Vous êtes sur la page 1sur 70

Le magazine des bibliothèques de la Ville de Paris

EXPOSITION Quel avenir pour Cahier central


Villes les Sud-afric ains
du monde 8 après l’apartheid ? 20 Jeunesse
S E P T O C T 2013

ALBERT
CAMUS
ACTUEL ET
INDISPENSABLE
RENCONTRES ET DÉBATS
bre et grasttuatite
Entrée liité des manife
ions,
pour la major ibles
s places dispon
dans la limite de

4 LE QUESTIONNAIRE D’ANNABELLE : André Brink, écrivain


6 Evénement : ouverture de deux nouvelles bibliothèques

8 Expositions
Villes du monde [1870 -1939] à la Galerie des bibliothèques de la Ville de Paris (4e)

12 Albert Camus
Hommage à Albert Camus à la bibliothèque de l’Hôtel de Ville (4e)

20 Afrique du Sud : une nation en mouvement


Quel avenir pour les Sud-africains après l’apartheid ?
à la médiathèque Marguerite Duras (20e)

25 Société
ADN superstar ou superflic ? à la médiathèque Hélène Berr (12e)

33 Histoire
Redécouvrir Jean Moulin à la bibliothèque Glacière (13e)

36 Littératures
Cocteau et l’homosexualité à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris (4e)

I Cah ier Jeunesse


Happening moquette !

41 Musiques
Concert de Mathieu Boogaerts à la bibliothèque Parmentier (11e)

46 Artistes et images
5e édition des Rencontres Photographiques du 10e
à la bibliothèque Château d’eau (10e)

55 Arts du spectacle
Un peu de brume dans la tête à la médiathèque Marguerite Duras (20e)
58 Les Bons Plans d’En Vue
61 Infos pratiques - Où ? Calendrier par arrondissement et bibliothèque
66 Infos pratiques - Quand ? Sélection chronologique

ALBERT CAMUS
© ARCHIVES GALLIMARD

3
André
Brink,
écrivain sud-africain
mondialement connu
,
rix
lauréat en 1980 du P
r
Médicis Étranger pou
sèche.
Une saison blanche et
de son public
Il vient à la rencontre
thèques à l’occasion
à Paris, dans les biblio
ionnelles au cours
de trois soirées except
son combat acharné
desquelles il abordera
ais aussi sa passion
contre l’apartheid, m
nçaise.
pour la littérature fra

Votre premier grand souvenir de lecture ? Un film que vous aimeriez (re)voir ?
Don Quichotte (d’abord dans une édition pour Et au milieu coule une rivière.
enfants). Toujours un compagnon de route.
Nous célébrons cette année le centenaire de la
Votre héros favori ? naissance d'Albert Camus avec lequel vous avez de
Don Quichotte de la Mancha bien sûr. Et, à ses côtés, nombreuses affinités. Vous dites que vous étiez « tous
comme héroïne, Jeanne d’Arc, dont je suis tombé les deux des “Africains étrangers” ». Dans quelle
amoureux quand je n’avais que douze ou treize ans. mesure a-t-il été une source d’inspiration pour vous ?
L’image d’une jeune fille entourée de guerriers, qui Dès la première lecture, pour son sens de l’espace,
se trouvait à la tête d’une armée, face à une situation du désert, de l’infini qui nous entoure ; de la solitude
impossible, et qui savait trouver des réponses aux de l’homme au milieu de cette immensité. Et en même
défis de nombreux ennemis et de l’existence même… temps, la profondeur de l’homme et de sa pensée.
ceci reste pour moi une situation emblématique de
la vie même. Vous parlez de nombreuses langues, notamment
le français. Vous écrivez en afrikaans et en anglais.
Celui que vous auriez pu être ? Quel rapport entretenez-vous avec l’afrikaans, votre
langue maternelle, qui était souvent perçue comme
Un conducteur de train. la langue de l'apartheid ?
La musique que vous avez en tête ? Elle n’est devenue la langue de l’apartheid qu’assez
récemment. Avant, pendant des siècles, c’était pour
Presque toujours, Mozart. Sa musique de chambre.
moi la langue de la solitude, des pierres, des arbres,
Ou les sonates de Beethoven, les études de Chopin,
des oiseaux, que je me parlais quand j’étais seul et
ou encore des arias chantés par Anna Netrebko.
que seul le silence me répondait.
Pour moi, sans la musique, écrire est impossible
ou même impensable. Y a-t-il aujourd'hui un nouvel élan dans la société
sud-africaine, porté par la jeune génération?
Un spectacle inoubliable ?
Oui c’est ce qu’il me semble, et je m’en réjouis : c’est
La fin d’Anna Karénine. le sens de la découverte, ou de la redécouverte de
l’Afrique.
Le Questionnaire d’Annabelle

Comment imaginez-vous l'Afrique du Sud Le ou les dernier(s) écrivain(s) français


dans 20 ans ? que vous avez lu(s) récemment ?
Au pire, une petite version des États-Unis ; dans Camus (toujours revisité, redécouvert, recélébré).
le meilleur des cas, un pays qui est devenu sûr de Nancy Huston. Et Irène Némirovsky. Et encore
son identité africaine, qui ne ressent pas de honte à Marguerite Duras. Et, certainement, Michel
cet égard, qui regarde avec confiance l’avenir, sans Houellebecq.
avoir besoin de se rassurer avec un passé millénaire.
Un artiste sud-africain à nous faire découvrir ?
Vous avez séjourné quelques années à Paris, Hardy Botha qui a redéfini le cirque dans la
de 1959 à 1961, puis en 1968. Quels souvenirs terminologie du XXe siecle. Jan Vermeiren, d’origine
gardez-vous de ce printemps de contestation ? Belge, qui a redécouvert les terreurs et les joies d’un
Le besoin et la joie de se réinventer. De Bosch au milieu des ouvrages africains. Et Marlene
recommencer à nouveau, de savoir toujours trouver Dumas (qui habite la Hollande).
des inspirations nouvelles.

Vous avez un attachement fort à Paris,


quel est votre lieu (endroit) de prédilection ?
La fontaine Médicis au Jardin du Luxembourg.
Ou le Père Lachaise.

Vous intervenez aujourd’hui dans deux


bibliothèques de la Ville de Paris à l’occasion du
cycle « Afrique du Sud, une nation en mouvement ».
Rencontrer votre public dans une bibliothèque
a-t-il une signification particulière pour vous ?
Oui, le Paradis. Se trouver entouré de livres,
ressentir la présence et la proximité des siècles
de la pensée humaine. Et donc se sentir au cœur
de l’esprit de création. Et la volonté – la passion –
de vouloir continuer à plonger dans l’inconnu
Conversation avec Catherine Camus
pour aller vers de nouvelles découvertes. à l’occasion du centenaire de la naissance
d’Albert Camus, voir p. 12.
Quel avenir pour les Sud-africains après
l’apartheid ?, voir p. 20.
Entretien avec Bernard Magnier,
voir. p. 21.
Inaugurations
Deux nouvelles
bibliothèques
Événement à Paris en cette rentrée, deux nouvelles bibliothèques voient le jour et vont
offrir au public toujours plus de services dans des espaces accueillants et conviviaux :
les bibliothèques Václav Havel et Jacqueline de Romilly dans le 18e arrondissement.

Bibliothèque Václav Havel – Paris 18e


26, esplanade Nathalie Sarraute
Métro : Max Dormoy, La Chapelle – Tél. 01 40 38 65 40
bibliotheque.vaclav-havel@paris.fr
www.bibliotheques.paris.fr
Accès handicap complet

Cette toute nouvelle bibliothèque s’intègre dans


la halle Pajol, une ancienne halle métallique de la
SNCF datant de 1926 et réhabilitée en équipement
de proximité (auberge de jeunesse, jardin,
commerces, locaux d’activité et bibliothèque).
Bibliothèque de 1000 m² sur 3 niveaux, ouverte sur
le loisir, elle offre une riche collection d’albums, Répartis dans des espaces conviviaux, une centaine
romans, BD et mangas, films, livres sonores pour d’abonnements à des quotidiens et revues complè-
tous les âges et pour tous les goûts ! tent cette offre.

La bibliothèque Václav Havel est de plus la première La bibliothèque Václav Havel, ce sont aussi des
du réseau parisien à proposer un service de 200 jeux espaces de travail pour tous les besoins, silencieux
et en groupe, ainsi qu’une vaste salle informatique
vidéo à consulter sur place.
en accès libre, proposant des logiciels et des
ressources numériques.
Enfin, cette bibliothèque est conçue pour être un
lieu attractif pour tous les publics du quartier. Une
grande attention est portée aux enfants et aux
jeunes adultes auxquels des collections et des
services seront dédiés.
L’équipe souhaite favoriser les rencontres entre les
différents publics, en provoquant des moments
partagés, en particulier autour du jeu.
Manifestations festives
Programme à consulter sur la page Facebook
de la bibliothèque et/ou son blog

Outre une documentation généraliste sur les grandes Toute l’information sur l’ouverture de ces deux
questions contemporaines (sciences humaines et nouvelles bibliothèques prévue fin septembre
sociales, sciences et techniques, histoire et arts), sur www.bibliotheques.paris.fr
elle propose aussi une documentation centrée sur la Consultez leur programmation culturelle sur
formation (langues, informatique, parascolaire) et www.quefaireaparis.fr
l’accompagnement des démarches, complétée par
une offre de services (ateliers numériques théma-
tiques, animations, rencontres).

6
Bibliothèque Jacqueline de Romilly – un espace studieux avec les documentaires (adulte
(Porte Montmartre) Paris 18 e et jeunesse), un grand espace de travail, les postes
informatiques, une salle de travail silencieuse,
16, avenue de la Porte-Montmartre l’espace consacré aux ateliers multimédias ;
Métro : Porte de Clignancourt, Porte de Saint-Ouen
– des animations variées permettent de tisser des
bibliotheque.jacqueline-deromilly@paris.fr liens privilégiés entre les usagers et la bibliothèque :
www.bibliotheques.paris.fr
Accès handicap complet
expositions, conférences, petits concerts, club de
lecture, animations autour du jeu vidéo, séances de
ciné-club…
La bibliothèque Jacqueline de Romilly remplace
Environ 30 000 documents sont disponibles : créa-
la bibliothèque Porte-Montmartre et occupe
tion d’une collection de DVD avec une large sélection
1 000 m² sur deux niveaux au pied des nouveaux
de documents parascolaires et d’un fonds emploi.
immeubles de l’avenue de la Porte-Montmartre
Augmentation des collections de nouveautés, poli-
située dans l’îlot Binet. Dans ce quartier qui fait
ciers, bandes dessinées-mangas, guides de voyage,
l’objet d’une importante opération de renouvelle-
vie pratique, renouvellement et développement des
ment urbain, la bibliothèque se veut avant tout un
albums pour les tout-petits.
espace convivial, attrayant, au service des habitants
du quartier. Un grand espace de travail et une salle de travail
silencieuse sont mis à la disposition des nombreux
Lieu chaleureux avec rayonnages légers, canapés et
lecteurs du quartier.
chauffeuses confortables pour les adultes, poufs et
mini-fauteuils clubs pour les enfants, couleurs vives Accès à Internet, à des ressources en ligne, à des logi-
qui égaient l’espace, il est conçu pour accueillir tous ciels de bureautique ; la bibliothèque est également
les publics, des adultes aux plus jeunes, et propose : équipée du Wifi.
– un espace détente avec les romans, les policiers, Les bibliothécaires proposent régulièrement des
la science-fiction, les BD et mangas avec coin salon, ateliers multimédias : initiation de base à l’ordina-
l’espace petite enfance, la consultation de la presse teur, découverte d’Internet, utilisation des logiciels
avec vue sur jardin, les DVD et la salle d’animation ; de bureautique, ateliers montage photos, ateliers
divers pour les enfants…
Des séances d’accompagne-
ment scolaire sont proposées
aux jeunes lecteurs.
Les usagers ayant du mal à se
déplacer peuvent profiter du
service de portage des docu-
ments de la bibliothèque à
domicile.

7
Zoom sur

Villes du monde
[1870 /1939] iothèques
Galerie des bibl – Paris 4e
Collections photographiques de de la Ville de Pa
ris
e
24 novembr
la Bibliothèque de l’Hôtel de Ville 5 septembre - 19 h
anche de 13 h à
Du mardi au dim jusqu’à 21 h
dis
Nocturne les jeu is et le 1er novembre
rmet ure les lu nd
Fe -tarif 3 €
6 , tarif réduit 4 €, demi
Entrée €

© BH DV/R OGER-VIOLLET

PALERME VERS 1914

La Bibliothèque de l’Hôtel de Ville de Paris physionomie se transforme, où architectes et ingé-


présente à la Galerie des bibliothèques quelques- nieurs, mandatés par les municipalités ou les États,
uns de ses trésors photographiques à l’intérêt docu- en modernisant les villes, créent des espaces dans
mentaire exceptionnel à l’occasion de cette expo- lesquels on vit encore parfois aujourd’hui.
sition consacrée aux villes étrangères de la fin du Photographies de Melbourne, d’Hanoï, de New York,
XIXe au milieu du XXe siècle. de Tanger, de Nuremberg… elles ont été prises par
En un véritable voyage dans l’espace et dans le des photographes locaux ou français partis à l’étran-
temps, un remarquable ensemble de photographies ger pour leur travail ou en voyage.
provenant du monde entier. Près de 175 documents
r tous
photographiques méconnus montrent les grandes L’exposition est gratuite pou imoine,
à l’occasion des Journées du Patr
villes ou capitales du monde à l’époque où leur
les 14 et 15 septembre
8
Expositions
Cet ensemble photographique permet des comparai- Les photographies exposées offrent un large éven-
sons ou des mises en perspective intéressantes dans tail des supports et techniques employés à partir des
le domaine de l’urbanisme et de l’architecture. années 1870 par les photographes professionnels et
Photographies de rues, de bâtiments, de jardins… amateurs : le négatif sur verre ou le tirage au gélati-
autant de vues qui témoignent de l’histoire urbaine nobromure d’argent, le nitrate de cellulose, la stéréo-
à travers le monde. scopie en noir et blanc ou en couleur (autochrome),
Ces photographies sont issues de plusieurs fonds de la vue de détail ou aérienne, la carte album, la carte
la Bibliothèque. Certaines s’inscrivent dans les postale ou le cliché 40 x 60 cm, des vues techniques
échanges de publications entre la Préfecture de la ou touristiques...
Seine et les municipalités d’autres grandes villes du Exposition conçue par la Bibliothèque de l’Hôtel de Ville
monde (Florence, Vienne, Toronto, Montréal, New Commissaire : Agnès Tartié
York, Melbourne); d’autres ont été envoyées à l’Hôtel Conseil scientifique : Pierre Casselle et Pierre-Alain Tilliette
de Ville en remerciement ou à l’occasion de visites Scénographie : Marie-Noëlle Perriau
Graphisme : Antoine Robaglia
officielles ; les documents sur le Maghreb provien- Production : Paris bibliothèques - www.paris-bibliotheques.org
nent du « fonds colonial » de la bibliothèque qui
Pour les visites de groupes :
conserve plusieurs milliers de publications sur les Morgane Menad, médiatrice au 01 44 59 29 40
anciennes colonies françaises. D’autres enfin ont été morgane.menad@paris.fr
données à la Bibliothèque et appartiennent aux
fonds Davioud, d’Espezel, Benoit-Levy et Lausi. Voir avec le regard de l'autre

Visites commentées
(inclus dans le prix du billet)
Ruées vers l’or et villes-champignons :
panoramas australiens, 1875-1903
par Philip Goldswain, maître de conférence
à l’Université d’Australie Occidentale, Faculté
« Architecture, Landscape and Visual Arts ».
Jeudi 5 septembre – 15 h
Visite en anglais avec traducteur

© BH DV/R OGER-VIOLLET
Visite par Agnès Tartié,
commissaire de l’exposition
Jeudi 26 septembre – 18 h 30 ALGER EN 1914
Jeudi 24 octobre – 18 h 30
Vendredi 15 novembre – 16 h

L E C ATA L O G U E
DE L’ EXP OS ITI ON
Villes du monde [1870 /1939]
Il y a plus d’un siècle et demi, la Bibliothèque de l’Hôtel de Ville de Paris s’était consacrée à collectionner le monde grâce
à un système d’échanges internationaux, qui fonctionna efficacement jusqu’à la Première Guerre mondiale. Ce souci
pionnier d’ouverture sur les expériences étrangères permit la constitution de collections souvent uniques en France pro-
venant de villes, provinces ou États, parmi lesquelles des photographies réunies en albums, auxquelles sont venus
s’ajouter d’autres témoignages photographiques, au gré des relations internationales entretenues par la Ville de Paris.
Cette mémoire s’est enrichie de photographies, manifestes du regard de l’amateur éclairé
à côté de celui de l’urbaniste, de l’architecte et de l’ingénieur. À l’heure où le monde bas-
cule dans la modernité, la photographie enregistre les métamorphoses des grandes villes,
entre vestiges du passé et grands chantiers préfigurant le monde à venir.
Ces quelque 100 photographies, inédites pour la plupart, proposent un voyage dans l’es-
pace et dans le temps à travers les cinq continents. Des années 1870 aux années 1930, elles
donnent à voir dans toute la diversité de leur histoire 45 métropoles étrangères.
Auteur : Agnès Tartié
Introduction : Pierre-Alain Tilliette
Panorama dépliant à l’intérieur
Format 24 x 27 cm, 128 pages, photos en noir et couleur
Paris bibliothèques Éditions, 2013 - Prix : 29,50 €
Diffusion Actes Sud - disponible en librairie à partir du 4 septembre
et surwww.paris-bibliotheques.org

9
Précieux passages
Bijoux contemporains Forney
BibliothèqueParis 4e

Hôtel de Sens
br e - 28 décembre
18 septem à 19 h
di de 13 h
Du mardi au same
ptionnelle :
Ouverture exce embre de 13 h à 19 h
ch e 22 se pt
diman
décembre
Fermeture : 25 duit 4 €, demi-tarif 3 €

Entrée 6 €, tarif i à 15 h
m en té e chaque samed
Visite com ix du billet)
le pr
(inclus dans

JANINA STÜBLER CÉLINE SYLVESTRE NADINE S IMONE K UFFNER

Dans le cadre de l’événement « Circuits bijoux » Précieux, de messages, d’émotions, de souvenirs,


(événement parisien regroupant plus de 60 mani- d’histoires qui se trament dans les bijoux exposés.
festations culturelles sur le thème du bijou contem- Passages, liens subtils qui se tissent entre bijoutier et
porain de septembre à mars), 22 artistes bijoutiers bijou, bijou et porteur, porteur et regard extérieur,
proposent pour l’exposition Précieux passages de enfin entre les bijoux eux-mêmes. Précieux Passages,
plonger dans l’actualité et l’avant-garde du bijou ceux de cette exposition dont les différents prota-
contemporain. Ces pièces uniques sont présentées gonistes, bijoutiers et visiteurs seront ensemble les
dans une « scénographie-écrin » conçue et pensée passagers de cette aventure artistique.
pour ces bijoux. Précieux passages est l’occasion de Commissaires : Céline Sylvestre, Laurence Verdier
découvrir l’univers de créateurs internationaux d’au- et Galatée Pestre
jourd’hui qui nous invitent à appréhender leur vision Scénographie : Rym Tarfaya et Antoine Farcis-Morgat
du bijou, bien au-delà de la fonction purement déco- Graphisme : Aurélie Bertram
rative, utilitaire ou esthétique de l’objet. Co-production : Paris bibliothèques
Pour en savoir plus sur Circuits Bijoux, tout le programme
Porté par les artistes eux-mêmes, cet événement sur le site de l’association D’un bijou à l’autre :
montre l’étonnante dynamique de cette relève de www.dunbijoualautre.com et sur le site d’Ateliers d’Art
bijoutiers-plasticiens. Plus de 200 bijoux, dont la de France : www.ateliersdart.com/circuits-bijoux
majorité spécialement créés pour l’événement, sont
exposés à cette occasion.

10
Expositions

ANGELA B ERMÚDEZ

Les artistes invités


Ulrike Kampfert, Allemagne • Céline Sylvestre, France • Babette Boucher, France • Sonia Ledos, Venezuela
Jonathan Hens, Belgique • Patricia Correia Domingues, Portugal • Nathalie Perret, Chili • Stella Bierrenbach,
Brésil – Aude Medori, France • Galatée Pestre, France • Laurence Verdier, France • Angela Bermúdez, Espagne
Elvira H. Mateu, Espagne • Janire Román Díaz, Espagne • Edu Tarín, Espagne • Rodrigo Acosta Arias, Argentine
Christiane Köhne, Allemagne • Linda Pieri, Suisse • Janina Stübler, Allemagne • Nadine Simone Kuffner,
Allemagne • Céline Buffetrille, France • Caro Weiss, Allemagne.

Scénographie
Rym Tarfaya et Antoine Farcis-Morgat, tous deux
architectes, ont signé la scénographie de l’exposition
Précieux passages. Ils proposent, avec comme point de
départ le corps, son squelette et sa peau, des modules
(bois, Plexiglas, polycarbonate) qui permettent de
jouer avec les structures et la transparence et ainsi
mettre en avant le bijou tout en investissant les
différentes salles de la bibliothèque.
« Seule partie de notre corps que l’on peut choisir,
le bijou nous habille. Extension charnelle, il nous
augmente d’une sensation qu’on voudra bien lui
prêter. Précieux et délicat, il est aussi l’armure fragile,
le subterfuge, la parure qui tente de dissimuler nos
cicatrices. La scénographie de l’exposition propose
une mise en scène hors du commun en se mettant dans
la peau d’un grand corps blessé, fragile et déstructuré.
Du doigt paré au cœur orné, les bijoux se déploient
le long d’un parcours évolutif. Une structure en bois,
un squelette éclaté, enveloppé d’une peau translucide.
Parfois accidentés, les volumes peuvent être transpercés
par sa structure et exposer les pièces dans l’épaisseur
de la structure. De chair et d’os, l’exposition entend
révéler l’âme du bijou contemporain en son cœur. »

Visites pour les groupes :


Du mardi au samedi de 9 h 30 à 18 h
Justine Perrichon, médiatrice culturelle au 01 42 78 14 60
justine.perrichon@paris.fr

11
Albert Camus
Zoom sur

Bibliothèque de
Paris 4e
l’Hôtel de Ville –
t
Rencontre et déba
br e – 19 h 30
Mardi 8 octo 50
01 44 78 80
Sur réservation au

Hommage à
Albert Camus
avec sa fille, Catherine Camus. De l’homme, son
Une dizaine de bibliothèques célèbrent le cente- écriture, son engagement, ils évoquent un Camus
naire de la naissance d’Albert Camus (1913-1960), universel, qui parle de la nature humaine, de la
prix Nobel de littérature en 1957. violence et de l’absurde, un homme contemporain.
Au programme en septembre et octobre, plusieurs
rencontres et tables rondes pour évoquer son œuvre, arti- Rencontre avec André Brink, auteur sud-africain,
culée autour des thèmes de l’absurde et de la révolte. traducteur de Camus en afrikaans et metteur en
scène, notamment des Justes et
Catherine Camus, fille d’Albert
« Camus devint promptement et demeure l’un des
Camus, dont le dernier ouvrage
phares baudelairiens de mon existence. Je fais plus
paraît en octobre, aux éditions
qu’admirer Camus : je l’aime. […] Il me procura un
Gallimard, Le monde en partage.
modèle pour le reste de ma vie. » Itinéraires d’Albert Camus.
C’est avec ces mots qu’André Brink évoque avec déli-
Rencontre modérée par François Busnel,
catesse et émotion son admiration pour Albert Camus
journaliste et producteur qui anime La Grande
dans son livre Mes bifurcations (Actes Sud, 2010).
librairie sur France 5.
À l’occasion de cette soirée exceptionnelle, André
Brink rend hommage à Albert Camus en conversant
12
Albert Camus
Bibliothèque Buffon – Paris 5e

Camus, de L’Étranger
au Premier Homme
L’écriture de Camus est protéiforme : romans,
nouvelles, pièces de théâtre, articles de presse, essais,
correspondances sont autant d’aspects de son œuvre.
Pour explorer cette écriture,
Anne Prouteau, Charles Juliet
et Franck Planeille reviennent
sur l’évolution de cette œuvre
multiple et empreinte de liberté,
aussi bien dans sa forme que
dans son fond.
ANNE P ROUTEAU ENSEIGNE LA LITTÉRATURE
À L’U NIVERSITÉ CATHOLIQUE D’ANGERS.
SECRÉTAIRE DE LA SOCIÉTÉ DES ÉTUDES
CAMUSIENNES, ELLE A PUBLIÉ ALBERT
CAMUS OU LE PRÉSENT IMPÉRISSABLE
(ÉD. ORIZONS, 2009).
CHARLES JULIET, AUTEUR DE PLUSIEURS ŒUVRES AUTOBIOGRAPHIQUES
DONT LAMBEAUX (ÉD. POL, 1995) EST UN PASSIONNÉ DE CAMUS.
Bibliothèque historique de la Ville
F RANCK P LANEILLE A PUBLIÉ LA CORRESPONDANCE ENTRE ALBERT
de Paris – Paris 4e CAMUS ET RENÉ CHAR ET PARTICIPÉ À LA NOUVELLE ÉDITION DES ŒUVRES
COMPLÈTES D’ALBERT CAMUS DANS LA B IBLIOTHÈQUE DE LA P LÉIADE

Albert Camus, l’homme CHEZ GALLIMARD.

Samedi 28 septembre – 16 h
derrière l’écrivain
Évoquer Albert Camus, c’est d’abord penser à
l’écrivain, l’homme engagé, le journaliste révélant
l’injustice et l’absurdité du monde contemporain. Bibliothèque des littératures policières
Mais dans nombre de ses écrits, on perçoit l’enfance (BILIPO) – Paris 5e
et l’histoire familiale qui a construit l’homme.
C’est à cet homme que les invités de cette rencontre Camus et le crime
rendent hommage. Certains d’entre eux ont
rencontré Albert Camus à un moment de leur vie Conférence de Denis Salas.
et racontent ce que furent leurs échanges, leurs Quelle est la place du crime dans l’œuvre d’Albert
relations. Ils partagent leur vision de l’homme. Camus ? Est-ce un acte glorieux en réponse à l’absurdité
du monde comme en témoignent ses premiers textes ?
Avec Roger Grenier, ami, écrivain et journaliste,
Est-ce au contraire un acte qui offense une société qui
engagé par Camus à Combat après la Libération et
cherche une punition équivalente ? Ou encore son
auteur de Dans le secret d’une photo (éd. Gallimard,
auteur cache-t-il une culpabilité en fuyant la loi qui le
2010) ; Baptiste-Marrey, auteur et ancien poursuit ?
secrétaire général du Théâtre National de
Strasbourg, qui a côtoyé et tissé une amitié avec La conférence de Denis Salas met en lumière le
Camus, auteur de Albert Camus, un portrait (éd. parcours du crime et de la loi à travers les principales
Fayard, à paraître en septembre); Agnès Spiquel, œuvres de fiction de Camus que sont
présidente de la Société des études camusiennes, Le Malentendu, Caligula, L’Étranger et La Chute.
qui a contribué à l’édition des œuvres complètes de DENIS SALAS EST MAGISTRAT, ESSAYISTE, ENSEIGNANT ET CHERCHEUR
À L’ÉCOLE NATIONALE DE LA MAGISTRATURE. I L EST AUSSI SECRÉTAIRE
Camus aux éditions de La Pléiade et qui a codirigé le
GÉNÉRAL DE L’A SSOCIATION POUR L’HISTOIRE DE LA JUSTICE. S ON
Cahier de l’Herne Camus (éd. de l’Herne, 2013). DERNIER OUVRAGE PUBLIÉ EN 2012 AUX ÉDITIONS LES ARÈNES
La rencontre est modérée par Macha Séry, journaliste S’INTITULE LA J USTICE DÉVOYÉE, CRITIQUE DES UTOPIES SÉCURITAIRES.
et auteure d’Albert Camus à 20 ans. Premiers combats Samedi 5 octobre – 16 h
(éd. Au Diable Vauvert, 2011). Sur réservation au 01 42 34 93 00 ou bilipo@paris.fr
Mardi 24 septembre – 19 h

13
Albert Camus
Bibliothèque Mouffetard – Paris 5e Bibliothèque Saint-Simon – Paris 7e
Noces, d’Albert Camus Camus, l’homme engagé
Noces à Tipasa et Retour à Tipasa: L’engagement d’Albert Camus
lecture par Jean-Paul Schintu. s’est manifesté de diverses
Il s’agit bien ici de noces, de mariage, au sens manières. Tant sur le plan
premier : fusion, communion, osmose... entre politique, moral, social que
religieux, ses positions
l’environnement – les ruines et l’harmonie des sons et
se font jour dans ses écrits
de lumière qui les enveloppent – tant de fois respiré,
(romans, journaux) mais
humé, observé, contemplé, et l’appel de tout le corps surtout dans ses actes et
avec la sensation profonde d’être au cœur de sa ses déclarations (Discours
vérité, de vivre un instant privilégié entre tous. de Suède). Camus s’indigne
Triomphe de la beauté sur la et dénonce les injustices,
laideur, de la sensualité sur la violence aveugle et brutale,
l’ascétisme. Accorder son souffle l’absurdité d’un siècle marqué par les guerres et
à la douceur de la mer, aux effluves le terrorisme. « J’ai compris qu’il ne suffisait pas
des fleurs, à la fraîcheur de l’ombre de dénoncer l’injustice. Il fallait donner sa vie pour
sous le soleil implacable. En saisir la combattre. » (Albert Camus, Les Justes).
tous les délices, en comprendre Rencontre avec Jean-François Mattéi, philosophe,
toutes les largesses. Un cadeau membre de l’Institut Universitaire de France et auteur
du ciel et de la mer dont il convient d’Albert Camus. Du refus au consentement (éd. PUF,
de goûter tous les éléments et 2011) et Philippe Sabot, enseignant en philosophie à
d’approfondir toutes les figures. l’Université de Lille 3. Modérée par Philippe Douroux,
Jeudi 17 octobre – 19 h journaliste à Libération.
Mercredi 9 octobre – 19 h
Sur réservation au 01 53 58 76 40.

Bibliothèque Rainer Maria Rilke – Paris 5e


SARTRE EN 1946

Camus et Sartre
Les parallèles entre les engagements d’Albert Camus
et Jean-Paul Sartre sont nombreux : écrivains,
dramaturges, journalistes, penseurs et militants
engagés. Pourtant, si les deux hommes se sont estimés,
on retient surtout la rupture idéologique autour de
la question de la violence politique et du communisme.
Les mots terribles échangés, symptômes de l’opposition
irréversible entre deux intellectuels, trouvent un
dernier écho dans cette phrase de Sartre : « Nous étions
brouillés lui et moi : une brouille, ce n’est rien – dut-on
© LIPNITZKI /R OGER VIOLLET

ne jamais se revoir – tout juste une autre manière de


vivre ensemble et sans se perdre de vue dans le petit
monde étroit qui nous est donné. Cela ne m’empêchait
pas de penser à lui, de sentir son regard sur la page
du livre, sur le journal qu’il lisait et de me dire : “Qu’en
dit-il ? Qu’en dit-il EN CE MOMENT ?“ ».
Rencontre avec Agnès Spiquel, présidente de la Société des Études camusiennes et Annie Cohen-Solal,
docteur ès lettres modernes de l’Université et auteure d’Une renaissance sartrienne (éd. Gallimard, 2013).
Rencontre modérée par Gilles Heuré, journaliste à Télérama. Il a dirigé le numéro spécial consacré à
Albert Camus.
Mardi 1er octobre – 19 h

14
Albert Camus
Mairie du 10e – Paris 10e

Pierre Martot lit Albert Camus


À l’occasion du 100e anniversaire de la naissance NÉ EN 1957, P IERRE MARTOT
d’Albert Camus, le comédien Pierre Martot, ÉVOLUE ENTRE THÉÂTRE,
TÉLÉVISION ET CINÉMA. C ONNU
accompagné du saxophoniste Jean-Marc Bouchez,
DU GRAND PUBLIC DEPUIS
lit des textes du célèbre auteur.
SON RÔLE DE POLICIER DANS
Mythe de Sisyphe, Homme Révolté, Discours de LA SÉRIE TÉLÉVISÉE P LUS
réception du prix Nobel de littérature en 1957, BELLE LA VIE, ON LE VOIT AU CINÉMA SOUS LA DIRECTION DE C LAUDE
Conférence d’Upsal intitulée « L’Artiste et son CHABROL (B ETTY, AU CŒUR DU MENSONGE...), ENKI BILAL (TYKHÔ
Temps », la lecture s’attache à faire entendre la MOON) OU ENCORE P HILIPPE GARREL (LA NAISSANCE DE L’AMOUR).
pensée d’Albert Camus et à la mettre en parallèle AU THÉÂTRE, IL INTERPRÈTE LES PLUS GRANDS RÔLES DANS DES PIÈCES
DE B RECHT, S OPHOCLE, I BSEN, P ETER HANDKE.
avec l’enfant et l’homme qu’il
EN 2011, IL DÉCIDE DE SE CONSACRER À LA LITTÉRATURE ET PROPOSE
fut, à partir d’éléments DES LECTURES PUBLIQUES DE VICTOR H UGO, HOMÈRE, JACQUES
autobiographiques tels qu’on P RÉVERT, P RIMO LEVI OU ENCORE G ILLES D ELEUZE... I L ÉCRIT
peut les retrouver dans son ACTUELLEMENT SON PREMIER ROMAN.
roman inachevé Le Premier
JEAN-MARC BOUCHEZ EST SAXOPHONISTE, PROFESSEUR DE MUSIQUE
Homme ou dans la courte « Lettre ET INGÉNIEUR DU SON.
à Monsieur Germain ». La
rencontre se déroule sous la Mercredi 2 octobre – 19 h
forme d’une conversation, En partenariat avec
où le saxophone de Jean-Marc la Mairie du 10e arrondissement.
Bouchez répond aux textes À noter : cette soirée a également lieu le 15 octobre à 19h
d’Albert Camus, à travers la voix à la bibliothèque Vaugirard (Paris 15e).
de grands saxophonistes
du XXe siècle.

Bibliothèque François Villon – Paris 10e


Albert Camus, une autre approche
du journalisme ?

« On veut s’informer vite, au lieu d’informer bien.


La vérité n’y gagne pas. [...] Une chose au moins est
évidente, l’information telle qu’elle est fournie
aujourd’hui aux journaux, et telle que ceux-ci l’utilisent,
ne peut se passer d’un commentaire critique. » C’est en
ces termes que Camus décrit le journalisme dans Combat,
le 8 septembre 1944. Presque 70 ans après, cette
formule est d’une étrange actualité.
Comment Camus a-t-il perçu et considéré le rôle
du journaliste ? Passé par Alger républicain, Combat
et L’Express, quelles formes a pris son engagement ?
Autant de questions qui sont abordées avec Macha
Séry, journaliste et auteure d’Albert Camus à 20 ans.
Premiers combats (éd. Au Diable Vauvert, 2011); Guy
Basset, professeur de philosophie au Centre d’études
de réflexion chrétienne à Orléans et directeur des
publications pour la Société des études camusiennes.
Rencontre modérée par Édith Bouvier, journaliste
pour Le Figaro et RFI.
Jeudi 10 octobre – 19 h

15
Albert Camus
Bibliothèque Georges Brassens – Paris 14e
Albert Camus :
littérature et politique
Camus est aujourd’hui l’un des auteurs français les
plus lus et les plus commentés tant en France qu’à
l’étranger. Une part importante de son œuvre reste
pourtant méconnue ou a été lue trop hâtivement.
La critique a beaucoup étudié L’Étranger, La Chute,
Le Mythe de Sisyphe.

Bibliothèque Château-d’eau – Paris 10e


Camus et l’Algérie : la déchirure
Le choix de textes qui est présenté, mêlant fiction,
essais et articles de presse, donne un aperçu de
la relation charnelle entre Camus et sa terre natale
et de son engagement viscéral durant les événements
tragiques que connut l’Algérie tout au long des
années 1950. C’est comme écrivain du politique, non comme
Camus plonge ses racines les plus profondes dans écrivain politique que Jeanyves Guérin a choisi d’en
cette terre d’Algérie qui l’a vu naître. Sa psychologie, parler en rappelant son activité de journaliste citoyen
sa philosophie de la vie même trouvent leur source et certains de ses combats, en examinant sa
dans cet environnement solaire et méditerranéen. représentation fictionnelle des totalitarismes
Mort accidentellement en 1960, il ne vécut pas et son rapport à l’Algérie coloniale.
l’épilogue de cette grande fracture historique qui l’eût J EANYVES G UÉRIN, PROFESSEUR DE
sans doute terriblement meurtri. Pourtant, dès 1938, LITTÉRATURE FRANÇAISE À L’U NIVERSITÉ DE
il engagea sa plume avec passion pour une Algérie PARIS III - SORBONNE NOUVELLE. IL A DIRIGÉ
LE D ICTIONNAIRE ALBERT CAMUS (ÉD. R OBERT
française qui rompit avec son tropisme colonialiste LAFFONT, 2010) ET VIENT DE PUBLIER
et se dirigea vers plus de justice, d’équité et de ALBERT CAMUS : LITTÉRATURE ET POLITIQUE
démocratie. (ÉD. HONORÉ CHAMPION, 2013).
Textes lus par Gabriel Ohayon et Sylvie Kersen. Sur réservation auprès
des bibliothécaires.
Vendredi 11 octobre – 17 h 30
Vendredi 4 octobre – 19 h

Bibliothèque Vaugirard – Paris 15e


Lecture musicale :
Pierre Martot lit Albert Camus
À l’occasion du 100e anniversaire de la naissance
d’Albert Camus, le comédien Pierre Martot,
accompagné du saxophoniste Jean-Marc Bouchez,
lit des textes du célèbre auteur.
Voir la présentation en page 15.
Mardi 15 octobre – 19 h

16
Albert Camus
Médiathèque Edmond Rostand – Paris 17e

Camus, de l’absurde
Au fil des mots de Camus
La comédienne Gabrielle Forest donne une lecture
à la révolte
d’Albert Camus. Comédienne talentueuse, lectrice
professionnelle, Gabrielle Forest a joué pour le grand Rencontre avec le réalisateur Abraham Ségal pour
écran (Après lui, Un printemps à Paris avec Eddy son dernier documentaire Camus, de l’absurde à
Mitchell), pour la télévision (Fargas) et sur scène. la révolte, un film d’investigation sur Albert Camus.
Amoureuse Camus, de l’absurde à la révolte est un film qui
des belles cherche à voir comment la pensée de l’écrivain peut
lettres et nous éclairer sur des phénomènes actuels – révoltes
sensible à la arabes, terrorisme, meurtre légal – comme elle a
force des mots, démontré et éclairé les dérives meurtrières de
elle prête sa révolutions (1789, 1917) qui prétendaient libérer
voix, une voix l’homme et faire le bonheur des peuples. C’est un
mélodieuse, dispositif d’enquête historique et politique plutôt
troublante que journalistique, menée en alternance par la jeune
et sensible, philosophe Marion Richez et par l’écrivain algérien
aux écrits Boualem Sansal.
d’Albert Camus.
Samedi
21 septembre
16 h 30

Écrire avec Albert Camus


Camus aurait eu 100 ans en 2013. Dans L’Étranger
ou La Peste par exemple, on est frappé par la richesse
de sa pensée (le rapport au monde, aux autres) et la
rigueur de son écriture. C’est dans ses pas que l’atelier
d’écriture vous conduit. Jean-François Géhant, qui
anime depuis 25 ans des ateliers d’écriture, vous
invite à écrire un texte, souvenir ou fiction, faisant
écho à un bref extrait d’un livre de Camus.
N’hésitez pas à participer à l’atelier d’écriture « Écrire
avec Camus » quel que soit votre niveau de maîtrise
du français ou vos connaissances littéraires.
Durée de l’atelier « Écrire avec Camus »: 3h.
12 participants sur
inscription préalable en
écrivant à mediatheque.edmond-
rostand@paris.fr. NÉ À BUCAREST EN 1937, ABRAHAM SÉGAL ÉTUDIE L’HISTOIRE ET LA
Tout niveau, tout public, PHILOSOPHIE À L’U NIVERSITÉ HÉBRAÏQUE DE JÉRUSALEM OÙ IL FONDE
tout âge à partir de 15 ans. ET ANIME LE CINÉ-CLUB UNIVERSITAIRE (1959-1962). I L SUIT DES
ÉTUDES DE CINÉMA À PARIS, ÉCRIT SUR LE CINÉMA, ENTRE 1967 ET
Samedi 5 octobre – 10 h à 13 h
1982, DANS LA REVUE DU CINÉMA, CINÉMACTION ET L’AVANT-SCÈNE
Sur inscription auprès DU C INÉMA. U N GRAND NOMBRE DE SES FILMS PREND POUR SUJET
des bibliothécaires. LES RELIGIONS (LA PAROLE OU LA MORT, 2009 ; LA POLITIQUE ET
DIEU, 2007).
Samedi 19 octobre – 15 h 30

17
Albert Camus
Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e

Projection-débat autour du film


Le Premier homme
Réalisé par Gianni Amelio d’après le roman inachevé
d’Albert Camus (distribution Paradis film, 1h40 mn.) avec
Jacques Gamblin, Catherine Sola, Maya Sausa.
Le public peut débattre, après la projection, avec
Agnès Spiquel, qui a publié Le Premier Homme dans la
Bibliothèque Claude Lévi-Strauss nouvelle édition des œuvres complètes d’Albert Camus
dans la « Bibliothèque de la Pléiade » chez Gallimard.
Paris 19e
Août 1957. Un écrivain célèbre d’une quarantaine
Albert Camus, un homme engagé d’années, Jacques Cormery, rend visite à sa mère qui
demeure à Alger. La ville est en état de guerre. Il se
dans son siècle souvient de ses années d’écolier, de ses amis européens
De son action dans la Résistance à ses prises de et algériens et de M. Bernard, cet instituteur qui l’a
position sur l’Algérie, pays de son enfance, en passant projeté vers une vie inconcevable pour un enfant né
par sa critique du totalitarisme soviétique, Camus a dans une famille pauvre et analphabète. Fidèle à son
fait entendre la voix claire de la liberté. C’est cette passé, que peut-il
voix que nous souhaitons faire résonner à travers faire pour
cette lecture. réconcilier ceux
En déployant un panorama de ce qui fut une pensée qui comme lui,
en actes, une action par les mots. Le refus « camusien » pieds-noirs et
de toutes les idéologies, sa défense des humbles, algériens, sont nés
semblent plus que jamais nécessaires à faire sur le même sol,
entendre. Morceaux choisis des Justes, de Caligula, mais que le
de L’Étranger, de La Chute, des Lettres à Jean Grenier, mouvement
René Char, Michel Vinaver. de l’histoire a
transformés en
Lecture par Fanny Laudicina et un comédien. ennemis
Samedi 28 septembre – 16 h héréditaires ?
Vendredi
27 septembre – 19 h

La Société des études camusiennes (SEC)


Association loi 1901 fondée en 1982 et présidée par Agnès Spiquel.
La Société des études camusiennes réunit, d’une part, les lecteurs, amateurs ou professionnels
de l’œuvre d’Albert Camus et, d’autre part, diffuse à l’international la pensée du Prix Nobel 1957
à travers son site www.etudes-camusiennes.fr et sa revue Présence.

18
.
7 NOV. – 29 DÉC
CIRQUE
S COLPORTEURS
LE
L E B A L D E S IN TOUCHABLES villette.com – fn
ac.com

19
R ENCONTRE INAUGURALE
Zoom sur

Quel avenir pour


les Sud-africains après
l’apartheid ?

Médiathèque s – Paris 20e


ra
Marguerite Du
André Brink
Rencontre avec
e – 19 h
Jeudi 10 octobr 50
: 01 44 78 80
Sur réservation

Rencontre avec André Brink et Georges Lory. Avec André Brink, grand nom des lettres sud-africaines
L’abolition du régime de l’apartheid, le 30 juin 1991, (Au plus noir de la nuit, éd. Stock, 1978 ; Une saison
marque la fin de la ségrégation raciale en Afrique du blanche et sèche, éd. Stock, 1980) et figure de la
Sud, et ouvre la voie à un gouvernement multiracial contestation de l’apartheid et Georges Lory, journa-
et démocratique. La nation arc-en-ciel, appelée ainsi liste puis diplomate, écrivant sur l’Afrique du Sud depuis
1974, traducteur d’auteurs sud-africains tels que
de par la richesse et la diversité des cultures qui s’y
Breyten Breytenbach, Nadine Gordimer et Antjie Krog.
côtoient, est depuis en pleine mutation. Salué pour
sa transition démocratique et pour ses performances Rencontre modérée par Corinne Moutout, journa-
économiques, le pays souffre cependant de maux liste et correspondante en Afrique du Sud pour le
profonds et encore très présents : pauvreté, crimi- journal Libération de 1991 à 1995 et auteure de
nalité et fortes inégalités. L’avenir de la nation arc- Défi sud-africain, de l’apartheid à la démocratie
en-ciel est-il aussi prometteur qu’il n’y paraît ? (éd. Autrement, 1997).

20
Afrique du Sud
Terre d’apartheid jusqu’en 1991 puis lieu du miracle politique de la nation « arc-en ciel » si
symboliquement incarnée par Nelson Mandela, l’Afrique du Sud se raconte cet automne dans
le cadre de la saison croisée France - Afrique du Sud par la voix de 17 personnalités sud-afri-
caines : écrivains, poètes, musiciens, conteurs, comédiens, historiens, journalistes...
Invité d’honneur, André Brink ouvre en octobre ce cycle avec trois rencontres exceptionnelles.
Pour traduire et éclairer cette nation en mouvement, complexe et parfois contradictoire mais
portée par une énergie et une créativité artistique enthousiasmantes, un parcours parisien
dans les bibliothèques propose à tous 68 manifestations d’octobre à décembre 2013.
Ce cycle est organisé avec le soutien de l’Institut français, du National Arts Council d’Afrique du Sud et de la Délégation
générale aux Relations internationales de la Ville de Paris.

Bibliothèque Cité internationale des Arts – Paris 4e


du cinéma François
Truffaut – Paris 1er Conversation avec André Brink
P ROJECTION Dans les années 80, André Brink dénonçait, avec force et talent, les exactions et les
La pause abjections de l’apartheid. Il était alors d’autant plus crédible qu’il appartenait,
documentaire a priori, au camp des oppresseurs. Ses romans : Une saison blanche et sèche
(éd. Stock, 1980), Un turbulent silence (éd. Stock, 1982) ont fait date et appartiennent
My vote is my secret à la courte liste de ceux qui contribuent à une meilleure marche du monde.
de Julia Henderson, Depuis, le romancier a poursuivi
Thulani Mokoena sa trace et la fin de l’apartheid
et Donne Rundle n’a en rien signifié pour lui la fin
(1995, 1h35) des doutes et des vigilances. Il
1991: n’a cessé d’écrire, empruntant
Nelson tour à tour la voie du roman : La
Mandela porte bleue (éd. Actes Sud,
est libéré et 2007), Dans le miroir (éd. Actes
l’apartheid Sud, 2009), du récit : L’amour et
aboli. Le l’oubli (éd. Actes Sud, 2006), ou
27 avril de l’autobiographie : Mes bifurca-
1994 sont tions (éd. Actes Sud, 2010).
organisées Cette rencontre se propose de
les parcourir l’œuvre et l’itinéraire
premières élections libres de l’écrivain. Une occasion de
pour tous les Sud- croiser un regard sur l’Afrique du
africains. Sud d’hier et d’aujourd’hui,
Trois cinéastes ont suivi d’apprécier une élégance et un
l’événement dans cinq humour à fleur de mots, de
lieux différents : dans pénétrer dans les coulisses d’une
l’ex-Bophutatswana, création engagée et engageante,
à l’intérieur d’un hostel de partager les convictions, les
base du parti Inkhata, enthousiasmes et les craintes d’un humaniste arc-bouté à sa terre sud-africaine,
dans un atelier de couture riche de promesses mais où pointe l’immense tristesse des espoirs déçus.
où se côtoient noires et Conversation menée par Bernard Magnier.
métisses, dans une petite
B ERNARD MAGNIER : JOURNALISTE, IL COLLABORE À DIVERSES REVUES ET RADIOS
école de campagne pour ET DIRIGE LA COLLECTION « LETTRES AFRICAINES » (ACTES S UD). I L EST ÉGALEMENT
les enfants des ouvriers CONSEILLER LITTÉRAIRE POUR LE THÉÂTRE LE TARMAC-SCÈNE INTERNATIONALE
agricoles noirs, et au côté FRANCOPHONE À PARIS ET PROGRAMMATEUR DU FESTIVAL « LITTÉRATURES MÉTISSES »
du jeune Fodo, véritable À ANGOULÊME. D ERNIÈRE PUBLICATION : PANORAMA DES LITTÉRATURES FRANCOPHONES
porte-parole de l’ANC D’AFRIQUE, 250 CHRONIQUES DE LIVRES ET 140 BIOGRAPHIES.

à Kagiso Township. Un WWW.INSTITUTFRANCAIS.COM/PROMOTION-ET-DIFFUSION (OCTOBRE 2012)

regard unique sur l’intense Vendredi 11 octobre – 19 h


lement aux
émotion soulevée par ce Sur réservation : 01 44 78 80 50 André Brink intervient éga 8 octobre
le
vote historique. côtés de Catherine Camus
(voir page 12).
Mercredi 9 octobre – 12 h

21
Afrique du Sud
Bibliothèque Buffon – Paris 5e

P ROJECTION-DÉBAT : LA COMMISSION VÉRITÉ ET RÉCONCILIATION


Comment vivre ensemble après l’apartheid ?

La Commission Vérité et
Réconciliation a été mise en place
en 1995 afin d’amorcer la
transition démocratique en
Afrique du Sud.
Cette commission, ayant pour but
de faire la lumière sur les crimes et
les atrocités commises durant le
régime de l’apartheid, est saluée
pour avoir évité le bain de sang
annoncé à la chute du régime. On
lui reconnaît pourtant un succès
mitigé, n’ayant pas répondu à
toutes les questions qu’elle posait.
Comment vivre ensemble après
un régime d’une telle violence ? La
vérité est-elle un exutoire suffisant la réalisatrice consacrée à la Commission
pour aller vers la réconciliation ? et Antjie Krog, Vérité et Réconciliation (CVR).
Cette transition, à la fois radicale journaliste et Modération : Corinne Moutout,
et pacifique, était-elle une étape auteure sud- journaliste et correspondante en
nécessaire pour amorcer la africaine de La Afrique du Sud pour Libération de
transition démocratique ? Comment douleur des mots 1991 à 1995 et auteure de Défi
les victimes comme les bourreaux (éd. Actes Sud, sud-africain, de l’apartheid à la
ont-ils vécu cette épreuve ? 2004), chronique de la Commission démocratie (éd. Autrement, 1997).
Cette rencontre débute avec Vérité et Réconciliation. Pendant Jeudi 17 octobre – 19 h
la projection du film de Marion deux ans, sous le nom d’Antjie En partenariat avec la Maison
Stalens, La Réconciliation ; Samuel, elle collabore comme de la Poésie de Nantes.
elle est suivie d’un débat entre journaliste à l’émission AM Livre, www.maisondelapoesie-nantes.com

Bibliothèque Faidherbe – Paris 11e


Amandla ! La démocratie
sud-africaine en action
Cette exposition de photos met en lumière les
témoignages et les portraits de Sud-africains, pour
qui les premières élections de 1994 ont tout changé.
À travers des points de vue différents et des
témoignages de Sud-africains d’origines sociales et
ethniques diverses, l’exposition permet d’appréhender
les avancées et les paradoxes du système
démocratique.
15 - 26 octobre
En partenariat
avec l’association Ubumi.

ue Saint-Éloi (12 )
e
Également à la bibliothèq
embre.
du 29 octobre au 23 nov

22
Afrique du Sud
Bibliothèque Saint-Éloi – Paris 12e

Traversée de la poésie sud-africaine à


deux voix, trois langues et un saxophone
Lecture à deux voix et en trois langues, le français, l’anglais et l’afrikaans, de Projections
poèmes d’Afrique du Sud, accompagnée par Steve Potts au saxophone. De rapides
éclaircissements sur le contexte historique encadrent la lecture des poèmes.
de films
L’écrivain Sud-africain Denis Hirson et la comédienne Sonia Emmanuel livrent des sud-africains
mots denses, économes, porteurs d’une musique qui puise sa force dans l’oralité.
Ici, une conscience sociale traverse le champ personnel, car le poème est aussi
une façon de survivre à l’étouffement de l’apartheid, une façon de traverser le
paysage post-apartheid rempli de troubles et de rêves.
D ENIS H IRSON A VÉCU JUSQU’À L’ÂGE DE 22 ANS EN AFRIQUE DU S UD OÙ IL A FAIT DES ÉTUDES
D’ANTHROPOLOGIE. I L S’INSTALLE DÉFINITIVEMENT EN F RANCE EN 1975. E NSEIGNANT ET ÉCRIVAIN, IL A
PUBLIÉ SEPT LIVRES QUI PORTENT SUR LA MÉMOIRE DES ANNÉES D’APARTHEID, DONT LA MAISON HORS LES MURS
(ÉD. AUTREMENT, 1988), PUBLIÉ L’ANTHOLOGIE P OÈMES D’AFRIQUE DU S UD (ÉD. ACTES S UD, 2001)
ET ÉCRIT, AVEC D ENISE C OUSSY ET JOAN M ETELERKAMP UN LIVRE SUR LA LITTÉRATURE S UD-AFRICAINE,
L’Afrique du Sud à
AFRIQUE DU SUD, UNE TRAVERSÉE LITTÉRAIRE (ÉD. P HILIPPE REY/INSTITUT FRANÇAIS, 2011).
travers ses cinéastes.
S ONIA E MMANUEL, Projections de films de
S ONIA E MMANUEL STEVE P OTTS COMÉDIENNE ET METTEUR
réalisateurs sud-
EN SCÈNE. AVEC SA
COMPAGNIE DU LIBRE -
africains pour les petits
ÉCHANGE , ELLE A MONTÉ et les grands.
DES TEXTES DE M ARYSE Samedi 19 octobre – 16 h
C ONDÉ (ELLE EST Mercredis 23 et
DÉDICATAIRE DE SA PIÈCE
30 octobre – 15 h
P ENSION LES ALIZÉS).
STEVE P OTTS, Amandla !
SAXOPHONISTE AMÉRICAIN
VIENT D’UNE FAMILLE La démocratie
MÉLOMANE. À N EW YORK,
IL CÔTOIE LES PLUS
sud-africaine
GRANDS, C OLTRANE, en action
H ERBIE HANCOCK...
Voir page 22 le descriptif
E N 1970, IL PART POUR L’E UROPE, TRAVAILLE AVEC B RIGITTE F ONTAINE. LES TOURNÉES S’ENCHAÎNENT,
ILS PARCOURENT LE MONDE PENDANT PLUS DE 23 ANS. D EPUIS 2000, IL JOUE AVEC L’UNE DE SES TROIS
à la bibliothèque Faidherbe
FORMATIONS RÉGULIÈRES, STEVIE AND THE B OOGAH BAND ET A DÉMARRÉ UN ATELIER D’IMPROVISATION, THE (11e).
M ENILMONTANT STREET BAND AUQUEL IL PARTICIPE DANS LE CADRE DES ATELIERS DU CHAUDRON À PARIS. 29 octobre -
Samedi 5 octobre – 15 h 23 novembre

Bibliothèque Italie – Paris 13e


E XP OSITION -TÉMOIGNAGES S P E C TA C L E
I am proudly Voyage délirant
South African en Afrique du Sud
Témoignages en photos et en (tout public)
mots, de jeunes Sud-africains nés Un spectacle pour tous, ludique et coloré, pour découvrir les Sud-
après l’abolition de l’apartheid. africains. Au son des tam-tams, Éric Bouvron et Mathos présentent
Ils s’expriment sur trois thèmes : un spectacle à l’image de l’Afrique du Sud : plein d’énergie, de couleurs
l’héritage de l’apartheid, le « vivre et d’humour. Racontant ce pays et ses habitants avec leur corps,
ensemble » et l’avenir qu’ils ils alternent histoires et anecdotes, danses, dessins... et vous font
imaginent pour leur pays. découvrir différents aspects de la société sud-africaine.
1er - 31 octobre Samedi 5 octobre – 15 h
En partenariat Sur inscription auprès des bibliothécaires.
avec l’association Ubumi.

23
Afrique du Sud
Bibliothèque Colette Vivier – Paris 17e Bibliothèque Claude Lévi-Strauss
Paris 19e
E XP OSITION
Afrique du Sud, un pays diversifié Littératures d’Afrique du Sud :
Terre de contrastes, l’Afrique du Sud vit aujourd’hui lecture à trois voix
entre inégalités et diversité. Riche de son territoire,
Il n’est pas de littérature, si complexe soit-elle, que
de ses langues et de la pluralité des cultures
la lecture à voix haute ne rende accessible aux publics
et des populations, l’Afrique du Sud se remet des
avisés ou profanes. La compagnie La liseuse,
souffrances des années de l’apartheid.
spécialisée dans les mises en voix, propose son florilège
Une sélection de d’auteurs glanés dans le champ vaste et fourmillant
photographies présente de la littérature sud-africaine : de Marlène van Niekerk
les paysages et les à André Brink et d’autres auteurs à découvrir.
disparités des populations
qui constituent la nation La littérature sud-
« arc-en-ciel » d’aujourd’hui. africaine regarde le
monde de mille
1er - 19 octobre. manières, en une
En partenariat foison de langages
avec l’association Ubumi. multiples, denses,
exilés ou non. La
liseuse ajoute ses
Sud » voix à ces langues
ion « Afrique du
La programmat novembre et décembre. qui, comme autant
se poursuivr a en
ifestations
mbreuses man de fleuves, charrient
À noter : de no en fa nt s. Co nsultez
aux la nécessité de vivre
sont destinées
se !
le cahier jeunes coûte que coûte.
Samedi 19 octobre
16 h

Par Catherine Einhorn


de la bibliothèque du cinéma
François Truffaut (Paris 1er) être empruntés
Disponibles pour
eques.paris.fr
sur www.biblioth

My vote is my secret La Commission de la vérité


(Chroniques sud-africaines, avril 1994) réalisé par André Van In
réalisé par Julie Henderson, Thulani Mokoena (Archipel 33, Entre chien et loup, La Sept-Arte, Rtbf,
et Donne Rundle Lichtpunt, Wallonie Image Production, 1999, 2h18 min,
(JBA production, La Sept-Arte, Direct Cinema Workshop, Périphérie, sous-titré en français)
1995, 1h35 min, sous-titré en français) « En Afrique du Sud, après les premières élections
« Dans un bidonville de Johannesburg, Afrique du Sud, démocratiques de 1994 marquant la fin du régime de
pendant la campagne pour les élections historiques d’avril ségrégation raciale, la Commission “Vérité et Réconciliation“
1994, les populations noires vont voter pour la première fois a été mise en place sous l’impulsion de Nelson Mandela.
“pour le parti qu’ils aiment dans le secret”. Le chef Son objectif : faire la lumière sur les exactions commises
de l’ANC, Nelson Mandela, sera élu à plus de 62% des voix, à l’encontre des populations noires pendant l’apartheid.
instaurant la fin de l’apartheid après des siècles de Les témoins, nombreux, viennent raconter des atrocités
discrimination, de brutalité, d’humiliation et insoutenables et demander justice. » [ID.]
d’exploitation. » [EXTRAIT DU CATALOGUE IMAGES DE LA CULTURE - CNC] Ce document poignant rend compte de l’immense travail
Bien plus qu’un collectif effectué par le peuple sud-africain. Riche
témoignage, il s’agit-là d’enseignements pour l’avenir d’autres pays...
d’une leçon d’apprentissage Prix des Bibliothèques et Prix du ministère des Affaires
de la démocratie, jouée par étrangères au festival Cinéma du réel 1999.
des personnes inoubliables Ces deux films sont issus des catalogues « Images de la
telle « Little Lizzie », culture » du CNC (Centre National du Cinéma et de l’Image
la couturière, qui crève Animée) et du « Catalogue national des films » de la BPI
l’écran avec un humour (Bibliothèque Publique d’Information). Ils sont
et une humanité folle. empruntables dans les bibliothèques de la Ville de Paris.
Prix Joris Ivens au festival Cinéma du Réel 1994.

24
Société
Zoom sur

ADN superstar
ou superflic ? Médiathèque H
Paris 12
e
élène Berr

t.
Rencontre-déba
e – 19 h
Jeudi 17 octobr
avec l’Inserm.
En partenariat

En soixante ans d’existence, l’ADN s’est échappé plusieurs procès pour refus de prélèvement ADN.
des laboratoires pour devenir un acteur essentiel Elle vient de coécrire, avec le spécialiste de géné-
des séries télévisées de police scientifique. Il est tique des populations humaines Pierre Darlu, ADN
désormais présent au premier plan dans nombre de superstar ou superflic ? Les
questions de société: identité, liberté individuelle, citoyens face à une molé-
sécurité, médecine personnalisée... cule envahissante (éd.
Seuil, 2013).
En fonction des enjeux sociaux, économiques et
politiques qui entourent ces usages, comment Débat modéré par
remettre l’ADN à sa place, pour mieux libérer l’es- Paul de Brem, journaliste.
pace démocratique des débats ? www.inserm.fr
Avec Catherine Bourgain, chercheuse en génétique
humaine et statistiques à l’Inserm, présidente de la
Fondation Sciences citoyennes, qui a témoigné dans
25
Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3e Bibliothèque Buffon – Paris 5e
Les samedis du documentaire
Penser l’évolution
P ROJECTIONS
Une maison pour les parents
d’Emmanuelle Simon et Daniel Kupferstein La théorie de l’évolution est contre-intuitive.
(2009, 90 min) En tant que telle, elle désarçonne, et paraît même
incompréhensible. Or, depuis un siècle et demi,
pas à pas, les biologistes ont tenté de défricher
les principaux mécanismes à l’œuvre dans le vivant.
Quelles sont les principales hypothèses qui ont
mené aux fondements de la biologie moderne ?

À Bobigny, une maison où les parents d’élèves


en difficulté se rencontrent pour partager leur
expérience. Projection en présence du réalisateur.
Une mise en lumière des méandres de ce chemin
Samedi 28 septembre – 16 h
tortueux, à partir d’anecdotes où se conjuguent
Réservation conseillée au 01 44 78 55 20.
sciences, religion et philosophie, sans oublier
Bar centre des autocars les hommes. En présence d’Hervé Le Guyader,
de Patrick Zachmann (2008, 55 min) professeur de biologie évolutive à l’Université
Pierre et Marie Curie et directeur du laboratoire
« Systématique, adaptation, évolution » et
de l’école doctorale de Diversité du vivant.
Jeudi 26 septembre – 19 h

Esquisse de Chine
Présentation de l’essai Esquisse de Chine (éd. Belin,
2013) qui aborde l’épopée des relations franco-
chinoises sous un angle inédit. Lieux de mémoire,
singularités nationales, anthropologie culturelle sont
tour à tour étudiés.
Avec humour et sans complaisance, Emmanuel
En cette année 2013 où Marseille est à l’honneur, Lincot s’interroge sur la nature des enjeux et des
nous avons choisi de présenter ce documentaire liens que cultivent la France et la Chine. Plus de
qui suit le destin de jeunes des quartiers nord sur liberté pour la Chine, plus
plusieurs années. Dans les années 80, le réalisateur a de sagesse pour la France :
animé un stage de photographie avec onze jeunes de cet ouvrage trace aussi
16 ans appartenant à la première génération issue de les linéaments possibles
l’immigration. En 2007, il part à leur recherche. Plus de nos conduites pour
de vingt ans se sont écoulés entre les adolescents en les temps à venir.
difficulté qu’ils étaient et les adultes qu’ils sont
devenus. E MMANUEL LINCOT EST SPÉCIALISTE D’HISTOIRE CULTURELLE
CONTEMPORAINE DE LA C HINE, FONDATEUR DE LA CHAIRE DES ÉTUDES
Samedi 26 octobre – 16 h CHINOISES CONTEMPORAINES (CECC) ET VICE DOYEN CHARGÉ DES
Réservation conseillée au 01 44 78 55 20 AFFAIRES I NTERNATIONALES (I NSTITUT CATHOLIQUE DE PARIS).
IL EST ÉGALEMENT RÉDACTEUR EN CHEF DE LA REVUE MONDE CHINOIS
NOUVELLE ASIE. IL A VÉCU EN CHINE CINQ ANS ET S’EST RENDU EN
ASIE PLUS D’UNE CENTAINE DE FOIS.
Jeudi 10 octobre –19 h

26
Société
Bibliothèque Buffon – Paris 5e Bibliothèque Vandamme – Paris 14e

Recherche et veille documentaire Les cellules souches,


Google : trucs et astuces pour les professionnels une révolution ?
par Béatrice Foenix-Riou.
Google est aujourd’hui l’outil de recherche préféré des
internautes. Pourtant, rares sont ceux qui tirent parti Il y a tout juste dix ans, une lignée de cellules souches
de toutes ses fonctions avancées. Comment exploiter embryonnaires humaines était réalisée pour la
les différents opérateurs du moteur ? Comment mettre première fois au monde par une équipe américaine.
en avant les pages Depuis lors, les recherches menées sur les cellules
les plus pertinentes, humaines n’ont cessé de se développer, en raison
limiter la requête aux notamment des enjeux thérapeutiques considérables
sources officielles, qu’elles suscitent. Cet été, l’Assemblée nationale
retrouver des adopte la proposition de loi « autorisant sous
informations publiées certaines conditions la recherche sur l’embryon
à une date donnée ou et les cellules souches embryonnaires ».
en langue étrangère ? Quel médecin n’a jamais espéré pouvoir réparer
Le métier de veilleur par Carole Tisserand-Barthole. entièrement les tissus endommagés de ses patients ?
Les métiers de la documentation et de la veille Cette médecine régénérative pourrait-elle se
s’exercent aussi bien dans le secteur public substituer à terme
(collèges/lycées, ministères, musées...) que dans le aux traditionnelles
secteur privé (cabinets de conseils, banques, cabinet greffes d’organes ? Y
d’avocats...) et la nature du travail varie a-t-il des risques qui
considérablement d’une structure à l’autre. reposent sur l’usage
des tests génétiques ?
BÉATRICE F OENIX-RIOU EST DIRECTRICE DE BFR CONSULTANTS ET Rencontre avec
RÉDACTRICE EN CHEF DES LETTRES D’INFORMATION BASES ET
des experts qui ont
NETSOURCES. ELLE EST L’AUTEURE DE L’OUVRAGE RECHERCHE ÉVEILLÉE
SUR I NTERNET : MODE D’EMPLOI – OUTILS ET MÉTHODES POUR EXPLORER
l’autorité
LE WEB ET ÉDITE LE BLOG R ECHERCHE-ÉVEILLÉE. professionnelle pour
CAROLE TISSERAND-BARTHOLE EST CHARGÉE DE VEILLE CHEZ FLA répondre de manière
CONSULTANTS. ELLE ANIME DES FORMATIONS SUR LE THÈME DE LA argumentée aux
VEILLE, DE LA RECHERCHE D’INFORMATIONS ET DES OUTILS DU WEB 2.0 questions du public.
ET COLLABORE TRÈS RÉGULIÈREMENT AUX LETTRES D’INFORMATIONS
BASES ET NETSOURCES. Rencontre avec :
Mardi 15 octobre – 19 h HERVÉ CHNEIWEISS, PRÉSIDENT DU COMITÉ D’ÉTHIQUE DE L’INSERM,
DOCTEUR EN MÉDECINE ET EN SCIENCES, NEUROLOGUE ET
NEUROBIOLOGISTE, A TOUJOURS ASSOCIÉ À SON TRAVAIL CLINIQUE
ET SCIENTIFIQUE LES QUESTIONS ÉTHIQUES QUE POSENT LES PROGRÈS
DE LA RECHERCHE. D E 2000 À 2002, IL A ÉTÉ CONSEILLER TECHNIQUE

Médiathèque Jean-Pierre Melville POUR LES SCIENCES DU VIVANT ET LA BIOÉTHIQUE AUPRÈS DU MINISTRE
DE LA R ECHERCHE.
Paris 13e
SANDRINE MONTGOLFIER, HISTORIENNE DES SCIENCES DE LA VIE
ET DE LA SANTÉ ET BIOÉTHIQUE, JURISTE ET MAÎTRE DE CONFÉRENCES
Premières fêtes des adolescents : À L’U NIVERSITÉ PARIS E ST C RÉTEIL VAL-DE-MARNE. E LLE TRAVAILLE
libertés et limites ? SUR DES SUJETS EN BIOÉTHIQUE À L’I NSTITUT DE R ECHERCHE
INTERDISCIPLINAIRE SUR LES ENJEUX SOCIAUX, SCIENCES SOCIALES,
POLITIQUE, SANTÉ.

RENCONTRE MODÉRÉE PAR LOÏC MANGIN, RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT


Rencontre avec Jean-Pierre Couteron, psychologue DU MAGAZINE P OUR LA SCIENCE.
clinicien et président de la Fédération Addiction,
Hélène David, directrice adjointe de l’association En partenariat avec
Sciences sur Seine et l’INSERM.
Charonne (soins et prévention en addictologie) et
Grégory Pfau, pharmacien de l’association Charonne, Jeudi 3 octobre – 19 h 30
voir page 29. Sur réservation au : 01 43 22 42 18
Jeudi 26 septembre – 19 h
En partenariat avec la Mission de prévention
des toxicomanies (DASES, Mairie de Paris).

27
Société
Médiathèque Marguerite Yourcenar – Paris 15e

Quels rôles et quels enjeux des


nouvelles technologies en milieu scolaire ?
Le ministère de l’Éducation prévoit pour la rentrée
scolaire l’équipement, la maintenance et la formation
du milieu enseignant aux nouvelles technologies.
Il parie ainsi sur le fait que l’enseignement dispensé
sous cette forme facilitera la transmission des savoirs
et sensibilisera les élèves au respect de la vie privée
et de la propriété intellectuelle.
Pour en débattre, rencontre avec Georges-Louis Baron
et deux autres auteurs, spécialistes de philosophie ou
de sciences de l’éducation.
P ROFESSEUR EN SCIENCES DE L’ÉDUCATION À L’UNIVERSITÉ
RENÉ-DESCARTES (PARIS V) ET DIRECTEUR DU LABORATOIRE EDA,
GEORGES-LOUIS BARON A DIRIGÉ DE 1990 À 2003 LE DÉPARTEMENT
TECHNOLOGIES NOUVELLES ET ÉDUCATION (TECNE) DE L’INSTITUT
NATIONAL DE RECHERCHE PÉDAGOGIQUE. I L A PUBLIÉ DE NOMBREUX
OUVRAGES ET ARTICLES SUR L’INFORMATIQUE EN MILIEU SCOLAIRE.

Jeudi 17 octobre – 19 h
En partenariat avec la Maison
des Sciences de l’Homme.

28
Société
Médiathèque Edmond Rostand – Paris 17e

Le voyage initiatique « Ici et maintenant »,


du corps et le la Gestalt thérapie
processus maçonnique Découvrez l’une des thérapies
Pourquoi a-t-on toujours psychocorporelles les plus
privilégié la raison au corps ? Quel développées.
rôle le corps joue-t-il dans une
La Gestalt est une thérapie du
société initiatique et notamment
dans la Franc-Maçonnerie (Ordre mouvement. Elle invite à une prise
Initiatique traditionnel fondé sur de conscience dans l’ici et
la Fraternité)? maintenant et s’intéresse Premières fêtes
Frédéric Vincent, sociologue
à la façon dont nous entrons des adolescents :
en contact avec nous-même et libertés et limites ?
et philosophe, aborde lors les autres. C’est une thérapie
de cette conférence la question humaniste que nous vous invitons
de la réhabilitation du corps. à mieux connaître grâce à cette
La modernité favorise le progrès conférence animée par Didier
moral et rationnel au détriment Souvent vécues loin du regard
Lichtlin, Gestalt thérapeute, parental, les fêtes entre amis sont
d’une place légitime pour le corps.
formateur Gestalt et l’occasion pour les adolescents
Cependant, la suprématie de la
photographe. de « tester les limites ». Ouverte
raison semble s’estomper et le
corps reprend ses droits au même aux parents, aux familles et
titre que l’émotionnel ou à l’entourage des jeunes, cette
l’imaginaire. En s’interrogeant sur conférence-débat permet de mieux
la place du corps dans l’initiation, s’informer pour mieux réagir.
Frédéric Vincent nous propose de En tant que parents, que dire à son
considérer la Franc-maçonnerie adolescent qui se rend à une fête ?
comme « l’une des rares Que mettre en place lorsque c’est
institutions qui proposent de vivre lui-même qui organise sa soirée ?
une démarche Être présent ou pas ? Interdire
initiatique l’alcool ou pas ? En somme,
proche Didier Lichtlin propose une comment jouer son rôle de parents
de celle des introduction à la Gestalt thérapie pour qu’une fête reste une fête ?
sociétés dont les origines se situent dans
primitives afin Conférence-débat animée par
les années 1950 aux USA.
d’offrir à Jean-Pierre Couteron,
Friedrich Perls, psychiatre et
l’initié des psychologue clinicien et président
psychothérapeute allemand, est
outils de la Fédération Addiction,
considéré comme fondateur de
permettant Hélène David, directrice adjointe
ce mouvement. Cette thérapie
une meilleure de l’association Charonne (soins
connaissance provient du mot allemand « die
et prévention en addictologie)
du corps... ». Gestalt » signifiant la forme,
et Grégory Pfau, pharmacien
l’apparence. Achever dans le
de l’association Charonne.
présent les formes ou les figures
Une nouvelle série de films de
F RÉDÉRIC VINCENT EST PHILOSOPHE, inachevées dans nos enjeux de
prévention a été réalisée par la
DOCTEUR EN SOCIOLOGIE ET CHERCHEUR développement est un des Fédération Addiction : ces trois films
AU C EAQ (C ENTRE D’ETUDES SUR L’ACTUEL principes de base de la Gestalt peuvent être visionnés à la
ET LE QUOTIDIEN) À L’U NIVERSITÉ PARIS V
thérapie, plus connue sous médiathèque.
R ENÉ D ESCARTES. DANS LA CONTINUITÉ
DES PENSEURS DU CERCLE ERANOS (JUNG,
l’expression « Ici et maintenant ». Jeudi 17 octobre – 19 h
ELIADE, DURAND), SES RECHERCHES TENTENT Samedi 12 octobre – 16 h 30 En partenariat avec la Mission
DE DÉCRIRE UN PANORAMA DES IMAGINAIRES de prévention des toxicomanies
INITIATIQUES QUI INONDENT NOS SOCIÉTÉS (DASES, Mairie de Paris).
CONTEMPORAINES.

Samedi 5 octobre – 16 h 30

29
Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e
Re-jouer la ville
Comment observer,
se ré-approprier son Ville en jeux :
environnement quotidien,
ré-investir l’espace public, La pratique du jeu comme revalorisation
y ré-inventer des pratiques
pour re-découvrir et rêver
de l’espace urbain
la ville ? La rencontre rassemble des personnalités d’horizons disciplinaires divers
Le chantier du (urbanistes, artistes, philosophes) qui interrogent à partir de leurs expériences
tramway T3, des projets professionnelles une nouvelle manière d’appréhender, de découvrir et de
de renouvellement comprendre la ville par la pratique du jeu.
urbain, des envies de
jardins partagés,
l’histoire de la Zone non-
aedificandi (non
constructible) deviennent
prétexte à regarder
différemment un paysage
a priori banal. Des
artistes, parfois des
urbanistes, proposent
depuis quelques années
des ateliers, des
événements, des
déambulations à partir
de créations réalisées
avec des habitants. « Re-
jouer la ville » questionne
ces démarches basées sur
un jeu créatif où les règles
se construisent au fil du
temps avec les joueurs.
Projet coordonné par l’Équipe La ville s’impose souvent aux populations comme un simple décor, voire comme
de Développement Local source de contraintes (nuisances d’un chantier par exemple). Proposer de
Saint-Blaise en partenariat l’observer, de la deviner par le jeu pourrait faciliter, pour les habitants, une
avec La Mutothèque, réappropriation de leur territoire. Ils cessent alors de le subir
Khiasma, Fabrication Maison, pour explorer les éléments qui le composent en les détournant de leur fonction
les Ateliers Varan, Pièces initiale. Ainsi le même chantier transformé en terrain de jeu s’anime d’un potentiel de
Montées, Ici Même et
créativité sans cesse réinventé par les participants eux-mêmes.
soutenu par le Département
de la Politique de la Ville et Engager la réappropriation de la ville, pour que celle-ci devienne plus aimable à ses
de l’Intégration, la Direction habitants, peut-il passer par des activités ludiques et créatrices ? Le jeu permettrait-il
des Affaires culturelles, de renouveler notre regard sur la ville, et sur la manière dont nous la vivons ?
la Direction Art dans la Ville,
Avec Joana Desplat-Roger, philosophe et Lucinda Groueff, architecte-urbaniste,
la Direction des Usagers,
des Citoyens et des Territoires pour le collectif Mutothèque de l’association Aux Mille Lieux.
de la Ville de Paris, la Mairie www.mutotheque.com - www.re-jouerlaville.fr
du 20e et l’État dans le cadre
d’un Contrat urbain de Jeudi 12 septembre – 19 h 30
cohésion sociale.
www.re-jouerlaville.fr

30
Société

Projections de films documentaires Dans votre quartier...


des Ateliers Varan
Bibliothèque Saint-Simon – Paris 7e
P ROGRAMME
Diderot et le monde des aveugles
Le chantier des fleurs de Nicolas Tarchiani (25 min) À l’occasion du tricentenaire de sa naissance, nous
Au cœur d’un quartier populaire au bord du périphérique, présentons quelques traits de la pensée du « philosophe »,
l’association Multi’colors s’emploie à ouvrir des perspectives en partant d’un petit ouvrage qu’il écrivit en 1749 et qui lui
aux enfants de la cité Joseph Pyton par la pratique du valut trois mois d’emprisonnement au château de
jardinage, véhicule de l’appropriation de l’urbain et de Vincennes : la Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui
l’environnement quotidien. voient.
Film réalisé dans le cadre des Ateliers CinéQuartier mené Quelle(s) subversion(s) ont bien pu se glisser dans ce texte,
par les Ateliers Varan dans le 20e arrondissement de Paris. pour conduire tout droit son auteur dans les geôles de
Mercredi 11 septembre – 15 h l’Ancien Régime ? Loin d’avoir joué de simples seconds rôles
dans cette pièce au dénouement (partiellement) tragique,
Sekou le magicien de Jérôme Sitruk (30 min) les aveugles dont il est question dans la Lettre y font figure
C’est l’été, les enfants désœuvrés traînent dans les jardins.... de véritables premiers : ils bouleversent la morale,
mais voici que Sekou, ce jeune homme qui file sur le boulevard l’esthétique et la métaphysique traditionnelles. Ils dessillent
Davout en skate, vient les épater avec ses tours de magie. les clairvoyants.
Né à Bamako, arrivé dans l’enfance à Paris, Sekou doit passer Mercredi 25 septembre – 19 h
le bac et devenir infirmier, mais il rêve d’être magicien. Adapté aux mal-voyants.
Accompagné par l’association Plus loin, il propose, le temps
d’un été, des initiations à la magie pour les gosses du quartier.
Samedi 14 septembre – 15 h Médiathèque Marguerite Yourcenar – Paris 15e
Festival Kiosquorama
Les boulistes de Véronique Cohen (36 min)
La médiathèque participe à Kiosquorama, un festival musical
Été 2009: tandis que leur quartier est chamboulé par les et éco-citoyen itinérant gratuit qui a lieu dans les Parcs et
travaux d’installation du tramway, un petit groupe de joueurs Jardins d’Île-de-France.
de pétanque se retrouve jour après jour, immuablement, La médiathèque possède un fonds spécialisé sur l’écologie
au square Emmanuel Fleury, vers la Porte de Ménilmontant. citoyenne et développement durable et propose une
Pour Laurent, Mado, Pierrot, Christian et les autres, l’Amicale bibliothèque éphémère sur l’écologie et un espace de lecture
Bouliste de Ménilmontant est un précieux et chaleureux repère. au square de la Place du Commerce dans le 15e
Samedi 14 septembre – 15 h 30 arrondissement !
Avec, Marion Chottin, agrégée de philosophie et docteure en
Phases de Yanis Boukhris (30 min) Histoire de la philosophie moderne de l’université Paris 1
Un coiffeur-danseur s’approprie Panthéon-Sorbonne. Ses travaux portent sur les Lumières,
différents espaces publics du quartier l’empirisme du XVIIIe siècle et sur les figures de l’aveugle et
pour faire ses chorégraphies. de la cécité dans la philosophie.
Film réalisé dans le cadre des Ateliers Plus d’information sur http ://www.kiosquorama.org/
CinéQuartier mené par les Ateliers Varan
dans le 20e arrondissement de Paris. Samedi 7 septembre – 14 h à 18 h
Mercredi 18 septembre – 15 h

Steco d’Isabelle Gaulon (32 min)


Une balade dans les souvenirs de Steco, ancien voyou,
boxeur, acrobate, intarissable raconteur, né avant guerre
près de la Porte de Montreuil à Paris. Au fil de ses récits
À consulter :
surgissent des images d’un quartier disparu avec ses bandes
rivales, ses cinémas, ses bals, et la « Zone », territoire couvert
de bicoques et de roulottes, qui s’étendait alors aux portes de
Paris.
Samedi 21 septembre – 15 h

Oasis Boulevard de Jérôme Sitruk (34 min)


Sur le boulevard Davout, un banc parisien vit ses derniers
jours avec la construction du nouveau tramway. Des jeunes
s’y retrouvent pour des joutes nocturnes, à travers lesquelles
ils livrent, entre rêveries et désillusions, un riche témoignage
sur leur manière de vivre leur quartier...
Samedi 21 septembre – 15 h 35

31
32 8
Histoire
Zoom sur

Redécouvrir
Jean Moulin
s 13e
lacière – Pari
Bibliothèque G
bat
Rencontre et dé
bre – 18 h 30
Samedi 19 octo écaires.
ès des biblioth
aupr
Sur inscription

Rencontre et débat avec Christine Levisse-Touzé C HRISTINE LEVISSE -TOUZÉ EST DIRECTRICE DU M ÉMORIAL
et Dominique Veillon, commissaires de l’exposition DU MARÉCHAL LECLERC DE HAUTECLOCQUE ET DE LA LIBÉRATION
DE PARIS ET DU M USÉE J EAN MOULIN. D IRECTRICE DE RECHERCHE
Redécouvrir Jean Moulin, collections inédites (1899-
À PARIS V , ELLE EST L’AUTEURE DE NOMBREUX OUVRAGES SUR
1943) et auteurs du livre Jean Moulin, artiste, préfet, LA S ECONDE G UERRE MONDIALE .
résistant. Jean Moulin incarne le héros de la
Résistance par excellence : représentant de la France D OMINIQUE VEILLON EST DIRECTRICE DE RECHERCHE AU CNRS
ET MEMBRE DU C ONSEIL S CIENTIFIQUE DU MÉMORIAL DU MARÉCHAL
libre, il conduit sa mission jusqu’à la mort. Au-delà LECLERC DE HAUTECLOCQUE ET DE LA LIBÉRATION DE PARIS ET
du mythe, Christine Levisse-Touzé et Dominique DU M USÉE J EAN M OULIN . E LLE EST L’AUTEURE DE NOMBREUX
Veillon nous font découvrir, grâce à de nombreux OUVRAGES SUR LA S ECONDE G UERRE MONDIALE.
documents inédits (lettres, photographies, dessins),
l’autre visage, plus intime, de Jean Moulin : l’homme
fier de ses origines provençales, amoureux de la vie,
passionné par l’art.
33
Histoire
Bibliothèque Charlotte Delbo – Paris 2e

L’architecture de la Belle Époque à Paris


À la fin du XIXe siècle, Paris était la ville la plus moderne au monde. C’était aussi la capitale mondiale des arts
et en particulier de l’architecture. Pourtant, l’architecture parisienne de cette époque est encore mésestimée,
et même ignorée. On ne connaît qu’un certain Art nouveau qui était très minoritaire et qui a eu peu
de retentissement au niveau
international. Il s’agit de dresser
un aperçu complet des œuvres
intéressantes de l’époque qui
précède la Première Guerre
mondiale, et de comprendre ainsi
les crises de l’art et de la
modernité qui ont pu mener à
la révolution qui marque encore
l’architecture d’aujourd’hui.
Les débats de l’époque préparent
les débats d’aujourd’hui : sur
la place du patrimoine ancien et
de l’art dans la ville, sur
l’importance de la tradition et
de la nouveauté en art, sur la part
qu’occupent respectivement
l’industrie et l’artisanat dans
l’architecture.
Par Gilles Plum, docteur en
histoire de l’art et commissaire
de nombreuses expositions
d’architecture.
Mardi 8 octobre – 19 h

Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3e Bibliothèque historique de la Ville


de Paris – Paris 4e
Juifs, communistes
et résistants à Paris Journées du patrimoine
Rencontre avec deux témoins, Madeleine Borgo À l’occasion des Journées européennes du patrimoine,
et Max Weinstein, animée par Danièle Weiss. l’hôtel de Lamoignon vous ouvre ses portes.
Dans le cadre de Installée en plein cœur du Marais, dans l’hôtel
la seconde édition particulier construit à la fin du XVIe siècle pour Diane
de « Mon patrimoine de France, duchesse d’Angoulême et fille du roi Henri II,
secret », qui a pour but puis propriété de la famille des parlementaires
de faire découvrir de Lamoignon qui lui a donné son nom actuel,
ou redécouvrir le la Bibliothèque historique de la Ville de Paris est l’une
patrimoine matériel des grandes bibliothèques patrimoniales de la Ville
et immatériel du
3e arrondissement
de Paris. Spécialisée dans l’histoire de Paris et de l’Île-
historique ou actuel. de-France, mais aussi dans la vie littéraire et théâtrale
à Paris, elle conserve plus de deux millions de
Samedi 12 octobre
documents.
16 h
Dimanche 15 septembre – 10 h à 19 h

34
Histoire
Bibliothèque Faidherbe – Paris 11e Médiathèque
Marguerite Duras
Paris 20e
Chili au cœur : 1973-2013 Chemins
Le 23 septembre 1973 s’éteignait Pablo Neruda, dont l’œuvre et l’engagement d’histoire
ont symbolisé toute la vitalité créatrice du Chili. 40 ans après le golpe, (tout public)
la bibliothèque vous propose de (re)découvrir cet immense poète, grâce
à des lectures, projections, exposition... Quand... les enfants
vivent au fil des siècles,
Lecture et concert ils sont rois à quatorze
ans, mousses à douze ans,
Lecture (en espagnol et en français) de textes pendus à treize !
choisis parmi ses œuvres les plus connues : Odes
élémentaires, Vingt poèmes d’amour, La Centaine
d’amour, Chant général, J’avoue que j’ai vécu.
Cette lecture par la comédienne Nathalie Duong et
Guillermo Saavedra est accompagnée d’un concert
autour des chansons de Victor Jara, interprétées
par le groupe Kerube.
Jeudi 26 septembre – 19 h

Projections La flaca Alejandra


de Carmen Castillo (2010, 60 mn)
Chile En 1994, Carmen
réalisé par David Burnett, Raymond Castillo revient au
Depardon, Chas Gerretsen (2005, 16 mn) Chili vingt ans après Rencontres contées pour
Chile est un montage de photographies la disparition de son tous (enfants, jeunes
célèbres des reporters de l’agence Gamma compagnon Miguel
Enriquez, dirigeant et adultes). Des histoires
qui retrace avec émotion les événements
qui virent l’anéantissement de la du MIR (Mouvement vivantes pour aimer
démocratie et l’instauration du régime de la Gauche l’Histoire avec
totalitaire de Pinochet. Révolutionnaire), Alain Bellet, écrivain,
arrêté suite aux aveux historien. On a toujours
Septembre chilien sous la torture d’une militante surnommée tendance à regarder
de Valérie Mayoux, Bruno Muel, « La flaca Alejandra » (Alexandra la l’histoire avec nos propres
Théo Robichet (1988, 40 mn) maigrichonne).
références, nos
Septembre La projection est suivie d’un débat en habitudes, nos modes
chilien, tourné présence de la réalisatrice (sous réserve) de vie. Aujourd’hui dans
pendant les dans le cadre des Samedis du doc’.
semaines qui les pays d’Europe,
Samedi 21 septembre – 15 h l’enfance est le plus
suivirent le coup
d’état du 11 souvent protégée. Quand
septembre 1973, Exposition l’école n’existe pas, les
rassemble des enfants travaillent vers
témoignages qui Exposition d’une trentaine de photo-
graphies de Guillermo Saavedra, qui sept ou huit ans et très
contredisent vite, ils deviennent
toutes les a rencontré Pablo Neruda à plusieurs
déclarations reprises. autonomes. La majorité
officielles. légale dans l’histoire varie
Mercredi 11 septembre – 15 h
selon les époques et
les territoires. Les places
Chili, la mémoire obstinée sociales sont différentes
de Patricio Guzmán (2007, 56 mn) mais longtemps,
Après avoir tourné La Bataille du Chili en les enfants travaillent,
1974, Patricio Guzman a dû s’exiler. Il dirigent, combattent
reprend sa caméra des années après pour et peuvent subir des
comprendre comment et jusqu’où l’oubli G UILLERMO SAAVEDRA, JOURNALISTE ET MILITANT punitions fatales comme
imposé par Pinochet a pu détruire la POLITIQUE A RÉALISÉ DURANT LA PÉRIODE DE L’UNITÉ les adultes.
mémoire et l’énergie d’un peuple. POPULAIRE (1970-1973) DE NOMBREUSES
PHOTOGRAPHIES QUI TÉMOIGNENT DE LA SINGULARITÉ Samedi 26 octobre
Samedi 14 septembre – 15 h DE CETTE EXPÉRIENCE. 15 h 30
11 - 28 septembre Sur inscription auprès
des bibliothécaires.
35
Littératures
Zoom sur

Cocteau et
l’homosexualité

ue
Bibliothèque historiq
ris 4e
de la Ville de Paris – Pa
nd Wh ite
Rencontre avec Edmu
et Claude Arnaud
18 h30
Jeudi 19 septembre –

« Au plus loin que je remonte et même à l’âge où l’esprit n’influence pas


encore les sens, je trouve des traces de mon amour des garçons. J’ai toujours
aimé le sexe fort que je trouve légitime d’appeler le beau sexe. »
JEAN COCTEAU, Le livre Blanc, éd. Champ libre, 1928 ; éd. Messine, 1983.

Rencontre avec Edmund White, romancier, biographe, critique littéraire américain


(Prix Pulitzer de la biographie, prix James Tiptree) et Claude Arnaud, écrivain,
essayiste, biographe, scénariste, auteur d’une biographie remarquée sur Jean
Cocteau en 2003, rééditée en 2013, et de l’essai Proust contre Cocteau
(éd. Grasset, 2013). Ils explorent « l’affirmation d’homosexualité » dans l’œuvre
de Cocteau.
36
Littératures
Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3e
Les livres-objets d’un poète
majeur du XXe siècle :
Christian G. Guez Ricord
Marquée par les courants ésotériques des trois
religions du Livre, l’œuvre de Christian G. Guez Ricord
(1948-1988) bouleverse les formes et les catégories
littéraires. Sans cesse à la recherche de nouveaux
moyens artistiques à même de traduire la vision, le
poète a très tôt développé une pratique originale du
« signe » qui se veut à la fois lettre, symbole et dessin.
L’exposition a pour principal objet de mettre en avant
cette diversité de moyens d’expression. Il s’agit de
donner à voir des « objets : livres » réalisés en
collaboration avec Anik Vinay et Émile-Bernard
Souchière à l’Atelier des Grammes.
1er octobre - 2 novembre
Vendredi 18 octobre à 17 h, vernissage de l’exposition
de Christian Guez Ricord, avec Ana-Maria Gîrleanu-Guichard
et Anik Vinay de l’Atelier des Grames.

Bibliothèque historique de la Ville


de Paris – Paris 4e
Jean Cocteau, l’image en souffrance
« En sous-roche de l’œuvre de Cocteau, tout laisse à
deviner le traumatisme du suicide paternel, lequel fut
associé à la panne d’un appareil photographique...
Cocteau enveloppa dans le secret le plus absolu
l’origine de son attrait pour le visuel »
Serge Linares, Archéologie d’une Vision. Jean Cocteau,
sur les pas d’un magicien (éd. Thalia, 2010).
Rencontre avec Serge Linares, professeur des
universités à l’Université de Versailles Saint-Quentin-
en-Yvelines, auteur de nombreux ouvrages sur
Cocteau, éditeur des Œuvres romanesques complètes
dans la collection de « La Pléiade » et du « Cahier de
l’Herne », qui éclaire dans cette conférence
« aujourd’hui que le secret n’est plus gardé... sa force
d’attraction sur l’œuvre ».
Jeudi 10 octobre – 18 h 30

À consulter :

37
Littératures
Bibliothèque des littératures policières (BILIPO) – Paris 5e
C ONFÉRENCES
Les détectives de l’étrange
et du fantastique Les polars qui n’ont pas
Conférence par Jean-Luc Rivera. froid aux yeux
Depuis ses débuts, la littérature policière a connu Les polars nordiques seraient-ils les sagas
des détectives de l’étrange ou de l’occulte comme du XXIe siècle ?
Harry Dickson ou Carnacki. Mais il en existe beaucoup
d’autres qui mènent leurs enquêtes dans des Ce débat réunit Katrin Jakobsdottir, ex-ministre de
l’Éducation, de la Culture et des Sciences, spécialiste
environnements encore
d’Arnaldur Indridason et Éric Boury, traducteur de
plus étranges :
l’islandais pour les éditions Actes Sud et pour les éditions
sociétés où magie
Métailié. Professeur de philosophie, Éric Boury prépare
et parapsychologie
une thèse sur le réalisme magique dans la littérature
sont des instruments islandaise contemporaine du XXe siècle.
courants, mondes
À leurs côtés sont présents deux écrivains : le Norvégien
fantastiques, divins
Knut Faldbakken, journaliste, essayiste, critique littéraire,
ou démoniaques
auteur de fictions, notamment L’athlète (éd. Seuil, 2004),
avec toute une palette
et l’Islandais Óttar Martin Nordfjörd, qui a étudié la
extraordinaire philosophie avant de se consacrer pleinement à l’écriture
de policiers ou de romans policiers. Le sang d’Odin, un thriller récemment
de détectives hors traduit aux éditions Prisma, puise son inspiration dans
du commun. la mythologie nordique.
JEAN-LUC RIVERA, ORGANISATEUR DU FESTIVAL DE SCIENCE-FICTION
ET DE FANTASY DE SÈVRES, CONSEILLER LITTÉRAIRE DU F ESTIVAL
« ZONE FRANCHE » DE BAGNEUX, CO-ORGANISATEUR DU SALON DE
LA LITTÉRATURE POPULAIRE D’E LVEN, EST AUSSI CONFÉRENCIER
ET MEMBRE DU JURY DU G RAND P RIX DE L’I MAGINAIRE ET DU PRIX
ACTU SF DE L’UCHRONI.
Samedi 21 septembre – 16 h
Sur réservation auprès des bibliothécaires.

Sherlock Holmes dans tous ses états


Conférence par Xavier Mauméjean.
Nous connaissons tous
Sherlock Holmes, le
grand détective, logicien Entre les sagas d’hier et le roman policier d’aujourd’hui,
implacable et infaillible il y a, à l’évidence, une filiation : abondance de
créé par Arthur Conan personnages, rebondissements à foison, juxtaposition
Doyle. Mais nous de faits ancrés dans la réalité et, comme si de rien n’était,
connaissons beaucoup d’invraisemblances...
moins d’autres aspects La rencontre est animée par Thierry Maricourt qui a publié
de Sherlock Holmes, des recueils de littérature jeunesse et de poésie, des essais
la femme, le criminel, et des romans. Spécialiste de la littérature prolétarienne
l’incapable ou scandinave, il a récemment rédigé le Dictionnaire du roman
l’explorateur, celui qui policier nordique (éd. Encrage, 2010).
vit dans des mondes de
Dans le cadre de L’Automne nordique, saison culturelle
fantasy ou du futur. proposée par le Danemark, la Finlande, l’Islande, la Norvège et
XAVIER MAUMÉJEAN EST DIPLÔMÉ EN PHILOSOPHIE ET SCIENCES DES la Suède, la BILIPO s’associe au festival Noir nordique : les
RELIGIONS. AUTEUR DE ROMANS POLICIERS ET DE SCIENCE-FICTION, IL polars qui n’ont pas froid aux yeux.
ÉCRIT AUSSI POUR LA JEUNESSE, LA TÉLÉVISION ET LA RADIO (F RANCE Programmée du 18 au 20 octobre, cette manifestation réunit
CULTURE). IL EST L’AUTEUR DE NOMBREUX ESSAIS SUR SHERLOCK une quinzaine d’auteurs qui participent dans différents lieux
HOLMES DONT LE DERNIER COSIGNÉ AVEC ANDRÉ-F RANÇOIS RUAUD, à des tables rondes, des séances de dédicaces, des lectures
SHERLOCK HOLMES, UNE VIE (ÉD. MOUTONS ÉLECTRIQUES, 2011). et des entretiens.
Samedi 12 octobre – 16 h Programme complet sur www.institut-finlandais.asso.fr
Sur réservation auprès des bibliothécaires. Samedi 19 octobre – 15 h 30
Sur réservation auprès des bibliothécaires.

38
Littératures
Bibliothèque André Malraux – Paris 6e
Rencontre-dédicace avec l’auteure
sourde Hélène Berrier
Un authentique témoignage sur l’inceste
et la reconstruction de soi.
Hélène Berrier présente son
ouvrage Mélie avec tendresse.
Le secret d’une petite fille sourde André Gide et André Malraux,
(éd. Publibook, 2013).
30 ans d’amitié
Dans cet ouvrage, elle témoigne
de l’inceste dont elle a été La bibliothèque André Malraux fête ses 30 ans !
victime, le silence, et la spirale Pour inaugurer les festivités, venez visiter
infernale dans laquelle elle a l’exposition André Gide - André Malraux, 30 ans
été entraînée jusqu’au jour où d’amitié.
elle prend conscience que si elle À travers les portraits croisés d’André Gide et d’André
ne sort pas du déni, elle mourra. Ce texte poignant est Malraux pendant la période 1921-1951, Jean-Pierre
aussi porteur d’espoir : il illustre la capacité de Prévost, la fondation Catherine Gide et l’Association
résilience extraordinaire d’une jeune femme. Ce récit des Amitiés Internationales André Malraux
est écrit de façon originale, dans un style théâtral proposent une exposition de photos et de documents
permettant ainsi à l’auteure « d’établir une juste souvent inédits provenant de collections privées.
distance entre elle et la petite fille qu’elle fut. » Venez (re)découvrir les deux hommes sous tous leurs
aspects, et confronter leurs visions complémentaires
Samedi 12 octobre – 15 h (Salle Molière, RdC)
ou contradictoires : goûts et engagements
Interprétariat LSF assuré. littéraires, artistiques, amitiés, vie privée,
engagements politiques et sociaux.
17 septembre - 16 octobre

Bibliothèque Parmentier – Paris 11e Bibliothèque Saint-Éloi – Paris 12e


Apéro Polar Rencontre avec Nicolas Lebel
Rencontre-débat avec
Nicolas Lebel pour son
premier roman, L’heure des
fous (éd.Marabout, 2013),
un polar captivant qui se
déroule dans le 12e
arrondissement
de Paris. Nicolas Lebel
est linguiste, traducteur
et enseignant.
Samedi 12 octobre – 16 h

Avec Elsa Marpeau et Rachid Santaki.


Cette rencontre autour de nouvelles voix du polar
français est animée par Hervé Delouche, président de
l’association 813, et sa complice Gwenaëlle Denoyers.
La bibliothèque Parmentier et le comité de lecture
Polar des bibliothèques de la Ville de Paris vous
invitent à cette rencontre organisée à l’occasion
des 20 ans de la bibliothèque Parmentier.
Samedi 28 septembre – 13 h

39
Littératures
Bibliothèque Batignolles – Paris 17e
Maupassant, l’insondable
C’est peu dire qu’on a tenté et tente encore de cerner
cet auteur mystérieux à la pensée protéiforme. Force
est de constater qu’il a su brouiller les pistes comme
personne. Vie courte mais tumultueuse et œuvre
prolifique. Cet homme pluriel aux facettes multiples et
bourré de contradictions fascine. Qui est-il vraiment ?
Le « poulain échappé » comme disait sa mère, le
normand épris de nature, le navigateur solitaire, le
petit fonctionnaire, le chasseur, le sadique, le
pervers, le misanthrope nourri de Schopenhauer, le
faune, le taureau, le boulimique de femmes dénué de
sentiment, le « lubrique auteur » pour reprendre ses
propres termes, le styliste héritier de Flaubert, le
conteur, le poète, l’écrivain au talent prodigieux,
celui des petites gens de la société, du fantastique,
l’homme seul avec ses angoisses, sa folie, sa maladie ?
La réponse est sans doute
dans ses mots, ses Bibliothèque Louise Michel – Paris 20e
correspondances et ses
nombreux ouvrages.
« Bel Ami, c’est moi »
À la rencontre de Michèle Lesbre
s’amusait-il à écrire lors Michèle Lesbre vit à Paris. Elle a commencé voici une
de sa sortie en 1885. quinzaine d’années à écrire des livres qui hantent la
Conférence-débat mémoire après avoir fait du théâtre dans des troupes
conduite par Chantal régionales et enseigné dans les écoles. Son œuvre est
Bischoff-Moriousef, lumineuse ; son écriture, vagabonde et sensuelle. Le
professeur de Lettres voyage, les souvenirs, l’engagement, le désir de vivre
classiques. intensément sont au cœur de ses romans, pour la
plupart édités chez Sabine Wespieser.
Jeudi 17 octobre – 18 h
(Salle des Mariages, Mairie À (re)lire dans l’ordre qui vous plaira : Le Canapé rouge,
du 17e) La Petite trotteuse, Sur le sable, Boléro, Nina par hasard,
Sur réservation auprès Victor Dojlida, une vie dans l’ombre et son très beau
des bibliothécaires. dernier roman Écoute la pluie et d’autres encore...
Vendredi 11 octobre – 19 h

Dans votre quartier...


Bibliothèque historique Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e
de la Ville de Paris – Paris 4e ATELIER LIRE AUTREMENT
Conférence de l’Association Éole, une nouvelle bibliothèque numérique accessible
des Amis de Stendhal aux aveugles et malvoyants
La nouvelle saison des conférences En avril, la médiathèque de l’association Valentin Haüy a ouvert sa
de l’Association des Amis de Stendhal
bibliothèque numérique : Éole. Elle permet de télécharger des livres audio
s’ouvre par la présentation d’un ami
méconnu de Stendhal, Édouard DAISY et des livres braille numériques. Nous proposons de faire découvrir
Mounier. ce nouveau site et de vous accompagner dans votre inscription.
Né en 1783, Édouard Mounier a fui la Samedi 19 octobre – 10 h 30
France révolutionnaire avec son père. Adapté aux malvoyants.
Auditeur au Conseil d’État en 1806,
baron d’empire, rallié à Louis XVIII, il L’oreille ne fait pas la sieste
devient directeur général de la police Venez échanger avec d’autres audiolecteurs et des bibliothécaires
et pair de France. autour des livres audio que vous avez aimés.
Mercredi 2 octobre – 18 h 30 Jeudi 10 octobre – 15 h
Adapté aux malvoyants.

40
Musiques
Zoom sur

Concert de
Mathieu Boogaerts
tier
Bibliothèque Parmen
e
Paris 11
Concert exceptionnel
re – 18 h
Samedi 28 septemb

À l’occasion de ses 20 ans, la bibliothèque, en partenariat avec la Mairie du 11e, invite Mathieu Boogaerts
pour un concert exceptionnel ! Il joue du reggae et des comptines, il joue avec Dick Annegarn et aime aussi
Alain Souchon. Il écrit en Afrique ou alors en Europe, il colorie des ciels et dessine des princesses, il invente
une chanson ronde comme un bonbon, claire comme un cristal, petit bijou d’autant plus précieux qu’il
paraît simple. Boogaerts est un artiste simple et précieux.

41
Musiques
Médiathèque musicale de Paris – Paris 1er
R ENCONTRE
Les sanglots longs des violons de
la mort dans l’orchestre d’Auschwitz
Par Violette Jacquet-Silberstein.
Jeune adolescente juive, Violette Jacquet-Silberstein
est arrêtée, avec sa famille et sur dénonciation, en
1943. Déportée avec ses parents, elle arrive en train
au camp d’Auschwitz-Birkenau. Modeste musicienne,
elle est recrutée, après plusieurs tentatives, troisième
violon dans l’orchestre des femmes du camp dirigé par
Alma Rosé, nièce de Gustav Mahler. Un témoignage
poignant sur le quotidien concentrationnaire et sur
la musique comme mode de survie.
La date de la rencontre sera communiquée ultérieurement
sur le site de Paris bibliothèques Bibliothèque Faidherbe – Paris 11e
www.paris-bibliotheques.org ou au 01 55 80 75 30.
Richard Wagner
À noter : présentation d’une collection Die Meistersinger : un modèle
de 33 tours, livres et partitions issus
des collections de l’établissement sur de dramaturgie musicale
le thème des chants de la Résistance et La bibliothèque vous invite à célébrer le bicentenaire
la musique dans les camps, composés de la naissance du compositeur Richard Wagner
durant ou après cette période trouble.
(1813-1883) avec une conférence musicale donnée
Jusqu’au 27 septembre par Gérard Sutton, historien de la musique et de la
danse, professeur de piano au conservatoire Charles
Munch du 11e arrondissement.
Samedi 28 septembre – 15 h

Bibliothèque Amélie – Paris 7e

Conférence sur le tango


Conférence illustrée sur le tango par Claude Namer
de l’association Fama. Doté d’une charge émotionnelle
puissante, le tango passionne, il fusionne, aimante
les corps, sublime chaque moment de pause comme
autant de moments de grâce... Pratiqué tant dans
son versant « pédagogique » que « thérapeutique »
ou seulement par plaisir, il s’adresse à tout type
de public. Sa vocation n’est pas d’exclure mais
de rassembler toutes catégories d’âge, d’origines
sociales et culturelles. Venez découvrir l’histoire
de cette danse aux multiples facettes.
festival-paris-banlieues-tango.fr
Samedi 19 octobre – 15 h
Dans le cadre du 16e Festival
Paris Banlieues Tango.

42
Musiques
Médiathèque Hélène Berr – Paris 12e

Sensibilisation et initiation
au soundpainting
Inventé par Walter Thompson en 1974, le soundpainting
est un langage de signes créé pour composer en temps
réel. Cette discipline pluriartistique réunit sur une
même scène musiciens, danseurs ou comédiens,
dirigés par un soundpainter, chef d’orchestre d’un
nouveau genre qui leur transmet ainsi ses indications.
Organisateur du premier festival mondial de
soundpainting du 1er au 22 octobre, le compositeur
François Cotinaud explique cet art au public, qui sera
mis à contribution. L’assistent avec humour la
comédienne Françoise Purnode et la chanteuse
Valentine Quintin.
www.jazzbank.com/Soundpainting_festival
Samedi 28 septembre – 18 h
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Bibliothèque Bibliothèque Bibliothèque


Andrée Chedid – Paris 15e Vaugirard – Paris 15e Germaine Tillion – Paris 16e
(Salle des fêtes, Mairie du 15e)
Giuseppe Verdi : Viva Verdi !
la voix de l’Italie Dansons les années Pour fêter le bicentenaire de
Conférence musicale 1960 ! La bibliothèque la naissance de Giuseppe Verdi,
par Chantal Cazaux. fait sa boum ! la discothèque vous convie à
(re)découvrir la vie et l’œuvre
Musique délurée et festive, danse extraordinaires, ainsi qu’à
emblématique des années 1960, entendre quelques-unes des plus
le Twist a fêté ses 50 ans. belles pages de l’un des grands
Pour célébrer l’événement, la
compositeurs de l’Ottocento italien.
bibliothèque vous invite à une
leçon de danses sixties, grâce
à laquelle le madison ou les
déhanchés ravageurs qui firent
le succès du twist n’auront plus
de secrets pour vous ! Visionnez,
retenez les pas, à vous de danser !
La musique de Verdi, si populaire, Par Christophe Avdjian
semble porter haut les couleurs et ses danseuses.
du chant italien, voire de la nation Jeudi 19 septembre – 19 h à 22 h
italienne. Pourquoi Verdi en est-il
l’emblème musical ? Qu’y a-t-il Conférence illustrée par un
donc de si italien dans cette diaporama et l’écoute d’extraits
musique ? Au fil de ses opéras, musicaux commentés par
nous essaierons de comprendre Marie-Aude Fourrier, conférencière,
en quoi, de nos jours comme hier, musicienne, technicienne
Verdi reste la voix de l’Italie. des métiers de la musique et
Docteur en musicologie, Chantal spécialiste en musique et arts.
Cazaux est rédactrice en chef de Samedi 12 octobre – 15 h
la revue L’Avant-Scène Opéra et
l’auteur de Verdi, mode d’emploi
aux éditions Premières Loges.
Samedi 19 octobre – 16 h

43
Musiques
Bibliothèque Clignancourt – Paris 18e
Concert : Éric Chenaux
Éric Chenaux est l’une des figures les plus
iconoclastes, prolifiques et respectées de la scène
de Toronto. Guitariste d’exception, il a sorti quatre
albums solo sur le prestigieux label canadien
Constellation (Godspeed You Black Emperor, A Silver
Mt Zion, etc...). Il a une manière bien à lui d’explorer
et de tordre le langage folk. Son phrasé à la guitare
entremêle et entrechoque allègrement et très
subtilement les sons et les mélodies, créant des
berceuses atmosphériques, des ballades sinueuses
et rêveuses, des chansons étincelantes...
Samedi 19 octobre – 17 h

Dans votre quartier...


Médiathèque musicale de Paris – Paris 1er Bibliothèque
André Malraux
Petit déjeuner Alter ego : Le tango, de
Paris 6e
musical : la viole musiques en partage l’Argentine à Paris
dans tous ses états À l’occasion de l’édition Apparu vers 1870, le tango L’année 1983 en
Un samedi par mois, autour 2013 du Festival d’Île-de- est le résultat de fusions musique : pochettes
d’un café et de petites France, présentation des de musiques et de rythmes de vinyles
douceurs, les bibliothécaires photographies inédites des véhiculés par les Présentation de pochettes
vous font partager leurs artistes invités. Cette immigrations africaines puis vinyles emblématiques de
coups de cœur. Ce mois-ci, année, la programmation se européennes qui ont peuplé l’année 1983, issues des
la viole de gambe est à pense autour du rapport à le Rio de la Plata. Il a pu collections des archives
l’honneur : petit voyage l’autre : passion amoureuse, trouver son inspiration dans sonores de la Médiathèque
européen pour cette famille engagement politique ou des lieux, des personnages musicale de Paris.
d’instruments à cordes mystique se rencontrent en ou dans des événements liés
ce merveilleux festival, où à l’histoire et la mythologie Dans le cadre du
frottées, alternativement trentenaire de la création
haïe et encensée pendant griots maliens, polyphonie parisiennes. Présentation
corse, rap, fado et des documents des Archives de la bibliothèque
ses 200 ans de domination André Malraux.
musicale... liebeslieder, chants sonores, des affiches et des
contestataires et poèmes partitions illustrées prêtées 19 septembre -
Samedi 5 octobre – 10 h 30 perses se confondent avec par la Fama. 14 décembre
grâce. 1er octobre - 16 novembre
3 septembre - 12 octobre

À consulter :

45
5e édition
Zoom sur

Rencontres
Photographiques
du 10e Bibliothèque Château d’eau,
Mairie du 10 et dans
e ut
to
l’arro ndissemen t
mbre
M. K IYOSHI 17 octobre - 30 nove

S. C ORMIER

D. F ELLOUS
C. S ATTLER

Depuis 2005, cette manifestation biennale organisée par la bibliothèque Château d’Eau et la Mairie du
10e anime l’arrondissement. Pendant un mois et demi, les Parisiens peuvent profiter gratuitement de plus
de 90 expositions, animations et rencontres-débats autour de la photographie. Autant d’occasions pour les
photographes et le public de se rencontrer et d’échanger.
www.rencontresphoto10.com

46
Artistes etimages
Mairie du 10e arrondissement
PROGRAMME

Exposition des lauréats des


Rencontres Photographiques du 10e
Cette année, 11 lauréats ont remporté le concours organisé par la bibliothèque
Château d’eau et la mairie du 10e : Raphaëlle Abib, Anne Barthelemy et Pierre Bernardi,
François Caillon, Irène Jonas, Françoise Lambert, Sandrine Lissac, Robert Matra,
Anne Lise Michoud, Huynh Nguyen, Camille Portevin et Marcello Togni.
Commissaire de l’exposition : Philippe Bachelier
17 octobre – 30 novembre

Parcours-visite Emmanuelle Corps et feuillets :


des expositions des Schmitt-Richard : photographies
Rencontres événement sténopé de Louise Narbo
Photographiques « Essai de solarigraphie »,
du 10e exposition collaborative avec les
participants des Rencontres
Parcours-promenade organisé Photographiques du 10e. Des
par la bibliothèque dans des lieux sténopés chargés de feuilles de
d’exposition en présence des papier photo seront distribués
photographes des Rencontres pendant les Rencontres
Photographiques du 10e. Photographiques du 10e par
Sur réservation : Emmanuelle Schmitt-Richard, « J’ai voulu mettre en correspondance
rencontres_ photo_ paris10@yahoo.fr photographe en résidence à la le corps, sa peau, avec les feuilles
bibliothèque. du carnet. Surface sensible de la
Samedi 26 octobre – 14 h 30
peau où le temps écrit une histoire.
Feuillets abandonnés aux mots qui
P HOTOGRAPHES EN nous traversent. Étrange relation
RÉSIDENCE À LA BIBLIOTHÈQUE de deux surfaces accueillant
C HÂTEAU D’EAU l’écriture. » LOUISE NARBO

Barbara Portailler : 17 octobre - 30 novembre


(À la bibliothèque Château d’eau)
qu’avez-vous perdu ?
Installation photographique et ATELIER
plastique participative in progress. L’idée est d’exposer ce papier
Soleils noirs ou vents nouveaux, durant toute la manifestation. Les Écriture créative
venez cueillir un mouchoir aux papiers seront ensuite scannés et et photographie
branches de l’arbre pour y déposer révéleront des photographies sur Atelier photo-écriture animé par
la photo d’une chose que vous avez lesquelles apparaîtront toutes les Françoise Khoury.
perdue. L’Arbre aux Mouchoirs est modifications (course du soleil)
une installation réalisée par Que voit-on d’une photographie ?
intervenues durant un mois. Une On a cru voir, on n’a pas vu. Ce
Barbara Portailler, Laure Devenelle exposition sera réalisée à la fin de
et des artistes invités à partir qu’on voit est différent de ce que
cette expérience. voient les autres. On écrit ces mots
d’objets et photographies
Dès le 28 novembre, installation qui révèlent notre regard. Un texte
récupérés, avec la participation des présentée à la Rotonde. nourri d’éléments autobiogra-
photographes des Rencontres
Samedis 19 et 26 octobre – 11 h phiques, fenêtre vers la fiction.
Photographiques et du public.
Réservation sur
En octobre, à la bibliothèque tous les rencontres_photo_paris10@yahoo.fr
jeudis de 15h à 19h.
L’atelier se déroule à la bibliothèque
Dès le 28 novembre, installation
Château d’eau.
présentée à la Rotonde.
Samedi 26 octobre – 9 h 30
17 octobre - 28 novembre
En écho à l’exposition Corps et feuillets.

47
Artistes etimages
Bibliothèque du cinéma François Truffaut – Paris 1er
P ROJECTIONS Le train des cinéastes
La pause documentaire Rencontre avec Albert Montagne, en présence
Lettre d’un cinéaste à sa fille de Michel Ionascu et Étienne Mortini.
d’Éric Pauwels (2000, 50 min) Le train et le cinéma sont gémellaires : volumes
Lettre d’un cinéaste à sa fille répond à la question parcourant une voie étroite sans fin pour le train,
de la fille d’Éric Pauwels : pourquoi ne fais-tu pas images défilant sur un espace rectiligne délimité
de films pour moi, de films pour enfants ? Que peut pour le cinéma. Tous deux sont des inventions
répondre à une telle question un cinéaste qui filme accélérant
pour traduire en images son rapport au monde et la mutation
aux autres ? Comment expliquer cet étrange métier de mondes
– cinéaste – lorsqu’il se refuse aux séductions du nouveaux.
pouvoir et aux facilités du spectacle ? Lettre d’un Le train
cinéaste à sa révolutionne
fille est un film la société
artisanal et en favorisant
libre, sous le tourisme,
forme de lettre. les transports,
Mercredi le commerce, la
11 septembre guerre. Le cinéma
12 h transforme les
loisirs et devient
une industrie
avec ses métiers,
Le cinéma de Boris Vian tout comme ceux du train. On peut y faire de
d’Alexandre Hilaire et Yacine Badday (2010, 52 min) mauvaises rencontres : un étranger dans L’inconnu
Juin 1959. Boris Vian meurt d’une attaque cardiaque du Nord-Express d’Hitchcock, une maîtresse dans Cet
pendant la projection du film J’irai cracher sur vos obscur objet du désir de Buñuel. C’est cette relation
tombes, l’adaptation cinématographique de son entre train et cinéma qu’aborde l’ouvrage Le train
roman. Cette mort étrange est-elle liée à la vocation des cinéastes, dirigé par Albert Montagne, paru aux
contrariée de Vian qui a nourri des ambitions de éditions Charles Corlet (CinémAction n° 145).
scénariste durant la plus grande partie de sa vie ? Rencontre animée par Françoise Puaux,
De l’après-guerre à l’aube des années 1960, des conseillère éditoriale pour la revue CinémAction.
caves de Saint-Germain-des-Prés à son appartement
de la place Blanche, portrait en creux d’un auteur ALBERT MONTAGNE EST DOCTEUR EN HISTOIRE
CONTEMPORAINE, JURISTE ET ENSEIGNANT. I L EST
polygraphe qui a aimé le cinéma passionnément,
MEMBRE DE LA CINÉMATHÈQUE EURO-RÉGIONALE
jusqu’à en mourir... INSTITUT J EAN VIGO (IJV) ET A PUBLIÉ UNE
Samedi H ISTOIRE JURIDIQUE DES INTERDITS
28 septembre CINÉMATOGRAPHIQUES EN F RANCE (1909-2001)
15 h AUX ÉDITIONS DE L’HARMATTAN EN 2007.
HTTP://ALBERTMONTAGNE.BLOGSPOT.COM
Sur réservation
auprès des M ICHEL IONASCU EST RÉALISATEUR DE FILMS DE FICTION ET
bibliothécaires. DE DOCUMENTAIRES. I L EST TITULAIRE D’UN DOCTORAT DE CINÉMA
ET AUDIOVISUEL (PARIS III S ORBONNE NOUVELLE). SA THÈSE
CHEMINOTS ET CINÉMA A ÉTÉ PUBLIÉE CHEZ L’HARMATTAN EN 1999.
IL TRAVAILLE ÉGALEMENT À LA SNCF.
ÉTIENNE MORTINI EST DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL DU FESTIVAL CINÉRAIL.
En partenariat avec CinémAction
et le Forum des images.

Jeudi 10 octobre – 19 h 15 (Au Forum des Images)


Entrée libre dans la limite des places disponibles,
contremarques à retirer à l’accueil du Forum des images.

48
Artistes etimages
Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3e Bibliothèque André Malraux – Paris 6e
Giorgio Fidone : Les sourds et l’art
Traces [EXPOSITION] Projection-débat avec la réalisatrice
Giorgio Fidone, peintre, sculpteur, dessinateur Brigitte Lemaine.
et coloriste entretient un rapport intense au rythme,
à la musique, à l’architecture : en un mot, au tracé,
à la notation et à l’écriture dans tous ses états. De sa
Sicile natale, il retient les atmosphères colorées,
la structure des temples grecs, la sensualité du
baroque... De Paris, il retient le passage d’une rive
à l’autre, les ponts qui enjambent le fleuve, les lignes
gothiques ou classiques et l’entrelacement du ciel
et de l’urbain. Ici, l’artiste nous montre son rapport
constant au livre et à
l’écriture en se jouant
de la ligne comme on
joue d’un instrument. Brigitte Lemaine, sociologue et réalisatrice de films
Est exposé son travail a été élevée en langue des signes par des grands-
sur papier, petit parents sourds. Elle présente trois courts-métrages :
format-livre qui La mécanique du silence, Pierre Avezard, un artiste
implique la proximité. d’art brut dans un musée et Culture sourde et LSF,
3 - 28 septembre
entretien avec Yves Delaporte. Le débat aborde les
thématiques de l’art brut et de la culture sourde.
À noter : Fidone, plasticien et mélomane averti aime
organiser des rencontres avec des musiciens et des poètes Samedi 21 septembre – 15 h
déclamant leurs textes. (En présence d’interprètes LSF)
Une lecture plurielle a lieu dans l’exposition avec
Jennifer K. Dick, Jacques de Longeville et Susana Sulic,
le samedi 28 septembre à 19 h 30.

Tout le programme sur


www.paris.fr

Bibliothèque Forney Bibliothèque historique


(Hôtel de Sens) – Paris 4e de la Ville de Paris – Paris 4e
Elena Paroucheva : Georges-Pascal Ricordeau :
Haute couture, Haute tension Drapeau blanc pour Nuit blanche
Hasard ou destin, un monument exceptionnel à Paris, l’Hôtel C’est sur le thème de la mémoire que se fonde l’œuvre
de Sens qui est un lieu dédié, entre autres, à la mode et au de Georges-Pascal Ricordeau. Au moyen d’une technique
design, a découvert son artiste pour la Nuit Blanche de 2013. ancestrale (le tressage), il tente de révéler au travers
Il présente l’installation d’Elena Paroucheva – pylône d’une multitude de formes, des liens, des ponts entre passé,
électrique pour support habillé en robe lumineuse, présent et futur. La Bibliothèque historique, lieu
défi sculptural de taille gigantesque qui repense de mémoire, de conservation et donc de transmission,
l’environnement, défilé de haute couture pour pylône devient pour l’artiste une possibilité chargée d’une grande
de haute tension. Elena Paroucheva cherche une liaison symbolique. Son projet, Drapeau blanc pour Nuit blanche,
entre l’art, l’énergie et l’environnement. Elle transforme fait la proposition d’un drapeau blanc réalisé en sacs
des pylônes électriques en créatures de rêve supports polyéthylène blanc tressés. Après l’avoir fait voyager autour
de réseau aériens d’énergie. Confrontant les fluides du monde et traverser certaines des places emblématiques
et les ondes à ces géants d’acier, l’artiste a donné le nom des grandes villes ou capitales (Tian’an men, Place rouge,
de « Haute Tension » Shanghai, Hollywood....) dans les mains de l’actrice
à ses sculptures- américaine Daryl Hannah, l’artiste en propose une version
installations monumentale hissée dans la cour de l’hôtel de Lamoignon
et « electric art » ainsi, pour lui faire écho, qu’une vanité de grande dimension
à cette voie nouvelle. pour cette édition 2013. Des interludes musicaux ponctuent
www.art-elena.com la nuit.
Samedi 5 octobre – 20 h Samedi 5 octobre – 19 h

49
Artistes etimages
Bibliothèque Lancry – Paris 10e Bibliothèque François Villon – Paris 10e
Moi je(ux): Portraits de rêves
photographies de Mathieu Oui Exposition de Cybèle Desarnauts. En réalisant ces
Dans cette série, Mathieu Oui saisit des enfants clichés, Cybèle Desarnauts a souhaité saisir en chaque
absorbés dans leurs jeux. En jouant, l’enfant explore : enfant sa capacité à visualiser ses rêves et la promesse
son environnement, son imaginaire, ses limites. qu’il porte en lui de les accomplir. Pour l’artiste,
Il s’affirme. Dans l’espace du jeu, il se prend au je. la photographie peut ramener l’enfant, « dans sa vie
Réalisées en couleur et avec de tous les jours, à un désir logé au plus profond de
un appareil moyen format, lui. » C’est, pour l’auteur, un « signe d’espoir ».
ces photos saisissent ce qui Vernissage de l’exposition
lie les individus entre eux. vendredi 18 octobre à 19h.
17 octobre - 30 novembre 17 octobre - 30 novembre

Vodoun child, Le monde à l’envers :


photographies de Camille Gharbi reflets debout de passants parisiens
Vodoun child est une série de photographies réalisées Exposition de Sybille Bougault pour célébrer les
à Porto-Novo, au Bénin, en juillet 2011. Au cours d’un Rencontres Photographiques du 10e arrondissement.
séjour de plusieurs semaines, Camille Gharbi a saisi Dans les clichés de Sybille Bougault, le ciel a rendez-
les différentes facettes de cette vous avec Paris l’espace de quelques instants
ville envoûtante, par le biais de privilégiés dans un monde « à l’envers » qui vous
ses habitants. laisse « tout retourné ».
17 octobre - 29 novembre Vernissage de l’exposition
vendredi 18 octobre à 19h.
17 octobre - 30 novembre

Bibliothèque Faidherbe – Paris 11e

Mette et les cygnes sauvages


Sandra Dufour aime à se présenter comme une Atelier de
« illustratrice en broderie ». dessin au fil
Formée au Département Textile du National College (dès 10 ans)
of Art and Design de Dublin, elle use de l’aiguille Sandra Dufour,
comme d’un crayon au trait d’une grande expressivité. « illustratrice en
Associant piqués libres à la machine et points à broderie », anime un
la main, son imagerie joliment précieuse, poétique, atelier de dessin au fil
sensuelle est aussi capable de violence et le figuratif inspiré de l’univers
de laisser alors place à l’abstraction et au vide. poétique de son livre
Présentation d’originaux accompagnés de quelques Mette et les cygnes
travaux personnels. sauvages.
1er octobre - 16 novembre Samedi 12 octobre – 14 h
Inauguration le jeudi 10 octobre à 19h. Sur inscription auprès
des bibliothécaires.

50
Artistes etimages
Médiathèque Hélène Berr – Paris 12e
CONFÉRENCE
Mythes et réalités du manga
Sur les origines du manga, ses caractéristiques, genres
et déclinaisons et son impact culturel et éditorial en France.
La conférence donne des clés aux mordus comme aux futurs
lecteurs pour mieux comprendre et apprécier la richesse
de la bande dessinée japonaise.
Avec :
VINCENT ZOUZOULKOVSKY, DIPLÔMÉ DE L’INALCO, EST TRADUCTEUR DE NOMBREUX
TITRES DEPUIS 1996 (CITONS 20TH C ENTURY B OYS, B LAME, FAIRY TAIL, L’HABITANT
DE L’I NFINI, GTO, G EN D’H IROSHIMA...).
JOSSELIN MONEYRON (SOUS RÉSERVE) A ÉTÉ DÈS 2008 RESPONSABLE DES LABELS
ASUKA PUIS K AZÉ MANGA DONT IL EST MAINTENANT DIRECTEUR ÉDITORIAL. IL A ÉTÉ
LONGTEMPS L’ADAPTATEUR DE PLUSIEURS SÉRIES MARQUANTES DU CATALOGUE, TELLES
QUE BLACK LAGOON OU IKIGAMI.
En parallèle des rendez-vous « Mes mercredis Manga », du 2 octobre
au 18 décembre, de 15h30 à 17h et de l’exposition Mieux comprendre
le manga qui se tiendra du 8 au 19 octobre.
Samedi 5 octobre – 15 h 30

Mondo frivolo
Le festival «12x12 » présente dans le 12e arrondissement, durant 12 jours, les travaux de 12 artistes en résidence
au « 100, Établissement Culturel Solidaire », comme autant de regards sur la société contemporaine.
À l’occasion de sa 4e édition, la médiathèque accueille une exposition de Pierluca Galvan autour de son projet
Mondo frivolo. Né en Italie à Bassano del Grappa, l’artiste vit à Paris depuis quelques années. Au sein de photos
prises dans l’espace public (friche, usine désaffectée, dans la rue ou rame de métro...), il fait apparaître des
personnages d’adolescentes graciles par collage ou en les peignant directement sur place.
17 septembre - 5 octobre www.lecent.fr - galvizio.blogspot.fr
Vernissage avec une performance de l’artiste le jeudi 26 septembre à partir de 19 h.

Médiathèque Bibliothèque Batignolles – Paris 17e


Marguerite Yourcenar
Paris 15e
C ONFÉRENCE ILLUSTRÉE
Le noble Jeu de l’Oie renouvelé des Grecs
Le Goût du doc ! Désigné par cette périphrase évoquant une origine plus ancienne, le jeu
Une fois par mois, venez de l’oie naît au XVIe siècle pour la distraction des princes. Symboliquement
découvrir l’univers passionnant riche, ce pur jeu de hasard offre pour le plaisir des yeux une grande
du documentaire diversité de formes. Sa présentation changeante, souvent étonnante,
constitue une source inégalable d’information. La première mention
Nos traces silencieuses
de ce jeu provient de la cour des Médicis à Florence, vers 1580. On parle
de Sophie Bredier et Myriam Aziza
alors du « Noble jeu renouvelé des Grecs ». Le jeu de l’oie est considéré
(1998, 56 min).
comme l’ancêtre des jeux actuels de parcours et de plateau. Certains
Adoptée à l’âge de 4 ans par des auteurs attribuent son succès au caractère ésotérique du parcours qu’il
parents français, Sophie Bredier, engendre. Mais ce dernier
25 ans, d’origine coréenne, cherche peut tout simplement être
ses racines. De vrais-faux souvenirs comparé à la vie humaine
en documents officiels jaunis avec ses aléas.
et peu diserts, d’éléments d’un réel Avec Jacqueline Assemat
tronqué, oublié ou méconnu, de Beaune, conférencière
en réminiscences de sensations et conteuse.
enfantines et traces sur la peau,
les affects tissent la suite de son Jeudi 26 septembre – 18 h
histoire, celle d’une adoption. (Salle des Mariages,
Mairie du 17e)
Samedi 12 octobre – 16 h

51
Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e

Affiches en tête ! www.re-jouerlaville.


fr

Les affiches sont partout sur les murs de la ville. Qu’elles soient politiques ou artistiques, elles font partie
de notre quotidien. Deux passeurs d’images font découvrir les coulisses d’un travail d’affiches, leurs jeux
et enjeux graphiques. Cette rencontre est accompagnée d’une projection d’images. Avec Jean-Marc
Bretegnier (Fabrication Maison) et Pascal Colrat et son atelier.
J EAN-MARC B RETEGNIER A DESSINÉ DES AFFICHES, DES LIVRES
ET SCÉNOGRAPHIES POUR PLUSIEURS « PROJETS DE VILLE ».
AUJOURD’HUI IL ANIME L’ATELIER DE CRÉATION GRAPHIQUE
FABRICATION MAISON ET COORDONNE « PASSAGES EN IMAGES »,
UN CHANTIER GRAPHIQUE OUVERT AU PUBLIC AVEC DES HABITANTS,
AUTEURS, CRÉATEURS ET AUTRES « MOTEURS »...
WWW.PASSAGESENIMAGES.COM

PASCAL C OLRAT CHOISIT TRÈS TÔT COMME SUPPORT D’EXPRESSION


L’AFFICHE OÙ L’IMAGE DANS SA DÉMULTIPLICITÉ. I L UTILISE DES
RÉSEAUX DE DIFFUSIONS VARIÉES ET CROISE UN PUBLIC TRÈS LARGE.
C RÉATIONS POUR DIFFÉRENTES INSTITUTIONS CULTURELLES ET
POLITIQUES : AMNESTY I NTERNATIONAL, ACT U P, LE TARMAC DE
LA VILLETTE, L’OPÉRA DE LILLE, LA S CÈNE NATIONALE DE P ETIT-
QUEVILLY/MONT-SAINT-AIGNAN, LE G RAND THÉÂTRE DE LORIENT…
WWW.PASCALCOLRAT.FR

Samedi 7 septembre – 15 h

Fanzines !
Expositions • Performances • Rencontres • Projections • Salon • Surprise-parties
En quelques années le festival Fanzines ! est devenu un rendez-vous incontournable pour tous ceux qui
s’intéressent aux scènes graphiques émergentes et aux dernières tendances du dessin contemporain
ou de la bande dessinée. Manifestes avant-gardistes, expériences graphiques inédites, livres fous, érudition
underground, reliures alternatives..., le festival Fanzines ! dresse la cartographie de la face cachée de l’édition.
Pour la troisième édition du festival, l’association Papier gaché propose un programme copieux à
la médiathèque et dans tout l’Est parisien. Cette année la scène graphique allemande est à l’honneur.
http ://fanzines.papiergache.net/fr

E XP OSITION
Fanzines ! Inventaire 2013
Comme chaque année, à l’occasion du festival, de
nombreux artistes et structures éditoriales du monde
entier sont sollicités par un appel à participation.
Ils ont envoyé leurs meilleures productions qui sont
présentées dans le cadre de cette exposition.
Colonne vertébrale du projet du festival, cet
accrochage propose un panorama annuel qui démontre
la richesse et le dynamisme de cette partie souterraine
de l’édition et propose un état des lieux de la
production. Un inventaire des publications les plus
étonnantes complété par un accrochage de dessins
originaux d’artistes impliqués dans l’auto-édition,
qui viennent instaurer un dialogue entre la pratique
du dessin et la logique éditoriale.
3 - 30 octobre

52
Artistes etimages
Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e

Show and tell Fanzine et conservation


Afin de présenter l’exposition Fanzines ! Inventaire Une table ronde sur l’archivage du fanzine ou
2013, des acteurs du monde de l’édition alternative, comment conserver et valoriser une forme d’expression
auteurs, éditeurs, bibliophiles, nous dévoilent une spontanée. Collections publiques, privées – comment
partie de leur collection privée et nous présentent capter, conserver, classer et exposer. Avec Bastien
une sélection d’ouvrages, à leurs yeux remarquables. Contraire, Lise Fauchereau (BNF), Somiya Naji
Fanzines historiques ou récents, reflets d’une époque (Médiathèque Marguerite Duras) et Philippe Morin
et singuliers ; (PLG, sous réserve).
à travers ces Rencontre animée par Yassine qui produit l’émission
sélections le Gratin. Elle sera enregistrée et diffusée sur Radio
subjectives, nous Campus Paris.
examinons ce qui
Dimanche 20 octobre – 15 h 30
fait la particularité,
le charme et
l’intérêt de la scène
graphique
Salon de la micro-édition
alternative. Les éditeurs indépendants les plus inventifs de Paris,
Rencontre animée par Yassine qui produit l’émission Lyon, Lille, Bruxelles et d’ailleurs investissent
le Gratin, dédiée au dessin sous toutes ses formes (BD, la médiathèque et présentent le meilleur de leur
illustration, graphisme, dessin). Elle sera enregistrée production lors d’un marché aux livres.
et diffusée sur Radio Campus Paris.
Samedi 12 octobre – 15 h 30

Nouvelles bandes dessinées


allemandes
Profitant de la présence importante d’auteurs
allemands, nous évoquons la BD allemande
contemporaine avec les artistes qui renouvellent
le genre et attirent l’attention des amateurs d’arts
graphiques au-delà des frontières.
Avec les collectifs Treasure Fleet (Berlin),
Spring (Hamburg), Drops (Leipzig) et
Volker Zimmermann. Un moment de rencontre directe avec les artistes
et les éditeurs garantissant un week-end haut en
couleurs. Venez découvrir la face cachée de l’édition :
fanzines graphiques ou d’érudition alternative,
sérigraphies, affiches, musique auto-produite...
À découvrir pendant le salon : un cinéma permanent
de documentaires et clips DIY, deux rencontres
radiodiffusées, des performances et une grande
surprise-partie rythment les journées de ce grand
rendez-vous annuel de l’édition underground.
Cette année en invités d’honneur, trois collectifs
allemands et un finlandais : Spring (Hambourg),
Treasure Fleet (Berlin), Drops (Leipzig) et Petomies
(Helsinki).
Rencontre animée par Yassine qui produit l’émission Samedi 19 octobre – 14 h à 20 h
Le Gratin. Elle sera enregistrée et diffusée sur Radio Dimanche 20 octobre – 13 h à 19 h
Campus Paris.
Samedi 19 octobre – 15 h 30

53
Artistes etimages
Dans votre quartier...
Bibliothèque Lancry – Paris 10e Médiathèque Edmond Rostand – Paris 17e
Reflets et transparences : Une journée à Paris, photographes
photographies de Philippe Clément de « l’Âge d’Or de France »
Venez voyager et rêver au travers d’une réalité improbable. L’exposition Une journée à Paris se propose de raconter un
5 septembre - 12 octobre épisode de la vie parisienne à travers une image, ou une série
d’images glanées au fil de promenades dans la ville. Chaque
photographe livre son interprétation personnelle de ce
thème dans toute sa diversité.
Médiathèque Jean-Pierre Melville – Paris 13e
L’association l’Âge d’Or de France offre un ensemble
Devenez modèle amateur ! d’activités orientées sur la culture et les loisirs. La
La photographe Julette Agnel organise une séance photographie compte parmi ces activités. Animé par Paul
photographique gratuite dans l’enceinte de la médiathèque, Casabianca, Michel Rolin, Robert Brasseur et Yves
ouverte à tous les volontaires. Son objectif : compléter sa Cuillandre, l’atelier reprendra le jeudi de 10h à 12h30 à
série photographique Les Éblouis. partir du 19 septembre au Centre d’Animation Brancion.
Samedi 5 octobre – 15 h à 18 h Vernissage samedi 14 septembre à partir de 16h30.
10 - 27 septembre

Médiathèque Marguerite Yourcenar – Paris 15e Inindia, photographies de Didier Lichtin


C ONCOUR S P HOTO « L’Inde est mon deuxième pays, je m’y sens bien, un peu
Thème : Traces et empreintes comme chez moi. J’ai choisi ces images parce qu’elles
montrent précisément ce que j’aime de ce pays ».
Déposez votre tirage au format 20 x 30 cm ou 30 x 40 cm
jusqu’au 31 octobre à l’accueil de la médiathèque dans une Vernissage en présence de l’artiste jeudi 10 octobre
enveloppe indiquant le titre de la photo. Vous remplirez à ce à partir de 18h30.
moment-là un formulaire de participation. 5 - 26 octobre
Les photos seront exposées en novembre. Le public de la
médiathèque votera pour son cliché préféré qui sera exposé
en grand format à la médiathèque. Bibliothèque Claude Lévi-Strauss – Paris 19e
er
1 septembre - 31 octobre Exposition Ville de cuivre par Éric Jegat
Suite de 15 eaux-fortes et gravures (et un fil de cuivre).
3 - 26 septembre
Bibliothèque du tourisme et des voyages
(Germaine Tillion) – Paris 16e
C ONCOUR S P HOTO Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e
Thème : Immensité(s), photos de voyages L’heure du cinéma
Réglement : être âgé de plus de 18 ans, apporter une Première et Deuxième Guerre mondiale, Corée, Vietnam,
photographie au format 30 x 40 cm avec vos noms, prénoms Irak,... les soldats américains se sont rendus aux quatre
et coordonnées inscrits au dos (le règlement est consultable coins du monde. Et partout, Hollywood a transposé ces
au bureau d’accueil de la BTV). Attention ! Sur les photos, les conflits à l’écran. Quel regard l’Amérique a-t-elle sur la
personnes ne doivent pas être identifiables. guerre en général, et ses guerres en particulier ? À découvrir
au travers d’extraits de films présentés et commentés.
Inscription du 3 septembre au 5 octobre à l’accueil de la
bibliothèque. Une sélection des 20 meilleurs clichés sera Samedi 5 octobre – 14 h 30
exposée à la bibliothèque du 15 octobre au 23 novembre, et
les 2 premiers prix seront récompensés. Projections en audiodescription
Un Prix sera également décerné par le public. Le péril jeune de Cédric Klapisch (1995, 1h41)
3 septembre - 5 octobre Vendredi 6 septembre – 15 h
Les douze salopards de Robert Aldrich (1967, 2h25)
Vendredi 4 octobre – 15 h

À consulter :

54
Arts du spectacle
Zoom sur

Un peu de brume
dans la tête

erite Duras
Médiathèque Margu
e
Paris 20
ivie d’une rencontre
Représentation su .
Pierre Vidal-Naquet
avec le sociologue
e – 14 h30 à 16 h30
Vendredi 11 octobr res)
servé aux scolai
10 h30 à 12 h30 (ré sionnels
and public et profes
14 h30 à 16 h30 (gr
de la santé)

Julie, atteinte de schizophrénie, a du mal à teur intervient. Il invite alors le public à s’exprimer
prendre son traitement médical. « Pour elle, ce sont sur ce qu’il vient de voir, à donner sa vision des
les autres qui sont malades, pas elle ». Ses parents choses, à faire des propositions de résolution des
effondrés à l’apparition de la maladie vont tenter questions abordées et à venir les jouer sur scène en
de s’informer de leur mieux auprès des médecins improvisation avec les comédiens.
afin de soutenir leur fille. Texte de Georges de Cagliari.
Un peu de brume dans la tête est une pièce de théâtre Mise en scène de Sara Veyron.
interactive d’une quarantaine de minutes dont le Avec Kim Schwarck, Marine Martin-Ehlinger,
sujet colle au plus près de la réalité. Elle aborde à Delry Guyon et Jérémy Wulc.
travers plusieurs situations les difficultés du quoti-
Ce projet, en partenariat avec le Théâtre du Chaos
dien ressenties par les personnes en souffrance et le Psycom, s’inscrit dans la Journée mondiale
psychique et par leur entourage (peurs, question- de la santé mentale.
nements, incompréhension, communication). Réservation obligatoire auprès du Psycom
cdepsycom75@yahoo.fr - 01 45 65 73 95
Des comédiens professionnels, formés aux problé-
matiques abordées, jouent la pièce. Puis un média-

55
Arts du spectacle
Bibliothèque Faidherbe – Paris 11e

AT.L.AS a 10 ans ! AU PROGRAMME :


11h
La compagnie de théâtre AT.L.AS (ATelier de Lecture Intervention de la Clown Airlines Company : la célèbre
d’Auteurs dramatiques contemporainS) et la auteure Clochette Herisson, habituée des festivals littéraires,
dédicace son dernier roman devant la bibliothèque ou dans
Compagnie À Vol d’Oiseau ont 10 ans et vous invitent le hall (selon la météo !)
à fêter leur anniversaire !
14h
Les comédiens d’AT.L.AS vous invitent à déguster un texte
et un café dans leur salon de lecture : consultations
théâtrales devant la bibliothèque (reprise de textes
d’auteurs de théâtre lus au cours des 10 ans par le groupe).
15h30
Parcours-lecture dans la bibliothèque : tableaux vivants au bord
du jeu : textes de l’auteure québécoise Marie-Line Laplante.
16h45
Fin du parcours dans la salle d’animation avec tous les
comédiens : lecture de textes de et par Marie-Line Laplante
et Françoise Simon et goûter d’anniversaire !
Exposition : Tableaux vivants au bord du jeu, 10 ans de
lectures: les photos de Marianne Bliman et de la Compagnie
C LOWN
A IRLINES À Vol d’Oiseau sont exposées dans le hall de la bibliothèque
C OMPANY du 1er au 12 octobre.
Samedi 12 octobre – 11 h

Bibliothèque Oscar Wilde – Paris 20e


Et jamais nous ne serons séparés La maladie dans le théâtre
de Jon Fosse contemporain
Rencontre avec Marc Paquien, metteur en scène de Lisez attentivement la notice !
Et jamais nous ne serons séparés, pièce de Jon Fosse Sous la direction de Nicolas Thibault de la Compagnie
créée au Théâtre de l’Œuvre le 10 septembre 2013. du Huitième Jour, avec la complicité des lecteurs de
Une femme attend un homme qu’elle aime, qui n’est la bibliothèque, les bibliothécaires explorent le thème
maintenant plus là. Elle cherche une issue à son de la maladie dans le théâtre contemporain et vous
absence, pour continuer à vivre, malgré tout. Les proposent de découvrir ou redécouvrir des textes
moments passés de leur existence se mettent à revivre, de Sarah Kane, Jean-Luc Lagarce, Luc Tartar...
presque semblables à ce qu’ils ont été. Qu’est-il advenu
de lui ? Est-il mort, est-il parti pour un autre amour ?
Ce texte est une vibrante partition musicale, un monde
silencieux où le sol tremble imperceptiblement,
où les vivants
et les morts
se croisent
sans pouvoir
se rapprocher.
Samedi
12 octobre
15 h

Une bibliographie sélective est disponible à la bibliothèque.


Elle est également consultable en ligne sur le portail des
bibliothèques de prêt : www.bibliotheques.paris.fr
Samedi 19 octobre – 15 h

56
Arts du spectacle
Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e
La Ballade
de Mister Punch
Lecture-mise en espace de
Flamenco
La Ballade de Mister Punch, écrit Les discothécaires vous convient à un petit panorama du flamenco :
par Éloi Recoing en 1975 et son histoire et ses débuts en Andalousie, les grands chanteurs et
mis en scène par Antoine Vitez guitaristes issus le plus souvent du peuple gitan, les nouveaux courants.
en 1976. Embarquez pour Cadix, Malaga, Jerez et Séville dans le quartier de
Triana et revivez les cafés cantes au son des cantes jondos, soleares,
serranas, bularías, fandangos, caracoles, tangos et siguiriyas.
L’heure musicale se prolonge à 16h avec Tablao Flamenco, spectacle
proposé par les élèves de Flamenco en France (professeur et
chorégraphies : Alejandra González). Portées par la guitare et le chant,
les danseuses proposent tout un panel de styles de danse du flamenco,
de l’alegría à la siguiría, en passant par la soleá, la rondeña et
les sevillanas.
Le Théâtre aux Mains Nues propose
Flamenco en France est
un focus autour de la figure du
un lieu de diffusion
Punch anglais dans le cadre du et d’enseignement
festival Again, du 5 au 18 octobre. du flamenco unique
Éloi Recoing, le directeur du lieu, à Paris, implanté dans
vous invite à une lecture complète le 20e arrondissement.
de l’œuvre et présente les onze Depuis maintenant
marionnettes à gaine du spectacle. trente ans, l’association
fait vivre avec passion
Présentation d’archives sonores l’art flamenco dans un
et de photos du spectacle, à l’issue cadre convivial, par ses
de la lecture, autour de la figure de spectacles et ses cours.
Punch, en présence d’Éloi Recoing Spectacle proposé
et Pauline Thimonnier dans le cadre du
(dramaturge). Festival de théâtre
Marionnettes de Maryse Le Bris. à Saint-Blaise.
Spectacle proposé par le Théâtre Samedi 28 septembre
aux Mains Nues dans le cadre 14 h
du festival Again festival autour En partenariat avec
de la marionnette à gaine. l’association Damia.

Samedi 5 octobre – 15 h
Sur réservation auprès
des bibliothécaires

Vous souhaitez être informé des manifestations


culturelles des bibliothèques ?
Connectez-vous sur le site www.paris-bibliotheques.org
pour vous inscrire à notre lettre d’infos mensuelle.
Nouvelles expos, débats des « Jeudis de l’actualité », invitations
à des soirées spéciales, animations jeunesse, boutique en ligne...
Recevez une sélection du programme par e-mail !
Devenez fan et retrouvez nos activités sur notre page Facebook
et sur Twitter @parisbiblio

En Vue est téléchargeable et « feuilletable » sur :


www.paris-bibliotheques.org

57
RÉSERVÉS AUX INSCRITS DES BIBLIOTHÈQUES
D E L A V I L L E D E PA R I S S U R P R É S E N TAT I O N D E L E U R C A R T E

Auditorium du Louvre Théâtre Théâtre Douze (12e)


(1 )er Les Déchargeurs (1er) T H É Â T R E
C O N F É R E N C E S T H É Â T R E
George Dandin
L’Album de l’art Amalia, respire De Molière
profondément Compagnie Cipango
Texte d’Alina Nelega Mise en scène d’Étienne Durot
Cycle de Mise en scène de Bobi Pricop Avec Sabrina Aliane, Baptiste
conférences Avec Codrina Pricopoaia Chabauty, Louise Danel,
par Georges 1er octobre - 23 novembre Etienne Durot, Yeelem Jappain,
Didi-Huberman, Cédric Moreau, Patrick Piard
philosophe et Guillaume Veyre.
BON PLAN : 1 place achetée
et historien de 12 septembre - 12 octobre
à 10 € (au lieu de 24 €) Théâtre de l’Œuvre (9e)
l’art, EHESS.
= 1 place offerte BON PLAN :
16, 19, 23, 26, (du 1er au 19 octobre, dans la T H É Â T R E 1 place achetée (14 €)
30 septembre limite des places disponibles)
19 h Réservation : 01 42 36 00 50
Et jamais nous = 1 place offerte
sur présentation du magazine
BON PLAN : 10 invitations ou www.lesdechargeurs.fr ne serons séparés En Vue et dans la limite des
pour 2 personnes www.htbillet.com places disponibles
De Jon Fosse
le 16 septembre – 19 h Réservation : 01 44 75 60 31
Mise en scène de Marc Paquien, ou theatredouze@laligue.org
Réservationavant le 11 sept.:
auditorium@louvre.fr avec Ludmilla Mikaël www.theatredouze.fr
www.louvre.fr
Centre culturel Suisse 10 septembre - 3 novembre
(3e)
BON PLAN :
T H É Â T R E 5 invitations pour deux Théâtre 13 - Seine (13e)
personnes (11 au 15 sept.)
Forum des images (1 ) er
Darius Peyamiras, Puis 30 € (au lieu de 38 €)
T H É Â T R E
P R O J E C T I O N Bourlinguer et 25 € (au lieu de 32 €) Amédée
(10 septembre au 3 novembre)
La Fille D’après Blaise Cendrars
sur présentation du magazine Texte et mise en scène
du magicien Avec Jean-Quentin Châtelain En Vue de Côme de Bellescize
8 et 9 octobre – 20 h Réservation : 01 44 53 88 88
De Claudine www.theatredeloeuvre.fr
Bories BON PLAN :
10 invitations par soir
Vendredi 27 Réservation :
septembre agarzuel@ccsparis.com
14 h 30 www.ccsparis.com Théâtre de la Bastille
BON PLAN : (11e)
15 invitations 3 septembre - 13 octobre
valables pour
S P E C T A C L E
2 personnes Théâtre Lucernaire Tout semblait BON PLAN : 16 € (au lieu de 24 €)
Réservation : Réservation : 01 45 88 62 22
(6 )e
immobile
eva.morand@forumdesimages.fr www.theatre13.com
www.forumdesimages.fr F E S T I VA L DE CONTES Mise en scène
de Nathalie Béasse
Paroles
F E S T I V A L 25 septembre - 13 octobre Théâtre de la Cité
au paradis (3 édition) e
19 h 30, dimanche – 17 h
Mon premier Avec Jean-Marc Massie
internationale (14e)
BON PLAN : 5 invitations
festival (Québec), Luigi Rignanese, pour deux personnes, T H E Â T R E
Chirine El Ansary (Égypte), dimanche 6 octobre – 17 h
Gilles Bizouerne, Pierre Delye Tartuffe
Offre sur toute la période :
et Halima Hamdane (Maroc) 1 place achetée = 1 place d’après Tartuffe
23 - 29 octobre 17 septembre - 9 novembre offerte,dans la limite des d’après Tartuffe
21 h 15
BON PLAN : 25 invitations places disponibles (place à 24 €) d’après Molière
pour deux personnes BON PLAN : 10 € (au lieu de 30 €) Réservation : 01 43 57 42 14
pour une séance au choix dans la limite des places ou accueil@theatre-bastille.com Mise en scène et interprétation
parmi l’ensemble des séances disponibles
(avant le 2 octobre) de Guillaume Bailliart
du festival www.theatre-bastille.com 10 - 22 octobre
Réservation : 01 42 22 66 87
Réservation : www.lucernaire.fr
contact@enfancesaucinema.org BON PLAN : 16 € (au lieu de 22 €)
www.forumdesimages.fr Réservation : 01 43 13 50 50
avec le code : En Vue
www.theatredelacite.com
Les Bons Plans d’
Théâtre National Les Trois Baudets Théâtre 71 (Malakoff) Musée de l’Air
de Chaillot (16e) (18 )e T H É Â T R E
et de l’Espace,
T AÉROPORT DE PARIS
H É Â T R E
C O N C E R T S Roméo et Juliette (Le Bourget, 93)
La Double Mort Pass annuel
de l’horloger BON PLAN : 10 pass annuels
D’après deux pièces D’après William Visite
à 20 € (au lieu de 30 €)
inédites de Shakespeare
Valable 1 an et donnant exceptionnelle
Ödön non Horváth accès gratuitement aux Adaptation et mise en scène Visitez le musée et montez à
130 soirées. Chaque début d’Omar Porras
Mise en scène de André Engel de semaine, les Soirées Trois bord de nos avions mythiques :
Baudets sont l’occasion 8 - 19 octobre Concorde, 747, Dakota !
Avec Natacha Régnier,
Évelyne Didi, Julie-Marie d’écouter trois jeunes artistes BON PLAN :
Parmentier, Tom Novembre, francophones. 18 € (au lieu de 27 €)
Yann Colette, Jérôme Kirche... Réservation : Tarif réduit 9 € (au lieu de 13 €)
inforesa@lestroisbaudets.com sur présentation du magazine
17 octobre - 9 novembre www.lestroisbaudets.com En Vue ou de votre carte de lecteur
BON PLAN : 25 € (au lieu de 33 €) Réservation : 01 55 48 91 00
Offre limitée jusqu’au 16 ou billetterie@theatre71.com
octobre www.theatre71.com
Réservation : 01 53 65 30 00 L’Étoile du Nord (18e)
avec le code : Horloger Jusqu’au 31 octobre
www.theatre-chaillot.fr D A N S E Tous les jours, 10 h - 18 h
Les turbulentes ! T2G - Théâtre de BON PLAN : 1 Pass 1, 2, 3
Gennevilliers (92) animations acheté
(de 6 à 16 €) = 1 Pass 1, 2, 3
Théâtre de l’Atalante T H É Â T R E
animations offert
(18e) Hannibal sur présentation de votre carte
de lecteur ou du magazine En Vue
T H É Â T R E Christian Dietrich Grabbe Information : 01 49 92 70 00
Top Girls Mise en scène de Bernard Sobel ou www.museeairespace.fr

De Caryl Churchill 13 septembre - 4 octobre


Mise en scène BON PLAN : 15 € (au lieu de 24 €)
d’Aurélie Van Den Daele pour toute réservation entre
Avec les chorégraphes le 13 et le 22 septembre
20 septembre - 7 octobre À la Folie Théâtre (11e)
Maxence Rey, Françoise Réservation : 01 41 32 26 26
BON PLAN : Tartinville, Sébastien Ly, ou billetterie@tgcdn.com
S P E C TA C L E
MUSICAL
12 € (au lieu de 20 €) Lucie Augeai et David Gernez www.theatre2gennevilliers.com
DE MARIONNETTES
Tarif étudiant (-26 ans) 28 septembre - 19 octobre
8 € (au lieu de 12 €)
BON PLAN : 5 € (au lieu de 10 €)
Bon app étit !
Réservation : 01 42 06 11 90
ou latalante.resa@gmail.com
le 28 septembre – 18 h Nouveau Théâtre Monsieur Lap in
www.theatre-latalante.com Réservation : 01 42 26 47 47 ou de Montreuil (93)
contact@etoiledunord-theatre.com
www.etoiledunord-theatre.com T H É Â T R E

Please, Continue Par la compagnie Filou


Théâtre des Abbesses
(18 )e L’Atelier du Plateau (Hamlet) 7 septembre - 4 janvier
(19e) De Yan Duyvendak B ON PLAN :
D A N S E et Roger Bernat 1 place achetée
Three for One T H É Â T R E = 1 place offerte
3 - 19 octobre sur présentation
–Vaulting–Compose Les derniers jours BON PLAN : 16 € (au lieu de 22 €) du magazine En Vue
Chorégraphie de Gilda Réservation : 01 48 70 48 90 Réservation : 01 43 55 14 80
ou elodie.dondaine@nouveau- ou reservation@folietheatre.com
de Chien-Hao Chang Un projet de la compagnie
theatre-montreuil.com www.folietheatre.com
17 - 21 septembre – 20 h 30 Katharsis, texte de
www.nouveau-theatre-montreuil.com
Rodrigo de Roure
BON PLAN : 16 € (au lieu de 26 €), Mise en scène de Julie Kpéré
1er cat., 2e cat.
19, 20, 21 septembre – 20 h
Vos suggestions
13 € (au lieu de 16 € tarif jeune)
Réservation : 01 42 74 22 77 ou BON PLAN : 1 place achetée

d e B o n s P la n s :rg
aux caisses avec le code En Vue (12 €) = 1 place offerte
www.theatredelaville-paris.com Réservation : 01 42 41 28 22
eq ues.o
envue@paris-biblioth
ou cdnq@atelierduplateau.org
www.atelierduplateau.org
OFFRE
OFFRE EXCEPTIONNELLE
EXCEPTIONNE
D’ABONNEMENT
D’A
ABONNEME
E À
1A
ANN VOTRE CADEAU
D’ABONNEMENT
D’AB ONNEMENT
N UN FAC-SIMILÉ D’UNE LETTRE
DE NAPOLÉON (VALEUR 15 €)
0€
20
2 AU
AU LIEU
LIEU D
DE
E 23
2
23,60
3,60
60 €

économisez
18 € 60

jakuzi.net - photo : iStockphoto / Thinkstock - Photo non contractuelle. Produits livrés sans accessoires.
OFFREZ-VOUS P
OFFREZ-VOUS PLUME
LUME Une reproduction à l’identique d’une lettre originale signée de
LE MAGAZINE D
DUUPPATRIMOINE
ATRIMOINE ÉCRIT Napoléon Bonaparte et dont les cinq dernières lignes sont de la main
de l’Empereur lui-même. Cette lettre, adressée au général Clarke,
Découvrez
D écouvrez les trésors m manuscrits et les livres ministre de la Guerre, et datée de 1807, contient des ordres de
rares des m usées, biblio
musées, othèques et collections
bibliothèques mouvements de troupes suite à la signature du traité de Tilsit.
privées
priv entier
ées du monde entie porte
er ; poussez la por te des
La méthode de reproduction vous garantit un rendu fidèle à l’original
maisons
m d’écrivains,
aisons d’écriv d’artistes,
ains, dess ateliers d’ar tistes, des en tous points : qualité du papier, toucher, encre, couleurs, dimensions
suivez
libraires ; suiv l’actualité
ez l’actua lité de l’écrit, des livres, (18,5 x 22,5 cm).
des eexpositions
xpositions et des vventes
e
entes publiques…
pu bliques…
En vous abonnant à Plume pour un an, recevez une part d’Histoire !

JE M
M’ABONNE
M’ABONNE à par
partir
tir du numéro 66 (octobre - no
novembre
vembre - décembre)
décem
mbre)

Oui
Oui, je m’abonne
m’abbonne à P
Plume
lume pour une
une duréee de 1 AN France
France métropo
métropolitaine
lit aine : 20 € au lieu de 38
38,60
6 €
(4 numéros) et je reçois en cadeau une repro
reproduction
oduction à Europe
Europe & DOM
DOM-TOM
-TOM : 28 € au lieu de 46
46,60
6 €
l’identique d’un
d’une
ne lettre originale
originale signée de Napoléon
Napoléon Autres
Autres ppays
ays : nous
nous contacter
contacter
Bonaparte
Bonaparte pour 20 € au lieu de 38,60
38 60 € EV0913
EV 0913

Je joins mon règlemen


règlement
nt à l’ordre de Plume par chèque ba
bancaire
ancaire ou post
postal.
al. À retourn
retourner
er souss env
enveloppe
eloppe affranchie à :
P lume - Service
Plume Service abon
nnements - 387 boule
abonnements vard É
boulevard ric Tabarly
Éric Tabarly - 06270 Villeneuve-Loubet
Villeneuve-Loubet - F rance
France
Mme
M me M.
M Prénom
m: Nom
Nom :
Adresse
Adresse (N oie) :
N°° eett vvoie

CP : Ville
Ville :
Tél.
Tél. : E-mail
E-mail :
Conditions de vente
vente : offre
offre vvalable
alable dans la limite
limite des sstocks
tocks disponibl
disponibles
es jusqu’au 28/
28/02/2014.
/02/2014. En ccas
as de rupture,
rupture, vvous
ous recevrez
recevrez un pr
produit
oduit
uit d’une vvaleur
aleur équiv
équivalente.
alente. Vous
Vous recevrez
recevrrez votre
votre
premier numér
premier numéro o et vvotre
otre cadeau
cadeau sous 3 à 4 semaines. V ous pouvez
Vous pouvez acquérir lles
es 4 numér os de Plume au prix de 23,60 Á et lle
numéros e fac-similé
fac-sim lettre de Napoléon au prix de 15 Á en
milé d’une lettre
ant sur papier libr
écrivant
écriv libre.
e. Conformément
Conformmément à la loiloi « inf
informatique
ormatique et liberté » du 6 janvier
janvier 1978, vous
vous disposez d’un droit
droit d’accès
d’accès et de rrectification
fication des données que vvous
ectific ous avez
avez transmises,
transmises,
en adressant
adressant un ccourrier
ourrier à Plume.
Plumme. Sauf opposition formulée
formulée par écrit, les
les donnéess peuvent être
peuvent êtrre ccommuniquées
ommuniquées à des organismes
organismes extérieurs.
extérieur
x Vous
s. V ous disposez d’un délai de 7 jour
jourss à
compter
compter de la réception
réception de vosvos produits
prroduits pour exercer
exercer votre droit
votre droit de rétractation.
rétractation.
où ? Infos
Expositions
pratiques
1 er
arrondissement
MÉDIATHÈQUE MUSICALE DE PARIS F ORUM DES HALLES : 8, Porte Saint-Eustache - Tél. 01 55 80 75 30 - Métro : Les Halles
Présentation : Alter ego, musiques en partage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 sept. - 12 oct. 45
Rencontre : les sanglots longs des violons de la mort... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . voir site www.paris-bibliotheques.org 42
Présentation : le tango, de l’Argentine à Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1er oct. - 16 nov. 45
Petit déjeuner musical : la viole dans tous ses états . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 5 oct. – 10h30 45

BIBLIOTHÈQUE DU CINÉMA FRANÇOIS TRUFFAUT 4, rue du Cinéma - Tél. 01 40 26 29 33 - Métro : Les Halles
La pause documentaire : Lettre d’un cinéaste à sa fille d’Éric Pauwels . . . . . . . . mer. 11 sept. – 12h 48
La pause documentaire : Le cinéma de Boris Vian . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 28 sept. – 15h 48
Projection Afrique du Sud : My vote is my secret . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mer. 9 oct. – 12h 21
Le train des cinéastes, CinémAction : rencontre avec Albert Montagne . . . . . . . . jeu. 10 oct – 19h15 48

2e arrondissement
BIBLIOTHÈQUE CHARLOTTE DELBO 2, passage des Petits Pères - Tél. 01 53 29 74 30 - Métro : Bourse, Palais-Royal
Conférence : l’architecture de la Belle Époque à Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mar. 8 oct. – 19h 34
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . III

3e arrondissement
BIBLIOTHÈQUE MARGUERITE AUDOUX 10, rue Portefoin - Tél. 01 44 78 55 20 - Métro : Temple, Arts et Métiers
Giorgio Fidone : Traces [EXPOSITION] . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 28 sept. 49
Samedis du documentaire : Une maison pour les parents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 28 sept. – 16h 26
Lectures poésie et musique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 28 sept. – 19h30 49
Rencontre : Juifs, communistes et Résistants à Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 12 oct. – 16h 34
Présentation : livres-objets de Christian G. Guez Ricord . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1er oct. - 2 nov. 37
Samedis du documentaire : Bar centre des autocars . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 26 oct. – 16h 26
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . III

4e arrondissement
BIBLIOTHÈQUE FORNEY HÔTEL DE SENS : 1, rue du Figuier - Tél. 01 42 78 14 60 - Métro : Pont-Marie, Saint-Paul
Exposition : Précieux passages, bijoux contemporains . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 sept. - 28 déc. 10
Nuit Blanche : installation d’Élena Paroucheva . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 5 oct. – 20h 49

BIBLIOTHÈQUE HISTORIQUE DE LA VILLE DE PARIS 24, rue Pavée - Tél. 01 44 59 29 40 - Métro : Saint-Paul
Journées du patrimoine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . dim. 15 sept. – 10h à 19h 34
Rencontre : Cocteau et l’homosexualité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 19 sept. – 18h30 36
Rencontre : Albert Camus, l’homme derrière l’écrivain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mar. 24 sept. – 19h 13
Conférence de l’Association des Amis de Stendhal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mer. 2 oct. – 18h30 40
Nuit Blanche : installation de Georges-Pascal Ricordeau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 5 oct. – 19h 49
Rencontre : Jean Cocteau, l’image en souffrance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 10 oct. – 18h30 37

CITÉ INTERNATIONALE DES ARTS 18, rue de l’Hôtel de Ville - Tél. 01 44 78 80 50 - Métro : Pont-Marie
Rencontre : André Brink et Bernard Magnier ................................... ven. 11 oct. – 19h 21

BIBLIOTHÈQUE DE L’HÔTEL DE VILLE 5, rue Lobau - Tél. 01 44 78 80 50 - Métro : Hôtel de Ville


Hommage à Albert Camus, avec Catherine Camus et André Brink .............. mar. 8 oct. – 19h30 12

GALERIE DES BIBLIOTHÈQUES 22, rue Malher - Tél. 01 44 59 29 60 - Métro : Saint-Paul


Exposition : Villes du monde (1870/1939) ..................................... 5 sept. - 24 nov. 8

5 e
arrondissement
BILIPO 48/50, rue du Cardinal Lemoine - Tél. 01 42 34 93 00 - Métro : Cardinal Lemoine
Conférence : les détectives de l’étrange . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 21 sept. – 16h 38
Conférence : Camus et le crime par Denis Salas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 5 oct. – 16h 13
Conférence : Sherlock Holmes dans tous ses états . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 12 oct. – 16h 38
Rencontre : Noir nordique, les polars qui n’ont pas froid aux yeux . . . . . . . . . . . . sam. 19 oct. – 15h30 38

61
où ? Infos pratiques
BIBLIOTHÈQUE BUFFON 15 bis, rue Buffon - Tél. 01 55 43 25 25 - Métro : Gare d’Austerlitz
JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Penser l’évolution . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 26 sept. – 19h 26
Camus, de L’Étranger au Premier Homme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 28 sept. – 16h 13
JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Rencontre avec l’auteur d’Esquisse de Chine, E. Lincot . . . . jeu. 10 oct. – 19h 26
Recherche et veille documentaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mar. 15 oct. – 19h 27
JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Comment vivre ensemble après l’apartheid . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 17 oct. – 19h 22
Afrique du Sud : voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . IV
BIBLIOTHÈQUE RAINER MARIA RILKE (PORT-ROYAL) 88 ter, bd de Port-Royal - Tél. 01 56 81 10 70 - RER : Port-Royal
Rencontre : Camus et Sartre .................................................... mar. 1er oct. – 19h 14
BIBLIOTHÈQUE MOUFFETARD 74-76, rue Mouffetard - Tél. 01 43 37 96 54 - Métro : Monge, Cardinal Lemoine
Lecture : Noces d’Albert Camus par Jean-Paul Schintu ......................... jeu. 17 oct. – 19h 14

6 e
arrondissement
BIBLIOTHÈQUE ANDRÉ MALRAUX 112, rue de Rennes - Tél. 01 45 44 53 85 - Métro : Rennes, Saint-Placide
Exposition : André Gide -André Malraux, 30 ans d’amitié . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 sept. - 16 oct. 39
Présentation : l’année 1983 en musique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 sept. - 14 déc. 45
Projection-débat : les sourds et l’art . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 21 sept. – 15h 49
Rencontre-dédicace avec l’auteure sourde Hélène Berrier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 12 oct. – 15h 39
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . V

7 e
arrondissement
BIBLIOTHÈQUE AMÉLIE 164, rue de Grenelle - Tél. 01 47 05 89 66 - Métro : La Tour Maubourg
Conférence sur le Tango ......................................................... sam. 19 oct. – 15h 42
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . V
BIBLIOTHÈQUE SAINT-SIMON MAIRIE : 116, rue de Grenelle - Tél. 01 53 58 76 40 - Métro : Solferino, Varenne
Conférence : Diderot et le monde des aveugles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mer. 25 sept. – 19h 31
Rencontre : Camus, l’homme engagé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mer. 9 oct. – 19h 14

8 e
arrondissement
BIBLIOTHÈQUE COURCELLES 17, ter avenue Beaucour - Tél. 01 47 63 22 81 - Métro : Ternes, Étoile
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . V

10 e
arrondissement
MAIRIE DU 10E 72, rue du faubourg Saint-Martin - Tél. 01 53 72 11 75 - Métro : Château d’eau
Parcours-visite : Rencontres Photographiques du 10e . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 26 oct. – 14h30 47
Lecture musicale : Pierre Martot lit Albert Camus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mer. 2 oct. – 19h 15
Exposition des lauréats des Rencontres Photographiques du 10e . . . . . . . . . . . . . . 17 oct. - 30 nov. 46
BIBLIOTHÈQUE CHÂTEAU D’EAU MAIRIE : 72, rue du faubourg Saint-Martin - Tél. 01 53 72 11 75 - Métro : Château d’eau
Lecture : Camus et l’Algérie, la déchirure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ven. 11 oct. – 17h30 16
5e édition des Rencontres Photographiques du 10e . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 oct. - 30 nov. 46
Installation photographique et plastique participative de B. Portailler . . . . . . . 17 oct. - 28 nov. 47
Exposition : Corps et feuillets, photographies de Louise Narbo . . . . . . . . . . . . . . . . 17 oct. - 30 nov. 47
Événement : sténopé par Emmanuelle Schmitt-Richard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 19 et 26 oct. – 11h 47
Atelier : écriture créative et photographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 26 oct. – 9h30 47
BIBLIOTHÈQUE LANCRY 11, rue de Lancry - Tél. 01 42 03 25 98 - Métro : Château-d’Eau, République
Exposition : Reflets et transparences, photographies de Philippe Clément . . . . 5 sept. - 12 oct. 54
Exposition : Moi je(ux), photographies de Mathieu Oui . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 oct. - 30 nov. 50
Exposition : Vodoun child, photographies de Camille Gharbi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 oct. - 29 nov. 50
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . V
BIBLIOTHÈQUE FRANÇOIS VILLON 81, boulevard de la Villette - Tél. 01 42 41 14 30 - Métro : Colonel Fabien
Rencontre : Albert Camus, une autre approche du journalisme ? . . . . . . . . . . . . . . jeu. 10 oct. – 19h 15
Exposition : Portraits de rêves, photographies de Cybèle Desarnaults . . . . . . . . . 17 oct. - 30 nov. 50
Exposition : Le monde à l’envers, photographies de Sybille Bougault . . . . . . . . . . 17 oct. - 30 nov. 50
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . V

62
où ? Infos pratiques
11 arrondissement
e

BIBLIOTHÈQUE FAIDHERBE 18/20, rue Faidherbe - Tél. 01 55 25 80 20 - Métro : Faidherbe-Chaligny


Exposition : photographies de Guillermo Saavedra . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 - 28 sept. 35
Projections : Chile et Septembre chilien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mer. 11 sept. – 15h 35
Projection : Chili, la mémoire obstinée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 14 sept. – 15h 35
Projection : La flaca Alejandra . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 21 sept. – 15h 35
Lecture et concert : Chili au cœur, 1973-2013 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 26 sept. – 19h 35
Conférence : Richard Wagner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 28 sept. – 15h 42
Exposition : Mette et les cygnes sauvages, Sandra Dufour au fil des images . . . 1er oct. - 16 nov. 50
Journée anniversaire de la compagnie théâtrale AT.L.AS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 12 oct. – 11h à 18h 56
Atelier de dessin au fil, avec Sandra Dufour . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 12 oct. – 14h 50
Exposition : Amandla ! La démocratie sud-africaine en action . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 - 26 oct. 22

BIBLIOTHÈQUE PARMENTIER 20 bis, avenue Parmentier - Tél. 01 55 28 30 15 - Métro : Voltaire


Apéro Polar . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 28 sept. – 13h 39
Concert : Mathieu Boogaerts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 28 sept. – 18h 41
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . VI

12 e
arrondissement
MÉDIATHÈQUE HÉLÈNE BERR (PICPUS) 70, rue de Picpus - Tél. 01 43 45 87 12 - Métro : Daumesnil, Nation
Exposition : Mondo frivolo de Pierluca Galvan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 sept. - 5 oct. 51
Performance : Pierluca Galvan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 26 sept. – 19h 51
Sensibilisation et initiation au soundpainting . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 28 sept. – 18h 43
Conférence : mythes et réalités du manga . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 5 oct. – 15h30 51
JEUDIS DE L’ACTUALITÉ ADN : superstar ou superflic ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 17 oct. – 19h 25
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . VII

BIBLIOTHÈQUE DIDEROT 42, avenue Daumesnil - Tél. 01 43 40 69 94 - Métro : Gare de Lyon


Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . VI

BIBLIOTHÈQUE SAINT-ÉLOI 23, rue du Colonel Rozanoff - Tél. 01 53 44 70 30 - Métro : Reuilly-Diderot, Montgallet
Lecture-concert : traversée de la poésie sud-africaine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 5 oct. – 15h 23
Rencontre avec l’auteur Nicolas Lebel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 12 oct. – 16h 39
Projections de films sud-africains . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 oct. – 16h et 23, 30 oct. – 15h 23
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . VI

13 e
arrondissement
MÉDIATHÈQUE JEAN-PIERRE MELVILLE 79, rue Nationale - Tél. 01 53 82 76 76 - Métro : Tolbiac, Nationale, Olympiade
JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Les premières fêtes des adolescents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 26 sept. – 19h 27
Devenez modèle amateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 5 oct. – 15h 54
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . VII

BIBLIOTHÈQUE ITALIE 211-213, bd Vincent Auriol - Tél. 01 56 61 34 30 - Métro : Place d’Italie


Exposition : I am proudly South African . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1er - 31 oct. 23
Spectacle : Voyage délirant en Afrique du Sud . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 5 oct. – 15h 23
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . VIII

BIBLIOTHÈQUE GLACIÈRE 132, rue de la Glacière - Tél. 01 45 89 55 47 - Métro : Glacière


Rencontre-débat : redécouvrir Jean Moulin .................................... sam. 19 oct. – 18h30 33
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . VII

14 e
arrondissement
BIBLIOTHÈQUE GEORGES BRASSENS 38, rue Gassendi - Tél. 01 53 90 30 30 - Métro : Denfert-Rochereau, Mouton-Duvernet
Conférence : Albert Camus, littérature et politique ............................ ven. 4 oct. – 19h 16

BIBLIOTHÈQUE VANDAMME 80, avenue du Maine - Tél. 01 43 22 42 18 - Métro : Gaîté


JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Les cellules souches, une révolution ? .................... jeu. 3 oct. – 19h30 27
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . VIII

63
où ? Infos pratiques
15 e
arrondissement
MÉDIATHÈQUE MARGUERITE YOURCENAR 41, rue d’Alleray - Tél. 01 45 30 71 41 - Métro : Vaugirard, Convention
Concours photo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1er sept. - 31 oct. 54
Festival Kiosquorama . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 7 sept. – 14h à 18h 31
Le goût du doc ! Nos traces silencieuses de S. Bredier et M. Aziza . . . . . . . . . . . . . . sam. 12 oct. – 16h 51
JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Nouvelles technologies en milieu scolaire ? . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 17 oct. – 19h 28
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . IX

BIBLIOTHÈQUE ANDRÉE CHEDID 36 rue Émeriau - Tél. 01 45 77 63 40 - Métro : Ch. Michels, Dupleix et Bir Hakeim
Conférence musicale : Giuseppe Verdi, la voix de l’Italie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 19 oct. – 16h 43
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . VIII

BIBLIOTHÈQUE GUTENBERG 8, rue de la Montagne d’Aulas - Tél. 01 45 54 69 76 - Métro : Balard


Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . VIII

BIBLIOTHÈQUE VAUGIRARD 154, rue Lecourbe - Tél. 01 48 28 77 42 - Métro : Vaugirard


Dansons les années 1960 ! La bibliothèque fait sa boum ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 19 sept. – 19h à 22h 43
Lecture musicale : Pierre Martot lit Albert Camus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mar. 15 oct. – 19h 16

16 e
arrondissement
BIBLIOTHÈQUE GERMAINE TILLION (TROCADÉRO) 6, rue du Cdt Schlœsing - Tél. 01 47 04 70 85 - Métro : Trocadéro
Concours photo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 sept. - 5 oct. 54
Conférence : Viva Verdi ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 12 oct. – 15h 43

17 e
arrondissement
BIBLIOTHÈQUE BATIGNOLLES MAIRIE : 18, rue des Batignolles - Tél. 01 44 69 18 30 - Métro : Rome
Conférence : le noble jeu de l’oie renouvelé des Grecs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 26 sept. – 18h 51
Conférence-débat : Maupassant, l’insondable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 17 oct. – 18h 40
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . IX

MÉDIATHÈQUE EDMOND ROSTAND 11, rue Nicolas Chuquet - Tél : 01 48 88 07 17 - Métro : Péreire, RER Péreire-Levallois
Exposition : Une journée à Paris, « l’Âge d’Or de France » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 27 sept. 54
Lecture : au fil des mots de Camus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 21 sept. – 16h30 17
Atelier d’écriture : écrire avec Albert Camus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 5 oct. – 10h 17
Conférence : le voyage initiatique du corps et le processus maçonnique . . . . . . sam. 5 oct. – 16h30 29
Exposition : Inindia, photographies de Didier Lichtin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 26 oct. 54
Conférence : « Ici et maintenant », la gestalt thérapie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 12 oct. – 16h30 29
JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Premières fêtes des adolescents : libertés et limites ? . . . jeu. 17 oct. – 19h 29
Rencontre : Camus, de l’absurde à la révolte d’Abraham Ségal . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 19 oct. – 15h30 17

BIBLIOTHÈQUE COLETTE VIVIER 6, rue Fourneyron - Tél. 01 42 28 69 94 - Métro : Brochant


Exposition photographique : Afrique du sud ................................... 1er - 19 oct. 24

18 e
arrondissement
BIBLIOTHÈQUE MAURICE GENEVOIX 19, rue Tristan Tzara – Tél. 01 46 07 35 05 - Métro : Marx-Dormoy, Porte de la Chapelle
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . X

BIBLIOTHÈQUE CLIGNANCOURT 29, rue Hermel - Tél. 01 53 41 35 60 - Métro : Jules Joffrin


Concert : Éric Chenaux .......................................................... sam. 19 oct. – 17h 45
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . X

BIBLIOTHÈQUE JACQUELINE DE ROMILLY (PORTE MONTMARTRE) 16, avenue de la Porte Montmartre - Tél. 01 42 55 60 20
Métro : Porte de Clignancourt, Porte de Saint-Ouen
Atelier-concert: slam avec Dgiz ............................................ mer. 30 oct. – 16h IX

64
où ? Infos pratiques
19 e
arrondissement
BIBLIOTHÈQUE CRIMÉE 42-44, rue Petit - Tél. 01 42 45 56 40 - Métro : Laumière
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . X

BIBLIOTHÈQUE PLACE DES FÊTES 18, rue Janssen - Tél. 01 42 49 55 90 - Métro : Place des fêtes, Pré Saint-Gervais
Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . X

BIBLIOTHÈQUE FESSART 6, rue Fessart - Tél. 01 42 08 49 15 - Métro : Jourdain


Voir toute la programmation jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . X

BIBLIOTHÈQUE CLAUDE LEVI-STRAUSS 41, avenue de Flandre - Tél. 01 40 35 96 46 - Métro : Stalingrad


Exposition : Ville de cuivre d’Éric Jegat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 26 sept. 54
Lecture : Albert Camus, un homme engagé dans son siècle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 28 sept. – 16h 18
Littératures d’Afrique du Sud : lecture à trois voix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 19 oct. – 16h 24

20 e
arrondissement
MÉDIATHÈQUE MARGUERITE DURAS 115, rue de Bagnolet - Tél. 01 55 25 49 10 - Métro : Porte de Bagnolet
Projection : Le péril jeune de C. Klapisch (en audiodescription) . . . . . . . . . . . . . . . . . . ven. 6 sept. – 15h 54
Rencontre graphique : Affiches en tête ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 7 sept. – 15h 52
Projection : Le chantier des fleurs de Nicolas Tarchiani . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mer. 11 sept. – 15h 31
Rencontre-débat : ville en jeux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 12 sept. – 19h30 30
Projections : Sekou le magicien et Les boulistes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 14 sept. – 15h 31
Projection : Phases de Yanis Boukhris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mer. 18 sept. – 15h 31
Projections : Steco et Oasis boulevard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 21 sept. – 15h 31
Projection-débat autour du film Le Premier homme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ven. 27 sept. – 19h 18
Heure musicale : Flamenco . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 28 sept. – 14h 57
Exposition : Fanzines ! Inventaire 2013 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 30 oct. 52
Projection : Les douze salopards de Robert Aldrich . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ven. 4 oct. – 15h 54
L’heure du cinéma, projection-conférence : la guerre à Hollywood . . . . . . . . . . . . sam. 5 oct. – 14h30 54
Lecture mise en espace : La Ballade de Mister Punch . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 5 oct. – 15h 57
L’oreille ne fait pas la sieste . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . jeu. 10 oct. – 15h 40
JEUDIS DE L’ACTUALITÉ A. Brink et G. Leroy : quel avenir pour les Sud-africains ? . . jeu. 10 oct. – 19h 20
Pièce de théâtre interactive : Un peu de brume dans la tête . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ven. 11 oct. – 14h30 55
Rencontre : Show and tell, l’édition alternative . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 12 oct. – 15h30 53
Atelier : Lire Autrement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 19 oct. – 10h30 40
Rencontre : nouvelles bandes dessinées allemandes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 19 oct. – 15h30 53
Salon de la micro-édition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 oct. – 14h/20h, 20 oct. – 13h/19h 53
Table ronde : Fanzine et conservation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . dim. 20 oct. – 15h30 53
Chemins d’histoire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 26 oct. – 15h30 35

BIBLIOTHÈQUE OSCAR WILDE (SAINT-FARGEAU) 12, rue du Télégraphe - Tél. 01 43 66 84 29 - Métro : Télégraphe
Rencontre avec Marc Paquien, metteur en scène . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 12 oct. – 15h 56
Lectures : la maladie dans le théâtre contemporain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sam. 19 oct. – 15h 56

BIBLIOTHÈQUE LOUISE MICHEL 35, rue des Haies - Tél. 01 58 39 32 10 - Métro : Buzenval
Rencontre avec Michèle Lesbre, auteure ....................................... ven. 11 oct. – 19h 40

65
Quand ? Infos pratiques
A G E N D A D E S P R I N C I P A L E S M A N I F E S TAT I O N S ( H O R S E X P O S E T A N I M AT I O N S J E U N E S S E )

ven. 6 sept. 15 h M. Duras (20e) Projection : Le péril jeune de C. Klapisch (en audiodescription) . . . . . . . . . . . . 54
sam. 7 sept. 14 h à 18 h M. Yourcenar (15e) Festival Kiosquorama . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
sam. 7 sept. 15 h M. Duras (20e) Rencontre graphique : Affiches en tête ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52
mer. 11 sept. 12 h F. Truffaut (1er) La pause documentaire : Lettre d’un cinéaste à sa fille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
mer. 11 sept. 15 h M. Duras (20e) Projection : Le chantier des fleurs de Nicolas Tarchiani . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
mer. 11 sept. 15 h Faidherbe (11e) Projections : Chile et Septembre chilien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
jeu. 12 sept. 19 h 30 M. Duras (20e) Rencontre-débat : ville en jeux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
sam. 14 sept. 15 h M. Duras (20e) Projections : Sekou le magicien et Les boulistes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
sam. 14 sept. 15 h Faidherbe (11e) Projection : Chili, la mémoire obstinée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
dim. 15 sept. 10 h à 19 h Historique (4e) Journées du patrimoine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
mer. 18 sept. 15 h M. Duras (20e) Projection : Phases de Yanis Boukhris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
jeu. 19 sept. 18 h 30 Historique (4e) Rencontre : Cocteau et l’homosexualité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
jeu. 19 sept. 19 h à 22 h Vaugirard (15e) Dansons les années 60 ! La bibliothèque fait sa boum ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43
sam. 21 sept. 15 h M. Duras (20e) Projections : Steco et Oasis boulevard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
sam. 21 sept. 15 h Faidherbe (11e) Projection : La flaca Alejandra . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
sam. 21 sept. 15 h A. Malraux (6e) Projection-débat : les sourds et l’art . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
sam. 21 sept. 16 h BILIPO (5e) Conférence : les détectives de l’étrange . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
sam. 21 sept. 16 h 30 E. Rostand (17e) Lecture : au fil des mots de Camus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
mar. 24 sept. 19 h Historique (4e) Rencontre : Albert Camus, l’homme derrière l’écrivain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
mer. 25 sept. 19 h Saint-Simon (7e) Conférence : Diderot et le monde des aveugles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
jeu. 26 sept. 18 h Batignolles (17e) Conférence : le noble jeu de l’oie renouvelé des Grecs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51
jeu. 26 sept. 19 h Hélène Berr (12e) Performance de l’artiste Pierluca Galvan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51
jeu. 26 sept. 19 h J.-P. Melville (13e) JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Les premières fêtes des adolescents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
jeu. 26 sept. 19 h Buffon (5e) JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Penser l’évolution . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
jeu. 26 sept. 19 h Faidherbe (11e) Lecture et concert : Chili au cœur, 1973-2013 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
ven. 27 sept. 19 h M. Duras (20e) Projection-débat : Le Premier homme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
sam. 28 sept. 13 h Parmentier (11e) Apéro Polar . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39
sam. 28 sept. 14 h M. Duras (20e) Heure musicale : Flamenco . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57
sam. 28 sept. 15 h Faidherbe (11e) Conférence : Richard Wagner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
sam. 28 sept. 15 h F. Truffaut (1er) La pause documentaire : Le cinéma de Boris Vian . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
sam. 28 sept. 16 h M. Audoux (3e) Samedis du documentaire : Une maison pour les parents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
sam. 28 sept. 16 h Buffon (5e) Camus, de L’Étranger au Premier Homme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
sam. 28 sept. 16 h C. Lévi-Strauss (19e) Lecture : Albert Camus, un homme engagé dans son siècle . . . . . . . . . . . . . . . 18
sam. 28 sept. 18 h Hélène Berr (12e) Sensibilisation et initiation au soundpainting . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43
sam. 28 sept. 18 h Parmentier (11e) Concert : Mathieu Boogaerts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41
mar. 1er oct. 19 h R. M. Rilke (5e) Camus et Sartre, rencontre avec A. Cohen-Solal et A. Spiquel . . . . . . . . . . . . 14
mer. 2 oct. 18 h 30 Historique (4e) Conférence de l’Association des Amis de Stendhal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
mer. 2 oct. 19 h Mairie (10e) Lecture musicale : Pierre Martot lit Albert Camus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
jeu. 3 oct. 19 h 30 Vandamne (14e) JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Les cellules souches, une révolution ? . . . . . . . . . . . . . . . . 27
ven. 4 oct. 15 h M. Duras (20e) Projection : Les douze salopards de Robert Aldrich . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54
ven. 4 oct. 19 h G. Brassens (14e) Conférence : Albert Camus, littérature et politique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
sam. 5 oct. 10 h E. Rostand (17e) Atelier d’écriture : écrire avec Albert Camus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
sam. 5 oct. 10 h 30 M. musicale (1er) Petit déjeuner musical : la viole dans tous ses états . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
sam. 5 oct. 14 h 30 M. Duras (20e) L’heure du cinéma, projection-conférence : la guerre à Hollywood . . . 54
sam. 5 oct. 15 h Italie (13e) Spectacle : Voyage délirant en Afrique du Sud . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
sam. 5 oct. 15 h M. Duras (20e) Lecture mise en espace : La Ballade de Mister Punch . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57
sam. 5 oct. 15 h Saint-Éloi (12e) Lecture-concert : traversée de la poésie sud-africaine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
sam. 5 oct. 15 h J.-P. Melville (13e) Séance de photographies . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54
sam. 5 oct. 15 h 30 Hélène Berr (12e) Conférence : mythes et réalités du manga . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51
sam. 5 oct. 16 h BILIPO (5e) Conférence : Camus et le crime, par Denis Salas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
sam. 5 oct. 16 h 30 E. Rostand (17e) Conférence : le voyage initiatique du corps... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
sam. 5 oct. 19 h Historique (4e) Nuit Blanche : Drapeau blanc pour nuit blanche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
sam. 5 oct. 20 h Forney (4e) Nuit Blanche : Haute couture, Haute tension . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
mar. 8 oct. 19 h C. Delbo (2e) Conférence : l’architecture de la Belle Époque à Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
mar. 8 oct. 19 h 30 Historique (4e) Hommage à Albert Camus avec Catherine Camus et André Brink . . . . . . . 12
mer. 9 oct. 12 h F. Truffaut (1er) Projection Afrique du Sud : My vote is my secret . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

66
Quand ? Infos pratiques
mer. 9 oct. 19 h Saint-Simon (7e) Rencontre : Camus, l’homme engagé, avec J.-F. Mattéi et P. Sabot . . . 14
jeu. 10 oct. 15 h M. Duras (20e) L’oreille ne fait pas la sieste . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
jeu. 10 oct. 18 h 30 Historique (4e) Rencontre : Jean Cocteau, l’image en souffrance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
jeu. 10 oct. 19 h Buffon (5e) Rencontre avec l’auteur d’Esquisse de Chine, Emmanuel Lincot . . . . . . . . 26
jeu. 10 oct. 19h M. Duras (20e) JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Quel avenir pour les Sud-africains après… . . . . . . . . 20
jeu. 10 oct. 19 h F. Villon (10e) Rencontre : Albert Camus, un autre journalisme ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
jeu. 10 oct 19h 15 F. Truffaut (1er) CinémAction : rencontre avec Albert Montagne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
ven. 11 oct. 16 h 30 M. Duras (20e) Pièce de théâtre interactive : Un peu de brume dans la tête . . . . . . . . . . . . . . . 55
ven. 11 oct. 17 h 30 Château d’eau (10e) Lecture : Camus et l’Algérie, la déchirure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
ven. 11 oct. 19 h Cité des Arts (4e) Rencontre André Brink et Bernard Magnier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
ven. 11 oct. 19 h Louise Michel (20e) Rencontre avec Michèle Lesbre, auteure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
sam. 12 oct. 11 h Faidherbe (11e) AT.L.AS a 10 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
sam. 12 oct. 14 h Faidherbe (11e) Atelier : dessin au fil, avec Sandra Dufour . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50
sam. 12 oct. 15 h A. Malraux (6e) Rencontre-dédicace avec l’auteure sourde Hélène Berrier . . . . . . . . . . . . . . . . . 39
sam. 12 oct. 15 h G. Tillion (16e) Conférence : Viva Verdi ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43
sam. 12 oct. 15 h Oscar Wilde (20e) Rencontre avec Marc Paquien, metteur en scène . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
sam. 12 oct. 15 h 30 M. Duras (20e) Rencontre Show and tell, l’édition alternative . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53
sam. 12 oct. 16 h M. Audoux (3e) Rencontre : Juifs, communistes et résistants à Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
sam. 12 oct. 16 h M. Yourcenar (15e) Le goût du doc ! Nos traces silencieuses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51
sam. 12 oct. 16 h BILIPO (5e) Conférence : Sherlock Holmes dans tous ses états . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
sam. 12 oct. 16 h Saint-Éloi (12e) Rencontre avec l’auteur Nicolas Lebel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39
sam. 12 oct. 16 h 30 E. Rostand (17e) Conférence : « Ici et maintenant », la gestalt thérapie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
mar. 15 oct. 19 h Buffon (5e) Recherche et veille documentaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
mar. 15 oct. 19 h Vaugirard (15e) Lecture musicale : Pierre Martot lit Albert Camus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
jeu. 17 oct. 18 h Batignolles (17e) Conférence-débat : Maupassant, l’insondable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
jeu. 17 oct. 19 h Hélène Berr (12e) JEUDIS DE L’ACTUALITÉ ADN : superstar ou superflic ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25
jeu. 17 oct. 19 h Buffon (5e) JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Comment vivre ensemble après l’apartheid ? . . . . 22
jeu. 17 oct. 19 h M. Yourcenar (15e) JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Les nouvelles technologies en milieu scolaire ? . . . 28
jeu. 17 oct. 19 h Mouffetard (5e) Lecture des Noces d’Albert Camus par Jean-Paul Schintu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
jeu. 17 oct. 19 h E. Rostand (17e) JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Premières fêtes des adolescents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
sam. 19 oct. 10 h 30 M. Duras (20e) Atelier : Lire Autrement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
sam. 19 oct. 11 h Château d’eau (10e) Événement sténopé par Emmanuelle Schmitt-Richard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47
sam. 19 oct. 14 h à 20 h M. Duras (20e) Salon de la micro-édition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53
sam. 19 oct. 15 h Amélie (7e) Conférence sur le Tango . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
sam. 19 oct. 15 h Oscar Wilde (20e) Lectures : la maladie dans le théâtre contemporain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
sam. 19 oct. 15 h 30 E. Rostand (17e) Rencontre avec Abraham Ségal, Camus, de l’absurde à la révolte . . . . . . 17
sam. 19 oct. 15 h 30 M. Duras (20e) Rencontre : nouvelles bandes dessinées allemandes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53
sam. 19 oct. 15h 30 BILIPO (5e) Rencontre : Noir nordique, les polars qui n’ont pas froid aux yeux . . . 38
sam. 19 oct. 16 h A. Chedid (15e) Conférence musicale : Giuseppe Verdi, la voix de l’Italie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43
sam. 19 oct. 16 h C. Lévi-Strauss (19e) Littératures d’Afrique du Sud : lecture à trois voix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
sam. 19 oct. 16 h Saint-Éloi (12e) Projections de films sud-africains . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
sam. 19 oct. 17 h Clignancourt (18e) Concert : Éric Chenaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
sam. 19 oct. 18 h 30 Glacière (13e) Rencontre-débat : redécouvrir Jean Moulin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33
dim. 20 oct. 13 h à 19 h M. Duras (20e) Salon de la micro-édition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53
dim. 20 oct. 15 h 30 M. Duras (20e) Table ronde : Fanzine et conservation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53
mer. 23 oct. 15 h Saint-Éloi (12e) Projections de films sud-africains . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
sam. 26 oct. 9 h 30 Château d’eau (10e) Écriture créative et photographie : atelier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47
sam. 26 oct. 11 h Château d’eau (10e) Événement sténopé par Emmanuelle Schmitt-Richard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47
sam. 26 oct. 14 h 30 Mairie (10e) Parcours-visite : Rencontres Photographiques du 10e . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47
sam. 26 oct. 15 h 30 M. Duras (20e) Chemins d’histoire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
sam. 26 oct. 16 h M. Audoux (3e) Samedis du documentaire : Bar centre des autocars . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
mer. 30 oct. 15 h Saint-Éloi (12e) Projections de films sud-africains . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

• Bibliothèques fermées : Baudoyer (4e), Isle Saint-Louis (4e), Lancry (10e) réouverture le 13 sept., Aimé Césaire (14e),
Benjamin Rabier (19e), Crimée (19e), Sorbier (20e), Couronnes (20e) du 17 sept. au 5 oct.

67
Crédits Visuel de Une Albert Camus © Archives Gallimard • p.4 Photo André Brink © DR• p.6
et p.7 Visuels bibliothèques ©Mairie de Paris• p.8 Palerme ©BHDV/Roger-Viollet• p.10 Photo
bijoux ©Janina Stübler/Mirei Takeuchi ©Céline Sylvestre ©Nadine Simone Kuffner/Mirei Takeu-
chi• p.11 Photo bijoux ©Angela Bermudez/Adolfo Lopez ; visuel exposition Bijoux ©Ulrike Kamp-
est édité par Paris bibliothèques fert/photo : Matthieu Gauchet/design : Aurélie Bertram• p.12 Photo Catherine Camus © DR• p.13
3, impasse de la planchette – 75003 Paris Photo Albert Camus ©Archives Gallimard• p.14 Visuel Noces ©Folio Gallimard; visuel Camus ©PUF ;
photo Jean-Paul Sartre ©Studio Lipnitzki/Roger-Viollet• p.15 Photo Pierre Martot ©N. Mazéas ; photo
Tél. 01 44 78 80 50 Albert Camus ©Archives Gallimard• p.16 Photos Alger ©DR ; photo Albert Camus ©Archives Gallimard;
www.paris-bibliotheques.org photo Pierre Martot ©N. Mazéas• p.17 Photo Gabrielle Forest ©Agence Aartis ; photo Albert Camus
©Archives Gallimard• p.18 Photo Albert Camus ©Archives Gallimard; affiche Le premier homme
envue@paris-bibliotheques.org ©DR• p.20 Photo André Brink ©Graeme Robinson• p.21 André Brink ©DR• p.22 Photo éco-
liers ©Association Ubumi ; photo Antjie Krog ©DR ; photo couple ©Association Ubumi• p.23 Photo
Numéro 62 – sept.-oct. 2013 Steve Potts ©Big Max et Sonia Emmanuel ©DR• p.24 Photo panneaux ©Association Ubumi• p.25
Photo ADN ©Fotolia• p.26 Photo Une maison pour les enfants ©E. Simon et D. Kupferstein ; photo
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Jean-Marie Borzeix Bar centre des autocars ©Patrick Zachmann ; visuel évolution ©Fotolia ; visuel Chine ©DR• p.27 vi-
suel labo ©DR• p.29 Visuel ordinateur ©Fotolia ; visuel fête des ados ©DR • p.30 Visuel ville
DIRECTRICE DE LA RÉDACTION : Carole Médrinal ©Zaos• p.33 Photo Jean Moulin à la promenade du Peyrou, Montpellier, fin 1939 ©coll. Sasse/Mé-
morial Leclerc/Musée Jean Moulin• p.34 Photo Paris, 1900 ©DR ; photo Libération de Paris ©Gas-
RÉDACTION : Service Communication de Paris ton Paris/Roger-Viollet• p.35 Photo Pablo Neruda ©DR ; affiche Septembre chilien ©DR ; affiche La
bibliothèques : Annabelle Allain, Flaca Alejandra ©DR ; photo Pablo Neruda ©Guillermo Saavedra ; photo enfant ©DR• p.36 et 37 Des-
Gérald Ciolkowski, Élise Le Corre, avec la sins de Jean Cocteau ©Jean Cocteau/Comité Jean Cocteau• p.37 Photo livres d’artistes ©Christian
Guez• p. 38 Couverture Pour quelques deniers de cuivre ©L’Atalante ; couv. Sherlock Holmes
collaboration du service Action culturelle ©DR• p.40 Photo Maupassant ©DR ; photo Michèle Lesbre ©Philippe Matsas•p.41 Photo Mathieu
(Linda Fardon, Pamela Jammes, Anouk Coornaert) Boogaerts ©Fanny Schertzer•p.42 Couverture Les sanglots longs des violons © Oskar Jeunesse ; vi-
et des bibliothécaires de la Ville de Paris suel Richard Wagner ©DR ; visuel tango ©Fotolia• p.43 Visuel Giuseppe Verdi ©DR ; visuels sound-
painting ©DR/Walter Thompson ; visuel Giuseppe Verdi ©Arte• p.45 Photo Éric Chenaux ©DR• p.46
Ont collaboré à ce numéro : André Brink, Photos Rencontres Photographiques ©M.Kyoshi, C.Satler, D. Fellous, S.Cornier• p.47 Photos ©Em-
Catherine Einhorn manuelle Schmitt-Richard et Louise Narbo• p.48 La pause documentaire ©DR ; Le cinéma de Boris
Vian © DR ; affiche L’inconnu du Nord-Express ©Warner Bros• p.49 Photo Giorgio Fidone ©DR ; visuel
Maquette : ZAOS (René Gonzalez) Les sourds et l’art ©Brigitte Lemaine ; visuel Nuit Blanche ©Elena Paroucheva• p.50 Photos Ren-
Imprimeur : Fabrègue contres Photographiques ©Mathieu Oui, Camille Gharbi, Cybèle Desarnauts, Sylvie Bougault ; visuels
Mette et les cygnes sauvages ©Sandra Dufour• p.51 Visuel manga ©Fotolia ; jeu de l’oie ©DR• p.52
Régie publicitaire : IMRégie, Valérie Devay Affiches ©Pascal Colrat/Jean-Marc Bretegner• p.52 et 53 Visuels micro-édition ©Collectif Treasure
01 40 24 21 24 Fleet• p.55 Visuel tête ©Fotolia• p.56 Visuel ATLAS ©DR ; affiche ©Théâtre de L’Œuvre ; visuel cer-
Diffusion : 33 000 exemplaires veau ©Fotolia• p. 57 Visuel marionnettes ©Théâtre aux mains nues ; visuel flamenco ©Foto-
ISSN : 1957-6811 lia• p.58 Photo Louvre ©G. Didi-Huberman ©Antoine Mongodin/Musée du Louvre ; visuel La fille du
magicien ©DR ; photo Ludmila Mikaël ©Théâtre de l’Œuvre ; visuel Tout semblait immobile ©Théâtre de
la Bastille ; visuel Amédée ©Pierre Grosbois• p.59 Visuel Les turbulentes ©ATMEN; visuel Concorde
©Musée de l’Air et de l’Espace/Le Bourget/Alexandre Fernandes.
Jeunesse couverture • p.I Graphisme ©Zaos• p.II Graphisme ©Zaos ; visuel manga ©Foto-
LICENCES D’ENTREPRENEUR DE SPECTACLES : lia• p.III Photo Verballon ©Nicolas Stutzmann ; visuel manga ©Esther Kirby ; photo Marcel ©An-
thony Browne/Paris bibliothèques• p.IV Visuel soundpainting ©DR ; photo ©Emmanuelle Polack ;
2-1057029 et 3-1057030 visuel drapeau ©DR ; visuel manga ©Fotolia ; visuel Wazabi ©Boians/Fotolia• p.V Visuel éléphant
Paris bibliothèques, association à but non lucratif ©DR ; illustration ©Anne Crausaz• p.VI Photo ©Cie du Chameau ; couverture ©Zaü & Alain Serres,
éd. Rue du monde ; couvertures ©Eva Vincze ; dessin ©DR• p.VII Photo citrouille ©Fotolia ; dessin
sous contrat avec la Mairie de Paris, produit les manga ©Alice Li ; image halloween©Fotolia• p.VIII Photo comédiens ©Yannick Blaser ; photo fée
expositions et les animations des bibliothèques de ©Fotolia ; couverture Goûters philo ©éd. Milan• p.IX Visuel code-barres ©Fotolia ; Dgiz ©DR• p.X
la Ville de Paris, édite et diffuse leurs publications. Visuel cœur ©DR ; photo Blanche neige ©Cie Patachon ; photo mains ©DR.

•Vos réactions, vos remarques, vos suggestions, dans notre boîte aux lettres : envue@paris-bibliotheques.org

68
180 STANDS
900 REVUES présentes ou représentées
30 RENCONTRES

> LA COMPAGNIE DES ŒUVRES


Henri Thomas, Henri Bauchau,
Benjamin Péret, Germain Nouveau,
Jean-Claude Montel, Andreï Tarkovski,
Rosemarie Waldrop, Alexandra Pizarnik,
Lorine Niedecker…

> DES TABLES RONDES


• La gauche au pouvoir : comment
dépasser l’impuissance ? • Dire les
homosexualités d’une rive à l’autre de la
Méditerranée • Le Théâtre et l’Argent
• Journalisme et politique • Qu’en est-il
aujourd’hui de l’église orthodoxe russe
et de la Sainte Russie ? • Les Tsiganes
en Pologne • Pourquoi une revue de
psychanalyse aujourd’hui ? • Le refus de
la théorie : son sens politique et ses
conséquences • Écrire sur les musiques
populaires • Revues, Écriture & Folie
• L’Europe pense en plusieurs langues
• L’euro au prisme des revues…

> LECTURES, ANNIVERSAIRES


de revue, LANCEMENTS de
numéros et une PERFORMANCE
ENTRÉE LIBRE
« T’est pas crevé si tu rêves »,
par Tristan Félix, clown et poète. Nocturne vendredi 11 octobre ........... 20h-22h
> DES RÉFLEXIONS PARTAGÉES
Samedi 12 octobre................................. 10h-20h
• Vers un portail de l’édition de poésie ? Dimanche 13 octobre ......................... 10h-19h30
• Quel avenir pour les revues de
sciences humaines ?

PROGRAMME Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France


COMPLET
www.entrevues.org Renseignements :
Ent’revues : 174, rue de Rivoli – 75001 Paris
Tél. : 01 53 34 23 23 – Fax : 01 53 34 23 00 – www.entrevues.org
GRAND AUTEUR CONTEMPORAIN ET RÉALISATEUR FRANÇAIS, PASCAL RABATÉ
MET EN SCÈNE UN HOMMAGE LUDIQUE À HITCHCOCK !
Un leporello à scruter sans modération, dans un sens puis l’autre, et inversement...
© ÉDITIONS SOLEIL / RABATÉ

© ÉDITIONS SOLEIL / RABATÉ

CÔTÉ MATINÉES

CÔTÉ SOIRÉES

DISPONIBLE EN LIBRAIRIE