Vous êtes sur la page 1sur 9

Intervention de Michel PETER, IEN de Strasbourg 9

Etude de la langue cycle 3

 Préambule

Les résultats aux évaluations CM2 de janvier 2009 ont mis en évidence les
difficultés des élèves dans ce domaine de la grammaire.
La problématique qui se pose alors est : comment permettre aux élèves
d’acquérir les compétences liées à ce domaine ?

La réponse apportée consiste à construire des progressions et classer les


compétences par niveau pour savoir qui fait quoi et comment s’inscrire dans une
continuité des apprentissages. Il s’agit de ne pas faire certaines choses trop tôt,
ne pas répéter à l’identique.
L’environnement dans lequel nous évoluons n’est pas facilitant, de ce point de
vue :
Exemple : affiche vue au marché

Se matin
remise exceptionel

En réponse, que peut-on dire aux élèves ?


 Se : démonstratif je peux le montrer du doit
 2n : tous les mots en « on » ont un suffixe qui double le n
 le: règle accord féminin

Orthographe c’est 70% de réflexion et de l’apprentissage par cœur des


exceptions
Expliquer et ré-expliquer afin de poser des éléments rassurants (aller de
réussite en réussite. Il faut éviter que les élèves pensent que tout passe par un
apprentissage systématique par cœur (ce sont de fausses représentations).

 Introduction

Présentation de l’exercice 3 des évaluations CM2 : trouver le verbe conjugué


dans la phrase.

1
Il s’agit de rapprocher des programmes afin de mieux comprendre ce qui est
attendu et préconisé:
A. Difficultés : problème des participes passés employés comme adjectifs +
sujets composés de 2 « chefs de groupe », qui justifient l’utilisation du pluriel
B. Difficulté : verbe qui se situe à la fin de la phrase
C. Difficulté : pronom indéfini, on.

 Comparatif des programmes 2007 et 2008



L’ORL(observation réfléchie de la langue) est remplacée par l’Etude de la langue.
Le principal reproche qui a été fait à l’ORL est qu’on a surtout observé mais trop
peu réfléchi !
Il est nécessaire de construire et de structurer les acquis des élèves.
Apprendre de façon claire et nette les exceptions.
Exemple : Les mots féminins qui se terminent en [i] s’écrivent avec ie, sauf :
fourmi, souris, perdrix, brebis et nuit (en ordre croissant de taille, c’est plus
ludique et facile à apprendre).

 Les programmes 2008

Etude de la langue
Grammaire – Vocabulaire- Orthographe
Il faut se méfier du métalangage souvent trop complexe et peu accessible aux
élèves.
Les préconisations invitent à envisager l’enseignement de l’étude de la langue
sous des situations de résolution de problèmes de langage.

Orthographe

Problème posé : Comment écrire dans les phases proposées le verbe ?


Bonjour s’écri_ l’inspecteur.
Bonjour s’écri_ B.O.N.J.O.U.R.
La question à se poser est : quel est l’infinitif du verbe dans chacune de ces 2
phrases ?
s’écrier – s’écrire
Pour que les élèves soient à même de pouvoir rechercher et trouver les réponses
il faut les placer en situation de réussite en les invitant à s’appuyer sur les
affichages qui les entourent.
D’où, la nécessité de bien prévoir et penser les affichages didactiques d’aide.
La démarche de résolution est à bien expliciter.
Une démarche particulière sera à envisager pour les verbes du 3ème groupe.

2
La phrase

Présentation du poème : Les patins d’argent [ en lien avec la fréquentation de la


patinoire]
Mise en évidence de l’impératif présent par opposition à l’indicatif présent.
Viens : difficulté d’orthographier les verbes à l’impératif ; il n’y a que 2
possibilités à poser clairement : s ou es.
Important : Ne pas apporter les exceptions trop vite.

Il s’agit de s’inscrire dans une progression ; on va commencer avec une phrase


minimale, sujet + verbe intransitif.
Les dictées ne vont porter que sur ce qui a été vu en classe, qui s’appuie sur le
vécu de classe (ceci afin de ne pas accroître les difficultés des élèves qui ont
peu de références culturelles).
Il est important d’aller de réussite en réussite.

Comment identifier le verbe dans la phrase ?

 Repérer l’action
 En introduisant la négation
 En changeant la personne
 En changeant le temps : c’est cette dernière façon qui est la plus pertinente ;
il s’agit alors d’utiliser des indicateurs de temps comme :
Hier / demain / maintenant ; soudain ou tout à coup permet de mettre en
évidence l’utilisation du passé simple – ceci vaut également pour les verbes
d’état.
Retour à l’exercice 3 : cette procédure fonctionne bien pour la phrase A)
On utilise un indicateur et on observe ce qui change : c’est le verbe.
Identification du sujet :

Le (petit) chien (blanc) (de la voisine) (qui vient me voir tous les jours) aboie.
Trouver le chef du groupe nominal :
Les mots sont tous dans le même « sac » ; Il s’agit d’enlever tous les éléments
pour voir ceux qui sont essentiels.
C’est : Le chien
Le codage est très important pour faciliter l’identification et le classement.
La difficulté que l’on observe dans ce type de phrase est la proximité d’un pluriel
et du verbe, qui font que les élèves accordent.
………tous les jours aboient.
Il est d’autant plus décisif que l’élève détecte bien le groupe nominal sujet
complet et en identifie le chef.
Les affichages d’aide qui lui facilitent le réinvestissement de procédure (ou son
transfert) sont nécessaires.
On utilise pour cela l’image du sous-marin :

3
C’est qui aboie.
Le petit chien blanc…… …

 Compression pour obtenir un pronom sujet : il

Référence au tableau de conjugaison : verbe à l’infinitif et repérage de la


règle.

Présentation du jeu de carte : à partir de 4 phrases minimales possibilité de les


rallonger à souhait dans la mesure de la cohérence syntaxique; le premier qui n’a
plus de carte a gagné.

Retour à l’exercice 3, phrase B :

Il y a l’ajout du complément circonstanciel (CC).


La phrase minimaliste devient : Le chien aboie dans le jardin.
Le travail de déplacement s’impose. Pour cela on utilise des chutes de bois et de
la peinture tableau ; on peut ainsi déplacer tous les groupes.
On ajoute 2 petits blocs ; c’est – qui
Lors de la manipulation il est essentiel de marquer la ponctuation et la majuscule.
Dans le jardin, ______
Alors on pourra dire que dès qu’on voit une virgule dans la phrase on a un CC.

Le complément d’objet direct (COD)


(Chaque soir,) Le chien ronge un os dans le jardin.
Face à ce nouveau groupe mystère, nous nous posons des questions :
Pouvons-nous le déplacer ? L’enlever ?

Pouvons-nous le déplacer ? Pouvons-nous l’enlever ?


dans le jardin oui oui
Chaque soir oui oui
un os non non
ou sinon voie passive
ou sinon remplacement par un
pronom

4
Pour la voie passive, on va utiliser les lunettes :

Le chien ronge l’os.

L’os est rongé


par le chien.

Sujet à la forme passive - utilisation des lunettes – il continue d’agir : c’est le


complément d’agent.

Retour à l’exercice 4 de l’évaluation :


A. De retour dans la chambre, je notai sa température.
‘’ , je la notai.
 Présence de la virgule : CC
 Substitution par le pronom la : COD

B. J’ouvris le livre sur les pirates et commençai à lire.


Je l’ouvris et commençai à lire.
Substitution de tout le groupe complet par un pronom : COD

Le complément d’objet indirect : COI


On ajoute un nouvel élément dans notre phrase minimale.
Verbe transitif indirect :
Le chien obéit à son maître.
Le chien lui obéit.

Verbe transitif suivi d’un complément d’objet direct et d’un complément d’objet
second :
Le chien rapporte le bâton à son maître.
Le chien le lui rapporte.

5
On peut demander aux élèves de rechercher le plus de verbes possibles qui
peuvent fonctionner sur ce modèle :
« verber » quelque chose à quelqu’un
COD COI
Donner ‘’ ’’
Voler ‘’ ’’
Offrir ‘’ ’’
Chanter ‘’ ’’
Dire ‘’ ’’

Attribut : remplacer un verbe d’état par un autre verbe d’état


Sembler
Paraître
Rester
Devenir

JEU du cadavre exquis (entraînement, appropriation)


Sur une feuille de papier A4, proposer d’écrire à la suite, après avoir replié à
chaque fois la bande écrite :
Groupe nominal : __ adj ___________ adj
Verbe transitif
COD : __ _____________ (relative ou qui phrase)

CC : préposition __ (adj) ___________ (complément du nom)

A la fin, l’élève déroule sa feuille et lit à haute voix la phrase obtenue.


Les prépositions :
A de par pour sans sur sous dans chez avec contre en malgré selon envers
Moyen mnémotechnique proposé :
ADEUX part pour SANSURSOU dancher avec CONTRAN malgré SELON-
ENVERS.

La conjugaison
Là aussi, il s’agira de l’aborder de la façon la plus progressive possible.
D’abord les temps simples. Puis les temps composés
Présent
Imparfait Auxiliaire au P, I, F, PS + participe passé du verbe
Futur é / i, is, it / u / ert
Passé simple = PC, P-Q-P, FA, PA

6
Verbes du 1er et du 2ème groupes
Puis les verbes : aller, faire, pouvoir, vouloir, prendre, venir, voir.

Les terminaisons des verbes au présent de l’indicatif


Il sera essentiel de pouvoir formaliser un tableau de structuration cf. document
distribué.
Exceptions :
-ouvrir – cueillir – offrir – souffrir – couvrir
-vouloir, pouvoir, valoir : utiliser « Je peux et je veux, car je le vaux bien. »
On poursuivra l’étude du tableau : chaque colonne va faire l’objet d’une séance
dans le cadre d’une progression de cycle.

Le participe passé du verbe


La phrase suivante permet de retenir les formes possibles du participe passé des
verbes : Il a mangé, pris un verre, ouvert le robinet et a bu de l’eau.
Il est important d’examiner de plus près ce qu’est un participe passé.

La difficulté sur laquelle on peut s’arrêter et l’écriture possible du [i] : i, is, it


Cf. fiche Bilan sur le passé composé

L’imparfait
Orthographe des verbes du 1er groupe : le radical du verbe auquel on enlève er et
auquel on rajoute ais, ais , ait, ions, iez, aient.
Exceptions : verbes en cer / ger / ier
Pour les autres groupes : on s’appuie sur la forme du verbe à la 1ère personne du
pluriel du présent de l’indicatif, on enlève le ons.

Le futur
Pour les verbes du 1er et 2ème groupes on prend l’infinitif complet et on ajoute le :
ai, as, a, ons, ez, ont
Pour la plupart des verbes du 3ème groupe, on prend le radical jusqu’au « r » + les
terminaisons
Exemple : prendre, je prendr- ai, j’atteindr-ai,
Puis étudier les verbes irréguliers du programme : aller, faire, vouloir, venir.
Enfin : verbes qui prennent 2r, voir, pouvoir, courir, mourir

Le passé simple
Retenir les 4 familles orales [a], [i], [y], [in] : chanter, voir, pouvoir, tenir

 Liens de l’étude de la langue avec la lecture et l’écriture

La production écrite
En analysant les erreurs des élèves dans leurs productions, il s’agira de les sérier
et d’apporter, en séance décrochée, un plus du point de vue de l’orthographe.
7
Souvent, il y a des problèmes de confusion sur le passé composé avec l’infinitif
(er et é).
On rappelle : on remplace par un verbe du 3ème groupe.
Cf. document sur l’accord du participe passé

La lecture
La grammaire facilite la compréhension de la lecture.
Les obstacles à la compréhension : les substituts nominaux et pronominaux
posent toujours problèmes aux élèves. On va y travailler en partant d’un texte lu
au préalable et élucidé.
Il s’agit de construire des liens entre des activités trop cloisonnées.
Exemple : cf. texte documentaire sur les chênes.

Il n’est pas facile de les voir car ils se cachent dans les branches.

Les écureuils habitent dans le chêne.

Cela est possible, en s’appuyant sur les habitudes de transformation des


phrases :

On peut ainsi également travailler sur les déterminants.

Un travail sur la forme négative apporte également des élucidations du sens.

L’affichage doit être pensé : la lecture doit être très rapide ; favoriser une
bonne visualisation de la phrase cible.

- Eviter les présentations utilisées pour les homophones parfois (qui


correspondent à un choix binaire) ; n’en proposer qu’un, pour éviter de semer le
doute et fixer la particularité.

Ce : démonstratif qui sert à mon(s)trer : à associer avec le doigt : Ce


(l’autre n’y figure pas).

- Les mots qu’il est nécessaire de retenir, les exceptions : les mots en u au
féminin qui ne s’écrivent pas ue
la glu – la bru – la tribu – la vertu

8
-Les chemins des accords avec un exemple simple :

Mes amis sont arrivés hier.


sujet être P.P.

MP
Code couleurs :
SUJET VERBE

COD COMP.CIR.

ATTRIBUT