Vous êtes sur la page 1sur 9

Cours de : Conception Mécanique

I/- Généralités :
I-1/- Définition :
- La liaison hélicoïdale entre deux corps solides permet un mouvement relatif composé :
 D’une rotation autour d’axe fixe par rapport aux deux solides,
 D’une translation rectiligne parallèle à cet axe et proportionnelle à la rotation.
- Les deux solides en liaison hélicoïdale doivent être guidés en translation et en rotation.

I-2/- Fonction :
- La liaison hélicoïdale étant généralement associée à d’autres liaisons, les fonctions principales qui
lui incombent sont la transformation des mouvement et la transmission des efforts.

I-3/- Transformation de mouvement :

I-3-1/- Assurer la rotation de la vis et la translation de l’écrou : I-3-2/- Assurer la rotation de la l’écrou et la translation de vis :

Chariot
Chariot

Vis
Vis Moteur
Moteur

Support
Fig144 Support Fig145

I-3-3/- Assurer la rotation et la translation de l’écrou : I-3-4/- Assurer la rotation et la translation de la vis :
Chariot
Chariot

Vis Vis
Moteur Moteur

Support Support
Fig146 Fig147

II/- Identification de la liaison hélicoïdale parfaite :

II-1/- Schématisation :
Exemple Représentation plane Perspective


Y


X

M
1 2
M

1
2

Fig148

Transmission de puissance 98
Cours de : Conception Mécanique
II-2/- Modélisation :

Pas
II-2-1/ - Torseur cinématique :

α
Périmètre =2.π.Rm
w v 
x x
α : Angle d’inclinaison de l’hélice.
Fig150
 
v2 / 1O  0 0  Avec : Vx = f (wx)
Rm : Rayon moyen de la vis.

 
0 0 O Fig149

α
Rmoy

Pas x Pas Pas  x  vx


On a tg   alors x  Dérivation
 x   avec
2. .Rm  .Rm 2. 2.   wx
w x
Pas
2.
wx 
Pas  
D’où vx  wx v o   0
2 /1 0 
2.
0 0 
 o
II-2-2/ - Torseur statique :

X L 
 
1/ 2 1/ 2

 o   Y
2 /1
1/ 2
M 
1/ 2 Avec : L = f( X )
1/ 2

Z N 
1/ 2

 1/ 2
o
1/ 2

- L’hypothèse de la liaison parfaite traduise que la puissance interne Pi dissipée dans la liaison est
nulle. D’où : Pi = 0 Watt.

Pi = v o .  o = 0
2 /1 2 /1 w .L x
1/ 2
+ Pas wx . X = 0
2. 1/ 2

X  X 
Pas
2. 
1/ 2


1/ 2

D’ou L1 2  
Pas
 X1 2  o   Y
2 /1 M 
2.
1/ 2 1/ 2

Z N 
 1/ 2
o
1/ 2

III - Etude d’une liaison hélicoïdale Réelle :


III-1/- La vis progresse contre la charge axiale :

III-1-1/ - Cas de filetage carré : ( = 0)


=> Le contact est avec frottement : f = tan

Fig151 β

Fig152

Transmission de puissance 99
Cours de : Conception Mécanique
y1 y0
 Diagramme des efforts :
N
- A l’équilibre, les efforces appliqués sur une R  Fa
X1
développée d’un tour de la vis (au niveau du
cercle de diamètre moyen Dm) sont donnés par Fig153 Ft
le diagramme ci contre.
X0

Pas
o
T
 Bilan des efforts : 
 Dm
Fa : Charge axiale ;
Ft : Charge tangentielle tel que C = Ft . Rmoy
R : Action de contact avec l’écrou ;
N : Action normale de contact ; R = N + T (à la limite d'adhérence on a T = f.N)
T : Action tangentielle de contact ; f : coefficient de frottement

 Appliquant le PFS à l’écrou :


    
Ft  Fa  T  N  0

Projection sur l’axe (O, X1 )  Ft cos   Fa sin   f .N  0 (1) avec T = f . N
l’axe (O, Y1 )   Ft sin   Fa cos   N  0 (2)

(1) + (2) x f  Ft cos   f .sin    Fa sin   f . cos   (3)


(3) / cos α  Ft 1  f . tan    Fa tan   f 

 Ft  Fa
 f  tan  
1  f . tan  
D’ ou Ft  Fa . tan    [N]

 Couple nécessaire pour déplacer la charge Ft :

 Fa . m . tan   
Dm D
C  Ft  [N.m]
2 2

 Puissance motrice :

 .N m
.m . tan   
Dm
Pm  C  m  Fa . [Watt] avec m 
2 30

III-1-2/ - Cas de filetage triangulaire : (  0 et N '  N . cos  ) y1 y2


f 
tan (’) = T  T 
N ' N . cos  cos  N'

o
z1
Ft  Fa . tan   

D’ou : [N] Fig154 z2

Transmission de puissance 100


Cours de : Conception Mécanique
III-2/- La vis progresse dans le sens de la charge axiale :

- Pour faire cette étude, il suffit de reprendre la (figure 150) en changent le sens de Ft et celui de T.
On démontre dans ce cas que :

Ft  Fa . tan    [N]

III-3/- Rendement du système vis écrou :

III-3-1/ - Cas du moment moteur :


- La puissance d'entrée (moteur) est : Pm = C . 
- La puissance de sortie (utile) est : Pu = Fa . V
Pas Pas
Fa   m
P F V 2  .Dm Avec Pas
 tan 
  u  a    .Dm
Pm C  m Fa  m  tan   
D tan   
2

tan 
 
D’où tan   

- On retrouve dans le cas ou le frottement est négligé (φ = 0)  η=1



- Pour     , ne peut plus avoir lieu, le système est bloqué.
2
III-3-2/ - Cas de Force axiale motrice :
- La puissance d'entrée (moteur) est : Pm = Fa . V
- La puissance de sortie (utile) est : Pu = C . 

On démontre dans ce cas que la vis progresse dans le sens de la charge axiale :

 Fa . m . tan   
Dm D
Alors C  Ft 
2 2
tan   
Le rendement de la liaison hélicoïdale est donc :  
tan 
- Pour    , le mouvement est impossible et le système est bloqué.

III-4/- Réversibilité du système vis écrou :


- L’étude de rendement dans le deux cas permet de mettre en place la réversibilité ou
l’irréversibilité du système vis écrou en fonction de la valeur de l’angle.
Angle d’inclinaison de l’hélice  0 ’ /2-’ /2
tan 
Rendement   0
Moment moteur tan   
Réversibilité Irréversible Réversible Bloque
tan   
Rendement 0  
Force axiale motrice tan 
Réversibilité Bloque Réversible Irréversible


- Le système vis écrou est réversible pour les angles d’inclinaison de l’hélice :    
2
Transmission de puissance 101
Cours de : Conception Mécanique
IV – Résistance et déformation :

IV-1/- Résistance du noyau : (Traction ou compression + Torsion)


- La vis est sollicitée principalement en traction ou compression et torsion, avec éventuellement de
la flexion.
- Dans le cas le plus simple, les efforts internes dans une section droite de la vis se composent de :
- Un effort normal N
- Un moment de torsion Mt

- La vis étant modélisée par une tige pleine, de diamètre équivalent : déq = dnoyau
- La contrainte normale équivalente maximale dans la vis est calculée à partir du critère de Von Mises :

éq   3 2 2
 Rpe

éq : Contrainte normale équivalente ;


Avec :   4 N2
 .déq
et  16 Mt
 .déq3
 : Contrainte de cisaillement ;
 : Contrainte normale ;
Rpe : Résistance pratique en traction ;

Remarque : La concentration des contraintes au fond du filet dépend des formes et dimensions du
filet, du procède d’obtention et des traitements de surface. La contrainte maximale devient :

max = k.éq  Rpe


k : coefficient de concentration de contraintes.

IV-2/- Résistance au flambage :

- Une vis longue par rapport à son diamètre, soumise à une charge de compression
doit être vérifiée au flambage. La charge critique d’Euler ne doit jamais être Fadm ≤ Fc
atteinte. Il faut donc chercher une charge admissible Fadm sur la poutre pour quelle
reste stable en toute sécurité :

R pc .S L I GZ  2 .E
Avec : Fadm  ; ;  ; c 

2
 S Re
2. 
 c 
 2 .E.I GZ  .d noyau
4

Et : FC  ; I GZ 
L2 64

Fadm : Charge admissible par la vis [N]


Fc : Charge critique de flambage [N]
Rpc : Résistance pratique à la compression [MPa]
Re : Résistance élastique du matériau [MPa]
E : Module d’élasticité longitudinal [MPa]
S : Air de la section droite [mm²]
L : Longueur libre de flambage : L= . l [mm]
IGZ : Moment quadratique [mm4]
ρ : Rayon de giration de la section [mm]
λ : Elancement de la vis
λc : Elancement critique de la vis
Fig155

Transmission de puissance 102


Cours de : Conception Mécanique
IV-3/- Résistance au matage :

- La répartition des pressions au niveau des filets est supposée uniforme d


le long de la surface de contact.
d3

Fa  .d ²  d3 ² .n
P  Padm Avec S1 
S1 4

d : Diamètre nominal de la vis


d 3 : Diamètre intérieur du filetage (diamètre du noyau) Fig156

IV-4/- Cisaillement des filets :

- La contrainte moyenne tangentielle au cisaillement est donnée par la relation suivante :


Fa
   adm Avec S2    d3  Pas  n (voir fig 154)
S2
Fa : Effort axiale
S2 : Section cisaillée
d3 : Diamètre de noyau de la vis
n : Nombre des filets en prise

- Pour les autres types des filets, le N° de filets


calcul se fera de façon analogue en
6
tenant compte de la forme de la d3 5
surface cisaillée. 4
3
- Les filets ne sont pas sollicités de 2
Pas

façon identique. Les premiers filets 1


%A
supportent la majorité de la
contrainte de cisaillement. Fig157

V – Filetages :
V-1/- Type du filetage :
V-1-1/ - Filetage métrique ISO à filet triangulaire :
- Ce filetage est le plus utilisé en visserie-boulonnerie. Son profil est défini à partir d’un triangle
équilatéral.

Fig158
V-1-2/
Transmission de puissance 103
Cours de : Conception Mécanique
- Filetage trapézoïdal :
- Il permet de réaliser des vis de manœuvre ou de transmission d’efforts et accepte mieux les
traitements thermiques que le filet triangulaire. Les vis à un filet sont généralement irréversibles.

Exemples de désignation
(NF ISO 2901) :

Tr 24 x 5 – 7e :
Vis à un filet, d = 24mm,
qualité moyenne.

Tr 24 x 5 LH – 7e :
Idem avec pas à gauche.

Tr 24 x 15 (P5) – 7e :
 Vis à 3 filets Ph = 15 et
p = 5, qualité moyenne. Fig159 Fig160

V-1-3/ - Filetage rond :


- C’est le plus résistant au choc. Il peut supporter des
efforts importants et sa forme arrondie limite le
phénomène de concentration de contraintes.
- Les diamètres nominaux (de 12 à 110 mm) sont les
mêmes que ceux du filet triangulaire ISO. Le pas est un
nombre entier (préférer les pas de 2 – 3 – 4 et 6mm).
Exemples de désignation :
Rd 36 x 4, à gauche, 3 filets :
 Pour vis d = 36, pas de 4 mm, 3 filets à gauche.
Fig161

V-2/- Filetage à droite – Filetage à gauche – Vis à un ou plusieurs filets :


Filetage et filet à gauche Filetage et filet à droite

Fig162

Fig163

Transmission de puissance 104


Cours de : Conception Mécanique
VI – Application :

- On donne le système mécanique de levage, utiliser pour faire monter une charge Q = 1800 daN
représenté par le schéma cinématique suivant :

Ecrou

Charge

Moteur
M

Fig164

 Hypothèse : La charge est repartie symétriquement par rapport à l’axe de la vis.

 Données :

- La vis de diamètre d = 30 mm Avec dmoy = d – 0,5 . Pas et dnoy = d – Pas –2a


- Filet carré
- Pas = 6 mm
- Résistance pratique en traction : Rpe = 50 daN/mm2
- Coefficient de frottement : f = 0,1
- Ecrou de hauteur : H = 72 mm
- Résistance pratique au cisaillement : Rpg = 10 daN/mm2
- Pression maximal admissible : Padm = 12N /mm2

 Travail demande :

1) Vérifier la réversibilité du système vis écrou.


…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

2) Déterminer le couple nécessaire pour déplacer la charge vers le haut.


…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
Transmission de puissance 105
Cours de : Conception Mécanique
3) Calculer le rendement du système vis écrou.
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
4) Vérifier la résistance de la vis pendant la phase de montée.
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

5) Vérifier la résistance d’un filet au cisaillement.


…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

6) Vérifier la résistance d’un filet à la pression spécifique.


…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

7) Calculer la longueur du flambage de la vis pour  = 1. (L= . l)


…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

Transmission de puissance 106