Vous êtes sur la page 1sur 26

Approche créative de la littérature

Intro

Le texte littéraire est un support attrayant et riche au départ duquel on peut proposer aux élèves de multiples
activités d’apprentissage visant à développer les quatre compétences langagières ainsi que la compétence
interculturelle.

A partir d’extraits de romans d’Amélie Nothomb, nous découvrirons comment élaborer des activités
diverses et motivantes qui suscitent le désir de lire.

Si notre but est de partager quelques expériences de classe qui ont bien fonctionné, nous ne voulons en
aucun cas prétendre à l’exhaustivité ni à l’originalité absolue… Nous aussi, nous avons fait notre miel
ailleurs. Merci à ceux qui nous ont inspirés !

Au reste, nous aimerions souligner que toutes ces activités sont à consommer avec modération pour éviter
l’indigestion des élèves… Il s’agit en effet de sélectionner quelques activités parmi les suivantes, sinon on
suffoquera l’élève plutôt que de l’inciter d’aller à la découverte lui-même.

1
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
I. Donner envie de lire un livre

Comment introduire un auteur et ses oeuvres en classe de FLE de telle façon à piquer la curiosité
des élèves, à les motiver à lire... ?

1.1. Donner envie de lire un livre en présentant l’auteur

Cette présentation pourrait se faire au détour de …

1.1.1. Photos

Les élèves reçoivent des photos d’Amélie Nothomb, sans plus. Le prof ne dit pas encore qui c’est.
Aux élèves de formuler des hypothèses éventuellement en s’inspirant des questions suivantes :

- Comment imaginez-vous le caractère de cette personne (points faibles et forts) ? (Est-elle


aimable, calme, charmante, comique, efficace, énergique, fidèle, fière, généreuse,
honnête, intelligente, originale, polie, prudente, raisonnable, sage, sensible, sérieuse,
sincère, sympa, tendre, tranquille? Ou est-elle plutôt bête, bizarre, brutale, compliquée,
curieuse, désagréable, difficile, égoïste, faible, folle, hypocrite, idiote, impatiente,
indiscrète, lente, méchante, nerveuse, orgueilleuse, paresseuse, sévère, têtue, timide?
Racontez des anecdotes pour appuyer votre point de vue.

- Et sa vie sentimentale et professionnelle ? Est-elle mariée, a-t-elle


des enfants? Travaille-t-elle dans le commerce, l’enseignement, l’industrie,
l’administration, les services publics, le tourisme?

- Cette femme est-elle heureuse ou pas? Pourquoi?

1.1.2. La biographie

Exercice de CE individuel : des données biographiques à remettre dans le bon ordre.

Des données biographiques (voir annexes) sont accrochées aux murs / aux fenêtres, partout
dans la classe. Les élèves reçoivent une grille, circulent et essaient de mettre les données
biographiques dans l’ordre chronologique correct.

Exercice plus communicatif du même principe (CE – EO – CO) :

Les mêmes données biographiques sont découpées et distribuées aux élèves. Ceux-ci
circulent en classe pour se mettre dans le bon ordre.

2
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
Intégration des TIC’s’(CE) :

Au lieu de circuler en classe avec une grille, les élèves vont sur le site suivant pour remettre
dans le bon ordre les données biographiques :

http://membres.lycos.fr/fenrir/nothomb.htm ou http://www.mademoisellenothomb.com
(archives)

Ecrire une petite biographie (EE - CE).

Les élèves reçoivent quelques éléments biographiques d’Amélie Nothomb à partir desquels
ils inventent et écrivent (éventuellement à deux) une petite histoire, une petite biographie
(imaginaire).

Voici quelques exemples d’éléments qu’on peut donner aux élèves:

Japon - anorexique - interprète - battre le record mondial - philologie – fille


d’ambassadeur – découverte de la Belgique ...

Après, les élèves pourraient comparer leur version à l’original. Soit, le professeur lit une
biographie, soit ils vérifient leurs hypothèses à l’aide de sites Internet, par exemple :
http://membres.lycos.fr/fenrir/nothomb.htm ou http://www.mademoisellenothomb.com
(archives)

1.1.3. Citations

Les élèves vont sur le site http://www.citationsdumonde.com et choisissent une citation d’Amélie
Nothomb qu’ils aiment bien, qu’ils trouvent bizarre, avec laquelle ils ne sont pas du tout d’accord,
… et ils expliquent pourquoi.

Voir annexes pour quelques exemples de citations d’Amélie Nothomb.

1.1.4. Emissions à la télé

Le grand avantage des auteurs contemporains, c’est qu’ils font régulièrement, certainement au
début de chaque saison littéraire, leur apparition à la télé. L’on pourrait alors enregistrer un
fragment d’une émission littéraire ou autre pour présenter l’auteur aux élèves. Si la personne est
assez sympathique, cela pourrait motiver certains élèves à passer à la lecture même.

Une émission telle « Bouillon de culture » permet donc d’introduire en même temps l’auteur et
l’une de ses oeuvres, d’établir le lien entre l’auteur et le livre. Le but ne sera pas de regarder toute
l’émission, mais de présenter un bref extrait pour voir l’auteur « en action » et pour faire repérer
quelques éléments importants du livre qui sera lu en classe / à la maison.

3
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
1.2. Donner envie de lire un livre en présentant quelques œuvres

Cette présentation pourrait se faire au détour de …

1.2.1. La couverture (pour présenter une seule oeuvre)

La couverture et le sommaire sont des éléments très intéressants pour introduire la lecture. En
observant la couverture, les élèves sont en effet amenés à formuler des hypothèses sur leur lecture.
La lecture même leur permettra alors de les vérifier. Toute réponse doit être acceptée, toute
hypothèse encouragée...

Le prof pose quelques questions concrètes et les élèves complètent ainsi une grille de Quintilien:

Qui? (Qui / Que voyez-vous sur la couverture? / Pouvez-vous deviner qui seront les
personnages principaux en lisant le sommaire?)
Quand?
Où?
Comment?
Pourquoi?

1.2.2. Les sommaires (pour présenter plusieurs oeuvres)

Des couvertures de quelques livres d’Amélie Nothomb (par exemple : Les Combustibles,
Péplum, Stupeur et tremblements, Métaphysique des tubes) sont accrochées aux murs / aux
fenêtres de la classe. Les élèves les regardent et les décrivent. Ensuite, ils reçoivent une grille
avec les sommaires de ces livres. Ils les lisent et essaient de combiner correctement les
couvertures et les sommaires. Ils expliquent aussi pourquoi.

Les élèves reçoivent une grille avec des titres et des sommaires de livres d’Amélie Nothomb.
A partir du site http://membres.lycos.fr/fenrir/nothomb.htm (en cherchant sous « écrits ») ils
essaient de combiner correctement les deux colonnes. (voir annexes pour la grille avec les
combinaisons correctes)

1.2.3. L’improvisation (pour présenter le style)

L’exercice suivant permet d’introduire le style (ironique) d’Amélie Nothomb et sa prédilection


pour les dialogues, sans explication théorique préalable.

Il s’agit d’un petit jeu de rôles, d’une improvisation à partir de phrases pêchées au hasard dans le
livre.

4
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
- Les élèves se mettent à deux. Chacun choisit une phrase qu’il comprend entièrement.

- A deux, ils inventent une situation concrète dans laquelle chacun pourrait dire sa phrase.
(Devant la classe, ils ne peuvent dire que leur propre phrase, ils ne peuvent donc ajouter aucun autre mot, aucune
autre phrase. Toutefois, ils peuvent bien répéter leur phrase s’ils en éprouvent le besoin.)

- Après, ils jouent leur situation devant la classe.

5
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
II. Donner envie de partager un livre

Comment amener les élèves à partager leurs découvertes, leurs lectures avec leurs camarades de
classe ? (Tout texte est prétexte…).

Il faudrait choisir entre une approche ponctuelle proposant aux élèves quelques activités
interchangeables et une approche qui s’inscrit dans la pédagogie du projet.

2.1. Donner envie de partager un livre en jouant sur la complicité grâce à la pédagogie du projet1

Quelques conseils de Michel Boiron pour réussir un projet de lecture :

1. Evitez d’épuiser le texte.

2. Vouloir tout expliquer conduit l’enseignant à monologuer… empêche les élèves de


lire en autonomie. Rester trop longtemps sur le même livre ou le même extrait
ennuie, décourage…

3. L’existence de traces collectives de lectures (dossiers, affiches, journaux de lecture,


…) contribuera à la cohésion du groupe. Des années plus tard, ce seront encore des
témoignages de lectures…

4. Ne jamais oublier le vrai objectif : Donner envie de lire en français !

Les activités qui suivront, sont en réalité une analyse masquée du livre. Elles amènent les
élèves à réfléchir tant au titre, à l’histoire, aux personnages qu’aux thèmes sans qu’ils s’en
rendent compte. Elles pourraient en effet s’insérer dans une brochure publicitaire voire une
bande d’annonce que les élèves pourraient concevoir pour l’adaptation cinématographique
du livre.

Pour intégrer donc les différentes activités dans un ensemble cohérent, les élèves pourront se
servir de la matrice de la brochure suivante :

composantes image photos, dessins,...

texte 1. slogan, brève, recette,...

2. portraits, « perdu de
vue »,...

3. évocation, lettre d’amour,...

fonction informer et séduire

public cible adultes et enfants

1
Si les exemples concernent surtout le Sabotage amoureux et Stupeur et tremblements, il va de soi que le
même projet pourrait se faire à partir d’autres livres d’Amélie Nothomb.

6
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
2.1.1. L’analyse du titre

L’analyse du titre est sans conteste un passage obligé pour entrer de plein pied dans le livre. Ainsi,
plusieurs questions pourront inciter les élèves à réfléchir au rapport entre le titre et le livre pour
approfondir leur compréhension du livre même.
Quelques exemples parmi d’autres :

Proposez une traduction du titre.

Proposez un autre titre.

Expliquez pourquoi le titre est bien / mal choisi.

Est-ce un titre « honnête » ?


Les réponses à ces questions pourraient relativement vite aboutir à une véritable analyse du livre
même. A titre d’exemple, une analyse du titre du Sabotage Amoureux (voir annexes).

2.1.2. L’histoire

Le slogan

Les élèves sont amenés à chercher dans le livre des phrases qu’ils trouvent particulièrement
frappantes. Après qu' on les aura invités à observer quelques « règles » / possibilités de la publicité
(cfr. FdM n°275), ils essaieront d'
adapter ces phrases à la matrice publicitaire.

Il faut expliquer aux élèves que « Le slogan est un compte rendu, stylisé avec excès. ».

Caractéristiques du slogan:

- frappant, incisif, pique la curiosité

- pas nécessairement long

- peut comporter un jeu de mots

- est mis en relief par l'


un ou l'
autre procédé typographique

- structure - hypothétique (« si... »)

- impérative (impératif / infinitif)

- la structure de la « définition » pourrait fonctionner également de macrostructure

Exemples:

Sabotage amoureux :

Entre héroïsme guerrière et souffrance amoureuse, il n'


y avait plus que le sabotage.

Il ne lui restait que le sabotage pour briser cette indifférence totale, pour assouvir cette
jalousie féroce, pour déclarer une passion absolue.

Un roman sur l'


enfance qui n'
a rien, ici, d'
un âge tendre.

7
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
Stupeurs et tremblements :

Qui part à la chasse, ne perd pas la face

La brève

Plutôt traditionnelle,

« la brève est cette petite information d' une dizaine de lignes qui présente un évènement selon
l'
immuable rhétorique du qui ?, quoi ?, où ?, quand?, comment ?, pourquoi ?, avec quels
résultats ?, ... Le style de la brève doit être dense et neutre. »

Pour amener les élèves à travailler avec la brève d’un livre, on pourrait évidemment leur demander
d’écrire une brève, mais ce qui est plus intéressant et ce qui stimule davantage la créativité des
élèves, c’est de leur proposer une brève et de demander de l’adapter. Le style se rapprochera alors,
autant que faire se peut, du registre publicitaire. La brève voudra surtout éveiller la curiosité du
lecteur. Celle-ci prévaut sur l'
exhaustivité des informations.

Exemple tiré de la couverture du Sabotage amoureux :

« La narratrice, fillette de 7 ans, arrive en Chine, à Pékin, avec sa famille. Installée dans le
quartier des ambassades étrangères, elle retrouve à l'école les enfants de diplomates. Mais
ceux-ci ne tardent pas à se déclarer la guerre, et pas n'importe laquelle, la guerre mondiale
du ghetto de San Li Tun !

Un conflit violent, impitoyable, mené de main de maître par la jeune narratrice. Jusqu'au
jour où arrive Elena, « belle comme un ange qui poserait pour une photo d'art »...

Entre conflit mondial et amour fou, l'auteur, jeune écrivain au talent acide déjà salué par la
critique, plonge dans les racines d'une enfance toute proche. »

Autres

La stratégie publicitaire pourrait se couler dans le moule de certains jeux « linguistiques » : ainsi, le
contenu du livre pourrait être présenté en recette, en comptine, en médicament ...

Macrostructures et exemples :

La recette

Comment Fubuki fait-elle cuire Amélie ? Quels sont les ingrédients de sa recette, les
opérations à effectuer (cf. les différentes tâches qu’elle lui confie), le temps de cuisson, ...

8
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
Rubriques « standard »

1. les ingrédients : ce qu'


il faut prévoir comme produits de base

2. le matériel de cuisine : les instruments ou outils dont on doit disposer


pour bien exécuter la recette

3. le temps de la préparation

4. la préparation : l'
inventaire complet et chronologique des
différentes opérations

5. la présentation : des suggestions de « finition »

Exemples de macrostructures (Corinne Mirande, FdM n°281, p.50)

« Mélanger ..........................., ........................... et des ................................... Quand


......................................................, ajoutez ......................................................... .Laissez
reposer, et ........................... pendant ................... . Servez ............................ . Bon
appétit ! »

« Prendre ..........................., y mettre ............................. et laisser ........................... .


............................................ . Quand ........................... et que
................................................., faites ...................................................... et décorez
.................................................... pour que .................................................................... .
Exquis, non ? »

Il se conçoit que la recette peut laisser le lecteur un rien sur sa faim, étant donné qu'
elle servira de
stratégie publicitaire. La suggestion avant toute chose !

Voici un exemple tiré du Sabotage amoureux et que les élèves pourront développer davantage :

« Prenez une ribambelle d'enfants de toutes les nationalités : enfermez-les ensemble dans un
espace exigu et bétonné. Laissez-les libres et sans surveillance.

Ceux qui supposent que ces gosses se donneront la main avec amitié sont de grands naïfs. »
(p.21)

La comptine
Les comptines offrent la possibilité de mettre l'
accent sur le rythme et le son, plus que sur le sens.
Elles pourraient prendre les allures d' un poème tant sur le plan de la forme que sur celui du
contenu.

9
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
Exemple (Sabotage amoureux) :

Un ghetto affreux

deux caractères bien trempés

- l'une indifférente, l'autre amoureuse -

trois missions pour impressionner

deux sabotages amoureux ...

un duel cruel de passions...

La notice explicative d'un médicament


Macrostructure (H.Daflon dans FdM n°284)

TITRE NOM DE LA SPECIALITE

sous-titre principe actif

FORMES ET PRESENTATION forme galénique


présentation commerciale

COMPOSITION principe actif

INDICATIONS traitement

POSOLOGIE et unités de la forme galénique

MODES D'
ADMINISTRATION

CONTRE-INDICATIONS principe actif

MISES en GARDE et générique

PRECAUTIONS D'
EMPLOI

EFFETS INDESIRABLES fonction, classe, principe actif

Exemple (Stupeur et tremblements) :

Rédigez la notice explicative d’un médicament pour survivre en tant qu’Occidentale au Japon, ou
contre la nipponnite, le syndrome de la purée de pommes de terre (p.75), ...

10
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
2.1.3. Les personnages

Le portrait

Les élèves chercheront quelques portraits dans le livre et essaieront de les classer selon différents
types :

L'
autoportrait

L'
esquisse

= un portrait rapide qui, à l'


aide de quelques détails soigneusement
choisis, permet d'avoir une idée générale de l'individu

La caricature

= un portrait rapide qui isole et grossit les traits principaux de l'


individu,
généralement avec une intention particulière

Le portrait physique

= une progression allant de l'


allure générale au visage et à l'
expression du
visage

Le portrait moral

Le portrait en action

Le portrait en situation

Dans Stupeur et tremblements par exemple, les élèves pourront facilement trouver les
portraits de Fubuki et de Messieurs Saito, Omochi et Haneda pour les classer selon ces
différents types.

Puis, on pourra faire remarquer aux élèves que le portrait classique combine souvent le physique, le
moral et les attitudes les plus fréquentes selon la matrice suivante :

physique psychique apparence comportement

corps caractère vêtements gestes

visage humeur air tics / manières

Ensuite, les élèves auront le choix entre ces 7 possibilités pour adapter ou rédiger le portrait d’un
personnage principal, ou pour passer d’un type à un autre.

La recherche voire la prise de photos pour illustrer leur travail pourrait constituer un stimulus
supplémentaire pour les élèves, le tout prenant davantage le caractère du réel.

11
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
Autres

Pour les personnages secondaires du livre, on pourrait opter pour une autre approche du portrait qui
fait davantage appel à la créativité. Puisque ces personnages sont souvent moins développés par
l’auteur, les élèves devront en effet faire preuve de plus d’imagination.

Un poème
Un grand classique c’est bien sûr l’adaptation du poème de Prévert « Pour faire le portrait d'
un
oiseau » ... Aux élèves de compléter la matrice

Pour faire le portrait de X


Dessiner d'abord ...
Avec ...

Dessiner ensuite ...


Quelque chose de ...
Quelque chose de ...
Quelque chose de ...
Quelque chose de ...

Pour ..
Placer ensuite le dessin ...
Dans ...
Ou dans ...

Se mettre près du dessin.


Sans ...
Sans ...

Parfois X...
Mais ...
Ne jamais ...

« Perdu de vue » (Macrostructure de Corinne Mirande, FdM n°281)

Tu te nommes ............................., tu as aujourd' hui .................., et tu as passé ton enfance


.........................., près de ................... . Nous ........................... ensemble, et ............................. . Te
souviens-tu ? Si ............................., il suffit de ......................... au ............................. . Nous
............................. .

Pour Le Sabotage Amoureux, un allié, à la recherche d'


un autre, pourrait par exemple lancer un appel
pareil (tout comme Amélie recherchant Elena et vice versa).

12
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
« Recherche de correspondant » (ibid.)

Salut !

Je m'
............................. et j'
ai ............................. .

J'aime ............................., ............................. et............................., et je voudrais correspondre avec


............................. qui ............................. et qui ............................. .

J'
espère que ............................. .

Réponse assurée. A bientôt !

2.1.4. Les thèmes

Ces exercices feront donc davantage appel à l’imagination et à la créativité des élèves, puisqu’ils
sont moins contraints à respecter le fil de l’histoire et les éléments textuels qui constituent par
exemple les portraits des deux personnages. Ils devront par contre essayer d’épouser la logique des
caractères et cerner les thèmes généraux. Nous proposons ci-dessous quelques modules entre
lesquels les élèves pourront choisir.

Évocation brève, poétique si possible

D’abord, les élèves racontent un passage fort du livre, un passage dont ils se souviennent. Ensuite,
ils rejouent cette scène. Pour la faire entrer dans leur brochure publicitaire, ils prennent quelques
photos (cf. le style des romans photos). Si le groupe préfère faire une bande d’annonce, ils
cherchent une location pour filmer ce passage.

Par rapport au livre les élèves pourront procéder de deux manières:

- réécrire, rejouer ou évoquer un fait narré dans le livre.

- insérer à un lieu précis dans le livre leur évocation d’une situation, d’un fait
qu’ils auront inventé eux-mêmes en donnant libre cours à leur imagination sans
pour autant, bien entendu, nuire à la cohérence de l’histoire.

Concrètement, ils pourront par exemple s’inspirer des faits suivants, pour Le Sabotage Amoureux:

- la « torture » de Werner, pp 142 - 145 (+ cfr pp 39 - 45)

- l’arrivée d’Eléna p. 48

- la syncope d’Amélie p. 139 …

13
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
Ou bien, ils pourront s’inspirer des situations suivantes, par exemple pour Stupeur et
tremblements:

- la convocation d’Amélie et de Tenshi dans le bureau d’Omochi pp. 43 / 49

- la troisième nuit blanche d’Amélie passée au bureau pp. 81 / 87

- Fubuki et les célibataires pp. 106 / 111

- L’agression de Fubuki par monsieur Omochi pp. 115 / 124

Inventer la suite

Cet exercice plus développé que le précédant est moins « poétique »: il entend sensibiliser les
élèves à la construction d’une narration.

Définissez d’abord (avec les élèves) les moments-clés du livre. Puis, amenez les élèves à imaginer
d’autres pistes narratives que celles choisies par l’auteur. En groupe, les élèves pourront alors
rédiger des versions différentes d’une même situation de départ et les lire devant le groupe entier.

Les élèves pourront s’inspirer de la matrice de Goldenstein (pp 138 - 142):

texte

Etat Force transformatrice Dynamique de l’action Force équilibrante Etat final


initial = F.T. = D.A. = F.E. = E.F.
= E.I. perturbation de E.I. restauration de la
situation

avant pendant après

D.A. = amélioration possible vs dégradation prévisible


F.E. = processus d’amélioration vs processus de dégradation
E.F. = amélioration - obtenue ou dégradation - évitée
- non obtenue - produite

Exemples pour Le Sabotage Amoureux :

1- Inventer la suite de la p. 181 « Et toi, Eléna, tu m’aimes? » Eléna répond par


l’affirmative. (= E.I.)

2- Inventer une action antérieure à la phrase suivante (p. 94): « Je faillis


m’exclamer «Vive le racisme!» mais je me contentai de conclure par ce qui
s’imposait: c’est dommage! » (= E.F.)

3- Inventer ce qui précède et ce qui suit à la p. 41: « Mais il va mourir, balbutia un


pleutre qui se prenait pour la Convention de Genève » (= D.A.)

14
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
La tâche d’encre

S’il s’agit toujours du même type d’exercice, l’invention des élèves se limitera ici à quelques
phrases à inventer.

Exemples pour Le Sabotage Amoureux :

p. 10

Chaque matin, une esclave venait me (...)

En Chine, la qualité des esclaves laissait à désirer. Au Japon, quand j’avais quatre ans,
j’avais une esclave à ma dévotion personnelle. Elle se prosternait souvent à mes pieds.
C’était bien. L’esclave pékinoise ne connaissait pas ces usages. (...)

Cette Chinoise s’appelait Trê, nom que je trouvai d’emblée inadmissible.

pp. 39 - 42

Nous étions des salauds d’envergure, nous. La somme des muscles de notre armée était
ridicule en regard de celle de l’armée ennemie, pourtant moins nombreuse, mais nous
étions beaucoup plus méchants.

Quand l’un d’entre eux nous tombait entre les mains (...)
Quand l’inverse se produisait (...)
D’abord, nos traitements prenaient beaucoup plus de temps (...)
Nous commencions par (...)

Et nous infligions des supplices très peu diversifiés.

p. 105

Ils naissaient avec, entre les jambes, cette chose grotesque dont ils étaient pathétiquement
fiers, ce qui les rendait encore plus ridicules. Souvent, les ridicules enfants me montraient
cet objet (...)
Un jour, je ne pus m’empêcher de dire à l’un d’entre eux, avec une sincère gentillesse:
- Pauvre!
- Pourquoi? Demanda-t-il, éberlué.
– (...)
– (...)
– (...)
– (...)
Cet argument me plongea dans une profonde réflexion. Je ne doutai pas qu’il existât une
échappatoire, mais laquelle?

15
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
L’offre d’emploi

Cet exercice vise avant tout la créativité et le sens de l’humour. Pour Stupeur et Tremblements par
exemple, on pourrait rédiger pour chaque tâche dévolue à Amélie une offre d’emploi.

S’il y a lieu, une réponse sous forme de CV pourra boucler la boucle pour jouer après un entretien
d’embauche. Cette approche permet d’introduire en classe de français une matière souvent
présentée en dernière année dans un contexte ludique et « réaliste » à la fois.

Macrostructure (Corinne Mirande, FdM, nr° 281)

… … … … … nous amène à … … … … … Vous avez déjà prouvé … … … … … et … …


… … … … … … … … lors de … … … … … . Vous avez le souci de … … … … … , du
goût pour … … … … … , et le … … … … … nécessaires. Si … … … … … , venez donc
nous rejoindre!
Merci d’adresser … … … … … à … … … … … , tél.:… … … … …

… … … … … recrute … … … … … Formation … … … … … Expérience professionnelle


… … … … … Goût des … … … … …
Adresser … … … … … et … … … … … … … … … … … … … … …

La lettre d’amour

En s’inspirant de « la fiche du tendre » et de la matrice fournie ci-dessous (Vanhemelryck), les


élèves s’amuseront sans doute à écrire des lettres d’amour, par exemple d’Amélie à Eléna.

Les « Fiches du tendre » adaptées au Sabotage Amoureux

1 2

a. Chou a. Je me réveille
b. Insensible b. Le soleil brille
c. Indifférente c. Le rôti brûle
d Miel d. Je vois tomber un Allemand
e. Éclaireur en cheval e. On torture un Allemand
f. Biche f. Je mange de la soupe en poudre
g. Chat aimé g. La nuit tombe
h. Ange h. Je fais une course en vélo
i. Gros coq chéri i. Les fleurs répandent leur parfum
j. Chéri(e) j. J’entends l’ennemi hurler de souffrance

16
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
3 4

a. Malade a. Sauter de joie


b. Heureux/se b. Un steak frites
c. Triste c. Embrasser l’ennemi
d. Ambidextre d. Chanter la Brabançonne
e. Déprimé(e) e. Peindre une nature morte
f. En pleine forme f. Voler chez toi
g. Angoissé(e) g. Émigrer aux USA
h. Voluptueux/se h. Hurler à la mort
i. Furieux/se i. Rosser un Allemand
j. Comblé(e) j. Me saouler de thé

5 6

a. Ton sourire a. Que tu penses à moi


b. Ton frère b. Que tu as d’autres chats à fouetter
c. Mes amis c. Le bonheur évanoui
d. Les gardiens chinois d. Que tu finiras par fléchir
e. Tes yeux e. Que ton cœur se meurt
f. Fabrice f. Que je deviens pacifiste
g. Ta natte g. Que je suis fou/folle
h. Mon horoscope h. Un ciel dégagé
i. Cette maison i. Que tu resteras insensible
j. Mon ange gardien j. Un été heureux

7 8

a. La lumière de mes yeux a. Inutile


b. Le billet gagnant de la loterie b. La paix retrouvée
c. Un véritable cauchemar c. Un jardin désolé
d. La dernière de mes pensées d. Un armistice honteux
e. Une caresse éternelle e. Une plage déserte
f. Une brute f. Invivable
g. Insupportable g. Une aube sans fin
h. Mon ciel, mon Graal h. Infernale
i. Mon rire, mon vin i. Rayonnante
j. Ma soif, ma faim j. Un aliéné sans ennemi

17
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
9 10

a. Je ne serai plus là a. Trouver une compagnie plus agréable


b. Tu trouveras un nouveau chat à la maison b. T’embrasser bientôt
c. J’aurai une nouvelle coiffure c. Que tu ne t’ennuies à périr sans la guerre
d. On fera des folies d. Retrouver le bonheur auprès de toi
e. Le soleil se lèvera pour nous e. T’oublier vite
f. On pourrait marcher ensemble f. Te voir un jour à mes pieds
g. Ce sera l’union parfaite g. Que tu auras le temps de me regarder
h. Le bonheur reviendra avec toi h. Entendre ta voix me disant « je t’aime »
i. Je te donnerai mon esclave i. Que tu me fiches la paix
j. Tu pourras aller te faire pendre ailleurs j. Retrouver le temps des cerises

Matrice:
Ma / mon (1)
Je pense à toi quand (2) et je me sens (3).
Je voudrais / J’ai envie de (4).
(5) me dit / disent (6) et (5) me rappelle / rappellent (6).
Tu es (7) . Avec toi, ma vie est (8). Sans toi, elle serait (8).
Quand tu finiras par m’aimer, (9).
J’espère (10).
Ton / ta (1).

2.2. Méli-mélo d’autres activités de partage

Les activités présentées ci-dessous ne s’inscrivent pas dans un projet, mais peuvent être faites les
unes sans les autres. Elles sont donc interchangeables (voir Michel Boiron Paroles de lecteurs….
et annexes, S. Barchers - 75 ways to share a book).

Ces activités ne prennent pas nécessairement beaucoup de temps, mais demandent autant de
créativité et entraînent autant la motivation que les activités présentées sous 2.1. Il faudrait
seulement faire attention à contextualiser les exercices à partir du livre que les élèves ont dû lire.

Concrètement, pour Stupeurs et tremblements, on pourrait proposer les activités suivantes aux
élèves.

2.2.1. Expression orale

Argumentez pourquoi le livre (ne) ferait (pas) un bon film.

Racontez l’évènement le plus comique ou le plus excitant du livre.

18
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
Rejouez à deux une scène du livre dont vous vous souvenez. Les autres devinent de quelle
scène il s’agit. Puis explication du choix. Pourquoi cette scène vous a-t-elle touchés ?

Quels faits avez-vous appris en lisant le livre ? (cf. culture japonaise)

Cherchez une phrase qui vous a frappé. Ensuite, trouvez une situation de communication dans
laquelle vous pourriez effectivement dire cette phrase. Après dix minutes, jouez votre scène
devant la classe (cf. p. 4, l’improvisation).

Un autre exercice, plus amusant, celui des « mimes en cascade ». Feuilletez le livre et retenez
une phrase que vous comprenez entièrement, que vous appréciez, qui vous intrigue, …

Le jeu se fait en trois étapes et trois groupes. Deux groupes sont tout le temps en classe, un
troisième attend d’abord dehors.

1. A deux, le premier groupe joue une situation devant la classe où il utilise entre autres la
phrase retenue. Pendant ce jeu, le deuxième groupe observe le premier – c’est à lui tout
de suite de rejouer la même situation, mais sans mots.

2. Un troisième groupe de deux élèves attend dans le couloir. Après le jeu du premier
groupe, on fait entrer le troisième groupe et on écrit au tableau la phrase retenue. Le
deuxième groupe joue la situation pour le troisième groupe mais sans parler.

3. Le troisième groupe rejoue encore une fois la situation mais alors en parlant. La phrase
retenue doit être utilisée.

Choisissez un des personnages principaux (Amélie même, Fubuki, Monsieur Saito, …) et


dites si vous aimeriez bien l’avoir comme ami. Expliquez pourquoi (pas).

L’ambassadeur du Japon en Belgique a lu le livre que vous, Amélie Nothomb avez écrit. Il en
est bousculé et trouve que vous avez bafoué l’honneur japonais. Trouvez des arguments pour
l’ambassadeur et pour la défense d’Amélie. Jouez leur conversation.

Amélie Nothomb est l’invitée du Comité féministe japonais. Celui-ci lui a demandé de tenir
un discours pour ouvrir leur conférence sur la condition de la femme au Japon. Faites le
discours.

Une commission du Ministère des Affaires Etrangères section commerce extérieur sollicite
votre aide et vous demande de mettre au point un entraînement pour entreprises voulant
s’établir au Japon. Trouver cinq conseils d’or pour respecter les codes de conduite en
entreprise japonaise. Jouez vos conseils devant la classe par une mise en scène genre
‘à faire’ – ‘à éviter’.

19
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
2.2.2. Expression écrite

Réécrivez un passage du livre, en vous mettant dans la peau d’un des personnages… Les
réactions changeraient-elles ? Exemple : Réécrivez un extrait de Stupeurs et Tremblements en
changeant toutes les réactions de la narratrice en vos propres réactions. Comment réagiriez-
vous si vous étiez à la place d’Amélie Nothomb ?

Décrivez ce qui se serait passé si l’un des personnages avait pris une décision importante
d’une autre façon. Par exemple : Omochi apprécie le rapport écrit par Amélie et il fait d’elle la
supérieure de Fubuki.

Vous êtes employé japonais à l’entreprise Yumimoto et collègue de bureau d’Amélie. Ecrivez
une lettre à un(e) ami(e) dans laquelle vous parlez de ce qu’elle a fait. Etes-vous choqué,
amusé, inquiet, ...

L’auteur du livre vous a écrit et vous demande ce qui rendrait son livre meilleur. Répondez-
lui.

Imaginez une lettre de l’auteur qui vous explique pourquoi elle a décidé d’écrire ce livre.

Ecrivez la lettre d’un lecteur en colère qui n’est pas du tout d’accord avec l’image que projette
Amélie Nothomb du japon. Il demande la destruction de l’ensemble des exemplaires du livre.
Quels sont ses arguments ? Ecrivez la réponse de l’auteur à ce lecteur.

Transformez un passage du livre en poème, en texte poétique, ou reprenez une phrase, un


passage en travaillant sur la mise en page. Illustrez ce passage par une photo, une image
découpée d’un magazine, une publicité, ou un dessin. Au verso, expliquez pourquoi vous avez
choisi ce passage / cette phrase et pourquoi vous l’avez illustré par telle image.

Ecrivez une page du journal intime d’un des personnages (principaux).

Cherchez dans le livre des éléments qui font référence à de l’écrit : pancartes, annonces,
lettres, billets, graffiti, … Reproduisez ces documents en fac-similés.

Choisissez un extrait du livre et racontez la même histoire sous forme d’un conte de fées : « Il
était une fois une dame pipi… »

Allez sur un site de vente à distance de livres en français et donnez votre opinion sur le livre.
Exemple : http://www.fnac.com http://www.chapitre£.com http:://www.amazon.fr

Avec un tampon encreur, mettez vos empreintes digitales sur une grande feuille de papier.
Ecrivez votre prénom au-dessus et écrivez une phrase sur le modèle « Avec ce livre, j’ai
appris … ».

20
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
III. Donner envie d’analyser un livre

Comment amener les élèves à entrer au coeur même d’un livre tout en gardant le juste milieu entre
une approche guidée et ouverte ? Comment ne pas les brusquer par une analyse trop sèche ?

Le texte comme entité littéraire.

3.1. Commencer tout en douceur : comprendre globalement le livre

3.1.1. Les questions à choix multiple

Les questions à choix multiple - que ce soit sous forme de test ou, mieux, de quiz... - permettent de
vérifier assez vite si les élèves ont bien compris le fil rouge de l’histoire sans pour autant les
ennuyer par des questions trop guidées.

Voir les annexes pour quelques questions sur Le Sabotage Amoureux.

3.1.2. La réflexion au genre du livre

L’oeuvre d’Amélie Nothomb permet également d’initier les élèves aux caractéristiques générales
des différents genres littéraires sans trop entrer dans les détails.

roman – autobiographique, détective, historique, SF, ...

théâtre – comédie, tragédie, absurde, ...

L’intérêt d’une telle démarche réside dans le fait que les élèves seront ainsi amenés de façon
indirecte à faire preuve de leur compréhension du livre. Ils devront en effet chercher des arguments
pour justifier leur choix.

- Stupeur et tremblements, un roman classique ?

Le livre a obtenu le Grand Prix du roman de l’Académie française, institution orientée plutôt
vers la tradition... Or, est-ce un roman « classique » ? A quoi associez-vous la notion de
« roman » ?

Ce qui pourrait surprendre, c’est la part impressionnante de dialogues. En même temps il y a


très peu de descriptions.... La part des dialogues est nettement plus grande que celle des
descriptions. Pourquoi ?

(Le sujet de base c’est les relations entre les êtres humains, relations qui sont
conflictuelles. La description (cf coucher du soleil) est alors moins appropriée et
hors du sujet. Il y a encore correspondance entre le fond et la forme...)

21
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
- Stupeur et tremblements, du théâtre classique ?

Demander aux élèves ce qui fait la spécificité du théâtre classique. Amener les élèves à
mentionner entre autres le principe de l’unité de temps, de lieu et d’action. Faire la
comparaison avec Stupeur et tremblements. Serait-ce difficile d’adapter le roman pour en faire
une pièce « classique » ?

- Stupeur et tremblements, du théâtre « existentialiste » ?

Rapprocher éventuellement le Huis clos de Sartre au huis clos du bureau où travaille Amélie
et où, précisément, « l’enfer, c’est les autres »...

- Stupeur et tremblements, du théâtre de l’absurde ?

Faire repérer un passage où l’absurde et le comique de la situation éclatent au grand jour.


Faire jouer devant la classe, d’abord avec le texte puis sans mots. Comment marquer, de façon
non verbale, son profond désaccord, son incompréhension, sa déception, sa révolte, sa colère,
sa tristesse, son désespoir, ...

Lire un extrait d’une pièce de Ionesco et de Beckett, demander de comparer à ce qu’ils


viennent de jouer devant la classe. Toucher à quelques caractéristiques de ce courant littéraire.
Puis demander s’il serait difficile de transformer le roman en théâtre de l’absurde ? Quelle
serait alors l’importance accordée aux gestes, aux mimes, au non verbal ?

3.2. Puis, introduire les élèves au monde passionnant de l’analyse (littéraire)

Il va de soi que le premier but sera toujours de faire comprendre aux élèves ce qu’ils lisent, pas
d’aller trop loin dans l’analyse littéraire, ceci démotivera plutôt les élèves que de les intéresser à la
lecture. Le plaisir de lire reste primordial !

3.2.1. Le contenu

La lecture guidée

Dans les annexes, vous trouverez un exemple pour Péplum. L’activité de la lecture guidée sert
surtout à préparer les élèves à une lecture personnelle du livre. Voilà pourquoi des questions et des
activités sur le reste du livre ont été ajoutées sous le titre de « Travail personnel ».

Partir des expériences des élèves pour mieux comprendre la thématique du livre

Dans les annexes, vous trouverez un exemple pour Stupeur et Tremblements. Si l’on part des
expériences des élèves, l’on ne pourra que difficilement proposer une analyse strictement littéraire
mais sans doute est-ce une approche plus motivante pour les élèves qui se sentiront plus impliqués.

22
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
3.2.2. La forme - Pourquoi ne pas jeter un coup d’oeil sur le style ?

Le style humoristique et incisif de Nothomb permet bien de travailler sur les figures de style. (Voir
annexes un exemple concret de travail personnel sur le style pour « Stupeur et tremblements ».)

Consignes pour les élèves :

1. Tapez l’adresse du site http://www.lettres.net/files/figure_de_style.html et complétez la


grille suivante.

Les figures de la ..............................................................


le nom de la figure l’explication un exemple

métaphore

une figure qui rapproche un


comparé et un comparant, par
l’intermédiaire d’un comparatif

euphémisme

boire un verre, lire un Zola

prendre la partie pour le tout, ou le


tout pour la partie

2. Tapez maintenant l’adresse http://www.lettres.net/lexique/ et recherchez l’explication et


un exemple des figures de style suivantes. Vous pouvez les rechercher dans l’index
alphabétique ou dans l’index thématique.

le nom de la figure l’explication un exemple

l’hyperbole

la litote

la personnification

l’oxymore

23
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
3.2.3. Le style au service des idées

Dans les cours de littérature, on devrait ensuite insister sur la relation entre le contenu et la forme.
Relation de correspondance ou d’opposition, qui pourrait être un critère pour distinguer littérature
et lecture.

Stupeur et tremblements se prête très bien à une réflexion pareille (voir annexes).

3.2.4. Chercher des points communs

Il est intéressant de faire comparer plusieurs oeuvres (ou des extraits d’oeuvres) d’Amélie
Nothomb : souvent le genre de texte (roman - dialogue), les thèmes et les types de personnages se
ressemblent. Il est certainement possible de faire retrouver des éléments stylistiques récurrents
dans toutes ses oeuvres.

Voir annexes pour un exemple.

3.2.5. Lire et rédiger un (des) commentaire(s)

Branchez-vous sur les sites suivants : http://www.fluctuat.net/livres/chroniques/stupeur.htm,


http://www.nuitblanche.com/commentaires_77/f_nothomb_a.htm,
http://karoshi.report.free.fr/Karoshi.php3?kr=45

Vous y trouverez des commentaires de lecteurs sur « Stupeur et tremblements ». Cherchez au


moins un commentaire positif et un commentaire négatif, ensuite dites lequel des deux vous
préférez et expliquez pourquoi. Après cela, rédigez votre propre commentaire d’une façon
nuancée.

24
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
IV. Bibliographie

Arens C., De Clercq F., De Pessemier J., Van Belle R., Van Der Haegen K., Van Petegem A.,
Willemse J., Parcours Couleurs 6, Kapellen, Uitgeverij Pelckmans

Boulard J. G., Pensée, Expression et communication, Gerpinnes, Actualquarto - Apedac, 1983

Depoorter D., Eichperger J., Ramakers D., Vanhee G., Vanhemelryck F., Verlinde S., Arc - en -
ciel 5, Brugge, Die Keure, 1988

Dangon F., Roques - Brière J., Weiss F., Activités écrites 3, Paris, Hatier, 1985

Goldenstein J.-P., Pour une lecture - écriture. Littérature et pédogogie, Paris, De Boeck/Duculot,
1985

Le Français dans le monde 275, Paris, Hachette Edicef, 1995

Le Français dans le monde 281, Paris, Hachette Edicef, 1996

Le Français dans le monde 284, Paris, Hachette Edicef, 1996

Le Vif/L’Express, Les années 2000, édition spéciale du 9 novembre 1999

Nothomb Amélie, Hygiène de l’assassin, Paris, Albin Michel, 1992

Nothomb Amélie, Le Sabotage amoureux, Paris, Albin Michel, 1993

Nothomb Amélie, Les Combustibles, Paris, Albin Michel, 1994

Nothomb Amélie, Péplum, Paris, Albin Michel, 1996

Nothomb Amélie, Mercure, Paris, Albin Michel, 1998

Nothomb Amélie, Stupeur et tremblements, Paris, Albin Michel, 1999

Nothomb Amélie, Métaphysique des tubes, Paris, Albin Michel, 2000

Nothomb Amélie, Cosmétique de l’ennemi, Paris, Albin Michel, 2001

Tagliante Christine, La classe de langue, Paris, Clé Internaional, 1994

Vanhemelryck Françoise, A vos plumes, Une approche de l’expression écrite en classe de FL2,
Leuven, paper 1997

Vernant Marc, Vigroux Albine, Cahier de rédaction 6è/5è, Paris, Hachette, 1984

25
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote
Les sites Internet que nous avons consultés :

Barchers Suzanne, 75 ways to share a book http://www.slonet.org/global/education/slcusd/75.htm

Boiron Michel, Paroles de lecteurs… lire en classe http://www.leplaisirdapprendre.com

http://membres.lycos.fr/fenrir/nothomb.htm

http://www.mademoisellenothomb.com

http://www.citationsdumonde.com

http://www.fluctuat.net/livres/chroniques/stupeur.htm

http://www.nuitblanche.com/commentaires_77/f_nothomb_a.htm

http://karoshi.report.free.fr/Karoshi.php3?kr=45

http://www.lettres.net/lexique/

http://www.lettres.net/files/figure_de_style.html

26
Pistes pour une approche créative de la littérature – I. Haentjens / B. Lamote