Vous êtes sur la page 1sur 41
LES ISOCYANATES
LES ISOCYANATES
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
Marouen Jamoussi S.
Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
LES ISOCYANATES Marouen Jamoussi S.
INTRODUCTION
INTRODUCTION
INTRODUCTION Produites en faisant réagir une amine primaire aliphatique ou aromatique dissoute dans un solvant avec
Produites en faisant réagir une amine primaire aliphatique ou aromatique dissoute dans un solvant avec
Produites en faisant réagir une amine primaire aliphatique ou aromatique
dissoute dans un solvant avec du phosgène (1849)
Les isocyanates sont caractérisés par la présence dans leur formule d’un ou plusieurs gpements –N=C=O
Les isocyanates sont caractérisés par la présence dans leur formule d’un
ou plusieurs gpements –N=C=O très réactifs
Sa haute réactivité et son faible poids moléculaire expliquent qu’ils soient responsables de la première
Sa haute réactivité et son faible poids moléculaire expliquent qu’ils
soient responsables de la première cause chimique d’asthme
professionnel dans les pays industrialisés.
Vue la gravité des séquelles pulmonaires, d’une part et de l’éventuel effet mutagène d’autre part,
Vue la gravité des séquelles pulmonaires, d’une part et de l’éventuel effet
mutagène d’autre part, la prévention prend une place capitale
++technique lors de la pulvérisation de peinture et pour prévoir l’usage
des produits de substitution.
capitale ++technique lors de la pulvérisation de peinture et pour prévoir l’usage des produits de substitution.
capitale ++technique lors de la pulvérisation de peinture et pour prévoir l’usage des produits de substitution.
capitale ++technique lors de la pulvérisation de peinture et pour prévoir l’usage des produits de substitution.
capitale ++technique lors de la pulvérisation de peinture et pour prévoir l’usage des produits de substitution.
capitale ++technique lors de la pulvérisation de peinture et pour prévoir l’usage des produits de substitution.
capitale ++technique lors de la pulvérisation de peinture et pour prévoir l’usage des produits de substitution.
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
PRINCIPAUX ISOCYANATES
Isocyanate de méthyle F + - Extrêmement inflammable T - toxique le mono-isocyanate ou isocyanate
Isocyanate de méthyle F + - Extrêmement inflammable T - toxique le mono-isocyanate ou isocyanate
Isocyanate de méthyle
Isocyanate de méthyle

F + - Extrêmement inflammable

T - toxique

le mono-isocyanate ou isocyanate de méthyle comporte un radical –N=C=O C’est un liquide incolore, très
le mono-isocyanate ou isocyanate de méthyle comporte un
radical –N=C=O
C’est un liquide incolore, très volatil, d’odeur âcre,
lacrymogène
C’est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la
fabrication des pesticides de la famille des carbamates
Point d’ébullition: 39,1°C à la pression atmosphérique 
extrêmement inflammable
très réactif, susceptible de se polymériser en présence de divers
catalyseurs ( métaux: fer, cuivre, étain, zinc; bases: soude, chaux,
amines
)
R° très exothermiques voir explosives
catalyseurs ( métaux: fer, cuivre, étain, zinc; bases: soude, chaux, amines ) R° très exothermiques voir
catalyseurs ( métaux: fer, cuivre, étain, zinc; bases: soude, chaux, amines ) R° très exothermiques voir
catalyseurs ( métaux: fer, cuivre, étain, zinc; bases: soude, chaux, amines ) R° très exothermiques voir
catalyseurs ( métaux: fer, cuivre, étain, zinc; bases: soude, chaux, amines ) R° très exothermiques voir
catalyseurs ( métaux: fer, cuivre, étain, zinc; bases: soude, chaux, amines ) R° très exothermiques voir

T - toxique

T - toxique Isocyanate de méthyle F + - Extrêmement inflammable L’isocyanate de méthyle réagit au
Isocyanate de méthyle
Isocyanate de méthyle

F + - Extrêmement inflammable

L’isocyanate de méthyle réagit au contact de l’eau avec format° de CO2, de méthylamine, de
L’isocyanate de méthyle réagit au contact de l’eau avec format° de
CO2, de méthylamine, de diméthyl urée avec dégagement +++ de
chaleur et de vapeur d’isocyanate
Réagit avec les produits qui possèdent un hydrogène actif (
alcools, amines , acides, urée…)
Ex: catastrophe en INDE en décembre 1984 libération brutale d’une
trentaine de tonnes d’isocyanates de méthyle(CH3OCN), stockée
dans une usine de pesticides  2500 morts et 1500 blessés 
irritat° oculaires et Resp
méthyle(CH3OCN), stockée dans une usine de pesticides  2500 morts et 1500 blessés  irritat° oculaires
méthyle(CH3OCN), stockée dans une usine de pesticides  2500 morts et 1500 blessés  irritat° oculaires
méthyle(CH3OCN), stockée dans une usine de pesticides  2500 morts et 1500 blessés  irritat° oculaires
méthyle(CH3OCN), stockée dans une usine de pesticides  2500 morts et 1500 blessés  irritat° oculaires
méthyle(CH3OCN), stockée dans une usine de pesticides  2500 morts et 1500 blessés  irritat° oculaires
méthyle(CH3OCN), stockée dans une usine de pesticides  2500 morts et 1500 blessés  irritat° oculaires
DI-ISOCYANATES comporte deux radicaux –N=C=O réactives et sont à la base de F° des poly-isocyanates
DI-ISOCYANATES comporte deux radicaux –N=C=O réactives et sont à la base de F° des poly-isocyanates
DI-ISOCYANATES comporte deux radicaux –N=C=O réactives et sont à la base de F° des poly-isocyanates
DI-ISOCYANATES
DI-ISOCYANATES
comporte deux radicaux –N=C=O réactives et sont à la base de F° des poly-isocyanates Leur
comporte deux radicaux –N=C=O réactives et sont à la base de F° des
poly-isocyanates
Leur utilisation est en décroissance continue
Les plus utilisées sont:
* TDI: Toluène di-isocyanate
* MDI: 4,4’-di-isocyanate de diphényl méthane
* HDI:1,6- di-isocyanate d’hexaméthylène
* IPDI (isophorone di-isocyanate) et le NDI(1,5-naphtylène
di-isocyanate : sont plus rarement rencontrés
* IPDI (isophorone di-isocyanate) et le NDI(1,5-naphtylène di-isocyanate : sont plus rarement rencontrés
* IPDI (isophorone di-isocyanate) et le NDI(1,5-naphtylène di-isocyanate : sont plus rarement rencontrés
* IPDI (isophorone di-isocyanate) et le NDI(1,5-naphtylène di-isocyanate : sont plus rarement rencontrés
* IPDI (isophorone di-isocyanate) et le NDI(1,5-naphtylène di-isocyanate : sont plus rarement rencontrés
* IPDI (isophorone di-isocyanate) et le NDI(1,5-naphtylène di-isocyanate : sont plus rarement rencontrés
* IPDI (isophorone di-isocyanate) et le NDI(1,5-naphtylène di-isocyanate : sont plus rarement rencontrés
* IPDI (isophorone di-isocyanate) et le NDI(1,5-naphtylène di-isocyanate : sont plus rarement rencontrés
* IPDI (isophorone di-isocyanate) et le NDI(1,5-naphtylène di-isocyanate : sont plus rarement rencontrés
POLY-ISOCYANATES
POLY-ISOCYANATES
POLY-ISOCYANATES Ils comportent plusieurs gpts fonctionnels –N=C=O réactives et contiennent tjs des traces de
POLY-ISOCYANATES Ils comportent plusieurs gpts fonctionnels –N=C=O réactives et contiennent tjs des traces de
Ils comportent plusieurs gpts fonctionnels –N=C=O réactives et contiennent tjs des traces de monomères résiduel.
Ils comportent plusieurs gpts fonctionnels –N=C=O réactives et
contiennent tjs des traces de monomères résiduel.
Leur risque est lié à la génération d’aérosols de poly-isocyanates ou
au relargage de monomères lors d’un échauffement .
Différents types de poly –isocyanates sont commercialisés : ceux qui
sont fabriqués à partir de:
* TDI: Toluène di-isocyanate
* MDI: 4,4’-di-isocyanate de diphényl méthane
* HDI:1,6- di-isocyanate d’hexaméthylène
Toluène di-isocyanate * MDI: 4,4’-di-isocyanate de diphényl méthane * HDI:1,6- di-isocyanate d’hexaméthylène
Toluène di-isocyanate * MDI: 4,4’-di-isocyanate de diphényl méthane * HDI:1,6- di-isocyanate d’hexaméthylène
Toluène di-isocyanate * MDI: 4,4’-di-isocyanate de diphényl méthane * HDI:1,6- di-isocyanate d’hexaméthylène
Toluène di-isocyanate * MDI: 4,4’-di-isocyanate de diphényl méthane * HDI:1,6- di-isocyanate d’hexaméthylène
Toluène di-isocyanate * MDI: 4,4’-di-isocyanate de diphényl méthane * HDI:1,6- di-isocyanate d’hexaméthylène
Toluène di-isocyanate * MDI: 4,4’-di-isocyanate de diphényl méthane * HDI:1,6- di-isocyanate d’hexaméthylène
Toluène di-isocyanate * MDI: 4,4’-di-isocyanate de diphényl méthane * HDI:1,6- di-isocyanate d’hexaméthylène
Toluène di-isocyanate * MDI: 4,4’-di-isocyanate de diphényl méthane * HDI:1,6- di-isocyanate d’hexaméthylène
l'isocyanate de chloro-4 phényle
l'isocyanate de chloro-4 phényle
l'isocyanate de chloro-4 phényle C’ est un solide incolore ou jaune clair dont le point de
C’ est un solide incolore ou jaune clair dont le point de fusion est <
C’ est un solide incolore ou jaune clair dont le point de fusion est < à 30°C.
C'est un intermédiaire chimique hautement réactif utilisé dans la synthèse de
certains produits phytosanitaires.
Il est hydrolysé en présence d'eau, formant de la chloro-4 aniline.
Les voies d'absorption comprennent
* l'ingestion,
* l'inhalation et
* l'absorption percutanée.
■ irrite la peau et les yeux.
 n'est pas mutagène selon les études in vitro.
 On ne dispose pas de données sur la toxicité reproductive ni sur la
cancérogénicité.
les études in vitro.  On ne dispose pas de données sur la toxicité reproductive ni
les études in vitro.  On ne dispose pas de données sur la toxicité reproductive ni
les études in vitro.  On ne dispose pas de données sur la toxicité reproductive ni
les études in vitro.  On ne dispose pas de données sur la toxicité reproductive ni
les études in vitro.  On ne dispose pas de données sur la toxicité reproductive ni
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
SOURCES D’EXPOSITION
Produits de revêtement de surface Le di-isocyanate d’isophorone ou IPDI est une matière première utilisée
Produits de revêtement de surface
Produits de revêtement de surface
Le di-isocyanate d’isophorone ou IPDI est une matière première utilisée pour :
Le di-isocyanate d’isophorone ou IPDI est une matière première
utilisée pour :
 la préparation de polyuréthanes stables à la lumière.
 la préparation de polyuréthanes stables à la lumière.
la préparation de polyuréthanes stables à la lumière.  dans la fabrication de peintures, vernis .
la préparation de polyuréthanes stables à la lumière.  dans la fabrication de peintures, vernis .

dans la fabrication de peintures, vernis.

1,6 -di-isocyanate d’hexaméthylène ou HDI est une matière première utilisée pour la fabrication de peintures
1,6 -di-isocyanate d’hexaméthylène ou HDI est une matière
première utilisée pour la fabrication de peintures et de vernis
polyuréthanes résistant à la lumière et aux intempéries
I. électro ménager, peinture automobile, recouvrement de supports flexibles: tissus, papiers peints, films plastiques,
I. électro ménager, peinture automobile, recouvrement de supports
flexibles: tissus, papiers peints, films plastiques, fils électriques.
peinture automobile, recouvrement de supports flexibles: tissus, papiers peints, films plastiques, fils électriques.
peinture automobile, recouvrement de supports flexibles: tissus, papiers peints, films plastiques, fils électriques.
peinture automobile, recouvrement de supports flexibles: tissus, papiers peints, films plastiques, fils électriques.

Production de mousses

polyuréthanes

Production de mousses polyuréthanes Les mousses polyuréthanes sont obtenus par le mélange de deux constituants :
Production de mousses polyuréthanes Les mousses polyuréthanes sont obtenus par le mélange de deux constituants :

Les mousses polyuréthanes sont obtenus par

le mélange de deux constituants :  une résine de polyols, de catalyseurs (amines IIaire
le mélange de deux constituants :
 une résine de polyols, de catalyseurs
(amines IIaire ou IIIaire), des agents d'ignifugation,
de stabilisants;
 polyaddition des di et poly isocyanates.
 Mousse flexible: matelas, emballage, capitonnage des voitures,
des avions.
 Mousse rigide: I. meuble, I. jouet, construct°navale, matériaux
d’isolat°
des voitures, des avions.  Mousse rigide: I. meuble, I. jouet, construct°navale, matériaux d’isolat°
des voitures, des avions.  Mousse rigide: I. meuble, I. jouet, construct°navale, matériaux d’isolat°
des voitures, des avions.  Mousse rigide: I. meuble, I. jouet, construct°navale, matériaux d’isolat°
des voitures, des avions.  Mousse rigide: I. meuble, I. jouet, construct°navale, matériaux d’isolat°
Production d’élastomères
Production d’élastomères
Production d’élastomères Le diisocyanate d’isophorone ou IPDI est la matière première utilisée pour la
Le diisocyanate d’isophorone ou IPDI est la matière première utilisée pour la préparation de polyuréthanes
Le diisocyanate d’isophorone ou IPDI est la
matière première utilisée pour la préparation de
polyuréthanes stables qui interviennent dans la
fabrication d’ élastomères:
bandage de pneumatiques, joints, talons et semelles de chaussures, rouleaux d’imprimerie.
bandage de pneumatiques, joints, talons et semelles de
chaussures, rouleaux d’imprimerie.
d’ élastomères: bandage de pneumatiques, joints, talons et semelles de chaussures, rouleaux d’imprimerie.
d’ élastomères: bandage de pneumatiques, joints, talons et semelles de chaussures, rouleaux d’imprimerie.
d’ élastomères: bandage de pneumatiques, joints, talons et semelles de chaussures, rouleaux d’imprimerie.
d’ élastomères: bandage de pneumatiques, joints, talons et semelles de chaussures, rouleaux d’imprimerie.
d’ élastomères: bandage de pneumatiques, joints, talons et semelles de chaussures, rouleaux d’imprimerie.
d’ élastomères: bandage de pneumatiques, joints, talons et semelles de chaussures, rouleaux d’imprimerie.
d’ élastomères: bandage de pneumatiques, joints, talons et semelles de chaussures, rouleaux d’imprimerie.
d’ élastomères: bandage de pneumatiques, joints, talons et semelles de chaussures, rouleaux d’imprimerie.
Production de pesticides
Production de pesticides
Production de pesticides L’isocyanate de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de
L’isocyanate de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de pesticides de
L’isocyanate de méthyle est un
intermédiaire de synthèse utilisé pour la
fabrication de pesticides de la famille des
carbamates
de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de pesticides de la famille
de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de pesticides de la famille
de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de pesticides de la famille
de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de pesticides de la famille
de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de pesticides de la famille
de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de pesticides de la famille
de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de pesticides de la famille
de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de pesticides de la famille
de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de pesticides de la famille
de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de pesticides de la famille
de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de pesticides de la famille
de méthyle est un intermédiaire de synthèse utilisé pour la fabrication de pesticides de la famille
Industrie de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en
Industrie de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en
Industrie de textiles synthétiques
Industrie de textiles synthétiques
Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis
Tissus
Vêtements protecteurs contre la chaleur
Tapis
Fabrication de moules en fonderie
Fabrication de moules en fonderie
de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en fonderie
de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en fonderie
de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en fonderie
de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en fonderie
de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en fonderie
de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en fonderie
de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en fonderie
de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en fonderie
de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en fonderie
de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en fonderie
de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en fonderie
de textiles synthétiques Tissus Vêtements protecteurs contre la chaleur Tapis Fabrication de moules en fonderie
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME
&MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
METABOLISME &MECANISME D’ACTION
Pénétration voie respiratoire Dominante pour les gaz & aérosols: rétention de HDI à 60 –
Pénétration voie respiratoire Dominante pour les gaz & aérosols: rétention de HDI à 60 –
Pénétration voie respiratoire Dominante pour les gaz & aérosols: rétention de HDI à 60 –

Pénétration voie respiratoire

Pénétration voie respiratoire
Dominante pour les gaz & aérosols: rétention de HDI à 60 – 90% dans les
Dominante pour les gaz & aérosols:
rétention de HDI à 60 – 90% dans les
voies respiratoires et le parenchyme
pulmonaire, favorisée par le CO2 et les
bicarbonates par hydrolyse du HDI en
amines
respiratoires et le parenchyme pulmonaire, favorisée par le CO2 et les bicarbonates par hydrolyse du HDI
respiratoires et le parenchyme pulmonaire, favorisée par le CO2 et les bicarbonates par hydrolyse du HDI
respiratoires et le parenchyme pulmonaire, favorisée par le CO2 et les bicarbonates par hydrolyse du HDI
respiratoires et le parenchyme pulmonaire, favorisée par le CO2 et les bicarbonates par hydrolyse du HDI
respiratoires et le parenchyme pulmonaire, favorisée par le CO2 et les bicarbonates par hydrolyse du HDI
respiratoires et le parenchyme pulmonaire, favorisée par le CO2 et les bicarbonates par hydrolyse du HDI
respiratoires et le parenchyme pulmonaire, favorisée par le CO2 et les bicarbonates par hydrolyse du HDI
respiratoires et le parenchyme pulmonaire, favorisée par le CO2 et les bicarbonates par hydrolyse du HDI
respiratoires et le parenchyme pulmonaire, favorisée par le CO2 et les bicarbonates par hydrolyse du HDI
respiratoires et le parenchyme pulmonaire, favorisée par le CO2 et les bicarbonates par hydrolyse du HDI
respiratoires et le parenchyme pulmonaire, favorisée par le CO2 et les bicarbonates par hydrolyse du HDI
Pénétration voie cutanée Passage cutané des di isocyanates sous forme directe ou après hydrolyse en
Pénétration voie cutanée Passage cutané des di isocyanates sous forme directe ou après hydrolyse en
Pénétration voie cutanée Passage cutané des di isocyanates sous forme directe ou après hydrolyse en

Pénétration voie cutanée

Pénétration voie cutanée
Passage cutané des di isocyanates sous forme directe ou après hydrolyse en amines Cette possibilité
Passage cutané des di isocyanates sous
forme directe ou après hydrolyse en
amines
Cette possibilité de passage cutané, non
démontrée pour les poly-isocyanates est
importante pour la prévention en milieu
professionnel.
passage cutané, non démontrée pour les poly-isocyanates est importante pour la prévention en milieu professionnel.
passage cutané, non démontrée pour les poly-isocyanates est importante pour la prévention en milieu professionnel.
passage cutané, non démontrée pour les poly-isocyanates est importante pour la prévention en milieu professionnel.
passage cutané, non démontrée pour les poly-isocyanates est importante pour la prévention en milieu professionnel.
passage cutané, non démontrée pour les poly-isocyanates est importante pour la prévention en milieu professionnel.
passage cutané, non démontrée pour les poly-isocyanates est importante pour la prévention en milieu professionnel.
passage cutané, non démontrée pour les poly-isocyanates est importante pour la prévention en milieu professionnel.
passage cutané, non démontrée pour les poly-isocyanates est importante pour la prévention en milieu professionnel.
Cinétique/Biotransformation
Cinétique/Biotransformation
 Ils circulent dans le sang:
 Ils circulent dans le sang:
sous forme libre mais également liée aux protéines
sous forme libre mais également liée aux protéines
sang: sous forme libre mais également liée aux protéines  Les isocyanates sont pour une part
sang: sous forme libre mais également liée aux protéines  Les isocyanates sont pour une part
sang: sous forme libre mais également liée aux protéines  Les isocyanates sont pour une part
 Les isocyanates sont pour une part hydrolysés en amines  les amines sont rapidement
Les isocyanates sont pour une part hydrolysés
en amines
les amines sont rapidement acétylés au nv du foie.
les métabolites aminés formés sont soit : l'hexaméthylènediamine lors d'une exposition aux TDI.
les métabolites aminés formés sont soit :
l'hexaméthylènediamine lors d'une exposition aux
TDI.
nv du foie. les métabolites aminés formés sont soit : l'hexaméthylènediamine lors d'une exposition aux TDI.
nv du foie. les métabolites aminés formés sont soit : l'hexaméthylènediamine lors d'une exposition aux TDI.
nv du foie. les métabolites aminés formés sont soit : l'hexaméthylènediamine lors d'une exposition aux TDI.
nv du foie. les métabolites aminés formés sont soit : l'hexaméthylènediamine lors d'une exposition aux TDI.
nv du foie. les métabolites aminés formés sont soit : l'hexaméthylènediamine lors d'une exposition aux TDI.
nv du foie. les métabolites aminés formés sont soit : l'hexaméthylènediamine lors d'une exposition aux TDI.
nv du foie. les métabolites aminés formés sont soit : l'hexaméthylènediamine lors d'une exposition aux TDI.
nv du foie. les métabolites aminés formés sont soit : l'hexaméthylènediamine lors d'une exposition aux TDI.
nv du foie. les métabolites aminés formés sont soit : l'hexaméthylènediamine lors d'une exposition aux TDI.
nv du foie. les métabolites aminés formés sont soit : l'hexaméthylènediamine lors d'une exposition aux TDI.
Biotransformation  Durant leur métabolisme, les nombreuses modifications immunologiques sont svt liées à la
Biotransformation  Durant leur métabolisme, les nombreuses modifications immunologiques sont svt liées à la
Biotransformation  Durant leur métabolisme, les nombreuses modifications immunologiques sont svt liées à la
Biotransformation
Biotransformation
 Durant leur métabolisme, les nombreuses modifications immunologiques sont svt liées à la fonction hapténique
 Durant leur métabolisme, les nombreuses modifications
immunologiques sont svt liées à la fonction hapténique
des isocyanates: IGE et IgG spécifiques expliquant les R°
immunoallergique de l’asthme aux isocyanates.
 est retenue
est retenue

Une action d’inhibition de l’activité anticholinestérasique

 Une action mutagène et cancérogène potentielle
 Une action mutagène et cancérogène potentielle
Une action d’inhibition de l’activité anticholinestérasique  Une action mutagène et cancérogène potentielle
Une action d’inhibition de l’activité anticholinestérasique  Une action mutagène et cancérogène potentielle
Une action d’inhibition de l’activité anticholinestérasique  Une action mutagène et cancérogène potentielle
Une action d’inhibition de l’activité anticholinestérasique  Une action mutagène et cancérogène potentielle
Une action d’inhibition de l’activité anticholinestérasique  Une action mutagène et cancérogène potentielle
Une action d’inhibition de l’activité anticholinestérasique  Une action mutagène et cancérogène potentielle
Une action d’inhibition de l’activité anticholinestérasique  Une action mutagène et cancérogène potentielle
Une action d’inhibition de l’activité anticholinestérasique  Une action mutagène et cancérogène potentielle
Une action d’inhibition de l’activité anticholinestérasique  Une action mutagène et cancérogène potentielle
Une action d’inhibition de l’activité anticholinestérasique  Une action mutagène et cancérogène potentielle
Elimination
Elimination
Elimination  L'amine acétylée est éliminée essentiellement dans les urines: les urines sous forme de diamines.
Elimination  L'amine acétylée est éliminée essentiellement dans les urines: les urines sous forme de diamines.
 L'amine acétylée est éliminée essentiellement dans les urines:
 L'amine acétylée est éliminée essentiellement dans les urines:
les urines sous forme de diamines.
les urines sous forme de diamines.

10 à 20 % de la quantité inhalée de TDI et d'HDI sont retrouvés dans

 Plus de 80 % des dérivés aminés sont éliminés dans les 6 heures qui
 Plus de 80 % des dérivés aminés sont éliminés dans les 6 heures
qui suivent la fin du poste.
éliminés dans les 6 heures qui suivent la fin du poste.  Pour la TDI, l’élimination
éliminés dans les 6 heures qui suivent la fin du poste.  Pour la TDI, l’élimination

Pour la TDI, l’élimination de TDA est biphasique la demi-vie

plasmatique est biphasique:
plasmatique est biphasique:
 une phase rapide 4-5 h pour la 2,6-TDA, 2-3 h pour la 2,4-TDA
 une phase rapide 4-5 h pour la 2,6-TDA, 2-3 h pour la 2,4-TDA
 une phase lente avec une demi-vie de plus de 6 js pour la 2,6-
 une phase lente avec une demi-vie de plus de 6 js pour la 2,6-
TDA.
4-5 h pour la 2,6-TDA, 2-3 h pour la 2,4-TDA  une phase lente avec une
4-5 h pour la 2,6-TDA, 2-3 h pour la 2,4-TDA  une phase lente avec une
Elimination  Pour la HDI, l’élimination: aminés HDA dans les urines  11 - 21%
Elimination  Pour la HDI, l’élimination: aminés HDA dans les urines  11 - 21%
Elimination  Pour la HDI, l’élimination: aminés HDA dans les urines  11 - 21%
Elimination  Pour la HDI, l’élimination: aminés HDA dans les urines  11 - 21%
Elimination
Elimination
 Pour la HDI, l’élimination:
 Pour la HDI, l’élimination:
aminés HDA dans les urines
aminés HDA dans les urines

11 - 21% de la dose absorbée est retrouvée sous forme

 Plus de 90% sont éliminés en 4h
 Plus de 90% sont éliminés en 4h
 une demi-vie : 1-2 h.
 une demi-vie : 1-2 h.
 Le dosage urinaire de ses dérivés est proposé comme
 Le dosage urinaire de ses dérivés est proposé comme
1-2 h.  Le dosage urinaire de ses dérivés est proposé comme indicateur biologique d’exposition aux

indicateur biologique d’exposition aux di-isocyanates

1-2 h.  Le dosage urinaire de ses dérivés est proposé comme indicateur biologique d’exposition aux
1-2 h.  Le dosage urinaire de ses dérivés est proposé comme indicateur biologique d’exposition aux
1-2 h.  Le dosage urinaire de ses dérivés est proposé comme indicateur biologique d’exposition aux
1-2 h.  Le dosage urinaire de ses dérivés est proposé comme indicateur biologique d’exposition aux
1-2 h.  Le dosage urinaire de ses dérivés est proposé comme indicateur biologique d’exposition aux
1-2 h.  Le dosage urinaire de ses dérivés est proposé comme indicateur biologique d’exposition aux
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS
PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
LES ASPECTS PATHOLOGIQUES
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL
ASTHME PROFESSIONNEL

Epidémiologie

Epidémiologie Les isocyanates sont la première cause chimique d’AP dans les pays industrialisés: Epidémiologie:
Les isocyanates sont la première cause chimique d’AP dans les pays industrialisés: Epidémiologie:  selon
Les isocyanates sont la première cause chimique
d’AP dans les pays industrialisés:
Epidémiologie:
 selon L’ONAP 14-30% des AP déclarés:
 56% dans l’application des revêtements de surface:
pulvérisation au pistolet de PU, en carrosserie automobile,
aéronautique, construction navale
 18% dans la production de mousse
 21% dans pour les E° aux colles, élastomères et en fonderie
 la prévalence varie /les pays: 5-10% des exposés
 21% dans pour les E° aux colles, élastomères et en fonderie  la prévalence varie
 21% dans pour les E° aux colles, élastomères et en fonderie  la prévalence varie
 21% dans pour les E° aux colles, élastomères et en fonderie  la prévalence varie
 21% dans pour les E° aux colles, élastomères et en fonderie  la prévalence varie

Physiopathologie

Arguments en faveur d’un mécanisme immunologique:
Arguments en faveur d’un mécanisme
immunologique:
Arguments en faveur d’un mécanisme immunologique:  faible nombre de sujets malades/exposés  Période
Arguments en faveur d’un mécanisme immunologique:  faible nombre de sujets malades/exposés  Période
Arguments en faveur d’un mécanisme immunologique:  faible nombre de sujets malades/exposés  Période
Arguments en faveur d’un mécanisme immunologique:  faible nombre de sujets malades/exposés  Période
 faible nombre de sujets malades/exposés  Période de latence  manifestations cliniques observés pour
 faible nombre de sujets malades/exposés
 Période de latence
 manifestations cliniques observés pour de faibles E°
 marqueurs immunologiques sériques
 D’autres mécanismes sont impliqués:
 Inhibition des acétyl cholinestérases, de l’acide adénosine
monophosphorique (AMP)
 et importante R° inflammatoire créant une HRBNS
cholinestérases, de l’acide adénosine monophosphorique (AMP)  et importante R° inflammatoire créant une HRBNS
cholinestérases, de l’acide adénosine monophosphorique (AMP)  et importante R° inflammatoire créant une HRBNS
cholinestérases, de l’acide adénosine monophosphorique (AMP)  et importante R° inflammatoire créant une HRBNS
cholinestérases, de l’acide adénosine monophosphorique (AMP)  et importante R° inflammatoire créant une HRBNS
Diagnostic l’asthme est typiquement rythmé par l’activité professionnelle Les Débimètries longitudinales et les

Diagnostic

l’asthme est typiquement rythmé par l’activité professionnelle Les Débimètries longitudinales et les
l’asthme est typiquement rythmé par l’activité
professionnelle
Les Débimètries longitudinales et les spiromètries
étagées sont d’un intérêt capital pour le diagnostic
le recours à des tests de provocation bronchique
spécifique et au test PBNS à la métacholine est rare,
mais la variation de l’HRBNS entre les périodes avec
et sans E° est un argument probant
à la métacholine est rare, mais la variation de l’HRBNS entre les périodes avec et sans
à la métacholine est rare, mais la variation de l’HRBNS entre les périodes avec et sans
à la métacholine est rare, mais la variation de l’HRBNS entre les périodes avec et sans
à la métacholine est rare, mais la variation de l’HRBNS entre les périodes avec et sans
à la métacholine est rare, mais la variation de l’HRBNS entre les périodes avec et sans
Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)
Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)
Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)
Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)
Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)
Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)
Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)
Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)

Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)

Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)
Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)
Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)
Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)
Suivi longitudinal du DEP : asthme récent (A. Perdrix)

Diagnostic

Les tests cutanés et le dosage des IgE spécifiques sont très discutés vue le manque
Les tests cutanés et le dosage des IgE
spécifiques sont très discutés vue le manque de
sensibilité.
Grande fqce de la positivité des IgG chez des
exposés non symptomatiques témoigne qu’il s’agit
d’un marqueur d’exposition et non pas d’AP
Actuellement c’est le dosage de la protéine MCP-
1( monocyte chemotractant protein 1) aurait
une meilleure spécificité et sensibilité.
le dosage de la protéine MCP- 1( monocyte chemotractant protein 1) aurait une meilleure spécificité et

Pronostic

Pronostic le pronostic est sévère car la pathologie s’aggrave si l’exposition persiste Le pronostic est meilleur
le pronostic est sévère car la pathologie s’aggrave si l’exposition persiste Le pronostic est meilleur
le pronostic est sévère car la pathologie
s’aggrave si l’exposition persiste
Le pronostic est meilleur si:
 la durée d’exposition symptomatique est faible
(< 30 mois)
 la F° respiratoire est bonne au moment du dic
 l’HRNS est faible
il existe une R° immédiate au TPBS
 la F° respiratoire est bonne au moment du dic  l’HRNS est faible il existe
 la F° respiratoire est bonne au moment du dic  l’HRNS est faible il existe
 la F° respiratoire est bonne au moment du dic  l’HRNS est faible il existe
 la F° respiratoire est bonne au moment du dic  l’HRNS est faible il existe
 la F° respiratoire est bonne au moment du dic  l’HRNS est faible il existe
 la F° respiratoire est bonne au moment du dic  l’HRNS est faible il existe
 la F° respiratoire est bonne au moment du dic  l’HRNS est faible il existe
 la F° respiratoire est bonne au moment du dic  l’HRNS est faible il existe
 la F° respiratoire est bonne au moment du dic  l’HRNS est faible il existe
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES
D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
PNEUMOPATHIES D’HYPERSENSIBILITÉ
Pneumopathies d’hypersensibilité
Pneumopathies d’hypersensibilité
Rare, 43 cas ont été recensés de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para
Rare, 43 cas ont été recensés de part le
monde.
Les caractéristiques cliniques et para
cliniques sont classiques sans aucune
particularité.
de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para cliniques sont classiques sans aucune particularité.
de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para cliniques sont classiques sans aucune particularité.
de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para cliniques sont classiques sans aucune particularité.
de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para cliniques sont classiques sans aucune particularité.
de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para cliniques sont classiques sans aucune particularité.
de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para cliniques sont classiques sans aucune particularité.
de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para cliniques sont classiques sans aucune particularité.
de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para cliniques sont classiques sans aucune particularité.
de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para cliniques sont classiques sans aucune particularité.
de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para cliniques sont classiques sans aucune particularité.
de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para cliniques sont classiques sans aucune particularité.
de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para cliniques sont classiques sans aucune particularité.
de part le monde. Les caractéristiques cliniques et para cliniques sont classiques sans aucune particularité.
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET
CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES Le TDI et le MDI donnent des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES Le TDI et le MDI donnent des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine
EFFETS MUTAGENES ET CANCEROGENES
EFFETS MUTAGENES ET
CANCEROGENES
Le TDI et le MDI donnent des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN Le TDI
Le TDI et le MDI donnent des adduits sur
l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN
Le TDI et le MDI sont classés dans le
gpe 3 par le CIRC
des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN Le TDI et le MDI sont classés dans le
des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN Le TDI et le MDI sont classés dans le
des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN Le TDI et le MDI sont classés dans le
des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN Le TDI et le MDI sont classés dans le
des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN Le TDI et le MDI sont classés dans le
des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN Le TDI et le MDI sont classés dans le
des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN Le TDI et le MDI sont classés dans le
des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN Le TDI et le MDI sont classés dans le
des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN Le TDI et le MDI sont classés dans le
des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN Le TDI et le MDI sont classés dans le
des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN Le TDI et le MDI sont classés dans le
des adduits sur l’albumine, l’hémoglobine et l’ADN Le TDI et le MDI sont classés dans le
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique Mesure des cc atmosphériques sur filtre en fibre de verre L’analyse est réalisée en
Mesure des cc atmosphériques sur filtre en fibre de verre L’analyse est réalisée en chromatographie
Mesure des cc atmosphériques sur filtre en
fibre de verre
L’analyse est réalisée en chromatographie

liquide la VME: 10 ppb La VLE: 20 ppb

Le dosage urinaire des amines sur un prélèvement en fin de poste (IBE) aux isocyanates
Le dosage urinaire des amines sur un
prélèvement en fin de poste (IBE) aux
isocyanates
la VME: 10 ppb La VLE: 20 ppb Le dosage urinaire des amines sur un prélèvement
la VME: 10 ppb La VLE: 20 ppb Le dosage urinaire des amines sur un prélèvement
la VME: 10 ppb La VLE: 20 ppb Le dosage urinaire des amines sur un prélèvement
la VME: 10 ppb La VLE: 20 ppb Le dosage urinaire des amines sur un prélèvement
la VME: 10 ppb La VLE: 20 ppb Le dosage urinaire des amines sur un prélèvement
la VME: 10 ppb La VLE: 20 ppb Le dosage urinaire des amines sur un prélèvement
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique
Diagnostic toxicologique Le dosage des dérivés aminés ( TDA, HDA ) dans le plasma: en fin
Le dosage des dérivés aminés ( TDA, HDA ) dans le plasma: en fin de
Le dosage des dérivés aminés ( TDA, HDA ) dans le plasma: en fin de
poste de travail est le reflet de l'exposition de la semaine précédente.
Le dosage de l'HDA urinaire:
 immédiatment en fin de poste de travail ( dans les 2 heures ) est bien
corrélé avec les cc de HDI des dernières heures du poste.
 sur les urines recueillies pdt les 4 heures suivant la fin du poste
serait le meilleur reflet de l’E° du jour même au TDI et de l’E° cumulée dans
le temps.
 Une bonne corrélation existe entre les cc atmosphériques de TDI et de HDI. Ces
dosages sont sensibles, très spécifiques, utiles pour apprécier l'absorption
cutanée
de TDI et de HDI. Ces dosages sont sensibles, très spécifiques, utiles pour apprécier l'absorption cutanée
de TDI et de HDI. Ces dosages sont sensibles, très spécifiques, utiles pour apprécier l'absorption cutanée
de TDI et de HDI. Ces dosages sont sensibles, très spécifiques, utiles pour apprécier l'absorption cutanée
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
PREVENTION
Prévention Technique
Prévention Technique
Prévention Technique Substitution Aspiration Travail en vase clos Contrôle des cc atmosphériques Compléter les
Prévention Technique Substitution Aspiration Travail en vase clos Contrôle des cc atmosphériques Compléter les
Substitution Aspiration Travail en vase clos Contrôle des cc atmosphériques Compléter les moyens de la
Substitution
Aspiration
Travail en vase clos
Contrôle des cc atmosphériques
Compléter les moyens de la prévention
technique par la prévention individuelle:
gants (pas en latex), masque,
Compléter les moyens de la prévention technique par la prévention individuelle: gants (pas en latex), masque,
Compléter les moyens de la prévention technique par la prévention individuelle: gants (pas en latex), masque,
Compléter les moyens de la prévention technique par la prévention individuelle: gants (pas en latex), masque,
Compléter les moyens de la prévention technique par la prévention individuelle: gants (pas en latex), masque,
Compléter les moyens de la prévention technique par la prévention individuelle: gants (pas en latex), masque,
Compléter les moyens de la prévention technique par la prévention individuelle: gants (pas en latex), masque,
Compléter les moyens de la prévention technique par la prévention individuelle: gants (pas en latex), masque,
Compléter les moyens de la prévention technique par la prévention individuelle: gants (pas en latex), masque,
Prévention médicale Visite d’Embauche: *Orientation professionnelle d’un apprenti atopique pose bcp de problèmes
Prévention médicale Visite d’Embauche: *Orientation professionnelle d’un apprenti atopique pose bcp de problèmes
Prévention médicale
Prévention médicale
Visite d’Embauche: *Orientation professionnelle d’un apprenti atopique pose bcp de problèmes d’aptitude. *
Visite d’Embauche:
*Orientation professionnelle d’un apprenti
atopique pose bcp de problèmes d’aptitude.
* Toutes maladies respiratoires évolutives dont
l’asthme constitue une contre indication.
 Visite Périodique:
*anamnèse++
* ex. clinique
* spiromètrie
dont l’asthme constitue une contre indication.  Visite Périodique: *anamnèse++ * ex. clinique * spiromètrie
dont l’asthme constitue une contre indication.  Visite Périodique: *anamnèse++ * ex. clinique * spiromètrie
dont l’asthme constitue une contre indication.  Visite Périodique: *anamnèse++ * ex. clinique * spiromètrie
dont l’asthme constitue une contre indication.  Visite Périodique: *anamnèse++ * ex. clinique * spiromètrie
dont l’asthme constitue une contre indication.  Visite Périodique: *anamnèse++ * ex. clinique * spiromètrie
dont l’asthme constitue une contre indication.  Visite Périodique: *anamnèse++ * ex. clinique * spiromètrie
dont l’asthme constitue une contre indication.  Visite Périodique: *anamnèse++ * ex. clinique * spiromètrie
REPARATION
REPARATION
REPARATION Figure au Tableau: 42 Liste limitative Maladies professionnelles indemnisées: * asthme * PHSR *
REPARATION Figure au Tableau: 42 Liste limitative Maladies professionnelles indemnisées: * asthme * PHSR *
Figure au Tableau: 42 Liste limitative Maladies professionnelles indemnisées: * asthme * PHSR *
Figure au Tableau: 42
Liste limitative
Maladies professionnelles indemnisées:
* asthme
* PHSR
* conjonctivites,rhinites
* eczéma
42 Liste limitative Maladies professionnelles indemnisées: * asthme * PHSR * conjonctivites,rhinites * eczéma
42 Liste limitative Maladies professionnelles indemnisées: * asthme * PHSR * conjonctivites,rhinites * eczéma
42 Liste limitative Maladies professionnelles indemnisées: * asthme * PHSR * conjonctivites,rhinites * eczéma
42 Liste limitative Maladies professionnelles indemnisées: * asthme * PHSR * conjonctivites,rhinites * eczéma
42 Liste limitative Maladies professionnelles indemnisées: * asthme * PHSR * conjonctivites,rhinites * eczéma
42 Liste limitative Maladies professionnelles indemnisées: * asthme * PHSR * conjonctivites,rhinites * eczéma
42 Liste limitative Maladies professionnelles indemnisées: * asthme * PHSR * conjonctivites,rhinites * eczéma