Vous êtes sur la page 1sur 20

AUTO-EVALUATION

Performance logistique PME

Décembre 2014

Management de la supply chain
Auto-évaluation de la performance logistique.
« Ce ne sont pas les plus gros qui mangent les plus petits, mais les plus rapides qui mangent les plus lents »

Contexte de l’étude
3 années d’observation – Filière industrielle émergente en FR, en devenir en GB
Un consensus partagé par tous les acteurs.
« Il faut réduire les coûts de production, d’installation, d’exploitation »
Objectif : rendre très rapidement l’électricité éolienne offshore plus compétitive
Des solutions :
• Optimisation des développements, Fiabilisation des machines,
• Amélioration du facteur de charge,
• Diminution des tensions sur la disponibilité des moyens à la mer,
• Simplifications administratives & réductions des délais,
• Regroupement de constructeurs,
• ... .
« Trouver le meilleur compromis entre les
objectifs de niveau de stock, de service au
client et de coûts d'exploitation »
https://www.youtube.com/watch?v=YOnU9CyiGzU

stocks de produits finis. maintenance. • Révision des process internes de production – unitaire > série (grands ensembles) • Environnement fortement contraint – planifications très instables (climat. gestion de la main d’œuvre. c’est se positionner : • Besoins d’investissements parfois lourds. Accéder aux marchés de l’éolien offshore. mais les plus rapides qui mangent les plus lents » Contexte de l’étude PME : les challenges à relever. exploitation. montage. « Se préparer sur le plan logistique : c’est être capable de s’insérer dans la planification des différentes phases (construction. Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. … . « Ce ne sont pas les plus gros qui mangent les plus petits. incident majeur. démantèlement) sans générer de risque supplémentaire » . relations avec les fournisseurs. …) et des impacts à gérer – encours de production.

les aléas climatiques. « Donner confiance et fiabiliser la supply chain Contribuer au maintien d’un équilibre précaire » . « Ce ne sont pas les plus gros qui mangent les plus petits. non seulement un atout majeur et différenciant de compétitivité mais également et avant tout un élément de l'organisation au service des performances globales de l'entreprise » Les entreprises les plus performantes seront capables : • d’intégrer dans leurs planifications. mais les plus rapides qui mangent les plus lents » Contexte de l’étude « Le management de la chaine logistique (supply chain management) est devenu aujourd’hui. La confiance : un élément majeur de la sélection des fournisseurs du secteur des EMR. Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. les ruptures de chaîne et de charge. • de s’insérer dans la chaîne sans générer de risque supplémentaire pour donner confiance au client.

• utiliser de façon optimale les moyens de production et de la logistique. des objectifs clairs : • réduire des stocks à tous les niveaux. les quelques pourcents gagnés sur les masses financières injectées pour l’éolien offshore induiront des gains financiers très significatifs » http://www. « Ce ne sont pas les plus gros qui mangent les plus petits. • améliorer la flexibilité.com . mais les plus rapides qui mangent les plus lents » Contexte de l’étude Le management de la supply chain. Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique.cat-logistique. « L'optimisation doit être globale. la réactivité.

ou encore SCM » . Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. • Dresser un premier bilan des pratiques logistiques de l’entreprise • Mesurer globalement les forces et faiblesses du dispositif logistique • Établir un plan de progrès en fonction du niveau de maturité atteint « Ce guide intègre les standards. Scor. concepts et bonnes pratiques logistiques promus par les organismes nationaux et internationaux comme Aslog. Global Evalog. un outil d'autoévaluation. normes. L’outil d’auto-évaluation Objectif de Channel Mor : mettre à disposition des PME.

• Négociation de contrats et partenariat avec les fournisseurs et les clients. Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. La supply chain Le niveau Stratégique : • Définition de l’offre de produits et services. Le niveau Opérationnel : • Gestion des commandes clients. Le niveau Tactique : • Prévisions de vente. • Dimensionnement de l’outil industriel et logistique. • Ordonnancement des opérations et gestion des aléas. programmation et calcul des besoins. . • Exécution des commandes : production. • Planification. • Règles d’approvisionnement et règles de gestion des stocks. distribution et facturation.

cartographie des flux internes et externes Un guide pour traiter : • Les flux physiques • du fournisseur au client du client • Les flux d’informations • de l'approvisionnement en matières • Les échanges de données premières au consommateur final • Les outils du SI. La supply chain . http://www.com . voire le SAV et la gestion des retours et des produits hors service. jusqu'à la livraison.cat-logistique. Flux depuis la prise de commande. Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. en passant par la gestion des stocks amonts et avals.

la méthodologie Finalité.ceux qui ont un impact sur les flux logistiques • 2 types de réponse Oui/Non Jamais . L’outil. la mesure de la performance de l’entreprise. • 15 thèmes. 123 questions qui permettent de balayer tous les secteurs et les processus internes et externes . Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. sur un graphique de type radar par rapport à un seuil de "maturité" que l'entreprise fixe « Réalisé en 2h30 » . Toujours • Une cotation immédiate de la performance. Parfois . Fréquent .

L’outil. la méthodologie . Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique.

Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. . • Vérifier que les processus sont en place. ressources. L’outil. Une note attribuée pour chaque réponse. la méthodologie Finalité. mis en œuvre. • Vérifier la pertinence des moyens. la mesure de la performance de l’entreprise. Chaque question possède son propre coefficient en fonction de la criticité du sujet traité. méthodes et outils de pilotage.

L’outil. 2 Organisation et processus logistique Vision de l’entreprise. Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. Processus Logistique. . Valeurs et objectifs. Chap. 1 Stratégie d’entreprise et stratégie logistique Chap. Indicateurs de performance. Relations avec les partenaires. thèmes et objets. Illustrations. Amélioration continue.

4 Standards de communication Système de gestion comptable et financière. Échanges de données. Chap. Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. 3 Système d’Information Chap. L’outil. Interopérabilité et interfaçage du SI. Traçabilité. thèmes et objets. Flux des données d’échanges. . Dématérialisation. Illustrations.

Taux de service. Illustrations. Gestion de la relation clients. Anticipation. Pré-sélection et sources d’approvisionnements. 6 Gestion des Approvisionnements Prévision des ventes. Solutions Flux tirés/tendus/JAT. L’outil. Chap. Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. évaluation des risques de rupture. Évolution de la demande. stocks et productions. . 5 Gestion de la demande Chap. thèmes et objets. production et approvisionnements.

Illustrations. respect des engagements. lean-supply chain Planification des travaux. des ressources. Mesure de performance. L’outil. thèmes et objets. Éléments de pilotage. 8 Gestion des stocks Chap. . Chap. fluctuation de la demande. lissage des charges. Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. 7 Gestion de Production Chap. 9 Préparation & distribution Implantations – lean-manufacturing. Planification des livraisons. SI.

Participation des fonctions amont. Taux de Sce. Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. obsolescence et coûts. Traitement des réclamations. Chap. Coûts des fonctions. Gestion et exploitation des produits retournés. Disponibilités des rechanges. thèmes et objets. Illustrations. reverse logistics. . 11 Gestion des retours Exploitation du Rex. L’outil. 10 Gestion du soutien après la vente Chap.

thèmes et objets. Illustrations. 13 Gestion du service client Formation des opérateurs. Flux entrants et sortants. 12 Gestion de la traçabilité Chap. Chap. Outils d’analyse. L’outil. Mesure. . Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique.

15 Logistique & Environnement Outils du lean-manufacturing. L’outil. . Mise en ligne des process. Préservation de l’environnement. Chap. Démarches d’optimisation. Impacts environnementaux. Écobilans. 14 Efficience et réactivité logistique Chap. Illustrations. Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. thèmes et objets.

pas de mesure. ****** Pas de stratégie logistique issue de la stratégie de l’entreprise Organisation logistique fragmentée Faible vision globale sur les flux Processus logistique partiellement formalisé. Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. Retour d’expérience Dernière phase : validation de l’outil. pas d'amélioration possible . basé sur l’exécution des commandes Peu d'indicateur logistique .

Ambition. « Outil de benchmarking au service de tous » . Création d’une communauté d’utilisateurs. Développement informatique. Reprise de l’outil dans le cadre d’un nouveau projet. Mise en œuvre sur une plateforme. Management de la supply chain Auto-évaluation de la performance logistique. La suite.