Vous êtes sur la page 1sur 12

š›

12 e CHAPITRE

L’ÉGLISE, LE CORPS DE JÉSUS-CHRIST

1

Éphésiens 4 — Romains 12 — 1 Corinthiens 12.

™ Actes 2 : 41 : « Ceux qui acceptèrent sa Parole furent baptisés ; et, en ce jour-là, le nombre des disciples augmenta d’environ trois mille âmes. »

Leur priorité de départ : v.42 : « Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. »

Les quatre colonnes du chrétien:

1 - ils persévéraient,

2 - dans l’enseignement des apôtres,

3 - dans la communion fraternelle,

4 - dans la fraction du pain, et dans les prières.

La bonne attitude au verset 43 : « La crainte s’emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres. »

Dieu confirmait l’autorité des apôtres par les « prodiges et les miracles ».

™ Verset 44 : « Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu et ils avaient tout en commun. »

Un chrétien ne peut pas vivre dans l’indépendance du corps, car dans ce cas il se met lui-même en danger parce que dans des moments difficiles, parmi les dons de l’église, personne ne peut l’aider, l’encourager, le soutenir.

Les croyants avaient l’esprit de partage puisqu’ils avaient tout en commun, il venait au secours les uns les autres.

™ Verset 45 : « Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun. »

Ils étaient sensibles aux besoins de leurs frères et sœurs et leur amour se manifestait spontanément ; ils mettaient réellement en pratique la compassion, la charité.

C’était un choix volontaire que chacun faisait, mais en même temps ils s’assuraient qu’il n’y ait pas d’inégalité financière au niveau des besoins de chacun.

L’esprit de fraternité, de solidarité et d’égalité était important pour eux ; ils ne voulaient certes pas s’installer dans leur confort comme nous le faisons tous aujourd’hui. Ils avaient compris qu’ils n’étaient que de passage ici-bas et ils voulaient s’amasser des trésors dans le ciel. L’unité était aussi très importante pour eux. Ils avaient compris que toute inégalité risquait de compromettre cette unité si précieuse à leur cœur.

2

™

L’ÉGLISE LE CORPS DE JÉSUS-CHRIST

Verset 46 : « Ils étaient chaque jour assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur. »

Ils ne se compliquaient pas la vie avec des comités à n’en plus finir, ils gardaient la simplicité dans leur cœur.

Je n’ai rien contre le fait qu’on s’organise en tant qu’église, mais sans perdre de vue l’esprit communautaire dans lequel les premiers chrétiens croyaient, dans l’unité plutôt que dans l’individualisme. Il ne s’agit pas d’être simpliste, mais de demeurer des croyants simples de cœur.

™ Verset 47 : « Louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’église ceux qui étaient sauvés. »

L’amour qui se communiquait dans ce genre d’église était très attirant puisque chaque jour des personnes se convertissaient en grand nombre.

™ Jean 13:34 : « Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme Je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. 35 À ceci tous connaîtront que vous êtes Mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »

L’amour est palpable dans une église, car c’est un amour sacrificiel. Jésus a dit : v.34 « comme Je vous ai aimés. »

La meilleure méthode d’évangélisation dans le but de faire connaître Jésus-Christ demeure l’amour transparent que le monde peut voir dans l’église, par lequel ils peuvent être sensibilisés.

L’église est un organisme vivant où la vie est mesurable par l’amour. Les premiers disciples — Actes 2:46 : « et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur. »

™ Jean 15:9 : « Comme le Père M’a aimé, Je vous ai aussi aimés. Demeurez dans Mon amour. 10 Si vous gardez Mes commandements, vous demeurerez dans Mon amour, de même que J’ai gardé les commandements de Mon Père, et que Je demeure dans Son amour. »

™ Verset 11 : « Je vous ai dit ces choses, afin que Ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. »

On voit clairement l’aspect de communion entre la joie de Jésus et la joie que nous pouvons tous expérimenter si nous sommes prêts à payer le prix (sacrifices) que demande l’amour.

Ce que Jésus demande c’est que nous agissions comme le, ou en tant que corps dont Christ est la Tête. Si nous Le laissons agir dans nos vies, nous serons transformés, car Il renouvellera notre intelligence sur nos faux raisonnements.

™ Verset 43 : « La crainte s’emparait de chacun. »Ils étaient conscients de leurs responsabilités envers leurs frères et sœurs et voulaient agir de bon gré.

« La crainte s’emparait ». Quand l’Amour de Dieu nous presse, nous nous empressons d’agir. Les chrétiens savaient très bien que l’amour devait agir par la charité puisque le Maître a dit : « Aimez-vous les uns les autres ; comme Je vous ai aimés ». Jean 13:34.

L’ÉGLISE LE CORPS DE JÉSUS-CHRIST

L’amour a un impact :

1 - sur l’unité,

2 - sur la complémentarité,

3 - sur l’évangélisation,

4 - sur la situation des plus démunis.

3

« Les premiers disciples » se préoccupaient de l’ampleur de la Lumière de Christ qui se projetait sur tout le peuple.

Croit-on aujourd’hui de la même façon, avec la même « crainte », que les premiers chrétiens ?

™ Jean 15:10 : « Si vous gardez Mes commandements, vous demeurerez dans Mon amour, de même que J’ai gardé les commandements de mon Père, et que Je demeure dans Son amour. »

Les premiers chrétiens avaient ce souci de « demeurer dans Mon amour », c’est-à-dire l’amour du Père qui était et est toujours en Jésus-Christ.

Traitons-nous nos frères comme nous aimerions être traités nous-mêmes ? 2 Corinthiens 8:15.

Le chrétien doit regarder son frère ou sa sœur avec les yeux de Jésus-Christ et cela, dans sa position en Lui. Il ne doit pas se laisser influencer par la façade ou l’image qui est devant lui.

Faire des disciples : Matthieu 28:16 : « Les onze disciples allèrent en Galilée, sur la montagne que Jésus leur avait désignée. 17 « Quand ils Le virent, ils L’adorèrent, mais quelques-uns eurent des doutes. 18 Jésus s’étant approché, leur parla ainsi : tout pouvoir M’a été donné dans le ciel et sur la terre. »

™ Verset 19 : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit 20 et enseignez-leur à observer tout ce que Je vous ai prescrit. Et voici, Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »

Jésus s’approche des disciples, mais étant donné « mais quelques-uns eurent des doutes », Il leur confirma clairement « leur parla ainsi : tout pouvoir M’a été donné dans le ciel et sur la terre. 19 Allez, faites de toutes les nations des disciples. »

Jésus donne un commandement universel : « Allez, faites de toutes les nations des disciples ». Tout un contrat comme dirait le dicton…

™ Verset 20 : « Et enseignez-leur à observer tout ce que Je vous ai prescrit. »

« Enseignez-leur à observer ». Pas juste un savoir intellectuel, mais concrètement dans le vécu de chaque jour : dans l’adversité, les combats, les besoins au niveau moral et spirituel.

« Tout ce que Je vous ai prescrit ». Pas seulement ce qui nous tente ou nous plaît. Le mandat c’est « tout ce que Je vous ai prescrit ».

Une prescription est faite pour être appliquée pour que l’effet escompté se produise.

4

L’ÉGLISE LE CORPS DE JÉSUS-CHRIST

C’est le mandat que nous devons remplir en jouant chacun nos rôles par les dons, les aptitudes et les talents que Dieu nous a donnés.

Bien entendu l’enseignement revient aux pasteurs responsables de nos âmes devant Dieu. Ils doivent, par leur vécu, refléter ce qu’ils enseignent.

Par contre nous aussi, avec nos dons et nos talents, coopérons avec eux, par nos ministères et services, pour les aider dans l’ac- complissement de leur mandat.

Chacun doit bien jouer son rôle avec crainte et tremblements, étant tout uni ensemble, se rejoignant pour la même cause, avec toutes les églises qui enseignent l’Évangile comme prescrit.

™ 1 Pierre 5:2 : « Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu ; non pour un gain sordide, mais avec dévouement ; 3 non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau. 4 Et lorsque le Souverain Berger paraîtra, vous obtiendrez la couronne incorruptible de la Gloire. » Amen.

Éphésiens 4:11-16.

LA VISION POUR LES DISCIPLES

Les premiers chrétiens avaient saisi l’impact de l’amour sur l’évangélisation, sur le sens du corps. Ils ont compris que pour gagner des incroyants à Christ il fallait démontrer clairement la puissance de l’amour de Dieu manifesté par la communauté chrétienne. Je crois qu’aujourd’hui nous devons aussi avoir cet impact pour faire connaître Jésus-Christ.

Je ne veux mettre aucun fardeau sur les chrétiens, mais le chrétien conscient de la crainte du Seigneur ne peut démontrer une certaine insensibilité face à ses frères et sœurs.

Maintenant nous pouvons continuer de regarder ce qui était la vision que Dieu avait donnée à Paul pour le perfectionnement des saints.

La Thérapie réelle — la Thérapie Divine - consiste à savoir renverser les raisonnements par l’instruction de la Parole de Dieu par le Saint-Esprit, dans le but de laisser Dieu réformer et transformer ce qui en nous peut nuire dans l’avancement de notre vocation et de notre mission qui consiste à devenir de plus en plus, jour après jour, conformes à l’image de Jésus-Christ. Voilà la Thérapie Divine dans son essence même.

La Thérapie Divine aide le chrétien à devenir viril et mature en se laissant guider et transformer par Christ.

™ Éphésiens 4:11 : « C’est Lui qui a fait don de certains comme apôtres, d’autres comme porte-parole de Dieu, d’autres comme évangé- listes, et d’autres encore comme pasteurs et enseignants. 12 Il a fait don de ces hommes pour que ceux qui appartiennent à Dieu soient rendus aptes à accomplir leur service en vue de la construction du Corps du Christ. »

™ Verset 13 : « Ainsi nous parviendrons tous ensemble à l’unité dans la Foi et dans la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’adultes,

L’ÉGLISE LE CORPS DE JÉSUS-CHRIST

5

à un stade où se manifeste la plénitude qui vous vient du Christ. 14 « De cette manière, nous ne serons plus de petits enfants ballottés comme des barques par les vagues et emportés çà et là par le vent de toutes sortes d’enseignements, à la merci d’hommes habiles à entraîner les autres dans l’erreur. »

™ Verset 15 : « Au contraire, en vivant selon la Vérité dans l’amour, nous grandirons à tous égards vers Celui qui est la Tête : le Christ. »

™ Verset 16 : « C’est de Lui que le corps tout entier tire sa croissance pour s’affermir dans l’amour, sa cohésion et sa forte unité lui venant de toutes les articulations dont il est pourvu, pour assurer l’activité attribuée à chacune de ses parties. »

Dieu a ainsi donné des dons de leader à certains chrétiens, pour trois raisons :

1 - pour le perfectionnement des saints,

2 - en vue de l’œuvre du ministère,

3 - et de l’édification du Corps de Christ.

Le plan de Dieu en ce qui concerne l’être :

™ Verset 13 : « Jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la Foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait

à la mesure de la stature parfaite de Christ. »

Le plan en ce qui concerne ne plus être : v.14 « Ainsi, nous ne serons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction ». Dieu veut nous avertir du danger que sont les faux docteurs.

Le but final de Dieu au v.15 : « Mais que professant la Vérité dans l’Amour, nous croîtrons à tous égards en Celui qui est le Chef, Christ. »

Le comment :

1- professant la vérité,

Les clefs de la croissance spirituelles :

2

- dans l’amour,

3

- nous croîtrons à tous égards,

4-

- en Celui qui est le Chef, Christ.

Nous voyons clairement que « Vérité et Amour » sont inséparables. Sans l’une et l’autre, il y a dysfonctionnement au niveau de la croissance spirituelle.

La source de provision : v.16 « C’est de Lui, et grâce à tous les liens de Son assistance que tout le corps, bien coordonné et for- mant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans l’Amour. »

La source de provision :

1 - c’est de Lui,

6

L’ÉGLISE LE CORPS DE JÉSUS-CHRIST

3 - tire son accroissement,

4 - selon la force qui convient,

5 - à chacune de ses parties »,

6 - et s’édifie lui-même dans l’amour.

Nous pourrions résumer ainsi Éphésiens 4:11-16 :

Dieu a donné des leaders à l’église pour que ceux-ci s’appliquent au « perfectionnement des saints » afin de ne pas perdre de vue que Dieu désire que les chrétiens grandissent en exerçant des ministères dans l’église, afin que tous les chrétiens bénéficient tous ensemble « de l’édification ».

De plus, qu’en « professant la vérité dans l’Amour », surtout ne pas perdre de vue et veiller à ce que le corps est en bonne direction de croissance en puisant en Christ.

Le but est que le corps, par le perfectionnement qu’il reçoit, sachant bien utiliser les dons de chacun, puisse grandir et apprendre dans la croissance de chacun, à savoir puiser dans la Vérité et l’Amour de Dieu, pour que chacun, dans la force que Dieu lui com- munique, apprenne à être édifiant pour tout le corps et que « l’unité de la Foi et de la connaissance du fils de Dieu » fasse de cha- cun un être mature et qu’ainsi, tout en étant édifiant pour le corps, nous sachions déjouer le plan des faux docteurs et de l’ennemi.

™ Romains 12:1 : « Je vous invite donc, frères, à cause de cette immense bonté de Dieu, à lui offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et qui plaise à Dieu. Ce sera là de votre part un culte spirituel. 2 Ne vous laissez pas modeler par le monde actuel, mais laissez-vous transformer par le renouvellement de votre pensée, pour pouvoir discerner la Volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui Lui plaît, ce qui est parfait. »

™ Verset 3 : « En vertu de la Grâce que Dieu m’a faite, voici ce que je dis à chacun d’entre vous : ne soyez pas prétentieux ; n’allez pas au-delà de ce à quoi vous devez prétendre, tendez au contraire à une sage appréciation de vous-mêmes, chacun selon la part que Dieu lui a donnée dans Son œuvre régie par la Foi. »

™ Verset 4 : « Chacun de nous a, dans un seul corps, de nombreux organes ; mais ces organes n’ont pas la même fonction. 5 De même, alors que nous sommes nombreux, nous formons ensemble un seul corps par notre union avec le Christ, et nous sommes tous, et chacun pour sa part, membres les uns des autres. 6 Et Dieu nous a accordé par grâce des dons différents. Si l’un a le don d’apporter des messages inspirés, qu’il l’exerce conformément à notre commune. 7 Si un autre a le don de servir qu’il se consacre à ce service. Que celui qui a le don d’enseigner enseigne. 8 Que celui qui a le don d’encourager encourage. Que celui qui donne le fasse sans arrière-pensée ; que celui qui dirige le fasse avec sérieux ; que celui qui secourt les malheureux le fasse avec joie. »

™ 1 Corinthiens 12:1 : « J’en viens au problème des « manifestations de l’Esprit » : j’aimerais, frères, que vous soyez bien au clair là-des- sus. »

™ Verset 2 : « Souvenez-vous comment, lorsque vous étiez encore païens, vous vous laissiez entraîner aveuglément vers des idoles muettes ! 3 C’est pourquoi Je vous le déclare, si un homme dit : « Maudit soit Jésus », « ce n’est en aucun cas l’Esprit de Dieu qui le pousse à parler ainsi. Mais personne ne peut affirmer : « Jésus est Seigneur », s’il n’y est pas conduit par l’Esprit Saint. »

™ Verset 4 : « Il y a toutes sortes de dons, mais c’est le même Esprit. 5 Il y a toutes sortes de services, mais c’est le même Seigneur. 6 Il y a toutes sortes d’activités, mais c’est le même Dieu ; et c’est Lui qui met tout cela en action chez tous. »

™ Verset 7 : « En chacun, l’Esprit se manifeste d’une façon particulière, par les dons qu’Il accorde, en vue du bien commun. 8 L’Esprit

L’ÉGLISE LE CORPS DE JÉSUS-CHRIST

7

donne à l’un une parole pleine de sagesse ; à un autre, le même Esprit donne une parole chargée de savoir. 9 Un autre reçoit du même Esprit un don particulier de Foi ; à un autre, ce seul et même Esprit accorde des dons pour guérir les malades. 10 Un autre reçoit le pouvoir de faire des miracles, un autre le don de parler de la part de Dieu, un autre la faculté de distinguer ce qui vient de l’Esprit divin de ce qui est suscité par des esprits mauvais. Ici, quelqu’un reçoit le don de s’exprimer dans diverses sortes de langues inconnues et un autre d’interpréter ces langues. 11 , Mais tout cela est l’œuvre d’un seul et même Esprit qui distribue à chacun ses dons comme Il veut. »

™ Verset 12 : « Le corps humain forme un tout, et pourtant il a beaucoup d’organes. Et tous ces organes, dans leur multiplicité, ne consti- tuent qu’un seul corps. Il en va de même pour ceux qui sont unis au Christ. 13 En effet, nous avons tous été baptisés dans un seul et même Esprit pour former un seul corps, que nous soyons Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres. C’est de ce seul et même Esprit que nous avons tous reçu à boire. »

™ Verset 14 : « Un corps n’est pas composé d’un membre ou d’un organe unique, mais de plusieurs. 15 Si le pied disait : Puisque je ne suis pas une main, je ne fais pas partie du corps », en ferait-il moins partie pour cela ? 16 Et si l’oreille se mettait à dire : Puisque je ne suis pas un œil, je ne fais pas partie du corps, cesserait-elle d’en faire partie pour autant ? 17 Si tout le corps était un œil, comment ce corps entendrait-il ? Et si tout le corps se réduisait à une oreille, où serait l’odorat ? »

™ Verset 18 : « Ainsi, Dieu a disposé dans le corps chaque organe, chacun avec sa particularité, comme Il l’a trouvé bon. 19 Car s’il n’y avait en tout et pour tout qu’un seul organe, serait-ce un corps ? »

™ Verset 20 : « En fait, les organes sont nombreux, mais ils forment ensemble un seul corps. 21 C’est pourquoi l’œil ne saurait dire à la main : Je n’ai pas besoin de toi, ni la tête aux pieds : Je peux très bien me passer de vous. »

™ Verset 22 : « Au contraire, les parties du corps qui nous paraissent insignifiantes sont particulièrement nécessaires. 23 Celles que nous estimons le moins sont celles dont nous prenons le plus grand soin, et celles dont il n’est pas décent de parler nous les traitons avec des égards particuliers 24 dont les autres n’ont guère besoin. Dieu a disposé les différentes parties de notre corps de manière à ce qu’on honore davantage celles qui manquent naturellement d’honneur. 25 Il voulait par là éviter toute division dans le corps et faire que chacun des membres ait le même souci des autres ».

™ Verset 26 : « Un membre souffre-t-il ? Tous les autres souffrent avec lui. Un membre est-il à l’honneur ? Tous les autres partagent sa joie. 27 Or vous, vous constituez ensemble un corps qui appartient au Christ, et chacun de vous en particulier en est un membre. »

™ Verset 28 : « C’est ainsi que Dieu a établi dans l’Église, premièrement des apôtres, deuxièmement des porte-parole de Dieu, troisiè- mement des enseignants ; puis viennent les dons de faire des miracles, de guérir des malades, d’aider, de diriger l’Église, de parler diverses sortes de langues inconnues. 29 Tous sont-ils apôtres ? Tous sont-ils porte-parole de Dieu ? Tous sont-ils enseignants ? Tous peuvent-ils faire des miracles, 30 guérir des malades, parler des langues inconnues ou les interpréter ? Évidemment non ! 31 Aspirez aux dons les meilleurs. Pour cela, je vous indique l’approche par excellence. »

Le début des dons : 1 Corinthiens 23:25 : « Afin qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres. »

Généralement l’Église se suffit à elle-même pour prendre « soin les uns des autres », mais je comprends que dans certains cas où la maladie entre en cause une consultation chez un médecin spécialiste s’impose.

Toujours d’abord consulter Dieu pour qu’Il nous dirige dans nos choix et ne pas oublier les Actions de grâce.

8

L’ÉGLISE LE CORPS DE JÉSUS-CHRIST

Si le corps exerçait tous les dons et tous les ministères dans l’Église d’aujourd’hui et que chacun « a également soin les uns des autres » dans l’amour, beaucoup de problèmes et de troubles pourraient être évités.

Chacun aura à répondre pour lui-même devant le Seigneur.

C’est la grâce que je nous souhaite à tous.

Que Dieu nous bénisse tous.

Je vous aime dans le Seigneur !

À MÉDITER

™ Prov. 3:1 : « Mon fils, n’oublie pas Mes enseignements, et que ton cœur garde Mes préceptes ; 2, car ils prolongeront les jours et les années de ta vie et ils augmenteront ta paix. »

™ Verset 5 : « Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; 6 reconnais-Le dans toutes tes voies ; et Il aplanira tes sentiers. 7 Ne sois point sage à tes propres yeux, crains l’Éternel, et détourne-toi du mal : 8 ce sera la santé pour tes muscles, et un rafraîchissement pour tes os. »

™ Nahum 1:7 : « L’Éternel est bon, Il est un refuge au jour de la détresse ; Il connaît ceux qui se confient en Lui. »

™ Psaume 28:6 : « Béni soit l’Éternel ! Car Il exauce la voix de mes supplications. 7 L’Éternel est ma force et mon bouclier ; en Lui mon cœur se confie, et je suis secouru ; j’ai de l’allégresse dans le cœur, et je Le loue par mes chants. 8 L’Éternel est la force de son peuple, Il est le rocher des délivrances de son Oint, 9 sauve ton peuple et bénis ton héritage ! Sois leur berger et leur soutien pour toujours ! »

™ Ésaïe 26:3 : « À celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix, la paix parce qu’il se confie en Toi. »

™ Verset 4 : « Confiez-vous en l’Éternel à perpétuité, car l’Éternel, l’Éternel est le rocher des siècles. »

Je le répète, le Grand Thérapeute c’est l’Éternel. C’est vers Lui qu’il faut nous tourner, dans nos détresses, nos craintes, nos peurs, nos soucis, nos maux, nos troubles émotionnels, etc.

Bien entendu, Dieu ne condamne pas la médecine pour les troubles biologiques ou physiques et pour certaines déficiences au niveau mental, mais en tant que chrétiens nous devons consulter Dieu dans toutes ces choses et ne pas nous appuyer sur notre propre sagesse.

Dieu peut permettre que nous vivions certains maux et certaines détresses pour nous corriger, pour nous transformer, pour nous faire lâcher prise.

Je vous le dis, attention, danger de ne pas consulter Dieu et de ne pas savoir faire la différence entre Médecine Divine et méde- cine humaine.

L’ÉGLISE LE CORPS DE JÉSUS-CHRIST

9

Les grands hommes de Dieu se sont toujours tournés vers Dieu dans toutes les détresses qu’ils vivaient. Faites vous-mêmes une recherche dans la Bible et examinez les écritures pour voir comment tous les hommes de Dieu ont réagi face à la détresse !

Attention aux faux thérapeutes qui n’ont pas comme unique but de vous conduire à Dieu et qui ne se soucient pas d’abord de votre perfectionnement spirituel. Lire Jérémie 11:1-11 et Jérémie 17:5-18.

™ Jérémie 17:5 : « Ainsi parle l’Éternel : Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, qui prend la chair pour appui, et qui détourne son cœur de l’Éternel ! 6 Il est comme un misérable dans le désert, et il ne voit point arriver le bonheur ; il habite les lieux brûlés du désert, une terre salée et sans habitants. »

™ Verset 7 : « Béni soit l’homme qui se confie dans l’Éternel, et dont l’Éternel est l’espérance ! 8 Il est comme un arbre planté près des eaux, et qui étend ses racines vers le courant ; il n’aperçoit point la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert ; dans l’année de la sécheresse, il n’a point de crainte, et il ne cesse de porter du fruit. »

David, Paul, Job, les psalmistes et tous les autres se sont toujours tournés vers l’Éternel pour le consulter.

C’est pourquoi j’ai appelé ce livre et que j’ai inclus dans le titre « THÉRAPIE DIVINE, COMBATS ET CROISSANCE SPIRITUELLE

À TRAVERS LA CROIX ».

Cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas appeler un pasteur ou quelqu’un d’habitué à former des disciples, ou quelqu’un qui fait de la relation d’aide spirituelle et centrée sur le Seigneur, car à coup sûr il saura vous conduire au Seigneur, ou encore que nous ne pouvons pas chercher conseil auprès d’un frère chrétien qui est sage, mais nous devons d’abord nous tourner nous- mêmes vers Dieu pour Le consulter.

Apprendre à avoir le réflexe spirituel de toujours consulter Dieu dans tout ce que nous vivons et pour les décisions et les choix que nous devons faire, en toutes circonstances. Voilà le secret de la Thérapie Divine.

Notre première solution est de toujours nous tourner vers Dieu pour Le consulter, et ensuite prendre le chemin biblique qu’Il nous

a montré.

Versets à retenir : Ésaïe 30:15; 41:10; 44:2— l Pierre 5:8-10 — Psaume 42 — Proverbes 12:15-18; 13:16; 13:20; 18:14; 19:19-20 — Psaume 41:4.

Marcher dans l’obéissance par l’Esprit, mener le combat, réclamer les promesses divines, utiliser les dons et les ministères que Dieu

a donnés, accepter le défi de la croix et cela dans la prière, la louange, l’action de grâce, l’adoration en esprit, en vérité, dans l’unité, la paix, la joie et l’amour. Éphésiens 1:15-23.

Attention de ne pas résister à la transformation que Dieu veut produire dans nos vies, en croyant trop souvent que nous sommes en contrôle. C’est justement ce que Dieu désire détruire dans nos vies en nous inculquant la soumission et l’obéissance.

Dieu seul a le pouvoir de régner sur nos vies, mais souvent nous nous opposons à son règne par crainte de vivre la souffrance et la faiblesse.

10

L’ÉGLISE LE CORPS DE JÉSUS-CHRIST

™ 2 Corinthiens 12:9 : « Pendant tout mon séjour chez vous je n’ai été à la charge de personne, quoique je me sois trouvé dans le besoin. Ce sont des frères venus de Macédoine qui ont pourvu à ce qui me manquait. En tout, je me suis gardé d’être à votre charge, et je m’en garderai à l’avenir. 10 Par la vérité qui vient du Christ et qui est en moi, je le déclare : je ne me laisserai pas ravir ce sujet de fierté dans les provinces d’Achaïe. »

™ Hébreux 4:14 : « Ainsi, puisque nous avons en Jésus, le Fils de Dieu, un Grand-Prêtre éminent qui, après avoir traversé les cieux, est auprès de Dieu, demeurons fermement attachés à la Foi que nous reconnaissons comme vraie. 15 En effet, nous n’avons pas un Grand- Prêtre qui serait incapable de se sentir touché par nos faiblesses. Au contraire, il a été tenté en tous points comme nous le sommes, mais sans commettre de péché. »

™ Verset 16 : « Approchons-nous donc du trône du Dieu de Grâce avec une pleine assurance. Là, Dieu nous accordera Sa bonté et nous donnera Sa grâce pour que nous soyons secourus au bon moment. »

Parfois aussi nous nous opposons à Son règne par l’interprétation de nos perceptions qui ne sont pas conformes à la Vérité et à la réalité présente.

Par exemple : à cause de son grand manque affectif, une personne peut interpréter qu’elle soit rejetée ou exclue par quelqu’un qui ne l’a pas saluée. Si cette personne avait vérifié auprès de ce quelqu’un elle aurait compris que celui ou celle qui ne l’a pas saluée était alors préoccupée et que son idée, sa pensée, était ailleurs.

Il faut faire très attention à nos pensées, à notre façon d’interpréter un raisonnement ou un comportement en le traitant d’une façon hors contexte, hors vérité et hors réalité.

Prenons le temps de prier, de méditer et de réfléchir, à savoir si nous sommes dans la perspective Divine ou dans notre mode d’interprétation ; ou si encore si nous sommes influencés par la chair, le diable ou le siècle présent. Jacques 1:16-27.

Il faut aussi faire attention à ce qui nous motive. La chair ou l’esprit ? Car le plaisir et les désirs qui nous animeront prendront leur source là où nous fixons notre passion. Soit en Dieu, soit dans notre chair. Galates 5:24 — 2 Timothée 3:1-9.

Oui, c’est le combat entre la chair et l’esprit, et nous côtoierons plus souvent la souffrance, les tribulations, les persécutions et la faiblesse. Si nous laissons Christ régner sur notre vie nous serons dépouillés pour mieux être revêtus, afin d’être des vainqueurs, des battants spirituels. Si nous voulons que Christ soit Tout il nous faut accepter d’être Ses humbles serviteurs. Alors seulement nous Lui céderons la première place, le règne sur nos cœurs et Dieu sera glorifié en Lui, le Seul qui a des droits d’auteur sur qui nous sommes. Voir. Matthieu 7:1-14.

Nous sommes continuellement confrontés entre être préoccupés par soi ou par Dieu. Si nous ne cédons pas la place à Dieu en Jé- sus-Christ, Dieu devra nous reprendre. Hébreux 12:3-11 ; 18-29. Bien entendu, si nous Lui appartenons réellement. 2 Corinthiens 13:5.

Si nous Lui appartenons, Dieu sera toujours fidèle à Ses promesses, même si nous sommes infidèles. 1 Thessanoliciens 5:23-24 — 2 Thessanoliciens 3:3 – 2 Timothée 2:11-13.

Finalement, la Thérapie doit d’abord être une rencontre avec Dieu, une rencontre qui passe par le renouvellement de l’intelli- gence par le moyen et en accord avec sa Parole, puis la transformation opérée par le Saint-Esprit dans nos vies deviendra possible.

L’ÉGLISE LE CORPS DE JÉSUS-CHRIST

11

Dieu veut utiliser les dons qu’il a donnés, comme le don d’encouragement, le don de la miséricorde, de libéralité, de l’enseigne- ment, de différents ministères exercés dans l’église. Dieu a doué des personnes pour les besoins de chacun.

Il y a certaines souffrances que Dieu veut utiliser dans nos vies qui sont spirituellement thérapeutiques. Parfois en rapport avec notre péché, comme ce fut le cas pour David. Psaume 51:19.

Le psalmiste, au Psaume 42, avait tendance à s’abattre, à être déprimé. Lisez le Psaume et voyez quelle a été sa Thérapie. Voir Psaume 34:18-23.

Job, David, Jérémie, Paul et combien d’autres. Nous pourrions nommer plusieurs autres, ils ont tous trouvé leur refuge en Dieu.

Dans certains cas de traumatisme tels un viol, un meurtre, la guerre, la perte d’un être cher, nous devons nous réfugier première- ment en Dieu, et si Dieu nous dirige vers un thérapeute chrétien, ou encore dans certains cas, un médecin, allons-y, mais consul- tons Dieu en premier lieu.

Dans certains cas, la souffrance peut être bénéfique, car elle nous conduit au brisement, à la contrition. La souffrance nous faire vivre un deuil. Dans notre vie chrétienne et dans d’autres cas, elle peut être un obstacle à notre avancement, comme dans les cas de traumatismes où nous avons besoin d’une aide thérapeutique ou médicale. Jacques 4:7-9.

Consultons Dieu, un pasteur, une personne douée dans un ministère d’aide dans l’église, et ces personnes, s’il y a lieu, pourront nous aider à nous orienter vers un spécialiste, tout en gardant un ministère de support, de soutien et d’encouragement dans notre vie spirituelle.

Vous avez peut-être une maladie mentale consécutive avec le fait que vous vous êtes adonnés au satanisme dans le passé, comme ça a été le cas de ma propre fille, avant sa conversion. J’ai dû faire une délivrance spirituelle et elle fut guérie instantané- ment de cette maladie mentale très grave qui était en train de la détruire.

Dieu nous a donné une église, une famille spirituelle avec des dons extraordinaires. Vivons dans la perspective de ce que Dieu nous a donné comme moyens de Grâce. Souvent l’amour et la communion fraternelle avec nos frères et sœurs sont extrêmement bénéfiques lorsque nous traversons des moments difficiles. 1 Corinthiens 12:26.

LA PRIÈRE, LA SOUFFRANCE ET LA MALADIE

™ Jacques 5:13 : « L’un de vous passe-t-il par la souffrance ? Qu’il prie. Un autre est-il dans la joie ? Qu’il chante des cantiques ». 14 L’un de vous est-il malade ? Qu’il appelle les responsables de l’Église, qui prieront pour lui, après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. 15 La prière faite avec Foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera. S’il a commis quelque péché, il lui sera pardonné. 16 Confessez vos péchés les uns aux autres et priez les uns pour les autres, afin d’être guéris. Quand un juste prie, sa prière a une grande force. »

12

L’ÉGLISE LE CORPS DE JÉSUS-CHRIST

™ Verset 17 : « Élie était un homme tout à fait semblable à nous. Il pria avec insistance pour qu’il ne pleuve pas et, pendant trois ans et demi, il ne tomba pas de pluie sur le sol. 18 Puis il pria de nouveau et le ciel redonna la pluie, et la terre produisit ses récoltes. »

™ Verset 19 : « Mes frères, si quelqu’un parmi vous s’égare loin de la Vérité, et qu’un autre l’y ramène, sachez que celui qui ramène un pécheur de la voie où il s’égarait le sauvera de la mort et permettra le pardon d’un grand nombre de péchés. »