Vous êtes sur la page 1sur 28

Jeudi 4 novembre 2010 -

Barack Obama : la sanction


t Portés par le mécontentement, les républicains gagnent la Chambre des représentants, mais les démocrates gardent le Sénat P. 3, 5 à 7 et 28

PISCOTTY/GETTY/AFP, SOMMERS/REUTERS, BECK/AFP, DERYK/REUTERS, LAMKEY/GETTY/AFP, HAYNES/REUTERS

DenisHennequinremplace Le nouvel actionnariat Hermès demande à LVMH


GillesPélissonàlatêted’Accor du Groupe Le Monde de se retirer de son capital
Hôtellerie Le 1er décembre, Accor aura un nouveau PDG. Structures;déclarationdePierreBergé,XavierNieletMatthieu Luxe Les conditions dans lesquelles le groupe de
L’actuel patron de McDonald’s Europe succède à Pigasse;analysedelaSociétédesrédacteursdu«Monde»; Bernard Arnault a acquis 17 % d’Hermès suscitent de
M. Pélisson, qui dirigeait le groupe depuis 2006. Page 12 charted’éthique et de déontologie. Pages 18-19 nombreuses interrogations. Page 12

Ecrire une nouvelle page Les priorités de l’UMP


Un nouvel conclu le 27 octobre. Il conserve recapitalisation engagé dès la fin soit-il, se solde par un échec écono-
pour l’éducation
M élan. La pour-
suite d’une
aventure édi-
toriale commencée en 1944 et qui
se poursuivra sous les auspices
34% dans la filiale numérique
MIA (Le Monde interactif).
Comme ils s’y étaient engagés,
les nouveaux actionnaires ont en
outre accordé aux sociétés de per-
2009 sous la houlette du prési-
dent du conseil de surveillance
Louis Schweitzer et qui avait abou-
ti fin juin aux votes massifs des
salariés du groupe, toutes catégo-
mique et financier. Et par quel-
ques écarts éditoriaux qui n’ont
pas été pour rien dans les crises
successives du Monde.
Ce n’est pas injurier notre histoi-
Convention Le principal parti de la majorité
présente ses analyses le 3novembre à Paris. Il
souhaite que «100% d’une classe d’âge sache
d’une pérennité économique assu- sonnels une minorité de blocage ries confondues, en faveur du pro- re collective que d’en dresser le lire, écrire et compter en fin de CE1». Il réclame
rée : ce sont les premiers mots qui qui s’exercera au bénéfice d’un jet incarné par les trois actionnai- bilan critique. Bien des péchés d’or- aussi une meilleure et plus rapide insertion
s’imposent pour saluer la recapita- pôle d’indépendance regroupant, res contrôlant désormais Le Mon- gueil ont été commis, à commen-
lisation réussie de notre maison. outre les sociétés de salariés et de de en termes capitalistiques. cer par cette croyance, initiée dans dans l’emploi des jeunes diplômés, à la sortie
Mardi 2 novembre, MM. Pierre journalistes du groupe (dont celle Ces changements profonds de les années 1970, qu’il fallait consa- de l’enseignement supérieur. Page 10
Bergé, Xavier Niel et Matthieu du Monde), la Société des lecteurs structure ouvrent à l’évidence crer à notre imprimerie des som-
Pigasse sont officiellement deve- et certains membres des actionnai- une ère nouvelle pour notre grou- mes manifestement au-dessus de
nus actionnaires majoritaires du res historiques dits partenaires, pe composé du quotidien, de son nos moyens. Dans le même temps,
Groupe Le Monde à travers la magazine, de ses sites numéri- Le Monde n’a pas déployé les
structure dite « Le Monde Libre », ques et de son imprimerie, du efforts nécéssaires au développe-
Editorial
UK price £ 1,50

qu’ils contrôlent à 100 %. A l’issue Monde diplomatique, de Téléra- ment de son cœur de métier: inven-
d’ultimes discussions, le groupe ma, de Courrier international, de ter sans cesse de bons journaux,
espagnol Prisa, déjà actionnaire Eric Fottorino La Vie et de tous les titres issus du gagner la bataille de l’information
du Monde depuis 2005, a obtenu groupe des Publications de la Vie du papier au numérique, muscler
de pouvoir intégrer cette société à l’association Hubert Beuve-Méry catholique (ex-PVC) rachetés par une offre de fin de semaine qui n’a
hauteur de 20 %. Lagardère, qui ayant choisi de se dissoudre après Le Monde en 2003. jamais bénéficié d’efforts finan-
était entré au capital la même avoir transféré ses actions du Mon- Avant de tourner une page, il ciers à hauteur des enjeux tant édi-
année, a choisi de se retirer dans le de au pôle d’indépendance. faut s’assurer de l’avoir bien lue. toriaux que publicitaires.
cadre d’un protocole d’accord Ainsi s’achève un processus de Surtout si le passé, aussi brillant a Lire la suite page 19

Le regard de Plantu Enquête


Prato, ville du
textile chinois
«made in Italy»

L
a cité médiévale de Prato,
près de Florence, en Italie,
abrite l’une des plus impor-
tantes communautés chinoises
d’Europe. Ces immigrants – une
centaine en 1989, environ 40 000
aujourd’hui – ont peu à peu pris le
contrôle de l’industrie textile de
cet ancien bastion de la Toscane
« rouge ». Les quelque 4 500 entre-
prises qu’ils ont créées fabriquent
chaque jour un million de pièces
d’habillement, à des prix de
revient défiant toute concurrence
et dans des conditions sociales
contestées. « Ici vivent 30 000
esclaves », déplore Roberto Cenni,
le maire de Prato. p Lire page 17
Algérie 150 DA, Allemagne 2,00 ¤, Antilles-Guyane 2,00 ¤, Autriche 2,40 ¤, Belgique 1,40 ¤, Cameroun 1 500 F CFA, Canada 4,25 $, Côte d’Ivoire 1 500 F CFA, Croatie 18,50 Kn, Danemark 25 KRD, Espagne 2,00 ¤, Finlande 2,50 ¤, Gabon 1 500 F CFA, Grande-Bretagne 1,50 £, Grèce 2,20 ¤, Hongrie 700 HUF, Irlande 2,00 ¤, Italie 2,20 ¤, Luxembourg 1,40 ¤, Malte 2,50 ¤,
Maroc 10 DH, Norvège 25 KRN, Pays-Bas 2,00 ¤, Portugal cont. 2,00 ¤, Réunion 1,90 ¤, Sénégal 1 500 F CFA, Slovénie 2,20 ¤, Suède 30 KRS, Suisse 3,00 CHF, Tunisie 2,00 DT, Turquie 6,00 TL, USA 3,95 $, Afrique CFA autres 1 500 F CFA,
24 heures dans le monde 0123
Jeudi 4 novembre 2010

Les gens Les faits Les chiffres


entre l’Elysée et le cabinet de l’ancien journaliste Patrick Buisson pour la t Economie
t Lepréfet Jean-Louis aInternational
Blanchoucondamné
pourune altercation
Aux élections de mi-mandat,
fourniture de sondages, a-t-on appris mardi 2 novembre. Le parquet de
Paris a estimé que l’irresponsabilité pénale du chef de l'Etat « doit s’éten-
dre aux actes effectués au nom de la présidence de la République par ses
30
avecun automobiliste les républicains s’emparent de la
Chambre, mais échouent au Sénat
collaborateurs ». A ce titre, l’ancienne directrice de cabinet de M. Sarkozy,
Emmanuelle Mignon, qui avait signé la convention, « n’a juridiquement
aucun pouvoir en propre », a motivé le parquet. L’association Anticor
millions
d’emplois
avait porté plainte contre X, le 11 février, pour « délit de favoritisme », pas-
sible de deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.
Revers historique à la Chambre
perdus à cause
SIÈGES PERDUS OU GAGNÉS AUX ÉLECTIONS DE MI-MANDAT
L’Assemblée restreint l’aide médicale
Chambre des représentants Sénat
de la crise
Bill Clinton George W. Bush Barack Obama d’Etat aux sans-papiers
Démocrate Républicain Démocrate Les députés français ont décidé, mardi 2 novembre, dans le cadre de l’exa- mondiale
1994 1998 2002 2006 2010 men des crédits du ministère de la santé, de rendre payant (30 euros) l’ac- Le monde a perdu 30 millions
+5 +6 cès à l’aide médicale d’Etat (AME), destinée aux personnes en situation d’emplois depuis le début de la cri-
0 +2
irrégulière à faibles revenus. Ce dispositif mis en place en 1998 permet- se économique, a rappelé le direc-
tait à ces personnes résidant en France depuis plus de trois mois et dispo- teur général du Fonds monétaire
–8 –6 – 6*
sant de ressources inférieures à 634 euros par mois de bénéficier de soins international, Dominique Strauss-
gratuits. Les députés ont ainsi adopté, avec le soutien du gouvernement, Kahn, lundi 1er novembre, lors du
Le préfet hors cadre Jean-Louis quatre amendements UMP, notamment l’exclusion du dispositif des Forum international du dévelop-
– 28
Blanchou, 61 ans, a été condamné actes au faible « service médical rendu » et la limitation des ayants droit pement à Agadir (Maroc). Selon
mardi 2 novembre par le tribunal « aux conjoints et enfants ». L’AME a bénéficié, en 2009, à 215 000 person- l’Organisation internationale du
correctionnel de Versailles (Yveli- nes. Lire page 11 travail, quelque 210 millions de
nes) à 1 000 euros d’amende pour – 52 personnes sont actuellement sans
une altercation avec un automobi-
liste sur l’autoroute A 13 en SOURCE : TIME, NEW YORK TIMES
– 59*
* Résultats provisoires Renaudot: Virginie Despentes emploi sur la planète.

t Automobile
avril 2008. Absent à l’audience, le Les républicains se sont emparés facilement, mardi 2 novembre, de la
revient dans la course
–18,7%
préfet, poursuivi initialement majorité à la Chambre des représentants, échouant toutefois de peu au
pour violence volontaire avec Sénat. Les premiers résultats, donnés mardi soir par les chaînes américai- Présente dans la première sélection du Renaudot, absente de la seconde,
arme par destination, a finale- nes, ont confirmé ce que prédisaient les sondages depuis plusieurs Virginie Despentes, avec Apocalypse Bébé (Grasset),réintègre la troisième
ment été reconnu coupable de semaines : une sérieuse déroute politique pour les démocrates. Les répu- et dernière sélection, rendue publique mardi 2 novembre au soir. Face à
« mise en danger d’autrui ».
Jean-Louis Blanchou a été nom-
blicains ont remporté une victoire historique, raflant au moins une
soixantaine de sièges à la Chambre, selon les premières estimations, soit
elle, cinq concurrents : Michel Houellebecq, La Carte et le Territoire, (Flam-
marion), Marc-Edouard Nabe, L’homme qui arrêta d’écrire (auto-édité), Chutedes
mé, le 22 septembre, délégué inter-
ministériel à la sécurité privée. A
largement plus que les 39 sièges dont ils avaient besoin pour prendre la
majorité. La Maison Blanche a réagi, tard dans la nuit, dans un communi-
Salim Bachi, Amours et aventures de Sindbad le marin (Gallimard), Simo-
netta Greggio, Dolce Vita 1959-1979 (Stock) et Robert Solé, Une soirée immatriculations
l’époque des faits, il était direc-
teur de la sûreté et du manage-
qué, en affirmant que M. Obama souhaitait trouver un « terrain d’enten-
te » avec les chefs républicains, affirmant qu’il était « impatient de tra-
au Caire (Seuil). Le prix sera décerné le 8 novembre, en même temps que
le Goncourt. enFrance
ment des risques à Aéroports de vailler avec eux ». Lire pages 5, 6 et 7 Les immatriculations de voitures
Paris, gestionnaire des aéroports n Sur Lemonde.fr : compte rendu des élections américaines neuves se sont effondrées, en Fran-
parisiens. (PHOTO : AFP) ce, en octobre, reculant de 18,7 %
aEconomie
Au moins 76 morts dans une série par rapport à octobre 2009, selon
t Adrian Alvarez M.Poutine invite Renault des chiffres publiés, mardi

Arencibia, plusancien d’attentats à Bagdad 2 novembre, par le Comité des

prisonnier politique Des quartiers chiites de Bagdad ont été la cible, mardi 2 novembre, d’une à monter dans le capital d’Avtovaz constructeurs français d’automo-
biles (CCFA). Alors que la moyenne
vague d’attentats, faisant, selon un bilan provisoire du ministère irakien Le premier ministre russe, Vladimir Poutine, a invité, mardi 2 novembre, des immatriculations, en octobre,
cubain, bientôt libre de l’intérieur, 76 morts et plus de 200 blessés. Les treize attentats coor- Renault-Nissan à augmenter sa participation dans le constructeur russe tournait autour de 175 000 unités
Adrian Alvarez Arencibia, 44 ans, donnés ont été perpétrés à l’aide de voitures piégées, d’engins explosifs Avtovaz. Il n’exclut pas que la participation de l’alliance puisse monter entre 2003 et 2007, le CCFA en a
le plus ancien « prisonnier politi- et de tirs de mortiers. Selon les forces de l’ordre irakiennes, par leur cible jusqu’à 50 %. « Nous allons étudier la proposition de M. Poutine et voir recensé 171 449, en octobre 2010.
que », selon la Commission cubai- et leur simultanéité, ces attentats portent la marque d’Al-Qaida. Diman- dans quelles conditions nous pourrions le faire », a indiqué Carlos Ghosn, C’est la sixième baisse consécuti-
ne pour les droits de l’homme, che 31 octobre, un commando de la nébuleuse terroriste avait assailli, en PDG de Renault et de Nissan, à l’issue d’une rencontre, à Moscou, avec le ve, depuis mai, et la plus forte.
devrait être prochainement libéré pleine messe, une cathédrale dans le centre-ville, faisant 58 morts. premierministre russe. Renault avait déjà acquis 25 % plus une action d’A-
et envoyé en exil vers l’Espagne a vtovaz pour un milliard de dollars, en février 2008. Le fabricant des Lada t Marée noire
annoncé l’Eglise catholique cubai-
ne, lundi 1er novembre. M. Alvarez
purge, depuis 1985, une peine de
aFrance
a, entre-temps, été pris au piège de la crise économique mondiale et s’est
retrouvé confronté à une dette colossale. L’Etat russe a alors, à plusieurs
reprises, exprimé le souhait que Renault augmente sa participation,
1,9
trente ans de prison pour « espion-
nage » et « atteinte à la sécurité de
l’Etat ». Menace terroriste: M.Sarkozy réunit
mais le groupe français avait jusqu’à présent indiqué ne pas prévoir d’ac-
quérir des parts supplémentaires. Avtovaz est sorti du rouge et a renoué
avec les bénéfices au premier semestre 2010. (PHOTO : AFP) Lire page 16
milliard
t Tony Musulin, les responsables de la sécurité de dollars
condamné, en appel, Nicolas Sarkozy a indiqué, mardi 2 novembre, qu’il réunirait à l’Elysée les
responsables de la sécurité pour faire le point des menaces terroristes, réclamé par BP
à cinq ans de prison
L’ancien convoyeur de fonds, Toni
après les mises en garde d’Oussama Ben Laden contre la France et l’envoi
de colis piégés aux Etats-Unis. «Je tiendrai moi-même une réuniondes res- à son partenaire
Musulin, 40 ans, devenu célèbre
pour le vol de 11,6 millions d’eu-
ponsables de la sécurité demain mercredi à Paris », a annoncé M. Sarkozy
lors d’une conférence de presse avec le premier ministre britannique, japonais
ros, fin 2009, à Lyon, a été condam- David Cameron, à Londres, en conclusion d’un sommet bilatéral. Le prési- British Petroleum a réclamé
né en appel, mardi 2 novembre, à dent de la République a jugé « extrêmement sérieuse » la menace terroris- 1,9milliard de dollars (1,35milliard
cinq ans de prison ferme. La cour te qui pèse sur la France. « Notre vigilance est totale. Nous travaillons avec d’euros) à une filiale de la maison
d’appel de Lyon a ainsi alourdi la nos alliés (…) heure par heure », a-t-il ajouté. de commerce japonaise Mitsui
peine de trois ans d’emprisonne- and Co, afin qu’elle participe aux
ment prononcée en mai par un tri-
bunal correctionnel. Classement sans suite d’une plainte frais de la marée noire du golfe du
Mexique, a annoncé la succursale

dans l’affaire des sondages de l’Elysée nippone, mardi 2 novembre. Moex


Offshore, filiale de Mitsui and Co,
Société éditrice du « Monde » SA Le parquet de Paris a classé sans suite, fin octobre, une plainte déposée possède 10 % des parts du puits de
Président du directoire, directeur
de la publication : Eric Fottorino par l’association anticorruption Anticor qui visait une convention pas- pétrole sous-marin à l’origine de la
Vice-président, directeur général : David Guiraud sée en 2007 sans appel d’offres, pour un coût total de 1,5 million d’euros, pollution. Lire page 13
Secrétaire général du directoire :
Pierre-Yves Romain
Directeur du « Monde » : Eric Fottorino
Directeur adjoint : Laurent Greilsamer
Editeur : Michel Sfeir
Directrice de la rédaction : Sylvie Kauffmann
Directeurs éditoriaux : Gérard Courtois
et Alain Frachon.
L’histoire Patricia Jolly Les scores
Rédacteurs en chef : Jean-Jacques Bozonnet,
Michel Kajman, Franck Nouchi, Isabelle Talès,
Didier Pourquery (« Le Monde Magazine »).
Chef d’édition : Françoise Tovo.
Infortune de mer et le «Rhum» est à l’eau… t Football
Lyon frôle l’humiliation
Directrice artistique : Sara Deux. en Ligue des champions

L
Veille de l’information : Eric Azan. e flanc bâbord troué de L’Express-Sap- ensanglanté et de l’eau jusqu’aux chevilles. blement réunis anéantis, il dépose plainte à Mené 4-0 à une demi-heure de la
Secrétaire général : Jean-Pierre Giovenco
Médiatrice : Véronique Maurus mer est barré d’un ruban jaune de la La coque est déchirée et enfoncée sur deux la gendarmerie maritime. Immédiatement, fin du match, l’Olympique lyon-
Conseil de surveillance : Louis Schweitzer, police scientifique et criminelle. Trop mètres de large et un mètre de haut, un des les techniciens d’identification criminelle de nais a frôlé l’humiliation mais n’a
président. Gilles van Kote, vice-président amoché pour prendre le départ de la Route ballasts (réservoir d’eau de mer servant à la section de recherche de Brest relèvent des pas évité la défaite (4-3), mardi, à
Le Monde est édité par la Société éditrice du «Monde» SA
Durée de la société : 99 ans à compter du 15 décembre 2000.
du rhum avec les 85 autres voiliers concur- moduler l’équilibre du bateau) se vide dans indices sur sa coque : des traces de peinture Lisbonne, contre le Benfica, lors de
Capital social : 149 017 497 ¤. Actionnaire principal : Le Monde SA. rents, dimanche 31 octobre, le monocoque de la cabine, et une voie d’eau apparaît. Dehors, bleu et jaune. Par ailleurs, le sémaphore de la 4e journée de Ligue des cham-
Rédaction :80,boulevardAuguste-Blanqui,75707Paris 40 pieds (13,20 m) est en rade dans la zone Pierre-Yves Lautrou, un bras en compote, Saint-Cast révèle aux enquêteurs la présence pions. L’OL conserve malgré tout
Cedex13 Tél. :01-57-28-20-00 ;télécopieur :01-57-28-21-21
Abonnements :partéléphone:deFrance0-825-000-778. technique du port de Saint-Malo, et Gérard scrute l’obscurité. Il devine les contours d’un dans le secteur et à l’heure de la collision la tête du groupe B avec 2 points
(0,15TTC/min) ;del’étranger:(33)3-44-31-80-48ou Zaug, procureur de la République de Saint- chalutier mais l’aveuglante lumière du pro- d’un bateau dont la trace mène vers Erquy. d’avance sur Schalke 04 tenu en
www.lemonde.fr/abojournal/Changementd’adresse
etsuspension :0-825-022-021(0,15TTC/min) Brieuc, examine les causes de son infortune. jecteur arrière du chauffard interdit toute Damien Guilmin, patron-pêcheur de échec (0-0) à Tel-Aviv.
Mercredi 20 octobre, peu après 20heures, identification. 25 ans et armateur du Petit-Caprice, contacte
0123 est édité par la Société Editrice du Monde (SA).
le coursier blanc et noir double le cap Fréhel et les autorités et finira par admettre que son t Tennis
La reproduction de tout article est interdite sans l’accord de l’adminis-
tration. Commission paritaire des publications et agences de presse
fait paisiblement route vers la « cité corsaire » Enquête criminelle chalutier de 12 mètres, spécialisé dans la Tsonga forfait pour la finale
n° 0712 C 81975 ISSN 0395-2037 pour rallier le départ de la prestigieuse tran- En hâte, les accidentés affalent les voiles coquille Saint-Jacques, pourrait être en cau- de la Coupe Davis
satlantique. A une quinzaine de milles du but, et écopent à coups de seau. Le moteur est se. Après plusieurs heures d’interrogatoires, Le Français Jo-Wilfried Tsonga
son skipper, Pierre-Yves Lautrou, et l’entraî- hors service, mais le mât tient par miracle. mardi 26 octobre, son matelot âgé de 21 ans, (N˚13 mondial) devait déclarer for-
Président : David Guiraud neur de ce dernier, Tanguy Leglatin, valdin- Les compétiteurs parviennent à Saint-Malo chargé de la veille au moment de l’accident, fait, mercredi 3 novembre, pour le
Directrice générale :
Bénédicte Half-Ottenwaelter PRINTED IN FRANCE guent à bord. Le choc, accompagné de la défla- sans assistance, la grand-voile réduite à la avoue s’être « endormi », puis avoir « pani- tournoi de Bercy qui débute le
gration caractéristique du bris d’une coque fai- taille d’un vulgaire torchon. « On a fait telle- qué ». Pour ce « délit de fuite par conducteur 8novembre, et la finale de la Cou-
te de matériaux composites, ne laisse aucun ment de stages de survie qu’on a d’abord pen- de navire après accident », le matelot – déjà pe Davis qui oppose la France à la
80, bd Auguste-Blanqui, doute: L’Express-Sapmer a été éperonné. sé à éviter le sur-accident », explique licencié pour faute grave – encourt une peine Serbie du 3 au 5 décembre. Il s’est
75707 PARIS CEDEX 13
Tél : 01-57-28-39-00
Imprimerie du Monde
12, rue Maurice-Gunsbourg,
Dans le carré, Tanguy Leglatin – dont le M.Lautrou. Son « Rhum», ses dix mois de pré- maximale de deux ans de prison ferme et blessé au genou gauche, le 30 octo-
Fax : 01-57-28-39-26 94852 Ivry cedex front a heurté la table à cartes – a le visage paration et les 150 000 euros de budget péni- 30 000 euros d’amende.p bre, au tournoi de Montpellier.
0123
Jeudi 4 novembre 2010 Page trois

Emploi, impôts, santé, climat, diplomatie: contraint à un «gouvernement


partagé», le président américain devra composer sur la plupart des sujets
Les dossiers suspendus d’Obama
Washington et New York Santé Les républicains ont mis
Correspondants dans leur programme l’abroga-
tion du texte sur l’assurance-san-

C
omme l’expliquait té. Une promesse sans conséquen-
récemment le profes- ce puisque M. Obama pourra user
seur Larry Sabato, de de son veto, et que les républi-
l’université de Virgi- cains n’ont pas 60 voix au Sénat.
nie, ces élections Le Tea Party exige que la nou-
constituent « un velle majorité refuse les crédits,
moment de Checks and Balance » mais les républicains hésitent à
(« l’équilibre des pouvoirs, fonde- annuler les dispositions déjà
ment de la démocratie américai- entrées en vigueur. L’opinion est
ne »). Barack Obama devra s’adap- d’accord pour abroger la loi, mais
ter à ce que les Américains appel- quand on pose des questions pré-
lent un « gouvernement divisé » cises sur ses avantages, les élec-
(équivalent de la cohabitation). teurs sont moins négatifs.
Cette configuration est loin d’être La loi est, par ailleurs, attaquée
exceptionnelle : elle a occupé tren- en justice dans 20 Etats. Or ce sont
te-six des soixante dernières les gouverneurs – dont une majo-
années. rité maintenant de républicains –
Le changement de majorité qui vont devoir la mettre en
signifie une lutte permanente œuvre.
entre le président et l’opposition,
qui peut tourner au gridlock (« blo- Finances publiques La commis-
cage »). L’arme absolue du prési- sion sur la réduction de la dette
dent est le veto (il faut 67 voix doit rendre son rapport le
pour le contrer). Celle de son oppo- 1er décembre. Les républicains sont
sition le refus de voter les crédits. restés dans le flou sur la réduction
Au pire, on arrive à la fermetu- des dépenses et n’ont pas de posi-
re du gouvernement, le fameux tion inscrite dans le marbre sur la
shutdown. Mais c’est une arme à privatisation – partielle – du systè-
double tranchant : en décem- me des retraites publiques, défen-
bre1995, l’opinion a donné raison due par le Tea Party.
à Bill Clinton, et les républicains, Barack Obama a eu des mots
considérés comme responsables quasi aimables pour l’homme qui
de la paralysie, ont été battus à la va devenir l’un des plus puissants
présidentielle. à Washington, Paul Ryan, du Wis-
Salon de l’emploi, à San Diego (Californie), en février. Le taux de chômage du pays avoisine les 10 %. SANDY HUFFAKER/GETTY IMAGES/AFP consin, le prochain président de la
Lasession« lameduck » (« canard commission du budget à la Cham-
boiteux ») Les nouveaux élus ne Politique étrangère Les républi- rait 700 milliards de dollars lars) ayant échoué à empêcher Mais les « néokeynésiens » prô- bre. Il a tout juste 40 ans.
prendront leurs fonctions que cains évoquent l’idée d’attacher (499 milliards d’euros) sur dix ans. 4 millions d’Américains supplé- nent l’investissement dans de
début janvier. Pendant la session des conditions au renouvellement Contrairement à la réforme de mentaires d’être au chômage, le grands chantiers et une prolonga- Climat Avec la ratification des
d’automne, les sortants conti- des crédits, pour clarifier les condi- la santé, l’opinion – notamment président a obtenu, en septembre, tion du versement des indemnités accords de libre-échange en souf-
nuent à siéger. C’est l’occasion de tions dans lesquelles s’exercerait les indépendants – est de son côté. une rallonge de 50 milliards spéci- de chômage, alors que les libéraux france, c’est un dossier sur lequel
faire passer des textes dont la nou- leredéploiement conditionnel pré- Selon un sondage du Pew Research fiquement destinée à l’emploi. favorisent des déductions massi- des compromis sont possibles.
velle majorité préfère ne pas avoir vu par M. Obama, en Afghanistan, Center, 52 % des électeurs rejettent Vu le taux de croissance actuel ves d’impôts pour les entreprises Non pas sur les marchés d’émis-
à se charger. à partir de juillet 2011. Le Tea Party les crédits d’impôts pour les riches (2 %), nombre d’économistes pro- et les particuliers. Une répartition sion, sujet définitivement enterré,
Cette année, la situation est est traversé de courants isolation- (plus de 250 000dollars de reve- nostiquent un chômage repassant entre ces deux pôles d’un nouveau mais sur la fin du moratoire sur les
compliquée par le fait que trois nistes, ce qui va à l’encontre de la nus). bientôt la barre des 10 %, et la plu- plan de relance public pourrait forages offshore, le nucléaire et les
nouveaux sénateurs (Delaware, tendance « nationaliste » de la part jugent qu’il faudrait 500 mil- voir le jour… si chaque camp est énergies nouvelles. p
Illinois, Virginie-Occidentale) sié- majorité républicaine. Emploi Le plan de relance de liardspour menerà bien une politi- convaincu qu’il lui sera politique- Sylvain Cypel et
geront tout de suite, élus à la suite M. Obama (780 milliards de dol- que d’emploi volontariste. ment bénéfique en 2012. Corine Lesnes
d’élections partielles (dues à la Impôts Les deux partis n’ont pu
mort ou la démission de leurs titu- s’accorder, avant les élections, sur
laires) et non du renouvellement le renouvellement des réductions

La trajectoire
classique par tiers du sénat. d’impôts adoptées sous George
Bush, en 2001 et 2003, et qui arri-
Traité Start M. Obama espère pro- vent à échéance le 1er janvier 2011.
fiter de cette session d’automne Les démocrates ne veulent pas
pour faire passer la ratification du reconduire la baisse pour les plus
nouveau traité Start de désarme- riches. Les républicains en ont fait

d’un homme d’État


ment avec la Russie, qui nécessite un élément essentiel de leur cam-
67 voix au Sénat. pagne, affirmant que c’est un
Le sénateur républicain, John encouragement à l’embauche.
Cornyn, s’y est jusqu’à présent M. Obama s’y oppose, sauf si les
opposé en espérant obtenir plus républicains montrent où ils pren-
de crédits pour le secteur nucléai- nent la recette fiscale perdue. Or
re. Il n’est pas sûr que les perspecti- réduire les impôts pour 2 % des
ves soient meilleures. contribuables les plus aisés coûte-

Le Congrès renouvelle
partiellement ses cadres
À L’ISSUE des élections du site ainsi que les relations avec le
Flammarion

2 novembre, la Chambre des président Barack Obama


représentants va se doter d’un Au Sénat, que préside le vice-
nouveau speaker (« président »). président Joe Biden, le change-
La démocrate Nancy Pelosi, ment espéré par le camp républi-
70 ans, représentante de Califor- cain n’a pas eu lieu. Chef de la
nie, va céder sa place. minorité républicaine depuis
Elue dans un des districts les 2006, Mitch McConnell, 58 ans,
plus à gauche de Californie en élu dans le Kentucky depuis 1985,
1987, constamment reconduite ne remplacera pas le « patron » de
depuis cette date, elle avait accé- la majorité démocrate Harry
dé à la fonction de présidente de Reid.
la Chambre des représentants en Mitch McConnell avait vu l’un
2006 à la faveur des élections de de ses « poulains » politiques
mi-mandat marquées par une dans le Kentucky battu lors des
vague démocrate. primaires par Rand Paul, candi-
© Pascal Broze / Reporters-REA

Première femme à occuper la dat soutenu par le mouvement Michel Rocard raconte une vie d’engagements
fonction de « speaker », Mme Pelosi des Tea Parties et qui va faire son qui conduira le jeune militant jusqu’au sommet
va être remplacée par le chef de entrée au Sénat. C’est d’une candi-
file des républicains, John Boeh- date portée par ce même mouve- de l’État. Évoquant ses combats actuels,
ner, 60 ans, réélu pour sa part ment, Sharron Angle, que M. Reid il nous délivre aussi une formidable leçon d’avenir.
dans l’Ohio. C’est à lui que revien- a triomphé de justesse dans le
dra la charge de gérer à la fois un Nevada. p
groupe nombreux et très compo- Gilles Paris
4 Planète 0123
Jeudi 4 novembre 2010

Canada: mine bloquée Retardateurs dangereux «Plantes interdites»


Le gouvernement fédéral canadien a refusé, Un groupe de 145 scientifiques de 22 pays ont Dans cette «histoire des plantes politiquement
mardi 2 novembre, d’autoriser le projet signé la déclaration de San Antonio, qui met en incorrectes», le botaniste Jean-Michel Groult
Prosperity, qui prévoyait l’exploitation d’une garde contre les retardateurs de flamme au retracel’évolution de la manière dont la société a
mine d’or en Colombie-Britannique. Ce projet brome ou au chlore, qu’ils jugent plus
impliquait la destruction d’un lac poissonneux dangereux qu’utiles. Le Parlement européen doit considérédes plantes hallucinogènes, abortives, ou des
important pour les autochtones amérindiens. se prononcer en novembre sur leur interdiction. interdits agricoles. Editions Ulmer, 168 pages et 180 illustrations, 35 euros.

La justice face au pillage des ressources naturelles


«Diamants de sang», bois, pétrole… Punir la complicité de multinationales dans des crimes de guerre reste difficile

La Haye
Correspondance Pierres précieuses, cacao :
des trafics rentables

A
ccusé de crimes contre l’hu-
manité par le Tribunal spé- En Angola, les rebelles de l’Unita
cial pour la Sierra Leone auraient récolté 2,6 milliards d’eu-
(TSSL), Charles Taylor est poursui- ros grâce au trafic de diamants
vi pour avoir tenté de « s’emparer de 1992 à 1998, selon Global
des richesses diamantifères » du Witness.
pays, où la guerre civile
(1991-2002) a fait près de En Côte d’Ivoire, les Forces nou-
150 000 morts. Pour le procureur velles recueilleraient plus de
du TSSL, l’ancien président du 20 millions d’euros par an sur la
Liberia a fourni armes et muni- taxation du cacao, selon l’organi-
tions aux rebelles du Front révolu- sation non gouvernementale.
tionnaire uni (RUF) en échange de
diamants extraits des sous-sols Au Cambodge, le trafic de dia-
sierra-léonais par des civils mants organisé par les Khmers
réduits à l’esclavage. rouges, avec la complicité de la
Ecouler ces « diamants de Thaïlande, aurait rapporté près
sang » nécessitait un réseau, des de 108 millions d’euros de 1990 à
complicités. Mais faute de 1995, toujours selon Global
moyens et de soutiens politiques, Witness.
ce tribunal, établi par les Nations
unies et le gouvernement sierra- En Sierra Leone, selon les
léonais, n’a jamais poursuivi les Nations unies, les rebelles du
entreprises impliquées dans ces Front révolutionnaire uni ont
trafics. Seul un homme d’affaires récolté de 18 à 90 millions d’euros
néerlandais a été jugé aux Pays- par an du commerce illégal de dia-
Bas. Condamné à huit ans de pri- mants.
son, Guus Kouwenhoven a été
relaxé en appel faute de preuves
solides. des pratiques commerciales illéga-
De l’Angola au Cambodge, du les continueront à alimenter le
Congo à l’Afrique de l’Ouest et au conflit ». Mais la CPI n’a, jusqu’à ce
Timor, le pillage des ressources jour, poursuivi aucun responsable
naturelles forme la toile de fond En 2000, dans la mine de Baoma, en Sierra Leone, un trafiquant de diamants surveille ses mineurs. KADIR VAN LOHUIZEN économique complice du pillage
de nombreux conflits – en 2009, au Congo.
selon l’OCDE, l’accès à ces ressour- naux, par manque de volonté et de « des cinq puissances du Conseil de te avoir « demandé que plusieurs terrogeaientsur sa capacité à inten- Les experts estiment aussi
ces était la principale cause de moyens. sécurité », et que « cela peut rendre sociétés voient leurs fonds gelés, ter des poursuites. Leur inquiétude qu’intenter des poursuites contre
guerres en Afrique. « Pister l’argent » nécessite la liste arbitraire ». mais cela n’a pas été fait ». n’était pas d’ordre moral. Une les multinationales peut engen-
d’identifier des réseaux comple- Kathie Austin, membre du grou- Dès la mise en place, en condamnation pour complicité de drer des effets pervers. L’exploita-
Feu vert politique xes, dans lesquels les acteurs – gou- pe d’experts de l’ONU chargé d’en- juillet2002, dela Cour pénaleinter- crimes contre l’humanité peut tionillégale des ressources naturel-
Or, pour poursuivre leurs activi- vernements et multinationales – quêter sur le pillage en RDC, racon- nationale,lesmilieuxd’affairess’in- entraîner des spéculations à la bais- les est, par nature, difficile à chif-
tés ou explorer les marchés juteux savent jongler avec le droit. « Le sesur lesmarchés. «L’effet dissuasif frer,mais, selon la Banque mondia-
du diamant, de l’or, du bois, du transfert d’armes du marché légal Un arsenal législatif et judiciaire encore récent créé par une simple affaire est dès le, près de 100 millions de person-
pétrole, des multinationales s’al- à l’illégal implique la participation lors susceptible de transformer le nes dépendent de l’exploitation
lient aux chefs de guerre. Figure- des compagnies et des administra- Lancé en 1999 au Forum écono- tent en place un mécanisme (le financement des guerres dans un des mines. Et en 2006, 90 % de la
ront-elles un jour au banc des accu- tions publiques. Et un marché illé- mique de Davos par l’ancien processus de Kimberley) permet- grand nombre de conflits en cours », production en République démo-
sés ? gal peut se transformer en affaires secrétaire général des Nations tant d’établir que les diamants estime M. Stewart. cratique du Congo provenait du
Au cours d’une conférence sur légales », estime Michel De Smedt, unies, Kofi Annan, un pacte mon- écoulés sur le marché officiel ne secteur minier.
« les crimes de guerre des multina- chef des enquêtes à la Cour pénale dial incite les entreprises à s’en- proviennent pas de zones de Effets pervers « Dans certains contextes, priver
tionales », organisée par l’Open internationale (CPI). gager à « veiller à ce que leurs guerre. En octobre 2003, l’As- La Cour pénale internationale les factions belligérantes de l’accès
Society Justice Initiative les 28 et Lutte contre le blanchiment propres compagnies ne se ren- semblée générale des Nations ne peut pas poursuivre les multi- à la richesse des ressources peut
29 octobre à La Haye, le professeur d’argent sale, conventions contre dent pas complices de violations unies adopte la Convention inter- nationales, mais elle peut, sous cer- avoir des conséquences humanitai-
James Stewart a estimé que « la jus- la corruption, embargo, régime de des droits de l’homme ». nationale contre la corruption. taines conditions, juger leurs diri- res négatives, affirme James
tice internationale a un nouveau sanctions, les instruments juridi- En novembre 2000, l’Assemblée Par ailleurs, de nombreux instru- geants. En 2003, le procureur Luis Stewart. Ternir la réputation d’en-
rôle à jouer ». ques sont multiples. Il manque générale des Nations unies adop- ments de lutte contre la corrup- Moreno Ocampo estimait treprises réputées qui fournissent
Mais le volet financier des cri- aux enquêteurs le feu vert politi- te la Convention contre la crimi- tion, le blanchiment et les cri- qu’« arrêter et poursuivre les l’investissement indispensable
mes commis en ex-Yougoslavie, que. Le professeur Larissa Van den nalité transnationale organisée. mes transnationaux ont été auteurs matériels des crimes [en pour les économies ravagées par la
au Rwanda, au Cambodge ou en Herik estime que l’établissement En 2002, des organisations de la adoptés au niveau régional, afin République démocratique du guerre peut présenter pour celles-ci
Sierra Leone a été laissé en friche de listes de sanctions par les société civile, des industries et notamment de faciliter la coopé- Congo] n’empêchera pas que des un grave danger. » p
par les procureurs internatio- Nations unies est entre les mains plusieurs gouvernements met- ration judiciaire. atrocités soient commises tant que Stéphanie Maupas

Un volcan islandais menace de se réveiller Environnement


L’évaluation indépendante
L’augmentation soudaine du débit d’une rivière pourrait être le prélude à une éruption du Grenelle est jugée
Reykjavik De quoi s’agit-il ? Il existe un scé- l’attend, confiante, car personne la fin de la débâcle. Mais surtout, «pas suffisamment critique»
Correspondance nario qui s’est confirmé en 1996 et n’habite sur ces terres du Sud plu- les Islandais sont actuellement Les organisations de protection de l’environnement ont contesté, mar-
en2004etquipourrait sereprodui- tôt fertiles mais incurablement davantage préoccupés par les di 2 novembre, l’évaluation du Grenelle réalisée sous la direction de qua-

L
e volcanisme islandais se pré- re une fois encore aujourd’hui. Une capricieuses. conséquencesdeleurcrisefinanciè- tre anciens présidents de groupes de travail avec l’appui du cabinet de
pare-t-il à menacer à nou- zone volcanique active, située sous Une éruption a eu lieu en 2004 re que par les sautes d’humeur de conseil Ernst & Young, qui estime que 18 % des 268 engagements sont
veau le transport aérien, le glacier, fait fondre la glace. Le lac sous le lac Grimsvötn. Elle fut plus leurs volcans. « réalisés » et 59 % sont « en cours de réalisation, sans difficulté particuliè-
six mois après l’émission d’un Grimsvötn collecte ces eaux, mais spectaculaire encore en 1996. Si les L’éruption du volcan re à ce jour ». « Ce rapport ne fait pas preuve de suffisamment d’esprit cri-
immense panache de cendres par lorsque l’activité volcanique aug- Islandais sont aussi calmes aujour- Eyjafjallajökull au printemps, qui tique », commente Sébastien Genest, l’ex-président de France Nature
l’Eyjafjallajökull ? « Pour l’heure, il mente, celles-ci forcent leur che- d’hui,c’estquelesanimaux,notam- aurait coûté 2 milliards d’euros à la Environnement. De son côté, le directeur de Greenpeace France, Pascal
n’yapasdesignedétectableducom- ment les moutons, sont en sécuri- communauté internationale, n’a Husting, affirme être « déçu » par les résultats du Grenelle trois ans
mencement d’une éruption » sous L’éruption de té. La saison touristique est termi- pas eu de conséquences graves en après. Pour le WWF, l’ambition du Grenelle « s’est égarée dans les sables
le lac glaciaire Grimsvötn, indi- née,etuneéruptiondefaibleampli- Islande. Il aurait plutôt fertilisé les mouvants administratifs, législatifs et politiques». Anne Bringault, direc-
quait, mardi 2 novembre, le centre l’Eyjafjallajökull tude peut soutenir l’intérêt pour terres. Mais il a découragé des tou- trice des Amis de la terre, estime que « sur beaucoup de sujets, on n’est
volcanologique de Reykjavik. au printemps n’a pas eu l’Islande sans créer d’inquiétude. ristes qui, le danger disparu, ont pas en ligne pour tenir les objectifs ». Les associations ont regretté de ne
Mais la vigilance est de mise On a compté 60 éruptions sous redouté un volcan aujourd’hui pas avoir été consultées pour cette évaluation. Géraud Guibert, le porte-
depuis qu’une expédition a consta- de conséquences graves le lac Grimsvötn ces 800 dernières assoupi et dont les neiges récentes parole du pôle écologique du Parti socialiste, a de son côté dénoncé une
té, début octobre, que le niveau de en Islande. Il aurait années. C’est la zone volcanique la recouvrent les cendres grises. « autoglorification [qui] prend définitivement le pas sur l’esprit originel
ce lac, situé au cœur du glacier plus active d’Islande. Son activité Hekla, à l’ouest, et Katla, à l’est, du Grenelle ». p Gaëlle Dupont
Vatnajökull (grand comme la Cor- plutôt fertilisé les terres fut réduite de 1938 à 1996, pour pourraient connaître de nouvelles
se), avait beaucoup monté. Durant repartir depuis de plus belle. éruptions, dont Eyjafjallajökull fut Justice EDF renvoyé en correctionnelle dans l’affaire
la semaine du 25 au 31 octobre, un min entre les moraines jusqu’à la Ladébâcle en cours n’a pas enco- le signe avant-coureur. Mais il d’espionnage de Greenpeace
des nombreux torrents qui s’écou- débâcle, lorsque la glace, sous forte re menacé les ponts. Mais les blocs s’agit encore une fois d’hypothè- Le groupe EDF et deux anciens responsables de la sécurité de cette entre-
lent du Vatnajökull a grossi. Le pression, se soulève pour leur per- de glace qu’elle charrie ont abattu ses. Si le criblage sismique du pays prise ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel de Nanterre,
débit du Giggjukvisl, qui était de mettre de s’écouler. un pylône d’une ligne à haute ten- est très performant et les explica- conformément à la requête du parquet, dans l’affaire de soupçons du
140 mètres cube par seconde (m3/s) La seconde partie du scénario sion, entraînant des pannes d’élec- tions a posteriori des spécialistes piratage informatique de l’organisation de défense de l’environnement
le 31 octobre, est passé à 630 m3/s n’est pas encore écrite. Lorsque le tricité. Les Islandais connaissent toujours convaincantes, les phéno- Greenpeace, a indiqué, mardi 2 novembre, une partie civile. EDF avait
lundi 1er novembre et devait culmi- lac se vide, la pression sur la zone les mesures à prendre en cas de mènes volcaniques demeurent été mis en examen en 2009 en tant que personne morale pour « compli-
ner mercredi à 3 000m3/s, au som- volcanique se libère, et une érup- débordement : on éventre la route impossibles à prédire. p cité et recel d’intrusion frauduleuse informatique » au préjudice de l’ex-
met de la débâcle. tion a généralement lieu. L’Islande de part et d’autre des ponts jusqu’à Gérard Lemarquis directeur des campagnes de Greenpeace-France, Yannick Jadot. – (AFP.)
0123
Jeudi 4 novembre 2010 International 5
Les élections américaines de mi-mandat

M.Obamacontraintdecomposeraveclesrépublicains
Les démocrates ont été laminés à la Chambre des représentants, mais limitent les pertes au Sénat

Washington ont montré que les personnes


Correspondante Résultats provisoires pour la Chambre des représentants âgées,trèssensiblesàlaquestionde
l’endettement et de la réforme du

D
eux ans après avoir été por- Medicare (l’assurance médicale)
té au pouvoir par une s’étaient fortement mobilisées,
vague d’espoir et la soif de contrairement aux jeunes, malgré
changement, Barack Obama a été les sollicitations de M. Obama. Les
sévèrement sanctionné par les banlieues, territoire privilégié des
électeurs mardi 2 novembre. électeurs indépendants, sont aussi
Son parti a réussi à sauver sa retournées chez les républicains.
majorité au Sénat, mais il a été La droite – et notamment le Tea
englouti par un raz-de-marée Party – n’a pas, en revanche, réussi
républicain à la Chambre des ALASKA son pari au Sénat, où les courses
représentants. Avec au moins sont plus individuelles. Les démo-
56 sièges de plus, le parti conserva- crates ont ainsi sauvé les meubles
teur fait mieux que le record de aveclavictoiredeBarbaraBoxer, en
52 sièges enregistré en 1994 par les Californie,faceàl’anciennePDGd’e-
partisans de la révolution conser- Bay, Carly Fiorina, et celle du chef
vatrice contre Bill Clinton. de file démocrate du Sénat, Harry
Elu sur une promesse d’unité Reid, dans le Nevada. La victoire de
HAWAII
– « Il n’y pas d’Etats rouges ni cedernier a revigoré lecamp démo-
d’Etats bleus, seulement les Etats- Démocrates Républicains crate, tant Sarah Palin et le Tea Par-
Unis d’Amérique » –, Barack Oba- conservé conservé ty avaient investi dans sa défaite.
remporté remporté Le président Obama, qui s’était
Lesconseillersdu favorable favorable
préparé depuis plusieurs semai-
nes à ce revers, a donné des inter-

SOURCE : NYTIMES.COM
présidentparlentde views aux radios jusqu’à la derniè-
tendreune«branche NOUVELLE RÉPARTITION Sénat Chambre des représentants re minute. Impuissant à empêcher
le républicain Kirk de s’emparer
PROVISOIRE DES SIÈGES
d’olivier»àl’opposition 3 14 de son ancien siège dans l’Illinois,
Démocrates il a pu prendre la mesure de l’appa-
ma dirige désormais un pays plus Républicains reil militant dont il dispose enco-
divisé que jamais : entre la Maison re, dans la perspective de 2012.
Blanche et le Congrès ; entre le
Indécis 51 100 46 183 435 238 Lecentre de Philadelphie – à pré-
Sénat et la Chambre des représen- sièges sièges La majorité est à 218 sièges dominance afro-américaine – a
tants ; entre les Etats de tradition voté à 80 % pour le candidat démo-
ouvrière du milieu du pays, qui s’est exprimé laisse présager son souhait de travailler avec eux au lieu de profiter de leur position 2006 et la vague de 2008, retourne- crate au Sénat, Joe Sestak, quand
balayés par une vague anti-Oba- des lendemains difficiles, alors et de « trouver des points d’accord » de « parti du non ». rait du côté républicain. même battu. Les latinos ont assuré
ma, et l’Ouest, qui a résisté mieux que l’économie donne des signes pour faire avancer le pays. Mais Une vague de mécontentement Maisdesreprésentantsconforta- la victoire de M. Reid dans le Neva-
qu’annoncé à la conquête républi- d’enrayement. beaucoup craignent que la cohabi- a emporté le pays d’Est en Ouest. blementréélusdepuis1996ontaus- da. En revanche, l’Ohio et la Flori-
caine. Malgré leur succès, les républi- tation n’entraîne la paralysie à Les politologues avaient prévu que si été balayés, notamment dans les de, cruciaux pour toute stratégie
Le président américain entame cains n’ont pas pavoisé. « Le Washington. la vingtaine de circonscriptions Etats de la « rust belt », la vieille présidentielle, sont passés chez les
une nouvelle phase de son mandat moment de la célébration n’est pas Le président devait préciser ses démocrates, conquises à la faveur industrie, frappés par le chômage. républicains. p
dans une situation compliquée venu », a lancé le probable succes- intentions dans une conférence de du changement de majorité en Les sondages de sortie des urnes Corine Lesnes
qui risque de mettre à l’épreuve les seur de Nancy Pelosi au poste de presse, mercredi, à la Maison Blan-
institutions. Plusieurs de ses réfor- speaker du Congrès, et le représen- che. Ses conseillers parlaient de
mes sont en péril dont celle du sys- tant de l’Ohio, John Boehner, d’af- tendre une « branche d’olivier » à
tème de santé (Healthcare). firmer : « C’est le moment de se l’opposition. En même temps, ils
D’autres, comme la loi sur le chan- retrousser les manches. » ne sont pas mécontents que les
gement climatique, sont enter- Peu avant minuit, M. Obama a républicains se retrouvent à parta-
rées. Le retrait « conditionnel » téléphoné à M. Boehner et à son ger les responsabilités de la lutte
d’Afghanistan pourrait être révisé. homologue du Sénat, Mitch contre la crise, deux ans avant
Surtout, le mécontentement McConnell, pour les informer de l’élection présidentielle de 2012,

Défaites cuisantes et triomphes éclatants,


le bilan mitigé du mouvement Tea Party
Washington élus sans difficulté. D’origine Depuis que la presse s’est fait
Correspondante cubaine, Marco Rubio est partisan l’écho de propos de cadres républi-
d’une Amérique musclée. En cains affirmant leur souhait de
Le Tea Party Express, qui était revanche, l’ophtalmologiste de for- marginaliser Sarah Palin et de fai-
venu narguer le sénateur Harry mation Rand Paul défend une poli- re rentrer dans le rang les candi-
Reid, jusque dans l’hôtel de Las tique de coupes dans le budget du dats Tea Party une fois élus, la
Vegas où les démocrates tenaient Pentagone, signe du manque d’uni- méfiance s’est renforcée. Le séna-
leur soirée électorale, a dû déchan- té qui attend le groupe républi- teur de Caroline du Sud, Jim
ter. Sa candidate Sharron Angle a cain. Dans son intervention après DeMint, radical de longue date, et
enregistré un échec cuisant, com- sa victoire, il a exalté la liberté, qui devenu l’un des possibles prési-
me l’autre égérie du mouvement donne toute sa signification à «l’ex- dentiables Tea Party, a mis en gar-
Christine O’Donnell dans le ception américaine » et cité Tho- de contre les tentatives de l’appa-
Delaware. mas Jefferson, dans la pure tradi- reil d’étouffer l’esprit anticorrup-
Le Tea Party aura été un apport tion Tea Party : « Le gouvernement tion des nouveaux élus. « L’esta-
important pour le Parti républi- est à son meilleur quand il gouver- blishment va plus probablement
cain et le chef de la nouvelle majo- ne le moins ». Pour lui, comme tenter d’acheter vos votes que
rité au Congrès, John Boehner, a pour Sharron Angle, « le gouverne- votre philosophie de gouverne-
remercié ses militants et emprun- ment n’a pas à créer d’emplois ». ment limité, écrit-il dans une tribu-
té à leur langage pendant la soirée ne publiée par le Wall Street Jour-
électorale républicaine. « Washing-
ton fait ce qui est bon pour Wash-
Christine O’Donnell, nal. Ne les laissez pas faire. »
La menace à peine voilée de ces
ington. Et ce soir, cela va commen- égérie du nouveaux républicains est de lan-
cer à changer. »
Mais il est aussi un facteur non
mouvement, cer une candidature séparée en
2012 si le parti ne réduit pas les
négligeable dans l’échec des répu- a ruiné ses chances dépenses publiques et la dette.
blicains de s’emparer du Sénat.
Christine O’Donnell, 39 ans, a rui-
par une série de « C’est un réveil, a dit Jim DeMint à
la télévision. Le début d’un proces-
né ses chances par une série de déclarations farfelues sus qui ne va faire que grossir jus-
déclarations farfelues. Sharron qu’en 2012 ».
Angle, 61 ans, a refusé de parler à la Vainqueur facile du poste séna- Sarah Palin s’est contentée d’en-
presse tant qu’elle ne serait pas torial en Floride, devant le démo- voyer sa réaction par Twitter.
élue. Dans l’Alaska, l’iconoclaste crate Kendrick Meek et l’ancien « Assez c’est assez », écrit-elle en
Joe Miller, porté à bout de bras par gouverneur républicain modéré s’adressant à Barack Obama. Par-
l’ancienne gouverneure Sarah Charlie Crist – qui s’était maintenu mi les candidats qu’elle avait sou-
Palin, a dû reconnaître un menson- en course, après avoir été tenus, environ deux tiers ont été
ge et ses gardes du corps se sont contraint de quitter le parti –, élus. Dont ses « mamas grizzlies » :
illustrés en menottant un journa- Marco Rubio a donné une idée de Nikki Haley, la nouvelle gouver-
liste. Mercredi matin, le décompte la manière dont vont s’organiser neure de Caroline du Sud, d’origi-
des votes n’était pas fini, la républi- les relations avec l’appareil républi- ne indienne, et Susana Martinez,
caine « classique» Lisa Murkowski cain. Il a estimé que la victoire de du Nouveau Mexique, qui devient
s’étant maintenue malgré la candi- la droite au Congrès n’était pas un la première femme latino gouver-
dature Tea Party. «mandat » donné au parti républi- neure d’un Etat ; Mary Fallin, la
En revanche, les candidats qui cain mais «une seconde chance première gouverneure de l’ Okla-
ont fait leurs preuves, comme pour les républicains d’être ce qu’ils homa ; et Kelly Ayotte, qui
Rand Paul dans le Kentucky et avaient dit qu’ils seraient ». Il a blâ- devient sénatrice du New
Marco Rubio, 39 ans, l’étoile mon- mé «les deux partis » pour la situa- Hampshire.p
tante du Parti républicain, ont été tion de blocage à Washington. C. Ls
6 International 0123
Jeudi 4 novembre 2010

Les élections américaines de mi-mandat

Le 2 novembre, à la Maison Blanche, le président Obama s’entretient avec le républicain John Boehner (Tea Party), qui sera le nouveau speaker de la Chambre des représentants. PETE SOUZA/WHITE HOUSE/AP

A la télévision, l’analyse d’une victoire Retour gagnant pour


Le point d’orgue de la soirée aura été les larmes versées en direct par le républicain John Boehner
le démocrate Jerry
Brown en Californie
New York che démocrate. Selon cette thèse, pact qu’aurait une possible paraly- té de Washington. C’est-à-dire aux
Correspondant l’électiondeBarack Obamaalittéra- sie institutionnelle du pays sur sa marchandages qui caractérisent
lementrendufollesdepeurcesclas- situation socio-économique. un cœur politique de l’Amérique

C
e fut ce que l’on nomme un ses moyennes blanches, héritières Question subsidiaire : qui tirera fédérale soumis en permanence
« moment de télévision », d’une Amérique qu’elles dominè- le plus parti d’une reprise, et quel aux pressions de lobbies, d’autant
dont les images sont repas- rent, qui fit leur prospérité et qu’el- parti politique pâtira en priorité plus dans une situation où les deux
Gouverneur de 1975 à 1983, il a été élu
sées en boucle sur les écrans. Le les voient chaque jour disparaître d’une dégradation supplémentaire chambres du Congrès ont deux pour la troisième fois face à Meg Whitman
républicain John Boehner, qui va sous leurs yeux, avec la poussée du de l’économie américaine ? Sur majorités différentes.
redevenir chef de la majorité de la chômage dans leurs rangs et la per- CNN, l’analyste Jonathan Mann a Nombre de commentateurs
Chambre, prononçait son discours te de leur statut dominant due à estimé que le choix offert au prési- estiment que la mouvance popu- Portrait tes. Sa plus grande réussite est la
de victoire. « Le moment n’est pas l’émergence des populations d’ori- dent Obama oscille entre deux liste pourrait rapidement connaî- négociation de l’accord avec les tra-
venu de célébrer, mais de se mettre gine non européenne. pôles identifiables : «Soit composer tre des jours moins glorieux. Les Los Angeles vailleurs agricoles qui met fin aux
au travail. Nous célébrerons quand Suivant cette analyse, l’émotion avec cet étrange Congrès issu des républicains et en particulier leur Correspondante boycottages du raisin et de la laitue
les petites entreprises recommence- de M. Boehner, dans son discours urnes, soit entrer dès demain en composante Tea Party, a-t-on ainsi qu’à des années de conflits

P
ront d’embaucher, quand on aura de victoire, renvoyait à la crainte campagne contre lui pour le rendre entendu sur la plupart des chaî- our comprendre la populari- sociauxparfoisviolents.Etilabeau-
de nouveau un gouvernement qui que l’émergence du phénomène responsable de la paralysie et de nes, ont, durant la campagne, tous té de Jerry Brown, déjà gou- coup d’idées, comme les carpool
bénéficiera de la confiance du peu- Obama lui avait inspirée. Il célébra l’échec » dans la perspective de sa fait de la réduction des déficits verneur de Californie de 1975 lanes (files réservées au covoitura-
ple.» Un discours de vainqueur. dans la victoire républicaine à la candidature à la réélection en 2012. publics une priorité. à 1983, et réélu à un troisième man- ge), la communication par satellite,
Les républicains seront « dispo- Chambre «le retour aux valeurs qui En d’autres termes, user à son tour L’heure des choix est arrivée : datavec 53% des voix (contre 41,9 % les ordinateurs à l’école.
sés à travailler » avec le président ont fait de l’Amérique ce qu’elle de la tactique de paralysie qui a si dans quels budgets précisément à sa rivale républicaine Meg Whit- Soucieux de l’environnement
Obama si lui-même cesse de refu- est». Toujours l’idée que les valeurs bien réussi aux républicains. faut-il couper ? Et de combien ? man), il suffit d’écouter les élec- bien avant que ce soit à la mode, il
ser « d’écouter le peuple » et « chan- portéesparl’adversaire,aufond,ne Combien de temps pourront-ils teurs à la sortie des bureaux de protège les espaces naturels et met
ge de cours ». Sinon… La routine
politique du rapport de forces. Il
seraient «pas américaines».
Sur Fox News, la chaîne qui pro-
Moult commentateurs prôner, sans en pâtir électorale-
ment,lareconduction desexonéra-
vote, ce mardi 2 novembre. « J’ai
votépourJerryBrownpourlatroisiè-
en place une politique énergétique
visant à réduire la pollution atmo-
faudra, rappelait M. Boehner, meut les idéaux conservateurs et estiment que tions d’impôts pour les 2 % les plus me fois », confie Doug, enseignant à sphérique, innovant avec des cré-
« couper dans les dépenses publi-
ques », toujours sans dire où ni
fait la liaison entre le Parti républi-
cain tel que le représente M. Boeh-
la mouvance populiste fortunés – coût estimé : 700 mil-
liardsdedollars(500milliardsd’eu-
la retraite et vétéran de l’armée.
«Lesdeuxpremièresfois,c’étaitpar-
dits d’impôts aux utilisateurs
d’énergie solaire. Il est moqué
comment, comme s’il était encore ner et la mouvance populiste du pourraitrapidement ros) de recette fiscale en moins – et ce qu’il était avec Linda Ronstadt [la quand il a lancé les windmills, les
en campagne.
Puisilenvintàl’exerciceimposé
Tea Party, l’animateur Neil Cavuto
a posé cette question à un ancien
connaîtredes jours descoupes claires dans des budgets
sociaux ?
célèbre chanteuse de country]…
Mais il ne l’a pas épousée ! » ajou-
moulins à vent générateurs d’éner-
gie, mais aujourd’hui, les fermes
de la politique américaine : parler chef de cabinet du président Bush, moinsglorieux Sur MSNBC, la chaîne « obama- te-t-il malicieusement. éoliennes sont un des secteurs en
de lui-même, remercier sa famille. Andy Card : «Assiste-t-on ce soir à la niaque », le débat a porté sur la En élisant Jerry Brown, les Cali- pleine croissance en Californie.
Il évoqua ses débuts comme petit revanche de George Bush? » et donc L’Amérique est un pays qui dimension réelle de la désaffection forniensontchoisi unefigurefami-
entrepreneurquandl’émotionl’en- des «valeurs » qu’il avait représen- regarde devant et oublie vite. C’est de l’opinion envers le président. lière,dontilconnaisselesparticula- Controverses
vahit.Soneffortvisiblepourmaîtri- tées. M. Card a expliqué qu’effecti- ce qui a perdu M. Obama aujour- Assiste-t-on à un épiphénomène, rités mais aussi l’expérience, et ont Elu avec une cote de popularité
ser sa perte de contrôle fut insuffi- vement les Américains avaient d’hui.C’est,estimentcertainsstratè- un rejet conjoncturel comme Bill rejeté une novice en politique dont de 85 % (supérieure à celle de
sant. Les larmes montèrent, la gor- comprisquel’effondrement écono- ges démocrates, ce qui peut perdre Clinton en a connu un en 1994 le message ressemblait trop à celui Ronald Reagan), il est victime de
ge se serra. L’homme se reprit, mique qui avait marqué la fin de les républicains une fois qu’ils avant d’être réélu deux ans plus d’ArnoldSchwarzenegger, en 2003, sa frugalité en matière d’éduca-
remercia sa femme, ses deux filles règnede l’ancien président« n’était devront partager les responsabili- tard, ou à une vraie lame de fond. lequel achèveson mandat avec une tion et d’infrastructures routiè-
et ses onze frères et sœurs. Puis les pas de sa faute. » tés de la gestion du pays. C’est alors Tout ce qui arrive, s’est lamenté cote de popularité très faible. res. Et ses deux mandats connais-
sanglots remontèrent. A se deman- Sila thèse du désarroides classes que les réelles difficultés avec leurs Chris Matthews, est la conséquen- Edmund Gerald « Jerry » Brown sent des controverses : son opposi-
der ce qui pouvait motiver un tel moyennes a souvent été évoquée alliés du Tea Party surgiront. ce de la désindustrialisation des est né le 7 avril 1938 à San Francisco. tion, impopulaire, à la fameuse
émoi, un trouble aussi manifeste. durant la soirée, c’est en général Les élus de cette mouvance, a Etats-Unis, avec la perte de ses Ilest lefilsd’Edmund « Pat» Brown, Prop 13, mesure qui plafonne les
On osera une hypothèse, dans le dans un tout autre sens. C’est la jugé la politologue Kathleen Par- « bons emplois » qui ont affaibli la qui fut gouverneur de Californie de impôts immobiliers ; sa nomina-
sillage du magazine Village Voice, montée du chômage et son main- ker, toujours sur CNN, «ont été jus- classe moyenne. 1959 à 1967. Récemment, il évo- tion de Rose Bird (opposée à la pei-
quiapubliédébutoctobreunegran- tien à un étiage jugé insupportable qu’ici assez naïfs ; maintenant, ils Ses collègues se sont raccrochés quait une grand-mère qui lui lisait ne capitale, comme lui) à la Cour
de enquête intitulée « Cette Améri- qui a mis la Maison Blanche dans vont être confrontés à la réalité ». à l’idée que jusqu’à ce jour les répu- la Bible et une mère ramenant de suprême de Californie, rejetée par
que blanche qui a perdu la boule ». une telle difficulté. Les premiers L’analyste Soledad O’Brien, après blicains n’ont pas de candidat l’ordre dans un foyer chaotique. En les électeurs ; sa mauvaise gestion
C’est un thème récurrent de la gau- commentaires ont porté sur l’im- avoir écouté les déclarations pim- assez consensuel dans leur camp 1956, avec l’intention de devenir de l’invasion des insectes med-
pantes de Rand Paul et de Marco pour vaincre Barack Obama dans prêtre catholique, il entre au sémi- flies…
Rubio, deux étoiles montantes du deux ans, lors de la seule élection naire,« un coconde ferveurreligieu- Jerry Brown, qui pouvait briguer
Sénat portés par la vague Tea Party américaine qui soit uniquement se », selon lui, mais opte ensuite un troisième mandat, ne se repré-
dans le Kentucky et en Floride, s’est axée sur les enjeux nationaux. On pour des études en art et en droit, sente pas, sans pour autant renon-
demandé comment ils se compor- se rassure comme on peut. p avant de connaître l’appel du servi- cer au service public. Il est maire
teront unefois confrontés à la réali- Sylvain Cypel ce public, « mon zèle missionnaire à d’Oakland,unemunicipalitédiffici-
vouloir transformer le monde». le, de 1999 à 2007, et depuis 2006,
Le rejet de la Proposition 23, victoire pour les écologistes En 1970, Jerry Brown est élu le 31e secrétaire californien à la jus-
secrétaire d’Etat puis, en jan- tice.Et àtrois reprises, en1976, 1980
Changements climatiques La marché d’échange des émissions vier 1975, à 37 ans, il succède à (contre Bill Carter) et 1992 (contre
Proposition 23, l’initiative qui de gaz à effet de serre (GES). Le Ronald Reagan comme gouver- BillClinton),il estcandidatàl’inves-
visait à suspendre la loi califor- sort réservé lors de cette consul- neur de Californie – un poste titure démocrate dans la course à la
nienne destinée à contrer les tation à la loi californienne AB 32, auquel l’ancien acteur avait battu Maison Blanche, sans succès.
changements climatiques, a été adoptée en 2006, était l’objet de son propre père Pat Brown en De retour cette année dans la
rejetée mardi 2 novembre par les toutes les attentions aux Etats- 1966! Le jeune gouverneur affiche course, son thème de campagne
électeurs. Ce vote constitue une Unis, car la Californie avait le une certaine distance avec les électorale,«Let’s getCalifornia wor-
grande victoire pour les défen- choix : abandonner la lutte contre conventions politiques : son dis- king », a joué sur le double sens de
seurs de l’environnement et pour le réchauffement climatique, ou cours d’inauguration dure sept « work » : redonner du travail aux
le secteur des énergies « vertes ». persévérer sur la voie de la réduc- minutes, est centré sur le chômage, citoyens, et refaire fonctionner
tion des GES. et suivi non pas du traditionnel bal l’Etat. Sa campagne a été marquée
59 % de « non » Alors que les d’inauguration mais d’une simple par quelques gaffes. Mais au cours
résultats de plus du quart des Que prônait la Proposition 23 ? soirée dans un restaurant chinois d’un débat, il a tenu à rassurer les
bureaux de vote étaient connus, Le texte prévoyait la suspension de Los Angeles. Il n’emménage pas Californiens : « Fini le temps où je
le « non » à la Proposition 23 obte- de la loi AB 32 tant que le taux de dans la résidence du gouverneur et faisais la tournée des bars de Sacra-
nait 59 %, et le « oui » 41 %. Cette chômage, actuellement supérieur loue un modeste appartement. Et il mento, aujourd’hui, je rentre chez
initiative, en grande partie finan- à 10 %, ne serait pas retombé à nomme à son gouvernement des moi, je suis marié. » Son épouse,
cée par les compagnies pétroliè- 5,5 % ou en deçà pendant une femmes et des minorités, pour la Anne Gust, qu’il présente comme
res, aurait porté un coup d’arrêt année entière, un cas de figure première fois. «mon conseiller le plus proche», l’a
aux efforts entrepris par les Cali- rarement observé en Californie A Sacramento, il s’oppose aux d’ailleurs accompagné sur la fin de
forniens pour développer les éner- au cours de ces vingt dernières lobbies et bataille avec le Congrès, sa campagne.p
gies renouvelables et créer un années. pourtant contrôlé par les démocra- Claudine Mulard
0123
Jeudi 4 novembre 2010 International 7
Les élections américaines de mi-mandat

Les figures emblématiques d’un changement politique Etats-Unis


La Californie dit «non»
à la légalisation de la marijuana
Les électeurs californiens ont largement rejeté, mardi 2 novembre, le
référendum sur une proposition de loi visant à « légaliser, taxer et régu-
ler la marijuana ». Selon les projections des médias américains, mardi
soir, la « Proposition 19 » n’aurait été approuvée que par 43 % des Califor-
niens, et rejetée par 57 % d’entre eux. Le texte voulait autoriser les Cali-
forniens de plus de 21 ans à posséder jusqu’à une once (28,35 g) de mari-
juana et à la cultiver, chez eux, sur une surface maximale d’environ
2 mètres carrés. Il proposait également de confier aux comtés le soin
d’organiser la culture et la commercialisation du cannabis, puis sa taxa-
tion. La mesure aurait permis, selon ses initiateurs, non seulement de
rapporter près de 1,4 milliard de dollars (1 milliard d’euros) par an, mais
GETTY/AFP GETTY/AFP AP GETTY/AFP aussi de soulager les forces de police et de décongestionner les établisse-
ments pénitentiaires. Cette dépénalisation aurait fait de la Californie,
Rand Paul (Kentucky) Russ Feingold (Wisconsin) Nikki Haley (Caroline du Sud) John Boehner (Ohio) où la culture et la consommation de la marijuana à des fins médicales
Sénateur républicain Tea Party Ancien sénateur démocrate Gouverneure républicaine Représentant républicain sont légales depuis 1996, l’entité politique la plus en pointe en termes
Premier élu de la vague Tea Party, Si M.Obama devait être convaincu Tea Party L’homme, réputé pour sa poigne de légalisation du cannabis, devant les Pays-Bas. Le milliardaire George
il a le premier annoncé l’importan- que la voie prônée par la gauche Elle fait partie de cette nouvelle et ses déclarations tonitruantes, Soros a offert un don d’un million de dollars aux défenseurs de la légali-
ce que prendrait cette mouvance. démocrate est sans issue, le destin génération de candidates conser- aura finalement craqué. Mardi sation. Le démocrate Jerry Brown, élu mardi au poste de gouverneur,
Fils du représentant Ron Paul, de Russ Feingold, sénateur du Wis- vatrices apparues dans le sillage soir, peu après l’annonce de sa vic- était, lui, hostile au texte. p Nicolas Bourcier
ex-candidat «libertarien » à la pré- consin, mettrait sans doute fin à de Sarah Palin, l’ex-gouverneure toire, John Boehner, futur « spea-
sidentielle de 2008, Rand Paul a ses doutes. Dans cet Etat très de l’Alaska. Comme elle, Nikki ker» (président) de la Chambre des Rwanda
balayé son adversaire démocrate
pour le siège de sénateur du Ken-
« blanc», moyennement indus-
triel, mais où la mouvance progres-
Haley a ce «star power» dont les
Américains raffolent, cette faculté
représentants, n’a pu s’empêcher
de verser quelques larmes en évo- Annulation de l’obligation de quitter
tucky. « Le peuple a envoyé un mes-
sage clair: nous allons reprendre le
siste est traditionnellement viva-
ce, M.Feingold, unique représen-
de capter l’attention devant les
caméras de télévision. A 38 ans, cet-
quant ses origines modestes
devant les caméras de télévision. la France pour Agathe Habyarimana
gouvernement.» Le ton était celui tant au Sénat de la gauche démo- te Indo-Américaine est devenue la A 60 ans, le successeur de la démo- VERSAILLES. Le tribunal administratif de Versailles (Yvelines) a annulé,
d’un homme peu enclin aux com- crate radicale, élu depuis dix-sept première femme élue au poste de crate Nancy Pelosi n’a eu de cesse mardi 2 novembre, l’arrêté du préfet de l’Essonne qui, en septembre,
promis, y compris avec la direction ans, a subi un revers cuisant face à gouverneur de la Caroline du Sud, de critiquer vertement la politique avait fait obligation à Agathe Habyarimana, la veuve de l’ancien prési-
du Parti républicain, qu’il a forcée un candidat du Tea Party. Seul un des Etats les plus conservateurs du président Barack Obama. Se dent du Rwanda, de quitter le territoire français. Cette décision suit les
à le soutenir. Car, pour enlever ce sénateur à avoir voté contre le du pays. Elle est aussi la première définissant comme «franc-tireur », conclusions du rapporteur public qui, à l’audience, avait qualifié d’« irré-
siège déjà occupé par un républi- Patriot Act qui limitait les libertés Américaine ayant grandi dans la il s’en est pris au déficit budgétaire gulière » la procédure suivie. Le préfet va donc devoir réexaminer la
cain, cet ophtalmologiste de 47 ans après le 11-Septembre, initiateur culture sikh à décrocher un tel siè- de Washington, qu’il met sur le situation de Mme Habyarimana, dont la demande d’asile en France a été
sans expérience politique a dû d’une procédure d’empeachment ge. Elle s’est depuis convertie à compte de l’étatisation de l’écono- rejetée en 2009 en raison de son implication présumée dans le génoci-
évincer le candidat que son parti (destitution) contre George Bush l’Eglise méthodiste. mie. Ancien dirigeant d’une petite de de 1994. La décision satisfait son avocat, Philippe Meilhac, qui estime
lui avait préféré lors de primaires pour ses «mensonges » irakiens, Au terme d’une campagne extrê- entreprise d’emballage, M. Boeh- que sa cliente, « accueillie il y a quinze ans en France les bras ouverts » et
internes. Il l’a fait en se présentant M.Feingold était aussi un adversai- mement serrée, Nikki Haley – avec ner, élu pour la première fois en dont les proches y vivent, doit obtenir un titre de séjour au titre de la
comme un homme indépendant, re des accords commerciaux de peu de moyens financiers au 1990 au Congrès, est connu pour « vie privée et familiale ». Le Collectif des parties civiles pour le Rwanda,
sans langue de bois, défenseur des libre-échange, qu’il jugeait néfas- départ – a battu sur le fil, mardi son teint toujours bronzé, ses cos- qui pourchasse en France les génocidaires, n’est pas favorable à l’expul-
provinciaux «oubliés» de la capita- tes pour l’ouvrier américain. Ce soir, le sénateur Vincent Sheheen. tumes de marque et sa consomma- sion de Mme Habyarimana, 67 ans, car il souhaite que la plainte qu’il a
le, adversaire déterminé des dépen- démocrate avait voté contre la Idéologiquement, elle suit les pas tion frénétique de cigarettes. déposée en 2007 contre elle pour « complicité de génocide » aboutisse à
ses publiques, partisan des mar- nomination de Timothy Geithner de son mentor, l’ancien gouver- Issu d’une famille démocrate, John un procès en France. p Philippe Bernard
chés les plus «libres » (dérégulés) au Trésor. Il était favorable à la neur républicain de l’Etat, Mark Boehner est un ancien proche col-
possibles et favorable à la modifica- régularisation des immigrés illé- Sanford: réductions fiscales, dimi- laborateur de Newt Gingrich, Sahara Occidental Pourparlers Maroc-Front Polisario
tion du 14e amendement garantis- gaux, adversaire acharné de la pei- nution du pouvoir fédéral et ex-speaker de la Chambre des NEW YORK. Les pourparlers entre le Maroc et le Front Polisario vont
sant la citoyenneté américaine ne de mort et partisan farouche conservatisme social. Avec sa vic- représentants. Farouche défen- reprendre les 8 et 9 novembre aux Etats-Unis sous l’égide des Nations
aux enfants d’immigrés illégaux d’une assurance santé universelle. toire, Nikki Haley confirme son seur de l’économie libre de mar- unies, qui en ont fait l’annonce, pour tenter de briser l’impasse sur le
nés aux Etats-Unis. L’homme La vague Tea Party a noyé le seul image d’étoile montante du Parti ché, il a été critiqué pour ses liens Sahara occidental, l’un des plus vieux contentieux territoriaux en Afri-
d’une droite radicale. p S. C. altermondialiste du Sénat. p S. C. républicain. p N. Bo. avec les lobbyistes.p N. Bo. que. – (Reuters.)

PLUS
TARD DERNIERS JOURS DU SUPERBONUS

X4
CE SERA

TROP
CHEZ PEUGEOT

PRIME
TARD À LA CASSE
GOUVERNEMENTALE

107 207
6 190 € 8 990 €
(1) (2)
À PARTIR DE

À PARTIR DE

Bonus écologique de 500 € déduit Sous condition de reprise(3)


et sous condition de reprise(3)

JOURNÉES PORTES OUVERTES LES 6 ET 7 NOVEMBRE *

www.peugeotwebstore.com

(1) Somme restant à payer pour l’achat d’une 107 Urban 1,0L essence 68ch 3 portes, neuve, hors option, déduction faite d’une remise de 760 € sur le tarif
Peugeot 10D conseillé du 04/10/2010, du bonus écologique de 500 € et de la prime à la casse Peugeot de 2 000 €. Consommation mixte (en l/100 km) : 4,5.
Émissions de CO2 (en g/km) : 103. (2) Somme restant à payer pour l’achat d’une 207 Urban 1,4L essence 75ch 3 portes, neuve, hors option, déduction faite
d’une remise de 2 010 € sur le tarif Peugeot 10D conseillé du 04/10/2010, et de la prime à la casse Peugeot de 2 000 €. Consommation mixte (en l/100 km) : 6,3.
Émissions de CO2 (en g/km) : 145. (3) Prime à la casse Peugeot de 2 000 € pour la reprise d’un véhicule de 8 à 10 ans destiné à la casse. Offres non cumulables,
réservées aux particuliers du 2 novembre au 31 décembre dans le réseau Peugeot participant, valables pour toute commande d’un véhicule Peugeot neuf, livré
avant le 31/03/2011. * Ouverture le dimanche selon autorisations préfectorales.
8 Contre-enquête 0123
Jeudi 4 novembre 2010

International

K Les chrétiens vont-ils


disparaître du Moyen-Orient?
K Quelles sont les menaces qui pèsent sur eux?
Décodage

L
a prise d’otages qui que 3 % à 6 % des populations loca-
Les chrétiens d’Orient Mer Noire GÉORGIE
s’est soldée, diman- les (15 % à 20 % au début du XXe siè-
che 31 octobre, par la cle), exception faite du Liban où les PART DE CHRÉTIENS AZERB.
TURKMÉNISTAN
mort de 46 fidèles chrétiens constituent encore une DANS LA POPULATION
syriaques catholi- forte minorité. L’exode et la plus TOTALE DU PAYS, en % ARMÉNIE
ques dans une église faible natalité des familles chré- 3 millions
Mer
deBagdad provoque- tiennes expliquent cette tendance. Moins de 1 % TURQUIE Caspienne
ra-t-elle une nouvel- 80 000
le fuite des chrétiens d’Irak ? C’est De nombreuses diasporas Au De 1 à 5 %
ce que craignentcertains responsa- XIXe siècle, les chrétiens de Syrie,
bles religieux du pays. « Nous du Liban ou de Palestine se sont De 5 à 10 %
n’avons plus notre place ici. Tout le expatriés, ralliant l’Europe ou
mondeva partir», a affirmé levicai- l’Amérique latine. Ainsi, quelque Environ 40 %
SYRIE
re épiscopal de Bagdad, Mgr Pios 300 000 Palestiniens vivent LIBAN 850 000 IRAN
Kasha, au lendemain de l’attaque. aujourd’hui au Chili et 10 % des 100 % 1,5 million 135 000
Mer Méditerranée IRAK
Durant quinze jours, en octo- Argentins sont d’origine syro-liba- ISRAËL
bre, le Vatican s’était penché sur le naise. Aujourd’hui,ceux qui le peu- POPULATION CHRÉTIENNE 150 000 600 000
sort de ces minorités chrétiennes, vent rejoignent une diaspora estimations
PALESTINE
redoutant « un exode mortel ». Il y implantée en Europe, aux Etats- Nombre de 60 000
a quarante-cinq ans, lors de sa visi- Unis, au Canada, en Amérique du chrétiens
te historique en Terre sainte, le Sud ou en Australie. JORDANIE
pape Paul VI avait déjà émis la Les chrétiens d’Irak, eux, sont 350 000 KOWEÏT
crainte que « les lieux saints ne se contraints de quitter leurs villes Golfe
transforment en musées » après la pourdesraisons sécuritairesetpar- ÉGYPTE Persique
ARABIE
« disparition » des chrétiens foisdansl’urgence, ilsrallient,pour LIBYE
5 à 8 millions SAOUDITE
d’Orient, qui figurent parmi les certains, les provinces kurdes du Mer
plus anciennes communautés nord du pays, au risque d’y créer Rouge
chrétiennes du monde. « Certains uneenclave ethnico-religieuse.Cet- BAR
RHEÏN
BARHEÏN
observateurs prédisent qu’au siècle te région offre, jusqu’à présent, des Le poids des principales confessions, estimations 2006 * Unis àQAT
QATAR
TAR
Rome
prochain la Terre sainte pourrait conditions de vie plus sûres. a ARMÉNIENS a COPTES a MELKITES
s’être entièrement vidée de ses chré- D’autres ont rejoint la Syrie ou la Orthodoxes 6 millions Orthodoxes 6 millions Catholiques* 2 millions
EAU

SOURCE : ŒUVRE D’ORIENT


tiens », écrit René Guitton, dans Jordanie, qui, au fil des années, se Arménie. Diaspora : 3 millions dont 800 000 en Amérique du Nord. Egypte. Diaspora : Afrique, Amérique, Europe, Australie. 800 000 en Orient. Diaspora : Amérique, Europe, Australie
Ces chrétiens qu’on assassine montrent moins accueillantes. Catholiques* 600 000 Catholiques* 250 000 Orthodoxes 250 000
(Flammarion, 2009). Unepartiedescandidatsàl’exilpar- Arménie et 220 000 en diaspora 225 000 en Egypte. Diaspora : Amérique, Europe, Océanie. Liban, Syrie, Irak, Koweït, Iran. Diaspora : Amérique, Australie.
tent aussi en Occident. La France et a CHALDÉENS a MARONITES a SYRIAQUES
Des données fragiles Face à ces l’Allemagne ont, ces deux derniè- Catholiques* 1,2 million Catholiques* 5,5 millions Orthodoxes 250 000
craintes, les réalités sont très res années, accueilli plusieurs mil- 800 000 principalement en Irak. Diaspora : Etats-Unis, Europe. 1 million principalement au Liban. Diaspora : Amérique du Nord Syrie, Liban, Turquie, Israël, Inde et diaspora.
Assyriens non unis à Rome 300 000 et du Sud, Europe (dont 55 000 en France), Océanie, Afrique. Catholiques* 160 000
contrastées. Les pays les plus tou- liers de chrétiens irakiens menacés
50 000 en Irak et en Iran, 250 000 en Amérique. 107 000 en Orient. Diaspora : Amérique, Europe, Océanie
chés par les départs sont parmi les dans leur pays.
plus instables de la région. L’Irak,
qui aurait perdu près de la moitié Les causes de l’exode « Les chré- Mais depuis quelques années,
de sa population chrétienne en tiens émigrentpour des raisons éco- le clergé et les fidèles mettent sur-
une vingtaine d’années, le Liban et nomiques, à cause de l’instabilité tout en avant l’islamisation crois-
les territoires palestiniens occupés de la région et des conflits », a résu- sante des sociétés dans lesquelles k Contrepoint
fournissent les plus importants mé le patriarche d’Alexandrie des ils vivent. « Les musulmans ne dis-
flux de migration. Mais qu’il s’agis- Coptes, Antonios Naguib, en mar- tinguent pas religion et politique », Environ 3,5 millions de chrétiens originaires d’Asie et d’Afrique dans les pays du Moyen-Orient
se du nombre de chrétiens sur pla- ge du synode d’octobre. Un ensem- rappelaient les évêques lors du
ce, de la part de ceux qui émigrent ble de raisons économiques, politi- synode. Au-delà de l’islam radical C’est un phénomène nouveau que l’Eglise com- tres. A part l’Arabie saoudite, où le culte public
ou de ceux qui reviennent au pays, ques, sécuritaires, démographi- ou du terrorisme islamiste, à mence à prendre en compte : la présence de plus n’est pas permis, les autres pays se montrent
les chiffres sont difficiles à cerner ques et religieuses explique cette l’œuvre en Irak notamment, la en plus importante de chrétiens originaires plus ou moins « généreux », selon Mgr Hinder,
avec précision. lente érosion. confrontation avec un islam plus d’Asie ou d’Afrique dans les pays du Moyen- qui précise que la conversion des musulmans au
En Egypte, le nombre de Coptes Le conflit israélo-palestinien et affirmé et plus identitaire rend dif- Orient. Le Vatican évalue le nombre de ces fidè- christianisme demeure interdite. Des églises
varie du simple au triple selon que la politique des grandes puissan- ficile le maintien d’une culture et les à 3,5 millions de personnes, notamment dans existent au Bahrein ou au Qatar, mais la pratique
l’on se réfère aux statistiques gou- ces occidentales dans la région d’une pratique chrétienne, esti- les monarchies du Golfe. Ils remplissent ou revi- demeure compliquée : le nombre des structures
vernementalesou à celles des auto- sont présentés comme l’une des ment les communautés sur place. talisent des églises existantes, mais suscitent ecclésiales n’a pas suivi l’explosion démographi-
ritésreligieuses. Ces dernièresaffir- sources principales de cet exode. Enfin, souvent mieux formés aussi de nouveaux besoins dans des pays jusque- que des chrétiens immigrés. Récemment, un prê-
ment que, depuis dix ans, « 1,5 mil- Au-delà du contexte sécuritaire, que la moyenne grâce à leur là exclusivement musulmans. tre et des fidèles philippins ont été brièvement
lion de Coptes ont émigré, principa- les chrétiens payent parfois leur réseau d’écoles et d’universités, les «Cette immigration économique a commencé il y arrêtés en Arabie saoudite pour avoir célébré
lement vers les Etats-Unis ou le proximité supposée avec les Occi- chrétiens ont plus de facilités pour a une quarantaine d’années, mais elle s’accélère une messe dans un lieu privé.
Canada », rapporte M. Guitton. dentaux. En Irak, la relative protec- obtenir des visas et rejoindre une depuis les années 1990. Pour autant elle n’est per- Les évêques d’Orient reconnaissent désormais
Il est communément admis tion dont ils ont disposé sous Sad- diaspora ancienne, aux Etats-Unis, çue par nos Eglises comme une réalité que depuis qu’ils doivent mieux accompagner ces nouvelles
qu’en un siècle, la proportion de dam Hussein a aussi alimenté des en Europe ou en Amérique latine, peu», reconnaît Mgr Paul Hinder, vicaire apostoli- populations, « souvent objets d’injustices socia-
chrétiens dans la région n’a cessé tensions intercommunautaires, prête à les accueillir.p que d’Arabie. Ce vicariat regroupe six pays, les, d’exploitation et d’abus sexuels », tant au
de baisser ; ils ne représenteraient selon M. Guitton. Stéphanie Le Bars 2,5millions de fidèles et une soixantaine de prê- plan religieux que social.p S. L. B.

En Egypte, les coptes se referment sur eux-mêmes


100 pages inédites 2005 par le président Hosni Mou- tiensdanslesmédias, lapresse,la lit- en contradiction avec la foi chré-
barak, le tabou qui pesait sur les térature et même l’enseignement». tienne, avaient été rajoutés après
de bande dessinée politique Zoom « problèmes confessionnels » est En parallèle, et en réaction au mon- la mort du prophète Mohammed
LE REGARD DE 18 AUTEURS ET DESSINATEURS tombé. « La question copte fait, de extérieur perçu comme hostile, par l’un de ses successeurs.
depuis, l’objet d’une médiatisation les coptes se sont renfermés sur « Tous ces propos reflètent des

L
es coptes d’Egypte, en majo- sansprécédent, tandisque les reven- eux-mêmes, développant un dis- représentations latentes etcommu-
rité orthodoxes, consti- dications et doléances coptes s’ex- cours ultracommunautariste. « Il y nes, mais qui n’avaient encore
tuent la plus importante priment publiquement. Les coptes a donc des discours radicaux, aussi jamais été énoncées par des hom-
communauté chrétienne sont devenus plus que jamais l’en- bien côté chrétien que côté musul- mes tels que Salim El-Awwa, censé
du Moyen-Orient. Leur nombre est jeu et l’instrument des tactiques man », observe la chercheuse. être un islamiste modéré, ou le Père
évalué entre 6 % à 10 % des 80 mil- électorales et politiques », note la Exemple, cette polémique, par- Bishoy, un officiel », précise Laure
lions d’Egyptiens, selon les sources chercheusedoctorante Laure Guir- mid’autres,qui a récemment occu- Guirguis.
dont l’imprécision témoigne de la guis, spécialiste de ces questions. pé la scène médiatique. Lors d’une Une autre polémique ne désen-
sensibilité de la question au sein interview, diffusée le 16 septembre fle pas autour de la conversion à
du plus grand pays arabe sunnite. Enjeux électoraux sur la chaîne qatarie Al-Jazira, l’islam de deux épouses de prêtres,
Depuis les conquêtes arabes du Ainsi, à quelques semaines des Mohammad Salim El-Awwa, secré- finalement ramenées par les for-
VIIe siècle, l’Eglise copte a connu un élections législatives égyptiennes, taire général de l’Union internatio- ces de sécurité dans le giron de
long et lent déclin culturel et insti- prévues le 28 novembre, la com- nale des oulémas, a déclaré qu’un l’Eglise. Cet incident a pris des pro-
tutionnel. Même si ses membres munauté copte vit sous haute navire israélien transportait des portions inattendues depuis que
ne sont plus les cibles désignées pression. explosifs destinés à armer les cop- l’Etat islamique d’Irak, un groupe
des franges djihadistes qui ont Hormis les enjeux électoraux tes. Au même moment, l’évêque irakien affilié à Al-Qaida, a ordon-
sévi sur les bords du Nil jusqu’à la actuels, explique Mme Guirguis, « il Bishoy, haut dignitaire de l’Eglise né lundi 1er novembre à l’Eglisecop-
fin des années 1990, ils font tou- faut prendre en compte l’islamisa- copte, a provoqué un scandale en te de libérer ces deux « musulma-
jours l’objet d’une discrimination tion générale de l’environnement déclarant que les musulmans ne nes, retenues captives dans les
Vient de officieuse et diffuse. égyptien qui s’est accompagné de sont que des « invités dans notre monastères ». p
paraître A la faveur d’une timide ouver- campagnes, de plus en plus fré- pays », puis une émeute, en suggé- Cécile Hennion
ture du jeu politique, concédée en quentes, visant à dénigrer les chré- rant que certains versets du Coran, (Beyrouth, correspondante)
0123
Jeudi 4 novembre 2010 International & Europe 9

MM.Cameron et Sarkozy ont signé


Grèce
L’acheminement du courrier aérien
suspendu après des tentatives
«un accord historique» sur la défense d’attentats simultanées en Europe
ATHÈNES. La Grèce a annoncé, dans la nuit du mardi 2 au mercredi
Le premier ministre britannique assure que les traités ne réduisent pas la souveraineté des Etats 3 novembre, la suspension pour quarante-huit heures de l’achemine-
ment par voie aérienne de toutes les lettres et colis à destination de
l’étranger. Cette décision fait suite à la découverte d’une douzaine de
Londres sont réticents à l’idée de partager réciproques », se réjouit le Times, dans leurouvrage ThatSweet Enne- colis piégés expédiés quasi simultanément à l’étranger où à des adres-
Correspondante leurs ressources militaires. Plus qui rappelle que des deux côtés de my, la richesse, la population, la ses postales en Grèce. Le premier ministre italien, Silvio Berlusconi,
d’un tiers d’entre eux y sont oppo- laManche,malgré Trafalgar,Water- puissance militaire et l’influence était ainsi le destinataire d’un paquet qui a été intercepté à bord d’un

A
ssis côte à côte, ils ont cha- sés,contre seulement13 % desFran- loo, Mers El-Kébir ou encore Azin- dans le monde de la France et du avion postal en Italie. Un autre, lui aussi posté en Grèce, avait été
cun signé un registre rouge, çais. Et quand, en plus, la coopéra- court, il y a déjà eu des tentatives Royaume-Uni sont pour la premiè- envoyé à la chancelière allemande, Angela Merkel, et un troisième à
souslefeudesappareilspho- tion en question doit se faire avec de rapprochement, quoique par- re fois quasi comparables. Par Nicolas Sarkozy. L’agence européenne chargée de la coopération policiè-
tos, avant de se donner une chaleu- les Français… fois idéalistes. ailleurs, Paris et, plus encore, Lon- re, Europol, dont le siège est aux Pays-Bas, et la Cour européenne de jus-
reuse accolade. Mardi 2 novembre, La presse tabloïde conservatrice En 1940, Winston Churchill a dres ont vu leurs déficits budgétai- tice, installée au Luxembourg, étaient également visés par d’autres
Nicolas Sarkozy et David Cameron rêvé d’une « une union franco-bri- res exploser dans la foulée d’une colis qui ont fait l’objet d’une explosion contrôlée dans un terminal de
ont mimé devant la presse, réunie
à Lancaster House, une cérémonie
«L’armée britannique tannique » qui ferait armée, parle-
ment et monnaie communs. Le
crise économique sans précé-
dent depuis la seconde guerre
l’aéroport d’Athènes. Mardi, deux autres colis piégés de faible puissan-
ce avaient explosé dans les ambassades suisse et russe sans faire de vic-
de mariage pour détailler le conte- aux ordres Times rappelle que les deux pays mondiale. time. La police grecque privilégie la piste d’un seul et même groupe,
nudes deux traités de défense et de
sécurité qu’ils venaient de conclu-
de la France», titre ne se sont pas affrontés sur un
champ de bataille depuis 1815. Et,
« Les deux nations ont peut-être
enfin compris qu’elles sont arrivées
mais sans être en mesure de désigner une organisation précise. Deux
suspects ont cependant été arrêtés et déférés, mardi, devant la justice.
re à l’occasion du sommet franco- le «Daily Express» en 1956, le président du Conseil au bout des routes distinctes qu’el- Ils sont inculpés d’« appartenance à une organisation terroriste » et
britannique. français, Guy Mollet, proposait à les ont empruntées après la crise du d’« actions terroristes ». – (AFP.)p
« C’est un accord historique », a donneuneidéede laperceptionbri- Anthony Eden que les deux canalde Suez [1956]», écritle Finan-
commenté le président de la Répu- tannique. Le duc de Wellington, Etats s’unissent sous l’autorité de cial Times, qui ajoute : « La France Kosovo Elections législatives anticipées
blique française. « Il ne s’agit pas quivantait«ladétestationdesFran- la reine. ne peut plus espérer organiser l’Eu- sur fond de crise politique
de réduire la souveraineté françai- çais », doit se retourner dans sa Quelle que soit leur ambition, rope contre l’Amérique. La Grande- PRISTINA. Le président kosovar par intérim, Jakup Krasniqi, a convoqué
se ou britannique », a d’emblée pré- tombe, écrit le Daily Mirror. « L’ar- les tentatives d’alliance entre la Bretagne ne peut pas considérer pour le dimanche 12 décembre des élections législatives anticipées, pré-
venu le premier ministre tory de mée britannique aux ordres de la France et la Grande-Bretagne en une relation étroite avec les Etats- cipitant ainsi le calendrier de la crise politique que traverse le pays
sa majesté, « il ne s’agit pas de par- France », titre le Daily Express en matière militaire ont le plus sou- Unis comme un succédané à la col- depuis le fin septembre. Cette annonce est intervenue peu après le vote
tager la dissuasion nucléaire » ni rappelant que «l’hostilité envers les vent échoué. Mais, aujourd’hui, le laboration sur son propre conti- par le Parlement d’une motion de censure contre le gouvernement du
« de constituer une armée euro- Français fait le tissu de nos vies contexte est différent. Comme nent.» p premier ministre, Hashim Thaci. Il s’agira des premières élections légis-
péenne ». depuis mille ans ». l’écrivent Robert et Isabelle Tombs Virginie Malingre latives depuis la proclamation d’indépendance en février 2008. – (AFP.)
Pour M. Cameron, bien plus que Le Daily Telegraph évoque, lui
pour M. Sarkozy, il s’agit de aussi, « ces forces combattantes,
convaincre que la nouvelle coopé- dont les SAS [unité d’élite] » qui
ration entre les deux « ennemis «pourraient devoir obéir aux Fran-
héréditaires » ne menace en rien çais»au sein dela force expédition-
l’indépendance du Royaume-Uni naire commune qui s’apprête à
en matière de défense. Un avis que voir le jour. Les troupes britanni-
ne partagent pas spontanément ques ont déjà combattu sous com-

BPCE – Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 563 731 755 € – Siège social : 50, avenue Pierre-Mendès-France – 75201 Paris Cedex 13 – RCS Paris n° 493 455 042 – Réf. : 10/2010 –
ses concitoyens, à commencer par mandement français, dans le cadre
ceux qui constituent l’aile droite de l’interventiondes Nations unies
du Parti conservateur. aux Balkans, admet le quotidien,
Comme le montre un sondage mais « à une autre échelle ».
publiédansle FinancialTimes, mar- C’estpeut-être la fin «d’un millé-
di 2 novembre, les Britanniques, naire de défiance mutuelle, d’hosti-
plus que tous les autres Européens, lité nationaliste et de stéréotypes

Mikhaïl Khodorkovski
dénonce l’asservissement
de la justice russe
Accusé d’avoir détourné d’énormes quantités
de pétrole, l’ex-oligarque risque 14 ans de prison

Moscou le chiffre de 350millions de tonnes


Correspondance de brut détournés par les accusés, a
ensuite revu son bilan à la baisse: le

L
e second procès de l’ancien vol ne concernerait que 218 mil-
patron de Ioukos, Mikhaïl lions de tonnes de pétrole, ce qui
Khodorkovski, et de son asso-
cié Platon Lebedev, a pris fin, mar-
di 2 novembre, dans le tribunal du
quartier moscovite de Khamovnit-
représente tout de même le sixiè-
me de la production nationale de
l’époque!
Chefs d’entreprises,
cheski. Accusé d’avoir détourné
des centaines de millions de ton-
nes de pétrole brut, l’ancien oligar-
« Qui va moderniser le pays ? »
«Je ne veux pas finir mes jours en
prison, a dit Mikhaïl Khodorkovski
s’engager à vos côtés c’est vous
que a pris la parole une dernière
fois pour livrer un violent réquisi-
toire contre le régime russe.
depuis la cage de verre du tribunal
où les deux accusés sont encadrés
pardes policiers, maiss’il fautle fai-
apporter chaque jour des preuves.
« J’ai honte, honte de mon pays, re,jele ferai. »« C’estle destinde mil-
où les bureaucrates peuvent faire ce lions de Russes qui se joue au cours Banque de référence des PME*, la Banque Populaire vous soutient
qu’ils veulent, où la propriété privée de ce procès », a assuré l’ancien oli-
n’est pas garantie, où l’opposition garque, qui a évoqué la modernisa- dans la réussite de vos projets de développement quel que soit
est brimée », a lancé Mikhaïl Kho- tion du pays promise par l’actuel
dorkovski dans la petite salle du tri- président Dmitri Medvedev : « Qui
votre besoin. Elle vous accompagne dans vos projets d’investissement, votre cycle
bunal.Arrêtés en 2003, condamnés va moderniser le pays ? Les procu- d’exploitation, la gestion de votre trésorerie, votre action à l’international, l’organisation
à huit ans de réclusion en 2005 reurs, les policiers, les tchékistes ? de vos fonds propres, la motivation de vos salariés ou encore la valorisation
pour fraude fiscale, Platon Lebedev Nous avons déjà tenté de moderni-
et Mikhaïl Khodorkovski sont ser le pays de cette façon », a lancé de votre patrimoine privé.
désormais jugés pour détourne- l’accusé en comparant la Russie
ment et revente illégale de pétrole. actuelle au régime soviétique.
« Personne ne s’attend sérieuse- «Ce procès fera partie de l’Histoi-
ment à ce que je plaide coupable, re, les procureurs et juges de ce pro-
mais personne ne peut imaginer cès resteront dans l’Histoire tout
nonplusqu’unecourmoscovitepro- comme ceux des procès ignobles de
nonce un acquittement à notre la période soviétique. Votre hon-
endroit », a affirmé Mikhaïl Kho- neur,jevoussouhaitebienducoura-
dorkovski, qui déplore un procès ge! », a conclu M. Khodorkovski.
politique : « Lors de mon arresta- Le procès désormais terminé, la
tion, en 2003, on m’a informé que le cour va délibérer avant de pronon-
président Vladimir Poutine voulait cer le verdict à compter du Venez parler de vos projets à un Conseiller Banque Populaire
que je bouffe du gruau pendant 15 décembre – une étape qui pour- ou rendez-vous sur www.banquepopulaire.fr
huit ans », a ironisé l’accusé devant raitdurer plusieursjours. La justice
lejuge, enévoquantsesannées pas- russepourrait ensuite prendreplu-
sées en colonie pénitentiaire. sieurs semaines avant de pronon-
Pour la défense, les 3 400 pages cer la sentence.
du dossier d’accusation sont cou- Le parquet avait requis, fin octo-
suesde fil blanc etrévèlent de nom- bre, une peine de 14 ans de prison
breuses incohérences. Comment le pour les deux accusés. Emprison-
patron de Ioukos, condamné en nés depuis sept ans, les deux hom- * N°1 sur le marché de la PME (Périmètre Enseignes - Enquête Sofres 2009).
2005 pour fraude fiscale, a-t-il pu mes seraient libérés en 2017 si la * N°1 sur la distribution des prêts à la création d’entreprise (Enquête Oséo fin août 2010).
détourner le pétrole pour lequel il courdevaitsuivrelesrecommanda-
avait auparavant payé des impôts ? tions de l’accusation. p
L’accusation, qui évoquait d’abord Alexandre Billette
10 France 0123
Jeudi 4 novembre 2010

Au-delà des slogans,


l’UMP peine à dessiner
son école pour 2012
Le parti présidentiel organisait, mercredi 3 novembre, une
convention intitulée «Tout commence avec l’éducation»

E
n délicatesse avec le monde ment, « la maîtrise des fondamen- moyennes », dit M. Wauquiez.
enseignant en raison de sa taux dans le primaire, les internats Pour autant, les propositions de
politique de réduction du d’excellence, la réforme des lycées, l’UMP, à ce stade, ne se démar-
nombre des fonctionnaires, l’UMP l’accompagnement éducatif, la quent guère des chantiers déjà
veut montrer qu’en éducation, les réforme de l’université… » ouverts par le gouvernement. Et,
idées sont de son côté. A l’occasion Pour cette convention, l’UMP comme l’ont montré les débats, le
d’une convention intitulée « Tout affiche « deux priorités très simples 26 octobre, lors d’une réunion sur
commence avec l’éducation », réu- et très fortes ». La première est d’ar- l’enseignement primaire du club
nie, mercredi 3 novembre, à Paris, river à « 100 % d’une classe d’âge Génération France, de Jean-Fran-
à la Cité des sciences et de l’indus- qui sache lire, écrire et compter en çois Copé, présidentdu groupe par- modèle de prédilection de la droi- sous le nom de « pédagogisme », FrançoisCopé préconise le rétablis-
trie, elle entend faire avancer sa fin de CE1 ». « C’est l’urgence natio- lementaire UMP à l’Assemblée te en éducation. ainsi qu’une approche plus indivi- sement d’un examen d’entrée en
réflexion et son futur programme nationale, le parti présidentiel n’a Mais ce modèle est en concur- dualisée de l’élève. 6e : succès médiatique et forte
en ce domaine.
C’est « une forme de contre-
Entre l’idéologie pas encore une doctrine bien calée
sur l’éducation. Il semble hésiter
rence avec le pragmatisme, seul
moyen d’approcher les objectifs
C’est aussi un ensemble de
conceptions qui se rapprochent…
approbation dans l’électorat de
droite garantis. Mais les jours sui-
pied », expliquait dès le 25 octobre et le pragmatisme, entredeux pôles :l’idéologie classi- du « socle commun des compéten- du Parti socialiste depuis les orien- vants, différentes personnalités
Laurent Wauquiez, secrétaire
d’Etat à l’emploi et conseiller politi-
le cœur de l’UMP que de la droite et un pragmatis-
me privilégiant la recherche du
cesetdesconnaissances »fixé com-
me le minimum que doit avoir
tations récemment mises en
avant par son secrétaire national à
UMP de poids, comme le ministre
de l’éducation Luc Chatel, vice-pré-
que de l’UMP, qui présentait cette balance. « résultat ». acquis tout élève à la fin du collè- l’éducation, Bruno Julliard. La dif- sident du club Génération France,
manifestation au côté de Nathalie
Kosciusko-Morizet, secrétaire
D’où une impression D’un côté, dans la continuité de
la campagne de 2007, puis de l’ac-
ge : tel est l’axe de la loi d’orienta-
tion et de programme sur l’avenir
férence est que le pragmatisme
version UMP continue de réduire
et l’ancien ministre Luc Ferry
jugent cette proposition irréaliste.
d’Etat à la prospective et au déve- d’incohérence tion de Xavier Darcos, ministre de de l’école, d’avril 2005, signée de les postes d’enseignants, insiste Depuis, M. Copé explique que
loppement de l’économie numéri- l’éducation jusqu’en juin 2009, François Fillon, lorsque celui-ci beaucoup sur le « mérite », aussi cet examen ne serait pas un coupe-
que et secrétaire générale adjointe nale », insiste M. Wauquiez, en l’UMP affiche son attachement était ministre de l’éducation. bien en ce qui concerne les élèves ret mais seulement une étape
du parti. L’éducation ayant été « le semblant négliger que la même aux valeurs de la transmission Impossibles à renier, ces objec- que les professeurs, et veut voir un dans un processus continu d’éva-
domaine de prédilection du Parti priorité a été affirmée par une lon- « verticale » des savoirs, accompa- tifs induisent la non-élimination « patron » dans chaque chef d’éta- luation commençant le plus tôt
socialiste », le fait de « commencer gue série de ministres de l’éduca- gnée d’une défense intransigeante des élèves en difficulté en cours de blissement. possible… bref, que ce ne serait pas
par là », une série de réflexions pro- tion depuis vingt-cinq ans. des disciplines traditionnelles et collège et l’entrée du système dans Entrel’idéologie et le pragmatis- vraiment un examen.
grammatiques, montre que La deuxième priorité consiste à de discours sur la restauration de une logique d’obligation de résul- me, le cœur de l’UMP balance. A l’UMP, comme d’ailleurs dans
« maintenant, ceux qui sont pré- rechercher une meilleure et plus l’autorité. tats. En d’autres termes, il ne suffit D’où une impression d’incohéren- les autres partis, à droite comme à
sents sur ces sujets, c’est nous, notre rapide insertion dans l’emploi des Dans ce cadre, les savoirs sont plus que le professeur fasse cours, ce et le sentiment que ces proposi- gauche, établir un programme pré-
famille politique », soulignait-il. jeunes diplômés à la sortie de l’en- inculqués à l’élève et l’enseignant il doit aussi s’assurer que l’élève tions ne s’emboîtent pas bien les cis d’action sur l’éducation récla-
L’UMP pense aussi avoir depuis seignement supérieur. « Il faut reste seul maître à bord dans sa apprend. Cela implique une certai- unes dans les autres. L’affaire de mera du temps et le dépassement
trois ans « un bilan solide » à faire organiser l’ascenseur social, classe. Même s’il est aussi prisé par ne réhabilitation de la pédagogie, l’examen d’entrée en 6e en est une des slogans. p
valoir, M. Wauquiez citant, notam- notamment pour les classes une partie de la gauche, c’est le condamnée ces dernières années illustration. Le 24 octobre, Jean- Luc Cédelle

«Pour un temps de présence plus long


La Lille présente des enseignants dans le secondaire»
Question à… Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire générale adjointe de l’UMP
Appétits Philosophiques Jean-François Copé a proposé, Certaines méthodes sont remar- Nous soutenons le programme
Soirée privée en partenariat avec Citéphilo un examen d’entrée en 6e, mais
de nombreuses personnalités
quables mais ne sont pas diffu-
sées. Il ne s’agit évidemment pas
Clair, lancé par Luc Chatel, qui per-
met aux chefs d’établissement de
Palais des Beaux-Arts de Lille UMP, dont vous-même, ont expri-
mé leurs réserves. Est-ce dans la
d’imposer une pédagogie officiel-
le ni de nous enfermer dans des
composer une équipe mobilisée
sur un projet professionnel. C’est
division que vous abordez les querelles idéologiques du passé, une option dont nous souhaitons
Mardi 23 novembre à 19h débats éducatifs ? mais d’organiser la remontée des l’extension. Dans l’enseignement
Nous ne nous retrouvons pas expériences de terrain en repérant secondaire, nous sommes favora-
sur cette proposition précise, mais les bonnes pratiques. bles à un temps de présence plus
Visite guidée des expositions Les Grands Espaces et Eugène j’ai le sentiment qu’il s’agit vrai- Nous nous préoccupons aussi long des enseignants dans les éta-
Leroy, L’intimité ment d’un clivage artificiel ! En du collège, qui doit passer du collè- blissements en contrepartie d’une
fait, tout le monde est d’accord ge pour tous au collège pour cha- petite diminution des heures de
Suivie d’une rencontre dînatoire au coeur du musée avec les pour admettre qu’un élève qui ne cun. Il faut atténuer la coupure cours et d’une amélioration des
philosophes Philippe Bazin et Christiane Vollaire sur le thème possède pas les bases à la fin de entre primaire et secondaire en conditions et des locaux de travail.
Ouvrir l’espace. l’école primaire sera en difficulté limitant le nombre des profes- Je dois aussi vous parler du prêt
au collège et qu’il faut donc détec- seurs en 6e et en 5e, ce qui implique « ascenseur social » que nous pré-
ter le plus tôt possible les difficul- une certaine polyvalence et des conisons pour les étudiants, rem-
Retrait des invitations à l’accueil de la Fnac Lille* tés. Un travail remarquable a été enseignants en service partagé boursable en fonction des revenus
Offre réservée aux abonnés du Monde : inscription à communication@lemonde.fr* fait ces dernières années, notam- entre l’école et le collège. professionnels. Nous sommes éga-
(mentionner votre numéro d’abonné) ment par Xavier Darcos, sur la Nous proposons aussi des par- lement pour la création de licen-
redéfinition des fondamentaux. cours « pré-pro » qui, sans être une ces professionnelles en trois ans et
*Dans la limite des places disponibles. La question que nous posons filière séparée, prépareraient dès pour l’intégration des BTS à l’uni-
maintenant, c’est celle des métho- la 4e certains élèves à une voie pro- versité. p
des et, dans une moindre mesure, fessionnelle rénovée, ouvrant sur Propos recueillis
© Mathieu Bernard-Reymond – Courtesy Collection Société Générale

des institutions et des rythmes. des formations d’excellence. par L. Cé.


Mathieu Bernard-Reymond, Sans titre (Vous êtes ici n°46), 2003

Les«Rendez-vous pourla France»,


boîtesà idéesau service duchef del’Etat
LA CONVENTION de l’UMP sur l’époque, M. Sarkozy, qui le prési- mi-novembre, qui devrait voir
l’éducation, mercredi 3 novembre, dait, avait fait du parti sa rampe M. Bertrand redevenir ministre.
est la première d’une longue de lancement. Cette fois, nul C’est l’autre question qui pèse
série, intitulée « Rendez-vous n’imagine à droite que la manœu- sur ces conventions. Elles ont été
pour la France ». En ligne de mire, vre ne soit pas cornaquée directe- lancées par un secrétaire général
pour le parti présidentiel, la cam- ment de l’Elysée. Xavier Bertrand, sur le départ, attaqué sur son
pagne pour l’élection présidentiel- le secrétaire général de l’UMP, l’ad- bilan, qui voulait « donner une
le de 2012. Une dizaine d’autres met volontiers : « Le programme réponse à ceux qui disent que
thèmes vont ainsi être déclinés de l’UMP ne sera pas le program- l’UMP n’a pas d’idées ».
pendant un an. Les prochains me du président. Il pourra repren- Leur animation a été confiée à
devraient être celui des solidari- dre ou écarter nos propositions. » Nathalie Kosciusko-Morizet, la
tés intergénérationnelles et celui Nombreux sont ceux, pour secrétaire d’Etat à la prospective,
des déficits. l’heure, qui se poussent du col et à Laurent Wauquiez, le secrétai-
L’UMP reprend ainsi peu ou pour servir de boîte à idées au pré- re d’Etat à l’emploi, qui goûtent
prou la formule qui avait fait son sident de la République, qui laisse peu M. Copé, favori pour succéder
succès en 2007, où une série de jouer la concurrence. Au premier à M. Bertrand.
conventions thématiques avaient rang des postulants figure Jean- En somme, le flou demeure sur
été animées par Emmanuelle François Copé, qui espère mettre le sort que le chef de l’Etat réserve-
Mignon, grande architecte du pro- la main sur la direction du parti ra aux propositions du parti et
jet du futur président. Avec, toute- lors du prochain remaniement sur qui les portera. p
fois, une différence de taille. A ministériel, annoncé pour la Pierre Jaxel-Truer
0123
Jeudi 4 novembre 2010 France 11

Pressé par le Sénat, le gouvernement L’UMP dépèce l’aide


médicale aux sans-papiers
évoque un scénario «bis» de rigueur
L
a première salve contre d’être taxé de marcher dans les
Un amendementà laloi deprogrammationprévoitune baissedelacroissance de2,5% à 2%en2012 l’aide médicale d’Etat (AME), pas de l’extrême droite ; limitons-
lors de l’examen du projet nous à quelques amendements
de loi de financement pour la ciblés en mettant en avant la

C
omme le lui demandait la que, « si la croissance attendue est vantes. « C’est le seul scénario de liards d’euros nécessaire pour Sécurité sociale, jeudi 28 octobre, nécessité de « lutter contre la frau-
commission des finances du au rendez-vous, les recettes supplé- référence », fait-on valoir à Bercy. tenir les 3 % de déficit en 2013, si la était un tir à blanc. Mardi de ». Ce sera la ligne du groupe.
Sénat, le gouvernement va mentaires éviteront de faire des C’est celui sur lequel Paris s’est croissance n’était que de 2 % après 2 novembre, à l’occasion de la dis-
inclure un scénario bis de redresse- choix douloureux ». engagé auprès de la Commission 2011, se ferait uniquement par la cussion de la mission santé du Argument massue
ment des finances publiques dans Les sénateurs lui avaient répon- européenne. réduction des dépenses publiques projet de loi de finances pour Aussitôt dit, aussitôt fait,
le projet de loi de programmation du qu’il était « inacceptable de et des niches fiscales et sociales. 2011, les députés de l’UMP ont tiré l’après-midi, en séance. M. Tian
des finances publiques pour la considérer comme acquise une « Prise de conscience » « C’est une bonne prise de conscien- à balles réelles sur ce dispositif, défend son amendement, dénon-
période 2011 à 2014. croissance annuelle de 2,5 % » et Par conséquent, le scénario bis ce », salue M. Marini. instauré en 2002, qui permet aux ce la dérive « inadmissible » des
Celui-ci sera basé sur une hypo- que mieux valait envisager, dès de redressement sera « inclus dans Dans leur volonté de rendre étrangers en situation irrégulière coûts qu’engendre l’AME: 588mil-
thèse de croissance, au-delà de aujourd’hui, un scénario plus pes- le rapport annexé au projet de loi », plussincère et crédiblela loi de pro- résidant en France et disposant de lions d’euros sont prévus au bud-
2011, plus basse que celle officielle- simiste, en en tirant les conséquen- précise M. Marini. Ce rapport grammation, les sénateurs sont ressources inférieures à 634 euros get 2011, contre 535 millions en
ment envisagée (+ 2 % contre ces sur les mesures d’austérité, détaille le contexte économique et allés plus loin. Ils ont modifié le par mois de bénéficier d’une prise 2010, pour environ 215000bénéfi-
+ 2,5 % de 2012 à 2014). Il soulignera quitte à être agréablement surpris les réductions des dépenses et projet en y inscrivant un encadre- en charge médicale gratuite. ciaires. Argument massue, repris
la nécessité d’engager des mesures par la suite. hausses des recettes envisagées ment « plus contrôlable » de l’évo- Le gouvernement et sa majori- en boucle : le chiffre de 49 % de
de rigueur supplémentaires, éva- Le gouvernement n’est pas allé pour les années qui viennent. « Le lution des dépenses publiques. té se sont partagé les rôles : les « fausses déclarations » figurant
luées de 4 à 6 milliards d’euros par jusqu’à modifier le texte du projet gouvernement ne veut pas que cela Là où le texte initial évoquait «brutes », qui annoncent qu’elles dans un rapport remis au Parle-
an, afin de respecter l’objectif d’un de loi de programmation. Celui-ci apparaisse dans les articles du pro- des contraintes d’évolution vont cogner dur ; les « gentils », ment en 2009. La moitié des béné-
déficit public ramené à 3 % du pro- présente toujours la version « offi- jet de loi. Mais cela aura une portée annuelle exprimées en pourcenta- qui recommandent d’accepter ficiaires serait des « fraudeurs » !
duit intérieur brut (PIB) en 2013, cielle » du plan de redressement : équivalente », assure le sénateur. ge, la commission des finances a une « petite » restriction pour évi- La ministre est obligée d’expli-
contre 7,7 % attendus fin 2010. retour à un déficit de 3 % du PIB en L’amendement du gouverne- fait inscrire des chiffres en mil- ter la grande purge. quer que ce pourcentage porte
Ce scénario bis de redressement 2013 avec une croissance de 2 % en ment précise que l’effort supplé- liards d’euros. Pour les seules Mardi matin, réunion du grou- sur des contrôles ciblés effectués
–le gouvernement refusede le qua- 2011, puis 2,5 % pour les années sui- mentaire de rigueur de 4 à 6 mil- dépenses de l’Etat, par exemple, pe UMP, en présence de la minis- après signalement.
lifier ainsi – devait être décrit à tra- c’est le chiffre de 2010, soit tre de la santé, Roselyne Bachelot. Les bancs de l’UMP se garnis-
vers « un amendement déposé par Contrôles fiscaux : fin de la cellule particulière de Bercy 352,3 milliards d’euros, qui servira La parole est aux «durs », qui veu- sent pour rejeter l’amendement
le gouvernement » lors de l’exa- de plafond. Il seraactualisé en fonc- lent limiter le bénéfice de l’AME Tian, qui recueille 19 voix pour.
men,mercredi 3novembre, du pro- François Baroin, dans une lettre vention dans les procédures ». tion de la prévision d’inflation. aux seuls soins urgents (quand le Passé ce coup de chauffe, la suite
jet de loi de programmation, selon adressée mardi 2 novembre à la Les demandes adressées au Le gouvernement a accepté ces pronostic vital est en jeu) et rame- est écrite. Les amendements du
Philippe Marini, rapporteur géné- direction générale des finances ministre « seront systématique- modifications.Pour mémoire, tou- ner la durée d’admission au dispo- groupe instaurant un forfait
ral (UMP) du budget au Sénat. publiques, a acté la fin de la cellu- ment transmises » à l’administra- tefois, une loi de programmation sitif d’un an à trois mois. L’amen- annuel de 30 euros et excluant de
Mercredi 27 octobre, lors de le fiscale qui, au ministère du bud- tion fiscale. Il pourra continuer à n’a… aucune valeur contraignante, dement est défendu par Domini- la prise en charge des prestations
l’examen de la loi de programma- get, gérait les doléances de cer- signer des réponses aux contri- contrairement aux budgets que Tian (Bouches-du-Rhône) ; il a dont le service médical rendu est
tion en commission des finances tains contribuables en matière buables, mais sur la base « d’un annuels de l’Etat et de la Sécurité ses partisans dans la majorité. faible sont adoptés sans bargui-
au Sénat, le ministre du budget, de contrôle fiscal. M. Baroin dit projet de décision motivée prépa- sociale.p Arrive alors le sage, le modéra- gner. « Un encadrement nécessai-
François Baroin, avait fait valoir vouloir s’« abstenir de toute inter- ré » par les services fiscaux. Philippe Le Coeur teur, habitué à tenir ce rôle : Jean re», estime la majorité, pré-
Leonetti (Alpes-Maritimes), vice- voyant d’ores et déjà de préparer
président du groupe. Attention à la « prochaine étape ». p

Des jeunes plus politisés que leurs aînés et plus radicaux ne pas en faire trop, au risque Patrick Roger

Selon une étude inédite, près d’un jeune de 18-29 ans sur deux a déjà participé à une manifestation Retraites Les parlementaires socialistes saisissent
le Conseil constitutionnel
Les députés et les sénateurs socialistes ont déposé, mardi 2 novembre,

C
ontrairement aux idées un recours au Conseil constitutionnel sur le projet de loi portant réfor-
reçues, la politisation des me des retraites. Ils estiment notamment que le principe d’égalité
jeunes adultes est légère- garanti par la Constitution y est « malmené à maints égards ». Le
ment remontée ces dernières Conseil examinera simultanément le projet de loi organique sur la det-
années. Une étude de l’Institut te sociale dont il a été automatiquement saisi.
national de la jeunesse et de l’édu-
cation populaire (Injep), qui doit Affaire Bettencourt Un juge des tutelles a été saisi
être prochainement publiée, livre La troisième demande de mise sous tutelle de Liliane Bettencourt, dépo-
une analyse, depuis les années sée en octobre par sa fille Françoise Bettencourt Meyers, sera examinée
1980, du rapport à la politique des par une juge des tutelles de Courbevoie. Considérant cette demande
jeunes générations, apportant un recevable sur la forme, le parquet de Nanterre a émis un avis défavora-
éclairage sur les mouvements ble sur le fond. Deux précédentes demandes non assorties des experti-
lycéens et étudiants réguliers des ses médicales avaient été rejetées par le parquet. Cette troisième deman-
dernières années. de est accompagnée d’un certificat médical de carence établissant que
A travers des sondages réalisés la milliardaire, âgée de 88 ans, refuse de se soumettre à un examen.
tous les neuf ans entre 1981 et
2008, l’étude montre que les
18-29 ans sont, globalement,
autant politisés que les plus de
VOUS DEVEZ PROTEGER VOTRE SANTE
30 ans et souvent plus intéressés
VOTRE LABORATOIRE D’ANALYSES MEDICALES
par la politique que les jeunes des
NE DOIT PAS DISPARAITRE
années 1980. Mais leur engage-
ment est plus difficile à saisir dans www.biologistesencolere.com
la mesure où il passe moins par le
vote et plus par la protestation. UNE REFORME INACCEPTABLE
« Aux modes institutionnels de
En janvier 2010, le Président SARKOZY, a signé une
participation politique sont préfé-
rées des formes d’action plus indivi-
ordonnance bouleversant complètement les laboratoires
dualisées», relève l’auteur, le socio- Etudiants et lycéens lors d’une manifestation à Paris contre la réforme des retraites. E. COSIMI d’analyses médicales en France.
logue Bernard Roudet, pour expli- Cette réforme est imposée de force, publiée très vite sous
quer le paradoxe apparent d’une aux manifestations s’est égale- ments à l’extrême gauche ont for- être diplômé est devenu un facteur une forme législative, sans débat parlementaire, et
abstention forte mais d’un intérêt ment développé depuis trente tement augmenté ces dernières de relégation. Dès lors, confrontés à applicable dès sa parution.
plus soutenu pour la politique. ans : 48 % des 18-29 ans ont prati- années : de 7 % des 18-30 ans, en des formes d’insertion inégalitaires, Elle a été préparée dans la confidentialité, sous la
«En même tempsque se dévelop- qué ce type de mobilisation, selon 1999, à 13 % en 2008. L’extrême lesjeunespeu oupas diplômésrejet- pression des groupes financiers désireux de voir modifier
pe l’abstentionnisme, des formes l’enquête 2008, contre 34 % seule- droite, elle, est restée relativement tent une société qui, elle-même, rapidement la législation, afin de s’offrir de nouvelles
de participation non convention- ment en 1981. Les actions de bloca- stable – même si elle est passée de tend à les exclure », note M. Roudet. opportunités.
nelles tendent à s’accroître parmi ge ou de boycott sont, elles, restées 3 % en 1999 à 4 % en 2008. Conséquence : les moins diplô- Officiellement, cette réforme défend la qualité des
les jeunes », souligne le chercheur, très minoritaires. L’étudeinsiste sur l’influence du més penchent plus souvent pour analyses dans un cadre européen, et la rationalisation des
en évoquant un plus grand scepti- niveau de formation sur la politisa- des actions révolutionnaires. Lors- dépenses de santé.
cisme face à la représentation poli- Demande d’égalité tion des jeunes adultes. Non pas que les enquêteurs demandent s’il Dans ce but, elle impose des contraintes d’exercice
tique traditionnelle. Sur le fond, les aspirations des sur le degré de critique à l’égard de faut « changer radicalement toute surdimensionnées et financièrement très lourdes, tout en
Les jeunes semblent aujour- jeunes Français ont aussi évolué la classe politique : les jeunes les l’organisation de notre société par exigeant des baisses tarifaires importantes et répétées.
d’hui privilégier les formes de pro- de manière paradoxale : d’une plus instruits sont aussi critiques une action révolutionnaire », 11 % En réalité, tous ces coups de massue provoqueront très
testation directe comme les péti- revendication majoritaire de liber- que les moins instruits, à peine des 18-29 ans répondaient positive- vite la disparition de 75% des laboratoires d’analyses et
tions, plus souvent utilisées que té, en 1981, alors que François Mit- 19 % d’entre eux faisant confiance ment en 1981. Ils sont passés à 24 % plus de 60.000 emplois spécialisés de techniciens,
dans les années 1980. Le recours terrand venait d’être élu, ils sont aux partis politiques. en 2008. La proportion atteint secrétaires médicales, privant de tout avenir les jeunes
passés à une demande d’égalité Les différences portent sur les même 32 % parmi les moins diplô- biologistes.
Un programme majoritaire en 2008, peu de temps actions de protestation: ce sont les més. Les plus de 30 ans, eux, ne Les financiers, ravis, récupéreront alors ces laboratoires,
de recherche international après l’élection de Nicolas Sarko- plusdiplômésquisontlespluspoli- sont que 14 % à défendre l’action supprimeront tout leur service médical de proximité, puis
zy. « C’est probablement le révéla- tisés et les plus actifs dans les révolutionnaire. p les transformeront en centres de prélèvements dédiés à la
Les enquêtessur les valeurs des teur d’une inquiétude croissante actions de protestation. « Ne pas Luc Bronner rentabilité. Et les tubes de sang s’en iront par coursiers, vers
Français (politique, religion, face aux différenciations sociales, de usines à analyses souvent éloignées.
famille, etc.) s’inscrivent dans aux phénomènes d’exclusion et à Quelques universités perturbées pour la rentrée
un programme international de l’augmentation des inégalités »,
CES MESURES METTENT EN DANGER VOTRE SANTE
recherche. Trois enquêtes ont explique M. Roudet. La rentrée se fera-t-elle jeudi et à Pau, les blocages ont été
Défendez votre sante en signant la pétition en ligne sur:
été réalisées en 1981, 1990 et Alors que l’opposition entre dans les universités ? Mardi, les reconduits pour la semaine. Pour
1999 sous le contrôle de scienti- droite et gauche est souvent pré- assemblées générales ont ras- Jean-Baptiste Prévost (UNEF), www.touchepasamonlabo.com
fiques. La dernière a été réalisée sentée comme dépassée, les jeu- semblé plusieurs centaines d’étu- « les étudiants mobilisés restent
entre mai et août 2008 sur un nes interrogés s’y référent plus diants à Caen, La Rochelle, Lyon- attentifs à un possible rebond de Grande manifestation solidaire patients et
échantillon représentatif de souvent en 2008 que dans les II, Nantes, Pau, Poitiers, la mobilisation avec la rentrée professionnels de la biologie, devant le ministère
3 071 personnes, interrogées à années 1990 ou 1 980. « La polarité Saint-Etienne, Paris-I-Tolbiac et dans les lycées ». Les lycéens se de la santé 14 AV Duquesne 75007 PARIS
leur domicile à travers 130 ques- politique fait toujours sens pour les Toulouse-Le Mirail. A Paris-I-Tol- disent eux aussi déterminés à 5 NOVEMBRE 2010 PARTIR DE 11 H
tions. Parmi elles, 601 étaient Français, y compris parmi les jeu- biac, comme à Caen, l’heure est maintenir la pression, selon Contact : biologistesencolere@gmail.com
âgées de 18 à 29 ans. nes générations. » Les positionne- au déblocage. Au Mans, à Nantes l’Union nationale lycéenne (UNL).
12 Economie 0123
Jeudi 4 novembre 2010

En hausse En baisse Les cours du jour ( 03/11/10 , 10 h 00 )


Euro 1 euro : 1,4018 dollar (achat)
Le sucre Statoil Or Once d’or : 1351,00 dollars
Le cours du sucre a atteint, mardi 2 novembre à Le pétrolier norvégien a revu à la baisse ses Pétrole Light sweet crude : 84,10 dollars
New York, un niveau sans précédent depuis objectifs de production pour 2010 pour cause
janvier 1981 à 30,64 cents. Les investisseurs de travaux d’entretien sur des plates-formes, Taux d’intérêt France : 2,793 (à dix ans)
redoutent une pénurie de l’offre mondiale. un recul qui a pesé sur ses résultats trimestriels. Taux d’intérêt Etats-Unis : 2,545 (à dix ans)

Accor: Denis Hennequin remplace Gilles Pélisson


Le PDG du groupe hôtelier a été débarqué, mercredi 3novembre, au profit de l’actuel patron de McDonald’s Europe

M
oins de deux ans après Son successeur, Denis Henne-
avoir pris l’intégralité quin, âgé de 52 ans, avait été nom-
des rênes du groupe mé administrateur d’Accor en
Accor, Gilles Pélisson a été écarté mars 2009. Titulaire d’un diplô-
de son poste de président direc- me de droit, il est entré chez
teur général du numéro un euro- McDonald’s en 1984, puis il en a
péen de l’hôtellerie. Evoquant des gravi tous les échelons. Patron de
« divergences stratégiques » avec la direction européenne de
le conseil d’administration, Accor « McDo », il en a fait la branche la
a annoncé, mercredi 3 novembre plus dynamique de la première
au matin, le départ de M. Pélisson chaîne mondiale de fast-
et son remplacement par Denis
Hennequin, qui occupait la fonc-
tion de PDG de McDonald’s Euro-
Accor vient de
pe depuis 2005. traverser une période
La mise à l’écart de M. Pélisson
intervient au moment où le grou-
d’ajustements
pe a traversé une période mar- stratégiques
quée par plusieurs ajustements
de sa stratégie. En juin, Accor food. Celle-ci représente près de
s’était scindé en deux parties en 20 % du nombre de restaurants
donnant naissance à Edenred, nou- de l’enseigne dans le monde
velle société regroupant les activi- mais apporte 40 % du résultat
tés de services prépayés (hérités opérationnel global du groupe.
des célèbres Tickets restaurants), Réputé pour sa connaissance
parallèlement aux activités hôte- du marketing et de la gestion des
lières d’Accor (Sofitel, Novotel, marques, M. Hennequin avait été
Mercure, Ibis, Etape Hôtel, Formu- pressenti au début de l’année
le 1). Réalisée à la demande des pour prendre la présidence de
principaux actionnaires, les socié- McDonald’s au niveau mondial,
tés d’investissements Eurazeo et mais avait décliné la proposition.
Colony Capital (qui détiennent Il s’est aussi taillé une réputation
30 % d’Accor), mais contre l’avis de Denis Hennequin, 52 ans, est entré chez McDonald’s en 1984, puis en a gravi tous les échelons. C. BIBBY/« FINANCIAL TIMES »/REA d’expert dans le domaine de la
la Caisse des dépôts, cette opéra- gestion des réseaux de franchise.
tion visait à mieux valoriser en faute d’avoir suscité un intérêt suf- nes nouvelles n’auront pas pesé – qui lui avaient confié les com- souligne un communiqué – avait Denis Hennequin devrait être
Bourse les deux pôles du groupe. fisant des investisseurs. lourd au regard des « divergences mandes du groupe – d’obtenir un créé plusieurs marques (Pullman, nommé directeur général exécu-
Le recentrage d’Accor sur les Nommé directeur général en stratégiques » entre le PDG et les niveau suffisant de rentabilité AllSeasons, MGallery) et intensi- tif du groupe Accor à compter du
métiers de l’hôtellerie – auquel 2006 puis PDG en février 2009, administrateurs. Celles-ci por- pour doper le cours de Bourse. fié la politique visant à dévelop- 1er décembre. « Afin de permettre
M. Pélisson s’était rallié après y Gilles Pélisson (neveu du cofonda- taient notamment sur des projets M. Pélisson, auquel le conseil per la mise en franchise des une parfaite transition, Gilles Pélis-
avoir été hostile – a aussi amené la teur du groupe, Gérard Pélisson) d’acquisition et de croissance d’administration d’Accor a rendu hôtels. Comme les autres groupes, son conservera son mandat de pré-
mise en Bourse des hôtels et casi- avait annoncé, le 20 octobre, des externe. Plus largement, certains hommage – « la séparation des ser- Accor tend en effet à devenir de sident du conseil d’administration
nos Lucien Barrière, filiale à 49 % résultats en progression de 9,8 % voient aussi derrière le désaveu de vices et de l’hôtellerie a été accom- plus en plus un opérateur hôte- jusqu’au 15 janvier 2011 », précise
d’Accor. L’opération, engagée en au troisième trimestre et revu à la M. Pélisson une nouvelle tentati- plie avec succès et l’entreprise a lier, débarrassé de la gestion de ses un communiqué du groupe. p
septembre, dut être abandonnée hausse le résultat annuel. Ces bon- ve d’Eurazeo et de Colony Capital repris le chemin de la croissance », biens immobiliers. Jean-Michel Normand

Les dirigeants d’Hermès demandent à Bernard Arnault, SUD dénonce le


le patron de LVMH, de sortir du capital de leur groupe financement des syndicats
Le géant du luxe avait révélé, finoctobre, avoir acquis 17,1% de l’entreprise familiale à la RATP
Une enquête pointe de nombreuses dérives.

L
a bataille est bel et bien enga- part de fonds d’investissements ou 10 % et 15 % comme l’y oblige la multipliée par six, celle du sellier
gée. Les dirigeants du groupe de groupes chinois, « comme réglementation française, pose par 35. « Si quelqu’un a besoin La CGT parle «d’accusations calomnieuses»
Hermès sont fort mécontents LVMH l’a prétendu ». question. LVMH avait réussi ce d’aide, ce serait plutôt dans l’autre
de l’entrée surprise de LVMH dans Bertrand Puech, descendant du « tour de passe-passe » en utilisant sens. Hermès va très bien, mieux

A
le capital du groupe familial et ne fondateur d’Hermès et président des « equity swaps », des produits que LVMH, et Hermès est ver- la RATP, la campagne pour d’audit, l’entreprise a déboursé un
se privent pas de le dire. du conseil de gérance s’élève aussi financiersdérivés.LegroupedeBer- rouillé », reprend-il. les élections professionnel- peu plus de 5 millions d’euros pour
Patrick Thomas, gérant du grou- avec vigueur contre cette arrivée nard Arnault avait acquis, depuis Quant à une éventuelle prise de lesprendune tournure polé- prendre en charge le « coût sala-
pe, a affirmé dans un entretien au dans le capital : « Si vous voulez 2008 des contrats à terme, portant contrôle ultérieure du leader mon- mique. Quatre semaines avant le rial » de permanents syndicaux,
Figaro, publié mercredi 3 novem- être amical, Monsieur Arnault, il sur près de 10 millions d’actions dial du luxe sur Hermès, le gérant scrutin,le syndicat SUD a divulgué, d’administrateurs élus par le per-
bre, que cette prise de participation faut vous retirer », lance-t-il, dans d’Hermès. Ceux-ci stipulaient un estime qu’«il est très probable qu’il lundi 1er novembre, un rapport sonnelet d’agentsdela RATP«déta-
de 17 % révélée le 23 puis le 26 octo- ce même entretien croisé. dénouement en espèces, ce qui dis- [LVMH] monte au capital. Je ne d’audit sur les moyens que l’entre- chésà plein-temps dans lesconfédé-
bre «n’a rien d’amical. Elle n’a été ni La façon dont LVMH est entré pensait LVMH de les déclarer. Les 21 connais pas ses intentions. Mais la prise attribue à « la représentation rations et unions syndicales ».
désirée ni sollicitée » et ne répond à dans le capital, sans avoir à déclarer et 24octobre, la conclusion des ave- famille Hermès est extrêmement du personnel ».
aucune menace sur le capital, de la de franchissement de seuils de 5 %, nants avait permis la livraison soudéeet décidéeà garder le contrô- Réalisée par un service d’inspec- Dispositif « complexe »
effective des titres. Ils s’ajoutaient le par sa commandite, qui a été créé tionde la RATP,cette enquête mon- L’entreprise a mis en place un
aux 4,9 % que LVMH détenait déjà, pour protéger la maison». tre que le transporteur ne contrôle dispositif « complexe » et « très
obligeant ce dernier à se déclarer. L’Autorité des marchés finan- pas rigoureusement les dotations généreux » qui va « au-delà de ce
ciers (AMF) doit encore donner son pourtant importantes allouées que prévoit strictement le Code du
Renforcer la transparence feu vert à l’attaque de LVMH. « La aux organisations de salariés. Assi- travail», souligne l’audit. Mais elle
« Il existe une réglementation publication de la déclaration de milant ces« largesses »à du « finan- « est défaillante dans le suivi et le
boursièrequia(…)pourobjetde pro- franchissement de seuil ne vaut pas cement occulte », SUD-RATP a contrôle»decesmoyens:non-rem-
téger les actionnaires minoritaires. approbation de l’opération», a rap- annoncé son intention de déposer boursement d’heures de relève,
Or un groupe est capable de pren- pelé Jean-Pierre Jouyet, président une plainte contreX. temps de délégation octroyés à des
dre, via des produits financiers, 17 %, de l’AMF, qui se réserve la possibili- Comme de nombreuses autres agents « non syndiqués ou non
soit les deux tiers du flottant, sans té de diligenter une enquête. entreprises employant plus de élus », etc. Au total, les institutions
signaler aucun franchissement de Les grands journaux économi- 50 personnes, la RATP accorde des représentatives du personnel et les
seuil, note M. Thomas. Quand on ques anglo-saxons ont volé au moyens aux « institutions repré- organisations syndicales doivent à
Sur France Info voit les structures qui ont permis de
mener cette attaque, on constate
secours d’Hermès en se montrant
très critiques à l’égard de la métho-
sentatives » élues par le personnel :
budgets de fonctionnement,
la RATP près de 7 millions d’euros
pour la période 2000-2009.
qu’il s’agit de filiales de LVMH de employée par LVMH. «L’attaque locaux,« heures de relève » qui per- Organisation numéro un dans
Olivier Emond basées au Luxembourg, aux Etats- commandosurHermèsestsansdou- mettent aux représentants des l’entreprise, la CGT a dénoncé les
Unis et surtout au Panama, qui te habile, mais elle n’aurait jamais salariés d’exercer leur mandat « accusations calomnieuses » de
“En direct du Monde” n’est pas le pays le plus transparent dûêtrepossiblesurunmarché bour- durant le temps de travail… SUD qui visent à « mettre un doute
du lundi au vendredi à 21h25 en termes de régulation financière sier correctement régulé », affirme Les délégués syndicaux, dési- dans l’esprit des agents à quelques
et d’origine des fonds.» le Wall Street Journal du 29 octobre, gnés par leur organisation, dispo- semaines des élections profession-
avec M. Thomas est convaincu qui milite en faveur d’un renforce- sent également de crédits d’heures nelles ». La direction, elle, indique
qu’Hermès « n’a absolument pas ment des règles de transparence. et d’enveloppes financières. avoir engagé « un dialogue social
besoin d’aide, de soutien ou de Pour le Financial Times du En 2009, la RATP a dépensé un approfondi » avec les partenaires
tuteur, contrairement à ce que pen- même jour, ce genre d’incident peu plus de 37 millions d’euros sociaux « pour fixer le nouveau
se M. Arnault ». Pour preuve, il affir- pourra se reproduire tant que les pour la représentation du person- cadre du droit syndical à la RATP ».
me que, depuis 1993, date de l’en- marchés seront régulés par des dis- nel (sans compter les sommes Dans les discussionsseront notam-
trée en Bourse d’Hermès, « la crois- positions « excessivement techni- allouées aux activités sociales et mentabordéesles économiesà réa-
sance annuelle du bénéfice net de ques » qui peuvent toujours être culturelles). Les « heures de relè- liser sur les moyens dévolus à la
LVMH a été de 7,6 %, celle d’Hermès contournées par de bons avocats. p ve » constituent plus des deux tiers représentation du personnel. p
de 14,7 % ». L’action de LVMH a été Nicole Vulser de cet effort. Selon le rapport Bertrand Bissuel
0123
Jeudi 4 novembre 2010 Economie 13

Les ingénieurs Après la marée noire, BP se prépare


français en mal à une facture de 40milliards de dollars
de reconnaissance Le groupe, qui avait perdu 17milliards de dollars au deuxième trimestre, est redevenu bénéficiaire
A Matignon, une délégation de scientifiques Londres
Correspondant
devait plaider mercredi la cause de la profession

I
l suffit de considérer le teint
cireux et les traits creusés du

L
es ingénieurs français se sen- diplômés étaient demandeurs directeur général de BP, Bob
tent mal aimés. Leur aura d’emploi en 2009, selon la derniè- Dudley, pour réaliser l’annus horri-
s’est ternie au fur et à mesure re enquête de l’Observatoire de bilis provoquée par l’explosion
que l’industrie perdait du terrain l’emploi des ingénieurs diplômés meurtrière, le 20 avril, de la plate-
dans l’économie, alors que les ser- publiée en juin 2010 par le Cnisf et forme Deepwater Horizon dans le
vices et la finance, en particulier, le Centre d’étude sur les forma- golfe du Mexique. De la facture
en gagnaient. tions d’ingénieurs (CEFI). Ce taux plus élevée que prévue de la marée
Mercredi 3 novembre, en début est le deuxième plus élevé depuis noire à la cession d’actifs pour
de soirée, à Matignon, le premier dix ans (le record atteint en 2004, financer les compensations, de la
ministre, François Fillon, comptait était de 5,5 %), mais reste faible, baisse de la production et des réser-
les rassurer quant à « leur rôle dans puisqu’il ne représente que la moi- ves inscrites au bilan aux menaces
le monde économique actuel ». Il tié environ du taux de chômage de la justice américaine d’infliger
recevait en effet les représentants en France, toutes professions de lourdes amendes, du coup por-
du Conseil national des ingénieurs confondues. té à l’image aux règlements de
et scientifiques de France (Cnisf), à compte avec les sous-traitants :
l’occasion du 150e anniversaire de Fuite des cerveaux depuis son arrivée aux comman-
la « reconnaissance d’utilité publi- Le plus gros bataillon d’ingé- des le mois dernier, le parcours du
que » du titre d’« ingénieur civil ». nieurs sans emploi est constitué patron du géant britannique des
Les ingénieursavaient bien l’inten- d’informaticiens. Les ingénieurs hydrocarbures est jalonné
tion de plaider leur cause. Car ils se spécialisés dans l’aérospatiale et d’écueils, de coups de tabac, de
sentent attaqués de toutes parts. lesmatériels de transport sont aus- bombes à retardement.
Au plan économique, d’abord. si parmi les plus nombreux. Ces « Le groupe est sur la voie du La plate-forme pétrolière Deepwater Horizon en feu, le 21 avril dans le golfe du Mexique. AP
« Seules la technologie et la science deux secteurs ont en effet réduit redressement après le traumatis-
nous permettront de relever les de 63 % leur recrutement en 2009, me de ces six derniers mois » : pour déjà versé une dizaine de milliards rapporter entre 20 milliards et pas l’arrogance de ses prédéces-
défis de l’énergie, de l’information, par rapport à 2008. l’heure, la seule victoire qu’il peut de dollars en compensations, soit 30 milliards de dollars. seurs britanniques. Et il a su tisser
de la communication, de la mobili- Si les recruteurs de ces secteurs savourer est un retour aux bénéfi- directement, soit par le truche- Il reste enfin l’incertitude sur le avec le monde politique de Wash-
té et du transport, de l’alimenta- disent ne pas trouver suffisam- ces au troisième trimestre, annon- ment du fonds spécial mis en pla- partage de la facture avec les asso- ington des liens de confiance qui
tion, de la gestion des ressources ment de candidats, c’est que « les cé mardi 2 novembre, grâce à la fer- ce sous la pression du président ciés et les sous-traitants. Les deux pourraient être utiles à l’avenir.
naturelles, du climat et du dévelop- grandes entreprises cherchent à meté des prix du pétrole. Mais à Barack Obama. La facture finale, autres actionnaires de la plate-for- Pour remonter la pente, il doit
pement durable », assure Julien embaucher les ingénieurs sortis 1,785 milliard de dollars (1,3 mil- incertaine, dépendra de l’ampleur me, l’américain Anadarko (25 %) et d’abord gérer l’après-marée noire
Roitman, président du Cnisf. des meilleures écoles, le haut du liard d’euros), ils sont en baisse de des amendes infligées par les auto- le japonais Mitsui (10 %), refusent en mettant en route les réformes
Au plan éducatif, ils voient d’un panier », explique Claude Maury, 66 % par rapport au troisième tri- rités américaines. de payer une première note de annoncées en septembre : renfor-
mauvaisœil certaines critiques fai- délégué général du CEFI. mestre 2009. BP a aussi souffert 4,29 milliards de dollars envoyée cement du contrôle sur les sous-
tes aux classes préparatoires aux Et, question d’image peut-être, de la contraction de 4 % de la pro- Profil bas par BP. Le parapétrolier Hallibur- traitants, création d’un « super-
grandes écoles d’ingénieurs, qui les entreprises rémunèrent globa- duction, des difficultés du trading Deuxième point névralgique : ton dément toute responsabilité tsar » des risques, révision de la
furent longtemps la filière d’exc- lement moins bien les ingénieurs et surtout de l’alourdissement de l’ampleur des cessions d’actifs. Le dans les failles du cimentage de la politique salariale liant l’octroi des
ellence de l’enseignement supé- que les professionnels du commer- 7,7 milliards de dollars des provi- délestage des gisements gaziers au structure.Quant àTransocean, pro- primes à l’amélioration de la sûre-
rieur. « Les projets [ministériels] de ce, du marketing, ou de la finance. sions pour financer le coût de la Canada, de la production d’éthylè- priétaire de la plate-forme, il est té, restructuration de l’explora-
révision des épreuves des concours Selon la dernière enquête salaires pire pollution marine de l’histoire ne en Malaisie, d’oléoducs et de ter- aux abonnés absents. Sur ce volet, tion-production. De plus, des ini-
et de modification des classes pré- de L’Expansion (septembre 2010), des Etats-Unis. minaux aux Etats-Unis et des sta- BP attend les conclusions des tiatives stratégiques majeures,
paratoires inquiètent profondé- un responsable de l’ingénierie Imaginer le scénario de tions-service en France a été mené enquêtes américaines. Il espère comme le renforcement de la coo-
ment la profession », prévient gagne en moyenne 48 648 euros demain, c’est identifier les trois tambour battant. Les actifs en que la mauvaise publicité engen- pération avec la coentreprise
M. Roitman, qui s’inquiète aussi par an, 7 % de moins qu’un respon- points névralgiques de BP. Et Egypte, en Colombie, au Venezue- drée par un déballage de linge sale anglo-russe TNK-BP ou le dévelop-
de « la réduction des enseigne- sable marketing. Et un directeur d’abord le coût ultime de la crise, la et au Vietnam sont en passe lors de procès à répétition pourrait pement au Brésil ou en Libye, doi-
ments scientifiques ». industriel, 104 376 euros, 9 % de qu’il évalue à près de 40 milliards d’être vendus. Et BP fait profil bas amener ses ex-associés à recher- vent être prises. Malgré les incerti-
Une tendance paradoxale moins qu’un directeur financier. de dollars. Cette révision à la haus- dans le golfe du Mexique, malgré cher un accord à l’amiable. tudes, les augures de la City com-
quand la pénurie d’ingénieurs est « Nous avons ajusté nos salaires se est le résultat de la facture plus la levée par Washington de l’inter- La survie, M. Dudley connaît me de Wall Street pronostiquent
régulièrement invoquée par les au marché en les augmentant de élevée du nettoyage du littoral, diction de forages en eaux profon- bien, sa carrière d’ancien cadre d’A- l’annonce en février 2011 de la
directions de ressources humai- 6% », reconnaît Christophe Sausse, des honoraires d’avocats et sur- des. Les percées réalisées récem- moco (racheté par BP) ayant été reprise du versement de dividen-
nes de groupes industriels. Cer- directeur des ressources humaines tout de l’opération de colmatage ment en Chine, en Azerbaïdjan ou marquée par des drames succes- des, suspendu en juin à la deman-
tains justifient ainsi le recours à de Parrot, constructeur de périphé- du puits Macondo réalisée le en mer du Nord sont loin de com- sifs. Mais cet américain, qui de de l’administration Obama.p
« l’offshoring », c’est-à-dire à des riques sans fil pour téléphones 15 juillet. A ce jour, la compagnie a penser ces cessions qui doivent connaît bien la « maison BP », n’a Marc Roche
bureaux d’études situés dans des mobiles, à la recherche de 80 ingé-
pays à faible coût de main- nieurs débutants.
d’œuvre, l’Inde en particulier. Autre possibilité pour augmen-
Les ingénieurs veulent donc se ter le vivier d’ingénieurs en Fran-
battre pour redorer leur blason ce: «Il faudrait savoir retenir les élè-
d’autant que cette pénurie serait ves étrangers. Ils représentent 5 %
très relative, en France, estiment des effectifs dans les grandes écoles
certains. Le marché de l’emploi françaises et repartent ensuite
semble équilibré, dans cette filiè- dans leur pays, à la différence des
re, avec même plus d’ingénieurs à Etats-Unis qui savent retenir 50 %
la recherche d’un emploi que de de leurs étudiants étrangers », sug-
postes à pourvoir. gère M. Roitman.p
De fait, 5,4 % des ingénieurs Annie Kahn

Finance
L’Argentine refuse toujours
de négocier avec le FMI
Le ministre argentin de l’économie, Amado Boudou, a réitéré mardi
2 novembre le refus de son pays de traiter avec le Fonds monétaire inter-
national (FMI) pour régler sa dette publique, coupant court aux conjec-
tures sur un changement de ton possible à l’égard du FMI après le décès
de l’ancien président Nestor Kirchner, qui avait chassé le FMI, jugé res-
ponsable de la crise de 2001. Le gouvernement argentin a affiché fin
2008 sa volonté de rembourser les 7,5 milliards de dollars qu’il doit à ses
créanciers publics, réunis au sein du Club de Paris, mais ces derniers
posent comme condition que le pays renoue avec le FMI. – (AFP.) p

Conjoncture L’Inde relève ses taux


La Reserve Bank of India (RBI) a relevé, mardi 2 novembre, pour la sixiè-
me fois cette année, ses taux d’intérêt, afin de lutter contre l’inflation,
qui a atteint 8,6 % en septembre. Elle a relevé de 25 points de base cha-
cun de ses deux principaux taux d’intérêt. Son taux de refinancement a
ainsi été porté à 6,25 %. – (AFP.)

La Banque mondiale prévoit une croissance


de 10 % en Chine cette année
La Banque mondiale a révisé sa prévision de croissance du produit inté-
rieur brut (PIB) chinois pour 2010 à 10 %, contre 9,5 %, mercredi 3 novem-
bre. La hausse du PIB s’est élevée à 9,6 % au troisième trimestre, chiffre
toujours « étonnamment élevé », selon la Banque, qui prévoit, pour 2011,
une croissance de 8,7 %. – (AFP.)

Social En Espagne, le chômage est en hausse


Le nombre de chômeurs espagnols a progressé en octobre de 1,7 % par
rapport à septembre pour s’établir à 4,085 millions, selon des chiffres
publiés mercredi 3 novembre par le ministère du travail. – (AFP.)
16 Economie 0123
Jeudi 4 novembre 2010

Le point de vue des chroniqueurs de l’agence économique

Reuters Breakingviews Renault-Nissan en route pour prendre


Lesfabricants de poids lourds sont
à la veillede grandes manœuvres
le contrôle du constructeur des Lada
M.Poutine donne son feu vert à l’alliance franco-japonaise pour monter à 50% du capital d’AvtoVAZ

L
es fusions-acquisitions sont lars en Bourse. Elle permettrait

V
sur le point de s’enchaîner par ailleurs de faire jouer d’heu- ladimir Poutine a donné sa effondrées de 49 % et l’usine de se est derrière, a fait ses calculs. Son me gros actionnaire du construc-
chez les constructeurs de reuses complémentarités indus- bénédiction,mardi2novem- Togliatti (Volga), obsolète, tardait à objectif : « conserver la part de teur russe, la banque d’investisse-
poids lourds européens. Renault a trielles, aussi bien sur le créneau bre, à une prise de contrôle être restructurée. De plus, Renault, 40 % » de l’alliance sur le mar- ment Troïka Dialog, cède ses 25 %.
récemment revendu 15 % du capi- des autobus que sur celui des du constructeur AvtoVAZ, le fabri- lui-même en difficulté, n’était pas ché russe. Or, il estime que celui-ci Ce qui maintenant semble se
tal de la division poids lourds du poids lourds, et géographiques. cant des Lada, par l’alliance Renault en mesure de monter au capital doitatteindre«4millions devéhicu- dessiner, c’est que ce serait Nissan
suédois Volvo, et Fiat s’apprête à Le problème, c’est que Sergio Mar- Nissan. Le premier ministre russe a pour sauver son partenaire russe. les d’ici cinqans ». et non Renault qui investirait dans
regrouper dans une entité distinc- chionne, le patron de Fiat, sera rencontré le PDG des groupes fran- Le ton était monté avec les autori- Pour conserver son rang, l’en- AvtoVAZ. En effet, même si le fran-
te ses activités industrielles hors réticent à signer quoi que ce soit çais et japonais et lui a affirmé qu’il tés russes. Pour faire retomber la semble Renault-Nissan-AvtoVAZ çais va mieux qu’en 2009, ses mar-
automobile : tout indique que le avant d’avoir mené à bien son n’était « pas opposé (…) à ce que la pression, le français avait été obligé doit donc vendre, par an, à cet hori- ges de manœuvre restent étroites :
secteur va entamer une réorgani- projet de pôle industriel non partdeRenaultNissanpuisseattein- d’accepter d’investir 240 millions zon, 1,6 million de voitures. D’où la son endettement s’élève à 4,7 mil-
sation qui n’a que trop tardé. Mais automobile d’ici au début de dre 50 % », a rapporté Carlos Ghosn d’eurosdansl’usine,enplusdumil- volonté de M. Ghosn de monter en liards d’euros, auxquels s’ajoutent
la route est néanmoins semée de 2011. Les syndicats ne manque- à l’issue de l’entretien, qui a eu lieu liard de dollars que lui avait coûté puissance en Russie. « Nous savons 2 milliards qu’il doit encore à
nombreuses embûches. raient pas de s’opposer à une tel- à Moscou. ses 25 % en février2008. très bien qu’en Europe le marché est l’Etat, prêtés au plus fort de la crise.
Les facteurs structurels pous- le initiative, laquelle pourrait en Cette possibilité qui, il y a quel- arrivé à maturité et que l’enjeu La vente d’une partie de ses
sant à la consolidation du secteur outre se heurter à certains obsta- ques mois encore, passait pour un Reste à déterminer le prix consiste surtout à prendre des parts parts dans Volvo, annoncée début
– à commencer par la concurrence cles réglementaires. cadeau empoisonné, s’est sem- Dans le même temps, les action- de marché. La croissance ne peut octobre, va desserrer l’étau, mais
menaçante des constructeurs asia- ble-t-il transformée en opportuni- naires russes effaçaient la dette venir que des pays émergents et sans doute pas suffisamment
tiques aux coûts plus bas – sont Alliances et réactions té pour l’alliance. M. Ghosn a réagi abyssale que supportait le dans ce contexte, la Russie est un pourinvestir à nouveaudans Avto-
toujours d’actualité, même si les Sinon, il y a Volvo, numéro « de manière positive » à l’invita- constructeur, et l’Etat s’attaquait pays clé pour l’alliance », explique VAZ. En revanche, Nissan se trou-
bénéfices opérationnels des indus- deux mondial. Même après sa der- tion du premier ministre russe, enfin à la restructuration du grou- une source chez Renault. ve en meilleure situation.
triels européens ont repris des nière cession de parts, Renault y tout en soulignant qu’aucune déci- pe en supprimant 30 000 emplois Tout semble en place pour une Reste à déterminer le prix.
couleurs cette année. Mais toutes reste l’actionnaire le plus influent sion concrète n’avait été prise. sur 102 000. prise de contrôle d’AvtoVAZ. En M. Poutine a indiqué mardi que la
les tentatives de rapprochement avec 17,5 % des droits de vote. Vol- M. Poutine avait déjà tenté en Ces mesures ont porté leurs effet,lepatrondu conglomératrus- capitalisation actuelle d’AvtoVAZ
faites jusqu’à présent ont avorté. vo donne l’impression d’être indé- 2009, alors qu’AvtoVAZ était au fruits. AvtoVAZ gagne de nouveau se Rostekhnologuii a réaffirmé, s’élevait à 1,79 milliard de dollars.
L’échec de la prise de contrôle pendant mais en réalité, le bord du dépôt de bilan, de forcer la de l’argent : au premier semestre, il mardi, la possibilité de vendre à Un quart du capital équivaut donc
du suédois Scania par l’allemand constructeur ne pourra contrac- main du constructeur français a réalisé un bénéfice net de 3,1 mil- Renault-Nissan 4 % des 25,1 % qu’il à 440 millions de dollars (313,5 mil-
MAN en 2006 a laissé un sacré dés- ter aucun nouveau partenariat pour qu’il aille au-delà des 25 % du liards de roubles (74,8 millions détient dans AvtoVAZ. De plus, la lions d’euros), une somme finale-
ordre. MAN était entré à 13 % dans tant que le groupe français ne lui capital qu’il détient. Mais à l’épo- d’euros), après une perte de semaine dernière, M. Ghosn avait ment raisonnable pour s’assurer la
le capital de Scania, tandis que rendra pas sa liberté. que, la proposition n’était guère 49,2 milliards de roubles en 2009. évoqué sur la chaîne russe Russia place de numéro un en Russie.p
Volkswagen (VW) y augmentait sa Quelle est l’étincelle qui pour- alléchante : les ventes s’étaient M. Ghosn, qui estime que la cri- Today la possibilité que le troisiè- Stéphane Lauer
participation pour la porter à rait enfin déclencher les grandes
49,3 % et rachetait 29,9 % de MAN. manœuvres? La réorganisation de
L’objectif de VW est de mettre au Fiat apparaît comme l’occasion la
point une association tripartite.
Le problème, c’est que si le groupe
plus prometteuse. Une fois qu’elle
sera parachevée, une alliance La vie des entreprises
VW contrôle Scania en y détenant Daimler-Iveco aura toutes les chan-
72 % des droits de vote, il n’aura ces d’aboutir, car cette opération Technologies Oracle Presse un contrat d’une valeur de 2 à
aucun levier sur MAN tant qu’il
n’en possédera pas plus de 50 %
amicale aiderait syndicats et pou-
voirs publics à avaler plus facile-
achète Art Technology
pour 1 milliard de dollars Le site du «Times», devenu payant, 3 milliards d’euros, indique le quo-
tidien La Tribune dans son édition
des parts.
Les activités industrielles de
ment la pilule. Les autres construc-
teurs européens n’auraient
Le groupe informatique américain
Oracle a annoncé, mardi 2 novem- revendique 200000lecteurs du mercredi 3 novembre.

Fiat, qui comprennent les d’autre choix que de réagir, met- bre, le rachat d’Art Technology Le Times de Londres a communiqué, mardi 2 novembre, le nombre de ses Aéronautique Le chinois
camions Iveco, ne peuvent que tant à leur tour sous pression des (ATG) pour 1milliard de dollars abonnés en ligne pour la première fois depuis qu’il a fait le choix, en juin, BOC Aviation commande
retenir l’attention de Daimler, le acteurs américains comme Paccar, (710 millions d’euros). ATG est spé- de basculer son site Internet au payant. Quelque 105 000 personnes ont 30 Airbus A320
premier constructeur mondial de propriétaire de la marque DAF, ou cialisée dans les programmes et souscrit à une offre en ligne, et environ la moitié d’entre elles sont des Le constructeur européen Airbus
poids lourds. L’union donnerait encore Navistar.p applications d’optimisation du abonnés mensuels, indique le quotidien britannique, qui appartient au a annoncé, mercredi 3 novembre,
naissance à une entreprise qui Alexander Smith commerce en ligne. Oracle réalise groupe News Corp de Rupert Murdoch. En outre, 100000 abonnés du une commande ferme de trente
pourrait peser 80 milliards de dol- (Traduction de Christine Lahuec) ainsi sa neuvième acquisition papier ont activé leur compte sur Internet, compris dans l’abonnement. A320 par la société de leasing
depuis le début de 2010. – (AFP.) Le Times en conclut que son audience payante sur le Web est «proche de chinoise BOC Aviation, filiale de

Le «New York Times» peut dire Finance La banque


200000 ». Avant de faire le choix du payant, le site avait 22 millions de
visiteurs uniques par mois. Le prix de l’abonnement en ligne est de 1 livre
Bank of China. Le montant du
contrat n’a pas été précisé, mais le

merci à la Fed et à Carlos Slim espagnole BBVA


s’installe en Turquie
pour un jour, soit le coût d’un journal papier, de 2 livres pour une semai-
ne et de 8,30 livres (9,4 euros) par mois. p Xavier Ternisien
prix catalogue d’un Airbus A320
avoisine 80 millions de dollars
Le deuxième groupe bancaire (56 millions d’euros). – (AFP.)
espagnol, BBVA, a annoncé, mardi croissance de 7 % en 2010 et d’au tionnant au gaz, et dont la capaci-

A
ucun doute : l’heure est à la cription d’actions du quotidien. 2 novembre, le rachat d’un quart moins 5 % les années suivantes. té pourra être étendue à 100 MW. Industrie Alcatel-Lucent
fête sur le marché mondial Avec un prix d’achat fixé à 6,36dol- de la banque turque Garanti Ban- Le montant de ce contrat n’a pas cède ses pompes
du refinancement. La preu- lars l’action, ces bons sont porteurs kasi, la deuxième du pays en volu- Energie Technip signe été dévoilé. – (AFP.) à vide à Pfeiffer
ve: même un éditeur de presse par- de quelque 21 millions. me d’actifs, pour 4,2 milliards un contrat au Yémen pour L’équipementier en télécommuni-
ticipe aux réjouissances. La derniè- Aujourd’hui, le New York Times d’euros. La banque espagnole, qui une centrale électrique Total remporterait cations franco-américain Alcatel-
re tranche d’emprunt de 225 mil- peut remercier la Réserve fédérale aura la possibilité d’en prendre le Le groupe français de services un contrat de 2 à 3 milliards Lucent a annoncé, mercredi
lions de dollars (160 millions d’eu- américaine (Fed) autant que contrôle dans cinq ans, signe ainsi pétroliers Technip a annoncé, d’euros en Chine 3 novembre, la cession de ses tech-
ros) que le New York Times a pré- M.Slim pour son revirement de son entrée sur le marché turc et se mercredi 3 novembre, la signatu- Le pétrolier français Total devrait nologies de gestion du vide (pom-
sentée au refinancement lundi fortune. C’est parce que la Fed pra- positionne pour tirer profit de la re d’un contrat au Yémen pour la s’associer au groupe énergétique pes à vide…) à l’allemand Pfeiffer,
1er novembre lui coûte un intérêt tique des taux d’intérêt ultrabas et bonne santé de l’économie du fourniture d’une centrale électri- chinois CPI pour construire une un des leaders de ce secteur, pour
de 6,6%. Une bonne partie des capi- qu’elle a annoncé une dose supplé- pays, qui devrait connaître une que de 40 mégawatts (MW) fonc- usine de gazéification de charbon, 200 millions d’euros. – (AFP.)
taux servira à rembourser Carlos mentaire d’assouplissement
Slim Helu, le milliardaire mexi- monétaire que les investisseurs se
cain qui avait prêté au journal un sont décidés à ouvrir leur porte-
montant assez proche au taux de
14 %, à une époque où personne
feuille. De fait, le journal a pu lever
25millions de dollars de plus que Marchés Retrouvez l’ensemble des cotations sur notre site Internet :http://finance.lemonde.fr
d’autre ne répondait à l’appel. Cela ce qu’il escomptait au départ.
dit, il faut reconnaître que M.Slim A en juger par la vigueur des
VALEURS DU CAC40 LES BOURSES DANS LE MONDE 3/11, 10h
a beaucoup donné pour bénéficier Mercredi 3 novembre 9h45 Pays Indice Dernier
cours
% var. Maxi
2010
Mini
2010
PER

de ces largesses.
M.Slim avait créé la surprise en
Les taux ultra-bas Valeur Dernier
cours
Cours
préc.
% var.
/préc.
% var.
31/12
Plus
haut
Plus
bas
Divid.
net
Code
ISIN FRANCE CAC 40 3871,69 3/11 0,15 4088,18 11/1 3287,57 25/5 11,90
ACCOR .........................◗ 29,74 29,69 0,17 13,67 30,74 22,25 1,05 T FR0000120404
se portant au secours du New York de la banque centrale AIR LIQUIDE .......................◗ 94,00 94,40 -0,42 20,95 96,93 70,59 2,25 T FR0000120073
ALLEMAGNE
ROYAUME UNI
DAX Index
FTSE 100 index
6665,22 3/11
5758,55 3/11
0,16
0,02
6670,90 1/11
5833,73 16/4
5433,02 5/2
4790,04 1/7
11,90
12,40
ALCATEL-LUCENT ...........◗ 2,52 2,54 -0,71 5,92 2,70 1,83 0,16 T FR0000130007
Times en janvier 2009. A ce
moment-là, non seulement les
ont permis au journal ALSTOM ............................◗ 36,55 36,59 -0,12 -25,50 55,14 35,42 1,24 T FR0010220475 ETATS-UNIS Dow Jones ind. 11188,72 3/11 0,58 11258,01 26/4 9614,32 2/7 12,50
ARCELORMITTAL................ 24,32 24,07 1,04 -24,44 35,45 21,33 0,16 A LU0323134006
perspectives du quotidien étaient de lever 25millions AXA ....................................◗
BNP PARIBAS ACT.A ........◗ 52,63
13,19 13,20
52,21
-0,08
0,80
-20,25
-5,85
17,60
60,38
11,51
40,81
0,55
1,50
T
T
FR0000120628
FR0000131104 JAPON
Nasdaq composite
Nikkei 225
2533,52 3/11
9159,98 3/11
1,14
0,06
2535,28 26/4
11408,17 5/4
2061,14 1/7
8796,45 1/9
18,40
15,40
des plus déprimantes, mais le sys-
tème financier mondial se trou-
de dollars de plus BOUYGUES .......................◗
CAP GEMINI ......................◗ 36,99
31,78 31,72
37,36
0,19
-0,99
-12,75
15,70
40,56
40,30
30,40
30,20
1,60
0,80
T
T
FR0000120503
FR0000125338
PER - Price Earning Ratio (ou cours/bénéfice) : cours de Bourse divisé par le bénéfice par action estimé pour l'exercice
courant. PER : FactSet JCF Estimates ; données : la Cote Bleue. n/d : valeur non disponible.

vait mis à genoux. C’est pourquoi que ce qu’il CARREFOUR .....................◗ 38,59
CREDIT AGRICOLE ............◗ 11,97
38,73
11,96
-0,35
0,04
14,99
-3,16
41,28
13,78
31,81
7,87
1,08
0,45
T
T
FR0000120172
FR0000045072
(Publicité)
certains avaient pensé que les
motivations de M.Slim allaient
escomptait DANONE ............................◗ 45,96
EADS ...................................◗ 19,34
45,89
19,28
0,15
0,34
7,31
37,34
46,88
19,70
39,34
13,29
1,20
0,17
T
T
FR0000120644
NL0000235190
SICAV ET FCP
EDF ......................................◗ 32,51 32,66 -0,49 -21,79 42,84 30,14 0,60 S FR0010242511 SÉLECTION publiée sous la
au-delà de considérations pure- ESSILOR INTL ....................◗ 48,23 48,20 0,05 15,52 51,17 40,84 0,70 T FR0000121667 responsabilité de l'émetteur Multi-promoteurs
ment vénales, et que, en fait, il marchés, le New York Times ne FRANCE TELECOM ............◗ 17,30 17,36 -0,37 -0,77 17,92 14,01 0,60 A FR0000133308
Dernier cours connu le 3/11 à 9h CM-CIC EUROPE 23,62 29/10
avait surtout envie de devenir un devrait pas être la seule société à GDF SUEZ ...........................◗ 28,48 28,74 -0,89 -5,94 30,77 22,64 0,67 S FR0010208488
Valeur Cours date Fonds communs de placements
LAFARGE ...........................◗ 41,90 41,45 1,07 -27,52 63,00 35,57 2,00 T FR0000120537
magnat de la presse. Avec le recul, essayer d’alléger les obligations L’OREAL ............................◗ 85,63 85,47 0,19 9,78 88,00 70,90 1,50 T FR0000120321
en euro valeur CM-CIC EURO ACTS C 19,90 29/10
CM-CIC SELECT.PEA 7,67 29/10
il semble bien qu’il se fiait à un ins- contractées au plus fort de la crise LVMH MOET HEN. ............◗ 115,30 114,70 0,52 47,10 119,40 74,19 1,30 S FR0000121014
CM-CIC MID EUROPE 20,46 28/10
MICHELIN...........................◗ 57,07 57,53 -0,80 10,26 64,49 48,12 1,00 T FR0000121261
tinct financier remarquable. financière en cherchant un refinan- NATIXIS ..............................◗ 4,39 4,36 0,73 23,68 4,90 3,06 0,45 T FR0000120685
CM-CIC TEMPERE C 170,36 28/10
CM-CIC DYN.EUROPE 33,65 28/10
A 14 % d’intérêt, ce prêt de cement moins onéreux. Rappe- PERNOD RICARD...............◗ 64,55 64,58 -0,05 7,74 68,64 54,89 0,61 A FR0000120693
CM-CIC FRANCE C 32,59 29/10
250millions de dollars devait lui lons que des entreprises plus floris- PEUGEOT............................◗ 28,39 28,35 0,16 19,99 29,95 17,92 1,50 T FR0000121501
CM-CIC EQUILIBRE C 71,23 28/10
PPR .....................................◗ 117,35 117,50 -0,13 39,30 120,50 81,00 3,30 T FR0000121485
rapporter grosso modo 70mil- santes comme Goldman Sachs ou PUBLICIS GROUPE ...........◗ 36,23 36,16 0,18 27,11 37,61 27,66 0,60 T FR0000130577
Fonds communs de placements CM-CIC DYN.INTERN. 26,73 28/10
ECUREUIL BENEFICESRESPONSABLES 39,04 29/10 CM-CIC OBLI C.T.D 135,41 2/11
lions en deux ans à peine. Selon les General Electric versent des divi- RENAULT............................◗ 38,94 39,01 -0,19 7,56 43,80 26,56 3,80 T FR0000131906
ECUREUIL ACTIONS EUROPEENNES C 16,13 29/10 CM-CIC MID FRANCE 32,46 29/10
SAINT-GOBAIN..................◗ 34,17 34,26 -0,23 -10,23 40,28 27,81 1,00 T FR0000125007
termes originels de l’accord, les dendes aussi généreux sur les SANOFI-AVENTIS .............◗ 50,58 50,53 0,10 -8,14 58,90 44,01 2,40 T FR0000120578 ECUREUIL CAPIPREMIERE C 2900,42 29/10
deux sociétés de M. Slim qui prê- actions privilégiées détenues par SCHNEIDER ELECTRIC .....◗ 104,20 104,60 -0,38 27,42 105,00 72,00 2,05 T FR0000121972 ECUREUIL OBLI CAPI C 61,81 29/10
SOCIETE GENERALE .........◗ 43,35 ECUREUIL PROFIL 90 D 33,73 29/10
taient l’argent – à savoir Banco Warren Buffett. Elles seraient bien 42,10 2,98 -11,43 53,12 29,70 0,25 T FR0000130809
ECUREUIL PROFIL 75 D 38,26 29/10
STMICROELECTR. .............◗ 6,33 6,31 0,33 -1,43 8,08 5,16 0,06 A NL0000226223
Inbursa et Inmobiliaria Carso – ont bêtes de ne pas prendre leur part SUEZ ENV. ..........................◗ 14,13 14,16 -0,21 -12,37 17,86 12,46 0,65 S FR0010613471 ECUREUIL EURIBOR 1261,07 1/11 Fonds communs de placements
ECUREUIL EXPANSION C 18482,32 2/11 CM-CIC DYN.INTERN. 26,73 28/10
droit à une indemnité pour rem- de l’euphorie générale. p TECHNIP.............................◗ 64,01 64,22 -0,33 29,57 64,85 45,14 1,35 T FR0000131708
ECUREUIL INVESTISSEMENT D 44,46 29/10 CM-CIC OBLI C.T.D 135,41 2/11
TOTAL .................................◗ 39,85 39,85 n/d -11,45 46,73 35,66 1,14 S FR0000120271
boursement anticipé si le journal Agnes T. Crane UNIBAIL-RODAMCO ........◗ 147,05 149,90 -1,90 -4,33 167,00 119,85 20,00 D FR0000124711 ECUREUIL MONEPREMIERE C 2385,71 2/11 CM-CIC OBLIGATIOND 26,42 2/11
rembourse sa dette avant l’échéan- (Traduction de Christine Lahuec) ECUREUIL SECURIPREMIERE C 2609,91 29/10 CM-CIC MID FRANCE 32,46 29/10
VALLOUREC .......................◗ 76,12 76,69 -0,74 19,83 81,61 60,35 3,50 T FR0000120354
ECUREUIL TRESORERIE C 66,95 2/11 CM-CIC PLANBOURSEC 18,58 28/10
ce prévue en 2015. VEOLIA ENVIRON. .............◗ 21,19 21,29 -0,45 -8,37 26,49 17,96 1,21 T FR0000124141
ECUREUIL OBLI EURO D 268,62 29/10 CM-CIC TEMPERE C 170,36 28/10
VINCI...................................◗ 38,62
En outre, l’accord gratifiait les n Sur Breakingviews. com VIVENDI ..............................◗ 20,20
38,72
20,20
-0,27
0,02
-2,17
-2,84
44,98
21,47
33,01
16,18
1,10
1,40
S
T
FR0000125486
FR0000127771 ECUREUIL MONEPREM.INSTC 117482,64 2/11 CM-CIC EURO ACTS C 19,90 29/10
CM-CIC FRANCE C 32,59 29/10
entreprises de M. Slim de 15,9 mil- Plus de commentaires sur l’actualité Cours en euros.
.......................................................................................
◗ : valeur pouvant bénéficier du service de règlement différé (SRD). # : valeur faisant l'objet d'un contrat d'animation.
lions de dollars en bons de sous- économique et financière. Plus haut et plus bas : depuis le 1/1/2010. n/d : valeur non disponible. A : acompte, S : solde, T : totalité.
0123
Jeudi 4 novembre 2010 Enquête Décryptages 17

A Prato, le centre commercial


Euroingro compte une centaine
de boutiques de vente en gros
de vêtements importés de Chine.
SIMONE DONATI/TERRAPROJECT/PICTURETANK/
POUR « LE MONDE »

Aujourd’hui, la ville fait face à un très


gros problème. Comment rapprocher les
« Toscans de souche » et les nouveaux
venus de Wenzhou, qui prospèrent en vase
clos? Alors que le parti anti-immigrés de la
Ligue du Nord a plus que doublé ses voix
entre 2009 et 2010, passant de 4 % à 10 %
des suffrages dans la ville, le maire privilé-
gie le bâton. Edicté en septembre, un arrêté
municipal oblige les commerces de bou-
che chinois à arborer une enseigne bilin-
gue et à respecter un couvre-feu à minuit
sous peine d’une amende de 500 euros par
infraction constatée. M. Cenni a promis de
contrôler un atelier par jour. Cent cinquan-
te-deuxontétévisitéspardesforcesdepoli-
ce conjointes (brigades financières, doua-
nes et carabiniers) qui ont constaté… 152
effractions. A ce rythme, il faudra dix ans
pour inspecter tous les ateliers, les halls
d’expédition et les hangars de livraison.
Etaprès,quefaire?LeconsulatdeFloren-
ce et l’ambassade de Rome traînent des
pieds pour certifier l’identité d’un de leurs
ressortissants mis en cause, empêchant la
mise en œuvre de tout arrêté d’expulsion,
et dénoncent, dans une comparaison osée,
les«méthodesnazies»desautoritésitalien-
nes. La menace de mise sous séquestre des
entreprisesestsouventvaine.Apeinesoup-
çonnée – au choix ou tout ensemble – de
fraudedouanière,d’évasionfiscale, d’entor-
se au droit du travail, une entreprise vend
son stock, disparaît et renaît sous un autre
nom, avec, à sa tête, le frère, le cousin, l’on-
cle du précédent propriétaire. A Prato,

MadeinItaly
deux entreprises meurent ainsi chaque
jour, échappant aux contrôles.
Il y a bien le chemin du dialogue, mais il
est ardu. « C’est la base de tout. Les Italiens
doivent d’abord comprendre la mentalité
chinoise », explique le sinologue Giorgio
Trentin. «Je veux bien dialoguer, mais avec
qui? », se plaint M.Cenni, qui attend que les
autorités chinoises en Italie lui fournissent
une liste d’interlocuteurs. Son ambition :
convaincre les Chinois de monter leur pro-
duction en gamme, d’acheter du tissu

àlachinoise
made in Prato, afin de créer «une coopéra-
tion vertueuse toscano-chinoise ».
Reste la deuxième génération. Tous les
espoirs reposent sur elle. Mieux intégrée,
scolarisée, parlant l’italien, elle peut être le
trait d’unionentre les deux communautés.
Mais dans un pays où prévaut le droit du
sang, aucun ressortissant chinois de la pre-
mière comme de la deuxième génération
n’a encore acquis la plus petite forme de

Une forte Philippe Ridet


Prato (Italie)
port pour un prix de 50% inférieur. » Juste
quelques chiffres. Chaque jour, un million
machine à coudre, dément Roberto Wang,
président de l’association Deuxième géné-
visibilité institutionnelle en Toscane.
Symbole de cette incommunicabilité :

communauté Envoyé spécial depièces d’habillementsont produitespar


les 4 500 entreprises chinoises de Prato. Le
ration chinoise. Si un syndicaliste entrait
dans un atelier en disant : “Je veux vous libé-
quand trois Chinoises sont mortes, au
moisdeseptembre,noyéesdansleur voitu-

I
d’immigrants venus l fallait que cela arrive ici. Comme
pour ajouter l’ironie à la plus gran-
tissu provient également de Chine. Prix au
mètre : 58centimes d’euros (le tissu italien
rer de vos chaînes”, on lui répondrait: “Mais
de quoi tu parles ? Le Chinois travaille pour
recoincéedansunpassagesouterraininon-
dé par la pluie, les associations et le centre

du Wenzhou s’est de conquête économique de la


Chine en Europe. En Italie, pays de la
se négocie autour de 4,50 euros pour la
même longueur). Sortie d’un atelier de
sa famille, pour économiser et se mettre un
jour à son compte en exploitant d’autres
gauche ont demandé au maire que soit
déclaré un jour de deuil municipal, comme

implantée à Prato, mode et de Marco Polo. Au cœur de


la Toscane « rouge », longtemps
confection, une veste revient à 4,50 euros
(sans compter l’étoffe) : 30 centimes pour
compatriotes”. »
« Pourquoi dénoncer aujourd’hui un
unsignaldesympathieenvoyéàlacommu-
nauté chinoise. M. Cenni a refusé.

bastion toscan dominée sans partage par le Parti commu-


niste puis par le centre gauche. Dans cette
la taille, 45 pour les boutons, 80 pour le
repassage et 2,30 euros pour la couture.
esclavage alors que tout le monde se tait
quand, à Naples, des Italiens triment dans « Pourquoi dénoncer
de l’industrie textile. ville de Prato, joyau médiéval de
180 000 habitants, concentré d’italianité :
Compter 15 euros pour un manteau.
Le samedi soir et le dimanche, c’est la
les mêmes conditions pour des couturiers
deMilan?,s’interrogeFabianoMaggi,direc- aujourd’hui un esclavage
Ils fabriquent architecture ancienne, politique sociale
avancée. Dans ce quartier dont les rues bor-
cohue dans les rues des zones industrielles
de Iolo et de Macrolotto. Fourgonnettes,
teur du mensuel gratuit et bilingue It’s
China. LesChinois n’ontfaitque s’adapterà
alors que tout le monde
se tait quand, à Naples,
des vêtements dées de pins parasol portent les noms des
régions de la Péninsule, rue du Piémont, de
breaks et 4 × 4 immatriculés en Slovénie,
en Pologne, en Allemagne ou en France
un modèle économique qui existait déjà.
Onlesdénigreparcequ’ilssontàleurcomp- des Italiens triment dans
de piètre qualité, Vénétie, du Frioul.
C’est là qu’ils ont débarqué. Une centai-
embarquent la marchandise. Elle sera
revendue 10 à 20 fois ce prix sur un mar-
te et ont créé une industrie qui, avant eux,
n’existait pas.» les mêmes conditions pour
qui bénéficient ne en 1989, aujourd’hui 40 000, peut-être
davantage,et pour moitiéclandestins, tous
ché de Palerme, dans une boutique de Lju-
bljana, de Bucarest ou dans une « Foire aux
« En France, un Chinois est devenu Prix
Nobel de littérature [le franco-chinois Gao
des couturiers de Milan ?»
Fabiano Maggi
du précieux label Chinois, tous originaires de Wenzhou (au
sud de Shanghaï), tous employés dans l’in-
vêtements » de Bourg-en-Bresse.
Les vêtements sont de piètre qualité –
Xingjian, en 2000] ; en Italie, il passerait
pour un délinquant et un fraudeur du fisc »,
directeur du mensuel
gratuit « It’s China »
d’origine italienne. dustrie de l’habillement.
« C’est une histoire absolument géniale.
laine acrylique, acétate et polyester –, mais
ilsportent une étiquette qui fait rêver dans
se plaint Roberto Wang.
Mais au fait, pourquoi Prato ? Les pre-

Au grand dam des Ce ne sont pas seulement des immigrants


chinois qui se sont installés à Prato faisant
le monde entier : made in Italy.
Chiffre d’affaires estimé de cette indus-
miers arrivants ont d’abord travaillé pour
lesentreprisesitaliennesdevêtementspré-
Xu Quilin sera peut-être le symbole
d’une future réconciliation des deux mon-

industriels locaux naître une des plus importantes commu-


nautés d’Europe, mais c’est la Chine et son
trie:2 milliards d’eurosparan, dontla moi-
tié au noir. Chaque jour, 1 million d’euros
sentes dans la province. Mais Prato, c’était
avant tout la cité du textile. Environ
des. Arrivé à Prato au début du flux migra-
toire, il se sent Italien et dit n’avoir aucune
modèle économique qui ont pris leurs quar- repartent dans les banques de Wenzhou. 10 000 ateliers y étaient installés à l’épo- intention de finir ses jours à Wenzhou. A la
tiersenToscane»,s’étonneencoreSilviaPie- En 2009, année où l’Italie a connu une que où sont arrivés les premiers immi- tête de la marque Giupel, vêtements de
raccini, journaliste résidant à Prato et croissance négative (– 1 %), les Chinois de grants chinois. Le début des années 2000 moyenne gamme, il a pris à rebours le che-
auteure de L’Assedio cinese (« L’assaut Prato ont décroché la lune : + 13 %. marque le déclin de l’industrie textile loca- min suivi par nombre de ses compatriotes.
chinois », Edition Gruppo24Ore, 2010, non le, sous l’effet de la concurrence extrême- Il a italianisé son nom en « Guilini », paye –

B
traduit), indispensable lampe de poche ien sûr, pour parvenir à de telles per- orientale. dit-il – ses impôts en Italie, s’est inscrit à la
pour tous ceux qui désirent éclairer leur formances, il faut travailler « à la Les entreprises ferment, libérant des Confindustria(l’organisationpatronaleita-
chemin dans cette jungle de façonniers, de chinoise » : quinze ou seize heures milliers de mètres carrés d’entrepôts où les lienne) et exporte en Chine.
grossistes, de détaillants qui ont inventé le de labeur quotidien, sept jours sur sept, Chinois, qui commencent à se mettre à Le président de la province de Prato en a
business du prêt-à-porter low cost. sommeil et repas sur place, dans un atelier leurcompte,s’installent.Là encore,les chif- fait son « conseiller spécial » pour les affai-
« A Prato, la Chine s’est rapprochée de surchauffé ou dans des hangars balayés de fres sont éloquents. En 1991, la province res chinoises. Tout journaliste qui passe
15 000 kilomètres du marché européen, courants d’air. Les droits des travailleurs ? comptait 8 141 manufactures de textile par Prato le visite, comme un monument.
explique encore la journaliste. Alors Oubliés, seul le marché commande. « Ici contre 2 000 entreprises de vêtements. En « Beaucoup de Chinois sont prêts à suivre
qu’auparavant un grossiste ou un vivent 30 000 esclaves », déplore le maire, 2009, les premières ne sont plus que 3 300, mon exemple, récite-t-il. Ils se rendent
détaillant de Bologne ou de Munich atten- Roberto Cenni, lui-même entrepreneur les secondes ont plus que doublé. Du coup, compte qu’on peut aussi devenir riche dans
dait sa commande en provenance de dans l’industrie du vêtement. les habitants de Prato se croient victimes la légalité.» Devenir riche… C’est le rêve des
Shanghaïpendantdeuxmois, ilssontdésor- Elu en juin 2009, il a mis fin à soixante- d’unedoublepeineinfligée parl’empiredu Chinois de Prato. Beaucoup y sont parve-
mais livrés en deux jours. Ici, on peut encore trois ans de domination de la gauche sur la Milieu: d’abord la quasi-disparition de l’ac- nus. Ils sillonnent les rues du Piémont, de
passer des commandes à 20 heures et récu- ville après avoir mené une dure campagne tivité qui avait fait leur fortune, puis l’as- Vénétie ou du Frioul à bord de puissantes
pérer la marchandise le surlendemain. Les contre les Chinois, « leurs bruits et leurs sautchinois.Deux événementscontempo- Audi, Mercedes ou BMW invariablement
Chinois peuvent même se charger du trans- odeurs ». « Personne n’est attaché à sa rains mais indépendants l’un de l’autre. noires. p
18 Décryptages 0123
Jeudi 4 novembre 2010

«LeMonde »a conclu
sarecapitalisation
Le groupe Le Monde veaux actionnaires du groupe Le Monde
ont annoncé que les ORA, qui avaient été L’actionnariat du Groupe Le Monde au 2 novembre 2010
a achevé, émises pour un montant de 69 millions
d’euros, ont été rachetées pour 92 % d’en-

mardi 2novembre, tre elles à la moitié de leur valeur. Le reste


des ORA a été racheté et converti en LMPA env. 20 % 34 % minorité De 55 à 60 % LML
son processus actions et racheté ultérieurement.
A l’intérieur de la société Le Monde Pôle d'indépendance
de blocage (Le Monde libre)
(actionnaires internes
de recapitalisation. Libre, le trio d’investisseurs détiendra
80 % des parts, tandis que le groupe de et Société des lecteurs
Pierre Bergé
Matthieu Pigasse
Pierre Bergé, Xavier presse espagnol Prisa a souhaité rester
actionnaire du groupe Le Monde. Prisa a
du Monde)
et actionnaires externes
Xavier Niel

Niel et Matthieu l’option de détenir environ 20 % du Mon-


de Libre, sa participation étant « remon- LE MONDE ?(1)
Pigasse deviennent tée» de la holding Le Monde SA à la société
Le Monde Libre. Pour l’instant, sa part, qui
SCS* d'indépendance
env. 14 %
(SA) Autres

actionnaires était de 15 % dans LMSA, a été « diluée » à


hauteur de 5 % à la suite de la recapitalisa- SARL Pôle d'indépendance
Prisa(2)
Nouvel Observateur(3)
majoritaires. tion. Prisa devrait apporter ensuite 8 mil-
lions d’euros pour obtenir environ 20 % de
(droits politiques)
Stampa Europe(3)
Les rédactions LML.
De son côté, le Groupe Lagardère a exer- Pierre Bergé - Berlys Media
94,70 % Propriétaires des obligations
(droits économiques)
et les personnels cé son droit de retrait et n’est plus action-
naire du groupe Le Monde. Il a cédé ses
remboursables en actions

ont obtenu parts (17,27 % de LMSA) pour un montant


de 3,8 millions d’euros. Il reste cependant
Autres minoritaires
SOCIÉTÉ
des garanties actionnaire du Monde interactif, filiale
gérant les activités Internet du groupe, à
Actionnaires ÉDITRICE
d’indépendance hauteur de 34 %. Le groupe Nouvel Obser-
vateur, qui avait déposé une offre de repri- minoritaires DU MONDE
(SA)
des nouveaux se du groupe Le Monde avec France Télé-
com au mois de juin, et le groupe italien La

repreneurs Stampa ont également exprimé leur sou-


hait de céder leurs participations (respecti-
vement de 1,75 % et 2,90 %). Dans un com-
muniqué, le président du directoire, Eric sup. à 50 %

D
epuis le mardi 2 novembre, le trio Fottorino, et le directeur général, David
constitué par Pierre Bergé, Xavier Guiraud, se félicitent « de l’aboutissement
Niel et Matthieu Pigasse est deve- du processus de recapitalisation. Cette opé-
nu officiellement l’actionnaire majoritai- ration préserve l’indépendance du groupe
Filiales
re du Monde. Les assemblées générales des et lui permet de poursuivre son développe- Télérama, Safari, Multirama, Culturama, Téléramaradio, Courrier international, Malesherbes
actionnaires de différentes entités du ment ». Publications, Le Monde Interactif, LePost.fr, Le Monde Imprimerie, Le Monde diplomatique,
groupeLeMondeont entérinéla recapitali- Les assemblées générales des actionnai- Le Monde Publicité, Irégie.com, Publicat, VM Magazines, etc.
sation et la répartition des nouveaux équi- res, qui devaient se prononcer en faveur
libres. A l’issue de cette opération, la socié- de la recapitalisation, ont été retardées en
té Le Monde Libre (LML), contrôlée par les raison d’une demande de dernière minute * Société en commandite simple.
trois investisseurs, détient 64,5 % du grou- du groupe Prisa. Le groupe de presse espa- (1) La part exacte future dans la holding dépendra des décisions des actionnaires minoritaires. (2) Leur participation fait actuellement
pe à travers la société Le Monde SA (LMSA). gnol, lourdement endetté et en passe l’objet de négociations pour être apportée à LML à terme. (3) Devrait sortir du groupe Le Monde.
Cette part va être réduite à environ 60 %, d’être racheté parle fonds américain Liber-
tandis que le Pôle d’indépendance, qui réu- ty Acquisition, réclamait un droit de veto
nit les sociétés de personnel, dont la Socié- sur le budget, la nomination du président bénéficiera pas des droits demandés. En rale de la CFDT Nicole Notat, l’économiste dente de la Société des employés du Mon-
té des rédacteurs du Monde (SRM), et la du directoire et celle du directeur du jour- revanche, il aura la possibilité d’exprimer Daniel Cohen, le conseiller maître à la de, Christian Martin, président de la Socié-
Sociétédes lecteurs, détiendra uneminori- nal. Des demandes jugées « exorbitantes » des droits sur le vote du budget et sur la Cour des comptes et ancien conseiller tédes lecteurs du Monde, etVéronique Bro-
té de blocage de 33,34 %. Cette opération va par la SRM. Cependant, Prisa était en posi- nomination du président du directoire. défense de Lionel Jospin Louis Gautier, ain- card, présidente de la Société des person-
pouvoir être réalisée grâce aux 10 millions tion de force puisqu’il pouvait faire Le « closing » de l’opération a donc pu si que Louis Schweitzer, ancien président nels du groupe des publications de la Vie
d’euros apportés par Pierre Bergé au Pôle échouer la recapitalisation en refusant de être prononcé à l’issue de la journée. Les de Renault et précédent président du catholique (SCPPVC).
d’indépendance. résilier le pacte d’actionnaires signé avec actionnaires ont également désigné les conseil de surveillance du Monde. Les Dans un communiqué, MM. Bergé, Niel
En tout, les trois investisseurs appor- le groupe Le Monde en 2005, condition membres du conseil de surveillance de Le actionnaires minoritaires ont nommé et Pigasse déclarent souhaiter « mener
tent 110 millions d’euros à l’opération. Sur nécessaire pour modifier l’actionnariat du Monde SA. Celui-ci sera composé de Pierre Jean-LouisBeffa,ancien président de Saint- sans attendre un projet industriel qui per-
cette somme, 30 millions sont consacrés à groupe. Dans ce cas, le groupe Le Monde Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse. Gobain. mette à celui-ci de construire le développe-
l’augmentation de capital, 32 millions aurait été devant le tribunal de commerce. Ceux-ci ont désigné en outre la journaliste Le Pôle d’indépendance a désigné cinq ment de son offre éditoriale et de sa straté-
sont apportés en compte courant et 35 mil- Un compromis a finalement pu être Laure Adler, l’intellectuel Bernard-Henri représentants : Gilles van Kote, président gienumérique ». Ils réaffirment leurs enga-
lions ont été utilisés pour racheter les obli- trouvé, mardi en début d’après-midi, sous Lévy, l’ancien banquier et patron de l’assu- de la Société des rédacteurs du Monde, gements « notamment en termes d’indé-
gationsconvertibles en actions(ORA), rem- la forme d’une lettre d’intention signée reur italien Generali Antoine Bernheim, la Jean-Luc Pellati, président de la Société des pendance des rédactions et de stratégie
boursées en actions du Monde. Les nou- par les différents partenaires. Prisa ne PDG de Vigeo et ancienne secrétaire géné- cadres du Monde, Marie-José Gallard, prési- industrielle ». p

L’obsession de l’indépendance
Une déclaration du conseil de gérance de la Société des rédacteurs du «Monde»

C
e mercredi 3 novembre, le groupe Le investisseurs prêts à se lancer dans l’aven- res du Monde au cours des derniers mois. Mais elle a conservé intégralement celui groupe ne pourront intervenir sans son
Monde n’est plus tout à fait le même. ture, tout en se montrant respectueux de Elle fut même l’obsession de la Société des dont elle dispose sur le directeur du quoti- accord.
L’opération de recapitalisation en nos spécificités et de notre histoire. Cette rédacteurs du Monde. Pour la garantir, une dien. D’autres droits ont été obtenus par le Ces dispositions sont essentielles, mais
cours depuis plusieurs mois a abouti à l’ar- démarche a abouti à des contacts avec plu- « Charte d’éthique et de déontologie du Pôle d’indépendance, au sein duquel la c’estsur leterrain éditorialquenous attend
rivée d’un actionnaire majoritaire, Le Mon- sieurs repreneurs potentiels, avec lesquels groupe Le Monde» a été établie, à l’initiati- Société des rédacteurs du Monde occupe notre plus grand défi : satisfaire et surpren-
de Libre, société créée par Pierre Bergé, des discussions ont alors été ouvertes. A ve des sociétés de journalistes. Des extraits une place importante : aucun changement dre nos lecteurs, en conquérir de nou-
Xavier Niel et Matthieu Pigasse. C’est un l’heure du choix, en juin, un consensus iné- en sont publiés ici, elle sera consultable sur de contrôle du groupe Le Monde (y com- veaux, faire référence en matière d’exigen-
bouleversement, un arrachement: la perte dit dans l’histoire de notre communauté les sites du quotidien et des magazines du pris par un changement d’actionnariat au ce éditoriale, réussir le mariage du numéri-
de contrôle du groupe par la Société des s’est créé : les sociétés de journalistes, de groupe. Dotée d’une valeur statutaire et seinde la société LeMondeLibre) nepourra que et du papier, cela tout en restaurant
rédacteurs du Monde, premier actionnaire personnels et de lecteurs du groupe se sont donc s’imposant à tous, elle définit claire- intervenir sans que le Pôle d’indépendance durablement notre équilibre économique.
jusqu’au 2 novembre, et par les autres prononcées massivement et dans le même ment les droits et devoirs des actionnaires, se voie offrir la possibilité de reprendre le C’est le fondement du pacte de confiance
actionnaires dits « internes ». Dix exercices élan pour l’offre de Pierre Bergé, Xavier des journalistes et des dirigeants du grou- contrôle du groupe, soit directement, soit scellé avec nos nouveaux actionnaires.
déficitaires consécutifs, des pertes cumu- Niel et Matthieu Pigasse. Ces mêmes socié- pe Le Monde. Elle prévoit la création d’un par l’intermédiaire d’un tiers qu’il aurait Mais cette indépendance tiendra aussi
lées dépassant les 200 millions d’euros et tés ont constitué dès le mois d’avril un Pôle Comité d’éthique et de déontologie, qui choisi et convaincu. au comportement de ceux qui font chaque
un mode de gestion déficient l’avaient ren- d’indépendance du groupe Le Monde, qui pourra être saisi de toute question relative Enfin,grâceàungestedemécènedePier- jour ce quotidien. Elle doit être ancrée dans
due inéluctable. s’estimposé en quelquessemaines comme à l’indépendance éditoriale et dont les avis re Bergé qui a mis des actions à la disposi- notreesprit,afindenepascéderàl’autocen-
Et, pourtant, l’espoir domine aujour- l’interlocuteur incontournable des candi- pourront être publiés. tion du Pôle d’indépendance, celui-ci sure. Nous ne manquerons pas d’être accu-
d’hui au sein de notre collectivité. Pendant dats repreneurs, mais surtout comme un Cette recapitalisation ne s’est pas faite conservera une minorité de blocage au sés de parti pris. Ce soupçon est aussi vieux
plusieursmois,la Sociétédesrédacteurs du garant de nos valeurs fondatrices. sans concessions. La Société des rédacteurs sein du groupe Le Monde, ce qui signifie que Le Monde. Pour y répondre, nous prati-
Monde s’est battue pour écarter la menace L’indépendance éditoriale a été au cœur du Monde a dû renoncer à son droit de veto qu’aucune nouvelle recapitalisation ni querons notre métier avec une exigence et
du tribunal de commerce et trouver des des discussions avec les futurs propriétai- sur le président du directoire du groupe. qu’aucune modification des statuts du une rigueur toujours plus grandes. p
0123
Jeudi 4 novembre 2010 Décryptages 19

Mondenouveau,
nouveau «Monde»
Ecrire une nouvelle page
par Pierre Bergé, a Suite de la première page très riche humainement mais dénuée d’in- tenus à la rigueur et à la distance, nous ne ge, accepter d’être l’instrument manipulé
térêt sur les plans stratégique et finan- sommes pas à l’abri de nos propres préju- et manipulateur d’intérêts obscurs :
Xavier Niel A quoi sert de maîtriser l’impression d’un cier, la vérité des chiffres est apparue gés, de nos préférences politiques ou idéo- jamais. « Dire la vérité, toute la vérité, rien
journal quand on ne sait pas l’acheminer dans sa froideur : il n’était pas possible de logiques. Sans remonter trop loin, Le Mon- que la vérité, dire bêtement la vérité bête,
et Matthieu Pigasse en temps et en heure vers le lecteur ? Le maintenir le périmètre du groupe, qui de des années 1980 fut sévèrement sanc- ennuyeusement la vérité ennuyeuse, triste-
Monde s’est épuisé dans une course indus- cumulait près de 200 millions d’euros de tionné par ses lecteurs pour son soutien ment la vérité triste ». Cette formule de
trielle et a trop souvent repoussé les déci- pertes. Il a fallu céder les activités défici- inconditionnel au gouvernement et aux Péguy, souvent citée par Beuve-Méry, ne

L
a réussite de l’opération de recapita- sions difficiles au nom de la paix sociale. taires et/ou non stratégiques, Fleurus idées de l’Union de la gauche. Le fort pen- fixe pas les règles d’un journalisme carnas-
lisation intervenue ce mardi C’est seulement avec le concours d’action- (Presse jeune), Les Cahiers du cinéma, Dan- chant du Monde en faveur d’Edouard Bal- sier, pas davantage qu’un pouvoir ne doit
2 novembre permet désormais au naires minoritaires puissants, Publicis ser, la librairie La Procure. Il a fallu mettre ladur en 1995 lui fut très préjudiciable. s’ériger en hors-la-loi pour intimider un
Groupe Le Monde de penser et construire pour la régie publicitaire et Lagardère en œuvre rapidement un plan social : Comme ses écrits exagérément favora- journaliste et empêcher la mise en lumiè-
son avenir. Cet avenir, nous l’avons assu- pour le numérique, qu’il a pénétré des sec- 130 personnes – dont 70 journalistes – bles à Nicolas Sarkozy au mitan des re de faits probants et dérangeants. A cha-
ré en nous engageant auprès des salariés teurs vitaux (le fondateur Hubert Beuve- ont quitté la Société éditrice du Monde, années 2000, avant de prendre position cun de trouver la bonne distance, de
et des journalistes à investir 110 millions Méry a parfois loué la « bienfaisante publi- sans que jamais la rédaction se démobili- pour Ségolène Royal. Un journal qui connaître les limites de l’exercice.
d’euros dans le développement de ce cité ») et porteurs d’avenir (Internet). A se. Il a fallu enfin rationaliser et densifier s’était un temps donné pour mission de Peu importe que les plus vives criti-
groupe. Depuis l’origine, notre engage- l’orée des années 2000, Le Monde s’est lan- les implantations géographiques du grou- faire trembler le CAC 40, qui a parfois abu- ques contre Le Monde d’aujourd’hui
ment repose sur la conviction forte que cé dans une stratégie d’acquisitions coû- pe. Recentré autour de ses marques pha- sivement entretenu la suspicion envers soient portées par ceux qui l’ont eux-
demain,les médias d’information de qua- teuse et hasardeuse, quand bien même res, Le Monde a assaini sa gestion sans les pouvoirs politique et économique, ne mêmes le plus gravement discrédité. Que
lité ne pourront se développer qu’au sein elle a permis de jeter les bases d’un groupe renoncer à ses ambitions éditoriales. En notre collectivité paie à sa façon l’addition
d’entreprises indépendantes. de presse avec des titres prestigieux com- 2009, malgré la crise publicitaire qui a qu’ils ont laissée. La ligne qui nous impor-
Indépendance éditoriale d’abord, dans me Télérama et Courrier international. frappé la presse, notre activité a dégagé Editorial te désormais est celle de l’horizon. La page
le respect d’une tradition, d’une culture Cette politique a trouvé ses limites et, une exploitation positive de plus de 2 mil- Eric Fottorino est lue et bien lue. Il faut écrire une nouvel-
et d’un fondateur, Hubert Beuve-Méry. en 2005, Le Monde a dû procéder à une lions d’euros. Un résultat encourageant le page. Au Monde comme dans l’ensem-
Elle est le préalable essentiel à une infor- recapitalisation qui a propulsé Lagardère mais insuffisant. Les tensions sur notre pouvait qu’en payer le prix. Que de leçons ble du groupe, dans les magazines et sur
mation de qualité et à la recherche de et Prisa dans le capital du groupe (à hau- trésorerie nous ont conduits à contracter données ! Que de personnalités injuste- les sites numériques, nos équipes four-
l’excellence journalistique qui ont teur respectivement de 17,27 % et de dès mai 2009 un emprunt de 25 millions ment malmenées, semoncées voire millent d’idées et de projets que nos nou-
construit la réputation du Monde et celle 15,01 %). Dès 2002 et 2003, Le Monde avait d’euros auprès de BNP-Paribas et Natixis, jugées dans nos colonnes ! L’erreur fut veaux actionnaires sont prêts à partager
des publications du groupe, Télérama, dû émettre pour 69 millions d’euros d’O- emprunt garanti par les actions Téléra- souvent de prendre nos excès pour l’ex- avec nous pour enrichir nos offres édito-
Courrier international et La Vie. Elle est RA (obligations remboursables en action) ma. A charge pour le groupe Le Monde de pression de l’indépendance, quand ils riales, au quotidien comme le week-end.
aussi une exigence absolue pour ses lec- qui ont d’autant grevé son bilan en creu- lancer au plus vite le processus de recapi- n’étaient qu’insignifiance. Le journa- Qu’est-ce qu’un journal sinon une envie
teurs. Il est indispensable que ce groupe sant sa dette future. Au même moment, talisation, dont nous vivons à présent le lisme, celui que nos lecteurs attendent, collective tendue vers une ambition d’ex-
puisse revendiquer son autonomie et notre journal s’est installé dans les locaux dénouement. est fait d’expertise et d’ouverture d’esprit, cellence et appuyée sur des moyens à hau-
refuser l’allégeance à un camp, défendre du boulevard Auguste-Blanqui en payant Les carences de la gestion passée ne sau- d’analyses précises et de hauteur de vue, teur de cette ambition ? Le grand poète de
la qualitéde son informationet deses ana- des loyers considérables. Entre-temps, la raient à elles seules expliquer les défaillan- de nuance, de discernement. La révéla- langue allemande Paul Celan ne voyait
lyses, non la conformité à une idéologie. vente du patrimoine immobilier des Publi- ces de l’entreprise Le Monde. Précisément tion doit être vraie, la critique fondée. guère de différence entre une poésie et
C’est pour cette raison que nous avons cations de la Vie catholique et l’aspiration parce qu’il ne s’agit pas d’une entreprise Nous avons tiré leçon de ces égare- une poignée de main. Le Monde doit être
fait en sorte que la Société des rédacteurs brutale de leurs bénéfices ont rendu diffi- comme les autres, mais d’un journal, et ments. Une réputation est difficile à cette poignée de main : ferme et chaleu-
du journal, celle des publications, les cile l’émergence d’une culture commune. pas n’importe quel journal : celui qui pré- construire, rapide à détruire. Notre jour- reuse, un rendez-vous quotidien d’huma-
Sociétésde personnelset laSociété des lec- Lorsque, en janvier 2008, David Gui- tend devenir la référence, alliage de com- nal doit être juste, au sens de la justesse. Il nité et de conversation partagée, d’échan-
teurs, réunies au sein d’un nouveau Pôle raud et moi-même avons pris la direction pétence et d’indépendance éditoriale. ne saurait s’ériger en justicier. Un journa- ge, de compréhension, de pertinence et
d’indépendance, puissent conserver une du groupe, peu après la revente des jour- Encore faut-il s’entendre sur le sens liste n’est ni un magistrat ni un auxiliaire d’impertinence. Nous y travaillons déjà.
minorité de blocage au sein du capital du naux du Midi au terme d’une opération donné à l’indépendance. Journalistes, de police. Enquêter, oui. Enquêter à char- Avec ardeur et confiance. p
groupe. Cette spécificité, tradition du
groupe, fait du Monde une exception

Lacharted’éthiqueetdedéontologiedu groupe
dans le secteur de la presse, en France
comme à l’étranger. Nous avons égale-
ment tenu à ce que nos engagements en
termes d’indépendance éditoriale soient
désormais consignés dans une charte
d’éthique et de déontologie élaborée ces
derniers mois avec les Sociétés des rédac-
teurs et sanctuarisée dans les statuts de la Préambule que par ceux d’autres titres du groupe. Les LeMonde ne pourront enregistrer les mou- Devoirs et droits des journalistes
société. La présente charte a pour objet de rap- directeurs de rédaction (ou leursdélégatai- vements ou souscriptions de valeurs mobi- Le présent code reconnaît la Déclara-
peler les principes essentiels d’indépen- res) sont les responsables éditoriaux de la lièresdonnantaccèsaucapitalqu’encontre- tion des devoirs et des droits des journalis-
Projet d’entreprise dance, de liberté et de fiabilité de l’infor- ligne et du contenu de leur publication. partie de l’adhésion et de la signature de la tes, adoptée en 1971, à Munich.
Indépendance économique, ensuite. mation, et de préciser les droits et devoirs Au sein de chaque titre du Groupe Le présente charte par leurs bénéficiaires.
A l’heure où les Cassandre annoncent la des journalistes, des dirigeants comme Monde, il existe un responsable de l’équi- Les actionnaires, leurs représentants et Rôle et pouvoir des sociétés de journa-
mort de la presse papier à un horizon des actionnaires. Elle aura force obligatoi- libre économique et de la gestion, distinct les membres des conseils de surveillance listes
proche, où certains expliquent que l’in- re entre les parties (sociétés ou associa- du responsable des contenus éditoriaux. du Groupe Le Monde ne prennent pas part Confronté à un problème d’ordre déon-
formation de qualité ne peut désormais tions des journalistes des différents titres, En aucun cas, l’un de ces deux responsa- aux choix éditoriaux. Ils n’assistent aux tologique, tout journaliste est en droit de
se concevoir que dans la sphère publi- actionnaires, dirigeants du Groupe Le bles ne peut prendre de décision ayant un conférences de rédaction que sur invita- saisir le bureau de sa SDJ, afin que ce der-
que ou associative, nous croyons qu’un Monde, directeurs des publications et des impact sur le domaine de compétences tiondeladirectiondujournaloudelarédac- nier en prenne connaissance, le soumette à
média d’information de qualité peut se rédactions), et sera reprise par les statuts de l’autre sans avoir obtenu l’accord de ce tion, mais n’y interviennent pas. Ils s’inter- la direction de la rédaction en vue de trou-
développer porté par la vision d’un véri- des sociétés du Groupe Le Monde. En cas dernier. disent, en outre, de commander un article ver une solution. La direction de la rédac-
table projet d’entreprise, exigeant et de changement à la tête d’un des titres du Deux comités d’éthique et de déontolo- et de donner des instructions pour modi- tion et la direction de la publication peu-
ambitieux. La mutation accélérée du sec- groupe, elle s’imposera en termes identi- gie distincts, chargés respectivement du fier un article ou empêcher sa publication. vent égalementsaisirle bureaudela SDJ.(…)
teur des médias et les défis associés à ses ques à leurs nouvelles directions de la quotidien Le Monde, de ses suppléments La structure actionnariale du Groupe Le
nouveaux modes de production et de rédaction et de la publication. (…) ou déclinaisons, des sites du Monde inte- Monde fera l’objet d’une publication Rôle et pouvoir des comités d’éthique
diffusion de l’information sont autant La vocation des titres du Groupe Le ractif et de ses applications numériques, annuellesur supportpapier et/ou numéri- et de déontologie
d’opportunités pour le journal. Le Mon- Monde est de fournir, sur tout support, d’une part, et de l’ensemble des magazi- que par chaque titre du groupe. A cette Les comités d’éthique et de déontolo-
de devra impérativement renouer avec une information de qualité, précise, véri- nes (le « Pôle magazines ») et de leurs décli- occasion, un rappel des intérêts détenus gie, auxquels les statuts des sociétés du
la rentabilité, c’est la meilleure garantie fiée et équilibrée. Les journalistes doivent naisons numériques, d’autre part, sont par les principaux actionnaires sera égale- Groupe Le Monde se réfèrent expressé-
de son indépendance éditoriale. porter un regard critique sur l’informa- chargés de veiller au respect de cette char- ment effectué. ment, ont pour objet de veiller au respect
Plus généralement, nous nous assure- tion et faire écho au pluralisme des opi- te. Ils veilleront notamment à ce que soit Les actionnaires s’engagent à ne pas de la présente charte d’éthique et de déon-
rons que chacune des publications du nions. observé l’ensemble des principes conte- imposer de partenariats commerciaux au tologie dans les différentes publications
Groupe Le Monde a les moyens de repen- Les journalistes disposent des moyens nus dans la Déclaration des devoirs et des groupeavec les sociétés au capitaldesquel- et sites du groupe. Ils n’ont pas compéten-
ser son développement dans un univers nécessaires pour exercer rigoureusement droits des journalistes (Munich, 1971), les ils figurent ou qui leur sont liées com- ce pour se prononcer sur le contenu d’un
où les nouveaux médias deviennent pro- leur métier, collecter et vérifier les infor- dont la pérennité est indispensable à l’in- mercialement. De même, ils s’engagent à article ni pour prononcer des sanctions à
gressivement la première source d’infor- mations, indépendamment de toute pres- dépendance éditoriale et qui constitue le nepasempêcher ou faireobstacleàdes par- l’encontre des journalistes.
mation de leurs lecteurs. Les indispensa- sion extérieure. Ils s’interdisent toute socle déontologique de la profession de tenariats du même type avec des sociétés En cas de litige sur l’interprétation ou
bles évolutions des organisations qui en manipulation et plagiat, ne relaient pas journaliste. Ces principes s’appliquent à la qui se trouveraient en concurrence avec l’application de la charte, le comité d’éthi-
résulteront devront répondre à une dou- les rumeurs, évitent le sensationnalisme, réalisation de tous les contenus édito- les leurs. que et de déontologie concerné peut être
ble exigence : recouvrer un bénéfice les approximations et les partis pris. Ils riaux produits par les rédactions du grou- Lorsqu’un actionnaire du Groupe Le saisi par deux de ses membres, par une
d’exploitation pour financer de nou- doivent éviter tout lien d’intérêt avec les pe, quels que soient leurs supports de dif- Monde ou une entreprise dirigée ou déte- SDJ, la direction de la rédaction ou par le
veaux investissements ; adapter les acteurs des secteurs sur lesquels ils écri- fusion. nue par l’un de ces actionnaires est citée président du directoire. Dans un délai
contenus éditoriaux aux nouveaux vent, et s’engagent à déclarer tout conflit Cette charte sera publiée pour tout ou dans un article publié par un titre du Grou- d’un mois à dater de la saisine, et après
rythmes de consommation propres à d’intérêts. Des principes déontologiques partie dans les différents titres du groupe pe Le Monde, cette particularité est signa- avoir auditionné les personnes de son
chacun des médias. Chacun pressent communs aux rédactions du Groupe Le dès son entrée en vigueur et restera acces- lée dans le corps de l’article, dans sa choix, le comité émet un avis et/ou des
déjà que des transformations seront Monde seront rappelés en annexe de la sible en intégralité et à tout moment sur titraille ou dans une note de bas de page. recommandations qui seront communi-
indispensables pour réussir ce pari. Il charte d’éthique et déontologie, sans dis- chacun de leurs sites. qués aux journalistes intéressés, à la
nous faudra réfléchir aux rythmes de tinction de valeur et de force juridique Gouvernance direction de la rédaction concernée et au
parution, aux organisations, aux com- avec le contenu de celle-ci. Devoirs et droits des actionnaires Les actionnaires et membres des président du directoire, et qui pourront
plémentarités et définir avec tous les L’indépendance éditoriale des jour- Les actionnaires du Groupe Le Monde conseils de surveillance s’engagent à être publiés à sa demande. La direction
acteurs du Groupe Le Monde un nou- naux du Groupe Le Monde à l’égard de ses disposent des pouvoirs que leur confère le veiller à ce que, dans le cadre d’une expres- du titre concerné s’engage à répondre de
veau pacte social de manière à ce que actionnaires, des annonceurs, des pou- droit des sociétés. A ce titre, ils veillent à la sion publique, leurs déclarations ne puis- façon circonstanciée, et dans un délai
chacun soit associé à cette nouvelle voirs publics, politiques, économiques, bonne marche économique du groupe et sent pas engager le Groupe Le Monde, sauf de quinze jours, à l’avis ou aux recom-
dynamique. idéologiques et religieux est la condition de ses publications, à la définition de sa dans le cas d’une communication décidée mandations du comité d’éthique et de
De nouveaux moyens seront vains nécessaire d’une information libre et de stratégie et de ses axes de développement. par le conseil de surveillance. déontologie.
s’ils ne sont pas au service d’un projet qualité. Aucun texte ne peut leur être Pour assurer l’indépendance financière et La qualité de membre d’un directoire Les comités d’éthique et de déontologie
ambitieux et collectif. Un projet édito- imposé, aucune orientation ne peut leur politique des titres et sites du groupe, et du groupe est incompatible avec : se réuniront sur convocation de leur prési-
rial : celui d’une information de qualité être dictée par une intervention ou une pour en garantir l’indépendance et la liber- – un mandat électif national ou local dent ou à la demande d’au moins deux de
au service d’un lecteur confronté à une contrainte extérieure. té d’expression, chacun s’engage au res- (hors mandats municipaux dans des vil- leurs membres, et au moins deux fois par
multiplication de sources de toute natu- Les actionnaires du Groupe Le Monde pect desvaleurs et principesdéfinis au pré- les de moins de 30 000 habitants) ; an. Ils établiront un rapport annuel qui
re. Un projet collectif car cette nouvelle garantissent l’indépendance économique sent code. – des fonctions de direction, d’encadre- rendra compte des sujets dont ils auront
page de l’histoire du Monde ne pourra de ses titres au sens de la présente charte, Les actionnaires proclament leur atta- ment ou de représentation d’un parti poli- été saisis ainsi que des avis et recomman-
s’écrire que grâce à une mobilisation mais se gardent d’intervenir dans leurs chement à l’indépendance éditoriale de ses tique ou d’un syndicat ; dations rendus, rapport qui sera tenu à la
sans précédent de l’ensemble des équi- choix éditoriaux et leur traitement de l’in- publications. Ils s’engagent à respecter la – des condamnations définitives à des disposition de toute personne intéressée
pes salariées et bien sûr à la fidélité de formation. présentecharte,ainsiqueleschartesspécifi- peinesde prison ferme liées aux sujetssui- et distribué aux journalistes des titres et
ses lecteurs. Il appartient désormais aux La ligne éditoriale de chaque titre, dans ques en usage dans chaque rédaction du vants : (a) incitation à la haine raciale ou sites concernés. (…)
équipes du Groupe Le Monde de sa version papier comme dans sa version groupe.Toutnouvelactionnaire,majoritai- pour discriminations; (b) financement illi-
construire ce projet exigeant dans le res- en ligne, ne saurait être guidée ni infléchie re ou minoritaire, devra prendre le même cite de partis politiques ; (c) atteinte aux n Sur Lemonde.fr
pect des valeurs de leurs titres. p par les intérêts des annonceurs, pas plus engagement. Les sociétés du Groupe personnes. Lire la version intégrale
20 Décryptages Débats 0123
Jeudi 4 novembre 2010

Le mouvement social de l’automne 2010 aura une postérité politique


Si la gauche veut gagner en 2012, elle devra s’appuyer sur sa dynamique

N
i vainqueurs ni vaincus », monde s’inscrit en son temps et est le fruit sieurs reprises les cheminots grévistes ont fané. Et c’est après ce temps où les mouve-
nous dit-on à propos de la de la considérable élévation du niveau organisé eux-mêmes le trafic des trains. ments sociaux semblaient épuisés
mobilisation sociale, com-
me si tout était fini. C’est se Christian d’instruction de l’ensemble de la popula-
tion. Les débats sont d’autant plus féconds
Pour comprendre le présent, l’évoca-
tion de l’histoire n’est pertinente que si
qu’une gauche rabibochée parvenait au
pouvoir pour produire, avec le recul
rassurer à bon compte : un
mouvement social a tou- Chevandier qu’ils remettent à leur juste place les pro-
pos d’« experts » à l’approche avant tout
l’on met en perspective différents élé-
ments. Plus que 1968 ou 1995, c’est 1936 et
social de 1983, un désenchantement qui la
marque encore.
jours une postérité. C’est elle qu’il idéologique. Innovation des grèves de 1981 qu’il faudrait observer. Les acquis de Rien de tout cela aujourd’hui : dans la
convient d’interroger pour comprendre Professeur d’histoire 1968 et des années suivantes, la place 1936 sont le résultat d’une grande grève continuité d’une décennie de luttes, le
l’importance de ce qui se passe. Laissons contemporaine à l’université déterminante des assemblées générales que personne n’attendait et qui a usé de mouvement social pourrait être ces pro-
de côté les gouvernants. Nicolas Sarkozy du Havre est aussi le produit de questionnements méthodes originales. Ces mesures socia- chaines années un acteur de poids. Dans
est un homme du passé, et dans quelques sur la démocratie. les, devenues la grande fierté d’une gau- ses choix, dans sa capacité à mettre en
années l’évocation de son nom fera souri- le mouvement contre le contrat première Autre caractéristique des mouvements che politique à laquelle elles ont été impo- œuvre une politique, la gauche au pou-
re, comme ce fut le cas pour Valéry Giscard embauche (CPE)a concernéla jeunesse sco- sociaux de la dernière décennie, le choix sées, n’auraient jamais été prises sans ce voir sera d’autant plus légitime qu’elle y
d’Estaing. N’en déplorons pas moins que, larisée, puis l’ensemble de la population des modalités d’action peut aboutir au trouvera inspiration et appui. En cela, les
sans cesse désavoué dans les urnes depuis
2007 et faisant passer des lois contre la
active, et a fini par l’emporter. L’année sui-
vante, c’est à l’usine automobile d’Aulnay-
dépassement d’éventuels antagonismes
entre des intérêts catégoriels et ceux de
Le pouvoir identifié grévistes ont déjà gagné, qui affirment le
dépassement des valeurs du bling-bling
volonté de la population,le pouvoir identi- sous-Bois (Seine-Saint-Denis) que les l’ensemble de la société. Sans que le public au patronat propose individualiste et la légitimité des solidari-
fié au patronat propose une piètre image
de la démocratie au moment où une nou-
ouvriers ont longuement débrayé. Du
commerceau bâtiment, laliste serait inter-
en soit toujours conscient, la question du
service de la population est au centre de
une piètre image tés entre secteurs professionnels comme
entre générations. Le mouvement de
velle génération entre en politique. minable des secteurs touchés à un nombre de mobilisations. Pendant leur de la démocratie» l’automne 2010 restera longtemps d’ac-
C’est bien du côté d’un mouvement moment ou à un autre par des grèves. La grève, les agents d’EDF ont fait en sorte tualitéparce que laquestion qu’endéfiniti-
social protéiforme qu’il faut chercher les part des travailleurs de la chimie dans le que le tarif le plus bas s’applique toute la mouvement. En modifiant le contexte ve il pose est la plus importante de notre
acteurs essentiels. Depuis 2002, les présent mouvement permet de compren- journée dans des quartiers populaires. d’une victoire de la gauche, le mouve- société : celle du travail.
conflits se sont succédé, impliquant nom- dre que c’est l’ensemble des branches qui Même en dehors d’un conflit social, cer- ment de 2010 suffira peut-être pour que Les méthodes, qui dans le privé ont fait
bre de groupes sociaux. Certains étaient est concerné. tains d’entre eux rétablissent illégale- 2012 ne soit pas une déconvenue de plus. la preuve de leur inanité, sont importées
novices, les enseignants du primaire et du Une profonde réflexion accompagne ment le courant à des ménages démunis. L’élection de Mitterrand en 1981 surve- dans le secteur public, dont s’effacent la
secondaire, les intermittents du spectacle, ces mouvements sociaux. Depuis la grève Dans les transports en commun nait après des années d’attente de l’arri- finalité de la mission et l’intérêt pour la
puis les universitaires. D’autres avaient du printemps 2003, une controverse infor- urbains et à la SNCF, la question de fournir vée au pouvoir d’une gauche unie autour population. C’est contre tout cela que les
une expérience de la lutte sociale, comme melle agite tout le pays sur l’avenir des des transports gratuits a été évoquée dans d’un programme. Français se mobilisent. Les mouvements
les employés des transports publics aux- retraites,en décortique les données écono- des assemblées générales, sans que les gré- Sa division puis son échec en 1978 sem- sociaux correspondent à une intrusion de
quels le gouvernement avait promis, en miques, démographiques et sociales. Le vistes aient osé s’y risquer. Mais elle n’est blaient avoir sonné le glas des espoirs de la société dans la gestion de l’Etat, à une
2003, que leurs régimes de retraite ne pou- rejet du CPE par les Français en 2006 ne pas écartée, et un prochain mouvement l’après-68. Les années suivantes n’étaient véritable construction de la politique et de
vaient pas être remis en cause avant, qua- fut pas initial et s’est étayé par une analyse pourrait faire réitérer des expériences plus, en pleine crise économique, que cel- la démocratie. Une gauche portée au pou-
tre ans plus tard, de s’y attaquer. En 2006, préalable. Cette nouvelle intelligence du comme celles de mai 1968, lorsqu’à plu- les de la morosité d’un giscardisme déjà voir ne pourra pas l’ignorer. p

Peur partout, sécurité nulle part! Chine: comment libérer


La police judiciaire doit venir au secours des cités le Prix Nobel de la paix

D U
epuis 2002, et plus humains, les proxénètes, les époux un discours clair, réaliste et inno- n certain nombre
encore depuis les violents, les entreprises qui enfrei- vant. Prendre en considération les d’entre nous ne
émeutes de 2005,
Nicolas Sarkozy et Jérémy Robine gnentlesnormessanitaires, lescor-
rupteurs… tous ceux qui savent
phénomènes de violence et de
délinquance et leurs victimes, c’est
voient de salut
pour la Chine que Thi Minh-
ses conseillers ont
faitduthèmedel’in- Consultant-associé
que leurs crimes ou délits ne sont
pas mis en exergue par le pouvoir
bien ; cela ne justifie pas de som-
brer moralement, en approuvant
dans une démocra-
tie fondée sur les Hoang Ngo
sécurité l’axe majeur de leur politi- Entreprises et ne méritent pas que la police y le sécuritarisme. La politique de droits de l’homme. Cette démocra-
que. Il fallait que « la peur change et développement régional consacre d’importants moyens. Nicolas Sarkozy en la matière est tieestavant toutune valeurhistori- Historienne spécialiste
de camp », ce qui a justifié depuis (EDR) Les citoyens ont-ils peur ? Oui. non seulement brutale et dange- que qui fonde l’identité nationale de la Chine contemporaine
une politique d’emploi des forces Docteur en géopolitique Peur de la police ou peur de son reuse, elle est aussi inefficace. et transnationale de l’Occident. (Irsea, université
de police et de gendarmerie dans inefficacité, si ce n’est les deux. Des Il faut donc rappeler que ceux L’attribution du prix Nobel de la de Provence)
une optique répressive. ment antiémeute, ceux-ci utilisent citoyens de plus en plus nom- qui composent les forces de police paix à Liu Xiaobo, actuellement en
Alors que chacun se prépare à la contre des adolescents des armes breux ont peur de la police, après et de gendarmerie sont des prison pour avoir lancé la Char- ne lui est pas seulement étrangère.
prochaine campagne présidentiel- aussi dangereuses que des Flash- avoir cru par exemple qu’un citoyens, égaux à tous les autres. Si te 08, manifeste pour la mise en Dans la culture traditionnelle
le, il est temps de dresser le bilan de Ball. Oui, enfin, comme en témoi- citoyen a encore le droit de protes- les premiers sont dotés de pouvoir œuvredesprincipesde ladémocra- chinoise,l’individu n’est conçuque
cette politique phare du président gne leur comportement de plus en ter s’il est indigné par le comporte- de contrainte, et d’armes, c’est tie occidentale en Chine, est une comme membre d’une famille ou
sortant. A dix-huit mois de la fin du plus brutal dans leurs interactions ment d’un policier à son égard ou à dans un unique but : protéger les manière d’affirmer cette valeur d’un réseau de relations.
mandat présidentiel, la peur quotidiennes avec les citoyens. l’égard d’un tiers ; combien ont seconds. Les forces de police et de comme norme incontournable Il y a une autre raison essentielle
a-t-elle changé de camp ? Sans dou- Les délinquants ont-ils peur ? relaté l’expérience de la garde à gendarmerie doivent s’en souve- des relations internationales. au refus de la Chine des droits de
te. Mais plus précisément : qui a Non, malheureusement. Les trafi- vue qui leur a servi de punition ? nir ; c’est la responsabilité du pou- Barack Obama demande sans l’homme. Son identité est celle
peur, aujourd’hui ? quants des cités ghettos ont bien voir. La peur doit à nouveau chan- fanfare la libération de Liu Xiaobo, d’une puissance internationale
Les policiers et les gendarmes
ont-ils peur ? Oui, lorsqu’ils inter-
compris que seule compte désor-
mais la visibilité de l’action policiè-
On ne réduit ger de camp, car il est insupporta-
ble dans une société démocratique
la France se fait aussi discrète. Pour
sauver leur propre démocratie, les
indépendante qui date de la guerre
froide, lorsque la Chine de Mao se
viennent dans certains territoires re, et en aucun cas son efficacité. la délinquance que la population ait peur des puissances occidentales ont concevait et agissait comme le
devenus des ghettos, et craignent
parpaings ou télévisions qui chu-
Des auteurs d’actes crapuleux sont
parfois prêts à laisser leur victime
qu’en asséchant délinquants et de la police.
Lameilleure politique de sécuri-
besoin de l’argent de la Chine,
deuxième puissance économique
grand centre révolutionnaire et
anti-impérialiste de l’Asie.
tent des toits ou des étages sur leur inconsciente pour un sac à main, son terreau» té ne remplacera jamais une politi- mondiale. Comment, dès lors, faire Ce n’est pas un hasard si un arti-
passage. Oui, face à des délin- violence extrême produite par un que sociale ambitieuse, seule à libérer Liu Xiaobo et tous ceux qui cle du Quotidien du Peuple, daté du
quants dont la violence croît à la environnement social et urbain Combien de parents inquiets que même de favoriser l’inclusion de sont emprisonnés pour avoir 29 octobre, affirme l’impossibilité
mesure de l’armement et des pro- très dégradé. Sans compter les leurs enfants, lycéens et manifes- chaque citoyen et de redonner l’es- demandé justice pour leurs droits de la démocratie occidentale en
tections des policiers. escrocs en tout genre, les cambrio- tants,puissent êtrevictimes de vio- poir aux enfants des classes popu- bafoués par les impératifs de Chine, car l’Occident est identifié à
Oui, lorsqu’avec leur équipe- leurs, les trafiquants d’êtres lences policières ? laires et des ghettos. On ne réduit modernisation économique ? l’histoire de l’impérialisme.
D’autres, également de plus en la délinquance qu’en asséchant Il y a peu de chances que l’attri-
plus nombreux, ont peur après son terreau. bution du prix Nobel à Liu Xiaobo Rencontre prometteuse
avoir constaté que les policiers ne Une nouvelle politique de sécu- suffise à sa libération et à faire Par conséquent, il faut d’abord
les protègent pas dans leur quar- rité exige de nouvelles politiques avancer la démocratie en Chine, s’atteler par notre comportement,
tier, qu’ils sont impuissants à pré- judiciaires et pénitentiaires. Néan- tant que celle-ci est pensée du notre ouverture et notre empathie
venir les actes violents ou délic- moins, une mauvaise politique de point de vue de l’histoire de l’Occi- àchangercette perceptiondel’Occi-
tueux comme à les sanctionner, sécurité contribue à détruire l’in- dent alors qu’elle devrait être le dent héritée de l’histoire mondiale
qu’ils aggravent les tensions dans dispensable lien de confiance fruit d’une véritable rencontre des XIXe et XXe siècles. Imposer les
leur ville plus qu’ils ne les rédui- entre les citoyens et à l’égard de entre l’Occident et la Chine, dans le droits de l’homme comme valeur
sent, qu’ils refusent d’enregistrer l’Etat, et ainsi à aggraver la délin- contexte de la mondialisation qui n’amèneranulle part tant que cette
les plaintes, ou bien les reçoivent quance comme la peur de l’autre. ne peut prendre, en ce XXIe siècle, valeur est perçue comme occiden-
en faisant comprendre à quel point L’enjeu est d’importance, même si desformes impériales.Decetteren- tale. Plutôt que de droits de l’hom-

LA DIFFERENCE
ça ne les intéresse pas et qu’ils la politique de sécurité ne cause ni contrepourraientnaître de nouvel- me, mieux vaut parler de droits
n’ont pas la moindre intention ne règle tous les problèmes. les formes de démocratie. dans des cas concrets, car c’est dans
d’enquêter. Pour rétablir la confiance avec Il ne faut pas oublier que la des situations particulières que rai-
Sans aucun doute, la politique les citoyens, il est temps de distin- Chine appartient à une commu- sonnent les Chinois : droit de telle

C’EST
d’emploi des forces de sécurité en guer les corps d’exécution et d’ins- nauté culturelle et géopolitique personne à une terre, à ne pas vivre
France depuis près de dix ans est pection dans la police. Pour que englobant l’Asie orientale et l’Asie près d’une usine polluée, etc.
un échec total, ce que chacun, jour- l’actionpolicière redevienne effica- du Sud-Est, dont l’identité ne tient Quant au courageux Liu Xiaobo,

LA VIGILANCE
naliste ou policier, commence à ce, il est urgent de nous doter pas seulement au confucianisme, peut-être pourrait-il être libéré s’il
dire. Pourtant, ce qu’à coup sûr va d’une politique d’emploi des for- mais aussi, et surtout, à l’expérien- rédigeait un nouveau texte inven-
nous proposer le président sortant ces de police et de gendarmerie dif- cehistoriquecommunedesrévolu- tant les formes possibles de la
pour 2012, ce sera plus de police, férente. Il faut privilégier la police tions et de la décolonisation, héri- démocratie en Chine en précisant
Isabelle Giordano plus de répression, plus d’armes… judiciaire, une police d’enquête et tée de la guerre froide. quel’Histoiren’a pas prisfin avecla
Service Public 10h L’escalade jusqu’où ? d’investigation. Une police diffuse Forte de l’expérience de la révo- victoire de l’Occident dans la
franceinter.com Il est temps de tout changer en et immergée dans la population, lution communiste chinoise et de guerre froide, mais qu’elle conti-
ce qui concerne les missions et les qui n’a besoin ni de casques ni de son rôle central dans la décolonisa- nuedans la rencontre prometteuse
modalités d’intervention des for- Flash-Ball. Une police en laquelle tion des pays d’Asie du Sud-Est, en entre les Occidentaux et les
FRANCE INTER LA DIFFÉRENCE
ces de police et de gendarmerie. tous les citoyens aient confiance, particulier du Vietnam, la Chine ne Chinois comme lui et d’autres, y
franceinter.com
C’est à la gauche qu’incombe la res- et donc apte à mener une préven- se laissera en aucun cas imposer les compris du Parti communiste
ponsabilité de produire à ce sujet tion efficace. p droits de l’homme, car cette valeur chinois. p
0123
Jeudi 4 novembre 2010 Analyses Décryptages 21

Corée du Nord: Vie moderne Sandrine Blanchard


L’Europe et les mères
l’ère de la transition a commencé
I
ls avaient belle allure, ces bal- chambardement. Avec un congé
lons roses et bleus, ornés d’un allongé, les femmes reprendraient
visage de bébé, brandis, le le travail avec moins de culpabili-
20 octobre, par des dizaines de té. Cette mesure pourrait même

L
e processus de succession de Kim Jong-il internationales renforcées, la RPDC est plus députés européens dans les tra- réduire le nombre de congés paren-
par son fils, Kim Jong-un, a été officialisé, dépendante de la Chine. Dégager le pays de l’or- vées du Parlement de Strasbourg. taux, plus pénalisants sur le plan
le 10 octobre, lors des cérémonies du
65e anniversaire de la fondation du Parti du tra-
Analyse nière économique est la condition impérative
d’un transfert sans heurt du pouvoir. Kim Jong-
En cette période déprimante, où
les gouvernements prônent l’aus-
professionnel. »
Pour l’heure, les jeunes mères
vail. Que peut-on attendre de cette anachroni- il a promis qu’en 2012, centième anniversaire térité, l’image avait de quoi redon- « bidouillent » entre certificats
que poursuite d’une « dynastie communiste » Philippe Pons de la naissance de Kim Il-sung, la RPDC sera un ner le sourire. A une courte majo- médicaux, congé pathologique et
qui débuta avec la succession du « père de la Correspondant à Tokyo « pays fort et prospère ». Tenir cet engagement rité, les eurodéputés venaient de congés annuels pour déborder du
nation », Kim Il-sung (1912-1994), par son fils suppose de la dégager de son isolement actuel. voter en faveur de l’allongement cadre légal (actuellement de seize
Kim Jong-il et se perpétue le petit-fils ? tés… », avance néanmoins Andrei Lankov, de Pour la droite sud-coréenne, Pyongyang du congé maternité à vingt semai- semaines en France, six avant l’ac-
Apparemment remis de l’attaque cérébrale l’université Kookmin, à Séoul. Un effondre- pourrait se livrer à des provocations comme nes, rémunéré à 100 % du salaire, couchement, dix après). Sans sur-
dont il a été victime, à l’été 2008, mais affaibli, ment du régime (troisième scénario) ne semble lorsque Kim Jong-il fut désigné successeur : dans toute l’Europe. prise, des enquêtes montrent que
Kim Jong-il, qui détient les rênes d’un pouvoir guère vraisemblable en l’absence de toute attentats à Rangoun contre le cabinet sud- A priori, une bonne nouvelle
absolu,metprogressivementenplace une direc-
tion plus collégiale, avec la promotion de mem-
opposition ou dissidence organisée.
Le premier scénario présente des analogies
coréen (1983) puis à bord d’un avion de Korean
Air (1987). Mais les experts de la RPDC, à Séoul,
pour les femmes, mais il faudra
un très long chemin législatif
Les opposants
bres de sa famille – tels sa sœur Kim Kyong-hui avec celui qui permit à Kim Jong-il de succéder voient en Kim Jong-un un homme plus ouvert avant que cette directive ne soit ne parlent que de sous
et le mari de celle-ci, Chang Song-taek – ainsi
que des fidèles comme le maréchal Ri Yong-ho,
à Kim Il-sung : dans les deux cas, l’élite a craint
une guerre de succession. Au prix d’accepter un
aux réalités extérieures et à « une évolution du
régime sur le modèle chinois, impérativement
adoptée en conseil des ministres
européens et transposée dans le
et de coûts. Jamais
chef d’état-major. Adoubé par l’armée et le par- renforcement de l’« Etat dynastique » ? Selon recommandée par Pékin », avance Cheong droit national. Autant dire des lus- de progrès social
ti, Kim Jong-un devra cependant être crédité l’anthropologue Heonik Kwon (London School Seong-chang, de l’Institut Sejong, à Séoul. tres ! Déjà des voix s’élèvent pour
d’une réussite pour être pleinement accepté. of Economics), aux yeux des Coréens du Nord, crier à la « démagogie », à l’« irres- 84 % des mères souhaiteraient
nourris de l’idéologie du régime, la succession Le processus de succession, qui tend à garan- ponsabilité en temps de crise », à que le congé maternité dure plus
Les analystes à Séoul retiennent trois scéna- héréditaire s’enracine dans le nationalisme né tir la continuité du régime en cas d’incapacité une « victoire à la Pyrrhus » qui longtemps.
rios. 1 – La succession s’opère sans anicroche : en réaction au colonialisme japonais de Kim Jong-il, pourrait peser sur le jeu diplo- n’aurait pour conséquence que de L’Europe a du bon, mais le com-
Kim Jong-un apparaîtra comme la figure de la (1910-1945) dont la famille Kim est l’incarna- matique.Jusqu’à présent, l’administration Oba- rendre plus difficile le recrute- bat n’est pas gagné. Nadine Mora-
continuité de la lignée des Kim au sein d’une tion, détentrice à ce titre de l’identité nationale. ma a joué avec Pyongyang la carte de l’attentis- ment et le retour des femmes no s’est déclarée opposée à cette
direction « moins autocratique », estime Dans un pays refermé sur lui-même comme me. « En recevant Kim Jong-il pour la seconde dans l’entreprise. Les opposants mesure. Dans un premier temps,
Rüdiger Frank, expert de la République populai- l’est la RPDC, coupé de toutes autres références fois en six mois, Pékin a manifesté un soutien ne parlent que de sous et de la secrétaire d’Etat à la famille a
re démocratique de Corée (RPDC) à l’université et entretenu dans la mentalité d’assiégé, le entier à Pyongyang. Les Etats-Unis doivent en coûts. Jamais de progrès social, ni fait valoir que « la France dispose
de Vienne. 2 – Le processus de succession est patriotisme cristallise l’adhésion populaire. tirer les conséquences », commente Paik Hak- de bien-être, ni de ce que représen- déjà d’un régime très protecteur
contesté de l’intérieur et des clans rivalisent soon, de l’Institut Sejong. « La politique améri- te pour bon nombre de mères le pour les femmes enceintes ». Puis,
pour le pouvoir, risquant de favoriser des ingé- Mais les deux successions se situent dans caine de sanctions est peu efficace et un retour fait de laisser un bébé de dix moins catégorique, elle a propo-
rences étrangères. 3 – La transmission du pou- des contextes différents. Kim Jong-il exerça le au dialogue doit être pris en considération », semaines à la crèche ou chez une sé, « s’il y avait allongement », de
voir déraille, entamant le contrôle du régime pouvoir dans l’ombre de son père pendant écrivait dans l’International Herald Tribune nounou : un crève-cœur. Même la « réfléchir à une meilleure égalité
sur la population et le pays sombre dans le cha- vingt ans avant d’y accéder. A 27 ans, Kim Jong- Donald Gregg, ancien ambassadeur américain philosophe Elisabeth Badinter, entre le père et la mère » en imagi-
os, voire une guerre civile, appelant une inter- un aura peu de temps pour asseoir son autorité. à Séoul. « Pour consolider la transition, estime auteure du best-seller Le Conflit, nant de leur laisser le choix de se
vention extérieure. En outre, sous un carcan en surface inchangé, la Hitoshi Tanaka, ancien vice-ministre des affai- la femme et la mère (Flammarion, répartir ce nouveau congé. Cela
La plupart des experts de la RPDC privilé- société nord-coréenne a évolué : l’économie res étrangères japonais, président de l’Institut 270 p., 18 euros), que l’on ne peut pourrait être une bonne idée, his-
gient, pour l’instant, le premier scénario. Une parallèle, l’entrouverture à la Chine par le com- de stratégie internationale à Tokyo, Kim Jong-il soupçonner de vouloir remettre toire que l’articulation entre vie
lutte de pouvoir semble peu probable : l’élite a merce légal et illégal ont entamé le contrôle sur a besoin de l’extérieur et il faut s’attendre à des les femmes au foyer, plaide pour familiale et vie professionnelle ne
intérêt à maintenir la stabilité du pays et à ser- la circulation des informations et, jusqu’à un ouvertures de Pyongyang. » p un congé maternité rallongé : repose pas que sur les femmes.p
rer les rangs. « La disparition de Kim Jong-il peut certain point, les mécanismes coercitifs. Souf- « Les femmes sont fatiguées après
changer la donne en ravivant de vieilles rivali- frant de graves pénuries et objet de sanctions Courriel : pons@lemonde.fr l’accouchement. C’est un grand Courriel : blanchard@lemonde.fr

Tarifs 01/01/10 Tél. : 01 57 28 39 07


1 parution Professionnels Particuliers

Bonnes Adresses Reproduction interdite


Forfait 5 lignes
Forfait 10 lignes
49€ HT
90€ HT
49€ TTC
90€ TTC

DETAILLANT - GROSSISTE ANTIQUITÉS EDITIONS EPICERIE LOCATION


VEND AUX PARTICULIERS ANGLAISE PROFESSIONNELLE
TOUTES LES MARQUES AUX MEILLEURS PRIX Suite à mes prestations
U 5 50
FIXES OLES
RELEVAB
D’EXPO0 M 2
SITION
télévisées sur le marché
RENOVATION CHRISTMAS PUDDINGS A louer - Paris 1er
de l’art, je vous propose GRATUITS ! Une pièce pour pédicure podologue
D'APPARTEMENTS Confitures Wilkin & Sons, dans un cabinet de kinésithérapie.
UN RENDEZ-VOUS Maîtrise d'oeuvre,
POUR VOS DEMANDES architecture d'interieur excellents thés, vins du S’adresser au : 01.40.28.96.28
D’ESTIMATIONS, Evaluation avant achat. Création monde, biscuits, bières
Spécialisé successions de Sdb., cuisines, maçonnerie,
électricité, plomberie, peinture,
anglaises, confiseries, LIVRES
CANAPÉS • SALONS • CLIC-CLAC parquet. Garantie décénale. chocolats de Noël,
Burov - Casa Nova - D va - Bournas… J’ACHETE Siret : 499 249 084 000 17 sauces anglaises et ACHAT LIVRES
Meubles Tableaux Pendules
CONVERTIBLES pour usage quotidie indiennes, apéritif au ANCIENS & MODERNES
Objets d’art & curiosités Tél.: 06.99.75.37.44 gingembre, chutneys sur Paris - Province
Argenterie Livres anciens www.afc-renovation.com
SOMMIERS • MATELAS Violons & Archets anciens de luxe, pickles et bien Librairie Pettit
Tempur - Treca - S mmons - Bultex - Sealy - Dunlop llo... Art d’Afrique et d’Asie plus... www.livres-revues.com
FIXES ou RELEVABLES Art décoratif du XXe s Grand choix,
Et une gamme spéc ale pour dos sens bles Art d’Islam et d’Orient BIJOUX livraison rapide.
Tel : 06.81.13.99.38
Photos anciennes et d’artistes

MOBECO Sérieux et discrétion


assurés, déplacements
ACHAT OR DEMANDE
D’EMPLOI
www.alesinfrance.com CORRECTION/
TRADUCTION
50, av. d’Italie 148, av. Malakoff 247, rue de Belleville Paris et Province. Particulier-professionels
75013 PARIS 75016 PARIS 75019 PARIS
DIAMANTS-MONTRES
MUSIQUE Transmettez votre histoire.
M° Pl. d’Ital e M° Pte Ma llot M° Télégraphe Fê 60 ans, 33 ans d’expérience,
BEAU CUIR
PATRICK MORCOS permis B, RECHERCHE Nous vous accompagnons
 01 42 08 71 00 7j/7 ACH. POUR COLLECTION
990¤ BIJOUX-DEBRIS
PARINGER fabrique EXPERT dans la création de
LINGOTS-PIECES GARDE PERS. 3EME AGE
www.mobeco.com les Dorsalino Cuir, Affilié à la Compagnie 33 TOURS ANNEES 50 votre musée personnel.
pour le Bureau et pour la Télé : Nationale des Experts (Direct Bourse) SUR PARIS nourrie/logée, Et aussi : correction,
Vente par télép one possible - L vra son gratu te sur toute la France (MUSIQUE CLASSIQUE)
une bonne nouvelle pour le dos COMPTOIR EUROPEEN DE L’OR jour/nuit + 2 week-end/mois. traduction, conseil.
de ceux qui s’asseyent un long 06.07.55.42.30 Tel : 06.27.99.82.60 Tel : 06.11.57.62.81 www.acftextes.org
moment ou un bref instant. 66, rue de Lévis, 75017 Paris
morcospatrick@orange.fr
CHAMBRES MEUBLES Ils pourront garder leur vivacité Métro : Villiers
pour se retourner ou pour se lever...
D’HÔTES

0123
Les petits fauteuils Tel : 01.42.67.20.63
Château de la Motte (71) COMPOSABLE & de PARINGER ont un nom : DÉCORATION
- Les DORSALINO -
Chambres d’hôtes agrées
BIBLIOTHÈQUE Ils furent créés en 2010 ! DIAMANT
RENOV’DÉCO 1961 SARL BLEU
 KL YtK\J[PVU - Souples, ils tournent vivement
« Tour de Bourgogne à Vélo » Z\Y WYtZLU[H[PVU KL JL JV\WVU à 360°, et s’adaptent à toutes Nos compétences,  
 Bonnes Adresses
les courbures et postures. notre expérience   
VENDREDI, SAMEDI,
- Sûrs et élégants, ils sont
DIMANCHE EN 1/2 PENSION : recouverts de beaux cuirs.
et notre goût ACHAT OR
Une belle invention de PARINGER, du travail soigné Débris, Bijoux,
- Chambre double : 60€/pers fabricant de Tradition et A VOTRE SERVICE ! Diamants Pour communiquer dans cette rubrique,
- Chambre simple : 80€/pers (]LJ ]VZ TL\ISLZ VMMYLa
d’Avant-Garde depuis 1900.
PEINTURE, PAPIER-PEINT,
119, avenue du Maine appelez le :
]V\Z SLZ JVUZLPSZ K»\U Exposition et vente directe Paris 14ème M° Gaité
TGV LE CREUSOT (vélos). HYJOP[LJ[L K»PU[tYPL\Y au 121 rue du Cherche-Midi PARQUET, ELECTRICITE, 50, Bd la Tour Maubourg

Voies vertes, golf,


5V[YL HYJOP[LJ[L ]V\Z JVUZLPSSL
NYH[\P[LTLU[ L[ ]V\Z HPKL n
YtHSPZLY ]V[YL WYVQL[
75006 Paris
(Angle 21 Bd Montparnasse)
CARRELAGE, PLOMBERIE, Paris 7ème M° Invalides
5, rue de Chateaudun
01.57.28.30.00
K»HTtUHNLTLU[ MÉTRO DUROC MACONNERIE, MENUISERIE. Paris 9ème M° Cadet
centre hypique : proximité 10 km.
4L\ISLZ ([TVZWOuYL
 Y\L KL *OH[LH\K\U  7HYPZ
Tel : 01.42.22.22.08 *Devis gratuit *Délai respecté 01.45.38.55.00 Envoyer votre texte par e-mail :
« REVACANCEZ-VOUS » www.paringer.fr
Tel : 01.40.09.79.26   

  
^^^TL\ISLZL[H[TVZWOLYLJVT paringerparis@yahoo.fr
www.diamantbleuparis.com
gaelle.fuzet@mondepub.fr
Tel : 03.85.45.60.55  / KL JVUZLPSZ K»\UL ]HSL\Y  n KtK\PYL KL ]VZ HJOH[Z Doc sur demande 06.21.40.02.81
22 Culture 0123
Jeudi 4 novembre 2010

Charles Garnier, le fantôme de l’Opéra


Aux Beaux-Arts de Paris, deux expositions font revivre l’architecte inventeur du style Napoléon III

Expositions 1875. L’opéra enthousiasme, char- Garnier y entrera à 17 ans pour en Il y a aussi les esquisses de celles
me, divise, provoque même des sortir six ans plus tard avec un réalisées par ses collaborateurs

L
e metteur en scène canadien duels. Il devient le sujet de Grand Prix de Rome d’architectu- pour l’Opéra : les bronzes du Génie
Robert Carsen (56 ans) est romans (le plus célèbre reste Le re. de la danse, de Carpeaux, les des-
devenu scénographe par la Fantôme de l’Opéra (1910), de Gas- Il passera ensuite à la Villa sins de Gustave Boulanger pour le
grâce de « Marie-Antoinette », ton Leroux), avant de conquérir Médicis, cinq ans émaillés de Foyer de la danse, Les Muses et Les
l’exposition à succès du Grand le grand écran hollywoodien. voyages d’étude en Italie du Sud, Heures du jour et de la nuit, peint
Palais, dont il fut le directeur artis- C’est ainsi qu’Audrey Sicile, Grèce, Turquie, et en rap- par Jules Lenepveu pour le plafond
tique au printemps 2008. Hepburn, virevoltant en robe portera un goût prononcé pour la de Garnier, remplacé, à l’invitation
« Concevoir une exposition n’a blanche et cape verte dans le polychromie et le look de dandy de Malraux, en 1964, par Chagall.
rien à voir avec faire de la mise en grand escalier de l’Opéra (image bohème dont témoignent ses por- Mimétique de l’humour dont
scène, même s’il s’agit aussi de extraite du Funny Face, de Stan- traits. Charles Garnier fit preuve dans ses
raconter une histoire », confiait-il ley Donen, sorti en 1957) est à l’af- Le retour à Paris, en 1854, verra nombreuses caricatures – ce dont
à la veille de l’ouverture de l’expo- fiche et en couverture du magnifi- l’extraverti hypocondriaque som- témoigne une seconde exposition
sition Charles Garnier que catalogue d’exposition. brer dans une forte dépression, présentée dans le cabinet de des-
(1825-1898), qui se tient à l’Ecole Pour raconter la vie et l’œuvre jalonnée de petits emplois et de sins Jean Bonna –, Carsen a placé,
nationale supérieure des beaux- de Garnier, l’« inventeur du style projets non réalisés. Louise Bary, face à face, la lettre officielle du
arts (Ensba) de Paris, jusqu’au Napoléon III » – l’un des rares, épousée en 1858 – une femme 6 juin 1861 qui nommait Garnier
9 janvier 2011, et qu’il vient de avec Gustave Eiffel (dont il détes- cultivée et consciente du génie de architecte du nouvel Opéra, et cel-
mettre en espace. son mari – soignera par ses legs le, non moins officielle, du 3 jan-
Robert Carsen rappelle volon-
tiers ses propres liens avec le
«Il y a eu l’image laissée à la postérité.
En 1861 commence l’épopée de
vier 1875 qui lui demande de reti-
rer sa place – moyennant
Palais Garnier, où il a mis en scè- des expositions Charles Garnier : son projet pour 120 francs – pour la soirée d’inau-
ne Alcina (1999), d’Haendel, Les
Boréades (2003), de Rameau, et
sur l’Opéra de Paris, un nouvel Opéra à Paris est finale-
ment sélectionné face aux 171 can-
guration de ce même Opéra, qui
n’était pas encore, il est vrai, le
Capriccio (2004), de Richard mais jamais sur didats en lice. La construction de Palais Garnier ! p
Strauss. Mais insiste surtout sur
la particularité de sa démarche :
Charles Garnier» l’édifice l’occupera quinze ans.
C’est une photographie de
Marie-Aude Roux
Robert Carsen
« Il y a eu des expositions sur l’Opé- l’atelier de Garnier, édifié aux « Charles Garnier. Un architecte pour
scénographe
ra de Paris, mais jamais sur Char- abords du chantier de l’Opéra, l’Empire », jusqu’au 9 janvier 2011. A
de l’exposition à l’Ensba
les Garnier. Ainsi, les quelque qui a donné à Robert Carsen l’idée l’Ecole nationale supérieure des beaux-
300 pièces exposées, livres, car- du vaste et élégant espace – avec arts (Ensba). 13, quai Malaquais,
nets de croquis, lettres, caricatu- tait la « tour »), à avoir associé son tables et lampes d’architecte – Paris 6e. Tél. : 01-47-03-50-00. De 4¤ à
res, dessins, plans et photogra- nom à un monument –, Robert qui ouvre l’exposition. Parmi les 6 ¤. Du mardi au dimanche, de 13 heu-
phies, sont pour la plupart des iné- Carsen a fait réaménager le hall crayons épars et les documents, res à 19 heures. Beauxartsparis.fr. Cata-
dits. » d’entrée de cette « Ecole des de curieux témoignages, comme logue édité sous la direction de Bruno
Difficile d’imaginer aujour- beaux-arts dont Jean-Louis-Char- ces livrets d’opérettes composés « Construction du nouvel opéra, sculpteurs au travail Girveau, assisté d’Anne-Marie Garcia,
d’hui la popularité de Charles Gar- les Garnier n’est autre qu’un des par Garnier – L’Ours et le Pacha, à l’attique », par Louis-Emile Durandelle, été 1867. ENSBA 350 p., 35 ¤.
nier, l’engouement suscité dès éléments les plus emblémati- Patembois, Le Baron de Groscha- « L’œil et la plume. Charles Garnier et
1867 par la façade de l’Opéra, ques », dixit l’actuel directeur de minet… d’une spatialisation en 3 D, sont Thiérache (1886), dans l’Aisne, le la caricature », jusqu’au 30 janvier
découverte pour l’Exposition uni- l’institution, Henry-Claude Cous- Dans la grande salle du haut, présentées les réalisations de l’ar- vaste observatoire du Mont-Cros 2010. Cabinet des dessins de l’Ensba,
verselle, le débat esthétique euro- seau. organisée selon les plans mêmes chitecte – le casino et l’Opéra de édifié sur les hauteurs de Nice, ou 14, rue Bonaparte, Paris 6e. De 2 ¤ à 3 ¤.
péen qui s’ensuivit, à l’inaugura- D’origine modeste (son père de l’Opéra et habillée de pan- Monte-Carlo (1878-1881), l’église la Villa Garnier à Bordighera, sur Du mardi au dimanche, de 13 heures à
tion du bâtiment, le 5 janvier est forgeron, sa mère dentellière), neaux latéraux recréant l’idée Sainte-Grimonie de La Capelle-en- la Riviera. 19 heures.
0123
Jeudi 4 novembre 2010 Culture 23

«Interiors», curiosité toute britannique Henri Dutilleux oublie


Matthew Lenton adapte la pièce de Maeterlinck, au Théâtre des Abbesses, à Paris François-Marie Banier

L
Théâtre et une femme à qui il doit annon- e compositeur Henri fait monter à son appartement où
cer que leur fille est morte. Chez Dutilleux, 94ans, s’est trom- l’a conduit le gardien de l’immeu-

U
n Ecossais de 36 ans est invi- Maeterlinck (1862-1949), on est au pé et il veut le faire savoir. ble. Craignant un manque de
té pour la première fois à cœur du drame, et pas à chercher Tournant les pages du Monde lumière, le photographe s’était
Paris : Matthew Lenton, qui une lentille de contact perdue sur Magazine du 16 octobre, il était fait accompagner d’un assistant
présente Interiors, d’après Mauri- la moquette, comme chez Mat- tombé sur une vue de l’atelier de en charge des éclairages. » La visi-
ce Maeterlinck, au Théâtre des thew Lenton, où pourtant la mort François-Marie Banier. Parmi te n’avait donc rien d’impromp-
Abbesses, jusqu’au 6 novembre. Il rode, aussi : la voix off, c’est elle. quelques photographies grand tu, conclut Me Merlet.
vient de Glasgow, où il a fondé sa Celle d’une femme encore jeune, format, il avait eu la surprise de Ce dernier ajoute que M. Banier
compagnie en 1999, mais le specta- qui arrive par la salle aux deux découvrir son portrait, de face, les ne pouvait passer pour un incon-
cle a été créé au festival de Naples, tiers du spectacle et se place yeux mi-clos. Il ne se souvenait nu aux yeux de son hôte, car il
en 2009, où le metteur en scène devant la vitre. pas d’avoir posé pour Banier. Il se l’avait déjà photographié à deux
avait été invité à travailler comme Elle ne connaît plus le froid rappelait seulement, comme il reprises, en 1997 et en 2003, avec
on le fait de plus en plus souvent dont souffrent les vivants et en l’avait confié au Monde dans son publications dans le magazine
dans l’Europe d’aujourd’hui, en souffre. Elle sait ce que chacun va édition du 23octobre, que Fran- américain The New Yorker.
réunissant des comédiens de plu- devenir, quand et comment il va çois-Marie Banier s’était présenté M.Banier souhaitait faire un nou-
sieurs nationalités : ici, des Italiens mourir. Elle nous le dit, pendant chez lui à l’improviste, en janvier, veau portrait d’Henri Dutilleux,
et des Anglais, principalement. quele dîner s’achève et que les invi- afin de préparer une émission de après en avoir effectué la deman-
Qu’ils ne parlent pas la même tés s’en vont, laissant l’hôte devant radio dans laquelle il voulait diffu- de par téléphone. Quant à l’émis-
langue n’a pas d’importance. Pour sa fenêtre, à scruter la nuit, sa nuit. ser, entre autres, sa musique. sion de radio, elle a bien eu lieu.
une raison simple : on ne les Comme tous les autres acteurs Depuis, Henri Dutilleux a Invité de «Passion classique », sur
entend pas. Ils sont derrière une d’Interiors, il est excellent. Mais retrouvé son agenda – un carnet Radio classique, Banier avait sou-
vitre, dans le salon d’une maison, cela ne suffit pas à donner au spec- semestriel un temps égaré. Et les haité y faire entendre une œuvre
reproduit fidèlement, avec sa tacle un intérêt autre que celui choses ne se sont pas passées com- de Dutilleux et a sollicité le musi-
moquette rouge, son piano, sa Derrière la légèreté et les rires, la mort. TIM MOROZZO d’une curiosité, extrêmement me il les avait dites. « Monsieur cien en ce sens.
tapisserie à motifs, ses tableaux bien réglée, qui se regarde et tend à Banier avait bien pris rendez-vous
un peu ringards et sa table dressée. On connaît leurs noms parce désirs profonds et secrets, les peti- se faire oublier. p avec moi pour une séance de pho- « Photo de travail »
Dehors, le vent souffle et des qu’une belle voix off nous les dit, tesmesquineries, la solitude inten- Brigitte Salino tos, le samedi 9 janvier, et donc Là encore, Me Merlet s’inscrit
flocons de neige tombent, par comme elle dit ce qui se passe, et se refoulée. pour faire mon portrait. Il devait en faux contre les premiers pro-
moments. A l’intérieur, Andrew, que l’on voit : des gens réunis pour « Interiors », d’après Maeterlinck. Mise même repasser le lendemain dans pos d’Henri Dutilleux, affirmant
un homme d’une bonne soixantai- dîner, boire et se réchauffer de La voix off, c’est elle en scène : Matthew Lenton. Avec Els- l’après-midi », précise le composi- que le photographe ne l’avait pas
ne d’années, et Sara, une jeune leurs présences mutuelles. C’est la Toutes ces choses de la vie pas- peth Brodie, Sara Lazzaro, Andrew Mel- teur, qui invoque un « défaut de rappelé. « François-Marie Banier a
fille, se préparent à accueillir les nuit la plus longue de l’année. sent sur le même plan, dans un ville, Aurora Peres, Davide Pini Carenzi, mémoire» à propos d’une période bien téléphoné à M. Dutilleux un
invités d’un soir, qui arrivent cou- Dans la maison, ils se sentent en esprit très britannique qui peut fai- Barnaby Power, Ann Scott-Jones, Damir « assez nébuleuse » de sa vie. peu plus tard pour le remercier
verts de manteaux et de bonnets, sécurité, parlent, discutent, met- re sourire, à certains moments, et à Todorovic. Théâtre des Abbesses, 31, « Dans mon souvenir, l’entretien mais il n’a pas pu le joindre, car le
avec un fusil ou un revolver, à cau- tent de la musique, dansent. Ils condition d’oublier qu’Interiors rue des Abbesses, Paris 18e. Mo : Abbes- avait consisté à préparer une émis- compositeur était occupé avec la
se des ours, dangereux dans la veulent être dans l’ambiance, vient d’Intérieur, une pièce de Mae- ses. Tél. : 01-42-74-22-77. De 13 euros à sion de radio, c’est pourquoi il m’a soprano Renée Fleming. »
région hostile et dans l’hiver obs- mais, en même temps, ce qui tra- terlinck de toute beauté, où il est 24 euros. Jeudi 4, vendredi 5, à 20 h 30, semblé curieux qu’on ait fait des Restait à savoir pourquoi
cur où se joue Interiors. verse la tête de chacun, et que l’on question d’un vieil homme samedi 6 novembre à 15 heures et photos à ce moment-là », explique M. Banier avait montré aux lec-
Ainsi entrent dans le salon Ann, peut deviner à leurs attitudes, est devant une maison, qui regarde, 20 h 30 (dernière). En anglais surtitré. le compositeur, toujours surpris teurs du Monde Magazine une
David, Barney, Aurora et Damir. commenté par la voix off : les sans qu’ils le sachent, un homme Durée : 1 h 20. par l’image, dont il n’a aucun sou- image que Dutilleux n’avait
venir. A-t-elle été prise à un jamais vue. « François-Marie
moment où il s’est assoupi ? « Je Banier s’est servi du portrait de

La magie de l’enfance, dans les pas de Nathalie Béasse ne parviens pas à comprendre
pourquoi elle se trouve là »,
conclut le musicien.
Dutilleux pour masquer un autre
tirage qu’il ne voulait pas voir figu-
rer dans la vue de son atelier »,
Avec «Happy Child», la chorégraphe offre un spectacle ludique d’une grâce extrême Contacté alors par Le Monde, explique Me Merlet, qui tient par
François-Marie Banier n’avait pas ailleurs à souligner qu’il s’agit
souhaité réagir aux propos d’Hen- d’une « photo de travail suscepti-

H
appy Child ». Bonheur d’un cent les vieilles histoires et les non Certaines scènes possèdent un une alliance spectaculaire tout ri Dutilleux. Il se dit aujourd’hui ble d’être reprise, voire peinte,
côté, enfance de l’autre. moins anciennes habitudes. Il suf- attrait fou et incompréhensible. simplement impeccable. p blessé par les premières asser- conformément aux habitudes de
Mais qu’est-ce qui rend cet fit parfois d’un bonnet en fourrure D’autres font rire sans non plus Rosita Boisseau tions du compositeur. Laurent l’artiste ». Et il ajoute que, la séan-
enfant-là si heureux,le veinard ? Le pour ouvrir grand l’imagination et qu’on en décrypte les dessous. La Merlet, l’avocat de M. Banier, ce de pose ayant été autorisée, le
titre de la pièce de Nathalie Béasse, plonger aux racines de sensations séquence au cours de laquelle Happy Child, de Nathalie Béasse. Le détaille la chronologie des faits. photographe peut user librement
créée en février au Théâtre de la inconnues. Et soudain un vent gla- trois hommes en tailleurs fémi- 4 novembre, 21 heures, L’Hectare, Ven- «Un rendez-vous a été fixé le same- des clichés qu’il a pris. « Le modèle
Bastille,à Paris, en tournée en Fran- cial souffle sur la banquise pen- nins, chaussures à talons et perru- dôme (Loir-et-Cher). Le 8, à 20 h 45, di 9 janvier à 14 heures, décalé à n’a pas à donner son imprimatur,
ce à partir du 4 novembre, possède dant que les survivants se transfor- ques blondes, se livrent à un Moulin du Roc, Niort (Deux-Sèvres). Le 16heures parce que François- insiste Me Merlet, qu’il s’agisse de
l’évidence d’une énigme. Elle indi- ment en glaçons. numéro de gymnastique qui déra- 9, à 20 heures, Onyx, Saint-Herblain (Loi- Marie Banier était en retard. Ce personnes célèbres ou anony-
que un ton pseudo-idyllique pour pe en concert de human beat box re-Atlantique). Le 15, à 20 h 30, L’Espal, dernier s’est présenté au studio de mes. » p
sous-entendre un peu son contrai- Sincérité et illusion hip-hop laisse bouche ouverte. Le Le Mans (Sarthe). Dutilleux, mais le compositeur l’a Pierre Gervasoni
re. Une grâce extrême plane sur ce On y est, on y croit. La magie de talent des acteurs danseurs mène
spectacle qui fait un paquet- Happy Child réside dans sa façon la ronde tandis que l’inconscient
cadeau de l’enfance et du bonheur de redonner au théâtre ses vertus sert de tapis volant aux associa-
de cinq personnages en leur fondamentales de sincérité et d’il- tions d’images.
offrant la boîte blanche du plateau lusion, de catharsis aussi, liées à Si l’on parle de « danse théâ-
pour se souvenir. l’enfance. Loin des poncifs, ce spec- tre », en référence à la chorégra-
Alors,happy? Oui,grâceau théâ- tacle rayonne d’une pure beauté phe allemande Pina Bausch
tre d’abord, à la beauté du jeu pour ludique, rend à la scène une can- (1940-2009), on peut ici évoquer
de faux et pour de vrai, que les cinq deur qui émerveille. Son sens de une forme de « théâtre danse ».
vieux enfants (frères et sœurs ?), l’économie visuelle relève d’une Des situations ordinaires (enlacer
qui se trouvent réunis après une esthétiqueminimaliste sansosten- une femme en train de jouer du
longue séparation, revivent l’espa- tation. Le petit théâtre malhabile piano) décollent de la réalité grâce
ce d’un soir. Se déguiser, faire sem- que l’on dresse, enfant, avec trois à une écriture chorégraphique
blant, s’amuser sans souci du caisses et quelques vieux vête- paradoxalement savante et brute
regard des autres, jouer au piano ments, n’est pas loin du plateau de de décoffrage. Aucun mouvement
une vieille rengaine que chacun Nathalie Béasse qui en retrouve les gratuit dans cette exaspération
connaît, régler ses comptes aussi… codes d’accès avec un instinct physique d’une action nimbée de
La tribu sait comment mettre tout sophistiqué. Faire tout (un monde) maladresse enfantine. Avec Hap-
le monde dans le coup. Elle connaît avec rien (une couverture) est la py Child, Nathalie Béasse, metteur
les trucs et les panoplies qui relan- recette féconde de Happy Child. en scène et chorégraphe, signe

Patrick Lapeyre, lauréat du prix Femina


La fiction à l’honneur avec «La vie est brève et le désir sans fin»

D
eux grandes interrogations sé un texte difficile : Personne, de lenouveauprodigedeslettresscan-
agitent les jurés du prix GwenaëlleAubry(MercuredeFran- dinaves.
Femina, depuis des années. ce); et en 2008, un récit intime qui Traduit du finnois, Purge est le
Faut-il récompenser des œuvres n’était pas un roman : Où on va, troisième roman de Sofi Oksanen,
exigeantes ou des livres plus grand papa ?, de Jean-Louis Fournier le premier publié en France, dans la
public? Faut-il se concentrer sur les (Stock). Dans La vie est brève et le collection « La Cosmopolite ». En
romans ou élargir à d’autres gen- désir sans fin, Patrick Lapeyre s’est août, il avait reçu le prix du roman
res ? Mardi 2 novembre, elles ont inspiré de Manon Lescaut, de l’Ab- Fnac. Il a été salué par la critique
répondu aux deux questions, au bé Prévost, pour conter l’histoire internationale et va être publié
prix de débats passionnés. d’un trio amoureux. « Nous procé- dans une trentaine de pays. L’ac-
Chantal Thomas, présidente du dons par ajustements successifs », tionsepasselorsduretraitdestrou-
Femina, a usé de sa double voix note Christine Jordis, l’une des pes soviétiques d’Estonie, en 1992,
pour que La vie est brève et le désir jurés. Mais le débat n’est pas clos. et met en scène deux femmes la
sans fin, de Patrick Lapeyre (POL), En désignant pour le prix Femi- jeune Zara et la vieille Aliide.
l’emporte au sixième tour de scru- na étranger, Purge, de Sofi Oksanen Leprix Feminaessai est revenu à
tin par 7 voix contre 6, à Qu’as-tu (Stock),lejury achoisiunautrevéri- Jean-Didier Vincent pour sa biogra-
fait de tes frères? de Claude Arnaud table roman, « un livre essentiel, phie d’Elisée Reclus (Robert Laf-
(Grasset). Un vrai roman accessible écrit par une voix neuve qui raconte font). Un hommage inattendu
contre un récit autobiographique des faits peu connus en France », a pourcettemaisonrarementrécom-
au public plus restreint, selon cer- commenté Chantal Thomas. Née pensée, dont le fondateur, Robert
tains jurés. d’unemère estonienne etd’unpère Laffont, a disparu en mai. p
En2009,ellesavaientrécompen- finlandais, Sofi Oksanen, 33ans, est Alain Beuve-Méry
24 & Vous 0123
Jeudi 4 novembre 2010

Ces bracelets dont les enfants sont fous


Depuis la rentrée, de curieux bracelets multi-
colores et protéiformes ont envahi les
cours d’écoles. Baptisés Silly Bandz, ces
petits bouts de silicone aux couleurs
vives sont en passe de devenir un phéno-
mène de mode comme ont pu l’être, en leur
temps, les scoubidous ou, plus récemment, les car-
tes à collectionner Pokémon. La caractéristique des
Silly Bandz, qui leur vaut d’être appréciés des plus
jeunes, est simple : ces bracelets aux formes variées,
qui paraissent tout à fait ordinaires lorsqu’ils sont
portés, retrouvent leur apparence originale dès qu’on
les enlève. Plus d’une vingtaine de thèmes de différen-
tes formes sont proposés, parmi lesquels on trouve des
princesses, des rockeurs, des palmiers, des insectes,
des lettres et bien d’autres curiosités. Furieusement
tendance pour un nombre croissant de filles et de
garçons âgés de 6 à 15 ans, les Silly Bandz se collection-
nent, s’échangent et se troquent. Leur prix
(4,90 euros, le sachet de 24 pièces) contribue
à les populariser. p Michaël Tardiveau
(PHOTOS DR)

«Road trip» dans le Grand Ouest américain


Reportage De Los Angeles à Monument Valley, la meilleure façon de découvrir le Far West reste la voiture

Voyage Des scènes combien de fois regar-


dées à la télévision ou au cinéma. Carnet de route
Los Angeles, Et cette fois-ci, l’acteur se trouve
San Francisco (Californie), derrière le volant d’une belle amé-
Las Vegas (Nevada) ricaine : une Mustang cabriolet OREGON
Envoyé spécial louée moins de 45 euros la journée.
Le conducteur prendra son

I
l faut aimer manger du bitume temps sur la côte californienne et É TAT S - U N I S
sur ces routes aussi larges sa Pacific Coast Highway, réputée NEVADA UTAH
qu’un double cheeseburger. pour être l’une des plus belles des
Monument
Mais dans ce coin des Etats-Unis, il Etats-Unis. Non loin de Los Ange- San Francisco Valley
n’y a rien d’écœurant à avaler les les,laroute onduleentreles monta- Las Vegas
kilomètres d’asphalte. Aucun ris- gnes verdoyantes, les ravins, et
que d’indigestion, en effet, dans l’océan, paradis des surfeurs. Sur CALIFORNIE Grand
cet Ouest américain qui se laisse Canyon
Los Angeles
délicieusement dévorer des yeux
au volant. Et ce sentiment de liber-
Difficile de tomber en ARIZONA
San Diego
té – qui a inspiré tant d’écrivains et panne ou de mourir
Océan MEXIQUE
de cinéastes – de rouler des heures
durant dans l’immensité d’un
de faim. Les stations- Pacifique

pays avec pour seules compagnes service ne manquent 300 km

des lignes droites qui semblent


éternelles. Voilà pour les clichés.
pas, comme Y aller Vols A/R Paris-Los Ange-
les à partir de 550 euros (United
Il ne faut pas être effrayé non les fameux «diners» Airlines, KLM, Lufthansa…).
plus par les longues distances
entre les villes, les Etats et les les panneaux, les noms défilent : Y dormir La chaîne Motel 6
grands sites touristiques. De Los Malibu, Santa Barbara… De petites propose un grand nombre
Angeles à Monument Valley ? villes colorées et calmes à l’opposé d’établissements dans l’Ouest.
1 025 kilomètres. De San Diego à de l’insomniaque « Cité des Motel6.com
San Francisco ? 850 km. De Las Anges ».
Vegas au Grand Canyon ? 280 km… Quelques heures plus tard, au Un motel désaffecté sur une route désertique près de Laughlin (Californie). PAULINE DANIEL/PICTURETANK A faire avec des enfants
Parce que conduire dans l’Ouest Nord,il y a Carmel, la ville dont l’ac- Les musées : Los Angeles County
c’est visiter, contempler d’épous- teur et réalisateur Clint Eastwood un peu secs qui proviennent très sommation est paradoxalement le Mais le « road trip » n’en serait Museum of Arts (Lacma.org) ;
touflants décors de la Californie à fut le maire, de 1986 à 1988. Non souvent de cépages français. point de départ idéal pour se ren- pas totalement un si les nuits ne Getty Center (Getty.edu) ;
l’Utah en passant par le Nevada ou loin, changement d’ambiance Cap à l’est, maintenant. A deux dre au Grand Canyon ou à Monu- passaient pas par les motels. Pour Skirball Cultural Center (Skir-
l’Arizona. C’est aussi s’arrêter au avec Monterey et son gigantesque heures de Los Angeles apparaît ment Valley, deux visites incon- moins de 50 dollars (35,70 ¤), ball.org).
bord d’une route pour admirer ces aquarium. Ici, des bateaux propo- Palm Springs – ville de palmiers et tournables quand on sillonne Motel 6 – ancienne chaîne hôteliè- Les attractions : Le ponton-fête
majestueux paysages qui ont fait sent aux touristes de quitter leur de retraités –, entouré de collines à l’Ouest américain. Même si on l’a re américaine rachetée par le grou- foraine de Santa Monica (Santa-
la gloire des westerns de John Ford voiture pour prendre le large et l’aspect lunaire. Ici, le soleil est cui- déjà vu mille fois sur écran, le pe français Accor – propose une monicapier.org) ; le parc d’attrac-
et alimentent encore les films hol- aller à la rencontre des orques, sant,tout sevoit en sépia. Tranquil- décor de ces immenses blocs de chambre avec un coin cuisine pour tions Six Flags Magic Mountain
lywoodiens du moment. quand ils veulent bien se montrer. les, les Américains âgés y coulent pierre rouge coupe toujours le quatrepersonnes, au confort large- (Sixflags.com).
Un « road trip » dans le « far Plus au nord encore, après San des jours paisibles, bien au chaud, souffle. ment suffisant. Inutile de réser-
West », c’est l’impression d’être sur Francisco, une autre route un peu entre courts de tennis et piscines. Que le conducteur se rassure, ver, car conduire dans l’Ouest amé- A lire Guide bleu Etats-Unis
la pellicule, c’est emprunter la moins connue emmène vers les Mais le désert ne se voit pas difficile de tomber en panne ou de ricain, c’est se laisser porter par les Ouest américain (Hachette
légendaire Route 66 des Raisins de vignes californiennes. Le long de la qu’en couleur sable, il se poursuit mourir de faim. Les stations-servi- routes, changer de destination à Tourisme, 640 p., 28,90 ¤).
la colère (1940), ou croiser les Russian River, les propriétés vitico- jusqu’à la folle ville de Las Vegas et ce ne manquent pas comme les tout moment… Avec l’aide d’un Le Petit Futé Côte ouest des Etats-
motards en Harley Davidson d’Ea- les – Arista ou De Loach – se succè- ses millions de néons. Déjantée, fameux « diners », ces restaurants bon GPS. p Unis (Nouvelles éditions
sy Rider (1969), de Dennis Hopper. dent et font découvrir leurs vins surréaliste, la Mecque de la surcon- des aires d’autoroutes. Mustapha Kessous de l’université, 504 p., 14,95 ¤).

Los Angeles pour les enfants


Los Angeles enfants. The Boone Children’s Gal- culturelle ? Quelques miles plus
Envoyé spécial lery, l’un des nombreux pavillons loin, et voici la plage de Santa
de ce vaste et riche complexe, a Monica et son ponton-fête forai-
Bien sûr, il y a Disneyland… Pour- développé des ateliers peinture ne avec sa grande roue, ses manè-
tant, Los Angeles, pour les coordonnés par une équipe sympa- ges (entre 3 et 5 dollars l’attrac-
enfants, ne se résume pas au parc thique. Plus aéré, le Getty Center tion) et son aquarium (attention
d’attractions. Musées, parcs, pla- propose, dans un site unique sur aux horaires, variables selon les
ges, marchands de glaces : la ville les hauteurs de Beverly Hills, de saisons et les vacances locales).
possède tous les atouts pour réus- splendides collections, quelques Côté parc d’attractions, plutôt
sir des vacances avec ses enfants, ateliers pour enfants, de grandes qu’Universal City, destiné aux
même en bas âge. A quoi s’ajoute esplanades pour qu’ils se défou- adultes et aux adolescents, Six
l’aspect «kids friendly » des restau- lent entre deux visites, des jardins Flags Magic Mountain, au bout de
rants, qui tous, du plus petit au de cactus et une vue sur la ville qui la San Fernando Valley (à une
plus grand, sont équipés de chai- émerveillent jusqu’aux plus petits trentaine de minutes d’Hol-
ses hautes, de tables à langer et de (entrée gratuite, mais parking lywood et Downtown) propose
menus enfants avec jeux, coloria- payant : 15 dollars – 10,7euros ). des montagnes russes et autres
ges et crayons. attractions spectaculaires desti-
Tous les musées ne sont pas aus- Ateliers et Arche de Noé nées aux plus grands, et un grand
si accueillants, notamment le A quelques minutes de là, sur espace réservé aux plus petits
Museum of Contemporary Arts la San Diego Freeway, le Skirball avec des attractions sans limite
(MOCA). Parmi les incontourna- Cultural Center présente des expo- de taille ou d’âge. La réservation
bles, le Los Angeles County sitions destinées à toute la famille sur Internet est conseillée (le prix
Museum of Arts (Lacma), à Hol- avec des ateliers, et son Arche de de l’entrée est alors presque divi-
lywood, est gratuit pour les moins Noé, un terrain de jeu éducatif qui sé par deux : 39,99 dollars par
de 17 ans (et pour un adulte par en fait un musée pour enfants uni- adulte, 34,99 dollars pour les
enfant). La collection d’art contem- quement (10 dollars pour les adul- enfants de moins de 1,20 m, gra-
porain, du pop art aux œuvres tes, 5 dollars de 2 à 12 ans, gratuit tuit pour les moins de 2 ans). Pré-
monumentales du sculpteur pour les moins de 2 ans). voir une journée entière ! p
Richard Serra, peut amuser les Fatigués après cette journée Laurent Borredon
Immobilier
Tarifs 01/01/10 • Tél. : 01 57 28 30 00 • immobilier@mondepub.fr
Forfait 5 lignes Particuliers Professionnels
1 parution 49€ TTC 49€ HT
La ligne supplémentaire 15€ TTC 15€ HT
Tous les mercredis datés jeudi Reproduction interdite 31 caractères ou espaces par ligne. Modules : nous contacter

LE BAROMETRE DE LíIMMOBILIER PAR LES NOTAIRES


Situation du marchÈ immobilier en Ile-de-France ‡ fin ao˚t 2010 :
de nouveaux records de prix ‡ Paris et en Petite Couronne dans un marchÈ trËs actif.
Nombre de ventes de logements anciens en Ile-de-France (sur 3 mois glissants) Indice des prix des appartements anciens sur 3 mois glissants en Ile-de-France
50 000 ao˚t 2010 :
240 sept 2008 : 225,8
2006 2007 2008 2009 2010 220,2
40 000 juin 2009 :
220
201,4
30 000 200

20 000 180
Rappel : indice 100 au 4∞ trimestre 2000
160
mars-mai

mars-mai

mars-mai

mars-mai

mars-mai
juin-ao˚t

juin-ao˚t

juin-ao˚t

juin-ao˚t

juin-ao˚t
10 000

mars-09

mars-10

mai-10
mai-08

mai-09

dÈc-09
dÈc-08

janv-10

avr-10
janv-09

avr-09
juin-08

juin-09

ao˚t-09

juin-10
sept-09
oct-09
nov-09

juil-10
ao˚t-10
juil-08
ao˚t-08
sept-08
oct-08
nov-08

juil-09
fÈvr-09

fÈvr-10
0
Le nombre de ventes de logements anciens en Ile-de-France de juin ‡ ao˚t 2010 En Ile-de-France, la hausse des prix des appartements anciens síest poursuivi
síest ÈlevÈ ‡ 46 100 unitÈs, un niveau díactivitÈ proche de celui des annÈes 2006 en ao˚t 2010, avec une poussÈe de 11,5% sur un an. Líindice des prix a atteint
et 2007. Il síinscrit en hausse de 33% par rapport ‡ la mÍme pÈriode de 2009. 225,8 sur la rÈgion et dÈpasse une fois encore les sommets historiques ‡ Paris
et en Petite Couronne.
Source : Notaires Paris-Ile de France - base BIEN
Contact : Chambre des Notaires de Paris - Place du Ch‚telet - Paris 1er ñ TÈl. : 01 44 82 24 00 - www.paris.notaires.fr - www.basebien.com - www.encheres-paris.com

94 VAL DE MARNE 94 VAL DE MARNE VENTES OFFRE VIDE


AVIS D’APPEL A CANDIDATURES
CESSION DE TERRAINS RARE NOGENT S/MARNE LA GARENNE CENTRE
Parfait état, calme et lumineux BOUTIQUES
situés rue Gaston Tessier à Paris 19ème Maison-loft contemporaine PARIS 16E
SUPERBE LOFT 345 M2, env. 320m2 + jard. et patio ext. 16ÈME PROCHE
6m sous plafond, séjour 80m2, TROCADERO PASSY RANELAGH/PLACE RODIN
La Ville de Paris et Réseau Ferré de France cèdent en 1 ou 2 lots des terrains d’une surface d’environ 5 400 m² verrières hauteur, très belles Studio 25m² sur jardin, standing
4 chbres, cuisine US, 2 sdb, BAIL A CEDER
destinés à un programme de bureaux + commerces à construire d’environ 27 000 m² SHON sur jardin 350 m2 prestations. 1.330.000€ Très belle boutique d’angle Clair. Calme. Exclusivité.
78m2 avec vitrine, 765€ charges comprises
+ LOCAL PROF. 191M2 IP : 06.08.91.14.27
La Ville de Paris et Réseau Ferré de France envisagent Les candidats intéressés doivent transmettre à la Ville Tous commerces sauf Tel : 06.60.84.88.92
communiquant avec 5 bureaux, restauration.
de céder conjointement : de Paris, un dossier contenant : PROVINCE
² une présentation de leur activité et de leurs réalisa-
salle de réunion, cuisine et s. d’eau Loyer 5000€ HT hors charge + ETRANGER
Poss. transformation en logement. cession : 200.000€
- des terrains d’une surface globale d’environ 5 400 m2 tions de programmes de nature similaire LES OMERGUES (04) Tel : 06.74.34.10.48 ou
permettant de construire environ 27 000 m² SHON dans les 5 dernières années, Le tout à 5’ du RER A et du Bois. salmon.atec@wanadoo.fr
divisibles en deux immeubles, d’environ 10 000 m² SHON ² tous documents attestant de leur qualité
proche SISTERON
Direct particulier :
à l’Ouest et 17 000 m² SHON à l’Est, intégrant (K bis et/ou carte d’identité), A vendre villa 4P. Garage.
+33 (0)6.08.76.22.22
un parking en sous-sol et environ 1 000 m² SHON
de commerces en rez-de-chaussée.
² tous documents attestant de leur surface financière.
Ce dossier devra être adressé sous pli recommandé -
Terrain 780m2 clos et arboré. LOCATIONS MONTRÉAL , QC , CANADA
- implantés de part et d’autre de la future gare RER EOLE le récépissé faisant foi - ou remis directement au plus tard
PROVINCE 160.000€. Tel : 04.92.34.54.17
PENTHOUSES MEUBLÉS
Recherchons pour Clientèle
intégrée au pôle d’échange multimodal qui comportera le 15 novembre 2010 à 16 heures à l’adresse suivante : CÔTE D’AZUR PRES GRASSE INTERNATIONALE, À LOUER
également le tramway T3 et T8, ce futur ensemble Mairie de Paris - Direction de l’Urbanisme - BBMCG Belle propriété état parfait, Appartements Meublés/Vides à Pour les affaires , ou pour un séjour
immobilier sera situé à 3 mn de la gare du Nord, Bureau : 11 105 Louer/Vendre à Paris. de longue durée , ces luxueux
7 mn de Saint Lazare, 30 mn de Roissy 17, boulevard Morland, 75004 Paris matériaux de qualité, 5/7P., Companies: We have the Housing
séjour 50m2, cuis. très équipée, for your Staff in Paris. condos sont à votre disposition .
et offrira donc une desserte exceptionnelle. L’enveloppe devra comporter au revers la mention
- au cœur d’un environnement urbain qui sera entièrement « Consultation Gaston Tessier, Ne pas ouvrir par le service PISCINE 10 x 4, garage 3 voitures. Spécialiste de la Gestion du Meublé Contactez- nous :
revalorisé résultant de la requalification urbaine du quartier courrier » Me Michel MAUMELAT NOTAIRE PERSONNALISÉE! scaliaproject@yahoo.com
Parc d’exception clos 3.755m2. Vue GetaHomeinFrance.Com/UK
Michelet actuellement en cours et de la promixité Sur la base de la pertinence des documents fournis, la 8, boulevard Louis Blanc - B.P. 50 514-995-4503
dominante, douceur de vivre, Tel : 06.09.33.91.68
du « nouveau quartier urbain » (ZAC Claude Bernard, Ville de Paris et RFF sélectionneront les candidats retenus 83991 SAINT-TROPEZ Cedex info@penthouse.com
entrepôt Macdonald). et leur communiqueront le dossier de consultation. calme. Confort thermique et
Tel. : 04.94.55.97.48. 514-550-4109
acoustique. 1.050.000€ OFFRE MEUBLÉE
Fax : 04.94.97.45.56. www.penthousecaron.com
Pour tous renseignements, vous pouvez contacter : emmanuel.basso@paris.fr Part : 04.93.66.25.38
michel.maumelat@notaires.fr
VENTE AUX ENCHERES DEAUVILLE, face à l’hippodrome PARIS 8E ACHATS
«LILLE DUPLEX 366M » 2
1.260.000€ PL. WAGRAM PUBLIQUES Très belle villa, 315m2, grande
PARIS 16E LA BOETIE
VENTES Dans Hôtel part., magnifiques
volumes, 4/5 chbres + serv. 23m2
5P. 134m2, 4e Et. Pierre de T.
Balcon en courcive. Vue dégagée,
D’un appartement et du mobilier le réception, 6 chbres, vaste cuisine. Très beau 2P. meublé refait nf
ACHETEURS Allemands, Anglais,
Hollandais, Français..rech entre
garnissant sis commune de Très belle hauteur s/plafond, dans Imm. stand. calme,
+ park., état exception. Sud. VICTOR HUGO 3,5m/plaf. Plan compact. 53m2 , cuisine équipée, séjour, PARTICULIERS Propriétés,
Imm. très bon standing Service,. A rénover. GRIMAUD (Var), Cité Lacustre de ensoleillement. Très beau jardin. Maisons, Appts, Terrains..
APPARTEMENTS Beau 4P. 81m2 étage élevé s. de bains , digicode.
PARIS 8E traversant, grand balcon,
Visite virtuelle sur PORT GRIMAUD, Grand Rue n° 29, Prix : 2.300.000€ 1750€/mois + charges LE PARTENAIRE EUROPEEN
belimmo.fr : 15045 superficie (Loi Carrez) 77,32 m2, Tel : 01.41.16.50.50 Tel : 06.74.34.10.48 ou Appel gratuit : 0.800.14.11.60
Bon état - 895.000€
PARIS 5E «MIROMESNIL» JA Tiffen 01.56.90.11.03 libre d’occupation. Vue et plage. salmon.atec@wanadoo.fr (LMO)
Duplex 73m2 Loi Carrez, 80m2 1.000.000€ PL.WAGRAM
«PERGOLESE» 5P. 105m2 5e Et. Haussmann Avec droit d’amarrage, et VIAGERS
ECHANGEONS 59 m2 au sol, salon sur grde cuisine

0123
ouverte, 1 chbre + accès 6° et dernier étage asc. Balcon en courcive. emplacement de parking
rue Soufflot 80m2 Loi carrez, 94m2 au sol Vue dégagée/Verdure. VIAGER PREVOYANCE
à un studio indépendant. non numéroté.
5° et dernier étage, ascenseur, Exclusivité. 780.000€ 2 chbres, lumineux, calme. 3 Chbres. Parfait état. Spécialiste viager occupé et libre
parfait état très lumineux Exclusivité. 955.000€ Le VENDREDI 26 NOVEMBRE
VANEAU : 01.44.11.75.75 Visite virtuelle sur Paris et toutes régions
contre appartement VANEAU : 01.44.11.75.75 belimmo.fr : 15090 2010 à 15h à GRIMAUD, Cité
80/100 m2 dans le 5ème. PARIS 11E VICTOR HUGO Lacustre de PORT GRIMAUD,
Estimation gratuite 189 rue la Les petites annonces
623.000€ M° PÉREIRE Grand Rue n° 29 Pompe Paris 16
Tel : 06.15.29.34.04
PROXIMITE FBG ST ANTOINE
Imm. très bon standing
Beau 4P. 81m² étage élevé 4P. 83m2 RdJardin 1950. MISE A PRIX : 230.000€ viager-prevoyance.com immobilières
Loft 148m2 au RDC. traversant, grand balcon. Vue verdure, plan étoile, 3 chbres.
PARIS 7E Séjour/cuisine ouverte. Visite virtuelle sur frais et droits en sus Tel : 01.45.05.56.56
Bon état. 895.000€
Salon, 2 chbres, 2 s. d’eau, WC, JA TIFFEN : 01.56.90.11.03 belimmo.fr : 14819 Consignation pour enchérir :
cave. 1.493.000€. IMMOBILIER
APPART AGENCY :
01.43.47.09.36 PARIS 17E 299.000€ SAINT-CLOUD/
QUAI OUEST
23.000€, par chèque certifié,
chèque de banque ou D’ENTREPRISES
Forfait à partir
49 � TTC*
Péniche 100 m2 chèque de notaire.
PARIS 15E
«ST GERMAIN DES PRES»
Pont/Terrasse, berge en
jouissance exclusive,.
Accès privatif/Ponton, COT.
Enchères : 5.000€
Visite 10 novembre 2010 de
Duplex 94m2 dans hôtel part. de 10 h à 12 h
2° asc. 2 chbres, clair, calme. Vue dégagée. Bon état général.
«SEVRES/ST PERES 140M2»
Imm. haussmannien 4° ét. asc.
1.990.000€ QUAI D’ORSAY
Parking libre.
Visite virtuelle sur
(s’adresser à l’Etude du notaire). pour les
8P. 213m2, RdC Haussmann, VERSAILLES SUD
3 chbres, calme. Parfait état. belimmo.fr : 14872 MAISONS
«VERNEUIL 123M2»
Imm. ancien, duplex 3 chbres.
«PLAISANCE»
33m2, studio traversant, état
Haut standing, soleil, 4m/Plaf,
Parfait état.
Visite virtuelle sur 92 HAUTS DE SEINE
Bureaux rénovés de
43, 57, 118, 175 m2
particuliers
Parfait état. Charme. parfait, 320.000€ Exclusivité belimmo.fr : 14564 92 HAUTS DE SEINE dans bel immeuble ancien.
«ST GERMAIN 152M2» «PORTE VERSAILLES» ST CLOUD - MONTRETOUT Retrouvez ces offres sur
dernier ét. asc. dans H.P.
Vue dégagée sur Jardin.
148m2 habitables s/Jardin 1.849.000€ FOCH/MAILLOT Situation idéale très beau studio GARCHES, dans hameau privé ImmoPrimo.com sans frais Tél. : 01.57.28.30.00
110m2 Terrasse, Plateau à 7P. 225m2, 2e Et. Haussmann. 30m2 avec jouissance privative Belle maison familiale 5 chbres, d’agence.
2 chbres + Service. Travaux. aménager - CALME Vue verdure, bien distribué. séjour plain pied sur jardin Ouest
«TOUR MAUBOURG 260M2» Division possible Poss.5 chbres, Poss. Mixte. d’une terrasse. Prestations Codes annonces : devas2,
Très bel imm. XIXème, 2° asc. Idéal profession libérale Visite virtuelle sur de qualité. 212.000€ clos sans vis à vis. 1.230.000€ devas4 et devas8.
*tar fs au 01/01/10 - 5 l gnes m n mum.
Balc. 3 chbres + studio + park. Tel : 01.44.11.75.75 belimmo.fr : 14015 AG.COGE : 01.46.02.57.27 AG.COGE : 01.46.02.57.27 Tel : 0.892.700.800

Pack Info 10SEMAINES POUR


BULLETIN D’ABONNEMENT A retourner dans une enveloppe affranchie, accompagné de votre règlement à :
Le Monde - Service Abonnement - B 1200 - 60732 Sainte-Geneviève Cedex Tél. : 0 825 000 778 (0,15 € TTC/min)

Abonnez-vous � AULIEUDE95 *  OUI, je souhaite profiter de cette offre exceptionnelle : je reçois le journal Le Monde pendant 10 semaines (soit 60 numéros du Monde et 02BMQPC

CHAQUE
JOUR
CHAQUE
SEMAINE
38 tous ses suppléments) + chaque week-end le supplément Le Monde Magazine. Je paie 38  au lieu de 95  (prix de vente au numéro).
Je réalise une économie de 57 . J’ai bien noté qu’ensuite je n’aurai aucune obligation d’aucune sorte.
U396
opt 01

Avec mon abonnement au quotidien, je bénéficie de l’accès intégral à l’édition Abonnés du Monde.fr
Date et signature obligatoires :
CHAQUE Nom : _______________________________________________
MODE DE PAIEMENT
MOIS Prénom : _____________________________________________
 Chèque bancaire ou postal de 38  à l’ordre de la Société éditrice du Monde
Adresse : _____________________________________________  Carte bancaire :  Visa  MasterCard  American Express
___________________________________________________ N° Offre valable pour un premier abonnement en France métropolitaine jusqu’au
31/12/2010.
Société éditrice du Monde - 80, boulevard Auguste-Blanqui 75707 Paris Cedex 13.
Code postal : __________________________________________ Expire fin Cryptogramme* Société anonyme au capital de 149 017 497 € - RCS Paris B 433 891 850.
Vous vous abonnez au Monde : vos nom, prénom et adresse seront communiqués
EN Ville : _______________________________________________ * Les 3 derniers chiffres du numéro figurant au dos de ma carte, près de la signature à nos services internes et, le cas échéant, à quelques publications partenaires,
sauf avis contraire de votre part. Si vous ne souhaitez pas recevoir de propositions
PERMANENCE de ces publications, merci de cocher la case ci-contre 
Tél. : _______________________________________________ Plus pratique, plus rapide, abonnez-vous via Internet sur * Prix de vente au numéro.

www.lemonde.fr/journal
E-mail : _____________________________________________
26 Météo & Jeux Ecrans 0123
Jeudi 4 novembre 2010

< -5° -5 à 0° 0 à 5° 5 à 10° 10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35° 35 à 40° > 40° Chronique Franck Nouchi
Jeudi 4 novembre 2010 A En Europe
Nuages et douceur
Lille
101
5 04.11.2010 12h TU

Reykjavik
D
985
D
Ecologie mentale
14 15
D
D
www.meteonews.fr 990 aniel Cohn-Bendit, ou l’art personnel politique mériterait
Cherbourg 100 km/h
14 15 Amiens Oslo Helsinki du contre-pied perma- d’être expérimentée plus avant.
D
St-Pétersbourg
60 km/h 14 15 995
D
Stockholm
Rouen Châlons- 1000 nent : on attendait son On connaît d’ailleurs quelques
en-champagne
14 16
13 16
Riga Moscou retour dans le giron d’Europe Eco- spécimens qui auraient, de temps
Caen PARIS
Metz
Edimbourg 1005
Copenhague
logie, et voilà qu’il crée l’événe- à autre, tout intérêt à décompres-
Brest 15 17
13 15 13 16
14 15 Strasbourg
1010
Dublin Minsk ment… en annonçant qu’il partici- ser en faisant autre chose que de
1015 Amsterdam Berlin
Rennes 11 17 Londres Prague
Varsovie
pera, à partir de janvier 2011, à la politique…
15 16 Orléans Bruxelles
Nantes 13 17
1025
Kiev l’émission « Les spécimens », dif- Autre avantage : l’écologie menta-
1020 Besançon Munich Vienne
15 16 Paris
Berne Budapest fusée sur Canal+ à la veille des le permet de régénérer le débat
10 16
Poitiers Dijon
Zagreb
Odessa
journées de championnat de foot. politique. Cohn-Bendit propose
15 17 11 17 Milan
Belgrade Depuis cette annonce, « Dany » ainsi qu’une partie des droits télé
H A
Bucarest

Clermont-Ferrand
Chamonix
2 14 A Barcelone
Barcelone
Rome Sofia est partout. « Je ne change pas de du foot soit reversée au football
Limoges 8 16 Lyon Madrid
Istanbul métier, déclare-t-il au Point. Cela des jeunes. « C’est pour moi essen-
13 16
20 km/h 10 17 Lisbonne
Lisbonne Ankara m’intéresse de participer à une tiel. La fonction d’intégration du
Grenoble
Séville
Tunis
Tunis
Athènes émission de papotage sur le foot-
20 km/h
Bordeaux
15 18 D7 17 Alger ball, et cela n’est en rien incompati- Du football
Rabat Beyrouth
ble avec mes fonctions au Parle-
Nice
A Anticyclone
1020
Front chaud
D Dépression
Front froid
Tripoli
Tripoli

102
0
Jérusalem ment européen. » à la politique,
Biarritz
Toulouse
13 18
Montpellier
13 19
Marseille
13 20
13 19 Occlusion Thalweg
Le Caire
Papotage ? Pas seulement. Sur
France Inter, lundi 1er novembre,
il n’y a qu’un pas
15 18 EUROPE: Temps perturbé de l’Irlande à la Russie
18 30
Daniel Cohn-Bendit précisait chez «Dany»
En Europe Riga averseséparses 6 8 New Delhi beautemps
Perpignan
Amsterdam averseséparses 14 15 Rome beautemps 15 20 New York fortespluies 12 13 ceci: «On ne peut pas vivre simple-
13 20 Ajaccio 21 19 2 18
35 km/h
Athènes beautemps 12 Sofia beautemps 4 Pékin beautemps
18 30
ment dans les dossiers politiques. football dans les villes est complè-
Températures à l’aube 1 22 l’après-midi 13 20 Barcelone beautemps 16 20 Stockholm assezensoleillé 5 7 Pretoria bienensoleillé
Belgrade bienensoleillé 9 19 Tallin averseséparses 6 7 Rabat beautemps 16 23 On devient dingue ! Donc, il faut tement sous-estimée. C’est l’occa-
Berlin pluiemodérée 9 15 Tirana bienensoleillé 16 23 Rio de Janeiro bienensoleillé 19 28
Saint Charles Lever 07h41 Lever 05h29 Berne assezensoleillé 6 16 Varsovie pluiemodérée 8 15 Séoul bienensoleillé 8 16
en même temps faire autre chose sion d’un melting-pot, pas facile à
Coeff. de marée 91 Coucher 17h24 Coucher 16h03 Bruxelles éclaircies 14 15 Vienne assezensoleillé 9 19 Singapour risqueorageux 26 32 pour des raisons d’écologie menta- gérer, où dans les vestiaires se
Bucarest bienensoleillé 6 17 Vilnius pluiemodérée 7 8 Sydney éclaircies 13 18
Budapest assezensoleillé 7 18 Zagreb bienensoleillé 8 19 Téhéran bienensoleillé 12 16 le. » Avouez que c’est fort, tout de mêlent les petits Blancs, les petits
Aujourd’hui Vendredi Copenhague aversesmodérées 8 10 Dans le monde Tokyo assezensoleillé 12 16 même : il annonce qu’il va com- Blacks, les petits Maghrébins. »
Jeudi, un temps le plus souvent gris mais 13 15 13 13 Dublin éclaircies 16 17 Alger averseséparses 14 18 Tunis risqueorageux 16 21
généralement sec prédominera sur la Edimbourg aversesmodérées 7 15 Amman beautemps 12 23 Washington aversesmodérées 10 15 menter l’actualité du football et, S’inspirant de l’action de l’ancien
Helsinki averseséparses 6 7 Bangkok éclaircies 24 25 Wellington assezensoleillé 13 16 subrepticement, le voilà qui maire de New York, Rudolph Giu-
majeure partie de la France. Quelques 11 14 Istanbul beautemps 15 17 Beyrouth beautemps 24 28 Outremer
petites bruines pourront toutefois se Kiev éclaircies 7 14 Brasilia risqueorageux 19 24 Cayenne bienensoleillé 24 32 remet au goût du jour un concept liani, il souhaiterait également
La Valette risqueorageux 18 21 Buenos Aires assezensoleillé 14 26 Fort-de-Fr. risqueorageux 26 28
manifester localement, essentiellement 13 15 12 15 Lisbonne beautemps 14 22 Dakar assezensoleillé 27 32 Nouméa risqueorageux 24 26 popularisé en son temps par Félix que les infrastructures sportives
sur l'est du pays. Le soleil s'imposera en Ljubljana assezensoleillé 5 17 Djakarta risqueorageux 26 31 Papeete assezensoleillé 25 27 Guattari dans Les Trois Ecologies des établissements scolaires
8 16 Londres éclaircies 14 16 Dubai beautemps 26 32 Pte-à-Pitre risqueorageux 26 29
revanche dans les Alpes ainsi que près Luxembourg pluiemodérée 12 14 Hongkong trèsnuageux 19 24 St-Denis éclaircies 23 26 (Galilée, 1989). Dans ce livre, le soient ouvertes le week-end et
de la Méditerranée. Les températures Madrid beautemps 10 23 Jérusalem beautemps 16 26 philosophe et psychanalyste durant les vacances.
11 18 9 17 Moscou averseséparses 6 9 Kinshasa risqueorageux 24 27 Météorologue en direct
resteront douces pour la saison, Nicosie beautemps 18 27 Le Caire beautemps 19 31 au 0899 700 703 expliquait que les perturbations Du football à la politique, il n’y a
comprises entre 15 et 20 degrés 9 19 Oslo assezensoleillé 4 8 Mexico bienensoleillé 5 21 1,34 € l’appel + 0,34 € la minute écologiques de l’environnement qu’un pas chez « Dany ». Lors-
Prague éclaircies 8 16 Montréal faiblepluie 2 8 7 jours/7 de 6h30-18h
l'après-midi de Lille à Marseille. 14 20 Reykjavik faibleneige 1 4 Nairobi averseséparses 17 25 ne sont que la partie visible d’un qu’on lui demande si un poste de
Jours suivants mal plus profond, relatif aux ministre de la jeunesse et des
Samedi Dimanche Lundi façons de vivre et d’être en socié- sports pourrait l’intéresser, il
té sur cette planète. Il ajoutait que répond : « J’ai toujours dit que je
Nord-Ouest 13
POINTE-À-PITRE
7 7
13 10 11 l’écologie environnementale ne voulais pas être ministre. »
PLUS SOUVENT devait être pensée d’un seul Avant d’ajouter : « Je suis prêt à
Ile-de-France

2
11 6 7 VOL S
12 9 10 by tenant avec l’écologie sociale et conseiller un ministre des sports,
PAR JOUR l’écologie mentale. En exergue et même Rama Yade, à condition
Nord-Est 10 7 5
13 8 7 figurait cette citation : « Il y a une qu’on ne me demande pas de sou-
Sud-Ouest 13 7 7 airfrance.fr écologie des mauvaises idées, com- tenir Sarkozy. (…) Ce serait irres-
15 11 11 me il y a une écologie des mauvai- ponsable d’attendre 2012 pour fai-
Sud-Est 10 10 9 Au départ de Paris. ses herbes. » re quelque chose pour les jeunes. »
18 11 13 L’écologie mentale appliquée au A bon entendeur… p

Les jeux Les soirées télé


Mots croisés n˚10-263 Sudoku n˚10-263 Solution du n˚10-262
Mercredi 3 novembre Jeudi 4 novembre
TF 1 TF 1
Retrouvez nos grilles sur www.lemonde.fr 4 6 7 5 9 8 2 1 3
2 8 4 5 1 8 6 2 3 4 7 9 20.45 Mentalist. 20.45 MasterChef. Finale [1 et 2/2].
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 1 12 3 2 9 7 1 4 6 8 5 Série. L’Alliance de Cléopâtre. Culture et 23.45 « MasterChef » se met à table.
1 6 2 9 5 1 8 6 3 4 7 dépendance (S2, 17 et 18/23) U ; D’un art à Présenté par Carole Rousseau (60 min).
I 7 3 4 2 5 9 1 6 8 l’autre (saison 1, 13/23). Avec Simon Baker.
9 7 2 4 3 6 8 1 3 4 7 5 9 2 23.15 Fringe.
Série. Les Anciens Cobayes. Allers-retours
FRANCE 2
1 5 6 8 7 2 9 3 4
II
20.35 Envoyé spécial.
8 8
9
4
7
3
2
9
4
6
3
5
1
7
8
2
5
1
6
temporels (saison 2, 17 et 18/23, 95 min) V.
Au sommaire : Les coulisses de la carte scolaire.
III Afghanistan : bouddhas contre bulldozers...
7 9 4 Moyen
FRANCE 2
22.50 Infrarouge.
IV 20.35 Contes et nouvelles François Mitterrand et la guerre d’Algérie.
6 8 Complétez toute la
grille avec des chiffres
7 du XIXe siècle. 0.00 La Question : Le Pen et la torture U.
V allant de 1 à 9. Série. L’Affaire Blaireau. Crainquebille (saison 5). 1.00 Journal de la nuit, Météo (15 min).
4 2 Chaque chiffre ne doit 22.35 Chez Maupassant.
VI être utilisé qu’une Série. La Parure (saison 1, 2/8). FRANCE 3
3 9 5 seule fois par ligne,
23.05 Dans l’univers de... (120 min).
VII 20.35 Papillon pp
par colonne et par
4 6 carré de neuf cases. FRANCE 3 Film Franklin J. Schaffner. Avec Steve McQueen,
VIII Dustin Hoffman, Victor Jory (EU, 1973).
http://yangeorget.blogspot.com/2009/12/sudokus.html 20.35 Les Noces de Figaro. 22.55 Soir 3.
Opéra de Mozart. Par l’Orchestre de l’Opéra 23.25 Bullitt pp
IX national de Paris, dir. Philippe Jordan. Film Peter Yates. Avec Steve McQueen, Robert
Les résultats du Loto sont publiés dans nos éditions datées diman-
Avec Ludovic Tézier, Barbara Frittoli. Vaughn, Jacqueline Bisset (EU, 1968, 105 min).
X che-lundi, mardi, mercredi et vendredi.
23.45 Soir 3.
Tous les jours Mots croisés et sudoku. 0.20 Vie privée, vie publique, CANAL +
l’hebdo. Spécial Michel Drucker (70 min).
Horizontalement Verticalement 20.50 24 heures chrono.
I. Contentes quand elles ont mis 1. Nettoie les sommets. 2. Quand Rédaction : 80, boulevard Auguste-Blanqui,75707 Paris Cedex 13 Série. 06 h 00 - 07 h 00. 07 h 00 - 08 h 00
Tél. : 01-57-28-20-00 ; télex : 202806F ; CANAL +
des X et des Y. II. Manifestation tout est en harmonie. télécopieur : 01-57-28-21-21 (S8, 15 et 16/24). Avec Kiefer Sutherland V.
d’enthousiasme. Présente 3. Manifestation de désaccord. Ne Courrier des lecteurs : par télécopie : 01-57-28-21-74 ; 20.45 Football. 22.15 Mad Men.
Par courrier électronique : courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
beaucoup d’intérêts. III. Peineras peut plus rien retenir. 4. Fait du Médiatrice : mediateur@lemonde.fr
Ligue des champions (1re phase, 4e journée, Série. L’Escalade (saison 3, 8/13).
à la tâche. Possessif. IV. Travailler bien là où ça fait mal. C’est quand Abonnements : par téléphone : de France 0-825-000-778 groupe F) : Zilina (Slova.) - Marseille. En direct. 23.00 Jour de rugby.
en profondeur. Risque de mordre. elle est calme qu’il faut la prendre. (0,15 TTC/min) ; de l’étranger : (33) 3-44-31-80-48. 22.35 Football. Ligue des champions. 23.45 30 Rock.
Sur Internet : www.lemonde.fr/abojournal/ 23.45 Poker. World Poker Tour. Série. Le Blues de l’hiver. La Mère de Jenna
V. Estimé avant d’être mis en 5. Ont souvent pris la précédente. Changement d’adresse et suspension :
0.35 Mad Men. (saison 4, 11 et 12/22, 40 min).
retenue. D’un auxiliaire. En creux. 6. Référence de base. Ce 0-825-022-021 (0,15 TTC/min)
Tarif 1 an : France métropolitaine : 394 ¤ Série. 23 juillet (saison 3, 7/13, 50 min) U.
VI. Points opposés. Fait le gros dos qui convient. 7. Dada avant d’être Internet : site d’information: www.lemonde.fr
finances : http://finance.lemonde.fr ARTE
en ville. Plan en préfecture. surréaliste. Femme d’aujourd’hui. Emploi : www.talents.fr/ Immobilier: http ://immo.lemonde.fr ARTE
VII. Jamais comme avant. 8. Piégés. Prendre les bonnes Documentation : http ://archives.lemonde.fr 20.40 Lady Chatterley
Collection : Le Monde sur CD-ROM : CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
Division de la cellule. VIII. Fait mesures. 9. Dans tous. Monté Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
20.40 Les Mercredis de l’Histoire. et l’Homme des bois.
partie de l’ensemble. Se retrouver comme un beau caillou. Le Vrai Pouvoir du Vatican. [1 et 2/2]. Téléfilm. Pascale Ferran. Avec Marina Hands,
à terre. IX. Retour très attendu. 10. Rencontre chez les lourds. Mis 22.30 Le Dessous des cartes. Jean-Louis Coulloc’h. [1/2] (Fr., 2006, audio.).
Frappe mais ne vaut pas grand- de côté. 11. Usées à la longue. En Matteo Ricci, entre Occident et Orient. 22.30 Les Parois de l’extrême.
22.45 Et si c’est un garçon ? Documentaire. Pepe Danquart (2007).
chose. X. Risque de tout faire code. 12. Baisse de régime. 0.05 Tracks. Backstage ; David Lynch...
Documentaire. Danae Elon (2009).
exploser en faisant monter la 23.40 Les Enfants de la colère 1.00 Plan 9 From Outer Space p
tension. Philippe Dupuis Film Winfried Bonengel (All., 2002, 105 min). Film Ed Wood. Avec Tor Johnson (1959, 80 min).

Solution du n° 10 - 262 M6 M6
Horizontalement Verticalement
I. Garde-meubles. II. Usurper. 1. Guérisseur. 2. Astucieuse. 3. Ru. 20.40 La France 20.40 Bones.
Ripe. III. Et. Oisiveté. IV. Ruile. It. Crac. 4. Drôlette. 5. Epierré. Ap. a un incroyable talent. Série. La Fuite en avant (saison 5, 22/22) U ;
Nef. Ri. V. Ictère. Don. VI. Si. 6. Mes. Eusèbe. 7. Erin. Mer. Les Auditions : épisode 1 (saison 5). La Magie de Noël (S3, 9/15) U ; Immunité U.
22.35 La France a un incroyable Reine de beauté V. La Chance du débutant
Trublions. VII. Sectes. Laine. 8. Veillera. 9. Bref. Iar (rai). 10. Lit. talent, ça continue. (saison 2, 6 à 8/22). Avec Emily Deschanel.
VIII. Eure. Emerger. IX. USA. Aber. Doigté. 11. Eperonne. 12. SE. 23.35 Que sont devenues nos stars ? 0.50 The Beast.
X. Récupérateur. Insérer. Présenté par Laurent Boyer (110 min). Série. L’Apôtre de la paix (S1, 5/13, 40 min) V.
0123
Jeudi 4 novembre 2010 Carnet 27
Simone Sobelman, Nous avons la tristesse de faire part Souvenir

0123
George BALL, Gérard Eizenberg, de la mort de
artiste peintre graveur, ses enfants, Il y a cent ans, le 3 novembre 1910,
né en Californie le 10 août 1929, Patrick, Sylvie, David, Anouk, Max, Elisabeth REGNIER, naissait à Oran

cette semaine Le Carnet nous a quittés le 30 octobre 2010.


ses petits-enfants,
Hugo, Théo, Emile, Noé,
tante Lison,
Lucienne BENOLIEL,
--------------------------------------------------------- Selon sa volonté ses cendres seront
ses arrière-petits-enfants,
Félix Ascot,
survenue le dimanche 31 octobre 2010, (SERFATI).
Faites part dispersées prés de la montagne Sainte- Alice Girard,
à Ecoublanc.
de vos événements Victoire (Bouches-du-Rhône). Zélie Kirszenbaum, De la part de
Sa famille et tous ceux qui l’ont connue
Toute la famille son fils.
Le vendredi 5 novembre, à 11 heures, et aimée se réuniront en l’église de
par téléphone : en l’église Saint-Séverin, Paris 5 e ,
Et ses amis,
Marboué, le vendredi 5 novembre,
01 57 28 28 28 célébration de sa Pâques avec ses amis, ont la douleur de faire part du décès de à 14 h 30, pour l’accompagner jusqu’à sa Conférences
Nataly et Olivier Guerry. dernière demeure.
par e-mail : Maria EIZENBERG,
Conférence de la Grande Loge de France
35, rue de la Harpe,
carnet@mondepub.fr 75005 Paris.
Comme elle le désirait, l’inhumation
aura lieu au cimetière de Marboué, après
Cycle Condorcet-Brossolette
survenu le 31 octobre 2010, Le franc-maçon entre la loge et la cité
par fax : dans sa cent troisième année. le service religieux.
01 57 28 21 36 Toute la famille Boubet samedi 6 novembre 2010, à 14 h 30,
Les obsèques auront lieu le jeudi Elle a rejoint Dieu.
a le regret de faire part du décès de 4 novembre, à 11 heures, au cimetière Michel Maffesoli, philosophe traitera
Dès jeudi 4 novembre parisien de Bagneux, avenue Marx-
AU CARNET DU «MONDE» Moulin d’Ecoublanc, « De la tribu à la loge »
-------------------------------------------------- Patrice BOUBET, Dormoy. 28200 Marboué. et Jean-François Pluviaud
« Voyage à la rencontre des tribus
Naissance survenu le 31 octobre 2010, Ni fleurs ni couronnes. maçonniques ».
à Montélimar. Gilles et Annick Rotman,
La famille tient à remercier le docteur ses enfants,
Nicolas et Annabelle, Yoann et Agnès, Entrée libre et gratuite.
Vadim Joshua DUVAL jazzsale@hotmail.com Philippe Walter pour son
accompagnement. Mickaël,
8, rue Puteaux, Paris 17e.
vient de sourire à la vie le 2 novembre ses petits-enfants,
2010, à 9 heures. Jean-Luc Hees, Lélio et Aliocha,
président-directeur général Marie, Anne-Chantal, Elisabeth, ses arrière-petits-enfants, Communications diverses
Nataniel de Radio France, Pierre-Louis, François et Yves, Sa famille,
et ses enfants, Ses amis, Les Sam’dix-treize de l’Auditoire
Hélène et Gaël, Anne Brucy, Jean-Paul Kervella et Jean-Marc www.auditoire-protestant.org
ses parents, directrice du réseau France Bleu, Gravellini, ont la tristesse de faire part du décès de
sont heureux d’accueillir ce merveilleux Corinne Forsans, Les grands sujets qui fâchent
petit prince. Gabriel Valdisserri, ses gendres et belle-fille, Yvon ROTMAN, A la Faculté de théologie protestante,
délégué de la région Grand Sud-Ouest Ses petits-enfants et arrière-petits- 83, boulevard Arago, Paris 14e
6, boulevard Flandrin, et directeur de France Bleu Gironde, enfants, survenu le 31 octobre 2010.
75116 Paris. Ses sœurs et frères, Six samedis de suite,
-------------------------------------------------- Jean-Dominique Warlop, Sa famille
directeur de France Bleu Périgord, On se réunira le vendredi 5 novembre, de 10 heures précises à 13 heures ;
Dossiers et documents Décès Et ses amis, à 14 h 45, devant l’entrée principale du conférences animées
Tous les personnels cimetière parisien de Bagneux, avenue par le pasteur Alain Houziaux,
Nous avons la grande tristesse ont la tristesse d’annoncer le décès de Marx-Dormoy.
d’annoncer le décès, ce 1 er novembre, de France Bleu et de Radio France, 7 € par samedi matin.
à son domicile à Paris, de Luce-Marie LECOQ-DIVISIA, gilles.rotman@yahoo.fr
ont la grande tristesse de faire part 6 novembre :
Mlle Odette ALEXANDRE, du décès de L’Europe sociale est-elle un mythe ?
survenu le vendredi 29 octobre 2010,
professeur agrégé de lettres classiques, à l’âge de soixante-dix-neuf ans. Condoléances (Alain Krivine, P. Moreau Desfarges)
Le droit à la protection sociale, jusqu’où ?
dans sa quatre-vingt-douzième année. Bernard BOULLE, La présidente de l’université Sorbonne
grand reporter, Une célébration aura lieu le jeudi Nouvelle - Paris 3, (Pierre-Louis Bras, pasteur Olivier Brès)
4 novembre, à 10 heures, en l’église du La directrice,
Selon sa volonté, elle sera incinérée. village à Mont-Saint-Aignan (Haute- 13 novembre :
Les enseignants
survenu dans sa cinquante-neuvième Normandie). Quand faut-il désobéir ?
La cérémonie aura lieu au crématorium Et les étudiants de l’UFR d’Etudes
du Père-Lachaise, Paris 20e, le vendredi année. Théâtrales, (Eric Desmons, Pierre Joxe)
L’inhumation aura lieu dans l’intimité Le devoir de mémoire,
• Dossier spécial : 5 novembre 2010, à 12 h 15. familiale, ce même jeudi au cimetière de L’ensemble des personnels enseignants
Tous présentent à son épouse, à sa fille, quelle efficacité pour l’avenir ?
Saint-Aubin-d’Aubigné (Ille-et-Vilaine). et administratifs de l’université,
l’urbanisme politique Jean-Pierre Courtillot, à sa famille et à ses proches, leurs sincères (Olivier Abel, rabbin Daniel Farhi).
condoléances.
• Nucléaire civil : Prades,
Cet avis tient lieu de faire-part et de s’associent au deuil de la famille et des
48160 Saint-Martin de Boubaux. 20 novembre :
relance générale ! Les obsèques ont eu lieu le mercredi remerciements. proches au lendemain du décès de
3 novembre, à 10 h 45, en la collégiale La colonisation, quel bilan ?
• Genet, le moraliste libertaire Famille Lecoq, Mme Anne UBERSFELD, (Bernard Droz, Gilles Manceron,)
Saint-Martin de Brive, place Charles-de-
Gaulle, à Brive-la-Gaillarde (Corrèze). 33, rue Saint-Jacques, professeur émérite L’aide au Tiers-Monde, à qui profite t’elle ?
Marie-Louise AUDIBERT 75005 Paris. à l’université Sorbonne Nouvelle (Thierry Pech, Denis Vienot).
Mme Barbara d’Escatha, Paris 3.
a choisi de quitter la vie le 24 octobre 27 novembre :
2010. Docteur Patrick d’Escatha, Les familles de Danielle, Jean, Annie Le droit de s’enrichir, jusqu’où ?
sa fille et son gendre, et Françoise Leherpeux, Justine Anniversaires de décès (Robert Rochefort, François de Witt)
Sa famille et ses amis lui diront adieu Docteur et Mme Alexis d’Escatha, et Jacqueline Koquin,
Vendredi 5 daté samedi 6 novembre le samedi 6 novembre, à 11 h 30, au Le commerce équitable, une utopie ?
M. Mickaël d’Escatha,
crématorium du Père-Lachaise, Paris 20e. M. Richard, M. Edouard Simonet,
Bernhard BLUMENKRANZ, (Jean-Luc Gréau, Laurent Levard).
font part du décès de directeur de recherches au CNRS (e.r.)
En couverture Que ceux qui l’ont aimée aient une
ses petits-enfants,
ses arrière-petits-enfants M. Marcel LEHERPEUX, 4 décembre :
nous quittait le 4 novembre 1989.
De Gaulle, pensée pour elle. officier de la Légion d’honneur, Christianisme et convictions politiques
(débats en petits groupes animés
entretien posthume ont la tristesse de faire part du décès de Sa contribution à l’histoire des Juifs
par l’association Christianisme social).
Le conseil d’administration survenu le 29 octobre 2010, en France est toujours essentielle.
Et le personnel Mme Jacqueline à l’âge de quatre-vingt-quatorze ans.
Reportage de l’Union nationale des centres sportifs « Puck » SIMONET,
4 novembre 2005.
11 décembre :
de plein air (UCPA), Y a-t-il des inégalités légitimes ?
Les jeunes marathoniens survenu le 1er novembre 2010,
La crémation aura lieu au Père-Lachaise,
(Dominique Schnapper, Louis Schweitzer)
Paris 20e, le 5 novembre, à 13 h 20. Bernard COCULA.
aborigènes ont la tristesse de faire part du décès de à l’âge de quatre-vingt-sept ans. La propriété privée, est-ce une injustice ?
21, rue Béranger, Avec l’infini regret de ses proches, (Jacques Généreux, père Baudoin Roger).
Joël BALAVOINE, La cérémonie religieuse sera célébrée 75003 Paris.
Collections
-------------------------------------------------------
inspecteur général
de la Jeunesse et des Sports,
le vendredi 5 novembre, à 10 heures,
en l’église de Saint-Pierre-Saint-Paul,
de ses amis et des membres du Centre
François-Mauriac de Malagar. L’Institut du chiffre et du droit
vice-président de l’UCPA. Christian Manuel, organise un week-end patrimonial,
place Hérold, à Courbevoie (Hauts-de- Anne-Marie. à Paris, le 19 et 20 novembre 2010.
son fils, Benoît,
Depuis 2002, où il représentait l’Etat au Seine), suivi de l’inhumation dans
Elisabeth Fourest,
sein du conseil d’administration de l’intimité familiale. 12 heures de formation sur les thèmes :
ses enfants, Jean-Baptiste, Sébastien Pour le vingt-cinquième anniversaire
l’UCPA, Joël Balavoine s’est distingué par et Laure, du rappel à Dieu, le 3 novembre 1985, de « Entreprise libérale et gestion
son soutien sans faille au projet conduit 9, rue Ancelle, du patrimoine familial »
Catherine Gallo,
par l’association pour rendre accessibles 92200 Neuilly-sur-Seine. Pierre DUC, « Aucun principe n’oblige un contribuable
au plus grand nombre de jeunes les ses enfants, Matthieu (†), Marion, Clara
activités éducatives et sportives. et Pierre-Louis à payer le maximum possible d’impôts
Condoléances en ligne sur pfg.fr une pieuse pensée est demandée à tous et de cotisations sociales »,
Et toute la famille,
rubrique condoléances. ceux qui sont restés fidèles à son souvenir. professeur Maurice Cozian (†)
Nous conserverons le souvenir de son
engagement à nos côtés et de ses qualités ont la tristesse d’annoncer le décès de leur
d’homme. Gino, père et grand-père, Le 7 novembre 2007, dans sa soixante- présidence :
son compagnon, dixième année, docteur Jean-Jacques Saragoussi.
Nos pensées vont vers sa famille. Julien, Benjamin, Dorothée et Marc, Gilbert MANUEL,
ses neveux et sa nièce, Monique MITRANI Conférenciers et animateurs prestigieux :
Une cérémonie de recueillement Sylvie, rappelé à Dieu, le 31 octobre 2010, Géraud Chambeiron, Jack Demaison,
aura lieu le jeudi 4 novembre, de 14 heures sa belle-sœur, à l’âge de quatre-vingt-dix-sept ans. était emportée par un cancer contre lequel Emmanuel Douchet, Rémi Dumas,
à 17 heures, au siège de l’association elle avait résisté avec un courage Henri Hovasse, Frédéric Lucet,
départementale des PEP du Pas- ont la