Vous êtes sur la page 1sur 7

Ecole Supérieure des Communications de Tunis

TIC et Contrôle de gestion- Assurée par Mme Jebri.F


Niveau: 2ème année

TD 2: Coûts partiels

I. Les charges fixes et variables


Illustration 1
Soit un atelier dans lequel est produit un seul type d’article. L’étude des charges pour plusieurs niveaux
d’activité (quantités produites par mois), pour le premier trimestre N, fait apparaître les situations suivantes :

NIVEAU D’ACTIVITE
CHARGES Janvier Février Mars
4000 5000 6000
Matières premières 16000 20000 24000
Main d’œuvre directe 20000 25000 30000
Amortissements du matériel 30000 30000 30000
Autres charges 8000 8500 9000
Coût total 74000 83500 93000

On vous demande de déterminer les charges unitaires.

FICHE RECAPITULATIVE DES COÜTS UNITAIRES

CHARGES Janvier Février Mars


4000 5000 6000
Matières premières 4 4 4
Main d’œuvre directe 5 5 5
Amortissements du matériel 7.5 6 5
Autres charges 2 1.7 1.5
Coût unitaire par produit 18.5 16.7 15.5

 On Remarque que certaines charges (consummation de matières premières et main d’oeuvre


directe) variant proportionnellement à l’activité de l’atelier : le coût total de ces charges est variable.
Leurs coûts unitaires par contre sont constants (4 et 5 respectivement).
 On parle de charges variables car ells sont influencées par le volume d’activité (quantité
produite)
 D’autres charges comme “amortissements du materiel” dans cet exemple ne varient pas quelque
soit le niveau d’activité. Le coût fixe total (l’amortissement) est constant.

1
 On parle de charges fixes car ells sont attachées à une structure donnéé (équipement, materiel,
etc ..) . Par contre le coût unitaire d’amortissement est variable. Il diminue au fur et à mesure
que la quantité produite augmente .
 Un troisième type de charge existe ceux constitué d’une partie fixe et d’une partie variable intitulés
“ charges semi variables” à l’exemple des facture d’éléctricité et de l’eau qui sont composées d’une
partie fixe représentée par les redevances et une partie variable qui depend de la consummation.

II. Le seuil de rentabilité


Formules
Coût total = coût variables + coût fixes ou bien
Coût total = coût variable unitaire * quantité + coût fixes
Chiffre d’affaire = Quantité vendue * Prix de vente unitaire
Ou bien Coût variable + coûts fixes + résultat (bénéfice)
Ou bien Coût variables + marge sur coûts variables
Ou bien Marge sur coûts variables/ taux de marge
Marge sur couts variables = chiffre d’affaires - coûts variables ou bien
Marge sur couts variables = (prix de vente unitaire – coût variable unitaire) * quantité
Marge sur coûts variables unitaires = marge sur coûts variables / quantité ou bien
Marge sur coûts variables unitaires = prix de vente unitaire – coût variable unitaire
Taux de marge = marge sur coûts variables / chiffre d’affaire Ou bien
(𝒑𝒓𝒊𝒙 𝒅𝒆 𝒗𝒆𝒏𝒕𝒆 𝒖𝒏𝒊𝒕𝒂𝒊𝒓𝒆−𝒄𝒐û𝒕 𝒗𝒂𝒓𝒊𝒂𝒃𝒍𝒆 𝒖𝒏𝒊𝒕𝒂𝒊𝒓𝒆)∗𝒒𝒖𝒂𝒏𝒕𝒊𝒕é 𝒑𝒓𝒊𝒙 𝒅𝒆 𝒗𝒆𝒏𝒕𝒆 𝒖𝒏𝒊𝒕𝒂𝒊𝒓𝒆−𝒄𝒐û𝒕 𝒗𝒂𝒓𝒊𝒂𝒃𝒍𝒆 𝒖𝒏𝒊𝒕𝒂𝒊𝒓𝒆
=
𝒑𝒓𝒊𝒙 𝒅𝒆 𝒗𝒆𝒏𝒕𝒆 𝒖𝒏𝒊𝒕𝒂𝒊𝒓𝒆∗𝒒𝒖𝒂𝒏𝒕𝒊𝒕é 𝒑𝒓𝒊𝒙 𝒅𝒆 𝒗𝒆𝒏𝒕𝒆 𝒖𝒏𝒊𝒕𝒂𝒊𝒓𝒆
Résultat = marge sur coûts variables - charges fixes ou bien
Résultat = chiffre d’affaire – coût total ou bien
Résultat = chiffre d’affaire – coûts variables – coûts fixes ou bien
Résultat = (prix de vente unitaire * quantité) – (coût variable unitaire * quantité) – coûts fixes
Résultat = (prix de vente unitaire – coût variable unitaire ) * quantité – coûts fixes

Marge sur couts variables = charges fixes


Seuil de rentabilité en valeur = coûts fixes / taux de marge
Ou bien = Seuil de rentabilité en quantité * prix de vente unitaire
Seuil de rentabilité en quantité = coûts fixes / marge sur coûts variables unitaire ou bien
Seuil de rentabilité en quantité = coûts fixes / taux de marge sur coût variable
Le jour d’atteinte du point mort = le point mort * nombre de mois travaillé / chiffre d’affaire
Marge de sécurité = chiffre d’affaires – seuil de rentabilité
Indice de sécurité = Marge de sécurité / Chiffre d’affaire
Coefficient de levier d’exploitation = marge sur coût variable / résultat

2
Illustration 3
Soit une entreprise commerciale pour laquelle le chiffre d’affaires prévu pour un exercice est de
100 000 TND et dont les charges correspondantes sont analysées comme suit :

 Charges variables : 62 500


 Charges fixes : 26 250
Le résultat de l’entreprise se calcule comme suit :
CA 100 000
- Coûts variables 62 500
= Marge/CV 37 500
- Charges fixes 26 250
= Résultat d’exploitation 11 250

 Déterminer le seuil de rentabilité par les deux formules et le délai d’atteinte du point mort.

Formule 1
 On a : CA = 100 000 ; M/CV= 37 500
𝑀𝐶𝑉 37 500 𝐶𝐹 26 250
𝑇𝑎𝑢𝑥 𝑑𝑒 𝑚𝑎𝑟𝑔𝑒 = = 100 000 = 0.375 d’où 𝑆𝑅 = 𝑡𝑥 𝑑𝑒 𝑚𝑎𝑟𝑔𝑒 = = 70 000
𝐶𝐴 0.375

 Sous l’hypothèse que les charges variables sont proportionnelles au chiffre d’affaires nous pouvons écrire
100 000 𝑆𝑅 100 000∗26 250
l’égalité suivante : = 𝑑′ 𝑜ù 𝑆𝑅 = = 70 000 𝐷
37 500 26 250 37 500

Formule 2
 On a : CA critique = SR  M/CV= CF
L’équation des charges fixes est donnée par y1 = 26 250
37 500
L’équation de la M/CV est donnée par y2 = 100 000 𝑥 = 0.375𝑥 avec x le chiffre d’affaire critique.
L’égalité de la marge sur coût variable et des charges fixes permet d’écrire CF=M/CV  26 250 =
0.375 x d’où x = SR = 70 000

Le jour d’atteinte du point mort = (le point mort x 360) / CA de l’exercice = 70 000x360 / 100 000
= 252éme jours de l’année soit 8.4 mois = 8 mois et 12 jours soit le 12 septembre

3
Illustration graphique

A partir du seuil de rentabilité, nous pouvons déterminer d’autres outils de gestion :

 Marge de sécurité = chiffre d’affaires – seuil de rentabilité

 Indice de sécurité = Marge de sécurité / Chiffre d’affaire

Reprenons le même exemple précédent :


Marge de sécurité = CA – SR = 100000 – 70000 = 30000
Indice de sécurité = 30000 / 100000 = 30%.
Dans cet exemple, le CA peut chuter de 30% sans entraîner une perte. Ce type de renseignement est très
utile pour une entreprise qui prévoit une chute passagère de son chiffre d’affaires ou envisage de baisser son
prix de vente suite à la concurrence.

Illustration 4
Une entreprise d’édition envisage la publication d’un manuel scolaire. Elle possède les données suivantes :
Coûts fixes = 1170 TND
Coûts variables unitaires :
Impression et relieur = 0.700TND
Commissions des vendeurs = 0.950 TND
Droits d’auteur = 0.550 TND
Frais divers de gestion = 0.300 TND
Prix de vente unitaire = 3.200TND

Est-il intéressant de publier ce manuel ?

4
Solution
𝐶𝐹
SR (Q) = 𝑃𝑣𝑢−𝐶𝑣𝑢

On a CF = 1170 ; Pvu = 3.2


Cvu = 0.700+0.950+0.550+0.300= 2.5
1170
SR(Q) = 3.2−2.5 = 1671 livres

SR (V) = SR(Q) * Pvu = 1671 * 3.2 = 5347 D


 Interprétation du SR (Q) et SR (V)

Illustration 5

Deux entreprises A et B fabriquent et commercialisent un seul et même produit qu’elles vendent


au même prix.
L’entreprise A très mécanisé emploie peu d’ouvriers. L’entreprise B, qui à l’inverse de A est
peu mécanisée, emploie de nombreux ouvriers payés à l’heure et reçoivent éventuellement des
primes.
En 2004, les deux entreprises ont réalisé un résultat d’exploitation identique égale à 15 000 TND
Et correspondant à un chiffre d’affaires 120 000 TND.
En 2005, l’entreprise B a réalisé un résultat de 25 000 TND pour un chiffre d’affaires de 160 000
TND. Tandis que l’entreprise A avec un chiffre d’affaires seulement de 140 000TND, elle a
pu obtenir un résultat de 30 000 TND.
Les dirigeants de l’entreprise B commencent à s’inquiéter de la baisse de leur compétitivité et ils
ont procédé à une analyse coût volume profit comparative.
Le tableau suivant synthétise les comptes d’exploitation des deux sociétés.

Milliers de dinars Entreprise A Entreprise B


2004 2005 2004 2005
CA 120 140 120 160
CV 30 35 90 120
MCV 90 105 30 40
CF 75 (dont amort 23.5) 75 15 (dont amort 3) 15
RE 15 30 15 25

TAF

1. Déterminer le taux de marge sur coût variables des deux entreprises.


2. Calculer le point mort exprimé en valeur pour les deux entreprises.
3. Calculer le coefficient d’effet de levier d’exploitation des deux entreprises.

5
Solution
Entreprise A Entreprise B
2004 2005 2004 2005
Le taux de marge = 90 / 120 = 105/140= 30/120= 40/160=
MCV/CA 0.75 0.75 0.25 0.25
SR(V) = CF/ tx de 15/0.25 =
75/0.75= 100 75/0.75= 100 15/0.25 = 60
marge 60
CLE= MCV/RST 90/ 15 = 6 105/30= 3.5 30/15=2 40/25=1.6

 Interprétation :
 Taux de marge : l’entreprise A absorbe mieux ses charges fixes que l’entreprise B
 Avec un même chiffre d’affaire et le même résultat, l’entreprise A est plus proche de son
PM que l’entreprise B : CA2004 > SRA > SRB = 120>100>60
 CLE (2004) : Pour l’entreprise A si la demande augmente de 1 %, le résultat
d’exploitation augmente de 6%
 CLE (2004) : Pour l’entreprise B si la demande augmente de 1 %, le résultat
d’exploitation augmente de 2%
 L’entreprise A est plus sensible à la variation du niveau d’activité que l’entreprise B

Exercice d’application:
La société « AMEL» met à votre disposition les renseignements suivants:
Produits Chiffre d’affaires Charges variables Charges fixes
P1 336 000 273 600 27 000
P2 220 000 180 000 30 000

Travail à faire:
1- Calculer la marge sur coût variable de chaque produit.
2- Calculer le résultat de chaque produit. Que constatez - vous?
3- Calculer le résultat global.
4- Pour le produit « P2 »:
A) Calculer le seuil de rentabilité en quantité sachant que le prix de vente unitaire est de 110 D.
B) Calculer le seuil de rentabilité en valeur.
C) Déterminer la date du seuil de rentabilité sachant que l’entreprise travaille 10 mois par an
et que les deux mois de congé sont les mois de février et le mois de Juillet.

6
Solution
1- Marge sur coût variable= M/CV=Chiffres d’affaires-Coûts variables
M/CV (P1)= 336 000-273 600 = 62 400D.
M/CV (P2)= 220 000-180 000 = 40 000D
2- Résultat = Marge sur coût variable – Coûts fixes
Résultat (P1)= M/CV-CF= 62 400-27 000=35 400D.
Résultat (P2)= M/CV-CF= 40 000-30 000=10 000D.
3- Résultat global=35 400+10 000=45 400D.
4- a) Seuil de rentabilité en quantité = CF/ M/CV unitaire
On a CF= 30000D. M/CV unitaire = M/CV/ Q ou prix de vente unitaire- coût variable unitaire
Q= Quantité= CA/Prix de vente unitaire=220000/110=2000 unités.
M/CV unitaire= 40 000/2 000= 20D.
S’où : SR en quantité= 30 000/20D=1 500 unités.
B) SR en valeur= SR en quantité * Prix de vente unitaire
SR en valeur= 1 500*110=165 000. (ou SR en valeur=CF/taux de marge sur coût variable
avec taux de marge sur coût variable= M/CV/CA)
C) Date du seuil de rentabilité= SR en valeur* nombre de mois travaillé/CA
L’entreprise a travaillé 10 mois sur 12.
 Date du seuil de rentabilité=165 000*10/220 000=7.5 mois donc 7 mois et 15
jours.
Les mois de congé étant le mois de février et de juillet donc la date du seuil de rentabilité est
le 15 octobre N