Vous êtes sur la page 1sur 19

Simplifier ISO 9001 version 2015

en 8 étapes

Pour réussir, sans crainte, le passage


de votre système de management vers
la version 2015!
SOM M A IRE
1. Articuler le système de management de la qualité à la stratégie
de l’entreprise
2. Définir la Politique qualité en cohérence avec les risques et
opportunités stratégiques
3. Définir et déployer les objectifs deperformance
4. Définir et maîtriser les risques et opportunités dans les
processus
5. Choisir la répartition des responsabilités au sein du système
de Management
6 . M aîtriser le Facteur H umain : connaissance, reconnaissance,
compétences,…
7. Maîtriser la chaîne de Valeur
8. Un système documentaire 3U : utile, utilisé et utilisable

2
1- Articuler le système de management dela
qualité à la stratégie de l’entreprise
 Consolider la cible clients et identifier les parties intéressées
significatives et identifier lesattentes.
 Connaître le contexte pour pouvoir mieux anticiper
 Déterminer les enjeux externes et internes par rapport aux
orientations stratégiques.
 A partir des résultats de cette réflexion, formaliser le domaine
d’application, c’est-à-dire définir les activités qui sont couvertes
par les dispositions du système de management de la qualité.
 Il faut délimiter le périmètre du système de management de la qualité
(secteur géographique, typologie declients, activités,...).

 Critères de succès :

 Intégrer la dimension « qualité » dans l’analyse de « l’éco-système » par


les dirigeants de l’organisme.
 Prendre en compte les parties intéressées significatives.
3
1- Articuler le système de management dela
qualité à la stratégie de l’entreprise
Outil de synthèse : contexte, finalité, parties intéressées
(exemples non exhaustifs)
Finalité de l’entreprise Contexte externe
Sa Raison sociale,mission Réglementation
Produits, services, métiers Ressources
Objectifs du conseil Technologies
d’administration Marché
Stratégie Concurrence
Prix
Change Euro / Dollar
Parties intéressées Contexte interne
Clients Valeurs partagées
Culture
Fournisseurs, prestataires Moyens disponibles
Partenaires, consommateurs Situation financière
Actionnaires Savoir Faire
Direction, encadrement Climat social
Employés
Syndicats
Distributeurs
Banque
Assurances
4
• Les exclusions seront-elles possibles dans le domaine
d’application ?

– En 2008 : seules exclusions possibles dans chapitre 7


– En 2015, exclusions possibles dans tous les chapitres
• L’organisme peut exclure une exigence si il n’y a pas d’incidence
sur l’aptitude d’assurer la conformité des produits et services
• Argumenter (justifier) => analyse de risques

5
2- Définir la Politique qualité en cohérence avec
les risques et opportunités stratégiques

 A partir des résultats de l’analyse du contexte et des enjeux internes et


externes, identifier les risques et opportunités qui pourraient impacter
stratégiquement l’organisme.
 Identifier les risques et opportunités significatifs qui seront les
données d’entrée pour les orientations stratégiques del’organisme.
 Astuce : L’outil SWOT ( vu précédemment ) peut être utilisé et permet trait de coter les
risques et opportunités.
 Cette analyse donnera un cadre à l’établissement de la Politique
qualité et en améliorera sa cohérence.

Critères de succès :

 Participation active de l’équipe de Direction.


 Connaître « l’éco-système » de l’organisme

6
• Prendre en compte le contexte variable de l’entreprise.
• La Politique Qualité doit être dynamique et apporter une
impulsion et un cadre afin de définir le cap, au sein des
processus, en fonction du contexte de l’organisme.
• La politique qualité doit être cohérente par rapport à la
finalité de l’organisme.
• Il est important que les orientations du Système de
Management de la Qualité soient clairement définies dans
la Politique Qualité qui sera revue à chaquecycle.

8
3- Définir et déployer les objectifsde
performance
 Les objectifs de performance découlent des orientations de la Politique
et sont en lien avec les contextes internes et externes del’organisme.
 Il est indispensable de s’assurer que les moyens (*5M) nécessaires à
l’atteinte de ces objectifs soient suffisants et disponibles.
 Définir les plans d’actions dans chaque processus.
 Procéder à des revues, selon un cycle pertinent et suivre l’efficacité des
actions entreprises.

Critères de succès :

 Des Objectifs SMART : Spécifique, Mesurable, Ambitieux, Réaliste,Temporel


(situé dans le temps).
 S’assurer que les *5M : Méthodes, Matériels, Matières premières, Milieu et
Main d’œuvre soient suffisants etdisponibles.
9
La pyramide de déploiement desperformances
Relier les indicateurs de performance

Contexte

Mission
Indicateurs clés Stratégie et politique

- Axe 1
- Axe 2
-
-
Objectifs stratégiques

Processus et objectifs opérationnels


Ventes Réalisation RH Finances Marketing
- - - - -
- - - - -
- - - - -
Ressources et actions pour atteindre lesobjectifs

Etat et revues de déploiement (plan d’actions)


10
• M ettre en place un alignement entre la stratégie, la
politique, les objectifs, les moyens/ressources (*5M ) et le
système de management (les processus) de l’organisme.
• Cela permet de renforcer le Leadership.

11
4- Définir et maîtriser les risques et
opportunités dans les processus
•Dans chaque processus, planifier les actions à mettre en œuvre face aux
risques et opportunités et mettre en œuvre ces actions et évaluer leur
efficacité.
• Au niveau opérationnel :
 Prendre en compte les conséquences éventuelles d’une défaillance ou
d’une opportunité liée au produit et/ou au service sur la satisfaction
client.
 Mettre en œuvre la production et/ou la prestation de service dans des
conditions maîtrisées permettant de prévenir l’erreur humaine.
 Prendre en compte l’impact des produits et/ou des services réalisés et/ou
fournis par des prestataires/fournisseurs externes sur la satisfactionclients.

Critères de succès :

• Avoir une vision globale, puis système (processus) puis opérationnel.


12
• Réajuster la cartograhie des processus en fonction des
alignements stratégique et ne fonction des P/S spécifiques et
standarts
• S’assurer que la cartographie des processus est un point
d’appui du déploiement de la stratégie de l’organisme et a
un sens pour le personnel.
• Faire la revue des actions mises en œuvre face aux risques et
opportunités.

13
5- Choisir la répartition desresponsabilités au
sein du système deManagement

 Un Leadership accru pour la Direction avec la responsabilité de


l’efficacité globale du système demanagement.
 Encourager et soutenir les responsables dans la mise en œuvre du
système de management.
 Une clarification des responsabilités et autorités de chacun dans les
processus, notamment pour le pilotage.

Critères de succès :

• Une Direction et une équipe de Management compétente et impliquée.


• Une Direction qui encourage et soutient les équipes.

14
• S’assurer de la bonne circulation des informations :
ascendante et descendante
• Favoriser le management transversal et décloisonner.

15
6- Maîtriser le Facteur Humain : connaissance,
reconnaissance, compétences…
• Déterminerles •Suivre la réalisation et
métiers de son efficacité
l’organisme •Prendre encompte
• Etablir les critères de les risques
compétences et de
connaissances

Plan Do

Act Check
• Développer lescompétences • Evaluer l’efficacité des
• et les connaissances résultats

Critères de succès :
• Intégrer le fait que le personnel est une ressource essentielle del’organisme.
• Analyser et partager les résultats. Mettre en place un Retour d’Expériences. 16

• Avoir une vision cohérente de la maille « Métier ».


• Identifier l’impact du facteur humain dans la performance
de l’organisme.
• S’assurer que les enjeux (orientations de la politique et les
objectifs de performance) ont été compris par chaque
collaborateur afin d’améliorer leur implication et leur
adhésion.
• S’assurer que chaque personnel a compris (formations,
sensibilisation) et assume les responsabilités qui sont les
siennes dans sa contribution aux atteintes des objectifs.

17
7- Maîtriser la chaîne de valeur processus)

•Maîtriser l’approvisionnement et les servicesexternalisés


•Étendre le terme « produits » aux « produits & services »
•Maîtriser la chaîne de réalisation interne, de la conception à la
libération du produit
•Vérifier la conformité et prévenirles non-conformités
•Maîtriser les activités post livraison

Critères de succès :

• Pas de maillon faible dans la « logistique ».

18
8- Disposer d’un système documentaire 3U :
utile, utilisé et utilisable
•S’inscrire dans le cadre de référence de la Direction ;
• S’ouvrir aux besoins des utilisateurs ;
•S’appuyer sur les évolutions 2015 pour rendre pragmatique les
documents du système :
– Sont-ils connus?
– Sont-ils accessibles?
– Le support est-il adapté à chaque catégorie d’utilisateur?
– Les documents externes sont-ils pris en compte?
.

Critères de succès :

• Des documents connus et utilisés et à jour.


20
EV I TER PREFERER

• Documentation lourde, trop • Faire simple


de pages, trop d’information • Faire participer les acteurs
• Documentation inconnue des concernés pour réaliser les
acteurs concernés documents
• Documentation inaccessible : • Assurer le partage de
dans le bureau du chef, ou sur l’information par une
réseau avec un chemin documentation adaptée
introuvable
• Pas de classement : tout est en
vrac

21