Vous êtes sur la page 1sur 14

Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

1
Topologie des réseaux électriques

1.1 INTRODUCTION

L’électricité est une forme d’énergie dont la production, le transport et la transformation


peut se faire avec souplesse et dans de bonnes conditions de rendement. Aussi, bien qu’au
niveau de l’utilisation, il soit souvent nécessaire de disposer d’autres formes d’énergie,
comme l’énergie mécanique, thermique ou lumineuse, utilise-t-on très généralement l’énergie
électrique comme vecteur énergétique entre des installations de production et les lieux de
consommation.

1.2 DEFINITION DES RESEAUX ELECTRIQUES

Le réseau électrique est un ensemble d'infrastructures permettant d'acheminer l'énergie


électrique des centres de production vers les consommateurs d'électricité.
Il est constitué de lignes électriques exploitées à différents niveaux de tension,
connectées entre elles dans des postes électriques. Les postes électriques permettent de
répartir l'électricité et de la faire passer d'une tension à l'autre grâce aux transformateurs.
Un réseau électrique doit aussi assurer la gestion dynamique de l'ensemble production -
transport - consommation, mettant en œuvre des réglages ayant pour but d'assurer la stabilité
de l'ensemble.

1.3 TYPES DES RESEAUX ELECTRIQUES

1.3.1 Réseau de transport

Les réseaux de transport sont à très haute tension (de 150 kV à 800 kV) et ont pour but
de transporter l'énergie des grands centres de production vers les régions consommatrices
d'électricité. Les grandes puissances transitées imposent des lignes électriques de forte
capacité de transit, ainsi qu'une structure maillée (ou interconnectée). Les réseaux maillés
garantissent une très bonne sécurité d'alimentation, car la perte de n'importe quel élément
(ligne électrique, transformateur ou groupe de production) n'entraîne aucune coupure
d'électricité si l'exploitant du réseau de transport respecte la règle dite du "N-1" (possibilité de
perdre n'importe quel élément du réseau sans conséquences inacceptables pour les
consommateurs). La figure 1.1 représente le réseau de transport pour l’Algérie (GRTE 2015 :
gestion des réseaux de transport d’électricité)
Le réseau algérien de transport d’électricité comprend plusieurs lignes aériennes et
liaisons souterraines pour différents niveaux de tension illustrée dans le tableau 1.1

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 1


Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

Tableau 1.1 Caractéristiques du réseau algérien de transport d’électricité ( GRTE 2015 )

Tension (kV) Type de ligne Consistances physiques (Km)


400 Aérienne 2 873
90 et 60 Aérienne 10 318
60 souterraine 274
220 et 150 Aérienne 13 626
220 souterraine 14
Total 27 105
Pour les postes de transformation le réseau algérien de transport comporte 302 postes
d’une capacité de transformation de 52 057 MVA (dont 14 postes 400kV et 288 postes 220 et
60kV)

Figure 1.1 Réseau algérien de transport d’énergie électrique


1.3.2 Réseau de répartition

Les réseaux de répartition sont à haute tension (de l'ordre de 30 à 150 kV) et ont pour
but d'assurer à l'échelle régionale la fourniture d'électricité. L'énergie y est injectée
essentiellement par le réseau de transport via des transformateurs, mais également par des
centrales électriques de pointe de moyennes puissances (inférieures à environ 100 MW). Les
réseaux de répartition sont distribués de manière assez homogène sur le territoire d'une région.
Pour le réseau algérien, la répartition est faite en aérien ou bien ne souterrain sous une
tension de 60kV.

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 2


Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

1.3.3 Réseau de distribution

Les réseaux de distribution sont généralement basés sur une structure arborescente de
réseau : à partir d'un poste source, l'énergie parcourt l'artère ainsi que ses dérivations avant
d'arriver aux postes de transformation MT/BT. Les réseaux de distribution ont pour but
d'alimenter l'ensemble des consommateurs. Il existe deux sous niveaux de tension :

 les réseaux à moyenne tension (de 3 à 33 kV) ;


 les réseaux à basse tension (de 110 à 600 V), sur lesquels sont raccordés les
utilisateurs domestiques.

La figure 1.2 représente un schéma descriptif d’un réseau électrique avec les différentes
stations de transformation :

Figure. 1.2 Structure d’un réseau électrique.


La figure 1.3 représente le cheminement de l’énergie depuis la production jusqu'à le
consommateur dont la structure des réseaux prend de plus en plus une forme arborescente en
allant des réseaux de transport vers la distribution basse tension.

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 3


Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

Forme arborescente

Figure. 1.3 Stratification du réseau d’énergie électrique.

1.4 NIVEAU DES TENSIONS


La nouvelle norme en vigueur définit les niveaux de tension alternative comme suit
(tableau 1.2) :

Tableau 1.2 Domaines de tension

Domaines de Tension Tension composée (V) Tension du réseau


algérien
Très Basse Tension (TBT) 𝑈𝑛 ≤ 50 -----
Basse Tension (BT) BTA 50 < 𝑈𝑛 ≤ 500 380
BTB 500 < 𝑈𝑛 ≤ 1000 ----
Haute Tension (HT) HTA ou MT 1000 < 𝑈𝑛 ≤ 50000 10000/30000
HTB 𝑈𝑛 > 50000 600000-220000-400000

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 4


Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

1.5 NECESSITE DE LA TRES HAUTE TENSION


Il est impossible de transporter directement, même pour de moyenne distances, en
aérien ou en souterrain l’énergie électrique générée par les générateurs synchrones. Des pertes
et chutes de tension inacceptables en découleront, ce ci nous conduit à conclue que chaque
puissance transitée à une longueur déterminée doit correspondre à un niveau de tension. En
plus le transport de l'énergie électrique à très haute tension crée des problèmes particuliers qui
nécessitent l'installation d'énormes appareils de compensation pour maintenir une tension
constante et pour garantir la stabilité. Parmi ces appareils, citons les compensateurs statiques,
les compensateurs synchrones, les réactances inductives shunt, et les réactances capacitives
shunt et série.
Le tableau 1.3 englobe les différents niveaux de tension en fonction de la puissance et
la longueur du réseau aérien.

Tableau 1.3 Niveau de tension en fonction de la puissance

𝑈𝐿−𝐿 (kV) Capacité de transmission (MW) Longueur maximale (km)


20 3-10 1-20
110 30-40 30-150
220 100-200 150-250
400 400-700 300-500
750 1800-2400 1200-2000
1150 4000-6000 2500-3000

1.6 RESEAUX DE DISTRIBUTION HTA :

Il est important de connaître les particularités de chaque type de réseau moyen tension,
car elles ont une influence sur la conception et l’exploitation des postes de transformation
HTA/BT, surtout en ce qui concerne :
- les dispositifs de protection ;
- les prises de terre ;
- le schéma de liaison du neutre ;
- le choix de l’appareillage.
La distribution HTA en Algérie se faite généralement en 30KV pur les zones semi
urbaine et rurale et de 10 KV pour les zones urbaines. Le courant de court-circuit au point de
livraison est indiqué par les sociétés de distribution. Il peut varier entre 7 kA à 12,5 kA. Les
valeurs correspondantes de puissance de court -circuit sont alors de 250 MVA ou 500 MVA.

1.6.1 Architecture des réseaux HTA

1.6.1.1 Réseaux simple dérivation

Chaque poste de transformation est alimenté en « simple dérivation » sur une artère
principale ou secondaire. Ce type d’alimentation est surtout utilisé en distribution rurale ou
aux alentours des grandes villes et en aérien. La seule protection étant le disjoncteur de départ
du poste source, tout défaut sur le réseau provoque la coupure de tous les abonnés concernés
par le départ du poste source (figure 1.4).

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 5


Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

Figure 1.4 Réseau HTA simple dérivation.

1.6.1.2 Réseau en double dérivation

Chaque poste est alimenté par deux câbles avec permutation automatique en cas de
manque de tension sur l’une des deux arrivées (figure 1.5).

Figure 1.5 Réseau HTA double dérivation.

1.6.6.3 Réseaux en coupure d’artère

Tous les postes HTA/BT sont branchés en dérivation sur une boucle ouverte en un point
(dit point de coupure) proche de son milieu. Tous les appareils de coupure de l’artère, sauf un,
sont donc fermés. Ce type de réseau est surtout réalisé en souterrain et, en général, en milieu
urbain. En cas de défaut sur une partie de la boucle, on peut toujours alimenter tous les postes
en ouvrant la boucle à l’endroit du défaut (figure 1.6).

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 6


Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

Figure 1.6 Réseau HTA en coupure d’artère

1.7 POSTES DE TRANSFORMATION ET D'INTERCONNEXION

A la sortie des centrales génératrices, des postes de transformation élèvent la moyenne


tension utilisée pour la génération à la haute tension nécessaire pour assurer un transport
économique de l'énergie. La tension élevée utilisée pour le transport doit être de nouveau
abaissée dans d'autres postes de transformation situés près des centres de consommation. Les
postes sont les points de rencontre des différents niveaux de tension du réseau. Afin de mieux
catégoriser les postes électriques de son réseau de transport, le fournisseur d’énergie a opté de
la terminologie suivante : poste de sortie de centrale (transport), poste source (répartition),
poste satellite (distribution).

1.7.1 Appareillage d'un poste de transformation

La plupart des postes de transformation HTB et HTA, y compris ceux affectés au réseau de
transport, comprennent les appareils suivants :
- équipements de protection contre les surintensités : disjoncteurs, fusibles,
- équipements de protection contre les surtensions : parafoudres,
- équipements de coupure : sectionneurs de mise à la terre, sectionneurs, - interrupteurs à
cornes
- transformateurs de puissance
- équipements de mesure : transformateurs de tension et de courant

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 7


Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

Figure 1.7 Appareillage d'une station de transformation HTB

 Disjoncteur : est un appareil qui peut interrompre des courants importants, ouvre un circuit
automatiquement dès que le courant qui le traverse dépasse une valeur prédéterminée. Il joue
le même rôle qu'un fusible, mais il a un fonctionnement plus sûr et on n'a pas besoin de le
remplacer après chaque interruption. Le disjoncteur est :
- capable de commuter son courant nominal (un grand nombre de fois);
- opère les trois phases en même temps;
- sert à interrompre des courants de défaut (plusieurs fois sans s'endommager);
- indique l'état du circuit : ouvert (ON), fermé (OFF), déclenché (Tripped);
- est équipé d'un système de commande et de protection.
Les disjoncteurs les plus répandus sont:
- les disjoncteurs à l'huile
- les disjoncteurs à air comprimé
- les disjoncteurs au SF6
- les disjoncteurs à vide
 Interrupteurs à cornes : sont des appareils qui peuvent couper les faibles courants
capacitifs des lignes de transport ou les courants d'excitation des transformateurs, mais qui ne
peuvent pas interrompre les courants de charge normaux.
 Sectionneurs : Contrairement aux interrupteurs à cornes, ne sont doués d'aucun pouvoir
de coupure. Ils ne permettent d'ouvrir un circuit qu'en l'absence de tout courant. Ils servent à
réparer et à isoler, par exemple, les lignes et les disjoncteurs des autres parties du réseau. Un
sectionneur n'est pas conçu pour un nombre élevé n est d'opérations, il est avant tout un
dispositif de sécurité intrinsèque, essentiel pour l'entretien des appareils d'un réseau
électrique.
 Sectionneurs de mise à la terre : Les sectionneurs de mise à la terre sont des interrupteurs
de sécurité qui isolent un circuit et qui, grâce à leur mise à la terre, empêchent l'apparition de
toute tension sur une ligne pendant les réparations.
.

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 8


Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

 Parafoudres : Les parafoudres sont des appareils destinés à limiter les surtensions imposées
aux transformateurs, instruments et machines électriques par la foudre et par les manœuvres
de commutation. La partie supérieure du parafoudre est reliée à un des fils de la ligne à
protéger et la partie inférieure est connectée au sol par une mise à la terre de faible résistance,
généralement de moins d'un ohm.

1.7 .2 Postes de transformation HTA (MT/BT)

Dès que la puissance demandée atteint 50 kVA, les entreprises industrielles ou tertiaires
sont alimentées en moyenne tension (HTA). L’étendue de leur site fait qu’elles sont
généralement amenées à réaliser un réseau interne HTA. L’alimentation d’une installation
électrique est effectuée avec un poste de transformation HTA/BT qui est disposé au plus près
des éléments consommateurs d’énergie et dans une zone accessible. Les postes de
transformation HTA peuvent être classées selon le type de client :

- Poste de distribution publique DP : destiné à l’électrification des foyers,


- Poste de livraison L : pour alimenter les clients privés,
- Poste mixte : englobe les deux types précédents.

On peut classer les postes HTA/BT en deux catégories :

Poste sur poteau : puissances 25 – 50 – 100-160 KVA.

Postes maçonnés ou préfabriqués : pour les puissances qui dépassent les 160 kVA.

Le poste de livraison comporte essentiellement de l’appareillage et un ou plusieurs


transformateurs afin d’assurer les fonctions suivantes
- dérivation du courant sur le réseau ;
- protection du transformateur côté HT ;
- transformation HTA/BT ;
- protection du transformateur côté BT ;
- comptage d’énergie.

Remarque : Toutes les masses métalliques du poste sont reliées à la terre. Pour l’intervention
dans le poste, les arrivées doivent être sectionnées et les câbles reliés entre eux mis à la terre.

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 9


Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

Figure 1.7 Structure générale d’un poste HTA/BT.

1.7.2.1 Poste HTA/BT aérien à coupure du courant (ACC) :


En règle générale les postes sur poteau sont alimentés en antenne sur une ligne HTA
aérienne, le transformateur et l’appareillage sont fixés sur le poteau où l’alimentation est
aérienne et les départs BT s’effectuent en aérien ou en souterrain (figure 1.8). Ce type de
poste est composé :
- support type distribution implanté dans un massif béton enterré, un dispositif
d’ancrage HTA permettant le raccordement du poste à la ligne aérienne HTA (armement,
isolateurs, liaison HTA, …).
- dispositif de protection contre les surtensions atmosphériques (éclateurs).
- conducteurs HTA torsadé,
- transformateur HTA/BT d’une puissance allant de 50 à 160 kVA,
- liaison BT entre le transformateur et l’ensemble de protection basse tension,
- ensemble de protection BT (disjoncteur sur poteau –DSP-).
- deux sorties BT torsadé en fonction de la puissance du transformateur installé,
- circuit de terre du poste,
- plate forme de manœuvre au pied du poteau permettant les opérations d’exploitation
de l’ensemble de protection BT.

Figure 1.8 Structure d’installation d’un poste sur poteau.

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 10


Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

1.7.2.2 Poste HTA/BT préfabriqués :


Les postes préfabriqués peuvent être soit en bas de poteau, soit sur une plate-forme
extérieure. Le raccordement s’effectue par câble, soit au réseau aérien, soit au réseau
souterrain. Ce genre de poste est constitué de (figure 1.9):
- tableau BT comporte un interrupteur avec fusibles ou un disjoncteur avec coupure visible,
la puissance du transformateur est comprise entre 100 kVA et 1000 kVA.
Ce type de poste est transporté et Il est déposé sur une dalle en ciment. Le montage
consiste à raccorder les câbles d’arrivée et de départ.

Figure 1.9 Structure d’installation d’un poste préfabriqué.

1.7.2.3 Poste HTA/BT maçonné :


L’installation d’un poste de distribution en intérieur se justifie par la protection de
l’appareillage HTA et BT du poste contre les fortes variations de température, ou bien dans le
cas de puissances importantes. Ils sont alimentés par une canalisation souterraine, les postes
maçonné HTA/BT sont dimensionnés pour une puissance unitaire de transformation allant
jusqu’à 1000 kVA. Il est composé de deux parties (figure 1.10) :
- la partie génie civil constituée de :
- L’enveloppe du poste
- La porte
- Les Ventilations,
- la partie électrique composée de :
- Appareillage HTA,
- Un Transformateur HTA/BT,
- Un Tableau BT
- Les Liaisons des Câblées.

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 11


Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

Figure 1.10 Structure d’un poste HTA maçonné

1.7.3 postes de livraison HTB/ HTA (poste source) :

Ils concernent généralement les puissances supérieures à 10 MVA. L'installation du


poste de livraison est comprise entre :
 le point de raccordement au réseau HTB,
 D'autre part, la borne aval du ou des transformateurs HTB / HTA,
 Indice O pour « position ouvert » et F pour « position fermé ».
Les schémas électriques des postes de livraison HTB les plus couramment rencontrés
sont les suivants :

1.7.3.1 Poste source simple antenne :

Figure 1.11 Architecture simple antenne d’un poste HTB

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 12


Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

En régime normal, les transformateurs HTB/HTA sont alimentés par un seul jeu de
barre HTB, tandis qu’en régime perturbé et en cas de perte d'une source d’alimentation, les
transformateurs HTB/HTA sont mis hors service.

1.7.3.2 Poste HTB double antenne :

Figure 1.12 Architecture double antenne d’un poste HTB

En régime normal, les deux disjoncteurs d'arrivée des sources sont fermés, ainsi que le
sectionneur de couplage. Les transformateurs sont donc alimentés par les deux sources
simultanément. En cas de perte d'une source, l'autre source assure la totalité de l'alimentation.

1.7.3.3 Poste HTB double antenne avec double jeu de barres :

Figure 1.13 Architecture double antenne avec double jeu de barres

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 13


Chapitre 01 Topologie des réseaux électriques

En régime normal :
- La source 1 alimente, par exemple, le jeu de barres JB1 et les départs 1 et 2.
- La source 2 alimente, par exemple, le jeu de barres JB2 et les départs 3 et 4.
- Le disjoncteur de couplage peut être maintenu fermé ou ouvert.
En régime perturbé :
- En cas de perte d'une source, l'autre source assure la totalité de l'alimentation.
- En cas de défaut sur un jeu de barres, le disjoncteur de couplage est ouvert et l'autre
jeu de barres alimente la totalité des départs.

1.7.4 Postes d’interconnexion


L'avantage économique de l'interconnexion est de réduire la capacité de production de
réserve dans chaque zone. En cas d'augmentation soudaine de la charge ou de perte de
production dans une zone, il est possible d'emprunter de l'électricité à partir de zones
interconnectées adjacentes. Pour répondre à une augmentation soudaine de la charge, une
certaine capacité de production (dans chaque zone) appelée «production réserve» est requise.
Il s'agit de générateurs fonctionnant à vitesse normale et prêts à alimenter instantanément.

Dr.K .NASSOUR, Pr.M.Brahami Page 14