Vous êtes sur la page 1sur 16

Volume LxxxvIi n°22

- Le journal indépendant de l’Université d’Ottawa -

Qui seront les


nouveaux visages ?

www.larotonde.ca LaRotonde @LaRotonde La RotondeVideo la_rotonde1932


section

éditorial Mathieu Tovar-Poitras


redaction@larotonde.ca
Rédacteur en chef

Pour avancer, il faut d'abord faire un pas


le SÉUO a prévu un tel scénario en an- constances en l’espèce tendent vers des riaux des deux dernières années. Le
MATHIEU TOVAR-POITRAS nonçant la tenue d’élections partielles en personnes qui seront élues presque par chiffre est probablement élevé, voire un
RÉDACTEUR EN CHEF automne 2019 ainsi qu’en rappelant que défaut. Mais cela ne veut pas nécessai- peu trop élevé. Autant le mentionner une
le CA aurait le pouvoir de nommer des rement dire que c’est une passe gratuite. dernière fois cette année.
Ce sont les premières lignes d’une dis- individus aux postes du comité exécutif Au contraire, lors de la campagne – et du
sertation qui semblent être les plus diffi- Le SÉUO a fait sa part dans la mesure
à titre intérimaire. débat dans le cas de l’exécutif – ce sera
ciles. Mais à force d’enchaîner les mots, où la majorité des postes seront comblés
au public de chauffer les candidat.e.s.
on se crée un élan qui gagne en force et dès le début du mois d'avril, en plus de
Élections ou votes de confiance ?
en vitesse. Une fois la rédaction termi- À long terme, ce scénario ne peut se ré- prévoir des mécanismes pour combler
née, on réalise que, finalement, ce n’était Considérant le faible nombre de can- péter. Mais pour les premières élections des postes encore vacants. C’est toutefois
pas si dur que ça. Et pourtant, c’est didatures, la majorité des postes n’ont du SÉUO, ces personnes débutent avec à la population étudiante de faire sa part
grâce à ce laborieux premier pas qu’on qu’un.e seul.e candidat.e. En effet, à part une certaine présomption de motivation – wow, c’est comme une impression de
peut finir avec une bonne note, ou même pour les sièges au CA des facultés des pour redresser le navire. Rares sont ceux déjà-vu…
un syndicat. sciences sociales et de Telfer, les posi- et celles qui voulaient s’embarquer dans Le corps étudiant s’est mobilisé lors du
tions seront vraisemblablement com- l’aventure qu’est de faire partie – en tant référendum, qu’il en fasse autant ou
Un peu à l’image de cette transition
blées par votes de confiance, puisqu’il qu’élu.e – de la mise en place du Syndicat même davantage pour les prochaines
vers le sujet, la cadence semble man-
n’y a qu’une personne se présentant par en tant qu’organisation représentant le élections. Certes, l’enjeu est différent, il
quer aux élections étudiantes à venir. Le
siège disponible (voire moins). corps étudiant du premier cycle et tout n’y aura pas de choix concernant l’insti-
Syndicat étudiant de l’Université d’Ot-
ce que cela implique. tution elle-même, mais il sera question
tawa (SÉUO) a dévoilé la liste officielle Autant qu’on se plaigne de l’atmosphère
des candidat.e.s à l’exécutif et au Conseil des personnes au sein de l’organisation.
souvent tendue en politique étudiante, Même histoire...
d’administration (CA). Il ne suffit que Même s’il n’y a qu’un nom pour un poste
en particulier à l’aube et durant des
d’un rapide coup d’œil pour constater sur le bulletin de vote, il faut garder en
périodes d’élections, une démocratie Il faudrait que quelqu’un qui ne soit pas
qu’il manque de candidatures pour rem- tête que ce n’est que le début.
nécessite différents points de vue pour débordé par la fin de session relève le
plir des postes, dont celui de commis- pousser la représentation du public ainsi nombre de fois où le thème de l’apathie Et c’est le début, ce premier pas, qui est
saire à l’équité au sein de l’exécutif. que le développement d’idéaux. Les cir- étudiante a été abordé dans les édito- le plus difficile.
Les plus perspicaces remarqueront aussi
que certaines chaises autour de la table
du CA resteront vacantes pour un certain
temps. En effet, quatre facultés ne ver-
ront pas l’entièreté des sièges leur ayant
été assignés être remplis. Pourtant, ce ne
sont pas les étudiant.e.s qui manquent.
Selon les chiffres compilés par l’admi-
nistration de l’Université d’Ottawa, plus
de 4 000 étudiant.e.s se sont respective-
ment inscrit.e.s au premier cycle dans les
facultés des arts, des sciences et de gé-
nie et environ 3 700 dans la Faculté des
sciences de la santé.

Malgré tout, il n’y a qu’une candidature


pour l’un des trois postes assignés à la
Faculté des arts. Un scénario similaire
en génie et en sciences de la santé – pré-
cisons toutefois que pour cette Faculté,
il n’y a que deux postes au lieu de trois.
Pour la Faculté des sciences ? Deux can-
didatures pour trois postes. Elle peut
donc rajouter cette corde à son arc dans
sa rivalité avec les ingénieurs.

Malgré cette absence partielle de candi-


datures, c’est une réalité qui fait partie
de la dynamique actuelle. Il était évident
que l’instauration formelle du nouveau
syndicat ferait face à plusieurs défis. Le
manque de candidatures est-il souhai-
table ? Non. Mais est-ce normal ? Oui,
considérant que c’est une toute nouvelle
organisation qui devra faire ses preuves ILLUSTRATION : ANDREY GOSSE
une fois en place. Précisons aussi que

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

ACTUALITÉS Gabrielle Lemire


actualites@larotonde.ca
Cheffe de pupitre

Sondage à l'échelle provinciale

S’épanouir sur le campus : Climat LGBTQ2S+

PHOTO: EMILIE AZEVEDO

fesseur en psychologie communautaire. ci indique qu’il est important d’organiser le président d’Outlaw. Celui-ci ajoute
GABRIELLE LEMIRE Il affirme que les données sur la discri- des espaces et des événements sécurisés que les liens avec des professeur.e.s de
CHEFFE DU PUPITRE ACTUALITÉS mination qui persiste sur les campus pour la communauté « parce que cela confiance et les événements et levées de
universitaires quant à l’identité de genre permet aux étudiants LGBTQ2SIA+ de fonds qu’organise l’association ciblent
Une discrimination fondée sur l’orien- et l’orientation sexuelle proviennent disposer des outils et de la représen- surtout les étudiant.e.s de première an-
tation sexuelle et le genre, un accès li- d’études empiriques américaines. tation nécessaires pour avoir un accès née pour les intégrer à une communau-
mité aux soins de santé et un manque égal à l'éducation ». À la fois un endroit té d’allié.e.s.
de ressources et de représentation Avec le sondage S’épanouir sur le cam- inclusif et sécuritaire, le Centre possède
figurent parmi les facteurs qui minent pus : Climat LGBTQ2S+ au sein des les ressources nécessaires pour infor- L’esprit de communauté
l’expérience des personnes s’identifiant campus universitaires en Ontario, mer les personnes qui subissent des
à la communauté LGBTQ2S+ sur les l’équipe désire en apprendre le plus discriminations ou qui sont simplement Cette aspect communautaire est fonda-
campus universitaires. Des chercheurs possible sur le vécu, le succès et le bien- curieuses d’en apprendre plus. mental en matière de LGBTQ+ pour le
des universités Wilfrid-Laurier et être des membres de cette communauté professeur Florian Grandena, qui s’in-
McGill ont développé la première en- en Ontario. « L’intention, c’est aussi de John Shrives, président de l’associa- téresse aux théories queer. « Beaucoup
quête d’envergure provinciale qui re- reconnaître les facteurs qui permettent tion Outlaw d’étudiant.e.s LGBTQ de d’étudiants s’arrachent de leur milieu
censera les données de cette population un fonctionnement optimal sur les cam- la Faculté de droit, souligne l’impor- familial d'origine pour aller étudier.
étudiante. pus et non seulement ce qui ne fonc- tance d’un Centre de la fierté. Shrives Très souvent c’est pour eux la première
tionne pas, et c’est ce qui manque dans peut ainsi rediriger les questions qui opportunité d’aller parler de ceci à des
**** Sachez que l’utilisation des la littérature des États-Unis », nuance dépassent le cadre des ressources dont gens qui sont formés. Ça permet d’ai-
acronymes LGBTQ, LGBTQ+, Coulombe. Celui-ci souligne l’impor- dispose Outlaw vers le Centre de la der les jeunes, les écouter », selon le
LGBTQ2S+ et LGBTQ2SIA+ varie tance de se tourner vers un modèle fierté. Selon lui, il est important d’aug- professeur. L’écoute et la consultation
d’une entité à l’autre, c’est pour- écologique et systémique qui identifie menter la représentation de la diversité figurent d’ailleurs parmi les priorités de
quoi elle varie également selon la les facteurs individuels et sociaux qui de genre et d’orientation sexuelle, tout la recherche S’épanouir sur le campus.
préférence des personnes interro- ont un impact sur l’épanouissement des particulièrement dans le domaine du
gées dans le texte. **** jeunes sur les campus. « Ensuite, on droit, où ça peut prendre des décennies Les questions du sondage ont été élabo-
va pouvoir orienter les politiques et les avant d’atteindre une notoriété au sein rées après de nombreuses consultations
Les docteurs Michael Woodford, avec des membres de la communauté
programmes dans les universités pour d’un cabinet. La représentation des mi-
Simon Coulombe et Zack Marshall ont queer. L’équipe de trois chercheurs s’as-
répondre aux besoins des membres norités afin de prendre en compte leur
constaté des lacunes au niveau des don- socie à un comité consultatif réunissant
de cette communauté-là », ajoute perspective dans le corps juridique pré-
nées empiriques sur la communauté des organismes qui travaillent avec la
Coulombe. sente donc encore des lacunes compa-
LGBTQ2S+ : « Au Canada, peu d’études communauté étudiante et la commu-
rativement aux autres domaines.
ont été menées à propos du climat sur
Création de safe spaces nauté LGBTQ2S+.
les campus universitaires chez la po- Il en va de même à la Faculté, selon
pulation étudiante gaie, lesbienne, bi- Ces besoins sont multiples selon Pamela Shrives. « Ce qu’on a voulu faire, c’est Le sondage est accessible en ligne et
sexuelle, trans, queer et bispirituelle ou Bader, coordonnatrice des services de tisser des liens avec la Faculté. C’est prend fin le 30 avril prochain. Toute
ayant une autre identité sexuelle ou de la Fédération étudiante de l’Université important de présenter les nouveaux personne s’identifiant à la communauté
genre diverse (LGBTQ2S+) », explique d’Ottawa. Au sujet de l’importance de étudiant.e.s à ces professeur.e.s qui LGBTQ2S+ et qui étudie dans une uni-
Dr Simon Coulombe, chercheur et pro- l’existence d’un Centre de la fierté, celle- appuient les droits LGBTQ », explique versité ontarienne peut y participer.

w w w. l a r o t o n d e .c a
4 actualités l laar ro ot to onnd de e l el umnadri d2i 52 9m amrasr s2 021091 6

Nouvel exécutif, nouveau départ pour le Séuo


Jason Seguya, deuxième année au bac
MAEVE BURBRIDGE & MILÉNA FRACHEBOIS,
JOURNALISTES en mathématiques - Commissaire à la
vie étudiante
Le corps étudiant accueillera pour la première fois
son nouveau comité exécutif depuis la défaite de LR : Qu’aimeriez-vous accomplir avec ce poste ?
la Fédération étudiante de l’Université d’Ottawa
(FÉUO). ​La Rotonde ​s’est entretenue avec les candi- Pour commencer, au cours des derniers mois, il y a eu
dats pour les postes du nouveau comité exécutif afin des doutes et inquiétudes quant à la constitution. Moi
de cerner leurs priorités, valeurs et objectifs à la tête aussi, je trouve qu’il y avait des choses manquantes. Je
de l’organisation porte-parole des étudiant.e.s de pre- planifie en discuter avec les représentants du syndicat
mier cycle. pour trouver des solutions. De plus, en tant que com-
missaire, j’aimerais continuer le travail entamé pour
Les étudiant.e.s ont choisi comme nouveau repré- améliorer la gestion des clubs, comme le bureau des
sentant le Syndicat étudiant de l’Université d'Ottawa clubs par exemple. En encourageant les étudiants à
(SÉUO) lors d’un référendum le 11 février. Jusqu’ici, s’impliquer au niveau des clubs, on pourra alimenter
les membres fondateurs du SÉUO ont été les porte-pa- la participation à la vie étudiante. J’aimerais égale-
roles de la mission du Syndicat, mais ceux-ci se sont ment encourager, entre le syndicat et les corps fédé-
engagés à renoncer au pouvoir politique dès l’entrée en rés, la création collaborative d’événements. Le seul
fonction officielle du Syndicat, soit le 1er mai. Pour que événement qu’on fait tous ensemble c’est la Semaine
le Syndicat puisse agir au nom des étudiant.e.s une fois 101. J’aimerais alors proposer deux autres grands évé-
son mandat entamé, il lui faut un comité exécutif. nements par année plus orientés vers la philanthropie.
PHOTO: COURTOISIE
Les corps fédérés choisissent une cause commune, et
La structure du comité exécutif du SÉUO diffère de
tous ensemble, on fait une grande levée de fonds dans
la FÉUO. Il n’y a pas de président du Syndicat afin de
le cadre d’un grand événement. la communication et la participation. Je veux dire à la
conserver une dynamique non-hiérarchique au sein de
leur organisation. Au lieu de vice-présidences, ce sont population étudiante qu’on veut votre aide, et qu’on en
des commissaires : le commissaire à la revendication,
LR : En quoi  apporteriez-vous une amélioration a besoin. Vis-à-vis les événements que je veux mettre
aux affaires francophones, aux opérations et à la vie par rapport à l’administration précédente ? en place, je veux inclure l’idée de l'intersectionnali-
étudiante. Ces commissaires jouiront d’un pouvoir té. Je veux réunir les différentes communautés pour
équivalent au sein du Syndicat. Vu le manque de can- Je me suis entretenu avec plusieurs étudiants ayant eu avoir des conversations ensemble. Ces conversations
didatures auprès du SÉUO, seuls 4 des 5 postes prévus des inquiétudes ou des mauvaises expériences avec le
ne doivent pas seulement avoir lieu lors des réunions,
pour l’exécutif pourraient être remplis par 4 candidats syndicat précédent. Toutes ces choses ont été notées,
mais de manière constante. Je veux aussi livrer un
qui formeront le comité exécutif. et j’ai l’intention d’agir. Ce que j’ai pu en ressortir, c’est
qu’on a besoin de faire plus de consultations avec le message d’accessibilité de nos services pour tous.
corps étudiant pour informer nos décisions. De plus,
les pages de médias sociaux qui ont servi à la campagne LR : Pourquoi est-ce que le poste de commissaire
Seulement trois des quatre candidats qui ac-
seront transformées en plateformes ayant pour but de à la vie étudiante vous intéresse particulière-
cèdent par défaut aux postes de l'exécutif du Syn-
garder le corps étudiant à jour dans nos décisions. Je
dicat étudiant de l'Université d'Ottawa (SÉUO) ment ?  Pourquoi êtes-vous un bon candidat à ce
ont répondu à la demande d'entrevue de La Ro- veux mettre de l’avant que toutes nos décisions seront
tonde. Les informations sur Rony Fotsing, le prises avec la notion de collaboration en tête, et à l’aide poste ?
commissaire aux opérations du Syndicat, ne fi- des informations provenant des consultations.
La raison pour laquelle j’ai choisi cette position, c’est
gure donc pas dans cette édition du journal. Vous
LR : Quel message voulez-vous livrer à la com- pour avoir la chance de planifier des événements pour
pouvez toutefois accéder à son témoignage sur la
section Candidat.e.s aux élections 2019 sur le site le campus. J’ai hâte de réaliser le potentiel de notre
munauté étudiante ? Quelles sont vos valeurs ?
web du SÉUO. campus de se rassembler. Cela m’inspire. Et je m’en-
Le grand message que je veux livrer à la communauté gage à partager ma vision avec les corps fédérés, pour
étudiante, c’est qu’on peut transformer les choses avec qu’on puisse collaborer dans cette vision.

Début de la campagne : Le 24 mars à 23 h 59

​R eprise de l’inscription des bénévoles : Le 25 mars à 00 h 01

Débat des candidat.e.s à l’exécutif : Le 2 avril à 17 h 30

Début de la période de secret (campagne interdite) : Le 2 avril à 23 h 59

Jours de vote : Commencent le 3 avril à 10 h et se terminent le 5 avril à 19 h

Décollage des affiches de tou.te.s les candidat.e.s : Le 5 avril à 19 h

Résultats : Le 5 avril à 21 h

Dernier jour pour que les candidat.e.s soumettent des demandes de remboursement : Le 7
avril à 19 h

w w w. l a r o t o n d e .c a
actualités la rotonde numéro 22 5

Natasha-Lyne Roy, troisième année au bac bidisciplinaire en psychologie et linguistique - Commissaire aux affaires francophones
LR : Qu’aimeriez-vous accomplir avec ce poste ? pour les personnes et qui encourage plus les étudiants. culièrement ? Pourquoi êtes-vous une bonne can-
Je sais que la FÉUO a tellement eu une bonne organisa-
Une chose qui m’a attirée vers le rôle, c’était de refaire
didate à ce poste ?
tion qui a été bâtie pendant longtemps. Il y a des choses
l’organisation pour représenter les étudiants, pour que qui malheureusement sont arrivées dans le passé, ça Je suis une franco-ontarienne qui est fière. À Ottawa,
les étudiants aient plus de facilité à se faire entendre et nous sommes plusieurs avec des accents ou des dialectes
on le sait tous. Je ne me dis pas meilleure parce que je
aussi plus d’accès à l’information. C’est quelque chose français différents. Ça a un gros impact et l’important
ne dis pas que le SÉUO va être meilleur mais c’est une
qui m’a beaucoup touchée puisque j’ai travaillé pour la c’est que le français soit là et qu’on soit compris. J’ai
chance de créer une plateforme qui va être plus là pour
FÉUO, au Café Alt. Je trouve que des fois, il y a des ser- toujours été une personne qui a poussé pour avoir mes
écouter les étudiants, plus là pour prendre les avis des
vices, des entreprises sur le campus qui ne respectent services en français. Pour moi, il faudrait avoir l’équité
autres puis travailler avec.
pas cela complètement. Le français, c’est quelque chose des deux langues sur le campus, que ça soit possible de
qu’on devrait protéger, surtout ici au Canada. C’est LR : Quel message voulez-vous livrer à la commu- tout autant avoir du succès en français et de s’amuser
une de nos langues officielles et on est tranquillement en français, de s’épanouir et de développer sa carrière
en train de la perdre. Mes objectifs précis ça serait de
nauté étudiante ? Quelles sont vos valeurs ?
en français comme on peut le faire en anglais. Je com-
bâtir une organisation pour les étudiants. Un autre de Mon message important, c’est de prendre le temps prends les difficultés des francophones sur le campus et
mes objectifs, c’est de protéger les droits linguistiques, d’essayer de trouver les informations quand vous voyez je veux vraiment améliorer nos droits et nos services.
d’imposer l’utilisation du français plus fréquemment. qu’il y a quelque chose et qu’il y a encore des questions
Quand il y a des activités, je veux continuer à pous- à répondre. Sans ça, c’est facile de modifier les infor-
ser pour avoir des activités qui se passent en français,
mations qui sont données. Moi, mon message, c’est de
comme pendant la Semaine 101.
vraiment vous garder informé.e.s, de voter et participer
dans des décisions, de donner son avis, parler. C’est
LR : Quel message voulez-vous livrer à la commu-
important de se faire entendre surtout quand on veut
nauté étudiante ? Quelles sont vos valeurs ? qu’il y ait un changement, il faut foncer pour ce chan-
Moi je ne vois pas ça comme une amélioration, je vois ça gement-là. Mes valeurs, c’est l’équité. J’ai toujours été
comme une seconde chance. Je trouve que les étudiants une personne qui écoutait les autres personnes, je veux
ont perdu confiance et ça va être quand même difficile juste être un système de support, de soutien, d’empa-
de récupérer la confiance. Je vois ça comme un travail à thie.
zéro de travailler avec les étudiants notamment, travail-
ler avec ceux qui ont de l'expérience, se créer un système LR : Pourquoi est-ce que le poste de commissaire
ou une organisation qui écoute plus les voix, qui est là aux affaires francophones vous intéresse parti-

Sam Schroeder, quatrième année au bac en histoire et sciences politiques -  Commissaire aux revendications
LR : Qu’aimeriez-vous accomplir avec ce poste ? nauté étudiante ? Quelles sont vos valeurs ?
Ma première priorité, c’est de maintenir les services. La compétence, j’espère, et la transparence. Un mes-
Avoir une relation constructive avec l’Université c’est sage que je veux faire passer c’est que je pense qu’on
définitivement la deuxième. La troisième, c’est de s'as- devrait rétablir la confiance en un syndicat. C’est
surer qu’on développe ce syndicat d’une façon trans- quelque chose qu’on a perdu un peu. La seule façon
parente et responsable. C’est une chose avec laquelle dont le syndicat peut être efficace c’est si les étudiants
il y a eu des problèmes avant, avec la FÉUO. Si on a aiment leur syndicat et ont confiance. Écouter est aussi
de l’information qui est pertinente pour les étudiants, quelque chose de très important, entendre les idées des
il y a eu des fois dans le passé où ce n’était pas partagé, étudiants. La seule façon dont on peut savoir vers où on
et on doit la partager. Par exemple, au début de cette veut apporter le syndicat c’est si on écoute les étudiants,
année pendant le scandale, il n’y a rien qui est sorti de leurs idées et leurs valeurs.

la FÉUO.
LR : Pourquoi le poste de commissaire aux re-
LR : En quoi  apporteriez-vous une amélioration vendications vous intéresse particulièrement
par rapport à l’administration précédente ? ? Pourquoi êtes-vous un bon candidat à ce poste ?

Premièrement avoir plus de deux personnes, ça va dé- D’abord, j’ai de l'expérience là-dedans. Je suis le
finitivement aider. Ça touche encore la transparence et vice-président aux affaires universitaires de l’Asso-
la responsabilité. Depuis que moi j’ai commencé, il y a ciation étudiante de la Faculté des Arts. C’est plus ou
eu de grands problèmes au sein de la FÉUO là-dessus. moins la même position. Le commissaire se charge des
Je pense que c’est quelque chose qu’on peut amélio- services comme la Maison internationale. C’est quelque
rer. Si l'exécutif pense que les étudiants devraient sa- chose que j’ai déjà fait. Ça m'intéresse de travailler dans
voir quelque chose, alors on devrait s’assurer qu’ils le ce genre de choses. J’aime les réunions, c’est quelque

sachent. Il y a toujours cette mentalité-là. chose qui est important parce que les réunions de-
PHOTOS: EMILIE AZEVEDO vraient être constantes. Ça revient à la communication
LR : Quel message voulez-vous livrer à la commu- interne, externe et ça revient tout à des réunions.

w w w. l a r o t o n d e .c a
6 actualités l laar ro ot to onnd de e l el umnadri d2i 52 9m amrasr s2 021091 6

SecurUO et pots de fleurs

L’insécurité plane sur le système d’alerte à l’U d’O


suite à un incident de véhicule plus tôt ». possibilité qu’une fourgonnette s’immis- étudiant.e.s pour combler le manque
VIKTORIA MIOJEVIC & ce sur un campus universitaire en plein d’information de la part de l’institution.
NICHOLAS PACKER Jacques Frémont, recteur de l’Univer-
jour sans que rien ne puisse l’arrêter. Un communiqué officiel n’a été transmis
CONTRIBUTEURS sité d’Ottawa, qui s’est déplacé sur les
par courriel que 24 heures plus tard.
lieux peu après l’incident, indique au Système d’alerte défaillant
À peine un professeur a-t-il entendu Mankin, déplore ce manque de commu-
micro du Fulcrum qu’il est content que
le bruit d'un chauffeur erratique sur nication qu’il qualifie « [d’] étouffé der-
l'Université « ait sécurisé le campus en Cet incident conteste l'efficacité de l’ap-
rière les posts Twitter et la notification
le campus, qu’il a conseillé à ses étu- septembre dernier avec de grands pots plication SecurUO, l’une des deux res-
de l’application ».
diant.e.s de rester à l’intérieur du pa- de fleurs. C’était le but pour prévenir un sources dévouées à la communication de
villon. La communauté étudiante se événement comme celui-ci ». Le campus sécurité entre les étudiant.e.s et l’institu- La Rotonde n’a pas pu en apprendre
questionne sur sa sécurité après qu'un est donc « sécurisé » grâce à de grands tion, la seconde étant le compte Twitter plus du côté de l’Université qui n’accor-
conducteur de 36 ans au volant d’une pots de fleurs en béton, qui n’ont d’ail- uOttawaAlert, qui n’a rien publié depuis dait pas d’entrevues à cet effet. Isabelle
fourgonnette volée ait percuté plusieurs leurs pas empêché la fourgonnette de le 11 octobre 2018. Richard Mankin, étu- Mailloux-Pulkinghorn, gestionnaire par
véhicules sur le campus mercredi le 20 passer. Christine, étudiante en sciences diant en droit, demande par le biais d’un intérim des relations avec les médias, a
mars. politiques et criminologie, l’une des pre- tweet : « Quel est l'intérêt d'avoir une toutefois insisté sur les conclusions heu-
mières à contacter la sécurité du cam- application d'alerte de sécurité si vous reuses de l'événement et rappelle l’im-
Un peu avant seize heures, au moment portance de télécharger l’application.
pus, nous a relaté les faits. n'allez pas la mettre à jour quand il y a
où les étudiant.e.s sortaient de cours, un problème de sécurité ? »   

PHOTOS : EMILIE AZEVEDO

la fourgonnette a foncé sur la voie pié- La fourgonnette en provenance du Il est évident que la possibilité d’une ur-
Dans un communiqué diffusé par le rec-
tonne. Aucune alarme n’a retenti au mo- centre-ville est entrée sur le campus gence avait été anticipée par l’Universi-
teur, on assure que dès qu’elle a « été in-
par la rue Laurier. Christine l’a alors té. Cependant, une fois mis à l’épreuve,
ment des faits, ce qui pousse à se deman- formée de la situation, l’Université a mis
entendue percuter une voiture devant le système d’alerte et les précautions en
der comment le coupable a pu traverser en marche son protocole de communica-
place pour empêcher l’accès des véhi-
la rue piétonne University Private. la bibliothèque Morisset. Le véhicule a tion d’urgence ». Christine s’interroge sur
cules ont ssemblé contenir des failles.
ensuite frappé l’un des pots de fleurs en l’absence d’« un code rouge ou quelque
Campus sécurisé « par des gros pots L’information propagée via les étu-
béton, qui l'a forcé à s'arrêter, puis est chose qui signale pour que les gens aillent
diant.e.s sur les réseaux sociaux a de-
de fleurs » reparti rapidement sur la rue piétonne. à l'intérieur ». Bien que l'Université d’Ot-
vancé les procédures de communication
À 15h45, l’étudiante s’est précipitée sur tawa encourage en cas d’urgence à « mi-
À 15h45, un premier appel est signalé d’urgence de l’Université. Cette dernière
l’un des postes d’urgence permettant ser sur Alerte uOttawa », les portables des
au service de protection du campus. se doit d’être à l’affût de tout signale-
de contacter le service de sécurité du détenteurs de l’application sont restés si-
À 15h50, la sécurité arrive sur les lieux ment d’incidents sur le campus. Reste
campus. L’appel de signalement a duré lencieux jusqu'à 16h46 où l’assurance que
après les pompiers et la police. Un pre- en suspens la question de l’absence de
moins d’une minute. Aucune consigne « tout est en sécurité suite à un incident
toute alarme sur les lieux ainsi que celle
mier tweet publié à 16h32 par l’Univer- précise ne lui a été transmise, mais elle de véhicule plus tôt » leur a été commu-
des communications officielles destinées
sité d’Ottawa indique : « Le campus est a été informée qu’une équipe allait être niquée.
aux étudiant.e.s, qui n’ont été reçues que
en sécurité suite à un incident survenu envoyée. Bien que le service de protec-
La communauté étudiante s’est im- le lendemain.
plus tôt cet après-midi ». À 16h46, un tion soit arrivé sur les lieux cinq minutes
médiatement tournée vers les réseaux
message est publié sur l’application d’ur- après les services d’urgence afin de sé- Le conducteur a été arrêté et fait désor-
sociaux et les discussions avec d’autres
gence SecurUO :  « Tout est en sécurité curiser la zone, il faut s’interroger sur la mais l’objet de huit chefs d’accusation.

w w w. l a r o t o n d e .c a
actualités la rotonde numéro 22 7

Taxation du carbone

Loin d’être la seule solution au dérèglement climatique


nant de l’exploitation pétrolière, gazière Les revenus obtenus par le fédéral sur Lors du panel, Andrea Harden de
VIKTORIA MIOJEVIC
et des transports. cette taxe ne seront pas conservés, mais Media Style a mis en garde le public
CONTRIBUTRICE
directement redistribués aux provinces contre le risque que comporte la taxe
« Le carbone organise notre société », Remboursement d’impôt équitable qui les reverseront aux citoyens par le carbone, celui de faire croire qu’elle est
c’est sur ces mots qu’a débuté le mer- biais d’un remboursement d’impôt. Ce la solution au dérèglement climatique.
Pour les citoyens, la taxe carbone
credi 13 mars la conférence Donner remboursement a été mis en place selon Elle a ainsi expliqué que cette politique
mise en place le 1er avril 2019 n’aura,
un sens à la tarification du carbone les zones géographiques de l’Ontario.
pour l’instant, pas d’impact majeur. est « une décision orientée vers le mar-
présentée par l’organisation non-gou- Ainsi, les personnes en zone rurale dont
Toutefois, le prix de l’essence devrait ché », qui fait « appel à la démographie
vernementale Ecology Ottawa à la la consommation énergétique est plus
augmenter de onze sous le litre d’ici politique ». Pour elle, il ne faut pas que
bibliothèque publique d’Ottawa. Le élevée recevront une somme reflétant ce
cinq ans. C’est ce qu’explique le pro- des arguments de marché remettent à
constat : les conséquences du dérègle- niveau. Selon Rivers, les classes popu-
fesseur Nicholas Rivers, titulaire de plus tard « l’action politique directe ».
ment climatique auront un coût social, laire et moyenne devraient être les plus
la Chaire de recherche du Canada sur En priorisant le discours sur la taxe car-
environnemental et économique. Il faut grandes bénéficiaires de cette mesure.
donc déterminer qui en paiera la fac- les politiques en matière de climat et bone « l’espace se réduit pour l’action et

ture. masque le plus gros du problème ».

« La tarification du carbone fait partie de la solution. Elle Pour Andrea Harden, « investir dans
impact sur l’économie
ne doit pas être le message mis au premier plan car c’est un un oléoduc en Alberta » au coût estimé
Dans son discours au Economic Club of
Canada en janvier dernier, le premier
risque. Il faut l’appeler par ce qu’elle est, insuffisante, et ne à 5.1 milliard de dollars et instituer une
tarification sur le carbone sont des dé-
ministre ontarien Doug Ford a évoqué pas faire de compromis en achetant un oléoduc. »
cisions contradictoires quand on consi-
la possibilité d’une récession causée par - Andrea Harden, agente de communication à Media Style dère l’avenir climatique du pays. La
la taxation du carbone. Quelques jours
communication entourant la taxation
plus tard, le Gouverneur de la Banque
d’énergie : « Quand on achète de l’es- reste une stratégie pour détourner l’at-
du Canada, Stephen Poloz, rejetait cette réduction des émissions de CO2 ?
sence, on ne paye pas les conséquences tention des mesures concrètes à entre-
possibilité dans son bilan économique.
des émissions de carbone. C’est comme Le Canada a pour objectif d’arriver à 0 % prendre et des changements structurels
Depuis janvier, la tarification a été mise
si les énergies fossiles étaient artifi- d’émissions de CO2 dès 2050. Cette vo- à opérer. La taxe carbone n’est donc pas
en place pour les industries au prix de 20
ciellement en promotion ». Celui-ci lonté reflète les ambitions de l’Accord de
dollars la tonne. Ces frais grimperont à l'unique solution mais un bon outil de
affirme que cette mesure de tarification Paris afin de limiter la hausse globale des
50 dollars la tonne en 2022. Au Canada, départ qui ne doit pas détourner l’atten-
du carbone fait partie d’une politique températures à 1.5°C. Le 1°C déjà atteint
les émissions de gaz à effet de serre tion des réelles causes du dérèglement
d’incitation. Les citoyen.ne.s devront se accélère les risques et nécessite des me-
(GES) se sont élevées à 704 mégatonnes climatique.
en 2016. L'Ontario fait partie des cinq tourner vers des stratégies de réduction sures radicales. Le Canada

principaux émetteurs du Canada, avec de leur consommation d’énergie fossile, est un mauvais élève sur

l’Alberta, le Québec, la Saskatchewan et que ce soit par l’investissement dans de l’échelle des politiques envi-

la Colombie-Britannique. Les plus gros meilleurs isolants dans les maisons ou ronnementales. L’estimation

émetteurs, et donc payeurs, sont les une diminution de l’utilisation de leur de baisse d’émissions de CO2

industries, avec 50% d’émissions prove- voiture. grâce à la taxe carbone est de
10 à 15 % d’ici 2030.

Cette tarification ne résou-


dra pas le dilemme poli-
tique de l’utilisation des
énergies fossiles au Canada.
Néanmoins, l’exemple de la
Colombie-Britannique, qui
a mis cette taxe en place de-
puis dix ans, est rassurant.
On y observe une réduction
de la consommation de car-
burant de 10 à 20%, mais
surtout une croissance éco-

PHOTOS: VIKTORIA MIOJEVIC nomique sans comparaison


au pays.

w w w. l a r o t o n d e .c a
8 actualités l laar ro ot to onnd de e l el umnadri d2i 52 9m amrasr s2 021091 6

Trois questions pour comprendre  par Miléna Frachebois La


la communauté LGBTQ+ Francosphère
MILÉNA FRACHEBOIS
Florian Grandena
Chaque semaine, La Rotonde interroge un des
1200 professeurs de l’U d’O sur un sujet d’actualité. Algérie
L’occasion pour vous d’en apprendre davantage, Ce vendredi 22 mars, la mobilisation est
Professeur en études cinématogra- et pourquoi pas, de briller dans les forte dans les rues d’Algérie. Beaucoup
soupers de famille et autres lieux propices aux de manifestants se retrouvent dans les
phiques et théories queer débats. rues d’Alger pour réclamer, encore une
fois, le départ du président Abdelaziz
Comment définissez-vous la communauté LGBTQ ? Bouteflika à la tête du pays depuis vingt
ans. Jugée exceptionnelle par les mé-
Il est difficile de parler d’une communauté au singulier. Personnellement, je pense qu’il dias sur place, la mobilisation semblait

1
faut absolument parler DES communautés LGBTQ, qui se définissent plutôt par rapport immense, bien que des chiffres officiels
à une histoire, un désir sexuel, je pense qu’il y a plusieurs niveaux dans la définition de ne soient pas encore disponibles. Le
l’identité LGBTQ. Dans LGBTQ, il n’y a pas que des gays, il y a aussi les gens trans, asexuels, lendemain, le 23 mars, c’est au tour des
non-binaires qui ne se reconnaissent pas dans les catégories binaires. C’est pour cela que avocats de manifester en cette Journée
c’est difficile de définir la communauté LGBTQ. Pour les gens, on parle de la communauté nationale des avocats ; ils réclament,
gay, mais il faut absolument fragmenter cette identité et parler d’une identité qui n’est pas eux aussi, le départ du président.
uniquement blanche, qui n’est pas uniquement jeune et urbaine.

Quelle est l’importance de représenter cette communauté dans les médias ? Comment devrions-nous Canada
la représenter, concrètement ? Lors d’une messe à l’oratoire Saint-Jo-
seph de Montréal diffusée en ligne, le

2
Dans une société comme la société canadienne, occidentale, nous devons garder à l’esprit père Claude Grou a été poignardé. Le
qu’on est dans une structure médiatisée, globalisée. Nous devons voir un grand nombre de suspect a comparu ce samedi 23 mars
représentations pour que tout le monde ait accès à des images ou des histoires qui rappellent au Palais de justice. Le jeune homme
des histoires personnelles. Pourquoi ? Parce qu’on se construit par l’image. Exclure systéma- de 26 ans se nomme Vlad Cristian
tiquement certaines communautés peut avoir un gros impact sur l’estime de soi, le sentiment Eremia. La victime, de son côté, est en
d’appartenance. Ça peut contribuer à des problèmes de santé mentale : la dépression, la peur congé à l’hôpital depuis vendredi soir.
de faire le coming out (ce grand aveu sur son orientation sexuelle ou son identité de genre Il y a eu plus de peur que de mal pour le
auprès de sa famille ou de ses amis). Ces adolescents ont un très grand risque de tomber dans prêtre de 77 ans qui a besoin d’un peu
la drogue, la prostitution, etc. de repos mais qui est sain et sauf.

Comment assurer d’intégrer la communauté en milieu de travail ou en milieu social ?


France
Une polémique est lancée suite à une
Au Canada, on peut avoir recours à des quotas. Exiger dans les médias, dans certaines en-
annonce du ministre de l’Éducation :
treprises, universités qu’un certain pourcentage de membres de minorités sexuelles soit

3
celle du retrait de l’enseignement de la
représenté dans les médias, embauché dans telle ou telle entreprise ou telle université. Dans
bataille de Verdun dans les programmes
les universités, quand on recrute des professeurs, on indique que tous les membres des mi-
au lycée. C’est un coup dur et une humi-
norités sont encouragés à postuler. À ma connaissance, l'Université d’Ottawa a cette politique
liation pour de nombreux Français se
uniquement pour les femmes et les membres des minorités visibles mais rien n’est dit sur la
sentant concernés par celle-ci, n’étant
communauté LGBTQ+, ce qui est frustrant pour les membres de la communauté LGBTQ qui y
pas jugée assez « internationale » au
travaillent. Il faut développer des approches pour favoriser le recrutement et le bien-être des
goût du ministre. De nombreuses péti-
personnes LGBTQ dans le monde du travail. Il faut d’abord changer la mentalité des membres
tions sont signées en ligne ; l'indigna-
de la majorité non-queer, continuer à parler à la communauté pour l’éduquer et lui faire com-
tion est nationale.
prendre ses privilèges. La majorité n’est pas toujours consciente de ses privilèges.

La Rotonde organisera son assemblée générale annuelle le


11 Avril prochain. L'heure et le local restent à déterminer.

Pizza et rafraîchissements seront offerts

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

Arts et culture Emmanuelle Gingras


culture@larotonde.ca
Cheffe de pupitre

VERSeFest

Une overdose poétique sur la scène ottavienne


Outre cette initiation de l’événement, Parmi les ottaviens, il y a aussi Deana anglophone, faire entendre la voix fran-
MILÉNA FRACHEBOIS la plupart des activités se dérouleront Young, poète, professeure et éditrice. cophone constitue un enjeu majeur.
JOURNALISTE dans l’église presbytérienne Knox, où Pour elle, la poésie n’est pas une pas- Selon Turbide, il est important de lais-
des séries de lectures seront effectuées. sion, mais bien une vocation. Tous de- ser la voix aux poètes francophones,
Pour la neuvième édition, le VERSeFest vraient venir au VERSeFest, car il est car Ottawa est la capitale nationale,
Sont aussi prévues des activités spé-
revient pour mettre en avant plus de non seulement gratuit, mais apporte mais aussi parce que de l’autre côté de
ciales, comme une exposition d’arts vi-
80 poètes. Le Festival international de bien plus que cela. La poésie est « de la rivière se trouve le Québec. C'est une
suels et une activité offerte le 30 mars à
poésie d’Ottawa accueillera tant pro- la médecine, de la magie qui pourrait
13h30 à l’ambassade du Japon. Le len- façon pour lui de desservir les commu-
fessionnels du domaine qu’amateurs et changer votre vie », continue-t-elle.
demain, les amateurs de slam pourront nautés francophones.
intéressés du 26 au 31 mars 2019.
profiter d’un match de slam français.
Festival bilingue et international Le Festival est non seulement bilingue,
Faire rayonner la poésie Si ce Festival est rythmé par la présence mais également devenu internatio-
Le Festival de poésie existe depuis 2011.
Plus de 80 poètes auront la possibilité de nombreuses nationalités, il compte nal. Les poètes locaux sont bien évidem-
Il est devenu bilingue en 2014. On y
de partager leurs passions de la poé- aussi les multiples couleurs de la ville ment représentés, mais le VERSeFest se
retrouve donc des poèmes en français,
sie. Pour Yves Turbide, le trésorier du d’Ottawa, représentée par Amal El- vante aussi de ses candidats nationaux
mais aussi en anglais. Ottawa étant la
conseil d’administration de VERSe Mohtar, Gilles Latour, Deanna Young,
capitale du Canada et bilingue, il fut et internationaux. On attend des ar-
Ottawa, c’est un moyen de faire rayonner David O’Meara, Cameron Anstee, et
très important de représenter les deux tistes de 6 nationalités différentes, dont
les auteurs et leurs écrits. Ce sont pour Julie Huard.
langues, et ainsi rendre bilingue le irlandaise et américaine, comme le pré-
la plupart des professionnels, qui ont pu- Cameron Anstee, originaire d’Ottawa, Festival. Pour un pays majoritairement cise Yves Turbide.
blié des œuvres et qui veulent partager est diplômé d’un
leur passion. Turbide n’est pas le seul à doctorat en litté-
donner de l'importance à ce Festival. Jim
rature canadienne
Watson déclare : « VERSeFest est le plus
à l’Université
important festival bilingue de poésie au
d’Ottawa. Invité
Canada et il offre à notre communauté
au VERSeFest,
une occasion unique et enrichissante de
Cameron se réjouit
partager et d’accroître sa passion pour
de pouvoir partager
la poésie écrite et parlée ». Le Festival
cette expérience
encourage un rassemblement créatif qui
avec l’audience.
allie des poèmes énoncés dans les deux
Pour les amateurs
langues officielles du Canada, et qui n’a
de poésie, c’est «
aucune limite de style, ou de forme.
une grande oppor-
En 2017, VERSe Ottawa et la ville d’Ot- tunité de passer
tawa ont décidé de remettre en place une semaine en
le programme des poètes lauréat.e.s. écoutant son poète,
Celui-ci consiste à nommer deux lau- être exposé à de
réats qui agissent comme ambassadeurs nouvelles voies,
artistiques afin de promouvoir l’art et voir des amis et
faire rayonner la créativité de la ville rencontrer de nou-
d’Ottawa à travers le monde. Les deux velles personnes, et
lauréats de l'année, Andrée Lacelle, explorer la librairie
francophone, et Jamaal Jackson Rogers, du Festival ». La
anglophone, devront passer le flambeau poésie est selon
à deux autres représentants. Anstee, un « endroit
dans lequel on peut
Un festival rythmé ralentir et regar-
der de plus près le
Des lectures de poèmes auront lieu de monde et la langue
26 au 31 mars, mais le lancement du sur laquelle on dé-
Festival avait lieu le 23 mars à l’Hô- pend pour naviguer
tel de Ville. Cela permettra de dévoi- et comprendre le
ler les deux nouveaux lauréat.e.s du monde ». ILLUSTRATION: ANDREY GOSSE
Programme des poètes lauréat.e.s.

w w w. l a r o t o n d e .c a
10 A R T S e t C U LT U R E l al ar or toot no dn ed e l e ml uanrddii 2259 mmaarrss 22001196

mode

Une forme d’art à légiférer dessin industriel et la marque de com- sur ses produits un logo ou un slogan blicités en ligne pour Ananas Republic
MAEVE BURBRIDGE merce qui importent le plus. appartenant à une compagnie qui n’est qui vend des souliers à semelles
JOURNALISTE pas le sien. Il y a toutefois certains jaunes, vous saurez à l’instant même
Ceci peut englober toute caractéris- producteurs qui font fortune soit en
tique visuelle originale d’un produit. que ce n’est peut-être pas la compagnie
Même si les vêtements font partie de copiant les logos d’autres marques ou
Par exemple, l’élément visuel distinctif la plus honnête.
notre quotidien, ils restent la création en créant des logos extrêmement simi-
des chaussures Christian Louboutin
originale de quelqu’un et doivent être laires.
est leur semelle rouge laquée.
protégés. Pour élucider les secrets
Qu’est-ce qu’une marque de com-
du droit de la mode et de l'image de Hallé-Désilets a expliqué, lors de la
merce efficace ? Selon Hallé-Désilets,
marque, l’Association du droit de séance de l’ADPIUO, que vu le ca-
la marque idéale est distinctive, tout
propriété intellectuelle de l’Université ractère emblématique de la semelle
en n'ayant aucun lien évident avec le
d’Ottawa (ADPIUO) a tenu une séance rouge, cet élément de la création est
produit en tant que tel. Les mots ou
d’information le 18 mars dernier. protégé par la loi. Le dessin industriel,
selon Hallé-Désilets, « est vraiment termes inventés, tels que Lululemon
Pour la présidente de l’ADPIUO, Chloé l’objet en tant que tel, et le dessin qui ou Banana Republic, fonctionnent par-
Marks, il était important d’aborder le peut apparaître sur l’objet », c’est-à- ticulièrement bien puisqu’ils sont très
sujet du droit de la mode puisque que dire que nulle autre marque ne pour- distinctifs. Ce caractère unique décou-
« [c']est un art et c’est extrêmement rait peindre en rouge la semelle de ses rage le plagiat puisqu’une autre entre-
important pour nous de pouvoir pro- chaussures, puisqu’elle est associée à prise ne pourra que difficilement imi-
téger ces créations ». C’est ce qui a la marque Louboutin partout dans le ter la marque sans que ce soit évident.
incité l’ADPIUO à accueillir Geneviève monde.
Hallé-Désilets, avocate qui travaille Certes, il y a des lois contre la pro-
dans le domaine en question. duction de produits d’imitation, mais
L’importance de la marque
du point de vue juridique, il peut être
Protéger le caractère distinctif Le concept de l’image industrielle difficile de dire si une compagnie a
protège l’aspect visuel distinctif d’un plagié un logo lorsque ce n’est pas une
Hallé-Désilets explique qu’il y a plu- produit, mais la marque en tant que reproduction exacte. Dans ce cas-là,
sieurs aspects des produits et marques telle est protégée par la certification d’après Hallé-Désilets, « le degré de
qui doivent être protégés, mais pour d’une marque de commerce. C’est ce ressemblance est le critère le plus im- ILLUSTRATION: PIXABAY
ce qui en est de l’aspect visuel, c’est le qui empêche une compagnie de mettre portant ». Ainsi, si vous voyez des pu-

Chronique

Consommer l'art d'un criminel ?


l’artiste, oui, se distingue de ce qu’il grande impartialité est problématique forme sur le phénomène même de la
EMMANUELLE GINGRAS fait. Si punition a été donnée à l’artiste, dans la mesure où l’on ne confronte pédophilie, il ne faut pas trop tenter de
CHEFFE DU PUPITRE ARTS ET CULTURE la qualité de son travail n’en est pas pas la possibilité que cette réalité se soit trouver d’autres justifications. Dans un
amoindrie. produite. article avec Newsweek, Nadia Wager,
Il n’y a pas bien longtemps, le monde
experte en abus chez l’enfant, affirme
entier a été bouleversé par le retour de Certains diront que son art est un reflet
Redirection vers le réel problème : « Vraies ou fausses [histoire des deux
certains doutes envers des actes de pé- de sa personne, mais en quoi son crime,
victimes de MJ], elles élèvent un pro-
dophilie de la part de Michael Jackson concrètement, se reflète en son art si Je trouve entre autres perturbant des
blème important que nous avons be-
avec la sortie du documentaire Leaving celui-ci n’est en aucun cas un rappel à remarques comme celle du rappeur T.I.
soin de mieux comprendre afin d’éviter
Neverland, présentant l’histoire de l’acte criminel ? qui, le 6 mars dernier sur Instagram, af-
que cela arrive à nouveau à l’avenir ».
deux soi-disant victimes, Wade Robson firmait que le documentaire était raciste
et James Safechuck. La question est de- Toutefois, attention : je crois toute-
et « détruit une autre forte légende his- Celle-ci affirme que la société semble
fois que de défendre Michael Jackson
puis dans l’air : faut-il faire la distinc- torique noire ». Celui-ci souligne qu’il toujours avoir eu de grandes difficultés
(MJ) en raison d’attachement émotif
tion entre l’artiste criminel et son art ? ne faudrait pas oublier de mention- à croire en la possibilité d'agressions
n’est pas mieux. Continuer d'écouter sa
On apprenait récemment la cessation musique par le simple fait d’apprécier ner d’autres artistes responsables de sexuelles pédophiles en raison d’un be-
de diffusion de musique du Roi de la son art et réfuter les actes de Michael crimes similaires tels qu’Elvis Presley, soin de croire en l’impossibilité du rap-
pop sur plusieurs stations radiopho- Jackson par simple culpabilité n’est pas Hugh Hefner, par exemple. Je ne crois port sexuel entre enfant et adulte.
niques québécoises telles que CKOI, la même chose. Être dans le déni qu’une sincèrement pas que cette redirection
de problème soit pertinente dans le cas Je crois ainsi qu’il faut certes faire une
The Beat et Rythme FM, acte qui ne idole soit capable de commettre un
constatation sur le passé, mais ensuite
change concrètement rien, selon moi. crime est la représentation que je crois échéant. Ce n'est pas complètement
le mettre derrière soi et trouver com-
être la plus nuisible dans l’équation. faux mais...
ment ce genre d’actes peut être évité à
À qui appartient l’art de l’artiste ?
Encore, assumer la consommation Bon, il ne faut pas être dupe : le cas l’avenir, sans avoir à s’y accrocher ou
L’art n’appartient plus à l’artiste à par- d’une œuvre pour le bien qu’elle nous Michael Jackson rouvre la discussion le tordre de façon absurde. Qu’une dis-
tir du moment où le public se l’est ap- apporte est justifiable. Rejeter le crime sur la prise de défense par idolâtrie. cussion sur le phénomène soit entamée,
proprié. Ce que je veux dire, c’est que de quelqu’un en raison d’une trop Il est des plus pertinents, puisqu’il in- mais à ne pas confondre l’art de l'artiste.

w w w. l a r o t o n d e .c a
A R T S e t C U LT U R E la rotonde numéro 22 11

concert

Hubert Lenoir à l'Université d'Ottawa Entrer en collision avec le public times fut présentée par Lenoir, faisant partenance à la langue [...], mais dans
EMMANUELLE GINGRAS presque écho à un club échangiste si la vie, t’es ce que t’es, t’es né de cette
CHEFFE DU PUPITRE ARTS ET CULTURE Pierre-Luc Landry, étudiant en droit l’on considère les éclairages rouges façon-là, que ce soit ton orientation
civil, a affirmé avant le spectacle en qui tamisaient la scène presque tout sexuelle ou ta langue maternelle, pis il
Pour le mois de la francophonie, ricanant : « Je veux qu’il fasse des au long de la performance, dont il a faut que tu sois fier de ça. Faut que tu
l’Université d’Ottawa présentait un dommages matériels à l’Université d’ailleurs lui-même fait la requête à te tiennes. Pis faut pas que t’essayes
mois bien fourni en termes d’événe- ! » C’est en effet un spectacle avec de l’éclairagiste en plein spectacle. C’est d’être quelqu’un d’autre. Faut com-
ments culturels. Le 20 mars dernier, grands élans spontanés que propo- sans oublier les multiples interactions prendre ses origines. »
Journée internationale de la franco- sait Hubert Lenoir mercredi dernier.
phonie, le chanteur Hubert Lenoir ve- intimes qu’il avait avec quelques-uns
À deux reprises, il a jeté son micro à L’an dernier, le chanteur surprenait
nait présenter une performance plus de ses musiciens qu’il embrassait ou-
l’autre bout de la scène. C’est sans ou- la foule lors d’une performance à La
grande que l’étriquée scène de l’Ago- vertement.
blier les multiples interactions brus- Voix avec un tatouage sur sa cuisse re-
ra. Il s’agissait de son premier concert ques que celui-ci a eu avec son public. présentant une fleur de lys qui éjacule.
dans un contexte universitaire.
« Je suis venu te dire que je ne
Quand l’énergie diminuait, celui-ci se Celui-ci expliquait à Tout le monde en
jetait dans la foule qui le transportait
changerai pas » parle : « C’est le Québec qui se repro-
Le concert était gratuit, ouvert à qui-
ou s’infiltrait entre les gens pour débu- duit, qui se répand, qui sème sa se-
conque ayant un lien avec l’Université : Pour Isabelle Bédard, membre de la
ter des mosh pits. mence sur le monde ». Voilà pourquoi
futurs étudiant.e.s, étudiant.e.s, diplô- foule étudiante en criminologie, tout
Hubert Lenoir a souligné à La Rotonde
mé.e.s, professeur.e.s et employé.e.s. est dans l’authenticité de Lenoir :
La proximité avec le public peut tou- qu’il ne s’agit pas d’être attaché à ses
C’était, malgré tout, une humble foule « Il n'a pas peur d’être lui-même. Il
tefois apporter quelques accidents, racines en lien avec la francophonie :
qui a accueilli le lauréat du gala de n'a pas peur des gens et je l’admire
comme Hubert Lenoir confie à La « J’aime pas le mot “racine” parce que
l’ADISQ en 2018. Rotonde. Celui-ci affirme s’être fait quand même pour ça, c’est quelque
ça te retient quelque part pis quelque
un œil au beurre noir l’été dernier lors chose que j’aimerais être meilleure à
Marie-Claude, une des membres chose qui bouge pas, pour moi, c’est
d'un festival après avoir reçu un coup faire. J’aime sa musique, mais sur-
du public, explique être venue voir quelque chose de mort. »
de coude de la foule. Un événement tout lui ». C’est d’ailleurs ce sur quoi
Hubert Lenoir en raison de « son
redondant dont il se plaint le plus s’est prononcé le chanteur, après que Lenoir affirme avoir apprécié sa pre-
originalité, ses [bonnes] chansons »
dans ses interactions avec le public : La Rotonde lui ait demandé ce qu’il mière expérience de concert dans un
avant d’ajouter aimer son personnage.
« Quand les filles m’embrassent sans aurait à dire à tous les francophones contexte universitaire, et ce, en dépit
Toutefois, est-ce un personnage que
mon consentement ! » dans le monde, en l’honneur de la du : « vous n’avez pas besoin de l’uni-
nous présente Hubert Lenoir sur scène
Journée internationale de la franco- versité pour accomplir de grandes
? Le jeune artiste de 24 ans est en effet Entrait d’abord sur scène Lenoir avec phonie : « Respectez-vous. Vivez pour choses ! », qu’il s’est plu à lancer au
reconnu pour ses performances d’une son petit chapeau de pêcheur et une qui vous êtes. J’ai pas vraiment d’ap- public en plein cœur de son concert.
grande extravagance. enfantine marinière pour s’en débar-
rasser presque aussitôt. Désormais
habillé que d’un choker, d'un panta-
lon et d’eyeliner, Lenoir a présenté les
classiques de son album Darlène, en
plus d’une de son second groupe, The
Seasons, pour enfin montrer certaines
de ses nouvelles compositions.

C’est pendant presque une heure


et demie que le chanteur a gardé
le public en haleine ; les musiciens
proposaient une variété d’effets so-
nores et interludes instrumentaux
qui rendaient les temps morts rares.
Sur scène : un guitariste, un clavier
synthétiseur, un bassiste, un saxopho-
niste avec effets, percussions et son
accompagnatrice vocale, Lou-Adriane
Cassidy, dont le premier album, C’est
la fin du monde à tous les jours, a su
agréablement surprendre la musique
francophone cette année.

C’est un spectacle aux notes plutôt


progressives frôlant le métal et le jazz
dans une enveloppe pop que nous pré-
sentait les musiciens.
PHOTOS : EMILIE AZEVEDO
C’est une performance des plus in-

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

sports et bien-être Maxime Jolicoeur


sports@larotonde.ca
Chef de pupitre

entrevue

Des médaillées qui ont du caractère


LR : Vous avez perdu un match très c’était une évidence que cette équipe AS : Je crois qu’on peut s’attendre à voir
PASCAL VACHON avait ce quelque chose de spécial. une équipe qui sera excitante à voir jouer.
JOURNALISTE
serré en demi-finale face à Laval
Elles étaient comme ça toute l’année la
pour finalement aller remporter la LR : Vous avez remporté le trophée dernière saison. J’aimerais qu’on com-
Médaillée de bronze au niveau cana- médaille de bronze. Êtes-vous fier remis à l’entraîneur-chef de l’an- mence l’an prochain comme on a fini l’an
dien, championne de la saison régu- de la performance de votre club dernier, d’un point de vue du support de
née, êtes-vous content d’avoir reçu
lière, finaliste de la Coupe Critelli, les notre communauté, car je crois que tout
lors du match ? cet honneur ?
honneurs n’ont pas cessé de pleuvoir le monde va avoir du plaisir à voir aller
cette année pour l’équipe féminine de ces femmes l’an prochain.
AS : Oui, certainement. Il y a de nom- AS : Je vais être honnête avec vous, je
basket-ball des Gee-Gees. La Rotonde breuses choses qui auraient pu aller dans crois que ça reflète à 100 % le caractère LR : Les championnats nationaux se
s’est entretenue avec l’entraîneur-chef notre sens contre Laval. Après notre des gens qu’on a dans notre programme.
Andy Sparks pour faire le portrait de la partie et le lendemain, d’anciennes Gee- tiendront à Ottawa l’an prochain.
C’est un honneur de recevoir ça, mais
saison 2018-2019. Gees sont venues nous parler de leur ex- Comment allez-vous préparer la
la réalité est que ce trophée en est un
périence d’avoir remporté une médaille d’équipe. C’est un signe d’un bon groupe prochaine saison, qui sera diffé-
La Rotonde (LR) : Qu’est-ce qui vous a de bronze au niveau national et [ont d’entraîneurs, de bons joueurs et de bon rente ?
permis de revenir lors de la petite raconté] qu'elles se sentaient comme si recrutement.
elles avaient gagné l’or en remportant
finale malgré un si grand écart de AS : On veut atteindre notre sommet de
leur dernier match. Je dirais que les an- LR : Vous allez perdre quatre
19 points ?  la fin mars de cette année et construire
ciennes ont fait un travail remarquable
joueuses l’an prochain, dont Sarah l’an prochain autour de ça. On n’est pas
avec nos filles en leur parlant et en les
Andy Sparks (AS) : De la croyance en Besselink et Amélie Hachey. De l’équipe qualifiée automatiquement,
motivant.
nous-mêmes, de la confiance, du lea- c’est Carleton, mais on va faire tout en
quelle façon croyez-vous pouvoir notre possible pour construire notre
dership et on n’avait pas peur. Toutes ces LR : Vous avez perdu deux matchs
choses-là ont rendu le retour possible. À colmater ces départs ? équipe dans le but d’être à notre meilleur
crève-cœur en fin de saison. Est-ce en séries.
la mi-temps, on s’est dit : on perd seule-
ment par 14 et non par 40 ; c’est faisable. que le caractère de votre équipe a AS : La perte de quelqu’un est une op-
Saskatchewan sont rentrées et ont ins- fait la différence dans les derniers portunité pour quelqu’un d’autre. On LR : Votre équipe commencera son
croit fermement qu’on a mis en place un camp d’entraînement en Italie, ex-
crit, tout de suite, un tir de trois points instants de votre saison ? système qui va permettre à nos joueuses
en rentrant, mais après ça, on est parti pliquez-nous un peu ce voyage en
d’exceller de la même façon qu’elles l’ont
sur une lancée de 21 à 3, alors c’était un AS : Ah, oui. Je ne pourrais pas compter Europe.
fait cette année. On est excité pour nos
gros signe de caractère de revenir dans le le nombre de personnes qui m’ont dit :
joueuses qui seront de retour, et en plus
match. Normalement, si tu te mets dans « Ton équipe a tellement de caractère AS : Le tout va commencer avec notre
on a deux joueuses qui se sont engagées
une situation comme celle de perdre par et de passion ». Ils me demandaient tournée présaison en Italie entre le 31
à venir ici l’an prochain.
19, les remontées viennent très très ra- tous d'où ça venait. Ça vient de joueuses juillet et le 7 août où l’on va jouer contre
rement, mais de revenir contre un club jouant pour les bonnes raisons, soit huit équipes américaines de première
LR : À quoi peut-on s’attendre de la
du calibre de celui de l’Université de la pour leurs coéquipières ou pour les division. Ça va vraiment nous permettre
Saskatchewan était une étape majeure gens autour d'elles et non pour elles- part de votre équipe l’année pro- de voir à quel niveau nous allons être
dans le match. mêmes. Pour les gens de l’extérieur, chaine ? pour l’année prochaine.

PHOTO : COURTOISIE PHOTO : MARC LAFLEUR PHOTO : ANDREY GOSSE PHOTO : MARC LAFLEUR

w w w. l a r o t o n d e .c a
Sports et Bien-être la rotonde numéro 22 13

récapitulatif de l'année

10 moments marquants de la saison 2018-2019


Le gris et grenat a connu sa large part de succès dans la dernière saison, qui a surtout été marquée par les succès des équipes
féminines et les nombreuses médailles de Montana Champagne en natation. La Rotonde vous dresse un portrait des 10 exploits PASCAL VACHON
ou moments les plus marquants de la saison 2018-2019. JOURNALISTE

1 8
remportant la médaille de bronze au championnat
U-Sports. La troupe d'Andy Sparks a surmonté un dé-
ficit de 19 points pour l’emporter 63 à 62 contre l’Uni-
versité de la Saskatchewan. Sparks a remporté le titre
d’entraîneur-chef de l’année pour une 5e fois en 11 ans
en plus de voir quatre de ces joueuses obtenir des men-
L’or à la maison tions sur les équipes étoiles. Le gris et grenat a aussi Le papillon italien
perdu en finale de la coupe Critelli.

5
C’est en tant qu’équipe hôte que l’équipe de soccer fé- L’italien Davide Casarin a remporté 10 médailles en
minine a été sacrée meilleure équipe au pays, suite à sa natation, dont un record au championnat d'U-Sports
victoire de 2 à 1 face aux Spartans de Trinity Western. Il en nage papillon. L’étudiant de 2e année a récolté huit
s’agissait de la première fois depuis 1966 que le soccer médailles d’or, dont quatre au championnat canadien.
féminin remportait une médaille d’or au niveau natio- Casarin a aussi été nommé le meilleur nageur masculin
nal. L’équipe ottavienne avait aussi remporté les séries du RSEQ après avoir récolté six médailles d’or dans le
éliminatoires. Les joueuses de Steve Johnson n'ont subi circuit québécois.

9
qu'une défaite tout au long de l’année en plus de finir au
1er rang de la ligue.
La saison des hommes au hockey

2
La troupe de Patrick Grandmaître s’est inscrite dans
le livre des records de l’Université d’Ottawa en ne su-
bissant la défaite qu'à deux reprises en temps régle-
mentaire, en plus de récolter 22 victoires. Les joueurs
de hockey de l’U d’O se sont toutefois inclinés en deu-
xième ronde des séries éliminatoires face aux Gaels de Victoire à la Classique de la capitale
l’Université Queen’s, les champions en titre de la coupe
Un des meilleurs athlètes de l’histoire de l’U d’O Queen’s. Grandmaître s’est vu remettre le titre d’entraî- L’Université d’Ottawa a remporté un premier match
neur-chef de l’année au niveau national à la fin de la depuis 2015 à la Classique de la capitale alors que les
8 médailles, dont 6 fois l'or en 2018-2019, voilà deux saison. joueuses d'Andy Sparks l’ont emporté 61-52. De leur

6
chiffres qui résument l’extraordinaire saison de côté, les hommes n’ont pu défaire la meilleure équipe
Montana Champagne en natation. Ces 20 médailles au pays alors que les Ravens l’ont emporté 82 à 64.
au total dans l'uniforme du gris et grenat font de lui le Il s’agissait par ailleurs de la dernière fois que la ren-
nageur le plus titré de l’histoire du programme de na- contre soit disputée au centre Canadian Tire.

10
tation. Il est devenu le premier membre de l’Université
d’Ottawa (U d'O) à remporter au-delà de 5 médailles
au niveau national en plus de détenir le record pour le
plus grand nombre de médailles d’or remportées à ce
niveau. Avec ces 20 médailles, Champagne se retrouve Pépin dans le livre des records
à égalité avec Eryn Weldon pour le plus de médailles
obtenues en carrière. De plus, il détient le record natio- Les 354 points de Guillaume Pépin sont rentrés dans
nal dans la nage 200m. l’histoire, alors qu’il est devenu la recrue avec le plus
grand nombre de points dans l’histoire du programme Meilleur résultat en 5 ans au football

3
de basket-ball masculin de l'U d'O. La saison de Pépin a
été récompensée alors qu’il a gagné le trophée de recrue L’équipe de football de l’Université d’Ottawa a connu sa
de l’année en plus d’être nommé sur la 2e équipe étoile. meilleure prestation en cinq ans lors des séries élimina-
Pépin a mené le gris et grenat avec ses 15,4 points et 7,5 toires alors qu’ils se sont inclinés par la marque de 27
rebonds en moyenne par rencontre. à 22 en demi-finale. Leur fiche de 6-2 et leur deuxième
rang en saison étaient leur meilleur classement depuis

7
la saison 2010-2011.

Le retour de Pedro
Pour la première fois en quatre ans, le gris et grenat est
sorti gagnant de son duel face à l’Université Carleton
lors du match Panda grâce à une victoire de 38 à 27. Un
nouveau record d’assistance a aussi été établi alors que
ce sont plus de 24 470 personnes qui ont assisté au 50e Le bronze en rugby
match Panda à la place TD.

4
L’équipe de rugby féminine s’est fort bien débrouil-
lée lors de sa saison 2018 alors qu’elle a remporté le
championnat du RSEQ à domicile en plus de récolter
le bronze au niveau national. La troupe de l’entraîneuse
Jen Boyd a ainsi signé une cinquième saison régulière
sans défaite. Les Gee-Gees, qui avaient remporté le
championnat national en 2017, ont aussi figuré au 1er
rang du classement canadien tout au long de la cam-
Une finale et une médaille de bronze pagne.

L’équipe de basket-ball féminine a remporté sa pre- PHOTO : GORD WEBER


mière médaille au niveau national depuis 2012 en

w w w. l a r o t o n d e .c a
14 A RSTpSo re t sC eU tLTBUi Re En - ê t r e llalaarrorotototonondndedee l e ml uanlruddnii d22i592mm5 aamrrassr22s002119061 9

chronique

Encore une fois, Melnyk fait honte à Ottawa


Quel média de la région a été le chan- des membres les plus respectés de la nouvellement. Pour une équipe qui
MAXIME JOLICOEUR ceux, vous vous demandez ? Eh bien presse d’Ottawa et, encore une fois, attire plus d’employés qui vendent de
CHEF DU PUPITRE SPORTS aucun. Le génie qu'est Melnyk a choi- ses partisans. Le propriétaire a ainsi la bière à 14$ que de partisans, l’idée
si de donner une entrevue au FAN dit que le maire d'Ottawa devrait se d’accorder des entrevues comme
La saison 2018-2019 des Sénateurs 590, une station de Toronto. C’est taire et se considérer chanceux que celles-là semble tout simplement
d’Ottawa est l'une des pires de leur comme si Geoff Molson allait à une sa ville héberge une équipe de la LNH stupide. Les partisans en ont tout
existence pour plusieurs raisons. Que radio de Boston pour parler de son (Ligue nationale de hockey). Watson simplement assez du comportement
ce soit sur la glace ou non, il semble équipe. a pu répondre à ces commentaires de l'administration de leur équipe.
que les partisans des Sénateurs n’en- plus tard dans la journée, où il a in- Melnyk a aussi dit pendant ses en-
tendent que du négatif lorsqu’on Lors de cette fameuse entrevue, diqué qu’il ne prendrait pas d’ordres trevues que l’équipe responsable des
parle de leur équipe bien-aimée. Melnyk a critiqué ses partisans en de Melnyk. Watson, notre héros. opérations hockey n'a que six mois
Le propriétaire de l’équipe, Eugene disant qu’ils ne sont pas tous de Ensuite, quand Melnyk a attaqué pour changer l’allure de l’équipe. Un
Melnyk, n’a pas aidé son équipe la « vrais » partisans parce qu’ils ne Ian Mendes de la station TSN 1200, peu difficile à faire quand le budget
semaine dernière lorsqu’il a accor- remplissent pas le centre Canadian le monde du hockey s’est rassemblé ne permet que d'acheter un trio Big
dé des entrevues à deux stations de Tire. À part ce petit commentaire, pour venir à la défense. Même le com- Mac chez McDonald’s. Il est temps
radio. Melnyk n’a rien dit de trop stupide pétiteur direct de TSN, Sportsnet, que les partisans démontrent à ce
(oui, la barre est si basse avec ce est venu à la défense de Mendes en propriétaire qu’il doit partir. Arrêtez
Pas vite vite ce Melnyk propriétaire qu'on peut parler d'une indiquant que les commentaires de
d’acheter des billets pour les matchs,
entrevue fructueuse dès qu'il ne dit Melnyk étaient insensés et qu'Euge-
Lorsque les Sénateurs ont échangé même s’ils ne sont qu'à 8$ sur les
rien de trop stupide). ne Melnyk devrait se regarder dans le
leurs trois meilleurs joueurs lors de la sites de reventes. Ce propriétaire a
miroir.
date limite des transactions, Eugene La situation a pris une direction dif- ruiné l’équipe et ne peut pas se payer
Melnyk a été confronté par les mé- férente le lendemain quand Melnyk un nouvel aréna au centre-ville.
Quoi faire maintenant ?   
dias en public pour obtenir des ré- s’est retrouvé sur les ondes de CFRA Après avoir fait tout cela, peut-être
ponses aux questions des partisans. 580, une radio d’Ottawa. Il a alors Ce qui me fascine le plus dans tout qu’une autre saison comme celle de
Finalement, un mois après la vente trouvé une façon d’insulter le maire ce fiasco, signé Eugene Melnyk, c'est 2007 ou même de 2017 pourrait se
bric-à-brac des Sénateurs, Melnyk de la ville d’Ottawa Jim Watson, le que les détenteurs de billets de saison reproduire, mais absolument pas
a accordé ses premières entrevues. reporter Ian Mendes qui fait partie sont en plein dans la période de re- avec Séraphin en charge de l’équipe.

Calendrier Par Maxime Jolicoeur Brèves


BASKET-BALL RÉCRÉATIF ZUMBA

26 mars
27 MARS Basket-ball masculin

11h30 16h L’Université Carleton a annoncé le changement


de poste de l'entraîneur-chef du programme
de basket-ball masculin, Dave Smart. C'est
Gymnase Montpetit Taffe Charles, présentement entraîneur-chef de
gymnase Montpetit l'équipe féminine, qui prendra la place de Smart.

NATATION LIBRE BADMINTON NCAA

29 30 mars Plusieurs joueurs canadiens volent la vedette

mars lors du tournoi March Madness aux États-Unis.

13h
Le joueur canadien qui attire le plus d’attention

19h est RJ Barrett, qui évolue à l’Université de Duke.


Il sera probablement le deuxième choix au pro-
chain repêchage de la NBA.
PISCINE MONTPETIT Gymnase Montpetit

w w w. l a r o t o n d e .c a
Rédacteur en chef WEB
Les horoscopes de la semaine! Mathieu Tovar-Poitras
redaction@larotonde.ca
Maria Princene Dagba
web@larotonde.ca

Par Me Marin Gouin Secrétaire de rédaction


Molly de Barros
journalistes
correction@larotonde.ca Miléna Frachebois
informations@larotonde.ca
Directrice de production Pascal Vachon
Capricorne – 21 déc. au 20 janv. Cancer – 22 juin au 23 juil. Caroline Fabre
production@larotonde.ca reportage@larotonde.ca

Maeve Burbridge
Actualités nouvelles@larotonde.ca

Sommes
Gabrielle Lemire

Nous
actualites@larotonde.ca
Correctrice
Arts et culture Mélanie Chénier
Emmanuelle Gingras texte@larotonde.ca
culture@larotonde.ca
Vidéaste
sports Quentin Reinhart
Maxime Jolicoeur videaste@larotonde.ca
Verseau – 21 janv. au 19 fév. Lion – 24 juil. au 23 aout sports@larotonde.ca
Photographe
Directeur artistique Emilie Azevedo
Andrey Gosse photographe@larotonde.ca

En Fin
direction.artistique@larotonde.ca
Direction générale
Ghassen Athmni
direction@larotonde.ca

Poisson – 20 fév. au 20 mars Vierge - 24 août au 23 sept. Dernière édition: le 8 Avril 2019
La Rotonde est le journal étudiant de l’Université d’Ottawa, publié chaque
lundi par Les Publications de La Rotonde Inc., et distribué à 2 000 copies dans

De Session.
la région d’Ottawa. Il est financé en partie par les membres de la FÉUO et ceux
de l’Association des étudiants diplômés. La Rotonde n’est pas responsable de
l’emploi à des fins diffamatoires de ses articles ou éléments graphiques, en
totalité ou en partie.

Bélier – 21 mars au 20 avril Balance – 24 sept. au 23 oct.

Pas Le

Taureau – 21 avril au 20 mai Scorpion – 24 oct. au 22 nov.

Temps D'écrire

Gémeaux – 21 mai au 21 juin Sagittaire – 23 nov. au 20 déc.

Des Horoscopes.
ILLUSTRATION : ANDREY GOSSE
w w w. l a r o t o n d e .c a

Centres d'intérêt liés