couvertures

PLF 2017 –
Dispositions
intéressant les
collectivités
Club finances de La
Gazette des communes
Lyon - 14 décembre 2016
kpmg.fr

couvertures

Page
s

Som
maire

1 – L’essentiel de la loi de finances initiale
2017

3

2 – Dispositions du PLF pour le bloc
communal

7

3 – Dispositions du PLF pour les
départements

15

4 – Dispositions du PLF pour les régions

17

5 – Le projet de loi de finances
rectificative pour 2016

19

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du
réseau KPMG International constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits
réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

1 – L’essentiel
de la loi de
finances
initiale 2017

L’essentiel du PLF 2017
DGF

Dotation
Fonctionnement

Globale

de

 2017 sera la quatrième année de baisse des dotations de l’État au titre
de la Contribution au redressement des finances publiques (CRFP) :
moins 2,63 milliards d’€ pour l’ensemble des collectivités.
 Le montant de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) est fixé à
30,9 milliards d’€.
 Abandon de la réforme de la DGF du bloc communal.
 Gel de la montée en charge du FPIC pour 2017 : 1 milliard d’€.
 Poursuite de la montée en charge de la péréquation (DSU, DSR et
dotations de péréquation des départements).
 Augmentation des crédits de garantie (SDCI, communes nouvelles) et
complément pour les Communautés d’Agglomération.

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

4

Des dotations en baisse, un
geste en faveur du bloc
communal
Evolution de la DGF
2008-2017

60
50

- 11,5 milliards
d’€ sur quatre ans

40
30
20

CRF
P

10
0

2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Répartition de la contribution au
redressement des finances publiques en 2016
et 2017
En millions d’euros
Départements
Régions

2016
- 1 148
- 451

Bloc communal

2017
- 1 148
- 451

- 2071

- 1 035

dont communes (70%)

- 1450

- 725

dont groupements (30%)

- 621

- 310

- 3 670

- 2 634

Montant total de la CRFP

CRFP divisée par
deux pour le bloc
communal

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

5

L’essentiel du PLF 2017
Fiscalité
 Revalorisation forfaitaire des valeurs locatives : + 0,4 % en 2017, soit
l’inflation constatée sur les 12 derniers mois.
 Transfert aux régions d’une fraction de TVA en 2018.

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

6

L’essentiel du PLF 2017
Dotations

 Elargissement de l’assiette des variables d’ajustement :
 Aux dotations de compensation de la réforme de la taxe professionnelle des
régions et des départements ;
 Aux fonds départementaux de péréquation de la taxe professionnelle
(FDPTP) ;
 A la totalité de la dotation de compensation pour transferts des
compensations d’exonération de fiscalité directes locale.
 Une enveloppe de 600 M€ pour soutenir les
structurants des communes et intercommunalités ;

investissements

 Une enveloppe de 600 M€ dédiée aux territoires ruraux et aux
villes petites et moyennes soit :
 216 M€ destinés aux communes et intercommunalités de moins de 50 000
habitants pour financer les mesures prévues dans les contrats de ruralité;
 384 M€ abondant la DETR, portant ainsi cette dernière à 1 milliard d’euros.
Création de deux fonds de soutien exceptionnel pour les départements
pour un montant de 250 M€.
© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

7

2–
Dispositions
du PLF pour le
bloc communal

Les dotations
La DGF – Principes généraux
 Abandon du projet de réforme de la DGF du bloc communal
 Réduction de moitié de l’effort demandé au bloc communal par rapport
à sa contribution 2016 (moins 1,035 milliard d’€).
 Les modalités de répartition de la CRFP sont reconduites à une
exception près : les budgets annexes des services publics
administratifs seront désormais intégrés dans l’appréciation des
recettes réelles de fonctionnement.
 Précision du nombre de compétences à exercer pour être éligible à la
DGF bonifiée :
 Jusqu’au 31 décembre
compétences ;

2016

:

quatre

des

huit

groupes

de

 En 2017 : six des onze groupes de compétences ;
 En 2018 : neuf des douze groupes de compétences (dont la
compétence GEMAPI).
© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

9

Les dotations
DGF et impact sur les variables d’ajustement
La DGF est marquée :
 Par une augmentation DSU et DSR de
360 M€
 Par un impact SDCI et communes nouvelles estimé à 100 M€
 Par une revalorisation de l’enveloppe DGF des communautés
d’agglomération
70 M€
 Par une revalorisation liée à l’évolution de la population30 M€
________
560 M€
De ce fait, le projet de loi de finances prévoit :
 Un financement sur le budget de l’Etat des 70 M€ des CA.
 Un élargissement des variables d’ajustement.
 De nouveaux critères d’écrêtement

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

10

Les dotations
DGF des communes

 Prolongation des incitations financières en faveur des communes
nouvelles
 Le délai limite de création est porté au 1er janvier 2017 pour
bénéficier des incitations financières en matière de DGF sous
réserve d’une délibération avant le 30 octobre 2016.
 DGF négatives
 Lorsqu’une commune faisait déjà l’objet d’un prélèvement sur
fiscalité en 2016, le nouveau prélèvement s’ajoute.
 Ecrêtement de la dotation forfaitaire
 Réforme de l’assiette de plafonnement de cet écrêtement pour la
porter à 1% des recettes réelles de fonctionnement minorées des
atténuations de produits, des recettes exceptionnelles et du produit
des mises à disposition de personnel dans le cadre de mutualisation
de services (critère de potentiel fiscal).
© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

11

La péréquation verticale
Réforme de la dotation de solidarité
urbaine (DSU)
 Progression de la DSU de 180 M€.
 Les conditions d’éligibilité à compter du 1er janvier 2017 :
 2/3 des communes de 10 000 habitants et plus, au lieu des 3/4 comme
actuellement, classées selon un indice synthétique (l’indice synthétique
prend désormais en compte le revenu par habitant à 25% au lieu de 10%,
le potentiel financier à 30% au lieu de 45%) – 670 communes;
 1/10 des communes dont la population est comprise entre 5 000 et 9 999
habitants, classées en fonction d’un indice synthétique.
 Les communes dont le potentiel financier par habitant est supérieur à
2,5 fois le potentiel financier moyen par habitant de la strate ne
peuvent plus être éligibles à la DSU.
 Un mécanisme de garantie est prévu pour les communes qui
deviendraient inéligibles en 2017. Ces dernières percevront une
dotation égale à 90% en 2017, 75% en 2018 et 50% en 2019 du
montant perçu en 2016.
© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

12

La péréquation verticale
 Mensualisation du versement de la DSU. Ainsi, comme pour la
dotation forfaitaire, la DSU serait d’abord versée par acomptes, sur la
base de la dotation perçue l’année précédente, entre janvier et avril.
Ces acomptes seront déduits du montant définitif disponible au
31 mars et le reliquat versé chaque mois entre mai et décembre.
 Maintien de l’aide particulière pour la réforme des rythmes scolaires
pour les anciennes DSU cibles malgré la suppression des groupes au
sein de la DSU et donc DSU cible.

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

13

La péréquation verticale
Réforme de la dotation de solidarité
rurale (DSR)
 Alignement de la progression de la DSR sur celle de la DSU ( + 180 M€
).
 Rétablissement de l’éligibilité des communes ayant perdu leur qualité
de chef-lieu d’arrondissement à la DSR bourg-centre.

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

14

Les dotations
La DGF intercommunale
Le nombre d’intercommunalités devrait passer de 2 040 à environ 1
200 EPCI.
Revalorisation
et
hausse
du
plafonnement
de
la
dotation
d’intercommunalité des communautés d’agglomération pour prendre
en compte la baisse de plus de la moitié des valeurs de points en 2016.
 Abondement de 70 M€ pour financer la revalorisation du montant
unitaire de la dotation d’intercommunalité de la catégorie des
communautés d’agglomération (48,08 € contre 45,40 €).
 L’abondement de la dotation d’intercommunalité des communautés
d’agglomération sera pris en charge par le budget de l’Etat.
Ecrêtement de la
d’agglomération

dotation

d’intercommunalité

des

communautés

 L’écrêtement est porté à 130% de la dotation par habitant perçue
l’année précédente par les communautés d’agglomération qui ne
changent pas de catégorie et à 150% pour celles ayant perçu pour la
première
fois
une
attribution
au
titre
de
la
dotation
d’intercommunalité en tant que communauté d’agglomération en
© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

15

Les variables
d’ajustement

Les variables d’ajustement pourraient être réduites de 40% en
2017 :
 Compensations exonérations fiscales.
 Dotation unique compensation TP.
 FDTP des communes défavorisées par effet induit de la baisse
auprès des départements.
En revanche, la compensation de TH pour personnes défavorisées
reste en dehors de l’enveloppe et devrait progresser très
significativement en 2017 suite à la réduction des bases en 2016.

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

16

Les dotations
Dotation d’équipement
ruraux (DETR)

des

territoires

 Relèvement des seuils démographiques pour tenir compte de la
refonte de la carte intercommunale. Seront éligibles :
 les EPCI de 75 000 habitants au plus (50 000 actuellement) autour d’une ou
de plusieurs communes de 20 000 habitants au plus (au lieu de 15 000
habitants) ;
 les EPCI qui forment un ensemble de plus de 75 000 habitants mais dont
aucune commune membre ne comprend plus de 20 000 habitants.
 Modification des modalités de calcul des enveloppes de DETR :
 50% du montant : critères = 50% pop / 50% écart potentiel fiscal.
 50 % du montant : critères = 50 % écart de densité de population du
département / 50% écart potentiel financier.
 Hausse de la dotation politique de la ville (DPV)
 Son montant passe de 100 M€ à 150 M€.
© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

17

Le fonds de péréquation des
ressources intercommunales et
communales
En 2017, les ressources du FPIC restent inchangées à
1 milliard d’€
En 2018, elles seront fixées à 2% des recettes fiscales des communes et de leur
groupement (env. 1,2 milliard d’€).
 Pour tenir compte des fusions intercommunales de 2017, le texte prévoit un
nouveau mécanisme de sortie du reversement du FPIC, étendant à
l’année 2019 la sortie progressive introduite par la LFI 2016 :
 En 2017, les ensembles intercommunaux qui cessent d’être éligibles au
reversement du FPIC ou qui ont cessé de l’être en 2016 et qui restent
inéligibles en 2017 perçoivent, à titre de garantie, une attribution égale à
90 % du reversement perçu par l’ensemble intercommunal en 2016, à 75 %
en 2018 puis à 50 % en 2019.
 Une quote-part communale de l’attribution perçue par l’ensemble
intercommunal au périmètre 2016 est calculée en fonction de l’insuffisance
du potentiel financier par habitant des communes et de leur population
(critères de répartition de droit commun). Ces quotes-parts communales
sont agrégées au niveau de l’ensemble intercommunal selon le périmètre
de l’année de répartition. Pour calculer la garantie, le taux correspondant à
l’année de répartition est appliqué à ce montant agrégé.
© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

18

Le fonds de péréquation des
ressources intercommunales et
communales

Règle de limite d’éligibilité
du FPIC
 Les communes qui ont un potentiel financier par habitant (PFI)
deux fois supérieur au PFI par habitant moyen des communes de
leur territoire sont exclues du reversement FPIC (même dans le
cadre de la garantie).
 Le montant non attribué est réparti au bénéfice des autres
communes de l’ensemble intercommunal.
Limite du prélèvement
collectivité

par

 La
somme
des
prélèvements
subis
par
un
ensemble
intercommunal ou une commune isolée au titre du FPIC de
l’année
N
et
de
l’année
N-1
ne
pourra
excéder
14 % des ressources prises en compte pour le calcul du potentiel
financier agrégé (PFIA) (contre 13 % en 2016).

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

19

La CLECT et les
attributions de
compensation

Instauration d’un délai d’approbation de 3 mois du
rapport de la CLECT
 La CLECT a désormais 9 mois pour se prononcer sur l’évaluation
des charges transférées.
 Les conseil municipaux ont 3 mois pour se prononcer sur le
rapport de la CLECT à compter de sa transmission.

Définition
d’une méthode d’évaluation
 En cas de
non transmission du rapport de la CLECT aux
des charges
communes, ou en l’absence d’approbation de celui-ci, la loi définit
une méthode appliquée par le préfet.
 Le coût net retenu sera égal à la moyenne des dépenses figurant
sur les comptes administratifs de la commune, actualisée en
fonction de l’indice des prix hors tabac et de l’indice des prix de
la formation brute de capital fixe des administrations publiques.
© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

20

La CLECT et les
attributions de
compensation

Assouplissement du régime des attributions de compensation
en cas de fusion
 La première année, le montant des attributions de compensation de
la commune fusionnée est égal au montant des attributions de
compensation perçues par ou versés à son ancien EPCI avant la
fusion.
 La possibilité de dérogation est portée à 2 ans (contre 1 aujourd’hui)
: le montant des attributions de compensation peut être augmenté
ou diminué de 30 % maximum (contre 15% aujourd’hui), par un
accord fixé par délibération du conseil communautaire statuant à la
majorité des deux-tiers ou par délibérations concordantes du conseil
Instauration
d’unet
rapport
quinquennal
sur les attributions de
communautaire
des communes
intéressées.
compensation
 Rapport élaboré par le président de l’EPCI à partir de 2016 sur
l’évolution du montant des attributions de compensation au regard
des dépenses liées à l’exercice des compétences par l’EPCI.
 Ce rapport donne lieu à un débat au sein de l’organe délibérant de
l’EPCI. Il fait l’objet d’une délibération spécifique et il est
obligatoirement transmis aux communes membres de l’EPCI.
© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

21

Autres dispositions
concernant le bloc
communal

Dispositions
fiscales
 Revalorisation forfaitaire des valeurs locatives : + 0,4 % en 2017.
 Versement en 2017 d’un acompte (50 %) de la TASCOM due au
titre de 2018 pour les établissements redevables de la TASCOM
majorée (> 2 500 m²).
 Assouplissement des modalités de détermination et de révision
des attributions de compensation.
 Les collectivités comptant au moins 25 % de logements sociaux
ont la faculté de délibérer contre l’instauration d’exonérations et
d’abattements de taxe foncière en faveur des bailleurs sociaux.

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

22

3–
Dispositions
du PLF pour
les
département

Dispositions du PLF pour
les départements

Dotatio
ns
 Quatrième année de baisse des dotations de l’État en 2017 au
titre de la CRFP : moins 1,148 milliard d’€ en 2017 pour les
départements.
 Intégration de la DCRTP des départements dans les variables
d’ajustement.
 Hausse de la péréquation verticale (dotation de péréquation
urbaine et dotation de fonctionnement minimale) de 20 M€.
 Soutien aux actions renforcées d'insertion des départements à
travers deux mesures :
 modification de la troisième
départementale pour l’insertion;

part

du

fonds

de

mobilisation

 création d’un fonds d’appui aux politiques d’insertion pour 50 M€.

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

24

Dispositions du PLF pour
les départements
Fonds
exceptionnels
 Mise en place d’un fonds exceptionnel de soutien de 200 M€ (LFR
2016).

Fiscalit
éRevalorisation forfaitaire des valeurs locatives : + 0,4 % en 2017.
 Adaptation du mécanisme de garantie exceptionnelle pour perte
de CVAE à la nouvelle part de CVAE attribuée aux départements.
 Correction du mode de calcul des attributions de compensation
des régions vers les départements (généralisation du champ
d’application de l’attribution de compensation).

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

25

4–
Dispositions
du PLF pour
les régions

Dispositions du PLF pour
les régions
Dotatio
ns
 Quatrième année de baisse des dotations de l’État en 2017 au
titre de la CRFP : moins 451 M€ en 2017 pour les régions.
 Création d’un fonds de soutien exceptionnel de 450 M€ pour aider
les régions à faire face à leur nouvelle responsabilité en matière
de
développement
économique
(200 M€ seront versés dès 2017).
 Suppression de la DGF en 2018, qui serait remplacée par une part
de la TVA.
 Intégration de
d’ajustement
150 M€).

la

DCRTP

des
(coût

régions

dans les
:

variables

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

27

Dispositions du PLF pour
les régions
Fiscalit
é
 Transfert d’une fraction de TVA en 2018 aux régions pour
compenser la suppression de leur DGF et le transfert de la
compétence développement économique. Cette fraction évoluera
comme le produit de la TVA.
 Correction du mode de calcul des attributions de compensation
des régions vers les départements.
 Ajustements des fractions de TICPE pour le financement de
l’apprentissage et pour la compensation du transfert du dispositif
NACRE (nouvel accompagnement à la création ou à la reprise
d’entreprise) aux régions dans le cadre de la loi NOTRe.

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

28

5 – Loi de
finances
rectificative
pour 2016

Le PLFR 2016
(amendements votés au 8
décembre)
Répartition de la
CVAE
 Modification de la répartition territoriale de la CVAE entre
activités de siège et unités de production dans le but de favoriser
les territoires industriels au détriment des grandes villes où sont
implantés les sièges sociaux.

 L’amendement impose une consolidation des cotisations des
entités du groupe puis une répartition du produit global entre
l’ensemble des établissements des entités du groupe.
Harmonisation fiscale en cas de
fusion d’EPCI
 Assouplissement de l’harmonisation de la fiscalité lors d’une
fusion d’EPCI :
 L’écart de taux minimum de 10% pour procéder au lissage est
supprimé.
 Les communes peuvent transférer à l’EPCI la DCRTP ou le reversement
ou prélèvement du FNGIR.
© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

30

Le PLFR 2016
(amendements votés au 8
décembre)
Attribution de compensation en section
d’investissement
 Les communes et les intercommunalités à fiscalité professionnelle
unique pourront désormais affecter en section d’investissement
une partie du montant de l’attribution de compensation (AC) par
délibération concordante du conseil communautaire et des
conseils municipaux des communes intéressés.

Ajustement du calendrier de délibération de la
taxe de séjour
 Pour l’année 2017, un délai supplémentaire
permettant de délibérer jusqu’au 15 février.

est

octroyé,

Confirmation du fonds de soutien aux
départements
 Maintien d’un fonds de soutien de 200 millions d’euros destiné à
une quarantaine de départements en difficulté financière.

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

31

Le PLFR 2016
(amendements votés au 8
décembre)
Exonérations fiscales et politique
de la Ville

 L’abattement de 30% sur la taxe foncière pour les bailleurs
sociaux en quartier politique de la ville est conditionnée à la
signature d’une convention relative à l’entretien et à la gestion
du parc.
 L’exonération des plus-values réalisées en cas de vente
immobilière à des organismes HLM est prolongée jusqu’au
31/12/2018.

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

32

Le PLFR 2016
(amendements votés au 8
décembre)
Autres
mesures
 Suppression de la possibilité pour les régions de moduler les
tarifs de la taxe intérieure de consommation sur les
supercarburants et le gazole, remplacée par l’octroi forfaitaire
d’un prélèvement par hectolitre de carburant vendu.
 Précision des modalités de compensation financière de la
décentralisation de la gestion des infractions au stationnement
payant effectif au 1er janvier 2018.

© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

33

Christian GATTEGNO
Associé, directeur adjoint Secteur public
06 22 60 66 13
04 37 64 75 80
cgattegno@kpmg.fr
kpmg.fr
kpmg.fr

Les informations contenues dans ce document sont d’ordre général et ne sont pas destinées à traiter les particularités d’une personne ou d’une entité.
Bien que nous fassions tout notre possible pour fournir des informations exactes et appropriées, nous ne pouvons garantir que ces informations seront
toujours exactes à une date ultérieure. Elles ne peuvent ni ne doivent servir de support à des décisions sans validation par les professionnels ad hoc.
KPMG France est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une
entité de droit suisse (« KPMG International »). KPMG International ne propose pas de services aux clients. Aucun cabinet membre n’a le droit d’engager
KPMG International ou les autres cabinets membres vis-à-vis des tiers. KPMG International n'a le droit d'engager aucun cabinet membre.
© 2016 KPMG France. KPMG France désigne un ensemble de sociétés opérationnelles juridiquement distinctes. KPMG France est le membre français du réseau KPMG
International constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont
des marques déposées ou des marques de KPMG International.