Vous êtes sur la page 1sur 16

Volume LxxxvIi n°18

- Le journal indépendant de l’Université d’Ottawa -

Se loger
sans logistique

www.larotonde.ca LaRotonde @LaRotonde La RotondeVideo la_rotonde1932


section

éditorial Mathieu Tovar-Poitras


redaction@larotonde.ca
Rédacteur en chef

« Juste un changement de nom » ... Vraiment ?


Alors, pourquoi dire ça ? première des personnes ayant voté pour daté du 22 février 2019, la FÉUO indique
MATHIEU TOVAR-POITRAS
le SÉUO. Mais en même temps, ce n’est explicitement qu’à cause du référendum,
RÉDACTEUR EN CHEF Remettons-nous dans le contexte de pas comme si la FÉUO faisait campagne « [elle n’est] pas dans la capacité de
la réunion du CA. Le quorum n’allait en partie sur des prémisses de change-
On en entend des pas pires durant les continuer le financement des clubs ».
vraisemblablement pas être atteint – et ments superfi... – ah ben non. « On a
réunions du Conseil d’administration Nous ne sommes qu’en février, deux se-
il ne l’a pas été. Aucun représentant du qu’à changer les personnes qui sont là,
(CA) de la Fédération étudiante de maines après le référendum. Les clubs
Syndicat élu n’était présent. Il y avait pas besoin d’enlever la structure et l’or-
l’Université d’Ottawa (FÉUO). La plus sont les premiers touchés, mais force est
presque autant de journalistes (2) et ganisation », que la Fédération nous
récente citation ? « C’est juste un chan- d’admettre que d’autres remaniements
de conseillers de la FÉUO (2) que de disait.
gement de nom, de logo et de couleurs », à l’interne auront lieu dans un futur
membres siégeant au CA. Ces paroles ont
avait exclamé une personne affiliée à la proche.
pu être dites pour rassurer les quelques La réalité est que les gens ont voté pour
FÉUO en référence à la récente défaite directeurs présents. du vrai changement. Que celui-ci ait lieu C’était prévisible à la lumière des résul-
référendaire de l’organisation.
tats référendaires.
Disons que oui, c’est juste un changement
Cela étant dit, rappelons que le maintien
de nom, de surface. Quand une organisa-
des clubs et des services était une prio-
tion telle que la FÉUO décide de chan-
rité lors de la campagne, que ce soit du
ger de nom, c’est généralement dans le
côté de la Fédération ou du SÉUO. Les
cadre d’efforts pour changer l’image de la
clubs devraient être en mesure de gar-
marque. On l’a vu en 2017 lorsque cette
der la tête au-dessus de l’eau ; au fil des
même Fédération a changé de logo et de
années, ils se sont de toute manière ha-
couleurs. Un nouveau nom serait alors
bitués à devoir trouver leur financement
l’étape logique pour nouer la boucle.
ailleurs. Cependant, que se passera-t-il
La question est alors pourquoi le faire ? lorsqu’il sera temps de faire des cou-
pures au niveau des services ?
Les raisons peuvent être multiples : mettre
à jour sa marque, augmenter son public C’était quand même le fer de lance de la
cible ou se distancer de controverses. FÉUO, « en votant pour nous, vous main-
Pour la FÉUO, chances sont que c’était tiendrez les services ». Comment fera-t-
pour cette dernière raison. Mais changer elle pour démontrer que les services sont
le nom de l’institution ne fait pas oublier bel et bien sa priorité ? Maintenant, des
ses erreurs et les défaillances de son représentant.e.s de la FÉUO pourraient
système. En juin 2018, le groupe Bayer facilement lire ces lignes et se dire qu’ils
achetait le géant Monsanto et décidait de avaient raison à ce sujet. Cependant, rap-
supprimer son nom, qui est entré dans les ILLUSTRATION : ANDREY GOSSE pelons que ces mêmes personnes avaient
esprits comme synonyme de scandales rassuré le public en indiquant qu’ils fe-
environnementaux. Petit bémol : la com- raient tout pour assurer une transition
Il faut néanmoins préciser que c’est faux. est un autre sujet d’éditorial, mais chaque
mercialisation des produits à la source fluide.
Les résultats du référendum ne repré- chose en son temps. Présentement, la
des scandales ne changera presque pas. sentent pas qu’un « changement de nom, FÉUO a officiellement perdu la confiance Par contre, pour que cette transition soit
Comme quoi on peut changer de nom, de logo et de couleurs ». La victoire du de ses membres parce que la majorité de efficace et reflète la volonté des étudiants
mais la toxicité et la polémique resteront. Syndicat étudiant de l’Université d’Ot- ceux et celles ayant voté a opté pour des et étudiantes du premier cycle, il faut
tawa (SÉUO) par 74,7 % des voix n’est réformes en profondeur et/ou n’avait
Si la FÉUO ne fait que remplacer le F par que les parties impliquées prennent le
pas le résultat d’étudiants et d’étudiantes tout simplement plus confiance en la
un S, est-ce que tout le monde oubliera processus au sérieux. Malheureusement,
qui pensaient que le réel problème de la Fédération. Le SÉUO s’est engagé à ré-
soudainement les scandales qui ont mené de dire que « c’est juste un changement
FÉUO était son nom. former le tout et c’est en partie pour ça
à la fin de l’institution ? de nom, de logo et de couleurs » insinue
qu’il a été élu. que c’est ce que les 74,7 % des gens ayant
« Oui, sure, le manque de confiance, les
Non. allégations de fraude et celles d’envi- voté au référendum désiraient, ce qui est
Le début de la fin
ronnement de travail toxique. Mais tsé faux. Bien qu’elle soit sur son lit de mort,
Factuellement, est-ce même juste un
qu’est-ce qui me fait vraiment chier ? Le L’impact du référendum semble déjà la FÉUO ne doit pas manquer de respect
changement de nom ?
F dans FÉUO. Crissez-moi donc un S au se faire sentir au niveau des ressources. envers ses membres, pour une énième
Non plus. lieu. » Je doute que ce soit la motivation Dans un courriel à l’intention des clubs fois.

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

ACTUALITÉS Gabrielle Lemire


actualites@larotonde.ca
Cheffe de pupitre

Politique étudiante

Premiers pas du Syndicat étudiant de l’Université d’Ottawa


MAEVE BURBRIDGE
JOURNALISTE

Les étudiant.e.s ont revendiqué, à tra-


vers le référendum en février, un chan-
gement de représentation en élisant le
Syndicat étudiant de l’Université d’Ot-
tawa (SÉUO) avec 74,7% des votes. En
poste depuis seulement une semaine,
Francesco MacAllister-Caruso, coor-
dinateur et porte-parole du SÉUO,
dévoile à La Rotonde le plan d’action
et les premières priorités du nouveau
syndicat.

Le SÉUO a devant lui un défi de taille :


celui de remettre en place des services
que la Fédération étudiante de l’Uni-
versité d’Ottawa (FÉUO), le syndicat
étudiant précédent, a mis plusieurs
décennies à développer. Cependant, le
SÉUO n’a que quelques mois pour le
faire. Francesco MacAllister-Caruso,
coordinateur et porte-parole du syndi- ILLUSTRATION : ANDREY GOSSE
cat dévoile comment le SÉUO compte
entreprendre un tel défi d’ici le 30 avril, flous. « Nous sommes en train de plani- élections, les membres organisateurs du le quorum. En attendant le début de
qui marque la fin de la période officielle fier le processus d'élection en dressant SÉUO comptent encourager les futurs la rencontre qui n’a finalement pas
de transition. un budget provisoire et un calendrier membres de l’exécutif à mettre en place eu lieu, des remarques ont été lan-
d'événements à venir, ce qui inclut no- les recommandations issues des consul- cées quant à la victoire du SÉUO : «
Surprise de Saint-Valentin tamment la période de campagne, les tations communautaires. C’est juste un changement de nom,
« La FÉUO ne sera plus l’unique orga- débats et les jours de scrutin », explique de logo et de couleurs » et « c’est
MacAllister-Caruso. Les élections au- Au cours de la période de campagne,
nisation représentant les étudiant.e.s de gagner simplement pour gagner »,
ront lieu d’ici le 30 avril. le SÉUO a affirmé à plusieurs reprises
premier cycle à compter de mai 2019 », selon Leila Moumouni-Tchaoussi,
pouvoir effectuer une transition com-
peut-on lire dans un communiqué de représentante par procuration, et
Et les promesses électorales ? plète de tous les services offerts par
presse diffusé par la Fédération le 14 Faduma Wais, vice-présidente aux
la Fédération, mais cette dernière de-
février. Affaires sociales de la FÉUO, respec-
Au cours des derniers mois, la cam- meurait sceptique quant à la faisabilité
tivement.
C’est donc le SÉUO qui « débute le pro- pagne du SÉUO reposait sur une meil- de cette entreprise. Maintenant élu,
cessus d'incorporation en tant qu'or- leure revendication des services de san- le SÉUO tient à assurer une transition
té mentale sur le campus. Comme les complète. « Le SÉUO planifie aller
Un fort soutien étudiant
ganisme à but non lucratif », indique
MacAllister-Caruso. En effet, la dimen- membres de l’exécutif du SÉUO n’ont de l'avant avec un transfert de tous Si le SÉUO n’a pas le plein support des
sion juridique de la transition de la pas encore été élus, il est impossible de les services, entreprises et actifs de la membres de la Fédération, il a rem-
FÉUO au SÉUO doit se produire avant prédire avec exactitude les démarches FÉUO. Nous luttons pour maintenir les porté le vote avec 74,7% des votes étu-
même que le nouveau syndicat n'en- que le Syndicat entreprendra afin d'at- services dans leur état actuel », assure
diants lors du référendum. Malgré la
treprenne ses fonctions en tant que re- teindre cet objectif. MacAllister-Caruso, sans être en me-
polémique entourant le référendum, ce
présentant des étudiant.e.s de premier sure de préciser un délai exact pour le
Des consultations communautaires au- sont environ 17% des étudiant.e.s éli-
cycle. transfert.
près des étudiant.e.s ont pu déterminer gibles au vote qui se sont prononcés. Le
que ces derniers semblent vouloir une « représentant du SÉUO explique que les
Le SÉUO compte ensuite tenir des élec- Un début chancelant membres du Syndicat sont « contents
tions pour élire de nouveaux membres amélioration du financement du régime
d'assurance santé pour inclure plus Bien que le SÉUO ait à réaliser une que le taux de participation semble
de l’exécutif. Les noms jusqu’ici asso-
de soins de santé mentale ». Le SÉUO épreuve de taille dans un très court délai, avoir augmenté depuis les dernières
ciés au SÉUO ne figureront pas sur le
souhaite plus de coopération avec l'ad- la première rencontre du Conseil d’ad- élections de la FÉUO ». Lucie Allaire,
bulletin de vote. Rappelons que ces der-
niers se sont engagés à ne pas accéder ministration pour mieux former le per- ministration (CA) annonçait un début cheffe référendaire, affirme également
aux positions de pouvoir politique au sonnel de soutien et offrir de nouveaux quelque peu conflictuel. Les membres être satisfaite du taux de participation :
sein du SÉUO. programmes de santé mentale par le fondateurs du SÉUO n’y étaient pas, « Tous ceux qui voulaient participer ont
biais des centres de services, selon et seulement quelques membres de la eu la chance de le faire ». Elle partage
Les détails par rapport à la tenue d'élec- MacAllister-Caruso. Bien qu’ils n’au- FÉUO ont pris la peine de se présenter. que le référendum s’est déroulé comme
tions pour l’exécutif demeurent assez ront plus de pouvoir après la tenue des La rencontre n’a donc pas pu atteindre prévu, sans ingérence.

w w w. l a r o t o n d e .c a
Appartement à louer
Chasse au logis
la mettre en danger, elle a demandé à changer de à manger les 7 jours de la semaine, prévoyez 5 180$
MILÉNA FRACHEBOIS chambre. Au sujet des options qui lui ont été of- pour la même période de temps.
JOURNALISTE fertes pour le changement de chambre, l’étudiante
se plaint, considérant qu’elle paie déjà cher pour la En appartement ?
Chaque année, des étudiant.e.s en résidence se
résidence.  Le service qui s’occupe de sa résidence
plaignent, d'autres veulent trouver des logements Pour cette raison, Catherine Bourassa, étudiante en
ne peut pas changer sa colocataire de chambre et
moins dispendieux… Différents types d'étudiant.e.s première année en communication et sociologie,
Arianna doit opter pour des résidences loin d’être
sont perdus dans la jungle du logement. Qu’ils a décidé de louer hors campus. Elle a opté pour le
comparables au luxe des 9 000 $ qu’elle débourse
soient insatisfaits, économes ou angoissés, les lo- Vieux-Hull à Gatineau il y a un mois, lorsqu’elle a
pour 8 mois. Elle ne compte pas retourner en rési-
gements les concernent tous à un moment ou un commencé l’université. Elle a fait cette décision
dence l’année prochaine.
autre. La Rotonde met donc de l’ordre dans la sa- de vivre hors campus car selon elle « le prix d’un
vane du logement. Des prix au-dessus de la moyenne loyer à Ottawa est beaucoup plus cher que celui à
Gatineau. À Ottawa, c’est environ 300$ de plus que
Un service à revoir ? Trop cher ? Ottawa, une ville L'expérience des résidences universitaires... On se- ce que je paie chaque mois ». Catherine aurait aimé
où les logements manquent ? Quelques conseils rait prêt à mettre n’importe quel prix pour pouvoir être en résidence pour l'expérience mais pense que
pour les perdus. le vivre et faire de nouvelles rencontres, non ? Ce cela est beaucoup trop dispendieux pour la qualité
n’est peut-être pas le cas pour tout le monde.
Un service défaillant de vie. C’est ce que croit la majorité des étudiant.e.s
Bien que les résidences soient très pratiques pour interrogé.e.s.
Le service du logement de l’Université compte une
les nouveaux étudiant.e.s, leurs prix pèsent dans les
capacité d’accueil de près de 5 000 étudiant.e.s avec
factures universitaires. Si on regarde de plus près
La chasse à l’appart’
ses 11 résidences. Ce service n’est pas irréprochable
les tarifs des 11 résidences offertes par l'Universi- Le mois dernier, n’importe quel internaute a pu
aux yeux des nombreux étudiant.e.s qui en ont fait
té, les prix de base se situent à 6 401$ et triplent remarquer l'afflux d’annonces déposées sur Kijiji,
l'expérience. Michelle Jacques, étudiante à l’Univer-
jusqu’à atteindre 18 677$ pour les résidences les Facebook et autres sites similaires. L’année scolaire
sité, constate que « l'expérience en résidence ne vaut
plus luxueuses. n’est pas terminée, mais le stress est présent pour
pas la peine, surtout pour le prix que l’on paie », elle
Il faut tout de même prendre en compte qu'il y a des de nombreux étudiant.e.s qui doivent quitter leurs
qui a vécu à la résidence Rideau en première année
et à Hyman Soloway en deuxième année. Jacques se contrats de 8 mois et de 12 mois pour bien voir la résidences d'ici la fin du mois d’avril.

plaint de l’implication des conseillers communau- différence. En divisant alors par le nombre de mois,
La recherche n’est pourtant pas facile : un 8 mois,
taires, mais aussi de la propreté, du maintien des ré- une chambre traditionnelle double avec salle de bain
un 12 mois, un meublé ou non ? La chasse est ou-
sidences et du manque de communication entre les commune coûte 800$ par mois. Si vous optez pour
verte et ne se clôturera qu’en septembre quand l’an-
membres de l’organisation.  Les machines à laver, le style appartement, il vous faudra obligatoirement
née scolaire suivante débutera.
qui ne sont pas comprises dans le prix, ne fonction- signer un contrat de 12 mois, à hauteur de 970$ par
neraient que la moitié du temps, selon l’étudiante. mois pour un 4 chambres, avec salle de bain privée. Tout le monde cherche en même temps, et des sec-
Cette dernière regrette avoir choisi la résidence en Quoi qu’il en soit, le minimum à débourser sera teurs sont prisés : la Côte-de-Sable, le centre-ville,
première année maintenant qu’elle ne débourse que de 800$ pour vous offrir vos fantasmes universi- finalement tout ce qui se rapproche du campus.
650 $ mensuellement pour son appartement tout taires. De quoi effrayer les futurs étudiant.e.s qui ne Mais les logements ne sont pas infinis, et les mil-
compris. « La seule raison pour aller en résidence peuvent se permettre de telles dépenses. liers d’étudiant.e.s n’habitant pas avec leurs parents
est pour rencontrer des gens », précise l’étudiante. doivent se loger.
De plus, si vous souhaitez habiter dans une rési-
Michelle Jacques n’est pas la seule à se plaindre de dence traditionnelle, ou à la résidence 90U, les Des alternatives sont prévues. L’Université d’Ottawa
son expérience résidentielle. Arianna Skoloudik résidences les plus populaires, vous serez obligé.e réserve notamment certaines de ses résidences aux
n’est pas satisfaite du service en résidence, elle- prendre un forfait alimentaire pour toute l’année. étudiant.e.s de deuxième année, et d’autres rési-
même travaillant pour l’Association des résident.e.s. Pour un forfait alimentaire de 5 jours, vous devrez dences ou ensembles d’appartements voient le jour.
Après avoir eu plusieurs problèmes récurrents débourser la modique somme de 4 480$ pour une
avec sa colocataire à la résidence 90U qui pouvait période de huit mois. Si vous comptez visiter la Salle
PHOTOS : ÉMILIE AZEVEDO

w w w. l a r o t o n d e .c a
Trouver où se loger sans se casser la tête
Le luxe ou rien ternationale de l'Espagne, cherche un Rachel Purdy, étudiante de deuxième an-
logement depuis maintenant décembre. née en sciences infirmières, fournit son
Un nouveau concept est arrivé à Ottawa Elle et ses deux amies internationales expérience pour établir des conseils sur
récemment pour répondre aux besoins veulent louer un endroit près du campus la recherche de logement. Sa première
grandissants des étudiants en termes de recommandation : « Chaque année, les
mais peu d’annonces correspondent à
logement : le service de logement de luxe. mentors régionaux vont avoir une pré-
leurs critères : un logement meublé, et
En quoi cela consiste-t-il ? Proposer des sentation sur les différents endroits où
pas très loin du campus idéalement, pour
services de logement tout inclus en ac- vivre avec des trucs sur comment trouver
des étudiant.e.s encore peu habitué.e.s au
cord avec les besoins des étudiants. Cela des appartements. J’ai été aux présenta-
froid canadien. Elle voudrait avoir aussi
leur permet aussi des extras pour pouvoir tions et j’ai trouvé que c'était vraiment
une chambre privée, mentionnant le fait
s’amuser en dehors de l’école : salle de utile ».
que dans sa résidence actuelle, Ursula
sport, espace cinéma, consoles de jeu,
n’a pas sa propre chambre car son lit est Premièrement, il faut s'y prendre à
etc. Après l’installation de 1eleven, une
dans le salon. Sa colocataire doit passer par l’avance ! L’étudiante néo-brunswiquoise
nouvelle résidence est en construction
sa « chambre » pour accéder à la sienne. C’est a notamment commencé à regarder les
et va ouvrir prochainement : THÉO. La
le cas pour de nombreux étudiant.e.s et appartements en avril pour un bail qui
haute présence médiatique de cette ou-
bien que cela ajoute à la poésie de la dé- commençait le 1er septembre. Elle est
verture laisse croire que la file d’attente y
tresse étudiante, ce n’est pas l’environne- venue quelques jours en juillet pour visi-
est interminable. Ce ne sont toutefois pas
ment d’études idéal. Johansson dit avoir ter. Son conseil aux étudiant.e.s : « Pour
tous les budgets étudiants qui peuvent se
trouvé quelques appartements en ligne ceux et celles qui veulent trouver un
permettre des prix pouvant aller jusqu’à 1
qui « demandent de commencer à payer bail de logement qui commence en sep-
550 $ mensuellement pour un logement,
avant même que les cours commencent tembre, mon conseil est de contacter les
qui équivaut au prix le plus élevé de la
en septembre », ce qu’elle ne souhaite lieux qui vous intéressent avant de par-
résidence luxueuse Annexe, située sur
pas faire. Elle ajoute que la majorité des tir pour l’été pour être mis sur une liste
l’avenue Laurier.
appartements répondant à ses critères ne d’attente ». N'hésitez pas à aller voir sur
Chasser à distance sont pas meublés, et que très peu d’ap- Kijiji ou autres sites de location. Poster
partements répondent donc à ses priori- une annonce de recherche peut aussi
Il arrive malheureusement pour de nom- tés. Se sentir comme chez elle malgré le vous être bénéfique car les loueurs aussi
breux étudiant.e.s de ne pas trouver de changement culturel tout en satisfaisant cherchent vos annonces.
logement avant d’arriver sur place, et
ses deux amies, voilà ce qui impose un
certains doivent même rester à l’hôtel le De plus, il faut savoir être flexible sur ses
stress à Johansson. Pour elle, sacrifier
temps de trouver un endroit où vivre. Ce critères et ne pas être fermé à d'autres
son critère de distance est non discutable
cas concerne notamment les étudiants opportunités. L'étudiante de deuxième
en sachant que « les autobus sont sou- année n'avait pas comme exigence d'être
internationaux qui ne peuvent trouver
vent en retard et peu fiables ». proche de l'Université. Finalement, elle
de logement car ils ne sont pas sur place
et ne peuvent pas visiter. C’est le cas de a trouvé un logement près du pavillon
SOS rudiments du logement
Salma Choukaili, étudiante internatio- Roger Guidon, où se situe le campus de
Sachant à quel point cette recherche est médecine. En ce qui concerne les étu-
nale de première année venant du Maroc.
une source de stress pour les étudiant.e.s, diants internationaux ou ceux qui ha-
Cette dernière dit avoir payé plus de 1
voici quelques conseils afin de mieux bitent très loin, assurez-vous de trouver
000$ en frais hôteliers avant de trouver
vous préparer à cette étape pénible, mais un appartement ou une maison déjà
un logement à Gatineau, donc assez loin
formatrice, du cursus universitaire. meublée, cela rendra la tâche plus facile
du campus. Salma assure avoir entrepris
pour vous et vous n'aurez pas à acheter
les recherches à l’avance après ne pas
Avant tout, il faut être d'accord avec le des meubles que vous ne pourrez pas
avoir été prise en résidence.
choix de la personne avec qui vous al- ramener chez vous. Pour éviter le stress,
Quant aux étudiants internationaux déjà lez louer, et les attentes de chacun.e en l’étudiante reste dans son appartement
installés ici, la tâche ne s’avère pas plus termes de services et de prix pour éviter plusieurs années de suite car elle s'y sent
aisée. Ursula Johansson, étudiante in- les problèmes pendant la colocation. bien.

w w w. l a r o t o n d e .c a
6 actualités l laar ro ot to onnd de e l luen dmi a2r5d if é2v9 rmi earr s2 021091 6

chronique

Comprendre le phénomène de la procrastination


MAEVE BURBRIDGE
JOURNALISTE

Le statut étudiant signifie dans la plu-


part des cas que l’on goûtera à la pro-
crastination à un moment ou un autre
durant notre parcours. S’il n’est pas
réaliste de vouloir renoncer à 100% à
la procrastination, apprendre à tra-
vailler avec la tendance vers l’évitement
reste possible afin d’atténuer ses consé-
quences.

D’après une étude réalisée en 2011


par Antonio Pierro et des collègues de
l’Université La Sapienza à Rome, ce qui
motive notre désir d’éviter nos travaux
dépend fortement de notre démarche
quant à la réalisation de travaux sco-
laires. Les chercheurs ont identifié deux
catégories de travailleurs : ceux à ten-
dance locomotive, et ceux à tendance
vers l’évaluation.

Tendance locomotive
D’une part, les travailleurs à tendance
locomotive se caractérisent par le fait
ILLUSTRATION : ANDREY GOSSE
d’avoir relativement peu de difficulté à
commencer leurs travaux au moment
propice et à résister aux distractions. Si Il est à noter que selon l’étude de Pierro, L’article précise également l’inutilité de bilise en faisant en sorte que la note ne
vous êtes un travailleur à tendance loco- la majorité des personnes ne présentent s’en vouloir pour avoir procrastiné après reflète pas son vrai potentiel.
motive, votre motivation est davantage pas uniquement des caractéristiques l’avoir fait. En effet, la procrastination
Pour confronter ce genre de procrastina-
intrinsèque, autrement dit provient de d’un seul type de travailleur. La plupart est alimentée par des sentiments d’insa-
tion, un travail intérieur est nécessaire,
du temps, un travailleur possède des ca- tisfaction, de honte et de frustration en-
l’intérieur, et relativement peu influen- d’après Jacques Bradwejn, professeur
ractéristiques des deux types. Au-delà du vers soi-même. Si vous voulez déjouer la
cée par les attentes d’autrui. Toutefois, en psychiatrie à l’Université d’Ottawa :
caractère individuel, l’approche que l’on procrastination, soyez donc un ami en-
ce genre de travailleur tend à faire moins « Quand on est étudiant, on peut s’impo-
prend pour aborder nos travaux peut vers vous-même. Remplacez ce discours
attention aux détails du travail. Il s'at- ser certains standards. On se dit que ce qui
également dépendre du sujet et du type de stress et de frustration par des mots
telle à la tâche jusqu’à ce que le travail est important pour nous, c’est d’avoir des
de tâche à effectuer. encourageants. Focalisez-vous sur les
soit de qualité satisfaisante, mais ne fait A+. Cependant, les bonnes notes ne sont
aspects du travail dont vous êtes fier, ré-
souvent pas l’effort de parfaire son tra- La procrastination classique pas des valeurs, et on devient très déçu
compensez-vous après avoir mis la main
vail. quand on ne les obtient pas ». Bradwejn
à la pâte et restez optimistes autant que
Si le travailleur de type locomotive vous suggère alors de travailler le plus pos-
possible !
Tendance vers l’évaluation ressemble le plus, votre procrastination sible à faire une distinction entre le bon-
est probablement issue d’un manque heur personnel et la réussite scolaire.
D’autre part, les travailleurs qui tendent Le rôle du perfectionnisme
de motivation. Peut-être que le travail
vers l’évaluation ont davantage de est difficile, ou que vous n’y voyez pas Si vous vous identifiez plus au travail- Pour affronter sa peur de l’échec scolaire,
chances de se fixer un plan d’action l’utilité. Dans ce cas, il s’agit de trouver leur à tendance vers l’évaluation, votre il faudrait peut-être échouer un peu. Le
avant de commencer leurs tâches. Si une façon de commencer votre travail situation pourrait être plus compliquée. professeur Bradwejn vous assure que
vous êtes très facilement distrait et que et de continuer jusqu’à la fin. Un article L’étude de Pierro constate que ce type « les études démontrent qu’on imagine
votre motivation est largement affectée publié dans le journal Nurse Educator de travailleur a tendance à éviter ses toujours l’échec comme étant plus dou-
par les attentes d’autrui, vous figurez considère que la meilleure stratégie pour travaux en raison des attentes inattei- loureux qu’il ne l’est vraiment ». Votre
peut-être dans cette catégorie. Ce genre vaincre ce genre de procrastination est gnables qu’il a envers lui-même. Ainsi, estime de soi sera davantage solidifiée
de travailleur se distingue également par de diviser sa tâche en petites sections, les en recevant une moins bonne note qu’il à force de constater que l’échec scolaire
l’attention portée aux détails. Les travail- terminer une à la fois, et s’accorder une aurait espéré, le perfectionniste peut at- n’équivaut pas àl’échec personnel, et que
leurs à tendance vers l’évaluation sont récompense après avoir terminé chaque tribuer son mauvais rendement au fait la vie se poursuit après l’obtention d’une
très susceptibles au perfectionnisme. sous-section. qu’il ait procrastiné. Il se déresponsa- note indésirable.

w w w. l a r o t o n d e .c a
actualités la rotonde numéro 18 7

Légalisation du cannabis

Le marché aux facultés affaiblies


l’appartement de leur voisin a une odeur de
PASCAL VACHON cannabis, qu’il y a eu des changements »,
JOURNALISTE confie Amy Gagnon, agente du Service de
police d’Ottawa.
Un peu plus de quatre mois se sont écou-
lés depuis la décision du Canada de léga- De nouvelles succursales
liser la marijuana, rendue le 17 octobre.
Depuis, la marijuana du marché légal Le journal Le Droit a annoncé que deux
canadien a surtout fait la manchette pour succursales verront le jour à Ottawa,
une sur la rue York et l'autre sur la rue PHOTO : NADINE MALO-LEMIRE
ses ruptures de stock. La Rotonde vous
met à jour sur l'évolution de ce dossier. Wellington. De plus, une succursale de la
Société du Cannabis du Québec (SQDC)
Près de 120 jours après sa légalisation, le verra le jour sur le boulevard de la Gappe Prix Bernard Grandmaître
prix moyen du gramme de cannabis sur le à Gatineau et la Société espère ouvrir deux
marché noir est passé de 6,83 $ à 8,02 $,
selon Statistiques Canada.
autres magasins dans la région de l’Ou-
taouais. Présence d'une jeunesse dynamique
Où est le pot ?  Au Québec, le gouvernement caquiste mat d’une communauté qui est sous
semble être déterminé à augmenter l’âge MATHIEU TOVAR-POITRAS tension. Nul besoin d’analyses d’his-
C’est la pénurie de produits qui a surtout toriens pour comprendre que la com-
légal de consommation à 21 ans et à em- RÉDACTEUR EN CHEF
retenu l’attention. Les longues files devant munauté franco-ontarienne traverse
pêcher toute personne de fumer du can-
les succursales, surtout au Québec, et les La communauté franco-ontarienne a l’une des plus grandes crises de son
nabis dans des espaces publics. Ce projet
difficultés de livraison des compagnies histoire », rappelle-t-il.
de loi représenterait un dilemme pour la tenu à se réunir pour souligner l’ap-
étaient sur toutes les lèvres. « La pénurie port de ses membres pour les prix
région de Gatineau, où un.e citoyen.ne de Elizondo affirme que même dans une
était prévisible, car la loi a été passée plus Bernard Grandmaître organisé par société que l’on croirait teintée par
19 ou 20 ans pourra acheter du cannabis à
tard que prévu, donc les compagnies ont l’Association des communautés fran- l’individualisme, c’est un esprit de
Ottawa, mais se verra refuser l’accès par la cophones d’Ottawa (ACFO). C’est une
réagi dès que la loi a été passée », explique communauté qui a marqué la lutte
loi québecoise. jeunesse engagée qui était au ren-
Line Beauchesne, professeure en crimino- depuis novembre dernier. Rappelons
logie à l’Université d’Ottawa. dez-vous à cette 19e édition du gala. que 14 000 citoyens s’étaient déplacés
Cette situation pourrait compliquer la vie
dans les rues pour manifester contre
des policiers gatinois. « Ça va mettre la po- Deux diplomés de l’Université d’Ot-
Les individus agés de 15 à 34 ans, qui les coupures du gouvernement pro-
lice dans une situation assez embêtante et en tawa ont eu l’honneur de recevoir le
représentent la moitié des consomma- gressiste-conservateur.
plus ça va créer du trafic, car les gens vont prix Laurier jeune leader au cours du
teurs, ont continué à consommer autant gala, soit Grace Busanga qui a notam-
en acheter plus en Ontario pour en fournir La jeunesse est au cœur de tous les
qu’avant la légalisation. Ceux-ci achètent ment oeuvré pour le collège La Cité mouvements de la communauté pour
d’ailleurs leur marchandise sur le marché à d’autres personnes au Québec », évalue et l’ACFO et Diego Elizondo, instiga- Ajà Besler, directrice générale de l’AC-
illégal au même rythme qu’avant le 17 oc- Beauchesne, qui prévoit que les jeunes teur d’une pétition pour la Résistance FO, qui voit en cette démographie un
tobre dernier, notamment en raison du pourront se tourner vers le marché légal d’ici franco-ontarienne et journaliste pour potentiel de renouvellement du lea-
prix des produits. deux ou trois ans. l’Orléanais. dership. « Pour moi la jeunesse, ça fait
témoignage d’un renouveau d’énergie,
Les policiers n’ont quant à eux pas consta- L'ouverture des deux magasins de la Grace Busanga de nouvelles idées. Ce sont des gens
té beaucoup de changements après la léga- Société ontarienne du cannabis (SOC) est compétents, connaissants, et remplis
Le parcours de Grace Busanga en d’énergie. Je ne crois pas que les gens
lisation. « On n’a pas vraiment remarqué prévue pour le mois d’avril et la Ville d’Ot-
francophonie a débuté à La Cité en devraient voir la jeunesse comme une
plus de changements qu’avant. C’est sur- tawa aura l’autorisation d’émettre jusqu’à
siégeant à la vice-présidence des fi- barrière », partage-t-elle.
tout au niveau de la prévention ou lorsque cinq permis de vente. Deux locaux de la nances pour l’association étudiante.
le monde nous appelle pour nous dire que SOC sont aussi prévus pour l’Est ontarien. « C’est de la reconnaissance pour tous Reconnaître ses acquis
les gens qui ont cru en moi, qui m’ont
appuyée tout le long », affirme-t-elle. Plus de 270 personnes étaient pré-
Que d’émotions pour la lauréate qui sentes pour reconnaître la contribu-
confie avoir refusé que son père, qui tion des lauréats, ce qui témoigne
l’a toujours soutenue, l’accompagne d’une communauté soudée dans la
au gala, puisqu’elle ne pensait pas re- région d’Ottawa. Cette édition des
cevoir le prix. Elle souligne l’apport de prix était la plus grande jusqu’à main-
toutes les femmes noires impliquées tenant, selon Besler. Elle souligne
dans la communauté, dont la contri- qu’il est important de se battre pour
bution reste souvent invisible. les droits des francophones, tout en
reconnaissant l’apport des leaders de
Diego Elizondo la communauté : « Je pense qu’on ne
peut pas juste revendiquer et se battre
Pour sa part, Elizondo partage que tout le temps, des fois c’est bon de se
c’est en s’impliquant dans la commu- retrouver entre nous. Ces gens-là font
nauté franco-ontarienne qu’il a été en rouler la communauté franco-on-
mesure de traverser une période de tarienne, c’est souvent des gens qui
remise en question et de dépression. travaillent en arrière-scène », précise-
Son entourage a su l’appuyer dans t-elle, en indiquant que c’est pour la
PHOTO: ÉMILIE AZEVEDO tous ses efforts pour la Résistance. cause que ces gens travaillent avec
« On se rencontre ce soir dans un cli- passion, faisant fi de la visibilité.

w w w. l a r o t o n d e .c a
8 actualités l laar ro ot to onnd de e l luen dmi a2r5d if é2v9 rmi earr s2 021091 6

Trois questions pour comprendre  par Pascal Vachon La


soulèvements en Haïti Francosphère
GABRIELLE LEMIRE
Chaque semaine, La Rotonde interroge un des
Stephen Baranyi 1200 professeurs de l’U d’O sur un sujet d’actualité.
L’occasion pour vous d’en apprendre davantage,
Professeur en Développement et pourquoi pas, de briller dans les
Congo
soupers de famille et autres lieux propices aux
Après qu’un infirmier ait été assassiné
international et mondialisation débats.
mardi dernier dans un village de l’est de
la République démocratique du Congo,
le personnel médical est en grève. Cette
grève sèche empêche la lutte contre l’épi-
Plusieurs manifestations et violences ont lieu depuis des semaines en Haïti, comment en démie d’Ebola qui sévit dans la région,
faisant depuis le mois d’août 531 décès.
sommes nous arrivés à cette situation-là ?

1
Outre l’épidémie, ce sont les attaques
ponctuelles du groupe ougandais Forces
C’est une situation complexe, mais on peut identifier trois facteurs. D’abord, l’incapacité démocratiques alliées ainsi que la mé-
des élites gouvernantes de répondre aux droits sociaux économiques d’une majorité de la diance de la population qui rendent le
population. Deuxième facteur : la corruption. Les gens voient qu’une bonne partie des fonds travail des infirmiers ardu.
déboursés par le Venezuela en Haïti sont allés enrichir ces élites bureaucratiques. Le derni-
er facteur est la légitimité du gouvernement actuel, certains partis de l’opposition n’ont
jamais accepté la légitimité de l’élection du président Moïse en 2017. France
15e samedi de manifestation pour les
gilets jaunes qui a fait quinze arrestations
à Clermont-Ferrand. Six autres per-
sonnes ont été arrêtées à Paris pendant un
Pourquoi est-ce que le président en place, Jovenel Moïse, ne quitte-t-il pas son poste ?

2
rassemblement qui se déroulait pourtant
de façon plutôt calme. Des armes ont été
Sa position est ancrée dans les normes constitutionnelles du pays. Le président a été élu et il saisies, dont des bâtons de baseball, des
a un mandat de quatre ans, il est dans son droit de dire : « Si vous n’aimez pas ce que je fais, pieds de biche et même des boules de
votez pour un autre parti la prochaine fois ». La position de monsieur Moïse est constitution- pétanque.
nellement correcte ; ce qui est moins habile est la façon par laquelle il l’a communiquée.

Algérie
Afin de s’opposer au maintien du pou-
voir du président Abdelaziz Bouteflika en
Comment la situation en Haïti pourrait-elle s’apaiser, ou du moins s’améliorer ? avril prochain, des dizaines de milliers de

3
personnes manifestent à Alger depuis ven-
À court terme, les mesures annoncées par le premier ministre Jean-Henry Céant, soit la ré- dredi. Le mandat, qui devrait être le cin-
duction des dépenses excessive du secteur public et l’initiation de démarches pour amener des quième pour le président, ne plaît pas au
personnes accusées de grandes fraudes, sont intéressantes. Le meilleur scénario serait que les peuple dû en partie aux graves problèmes
mesures annoncées par le premier ministre Jean-Henry Céant et que le dialogue entamé par de santé du chef d'État de 81 ans. Les ma-
le président avec des secteurs importants soit mis en place de façon conséquente. Ces mesures nifestants en veulent aussi aux médias qui
pourraient apaiser une partie des manifestants et ça pourrait mettre le pays sur une nouvelle semblent favorables au pouvoir dans leur
voie. couverture de l’actualité.

2019
Rencontrez nos professeurs, employés
et étudiants et découvrez nos programmes :
23 mars
• Communications sociales • Études de conflits 10 h à 14 h
• Counselling • Innovation sociale
et psychothérapie • Relations humaines REMISE DE
• Droit canonique • Théologie 4 BOURSES
• Éthique publique DE 1000 $ !

Inscrivez-vous en ligne !

ustpaul.ca/portesouvertes f t y l i
223, rue Main, Ottawa ON | 1-800-637-6859

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

Arts et culture Emmanuelle Gingras


culture@larotonde.ca
Cheffe de pupitre

carnet de voyage

Bain culturel torontois


très agréable à visiter. La Française en moi vous re-
MILÉNA FRACHEBOIS commande la fromagerie présente dans le quartier,
JOURNALISTE le Global Cheese Shoppe, qui est testé et approuvé.
Le marché St. Lawrence est tout aussi agréable.
En ayant les yeux grands ouverts en sortant de la
gare Union, on aperçoit le Royal Fairmont York modernité et le charme ancien se rencontrent
juste en face. On tourne la tête vers la gauche et
on voit la Tour CN. Mais qu’est-ce que ces grosses Toronto et modernité se conjuguent à merveille,
infrastructures nous cachent-elles de la richesse non ? Pourtant, Toronto a aussi de vieux quartiers.
culturelle de Toronto ? La zone chic et ancienne de Casa Loma en fait par-
tie. Le château Casa Loma a été construit au début
Je commence mon séjour avec un train en retard du 20e siècle par un bourgeois. J’ai eu l’occasion de
de deux heures : il y a mieux comme première im- faire le tour de cette charmante zone résidentielle de
pression. J’arrive alors enfin à la gare Union, prête maisons. Le quartier se situe sur une colline, ce qui
à affronter la capitale économique de l’Ontario : le permet de voir la ville d’un peu plus loin. Il y a un
fameux Toronto. C’est d’ici-là qu’en quelques jours, bon endroit pour voir cela, juste derrière le château,
j’ai pu dénicher des merveilles sur la culture toron- où de nombreuses marches sont présentes. On peut
toise. apprécier Toronto et la Tour CN de loin, et la vue est
assez impressionnante.
Une ville multiculturelle
Encore un peu plus vieux que ça, il y a le Distillery
Alors que je mets enfin les pas sur la ville à la Tour District qui date du 19e siècle, auparavant connu
CN, je m’arrête au quartier chinois. À ma grande sous le nom de Gooderham and Worts. Ancienne dis-
surprise, l’immersion est totale. Il ne s’agit pas tillerie de Whisky, la place y accueille maintenant de
seulement là de restaurants chinois, mais aussi de nombreux restaurants et boutiques séparés par des
magasins chinois, de services comme les banques. rues pavées. Cet endroit en vaut vraiment le détour,
Même TD Bank et CBC ont leurs affiches en man- non pas seulement par ses rues historiques agréables,
darin. Je fais un arrêt à Mother’s Dumplings, res- mais aussi par son atmosphère gaie et accueillante.
taurant chinois spécialisé dans les dumplings ;
divin et très abordable. Celui-ci est élu meilleur res- Toronto et l’art en force
taurant chinois depuis maintenant 5 ans par NOW
Magazine. Qui dit métropole dit art. Toronto nous offre une
présence artistique sans retenue. Je pense notam-
En me promenant dans Toronto, j’ai pu profiter ment à l’art de rue, très présent un peu partout sur
du multiculturalisme à son paroxysme : peu im- les murs de la ville, surtout à Graffiti Alley. Cette pe-
porte où l’on se trouve et où l’on marche, les gens tite ruelle inattendue visuellement encombrante est
viennent tous de différents pays et parlent diffé- un vrai plaisir à visiter.
rentes langues.
Pour finir ma virée à Toronto, je suis allée au ROM,
Pour les amateurs de voyages, tenez-vous bien : le le Musée royal de l’Ontario. Ce grand musée est une
quartier chinois n’est pas la seule communauté in- niche de surprises. On peut voir dès l’entrée des
ternationale présente à Toronto ! D’une rue à l’autre squelettes de dinosaures, qui constituent une des
et d’une communauté à l’autre, vous avez l’impres- attractions les plus importantes du musée. L’art
sion de vous retrouver dans un autre pays. On y re- occupe pas mal de place, notamment avec les sculp-
trouve ainsi la petite Italie, Greektown, Koreatown, tures et les tableaux que l’on peut admirer dans les
le petit Portugal, etc. galeries. Un des tableaux les plus importants a cap-
turé mon attention en tant qu’étudiante en histoire
C’est sans oublier l’emblématique marché : La mort du général Wolfe, par Benjamin West. Le
Kensington, en plein cœur de la ville, qui contri- général britannique est mort pendant la guerre de
bue à la mosaïque culturelle de la métropole cana- Sept Ans, guerre majeure dans l’histoire du Canada.
dienne. Le marché déclaré site historique national
est un ancien quartier où les immigrants venaient Grâce à cela, j’en apprends petit à petit tous les jours
autrefois réaliser leur rêve américain. Aujourd'hui, sur la culture et l’histoire du Canada. Je conseille à
les traces restantes forment un endroit multicultu- tous les curieux et passionnés d'aller à ce musée,
rel avec des types de mets variés de différents pays. mais prenez le temps de gambader dans la ville.
J’y ai mis les pieds et je dois dire que ce marché était Vous ne serez pas déçu!

w w w. l a r o t o n d e .c a
10 A R T S e t C U LT U R E l al ar or toot no dn ed e lleu nmdai r2d5i 2f 9é vmrai errs 22001196

Naked Boys Reading

Quand la littérature rencontre le charnel ment. Convaincu


Un concept d’envergure
EMMANUELLE GINGRAS de l'importance de
CHEFFE DU PUPITRE ARTS ET CULTURE Cela fait environ deux ans que Naked la valorisation de
Boys Reading anime la foule d’Ottawa. la positivité cor-
« Les spectacles sont presque toujours porelle ainsi que
LIVE on Elgin accueille mensuellement sold out, le public apprécie beaucoup ! », du le confort avec
un événement qui ne montre que trop de affirme Evenchick. C’est Rick Telfer qui soi-même, celui-ci
peau et que trop de mots. C’est au 220 a approché LIVE on Elgin et qui produit trouve que l'évé-
Elgin qu’il est possible de témoigner de jusqu’à ce jour cet événement réclamé. nement valorise
l’événement viral Naked Boys Reading
les deux. « Comme
où un lecteur nu présente une œuvre lit- Naked Boys Reading est avant tout un
lecteur, je me suis
téraire à son public. salon littéraire connu à l’international.
senti très fort et ça
Il est donc possible de suivre cet événe-
LIVE on Elgin ouvre ses portes en juin m’a en fait rendu
ment conceptuel en Amérique du Nord,
2014. Depuis, ils accueillent une grande moins conscient
du Sud et même en Europe. LIVE on
variété d’événements artistiques presque de mon apparence
Elgin juge que ce concept coordonne
tous les soirs de la semaine. « L’accent », affirme-t-il,
bien avec leurs valeurs, qui se veulent
est mis sur la performance », affirme tout en soulignant
ouvertes. « En tant qu’homme gay  ou-
Lawrence Evenchick, propriétaire et ges- la concentration
vert, il s’agissait d’un concept parfait
tionnaire des lieux. En effet, il ne s’agit pour promouvoir l’acceptation et la po- plutôt centrée sur PHOTO : HANDSOME ZAC PHOTOGRAPHY
pas tant d’une ambiance de bar, mais sitivité corporelle », souligne Evenchick. l'offre d'une bonne
de salle de spectacle, d’où l’absence de performance.
suite participer à une audition spéciale
toutes distractions telles que télévisions Lire nu devant un public Naked Boys Reading est un appel de présentée sous forme de spectacle  au
et tables de billard, souligne-t-il. Ils ne
sont d’ailleurs ouverts que lorsqu’ils ac- candidatures à tous. Toutefois, environ Swizzle, un bar local, et où le public fait
C’est la seconde fois qu'Andrew Kellie vit
cueillent un événement. l’expérience comme lecteur. Celui-ci en 60 hommes sont participants et prêts à partie des juges. Ce n'est qu'après avoir
a d’abord entendu parler d'un ami avec lire quand ils le pourront. « Nous avons été accepté à l'audition qu'il sera possible
« Le prix d’entrée va directement [aux ar- qui il jouait dans Rocky Horror Picture dû implanter un processus d'application de participer à l'événement où, tous les
tistes], nous n’y touchons pas ! », affirme Show, et ayant expérimenté cette lecture concret », affirme Rick Telfer. En effet, mois, un nouveau thème émerge et c’est
Evenchick. L'objectif demeure de faire mise à nu. ceux souhaitant participer peuvent s'ins- au conservateur du moment de faire une
valoir les artistes tout en leur permettant crire en ligne par une courte description sélection de livres parmi lesquels les par-
de faire le plus de profit possible. Kellie croit en l’importance de l’événe- personnelle. Si sélectionné, il faut en- ticipants pourront choisir.

Parution de disque

Plonger dans un rêve musical Quand l’amour porte le public Histoire d’amour islandaise
MAEVE BURBRIDGE vers le cœur de
JOURNALISTE s’éteint La vidéo accompagnant le morceau in-
la thématique ;
L ’ u n i v e r s c’est-à-dire le titulé ​Isolation, ​la huitième chanson du
La compositrice Flying Hórses ​annon- onirique de désillusionne- disque, illustre de manière puissante le
Bergeron ra- message de l’album. On y constate ini-
çait la sortie de son deuxième disque​ ment graduel
conte l’histoire tialement un couple qui se brise, mais
Reverie ​le 22 février dernier. L’univers et la déception
dont l’une des membres se ressaisit et
onirique et sombre de ​ Reverie ​invite d’un amour par- s’y rattachant, continue sa démarche, plus forte et plus
l’auditeur à se balader à travers un rêve tagé, qui se tord menant au heureuse que jamais. Le vidéoclip a été
à la fois chimérique et ténébreux grâce graduellement chaos. créé par le cinématographe français
au style de composition néoclassique et pour se fragmen-
André Lambrecq et est tourné au cœur
post-rock de la compositrice. ter et disparaître Malgré la tour-
de la nature picturale de l’Islande, pays
avec le temps. nure quelque qui selon Romanne Blouin, porte-parole
Flying Hórses, ou Jade Bergeron, est une peu ténébreuse
L’idée derrière de la maison de gestion Bonsound, « [a
multi-instrumentiste et compositrice et lourde que
le disque sur le une] atmosphère [qui] a grandement
originaire de Montréal. Ayant passé plu- prend ​Reverie​
passage progres- influencé la création de la musique [de
sieurs années en Islande, elle s’est ins- au cours de sa
sif du rêve vers le Bergeron]​ »​.
pirée des paysages dramatiques de l’île
cauchemar com- progression,
pour composer son premier disque, ​Tölt. Les autres vidéoclips qui viennent ac-
porte une méta- le message du
compagner les chansons de  ​Reverie​,
Reverie ​s’agit de son deuxième projet phore du passage disque reste
soit pour les morceaux ​Sorg Sea I & II​
solo. Comme le suggère le titre, ​Reverie d’un couple à sa optimiste  : «  le
et ​Unsettled​, sont également tournés en
s’inspire des thématiques du rêve et du côté positif,
COURTOISIE Islande. Visuellement spectaculaires, ils
cauchemar et la distinction parfois floue phase légère et réussissent à mettre en images le son
qui les sépare ; «  [c'est] un voyage ins- utopique à une dynamique plus lourde c’est qu’on se réveille toujours de nos tout à fait unique et éthéré de ​Reverie,​
trumental à travers un rêve et un cau- et tendue. Comme l’explique Bergeron, cauchemars », selon l’artiste. Ainsi, le que Blouin décrit comme étant «  tex-
chemar, et tous les moments entre les le disque « raconte l’histoire des phases message que Bergeron veut véhiculer à turé, superposant divers instruments
deux », souligne Bergeron. ​Reverie ​sera préliminaires de l’amour, associées aux l’aide de son nouveau disque est que la vintage [et] un piano qui nous guident
distribué par la maison de gestion artis- sentiments de confort, de sécurité, de douleur est temporaire et qu’il y aura à travers un récit musical sombre et tu-
tique montréalaise ​Bonsound. joie ». Il sert un peu de guide qui trans- toujours de la lumière au bout du tunnel. multueux ​»​.

w w w. l a r o t o n d e .c a
A R T S e t C U LT U R E la rotonde numéro 18 11

Critique

Des artifices pour enterrer une crise Celle-ci ne participe à l’action qu'une d’objets divers ou de vêtements, dans C’est avec subtilité que les deux acteurs
EMMANUELLE GINGRAS fois au courant de la performance, où un coin, qui colorent l’ambiance froide sur scène font parler leurs corps avec
CHEFFE DU PUPITRE ARTS ET CULTURE elle s’installe dans un coin et fait des des éclairages de néon blanchi. Toutes précision, fondus en une ambiance qui
constatations sur ces cours d’histoire actions portent une signification grin- réussit à se faire minimaliste, mais sait
Du 21 au 23 février, Lara Kramer pré-
que l’on connaît au sujet des Premières çante ; par exemple, l’on situe Jassem
sentait une performance de grande en- quand même évoquer le superficiel.
Nations, mais qui garde le public ébahi, Hindi qui rembourre artificiellement
vergure, Windigo, accompagnée d’une Ceux-ci sont brillants ; présents et forts
culpabilisant. En effet, Kramer, d’ori- l’un des matelas vidé par des vêtements
exposition, Phantom Stills & Vibrations. à leur façon.
gine ojie-crie et menonnite, n’est que joliment colorés pour ensuite le malme-
Un minimalisme visuel prenant, mais
d’une lourdeur de contenu pressante à témoin des enjeux entourant les com- ner. Toutefois, celui-ci s’en sert aussi Le premier interprète, Jassem Hindi,
aborder permit de témoigner d’un cri munautés de Premières Nations et n’a pour se pavaner en le promenant un est frivole. Il fait écho à l’insignifiance
d’impuissance strident de cette choré- pas directement subi les impacts. C’est peu partout, en le maniant fièrement
enfantine, à des pulsions aveugles,
graphe canadienne à surveiller. C’est pourquoi le minimalisme de la perfor- depuis ce qui pouvait ressembler à une
non — calculées, et par lesquelles le
dans le cadre de FACE à FACE, à la mance forme un regard raisonnable sur laisse. Écho aux moyens superficiels de
second personnage s’épuise à un mo-
Cour des Arts, qu’il nous fut présenté la chose ; celle-ci est humble face au récupération d’un génocide culturel ?
sujet. ment au courant de la performance.
cette œuvre « wake up call » d’après la Qui sait.
Un des seuls moments où ceux-ci in-
distribution de Peter James et Jassem
Au cœur de la plupart des actions : trois Lourdeur tempérée teragissent. Celui-ci se déshabille et
Hindi.
matelas blancs et propres. Ceux-ci de- se rhabille aisément, toujours dans un
Mais qu’est-ce qu’un Windigo ? Il s’agit viennent du bétail, un foyer, un trou Sur scène, une longue histoire où s’éter-
grotesque corporel humoristique. De
de figures surnaturelles algonquines. où se cacher, un poids à porter. Bref, nisent parfois les actions. Kramer opte
son côté, Peter James a su porter une
Elles sont souvent initialement des hu- leurs usages multiples se concrétisent pour une approche subtile qui est tout
performance des plus perturbantes.
mains ayant pris la forme de cette figure symboliquement d’après les interac- sauf criarde ; l’on s’endort presque de-
tions des deux interprètes ont avec les vant ce portrait d’une grande tristesse. Son corps recroquevillé et de roc ac-
monstrueuse en raison d’un comporte-
objets. Ils sont le berceau d’un confort Le spectacle est relativement court, ce compagné de son regard en constant
ment trop faible et cupide, dans la plu-
part des légendes. Ceux-ci sont assoiffés qui devient vite dépouillé par des canifs qui rééquilibre le tout. Certaines sé- jugement, se battant contre à peu près
de sang et sont souvent présentés dans avant d’être mangé, vidé ou bourré. quences auraient cependant  pu être tout et semble porter un vécu qui in-
des contes traitant de l’isolement, de Bourrés du corps même des acteurs, raccourcies. trigue.
l’égoïsme et de l’importance de la com-
munauté, lien pertinent à faire avec les
injustices qu'aborde Kramer.

La violation des terres des Premières


Nations est un sujet récurrent chez
la jeune chorégraphe, comme le
prouvent ses œuvres NGS (Native Girl
Syndrome), This Time Will be Different,
The Indian Problem,  Fragments.
Windigo fait écho à un retour que celle-
ci a fait au Lac Seul, pays de sa grand-
mère et où tout son bagage culturel lui
retombe dessus.

C’est un bandeau que Lara retire des


yeux de tout Canadien qui ne voit que
ce qu’il veut voir, qui garnit le problème
pour ensuite en vanter la générosité.
C’est un rappel que l’on passe à côté des
réels enjeux, alias, la crise culturelle et
économique perpétuelle de peuples dé-
mantelés.

Un décor qui gueule


Lara Kramer, omniprésente sur scène,
demeure discrète dans son rôle de res-
ponsable de l’environnement sonore.
Entre des voix d’enfants et des crépi-
tements, la chorégraphe nous ramène
dans son voyage dans le Nord-Ouest de COURTOISIE
l’Ontario.

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

sports et bien-être Maxime Jolicoeur


sports@larotonde.ca
Chef de pupitre

hockey masculin

Merci de nous avoir fait rêver


PASCAL VACHON
JOURNALISTE

Après la meilleur saison de l’histoire


du programme de hockey masculin
de l’Université d’Ottawa, la saison des
Gee-Gees s’est terminé lors du troisième
matchs entre les Gaels et les Gee-Gees.

Les Gaels prennent le contrôle


Le début de la première rencontre donne
lieu à de bons coups d’épaule de chaque
côté et presque qu’aucun arrêt de jeu
n’interrompt les premières minutes. Les
Gaels pratiquent un échec avant à deux
joueurs appliquant beaucoup de pres-
sion sur la défensive locale, mais restent
passifs en zone neutre. Henry Thompson
y va d’un tir faible qui bat Brodeur après
un peu plus de cinq minutes de jeu et
inscrit ainsi le premier but de la ren-
contre. La pression des visiteurs donne
lieu à peu de chances dangereuses de la
part d’Ottawa et ces derniers rentrent au PHOTO : ANDREY GOSSE
vestiaire avec un retard d’un but.

Meilleur deuxième pour les Gee-Gees Ottawa ne peut capitaliser as deux ou trois secondes pour penser à qui a beaucoup de confiance, c’est tout le
ce que tu vas faire avec la rondelle tandis temps frustrant, car la rondelle ne rentre
C’est en deuxième période qu’on re- Le gris et grenat a semblé incapable qu’une équipe comme eux [Queen’s] tu pas », soulignait Domingue. Ottawa avait
trouve la troupe ottavienne de la saison d’acheter un but après le dernier but des n’as même pas une seconde », a expliqué pourtant remporté ses deux duels face
régulière. Ottawa domine le deuxième Gaels qui ont bloqué de nombreux lan- Kevin Domingue. aux Gaels cette saison l’emportant par la
vingt, provoquant plusieurs revirements cers pour maintenir leur maigre avan- marque de 4 à 2 et 4 à 1. Brodeur a réalisé
et forçant le gardien Fazio à faire plu- tage. Il s’agissait seulement d’une deu- Un gardien en feu 21 arrêts sur 24 lancers dans la défaite des
sieurs acrobaties. À deux reprises dans xième fois sur ses neuf derniers matchs siens.
la même séquence, Beckstead surprend que le gris et grenat finissait un match Gardien avec le plus haut pourcentage de
la défensive des Gaels pour s’amener avec un écart de trois buts ou moins. la ligue en saison régulière, Justin Fazio a Des rencontres serrés
devant Fazio, mais le gardien visiteur Est-ce que le manque d’adversité der- répondu à l’appel, mais l’entraîneur-chef
effectue deux arrêts avec sa jambière nièrement a pu expliquer leur première du gris et grenat pense que le manque Lors du deuxième match de la série, les
droite. Beckstead se reprend quelques défaite des séries ? d’opportunisme des siens leur a fait mal. Gee-Gees ont remportés un match un
secondes plus tard alors qu’il se fait « C’est un bon gardien, mais on a eu des peu moins serré à l’Université Queen’s
complice du but de Van Lierop. Le tir du « Je ne pense pas, et on a joué un bon chances où je trouve qu’on a manqué le par la marque de 5 à 2. Ceci a mis la table
défenseur frappe le poteau, mais touche match quand même, mais on est arrivé but ou qu’on avait des opportunités de pour un match numéro trois dimanche
le dos de Fazio pour ensuite traverser la prêts et on savait à quoi s’attendre », a marquer. Dans les séries, c’est les unités dernier à l’Université d’Ottawa. Les
ligne rouge et égaliser la marque. La troi- dit Jean-François Plante après la ren- spéciales et les gardiens qui font la dif- Gee-Gees n’ont pas dépassé la deuxième
sième fois est la bonne pour Beckstead contre. « Si on regarde le match et le férence et ce soir, c’est eux qui ont été la ronde. Lors du dernier match, les Gaels
qui récupère un rebond suite à un lancer total de lancers, ça aurait pu être une meilleure équipe », a jugé Grandmaître. ont pris une avance de 3 à 0 en première
frappé de O’Brien et bat finalement le victoire de 3 à 2 pour nous aussi », a dit période. Les Gee-Gees ont été en mesure
Grandmaître qui jugeait que la perte de Fazio compte déjà 106 arrêts à son comp- d’égaliser la marque, mais les Gaels ont
gardien Fazio du côté droit. Les visiteurs
profitent d’un avantage numérique pour Mongo et Hanlon, tous les deux blessés, teur après trois matchs de séries élimina- tout de même marqué trois fois en 3e pé-
revenir dans le match en marquant sur a fait mal à sa troupe, surtout au niveau toires, soit le plus haut total de la ligue. riode pour remporter 6 à 5.
un retour. Mason Kohn est crédité du de la vitesse. La différence de talent entre Les hommes de Grandmaître se sont par-
but. leurs adversaires en première ronde fois sentis frustrés et impuissants face au L’équipe de Patrick Grandmaître a
et ceux de deuxième ronde a peut-être cerbère adverse. « On a pris beaucoup de construit la meilleur équipe que l’Uni-
Malgré les attaques répétées des locaux pesé dans la balance, selon les joueurs lancers et ça été un match d’un but alors versité ait vu. Oui cette défaite sera dur à
et leurs 28 tirs après 40 minutes, la de l’équipe ottavienne. « Quand tu af- c’est sûr que c’est frustrant un peu », a avaler, mais l’an prochain, les Gee-Gees
marque est de 2 à 2. frontes un club comme Laurentienne, tu admis Plante. « C’est sûr qu’un gardien seront encore une force dans la OUA.

w w w. l a r o t o n d e .c a
Sports et Bien-être la rotonde numéro 18 13

basket-ball

Vers la demi-finale pour les Gee-Gees !


dence au dernier quart alors que l’entraî- », jugeait Amélie Hachey, auteure de 9 ser dans le match.
PASCAL VACHON neur Sparks donne quasiment toutes les points en 27 minutes.
JOURNALISTE minutes aux joueuses de son banc. Les « Le laissez-passer est énorme. On a pu
« Après avoir commencé à mettre en ap- rester ici et avoir quatre bonnes pratiques
Gee-Gees ont tout de même l’avantage
Le gris et grenat a signé une 12e victoire plication notre jeu défensif, on a trouvé cette semaine tandis qu’elles ont joué à
lors du dernier dix alors qu’elles sont
de suite en l’emportant au 2e tour des le moyen de les sortir de leur structure Queens mercredi et ensuite elles ont dû
sur une séquence de 13 à 7 à la moitié.
séries par la marque de 89 à 53, face offensive et les forcer à jouer plus du voyager de Toronto à Queens et revenir
L’équipe de Sparks l’emporte ainsi 89 à
aux Lions de l’Université York au pavil- basket de type 1 contre 1. À partir de là, à Toronto. Elles avaient vraiment un
53 et met fin à la saison des visiteuses.
lon Montpetit samedi dernier. Leur vic- ça a vraiment tourné à notre avantage », horaire difficile et je peux comprendre
Il s’agit d’une troisième fois face à York
toire leur donne ainsi accès aux demi-fi- dit Sparks. pourquoi elles ont eu leur relâchement,
qu’Ottawa l’emporte par plus de 20
nales de la Coupe Critelli qui aura lieu étant donné leur horaire ».
points et une cinquième fois sur leurs Les 89 points constituaient ainsi leur 5e
ce mercredi à domicile contre les Loups
sept derniers matchs. match le plus offensif de la saison. Le Terminé pour les hommes
de l’Université Lakehead.
plus impressionnant est que les locaux
Deuxième et troisième quarts mons- ont inscrit 83 de leurs 89 points à la Le gris et grenat masculin a vu sa saison
Deuxième quart à sens unique prendre fin alors qu’il s'est incliné par la
trueux ligne de lancer franc ou grâce à des deux
Deux interceptions et une bonne défen- points. marque de 84 à 61 face à l’Université de
sive permettent à Ottawa de prendre Les 51 points du gris et grenat dans le Ryerson. La troupe de James Derouin
les devants 8 à 2 après seulement deux deuxième et la troisième période de dix Laissez-passer profitable perdait par seulement cinq points à la
minutes de jeu. York remonte pour faire minutes ont permis aux locaux de faci- mi-temps et tirait pour près de 50 % à
16-10 après un peu plus de 6 minutes. lement l’emporter par un écart de 36 Le gris et grenat a joué son premier la ligne de deux et trois points. Un pour-
Ottawa ne peut réussir un lancer entre la points. Par contre, pour le gris et grenat, match des séries, ayant profité d’un lais- centage d’efficacité en deçà de 30 aux
6e et la 2e minute et finit le quart avec un c’est leur défensive qui les a vraiment sez-passer au 1er tour des séries grâce à tirs de deux et trois points ainsi qu’un
tir de deux points à la dernière seconde propulsés. sa première place dans la conférence Est. troisième quart avec seulement 11 points
pour porter la marque à 18 de chaque Cette première place lui permet aussi de contre 25 a coulé l’équipe ottavienne.
côté. L’équipe ottavienne tire pour seu- « Notre défensive a été le point tour- s’assurer de l’avantage du terrain tout au Ottawa termine ainsi sa saison avec une
lement 33,3 % après les dix premières nant dans le match, on a commencé à long des séries. L’entraîneur des locaux a fiche de 15-8 et une élimination au deu-
minutes tandis que les Lions ont une marquer plus en arrêtant l’autre équipe souligné l’importance de ce laissez-pas- xième tour des séries.
efficacité de 60 %. Ottawa continue sur
sa bonne fin de premier quart pour par-
tir sur une séquence 20 à 6 à partir des
trois dernières minutes du 1er quart, et
ENVIE DE POURSUIVRE VOS ÉTUDES
ce jusqu’à la moitié du deuxième quart.
Jennifer Crowe connaît un excellent AUX 2E OU 3E CYCLE EN SCIENCES
deuxième quart en inscrivant 14 points
en 7 minutes après avoir été blanchie
dans le premier dix minutes. L’équipe
DE LA SANTÉ À L’UQAT
locale mène 43 à 26 après une moitié
tirant pour 35,6 % sans avoir inscrit un À L’AUTOMNE 2019?
seul tir de trois points. McAlear-Fanus
avec 7 points, 5 rebonds, 2 assistances
et 14 points ainsi que Crowe et ses 3 re-
bonds propulsent l’offensive des locaux.

« Jennifer Crowe a été un facteur clé.


Quand elle est rentrée au 1er quart, elle
est devenue très agressive et a commen-
cé à jouer physique et on est devenues
agressives par la suite », soulignait l’ins- PARTICIPEZ À LA SÉANCE D'INFORMATION
tructeur-chef.
Le 24 avril à 16 h 30 - en direct sur le Web
Sans merci en deuxième moitié Tous les programmes de 2e et 3e cycles
en sciences de la santé :
Le gris et grenat marque son premier tir • Santé mondiale (offert à distance)
de la ligne de trois points grâce à Amélie
• Santé et sécurité au travail (offert à distance)
Hachey après 3 minutes du 3e quart.
Ottawa commence le 3e quart sur une • Sciences infirmières
séquence de 9 à 0 après un peu plus de • Recherche
trois minutes et 16 à 3 trois minutes plus Plusieurs bourses disponibles !
tard. Les joueuses de Sparks remportent
le 3e quart 26 à 7 et ont une avance de 69
à 33 après 30 minutes. La troupe d'An-
dy Sparks remporte ainsi le deuxième et
troisième quart par un impressionnant
INFORMATION
total de 51 à 15. Les Lions ont inscrit plus 1 877 870-8728 poste 2108
de points au 1er quart (18) que lors des uqat.ca/rencontre-info-sante
2e et 3e quarts (15). Ottawa ralentit la ca-

w w w. l a r o t o n d e .c a
14 A RSTpSo re t sC eU tLTBUi Re En - ê t r e llalaarrorotototonondndedee lleu nlmudani rd2di5i 22f59é vfméravi errsi e22r002119061 9

Chronique

Quand tous les morceaux tombent en place partie de l’alignement partant lors du la LHJMQ (Ligue de hockey junior aller jouer au hockey dans une autre
MAXIME JOLICOEUR premier match de la saison peut être majeur du Québec). Pendant ces trois ville. S’adapter à une nouvelle école,
CHEF DU PUPITRE SPORTS difficile. Quand Claude Giroux est saisons, le natif d’Ottawa a cumulé de nouveaux amis et une nouvelle
arrivé chez les Olympiques en 2005 211 points en 184 parties. Son par- famille. « Lors du camp d’entraî-
Plusieurs joueurs de hockey junior
après avoir joué une saison avec cours professionnel a été un peu plus nement, l’équipe m’avait inscrit au
entament leur carrière avec de
les Grads de Navan, il était dans ce difficile. Il a été soumis au ballotage CÉGEP et tout, je croyais avait fait
nombreux doutes, à propos de leurs
même bateau. Il a cependant surpris par les Flames de Calgary lors de son le grand club. J’ai commencé mes
performances sur la glace et ceux
les hauts dirigeants du club lors du début de carrière. Heureusement, cours et tout lorsque j’ai été informé
des parents, sans oublier ceux des
camp des recrues et encore pendant le tout s'est débloqué lorsqu’il a en- que je ne faisais pas partie des plans
partisans qui peuvent parfois se
le camp d'entraînement lorsqu’il filé ses patins au centre Bell. Hélas, de l’équipe. Heureusement, j’ai été
retrouver sur les médias sociaux. faisait face aux joueurs vétérans de échangé et je peux jouer », a indiqué
environ 15 ans après leurs débuts
Mercredi dernier, les Olympiques l’organisation. Le reste est de l’his- un joueur de 17 ans de la LHJMQ.
ensemble, Byron et Giroux se sont
de Gatineau ont retiré le numéro 28 toire. En 187 rencontres jouées avec réunis au centre Robert Guertin pour
de Claude Giroux, probablement un Une chose est certaine, les partisans
les Olympiques, Giroux a amassé un célébrer leurs succès avec le club…
des derniers à être retirés au Centre des Olympiques n’ont pas vu de
total de 125 buts et 196 passes pour avant de s’affronter le lendemain au
Robert-Guertin . Un exemple parfait championnat depuis l’ère Giroux-
un total de 321 points en seulement centre Bell.
d’un joueur qui n'a simplement pas Byron. La cérémonie de mercredi
trois saisons.
dernier a ramené beaucoup de bons
succombé aux doutes extérieurs. Une vie difficile
Pendant ces années de succès, Giroux souvenirs à plusieurs partisans.
Contre toutes les attentes jouait avec un certain Paul Byron, Heureusement pour Giroux, tous Personnellement, j’ai assisté à mon
désormais joueur du Canadien de les morceaux sont tombés en place. tout premier match des Olympiques
Il faut comprendre une chose : la vie Montréal. Byron n’a cependant pas Ce n’est cependant pas le cas pour lors des séries de 2007-2008. Avec
d’un joueur de hockey junior n’est pas eu le chemin aussi facile. Selon Serge tous les joueurs de hockey junior. un club actuellement en reconstruc-
aussi formidable qu’elle n'en a l’air. À Haché, le préposé à l’équipement des Âgés de seulement 14 à 16 ans lors- tion, qui sait, peut-être que le pro-
moins d’être un choix de première ou Olympiques, Byron ne pesait même qu’ils se font repêcher, ces joueurs chain duo Giroux-Byron sera devant
deuxième ronde, les chances de faire pas 150 livres lors de son entrée dans doivent quitter le nid familial pour nos yeux dans un futur proche.

Calendrier Par Maxime Jolicoeur Brèves


HOCKEY MASCULIN BASKET-BALL FÉMININ

24 fév
27 fév Hockey féminin

19h30 18h La saison difficile (6-14-0) de l’équipe de


hockey féminine de l’Université d’Ottawa
s’est terminée en fin de semaine dernière
avec une défaite de 4 à 0 face aux Cara-
match #3 - Aréna Minto demi-finale - Gymnase Montpetit bins de l’Université de Montréal.

BASKET-BALL FÉMININ ATHLÉTISME


Basket-ball féminin

27 fév
Ravens de Carleton - Raven’s Nest
06
Université du Manitoba
mars L’équipe de l’Université d’Ottawa s’est qua-
lifiée pour la demi-finale samedi dernier
avec une victoire face aux Lions de l’Uni-
versité York. Les Gee-Gees ont terminé au
premier rang lors de la saison régulière.

w w w. l a r o t o n d e .c a
Rédacteur en chef WEB
Les horoscopes de la semaine! Mathieu Tovar-Poitras
redaction@larotonde.ca
Maria Princene Dagba
web@larotonde.ca

Par les Maths Secrétaire de rédaction


Molly de Barros
journalistes
correction@larotonde.ca Miléna Frachebois
informations@larotonde.ca
Directrice de production Pascal Vachon
Capricorne – 21 déc. au 20 janv. Cancer – 22 juin au 23 juil. Caroline Fabre
production@larotonde.ca reportage@larotonde.ca

Maeve Burbridge
Votre vie sentimentale est comme le deu- J’écris ce message ici parce qu’il passera
Actualités nouvelles@larotonde.ca
xième « i » de Hawaii, insignifiante. Mais ne Gabrielle Lemire
inaperçu à la rédaction. À L’AIDE ! On me actualites@larotonde.ca
vous en faites pas, vous avez toujours la pos- torture en me faisant écrire des horoscopes.
sibilité d’adopter 46 chats qui se feront un Correctrice
Je vous en supplie. SOS. Arts et culture Mélanie Chénier
plaisir de se délecter de votre cadavre après Emmanuelle Gingras
votre décès. texte@larotonde.ca
culture@larotonde.ca
Vidéaste
sports Quentin Reinhart
Maxime Jolicoeur videaste@larotonde.ca
Verseau – 21 janv. au 19 fév. Lion – 24 juil. au 23 aout sports@larotonde.ca
Photographe
Vous irez voir un film avec votre fréquen- Directeur artistique Emilie Azevedo
tation du moment. Lorsqu’elle vous de- GrRRrRrRrrrrRrrRRRRRR? Andrey Gosse photographe@larotonde.ca
mandera votre avis, vous serez trop ner- direction.artistique@larotonde.ca
veuse pour confier que vous n’aviez rien GRRrrR! Direction générale
compris au film. « C’était très européen », Ghassen Athmni
rétorquez-vous. Vous voilà éminente cri- direction@larotonde.ca
GrR.
tique du septième art.

Poisson – 20 fév. au 20 mars Vierge - 24 août au 23 sept. Prochaine édition: le 4 mars 2019
La Rotonde est le journal étudiant de l’Université d’Ottawa, publié chaque
Bon, temps des aveux. Madame Badroulba-
lundi par Les Publications de La Rotonde Inc., et distribué à 2 000 copies
dour a écrit l’horoscope du signe précédent. Vous êtes encore insulté d’avoir été traité de
dans la région d’Ottawa. Il est financé en partie par les membres de la FÉUO
Que voulez-vous ? C’était la meilleure. Un moron par vos amis. Consolez-vous en vous
et ceux de l’Association des étudiants diplômés. La Rotonde n’est pas res-
instant… Figurez-vous qu’on me chuchote disant que si l’électricité vient d’électrons, la
ponsable de l’emploi à des fins diffamatoires de ses articles ou éléments gra-
qu’elle serait prête à se sacrifier et reprendre moralité vient des morons.
phiques, en totalité ou en partie.
la plume, pour une dernière fois.

Bélier – 21 mars au 20 avril Balance – 24 sept. au 23 oct.

Dites ce que vous-voulez, mais votre signe


on s’en balance. En théorie vous devriez rire
Ne foncez pas tête baissée vers votre
maintenant… J’attends encore. Bon, c’est
rival, privilégiez les pulls en laine pour
peut-être ce stoïcisme qui explique votre ab-
cette fin d'hiver. sence de relations.

Taureau – 21 avril au 20 mai Scorpion – 24 oct. au 22 nov.

Saviez-vous que les bananes sont toutes gé-


nétiquement identiques ? Ne comportant
plus de graines, l’agriculture humaine est la On dit que lorsqu’une amitié atteint les sept
seule raison pour laquelle nous avons encore ans, elle durera toute la vie. J’avoue que
des bananes à manger pour notre déjeuner. dans votre cas, le défi reste de se faire au
Alors oui ça n’a rien à voir avec vous, mais j’y moins un ami. Courage ! Un jour vous trou-
pensais ce matin en buvant mon thé. verez votre Gerald Butts.

Gémeaux – 21 mai au 21 juin Sagittaire – 23 nov. au 20 déc.


Sérieusement ? Encore vous ? Arrêtez de
Mars est en gémeaux cette semaine, mais lire les horoscopes. Ça ne sert à rien de
Jupiter ne l’est pas... alors je ne suis pas sûre vous complaire dans votre misère en vous
de ce que ça veut dire mais je pense que vous convaincant que la personne derrière l’écri-
ne devriez pas manger de barres Mars pour ture de cet horoscope est la voix de la raison.
ne pas déclencher la fin du monde. Nous sommes tous mortels et perdus dans
nos vies. Plus vous l’acceptez tôt, mieux ce
sera pour vous.
ILLUSTRATION : ANDREY GOSSE
w w w. l a r o t o n d e .c a