )%)c
c c c c c

 c    c &c  c  c c
" c
c ½ais la relation entre
conflit et identité professionnelle fonctionne également dans l¶autre sens c<cc
  c c 
 #c
c  
c
 c c cc
 c 
 c c
 c
  cc&
c
 c<c c
  c
c c c  c c  c !=c  c %c  ) c c  c  #c c 
 c c c   c "c
   c c") %c cc 
c )1c
ccc
 cc  c

C- Les conflits portés par ces groupes finissent par déborder du cadre du travail proprement dit pour
concerner l'ensemble de la société

6c ¶opposition entre ouvriers et bourgeoisie a pris une valeur politique. c<c  cc>= c c c &c
 c c & #c  c c
 c c 
& c

c c c &c c  c c    c<c c c %c
cc c
c c  c c
  c c  c
 cc&  cc c
c
 c  c 
c c 
$c c
  c 
 c  c    c c c  
c c c 
 c c & #c
   c c  c
  c3c 
 c4c c   c  )%)c
c c    c
c cc
 ?  c
 c c c  c
 c 
c 
c c
  c
 c c c 
cccc*c0  c c

 c   c c 
 c c 
 c
c  c  c 
 c c 

c c  
c c  c +
c
   c "c
 c c c
 c c c& #c  cc 
 
cc
c cc&  cc   c c


c c 
c c c   c 0c c @=#c '
& c  c 
 c c  c 
 
c
 c c
   ccc 
cc #?&$c
c
6c ¶opposition entre ouvriers et bourgeoisie a pris une valeur culturelle. c'#c&
cc cc c
 c
c
ccc-c3c  c
c4c  c
cc c cc cc   c  c c  c
c

 c
 c c
 c#cc
 c c  c   c ccc   ccc
c   c -c 3c  c 
&
c4c  c c 
c   c "
#c c  c  c  c 
c  c %c

c c%c  c   cc c  c) cA$c-c
ccc&
c  cc

c  c c 1c  c 
  
c c 
 c c
& c  c c !BCc  c c  c
   c

cc") %c c  c  c &cc c
&
c
6c ¶opposition entre ouvriers et bourgeois a engendré une véritable ségrégation sociale. c; c  c c
c c   c c  c
9c c 3c c
c4c 2c &    c c  c
9c c  # c c  c 2c


 cc3cc c4c2c c  ) c+c
c c 
 cc%c 
cc c cc c

 c c cc   cc c1c c
c cc c c!DEc c c   
cc
&c
c
cc
c c
c c c1c
 c
 &
c
c
6c c
 c
 cc c
  c
 c   c 
  c%c  c c c%c
 c c
 c cc" cc

c  c c c 
 c   ? c c c &
c 
c c c &
c c   c  c   c c
 c c
cc cc
c c
cc c
 cc1c c
  c
 c  c   
c
c3c  cc c4c c ccc c&   c
c
c
ë 6es conflits menés par les syndicats de salariés

Rappel historique : -c



 
c 
 c
 c c c
c< cccD!c-c 1c  c c
c -c'# c  c

 c
 
cccc c c 1 c
c c 
 
cc  c c
  c
cc cc

 
 cc # c-c  c c  ccF c c c"c cc!c cc
-c
 cc&c c &  ccC@c; c c c c
c>=cc !E$c cc c
 c  cc
 c
cc
F ccc
c
Conséquences : -c  c c
 c 
 c  cc
 c%c c 
 
c  c c c c!=Cc

cc c'GHccc c 
cc c # c<c c
6c le syndicat est l¶outil des améliorations immédiatesc  # c c  
 c c c  c 
c c
&  
cc c"
 ccc#c $c
6c Le syndicat à néanmoins un objectif plus ambitieuxc c c  c #
  c c H
$c c c c 
 c
   c c
c
c  cccc c&c&   cc
6c Le capitalisme disparu , le syndicat sera le groupement de base de production et de répartitioncc
c
6éfinition du syndicat :c  c  c
  c c c   c c  c c c
    c c c  c c c c  c c c  c
c
Constat : ( 
c c  ccc  c%c  ccF cc c
. cc6&c
cc c
6c c&c&ccBCc
6c c cE=c c  c
c<cI)+cc c c  cc c cc
c0cc c
c c
c
c c F c %c 
 c %c  #
c
 c c cc
c c   
c c   c 
 c c   c
  cc cc
 
c c   
cJcc

Ce que représentent les syndicats en entreprise Centre d¶études de l¶emploi Septembre 2009 par Thomas
ëmossé et Loup Wolff Connaissance de l¶emploi n°69, septembre 2009

Sur le site de la 6ares :c cc c


 ccc c cc c   c

c Une remise en cause des conflits sociaux traditionnels c

ë Les mutations de la classes ouvrière ( p 148 à 150) : repris du manuel en ligne Brises
-c 
 
cc  c c c  
cc c c
c   ) cc c c
cc c
 c,cc
c
 c &
 c7c' c cc c  c


&c c
c
c  c c c& c
c
1 La diminution de la part des ouvriers dans la population active

-c  ccc!!!ccF c cc  c c


 cc
 c
 cc c cc c!D=cc c

c  c


c ccDc 
cc!>c c  cCEc 
c
cc!!=c cE!c 
c  cc!!!c
' c   c c  
c c  c c EKcc c  c
c  c !>c  c !!!c 
c c c c 1c c c

  
c c
 c&  c5   cc c cc c:'0c3c
c4cc c
  
c c
 cc
c c
  c ccc cc c c ccB>Kcc c
  
c c
 cc!>c%c>ECKcc!!!c c
  cc c
  
$c
 cc 
cc>>Kc
cc<"
#c c cc
cc c
  
c c
 c c%c  cc
 c
c
c
c
c
c
2 La transformation de la nature du travail des ouvriers

6c cc&c 
 
c cc c
c   cc cc c
 cc c c
c c
#c 
 c c  c <c en 2001, il y a plus d¶ouvriers travaillant dans le tertiaire que
d¶ouvriers travaillant dans le secondairecc
6c -cc 
 
c
 #c c   
cc
cc c   
c
 cc
c c  ? c
 c  c c c  &c c  ?c 

 $c c  c   c 
 c c 
c 
 c c    
c  c
 c %c  c  c 
 c BKc c   c  # c 
c c 
c c    c c
   c c
   
c
 c   cc'<:c
ccI;:$c-c
cc 
c
c
c  c c
c
 c c!>c c!!@cc cc & c c!!@c c>==c<c
 c c cc
c
c  c
c  cc
c
c
&c  c
c
6c aille des entreprises et du collectif de travail( 6 p 185) :c cc c cc  cc #& c c  cc
 cc  c   c c
cc
c c' c cc cc 
  
c
c 6 #cc
 
c
 c cc  cc
 c"
#cc3c  c4c c cc c c
c c
c   c c  c c  c 
 c c c  c c  c c 
 c  
  c c

c c  c  c %c  c c  c   c -c c c  c c
c c 
 c c

  cc c&c  c
c%c 
 cc& cc cc
 cc
 c c cc
  c  c c c
c +c c  c c c  c c  c c c &c c c c
c

 c c
#cc 
ccc& c&   c c  c c  c%cc&c&
c  c c
 c c c

c cc&   cc
cc cc
 
c
c
6c -c 
 
c   c c  c  c c 
c   
c c  c 
c c  c 
c 
c
  c c  c 
c   
c c c c c   c  A$c & c c c   c


 cc c
 cc 
c
 c c
c c cc 
 c c#
c
 c3 c%c c  c4c
c  c 
#c  c c
 c c  c   c 
c &
 c 
c
 & c 
c c
c c c 
c 
 c ¶identité professionnelle semble donc moins ³ imposée ´ à
l¶individucc
 cc &c 
ccc c
c c
 cc c
 
c
c
 ccc c

  
cccc
  ccc
 c c  c%c
  c
c

3 La transformation de la culture ouvrière


c
)c -c  
cc  c c   cc #?&c c
 #c

 
  c c c
cc c
 c :'0$c  
 c c  c
c c c c #& c c c  c c  c
c 
c
  cc
  c c c c c c
 
$c  c  cc   cc
)c c1c c
 
cccc
cc
 c 
 c  c"
c  cc c3c c

c4ccc c cc c
 c c

 
cc
 c  c c c c c!C=c
 c!D=c  cc
c cccc

 
c c
c c 
c c #c
%c c
c 

 cLc c c c
cccc &c
cc
 c &  c 
 cc
c  
 c c  c c c 
c 
& c c c  c c 
 
c c  c

c c c 
 cc  
c%c c
 c&6 cc   cc
)c <c  c c
 
c c c   c  & c  c  c  c &
c 
c  c c  c c

  c%c
&c c%c  c c  c
c  cc%cc.  c

Un dossier de libération traduit tres bien la crise de la classe ouvriere : ici

B Une crise du syndicalisme ( p 166-168)

- # c c &c &c c c c c  c @=c c   
c c c &c 
c c c c
#  c c  
c
  cc#  c c  
c c c c &
 
cc #c
 c .cc  cc cc
 c c
cc c c cE=c ccc  c"%c c c   c
c
1 Constat : une perte d¶audience ( 2 p 167)
c
6c Le taux de syndicalisation passe de 25 % en 65 à 7-9 % aujourd¶huiccc
Pour l¶évolution du taux de syndicalisation :cici
6c Une présence syndicale et un taux de syndicalisation très inégaux
Uc  c c  cc  cc c  c  cc c cc  cccK  cc
cc
E=c  $c%cK  cc ccE==c  $c
Uc  c c   cc ccc  cc' cc=c c cc  cc'cc>Ec c c
Uc  c c    cc c c c    
c c 
 
c  c Bc 
c  c  c c  c c   c c
 c

Le taux de syndicalisation varie énormément entre pays :


6c
Uc c c c%cD=Kcc cc cc
Uc :
c
c%c
cc>=cKcc ccc0cc ;
c ccF c
c
Pour des statistiques plus précises :cicic
c
6c Une érosion de la participation aux élections professionnellesc c c  c c c 
 c c   
c c c
 
 cc
  &cc
cccc
c cc
c
6c une hausse de la part des votes en faveur des non syndiqués lors des élection aux comités d¶entreprise qui passe de
12% en 1966 à 30% en 1993 avant de redescendre à 25% en 1999 c
c
6c Une diminution des conflits du travailc c%c@ccC@)CE$cc c
cccCccEc 
cc"
 cc
c
 c c c &c Lc
c
c c c  c D=c c c 
c 
c c BEc  
c c "
 c c c c  c =c c

c c %c Ec  
c c c c  c !=c  c c %c E==c ===c c c 
 c & c
c c c c


cc!!)>===c
c cc>===cc==c=== cc$c

Pour en voir l¶évolution :cici


c
Uc -c # c c
c c   cc 
cc  cc c  cc c
 
c  ccc
c
c
Uc c
  cc cc c cc
    ccc
 
cc
lc c c  cc  c cc
    c  c c cc c  cc  c
 c  ccBcC@$cc
lc c c  c c
    c c c
 cc  ccc c  ccBcC@$c
lc c c cc  cc  c c  c c  cc  c  c 
 c  c c   c
c
  c c cc@ccCE$c

6c c
  cc c  c
 cc  c"
 c%c
 cc c   c"
 cc? c , cc c
   
cc  c CBKc
cE@Kc $c+cc
  &c
 cc  c
 cc c
  c
 cc c 1 c c cc  c EEKcc& @cKcc
 )

Pour les statistiques :cici

Sur le site de la 6ares :cc


6c c
cc  c,c 
c c>==$c c)c>@CcM
$c
6c :  c   cc c    
c c 
 c c
 c c   c c c  
 #c c c c # 
c
c)cB@CEcM
$c
6c :  c c  cc
& 
c  c c)c!=@cM
$c
6c + #c c   cc c   
ccF c c)cE>DcM
$c

ccccccccccc
2 Les explications théoriques
c
a ) le paradoxe d¶Olson (1 p 379) c
c
J  
     
  
  
       
   

      

      
 
   
    

        
     
              
         
     

  
  
   
 
   
   
 
 
  
! 
 
  " #  
   
  
 
  
      #  " $       
  
6c J"   
    

   
!
 $  
6c 

!
  
 
 
   
 
 


   

    J        %   

  
             &
   
'   
    
#  !        ( 
 

  
        !  
J    )
                   
 ! 
 
    
  
6c  
 
  
 !    
 

 
  
*
    
!

6c  

   
  +
  
  
 c
c
Un diaporama de C Thuderoz : Sociologie du SYN6ICëLISMEc
c

cccccccccccccccccccccccccccc b ) le modèle d¶OBERSHëLL c


c


,      
     %      
" 
  
" 
     "
" !
            


     
        
)
       %
" 
       
 
  
   
     
    

6c )
#
    "
   
  !
          
 $!$
 "    
 %
" -
)c
     
      
   
)c 
         
  
    
             
 
  
)c  

 
#  . 
        

/ 
0 1

     
 
           

6c 0 #          
 
      
 
         
   


          

      
  
        
       
 
 

   
       1  
 
)c       . 
   
! .      

  
 

 $  

  

 

  2   
 
 !  
)c    .
  
  
   
  

  

  
    
 
   
6c %
"
 
        
      
 

Pour l¶exemple des Etats-Unis : ici
c
Pour les limites de des analyses : ici

Un article d¶Obershall : Melchior - Le site des sciences économiques et à à

c
c
c Ces conflits du travail restent présents mais sous une forme différentec

<c Le changement de rôle des syndicats : une institutionnalisation des syndicats (1 à 3 p 168-169)c
c
c c"
#c%cc  
c
 cc c c c   
ccF cc"c c c c:
  c c
  c
 c"c cc
c
c 
 c & cc 
 c cc ;  c
'
 c c c
c7c
6c jusqu¶aux années 30 , les syndicats n¶étaient pas reconnus comme interlocuteurs privilégiéscc:
cc c c

c c  c c
 cc
c
  cc  ccc   ccc  
cc-c c
 cc#  cc   c c   c%c ccc  cc-c  c 
 cc
 )  cc c
c

" cc c c
 c    cc
c
6c cau contraire , à partir des années 30 mais surtout après 45c c  c c   
c c c 0  c 0
 c c c
 c
 cc<00; 'ccc c c
c<
cc>cc
cc
cc 
 
ccc  cc
)c cc
 c   
 cc  cc
 c
  c%c c & c c%c c &c%c c
 c
 ccc
 c
 cc  cc c c &ccc
 c cc c  c 
  c%c

 c c   
cc c
 ccc
)c cNc c
  
cc  c c 
 ccc c  cc

c c&cLc c   c

cc
cc
cc c c c
cc ccc

conséquences : ' c  cc 


 
cc c  &c  cc

  c%c  cc0 cc
6c "c  c B=c c
  c 
c

 c  
 c  c   c c # c  
 c c  c  c   c
c
 cc
 cc

 ccc
6c <c cc
cc+ &
cc
 cc
ccc cc%c c ccc 
  cc
9c # cc>c
 c c   c 
 c 
c c   c  c 
# c
  c  c 
 c c c c 
c %c
c  cc
cc%cc
 c   c
9c c&c c cc
 cc c &
 
cc c
6c -c&c c c
cc& c cccc  
cc

c  cc
c
Conclusion : dès lors les syndicats recourent de moins en moins à la mobilisation sous forme de grève ou de manifestationsc
c c&c cc
c #

&cc
c  # cc &
 
c ccc c
 c cc   c$cc c
c
Conséquence : +c 
c c   c c c 
c c 
c 
c c  c c :5

c 
c 1c c  
c c
 ) cc c  c c c#  c7c
6c *cc-c &  c  c ) cc c c7c:c
  ccc c& c# 
c . cc c
   c   cc
 c%c c  
c  cc #  ccc c cc"
cc? c  cc c
# 
c  ccJcc
6c c c cc 
cc#  cc c
c  c  c%cc

c c c 
c 
 cc
 c c
c  
cc # c c c & ccc
6c -c &  c  c cc
c  cc c c c 
 c c c c
 ccc
 c
#  cc c
c#  c cc c  ccc    cc c
  c c   c 
c$c c
c
ëpparition d¶un nouveau modèle :On assiste d¶ailleurs selon P Rosanvallon à une nouvelle conception du syndiquéccc
6c  c c
  c
cc#  c & c c c ccc  cc cc  cc
6c cc cc  cc
c
conséquences : dans ce contexte , étudier la crise du syndicalisme par rapport à la chute du taux de syndicalisation n¶est
pas un bon choix , car l¶indicateur n¶est pas bon c:
c c c    c  cc c c c c   cc
  cc  c  
cc
c
mais cela entraîne une nouvelle conception du syndiquéc  c c   c ,c  c c 
c
   c
  ccc
6c c cc ? c c & c  cc & ccc  c

cc c  c cc c%c
c cLcc
6c  cc  c ? cc c ccc c cc  cc#c
c
 cc ccc
6c ' c ccc&c c c & cc& cc c  c

ccc
 c cc c c c c
  cc cc&cc
c c c c c c cc #  c$c c c c c c & $c c
cc
Conclusion :c c
c  c c c  
c c   c
c c c c   c c  c  c  c c 
 
c
   cc  cc c%cc
 c
cc
 c c
 c c  c  c  
cc c c  cc
c
Pour les dangers de la désyndicalisation :cici

Un article des Echos : Les  àcà 


prennent des formes de plus en plus
B 6e nouvelles formes d¶action : la coordination

Constat :cc c cc


c
cc 
 cc

 
cc  cc c c 


cc cc

 c c  c 
 c 
 c "
c c   c c -c

 
c c 
 c    c c c  c =c c
cc #
cc   cc
 ccc c
c
Comment expliquer ce phénomènec7ccCc
c  c  c
cF #cc
6c la probabilité de constitution d¶une coordination est d¶autant plus forte qu¶il n¶y a pas de tradition syndicalec c
$cc c cc
 ) c c #
c
 cc cc   
c  
  c  $c
6c la coordination est catégoriellecc c c c 1 cccc

cc # #c%c &c c
  c%c
c  
c c&
 c c  cc c  cc c$cc  c  c c
6c la coordination apparaît généralement dans des professions dans lesquelles les salariés sont isolésc 
cc #
c$cc
6c les coordinations s¶implantent le plus souvent dans des professions dont l¶image sociale , les traditions sont solidescc
+ccc1c cc c

 
c
 cc c cc

cc  ccc
 cc
c%c
c" c cc
6c la coordination , contrairement aux syndicats habitués aux arrangements , est jusqu¶au boutistec c ; c c c


cc ccc c
  c
&c ccc   c
 cc
 cc  c cc c c
 c
c cc  cc cc
6c les coordinations résultent de la désyndicalisationccc c )1c c ccc  c
& cc
)c 

 cc 
 c c c  cc
)c   
c 
 cc
cc  cc
c
Conséquences :c -c   c  c  c c   c
 c c c    c c
   c 
c c 
 c
 cc # cc
 c

  cc  )%)ccc cc c
 cc c  
cc

Un exemple : les infirmièrescc c


c
c
c
Partie 2_ Vers de nouveaux enjeux, de nouveaux mouvement sociaux ? ( 1 à 4 p 168-170)

Introduction : 6éfinition du mouvement social


ccccccccccccccccccc
u c   c c   c  c   c c  c c   c   c  c
 cc  c c  c  cc c c   c  c  c c cc
 c  c   c c  c
c c u c c  c  c c c c c
  ccc
6c c  c c  c c c  c c
c c  c
  c
6c c    c c  c c c  cc
c c  c
 c
6c c  cc
c c  c c  cc
c

I Les caractéristiques communes des nouveaux mouvements sociaux (NMS)


Constat : '
c cF cc*cc c #cc
c
 c
c &cc cc cC=cc
 c

9c c 
 c
c c  c   c c Oc c c 
 c   c c  c  c 
c c 


c c &c

  
cJcc'c
c
 c
c   c c   cc
c
6c ils désignent les objets les plus diversccc 
 c cc & cc c &c cc 
 c
cc

 c
cc  c  ccN0<cc c
 c
 c

& c  cc&
 c  c c
c
6c ils mettent en scène de nouveaux acteursc
c ccc c"cc c c
c c
c
6c cces mouvements ne concernent plus directement les problèmes de la production et de l¶économiecLc cc  cc
c #cc c  ccc c
  ccc c ccc c c c
  c c
c cc& 
cc

  c
 c cc c    c
 c-c(+0c  c   cc 

c c   cc
 ? c
 c
c
6c les NMS inventent de nouvelles formes d¶organisation et d¶actions c c 
 c c   %c 
 c c   c
 
 c  c c c c  c  &c 
 c %c c  c "
c
   c c  c c

& cc
 
cc c

6c Les NMS n¶ont pas pour objectif de prendre le pouvoirc c cc
 c%cc
&cc   cc ;  c c
c
 c &
  $c c%c
 cc c

c
& c c
Conclusion : c 


&c c 
c 
 c 
c  c 
 c %c c  c c &c "c %c 
 c
   c ccc
c
Pour l¶exemple du mouvement antinucléaire :cici

Pour l¶exemple du mouvement étudiant :cici

6es articles de Sciences humaines :


6c -c #
cc
 c
 c cc && ccc
6c :cc c 
cc
6c c   cc

II Les limites de l¶analyse des nouveaux mouvements sociaux

cF  ccc  c c


c  cc  
c
 c c cc
  cc  c   c
  c
c  c  c  1 cc cc cc
c
 c
cc cc  cccc
6c   c  ccc"
#c c & cc
 c c'0:c
6c cc c  c c
  c    c c   c c 
 c c  c c 
 c c    c c
   c' c cc cc cc c   
c c

 
$c
c
+c
  c%c cc  c c c
 c c 
c cc ccc #& cc cc c
   
c
 cc
c
6c l¶analyse des revendications portées par les manifestations actuelles ne vient pas corroborer l¶hypothèse
d¶une modification des valeurs défendues cc c c   c
 c c & c
 cc;
c
#cccc
c
Voir les valeurs développées aujourd¶hui par les français : ici
c
6c Les mobilisations porteuses de revendications post-matérialistes ( environnement, mœurs ) ne font pas
vraiment recette %c   
cc 
c  
 c cc   c
c
6c l¶hypothèse d¶une modification des modes d¶engagement politique n¶est pas confirméec 0
c  c c c
   
cc
 cc
  
c c ccc 1c  cc cc&& c
 c c  && c c 
 
c c
  c c c c    c c c  c c
& 
c c -c    c c
  
c,c cc c
  
cc ccc c c c c#
c:$c

 c
& c%c  cc   c
cc' c ccc
 cc c
 
cc c  &cc c
cc c  cc;c #cc c ccc c c
 c c
 c c cc
 c c c c

  c$c  c
 c c%c cc
c
c
Un diaporama de C Thuderoz : u   c àc àcà 

c
Un article de Sciences humaines : J à et changement à  aujourd'hui

c
c
c
c
c
c
c
c

Centres d'intérêt liés