Vous êtes sur la page 1sur 19

Limitations au décollage

! L’exploitation d’un monomoteur est :


• Interdite de nuit ( Passagers ou de fret )
• Interdite de jour en IMC avec des passagers

! La masse au décollage devra respecter :


• Les contraintes de certifications JAR – 23
• Les règlements d’exploitations imposés
aux compagnies à travers les JAR - OPS 1

 – École de l’air
Limitations au décollage

! Décollage :

• Les JAR – 23 imposent uniquement au constructeur


de faire certifier les distances de décollages

• Les JAR-OPS 1 prévoient la majoration de cette


distance à l’aide de coefficients pour la comparer
aux différentes longueurs de l’infrastructure terrain

 – École de l’air
Limitations au décollage
! Comparaison « Distance / Longueurs » :
• Pour une piste classique ou non classique « équilibrée » :

1,25 × distance de décollage requise ≤ TORA

• Pour une piste non classique « non équilibrée » :

Distance de décollage requise ≤ TORA


et
1,15 × Distance de décollage requise ≤ TODA
et
1,3 × Distance de décollage requise ≤ ASDA

 – École de l’air
Limitations au décollage

! Eléments devant être pris en compte pour le


calcul de la distance de décollage :
– Masse de l’avion au décollage ;

– Zp de l’aérodrome ;

– T°C ambiante ;

– Etat et type de piste ;

– Pente de la piste dans le sens du décollage ;

– Vent ≤ 50 % du vent effectif de face ;

– Vent ≥ 150 % du vent effectif arrière.


re

 – École de l’air
Limitations au décollage

! Effet des différents facteurs sur la distance de décollage :

– Masse :
Masse ! " Distance de décollage !

– Zp :
Zp ! " Distance de décollage !

– T°C:
T°C ! " Distance de décollage !

 – École de l’air
Limitations au décollage

! Effet des différents facteurs sur la distance de décollage :


– Pente de la piste :
Pente ( % ) ! " Distance de décollage !
Si le constructeur n’a pas fait apparaître l’influence de la pente, les
JAR OPS prévoient la majoration de celle-ci de la manière forfaitaire
suivante :
Distance de décollage ! 5 % / 1 % de pente !

– Braquage volets:
Braquage ! " Distance de décollage #

 – École de l’air
Limitations au décollage

Franchissement des obstacles après décollage

! Cas de la panne d’un moteur

• Pour les monomoteurs


Impossible ( Atterrissage forcé )

• Pour les bimoteurs


prise en compte d’une marge de franchissement
d’obstacle verticale et latérale

 – École de l’air
Limitations au décollage
Franchissement des obstacles après décollage
! Trajectoire de décollage
1500 ft ou configuration
en route obtenue

V=0

Trajectoire de décollage
Inclinaison interdite avant 50 pieds
Inclinaison maximale 15° jusqu’à 1500 ft

 – École de l’air
Limitations au décollage

Franchissement des obstacles après décollage


! Trajectoire d’envol
1500 ft ou configuration
en route obtenue

V=0 50 ft

Trajectoire d’envol

La trajectoire de vol est incluse dans dans la


trajectoire de décollage

 – École de l’air
Limitations au décollage
Franchissement des obstacles après décollage
! La trouée d’envol
– Sert à protéger la trajectoire d’envol par rapport aux obstacles les
plus pénalisants verticalement et horizontalement.
horizontalement

! Point initial de la trouée d’envol


– Pour déterminer le point initiale de la trouée d’envol il y existe deux cas
de figure :
1er cas virage avant la fin du PD, alors, la trouée d’envol débutera
à la fin du Si pas de PD
2ème cas Si virage avant la fin du PD, la trouée d’envol débutera à la
fin de la distance de décollage requise

 – École de l’air
Limitations au décollage
Franchissement des obstacles après décollage

! Point initial de la trouée d’envol

• 1er cas : ( Virage après la fin du PD )

Point initial

50 ft
V=0

TODR

 – École de l’air
Limitations au décollage
Franchissement des obstacles après décollage

! Point initial de la trouée d’envol


• 2ème cas : ( Virage après la fin du PD )

Point initial

V=0 50 ft

TODR

Fin de la trouée d’envol = Fin de la trajectoire d’envol


 – École de l’air
Limitations au décollage
Franchissement des obstacles après décollage

! Prise en compte des obstacles dans la trouée d’envol


• 1er cas : ( envergure d’avion ≥ 60 m )
– 90 m + 0,125 D,
D de part et d’autre de la trajectoire d’envol
D ⇒ distance depuis le point initial de la trouée d’envol. La trouée
d’envol se terminant à la fin de la trajectoire d’envol

• 2ème cas : ( envergure d’avion < 60 m )


– 60 m + ½ envergure + 0,125 D, de part et d’autre de la trajectoire
d’envol
D ⇒ distance depuis le point initial de la trouée d’envol. La trouée
d’envol se terminant à la fin de la trajectoire d’envol
 – École de l’air
Limitations au décollage
Franchissement des obstacles après décollage

! Largeur maximale de la trouée d’envol


1er cas : ( Changement de route ≤ 15° dans la trouée d’envol )
300 m en VMC ou moyens de
navigations précis en IMC
et
600 m en IMC avec moyens
de navigations peut précis

90 m
90 m + 0,125 D
CR ≤ 15°
PD
Piste
90 m + 0,125 D

D
 – École de l’air
Limitations au décollage
Franchissement des obstacles après décollage

! Largeur maximale de la trouée d’envol


2ème cas : ( Changement de route > 15° dans la trouée d’envol )
600 m en VMC ou moyens de
navigations précis en IMC
et
900 m en IMC avec moyens
de navigations peut précis

90 m
90 m + 0,125 D
CR > 15°
PD
Piste
90 m + 0,125 D

D
 – École de l’air
Limitations au décollage
Franchissement des obstacles après décollage

! Eléments à prendre en compte pour le survol des obstacles


après décollage
• Les performances ( N - 1 ) peuvent ne pas être prises en
compte jusqu’à une hauteur de 300 pieds

• En cas de panne moteur en dessous de la hauteur présumée,


nécessité d’avoir une visibilité suffisante pour atterrissage forcé

• Au-delà de 300 pieds, les perfos ( N – 1 ) doivent permettre de


passer 50 pieds au dessus de l’obstacle
 – École de l’air
Limitations au décollage
Franchissement des obstacles après décollage

! Pentes permettant la prise en compte des obstacles après le


décollage
Pente moyenne tous moteurs
Pente moyenne tous en fonctionnement Pente de montée en route
moteurs en fonctionnement un moteur en panne.
multipliée par 0.77

50 ft

Perte des références


visuelles, panne supposées
du moteur critique.

50 ft
 – École de l’air
Limitations au décollage
Franchissement des obstacles après décollage
! Minima au décollage associés à la hauteur présumée de la
panne moteur
RVR / Visibilité au décollage trajectoire nette de vol

Hauteur présumée de
RVR / Visibilité
défaillance moteur
( Note N°2 )
au-dessus de la piste
< 50 ft 200 m
51 ft – 100 ft 300 m
101 ft – 150 ft 400 m
151 ft – 200 ft 500 m
201 ft – 300 ft 1 000 m
> 300 m 1 500 m
 – École de l’air
Limitations au décollage
Franchissement des obstacles après décollage
! Eléments devant être pris en compte pour le calcul de la
trajectoire nette de décollage

– Masse de l’avion au décollage


– Zp terrain
– T°C
– L’état et le type de surface de la piste
– Pente de piste
– 50 % du vent effectif de face
– 150 % du vent effectif arrière
 – École de l’air