Vous êtes sur la page 1sur 38
2 Guide des déchets industriels
2 Guide des déchets industriels
2 Guide des déchets industriels
2
2

Guide des déchets industriels

EDITO L’essor économique grandissant que connaît notre pays cette dernière décennie s’est accompagné
EDITO L’essor économique grandissant que connaît notre pays cette dernière décennie s’est accompagné
EDITO L’essor économique grandissant que connaît notre pays cette dernière décennie s’est accompagné
EDITO L’essor économique grandissant que connaît notre pays cette dernière décennie s’est accompagné
EDITO L’essor économique grandissant que connaît notre pays cette dernière décennie s’est accompagné
EDITO L’essor économique grandissant que connaît notre pays cette dernière décennie s’est accompagné
EDITO
L’essor économique grandissant que connaît notre pays cette dernière décennie s’est
accompagné d’impacts sur la qualité de l’environnement et de certaines ressources
naturelles. Parmi les sources de pollution apparentes pointées du doigt dans ces
analyses, figure l’activité industrielle, compte tenue des multiples sources de nuisances,
solides, liquides et gazeuses qu'elle génère. En effet, les rejets constituent la part visible
des impacts négatifs sur la santé humaine et l’environnement. Leur mauvaise gestion
pèse aussi négativement sur le PIB de notre pays.
Pour parer à cette situation, le Maroc s’est inscrit dans une démarche de mise à niveau
sur plusieurs plans : institutionnel, réglementaire, technique et incitatif, lui permettant de
se doter d’outils adéquats de gestion de l’environnement.
Le problème de la gestion des déchets au Maroc, et plus spécifiquement des déchets
industriels est posé avec acuité compte tenu des quantités générées, de la multitude
des sources de production, de l'insuffisance de moyens et de filières professionnelles
spécialisées dans le traitement et la valorisation des déchets. Cette situation génère des
impacts négatifs sur la santé publique et les ressources naturelles et compromet ainsi le
développement économique durable du pays (agriculture, tourisme, etc.).

Une saine gestion des déchets industriels a un bénéfice double : économique et environnemental. Elle permet aux entreprises de réaliser des économies dans l’utilisation de leurs ressources et de diminuer également leur impact sur l’environnement. Le lancement récent d’une bourse de déchets industriels par la Commission Développement Durable de la CGEM et sa mise en place par le Centre Marocain de Production Propre, permettra la mise en relation entre industriels générateurs de déchets et ceux qui voudraient les valoriser ou les recycler, tout en veillant sur les procédés utilisés pour qu’ils soient respectueux de l’environnement.

La CGEM, dans un souci permanent d’accompagnement des entreprises dans tous les problèmes qui les touchent, a pris l’initiative de réaliser un outil pratique à même d’éclairer le monde industriel sur la problématique des déchets.

L’ambition du présent guide est de sensibiliser les entreprises sur la problématique des déchets en leur fournissant des informations sur le contexte international et national en matière de gestion des déchets, et en leur offrant une démarche exemplaire et des bonnes pratiques à mettre en place pour améliorer le management des déchets qu’elles génèrent. Ce guide se veut pratique afin d’apporter aux industriels des réponses concrètes sur la réglementation, les initiatives ainsi que les outils de gestion des ces déchets industriels dans notre pays.

Saïd MOULINE Président Commission Développement Durable

SOMMAIRE Préambule 6 La notion de déchet Qui est concerné ? Quels sont les enjeux
SOMMAIRE Préambule 6 La notion de déchet Qui est concerné ? Quels sont les enjeux
SOMMAIRE Préambule 6 La notion de déchet Qui est concerné ? Quels sont les enjeux
SOMMAIRE
Préambule
6
La notion de déchet
Qui est concerné ?
Quels sont les enjeux de la gestion des déchets pour l’entreprise?
Quels sont les impacts des déchets sur la santé et l’environnement?
7
8
8
9
I. Contexte National
10
Charte National sur l’Environnement
Cadre juridique
10
11
f
La loi n° 28-00 relatives à la gestion des déchets et leur élimination
11
f
La loi 12-03 relative aux Études d’Impact sur l’Environnement
15
f
Conventions et protocoles internationaux ratifiés par le Maroc
Indicateurs macro économique
16
16
II.Déchets industriels
16
Coûts relatifs à la gestion des déchets
Plan de gestion
16
17
III. Outils de gestion des déchets industriels
18

Information et formation

18

Bonnes pratiques de gestion et de minimisation

18

f

Procédés et bonnes pratiques de gestion

18

f

Processus de gestion des déchets : méthodologie

18

f

La prévention des déchets

19

f

Ou demander conseil ?

19

f

Mécanismes de financement des projets à caractère environnemental

21

Bourse de déchets industriels : quand le déchet devient ressource

23

IV. Élimination des déchets « non valorisables» 24 V. Projets et initiatives nationales en lien
IV. Élimination des déchets « non valorisables» 24 V. Projets et initiatives nationales en lien
IV. Élimination des déchets « non valorisables» 24 V. Projets et initiatives nationales en lien
IV.
Élimination des déchets « non valorisables»
24
V. Projets et initiatives nationales en lien avec les déchets
24
Projet de création du Centre National d’Élimination des Déchets Spéciaux
(CNEDS)
Programme relatif à la gestion sécurisée et l’élimination des
équipements contaminés ou contenant des Polychlorobiphényles
(PCB)
Élimination des Substance Appauvrissant la Couche d’Ozone
24
25
26
VI.
Quelques projets exemplaires
26

Guide des déchets industriels

5
5
Introduction 6 Guide des déchets industriels
Introduction 6 Guide des déchets industriels
Introduction
Introduction
6
6

Guide des déchets industriels

Les déchets industriels sont restés jusqu’à présent le parent pauvre aux yeux du secteur productif. Or, depuis quelques années, on note une nette motivation des pouvoirs publics à mettre en place des outils de gestion de l’environnement, dont ceux des déchets. Cette motivation est induite par les orientations et directives inter- nationales sous l’impulsion de la société civile et des grands thèmes à l’ordre du jour : changements climatiques, déve- loppement durable, etc.

La mise en œuvre de la gestion des déchets passe par la promulgation en 2006 de la loi (28.00), stipulant que certains déchets sont à la charge des collectivités locales (déchets ménagers et assimilés), d’autres sont à la charge de leurs producteurs, comme par exemple :

Les Déchets classés comme dangereux; Les Déchets inertes; Les Déchets spéciaux; Les Déchets médicaux et phar- maceutiques; Les Déchets hospitaliers.

Devant l’évolution du cadre réglemen- taire relatif aux déchets, il n’est donc plus permis d’ignorer ces rejets, ni les coûts de leur gestion (stockage, manu- tention, sécurité, etc.). D’autant plus que les techniques disponibles permettent, pour de nombreux déchets, d’offrir des solutions acceptables et judicieuses du point de vue environnemental, écono- mique et technique.

Le présent guide a pour objectif d’éclairer les détenteurs des déchets, sur le cadre réglementaire national, les conventions internationales, la veille technologique et les bonnes pratiques à l’usage. Des cas de succès concrets, sont utilisés comme exemple d’illustration.

Le guide se limite aux déchets industriels dangereux, spéciaux et banals. Les autres déchets étant, produits en quantités non significatives ne sont pas traités.

Guide des déchets industriels

7
7
Préambule 8 Guide des déchets industriels
Préambule 8 Guide des déchets industriels
Préambule
Préambule
8
8

Guide des déchets industriels

La notion de déchet

En se rapportant au Catalogue Marocain des Déchets « CMD », les déchets industriels sont scindés en deux parties :

Déchets industriels dangereux Les déchets industriels dangereux, sont ceux qui sont classés comme tels par le décret. Ce catalogue tire sa légitimité des connaissances de l’art dans les pays avancés en matière de protection de l’environnement, sur le niveau de danger des déchets, d’une part et les données sur lesquelles le législateur se base pour cataloguer un déchet.

Globalement les déchets dangereux sont des produits chimiques qui peuvent générer des nuisances pour l’homme ou son environnement. Ils peuvent présenter une ou plusieurs propriétés de danger énumérées ci-après, ce qui implique certaines précautions particulières.

Les propriétés de danger, prises en compte, sont les suivantes :

Explosif, c'est-à-dire fournissant une importante quantité d’éner- gie en un laps de temps très court (nitrates d’ammonium, perchlorates, TNT,…); Comburant, c'est-à-dire pouvant entrer en réaction avec des produits avides d’oxygène (peroxydes, pera- cides, etc.); Facilement inflammable (sol- vants, combustibles divers, GPL); Irritant ou Nocif (produits lacry- mogènes, en général); Corrosif (acides, bases); Toxique pour la reproduction/ Cancérogène (pesticides chlorés, PCB, Dioxines, furanes ); Mutagène/Cancérogène (cer-

tains produits nitrés, Pesticides…); Substances et préparations qui au contact de l’eau, de l’air ou d’un acide dégagent un gaz toxique ou très toxique; Substances et préparations sus- ceptibles après élimination de don- ner naissance par quelque moyen que ce soit à une autre substance qui présente les mêmes propriétés que précédemment.

Les définitions produites ci-dessus montrent à l’évidence que le déchet est une charge pour l’entreprise :

Sur le plan économique puisqu’il s’agit de le gérer sans qu’aucun profit ne puisse en être tiré; Sur le plan technique puisqu’il s’agit de déployer des moyens tech- niques et un savoir faire pour le gé- rer, et enfin; Sur le plan sécurité et environ- nement, car le déchet constitue une source constante de nuisance et de risque au sein de l’entreprise.

A toutes ces contraintes, il y a lieu

d’ajouter les entraves à la certification de

l’entreprise, ce qui est, en soit, un frein à

sa prospérité et sa bonne marche.

Déchets industriels banals (non dangereux) C’est un ensemble de déchets non inertes et non dangereux générés par les entreprises tels que les ferrailles, les métaux non ferreux, papiers et cartons, verre, textiles, bois, plastiques, etc. L’absence de danger de ces déchets, ne doit pas minimiser leur coût de gestion, d’autant plus qu’ils sont généralement produits en plus grandes quantités que les déchets dangereux.

Guide des déchets industriels

9
9

A

titre d’exemple, une entreprise

lequel est parsemé de déchets générés

de

peintures, de taille moyenne, en

à chaque étape du processus.

produirait des centaines de tonnes

par an et une unité de plasturgie n’en

produirait pas moins de 2-5% de sa propre production.

Qui est concerné ?

La gestion des déchets n’est pas le souci

du seul producteur des marchandises,

bien au contraire, ce sont tous les secteurs des biens et services qui sont concernés, soit : le producteur, le

grossiste, le détaillant et le distributeur. Globalement tous les acteurs intervenant dans le cycle d’un produit peuvent être concernés par la gestion d’un déchet.

Le plus important à observer est la

responsabilité du détenteur du déchet envers la loi 28.00.

Le schéma ci-après, bien que simpliste illustre le cycle de vie d’un produit qui est lié à la production de nombreux déchets, les uns banals, et d’autres plus dangereux.

déchets, les uns banals, et d’autres plus dangereux. Le second schéma illustre les étapes dans le
déchets, les uns banals, et d’autres plus dangereux. Le second schéma illustre les étapes dans le

Le second schéma illustre les étapes

dans le cycle de vie d’un ordinateur,

illustre les étapes dans le cycle de vie d’un ordinateur, Quels sont les enjeux de la
illustre les étapes dans le cycle de vie d’un ordinateur, Quels sont les enjeux de la

Quels sont les enjeux de la gestion des déchets pour l’entreprise?

Les dernières estimations sur le volume des déchets industriels générés par le secteur industriel marocain font état d’une production d’environ 1,57 Millions de tonnes 1 de déchets par an dont 256 000 sont des déchets dangereux.

Les quantités générées différent selon la nature de l’activité industrielle comme le montre le tableau suivant :

1- Rapport CNEDS, Mission 1, Département de l’Environnement, 2009

10
10

Guide des déchets industriels

Visiblement la problématique de la gestion des déchets se pose dans un nouveau contexte :
Visiblement la problématique de la gestion des déchets se pose dans un nouveau contexte :

Visiblement la problématique de la gestion des déchets se pose dans un nouveau contexte :

Volume des déchets industriels en augmentation; Réglementation de plus en plus contraignante et mise en œuvre; Mise en place d’une police admi- nistrative (s’occupant également de la salubrité publique) à Rabat et une autre bientôt sur l’ensemble du terri- toire national.

Mais, toujours est-il que l’engagement dans un processus de gestion des déchets industriels, qui prend en considération les options de valorisation et de recyclage, ne s’accompagne pas que de nouvelles contraintes mais aussi de nouvelles opportunités. En effet, la valorisation des déchets inverse les

termes du problème, à savoir :

Coût des matières premières et de l’énergie en augmentation; Double impact négatif écono- mique et environnemental de la mauvaise gestion des déchets.

L’exploitation de ce créneau peut donc avoir des impacts positifs sur toute la chaîne de gestion des déchets et encore la génération d’emplois et de ressources financières.

2-Les déchets non spécifiques à la production ne sont pas pris en compte

Guide des déchets industriels

11
11

Quels sont les impacts des déchets

sur la santé et l’environnement ?

Les déchets sont fort diversifiés en composition chimique et en consistance physique. Ces propriétés leur confèrent des impacts indéniables sur la santé humaine et l’environnement dans lequel ils sont produits, stockés ou manipulés.

Sur la santé humaine, il a été largement prouvé que les déchets produisent à court, moyen ou long termes des incidences allant de l’intoxication ou l’asphyxie (certains gaz), jusqu’à la maladie chronique (asthme, hypersensibilité, etc.) ou encore la cancérogénèse (PCB, amiante, etc.).

12
12

Guide des déchets industriels

Ces incidences sur la santé sont dues à une manipulation non contrôlée des déchets par le personnel. Cette manipulation est souvent faite en absence d’informations et de sensibilisation sur les conséquences sus citées.

Sur le plan environnemental, il est aujourd’hui indéniable que les déchets ont un fort pouvoir polluant et nuisible pour les composantes des écosystèmes. Cela va de la pollution, par déversement dans des cours d’eau, dans des décharges non contrôlées ou à même le sol, lequel transmettra la pollution aux ressources en eaux souterraines.

Contexte National Guide des déchets industriels 13
Contexte National Guide des déchets industriels 13
Contexte National
Contexte National

Guide des déchets industriels

13
13

Charte Nationale de l’Environnement et du Développement Durable

La Charte Nationale de l’Environnement et du Développement Durable, qui a fait l’objet de concertation et consensus de toutes les parties, vient répondre aux engagements du Royaume au niveau international dans le domaine de l’environnement et du développement durable.

L’approche de la charte préconise une valorisation trans-sectorielle, dans laquelle l’environnement est perçu aussi bien comme ressource, capital à préserver, moyen pour un bien être, que comme base d’une construction normative. La charte introduit ainsi le concept de coûts-bénéfices-risques collectifs dans les politiques publiques, faisant de l’environnement un moteur d’action du développement durable.

Cette conception de la charte met en relief deux principaux points :

Principes

d’opérationnalisation

par

les

quatre

types

d’acteurs

fondamentaux

de

la

société

:

Pouvoirs

Publics,

Collectivités

Locales,

Opérateurs

Économiques,

Société

Civile

et

en

particuliers

les

Organisations

Non

Gouvernementales (ONG),

 

Renforcement

du

droit

de

l’environnement national.

Le législateur marocain a prévu l’opérationnalisation de la Charte sous forme d’une loi cadre. Opération qui sera possible grâce au Système de Protection Durable de l’Environnement

(SPDE) à l’horizon 2030, ayant trois principaux objectifs :

Lamiseàniveauenvironnementale (MANE) appréhende l’environnement de manière unidimensionnelle, par des approches thématiques environnementales concrétisées dans des programmes à vocation essentiellement curative (Court terme 2015); La stratégie nationale de l’environnement (SNE) fait de l’environnement un pilier multidimensionnel par une approche stratégique déployée dans tous les secteurs et a une vocation tant préventive que curative (moyen terme 2020) ; La stratégie nationale de développement durable (SNDD) permet l’intégration de dimensions supplémentaires liées aux territoires et aux contextes socioéconomique et socioculturel, éléments typiques du développement durable (long terme 2030).

Cadre juridique

Durant la dernière décennie le Maroc s’est engagé dans un processus continu de renforcement de son arsenal juridique environnemental.

Ainsi, les principaux textes de lois se rapportant à la gestion des déchets sont :

La loi n° 28-00 relative à la gestion des déchets et à leur élimination 3

La loi 28-00 pose les règles et les principes fondamentaux qui constituent le référentiel de base pour l’ensemble de la chaîne : collecte, transport, élimination et traitement.

3. Loi promulguée par le Dahir N ° 1/ 06 /153, et parue au Bulletin officiel n ° 5480 du 7 décembre 2006.

14
14

Guide des déchets industriels

Elle permet d’asseoir une gestion rationnelle, moderne et efficace du secteur, respectueuse des exigences du développement durable et de la protection de l’environnement.

Les principaux apports de cette loi, en relation avec la gestion des déchets industriels, se résument dans :

L’instauration du principe « pollueur-payeur » et de la responsabilité partagée entre les différents acteurs concernés, selon la nature du déchet (Déchet Dangereux ou non); La création de décharges contrôlées en fonction de la nature du déchet; Les modalités de planification de la gestion des déchets au niveau de chaque région ainsi qu’au niveau national;

La création d’une structure nationale de gestion des déchets dangereux; La mise en place d’un système de contrôle et de constatation des infractions, qui sont assurés par tout officier de police judiciaire et par tout agent commissionné à cet effet par le Département de l’Environnement pour les déchets dangereux, ménagers et assimilés, ou par le Département du Transport pour le transport des déchets dangereux; Mise en place d’un système graduel de sanctions financières en fonction de la gravité des infractions.

Pour l’application et la mise en place de la loi 28-00, un ensemble d’arrêtés et décrets d’application ont été promulgués à ce jour. Le tableau suivant résume ces décrets.

Guide des déchets industriels 15
Guide des déchets industriels
15
16 Guide des déchets industriels
16
16

Guide des déchets industriels

Dans la mesure où le législateur a prévu une mise en place graduelle des dispositions de la loi 28-00, des projets

de décrets et d’arrêtés interministériels sont en cours de finalisation, notamment:

interministériels sont en cours de finalisation, notamment: 4- Mars 2012 (date de la publication du présent
interministériels sont en cours de finalisation, notamment: 4- Mars 2012 (date de la publication du présent

4- Mars 2012 (date de la publication du présent guide)

Guide des déchets industriels

17
17

Conventions internationaux le Maroc

Le Maroc a ratifié un nombre de conventions et protocoles internationaux relatifs à l'environnement, notamment:

La convention sur l'interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l'emploi des armes chimiques et sur leur destruction, ouverte à la signature à Paris le 13 janvier 1993; La convention de Vienne pour la protection de la couche d'ozone, conclue à Vienne le 22 Mars 1985. Le protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, conclu à Montréal le 16 septembre 1987; Amendement au protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, adopté à la 2ème réunion des par- ties signataires à Londres le 29 juin

1990;

protocoles

par

et

ratifiés

Amendement au protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, adopté par la 4ème réunion des par- ties signataires à Copenhague le 25 novembre 1992; La convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfron- taliers de déchets dangereux et de leur élimination, conclue à Bâle le 22 mars 1989; La convention cadre des Nations Unies sur les changements clima- tiques, conclue à new York le 9 mai

1992.

18
18

Guide des déchets industriels

Indicateurs

macro-économiques

Les déchets dangereux sont estimés, en 2011, à près de 256 045 tonnes par an, les autres déchets, considérés comme banals représentent près de 1 million de tonnes par année. Ce gisement des déchets met en jeu 300 à 400 millions de dirhams par an. C’est une manne suffisamment importante pour sensibiliser le secteur productif national et également suffisamment importante pour la création d’emplois formels.

Une gestion correcte des déchets industriels induira forcément une participation à l’élimination du secteur non formel qui empoisonne le vrai secteur productif.

Déchets industriels Guide des déchets industriels 19
Déchets industriels Guide des déchets industriels 19
Déchets industriels
Déchets industriels

Guide des déchets industriels

19
19

Coûts relatifs à la gestion des déchets

Produire un déchet peut paraître une tâche facile, si ce n’est le coût que cela engendre. En effet, abstraction faite de la réglementation, le fait de stocker un déchet peut coûter cher à l’entreprise. Ce coût, généralement caché et non estimé, se compose des frais de manutention (gasoil, personnel, temps), du terrain occupé par ce déchet et qui n’est pas utilisé pour d’autres utilisations.

A ces frais, s’ajoutent les coûts

environnementaux qui sont également non calculés et qui se traduisent par des surcoûts de traitement des rejets liquides au cas où l’entreprise en dispose (on les estime à 10-20%), et les coûts liés à la redevance de la pollution lorsqu’elle sera effective.

Il faut également ne pas omettre les coûts liés aux risques technologiques dont les déchets peuvent être à la source et les coûts d’élimination, lorsque les déchets sont réputés très dangereux

(PCB, dioxines, furanes, amiante). Ces coûts

sont de l’ordre de 10000 à 40000 Dhs/t.

Ces coûts sont de l’ordre de 10000 à 40000 Dhs/t. lmaginons par inadvertance, qu’un dé- chet

lmaginons par inadvertance, qu’un dé- chet banal (bois, carton, ferraille) soit contaminé par des PCB (huile pyralène d’un transformateur). Le déchet, initiale- ment banal, à probablement une valeur ajoutée, devient dangereux, coûtant jusqu’à 35000-40000 DH/t pour son élimination.

Que faire alors ? : Bien gérer ses déchets dans le cadre d’une bonne planification :

Déchet comme un «Non Product output »

De nombreux déchets sont produits dans des conditions non optimales de conduite des procédés. Ce sont des déchets classés comme «non produits sortants » et très souvent coûteux sur le plan énergie, matières premières, administration, organisation, gestion commerciale, etc. Un bon management optimisé, permettra d’éviter ce type de dérives.

20
20

Guide des déchets industriels

Plan de gestion

Les

précédemment dictent inévitablement

la mise en place d’un plan de gestion

des déchets qui se résume en :

deux aspects évoqués

dictent inévitablement la mise en place d’un plan de gestion des déchets qui se résume en
dictent inévitablement la mise en place d’un plan de gestion des déchets qui se résume en
dictent inévitablement la mise en place d’un plan de gestion des déchets qui se résume en
dictent inévitablement la mise en place d’un plan de gestion des déchets qui se résume en
dictent inévitablement la mise en place d’un plan de gestion des déchets qui se résume en
dictent inévitablement la mise en place d’un plan de gestion des déchets qui se résume en
dictent inévitablement la mise en place d’un plan de gestion des déchets qui se résume en
dictent inévitablement la mise en place d’un plan de gestion des déchets qui se résume en
dictent inévitablement la mise en place d’un plan de gestion des déchets qui se résume en
dictent inévitablement la mise en place d’un plan de gestion des déchets qui se résume en
dictent inévitablement la mise en place d’un plan de gestion des déchets qui se résume en
dictent inévitablement la mise en place d’un plan de gestion des déchets qui se résume en
Outils de gestion des déchets industriels Guide des déchets industriels 21
Outils de gestion des déchets industriels Guide des déchets industriels 21
Outils de gestion des déchets industriels
Outils de gestion des
déchets industriels

Guide des déchets industriels

21
21

Information et formation

Les outils de gestion des déchets sont forts nombreux, diversifiés et à coûts variables, le moins coûteux d’entre eux, demeure l’information sur la nature des déchets que l’entreprise produit et les meilleures pratiques ou techniques pour gérer, voire éliminer le déchet.

L’une des voies pour ce faire est la for- mation continue et périodique des cadres en charge de la production, de la qualité, la gestion de l’environnement et la sécurité. La formation procure une veille technologique (MTD) 5 , régle- mentaire (ce qui m’attend) et des voies d’élimination et de valorisation (aspects financiers).

Bonnes pratiques de ges- tion et de minimisation

Procédés

et

bonnes

pratiques

de gestion

La formation et l’information, pas néces- sairement coûteuses, sont des voies « soft » pour gérer les déchets, s’en suivent les bonnes pratiques, qui varient selon la nature du déchet, sa consis- tance et sa dangerosité. Globalement, ces bonnes pratiques reposent sur des gestes simples, peu coûteux et efficaces en termes de gestion et de réduction des nuisances. Quelques exemples d’il- lustration sont donnés ci-après :

Trier les déchets en dangereux et banals pour réduire la contamination; Séparer les déchets lors de leur stockage avant toute autre opération, pour également réduire la contamination; Opter pour des big bags comme moyen de conditionnement des ma- tières réceptionnées, au lieu des sacs

5- MTD : Meilleures techniques disponibles

22
22

Guide des déchets industriels

et autres bidons et fûts, ceci permet- tra d’éviter des déchets dangereux en fin de processus de production; Se munir des moyens adé- quats pour assurer une collecte sélective : bacs spécifiques, presses, presse pour emballages…; Lors des opérations de dépôt et stockage, prévoir des bacs de ré- tention pour délimiter les pertes et confiner la lixiviation des déchets; Maximiser le recyclage et la valo- risation des résidus de production (en interne ou en externe); Sensibiliser tout le personnel sur les opérations du plan de gestion des déchets. Il est connu que les bonnes pratiques permettent de réduire jusqu’à 20-25% des problèmes liés à la gestion des déchets pour un temps de retour sur investissement quasiment immédiat.

Processus de gestion des déchets : méthodologie

En parallèle à ces bonnes pratiques, il est judicieux de rendre méthodique l’iden- tification, l’évaluation et la gestion des déchets. Ceci passe par la mise en place d’une démarche pragmatique (procé- dures) que le personnel et l’encadre- ment adoptent et reconnaissent, voire inscrivent dans leurs objectifs. Cette démarche qui aboutit ou s’inscrit dans le plan de gestion des déchets repose sur :

L’établissement du bilan matière des processus de production; L’identification grâce à ce plan des rejets et pertes; L’identification des déchets; L’identification des zones de pro- duction des déchets (information géographique); L’évaluation des gisements de déchets;

La tenue d’un registre de suivi; L’identification des filières de va- lorisation et de recyclage; La conception d’un plan interne de gestion des déchets comprenant la collecte et le stockage sélectif.

La prévention des déchets

Faisant suite au diagnostic des déchets, s’impose par la suite la prévention du déchet en se basant sur le dicton qui rappelle que le meilleur déchet est celui

que l’on ne produit pas. Cette prévention se fait par optimisation des processus de production et le cas échéant le chan- gement des procédés s’ils s’avèrent trop coûteux en production des déchets.

Où demander conseil ?

Dans cette partie, des informations utiles sur les organismes qui peuvent vous assister en matière de gestion des déchets sont présentés dans le tableau suivant :

Organisme Service(s ) C oordonnées
Organisme
Service(s )
C oordonnées
sont présentés dans le tableau suivant : Organisme Service(s ) C oordonnées Guide des déchets industriels

Guide des déchets industriels

23
23

Mécanismes de financement des projets à caractère envi- ronnemental 6

Les outils financiers d’incitation néces- saires à la réalisation des projets de pro- tection de l’environnement, en particu- lier ceux en relation avec le traitement et l’élimination des pollutions, revêtent une importance primordiale. Parmi ces instruments financiers on retrouve :

Fonds

de

trielle (FODEP)

Dépollution

Indus-

Le FODEP a été mis en place dans le cadre de la coopération Maroco-alle- mande depuis 1998, alimenté par un don du gouvernement allemand (KfW) de 240 MDH.

Le FODEP intervient dans le finance- ment de projets de dépollution à travers des subventions, jumelées à des crédits bancaires, de 20 % pour les projets inté- grés au procédé industriel qui visent en plus de la dépollution industrielle des économies de ressources (eau, énergie, etc.), ou 40 % pour les projets en aval du procédé industriel qui permettent de réduire la pollution à travers la mise en place d’installations de traitement ou d’élimination des rejets liquides et ga- zeux et des déchets solides.

Mécanisme Volontaire de Dépollution Industrielles Hydrique (MVDIH)

Le Département de l’Environnement a mis en place une nouvelle procédure de financement des projets de dépollution industrielle hydrique gérée au niveau lo- cal par les Agences des Bassins Hydrau- liques (ABHs) à travers un comité régio- nal qui identifie les unités industrielles prioritaires désireuses de réaliser des projets environnementaux et un comité national présidé par le Département de l’Environnement, qui assurera la répar- tition des fonds selon les besoins de chaque bassin hydraulique.

Une convention pour l’opérationna- lisation du MVDIH a été signée le 08 décembre 2011, en partenariat avec les Agences des Bassins Hydrauliques, répartie sur 3 tranches (2011-2013) :

f

Exercice 2011 : 30 MDH

f

Exercice 2012 : 30 MDH

f

Exercice 2013 : 40 MDH

Le tableau suivant résume les critères d’éligibilité de la subvention du MVDIH :

6- Ministère de l’Énergie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, 2011.

24
24

Guide des déchets industriels

Les modalités de financement se présentent comme suit : Pour la subvention un plafond existe:
Les modalités de financement se présentent comme suit : Pour la subvention un plafond existe:
Les modalités de financement se présentent comme suit : Pour la subvention un plafond existe:
Les modalités de financement se présentent comme suit : Pour la subvention un plafond existe:

Les modalités de financement se présentent comme suit :

Pour la subvention un plafond existe:

f Maximum 5 Millions de Dirhams

un plafond existe: f Maximum 5 Millions de Dirhams pour les projets individuels; de Dirhams pour
un plafond existe: f Maximum 5 Millions de Dirhams pour les projets individuels; de Dirhams pour

pour les projets individuels;

de

Dirhams pour les projets Collectifs;

f Maximum

10

Millions

M é c a n i s m e Propre (MDP).

d e

D é p o l l u t i o n

Pour opérationnaliser et promouvoir le potentiel MDP du Maroc au niveau

national et international le Maroc

a instauré une Autorité Nationale

Désignée du MDP au sein du Département de l’Environnement. Cette autorité approuve les projets avant leur soumission au Conseil Exécutif du MDP.

Le MDP est un outil de flexibilité instauré par le Protocole de Kyoto pour aider

les pays à atteindre leurs objectifs de

réduction de gaz à effet de serre. Les pays développés peuvent s’acquitter

en partie de leurs engagements vis-

à-vis dudit Protocole, en réalisant des projets dans des pays en voie de

développement.

Guide des déchets industriels

25
25

Ces projets doivent contribuer au développement durable des pays hôtes et relèvent des secteurs suivants :

Déchets, Efficacité énergique, Énergies renouvelables et Reboisement.

Bourse de déchets industriels : quand le déchet devient ressource

Projet initié par la Commission Développement Durable de la CGEM et mis en place par le CMPP, la Bourse de Déchets Industriels est la première plateforme d’échange de déchets en ligne au Maroc dédiée à la promotion de la valorisation des déchets-ressources réutilisables.

La « Bourse de Déchets Industriels » stimule les échanges de divers types de déchets industriels, à travers la mise en relation entre les industriels Détenteurs qui cherchent une filière pour leurs déchets-ressources et industriels Repreneurs de matières premières secondaires.

Cette plateforme permet aux industriels de publier leurs annonces d’offre et/ ou de demande de déchets industriels

annonces d’offre et/ ou de demande de déchets industriels après inscription sur le site web :

après inscription sur le site web :

Les objectifs de cette bourse sont :

Faciliter et appuyer la réutilisation et la valorisation des déchets industriels; Initier la synergie entre industriels (Écologie industrielle); Renforcer l’expertise en matière de valorisation et gestion des déchets industriels; Contribuer à une gestion durable des déchets industriels;

26
26

Guide des déchets industriels

Réduire les risques sur la santé humaine et l’environnement; Contribuer à l’émergence d’une économie verte au Maroc. Services Plus qu’une alternative d’échange, la Bourse de Déchets Industriels propose aussi un ensemble de services :

Déchets Industriels propose aussi un ensemble de services : Figure 6 : Les services de la
Déchets Industriels propose aussi un ensemble de services : Figure 6 : Les services de la
Déchets Industriels propose aussi un ensemble de services : Figure 6 : Les services de la

Figure 6 : Les services de la Bourse de Déchets Industriels

Élimination des déchets « non valorisables» Guide des déchets industriels 27
Élimination des déchets « non valorisables» Guide des déchets industriels 27
Élimination des déchets « non valorisables»
Élimination
des déchets
« non valorisables»

Guide des déchets industriels

27
27

Le déchet ultime, est celui pour lequel il n'existe aucune solution viable de valorisation, de recyclage, etc. Ce type de déchets est destiné à être éliminé, laquelle élimination doit être faite, en respect de la réglementation nationale (loi 28.00).

La loi 28.00 stipule que le déchet (et de ce fait ses conséquences sur l’environnement) est à la charge de son producteur. Partant de ce principe, il est fortement recommandé d’éliminer le déchet dans une filière offrant une attestation d’élimination. Ainsi, l’entreprise se dégage de toute responsabilité à l’égard des tiers. Le marché marocain ne dispose pas de sociétés dites agréées pour l’élimination des déchets, bien que certaines disposent d’attestation de viabilité environnementale de leurs installations, qui ne signifie aucunement un agrément.

28
28

Guide des déchets industriels

L’élimination par incinération n’existe que dans les cimenteries équipées de systèmes de traitement des gaz et à l’étranger. Les coûts d’élimination varient selon la composition du déchet et son niveau de danger : soit en général de 1000 à 40 000 DH/t.

L’élimination d’un déchet ne doit pas faire oublier sa valeur, calorifique fort appréciée dans les processus de co- incinération, cette valeur devrait être négociée dans le prix d’élimination.

Projets et initiatives nationales en lien avec les déchets Guide des déchets industriels 29
Projets et initiatives nationales en lien avec les déchets Guide des déchets industriels 29
Projets et initiatives nationales en lien avec les déchets
Projets et initiatives
nationales en lien
avec les déchets

Guide des déchets industriels

29
29

Projet de création du Centre National d’Élimination des Déchets Spéciaux (CNEDS)

Le projet CNEDS a été développé dans le cadre de la coopération entre le Maroc et l’Allemagne, et s’enregistre dans le cadre du programme national d’élimination des déchets spéciaux porté par le Département de l’Environnement. La mise en place de cette structure, renforce les dispositions de la loi 28-00, et aura pour objectifs de :

Promouvoir une gestion intégrée et durable des déchets spéciaux; Améliorer les conditions de col- lecte, de transport, de stockage et de traitement ou élimination des déchets spéciaux; Assurer l’information et la sensibi- lisation des acteurs concernés par la gestion des déchets spéciaux; Promouvoir l’investissement en matière de gestion des déchets spé- ciaux et créer des postes d’emploi.

Le CNEDS, sera composé des installations suivantes :

Une ou plusieurs décharges de Classe 3 (décharge contrôlée sus- ceptible de recevoir des déchets dangereux); Un centre de traitement physico- chimique; Unité de production de combus- tibles; Unité de solidification; Des centres de transfert/prétrai- tement : pour optimiser les coûts de traitement et de transport, un (des) centre(s) de transfert et de prétraite- ment vont être nécessaires.

30
30

Guide des déchets industriels

Programme relatif à la gestion sécurisée et l’élimination des équipements contaminés ou contenant des Polychlorobiphényles (PCB)

La Gestion et l’Élimination Écologique- ment Rationnelle des Polychlorobiphé- nyles (PCB), s'inscrit parmi les actions prioritaires du Plan National de mise en œuvre de la Convention de Stockholm sur les Polluants Organiques Persistants.

Dans ce cadre le Département de l'Envi- ronnement met en œuvre, avec l'appui de différents partenaires internationaux, un programme de Gestion et d'Élimi- nation Écologiquement Rationnelle des PCB au Maroc.

Ce programme a pour objectif de ren- forcer les capacités nationales en ma- tière de gestion et d'élimination des PCB, de disposer d'un cadre réglemen- taire régissant les PCB et d'établir une infrastructure locale permettant le dé- mantèlement et la décontamination des équipements et des huiles contaminées par les PCB.

Un inventaire des transformateurs et condensateurs à PCB ou contaminés par ce polluant a été réalisé confor- mément à la phase 1 du Plan d’Action Global du programme. Actuellement le Département de l’Environnement est en cours de mise en place des phases 2 et 3 qui portent sur :

Élimination des Substances appauvrissant la Couche d’Ozone Dans le cadre du Protocole de Montréal, ratifié
Élimination des Substances appauvrissant la Couche d’Ozone Dans le cadre du Protocole de Montréal, ratifié

Élimination des Substances appauvrissant la Couche d’Ozone

Dans le cadre du Protocole de Montréal, ratifié par le Maroc en 1992, un plan d’action est mis en place en vue de l’élimination des substances appauvrissant la Couche d’Ozone tout en favorisant l’accroissement de la production industrielle et l’amélioration de la performance économique des industriels concernés.

Le Ministère de l’Industrie du Commerce et des Nouvelles Technologies est l’autorité locale responsable de la mise en place des actions du programme avec l’appui technique des experts internationaux de l’Organisation des Nation Unies pour le Développement Industriel.

Dans ce cadre, un inventaire sur la consommation et les utilisations des HCFC au Maroc a été réalisé en vue de la préparation de la stratégie d’élimination des HCFC pour les secteurs suivants :

Mousse et polyols; Froid industriel; Pèche; Service.

Guide des déchets industriels

31
31
Quelques projets exemplaires 32 Guide des déchets industriels
Quelques projets exemplaires 32 Guide des déchets industriels
Quelques projets exemplaires
Quelques projets
exemplaires
32
32

Guide des déchets industriels

Plusieurs exemples de reprise de déchets en tant que matière première secondaire attestent de l’efficacité d’une gestion des déchets industriels qui donne une place de choix à la

valorisation, permettant la réalisation d’un double bénéfice, environnemental et économique. Le tableau suivant comporte deux initiatives réussies d’échange :

et économique. Le tableau suivant comporte deux initiatives réussies d’échange : Guide des déchets industriels 33
et économique. Le tableau suivant comporte deux initiatives réussies d’échange : Guide des déchets industriels 33
et économique. Le tableau suivant comporte deux initiatives réussies d’échange : Guide des déchets industriels 33
et économique. Le tableau suivant comporte deux initiatives réussies d’échange : Guide des déchets industriels 33

Guide des déchets industriels

33
33
34 Guide des déchets industriels
34 Guide des déchets industriels
34 Guide des déchets industriels
34 Guide des déchets industriels
34 Guide des déchets industriels
34 Guide des déchets industriels
34 Guide des déchets industriels
34
34

Guide des déchets industriels

Guide des déchets industriels 35
Guide des déchets industriels 35
Guide des déchets industriels 35
Guide des déchets industriels 35
Guide des déchets industriels 35

Guide des déchets industriels

35
35
36 Guide des déchets industriels
36
36

Guide des déchets industriels

Guide des déchets industriels 37
Guide des déchets industriels 37
Guide des déchets industriels 37