Vous êtes sur la page 1sur 8

Plan d’affaires

Sc Golf AZ SRL

Sandor Vasile, CEO Golf AZ SRL Str. Amurgului 3/14 430143 Baia Mare Tél. +40 (0)753 820 530 Email: golfaz@yahoo.com

1.

1.

LELE PROJET PROJET

  • 1.1 Sommaire du projet

Notre projet consiste à créer un centre d’élevage de vaches implanter à Asuaju de jos

(Maramures) dans l’objectif d’élever et commercialiser des génisses pleines de races pures

pour renforcer une filière peu développer et qui présente des possibilités de développement

importantes vu les ressources existantes ; terres fertiles et adaptables à tous les cultures

fourragères. En revanche et pour réussir le projet on doit implanter un centre de collecte de lait

et un centre de services agricoles vu que des centre identiques n’existe pas dans la région et

qui auront comme localisation le village de Asuaj.

  • 1.2 Objectifs de l’entreprise

Nos objectifs à court terme se résument à l’installation d’un périmètre d’activité dont les

agriculteurs ont l’élevage comme activité principale.

À long terme on compte étendre notre activité sur toute la zone de Maramures et ouvrir

d’autres centres de collecte dans les zone voisines

  • 1.3 Historique de l’entreprise

Depuis mes études, j’ai toujours voulu faire un projet agricole qui valorise les terres

marginalisées dans la région .cette idée j’ai eu l’occasion de la modeler et l’adapter aux

besoins du marché au cours de mes étude.

2.

2.

PROPRIÉTÉ

PROPRIÉTÉ ETET GESTION

GESTION

2.1

Structure de l’entreprise

L’entreprise aura la forme juridique d’une SARL.

2.2

Gestion de l’entreprise

La direction de l’entreprise sera ma responsabilité tout en embauchant des spécialistes

pour gérer certaines activités de l’entreprise.

2.3

Membres de l’équipe de gestion

Remetan Tudor : ingénieur production animale et fourragère de l’école supérieure de

l’agriculture promotion 2009 avec quelques expériences dans la vie professionnelle dans

différents établissement privées et publiques.

3.

3.

3.1

PRODUITS ETET SERVICES

PRODUITS

SERVICES

Le produit

Les régions de proximité ne dispose pas d’un centre de collecte de lait ni centre de

services ou centre de génisses ce qui fait de nous serions les premiers à s’installer et à

proposer des services identiques.

3.2

Le client

Les éleveurs de la région on toujours élever les bovins à différents vocation ; lait, viande

ou travail du sol mais vu les changements avec la spéculation agricole ; l’élevage dans la région

a rétrécit. L’implantation d’un projet qui intègre l’élevage de génisses, la collecte de lait et les

services de l’élevage tel que l’insémination artificielle et l’élevage des reproducteurs devra

encourager les locaux à plus intégrer l’élevage à leurs activités.

4. ANALYSE

4.

ANALYSE DEDE L’INDUSTRIE

LINDUSTRIE

  • 4.1 Portrait de l’industrie

Le maillon de la production :

En Roumanie l'élevage bovin représente une composante importante dans la production

agricole et dans l'économie nationale. Il été classé parmi les secteurs prioritaires du fait qu'il

génère deux produits stratégiques (lait et viande).

Evolution des effectifs des bovins (2002-2009) Unité : Mille femelles

Années

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

Race pure

212

201

195

205

216

223

220

220

Race locale croisée

273

249

241

239

234

231

229

220

Total

485

450

436

444

450

454

449

440

Source. Rapport annuel du GIVLait, 2009

Le taux de croissance annuel moyen de l'effectif de bovin entre (2002-2009) est négatif (-

1.38%) puisque l'effectif a passé de 485 mille têtes en 2002 à 440 mille têtes en 2009.

Evolution de la production laitière :

La production laitière à connu un essor remarquable durant les derniers années suite à un

ensemble de mesures d'incitation touchant tous les maillons de la filière.

Evolution de la production laitière (2002-2009) Unité : Millions de litres

Années

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

Production de lait

940

891

864

920

971

1006

1014

1030

Source. Rapport annuel du GIVLait, 2009

Entre 2002 et 2009 la production laitière a enregistré un taux de croissance annuel moyen de

1.3%.

Le maillon de la collecte :

L'activité de la collecte du lait constitue le deuxième maillon de la filière laitière. Il permet la

valorisation de la production laitière en plus de son effet d'entraînement sur le développement

du secteur.

Actuellement, près de 225 centres de collecte sont en activité. Le lait collecté représente plus

de 59% du lait produit et les centrales laitières s'approvisionnent à hauteur de 85% du lait frais

au près des centres de collecte.

Evolution des quantités collectées (2002-2009) Unité : Millions de litres

Années

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

Quantité collectée

485

458

483

517

560

579

589

599

Source. Rapport annuel du GIVLait, 2009

Entre 2002 et 2009 les quantités de lait collectées ont enregistrés un taux de croissance annuel

moyen de 1.31%.

Le maillon de la transformation

Ce maillon comporte 44 unités industrielles d'une capacité de transformation dépassant les 3

millions de litres par jours ainsi que d'un réseau de transformateurs artisanaux repartis sur

toute la république.

Les produits de la transformation du lait (2002-2009) Unité : Millions de litre

Années

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

Lait UHT

334

312

336

347

360

378

419

400

Yaourt

104

97

100

112

125

140

144

155

Fromage

81

80

83

85

95

110

116

125

Autres dérivés

27

28

28

35

35

40

46

50

Lait en poudre

17

6

2

6

7

12

-

-

Total industrie

563

523

559

585

622

680

720

710

Source. Rapport annuel du GIVLait, 2009

Ce tableau montre que les produits laitiers ont enregistrés au cours de la période 2002-2009 un

taux d'accroissement annuel de 3.4%.

Le maillon de la distribution :

Les circuits de distribution et de commercialisation du lait qui concerne les produits

artisanaux sont mal connus et non identifiés. En effet, le tiers de la production (33%) ne passe

pas par les circuits organisés.

Le maillon de la consommation :

La consommation du lait et des produits laitiers a évolué suite aux changements des habitudes

alimentaires, à l'amélioration du pouvoir d'achat et au développement de la production. Elle

est passée de 83 litres par habitant en 1994 à 103 litres en 2009.

Statistiques

Distribution (en %) des vaches et génisses pleines de Race pure par taille d’exploitation et par

taille de troupeau

 

Taille de l’exploitation (Ha)

 
 

10-

Total

 

5

5-10

50

50-100

>100

 

1-3

17.8

7.8

9.0

0.8

0.4

35.8

4-10

9.9

5.3

9.7

1.4

1.0

27.3

11-20

2.2

1.3

5.1

0.8

1.0

10.6

Taille du troupeau (tête)

21-50

0.5

1.7

2.7

1.0

2.0

8.3

51-100

0.1

-

-

0.2

3.0

3.3

+100

0.1

-

-

0.1

14.3

14.5

Total

30.6

16.2

26.6

4.4

21.8

100.0

Distribution (en %) des vaches et génisses pleines de toute race par taille d’exploitation et par

taille de troupeau

 

Taille de l’exploitation (Ha)

 

5

5-10

10-50

50-100

100

Total

 

1-3

24.6

9.5

10.3

0.7

0.3

45.4

4-10

10.7

8.1

13.9

2.2

1

35.9

11-20

0.9

1.1

3.8

0.8

1.1

7.7

Taille du troupeau (tête)

21-50

0.2

0.6

1.2

0.7

1.4

4.1

51-100

-

-

0.4

0.1

1.3

1.8

+100

-

-

-

-

5.1

5.1

Total

36.4

19.3

29.6

4.5

10.2

100

Evolution et composition du cheptel

Deux types de vaches:

Population autochtone plus ou moins croisée

Races pures laitières ou mixtes

Evolution des effectifs et de la composition du cheptel vers un accroissement de vaches

spécialisées laitières.

∑ Races pures laitières ou mixtes Evolution des effectifs et de la composition du cheptel vers

Quantités collectées

∑ Races pures laitières ou mixtes Evolution des effectifs et de la composition du cheptel vers
  • 4.2 L’avenir de l’industrie

L’industrie du lait est de loin ; l’industrie la plus stratégique des industries agro

alimentaires. Elle connait une évolution de plus en plus importante vu le développement

démographique de la Roumanie, l’ouverture sur le marché Européen et l’installation et la

réouverture des usines de lait en poudre.

  • 4.3 La compétition

La compétition est bien limité vu que les plus proche centre de collecte sont situés à plus

de 25 Km alors que les centres de génisses et services agricoles sont distants de plus que 60

Km.

  • 5. 5.

STRATÉGIE

STRATÉGIE MARKETING

MARKETING

5.1

Le client

Les éleveurs de la région on toujours élever les bovins à différents vocation lait, viande ou

travail du sol mais vu les changements qu’a vu la spéculation agricole l’élevage dans la région a

rétrécit. Mais l’implantation d’un projet qui intègre l’élevage de génisses, la collecte de lait et

les services de l’élevage tel que l’insémination artificielle et l’élevage des reproducteurs devra

encourager les locaux à plus intégrer l’élevage à leurs activités.

Notre établissement sera le plus disponible, le plus proche ou l’éleveur peut trouver tout

ce dont il a besoins pour ces activités en plus cet établissement va lui fournir les canaux

d’écouler ces produits.

5.2

Réseau de distribution

Le lait collecté va être acheminé vers les usines de Maramures ; alors que les veaux

seront vendues aux éleveurs qui font l’extension de leur élevage ou qui fait le remplacement

de leurs vaches ou les nouveaux éleveurs qui installent leurs propres élevages.les veaux pré

engraissés seront vendues pour les éleveurs en tan que reproducteur ou pour l’engraissement.

  • 6. 6.

EXPLOITATION ETET PRODUCTION

EXPLOITATION

PRODUCTION

6.1

Les Équipements

Équipements à acquérir

 

Durée de vie

Coût à l’achat

(si applicable)

Tank à lait 6000 L

54,000

Equipements laboratoire

5,000

Equipements transport

120,000

Total

$

  • 6.2 L’aménagement

bâtiment

superficie

Coût

Centre de collecte

150 m²

Administration

30 m²

20,000

Labo

20m²