Vous êtes sur la page 1sur 3

Le concept

Pourquoi parrainer des abeilles ?


Depuis quelques années, la population d'abeilles est en très forte diminution, avec une disparition totale dans certaines régions du monde.
En butinant l'abeille participe à la pollinisation de plus de 80% des plantes à fleurs.
Sa disparition serait une véritable catastrophe pour la nature et l'être humain.
En mutualisant les revenus de parrainages, Un toit pour les abeilles permet d'aider les apiculteurs dans le maintien de leur activité par la fourniture de
matériel apicole et une garantie de revenus annuel sur le prix du miel.
Les parrainages permettent entre autres, de fournir aux apiculteurs partenaires, des ruches dont ils deviennent par la suite, propriétaire.
Les parrainages permettent ainsi à des apiculteurs qui peut être à ce jour n'existeraient plus, de pouvoir exercer leur métier .

Différents parrainages
Particuliers : A partir de 4 000 abeilles soit 1/10° de ruche pour un montant annuel de 72 € TTC (6 €/mois) =>livraison de 6 pots de miel 250 gr
personnalisés
Entreprises : A partir de 1 ruche pour un montant annuel de 900 € HT =>livraison de 100 pots de miel 125 gr personnalisés

Une idée cadeau


Pour chaque parrainage, des pots de miel à vos couleurs, votre nom pour la famille, les amis, en cadeau d’entreprise…Une opportunité de soutenir le
travail des apiculteurs et œuvrer pour la sauvegarde de l'abeille.

Le concept
1/Vous choisissez le nombre d’abeilles ou de ruches que vous souhaitez parrainer
2/Vous remplissez votre bulletin de parrainage sur le site www.untoitpourlesabeilles.fr
3/Nous installons votre ruche chez un de nos apiculteurs partenaires installés sur le territoire français qui s’occupera de vos abeilles
4/Votre ruche et vos pots de miel sont identifiés par votre logo ou votre nom.
5/ Un espace est créé sur notre site internet avec votre ruche; vous y retrouvez des photos de la ruche, votre nom à côté de vos co-parrains (particuliers)
ou votre espace entreprise
6/ En remerciement de votre engagement, livraison de vos pots de miel que vous pouvez déguster ou offrir à des amis

Apiculteurs partenaires
On peut choisir le type de miel et l’implantation géographique de sa ruche (prochainement directement intégrés au formulaire d’inscription)
-Sarah Holtzmann (Vosges) fait un miel de montagnes (sapins et fleurs de sous bois)
- Jérôme Alphonse (Drôme) est en phase de conversion Bio (pour du miel cela prend des années) et fait un miel du Sud sur du Romarin et de la lavande
- Claude Poirot (Vendée) fait du miel de marais fleurs de ronces, trèfles blancs, aubépines
- Sébastien Giraudet (Charente Maritime) est en phase de conversion Bio et fait un miel de bocages avec de l’acacia, du châtaignier
- A Levionnois (Seine et Marne) fait du miel de forêt composé d’acacias, chataigniers, tilleuls

Ouverture prochaine sur la Suisse et la Belgique (en recherche d’apiculteurs sur ces territoires)
Les engagements apiculteurs

Quelques chiffres Mai 2010


1200 parrains particuliers et 78 parrains entreprises ont permis le soutien de 220 ruches

Soutien direct aux apiculteurs


- Sarah Holtzmann (Vosges) : 6000 € d'aide au démarrage + 75 ruches en gestion pour "un Toit pour les Abeilles"
- Jérôme Alphonse (Drôme) : 2 000 € de soutien + 25 ruches.
- Claude Poirot (Charente-Maritime) : achat de la totalité des ses essaims produits (plus de 200) + 100 ruches en gestion (payées par "Un Toit").
- Sébastien Giraudet : Cet apiculteur a connu 70% de perte de colonies cette année. Nous lui offrons 80 essaims de l'année (achetés 7000 €) / 80 ruches
en gestion
- A Levionnois : 40% de perte cette année. Dont de matériel neuf (25 ruches) / 2000 € d'aide pour poursuivre son activité / 25 ruches en gestion

Politique sur les prix


Nous payons en moyenne aux apiculteur un prix de 20 € du kilo sachant que nous leur garantissons l'achat d miel "en gros" sur plusieurs année et que
nous prenons à notre charge la partie logistique (protection, cartonnage, étiquettes, transport...) et "commercialisation" (nous nous chargeons de
trouver les parrains, gérer les relations avec ces derniers, établir les plannings...). Pour information, le prix moyen français est aujourd'hui de 4.5 € avec
la partie logistique et commercialisation à la charge des apiculteurs.
Compte tenu des volumes nous pourrions négocier des tarifs de l'ordre de 3 € du kilo.

Recherche de solutions pour une apiculteur "propre"


Quelques exemples :
- Nous testons cette année deux nouvelle peintures "Bio" pour peindre nos ruches (sur plus de 150 ruches)
- Nous recherchons en ce moment des pots et capsules en matériaux recyclés
- travail sur la cire "bio" qui vient en général d'Inde de façon a trouver une filière locale.
- Nous avons choisi de faire réaliser nos ruches en France, en pin des Landes par un artisan (prix environ 2 fois supérieur).
- Récupération des colonies "sauvages" qui essaiment : En mai- juin dans certains cas une partie de la colonie s'envole avec l'ancienne reine. on
retrouve souvent ces "boules" d'abeilles dans les jardins des particuliers qui font en appel à des sociétés spécialisés qui vont à 90% détruire ces
colonies. Nous payons aujourd'hui ces sociétés (20% à 30% de plus que le prix d'une destruction) de façon à récupérer ces colonies dans des ruchettes
(petites ruches) que nous leur fournissons. Nous offrons ensuite ces colonies à des particuliers qui souhaitent se lancer dans l'apiculture amateur (la
formation de ces personnes est ensuite assurée par la fédération apicole).
La culture d’entreprise
Soutien local
- Nous reversons 5% des achats de matériel apicole à la Fédération apicole Charente Maritime et leur avons offert un site internet

Engagements sociaux
- Partenariat avec une ONG marocaine : Nous offrons le matériel (ruches) et formons à l'apiculture une soixantaine de femmes marocaines qui
sortent de prison. Nous trouvons ensuite des partenaires en Europe (entreprises et particuliers) qui deviendrons les parrains des ces ruches et
permettrons à ces femmes de retrouver un projet de vie et une certaine indépendance. Le projet a une dimension sociale mais aussi
environnementale ( préservation de certaines races endémiques d'abeilles comme l'abeille saharienne / mise en place d'une apiculture bio et douce
vis à vis de l'abeille).

- Miel du cœur / soutien au secours populaire : don de miel par l'intermédiaire de la fédération apicole et du secours populaire dans le cadre d'une
journée "Miel du cœur". Les distributions de miel seront aussi l'occasion de journées de sensibilisation au rôle de l'abeille et des apiculteurs.

- Don à l'association "une ruche un enfant" (mise à disposition de matériel / formation à l'apiculture de mères de famille) . Les bénéfices réalisés par
la vente de miel permettent la scolarisation d'un enfant.

Une entreprise responsable


- Marianne d'or du développent durable cette année pour Ecolutis (société qui détient la marque Un toit pour les abeilles)
- 30% des bénéfices sont remis aux salariés
- Télétravail : chacun peut choisir de travailler depuis nos locaux, depuis chez lui ou d'ailleurs
- Temps de travail : chacun choisi son rythme de travail en début de chaque mois (mi-temps / plein temps...)
- Engagement des initiatives personnelles de nos salariés : Quand une idée arrive en tête et que son évocation fait briller les yeux, il est temps de se
plonger dans sa réalisation. Nous mettons tout en œuvre pour privilégier les projets d'intuition qu'ils soient personnels ou professionnels.
- Démarche sociale : Nous avons pour exemple créer l'année dernière un poste dans le cadre d'un contrat de réinsertion pour un sénior.
- Action pour la santé et le bien être des salariés : Toutes les semaines, nous faisons venir dans l’entreprise 1 kg de fruit bio par salarié. En dehors de
l’aspect bénéfique pour la santé, cette action simple permet de créer un climat de convivialité et d’échange.
- Démarche globale : Dans chacune des décisions de l’entreprise l’aspect environnemental est pris (dans la mesure du possible) en compte :
signature d’un contrat « Energie renouvelable » pour l’électricité, limitation réelle de l’utilisation de l’imprimante, papier recyclé, mobilier de bureau
« seconde main », véhicule GPL, participation à la commission développement durable du SPN (syndicat professionnel du secteur numérique)…
- Bilan carbone + compensation