Vous êtes sur la page 1sur 7

ETUDE COMPARATIVE ENTRE

LE SYSTÈME COMPTABLE
OHADA ET LES NORMES
IAS/IFRS
PRÉSENTÉ PAR :
CHARGÉ DU COURS :
KOUAME AGOH PRINCESSE XÉNA
WABULASA FAUSTIN M.KEBE
DOUO LINDA
AKA YAH AUDE
ADANLETE THÉOPHILUS
FOTO GRÂCE
AKOTIA LAURAINE
MENSAH EDOÉ LIONEL
SOMMAIRE

INTRODUCTION
I. ETUDES AU NIVEAU DES OBJECTIFS ET DES
UTILISATEURS
II. ETUDES AU NIVEAU DES ÉTATS FINANCIERS 
III. ETUDES AU NIVEAU DES IMMOBILISATIONS
CONCLUSION
INTRODUCTION
• DANS UN SOUCI DE COMPARABILITÉ ENTRE LES ÉTATS FINANCIERS D'ENTREPRISES DE DIVERS HORIZONS,
DE BONNE CIRCULATION DE L'INFORMATION FINANCIÈRE, A ÉTÉ ÉLABORÉE DES NORMES AU NIVEAU
INTERNATIONAL AUXQUELLES TOUTES LES ENTREPRISES, DU MOINS CELLES FONT DES APPELS PUBLICS À
L’ÉPARGNE, SONT SOUMISES. CES NORMES COMPTABLES IAS/IFRS ONT ÉTÉ ÉTABLIES DEPUIS 2001 PAR
L'IASB ET S'APPLIQUENT DEPUIS 2005 AUX ENTREPRISES MULTINATIONALES ET CELLES FAISANT APPEL À
L’ÉPARGNE PUBLIC DANS L'UNION EUROPÉENNE.
 
• SUITE À L’OUVERTURE DE LEUR ÉCONOMIE ET À L’INTERNATIONALISATION DE LEURS MARCHÉS, LES PAYS
DE L’AFRIQUE CENTRALE ET DE L’AFRIQUE DE L’OUEST ONT MIS EN PLACE LE SYSTÈME COMPTABLE OHADA.
  
• LE SYSTÈME COMPTABLE OHADA AVAIT CERTAINEMENT POUR AMBITION DE CONSTRUIRE UNE THÉORIE
GÉNÉRALE DE LA COMPTABILITÉ FINANCIÈRE QUI S’INSCRIT DANS LA LOGIQUE DE LA RÉGLEMENTATION
INTERNATIONALE. MALHEUREUSEMENT ON DÉNOMBRE PLUSIEURS DIVERGENCES ENTRE LE SYSTÈME
COMPTABLE OHADA ET LES NORMES IAS/IFRS.
ETUDES AU NIVEAU DES OBJECTIFS
ET DES UTILISATEURS

• AU NIVEAU DES OBJECTIFS CONCEPTUELS


• AU NIVEAU DES CARACTÉRISTIQUES QUALITATIVES DE L’INFORMATION
FINANCIÈRE
• AU NIVEAU DES OBJECTIFS DES ÉTATS FINANCIERS
• AU NIVEAU DES UTILISATEURS
• AU NIVEAU DES CONVENTIONS COMPTABLES
ETUDES AU NIVEAU DES
ÉTATS FINANCIERS
• AU NIVEAU DES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉTATS FINANCIERS À ÉTABLIR
• AU NIVEAU DES ÉLÉMENTS DES ÉTATS FINANCIERS
• AU NIVEAU DES RUBRIQUES DES ÉTATS FINANCIERS
ETUDES AU NIVEAU DES
IMMOBILISATIONS

• AU NIVEAU DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES


• AU NIVEAU DES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES
CONCLUSION

EN GUISE DE CONCLUSION NOUS POUVONS AFFIRMER QUE LE NORMALISATEUR


OUEST AFRICAIN A BIEN VOULU TENDRE VERS UNE HARMONISATION DE LA
PRATIQUE COMPTABLE OHADA AVEC LES NORMES INTERNATIONALES. CETTE
INITIATIVE A DÉBUTÉ PAR UNE RÉFORME COMPTABLE QUI A ÉTÉ SANS
PRÉCÉDENT. CETTE VOLONTÉ S'EST CONCRÉTISÉE AUSSI PAR L'ADOPTION D'UN
CADRE CONCEPTUEL QUI NE CONNAÎT PAS BEAUCOUP DE DIVERGENCE PAR
RAPPORT AU CADRE CONCEPTUEL INTERNATIONAL.