Vous êtes sur la page 1sur 6

Compte rendu du tp1 EI

Circuit de conditionnement

Réalisé par :

GHAZI Assia

Master 1 : instrumentation

24/11/2018
1. But:

Le but de ce TP est d’étudier le circuit de conditionnement du signal.

2. Introduction:

2.1. Un conditionneur : est un circuit électronique de traitement du signal issu d'un capteur. Il est
utilisé pour simplifier l'interface du capteur avec le système d'acquisition de données.
Dans une chaine de mesure, le conditionneur va devoir convertir la grandeur électrique en sortie
du capteur en une tension dont l'amplitude ou la fréquence reflète l'évolution temporelle de la
grandeur physique. La mise en œuvre du conditionneur fait largement appel à l'électronique
analogique.
2.2. La photodiode : c’est un composant semi-conducteur ayant la capacité de détecter un
rayonnement du domaine optique et de le transformer en signal électrique.
2.3. L’amplificateuropérationnelle :L'amplificateur opérationnel est un appareil électronique qui
améliore les gains de tension, courant ou puissance. Il est utilisé pour différents procèdes comme
le calcul mathématique, ou le contrôle de tension.
-
3. Etude théorique:

3.1. Equation de la maille :


𝑠(𝑡) = −𝑖(𝑡) ∗ 𝑅2
𝑖(𝑡) = 𝑒(𝑡) = 5 ∗ sin⁡(2 ∗ 𝜋 ∗ 𝑓 ∗ 𝑡) avec 𝑓 = 1𝑘ℎ𝑧

3.2. Mode de fonctionnement :


La LED alimentée avec un signal sinusoïdal va émettre un flux lumineux qui va être détecté par la
photodiode et transformée en un courant.
A la sortie de l’ampli-op en obtient une tension amplifiée  𝑠(𝑡) = −𝑖(𝑡) ∗ 𝑅2 . Ce circuit a converti un
courant électrique en une tension.
 En interrompant le flux lumineux entre la LED et la photodiode la sortie va être nulle parce
qu’aucun courant ne va circuler dans l’ampli-op.

4. Etude pratique :

Manipulation :
En Réalise le montage avec :
- une alimentation 10V et -10V.
- un ampli-op.
- deux résistances : R1=100Ω et R2=100KΩ.
- une LED.
- une photodiode.
 Remarque : la photodiode doit être sensible a une longueur d’onde compatible avec s’elle émise
par la photorésistance.
 On doit placer la photodiode en inverse.
 On injecte un signal sinusoïdal d’amplitude A=5V et de fréquence f=1Khz grâce au générateur de
fonctions, et on alimente l’amplificateur avec une tension symétrique v=+10 et v=-10.
Puis on visualise les signaux d’entre e(t) et de sortie s(t) sur l’oscilloscope.

Le signale d’entrée e(t)

Le signale de sortie s(t) sans la composante continue


 On obtient un signal sinusoïdal déformé de 20mv de crête, à cause des alea et des mauvaises
connectent.
Le signale de sortie s(t) avec la composante continue

 En interrompre le flux lumineux entre la LED et la photodiode et en visualise le signal de sortie :

 On va avoir une petite tension a la sortie même on interrompt le flux lumineux.


C’est la tension d’offset propre à l’AOP.
Interprétation :
1- On obtient une tension variable (signal sinusoïdale déformé) qui dépend de variations de flux
lumineux.
2- On interrompt le flux lumineux on obtient une tension non nul a cause de la tension d’offset.
L’amplificateur génère une tension de sortie (offset) propre à l’AOP même s’il n’a pas une tension
d’entrée.
 Pour remédier à ceux-ci (éliminer l’offset) on règle l’oscilloscope à AC.

Conclusion :
- Ce circuit converti un courant électrique en une tension.