Vous êtes sur la page 1sur 305

___________________________________________________________________________________________Page 1de39

Loi n°05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au Vu la loi n°83-17 du 16 juillet 1983, modifiée et complétée,
28 avril 2005 relative aux hydrocarbures. portant code des eaux ;

Ordonnance n° 06-10 du 3 Rajab 1427 correspondant au Vu l'ordonnance n°84-02 du 8 septembre 1984 portant
29 juillet 2006 modifiant et complétant la loi n°05-07 du définition, composition, formation et gestion du domaine
19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005 militaire ;
relative aux hydrocarbures.
Vu la loi n°84-12 du 23 juin 1984, modifiée et complétée,
Loi n° 13-01 du 19 RabieEthani 1434 correspondant au portant régime général des forêts ;
20 février 2013 modifiant et complétant la loi n° 05-07 du
19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005 Vu la loi n°84-17 du 7 juillet 1984, modifiée et complétée,
relative aux hydrocarbures. relative aux lois de finances ;

Loi n° 14-10 du 8 Rabie El Aouel 1436 correspondant au Vu la loi n°86-14 du 19 août 1986, modifiée et complétée,
30 décembre 2014 portant loi de finances pour 2015. relative aux activités de prospection, de recherche,
d'exploitation et de transport par canalisation des
Le Président de la République, hydrocarbures ;

Vu la Constitution, notamment ses articles 12, 17, 18,119, Vu la loi n°88-07 du 26 janvier 1988 relative à l'hygiène, à la
122-24, 125et 126 ; sécurité et à la médecine du travail ;

Vu l'ordonnance n°66-154 du 8 juin 1966, modifiée et Vu la loi n°90-08 du 7 avril 1990 relative à la commune ;
complétée, portant code de procédure civile ;
Vu la loi n°90-09 du 7 avril 1990 relative à la wilaya ;
Vu l'ordonnance n°66-155 du 8 juin 1966, modifiée et
complétée, portant code de procédure pénale ; Vu la loi n°90-11 du 21 avril 1990, modifiée et complétée,
relative aux relations de travail ;
Vu l'ordonnance n°66-156 du 8 juin 1966, modifiée et
complétée, portant code pénal ; Vu la loi n°90-25 du 18 novembre 1990, modifiée et
complétée, portant orientation foncière ;
Vu l'ordonnance n°75-58 du 26 septembre 1975, modifiée et
complétée, portant code civil ; Vu la loi n°90-30 du 1er décembre 1990 portant loi
domaniale ;
Vu l'ordonnance n°75-59 du 26 septembre 1975, modifiée et
complétée, portant code de commerce ; Vu la loi n°91-11 du 27 avril 1991, modifiée, fixant les
règles relatives à l'expropriation pour cause d'utilité
Vu l'ordonnance n°75-74 du 12 novembre 1975, modifiée, publique;
portant établissement du cadastre général et institution du
livre foncier ; Vu le décret législatif n°94-07 du 7 Dhou El Hidja1414
correspondant au 18 mai 1994, modifié, relatif aux
Vu l'ordonnance n°76-80 du 23 octobre 1976, modifiée et conditions de la production architecturale et à l'exercice de la
complétée, portant code maritime ; profession d'architecte ;

Vu l'ordonnance n°76-101 du 9 décembre 1976, modifiée et Vu l'ordonnance n°95-04 du 19 Chaâbane


complétée, portant code des impôts directs et taxes 1415correspondant au 21 janvier 1995 portant approbation
assimilées ; de la convention pour le règlement des différends relatifs aux
investissements entre les Etats et les ressortissants d'autres
Vu la loi n°79-07 du 21 juillet 1979, modifiée et complétée, Etats ;
portant code des douanes ;
Vu l'ordonnance n°95-05 du 19 Chaâbane
Vu la loi n°81-10 du 11 juillet 1981 relative aux conditions 1415correspondant au 21 janvier 1995 portant approbation
d'emploi des travailleurs étrangers ; de la convention portant création de l'agence internationale
de garantie des investissements;
Vu la loi n°83-13 du 2 juillet 1983, modifiée et complétée,
relative aux accidents du travail et aux maladies
professionnelles ;
___________________________________________________________________________________________Page 2de39

Vu l'ordonnance n°95-07 du 23 Chaâbane majeurs et à la gestion des catastrophes dans le cadre du


1415correspondant au 25 janvier 1995 relative aux développement durable ;
assurances;
Vu l’ordonnance n°95-20 du 19 Safar 1416correspondant au Vu la loi n°04-21 du 17 Dhou El Kaada 1425correspondant
17 juillet 1995 relative à la Cour des comptes ; au 29 décembre 2004 portant loi de finances pour 2005 ;

Vu l'ordonnance n°96-05 du 19 Chaâbane Vu la Constitution, notamment ses articles 12, 17, 18, 122 et
1416correspondant au 10 janvier 1996 portant approbation 126 ;
de la convention des Nations unies sur le droit de la mer ;
Vu la loi n° 90-30 du 1er décembre 1990, modifiée et
Vu l'ordonnance n°96-22 du 23 Safar 1417correspondant au complétée, portant loi domaniale ;
9 juillet 1996, modifiée et complétée, relative à la répression
de l'infraction à la législation et à la réglementation des Vu la loi n° 01-11 du 11 Rabie Ethani 1422 correspondant au
changes et des mouvements de capitaux de/et vers l'étranger; 3 juillet 2001 relative à la pêche et l'aquaculture ;
Vu la loi n°98-04 du 20 Safar 1419 correspondant au15 juin Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant
1998 relative à la protection du patrimoine culturel ; au 28 avril 2005, modifiée et complétée, relative aux
hydrocarbures ;
Vu la loi n°01-10 du 11 Rabie Ethani 1422correspondant au
3 juillet 2001 portant loi minière ;
Vu la loi n° 05-12 du 28 Joumada Ethania 1416
Vu l'ordonnance n°01-03 du AouelJoumadaEthania1422 correspondant au 4 août 2005, modifiée et complétée,
correspondant au 20 août 2001 relative au développement de relative à l'eau ;
l'investissement ;
Vu la loi n° 08-09 du 18 Safar 1429 correspondant au 25
Vu l'ordonnance n°01-04 du AouelJoumadaEthania1422 février 2008 portant code de procédure civile et
correspondant au 20 août 2001 relative à l'organisation, la administrative ;
gestion et la privatisation des entreprises publiques
économiques ; Vu la loi n° 11-10 du 20 Rajab 1432 correspondant au 22
juin 2011 relative à la commune ;
Vu la loi n°01-20 du 27 Ramadhan 1422 correspondant au
12 décembre 2001 relative à l'aménagement et au Vu la loi n° 12-07 du 28 Rabie Aouel 1433 correspondant au
développement durable du territoire ; 21 février 2012 relative à la wilaya ;

Vu la loi n°02-01 du 22 Dhou El Kaada 1422correspondant Après avis du Conseil d'Etat ;


au 5 février 2002 relative à l'électricité et à la distribution du
gaz par canalisation ;
Après adoption par le Parlement ;
Vu la loi n°03-10 du 19 Joumada El Oula 1424correspondant
au 19 juillet 2003 relative à la protection de l'environnement Promulgue la loi dont la teneur suit :
dans le cadre du développement durable ;
TITRE I
Vu l'ordonnance n°03-03 du 19 Joumada El Oula DISPOSITIONS GENERALES
1424correspondant au 19 juillet 2003 relative à la ET DEFINITIONS
concurrence ;
Article 1er. — La présente loi a pour objet de définir :
Vu l'ordonnance n°03-11 du 27 Joumada Ethania — le régime juridique des activités de recherche,
1424correspondant au 26 août 2003 relative à la monnaie et d’exploitation, de transport par canalisation, de
au crédit ; raffinage, de transformation des hydrocarbures, de
commercialisation, de stockage, de distribution des
Vu la loi n°04-08 du 27 Joumada Ethania 1425correspondant produits pétroliers ainsi que des ouvrages et
au 14 août 2004 relative aux conditions d'exercice des installations permettant leur exercice ;
activités commerciales ; — le cadre institutionnel permettant d'exercer les activités
susvisées ;
Vu la loi n°04-20 du 13 Dhou El Kaada 1425correspondant — les droits et obligations des personnes exerçant une ou
au 25 décembre 2004 relative à la prévention des risques plusieurs des activités susvisées.
___________________________________________________________________________________________Page 3de39

Art. 2. — La mise en place du cadre institutionnel susvisé Baril : Volume de pétrole brut égal à 158,9 litres aux
conduit à appliquer le principe de mobilité et d'adaptabilité conditions normales de pression et de température.
qui caractérise l'action de l'Etat, et dès lors à restituer à ce
dernier celles de ses prérogatives autrefois exercées par Baril équivalent pétrole (b.e.p) : Volume d'hydrocarbures
l’entreprise nationale SONATRACH – SPA ainsi déchargée liquides ou gazeux ayant une teneur énergétique de 5,90
d'une mission qui contredit et entrave sa vocation Giga Joules égale à celle d'un baril de pétrole brut.
économique naturelle, l’entreprise nationale SONATRACH -
SPA. bénéficie, en vertu même de la présente loi, d'un Client éligible : client qui a le droit de conclure des contrats
renforcement accru et d'une pérennisation de son rôle de fourniture de gaz naturel avec un producteur, un
fondamental dans la création de richesses au bénéfice de la distributeur ou un agent commercial de son choix, et à ces
collectivité nationale. fins, il a un droit d'accès sur le réseau de transport et/ou de
distribution.
Art. 3. — Les substances et les ressources en hydrocarbures
découvertes ou non découvertes situées dans le sol et le sous- Client non éligible : Client n'ayant pas le droit de conclure
sol du territoire national et des espaces maritimes relevant de des contrats de fourniture de gaz naturel avec un producteur,
la souveraineté nationale sont propriété de la collectivité un distributeur ou un agent commercial de son choix de par
nationale, dont l'Etat est l'émanation. la quantité qu'il consomme. C'est le client du distributeur
actuel (opérateur historique) et il n'a pas le droit d'accès au
Ces ressources doivent être exploitées en utilisant des réseau de transport et/ou de distribution.
moyens efficaces et rationnels afin d'assurer une
conservation optimale, tout en respectant les règles de Collectes, dessertes et conduites d'évacuation :
protection de l'environnement.
Collectes : Réseaux de conduites enterrées ou aériennes de
différents diamètres permettant de relier :
Art. 4. — Les activités visées à l'article 1er ci-dessus doivent
être l'un des vecteurs de l'utilisation et, de la formation des - soit la tête de puits producteurs au centre de traitement
ressources humaines nationales et à ce titre, bénéficient de des hydrocarbures gazeux ou au centre de séparation,
mesures incitatives prévues par la présente loi.
- soit les centres de traitement aux installations de
réinjection,
Art. 4. "de la loi n° 13-01 du 20 février 2013"— Les
dispositions de l'article 87 figurant à l'article 2 susvisé ne - soit les centres de séparation aux centres principaux de
s'appliquent pas aux contrats de recherche et d'exploitation collecte.
conclus dans le cadre de la loi n° 05-07 du 28 avril 2005 en
vigueur, pour lesquels est intervenue toute production Dessertes : Réseaux de conduites enterrées ou aériennes de
d'hydrocarbures, à partir d'un ou plusieurs gisements, à la différents diamètres permettant de relier les installations
date de publication de la présente loi au Journal officiel. d'injection aux têtes de puits injecteurs.
Conduites d'évacuation : Conduites enterrées ou aériennes
Les contrats visés à l'alinéa ci-dessus demeurent soumis aux de différents diamètres permettant de relier :
dispositions du régime de la fiscalité pétrolière prévu par la
loi n° 05-07 du 28 avril 2005 en vigueur à la date de la - soit les centres de traitement aux systèmes de transport
publication de la présente loi au Journal officiel . par canalisation,
- soit les centres principaux de collecte aux systèmes de
Art. 5. — Au sens de la présente loi, on entend par : transport par canalisation,
Amont pétrolier : Les opérations de recherche et - soit un centre de traitement ou de séparation situé sur
d'exploitation des hydrocarbures. un périmètre d'exploitation à un centre de réinjection
situé sur un autre périmètre d'exploitation,
Autorisation de prospection : L’autorisation délivrée par - soit les centres de stockage sur champ aux systèmes de
l'agence nationale de valorisation des ressources en transport par canalisation.
hydrocarbures conférant, à son titulaire sur sa demande, le
droit non exclusif d'exécuter des travaux de prospection dans Commercialisation : L'achat et la vente d'hydrocarbures et
un ou plusieurs périmètres. de produits pétroliers.

Aval pétrolier : Les opérations de transport par canalisation, Conservation : Mode d'exploitation des gisements assurant,
de raffinage, de transformation, de commercialisation, de à un coût aussi bas que possible, un niveau de production
stockage et de distribution. aussi élevé que possible compatible avec un taux de
récupération des réserves le plus élevé possible.
___________________________________________________________________________________________Page 4de39

Concessionnaire : L'entreprise nationale SONATRACH- Gaz naturel ou gaz : Tous les hydrocarbures gazeux
SPA ou une de ses filiales qui bénéficie, à ses risques, frais produits à partir de puits, y compris le gaz humide et le gaz
et périls, de concession de transport par canalisation. sec, qui peuvent être associés ou non associés à des
hydrocarbures liquides, le gaz de houille ou méthane de
Est également concessionnaire toute personne bénéficiant, à
houille (CBM) et le gaz résiduaire qui est obtenu après
ses risques, frais et périls, de concession de canalisations
l’extraction des liquides de gaz naturel.
internationales.

Contractant : L’entreprise nationale SONATRACH - SPA Les spécifications du gaz naturel ou gaz, après les opérations
ou l’entreprise nationale SONATRACH - SPA et toute de traitement, doivent être conformes aux spécifications
personne signataire du contrat de recherche et d’exploitation algériennes du gaz de vente.
ou du contrat d’exploitation des hydrocarbures. Gaz non associés : Tous les hydrocarbures gazeux, qu'ils
soient humides ou secs, qui :
Contrat de recherche et/ou d'exploitation ou contrat :
Contrat permettant de réaliser les activités de recherche et/ou - sont produits à la tête du puits et qui contiennent plus de
d'exploitation des hydrocarbures conformément à la présente cent (100) mille pieds cubes, équivalant à 2836,82
loi. mètres cubes de gaz pour chaque baril de pétrole brut ou
de liquide de gaz naturel produit par un réservoir situé
Contrat d'association : Les contrats de recherche et/ou dans le sous-sol.
d'exploitation des hydrocarbures conclus entre l’entreprise - sont produits d'un réservoir qualifié comme ne contenant
nationale SONATRACH – SPA et un ou plusieurs que du gaz même si celui-ci se trouve dans un forage de
partenaires étrangers sous le régime de la loi n°86-14 du 19 puits par lequel du pétrole brut est aussi produit par
août1986, modifiée et complétée, susvisée avant la date de l'intérieur d'une autre colonne de casing ou de tubing.
publication de la présente loi.
Gaz de pétrole liquéfié (G.P.L) : Hydrocarbures composés
Cyclage : Opération qui concerne les gisements de gaz essentiellement d'un mélange de butane et de propane qui
humides et qui consiste à réinjecter le gaz produit après n'est pas liquide aux conditions normales.
extraction des fractions liquides (condensât) et Gaz sec : Hydrocarbures gazeux contenant essentiellement
éventuellement de GPL afin d'améliorer la récupération de du méthane, de l'éthane et des gaz inertes.
ces fractions liquides.
Gisement : Aire géographique dont le sous-sol renferme des
Distribution : Toute activité de vente en gros ou en détail de hydrocarbures qui se trouvent dans un ou plusieurs
produits pétroliers. réservoirs.

Espace maritime : Les eaux territoriales ainsi que le plateau Gisement commercial : Un gisement d'hydrocarbures que le
continental et la zone économique exclusive, tels que définis contractant s'engage à développer et à produire
par la législation algérienne. conformément aux termes du contrat.

Exploitation : Les travaux permettant l'extraction et le Hydrocarbures : Les hydrocarbures liquides, gazeux et
traitement des hydrocarbures, pour les rendre conformes aux solides notamment les sables bitumineux et les schistes
spécifications de transport par canalisation et de bitumineux.
commercialisation.
Hydrocarbures liquides : Le pétrole brut, les liquides de
gaz naturel et les gaz de pétrole liquéfiés.
Force majeure : Tout évènement prouvé, imprévisible,
irrésistible et extérieur à la volonté de la partie qui l'invoque, Hydrocarbures non conventionnels : Les hydrocarbures
qui rend momentanément ou définitivement impossible existants et produits à partir d’un réservoir ou d’une
l'exécution par cette dernière de l'une ou de plusieurs de ses formation géologique se présentant, au moins, sous l’une des
obligations contractuelles. conditions suivantes :
- réservoirs compacts dont les perméabilités à
Gaz associés : Les hydrocarbures gazeux associés de l’écoulement des hydrocarbures sont inférieures ou
quelque façon que ce soit à un réservoir contenant des égales à 0,1 milli-darcy, qui produisent à partir de puits
hydrocarbures liquides. horizontaux ou fortement déviés (>70° par rapport à la
verticale) avec drains forés dans la formation cible
Gaz humide : Hydrocarbures gazeux contenant en quantité (productrice) d’une longueur de l’ordre de 500 mètres,
suffisante une fraction d'éléments devenant liquides à la et qui nécessitent la mise en œuvre d’un programme
pression et à la température ambiante, justifiant la réalisation massif de stimulation par fracturations multiples afin
d'une installation de récupération de ces liquides. d’assurer le taux de récupération d’hydrocarbures le plus
___________________________________________________________________________________________Page 5de39

élevé possible. Opérateur : Toute personne disposant de capacités


- réservoirs compacts qui ne peuvent produire qu’à partir techniques, chargée de la conduite des opérations pétrolières.
de puits horizontaux ou fortement déviés (>70° par Parcelle : Un carré de cinq (5) minutes sexagésimales de
rapport à la verticale) avec drains forés dans la côté en coordonnées U.T.M, correspondant au niveau du
formation cible (productrice) d’une longueur de l’ordre parallèle 30A Nord, à un carré de huit (8) kilomètres de côté.
de 500 mètres, et qui nécessitent la mise en œuvre d’un
programme massif de stimulation par fracturations Périmètre : Une partie limitée du domaine minier
multiples afin d’assurer le taux de récupération énergétique relatif aux hydrocarbures, composée d'une ou
d’hydrocarbures le plus élevé possible. plusieurs parcelles.
- formations géologiques à très faible perméabilité (de
l’ordre de la centaine de nanodarcies) contenant des Périmètre contractuel : Une partie limitée du domaine
niveaux roches mères riches en matière organique, minier énergétique relatif aux hydrocarbures, composée
contenant des hydrocarbures qui ne produisent qu’à d'une ou de plusieurs parcelles, telle que définie à l'entrée en
partir de puits horizontaux ou fortement déviés (>70° vigueur du contrat, et à laquelle sont soustraits les rendus de
par rapport à la verticale) massivement stimulés avec surface.
fracturations multiples et dont la longueur du drain foré Périmètre d'exploitation : Toute partie du périmètre
dans la formation cible (ou productrice) est de l’ordre de contractuel ayant fait l'objet d'un plan de développement
900 mètres.
approuvé par l'agence nationale pour la valorisation des
- formations géologiques contenant des hydrocarbures ressources en hydrocarbures (ALNAFT).
présentant des viscosités supérieures à 1000 Centipoises
ou des densités inférieures à 15° API (Institut Américain Personne : Toute personne morale étrangère, ainsi que toute
du Pétrole). personne morale privée ou publique algérienne, y compris
l’entreprise nationale SONATRACH - SPA, disposant des
- Réservoirs à haute pression et haute température se
capacités financières et/ou techniques requises par la
présentant dans l’une des conditions suivantes :
présente loi et par les textes réglementaires pris pour son
• Pression de fond égale ou supérieure à 650 bars et
application. Pour les activités de vente en détail, la notion de
température de fond supérieure à 150° C ;
personne inclut les personnes physiques disposant des
• Température de fond supérieure à 175° C. capacités financières et/ou techniques requises par la
- Veines souterraines profondes de charbon non présente loi et par les textes réglementaires pris pour son
exploitées ou incomplètement exploitées contenant du application.
gaz de houille ou méthane de houille, appelé aussi «
Coal Bed Méthane » (CBM). Plan décennal glissant : Le plan qui est établi chaque année
pour les dix (10) années suivantes.
Le gaz de houille ou méthane de houille (CBM) est
adsorbé au cœur de la matrice solide du charbon dans Point d'entrée : Le point du système de transport par
un processus appelé « adsorption ». Ce gaz de houille canalisation des hydrocarbures où le contractant injecte sa
ou méthane de houille se caractérise par l’utilisation de production.
moyens non conventionnels pour son extraction tels
que la diminution des conditions de pression. Point de mesure : La localisation prévue dans le périmètre
d'exploitation où s'effectuera la détermination des quantités
Indexation : La formule qui tient compte de l'inflation, en d'hydrocarbures extraites.
vue de maintenir la valeur d'origine. Les indices de base
seront les indices en vigueur au début de l'année de Principe du libre accès des tiers : Le principe qui permet à
publication de la présente loi. toute personne tierce de bénéficier du droit d'accès aux
infrastructures de transport par canalisation et de stockage
Jours : Jours calendaires. dans la limite des capacités disponibles, moyennant le
paiement d'un tarif non discriminatoire et à condition que les
Marché national : Tous les besoins énergétiques et produits concernés satisfassent aux spécifications techniques
industriels nationaux en hydrocarbures à l'exception du gaz relatives à ces infrastructures.
pour la réinjection dans les gisements et pour le cyclage. Produits pétroliers : Tous les produits résultant des
Marché national du gaz naturel : Constitué de fournisseurs opérations de raffinage, y compris les lubrifiants et les
de gaz et de clients nationaux. Ces clients consomment le bitumes, ainsi que les gaz de pétrole liquéfiés.
gaz sur le territoire national.
Prospection : Les travaux permettant la détection
d'hydrocarbures, notamment par l'utilisation de méthodes
___________________________________________________________________________________________Page 6de39

géologiques et géophysiques, y compris les forages Stockage : Entreposage en surface ou souterrain des produits
stratigraphiques. pétroliers comprenant notamment les produits raffinés, le
butane, le propane et les gaz de pétrole liquéfiés, permettant
Raffinage : Opérations qui séparent le pétrole ou le de constituer des réserves pour assurer l'approvisionnement
condensât en produits liquides ou gazeux aptes à l'utilisation du marché national pour une durée déterminée. Les
directe. installations permettant cet entreposage ne concernent ni les
stockages liés aux canalisations de transport, ni ceux liés aux
Recherche : L'ensemble des activités de prospection ainsi installations de raffinage, ni ceux liés aux activités
que les forages visant à mettre en évidence la présence d'exploitation sur champ, ni ceux liés aux installations de
d’hydrocarbures. séparation des gaz de pétrole liquéfiés.
Récupération primaire : L'extraction de réserves
Swap : Procédure permettant d'échanger des obligations de
d'hydrocarbures au moyen des forces naturelles du réservoir
fourniture de gaz sur le marché national entre différents
ou des mécanismes de drainage de production.
producteurs.
Récupération secondaire : L'extraction additionnelle de
Système de transport par canalisation : Une ou plusieurs
réserves d'hydrocarbures par l'utilisation de méthodes de
canalisations transportant des hydrocarbures, y compris les
récupération améliorées notamment l'injection de gaz et/ou
installations intégrées, à l'exclusion des réseaux de collectes
l'injection d'eau.
et de dessertes, des conduites d'évacuation, des réseaux des
produits pétroliers et des réseaux de gaz desservant
Récupération tertiaire: L'extraction additionnelle, par
exclusivement le marché national.
l'utilisation notamment de l'une des méthodes de
récupération améliorées suivantes : thermique, chimique ou
miscible, de réserves d'hydrocarbures inaccessibles parles Titre minier : L'acte portant toute autorisation de recherche
méthodes de récupération primaire et secondaire. et/ou d'exploitation d'hydrocarbures; cet acte ne transfère pas
de droit de propriété sur le sol ou sur le sous-sol.
Récupération assistée : L'utilisation de méthodes de
récupération secondaire et/ ou tertiaire pour récupérer des Torchage : Opération consistant à brûler à l'atmosphère le
réserves d'hydrocarbures. gaz naturel.

Tranche annuelle d'investissement : partie du montant de


Régénération : L'ensemble des opérations permettant de
l'investissement correspondant au pourcentage fixé aux
produire des huiles de base par un raffinage d'huiles usagées
articles 87 et 87 bis de la présente loi, pour les besoins du
impliquant notamment la séparation des contaminants, les
calcul de la Taxe sur le Revenu Pétrolier (T.R.P.)
produits d'oxydation et les additifs que ces huiles
contiennent.
Transformation : Les opérations de séparation des gaz de
pétrole liquéfiés, la liquéfaction du gaz, les opérations de
Réserves ultimes : Les hydrocarbures pouvant être produits transformation du gaz en produits pétroliers ou tous autres
à partir d'un gisement d'hydrocarbures sans prendre en produits, Gas To Liquids (GTL), la transformation des
considération les facteurs économiques. dérivés du pétrole en tous produits, la pétrochimie et la
gazochimie.
Réservoir : Le réservoir est défini comme étant :
- la partie d’une formation géologique poreuse et Transport par canalisation : Le transport des
perméable, contenant une accumulation distincte hydrocarbures liquides et gazeux, des produits pétroliers et le
d’hydrocarbures, caractérisée par un système de stockage y afférent à l'exclusion des collectes, des dessertes,
pression unique telle que la production d’hydrocarbures des conduites d'évacuation et des réseaux de gaz desservant
d’une partie de réservoir affecte la pression du réservoir exclusivement le marché national.
tout entier ;
Uplift : Le pourcentage par lequel les tranches annuelles
- la formation géologique, à très faible perméabilité,
d'investissement sont augmentées pour les besoins du calcul
argileuse ou carbonatée contenant des hydrocarbures ;
de la taxe sur le revenu pétrolier(T.R.P). Ce pourcentage
- les veines souterraines profondes de charbon, non "d'Uplift" couvre les coûts opératoires.
exploitées ou incomplètement exploitées, contenant du
gaz de houille ou du méthane de houille, appelé aussi « Zone : La zone telle que définie à l'article 19 de la présente
Coal BedMethane » (CBM). loi.
___________________________________________________________________________________________Page 7de39

Art. 5. "de la loi n° 13-01 du 20 février 2013"— A conférer ces droits, par l'agence nationale de contrôle et de
l'exception des contrats d'association pour lesquels une régulation des hydrocarbures dans le cas d'une concession de
production d'un ou de plusieurs gisements d'hydrocarbures transport par canalisation ou, par l'agence nationale pour la
est intervenue à la date de publication de la présente loi au valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT)
Journal officiel, les parties à un contrat d'association peuvent dans le cas d'un contrat de recherche et/ou d'exploitation.
demander de bénéficier des dispositions de la loi n° 05-07 du
28 avril 2005, susvisée, modifiée et complétée par la Les frais inhérents à cette procédure et les coûts en résultant
présente loi, dans le cadre d'un nouveau contrat soumis aux sont à la charge:
dispositions de l'article 30 de la loi n° 05-07 du 28 avril • du contractant, dans le cas d'un contrat de recherche
2005, susvisée. et/ou d'exploitation,
Art. 6. — L'exercice des activités visées à l'article 1er, tiret • du concessionnaire, dans le cas d'une concession de
1er ci-dessus, est un acte de commerce. transport par canalisation.
Toute personne établie en Algérie ou y disposant d'une Art. 8. — L'importation et la commercialisation des
succursale, ou organisée sous toute autre forme lui hydrocarbures et produits pétroliers sur le territoire national
permettant d'être sujet fiscal peut exercer une ou plusieurs sont libres sous réserve du respect de la présente loi.
desdites activités sous réserve du respect des dispositions de
la présente loi, du code de commerce, ainsi que de toutes Toute sujétion imposée par l'Etat donne lieu à une
autres dispositions législatives ou réglementaires en vigueur. subvention dont le montant et les modalités d'octroi sont
définis par voie réglementaire. Cette sujétion est à la charge
Art. 6. "de la loi n° 13-01 du 20 février 2013"— Sont de l'Etat.
abrogées les dispositions des articles 61, 62, 64, 66 et 70 de
la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au Décret exécutif n° 15-87 du 11 Mars 2015 fixant le montant
28 avril 2005, modifiée et complétée, relative aux et les modalités d'octroi de subvention pour sujétion imposée
hydrocarbures. par l'État pour l'importation et la commercialisation des
produits pétroliers sur le territoire national.
Art. 7. — Le contractant ou le titulaire d'une concession de
transport par canalisation peut bénéficier, pour la poursuite Art. 9. — Les prix des produits pétroliers et du gaz naturel
de ses objectifs et la réalisation des ouvrages nécessaires à sur le marché national sont établis de façon à :
ses activités, des droits et avantages suivants dans les - inciter les opérateurs à développer des infrastructures
conditions et formes prévues par la législation en vigueur : nécessaires à la satisfaction de la demande nationale ;
• de l'occupation des terrains et des droits annexes, - encourager la consommation des produits pétroliers peu
polluants tels que l'essence sans plomb, le gaz naturel
• des servitudes d'accès et de passage et d'aqueduc. comprimé et le GPL carburant, de préférence à d'autres
L'entreprise nationale SONATRACH-SPA peut, carburants ;
exclusivement, acquérir des terrains par cession ou - encourager la consommation du gaz naturel dans les
activités économiques de production électrique,
expropriation, conformément à la législation en vigueur.
industrielle et pétrochimique.
Le contractant ou le concessionnaire demeure soumis à Le prix de vente des produits pétroliers sur le marché
toutes les obligations légales et réglementaires en vigueur. national, non compris les taxes, doit inclure le prix du pétrole
brut entrée raffinerie, les coûts de raffinage, de transport
La déclaration d'utilité publique des projets d'ouvrages terrestre, de transport maritime (cabotage) et de transport par
confère, au contractant ou au concessionnaire, le droit de canalisation, de stockage et de distribution de gros et de
bénéficier des servitudes légales d'accès et de passage, détail, plus des marges raisonnables dans chaque activité.
d'aqueduc ainsi que de l'expropriation pour cause d'utilité
publique. Les coûts doivent inclure les amortissements des
investissements existants et des nouveaux investissements,
Le bénéfice de l'occupation des terrains et des droits ainsi que ceux des renouvellements d'investissements
annexes, des servitudes ou de l'acquisition des terrains, par nécessaires à la continuité de ces activités.
voie de cession ou d'expropriation, est accordé
conformément aux dispositions législatives et règlementaires Le prix du pétrole brut entrée raffinerie est calculé, pour
en vigueur. chaque année civile, par l'autorité de régulation des
hydrocarbures selon une méthodologie définie par voie
Les procédures nécessaires à l'octroi des droits ci-dessus réglementaire.
énumérés sont initiées auprès de l'autorité habilitée à
___________________________________________________________________________________________Page 8de39

Les ajustements induits du prix du pétrole brut entrée modalités et les procédures pour la détermination du prix de
raffinerie utilisé dans la détermination du prix de vente, non vente, non comprises les taxes du gaz sur le marché national.
compris les taxes, des produits pétroliers sur le marché Les modalités et procédures définies par voie réglementaire
national, seront répartis selon une méthodologie et sur une doivent préciser et identifier les paramètres à ajuster par des
période définie par voie réglementaire. formules d'indexation spécifiques à l'activité.
Les modalités et procédures que doit appliquer l'autorité de
Une fois déterminés les prix de vente, non compris les taxes
régulation des hydrocarbures pour déterminer, au début de
du gaz sur le marché national pour l'année civile concernée,
chaque année civile, le prix de vente, non compris les taxes,
sont notifiés par l'autorité de régulation des hydrocarbures.
des produits pétroliers pour ladite année civile, sont définies
par voie réglementaire. Un prix identique, non compris les taxes, est appliqué par le
Les modalités et procédures définies par voie réglementaire producteur de gaz à l'approvisionnement de tous les clients
doivent préciser et identifier les paramètres à ajuster par des éligibles du marché national.
formules d'indexation spécifiques à l'activité.
Le raccordement des clients éligibles au réseau de transport
Une fois déterminés, les prix de vente, non compris les taxes, du gaz et les tarifs qui leur sont applicables sont régis par les
des produits pétroliers sur le marché national, pour l'année dispositions de la loi relative à l'électricité et à la distribution
civile concernée, sont notifiés par l'autorité de régulation des du gaz par canalisation ».
hydrocarbures.
Art. 11. — Le ministre chargé des hydrocarbures veille à la
Décret exécutif n° 08-289 du 20 Ramadhan 1429 valorisation optimale des ressources nationales
correspondant au 20 septembre 2008 définissant la d'hydrocarbures.
méthodologie d’ajustement du prix du pétrole brut entrée-
raffinerie utilisé dans la détermination du prix de vente des Il est chargé de proposer la politique en matière
d'hydrocarbures et de la mettre en œuvre après son adoption.
produits pétroliers sur le marché national.
Le ministre chargé des hydrocarbures introduit les demandes
Art. 10. — Le prix de cession du gaz à des clients éligibles,
d'approbation des contrats de recherche et/ou d'exploitation
sur le marché national, par les producteurs, ne doit inclure
qui sont approuvés par décret pris en conseil des ministres.
que les coûts de production, les coûts des infrastructures
nécessaires spécifiquement à la satisfaction du marché
Art. 12. Il est créé deux agences nationales dotées de la
national, les coûts d'exploitation des infrastructures
personnalité juridique et de l’autonomie financière
d'exportation utilisées pour satisfaire les besoins du marché
dénommées "agences hydrocarbures" :
national, plus des marges raisonnables dans chaque activité.

Les coûts doivent inclure les amortissements des - une agence nationale de contrôle et de régulation des
investissements existants et des nouveaux investissements, activités dans le domaine des hydrocarbures ci-après
ainsi que ceux des renouvellements d'investissements désignée " autorité de régulation des hydrocarbures " ;
spécifiques nécessaires à la continuité de ces activités.
- une agence nationale pour la valorisation des ressources
Les modalités et procédures que doit appliquer l'autorité de en hydrocarbures ci-après désignée "ALNAFT".
régulation des hydrocarbures pour déterminer, au début de
chaque année civile, le prix de vente sur le marché national, Les agences hydrocarbures ne sont pas soumises aux règles
non compris les taxes, du gaz pour ladite année civile, sont applicables à l’administration notamment en ce qui concerne
définies par voie réglementaire. leur organisation, leur fonctionnement et le statut du
personnel qui y exerce.
Décret exécutif n° 07-391 du 3 Dhou El Hidja
1428correspondant au 12 décembre 2007 fixant les Les agences hydrocarbures tirent leurs ressources
modalités et procédures pour la détermination du prix de conformément à l’article 15 de la présente loi. Elles
vente, non compris les taxes, du gaz sur le marché national. disposent d’un patrimoine propre.

La comptabilité des agences hydrocarbures est tenue en la


Décret exécutif n° 10-21 du 26 Moharram forme commerciale. Elles doivent dresser un bilan propre.
1431correspondant au 12 janvier 2010 modifiant et Elles sont soumises au contrôle de l’Etat conformément à la
complétant le décret exécutif n° 07-391 du 3 Dhou El Hidja réglementation en vigueur.
1428 correspondant au 12 décembre 2007 fixant les
___________________________________________________________________________________________Page 9de39

Elles sont régies par les règles commerciales dans leurs Le secrétaire général assiste aux travaux du comité de
relations avec les tiers. direction et en assure le secrétariat technique.
Chaque agence hydrocarbures est dirigée par un comité de
La rémunération du président, des membres du comité de
direction.
direction et du secrétaire général est fixée par voie
réglementaire. (Texte non publiable)
Pour mener à bien sa mission, le comité de direction
s’appuie sur des directions spécialisées. La rémunération du président et des membres du comité de
direction est fixée par voie réglementaire. La rémunération
Chaque agence est dotée d'un commissaire aux comptes pour du secrétaire général est alignée sur celle de membre du
le contrôle et l'approbation des comptes de l'agence, désigné comité de direction.
conformément à la législation et à la réglementation en
vigueur. La classification et le statut de président, de membre du
Le comité de direction est composé d’un président et de cinq comité de direction et de secrétaire général de chaque agence
(5) membres, dénommés directeurs, nommés par décret hydrocarbures sont définis par voie réglementaire.
présidentiel, sur proposition du ministre chargé des (Texte non encore élaboré).
hydrocarbures. Le système de rémunération du personnel de chaque agence
est défini par le règlement intérieur de chaque agence, après
Dans le cadre de la politique énergétique nationale, le comité approbation du ministre chargé des hydrocarbures.
de direction jouit des pouvoirs les plus étendus pour agir au
nom de chaque agence hydrocarbures et faire autoriser tous Les fonctions de président, de membre du comité de
actes et opérations relatifs à sa mission conformément à la direction et de secrétaire général sont incompatibles avec
législation et la réglementation en vigueur. toute activité professionnelle, tout mandat électif national ou
local, tout emploi public et toute détention, directe ou
Les délibérations du comité de direction ne sont valides indirecte, d’intérêts dans une entreprise du secteur des
qu’avec, au moins, la présence de deux (2) membres et celle hydrocarbures.
du président du comité de direction.
Le président ou tout membre du comité de direction ou le
Les délibérations sont adoptées à la majorité simple des secrétaire général exerçant une des activités mentionnées ci-
membres présents. En cas d’égalité des voix, celle du dessus est déclaré démissionnaire d’office, après
président est prépondérante. consultation du comité de direction, par décret présidentiel.

Le président du comité de direction assure le fonctionnement Le Président de la République pourvoit à son remplacement
de l’agence hydrocarbures concernée et assume tous les sur proposition du ministre chargé des hydrocarbures.
pouvoirs nécessaires, notamment en matière :
Le président ou tout membre du comité de direction ou le
— D’ordonnancement ; secrétaire général ayant fait l’objet d’une condamnation
— de nomination et de révocation de tous employés et judiciaire infamante, devenue définitive, est déclaré
agents ; démissionnaire d’office après consultation du comité de
— de rémunération de personnel ; direction, par décret présidentiel.
— d’administration des biens sociaux ;
— d’acquisition, d’échange ou d’aliénation des biens Le Président de la République pourvoit à son remplacement
meubles ou immeubles ; sur proposition du ministre chargé des hydrocarbures.
— de représentation du comité devant la justice ;
— d’acceptation de la mainlevée d’inscriptions ; A la fin de leur mission, le président, les membres du comité
— de saisie ; de direction et le secrétaire général ne peuvent exercer une
— d’opposition et d’autres droits avant ou après paiement ; activité professionnelle dans les entreprises du secteur des
— d’arrêt d’inventaires et de comptes ; hydrocarbures, de même qu.ils ne peuvent exercer des
— de représentation de l’agence dans les actes de la vie activités professionnelles de consultation, concernant les
civile. activités hydrocarbures, dans le cadre d.une activité libérale
ou à quelque titre que ce soit et ce, pendant une période de
Le président peut déléguer tout ou partie de ses pouvoirs. deux (2) ans.
Le secrétaire général de l'agence hydrocarbures concernée
est chargé, sous l'autorité du président du comité de Durant ladite période de deux (2) ans, le président, les
direction, d'assister le président du comité de direction dans membres du comité de direction et le secrétaire général
le fonctionnement et l'administration de l'agence.
___________________________________________________________________________________________Page 10de39

gardent le bénéfice de la rémunération attachée à la fonction Art. 13. — L'autorité de régulation des hydrocarbures est
versée, selon le cas, par l’agence concernée. chargée, pour les activités hydrocarbures régies par la
présente loi, notamment de veiller au respect :
Il est institué, auprès de chaque agence hydrocarbures, un • de la réglementation technique applicable aux activités
organe, dénommé "conseil de surveillance", chargé du suivi régies par la présente loi ;
de l’exercice des missions de l’agence, dans le cadre de la • de la réglementation relative à l'application des tarifs et
mise en œuvre de la politique nationale en matière du principe du libre accès des tiers aux infrastructures de
d’hydrocarbures. transport par canalisation et de stockage ;
• de la réglementation en matière d'hygiène, de sécurité
Le conseil de surveillance formule des avis et industrielle, d'environnement et de prévention et gestion
recommandations sur les activités du comité de direction de des risques majeurs, notamment à la protection des
l’agence. Il adresse un rapport annuel au ministre chargé des nappes phréatiques et des aquifères à l'occasion de
hydrocarbures. l'exercice des activités objet de la présente loi ;
La composition, l’organisation et le fonctionnement du • de la réglementation en matière d'utilisation de produits
conseil de surveillance sont fixés par voie réglementaire. chimiques dans le cadre de l'exercice des activités, objet
de la présente loi ;
Décret exécutif n° 10-289 du 8 Dhou El Hidja • de la réglementation relative au dioxyde de carbone
1431correspondant au 14 novembre 2010 fixant la (C0 2) ;
composition, l'organisation et le fonctionnement du conseil • du cahier des charges de la construction des
de surveillance institué auprès des agences d’hydrocarbures. infrastructures de transport par canalisation et de
stockage ;
• du contrôle de conformité et de qualité des produits
Le comité de direction assiste aux travaux du conseil de pétroliers ;
surveillance.
• de l'application de normes et de standards établis sur la
Le comité de direction adopte son règlement intérieur qui base de la meilleure pratique internationale. Ces normes
fixe l’organisation interne, le mode de fonctionnement et les et standards sont définis par voie réglementaire ;
statuts du personnel. (Texte non encore élaboré)
• de l'application des pénalités et amendes payables au
Le président, les membres du comité de direction, le Trésor public en cas d'infraction aux lois et règlements
secrétaire général et les agents de l’agence hydrocarbures relatifs à :
exercent leurs fonctions en toute transparence, impartialité et
indépendance. - la réglementation technique applicable aux activités
régies par la présente loi,
Le président, les membres du comité de direction, le - la réglementation relative à l'application des tarifs et
secrétaire général, les membres du conseil de surveillance et du principe du libre accès des tiers aux infrastructures
les employés de l’agence hydrocarbures sont soumis au de transport par canalisation et de stockage,
secret professionnel, hormis le cas où ils sont appelés à - la réglementation en matière d'hygiène, de sécurité
rendre témoignage en justice. industrielle et d'environnement.
Le non-respect du secret professionnel, établi par une
décision de justice définitive, entraîne la cessation d’office Les montants et les modalités d'application des amendes et
des fonctions au sein de l’agence hydrocarbures. pénalités prévues au présent article sont définis par voie
Le remplacement s’effectue conformément aux dispositions réglementaire.
de la présente loi.
(Texte non encore élaboré)
L’autorité de régulation des hydrocarbures organise en son
sein un service de conciliation pour les différends résultant L'autorité de régulation des hydrocarbures est également
de l’application de la réglementation et notamment celle chargée :
relative à l’accès au système de transport par canalisation et - d'étudier les demandes d'attribution de concession de
de stockage des produits pétroliers et aux tarifs. transport par canalisation et de soumettre des
recommandations au ministre chargé des hydrocarbures ;
L’autorité de régulation des hydrocarbures établit un
- d'étudier les demandes pour l'exercice des activités de
règlement intérieur pour le fonctionnement de ce service.
raffinage, de stockage et de distribution des produits
pétroliers et recommande, au ministre chargé des
___________________________________________________________________________________________Page 11de39

hydrocarbures, l'octroi de l'autorisation d'exercer ces des offres concernant les activités de recherche et/ou
activités ; d'exploitation,
- du contrôle des appareils à pression (APV et APG) et - de la conclusion des contrats de recherche et/ou
équipements électriques ; d'exploitation,
- de qualifier des bureaux d'expertise chargés du contrôle - du suivi et du contrôle, en sa qualité de partie
réglementaire, à l'effet de leur agrément par le ministre contractante, de l'exécution des contrats de recherche
chargé des hydrocarbures ; et/ou d'exploitation conformément aux dispositions de la
présente loi,
- de recommander, au ministre chargé des hydrocarbures, - de l'étude et de l'approbation des plans de
le retrait d'une concession de transport par canalisation, développement et leurs mises à jour périodiques,
en cas de manquement grave aux dispositions prévues - du contrôle et du respect de la conservation optimale
par la concession, selon les conditions définies par voie dans le cadre de l'exploitation des ressources en
réglementaire ; hydrocarbures,
- de la consolidation d'un plan à moyen et long terme du
Décret exécutif n° 07-342 du 26 Chaoual 1428 secteur des hydrocarbures à partir des plans à moyen et
correspondant au 7 novembre 2007 fixant les procédures long terme des contractants et de le transmettre au
d’octroi et de retrait d’une concession de transport par ministre chargé des hydrocarbures, au mois de janvier
canalisation des hydrocarbures. de chaque année,
- de la collaboration avec les services du ministère en
- de veiller au fonctionnement du système de péréquation charge des hydrocarbures en matière de politique
et de compensation des tarifs de transport des sectorielle et d'élaboration des textes réglementaires
hydrocarbures et produits pétroliers dont les modalités de régissant les activités hydrocarbures,
fonctionnement sont fixées par voie réglementaire ; - de l'encouragement des activités de recherche
- de participer, avec les services du ministère en charge des scientifique dans le domaine des activités régies par la
hydrocarbures, en matière de politique sectorielle et de présente loi,
contribuer à l'élaboration des textes réglementaires et - du suivi, du contrôle et de l'audit des coûts liés aux
règlements techniques régissant les activités activités objet des contrats de recherche et/ou
hydrocarbures ; d'exploitation,
- d'établir, au début de chaque année, un plan national de - de la détermination et de la collecte de la redevance et
développement des infrastructures de transport par de son reversement au Trésor public dès le jour ouvrable
canalisation, par effluent et de le transmettre au ministre suivant sa réception, après déduction des montants
chargé des hydrocarbures. définis à l'article 15 ci-dessous,
- de s'assurer que l'opérateur, tel que défini à l'article 29
L'autorité de régulation des hydrocarbures organise, en son ci-dessous, s'est acquitté de la taxe sur le revenu
sein, un service de conciliation pour les différends résultant pétrolier et de la taxe superficiaire, prévues au titre VIII
de l'application de la réglementation et notamment celle de la présente loi, ainsi que, le cas échéant, des
relative à l'accès au système de transport par canalisation et paiements des taxes concernant le torchage du gaz et
de stockage des produits pétroliers et aux tarifs. l'utilisation de l'eau, conformément aux dispositions des
articles 52 et 53 ci-dessous,
L'autorité de régulation des hydrocarbures établit un - de la collaboration avec l'administration fiscale pour
règlement intérieur pour le fonctionnement de ce service. l'échange d'informations fiscales concernant les contrats
de recherche et/ou d'exploitation afin de lui permettre
Art. 14. — L'agence nationale pour la valorisation des notamment d'accéder aux éléments d'information utilisés
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) est chargée pour le calcul de la fiscalité pétrolière conformément
notamment : aux dispositions de la présente loi .
- de l'évaluation du domaine minier des hydrocarbures Art. 15. — L'alimentation des budgets des deux agences
notamment par la réalisation des études de bassins, visées à l'article 12 ci-dessus est assurée au moyen de :
- de la promotion des investissements dans la recherche et — zéro virgule cinq pour cent (0,5%) du produit de la
l'exploitation d’hydrocarbures redevance visée aux articles 25, 26 et 85 de la présente
- de la gestion et de la mise à jour des banques de données loi qui est versé dans le compte d'ALNAFT. Le ministre
concernant la recherche et l'exploitation des chargé des hydrocarbures veille à la répartition dans le
hydrocarbures, sous la responsabilité du ministre chargé
cadre de l'approbation des budgets de chaque agence
des hydrocarbures, hydrocarbures,
- de l'octroi des autorisations de prospection,
- du lancement des appels à la concurrence et l'évaluation
___________________________________________________________________________________________Page 12de39

— la rémunération des prestations fournies par les deux L'autorité de régulation des hydrocarbures est chargée de
agences hydrocarbures, suivre et de coordonner ces études en liaison avec le
ministère chargé de l'environnement et d'obtenir le visa
— tout autre produit lié à leurs activités.
correspondant aux contractants et opérateurs concernés.
Les budgets et bilans de ces deux agences hydrocarbures L'autorité de régulation des hydrocarbures est chargée de
sont approuvés par le ministre chargé des hydrocarbures. coordonner les études d'impact sur l'environnement relatives
aux activités sismiques et de forage avec les départements
Pour les six (6) premiers mois de fonctionnement de ces ministériels et les wilayas concernés qui sont tenus de
deux agences hydrocarbures, le Trésor public mettra à leur transmettre leurs avis dans les délais fixés par la
disposition une avance remboursable leur permettant réglementation en vigueur.
d'exercer leurs activités.
Passé les délais réglementaires d'un (1) mois, les études sont
Les modalités de libération et de remboursement de cette considérées recevables et l'autorité de régulation des
avance sont fixées par une convention du Trésor public avec hydrocarbures est chargée d'octroyer le visa correspondant
l'agence concernée. aux contractants concernés après examen de conformité de
l'étude par rapport à la réglementation en vigueur.
Art. 16. — Outre les dispositions prévues par les lois et
règlements en vigueur concernant la sécurité industrielle, les Le ministère en charge de l'environnement en est tenu
activités régies par la présente loi doivent être conduites par informé.
les contractants et opérateurs de manière à prévenir tous
risques qui leur sont inhérents. Toute étude de dangers, élaborée pour les activités définies
dans la présente loi, doit décrire les risques engendrés par les
Art. 17. — Dans l'exercice des activités, objet de la présente activités et justifier les mesures de prévention et de
loi, est observé le plus strict respect des obligations et protection mises en œuvre.
prescriptions afférentes:
Ces études de dangers doivent être soumises à l'approbation
— à la sécurité et à la santé des personnels ; de l'autorité de régulation des hydrocarbures.
— à l'hygiène et à la salubrité publique ; Les études de dangers doivent être actualisées au moins tous
— aux caractéristiques essentielles du milieu environnant les cinq (5) ans.
terrestre ou maritime,
— aux intérêts archéologiques ; Les modalités d'approbation des études de dangers
— au contenu des lois et règlements en vigueur en matière spécifiques au secteur des hydrocarbures et leur contenu sont
de protection de l'environnement et de l'utilisation des définies par voie réglementaire.
produits chimiques notamment dans les opérations relatives
Décret exécutif N°15-09 du 14 Janvier 2015 fixant les
aux hydrocarbures non conventionnels.
modalités d’approbation des études de dangers spécifiques
Dans la mise en œuvre de ses missions de contrôle, l'autorité au secteur des hydrocarbures et leur contenu.
de régulation des hydrocarbures peut faire appel à des
bureaux de contrôle et d'expertise spécialisés agréés afin Décret exécutif n° 08-312 du 5 Chaoual 1429correspondant
d'éviter tout risque. au 5 octobre 2008 fixant les conditions d’approbation des
études d’impact sur l’environnement pour les activités
Les modalités et les conditions d'agrément des bureaux de relevant du domaine des hydrocarbures.
contrôle et d'expertise spécialisés sont définies par voie
réglementaire. (Texte non encore élaboré) Dans le cadre de l'exercice des activités régies par la présente
loi, toute personne devant mettre en œuvre un projet de
Art. 18. — Toute personne doit, avant d'entreprendre toute stockage géologique, notamment du dioxyde de carbone,
activité objet de la présente loi, préparer et soumettre, à doit élaborer et soumettre, à l'approbation de l'autorité de
l'approbation de l'autorité de régulation des hydrocarbures, régulation des hydrocarbures, une étude de faisabilité et un
une étude d'impact environnemental et un plan de gestion de plan de gestion des risques.
l'environnement comprenant obligatoirement la description
des mesures de prévention et de gestion des risques Les conditions et modalités d'octroi de l'autorisation pour
environnementaux associés auxdites activités conformément stockage géologique sont définies par voie réglementaire
à la législation et à la réglementation en vigueur en matière (Texte non encore élaboré)
d'environnement.
___________________________________________________________________________________________Page 13de39

procédures et conditions d’octroi de l’autorisation de


TITRE II prospection d’hydrocarbures.
AMONT PETROLIERDE LA PROSPECTION, DE LA
RECHERCHE ET DE L'EXPLOITATIONDES Décret exécutif 13-354 du 21 Dhou El Hidja1434
HYDROCARBURES correspondant au 26 octobre 2013 modifiant et complétant
le décret exécutif n° 07-294du 14 Ramadhan 1428
Art. 19. — Pour les besoins de la recherche et de
correspondant au26 septembre 2007 fixant les procédures et
l'exploitation, le domaine minier national relatif aux
conditions d'octroi de l'autorisation de prospection
hydrocarbures est partagé en quatre (4) zones appelées zones
A, B, C, D. d'hydrocarbures.

La subdivision géographique et géologique, les conditions et Dans le cas où un périmètre ayant fait l'objet d'une
la méthodologie de changement de délimitation des zones autorisation de prospection est mis en appel à la concurrence
ainsi que les tailles maximales des périmètres de chaque pour la conclusion d'un contrat de recherche et d'exploitation
zone sont fixées par voie règlementaire. d’hydrocarbures, les personnes ayant réalisé ou réalisant des
travaux de prospection sur ce périmètre disposent d'un droit
Les tailles maxima des périmètres de chaque zone sont de préférence à la condition que ces personnes s'alignent,
adaptées régulièrement par l'agence nationale pour la séance tenante, sur la meilleure offre obtenue pour ledit
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) au périmètre sous réserve de leur participation audit appel à la
fur et à mesure du développement du domaine minier après concurrence.
approbation du ministre chargé des hydrocarbures ».
Dans ce cas, les dépenses de prospection, préalablement
Décret exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani approuvées par l'agence nationale pour la valorisation des
1428correspondant au 5 mai 2007 relatif à la délimitation et ressources en hydrocarbures (ALNAFT), seront considérées
à la classification du domaine minier en zones et à la comme investissements de recherche.
définition des périmètres de prospection, de recherche et
Art. 21. — Le contrat de recherche et/ou d'exploitation a la
d’exploitation.
primauté sur l'autorisation de prospection.
Décret exécutif n° 08-314 du 7 Chaoual 1429correspondant
Tout périmètre concerné par un contrat de recherche et/ou
au 7 octobre 2008 modifiant et complétant le décret exécutif
d'exploitation ne peut faire l'objet d'une autorisation de
n° 07-127 du 17 Rabie Ethani 1428 correspondant au 5 mai
prospection et est exclu du domaine d'application de toute
2007 relatif à la délimitation et à la classification du domaine
autorisation de prospection déjà octroyée ».
minier en zones et à la définition des périmètres de
prospection, de recherche et d’exploitation. Art. 22. — Toutes données et tous résultats issus des travaux
de prospection doivent être mis à la disposition de l'agence
Décret exécutif n° 13-436 du 20 Safar 1435correspondant au nationale pour la valorisation des ressources en
23 décembre 2013 modifiant et complétant le décret exécutif hydrocarbures (ALNAFT) selon des procédures établies par
n° 07-127 du17 Rabie Ethani 1428 correspondant au 5 voie réglementaire.
mai2007 relatif à la délimitation et à la classification du
domaine minier en zones et à la définition des périmètres de Ces données et résultats sont la propriété de l'Etat ; l'agence
prospection, de recherche et d'exploitation. nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT) en assure la gestion et la
Art. 20. — L'autorisation de prospection peut être accordée conservation ».
par l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT), après approbation du ministre Décret exécutif n° 07-311 du 25 Ramadhan
chargé des hydrocarbures, à toute personne demandant à 1428correspondant au 7 octobre 2007 fixant les procédures
exécuter des travaux de prospection d'hydrocarbures sur un de mise à la disposition de l’agence nationale pour la
ou plusieurs périmètres. valorisation des ressources en hydrocarbures “ALNAFT” de
toutes données et résultats issus des travaux de prospection
L'autorisation de prospection est délivrée, selon les des hydrocarbures.
procédures et conditions définies par voie réglementaire,
pour une durée de deux (2) années, renouvelable une seule Décret exécutif n° 14-95 du 2 Joumada El Oula
fois pour une durée maximale de deux (2) années. 1435correspondant au 4 mars 2014 modifiant et complétant
le décret exécutif n° 07-311 du 25Ramadhan 1428
Décret exécutif n° 07-294 du 14 Ramadhan correspondant au 7 octobre2007 fixant les procédures de
1428correspondant au 26 septembre 2007 fixant les mise à la disposition de l'agence nationale pour la
___________________________________________________________________________________________Page 14de39

valorisation des ressources en hydrocarbures« ALNAFT » développement approuvé par l'agence nationale pour la
de toutes données et résultats issus des travaux de valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT).
prospection des hydrocarbures.
Les modalités et les conditions de développement d'une
Art. 23. — Les activités de recherche et/ou d'exploitation découverte fortuite sont précisées dans le contrat ».
sont réalisées sur le fondement d'un titre minier délivré
exclusivement à l'agence nationale pour la valorisation des Art. 25. — Sous réserve de l'application des dispositions
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) selon des conditions relatives à la commercialisation du gaz prévue à l'article 48
fixées par voie réglementaire. ci-dessous, les hydrocarbures extraits, dans le cadre d'un
contrat de recherche et/ou d'exploitation, sont propriété du
Décret exécutif n° 07-185 du 23 Joumada El Oula contractant au point de mesure et soumis à une redevance
1428correspondant au 9 juin 2007 fixant les conditions de selon les termes et conditions établies par ledit contrat ».
délivrance des titres miniers pour les activités de recherche
et/ou l’exploitation des hydrocarbures. Art. 26. — La redevance est acquittée par chèque bancaire
ou par tout autre instrument de paiement autorisé et pouvant
Pour exercer lesdites activités, toute personne doit, au s'effectuer au moyen de transfert de fonds électronique.
préalable, conclure un contrat avec l'agence nationale pour la
valorisation des ressources en hydrocarbures(ALNAFT), Nonobstant les dispositions du paragraphe ci-dessus,
conformément aux dispositions de la présente loi. l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT) peut demander au contractant de
Art. 23. bis — L'exercice des activités relatives à payer la redevance en nature, conformément aux dispositions
l'exploitation des formations géologiques argileuses et/ou du contrat.
schisteuses imperméables ou à très faible perméabilité (gaz
de schiste ou huile de schiste) utilisant les techniques de Cette redevance est établie sur la base des quantités
d'hydrocarbures produites et décomptées après les opérations
fracturation hydraulique est soumis à l'approbation du
de traitement au champ, au point de mesure.
Conseil des ministres ».
Sont exclues pour le calcul de cette redevance les quantités
Art. 24. — Le contrat de recherche et d'exploitation confère
d'hydrocarbures qui sont :
au contractant le droit exclusif d'exercer dans le périmètre
défini par ledit contrat : — soit consommées pour les besoins directs de la
production;
— des activités de recherche ;
— soit perdues avant le point de mesure ;
— des activités d'exploitation, en cas de découverte déclarée
commerciale par le contractant et après approbation, par — soit réintroduites dans le ou les gisement(s), à condition
l'agence nationale pour la valorisation des ressources en que ce ou ces gisement(s) ai (ent) fait l'objet d'un seul et
hydrocarbures (ALNAFT), du plan de développement relatif même contrat.
à ladite découverte.
Les quantités d'hydrocarbures consommées ou perdues qui
Le contrat d'exploitation relatif à un ou plusieurs gisement(s) sont exclues du calcul de la redevance, doivent être limitées
déjà découvert(s) confère au contractant le droit exclusif à des seuils techniquement admissibles, prévus dans le plan
d'exercer, dans le périmètre défini par ledit contrat, des de développement approuvé par l'agence nationale pour la
activités d'exploitation sur le ou les niveau(x) géologique(s) valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT).
précisé(s) dans le plan de développement approuvé par Ces quantités exclues font l'objet de justifications auprès de
l'agence nationale pour la valorisation des ressources en l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT). hydrocarbures (ALNAFT).
Durant les travaux de mise en œuvre du plan de Les modalités d'application des dispositions du présent
développement approuvé par l'agence nationale pour la article sont définies par voie règlementaire ».
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) et
dans le cas où le contractant réalise une découverte fortuite Décret exécutif n° 14-227 du 29 Chaoual 1435correspondant
dans le ou les niveau(x) géologique (s) objet du plan de au 25 août 2014 définissant les modalités de détermination et
développement y afférent, il peut prétendre à un droit sur de décompte des quantités d'hydrocarbures passibles de la
cette découverte fortuite. redevance et les modes de paiement de la redevance.
Il est entendu par découverte fortuite toute accumulation
d'hydrocarbures non incluse dans ledit plan de
___________________________________________________________________________________________Page 15de39

Art. 27. — Le contrat de recherche et/ou d'exploitation ne Dans tous les cas, l'agence nationale pour la valorisation des
donne pas de droit de propriété sur le sol défini par le dit ressources en hydrocarbures (ALNAFT) donne un droit de
contrat. préemption à l'entreprise nationale SONATRACH - SPA qui
doit l'exercer dans un délai n'excédant pas 90 jours à compter
Art. 28. — Les gisements d'hydrocarbures et les puits sont de la date de notification de ce transfert par l'agence
immeubles mais ne sont pas susceptibles d'hypothèque. nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT).
Art. 29. — Pendant la période de recherche, le contrat
spécifie laquelle des personnes est l'opérateur. Tout transfert est soumis au paiement au Trésor public, par
la ou les personnes cédantes, d'un droit non déductible, dont
Pendant la période d'exploitation, le rôle d'opérateur pour la le montant est égal à un pour cent (1 %) de la valeur de la
conduite des opérations pétrolières est assuré par toute transaction. Le mode de calcul et de liquidation de ce droit
personne composant le contractant ou par toute autre forme est précisé par voie réglementaire.
d'organe conjoint convenue par les personnes constituant le
contractant et préalablement approuvée par l'agence Décret exécutif n° 07-336 du 19 Chaoual 1428
nationale pour la valorisation des ressources en correspondant au 31 octobre 2007 fixant le mode de calcul et
hydrocarbures (ALNAFT). de liquidation du droit de transfert des droits et obligations
dans un contrat de recherche et d’exploitation ou un contrat
Tout changement d'opérateur doit être soumis à l'accord d’exploitation des hydrocarbures.
préalable de l'agence nationale pour la valorisation des
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) ». Les transferts entre une personne et ses filiales, dont le
capital est détenu totalement et directement par ladite
Art. 30. — Le contrat de recherche et/ou d'exploitation ainsi personne, n'impliquant pas de transaction commerciale ne
que tout avenant à ce contrat est signé par l'agence nationale sont pas soumis à cette disposition.
pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
(ALNAFT), et par le contractant. Le ministre chargé des hydrocarbures peut, sur rapport
motivé et circonstancié, déroger aux dispositions relatives au
Le contrat visé ci-dessus ainsi que tout avenant à ce contrat droit de transfert pour des motifs d'intérêt général dans le
est approuvé par décret pris en conseil des ministres et entre cadre de la politique en matière d'hydrocarbures ».
en vigueur à la date de la publication du décret d'approbation
au Journal officiel de la République algérienne démocratique Art. 32. Le contrat de recherche et d’exploitation et le contrat
et populaire. d’exploitation sont conclus suite à un appel à la concurrence
conformément aux procédures établies par voie
Cette date est désignée par "date d'entrée en vigueur". réglementaire.
Cette voie réglementaire définit, en particulier :
Le contractant et l'agence nationale pour la valorisation des
— les critères et les règles de pré-qualification ;
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) sont désignés
"Parties contractantes". — les procédures de sélection des périmètres à offrir en
concurrence ;
Art. 31. — Les personnes regroupées en "contractant" — les procédures de soumission des offres ;
peuvent, individuellement ou conjointement, transférer tout
ou partie de leurs droits et obligations dans le contrat entre — les procédures d’évaluation des offres et de conclusion
elles ou à toute autre personne et ce dans le respect des des contrats.
dispositions du contrat. Décret exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula
1428correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures pour
Les dispositions de l'alinéa ci-dessus ne s'appliquent à
la conclusion des contrats de recherche et d’exploitation et
l'entreprise nationale SONATRACH- SPA que si son taux de
les contrats d’exploitation des hydrocarbures suite à un appel
participation est supérieur à 51 % auquel cas, elle peut
transférer tout ou partie de ses droits et obligations à la concurrence.
correspondant à la différence entre son taux de participation
dans le contrat et le taux minimum de 51 % prévu par la Décret exécutif n° 13-425 du 15 Safar 1435correspondant au
présente loi. 18 décembre 2013 modifiant et complétant le décret exécutif
Ce transfert, pour être valable, doit être préalablement n° 07-184 du 23Joumada El Oula 1428 correspondant au 9
juin2007 fixant les procédures pour la conclusion des
approuvé par l'agence nationale pour la valorisation des
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) et concrétisé par un contrats de recherche et d'exploitation et les contrats
avenant à ce contrat qui est approuvé conformément aux d'exploitation des hydrocarbures suite à un appel à la
dispositions de l'article 30 ci-dessus. concurrence .
___________________________________________________________________________________________Page 16de39

Les projets de contrats de recherche et d'exploitation et de L'agence nationale pour la valorisation des ressources en
contrats d'exploitation fournis pour chaque appel à la hydrocarbures (ALNAFT) détermine et signifie, dès le
concurrence sont approuvés par le ministre chargé des lancement de la première phase, le ou les critère(s) retenu(s)
hydrocarbures. pour la sélection des offres.
Pour des motifs d'intérêt général, dans le cadre de la — l'ouverture des plis concernant la phase économique est
politique en matière d'hydrocarbures et sur proposition de publique. Le contrat est conclu avec le soumissionnaire dont
l'agence nationale pour la valorisation des ressources en l'offre a été retenue ».
hydrocarbures (ALNAFT), le ministre chargé des
hydrocarbures peut déroger aux dispositions ci-dessus. Le Art. 35. — Le contrat de recherche et d'exploitation
contrat conclu dans le cadre de cette dérogation reste soumis comprend deux (2) périodes :
aux dispositions de la présente loi, notamment son article 30.
* une période de recherche fixée à sept (7) ans à compter de
Les contrats de recherche et d'exploitation et les contrats sa date d'entrée en vigueur, sous réserve des dispositions des
d'exploitation contiennent obligatoirement une clause de articles 37 et 42 ci-dessous, avec une phase initiale de trois
participation de l'entreprise nationale SONATRACH-SPA, (3) ans. Cette phase initiale est désignée comme première
dont le taux de participation est fixé à un minimum de 51 %, phase de recherche, elle est suivie d'une deuxième et d'une
préalablement à chaque appel à concurrence, dans lesdits troisième phase de recherche, qui ont chacune une durée de
contrats ». deux (2) ans. Le programme de travaux de chacune desdites
phases ainsi que les conditions de passage d'une phase à une
Art. 33. — Pour chacun des périmètres, objet de l'appel à la autre sont définis dans le contrat.
concurrence, en vue de la conclusion d'un contrat de
recherche et d'exploitation, l'agence nationale pour la * une période d'exploitation fixée à vingt-cinq (25) ans à
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) compter de la date de notification de l'approbation du plan de
détermine et signifie le ou les critère(s) retenu(s) pour la développement par l'agence nationale pour la valorisation
sélection des offres. des ressources en hydrocarbures (ALNAFT).
L'ouverture des plis est publique. Le contrat est conclu avec
le soumissionnaire dont l'offre a été retenue ». Pour les gisements de gaz naturel, une période de cinq (5)
ans supplémentaire est ajoutée à la période d'exploitation.
Art. 34. Pour les besoins de la conclusion des contrats
d’exploitation concernant les gisements déjà découverts, Dans le cas d'hydrocarbures non conventionnels, le contrat
l’agence nationale pour la valorisation des ressources en de recherche et d'exploitation comprend deux périodes :
hydrocarbures (ALNAFT) lance un appel à la concurrence
en deux phases : * une période de recherche fixée à onze (11) ans maximum
à compter de la date d'entrée en vigueur du contrat, sous
* Une première phase dite technique, destinée à définir réserve des dispositions des articles 37 et 42 ci-dessous, avec
l’offre technique de référence qui sert de base pour une phase initiale de trois (3) ans. Cette phase initiale est
l’établissement de l’offre économique, et qui doit répondre désignée comme première phase de recherche. Elle est suivie
aux critères définis par l’agence nationale pour la d'une deuxième et d'une troisième phase de recherche, qui
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT), se ont chacune une durée de deux (2) ans. A ces trois phases,
composant notamment : vient s'ajouter une phase dite pilote d'une durée maximale de
quatre (4) ans qui pourra proroger l'une des dites phases de
— du pourcentage de récupération des volumes en place, recherche. Ladite phase pilote sera accordée au contractant
par l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
— de l’optimisation de la production,
hydrocarbures (ALNAFT).
— des capacités des installations de production,
— des délais de réalisation des investissements nécessaires, * une période d'exploitation d'une durée de :
— du montant minimum d’investissement garanti, basé sur — trente (30) ans dans le cas d’exploitation
des coûts standards communiqués par l’agence nationale d'hydrocarbures non conventionnels liquides ;
pour la valorisation des ressources en hydrocarbures — quarante (40) ans dans le cas d’exploitation
(ALNAFT). d'hydrocarbures non conventionnels gazeux.

L’ouverture des plis concernant la phase technique est Cette période d'exploitation est augmentée d'une prorogation
publique. optionnelle d'une durée de cinq (5) ans supplémentaire à la
demande du contractant. Cette période pourra être suivie
* Une deuxième phase dite économique, destinée à d'une deuxième prorogation optionnelle d'une durée de cinq
sélectionner l’un des soumissionnaires. (5) ans supplémentaire à la demande du contractant et après
___________________________________________________________________________________________Page 17de39

accord de l'agence nationale pour la valorisation des de l'application de l'article 42 ci-dessous, est réduit, à la fin
ressources en hydrocarbures (ALNAFT). de chaque phase de la période de recherche, selon un taux
qui est fixé dans le contrat.
Dans le cas où une des phases de recherche n'a pas été
utilisée, la période d'exploitation est augmentée d'une durée Pour les hydrocarbures non conventionnels, les modalités et
égale à celle de ladite phase. conditions de rendus de surface sont fixées dans le contrat.

Pour les besoins du calcul de la taxe superficiaire, et dans le A la fin de la période de recherche, l'ensemble des surfaces
cas où la phase pilote intervient à la fin de la phase de et des horizons géologiques non couverts par le plan de
recherche, il sera fait application du montant unitaire relatif à développement approuvé par l'agence nationale pour la
la 3ème phase conformément à l'article 84 ci-dessous ». valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) est
restitué.
Art. 36. — Pour un contrat d'exploitation concernant un
gisement déjà découvert, la durée est de vingt-cinq (25) ans à Dans le cas où ces surfaces et horizons géologiques ainsi
partir de la date d'entrée en vigueur. exclus sont mis en appel à la concurrence, un droit de
préférence peut être accordé au contractant ayant restitué
Cette durée est de trente (30) ans dans le cas d'un gisement lesdits surfaces et horizons géologiques à condition que le
de gaz sec. contractant s'aligne sur la meilleure offre retenue ».

Art. 37. — Au terme de la période de recherche, il est Art. 39. — Au terme de la période de recherche ou de
automatiquement mis fin au contrat de recherche et de plein l'extension exceptionnelle définie à l'article 37 ci-dessus, le
droit si le contractant n'a pas déclaré de gisement contractant doit remettre à la disposition de l'agence
commercial ou s'il n'a pas sélectionné un périmètre, sujet à nationale pour la valorisation des ressources en
l'application de l'article 42 ci-dessous. hydrocarbures (ALNAFT), tout le périmètre contractuel à
l'exclusion du ou des périmètres d'exploitation, et/ou du
Le contractant peut prétendre à une prorogation de la période périmètre ou des périmètres ayant fait l'objet de l'application
de recherche d'une durée maximale de deux (2) ans, pour lui de l'article 42 ci-dessous.
permettre d'achever les travaux de délinéation d'une
découverte réalisée avant l'expiration de la période de Art. 40. — Le contractant peut renoncer totalement ou
recherche. partiellement à son contrat durant la période de recherche s'il
a déjà rempli les conditions et obligations dudit contrat et les
Le programme de travaux de délinéation doit être soumis, conditions et obligations résultant de la présente loi et des
pour approbation, à l'agence nationale pour la valorisation textes pris pour son application.
des ressources en hydrocarbures (ALNAFT).
Art. 41. — Les procédures de sélection et de délimitation :
Une extension exceptionnelle de six (6) mois de la période — des périmètres sujets à l'application de l'article 42ci-
de recherche peut être accordée au contractant pour lui dessous,
permettre d'achever les travaux de forage d'un puits entamé — des périmètres d'exploitation,
avant la fin de la période de recherche. — des périmètres des rendus,
sont déterminées par voie réglementaire.
En cas de découverte, la durée maximale de la prorogation
de la période de recherche pour la délinéation est de deux (2) Décret exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula
ans, diminuée de la durée de l'extension exceptionnelle 1428correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures de
effectivement utilisée. sélection et de délimitation des périmètres objet de demande
de période de rétention, des périmètres d’exploitation et des
Dans le cas de la prorogation de la période de recherche et
pour les besoins du calcul de la taxe superficiaire, il sera fait rendus de surface de recherche.
application du montant unitaire relatif à la période
Décret exécutif n° 13-437 du 20 Safar 1435correspondant au
exceptionnelle conformément à l'article 84 ci-dessous. 23 décembre 2013 modifiant et complétant le décret exécutif
n° 07-183 du23 Joumada El Oula 1428 correspondant
La prorogation de la période de recherche est accordée par
au9 juin 2007 fixant les procédures de sélection etde
l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
délimitation des périmètres objet de demande de période de
hydrocarbures (ALNAFT) sur demande motivée du
rétention, des périmètres d’exploitation et des rendus de
contractant, exprimée avant la fin de la période de recherche.
surface de recherche.
Art. 38. — Le périmètre contractuel, à l'exclusion des
périmètres d'exploitation ou des périmètres ayant fait l'objet
___________________________________________________________________________________________Page 18de39

Art. 42. — Dans le cas où le contractant découvre un ou Art. 44. L’Etat n’assume aucune obligation de financement
plusieurs gisements d'hydrocarbures, pour lesquels il ne peut ni de garantie de financement et n’est enaucun cas
présenter de déclaration de gisement commercial durant la responsable vis-à-vis des tiers dans le cadre de l’exécution
période de recherche en raison de limitation ou d'absence du contrat.
avérées d'infrastructures de transport par canalisation ou de
l'absence vérifiable de marché pour la production de gaz, il En tout état de cause et en aucun cas, il ne saurait être établi,
peut notifier par écrit à l'agence nationale pour la par le contractant ou toutes autres parties, de lien direct ou
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) indirect avec ALNAFT ou l’Etat et il ne saurait être formulé
avant la fin de la période de recherche, sa décision de garder de réclamations, directement ou indirectement, par le
une surface couvrant le ou lesdits gisements pour une contractant ou toutes autres parties, à l’encontre de ALNAFT
période de rétention de : ou de l’Etat, du fait de tous dommages ou conséquences, de
quelque nature que ce soit, résultant des opérations
— trois (3) ans maximum à partir de la date de réception de pétrolières et/ou de leur conduite.
ladite notification pour les gisements de pétrole ou de
gaz humide, Le contractant assure la mobilisation des ressources
— cinq (5) ans maximum à partir de la date de réception de techniques et financières et des équipements nécessaires à
ladite notification pour les gisements de gaz sec. l’exécution du contrat. L’ensemble des dépenses nécessaires
à l’exécution du contrat est à la charge du contractant.
La détermination du périmètre délimitant le ou lesdits
gisements, ainsi que les études concernant l'absence ou la Art. 45. — Le contractant doit satisfaire notamment aux
limitation des infrastructures de transport par canalisation et normes et standards édictés par la réglementation en matière
l'absence de marché pour le gaz, doivent être approuvées par de :
l'agence nationale pour la valorisation des ressources en — sécurité industrielle,
hydrocarbures (ALNAFT). — protection de l'environnement,
— technique opérationnelle.
La période de rétention effectivement utilisée ne peut
s'ajouter qu'à la période de recherche. Il doit aussi fournir à l'agence nationale pour la valorisation
des ressources en hydrocarbures (ALNAFT), régulièrement
Art. 43. — Le contrat de recherche et d'exploitation doit et sans retard, toutes les données et résultats obtenus dans le
spécifier le programme minimum de travaux que le cadre de l'exécution du contrat, ainsi que tous les rapports
contractant s'engage à réaliser durant la période de requis par l'agence nationale pour la valorisation des
recherche. ressources en hydrocarbures (ALNAFT), dans les formes et
aux fréquences qui sont établies par les procédures notifiées
Le contrat de recherche et d'exploitation doit aussi spécifier par l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
le montant de la garantie bancaire de bonne exécution, hydrocarbures (ALNAFT).
payable en Algérie sur simple demande de l'agence nationale
pour la valorisation des ressources en hydrocarbures Ces données et résultats sont la propriété de l'Etat; l'agence
(ALNAFT), établie par une banque de premier ordre nationale pour la valorisation des ressources en
domiciliée en Algérie et acceptée par l'agence nationale pour hydrocarbures (ALNAFT) en assure la gestion et la
la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT), conservation ».
couvrant le montant des travaux minimum à réaliser par le
contractant durant chaque phase de recherche. Art. 46. — Le contractant ayant découvert un gisement peut
bénéficier, après approbation du ministre chargé des
Cette obligation de garantie bancaire de bonne exécution hydrocarbures, d'une autorisation de production anticipée, à
n'est pas applicable aux sociétés de droit algérien qui partir d'un ou plusieurs puits pour une durée ne dépassant
disposent notamment d'un patrimoine propre dont la valeur pas douze (12) mois à partir de la date d'attribution de cette
est supérieure au montant de la garantie bancaire sus-citée. autorisation par l'agence nationale pour la valorisation des
ressources en hydrocarbures (ALNAFT).
Les modalités et conditions d'application du présent
paragraphe sont précisées par voie réglementaire ». L'autorisation de production anticipée est octroyée au
Décret exécutif n° 13-401 du 23 Moharram 1435 contractant dans le but exclusif d'acquérir des informations
correspondant au 27 novembre 2013 fixant les modalités et et caractéristiques complémentaires, nécessaires pour lui
les conditions de dispense, des sociétés de droit algérien, de permettre d'élaborer un plan de développement à soumettre à
l'obligation de la garantie bancaire de bonne exécution l'approbation de l'agence nationale pour la valorisation des
couvrant le montant des travaux minimum de recherche des ressources en hydrocarbures (ALNAFT).

hydrocarbures. Pour les hydrocarbures non conventionnels, le contractant


peut, dans le cadre de la réalisation du pilote, bénéficier
___________________________________________________________________________________________Page 19de39

d'une autorisation de production anticipée dans la limite de la L'entreprise nationale SONATRACH -SPA doit
durée du pilote fixée à l'article 35 ci-dessus. communiquer à l'agence nationale pour la valorisation des
ressources en hydrocarbures (ALNAFT), préalablement au
Cette production anticipée est soumise au régime fiscal lancement de l'appel à la concurrence, le taux de sa
prévu par la présente loi ». participation ainsi que le mode et les conditions de
financement des investissements de recherche.
Art. 47. — Le contractant doit adresser à l'agence nationale
pour la valorisation des ressources en hydrocarbures Lorsque le contractant est constitué de l'entreprise nationale
(ALNAFT) une notification portant déclaration de gisement SONATRACH - SPA et d'autres personnes, un accord
commercial. d'opérations est signé par le contractant et annexé au contrat.
Cet accord définit les droits et obligations de l'entreprise
Cette notification doit être accompagnée, pour approbation, nationale SONATRACH - SPA et des autres personnes
d'une proposition d'un plan de développement faisant constituant le contractant et précise les modalités de
ressortir notamment une estimation des coûts de financement des coûts de recherche et de leur
développement et d'une délimitation du périmètre remboursement par l'entreprise nationale SONATRACH -
d'exploitation ainsi que d'une proposition de localisation du SPA, le cas échéant, et d'exploitation.
point de mesure.
L'accord d'opérations contient, obligatoirement, une clause
L'exécution du plan de développement ne peut intervenir de commercialisation conjointe de tout gaz provenant de la
qu'après notification par l'agence nationale pour la découverte dans le cas où ce gaz doit être commercialisé à
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) de l'étranger. Toutefois, l'entreprise nationale SONATRACH -
son approbation. SPA peut, si elle accepte, commercialiser ce gaz pour le
compte des personnes constituant le contractant.
Toute modification du plan de développement proposée doit
faire l'objet d'une demande d'approbation préalable de Les programmes de travaux de recherche et les budgets
l'agence nationale pour la valorisation des ressources en correspondants doivent être soumis, annuellement et au plus
hydrocarbures (ALNAFT). tard trois (3) mois avant le début de l'année concernée, à
l'approbation de l'agence nationale pour la valorisation des
Le contractant doit soumettre, annuellement, pour ressources en hydrocarbures (ALNAFT).
approbation par l'agence nationale pour la valorisation des
ressources en hydrocarbures (ALNAFT), les programmes de Les programmes de travaux et les budgets correspondants
travaux et les budgets correspondants. relatifs aux plans de développement approuvés doivent être
soumis, annuellement et au plus tard trois (3) mois avant le
Le plan de développement doit spécifier le ou les points de début de l'année concernée, à l'approbation de l'agence
mesure, dans le périmètre d'exploitation, où est déterminé le nationale pour la valorisation des ressources en
volume d'hydrocarbures retenu pour les besoins du calcul de hydrocarbures (ALNAFT) ».
la redevance.
Art. 49. — Le contractant est tenu d'appliquer les méthodes
Pour les hydrocarbures non conventionnels, le canevas, les nécessaires permettant une conservation optimale des
modalités et les conditions de présentation pour approbation gisements.
par l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT) du plan de développement et son A cet effet, chaque plan de développement d'un gisement
exécution sont précisés dans le contrat ». doit contenir les engagements de travaux et de dépenses
visant à l'optimisation de la production pendant toute la
Art. 48. — Chaque contrat de recherche et d'exploitation durée de vie du gisement.
conclu avec le contractant doit préciser le taux de
participation de l'entreprise nationale SONATRACH - SPA Le contractant doit transmettre, selon des modalités définies
tel que fixé à l'article 32 ci-dessus, les conditions d'exécution par voie réglementaire, à l'agence nationale pour la
du contrat ainsi que le mode et les conditions de financement valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT), au
des investissements de recherche et d'exploitation. plus tard le 31 janvier de l'année (n + 1), un état annuel des
réserves de l'année (n) arrêté au 1erjanvier de l'année (n + 1).
Dans le cas où l'entreprise nationale SONATRACH - SPA
décide de participer au financement des investissements de Décret exécutif n° 13-435 du 20 Safar 1435correspondant au
recherche, le contrat doit également préciser, notamment, le 23 décembre 2013 fixant les modalités de transmission par le
niveau de financement à sa charge, et ce, dans la limite de contractant à l’agence nationale pour la valorisation des
son taux de participation dans le contrat. ressources en hydrocarbures (ALNAFT) de l’état annuel des
réserves d’hydrocarbures.
___________________________________________________________________________________________Page 20de39

Art. 50. — Pour des raisons liées aux objectifs de la Les conditions d'octroi de cette autorisation exceptionnelle
politique nationale énergétique, des limitations de production ainsi que les seuils admissibles sont définis par voie
des gisements d'hydrocarbures liquides ainsi que règlementaire.
l'approvisionnement en priorité du marché national en
hydrocarbures liquides peuvent être appliqués. L'opérateur sollicitant cette autorisation exceptionnelle doit
s'acquitter d'une taxe spécifique payable au Trésor public,
Ces limitations font l'objet d'une décision du ministre chargé non déductible, de huit mille dinars (8000 DA) par millier de
des hydrocarbures qui fixe les quantités, la date normaux mètres cubes (Nm3) de gaz torché.
d'intervention de ces limitations et leur durée.
Nonobstant les dispositions du paragraphe ci-dessus, dans le
La répartition de ces limitations est appliquée, de manière cas de zones éloignées ou isolées, des conditions de
équitable, par l'agence nationale pour la valorisation des tarification spécifiques sont fixées par voie règlementaire.
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) à l'ensemble des
contractants, au prorata de leur production respective. Il est entendu par zone éloignée ou isolée, une zone où les
infrastructures permettant la récupération et/ou l'évacuation
Les conditions et modalités d'approvisionnement du marché du gaz sont inexistantes ou limitées.
national en hydrocarbures liquides sont définies dans le
contrat. Le prix de cession pour les quantités Sont exclues du paiement de cette taxe spécifique, les
d’hydrocarbures liquides prélevées à ce titre est le prix de quantités de gaz torchées durant la mise en conformité visée
base déterminé conformément aux dispositions des articles à l'article 109 ci-dessous, ainsi que les quantités de gaz
90 et 91 ci-dessous ». torchées durant la période de recherche lors des opérations
de tests de puits d'exploration et/ou de délinéation.
Art. 51. — Les procédures d'approvisionnement en gaz du
marché national et d'exportation du gaz ainsi que le rôle de Sont également exclues du paiement de cette taxe spécifique,
l'agence nationale pour la valorisation des ressources en les quantités de gaz torchées durant la période de démarrage
hydrocarbures (ALNAFT) sont établis dans le titre III de la des installations pour des périodes n'excédant pas des seuils
présente loi. fixés par l'agence nationale pour la valorisation des
ressources en hydrocarbures (ALNAFT).
Il est accordé une priorité pour satisfaire les besoins du
marché national en gaz. L'agence nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT) est tenue de contrôler les
L'agence nationale pour la valorisation des ressources en quantités torchées et de s'assurer du paiement de cette taxe
hydrocarbures (ALNAFT) peut demander à chaque par l'opérateur.
contractant producteur de gaz de contribuer à la satisfaction
de ces besoins. Le taux maximum de la contribution de Cette taxe est actualisée selon la formule suivante :
chaque contractant, les modalités et les conditions pour
l'approvisionnement du marché national en gaz sont définis Le taux de change moyen à la vente du dollar des Etats-Unis
dans le contrat. d'Amérique en dinars du mois calendaire précédant la date
de paiement, publié par la Banque d'Algérie, divisé par
Les quantités de gaz prélevées au titre de la contribution de quatre-vingts dinars (80 DA) et multiplié par le montant de
chaque contractant prévue dans le présent article sont cédées, la taxe fixée ci-dessus.
au prix de valorisation défini dans le présent article, à
l'entreprise nationale SONATRACH - SPA qui assure les L'actualisation de cette taxe spécifique est appliquée au
besoins du marché national. début de chaque année.

Nonobstant les dispositions de l'article 10 de la présente loi, En outre, ladite taxe est soumise à indexation selon des
le prix appliqué pour la valorisation des quantités de gaz formules spécifiques à l'activité ».
prélevées au titre de cette contribution est la moyenne,
pondérée par les volumes, des prix des différents contrats de Décret exécutif n° 13-400 du 23 Moharram
vente de gaz algérien à l'exportation réalisés par 1435correspondant au 27 novembre 2013 définissant les
lecontractant ». conditions d’octroi par l’agence nationale pour la
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT),
Art. 52. — Le torchage du gaz est prohibé. Cependant, et d’une autorisation exceptionnelle de torchage de gaz, les
exceptionnellement pour des durées limitées, l'agence seuils admissibles ainsi que les conditions de tarification
nationale pour la valorisation des ressources en spécifiques dans les zones éloignées ou isolées.
hydrocarbures (ALNAFT) peut accorder une autorisation de
torchage à la demande de l'opérateur.
___________________________________________________________________________________________Page 21de39

Art. 53. — Au cas où le plan de développement, proposé par — nonobstant les dispositions de l'article 32 ci-dessus et
le contractant et approuvé par l'agence nationale pour la après accord du ministre chargé des hydrocarbures,
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT), conclure un avenant au contrat ayant pour objet
prévoit l'utilisation d'eau pour les opérations pétrolières, une l'adjonction de la surface de l'extension du gisement au
taxe spécifique non déductible, dénommée « redevance périmètre contractuel sur lequel ledit gisement est
d'usage à titre onéreux du domaine public hydraulique par découvert.
prélèvement d'eau », doit être acquittée par l'opérateur et
affectée conformément à la législation et à la réglementation Dans le cas d'un appel à la concurrence, le ou les signataires
de ce contrat d'exploitation sont tenus de se conformer au
en vigueur.
processus d'élaboration du plan d'unitisation comme défini
L'utilisation d'eau par prélèvement dans le domaine public ci-dessus.
hydraulique, pour les opérations en hydrocarbures non
Lorsque le gisement déclaré commercial s'étend sur deux ou
conventionnels, s'effectue en vertu d'une autorisation ou
plusieurs zones, le régime fiscal applicable est déterminé à
d'une concession délivrée par l'administration chargée des
partir des paramètres de calcul applicables à chaque zone, au
ressources en eau en coordination avec l'agence nationale
prorata des volumes d'hydrocarbures contenus
pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
originellement dans chaque zone.
(ALNAFT), conformément à la législation en vigueur.
Les dispositions du présent article ne s'appliquent pas aux
Pour les opérations relatives aux hydrocarbures non
hydrocarbures contenus dans les formations géologiques
conventionnels, les quantités d'eau doivent être utilisées de
argileuses et/ou schisteuses imperméables ou à très faible
manière rationnelle, notamment par leur réutilisation après
perméabilité ».
traitement ».

Art. 54. — Dans le cas où un gisement déclaré commercial Art. 55. — La personne telle que définie dans la présente loi
s'étend sur au moins deux périmètres, objet de contrats peut être résidente ou non résidente.
distincts, les contractants concernés doivent, après Est non résidente, toute personne dont le siège social est à
notification par l'agence nationale pour la valorisation des l'étranger.
ressources en hydrocarbures (ALNAFT), établir un plan
conjoint pour le développement et l'exploitation du gisement. La participation d'une personne non résidente au capital
Ce plan est désigné par "plan d'unitisation". Il est soumis à d'une société de droit algérien doit être libérée au moyen
l'approbation de l'agence nationale pour la valorisation des d'une importation de devises convertibles dûment constatée
ressources en hydrocarbures (ALNAFT). conformément à la réglementation des changes en vigueur.

Dans le cas où les contractants ne s'accordent pas sur un plan La succursale en Algérie d'une personne non résidente est
d'unitisation, six (6) mois après la notification de l'agence considérée comme non résidente au regard de la
nationale pour la valorisation des ressources en réglementation des changes.
hydrocarbures (ALNAFT) à l'effet de préparer un plan
d'unitisation, ou si l'agence nationale pour la valorisation des La dotation de cette succursale doit être financée au moyen
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) n'approuve pas le de devises convertibles importées.
plan d'unitisation soumis par les contractants, l'agence
nationale pour la valorisation des ressources en Toutes dépenses encourues en Algérie par une personne non
hydrocarbures (ALNAFT) engage, à la charge des résidente doivent être couvertes au moyen de devises
contractants, un expert indépendant, choisi conformément au convertibles dont l'importation a été dûment constatée.
contrat, pour établir un plan d'unitisation. Pour autant qu'elle ait couvert ses dépenses de recherche au
moyen de devises convertibles dont l'importation a été
Ce plan d'unitisation, engageant les contractants, entre en dûment constatée, la personne non résidente est autorisée:
vigueur après son approbation par l'agence nationale pour la
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT). — pendant la période d'exploitation, à conserver à
Dans le cas où ce gisement s'étend sur un ou plusieurs autres l'étranger le produit de ses exportations d'hydrocarbures
périmètres qui ne sont pas objet du contrat, l'agence acquis dans le cadre du contrat. Elle est cependant tenue
nationale pour la valorisation des ressources en au préalable d'importer en Algérie et de céder à la
hydrocarbures (ALNAFT) peut: Banque d'Algérie les devises convertibles nécessaires
pour faire face à ses dépenses de développement, de
— procéder à un appel à la concurrence en vue de conclure recherche le cas échéant, d'exploitation, de transport par
un contrat d'exploitation concernant l'extension du canalisation et de fonctionnement, ainsi que les
gisement ou, montants nécessaires pour le paiement de la redevance
et des impôts et taxes dus.
___________________________________________________________________________________________Page 22de39

Art. 58. — Tout différend opposant l'agence nationale pour


— à utiliser librement les produits des ventes, sur le marché la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT)
national, des hydrocarbures acquis dans le cadre du au contractant, né de l'interprétation et/ou de l'exécution du
contrat et à transférer à l'étranger les montants excédant contrat ou de l'application de la présente loi et/ou des textes
ses charges et obligations. pris pour son application, fait l'objet d'une procédure de
règlement amiable dans les conditions convenues dans le
Elle doit fournir à l'agence nationale pour la valorisation des contrat.
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) un état trimestriel En cas d'échec de cette procédure, le différend peut être
des importations de devises convertibles et des transferts. soumis à l'arbitrage international, dans les conditions
convenues dans le contrat.
Toute personne résidente est tenue de rapatrier et céder à la Le recours à l'arbitrage international susvisé concerne
Banque d'Algérie le produit de ses exportations exclusivement les personnes constituant le contractant,
d'hydrocarbures conformément à la réglementation des autres que l'entreprise nationale SONATRACH - SPA.
changes en vigueur.
Dans le cas d'un différend opposant l'entreprise nationale
Elle peut effectuer librement le transfert à l'étranger des SONATRACH - SPA aux autres personnes constituant le
dividendes revenant à ses associés non-résidents. contractant, ledit différend peut être soumis à l'arbitrage
international dans les conditions prévues au contrat.
Toute personne résidente peut également effectuer après
accord du Conseil de la monnaie et du crédit tout transfert lui Le droit algérien, notamment la présente loi et les textes pris
permettant d'exercer, à l'étranger, des activités objet de la pour son application, est appliqué au règlement des
présente loi. différends ».

Cet accord du Conseil de la monnaie et du crédit devra TITRE III


intervenir au plus tard trente (30) jours après réception du DU GAZ
dossier réglementaire de la demande.
Art. 59. — Outre les missions définies dans l'article 14 de la
En cas de refus, le Conseil de la monnaie et du crédit devra présente loi, l'agence nationale pour la valorisation des
le motiver dans les mêmes délais. ressources en hydrocarbures (ALNAFT) est chargée de :
1/ tenir et actualiser un état des réserves de gaz, un état des
Art. 56. — Le contractant doit tenir, conformément à la besoins en gaz pour la satisfaction du marché national et un
législation et à la réglementation en vigueur et par exercice, état des quantités de gaz disponibles à l’exportation,
une comptabilité par périmètre d'exploitation, permettant 2/ veiller à ce que l'approvisionnement du marché national
d'établir des comptes " valeur ajoutée " et "résultats soit assuré par les contractants,
d'exploitation" et un bilan faisant ressortir les résultats des 3/ délivrer des autorisations exceptionnelles de torchage du
dites activités, les éléments d'actif et de passif qui y sont gaz et s'assurer du paiement de la taxe spécifique comme
affectés ou s'y rattachant directement ainsi que le résultat stipulé à l'article 52 ci-dessus ».
brut afférent à ces activités.
Art. 60. — Les informations relatives aux contrats de vente
Cependant, tout investissement, stock ou pièce de rechange
de gaz et leurs avenants et accords éventuels, nécessaires à la
acquis directement en devises ou localement avec des
détermination du prix de base du gaz tel que prévu par les
devises importées, sont enregistrés en dollars des Etats-Unis
dispositions des article 90 et 91 ci-dessous, doivent être
d'Amérique.
communiquées par le contractant à l'agence nationale pour la
Chaque tranche annuelle d'investissement est comptabilisée valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT).
à la contre-valeur dinars au taux de change à l'achat du dollar
des Etats-Unis d'Amérique, du dernier jour de l'exercice, fixé La périodicité de communication des informations suscitées
par la Banque d'Algérie. et le canevas y afférent sont définis par arrêté du ministre
chargé des hydrocarbures ».
Art. 57. — Lorsque le contractant ne satisfait pas aux
engagements souscrits ou lorsqu'il cesse de remplir les Arrêté du 4 Dhou El Kaada 1434 correspondant au
conditions et obligations résultant de la présente loi et des 10septembre 2013 fixant la périodicité de communication
textes pris pour son application, le contrat peut, après mise des informations relatives aux contrats de vente de gaz, leurs
en demeure restée infructueuse pendant trente (30) jours à avenants, accords éventuels et le canevas y afférent,
compter de la date de réception, être résilié sans préjudice nécessaires à la détermination du prix de base du gaz utilisé
des dispositions de l'article 58 ci-dessous. pour le calcul de la redevance, des impôts, droits et taxes.
___________________________________________________________________________________________Page 23de39

La demande de concession de transport par canalisation est


Décret exécutif n° 08-115 du 3 Rabie Ethani soumise à l'autorité de régulation des hydrocarbures qui
1429correspondant au 9 avril 2008 fixant la nature de liens formule une recommandation au ministre chargé des
éventuels de dépendance ne devant pas exister entre un hydrocarbures.
vendeur et un acheteur dans un contrat de vente de gaz. L'entreprise nationale SONATRACH - SPA ou l'une de ses
filiales assure le transport de toute production
Art. 61. — Abrogé.
d'hydrocarbures, à partir du point d'entrée au système de
Art. 62. —Abrogé. transport par canalisation ».

Art. 63. — A l'exception des quantités de gaz prélevées au Art. 69. — Un arrêté du ministre chargé des hydrocarbures
titre de la contribution de chaque contractant producteur de définit les canalisations d'hydrocarbures gazeux relevant du
gaz à la satisfaction des besoins du marché national en gaz, secteur des hydrocarbures et les canalisations faisant partie
tel que prévu par les dispositions de l'article 51 ci-dessus, le du réseau de gaz desservant exclusivement le marché
prix du gaz destiné au marché national est fixé national.
conformément aux dispositions de l'article 10 ci-dessus.
Arrêté du 30 Mai 2015 fixant les canalisations
L'entreprise nationale SONATRACH - SPA assure les d'hydrocarbures gazeux relevant du secteur des
besoins en gaz du marché national ». hydrocarbures et les installations faisant partie du réseau de
transport du gaz desservant exclusivement le marché
Art. 64. — Abrogé. national.
Art. 65. — Toute production de gaz à partir d'un périmètre Art. 70. Abrogé.
destiné à approvisionner le marché national, à l'exception des
besoins pour la réinjection et le cyclage, doit être conforme Art. 71. — Les concessions visées dans la présente loi sont
aux spécifications de gaz de vente algérien fixées par arrêté octroyées pour une durée maximale de trente (30) ans ».
du ministre chargé des hydrocarbures.
Art. 72. — Le droit d'utilisation des infrastructures de
Un projet d’arrêté fixant les spécifications de gaz de vente transport par canalisation des hydrocarbures est garanti sur la
algérien a été élaboré et soumis au ME. base du principe du libre accès des tiers moyennant le
paiement d'un tarif non discriminatoire ».
Art. 66. — Abrogé.
Art. 73. — Pour les canalisations internationales arrivant de
Art. 67. — Toute utilisation, transfert ou cession de crédit l'extérieur du territoire national pour le traverser totalement
concernant l'émission de gaz à effet de serre sont approuvés ou partiellement et les canalisations internationales dont
par arrêté conjoint des ministres chargés des hydrocarbures l'origine est sur le territoire national, le ministre chargé des
et de l'environnement. hydrocarbures peut, après accord du conseil des ministres,
octroyer une concession de transport.
Cette approbation donne lieu au paiement d'une taxe
spécifique payable par le contractant au Trésor public, Les canalisations internationales arrivant de l'extérieur du
correspondant au crédit que le contractant peut obtenir sur le territoire national pour le traverser totalement ou
marché international. partiellement sont soumises à un droit de passage.
Les modalités et procédures de calcul de cette taxe sont Les termes et les conditions de l'octroi de la concession,
définies par voie réglementaire notamment ceux se rapportant au droit de passage, sont
définis et précisés dans le cahier des charges relatif à la
(Texte non encore élaboré) concession.
TITRE IV Le ministre chargé des hydrocarbures peut, sur rapport
DU TRANSPORT PAR CANALISATION motivé et circonstancié, permettre une prise de participation
de l'entreprise nationale SONATRACH - SPA, quand elle
Art. 68. — Sous réserve des dispositions de l'article 73 de la n'est pas partie prenante, dans toute concession de transport
présente loi, les activités de transport par canalisation des des hydrocarbures par canalisation qui est octroyée dans le
hydrocarbures sont exercées par l'entreprise nationale cadre du présent article.
SONATRACH - SPA, ou par une de ses filiales ayant
bénéficié de concessions octroyées par arrêté du ministre
chargé des hydrocarbures.
___________________________________________________________________________________________Page 24de39

Art. 74. — Les principes de la détermination de la


tarification du transport par canalisation doivent prendre en — les modalités de la régulation du principe du libre accès
compte les critères suivants : des tiers ;

— offrir le tarif le plus bas possible pour les utilisateurs des Décret exécutif n° 14-77 du 17 Rabie Ethani
infrastructures de transport par canalisation tout en 1435correspondant au 17 février 2014 définissant les
respectant la réglementation en vigueur et en assurant la modalilés de la régulation du principe du libre accès des tiers
continuité du service ; aux infrastructures de transport par canalisation des
— améliorer l'efficacité des opérations ; hydrocarbures.
— réduire les coûts opératoires ;
— permettre au concessionnaire, dans le cadre d'une — les normes et standards techniques notamment en
gestion prudente et rationnelle, de couvrir ses coûts matière de construction et d'opérations ;
opératoires, de payer ses impôts, droits et taxes, (Texte non encore élaboré)
d'amortir ses investissements et les frais financiers et — les normes de sécurité industrielle ;
d'avoir un taux de rentabilité raisonnable.
(Texte non encore élaboré)
Art. 75. — Pour les activités de transport par canalisation des — les prescriptions relatives à la protection de
hydrocarbures, sont établies par voie réglementaire : l'environnement ;
— les procédures de demande d'une concession de (Texte non encore élaboré)
transport par canalisation des hydrocarbures ; — les pénalités et amendes visées à l'article 13 ci-dessus ;
(Texte Non encore élaboré)
Décret exécutif n° 07-342 du 26 Chaoual 1428 — les prescriptions techniques relatives au comptage des
correspondant au 7 novembre 2007 fixant les procédures hydrocarbures liquides et gazeux ».
d’octroi et de retrait d’une concession de transport par (Texte Non encore élaboré)
canalisation des hydrocarbures.
Arrêté du 21 Rajab 1436 correspondant au 10 mai 2015
fixant les tarifs de transport péréqués par effluent pour la
— les procédures d'obtention des autorisations de
période de tarification 2014-2018.
construction et des opérations ;

Décret exécutif n° 07-297 du 15 Ramadhan 1428 Art. 76. — Sauf cas de force majeure, le concessionnaire ne
correspondant au 27 septembre 2007 fixant les procédures peut suspendre son activité. Il doit assurer la continuité du
d’obtention des autorisations de construction des ouvrages service dans le cadre prévu par l'article 75 ci-dessus, sans
de transport par canalisation et des opérations de transport préjudice des dispositions prévues par la législation en
vigueur en la matière.
par canalisation des hydrocarbures.
TITRE V
— les procédures de contrôle et de suivi de la construction DU RAFFINAGE ET DE LA TRANSFORMATIONDES
et des opérations ; HYDROCARBURES
Décret exécutif N° 15-76 du 22 Février 2015 fixant les
procédures de contrôle et de suivi de la construction et des Art. 77. — Les activités de raffinage sont exercées par
opérations, applicables aux activités de transport par l'entreprise nationale SONATRACH - SPA, seule ou en
canalisation des hydrocarbures. association avec toute personne, selon les conditions et
modalités fixées par voie règlementaire.
— la tarification et la méthodologie de calcul du tarif de (Texte non encore élaboré)
transport par canalisation des hydrocarbures ;
Décret exécutif n° 10-182 du 1er L'exercice des activités de raffinage est soumis à l'obligation
Chaâbane1431correspondant au 13 juillet 2010 portant de disposer de capacités de stockage propre.
tarification et méthodologie de calcul du tarif de transport Les niveaux des capacités de stockage sont fixés par voie
par canalisation des hydrocarbures par zone. règlementaire.
(Texte non encore élaboré)
Décret exécutif n° 14-228 du 29 Chaoual 1435
correspondant au 25 août 2014 définissant la tarification et la Les activités de transformation des hydrocarbures sont
méthodologie de calcul du tarif de transport par canalisation exercées par l'entreprise nationale SONATRACH - SPA
seule ou en association avec toute personne.
des hydrocarbures.
___________________________________________________________________________________________Page 25de39

Pour lesdites activités exercées par l'entreprise nationale


SONATRACH - SPA en association avec toute personne, le Décret exécutif n° 08-290 du 20 Ramadhan
taux de participation de l'entreprise nationale SONATRACH 1429correspondant au 20 septembre 2008 relatif au tarif pour
- SPA ou de ses filiales est fixé à un taux minimum de 51 %. l’utilisation des infrastructures de stockage et aux modalités
de fonctionnement de la caisse de péréquation et de
Les procédures d'obtention des autorisations requises pour la
compensation des tarifs de transport des produits pétroliers.
construction des ouvrages et leur exploitation sont définies
par voie réglementaire ».
Les règles relatives à l'activité de transport par canalisation
Décret exécutif n° 14-137 du 20 Joumada Ethania des produits pétroliers et de stockage des produits pétroliers
1435correspondant au 20 avril 2014 fixant les procédures sont établies par voie réglementaire et sont administrées par
d'obtention des autorisations requises pour la construction l'autorité de régulation des hydrocarbures.
des ouvrages de raffinage, de transformation des
Décret exécutif n° 14-263 du 27 Dhou El Kaada 1435
hydrocarbures et de leur exploitation. correspondant au 22 septembre 2014 fixant les règles
d’utilisation des infrastructures de transport par canalisation
TITRE VI
DU STOCKAGE, DU TRANSPORT ET DE et de stockage des produits pétroliers.
LADISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS

Art. 78. — Les activités de transport par canalisation des TITRE VII
produits pétroliers sont exercées par l'entreprise nationale DU TRANSFERT DE PROPRIETEEN FIN DE
SONATRACH - SPA ou ses filiales. CONTRAT OU DE CONCESSION

Les procédures d'obtention des autorisations requises pour la Art. 80. — Au terme de la durée d'un contrat de recherche
construction des ouvrages et leur exploitation sont définies et/ou d'exploitation, le transfert de propriété de tous les
par voie réglementaire ». ouvrages permettant la poursuite des activités, se fait au
profit de l'Etat.
Décret exécutif n° 14-94 du 2 Joumada El Oula
1435correspondant au 4 mars 2014 fixant les procédures L'agence nationale pour la valorisation des ressources en
d'obtention des autorisations requises pour la construction hydrocarbures (ALNAFT) notifie au contractant, la liste des
des ouvrages de transport par canalisation des produits installations et ouvrages ont l'Etat ne désire pas le transfert
de propriété, au moins trois (3) années avant le terme de la
pétroliers et de leur exploitation.
durée du contrat de recherche et/ou d'exploitation.
Art. 78. bis — Les activités de stockage et/ou de distribution
Ce transfert de propriété se fait sans charge pour l'Etat.
des produits pétroliers sont exercées par toute personne,
après autorisation de l'autorité de régulation des
Au moment du transfert, les ouvrages à transférer par le
hydrocarbures et selon les conditions et modalités fixées par
contractant doivent être opérationnels et en bon état de
voie règlementaire, notamment en matière de niveaux de
fonctionnement.
capacités de stockage propres dont doit disposer toute
personne qui demande à exercer les activités suscitées.
Pour tout ouvrage dont l'Etat ne désire pas le transfert de
propriété, le contractant doit prendre en charge tous les coûts
Décret exécutif N°15-57 du 8 Février 2015 fixant les
d'abandon et/ou de restauration du site prévus par le contrat
conditions et les modalités d’exercice des activités de
conformément aux textes réglementaires en matière de
stockage et/ou de distribution des produits pétroliers. sécurité industrielle et d'environnement.

Art. 79. — Toute personne a le droit d'utiliser les Art. 81. — Au terme de la durée d'une concession de
infrastructures de transport par canalisation et de stockage transport par canalisation, la propriété de tous les ouvrages et
des produits pétroliers sur la base du principe de libre accès installations permettant l'exercice des opérations, revient à
des tiers moyennant le paiement d'un tarif non l'Etat libre de toute charge et gratuitement.
discriminatoire.
L'autorité de régulation des hydrocarbures notifie au
Le tarif pour l'utilisation des infrastructures de stockage est concessionnaire la liste des ouvrages dont l'Etat ne désire pas
défini par voie réglementaire selon la même méthodologie le transfert de propriété, au moins (3) années avant le terme
utilisée pour la détermination du tarif de transport prévue à de la durée de la concession.
l'article 74 ci-dessus.
___________________________________________________________________________________________Page 26de39

Au moment du transfert, les ouvrages à transférer par le l'exploitation des canalisations de transport d’hydrocarbures
concessionnaire doivent être opérationnels et en bon état de et les installations annexes, le concessionnaire doit verser,
fonctionnement. chaque année civile, une provision dans un compte séquestre
conformément à la règlementation en vigueur.
Pour tout ouvrage dont l'Etat ne désire pas le transfert de
propriété, le concessionnaire doit prendre en charge tous les Cette provision est considérée comme une charge
coûts d'abandon et/ou de restauration du site prévus par la d'exploitation déductible des résultats imposables au titre de
concession conformément aux textes réglementaires en l'exercice.
matière de sécurité industrielle et d'environnement.
Au début de chaque année civile, le tarif de transport par
Art. 82. — Le contrat ou la concession établit les termes et canalisation pour chaque unité de produit transportée doit
conditions permettant au contractant ou au concessionnaire inclure cette charge d'exploitation.
de constituer des provisions, pendant la durée du contrat ou
de la concession, pour faire face aux coûts d'abandon et/ou Le programme d'abandon et de restauration des sites ainsi
de restauration du site conformément aux dispositions des que le budget y afférent doivent faire partie intégrante du
articles 80 et 81 ci-dessus. plan de développement et d'exploitation des canalisations de
transport des hydrocarbures et des installations annexes.
Afin de faire face aux coûts des opérations d'abandon et de
remise en état des sites qui doivent être effectuées à la fin de Le montant de cette provision est défini par l'autorité de
l'exploitation, le contractant doit verser, chaque année civile, régulation des hydrocarbures sur la base d'une expertise.
une provision dans un compte séquestre conformément à la
règlementation en vigueur. L'autorité de régulation des hydrocarbures s'assure de son
versement au niveau dudit compte séquestre.
Cette provision est considérée comme une charge
d'exploitation déductible des résultats imposables au titre de
l'exercice.
A la fin de l'exploitation des canalisations de transport des
Cette charge d'exploitation est fixée par unité de production hydrocarbures et des installations annexes et après
sur la base des réserves récupérables restantes au début de réalisation des opérations d'abandon et de remise en état des
chaque année civile. sites, suscitées, les montants restant dans le compte séquestre
sont versés au Trésor public.
Le programme d'abandon et de restauration des sites ainsi
que le budget y afférent doivent faire partie intégrante du
plan de développement des contrats de recherche et/ou Le contrôle de l'abandon et de la remise en état des sites doit
d'exploitation. se faire par l'autorité de régulation des hydrocarbures en
collaboration avec le ministère chargé de l'environnement ».
Le montant de cette provision est défini par l'agence
nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT) sur la base d'une expertise. TITRE VIII
DU REGIME FISCAL APPLICABLEAUX
L'agence nationale pour la valorisation des ressources en ACTIVITESDE RECHERCHE ET/OU
hydrocarbures (ALNAFT) s'assure de son versement au D'EXPLOITATION
niveau du compte séquestre.
Art. 83. — Le régime fiscal applicable aux activités de
A la fin de l'exploitation et après réalisation des opérations recherche et/ou d'exploitation des hydrocarbures, défini par
d'abandon et de remise en état des sites suscitées, les les dispositions de la présente loi, consiste exclusivement en:
montants restants dans le compte séquestre sont versés au
Trésor public. — une taxe superficiaire non déductible payable
annuellement au Trésor public,
Le contrôle de l'abandon et de la remise en état des sites — une redevance payable mensuellement à l'agence
s'effectue par l'agence nationale pour la valorisation des nationale pour la valorisation des ressources en
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) en collaboration hydrocarbures (ALNAFT) telle que définie aux articles
avec l'autorité de régulation des hydrocarbures et le ministère 25et 26 ci-dessus,
chargé de l'environnement.

Afin de faire face aux coûts des opérations d'abandon et de — une taxe sur le revenu pétrolier (T.R.P) payable
remise en état des sites qui doivent être effectuées à la fin de mensuellement au Trésor public,
___________________________________________________________________________________________Page 27de39

— un impôt complémentaire sur le résultat (I.C.R)payable Unis d'Amérique fixé par la Banque d'Algérie le jour du
annuellement au Trésor public, paiement, par l'opérateur tel que défini à l'article 29 ci-
dessus, dès la mise en vigueur du contrat et conformément
— un impôt foncier sur les biens autres que les biens aux dispositions de l'article 55 de la présente loi.
d'exploitation, tel que fixé par la législation et la
réglementation fiscale générale en vigueur, Cette taxe est calculée sur la base de la superficie du
— ainsi que les droits et taxes prévus dans les articles31, périmètre, objet du contrat, à la date d'échéance de chaque
52, 53 et 67 de la présente loi. paiement.

Art. 84. — La taxe superficiaire est payable annuellement en Le montant en DA de la taxe superficiaire par kilomètre
dinars algériens (DA) ou en dollars des Etat-Unis carré (km²) est fixé comme suit :
d'Amérique au taux de change à l'achat du dollar des Etat-

Pour les besoins du calcul de la taxe superficiaire relative Le montant de la redevance, pour un mois donné, est égal à
aux périmètres de recherche et d'exploitation la somme des valeurs de chaque tranche de production dudit
d'hydrocarbures non conventionnels les montants en dinars mois, multipliée par le taux de redevance applicable à ladite
algériens de ladite taxe sont ceux prévus pour la Zone A. tranche.

Ces montants sont actualisés suivant la formule suivante : La valeur de la production est calculée comme stipulé aux
articles 90 et 91 ci-dessous, et les taux de redevance
— Taux de change moyen à la vente du dollar des Etats- applicables sont ceux figurant dans chaque contrat.
Unis d'Amérique en dinars, du mois calendaire
précédant chaque paiement, publié par la Banque La redevance est déterminée mensuellement sur toutes les
d'Algérie, divisé par quatre-vingt (80) et multiplié par le quantités d'hydrocarbures extraites du périmètre
montant de la taxe fixé ci-dessus. d'exploitation et mesurées conformément à l'article 26 de la
présente loi, en utilisant la moyenne mensuelle des prix de
L'indexation est appliquée, le premier janvier de chaque base, et calculée comme stipulé aux articles 90 et 91ci-
année, au montant de la taxe due. dessous.
L'agence nationale pour la valorisation des ressources en Dans le cas où les quantités d'hydrocarbures extraites du
hydrocarbures (ALNAFT) s'assure que la taxe est payée au périmètre d'exploitation exprimées en baril équivalent
Trésor public ». pétrole (b.e.p), sont inférieures ou égales à
100 000b.e.p/jour, déterminées sur une moyenne mensuelle,
Art. 85. — Sont soumises à une redevance toutes les
les taux de redevance par tranche de production qui sont
quantités d'hydrocarbures extraites à partir de chaque
fixésdans chaque contrat ne peuvent être inférieurs aux
périmètre d'exploitation et déterminées conformément aux
niveauxfigurant dans le tableau ci-après :
dispositions de l'article 26 de la présente loi.
___________________________________________________________________________________________Page 28de39

Pour les quantités d'hydrocarbures supérieures à 100 000 applicable à l'ensemble de la production ne peut être
b.e.p par jour déterminées sur une moyenne mensuelle, le inférieur aux niveaux figurant dans le tableau ci-après :
tauxde redevance, qui est fixé dans chaque contrat,

Pour les quantités d'hydrocarbures non conventionnels


issues d'un périmètre d'exploitation ou les quantités Les déductions autorisées se composent des éléments
d'hydrocarbures issues d'un périmètre d'exploitation de type suivants :
cas 3 tel que défini à l'article 87 ci-dessous, le taux de — la redevance ;
redevance applicable à l'ensemble de la production est de
— les tranches annuelles d'investissement de
5%.
développement en appliquant les règles de l'Uplift
définies à l'article 87 ci-dessous. Ces investissements
Dans le cas où le contractant regroupe plus d'une personne,
doivent concerner uniquement le périmètre
l'opérateur ou l’entreprise nationale SONATRACH - SPA
d'exploitation et doivent être approuvés dans les
lorsque cette dernière est seul opérateur sur un périmètre
budgets annuels ;
d'exploitation, tel que défini à l'article 29 de la présente loi,
verse à l'agence nationale pour la valorisation des ressources — les tranches annuelles d'investissement de recherche en
en hydrocarbures (ALNAFT) le montant de la redevance sur appliquant les règles de l'Uplift définies à l'article 87ci-
l'ensemble de la production conformément aux dispositions dessous et le cas échéant ;
de l'article 55 de la présente loi.
— les provisions pour faire face aux coûts d'abandon et/ou
de restauration conformément à l'article 82ci-dessus ;
La redevance est une charge déductible de la base fiscale
pour les besoins du calcul de l'I.C.R. — les frais de formation aux activités régies par la présente
loi des ressources humaines nationales ;
Art. 86. — La taxe sur le revenu pétrolier (T.R.P) est payée
mensuellement par l'opérateur. — le coût d'achat du gaz pour la récupération assistée.
La nature des investissements à prendre en considération est
Ce revenu pétrolier est égal à la valeur de la production définie par voie réglementaire.
annuelle des hydrocarbures de chaque périmètre
d’exploitation, calculée conformément à l’article 91ci- Ces investissements ne doivent en aucun cas inclure les
dessous, moins les déductions autorisées annuellement. intérêts et les frais généraux.
L'agence nationale pour la valorisation des ressources en
La valeur cumulée de la production, depuis la mise hydrocarbures (ALNAFT) s'assure que l'opérateur, tel que
enexploitation des hydrocarbures (P.V), est égale au défini à l'article 29 de la présente loi, s'est acquitté de la taxe
produitdes quantités d'hydrocarbures provenant du périmètre sur le revenu pétrolier conformément aux dispositions de
d'exploitation passibles de la redevance conformément à l'article 55 de la présente loi.
l'article 26 de la présente loi, par le prix utilisé pour le calcul
de la redevance. La T.R.P est une charge déductible de la base fiscale pour
les besoins du calcul de l'I.C.R.
___________________________________________________________________________________________Page 29de39

est égal au profit brut réalisé au cours de l'année i divisé par


Décret exécutif n° 07-147 du 3 Joumada El Oula 1428 1,20 à la puissance (i-l),
correspondant au 20 mai 2007 fixant la nature des — les dépenses d'investissements actualisées au taux de
investissements de recherche et de développement 10% ((Ii) (10%)) qui sont égales aux dépenses
déductibles des hydrocarbures de l’assiette de la Taxe sur le d'investissements réellement encourues au cours de l'année i
Revenu Pétrolier (TRP). et qui doivent être approuvées par l'agence nationale pour la
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT)
Décret exécutif n° 14-229 du 29 Chaoual 1435 divisées par 1,10 à la puissance (i-l) et,
correspondant au 25 août 2014 fixant la liste et la nature des
investissements de recherche et de développement à prendre — les dépenses d'investissements actualisées au taux de
en considération pour la détermination des tranches 20% ((Ii) (20%)) qui sont égales aux dépenses
annuelles déductibles pour le calcul de la base de la taxe sur d'investissements réellement encourues au cours de l'année i
le revenu pétrolier(TRP) et des paramètres(Ii) pour les et qui doivent être approuvées par l'agence nationale pour la
besoins du calcul du taux de la taxe sur le revenu pétrolier valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT)
(TRP). divisées par 1,20 à la puissance (i-1).

Art. 87. — Pour les besoins du calcul de la T.R.P relative La liste et la nature des dépenses d'investissements pris en
aux périmètres d'exploitation se rapportant aux contrats de compte pour la détermination des paramètres (Ii)
recherche et d'exploitation d’hydrocarbures conclus dans le mentionnés dans le présent article sont définies par voie
cadre de la présente loi, les coefficients R1 et R2 sont définis réglementaire.
comme suit :
Décret exécutif n° 14-229 du 29 Chaoual 1435
* pour chaque année civile i donnée, i étant le rang de ladite correspondant au 25 août 2014 fixant la liste et la nature des
année à partir de l'année de l'entrée en vigueur du contrat, on investissements de recherche et de développement à prendre
appelle profit brut (Pbi) la valeur de la production annuelle en considération pour la détermination des tranches
des hydrocarbures, calculée conformément à l'article 91 ci- annuelles déductibles pour le calcul de la base de la taxe sur
dessous, moins les coûts d'exploitation réellement encourus le revenu pétrolier(TRP) et des paramètres(Ii) pour les
au cours de la dite année i, qui doivent être approuvés par besoins du calcul du taux de la taxe sur le revenu pétrolier
l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
(TRP).
hydrocarbures (ALNAFT) et les paiements effectués au
cours de la dite année au titre de la redevance de la taxe sur * Pour une année civile donnée, le coefficient (R1) est égal
le revenu pétrolier (TRP) et de l'impôt complémentaire sur au rapport du cumul des ((Pbi) (10%)), depuis l'année
le revenu (ICR). d'entrée en vigueur du contrat jusqu' à l'année précédant
La liste et la nature des coûts d'exploitation autorisés à la l'année de détermination du taux de TRP sur le cumul des
déduction sont définies par voie réglementaire. ((Ii) (10%)), depuis l'année d'entrée en vigueur du contrat
jusqu'à l'année précédant l'année de détermination du taux
Décret exécutif n° 14-138 du 20 Joumada Ethania 1435 de TRP,
correspondant au 20 avril 2014 fixant la liste et la nature des
coûts d'exploitation autorisés a la déduction pour la * Pour une année civile donnée, le coefficient (R2) est égal
détermination du taux de la taxe sur le revenu au rapport du cumul des ((Pbi) (20%)), depuis l'année
d'entrée en vigueur du contrat jusqu'à l'année précédant
pétrolier(TRP). l'année de détermination du taux de TRP sur le cumul des
((Ii) (20%)), depuis l'année d'entrée en vigueur du contrat
* pour chaque année civile i sont déterminés :
jusqu'à l'année précédant l'année de détermination du taux
de TRP, Et en fonction des valeurs des coefficients R1 et R2,
— le profit brut actualisé au taux de 10 % ((Pbi) (10%)) qui
il est fait application des taux fixés dans le tableau suivant :
est égal au profit brut réalisé au cours de l'année i divisé par
1,10 à la puissance (i-l),
— le profit brut actualisé au taux de 20 % ((Pbi) (20%)) qui
___________________________________________________________________________________________Page 30de39

Le cas 1 étant tout périmètre d'exploitation à l'exclusion des


périmètres du cas 3 défini ci-dessous dont la production Zone C) Taux d'Uplift vingt (20 %) pour cent, et
journalière maximale est inférieure à 50 000 bep.
Zone D) Tranche annuelle d'investissement : douze
Le cas 2 étant tout périmètre d'exploitation à l'exclusion des virgule cinq pour cent (12,5 %) correspondant à une durée
périmètres du cas 3 défini ci-dessous dont la production de huit (8) ans.
journalière maximale est supérieure ou égale à 50 000 bep.
Dans toutes les zones une tranche annuelle d'investissement
Il est entendu par production journalière maximale, la de vingt pour cent (20 %) , correspondant à une durée de
production journalière moyenne maximale sur l'année cinq (5) ans et un taux d'Uplift de vingt pour cent (20%)
calendaire durant la phase plateau, tel qu'indiqué dans le sont appliqués pour les investissements de récupération
plan de développement approuvé par l'agence nationale pour assistée.
la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT).
Le coût d'achat du gaz pour assurer les opérations de
Le cas 3 étant tout périmètre d’exploitation situé dans les réinjection de gaz et de cyclage, les frais de formation des
zones très faiblement explorées ou à géologie complexe, ou ressources humaines nationales et le cas échéant, les coûts
manquant d’infrastructures ou tout périmètre d’exploitation d'abandon sont déductibles pour les besoins du calcul de la
dont la production nécessite le recours aux techniques de T.R.P sans bénéficier d'un Uplift.
récupération tertiaire.
Art. 87. bis — Pour les besoins du calcul de la T.R.P pour
La liste des périmètres d’exploitation situés dans les zones
les hydrocarbures non conventionnels tels que définis dans
très faiblement explorées ou à géologie complexe, ou
l'article 5 ci-dessus, les coefficients R1 et R2 sont calculés
manquant d’infrastructures est arrêtée par voie
réglementaire. conformément à l’article 87 de la présente loi.
Si le coefficient R1 est inférieur ou égal à l, le taux de la TRP
Décret exécutif n° 14-126 du 5 Joumada Ethania est égal à 10%.
1435correspondant au 5 avril 2014 fixant la liste des
périmètres d'exploitation situés dans les zones très Si le coefficient R1 est supérieur à 1 et le coefficient R2
faiblement explorées, à géologie complexe et/ou manquant inférieur à 1 :
d'infrastructures. Taux TRP = 10% + 30% x R2

Pour ce qui concerne la liste des périmètres d’exploitation Si le coefficient R2 est égal ou supérieur à l, le taux de la
dont la production nécessite le recours aux techniques de TRP est égal à 40%.
récupération tertiaire, celle-ci est fixée par un arrêté conjoint
du ministre des finances et du ministre chargé de l’énergie. Les tranches annuelles d'investissement de recherche et
d'exploitation bénéficient d'un Uplift fixé comme suit:
Les tranches annuelles d'investissement de recherche et de
développement à l'exception de celles concernant la Taux d'Uplift vingt pour cent (20 %), et une tranche
récupération assistée, bénéficient d'un Uplift fixé comme annuelle d'investissement de vingt pour cent (20%)
suit: correspondant à une durée de cinq (5) ans.

Zone A) Taux d'Uplift quinze pour cent (15 %), et Le coût d'achat du gaz pour assurer les opérations de
réinjection de gaz et de cyclage, les frais de formation des
Zone B) Tranche annuelle d'investissement : vingt pour cent ressources humaines nationales et, le cas échéant, les coûts
(20 %) correspondant à une durée de cinq (5) ans. d'abandon sont déductibles pour les besoins du calcul de la
___________________________________________________________________________________________Page 31de39

TRP sans bénéficier d'un Uplift ». résultats d'exploitation et établis au profit de l'Etat, des
collectivités territoriales et de toute personne morale de droit
Art. 88. Chaque personne participant au contrat est soumise public.
à un I.C.R fixé à un taux de 30% selon les termes et
conditions en vigueur à la date du paiement et les taux Les biens d'équipement, services, matières et produits visés
d’amortissement prévus en annexe de la présente loi. dans cet article sont ceux servant à ces activités et figurant
sur une liste établie par voie réglementaire.
A cet effet, chaque personne peut consolider les résultats de
l’ensemble de ses activités en Algérie, objet de la présente Décret exécutif n° 14-06 du 13 Rabie El Aouel
loi. La liste de ces activités est définie par voie 1435correspondant au 15 janvier 2014 fixant la liste des
réglementaire. biens d’équipement, services, matières et produits exonérés
de la taxe sur la valeur ajoutée(TVA), des droits, taxes et
Chaque personne participant au contrat et investissant dans redevances de douanes relative aux activités de recherche et
les activités, objet de la loi relative à l’électricité et la /ou d’exploitation, de transport par canalisation des
distribution du gaz par canalisation susvisée, et dans les hydrocarbures, de liquéfaction du gaz et de séparation des
activités aval pétrolier, peut bénéficier du taux réduit de
gaz de pétrole liquéfiés.
l’I.C.R fixé à 15%.
Art. 90. — Les prix de base utilisés pour le calcul de la
Les modalités de mise en œuvre du taux réduit prévu au
redevance, des impôts, droits et taxes, visés à l'article 91ci-
présent article sont fixées par voie réglementaire.
dessous, sont les moyennes du mois calendaire précédant le
Décret exécutif n° 08-01 du 24 Dhou El Hidja 1428
mois pour lequel les paiements sont dus:
correspondant au 2 janvier 2008 fixant la liste des activités
pouvant être consolidées, les modalités de mise en œuvre de
a) des prix FOB publiés par une revue spécialisée
la consolidation des résultats et l’application du taux réduit
incontestable, pour le pétrole, les GPL, le butane et le
de l’impôt complémentaire sur le résultat (I.C.R). propane, produits en Algérie.

b) des prix FOB publiés par une revue spécialisée


Art. 88. bis — Dans le cas des périmètres objet des incontestable, ou en l'absence de publication, des prix
dispositions de l'article 87 bis ci-dessus et des périmètres du notifiés par l'agence nationale pour la valorisation des
type cas 1 et cas 3 mentionnés à l'article 87 de la présente ressources en hydrocarbures (ALNAFT), pour le condensât
loi, chaque personne participant au contrat est soumise à un produit en Algérie.
ICR fixé à 19%, selon les termes et conditions en vigueur à
la date du paiement et selon les taux d'amortissement prévus Les dites revues sont précisées dans le contrat.
en annexe de la présente loi.
A défaut de publication disponible pour l'un des produits
Ledit taux est applicable tant que le coefficient R2 défini à définis ci-dessus, l'agence nationale pour la valorisation des
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) notifie les prix à
l'article 87 ci-dessus est inférieur à 1. appliquer qu'elle détermine, par calcul à rebours à partir des
prix disponibles dudit produit aux points de livraison les
Lorsque ledit coefficient R2 est égal ou supérieur à l, le taux
plus proches, ou par toute autre méthode déterminée par
de l'ICR applicable est de 80% ». l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT).
Art. 89. — Les activités de recherche et/ou d'exploitation
régies par la présente loi sont exemptées : Cependant pour les besoins du marché national, le prix de
base utilisé pour les hydrocarbures liquides et les produits
* de la taxe sur la valeur ajoutée (T.V.A) portant sur pétroliers est le prix en vigueur durant l'année civile
lesbiens et services afférents aux activités de recherche et/ou considérée conformément aux dispositions des articles 8 et 9
d'exploitation, de la présente loi.
* de la taxe sur l'activité professionnelle (T.A.P),
* des droits, taxes et redevances de douanes, sur les Pour le gaz, le prix de base utilisé pour un mois donné,
importations de biens d'équipement, matières et produits pour le calcul de la redevance, des impôts, droits et taxes,
destinés à être affectés et utilisés exclusivement pour les est défini comme suit :
activités de recherche et/ou d'exploitation des gisements
d'hydrocarbures, * dans le cas des quantités de gaz destinées à un contrat de
* de tout autre impôt, droit ou taxe non visés aux articles 31, vente de gaz à l'exportation, le prix de base est le prix le
52, 53 et 67 ci-dessus et au présent titre, frappant les plus élevé parmi les prix suivants :
___________________________________________________________________________________________Page 32de39

— le prix découlant du contrat pour le mois précédent, (12) mois, l'exercice doit être compris dans la même année
civile.
— la moyenne, pondérée par les volumes, des prix des
différents contrats de vente de gaz algérien à l'exportation, Art. 94. — La T.R.P d'un exercice est payée en douze(12)
réalisés durant le mois précédant le mois pour lequel la règlements provisoires valant acomptes sur la taxe due au
redevance est due. titre de cet exercice.

• dans le cas des quantités de gaz destinées à un contrat Les modalités de calcul des montants des règlements
de vente de gaz à l'exportation, en vigueur à la date mensuels provisoires sont définies par voie réglementaire.
d'entrée en application des dispositions du présent alinéa,
le prix de base est la moyenne pondérée, par les volumes, Décret exécutif n° 07-130 du 19 Rabie Ethani
des prix des différents contrats de vente de gaz algérien à 1428correspondant au 7 mai 2007 fixant les modalités de
l'exportation, réalisés durant le mois précédant le mois calcul des montants des règlements mensuels provisoires
pour lequel la redevance est due. valant acomptes sur la taxe sur le revenu pétrolier (TRP).
• dans le cas des quantités de gaz destinées à un contrat de
vente de gaz au marché national, le prix de base est le prix
de vente du gaz appliqué au marché national en vigueur Décret exécutif n° 14-147 du 30 Joumada Ethania1435
durant l'année civile considérée, conformément aux correspondant au 30 avril 2014 modifiant et complétant le
dispositions des articles 8 et 10 de la présente loi au point de décret exécutif n° 07-130 du19 Rabie Ethani 1428
livraison ex-gazoduc. correspondant au 7 mai2007 fixant les modalités de calcul
des montants des règlements mensuels provisoires valant
• dans le cas d'achat de gaz pour les besoins de la
acomptes sur la taxe sur le revenu pétrolier(TRP).
récupération assistée, le prix de base est le prix librement
négocié entre le vendeur et l'acheteur.
Il est à noter que le décret exécutif ci-dessus renvoie à un
Lorsque les prix de base sont exprimés en dollars des Etats- arrêté interministériel fixant les modalités de détermination
Unis d'Amérique, on utilise pour leur conversion en dinars des coefficients R1 et R2 pour la détermination du taux de
algériens, le taux de change moyen à la vente du mois TRP (élaboré et transmis au ME).
auquel ils se réfèrent, publié par la Banque d'Algérie.
Les acomptes sont versés sans avertissement avant le25 du
Les taux de conversion en b.e.p sont notifiés par ALNAFT. mois qui suit celui au titre duquel ils sont dus.

Art. 91. — La valeur de la production des hydrocarbures Avant la détermination de l'I.C.R, la liquidation de la taxe
extraits du ou des gisement(s) inclus dans le périmètre sur le revenu pétrolier est faite par l'opérateur et son
d'exploitation est égale au produit des quantités montant versé par lui, après déduction des acomptes déjà
d'hydrocarbures passibles de la redevance par les prix de réglés, au plus tard le jour de l'expiration du délai fixé pour
base définis à l'article 90 ci-dessus moins le tarif de la remise de la déclaration annuelle des résultats de
transport par canalisation. l'exercice.
En cas de retard de paiement, les sommes dues sont
Pour les quantités prélevées en application des dispositions majorées de un pour mille (1‰) par jour de retard.
de l'article 50 de la présente loi, la valorisation est obtenue
conformément aux dispositions du paragraphe ci-dessus Art. 95. — L'impôt complémentaire sur le résultat est payé
applicables aux quantités destinées à l'exportation ». au plus tard le jour de l'expiration du délai fixé pour le dépôt
de la déclaration annuelle des résultats de l'exercice.
Art. 92. — Les versements de la redevance sont effectués
mensuellement, avant le 10 du mois qui suit celui de la Les modalités de calcul du montant de l'impôt
production, à l'agence nationale pour la valorisation des complémentaire sur le résultat sont définies par voie
ressources en hydrocarbures (ALNAFT). réglementaire.

En cas de retard de paiement, les sommes dues sont Décret exécutif n° 07-131 du 19 Rabie Ethani
majorées de un pour mille (1‰) par jour de retard. 1428correspondant au 7 mai 2007 fixant les modalités de
calcul de l’impôt complémentaire sur le résultat (ICR).
Art. 93. — La durée de l'exercice ne peut excéder douze(12)
mois. Si cette durée est de douze (12) mois, l'exercice doit Décret exécutif n° 14-148 du 30 Joumada Ethania
coïncider avec l'année civile. Si elle est inférieure à douze 1435correspondant au 30 avril 2014 modifiant et complétant
le décret exécutif n° 07-131 du 19Rabie Ethani 1428
___________________________________________________________________________________________Page 33de39

correspondant au 7 mai 2007fixant les modalités de calcul assimilées et des dispositions prises pour son application.
de l'impôt complémentaire sur le résultat (ICR).
Art. 98. — Les salaires des employés des entreprises et
En cas de retard dans le paiement, les sommes dues sont compagnies pétrolières étrangères sont dispensés des
majorées de un pour mille (1‰) par jour de retard. cotisations sociales nationales lorsque ces employés
Art. 96. — Le régime fiscal applicable dans le domaine des continuent à relever de l'organisme de protection sociale
hydrocarbures aux activités autres que les activités de étranger auquel ils adhéraient avant leur venue en Algérie.
recherche et/ou d'exploitation est le régime de droit commun
en vigueur. Art. 99. — Sont immeubles par destination les machines,
équipements, matériels et outillages de sondage et autres
Les personnes sont autorisées à consolider leurs résultats travaux établis à demeure, utilisés pour l'exploitation des
concernant les activités objet de la présente loi et de la loi gisements, le stockage et le transport des produits extraits.
relative à l'électricité et à la distribution du gaz par Sont aussi immeubles par destination les machines, engins,
canalisation, conformément à ce qui est stipulé à l'article 88 matériels et outillages directement affectés à l'exploitation
ci-dessus. des gisements d'hydrocarbures.
Les modalités de mise en œuvre de la consolidation des Sont meubles, les matières extraites ou produites, les
résultats susvisée sont définies par voie réglementaire. approvisionnements et autres objets mobiliers, ainsi que les
actions, parts et intérêts dans une société, une compagnie ou
Décret exécutif n° 08-01 du 24 Dhou El Hidja 1428 une association de sociétés ou de compagnies pour les
correspondant au 2 janvier 2008 fixant la liste des activités activités de recherche, d'exploitation, de transport par
pouvant être consolidées, les modalités de mise en œuvre de canalisation, de raffinage, de transformation des
la consolidation des résultats et l’application du taux réduit hydrocarbures et de distribution des produits pétroliers.
de l’impôt complémentaire sur le résultat (I.C.R).
TITRE IX
Art. 97. — Les activités de transport par canalisation des DISPOSITIONS TRANSITOIRES
hydrocarbures, de liquéfaction du gaz et de séparation des
gaz de pétrole liquéfiés, sont exemptées : Art. 100. — En application des dispositions de la présente
loi, l’entreprise nationale SONATRACH - SPA. doit
— de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), portant sur les transférer à la demande de l'agence nationale pour la
biens et services exclusivement afférents aux activités valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT)
citées ci-dessus, tout ou partie des éléments composant les banques de
données détenues par l’entreprise nationale SONATRACH -
— des droits, taxes et redevances de douane, sur les SPA.et des données techniques relatives aux activités de
importations de biens d'équipement, matières et recherche et d'exploitation sur le domaine minier national
produits destinés à être affectés et utilisés relatif aux hydrocarbures.
exclusivement pour les activités visées ci-dessus.
Ce transfert est fait sans charge et à titre gratuit à l'agence
Les biens d'équipement, services, matières et produits visés nationale pour la valorisation des ressources en
dans cet article sont ceux figurant sur une liste établie par hydrocarbures (ALNAFT) et doit être achevé au plus tard
voie réglementaire. six (6) mois après l'installation de l'agence ALNAFT.

Décret exécutif n° 14-06 du 13 Rabie El Aouel L’entreprise nationale SONATRACH – SPA peut conserver
1435correspondant au 15 janvier 2014 fixant la liste des copie de tout ou partie des informations concernées par ce
biens d’équipement, services, matières et produits exonérés transfert.
de la taxe sur la valeur ajoutée(TVA), des droits, taxes et
redevances de douanes relative aux activités de recherche et Art. 101. — Les contrats d'association conclus avant la date
/ou d’exploitation, de transport par canalisation des de publication de la présente loi ainsi que leurs avenants
hydrocarbures, de liquéfaction du gaz et de séparation des demeurent en vigueur jusqu'à la date de leur expiration.
gaz de pétrole liquéfiés. L'autonomie de la volonté des parties au contrat
d'association est préservée par la présente loi ».
Art. 97. bis — Toute personne exerçant au moins une des
activités objet de la présente loi est assujettie aux
obligations de contrôle des sociétés telles que prévues à Art. 101 bis.— Nonobstant les dispositions de l’article 101
l'article 141 bis du code des impôts directs et taxes ci-dessus, pour les contrats d’association conclus entre
___________________________________________________________________________________________Page 34de39

l’entreprise nationale SONATRACH - SPA.et un ou


plusieurs associés étrangers dans le cadre de la loi n°86-14 Ce contrat parallèle établit notamment les termes et
du 19 août 1986, susvisée, une taxe, non déductible, sur les conditions de versement par chèque bancaire ou tout autre
profits exceptionnels réalisés par ces associés étrangers, est instrument de paiement autorisé et pouvant s'effectuer au
applicable à la part de la production leur revenant lorsque la moyen de transfert de fonds électronique par l’entreprise
moyenne arithmétique mensuelle des prix du pétrole Brent nationale SONATRACH - S.P.A :
est supérieure à 30 dollars par baril.
1. Pour le cas des contrats de partage de production et
Ladite taxe est applicable à compter du 1er août 2006. de contrats de services à risques :
— à l'agence nationale pour la valorisation des ressources
Le taux de cette taxe, applicable à la production revenant en hydrocarbures (ALNAFT), de la redevance sur
aux associés étrangers, est de 5% au minimum et de 50% au l'ensemble de la production, calculée conformément à
maximum. l'article 85 ci-dessus,
— de la taxe superficiaire calculée conformément à
Pour s’acquitter de cette taxe auprès du Trésor public, l'article 84 ci-dessus,
l’entreprise nationale SONATRACH - SPA. procédera à la — de la taxe sur le revenu pétrolier (T.R.P) aux taux
déduction, à partir de la part de production revenant audits prévus à l'article 87 ci-dessus lorsque l’entreprise
associés étrangers, de la quantité d’hydrocarbures nationale SONATRACH - SPA. participe au
correspondant au montant de cette taxe. financement des investissements ou au taux maximum
soit soixante-dix pour cent (70%) lorsque l’entreprise
La procédure et les conditions d’application de cette taxe, nationale SONATRACH - SPA.ne participe pas au
tenant compte du niveau de la production, ainsi que la finance mentdes investissements.
méthodologie de calcul sont fixées par voie réglementaire.
Le revenu pétrolier est la valeur de la production, calculée
Toute convention contraire aux dispositions ci-dessus est conformément à l'article 91 ci-dessus et diminuée de :
nulle. »
* la valeur de la redevance,
Décret exécutif n° 06-440 du 11 Dhou El Kaada *les tranches d'investissement de recherche et de
1427correspondant au 2 décembre 2006 fixant la procédure, développement Up liftées,
les conditions d’application et la méthodologie de calcul de * la valeur, calculée par application du prix de base défini à
la taxe sur les profits exceptionnels (TPE). l'article 90 ci-dessus, de la part de production au titre de la
rémunération de l'associé étranger,
Art. 102. — Pour chacun des contrats d'association * l'impôt sur la rémunération payé par l’entreprise nationale
mentionnés à l'article 101 ci-dessus, et dans un délai de SONATRACH - SPA. pour le compte de son associé
quatre vingt dix (90) jours après l'installation de l'agence étranger conformément à la loi n°86-14 du 19 août 1986,
nationale pour la valorisation des ressources en modifiée et complétée, susvisée et le cas échéant :
hydrocarbures (ALNAFT), un contrat parallèle est conclu * les frais de formation des ressources humaines nationales,
entre l'agence nationale pour la valorisation des ressources * le coût d'achat du gaz pour la récupération assistée,
en hydrocarbures (ALNAFT) et l’entreprise nationale * les provisions pour faire face aux coûts d'abandon et / ou
SONATRACH - SPA. en application de l'article 23 de la de restauration conformément à l'article 82ci-dessus.
présente loi.
En plus des déductions autorisées conformément aux
Jusqu'à la signature de ce contrat parallèle, l’entreprise articles 85 et 87 ci-dessus, sont aussi déductibles pour les
nationale SONATRACH - SPA. doit continuer d'assurer les besoins du calcul de l'impôt complémentaire sur le résultat
mêmes prérogatives dans le cadre de la loi n°86-14 du 19 (I.C.R) :
août1986, modifiée et complétée par la loi n°91-21,
susvisée. — la valeur calculée par application du prix de base défini
à l'article 90 ci-dessus, de la part de production au titre
A la signature du contrat parallèle l’entreprise nationale de la rémunération de l'associé étranger,
SONATRACH – SPA doit restituer au ministère chargé des — l'impôt sur la rémunération payé par l’entreprise
hydrocarbures, le titre minier en sa possession, pour nationale SONATRACH - SPA.. pour le compte de son
attribution à l'agence nationale pour la valorisation des associé étranger conformément à la loi n°86-14 du 19
ressources en hydrocarbures (ALNAFT). août 1986, modifiée et complétée, susvisée.

La durée de ce contrat parallèle est égale à la durée restante 2. Pour le cas des associations en participation :
du contrat d'association.
___________________________________________________________________________________________Page 35de39

— seule la part de production de l’entreprise nationale et d'exploitation est conclu entre l'agence nationale pour la
SONATRACH - SPA.est soumise au régime fiscal de la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) et
présente loi. l’entreprise nationale SONATRACH - SPA ou une des
— la part de production de l'associé étranger reste soumise filiales de l’entreprise nationale SONATRACH - SPA,
aux conditions fiscales établies dans le Contrat désignée par cette dernière, conformément aux dispositions
d'association. de la présente loi, comprenant en particulier le programme
minimum de travaux à réaliser durant chaque phase de
Art. 103. — Dans un délai de trente (30) jours après recherche.
l'installation de l'agence nationale pour la valorisation des
ressources en hydrocarbures (ALNAFT), l’entreprise Le contractant bénéficie, au titre de ses engagements, d'un
nationale SONATRACH - SPA doit fournir à celle-ci les crédit correspondant aux travaux déjà réalisés, durant une
éléments suivants : période de (3) trois ans, avant la date de conclusion dudit
contrat.
1 – La délimitation des périmètres de recherche opérés
àcette date par l’entreprise nationale SONATRACH - SPA 2 - Pour chacun des périmètres d'exploitation mentionnés à
et qu'elle désire conserver. l'article 103-2 ci-dessus, un contrat d'exploitation est conclu
2 – La délimitation des périmètres en exploitation opérés à entre l'agence nationale pour la valorisation des ressources
cette date par l’entreprise nationale SONATRACH - SPA et en hydrocarbures (ALNAFT)et l’entreprise nationale
qu'elle désire conserver. SONATRACH - SPA ou une des filiales de l’entreprise
nationale SONATRACH - SPA, désignée par cette dernière,
Cette délimitation doit être conforme aux dispositions de la conformément aux dispositions de la présente loi.
présente loi.
Ce contrat définit, en particulier, le seuil à prendre en
Art. 104. — Les périmètres de recherche que l’entreprise compte pour le calcul de la T.R.P, afin de lui permettre d'en
nationale SONATRACH - SPA ne désire pas conserver font poursuivre l'exploitation, tout en provisionnant les coûts
l'objet d'un appel à la concurrence pour la conclusion d'un d'abandon et de restauration du site, le cas échéant.
contrat de recherche et/ou d'exploitation. A la signature des contrats cités ci-dessus, l’entreprise
nationale SONATRACH - SPA doit restituer au ministère
Les périmètres d’exploitation des hydrocarbures que chargé des hydrocarbures les titres miniers en sa possession,
l’entreprise nationale SONATRACH - SPA ne désire pas concernant les périmètres, objet des contrats cités ci-dessus
conserver font l'objet d'un appel à la concurrence pour la pour attribution à l'agence nationale pour la valorisation des
conclusion d'un contrat d'exploitation, l’entreprise nationale ressources en hydrocarbures (ALNAFT), conformément à
SONATRACH - SPA continue à opérer ces périmètres l'article 23 de la présente loi.
jusqu'au transfert de ses activités au nouveau contractant.
Art. 106. — Pour chacun des contrats d'exploitation
Si l'appel à la concurrence n'aboutit pas à la conclusion d'un mentionnés au point 2 de l'article 105 ci-dessus, l’entreprise
nouveau contrat d'exploitation, l'agence nationale pour la nationale SONATRACH - SPA soumet à l'agence nationale
valorisation des ressources en hydrocarbures(ALNAFT) pour la valorisation des ressources en
décide de l'abandon du ou des périmètres concernés. hydrocarbures(ALNAFT) pour approbation, dans une
période n'excédant pas cent quatre-vingt (180) jours à
Dans ce cas, l’entreprise nationale SONATRACH - SPA compter de la date d'entrée en vigueur du contrat, un plan de
doit se charger de toutes les opérations nécessaires à développement comme défini dans le contrat et les besoins
l'abandon conformément à l'article 82 ci-dessus. financiers nécessaires pour sa mise en œuvre, dans le strict
En tout état de cause, l’entreprise nationale SONATRACH - respect de ce qui est stipulé à l'article 3 de la présente loi.
SPA doit restituer les titres miniers en sa possession
concernant ces périmètres au ministère chargé des Au cas où l’entreprise nationale SONATRACH - SPA et
hydrocarbures pour attribution à l'agence nationale pour la l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT), hydrocarbures(ALNAFT) n'aboutissent pas à un accord sur
conformément à l'article 23 de la présente loi. ledit plan dans une période n'excédant pas trois cent
soixante (360)jours après la mise en vigueur du contrat, le
Art. 105. — Dans un délai de quatre-vingt-dix (90) jours ministre chargé des hydrocarbures décide du plan qui doit
après réception des éléments mentionnés à l'article 103ci- être mis en œuvre par l’entreprise nationale SONATRACH
dessus : - SPA, pour se conformer à l'article 3 de la présente loi,
après consultation d'un expert technique choisi par accord
1 - Pour chacun des périmètres de recherche mentionnés à des deux parties avant l'expiration de la période de 360 jours
l'alinéa 1 de l'article 103 ci-dessus, un contrat de recherche ci-dessus.
___________________________________________________________________________________________Page 36de39

Art. 107. — Pendant la période comprise entre la date de pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
publication de la présente loi au Journal officiel de la (ALNAFT) peut bénéficier, dans le cadre d'un avenant au
République algérienne démocratique et populaire et les contrat, des conditions appliquées aux hydrocarbures non
dates d'entrée en vigueur des contrats définis aux articles102 conventionnels dans le cas où les hydrocarbures à exploiter
et 105 ci-dessus, l’entreprise nationale SONATRACH - sont caractérisés principalement par l'une des situations
SPA continue à se soumettre au régime fiscal en vigueur prévues dans la définition du terme « hydrocarbures non
avant la publication de la présente loi. conventionnels » énoncées à l'article 5 ci-dessus.
Les versements correspondants sont considérés comme Pour prétendre au bénéfice des conditions du présent article,
acomptes. le contractant doit présenter, à l'agence nationale pour la
Après l'entrée en vigueur des contrats, le régime fiscal défini valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) à
dans la présente loi est appliqué en tenant compte des l'appui de sa demande, un rapport motivé justifiant du cas
sommes déjà versées par l’entreprise nationale d'exploitation d'hydrocarbures non conventionnels tels que
SONATRACH - SPA comme acomptes. définis ci-dessus accompagné de toutes les informations et
données techniques prouvant cette caractéristique.
Art. 108. — Dans un délai de quatre-vingt-dix (90) jours
après l'installation de l'autorité de régulation des Dans les quatre-vingt-dix (90) jours suivant la réception de
hydrocarbures, une concession pour le transport par la demande, l'agence nationale pour la valorisation des
canalisation pour chacun des systèmes de transport par ressources en hydrocarbures (ALNAFT) étudie le rapport et
canalisation est attribuée par le ministre chargé des transmet ses recommandations au ministre chargé des
hydrocarbures à l’entreprise nationale SONATRACH - SPA hydrocarbures pour décision. La décision retenue est
ou à une des filiales l’entreprise nationale SONATRACH - notifiée par l'agence nationale pour la valorisation des
SPA, désignée par cette dernière, conformément aux ressources en hydrocarbures (ALNAFT) ».
dispositions de la présente loi et aux textes réglementaires
prévus au titre IV de la présente loi. La décision retenue est notifiée par l’agence nationale pour
la valorisation des ressources en hydrocarbures(ALNAFT).
L’entreprise nationale SONATRACH - SPA doit tenir des
comptes de résultats séparés pour chacun des systèmes de Art. 111. — Pour l'ensemble des missions de l'agence
transport par canalisation, ainsi que pour chaque installation nationale pour la valorisation des ressources en
de raffinage et de transformation des hydrocarbures. hydrocarbures (ALNAFT) et de l'autorité de régulation des
hydrocarbures pour lesquelles est nécessaire un contrôle
Art. 109. — Les conditions de mise en conformité des d'application et de conformité à des règles édictées,
installations et des équipements réalisés avant la date notamment l'audit des comptes des contractants ou des
d'entrée en vigueur de la présente loi sont définies par voie concessionnaires, ces agences peuvent faire appel à des
règlementaire. cabinets professionnels, nationaux ou internationaux
incontestables.
Décret exécutif n° 14-349 du 15 Safar 1436 correspondant
au 8 décembre 2014 fixant les conditions de mise en Les frais de ces cabinets sont à la charge de l'agence
conformité des installations et des équipements relevant des concernée.
activités hydrocarbures. Les frais d'expertises réalisées dans le cadre du règlement de
litiges sur l'audit ou sur la détermination, par ALNAFT, du
TITRE X montant de la provision prévue à l'article 82de la présente
DISPOSITIONS PARTICULIERES loi, sont à la charge des contractants ou concessionnaires
concernés.
Art. 110. — Toute demande d'autorisation ou d'approbation
faite par le contractant ou le concessionnaire pour son Art. 112. — Les dispositions prévues par la présente loi sont
compte et entrant dans le cadre de la présente loi et/ou ses applicables à compter de la date de sa publication au
textes d'application et nécessaire à l'exécution du contrat ou Journal officiel de la République algérienne démocratique et
de la concession, doit dès lors que le dossier y afférent est populaire.
complet, faire l'objet d'une décision d'approbation ou d'une
décision de refus motivé. Art. 113. — Les modalités d'application de la présente loi
sont fixées par voie réglementaire, en tant que de besoin.
Cette décision d'approbation ou de refus doit être notifiée
dans un délai n'excédant pas quatre-vingt-dix (90) jours. Décret exécutif n° 14-350 du 15 Safar 1436correspondant
au 8 décembre 2014 fixant les modalités relatives au
Art. 110. bis — Tout contractant partie à un contrat de financement, par les personnes non résidentes, des dépenses
recherche et d'exploitation conclu avec l'agence nationale
___________________________________________________________________________________________Page 37de39

de recherche dans le cadre des contrats de recherche et


Art. 115. — La présente loi sera publiée au Journal officiel
d'exploitation des hydrocarbures.
de la République algérienne démocratique et populaire.
Décret exécutif n° 07-148 du 3 Joumada El Oula
Fait à Alger, le 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au 28
1428correspondant au 20 mai 2007 fixant la nature des
avril 2005.
investissements à prendre en considération dans le calcul du
coût de façonnage déductible de l’assiette de la redevance.
Fait à Alger, le 3 rajab 1427 correspondant au 29 juillet
2006.
Décret exécutif n° 07-191 du 2 Joumada Ethania Fait à Alger, le 19 Rabie Ethani 1434 correspondant au 20
1428correspondant au 17 juin 2007 fixant les modalités et février 2013
les procédures de détermination du prix de référence du gaz
naturel à l’exportation. Fait à Alger, le 8 Rabie El Aouel 1436 correspondant au 30
décembre 2014.
Décret exécutif n° 10-331 du 29 décembre 2010 fixant les
limites du périmètre de protection autour des installations et Abdelaziz BOUTEFLIKA.
infrastructures de transport et de distribution
d'hydrocarbures, d'électricité et de gaz.

Art. 114. — Toutes dispositions contraires à la présente loi


sont abrogées notamment la loi n°86-14 du 19 août1986,
modifiée et complétée susvisée, sous réserve des
dispositions de l'article 101 ci-dessus.
ANNEXE
___________________________________________________________________________________________Page 38de39
___________________________________________________________________________________________Page 39de39
4 Joumada Ethania 1436
25 mars 2015 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 14 7

Décret présidentiel n° 15-86 du 19 Joumada El Oula Décret exécutif n° 15-87 du 20 Joumada El Oula 1436
1436 correspondant au 10 mars 2015 modifiant et correspondant au 11 mars 2015 définissant le
complétant le décret présidentiel n° 99-86 du 29 montant et les modalités d'octroi de subvention
Dhou El Hidja 1419 correspondant au 15 avril pour sujétion imposée par l'Etat pour
l'importation et la commercialisation des
1999 portant création de centres de recherche
produits pétroliers sur le territoire national.
nucléaire. ————
————
Le Premier ministre,
Le Président de la République,
Sur le rapport du ministre de l’énergie,
Vu la Constitution, notamment ses articles 77-8° et 125 Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125
(alinéa 1er) ; (alinéa 2) ;
Vu le décret présidentiel n° 96-436 du 20 Rajab 1417 Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
correspondant au 1er décembre 1996, modifié et correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
complété, portant création, organisation et fonctionnement relative aux hydrocarbures, notamment son article 8 ;
du commissariat à l'énergie atomique ; Vu le décret présidentiel n° 14-145 du 28 Joumada
Ethania 1435 correspondant au 28 avril 2014 portant
Vu le décret présidentiel n° 99-86 du 29 Dhou El Hidja nomination du Premier ministre ;
1419 correspondant au 15 avril 1999, modifié et complété,
portant création de centres de recherche nucléaire ; Vu le décret présidentiel n° 14-154 du 5 Rajab 1435
correspondant au 5 mai 2014 portant nomination des
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428 membres du Gouvernement ;
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428
du ministre de l'énergie et des mines ; correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
du ministre de l'énergie et des mines ;
Décrète : Vu le décret exécutif n° 08-289 du 20 Ramadhan 1429
correspondant au 20 septembre 2008 définissant la
Article 1er. — Le présent décret a pour objet de méthodologie d'ajustement du prix du pétrole brut
modifier et de compléter le décret présidentiel n° 99-86 du entrée-raffinerie utilisé dans la détermination du prix de
29 Dhou El Hidja 1419 correspondant au 15 avril 1999 vente des produits pétroliers sur le marché national ;
portant création de centres de recherche nucléaire. Après approbation du Président de la République ;

Art. 2. — L'article 10 du décret présidentiel n° 99-86 du Décrète :


29 Dhou El Hidja 1419 correspondant au 15 avril 1999, Article 1er. — En application des dispositions de
modifié et complété, susvisé, est modifié, complété et l'article 8 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
rédigé comme suit : correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
relative aux hydrocarbures, le présent décret a pour objet
« Art. 10. — Chaque centre est doté .... (sans de définir le montant et les modalités d'octroi de
changement jusqu'à) scientifique et technique. subvention pour sujétion imposée par l'Etat pour
l'importation et la commercialisation des produits
Le conseil scientifique est composé de 12 à 20 pétroliers sur le territoire national.
membres, dont les deux tiers (2/3) sont choisis parmi les
scientifiques du centre les plus gradés dans les différentes Art. 2. — Les dispositions du présent décret
disciplines et un tiers (1/3) choisi parmi les scientifiques s'appliquent aux produits pétroliers cités à l'article 2 du
nationaux exerçant en Algérie ou à l'étranger dans les décret exécutif n° 08-289 du 20 Ramadhan 1429
domaines d'activités du centre. correspondant au 20 septembre 2008, susvisé.
La liste nominative des membres du conseil scientifique Art. 3. — Toute sujétion imposée par l'Etat pour
est arrêtée par le commissaire à l’énergie atomique sur l'importation et la commercialisation des produits
proposition du directeur général du centre. pétroliers fait l'objet d'une décision du ministre chargé des
hydrocarbures.
Le président du conseil scientifique est désigné par le
commissaire à l’énergie atomique sur proposition du Cette décision comprend les éléments suivants :
directeur général du centre. — la raison sociale de l'importateur,
..................... (Ie reste sans changement) ................... ». — la quantité des produits pétroliers à importer,
— la période couverte par la sujétion.
Art. 3. — Le présent décret sera publié au Journal Art. 4. — Le ministre chargé des hydrocarbures notifie
officiel de la République algérienne démocratique et à l'importateur des produits pétroliers la décision de
populaire. sujétion citée à l'article 3 ci-dessus.
Fait à Alger, le 19 Joumada El Oula 1436 correspondant Art. 5. — La subvention pour l'importation et la
au 10 mars 2015. commercialisation des produits pétroliers est octroyée
conformément au cahier des charges annexé au présent
Abdelaziz BOUTEFLIKA. décret.
4 Joumada Ethania 1436
8 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 14 25 mars 2015

Art. 6. — La subvention annuelle arrêtée au titre de la • la décision de sujétion ;


sujétion est inscrite au budget du ministère chargé des
hydrocarbures. • les documents relatifs aux coûts d'importation :
— la facture,
Art. 7. — Le présent décret sera publié au Journal
officiel de la République algérienne démocratique et — le connaissement (b/l),
populaire.
— la déclaration douanière,
Fait à Alger, le 20 Joumada El Oula 1436 correspondant
au 11 mars 2015. — le certificat de qualité,
Abdelmalek SELLAL.
———————— — l'ordre de virement.

ANNEXE Art. 5. — Le montant de la subvention dû par l'Etat en


contrepartie de la prise en charge par l'importateur de la
Cahier des charges définissant le montant et les
sujétion est versé à ce dernier, conformément aux
modalités d'octroi de la subvention pour sujétion
imposée par l'Etat pour l'importation et la procédures établies en la matière.
commercialisation des produits pétroliers sur le
territoire national. Le ministre chargé L'importateur
des hydrocarbures
Article 1er. — Le présent cahier des charges a pour
objet de définir le montant et les modalités d'octroi de la
subvention pour sujétion imposée par l'Etat pour Le ministre chargé des finances
l'importation et la commercialisation des produits ————★————
pétroliers sur le territoire national. ————
Art. 2. — Pour chaque exercice, les quantités
prévisionnelles objet de la sujétion, sont arrêtées par le
ministre chargé des hydrocarbures.

Art. 3. — Pour chaque exercice, l'importateur adresse


au ministre chargé des hydrocarbures, avant le 31 mars de
chaque année, une évaluation de la subvention qui doit lui
être allouée pour la couverture des charges induites par la
sujétion qui lui est imposée.

Le montant de la subvention est arrêté par le ministre


chargé des hydrocarbures et le ministre chargé des
finances, sur la base de la formule suivante :
M = CIM — CAR
M : Le montant de la subvention.
CIM : Le coût de l'importation.
CAR : Le chiffre d'affaires (revente en l'état sur
le marché national).
CIM : La somme du coût d'achat des produits pétroliers
à importer et les frais annexes y afférents.
Frais annexes : Les droits de douane, taxes et
redevances, frais bancaires, assurances et inspections.
CAR = quantités à importer x prix sortie-raffinerie
notifiés par l'autorité de régulation des hydrocarbures.
Le montant de la subvention peut faire l'objet d'une
révision en cours d'exercice.

Art. 4. — L'importateur est tenu de fournir, au ministre


chargé des hydrocarbures, les informations relatives à
l'état d'exécution de la sujétion et de mettre à sa
disposition tous les documents financiers, techniques et
commerciaux nécessaires, notamment :
4 21 Ramadhan 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 54 21 septembre 2008

DECRETS

Décret exécutif n° 08-289 du 20 Ramadhan 1429 2 - l’essence super avec ou sans plomb,
correspondant au 20 septembre 2008 définissant
la méthodologie d’ajustement du prix du pétrole 3 - le gasoil,
brut entrée-raffinerie utilisé dans la 4 - le fuel-oil,
détermination du prix de vente des produits
pétroliers sur le marché national. ainsi que le gaz de pétrole liquéfié (GPL)/ carburant.
————
— Le gaz de pétrole liquéfié (GPL) commercial
Le Chef du Gouvernement, comprend les produits pétroliers, énumérés ci-après :

Sur le rapport du ministre de l’énergie et des mines, 1 - le butane commercial vrac,


2 - le propane commercial vrac,
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4° et 125
(alinéa 2) ; 3 - le butane conditionné en charge de poids égal ou
supérieur à 13 kg,
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée, 4 - le propane conditionné en charge de poids égal ou
relative aux hydrocarbures, notamment son article 9 ; supérieur à 35 kg.

Vu le décret présidentiel n° 07-173 du 18 Joumada Art. 3. — Au sens du présent décret on entend par :
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007, modifié,
portant nomination des membres du Gouvernement ; Distribution de gros : activité exercée exclusivement
par le distributeur et qui consiste à prendre en charge ou
Vu le décret présidentiel n° 08-186 du 19 Joumada faire prendre en charge les produits pétroliers au point de
Ethania 1429 correspondant au 23 juin 2008 portant restitution, les livrer ou les faire livrer au point de revente
nomination du Chef du Gouvernement ; au détail ou au centre de conditionnement.
Vu le décret exécutif n° 07-60 du 23 Moharram 1428 Distributeur : est un distributeur carburant et/ou un
correspondant au 11 février 2007 portant fixation du prix distributeur de gaz de pétrole liquéfié (GPL) commercial :
de cession du pétrole brut entrée-raffinerie, des prix
sortie-raffinerie, des marges de distribution et des prix de 1- Le distributeur carburant : toute personne
vente des produits pétroliers destinés à la consommation physique ou morale disposant d’un réseau de distribution
sur le marché national ; sous sa propre marque, et dont l’activité principale est la
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428 commercialisation des carburants, conformément à la
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions législation et la réglementation en vigueur.
du ministre de l’énergie et des mines ;
2- Le distributeur de gaz de pétrole liquéfié (GPL)
Décrète : commercial : toute personne physique ou morale
disposant d’un réseau de distribution sous sa propre
marque composé de centres emplisseurs et de points de
DISPOSITIONS GENERALES vente, et dont l’activité principale est la commercialisation
du gaz de pétrole liquéfié (GPL) commercial,
Article 1er. — En application des dispositions de conformément à la législation et la réglementation en
l’article 9 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 vigueur.
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
relative aux hydrocarbures, le présent décret a pour objet Fournisseur : toute personne physique ou morale
de définir la méthodologie d’ajustement du prix du pétrole disposant de produits pétroliers à une source primaire
brut entrée-raffinerie utilisé dans la détermination du prix d’approvisionnement qui peut être une raffinerie de
de vente des produits pétroliers sur le marché national. pétrole brut, une unité de séparation de butane et propane
ou un point terminal d’importation de produits pétroliers.
Art. 2. — Les dispositions du présent décret
s’appliquent aux produits pétroliers suivants dont les prix Installation de stockage : établissement destiné au
sont concernés par la caisse de péréquation et la stockage en vrac des produits pétroliers, et disposant de
compensation des coûts de transport : les carburants et le moyens de réception et de livraison. La capacité globale
gaz de pétrole liquéfié (GPL) commercial. de l’installation de stockage doit être égale ou supérieure à
— Les carburants comprennent les produits pétroliers 5000 mètres cubes pour les carburants et 1000 mètres
liquides aux conditions normales, énumérés ci-après : cubes pour le gaz de pétrole liquéfié (GPL) commercial
sauf dérogation de l’autorité de régulation des
1 - l’essence normale avec ou sans plomb, hydrocarbures.
21 Ramadhan 1429 5
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 54
21 septembre 2008

Infrastructure de stockage : l’ensemble des REMUNERATION DE L’ACTIVITE RAFFINAGE


installations de stockage et de moyens de transport de
masse (pipelines, caboteurs, wagons, camions et tout autre Art. 12. — La rémunération de l’activité raffinage, est
moyen de transport de masse adéquat), y compris les déterminée par l’autorité de régulation des hydrocarbures,
services y afférents auxquels s’applique le principe du à partir des paramètres suivants :
libre accès.
1. les coûts opératoires,
Gestionnaire de l’infrastructure de stockage :
personne morale chargée d’assurer la coordination de 2. les frais financiers,
l’exploitation de l’infrastructure de stockage dans les 3. les amortissements :
meilleures conditions économiques et l’exécution de
l’ensemble des opérations nécessaires à l’acheminement — des investissements existants,
au profit du distributeur carburant et du distributeur de gaz —des investissements de renouvellement nécessaires à
de pétrole liquéfié (GPL) commercial, des produits la continuité des activités spécifiques à la satisfaction du
pétroliers à partir des points de remise aux points de marché national,
restitution arrêtés.
— des investissements nouveaux.
Art. 4. — Le prix de vente, non compris les taxes, des 4. les charges liées à la fermeture des installations
produits pétroliers est uniforme sur tout le territoire vétustes,
national.
5. une marge bénéficiaire raisonnable.
Art. 5. — Le prix de vente au détail, non compris les
taxes, des produits pétroliers comprend le prix du pétrole Art. 13. — L’autorité de régulation des hydrocarbures
brut entrée raffinerie, les coûts de raffinage, de transport procède à la détermination de la marge bénéficiaire
terrestre et par pipeline, de stockage et de distribution de raisonnable par référence aux pratiques internationales
gros et de détail, plus des marges raisonnables dans reconnues dans la profession pour des raffineries de
chaque activité. complexité similaire.

DISPOSITIONS PARTICULIERES Art. 14. — Les modalités de détermination de la


rémunération de l’activité raffinage sont réexaminées tous
Art. 6. — Les dispositions des articles 7, 8 et 9 les cinq (5) ans par la vérification de la validité des
ci-dessous s’appliquent aux produits issus des opérations paramètres de base ayant servi à sa détermination, et leur
de raffinage et autres que ceux définis à l’article 2 ajustement éventuel.
ci-dessus.
Art. 7. — L’autorité de régulation des hydrocarbures L’autorité de régulation des hydrocarbures procède à sa
notifie au distributeur le prix sortie-raffinerie des produits détermination sur la base d’un dossier que doit présenter
pétroliers susvisés à l’article 6 qui est égale à la somme du le fournisseur et comprenant les éléments suivants :
prix du pétrole brut entrée-raffinerie tel que défini à — un programme d’investissement et d’exploitation sur
l’article 10 ci-dessous et la marge de raffinage appliquée à cinq (5) années ;
ces derniers.
— les comptes annuels certifiés de l’exercice précédent ;
Art. 8. — La rémunération des activités de distribution — le rapport de gestion de l’exercice précédent ;
de gros et de commercialisation de détail des produits
sus-visés sont librement déterminés. — toute autre information complémentaire nécessaire à
la détermination de la rémunération.
Art. 9. — Le distributeur doit déclarer le prix, toutes
taxes comprises, du produit pétrolier susvisé à chaque Art. 15. — Durant la période de quatre (4) ans qui suit
point de livraison. le calcul de la rémunération de l’activité raffinage, celle-ci
est révisée annuellement selon la formule suivante :
PRIX DU PETROLE BRUT ENTREE-RAFFINERIE
Si D(n) >1
Art. 10. — Le prix du pétrole brut entrée raffinerie pour D (n-1)
une année civile, est déterminé par référence au prix
moyen du pétrole brut à l’exportation sur les dix (10) Alors
années civiles précédentes, en dinars algériens (DA).
La rémunération (n)= rémunération (n-1) x D(n) x (1+
Art. 11. — Les ajustements doivent être effectués de variation)
manière à atteindre le prix de référence sur une période D (n-1)
maximale de dix (10) ans, dans la limite maximale d’une
augmentation moyenne pondérée annuelle du prix moyen Si D(n) ≤1
des produits pétroliers au détail de dix pour cent (10 %). D (n-1)
En cas de variation importante des cours du pétrole brut
Alors
à l’exportation, la période d’ajustement de dix (10) ans
peut être révisée par décret. La rémunération (n)= rémunération (n-1) x (1+ variation)
6 21 Ramadhan 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 54 21 septembre 2008

Où : Les coûts opératoires doivent inclure notamment les


coûts des services et les pertes d’exploitation (coulage)
D(n)/D (n-1) : représente l’évolution de la parité du dinar dans les limites admissibles par la profession.
algérien par rapport au dollar des Etats-Unis d’Amérique
(dinar /dollar) tel que publié par la Banque d’Algérie le Art. 18. — L’autorité de régulation des hydrocarbures
premier jour ouvrable de l’année n. procède à la détermination d’une marge bénéficiaire
raisonnable de l’infrastructure de stockage.
Tel que :
Art. 19. — La rémunération annuelle de l’infrastructure
Variation = 35% (Pe1-Pe2) + 30% TIM + 35% MECER de stockage est arrêtée au cours du mois d’octobre de
Pe2 l’année précédente, sur la base des résultats économiques
des exercices précédents, des investissements nouveaux et
Pe1 : Prix de cession du pétrole brut entrée-raffinerie,
des efforts de réhabilitation engagés.
calculé selon la méthode spécifiée aux articles 10 et 11
ci-dessus, de l’année n-1
L’autorité de régulation des hydrocarbures procède à sa
Pe2 : Prix de cession du pétrole brut entrée-raffinerie, détermination sur la base d’un dossier que doit présenter
calculé selon la méthode spécifiée aux articles 10 et 11 le gestionnaire de l’infrastructure de stockage et
ci-dessus, de l’année n-2 comprenant les éléments suivants :
MECER : Moyenne d’évolution des coûts des
— un programme d’investissement et d’exploitation sur
équipements de raffinage sur vingt (20) ans, tel que publié
cinq (5) années ;
par les revues spécialisées de l’industrie pétrolière, fixée à
cinq pour cent (5 %).
— les comptes annuels certifiés de l’exercice précédent ;
TIM : Taux d’inflation moyen calculé sur les cinq (5)
années précédentes tel que publié par l’office national des — le rapport de gestion de l’exercice précédent ;
statistiques, fixé à trois pour cent (3 %).
— toute autre information complémentaire nécessaire à
Art. 16. — La rémunération de l’activité raffinage peut la détermination de la rémunération.
être révisée par l’autorité de régulation des hydrocarbures,
dans cette période de quatre (4) ans, en cas de variation
importante des paramètres économiques ayant servi à sa REMUNERATION DE L’ACTIVITE
détermination. DE DISTRIBUTION DE GROS

REMUNERATION DE L’INFRASTRUCTURE Art. 20. — La rémunération de l’activité de distribution


DE STOCKAGE de gros, est déterminée par l’autorité de régulation des
hydrocarbures, et doit permettre dans le cadre d’une
Art. 17. — La rémunération de l’infrastructure de gestion rationnelle et prudente, la couverture des coûts des
stockage est déterminée par l’autorité de régulation des prestations engagées pour cette activité.
hydrocarbures à partir des paramètres suivants :
La rémunération de l’activité de distribution de gros
1. les coûts opératoires y compris la rémunération des doit inclure :
installations de stockage et les canalisations de transport
faisant partie des infrastructures de stockage et 1. les coûts opératoires (pièces de rechange, carburants,
appartenant à l’investisseur autre que le gestionnaire de pneus, lubrifiants, maintenance, main d’œuvre,
l’infrastructure de stockage, ainsi que les coûts de assurances....) ;
financement des produits pétroliers nécessaires au
stockage d’exploitation ; 2. Les amortissements :
2. les amortissements : — des moyens de transport par route existants,
— des investissements existants ; — des renouvellements des moyens de transport
— des investissements de renouvellement nécessaires à nécessaires à la continuité de l’activité ;
la continuité des activités ;
3. les frais financiers :
— des investissements nouveaux.
4. tout autre coût reconnu par l’autorité de régulation
3. les charges liées à la fermeture des installations des hydrocarbures ;
vétustes ou n’entrant pas dans le schéma de
développement à long terme, 5. une marge bénéficiaire raisonnable.
4. les frais financiers,
Cette rémunération ne tient pas compte du
5. tout autre coût reconnu par l’autorité de régulation remboursement par la caisse de péréquation et de
des hydrocarbures, compensation, de la compensation partielle des frais de
livraison du fournisseur et/ou de l’infrastructure de
6. une marge bénéficiaire raisonnable. stockage au client éloigné.
21 Ramadhan 1429 7
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 54
21 septembre 2008

Art. 21. — L’autorité de régulation des hydrocarbures i : taux d’évolution des coûts des équipements et des
procède à la détermination d’une rémunération nationale services pour une station service, fixé à cinq pour cent
plafond de l’activité distribution de gros. (5%), par référence à l’évolution sur une période de cinq
(5) années des indices des valeurs unitaires des
Cette rémunération est révisée annuellement par
l’autorité de régulation des hydrocarbures à la demande équipements industriels, tels que publiés par l’office
du distributeur sur la base des coûts de l’exercice national des statistiques.
précédent, tels qu’énumérés à l’article 20 ci-dessus.
Art. 26. — La rémunération de l’activité de
commercialisation de détail peut être révisée par l’autorité
REMUNERATION DE L’ACTIVITE
de régulation des hydrocarbures ou à la demande des
COMMERCIALISATION DE DETAIL
distributeurs, durant cette période de quatre (4) ans, en
Art. 22. — La rémunération de l’activité de cas de variation importante des paramètres économiques
commercialisation de détail est déterminée par l’autorité ayant servi à sa détermination.
de régulation des hydrocarbures, et doit permettre dans le
cadre d’une gestion rationnelle et prudente, la couverture Art. 27. — L’autorité de régulation des hydrocarbures
des coûts des prestations engagées pour cette activité. procède à une révision de la structure des prix de vente,
non compris les taxes, des produits pétroliers chaque
La rémunération de l’activité commercialisation de année civile.
détail est calculée par référence à une station service ayant
un débit équivalent à la moyenne de l’ensemble du réseau
national.
Art. 28. — L’autorité de régulation des hydrocarbures
Art. 23. — L’autorité de régulation des hydrocarbures notifie, pour chaque année, par décision :
approuve une rémunération nationale de l’activité
commercialisation de détail en tenant compte des dossiers — le prix du pétrole brut entrée-raffinerie,
introduits par les distributeurs et s’entend comme une
rémunération plafond. — la rémunération des activités de sraffinage,

Art. 24. — Les modalités de détermination de la — la rémunération des activités de l’infrastructure de


rémunération de l’activité commercialisation de détail stockage,
sont réexaminées tous les cinq (5) ans par la vérification
de la validité des paramètres de base ayant servi à sa — la rémunération des activités de distribution de gros,
détermination, et leur ajustement éventuel, en consultation
avec les distributeurs concernés.
— la rémunération des activités de commercialisation
Art. 25. — Durant la période de quatre (4) ans qui suit de détail,
le calcul de la rémunération de l’activité
commercialisation de détail, celle-ci est révisée — le prix, non compris les taxes, des produits
annuellement selon la formule suivante : pétroliers, sortie-raffinerie,

Si D(n) >1 — le prix, non compris les taxes, des produits pétroliers
D (n-1) au consommateur final.

Alors Art. 29. — L’autorité de régulation des hydrocarbures


notifie par décision le prix de vente en toutes taxes
La rémunération (n)= rémunération (n-1) x D(n) x (1+ i)
comprises, des produits pétroliers au consommateur final.
D(n-1)
Si D(n) ≤1 Art. 30. — Sont abrogées toutes les dispositions du
D (n-1) décret exécutif n° 07-610 du 23 Moharram 1428
correspondant au 11 février 2007, susvisé, contraires au
Alors présent décret.

La rémunération (n)= rémunération (n-1) x (1+ i) Art. 31. — Le présent décret sera publié au Journal
officiel de la République algérienne démocratique et
Où : populaire.

D(n)/D (n-1) : représente l’évolution de la parité du Fait à Alger, le 20 Ramadhan 1429 correspondant au
dinar algérien par rapport au dollar des Etats-Unis 20 septembre 2008.
d’Amérique (dinars/dollar) tel que publié par la Banque
d’Algérie le premier jour ouvrable de l’année n. Ahmed OUYAHIA.
9 Dhou El Hidja 1428 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 79
18 décembre 2007 13

Décret exécutif n° 07-391 du 3 Dhou El Hidja 1428 Art. 5. — Dans la mesure où tous les investissements en
correspondant au 12 décembre 2007 fixant les amont destinés à la satisfaction de la demande en gaz pour
modalités et procédures pour la détermination du le marché national sont amortis, le coût de revient
prix de vente, non compris les taxes, du gaz sur le économique défini à l’article 3, (tiret a) ci-dessus, est
marché national. déterminé à partir du rapport entre les charges
———— d’exploitation totales et les volumes totaux de gaz produit
Le Chef du Gouvernement, quelle que soit sa destination, duquel sont déduits les
coûts de liquéfaction et les coûts de transport par
Sur le rapport du ministre de l’énergie et des mines, canalisation pour des quantités destinées à l’exportation.
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4° et 125
(alinéa 2) ; Art. 6. — La prime définie à l’article 3, (tiret b)
Vu la loi n° 02-01 du 22 Dhou El Kaada 1422 ci-dessus, est un montant unitaire, calculée en tenant
correspondant au 5 février 2002 relative à l’électricité et la compte du profil de production du gaz obtenu à partir des
distribution du gaz par canalisation ; réserves existantes et des perspectives de découvertes, et
du déficit prévisible par rapport à la demande du marché
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
national ; elle constitue un élément de la marge de
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
l’activité.
relative aux hydrocarbures, notamment son article 10 ;
Vu le décret présidentiel n° 07-172 du 18 Joumada El Art. 7. — Le prix de cession, prévu à l’article 3
Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant ci-dessus, est réajusté au 1er janvier de chaque année,
nomination du Chef du Gouvernement ; selon la formule d’indexation suivante :
Vu le décret présidentiel n° 07-173 du 18 Joumada El
Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant Prix de cession (n) = prix de cession (i) x [ D (n) ] x (1,03) (n-i)
nomination des membres du Gouvernement ;
Vu le décret exécutif n° 96-31 du 24 Chaâbane 1416 D (i)
correspondant au 15 janvier 1996 portant modalités de Où :
fixation des prix de certains biens stratégiques ;
Vu le décret exécutif n° 05-128 du 15 Rabie El Aouel prix de cession (n) : prix de cession pour l’année (n) en
1426 correspondant au 24 avril 2005 portant fixation des dinars/1000 m3 ;
prix de cession interne du gaz naturel ;
prix de cession (1) : prix de cession à la date
Décrète : d’application de l’année (i) ;
Article 1er. — En application des dispositions de D (n) : parité à la vente du dollar US par rapport au
l’article 10 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 dinar algérien, à partir des cotations publiées par la
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée, Banque d’Algérie au 1er janvier de l’année (n) ;
relative aux hydrocarbures, le présent décret a pour objet
de fixer les modalités et procédures pour la détermination D (i) : parité à la vente du dollar US par rapport au dinar
du prix de vente, non compris les taxes, du gaz sur le algérien à la date d’application du présent décret.
marché national par le producteur.
Art. 8. — L’autorité de régulation des hydrocarbures
Art. 2. — Le prix de cession, non compris les taxes, du procède, tous les cinq (5) ans, à la mise à jour des
gaz destiné aux besoins du marché national est uniforme à paramètres ayant servi à la détermination du prix de
travers l’ensemble du territoire national aux points de cession, et notamment :
livraison des systèmes de transport par canalisation du
producteur. — les hypothèses offre-demande à long terme ;
— les hypothèses d’exportation à long terme ;
Art. 3. — Le prix de cession du gaz destiné au marché
national doit être établi sur la base des éléments suivants : — le taux de rémunération des investissements pour les
a. — un coût de revient économique du gaz à long activités ;
terme pour le marché national calculé en tenant compte — le prix moyen de référence du pétrole brut ;
des paramètres indiqués à l’article 4 ci-dessous ; — le prix moyen de référence du gaz ;
b. — une prime destinée à couvrir les besoins de — le taux de rémunération de la prime destinée à
mobilisation de ressources pour faire face à la demande couvrir les besoins de mobilisation de ressources pour le
pour le très long terme. très long terme.
Art. 4. — Le prix de cession du gaz destiné au marché
national doit inclure : Art. 9. — Le prix de vente, non compris les taxes, du
— les coûts de production ; gaz sur le marché national comprend le prix de cession,
non compris les taxes, du gaz destiné aux besoins du
— les coûts des infrastructures nécessaires
marché national tel que défini à l’article 2 ci-dessus,
spécifiquement à la satisfaction du marché national ;
auquel s’ajoute le montant correspondant au tarif
— les coûts d’exploitation des infrastructures à d’utilisatioon des réseaux de transport du gaz de
l’exportation utilisées pour la satisfaction du marché l’opérateur national réseau prévu à l’article 65 de la loi
national ; n° 02-01 du 22 Dhou El Kaada 1422 correspondant au
— les marges raisonnables par activité. 5 février 2002, susvisée.
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 79 9 Dhou El Hidja 1428
14 18 décembre 2007

Art. 10. — Le prix de vente, non compris les taxes, du Décrète :


gaz, prévu à l’article 9 ci-dessus s’applique à l’ensemble
des clients, ainsi qu’aux autoconsommations des unités de CHAPITRE I
liquéfaction et de traitement de gaz, aux besoins des unités
de raffinage et des activités de transport par canalisation. DENOMINATION — OBJET — SIEGE

Art. 11. — L’autorité de régulation des hydrocarbures Article 1er. — Il est créé une agence nationale de
notifie le prix de vente, non compris les taxes, du gaz sur gestion des réalisations des grands projets du secteur de la
le marché national dans le respect des principes de culture, désignée ci-après "l'agence".
transparence et de non-discrimination.
L'agence est un établissement public à caractère
Art. 12. — Sont abrogées toutes dispositions contraires industriel et commercial, dotée de la personnalité morale
notamment celles du décret exécutif n° 05-128 du 15 et de l'autonomie financière.
Rabie El Aouel 1426 correspondant au 24 avril 2005,
susvisé. Art. 2. — Le siège de l'agence est fixé à Alger.
Art. 13. — Le présent décret sera publié au Journal
officiel de la République algérienne démocratique et Art. 3. — L'agence est placée sous la tutelle du ministre
populaire. chargé de la culture.
Fait à Alger, le 3 Dhou El Hidja 1428 correspondant au Art. 4. — L'agence est maître d'ouvrage délégué. Elle
12 décembre 2007. mène, au nom de l'Etat et pour son compte, les opérations
Abdelaziz BELKHADEM. concourant à la réalisation des infrastructures.
————★————
Décret exécutif n° 07-392 du 3 Dhou El Hidja 1428 Pour chaque projet, les droits et obligations induits par
correspondant au 12 décembre 2007 portant cette mission font l'objet d'une convention de mandat de
création d’une agence nationale de gestion des maîtrise d'œuvre déléguée.
réalisations des grands projets de la culture.
———— Art. 5. — Dans le cadre de l’accomplissement de ses
Le Chef du Gouvernement, missions, l'agence est chargée notamment de :
Sur le rapport de la ministre de la culture, — gérer la réalisation des grandes infrastructures
culturelles conformément au dossier technique élaboré à
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4° et 125
cet effet par le ministère de tutelle ;
(alinéa 2) ;
— élaborer des cahiers des charges et lancer des appels
Vu la loi n° 88-01 du 12 janvier 1988, modifiée,
d’offres ;
portant loi d'orientation sur les entreprises publiques
économiques ; — coordonner les actions des institutions et organismes
concernés par la réalisation des projets ;
Vu la loi n° 90-11 du 21 avril 1990, modifiée et
complétée, relative aux relations de travail ; — prendre en charge toutes les opérations
Vu la loi n° 90-21 du 15 août 1990, modifiée, relative à commerciales, foncières, administratives, industrielles et
la comptabilité publique ; financières liées à son objet ;
Vu la loi n° 90-30 du 1er décembre 1990 portant loi — initier toute autre action visant à la mise en œuvre de
domaniale ; son objectif.
Vu la loi n° 91-08 du 27 avril 1991 relative à la L'agence peut assurer, à la demande et pour le compte
profession d'expert-comptable, de commissaire aux de l'Etat ou des personnes morales de droit public ou
comptes et de comptable agréé ; privé, des prestations de même nature que celles définies
ci-dessus.
Vu l’ordonnance n° 95-20 du 19 Safar 1416
correspondant au 17 juillet 1995 relative à la Cour des
Art. 6. — L'agence assure une mission de service public
comptes ;
conformément à un cahier des charges élaboré à cet effet
Vu le décret présidentiel n° 07-172 du 18 Joumada El et annexé au présent décret.
Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant
nomination du Chef du Gouvernement ; Art. 7. — L’agence a recours à un ou plusieurs bureaux
Vu le décret présidentiel n° 07-173 du 18 Joumada El d’études conseils pour la réalisation de ses missions.
Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant
nomination des membres du Gouvernement ; CHAPITRE II
Vu le décret exécutif n° 96-431 du 19 Rajab 1417 ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT
correspondant au 30 novembre 1996 relatif aux modalités
de désignation des commissaires aux comptes dans les Art. 8. — L'agence est administrée par un conseil
établissements publics à caractère industriel et d'administration et dirigée par un directeur général.
commercial, centres de recherche et de développement,
organismes des assurances sociales, offices publics à Art. 9. — L'organisation interne de l'agence est fixée
caractère commercial et entreprises publiques non par arrêté du ministre de tutelle après approbation du
autonomes ; conseil d’administration.
8 Aouel Safar 1431
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 04 17 janvier 2010

Décret exécutif n° 10-21 du 26 Moharram 1431


correspondant au 12 janvier 2010 modifiant et
complétant le décret exécutif n° 07-391 du 3 Dhou
El Hidja 1428 correspondant au 12 décembre 2007
fixant les modalités et les procédures pour la
détermination du prix de vente, non comprises
les taxes du gaz sur le marché national.
————
Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre de l'énergie et des mines,
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125
(alinéa 2) ;
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
relative aux hydrocarbures, notamment son article 10 ;
Aouel Safar 1431 9
17 janvier 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 04

Vu le décret présidentiel n° 09-128 du 2 Joumada El Oula Prix de cession (i) : prix de cession à la première année
1430 correspondant au 27 avril 2009 portant reconduction du (i), en dinars / 1000 m3 ;
Premier ministre dans ses fonctions ;
D(n) : parité à la vente du dollar US par rapport au dinar
Vu le décret présidentiel n° 09-129 du 2 Joumada El Oula algérien à partir des cotations publiées par la Banque
1430 correspondant au 27 avril 2009 portant reconduction d'Algérie au premier jour ouvrable de l'année (n) ;
dans leurs fonctions de membres du Gouvernement ;
D(i) : parité à la vente du dollar US par rapport au dinar
Vu le décret exécutif n° 96-31 du 24 Chaâbane 1416 algérien à partir des cotations publiées par la Banque
correspondant au 15 janvier 1996 portant modalités de d'Algérie au premier jour ouvrable de l'année (i).
fixation des prix de certains biens et services stratégiques ;
n : l'année (n) d'application.
Vu le décret exécutif n° 05-182 du 9 Rabie Ethani 1426
correspondant au 18 mai 2005 relatif â la régulation des i : première année (i) d'application du présent décret
tarifs et à la rémunération des activités de transport, de pour la première période de cinq (5) ans, et par la suite la
distribution et de commercialisation de l'électricité et du première année de réajustement, en application des articles
gaz ; 4 et 8 du décret exécutif n° 07-391 du 3 Dhou El Hidja
1423 correspondant au 12 décembre 2007, susvisé ”.
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions Art. 3. — Les dispositions de l'article 8 du décret
du ministre de l'énergie et des mines ; exécutif n° 07-391 du 3 Dhou El Hidja 1428
correspondant au 12 décembre 2007, susvisé, sont
Vu le décret exécutif n° 07-391 du 3 Dhou El Hidja complétées et rédigées par un alinéa comme suit :
1428 correspondant au 12 décembre 2007 fixant les
modalités et procédures pour la détermination du prix de “Art. 8. — Le prix de cession du gaz peut être mis à jour
vente, non comprises les taxes du gaz sur le marché par l'autorité de régulation des hydrocarbures, avant
national ; l'échéance de cinq (5) ans, en cas de variation importante
de ces paramètres”.
Après approbation du Président de la République ;
Art. 4. — Les dispositions de l'article 9 du décret
Décrète : exécutif n° 07-391 du 3 Dhou El Hidja 1428
correspondant au 12 décembre 2007, susvisé, sont
Article 1er. — Le présent décret a pour objet de modifier et modifiées, complétées et rédigées comme suit :
de compléter le décret exécutif n° 07-391 du 3 Dhou El Hidja
“Art. 9. — Le prix de vente, non comprises les taxes du
1428 correspondant au 12 décembre 2007 fixant les modalités gaz sur le marché national comprend le prix de cession,
et procédures pour la détermination du prix de vente, non non comprises les taxes du gaz destiné aux besoins du
comprises les taxes du gaz sur le marché national par le marché national tel que défini à l'article 2 ci-dessus,
producteur. auquel s'ajoute le montant correspondant au tarif
d'utilisation du réseau de transport du gaz de l'opérateur
Art. 2. — L'article 7 du décret exécutif n° 07-391 du 3 Dhou national réseau tel que fixé par la commission de
El Hidja 1428 correspondant au 12 décembre 2007, régulation de l'électricité et du gaz conformément à
susvisé, est modifié, complété et rédigé comme suit : l'article 23 du décret exécutif n° 05-182 du 9 Rabie Ethani
1426 correspondant au 18 mai 2005, susvisé.
“Art. 7. — Durant la période de quatre (4) ans qui suit En cas de modification au cours de l'année du tarif
l'année de calcul du prix de cession prévu à l'article 3 d'utilisation du réseau de transport du gaz de l'opérateur
ci-dessus, celui-ci est réajusté au 1er janvier de chaque national, réseau cité à l'alinéa ci-dessus, l'autorité de
année, selon la formule d'indexation suivante : régulation des hydrocarbures procède, dès sa publication,
à la notification du nouveau prix de vente, non compries
Si D(n) > 1 les taxes du gaz sur le marché national au producteur dans
D(i) le respect des principes de transparence et de non
discrimination”.
Alors :
Art. 5. — Les dispositions de l'article 11 du décret
Prix de cession (n) = Prix de cession (i) x [ D(n) ] x (1,05) n-i exécutif n° 07-391 du 3 Dhou El Hidja 1428
correspondant au 12 décembre 2007, susvisé, sont
D(i) modifiées, complétées et rédigées comme suit :
Si D(n) < 1 “Art. 11. — L'autorité de régulation des hydrocarbures
D(i) notifie au producteur, au début de chaque année, le prix de
cession, non comprises les taxes du gaz sur le marché
national dans le respect des principes de transparence et
Alors : de non discrimination”.

Prix de cession (n) = Prix de cession (i) x (1,05) n-i Art. 6. — Le présent décret sera publié au Journal
officiel de la République algérienne démocratique et
populaire.
Où :
Fait à Alger, le 26 Moharram 1431 correspondant au
Prix de cession (n) : prix de cession réajusté de l'année 12 janvier 2010
(n), en dinar/1 000 m3 ; Ahmed OUYAHIA.
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 71 18 Dhou El Hidja 1431
20 24 novembre 2010

Art. 29. — Le commissionnaire en douane, le Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426


propriétaire ayant obtenu l'autorisation de dédouaner ou le correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
transporteur autorisé peuvent introduire un recours devant relative aux hydrocarbures, notamment son article 12 ;
la commission de recours prévue à l'article 26 ci-dessus,
par lettre recommandée avec accusé de réception, dans un Vu le décret présidentiel n° 10-149 du 14 Joumada
délai de trente (30) jours à compter de la date de Ethania 1431 correspondant au 28 mai 2010 portant
notification de la suspension de l'agrément ou de nomination des membres du Gouvernement ;
l'autorisation de dédouaner. Ce délai est valable en cas de Vu le décret exécutif n° 07-266 du 17 Chaâbane 1428
refus d'octroi de l'agrément ou de l'autorisation de correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
dédouaner. du ministre de l'énergie et des mines ;

Art. 30. — La commission de recours statue dans un Après approbation du Président de la République ;
délai de quarante-cinq (45) jours à compter de la date
d'accusé de réception du recours. Décrète :
Les avis de la commission sont soumis au directeur Article 1er. — En application des dispositions de
général des douanes pour approbation. l'article 12 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
Ces décisions sont notifiées aux intéressés par lettre correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
recommandée, dans un délai de huit (8) jours. relative aux hydrocarbures, le présent décret a pour objet
de fixer la composition, l'organisation et le
Art. 31. — A défaut de recours dans le délai fixé à fonctionnement du conseil de surveillance, ci-après
l'article 29 ci-dessus, le directeur général des douanes dénommé « conseil », institué auprès des agences des
procède, selon le cas, au retrait de l'agrément ou de hydrocarbures suivantes :
l'autorisation de dédouaner. — l'agence nationale de contrôle et de régulation
des activités dans le domaine des hydrocarbures désignée
Lorsqu'il s'agit d'un refus d'octroi d'un agrément ou
« autorité de régulation des hydrocarbures » ;
d'une autorisation de dédouaner, et à l'expiration dudit
délai, le refus devient définitif. — l'agence nationale pour la valorisation des ressources
en hydrocarbures désignée « ALNAFT ».
SECTION 7 Art. 2. — Le conseil est composé :
DISPOSITIONS TRANSITOIRES ET FINALES — d’un (1) président, désigné par le ministre chargé des
hydrocarbures,
Art. 32. — Les dispositions des articles 12 et 16 du
présent décret sont applicables aux commissionnaires en —d’un (1) vice-président, désigné par le ministre
douane en exercice dans un délai de six (6) mois à chargé des hydrocarbures,
compter de la date de publication du présent décret au — d’un (1) représentant de la Présidence de la
Journal officiel. République,
— d’un (1) représentant du ministre de la défense
Art. 33. — Les dispositions du présent décret sont nationale,
précisées en tant que de besoin, par arrêté du ministre
chargé des finances. — d’un (1) représentant du ministre chargé de
l'intérieur et des collectivités locales,
Art. 34. — Les dispositions du décret exécutif — d’un (1) représentant du ministre chargé des affaires
n° 99-197 du 4 Joumada El Oula 1420 correspondant au étrangères,
16 août 1999, susvisé, sont abrogées.
— d’un (1) représentant du ministre chargé des
finances,
Art. 35. — Le présent décret sera publié au Journal
officiel de la République algérienne démocratique et — d’un (1) représentant du ministre chargé de
populaire. l'environnement,
— d’un (1) représentant du ministre chargé du
Fait à Alger, le 8 Dhou El Hidja 1431 correspondant au commerce,
14 novembre 2010.
— d’un (1) représentant du ministre chargé de la
Ahmed OUYAHIA. prospective et des statistiques,
————★————
— de deux (2) personnalités, désignées par le ministre
Décret exécutif n° 10-289 du 8 Dhou El Hidja 1431 chargé des hydrocarbures, reconnues pour leur
correspondant au 14 novembre 2010 fixant la compétence dans le domaine des hydrocarbures.
composition, l'organisation et le fonctionnement
du conseil de surveillance institué auprès des Les membres doivent être qualifiés dans le domaine
agences d’hydrocarbures. pour lequel ils ont été désignés et doivent avoir au moins
———— le rang de directeur, ainsi que de deux (2) personnalités
choisies par le ministre chargé des hydrocarbures, intuitu
Le Premier ministre, personae.
Sur le rapport du ministre de l'énergie et des mines, Le conseil peut faire appel à tout organisme ou
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125 personnalité qui de par leur expérience et compétence,
(alinéa 2) ; peuvent contribuer à ses travaux.
18 Dhou El Hidja 1431 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 71
24 novembre 2010 21

Art. 3. — Les membres du conseil sont nommés par Art. 9. — Les avis et recommandations du conseil sont
arrêté du ministre chargé des hydrocarbures, pour un adoptés à la majorité des deux tiers (2/3) des membres
mandat de trois (3) ans, renouvelable, sur proposition des présents.
institutions dont ils relèvent.
En cas de cessation du mandat de l'un des membres du Les avis et recommandations du conseil sont consignés
Conseil, il est procédé à son remplacement dans les dans un procès-verbal établi séance tenante et signé par le
mêmes formes pour la durée restante du mandat. président du conseil et les membres présents. Ce
procès-verbal doit être inscrit sur un registre spécial coté
Art. 4. — Le président du conseil est chargé et paraphé.
essentiellement de :
— conduire et d'assurer la coordination des travaux du Une copie du procès-verbal de la réunion est adressée
Conseil et de veiller à leur bon déroulement, sous huitaine (8) après la tenue de la réunion au ministre
chargé des hydrocarbures, aux membres du Conseil et à
— veiller à une bonne collaboration entre le conseil et l'agence concernée.
le comité de direction de l'agence concernée,
— convoquer les réunions ordinaires et extraordinaires. Art. 10. — Conformément à l'article 12 de la loi
En cas d'empêchement du président, le vice-président le n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au
remplace et assure ses fonctions. 28 avril 2005, susvisée, le comité de direction de l'agence
concernée assiste aux travaux du conseil.
Art. 5. — Le conseil élabore et adopte son règlement
intérieur qui est soumis, pour approbation, au ministre Le conseil établit un rapport annuel d'activités qu'il
chargé des hydrocarbures. adresse au ministre chargé des hydrocarbures.
Art. 6. — Le conseil se réunit deux (2) fois par an en
session ordinaire. Il se réunit en session extraordinaire Art. 11. — Le secrétariat du conseil est assuré par
lorsque le conseil le juge nécessaire, à la demande de son l'agence auprès de laquelle le conseil est institué.
président ou à la demande écrite du tiers (1/3) de ses
membres. Chaque agence met à la disposition du conseil institué
auprès d'elle tous les moyens nécessaires à son bon
Art. 7. — Les membres du Conseil sont convoqués par fonctionnement.
écrit, quinze (15) jours avant la tenue de la réunion.
Art. 12. — Le présent décret sera publié au Journal
Art. 8. — Le Conseil délibère valablement lorsque les
officiel de la République algérienne démocratique et
deux tiers (2/3) au moins des membres sont présents.
populaire.
En cas d'absence de quorum à la première convocation,
le conseil se réunit de plein droit, huit (8) jours après la Fait à Alger, le 8 Dhou El Hidja 1431 correspondant au
date initiale fixée pour sa réunion et délibère alors 14 novembre 2010.
valablement quel que soit le nombre des membres
présents. Ahmed OUYAHIA.

DECISIONS INDIVIDUELLES

Décret présidentiel du 19 Dhou El Kaada 1431 — Boukhenouna Mohamed, né le 7 juin 1982 à Oued
correspondant au 27 octobre 2010 portant El Abtal (wilaya de Mascara) acte de naissance n° 442,
changement de noms. qui s’appellera désormais : Mohcène Mohamed.
————
Le Président de La République, — Boukhenouna Fatima, née en 1966 à Oued El Abtal
(wilaya de Mascara) acte de naissance n° 33 et acte de
Vu la Constitution, notamment ses articles 77-8° et 125
(alinéa 1er) ; mariage n° 40 dressé le 27 juillet 1988 à Oued El Abtal
(wilaya de Mascara) qui s’appellera désormais : Mohcène
Vu l’ordonnance n° 70-20 du 19 février 1970 relative à Fatima.
l’état civil, notamment ses articles 55 et 56 ;
Vu le décret n° 71- 157 du 3 juin 1971, complété, relatif — Boukhenouna Khadidja, née le 29 avril 1988 à Oued
au changement de nom, notamment ses articles 3, 4 et 5 ; Al Abtal (wilaya de Mascara) acte de naissance n° 219,
qui s’appellera désormais : Mohcène Khadidja.
Décrète :
Article 1er. — Est autorisé le changement de nom — Boukhenouna Hadjer, née le 22 septembre 1985 à
conformément au décret n° 71-157 du 3 juin 1971, Oued El Abtal (wilaya de Mascara) acte de naissance
complété, susvisé, aux personnes ci- après désignées : n° 111, qui s’appellera désormais : Mohcène Hadjer.
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 71 4 Dhou El Kaada 1428
6 14 novembre 2007

Décret exécutif n° 07-342 du 26 Chaoual 1428 — “extension” : le prolongement du système de


correspondant au 7 novembre 2007 fixant les transport par canalisation des hydrocarbures par ligne
procédures d’octroi et de retrait d’une concession d’embranchement et/ou ramification, connexion à partir
de transport par canalisation des hydrocarbures. de/ou vers le système de transport par canalisation des
———— hydrocarbures ;
Le Chef du Gouvernement, — “installations intégrées” : les installations du
système de transport par canalisation des hydrocarbures
Sur le rapport du ministre de l’énergie et des mines, comprenant, notamment, les installations de stockage, les
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4° et 125 stations de compression, de pompage, les postes de
(alinéa 2) ; coupure, de sectionnement et des systèmes de protection
cathodique, de comptage, de régulation, de
Vu la loi n° 90-29 du 1er décembre 1990, modifiée et télécommunications de télécontrôle, et de tout équipement
complétée, relative à l’aménagement et l’urbanisme ; nécessaire aux expansions et/ou extensions du système.
Vu la loi n° 03-10 du 19 Joumada El Oula 1424
Art. 4. — La concession de transport est octroyée par
correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection de
arrêté du ministre chargé des hydrocarbures, sur
l’environnement dans le cadre du développement durable ;
recommandation de l’autorité de régulation des
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 hydrocarbures conformément aux dispositions des articles
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée, 68, 69 et 73 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
relative aux hydrocarbures, notamment ses articles 13 et correspondant au 28 avril 2005, susvisée.
75-2 ;
Art. 5. — Toute demande de concession d’un système
Vu le décret présidentiel n° 07-172 du 18 Joumada de transport par canalisation des hydrocarbures est
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant adressée à l’autorité de régulation des hydrocarbures.
nomination du Chef du Gouvernement ;
La lettre de demande, accompagnée d’un dossier dont le
Vu le décret présidentiel n° 07-173 du 18 Joumada contenu est indiqué en annexe 1 du présent décret, doit
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant contenir les informations suivantes :
nomination des membres du Gouvernement ;
— la dénomination du demandeur, la raison sociale, la
Vu le décret exécutif n° 06-198 du 4 Joumada El Oula forme juridique, l’adresse du siège social ainsi que la
1427 correspondant au 31 mai 2006 définissant la qualité du signataire de la demande ;
réglementation applicable aux établissements classés pour — l’opportunité du projet ;
la protection de l’environnement ;
— les caractéristiques, techniques principales du
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428 système de transport par canalisation ;
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions — la durée de la concession demandée ;
du ministre de l’énergie et des mines ;
— le coût prévisionnel du projet ;
Décrète : — le tarif de transport proposé ;
Article 1er. — En application des dispositions des — la date prévisionnelle de début des travaux ;
articles 13 et 75-2 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel — la date prévisionnelle de mise en service.
1426 correspondant au 28 avril 2005, modifiée et
complétée, relative aux hydrocarbures, le présent décret a Art. 6. — L’autorité de régulation des hydrocarbures
pour objet de fixer les procédures d’octroi et de retrait procède à l’examen préliminaire de la demande dans un
d’une concession de transport par canalisation des délai n’excédant pas quinze (15) jours à compter de la
hydrocarbures. date de dépôt de la demande.
Au terme de ce délai et si le dossier est jugé complet,
Art. 2. — Le présent décret s’applique aux systèmes de l’autorité de régulation des hydrocarbures délivre un
transport par canalisation des hydrocarbures qui, partant accusé de réception et remet au demandeur le cahier des
notamment d’un centre de stockage ou de dispatching, ou charges définissant ses droits et obligations pour
d’un branchement connexe, assurent le transport des souscription.
hydrocarbures aux fins de traitement industriel, de
liquéfaction, d’exportation et/ou d’alimentation du réseau Art. 7. — L’autorité de régulation des hydrocarbures
de canalisations de distribution. dispose d’un délai n’excédant pas quatre-vingt-dix (90)
Ne relèvent pas du champ d’application du présent jours à compter de la date de réception du dossier pour
décret : l’étudier et formuler une recommandation au ministre
chargé des hydrocarbures.
— les réseaux de collectes et de dessertes sur les
gisements d’hydrocarbures ; Dans l’intervalle du délai sus-indiqué, l’autorité de
régulation des hydrocarbures peut également demander
— les réseaux de transport et de distribution de gaz des compléments d’information au demandeur.
desservant exclusivement le marché national.
Art. 8. — L’autorité de régulation des hydrocarbures
Art. 3. — Au sens du présent décret on entend par : notifie au demandeur les éventuelles réserves émises, dans
— “expansion” : l’augmentation de la capacité du un délai n’excédant pas trente (30) jours à compter de la
système de transport par canalisation des hydrocarbures ; date de réception du dossier.
4 Dhou El Kaada 1428 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 71
14 novembre 2007 7

Le demandeur est tenu de procéder aux modifications Art. 14. — L’autorité de régulation des hydrocarbures
nécessaires et de transmettre le dossier modifié à l’autorité procède à l’examen préliminaire de la demande
de régulation des hydrocarbures, dans un délai n’excédant d’extension et/ou d’expansion dans un délai n’excédant
pas trente (30) jours à compter de la date de notification. pas dix (10) jours à compter de la date de dépôt de la
demande.
Art. 9. — En l’absence de réserves, ou suite à la levée
des réserves conformément à l’article 8 (alinéa 2) Au terme de ce délai et si le dossier est jugé complet,
ci-dessus, l’autorité de régulation des hydrocarbures l’autorité de régulation des hydrocarbures délivre au
invite le demandeur à souscrire au cahier des charges et demandeur un accusé de réception.
formule une recommandation au ministre chargé des Art. 15. — L’autorité de régulation des hydrocarbures
hydrocarbures. dispose d’un délai n’excédant pas soixante (60) jours à
Art. 10. — Passé le délai prévu à l’article 8 (alinéa 2) compter de la date de réception du dossier pour l’étudier
ci-dessus, et dans le cas où les réserves ne sont pas levées en vue de délivrer une autorisation au demandeur.
par le demandeur, l’autorité de régulation des Dans l’intervalle du délai sus-indiqué, l’autorité de
hydrocarbures formule une recommandation au ministre régulation des hydrocarbures peut également demander
chargé des hydrocarbures avec ses observations. des compléments d’information au demandeur.
En cas d’absence de réponse du demandeur, l’autorité Art. 16. — L’autorité de régulation des hydrocarbures
de régulation des hydrocarbures procède au classement notifie au demandeur les éventuelles réserves émises, dans
sans suite du dossier. un délai n’excédant pas trente (30) jours à compter de la
date de réception du dossier.
Art. 11. — Le cahier des charges prévu à l’article
6 ci-dessus doit comporter, notamment, les clauses Le demandeur est tenu de procéder aux modifications
suivantes : nécessaires et de transmettre le dossier modifié à l’autorité
de régulation des hydrocarbures, dans un délai n’excédant
— l’objet de la concession ;
pas vingt et un (21) jours à compter de la date de
— la durée de la concession ; notification.
— le tracé du système de transport par canalisation ; Art. 17. — En l’absence de réserves, ou suite à la levée
— les capacités de transport du système de transport par des réserves conformément à l’article 16, (alinéa 2)
canalisation ; ci-dessus, l’autorité de régulation des hydrocarbures invite
le demandeur à souscrire à l’amendement du cahier des
— l’impact sur l’environnement ;
charges relatif à la concession, et lui délivre une
— le principe du libre accès des tiers ; autorisation pour le projet d’extension et/ou d’expansion
— la tarification de transport ; du système de transport par canalisation des
hydrocarbures.
— la continuité de service ;
Art. 18. — Passé le délai prévu à l’article 16 (alinéa 2)
— la provision d’abandon et de remise en état des sites ;
ci-dessus, et dans le cas où les réserves ne sont pas levées
— les responsabilités générales, techniques, légales et par le demandeur, l’autorité de régulation des
financières du concessionnaire ; hydrocarbures lui notifie le rejet motivé de sa demande.
— les conditions de retrait de la concession. En cas d’absence de réponse du demandeur, l’autorité
de régulation des hydrocarbures procède au classement
Art. 12. — L’extension et/ou l’expansion d’un système
sans suite du dossier.
de transport par canalisation des hydrocarbures est
soumise à une autorisation de l’autorité de régulation des Art. 19. — Dans le cas où le concessionnaire ne remplit
hydrocarbures et ne donne pas lieu à l’octroi d’une plus les conditions légales et réglementaires sur la base
nouvelle concession. desquelles la concession lui a été octroyée, l’autorité de
régulation des hydrocarbures peut recommander au
Art. 13. — Toute demande d’extension et/ou ministre chargé des hydrocarbures le retrait de la
d’expansion d’un système de transport par canalisation concession.
des hydrocarbures est adressée à l’autorité de régulation
des hydrocarbures. La concession peut également faire l’objet d’un retrait
dans les mêmes formes en cas de manquements graves du
La lettre de demande, accompagnée d’un dossier dont le concessionnaire aux clauses du cahier des charges.
contenu est indiqué en annexe 2 du présent décret, doit
contenir les informations suivantes : Art. 20. — Le retrait de la concession s’effectue selon
les modalités suivantes :
— la dénomination du demandeur ;
— l’autorité de régulation des hydrocarbures notifie au
— l’opportunité du projet ; concessionnaire tout manquement et/ou défaillance
— les caractéristiques techniques principales de constatés ;
l’extension et/ou de l’expansion ; — le concessionnaire doit soumettre à l’approbation de
— le coût prévisionnel du projet ; l’autorité de régulation des hydrocarbures, dans un délai
— le nouveau tarif de transport proposé ; n’excédant pas cent quatre-vingt (180) jours à compter de
la date de notification, les mesures correctives qu’il
— la date prévisionnelle de début des travaux ; compte entreprendre ainsi que le planning de leur mise en
— la date prévisionnelle de mise en service. œuvre ;
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 71 4 Dhou El Kaada 1428
8 14 novembre 2007

— si le concessionnaire ne prend pas les mesures — la mise à jour de l’étude de danger ;


nécessaires pour remédier à ces manquements ou ne prend — le planing de réalisation du projet ;
pas d’engagement en ce sens à l’expiration de ce délai,
l’autorité de régulation des hydrocarbures recommande au ainsi que tout document exigé conformément aux règles
ministre chargé des hydrocarbures le retrait de la établies.
concession. ————★————
Art. 21. — Le présent décret sera publié au Journal
officiel de la République algérienne démocratique et
populaire.
Fait à Alger, le 26 Chaoual 1428 correspondant au
7 novembre 2007.
Abdelaziz BELKHADEM.
————————
ANNEXE 1
Dossier de demande d’une concession d’un système
de transport par canalisation des hydrocarbures
Le dossier de demande d’une concession de transport
par canalisation des hydrocarbures est constitué des pièces
suivantes :
— les documents d’identification de la société ;
— les documents justifiant que la société dispose de
capacités techniques et financières suffisantes pour la
réalisation du projet ;
— le registre du commerce de la société ;
— la fiche technique détaillée du projet ;
— le tracé du système de transport par canalisation en
projet ;
— l’étude d’opportunité du projet ;
— l’étude technico-économique du projet ;
— l’estimation des investissements du projet, le plan de
financement, les coûts d’opération et le tarif de transport
proposé ;
— l’étude d’impact sur l’environnement ;
— l’étude de danger ;
— le planning de réalisation du projet ;
ainsi que tout document exigé conformément aux règles
établies.
————————
ANNEXE 2
Dossier de demande d’expansion et/ou d’extension
d’un système de transport par canalisation des
hydrocarbures
Le dossier de demande d’expansion et/ou d’extension
d’un système de transport par canalisation est constitué
des pièces suivantes :
— la fiche technique détaillée du projet ;
— le tracé du projet d’expansion et/ou d’extension du
système de transport par canalisation ;
— l’étude d’opportunité du projet ;
— l’étude technico-économique du projet ;
— l’estimation des investissements du projet, le plan de
financement, les coûts d’opération et le nouveau tarif de
transport proposé ;
— la mise à jour de l’étude d’impact sur
l’environnement ;
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N°

DECRETS

Décret exécutif n° 15-09 du 23 Rabie El Aouel 1436 Vu le décret présidentiel n° 14-154 du 5 Rajab 1435
correspondant au 14 janvier 2015 fixant les correspondant au 5 mai 2014 portant nomination des
modalités d'approbation des études de dangers membres du Gouvernement ;
spécifiques au secteur des hydrocarbures et leur
contenu. Vu le décret exécutif n° 05-08 du 27 Dhou El Kaada
———— 1425 correspondant au 8 janvier 2005 relatif aux
prescriptions particulières applicables aux substances,
Le Premier ministre, produits ou préparations dangereuses en milieu de travail ;
Sur le rapport du ministre de l’énergie,
Vu le décret exécutif n° 06-198 du 4 Joumada El Oula
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125 1427 correspondant au 31 mai 2006 définissant la
(alinéa 2) ; réglementation applicable aux établissements classés pour
Vu la loi n° 03-10 du 19 Joumada El Oula 1424 la protection de l'environnement ;
correspondant au 19 juillet 2003, modifiée, relative à la Vu le décret exécutif n° 07-144 du 2 Joumada El Oula
protection de l'environnement dans le cadre du 1428 correspondant au 19 mai 2007 fixant la
développement durable ; nomenclature des installations classées pour la protection
Vu la loi n° 04-20 du 13 Dhou El Kaada 1425 de l'environnement ;
correspondant au 25 décembre 2004 relative à la
prévention des risques majeurs et à la gestion des Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428
catastrophes dans le cadre du développement durable ; correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
du ministre de l'énergie et des mines ;
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée, Vu le décret exécutif n° 09-335 du Aouel Dhou
relative aux hydrocarbures, notamment son article 18 El Kaada 1430 correspondant au 20 Octobre 2009 fixant
(alinéa 9) ; les modalités d'élaboration et de mise en œuvre des plans
internes d'intervention par les exploitants des installations
Vu le décret présidentiel n° 14-145 du 28 Joumada industrielles ;
Ethania 1435 correspondant au 28 avril 2014 portant
nomination du Premier ministre ; Après approbation du Président de la République ;
8 Rabie Ethani 1436
29 janvier 2015 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 04 15

Décrète : Art. 5. — La présentation de l'environnement de


l'ouvrage ou de l'installation comporte les éléments
Article 1er. — En application des dispositions de suivants :
l'article 18 (alinéa 9) de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El a) la description de l'environnement de l'ouvrage ou de
Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005, modifiée et l'installation comprenant la situation géographique, les
complétée, relative aux hydrocarbures, le présent décret a données météorologiques, géologiques, hydrographiques
pour objet de fixer les modalités d'approbation des études et, le cas échéant, son historique ;
de dangers spécifiques au secteur des hydrocarbures et
b) le recensement des activités, établissements voisins,
leur contenu.
zones, aménagements et ouvrages susceptibles d'être à
l'origine, ou d'accroître le risque ou les conséquences, d'un
Art. 2. — Sans préjudice des dispositions de la accident majeur et d'effets domino ;
réglementation en vigueur relative aux établissements
classés pour la protection de l’environnement, sont soumis c) la description des zones où un accident majeur peut
aux dispositions du présent décret, les ouvrages et survenir.
installations permettant l'exercice des activités :
Art. 6. — La description de l'ouvrage ou de l'installation
— de recherche ; doit contenir les éléments suivants :
— d'exploitation, de transport par canalisation, de a) la description des activités et des parties de l'ouvrage
stockage, de raffinage et de transformation des ou de l'installation qui peuvent être des sources de risque
hydrocarbures ; d'accidents majeurs et des conditions dans lesquelles cet
— de stockage et de distribution des produits pétroliers. accident majeur pourrait survenir ;
b) la description des procédés et leurs modes
Art. 3. — Au sens du présent décret, on entend par : opératoires.

Modification : Toute opération induisant des Ces descriptions doivent être accompagnées de plans, et
changements visant la conversion de l'activité, le documents cartographiques (plan synoptique, plan de
changement dans le procédé et/ou les produits, la masse, plan de mouvement, diagramme des flux, plan des
transformation des équipements et/ou l'extension des canalisations et diagramme de l'instrumentation).
activités et/ou des ouvrages. c) La description des substances utilisées :
Art. 4. — Outre les dispositions prévues par la • déclaration et inventaire des substances comprenant :
réglementation en vigueur pour les établissements classés
pour la protection de l'environnement permettant — l'identification des substances : désignation
l'exercice des activités citées à l'article 2 du présent décret, chimique, désignation dans la nomenclature des
l'étude de dangers objet du présent décret, doit comporter : installations classées pour la protection de
l'environnement conformément à la réglementation en
— l'évaluation de l'accidentologie avec l'analyse du vigueur la quantité maximale de substances dangereuses
retour d'expérience ; présentes ou susceptibles d'être présentes ;
— les modalités d'organisation et d'intervention en cas • caractéristiques physiques, chimiques, toxicologiques,
d'urgence. éco-toxicologiques et indication des dangers, aussi bien
immédiats que différés, pour la santé humaine et
L'étude de dangers relative aux activités citées à l'article l'environnement notamment les aquifères ;
2 du présent décret, non régies par la réglementation
relative aux installations classées doit comporter : • comportement physique ou chimique dans les
conditions normales d'utilisation ou dans les conditions
— une présentation de l'environnement de l'ouvrage ou accidentelles prévisibles.
de l'installation ;
— une description de l'ouvrage ou de l'installation ; Art. 7. — Le demandeur doit présenter dans le cadre de
l'évaluation de l'accidentologie, les résultats de la
— l'évaluation de l'accidentologie avec l'analyse du consultation des bases de données nationales et
retour d'expérience ; internationales, recensant les accidents et les incidents
— une identification des dangers et évaluation des passés, impliquant les mêmes substances et/ou les mêmes
risques d'accident ; procédés et/ou les mêmes équipements, de l'examen des
enseignements tirés de ces événements et la référence
— un descriptif des mesures de prévention et de explicite aux mesures spécifiques prises pour éviter ces
protection pour limiter les conséquences d'un accident accidents.
majeur ;
Art. 8. — L'identification des dangers et l'évaluation des
— un système de gestion de sécurité ;
risques d'accident sont définies par arrêté conjoint du
— les modalités d'organisation et d'intervention en cas ministre chargé des hydrocarbures, du ministre de
d'urgence. l'intérieur et du ministre chargé de l'environnement.
8 Rabie Ethani 1436
16 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 04 29 janvier 2015

Art. 9. — Le descriptif des mesures de prévention et de Art. 15. — Dès réception de l'étude de dangers et si
protection pour limiter les conséquences d'un accident celle-ci répond aux conditions fixées à l'article 4
majeur comprend les éléments suivants : ci-dessus, l'autorité de régulation des hydrocarbures
délivre un accusé de réception au demandeur.
— le descriptif des paramètres techniques et
équipements installés pour la sécurité intégrée des
ouvrages et des installations ; Art. 16. — La liste des bureaux d'études et experts
agréés, habilités à réaliser des études de dangers dans le
— la description des équipements et dispositifs de domaine des hydrocarbures, est établie conjointement par
sécurité mis en place pour limiter les conséquences les ministres chargés des hydrocarbures et de
d'accidents majeurs pour préserver la santé et la sécurité l'environnement.
des personnes, la protection des installations et de
l'environnement ; Art. 17. — Lorsque le dossier de l'étude de dangers est
— la description de toute mesure technique et non jugé recevable, l'autorité de régulation des hydrocarbures
technique utiles pour la réduction des conséquences d'un examine la conformité du contenu de l'étude par rapport à
accident majeur. la réglementation en vigueur et à la connaissance
scientifique et technique en la matière, dans un délai ne
Art. 10. — Le système de gestion de la sécurité, établi dépassant pas trente (30) jours à compter de la date de sa
conformément à l'annexe du présent décret, doit contenir réception.
les éléments suivants :
Art. 18. — L'autorité de régulation des hydrocarbures
— organisation et formation ; notifie au demandeur les éventuelles réserves concernant
— identification et évaluation des risques ; l'étude de dangers. Le demandeur est tenu de procéder à la
levée des réserves dans un délai ne dépassant pas quinze
— contrôle des opérations et d'exploitation ; (15) jours à compter de la date de notification des
réserves.
— gestion de la sous-traitance ;
Si au terme de ce délai, lesdites réserves ne sont pas
— gestion des modifications ;
levées, une mise en demeure est adressée au demandeur.
— gestion des situations d'urgence ;
La non-réponse du demandeur dans un délai de quinze
— surveillance des performances ; (15) jours suivant cette mise en demeure, est considérée
comme une renonciation à sa demande.
— contrôle et réexamen.
Art. 19. — Lorsque l'étude de dangers est jugée non
Art. 11. — L'étude de dangers doit contenir les conforme, l'autorité de régulation des hydrocarbures
méthodes d'évaluation des risques utilisées avec une
informe le demandeur du rejet de son étude en lui notifiant
analyse des risques spécifiques aux activités et aux
la décision du rejet motivé.
opérations particulières et les mesures d'atténuation y
afférentes.
Art. 20. — Lorsque l'étude de dangers est jugée
Art. 12. — L'autorité de régulation des hydrocarbures conforme à l'article 17 ci-dessus, l'autorité de régulation
peut demander la validation par une tierce expertise quant des hydrocarbures établit un rapport portant son
à la fiabilité des méthodes d'évaluation des risques approbation sur l'étude de dangers examinée.
utilisées et de leurs résultats.
Art. 21. — L'étude de dangers accompagnée du rapport
Art. 13. — Les modalités d'organisation et cité à l'article 20 ci-dessus, sont soumis à l'avis d'une
d'intervention en cas d'urgence doivent comporter les commission, présidée par le secrétaire général du
éléments suivants : ministère chargé des hydrocarbures et composée des
— la description des moyens mobilisables internes et/ou représentants habilités du ministre de la défense nationale,
externes de protection et d'intervention ; du ministre de l'intérieur, du ministre chargé de
l'environnement et de l'autorité de régulation des
— la description de l'organisation de l'alerte et de hydrocarbures. Les décisions au sein de cette commission
l'intervention ; sont prises à la majorité.
— la description des mesures visant à limiter les risques
pour les personnes se trouvant sur le site, y compris la Art. 22. — Les membres de la commission citée à
conduite à tenir lors du déclenchement de l'alerte. l'article 21 ci-dessus, doivent émettre les avis de leurs
secteurs sur les dossiers soumis, dans un délai ne
Art. 14. — L'étude de dangers est introduite dépassant pas trente (30) jours à compter de la date de
préalablement à toute activité « hydrocarbures » par le saisine de la commission.
contractant ou opérateur concerné, ci-après désigné le
demandeur, auprès de l'autorité de régulation des Passé ce délai, si la commission n'émet pas de réserves,
hydrocarbures. les dossiers soumis sont considérés comme approuvés.
8 Rabie Ethani 1436
29 janvier 2015 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 04 17

Art. 23. — Dans le cas où la commission citée à Art. 28. — Le présent décret sera publié au Journal
l'article 21 ci-dessus, décide d'émettre des réserves sur les officiel de la République algérienne démocratique et
dossiers soumis, l'autorité de régulation des hydrocarbures populaire.
notifie lesdites réserves au demandeur, dans un délai ne
dépassant pas trois (3) jours ouvrables à compter de la Fait à Alger, le 23 Rabie El Aouel 1436 correspondant
date de la décision de la commission, L'autorité de au 14 janvier 2015.
régulation des hydrocarbures est chargée de s'assurer de la
levée desdites réserves. Abdelmalek SELLAL.
————————
Le demandeur est tenu de lever ces réserves et de
transmettre l'étude de dangers modifiée, à l'Autorité de ANNEXE
régulation des hydrocarbures, dans un délai ne dépassant
pas quinze (15) jours à compter de la date de notification Système de gestion de la sécurité
par l'autorité de régulation des hydrocarbures.
Si à l'issue de ce délai, le demandeur n'a pas transmis a) Organisation et formation : Définir les rôles et
l'étude de dangers modifiée, une mise en demeure lui est responsabilités du personnel associé à la gestion des
adressée par l'Autorité de régulation des hydrocarbures. risques à tous les niveaux de l'organisation, et les mesures
prises pour le sensibiliser en vue d'une amélioration
La non-réponse du demandeur dans un délai de sept (7) permanente à la réduction et à la maîtrise des risques ainsi
jours suivants cette mise en demeure, est considérée que l'identification des besoins en matière de formation du
comme une renonciation à sa demande. personnel.
Art. 24. — Après réception de l'étude de dangers
modifiée, dans les délais fixés à l'article 23 ci-dessus, b) Identification et évaluation des risques : Adopter
l'autorité de régulation des hydrocarbures vérifie la levée et mettre en œuvre des procédures pour l'identification
des réserves émises et notifie sa décision au demandeur systématique des risques pouvant se produire en cas de
dans un délai ne dépassant pas quinze (15) jours à compter fonctionnement normal ou anormal.
de la date de réception de l'étude de dangers modifiée.
c) Contrôle des opérations et de l'exploitation :
Passé ce délai, l'étude de dangers modifiée est Adopter et mettre en œuvre des procédures et des
considérée comme approuvée. instructions pour :
L'autorité de régulation des hydrocarbures informe les
— les opérations d'exploitation, d'entretien et de
autres membres de la commission, du traitement final du
dossier. maintenance des installations et ouvrages ;
— la gestion des arrêts d'urgence ;
Art. 25. — Dans le cas où aucune réserve n'est émise
par la commission citée à l'article 21 ci-dessus, l'autorité — la surveillance et le contrôle des risques de
de régulation des hydrocarbures notifie la décision défaillance des systèmes ;
d'approbation de l'étude au demandeur.
— le suivi de l'intégrité des équipements, installations
Art. 26. — Toute modification du périmètre des et ouvrages ;
activités « hydrocarbures », de la dimension des
installations, de la capacité de traitement et/ou de — la gestion et la maîtrise des risques associés au
production ou des procédés technologiques prévus, doit vieillissement des équipements, installations et ouvrages.
faire l'objet d'une nouvelle étude de dangers soumise par
l'exploitant, pour approbation, à l'autorité de régulation d) Gestion de la sous-traitance : Adopter et mettre en
des hydrocarbures, conformément aux dispositions du œuvre un système de gestion de la sous-traitance pour
présent décret. assurer la gestion des risques associés aux travaux et à la
présence des sous-traitants dans les installations et
Art. 27. — L'exploitant doit actualiser l'étude de ouvrages. Associer le personnel soustraitant aux
dangers au moins tous les cinq (5) ans. Cette actualisation programmes de formation et de sensibilisation aux risques
de l'étude doit également intervenir dans les cas suivants : et aux situations d'urgence.
— à la suite d'un accident majeur dans son
établissement ; e) Gestion des modifications : Adopter et mettre en
— à son initiative ; œuvre des procédures pour l'évaluation des risques
associés et la planification des modifications à apporter
— à la suite d'un contrôle de l'autorité de régulation des aux installations, aux procédés, à l'organisation et aux
hydrocarbures relevant des insuffisances ; opérations.
— lorsque des faits nouveaux le justifient ou pour tenir
compte de nouvelles connaissances techniques relatives à f) Gestion des situations d'urgence : Adopter et mettre
la sécurité. en œuvre des procédures visant à identifier les situations
L'étude de dangers actualisée, doit être soumise par d'urgences prévisibles par une analyse systématique.
l'exploitant une nouvelle fois à l'approbation de l'autorité Mettre à jour régulièrement les plans d'urgence ainsi que
de régulation des hydrocarbures conformément aux les programmes de formation et de sensibilisation de tout
procédures prévues par le présent décret. le personnel exposé aux risques.
8 Rabie Ethani 1436
18 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 04 29 janvier 2015

g) Surveillance des performances : Adopter et mettre


en œuvre des procédures en vue d'une évaluation
permanente de la prévention des accidents et incidents du
système de gestion de la sécurité. Mettre en place des
indicateurs pertinents de performance et un processus
d'investigation, de correction et de partage du retour
d'expérience pour éviter la récurrence des accidents,
incidents ou presqu'accidents.

h) Contrôle et réexamen : Adopter et mettre en œuvre


des procédures en vue d'un contrôle permanent de la
politique de prévention des risques et de l'efficacité et du
système de gestion de la sécurité. Mettre en place une
procédure en vue d'une vérification du bon
fonctionnement du système. Mettre en place un processus
documenté d'amélioration continue des performances de
la gestion des risques et du système de gestion de la
sécurité.
————★———— °
4 8 Chaoual 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58 8 octobre 2008

DECRETS

Décret exécutif n° 08-312 du 5 Chaoual 1429 Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
correspondant au 5 octobre 2008 fixant les correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
conditions d’approbation des études d’impact sur relative aux hydrocarbures, notamment ses articles 18 et
l’environnement pour les activités relevant du 113 ;
domaine des hydrocarbures.
———— Vu le décret présidentiel n° 07-173 du 18 Joumada
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007, modifié,
Le Chef du Gouvernement, portant nomination des membres du Gouvernement ;
Sur le rapport du ministre de l’énergie et des mines, Vu le décret présidentiel n° 08-186 du 19 Joumada
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4° et 125 Ethania 1429 correspondant au 23 juin 2008 portant
(alinéa 2) ; nomination du Chef du Gouvernement ;

Vu la loi n° 03-10 du 19 Joumada El Oula 1424 Vu le décret exécutif n° 06-198 du 4 Joumada El Oula
correspondant au 19 juillet 2003 relative à la 1427 correspondant au 31 mai 2006 définissant la
protection de l’environnement dans le cadre du réglementation applicable aux établissements classés pour
développement durable ; la protection de l’environnement ;
8 Chaoual 1429 5
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58
8 octobre 2008

Vu le décret exécutif n° 07-144 du 2 Joumada El Oula 2. la présentation des différentes alternatives éventuelles
1428 correspondant au 19 mai 2007 fixant la du projet en expliquant et en fondant les choix retenus au
nomenclature des établissements classés pour la protection plan économique, technologique et environnemental et
de l’environnement ; aussi les coûts économiques et sociaux induits par la non
réalisation du projet ;
Vu le décret exécutif n° 07-145 du 2 Joumada El Oula
1428 correspondant au 19 mai 2007 déterminant le champ 3. l’évaluation des impacts prévisibles directs et
d’application, le contenu et les modalités d’approbation indirects, à court, moyen et long termes du projet sur
des études et notices d’impact sur l’environnement ; l’environnement (air, eau, sol, milieu biologique, santé....)
compte tenu des spécificités du domaine des
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428 hydrocarbures et notamment aux :
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
du ministre de l’énergie et des mines ; — travaux de recherche d’hydrocarbures, d’extraction,
de traitement, de stockage, de transport par canalisation,
Décrète : de raffinage et de transformation des hydrocarbures ;
— opérations de chargement /déchargement de produits
Article 1er. — Conformément aux dispositions des pétroliers ;
articles 18 et 113 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel — excavations, modifications des structures
1426 correspondant au 28 avril 2005, modifiée et géologiques traversées et des aquifères associés, dues aux
complétée, relative aux hydrocarbures, le présent décret a opérations de forages et d’exploration ;
pour objet de fixer les conditions d’approbation des
études d’impact sur l’environnement concernant les 4. la description des mesures envisagées par le
activités « hydrocarbures » par l’autorité de régulation des demandeur pour supprimer, réduire et /ou compenser les
hydrocarbures. conséquences dommageables des différentes phases du
projet. Elles concernent notamment les mesures
DEPOT ET RECEVABILITE DE L’ETUDE d’élimination, de réduction, ou de compensation des
D’IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT impacts sur l’environnement liées à la génération :
— de boues issues des forages, du stockage des
Art. 2. — L’étude d’impact sur l’environnement est hydrocarbures et des installations de déshuilage et de
introduite préalablement à toute activité hydrocarbures par déballastage ;
le contractant ou opérateur concerné, ci-après désigné — des eaux résiduaires domestiques et industrielles
demandeur, auprès de l’autorité de régulation des notamment huileuses ou de ballast ;
hydrocarbures.
— de gaz torchés ou mis à l’évent ;
Cette étude d’impact sur l’environnement doit inclure — de polluants atmosphériques notamment les
un plan de gestion de l’environnement comprenant composés organiques volatiles (COV) ;
obligatoirement la description des mesures de prévention — de déchets, spéciaux ou dangereux.
et de gestion des risques environnementaux associés
auxdites activités conformément à la législation et à la 5. un plan de gestion de l’environnement comprenant
réglementation en vigueur en matière d'environnement. obligatoirement la description du programme de suivi des
mesures de prévention et de gestion mises en œuvre par le
Art. 3. — Dès réception du dossier de l’étude d’impact demandeur en vue d’éliminer, d’atténuer et/ou de
sur l’environnement et si celui-ci répond aux conditions compenser les impacts environnementaux nocifs.
fixées à l’article 6 ci-dessous, l’autorité de régulation des
hydrocarbures délivre un accusé de réception au Le plan de gestion de l’environnement doit
demandeur. comporter notamment :
— un plan de prévention et de maitrise des pollutions
Art. 4. — La liste des bureaux d’études et experts
(fuites, déversements, décharges à l’atmosphère etc...)
agréés, habilités à réaliser des études d’impact sur
durant la phase de construction, la phase d’exploitation et
l’environnement dans le domaine des hydrocarbures, est
la phase d’abandon ;
arrêtée conjointement entre l’autorité de régulation des
hydrocarbures et le ministère chargé de l’environnement. — un plan d’intervention en cas de pollution ;
Art. 5. — Toute modification du périmètre des activités — un plan de gestion des déchets ;
« hydrocarbures », de la dimension des installations, de la — un plan de gestion des sites et sols contaminés ;
capacité de traitement et/ou de production ou des procédés — un plan de gestion des rejets liquides et gazeux ;
technologiques prévus, doit faire l’objet d’une nouvelle
étude d’impact sur l’environnement soumise par le — un programme de surveillance et de suivi des
demandeur à l’autorité de régulation des hydrocarbures. impacts environnementaux ;
— un plan d’utilisation optimale des ressources
Art. 6. — Outre les documents cités à l’article 6 du naturelles ;
décret exécutif n°07-145 du 19 mai 2007, susvisé, le
demandeur doit déposer une étude d’impact sur — un plan de gestion des produits chimiques ;
l’environnement accompagnée d’un dossier, comprenant — un plan d’information et sensibilisation
les éléments suivants : environnementale ;
1. un descriptif du contexte réglementaire et — un programme d’audit environnemental ;
administratif lié à l’activité (catégorie de l’établissement — un programme d’abandon et de remise en état des
classé, contrat, concession.....) ; lieux.
6 8 Chaoual 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58 8 octobre 2008

Art. 7. — L’étude d’impact sur l’environnement relative l’étude par rapport à la réglementation en vigueur, dans un
aux activités de recherche et de prospection des délai ne dépassant pas trente (30) jours à compter de la
hydrocarbures doit porter sur l’ensemble des activités date de sa réception.
réalisées sur le périmètre de recherche et/ou de
prospection, et notamment : Art. 11. — L’autorité de régulation des hydrocarbures
notifie au demandeur les éventuelles réserves concernant
— les forages de recherche et les forages l’étude d’impact sur l’environnement.
stratigraphiques ;
— les travaux sismiques ; Le demandeur est tenu de procéder à la levée des
réserves dans un délai ne dépassant pas trente (30) jours à
— la construction de bases de vie ; compter de la date de notification, sauf prorogation de
— la construction de routes d’accès. délai, accordée par l’autorité de régulation des
hydrocarbures.
En cas d’addition de toute activité supplémentaire, non
prévue initialement, telle que le forage de nouveaux puits Dans le cas où la levée des réserves, nécessite un délai
ou de nouvelles campagnes de sismique, l’étude initiale supplémentaire, le demandeur adresse, avant l’expiration
d’impact sur l’environnement doit être mise à jour par le de ce délai fixé ci-dessus, une demande de prorogation de
demandeur, puis soumise une nouvelle fois à délai à l’autorité de régulation des hydrocarbures en
l’approbation de l’autorité de régulation des justifiant les motifs de sa demande. L’autorité de
hydrocarbures selon les mêmes conditions définies aux régulation des hydrocarbures statuera sur la demande de
articles 2 à 6 ci-dessus. prorogation de délai et notifiera sa décision au demandeur,
dans les sept (7) jours qui suivent.
Art. 8. — L’étude d’impact sur l’environnement relative
aux activités d’exploitation des hydrocarbures doit porter Dans le cas où les réserves ne sont pas levées dans ce
sur l’ensemble des installations et activités réalisées sur le délai, et lorsqu’aucune prorogation n’a été accordée,
périmètre d’exploitation, et notamment : l’étude d’impact sur l’environnement est rejetée.
— les puits producteurs d’hydrocarbures liquides ou La non-réponse de la part du demandeur dans ce délai,
gazeux ; est considérée comme une renonciation de sa demande.
— les puits injecteurs de gaz, d’eau, de dioxyde de
carbone (CO2) ou tout autre effluent ; Art. 12. — Lorsque l’étude d’impact sur
l’environnement est jugée non conforme, l’autorité de
— les réseaux de collectes et de dessertes reliant les régulation des hydrocarbures informe le demandeur du
puits aux centres de traitement des hydrocarbures ; rejet de son étude en lui notifiant la décision du rejet
— les centres de traitement et de production des motivé.
hydrocarbures ;
Art. 13. — Lorsque l’étude d’impact sur
— les installations de compression de gaz ou de l’environnement est jugée conforme ou dans le cas où les
pompage d’eau pour des fins de réinjection ou de gas-lift ; réserves émises sont levées dans le délai fixé à l’article 11
— les canalisations d’expédition des hydrocarbures vers (alinéa 2) ci-dessus, l’autorité de régulation des
le réseau de transport et les terminaux d’hydrocarbures ; hydrocarbures prépare un rapport portant son avis sur
— les constructions réalisées sur le périmètre l’étude d’impact sur l’environnement examinée.
d’exploitation notamment les bases de vie, les bâtiments,
les bureaux administratifs, les magasins et les ateliers ; CONSULTATION DES DEPARTEMENTS
— les routes d’accès aux puits, aux centres de MINISTERIELS ET DES WILAYAS
traitement et de production et aux bases de vie. ET APPROBATION DE L’ETUDE D’IMPACT
SUR L’ENVIRONNEMENT
En cas d’addition de toute activité supplémentaire, non
prévue initialement, telle que le forage de nouveaux puits Art. 14. — L’étude d’impact sur l’environnement
de recherche ou de développement, de nouvelles accompagnée du rapport cité à l’article 13 ci-dessus est
campagnes de sismique ou la construction de nouvelles soumise par l’autorité de régulation des hydrocarbures à
installations, l’étude initiale d’impact sur l’environnement l’avis du ministre de la défense nationale, des ministres
doit être mise à jour, puis soumise par le demandeur une chargés de l’intérieur, des ressources en eau, des forêts, de
nouvelle fois à l’approbation de l’autorité de régulation l’agriculture, des mines, de l’environnement, de la
des hydrocarbures selon les mêmes conditions définies construction, des travaux publics, de la culture, du
aux articles 2 à 6 ci-dessus. tourisme, des finances, du transport des technologies de
l’information et de la communication et à l’avis du wali
Art. 9. — Les forages de recherche ou de
ou des walis de wilaya d’implantation du projet concerné.
développement réalisés sur le même périmètre et dont la
localisation géographique exacte est déterminée
Art. 15. — Le ou les wali(s) territorialement compétent
préalablement à la réalisation de l’étude d’impact sur
(s) procède(nt) à l’examen de l’étude d’impact sur
l’environnement, peuvent faire l’objet d’une seule et
l’environnement et ouvre(nt) une enquête publique
même étude d’impact sur l’environnement.
conformément aux articles 9 à 15 du décret exécutif
n° 07-145 du 19 mai 2007, susvisé.
EXAMEN DE L’ETUDE D’IMPACT SUR
L’ENVIRONNEMENT
A l’issue de l’enquête publique, le dossier cité à l’article
Art. 10. — Lorsque le dossier de l’étude d’impact sur 16 du décret exécutif n° 07-145 du 19 mai 2007, susvisé,
l’environnement est jugé recevable, l’autorité de est transmis, en même temps, à l’autorité de régulation des
régulation des hydrocarbures examine la conformité de hydrocarbures et au ministre chargé de l’environnement.
8 Chaoual 1429 7
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58
8 octobre 2008

Art. 16. — Les départements ministériels et les walis,


cités à l’article 14 ci-dessus sont tenus de transmettre leurs
avis à l’autorité de régulation des hydrocarbures dans un
délai ne dépassant pas quarante-cinq (45) jours à compter
de leur saisine.

Passé ce délai, l’étude d’impact sur l’environnement est


considérée comme acceptée.

Art. 17. — Dans le cas où des observations


substantielles sont émises par les départements
ministériels et/ou les walis, cités à l’article 14 ci-dessus,
l’autorité de régulation des hydrocarbures notifie au
demandeur dans un délai ne dépassant pas quinze (15)
jours à compter de la date d’expiration du délai défini à
l’article 16 ci-dessus, les réserves à lever.

Le demandeur est tenu de lever ces réserves et de


transmettre l’étude d’impact sur l’environnement
modifiée, à l’autorité de régulation des hydrocarbures
dans un délai ne dépassant pas trente (30) jours à compter
de la date de notification.

Art. 18. — Après réception de l’étude d’impact sur


l’environnement modifiée, l’autorité de régulation des
hydrocarbures en fait la transmission aux départements
ministériels et walis cités à l’article 14 ci-dessus qui sont
tenus de transmettre leur avis à l’autorité de régulation des
hydrocarbures dans un délai ne dépassant pas trente (30)
jours à compter de la date de leur saisine.

Passé ce délai, l’étude d’impact sur l’environnement


modifiée est considérée comme approuvée.

Art. 19. — Dans le cas où aucune observation n’est


émise par les départements ministériels et les walis cités à
l’article 14 ci-dessus, l’autorité de régulation des
hydrocarbures introduit auprès du ministère chargé de
l’environnement une demande d’obtention du visa
correspondant.

Après obtention du visa du ministère chargé de


l’environnement, l’autorité de régulation des
hydrocarbures notifie la décision d’approbation au
demandeur dans un délai ne dépassant pas quinze
(15) jours à compter de la réception de tous les avis
favorables.

Art. 20. — L’autorité de régulation des hydrocarbures


est chargée de contrôler et de suivre la mise en œuvre du
plan de gestion de l’environnement inclus dans l’étude
d’impact sur l’environnement approuvée.

Les contractants et opérateurs du domaine des


hydrocarbures doivent, sur demande de l’autorité de
régulation des hydrocarbures, transmettre à celle-ci toutes
les informations environnementales requises.

Art. 21. — Le présent décret sera publié au Journal


officiel de la République algérienne démocratique et
populaire.

Fait à Alger, le 5 Chaoual 1429 correspondant au


5 octobre 2008.

Ahmed OUYAHIA.
21 Rabie Ethani 1428 5
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30
9 mai 2007

Décret exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani 1428 Conformément aux dispositions de l’article 19
correspondant au 5 mai 2007 relatif à la (alinéa 2) de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
délimitation et à la classification du domaine correspondant au 28 avril 2005, susvisée, tout
minier en zones et à la définition des périmètres changement dans la délimitation des zones ou de la liste
de prospection, de recherche et d’exploitation. des périmètres relevant de chacune de ces zones ne peut
———— être rétroactif.

Le Chef du Gouvernement, Art. 2. — Les zones et les périmètres sont définis par
leurs coordonnées géographiques, le nombre de parcelles
Sur le rapport du ministre de l’énergie et des mines, qui les compose et leur géométrie.
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4° et 125
Art. 3. — Sont classés en zone A les périmètres de
(alinéa 2) ;
prospection, de recherche et/ou d’exploitation des
Vu l’ordonnance n° 96-05 du 19 Chaâbane 1416 hydrocarbures dont les coordonnées géographiques
correspondant au 10 janvier 1996 portant approbation de figurent en annexe 1 du présent décret, y compris les
la convention des Nations Unies sur le droit de la mer ; périmètres de recherche et/ou d’exploitation en mer
(Offshore).
Vu l’ordonnance n° 75-59 du 26 septembre 1975,
modifiée et complétée, portant code de commerce ; Art. 4. — Sont classés en zone B les périmètres de
prospection, de recherche et/ou d’exploitation des
Vu la loi n° 90-30 du 1er décembre 1990 portant loi hydrocarbures dont les coordonnées géographiques
domaniale ; figurent en annexe 2 du présent décret.
Vu la loi n° 01-10 du 11 Rabie Ethani 1422
correspondant au 3 juillet 2001, modifiée et complétée, Art. 5. — Sont classés en zone C les périmètres de
portant loi minière ; prospection, de recherche et/ou d’exploitation des
hydrocarbures dont les coordonnées géographiques
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 figurent en annexe 3 du présent décret.
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
relative aux hydrocarbures, notamment son article 19 ; Art. 6. — Sont classés en zone D les périmètres de
prospection, de recherche et/ou d’exploitation des
Vu le décret présidentiel n° 06-175 du 26 Rabie Ethani hydrocarbures dont les coordonnées géographiques
1427 correspondant au 24 mai 2006 portant nomination du figurent en annexe 4 du présent décret.
Chef du Gouvernement ;
Vu le décret présidentiel n° 06-176 du 27 Rabie Ethani Art. 7. — Selon chacune des zones, le nombre
1427 correspondant au 25 mai 2006 portant nomination maximum de parcelles composant le périmètre est :
des membres du Gouvernement ; Zone A : Cent (100) parcelles ;
Vu le décret exécutif n° 96-214 du 28 Moharram 1417 Zone B : Soixante-quinze (75) parcelles ;
correspondant au 15 juin 1996 fixant les attributions du
ministre de l’énergie et des mines ; Zone C : Cinquante-cinq (55) parcelles ;
Décrète : Zone D : Vingt-cinq (25) parcelles.
Article 1er. — En application des dispositions de Pour les périmètres de prospection, de recherche et/ou
l’article 19 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 d’exploitation des hydrocarbures situés en offshore, le
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée, nombre de parcelles composant ces périmètres peut
relative aux hydrocarbures, le présent décret a pour objet atteindre cent cinquante (150) parcelles.
de déterminer :
— la subdivision du domaine minier national en quatre Art. 8. — La géométrie de chaque périmètre de
(4) zones: prospection, de recherche et/ou d’exploitation doit, dans
toute la mesure du possible, correspondre à un
Zone A quadrilatère rectangle ou carré.
Zone B
Zone C Art. 9. — En application des dispositions des articles
Zone D 37, 38 et 41 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
correspondant au 28 avril 2005, susvisée, l’agence
— le nombre de parcelles composant chaque périmètre nationale pour la valorisation des ressources en
et la géométrie de ce périmètre, hydrocarbures «ALNAFT» publie, périodiquement, la
carte de situation actualisée des périmètres composant le
— les tailles maxima des périmètres de chaque zone et domaine minier national.
les programmes minima de travaux.
Art. 10. — Pour chaque zone A, B, C, D, un programme
La délimitation de ces zones est définie en annexe du minimum de travaux de recherche doit être réalisé au titre
présent décret comportant également la liste des de la première phase de la période de recherche dans le
périmètres relevant de chacune de ces zones. périmètre contractuel.
6 21 Rabie Ethani 1428
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30 9 mai 2007

Art. 11. — Pour chaque zone, le programme minimum Dans le cas où les surfaces proposées pour de nouveaux
de travaux à réaliser au titre de la première phase de la contrats dans les zones C et D seraient inférieures ou
période de recherche dans le périmètre contractuel égales à la moitié du nombre maximum de parcelles défini
consiste en : à l’article 7 ci-dessus, l’agence nationale pour la
valorisation des ressources en hydrocarbures «ALNAFT»
Zone A: Huit cents (800) Km de sismique 2D ou quatre peut ajuster le programme minimum des travaux en
cents (400) Km2 de sismique 3D et un (1) forage de fonction de la taille des surfaces proposées.
recherche (Wildcat);
Concernant la deuxième et la troisième phase de la
Zone B : Mille (1000) Km de sismique 2 D ou cinq période de recherche, les programmes minimum des
cents (500) Km2 de sismique 3D et un (1) forage de travaux y afférents seront fixés par l’agence nationale
recherche (Wildcat); pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
«ALNAFT» et spécifiés dans les contrats.
Zone C : Cinq cents (500) Km de sismique 2D ou
deux cent cinquante (250) Km2 de sismique 3D et deux Art. 12. — Les dispositions du présent décret sont
(2) forages de recherche (Wildcat); applicables à toute personne telle que défini à l’article 5
de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
Zone D: Sept cents (700) Km de sismique 2D ou trois correspondant au 28 avril 2005, susvisée, demandant à
cent cinquante (350) Km2 de sismique 3D et deux (2) exécuter des travaux de prospection, de recherche et/ou
forages de recherche (Wildcat); d’exploitation en Algérie, sans préjudice des dispositions
des articles 101 et 102 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El
Toutefois, à l’occasion des appels d’offres dans le cadre Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005, susvisée.
de la promotion du domaine minier national ou dans le
cadre de l’application des dispositions des articles 32 et Art. 13. — Le présent décret sera publié au Journal
105 (alinéa 1er) de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel officiel de la République algérienne démocratique et
1426 correspondant au 28 avril 2005, susvisée, l’agence populaire.
nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures «ALNAFT» peut fixer un programme Fait à Alger, le 17 Rabie Ethani 1428 correspondant au
minimum qui ne saurait être, en aucun cas, en deçà du 5 mai 2007.
programme indiqué dans le présent article. Abdelaziz BELKHADEM.
————————
ANNEXE I
ZONE A
Zone A1

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 1 00 00 Frontière maritime
2 8 40 00 Frontière maritime
3 Frontière tunisienne 36 15 00
4 7 10 00 36 15 00
5 7 10 00 36 05 00
6 6 20 00 36 05 00
7 6 20 00 36 00 00
8 5 05 00 36 00 00
9 5 05 00 35 20 00
10 5 00 00 35 20 00
11 5 00 00 34 40 00
12 4 50 00 34 40 00
13 4 50 00 34 25 00
14 3 45 00 34 25 00
15 3 45 00 34 05 00
16 3 40 00 34 05 00
17 3 40 00 34 00 00
18 3 30 00 34 00 00
19 3 30 00 33 55 00
20 2 10 00 33 55 00
21 2 10 00 33 25 00
22 1 35 00 33 25 00
23 1 35 00 33 10 00
24 1 00 00 33 10 00
25 1 00 00 32 55 00
26 0 30 00 32 55 00
27 0 30 00 31 45 00
28 0 00 00 31 45 00
29 0 00 00 29 15 00
30 -0 15 00 29 15 00
21 Rabie Ethani 1428 7
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30
9 mai 2007

ANNEXE I
ZONE A (Suite)
Zone A1

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

31 -0 15 00 29 00 00
32 -1 00 00 29 00 00
33 -1 00 00 28 30 00
34 -2 00 00 28 30 00
35 -2 00 00 29 00 00
36 1 35 00 29 00 00
37 -1 35 00 29 15 00
38 -1 30 00 29 15 00
39 -1 30 00 29 35 00
40 -2 00 00 29 35 00
41 -2 00 00 30 00 00
42 -2 30 00 30 00 00
43 -2 30 00 30 15 00
44 -3 50 00 30 15 00
45 -3 50 00 Frontière marocaine
46 -2 10 00 Frontière maritime
47 0 00 00 Frontière maritime

ZONE A2-1

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 -6 30 00 29 25 00
2 -4 45 00 29 25 00
3 -4 45 00 29 00 00
4 -4 00 00 29 00 00
5 -4 00 00 28 35 00
6 -2 20 00 28 35 00
7 -2 20 00 26 35 00
8 -2 40 00 26 35 00
9 -2 40 00 27 00 00
10 -3 00 00 27 00 00
11 -3 00 00 27 30 00
12 -5 05 00 27 30 00
13 -5 05 00 27 25 00
14 -5 10 00 27 25 00
15 -5 10 00 27 20 00
16 -5 35 00 27 20 00
17 -5 35 00 27 15 00
18 -5 50 00 27 15 00
19 -5 50 00 27 10 00
20 -6 05 00 27 10 00
21 -6 05 00 27 05 00
22 -6 20 00 27 05 00
23 -6 20 00 27 00 00
24 Frontière marocaine 27 00 00
25 -6 30 00 29 20 00
8 21 Rabie Ethani 1428
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30 9 mai 2007

Zone A2-2

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 -1 00 00 26 40 00
2 -0 35 00 26 40 00
3 -0 35 00 25 50 00
4 0 35 00 25 50 00
5 0 35 00 24 00 00
6 -1 15 00 24 00 00
7 -1 15 00 25 00 00
8 -1 45 00 25 00 00
9 -1 45 00 26 00 00
10 -2 10 00 26 00 00
11 -2 10 00 26 35 00
12 -1 00 00 26 35 00

Zone A3

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 5 00 00 29 30 00
2 5 35 00 29 30 00
3 5 35 00 28 30 00
4 6 30 00 28 30 00
5 6 30 00 27 40 00
6 5 00 00 27 40 00
7 5 00 00 26 50 00
8 4 40 00 26 50 00
9 4 40 00 26 00 00
10 3 20 00 26 00 00
11 3 20 00 27 05 00
12 3 10 00 27 05 00
13 3 10 00 28 00 00
14 3 00 00 28 00 00
15 3 00 00 28 30 00
16 3 55 00 28 30 00
17 3 55 00 29 20 00
18 5 00 00 29 20 00

Zone A4
SEDOUKHANE EST

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 8 52 00 29 12 00
2 5 52 00 29 12 00
3 8 55 00 28 09 00
4 8 55 00 28 09 00

TIMELLOULINE SUD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 8 56 00 29 11 00
2 8 57 00 29 11 00
3 8 57 00 29 10 00
4 9 01 00 29 10 00
5 9 01 00 29 09 00
6 9 03 00 29 09 00
7 9 03 00 29 06 00
8 9 00 00 29 06 00
9 9 00 00 29 07 00
10 8 56 00 29 07 00
21 Rabie Ethani 1428 9
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30
9 mai 2007

DIMETA NORD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 06 00 29 04 00
2 9 09 00 29 04 00
3 9 09 00 28 00 00
4 9 06 00 28 00 00

TAHALA NORD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 01 00 29 57 00
2 9 01 00 29 57 00
3 9 03 00 28 54 00
4 9 03 00 28 54 00

GUELTA NORD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 01 00 28 54 00
2 9 04 00 28 54 00
3 9 04 00 28 52 00
4 9 05 00 28 52 00
5 9 05 00 28 51 00
6 9 06 00 28 51 00
7 9 06 00 28 48 00
8 9 05 00 28 48 00
9 9 05 00 28 49 00
10 9 01 00 28 49 00

HASSI IMOULAYE

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 29 00 29 03 00
2 9 31 00 29 03 00
3 9 31 00 29 02 00
4 9 33 00 29 02 00
5 9 33 00 29 01 00
6 9 35 00 29 01 00
7 9 35 00 28 59 00
8 9 36 00 28 59 00
9 9 36 00 28 58 00
10 9 32 00 28 58 00
11 9 32 00 28 59 00
12 9 30 00 28 59 00
13 9 30 00 29 00 00
14 9 29 00 29 00 00
10 21 Rabie Ethani 1428
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30 9 mai 2007

TAMADANET

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 20 00 28 46 00
2 9 25 00 28 46 00
3 9 25 00 28 35 00
4 9 18 00 28 35 00
5 9 18 00 28 36 00
6 9 16 00 28 36 00
7 9 16 00 28 38 00
8 9 15 00 28 38 00
9 9 15 00 28 40 00
10 9 14 00 28 40 00
11 9 14 00 28 44 00
12 9 13 00 28 44 00
13 9 13 00 28 43 00
14 9 20 00 28 43 00

TAMADANET NORD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 04 00 28 39 00
2 9 10 00 28 39 00
3 9 10 00 28 35 00
4 9 08 00 28 35 00
5 9 08 00 28 36 00
6 9 07 00 28 36 00
7 9 07 00 28 37 00
8 9 04 00 28 37 00

TILMAS

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 10 00 28 35 00
2 9 15 00 28 35 00
3 9 15 00 28 32 00
4 9 12 00 28 32 00
5 9 12 00 28 34 00
6 9 10 00 28 34 00

TRIG

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 14 00 28 18 00
2 9 18 00 28 18 00
3 9 18 00 28 14 00
4 9 14 00 28 14 00

OUAN TARADJELLI

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 42 00 28 24 00
2 9 45 00 28 24 00
3 9 45 00 28 22 00
4 9 42 00 28 22 00
21 Rabie Ethani 1428 11
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30
9 mai 2007

ZEMOURI

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 45 00 28 23 00
2 9 49 00 28 23 00
3 9 49 00 28 29 00
4 9 44 00 28 29 00
5 9 44 00 28 22 00
6 9 45 00 28 22 00

IFEFANE

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 37 00 28 21 00
2 9 41 00 28 21 00
3 9 41 00 28 20 00
4 9 42 00 28 20 00
5 9 42 00 28 19 00
6 9 46 00 28 19 00
7 9 46 00 28 17 00
8 9 37 00 28 17 00

ZARZAITINE ORDOVICIEN

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 9 46 00 28 19 00
2 9 50 00 28 19 00
3 9 50 00 28 04 00
4 9 53 00 28 04 00
5 9 53 00 28 03 00
6 9 52 00 28 03 00
7 9 52 00 28 02 00
8 9 51 00 28 02 00
9 9 51 00 28 01 00
10 9 50 00 28 01 00
11 9 50 00 28 00 00
12 9 46 00 28 00 00
13 9 46 00 28 01 00
14 9 45 00 28 01 00
15 9 45 00 28 02 00
16 9 44 00 28 02 00
17 9 44 00 28 04 00
18 9 43 00 28 04 00
19 9 43 00 28 05 00
20 9 42 00 28 05 00
21 9 42 00 28 06 00
22 9 41 00 28 06 00
23 9 41 00 28 07 00
24 9 39 00 28 07 00
25 9 39 00 28 08 00
26 9 37 00 28 08 00
27 9 37 00 28 09 00
28 9 36 00 28 09 00
29 9 36 00 28 10 00
30 9 35 00 28 10 00
31 9 35 00 28 14 00
32 9 46 00 28 14 00
12 21 Rabie Ethani 1428
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30 9 mai 2007

IN AKAMIL

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 18 00 28 35 00
2 9 25 00 28 35 00
3 9 25 00 28 30 00
4 9 18 00 28 30 00

IN AKAMIL NORD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 18 00 28 30 00
2 9 25 00 28 30 00
3 9 25 00 28 21 00
4 9 18 00 28 21 00

ALRAR CENTRE

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 25 00 28 34 00
2 9 31 00 28 34 00
3 9 31 00 28 32 00
4 9 37 00 28 32 00
5 9 37 00 28 23 00
6 9 25 00 28 23 00

ALRAR SUD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 25 00 28 23 00
2 9 35 00 28 23 00
3 9 35 00 28 20 00
4 9 32 00 28 20 00
5 9 32 00 28 18 00
6 9 25 00 28 18 00

HORST IN AMENAS

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 24 00 28 18 00
2 9 31 00 28 18 00
3 9 31 00 28 14 00
4 9 24 00 28 14 00
21 Rabie Ethani 1428 13
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30
9 mai 2007

NORD IN AMENAS

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 24 00 28 14 00
2 9 33 00 28 14 00
3 9 33 00 28 12 00
4 9 34 00 28 12 00
5 9 34 00 28 09 00
6 9 33 00 28 09 00
7 9 33 00 28 07 00
8 9 27 00 28 07 00
9 9 27 00 28 09 00
10 9 25 00 28 09 00
11 9 25 00 28 11 00
12 9 24 00 28 11 00

GUELTA

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 04 00 28 48 00
2 9 12 00 28 48 00
3 9 12 00 28 39 00
4 9 04 00 28 39 00

TIMEDRATINE

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 04 00 28 34 00
2 9 07 00 28 34 00
3 9 07 00 28 30 00
4 9 04 00 28 30 00

TIMEDRATINE EST

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 07 00 28 34 00
2 9 12 00 28 34 00
3 9 12 00 28 30 00
4 9 07 00 28 30 00

TIMEDRATINE NORD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 04 00 28 39 00
2 9 10 00 28 39 00
3 9 10 00 28 35 00
4 9 08 00 28 35 00
5 9 08 00 28 36 00
6 9 07 00 28 36 00
7 9 07 00 28 37 00
8 9 04 00 28 37 00
14 21 Rabie Ethani 1428
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30 9 mai 2007

ACHEB

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 07 00 28 30 00
2 9 10 00 28 30 00
3 9 10 00 28 25 00
4 9 07 00 28 25 00

ACHEB OUEST

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 01 00 28 33 00
2 9 04 00 28 33 00
3 9 04 00 28 30 00
4 9 07 00 28 30 00
5 9 07 00 28 25 00
6 9 02 00 28 25 00
7 9 02 00 28 28 00
8 9 01 00 28 28 00

ASKARENE

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 8 58 00 28 48 00
2 9 04 00 28 48 00
3 9 04 00 28 46 00
4 9 05 00 28 46 00
5 9 05 00 28 45 00
6 9 06 00 28 45 00
7 9 06 00 28 42 00
8 9 07 00 28 42 00
9 9 07 00 28 41 00
10 9 08 00 28 41 00
11 9 08 00 28 39 00
12 9 02 00 28 39 00
13 9 02 00 28 41 00
14 9 01 00 28 41 00
15 9 01 00 28 42 00
16 9 00 00 28 42 00
17 9 00 00 28 46 00
18 9 59 00 28 46 00
19 9 59 00 28 47 00
20 9 58 00 28 47 00

ZONE A5

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 6 30 00 21 55 00
2 7 20 00 21 55 00
3 7 20 00 21 25 00
4 7 45 00 21 25 00
5 7 45 00 Frontière nigérienne
6 3 00 00 Frontière malienne
7 3 00 00 20 00 00
8 6 05 00 20 00 00
9 6 05 00 20 55 00
10 6 30 00 20 55 00
21 Rabie Ethani 1428 15
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30
9 mai 2007

ZONE A6

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 9 25 00 23 40 00
2 9 40 00 23 40 00
3 9 40 00 23 30 00
4 10 05 00 23 30 00
5 10 05 00 23 20 00
6 10 25 00 23 20 00
7 10 25 00 23 10 00
8 10 50 00 23 10 00

9 10 50 00 Frontière nigérienne

10 9 10 00 Frontière nigérienne

11 9 10 00 22 20 00
12 8 50 00 22 20 00
13 8 50 00 23 30 00
14 9 10 00 23 30 00
15 9 10 00 22 50 00
16 9 30 00 22 50 00
17 9 30 00 22 25 00
18 9 50 00 22 25 00
19 9 50 00 23 15 00
20 9 35 00 23 15 00
21 9 35 00 23 25 00
22 9 25 00 23 25 00

ZONES FISCALES PERIMETRES DE RECHERCHE

A1 Cheliff*, Béchar*, Tliouanet*.

A Sedoukhane Est*, Timellouline Sud*, Dimeta Nord*, Tahala Nord*, Guelta Nord*, Hassi
A4 Imoulaye*, Tamadanet*, Tamadanet Nord*, Tilmas*, Trig*, Ouan Tarajelli*, Zemouri*,
Ifefane*, Zarzaïtine*, Ordovicien, In Akamil*, In Akamil Nord*, Alrar Centre*, Alrar Sud*,
Horst In Amenas*, Nord In Amenas*, Acheb*, Acheb Ouest*, Timedratine*, Timedratine
Est*, Timedratine Nord*, Askarene*, Guelta*.

Légende: Localisation des périmètres par rapport aux zones fiscales une (1) seule zone fiscale*/ sur deux (2) zones
fiscales**/ sur trois (3) zones fiscales***.

ZONES FISCALES PERIMETRES D’EXPLOITATION

A1 Oued Guetrini.

A4
A Sedoukhane Est, Timellouline Sud, Dimeta Nord, Tahala Nord, Guelta Nord, Hassi Imoulaye,
Tamadanet, Tamadanet Nord, Tilmas, Trig, Ouan Tarajelli, Zemouri, Ifefane, Zarzaïtine,
Ordovicien, In Akamil, In Akamil Nord, Alrar Centre, Alrar Sud, Horst In Amenas, Nord In
Amenas, Acheb, Acheb Ouest, Timedratine, Timedratine Est, Timedratine Nord, Askarene,
Guelta.
16 21 Rabie Ethani 1428
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30 9 mai 2007

ANNEXE 2
ZONE B
Zone B 1

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 7 10 00 36 15 00

2 Frontière tunisienne 36 15 00

3 Frontière tunisienne 35 20 00

4 8 10 00 35 20 00
5 8 10 00 35 10 00
6 7 40 00 35 10 00
7 7 40 00 34 55 00
8 6 50 00 34 55 00
9 6 50 00 34 35 00
10 7 10 00 34 35 00
11 7 10 00 34 10 00

12 Frontière tunisienne 34 10 00

13 8 50 00 Frontière tunisienne
14 8 50 00 31 50 00
15 8 25 00 31 50 00
16 8 25 00 31 45 00
17 8 15 00 31 45 00
18 8 15 00 32 00 00
19 8 00 00 32 00 00
20 8 00 00 32 25 00
21 7 00 00 32 25 00
22 7 00 00 32 45 00
23 4 15 00 32 45 00
24 4 15 00 32 55 00
25 3 55 00 32 55 00
26 3 55 00 33 25 00
27 2 30 00 33 25 00
28 2 30 00 32 35 00
29 2 15 00 32 35 00
30 2 15 00 31 40 00
31 3 00 00 31 40 00
32 3 00 00 31 20 00
33 4 50 00 31 20 00
34 4 50 00 30 30 00
35 5 10 00 30 30 00
36 5 10 00 30 35 00
37 5 25 00 30 35 00
38 5 25 00 30 20 00
39 5 55 00 30 20 00
40 5 55 00 29 30 00
41 6 00 00 29 30 00
42 6 00 00 28 45 00
43 6 50 00 28 45 00
44 6 50 00 27 50 00
21 Rabie Ethani 1428 17
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30
9 mai 2007

ZONE B (Suite)
Zone B 1

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
45 7 30 00 27 50 00
46 7 30 00 27 30 00
47 8 15 00 27 30 00
48 8 15 00 27 00 00
49 6 30 00 27 00 00
50 6 30 00 28 30 00
51 5 35 00 28 30 00
52 5 35 00 29 30 00
53 5 00 00 29 30 00
54 5 00 00 29 20 00
55 3 55 00 29 20 00
56 3 55 00 28 30 00
57 3 00 00 28 30 00
58 3 00 00 28 00 00
59 3 10 00 28 00 00
60 3 10 00 27 05 00
61 3 20 00 27 05 00
62 3 20 00 25 25 00
63 0 35 00 25 25 00
64 0 35 00 25 50 00
65 -0 35 00 25 50 00
66 -0 35 00 26 40 00
67 -1 00 00 26 40 00
68 -1 00 00 26 35 00
69 -2 20 00 26 35 00
70 -2 20 00 28 30 00
71 -1 00 00 28 30 00
72 -1 00 00 29 00 00
73 -0 15 00 29 00 00
74 -0 15 00 29 15 00
75 0 00 00 29 15 00
76 0 00 00 31 45 00
77 0 30 00 31 45 00
78 0 30 00 32 55 00
79 1 00 00 32 55 00
80 1 00 00 33 10 00
81 1 35 00 33 10 00
82 1 35 00 33 25 00
83 2 10 00 33 25 00
84 2 10 00 33 55 00
85 3 30 00 33 55 00
86 3 30 00 34 00 00
87 3 40 00 34 00 00
88 3 40 00 34 05 00
89 3 45 00 34 05 00
90 3 45 00 34 25 00
91 4 50 00 34 25 00
92 4 50 00 34 40 00
93 5 00 00 34 40 00
94 5 00 00 35 20 00
95 5 05 00 35 20 00
96 5 05 00 36 00 00
97 6 20 00 36 00 00
98 6 20 00 36 05 00
99 7 10 00 36 05 00

ZONES FISCALES PERIMETRES DE RECHERCHE

Ahnet**, Akabli*, Bir Romane*, Djofra*, El Ouabed*, Isarene Ouest*, Melrhir*, Ramade*,
B B1 Sidi Nadji*, Tidikelt**, Touggourt Est**, Agreb N-Ouest***, Ben Guecha**, El Hadjira**,
Guerrara*, Hassi Bahamou*, Hassi Matmat*, Hassi Mouina*, Isarene, Ksar Hirane*, Msari
Akabli*, Reggane Djebel.Hirane*, Reggane Nord*, Touat*, Touggourt***, Zerafa*.

Légende : Localisation des périmètres par rapport aux zones fiscales une (1) seule zone fiscale */sur deux (2) zones fiscales */sur trois
(3) zones fiscales***.
18 21 Rabie Ethani 1428
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30 9 mai 2007

ANNEXE 3
ZONE C
Zone C1

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 2 30 00 33 25 00
2 3 55 00 33 25 00
3 3 55 00 32 55 00
4 4 15 00 32 55 00
5 4 15 00 32 45 00
6 3 45 00 32 45 00
7 3 45 00 33 07 00
8 3 33 00 33 07 00
9 3 33 00 33 17 00
10 3 07 00 33 17 00
11 3 07 00 33 14 00
12 3 05 00 33 14 00
13 3 05 00 33 12 00
14 3 01 00 33 12 00
15 3 01 00 33 09 00
16 2 57 00 33 09 00
17 2 57 00 33 04 00
18 2 52 00 33 04 00
19 2 52 00 32 54 00
20 2 42 00 32 54 00
21 2 42 00 32 50 00
22 2 40 00 32 50 00
23 2 40 00 32 35 00
24 2 35 00 32 35 00
25 2 35 00 32 25 00
26 2 50 00 32 25 00
27 2 50 00 32 20 00
28 3 00 00 32 20 00
29 3 00 00 32 15 00
30 3 15 00 32 15 00
31 3 15 00 32 05 00
25
32 3 00 32 05 00
25
33 3 00 32 00 00
50
34 4 00 32 00 00
50
35 4 00 31 20 00
35
36 5 00 31 20 00
35
37 5 00 31 10 00
25
38 5 00 31 10 00
25
39 5 00 30 40 00
40
40 5 00 30 40 00
40
41 5 00 30 45 00
21 Rabie Ethani 1428 19
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30
9 mai 2007

ZONE C (Suite)
Zone C1

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
42 5 55 00 30 45 00
43 5 55 00 30 50 00
44 6 00 00 30 50 00
45 6 00 00 31 00 00
46 6 25 00 31 00 00
47 6 25 00 30 40 00
48 6 15 00 30 40 00
49 6 15 00 30 10 00
50 6 14 00 30 10 00
51 6 14 00 29 55 00
52 6 20 00 29 55 00
53 6 20 00 29 30 00
54 6 15 00 29 30 00
55 6 15 00 29 10 00
56 6 35 00 29 10 00
57 6 35 00 29 00 00
58 7 05 51 29 00 00
59 7 05 36 28 45 00
60 7 03 00 28 45 00
61 7 03 00 28 40 00
62 7 05 00 28 40 00
63 7 05 00 28 30 00
64 7 10 00 28 30 00
65 7 10 00 28 15 00
66 7 30 00 28 15 00
67 7 30 00 27 50 00
68 6 50 00 27 50 00
69 6 50 00 28 45 00
70 6 00 00 28 45 00
71 6 00 00 29 30 00
72 5 55 00 29 30 00
73 5 55 00 30 20 00
74 5 25 00 30 20 00
75 5 25 00 30 35 00
76 5 10 00 30 35 00
77 5 10 00 30 30 00
78 4 50 00 30 30 00
79 4 50 00 31 20 00
80 3 00 00 31 20 00
81 3 00 00 31 40 00
82 2 15 00 31 40 00
83 2 15 00 32 35 00
84 2 30 00 32 35 00
20 21 Rabie Ethani 1428
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30 9 mai 2007

ZONE C2

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 4 15 00 32 45 00
2 7 00 00 32 45 00
3 7 00 00 32 25 00
4 8 00 00 32 25 00
5 8 00 00 32 00 00
6 8 15 00 32 00 00
7 8 15 00 31 45 00
8 8 25 00 31 45 00
9 8 25 00 31 50 00
10 8 50 00 31 50 00
11 8 50 00 Frontière tunisienne

12 Frontière tunisienne 31 47 00

13 9 05 00 31 47 00
14 9 05 00 31 45 00
15 9 00 00 31 45 00
16 9 00 00 31 50 00
17 8 50 00 31 50 00
18 8 50 00 31 35 00
19 8 00 00 31 35 00
20 8 00 00 31 25 00
21 7 30 00 31 25 00
22 7 30 00 30 35 00
23 7 15 00 30 35 00
24 7 15 00 31 15 00
25 7 10 00 31 15 00
26 7 10 00 31 35 00
27 6 50 00 31 35 00
28 6 50 00 32 20 00
29 6 15 00 32 20 00
30 6 15 00 32 25 00
31 4 15 00 32 25 00

ZONE C3

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 8 10 00 35 20 00

2 Frontière tunisienne 35 20 00

3 Frontière tunisienne 34 10 00

4 7 10 00 34 10 00
5 7 10 00 34 35 00
6 6 50 00 34 35 00
7 6 50 00 34 55 00
8 7 40 00 34 55 00
9 7 40 00 35 10 00
10 8 10 00 35 10 00
21 Rabie Ethani 1428 21
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30
9 mai 2007

ZONE C4

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 1 00 00 29 20 00
2 2 25 00 29 20 00
3 2 25 00 28 50 00
4 2 45 00 28 50 00
5 2 45 00 27 45 00
6 2 50 00 27 45 00
7 2 50 00 26 40 00
8 2 55 00 26 40 00
9 2 55 00 26 15 00
10 1 30 00 26 15 00
11 1 30 00 27 10 00
12 1 15 00 27 10 00
13 1 15 00 27 35 00
14 0 10 00 27 35 00
15 0 10 00 28 00 00
16 -0 45 00 28 00 00
17 -0 45 00 28 25 00
18 1 15 00 28 25 00
19 1 15 00 29 05 00
20 1 00 00 29 05 00

ZONE C5

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 -1 00 00 27 30 00
2 -1 40 00 27 30 00
3 -1 40 00 27 20 00
4 0 00 00 27 20 00
5 0 00 00 27 05 00
6 0 10 00 27 05 00
7 0 10 00 27 00 00
8 0 35 00 27 00 00
9 0 35 00 26 40 00
10 -0 20 00 26 40 00
11 -0 20 00 27 05 00
12 -1 00 00 27 05 00
22 21 Rabie Ethani 1428
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30 9 mai 2007

ZONE C6

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 8 00 00 28 05 00
2 8 15 00 28 05 00
3 8 15 00 27 50 00
4 8 40 00 27 50 00
5 8 40 00 27 30 00
6 9 25 00 27 30 00
7 9 25 00 27 15 00

8 Frontière libyenne 27 15 00
9 Frontière libyenne 26 45 00

10 9 43 00 26 45 00
11 9 43 00 27 00 00
12 8 15 00 27 00 00
13 8 15 00 27 30 00
14 7 30 00 27 30 00
15 7 30 00 27 50 00
16 7 50 00 27 50 00
17 7 50 00 28 00 00
18 8 00 00 28 00 00

ZONE C7

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 8 50 00 31 10 00

2 Frontière tunisienne 31 10 00
3 Frontière libyenne 29 15 00
4 9 35 00 29 15 00
5 9 35 00 29 10 00
6 8 55 00 29 10 00
7 8 55 00 29 12 00
8 8 52 00 29 12 00
9 8 52 00 29 10 00
10 8 45 00 29 10 00
11 8 45 00 29 00 00
12 8 40 00 29 00 00
13 8 40 00 28 55 00
14 8 45 00 28 55 00
15 8 45 00 28 45 00
16 8 50 00 28 45 00
17 8 50 00 28 35 00
18 8 00 00 28 35 00
19 8 00 00 29 30 00
20 8 20 00 29 30 00
21 8 20 00 30 05 00
22 8 30 00 30 05 00
23 8 30 00 30 30 00
24 8 40 00 30 30 00
25 8 40 00 30 50 00
26 8 45 00 30 50 00
27 8 45 00 30 55 00
28 8 50 00 30 55 00
21 Rabie Ethani 1428 23
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30
9 mai 2007

ZONES FISCALES PERIMETRES DE RECHERCHE

C1 Agreb Ouest*, Erg Tahtani*, Garet El Bouib**, Isarène Ouest*, Ramade*, Hamra**, Agreb
Nord-Ouest***, Erg Issaouane*, Gassi Chergui Ouest*, Guern Ech Cheikh*, Zotti Est*.
C2-1 El Aricha*, El Assel**, Ghardaïa**, Touggourt Est**, Zemlet-En-Nouss**, Ksar Hirane*.

C2-2 El Hadjira**, Guerrara*, Hassi Bir Rekaïz*, Touggourt***.

C C3 Ben Guecha**, Djebel Bottena*.

C4 Ahnet**, Oudoume Est*, RD.-El-Louh Sif-Fatima**, Msari Akabli*, Touat*, Zerafa*.

C5 Reggane Nord*.

C6 Bourarhet Sud**, Isarène*, Sud-Est Illizi*.

C7 Tidikelt**, Timimoun Sud*, Tinhert**, El Haïad**, Gara Tisselit*, Oudoume*, Rhourd El


Farès*,
Légende: Localisation des périmètres par rapport aux zones fiscales une (1) seule zone fiscale*/ sur deux (2) zones
fiscales**/ sur trois (3) zones fiscales***.

ZONES FISCALES PERIMETRES D’EXPLOITATION

C2-2 Hassi Keskessa,

C C3 Djebel Onk, Ras Toumb,

C4 Krechba, Teguentour, Reg, Garet El Befinet, Hassi Moumène, In Salah, Gour Mahmoud,

C6 Assekaïfef

ANNEXE 4
ZONE D

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 3 07 00 33 17 00
2 3 33 00 33 17 00
3 3 33 00 33 07 00
4 3 45 00 33 07 00
5 3 45 00 32 45 00
6 4 15 00 32 45 00
7 4 15 00 32 25 00
8 6 15 00 32 25 00
9 6 15 00 32 20 00
10 6 50 00 32 20 00
11 6 50 00 31 35 00
12 7 10 00 31 35 00
13 7 10 00 31 15 00
14 7 15 00 31 15 00
24 21 Rabie Ethani 1428
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30 9 mai 2007

ZONE D (Suite)

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
15 7 15 00 30 35 00
16 7 30 00 30 35 00
17 7 30 00 31 25 00
18 8 00 00 31 25 00
19 8 00 00 31 35 00
20 8 50 00 31 35 00
21 8 50 00 31 50 00
22 9 00 00 31 50 00
23 9 00 00 31 45 00
24 9 05 00 31 45 00
25 9 05 00 31 47 00
26 Frontière tunisienne 31 47 00
27 Frontière tunisienne 31 10 00
28 8 50 00 31 10 00
29 8 50 00 30 55 00
30 8 45 00 30 55 00
31 8 45 00 30 50 00
32 8 40 00 30 50 00
33 8 40 00 30 30 00
34 8 30 00 30 30 00
35 8 30 00 30 05 00
36 8 20 00 30 05 00
37 8 20 00 29 30 00
38 8 00 00 29 30 00
39 8 00 00 28 35 00
40 8 50 00 28 35 00
41 8 50 00 28 45 00
42 8 45 00 28 45 00
43 8 45 00 28 55 00
44 8 40 00 28 55 00
45 8 40 00 29 00 00
46 8 45 00 29 00 00
47 8 45 00 29 10 00
48 8 52 00 29 10 00
49 8 52 00 29 12 00
50 8 55 00 29 12 00
51 8 55 00 29 10 00
52 8 35 00 29 10 00
53 8 35 00 29 15 00
21 Rabie Ethani 1428 25
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30
9 mai 2007

Zone D (Suite)

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
54 Frontière libyenne 29 15 00
55 Frontière libyenne 27 15 00
56 9 25 00 27 15 00
57 9 25 00 27 30 00
58 8 40 00 27 30 00
59 8 40 00 27 50 00
60 8 15 00 27 50 00
61 8 15 00 28 05 00
62 8 00 00 28 05 00
63 8 00 00 28 00 00
64 7 50 00 28 00 00
65 7 50 00 27 50 00
66 7 30 00 27 50 00
67 7 30 00 28 15 00
68 7 10 00 28 15 00
69 7 10 00 28 30 00
70 7 05 00 28 30 00
71 7 05 00 28 40 00
72 7 03 00 28 40 09
73 7 03 00 28 45 09
74 7 05 00 28 45 00
75 7 05 00 29 00 00
76 6 35 00 29 00 00
77 6 35 00 29 10 00
78 6 15 00 29 10 00
79 6 15 00 29 30 00
80 6 20 00 29 30 00
81 6 20 00 29 55 00
82 6 14 00 29 55 00
83 6 14 00 30 10 00
84 6 15 00 30 10 00
85 6 15 00 30 40 00
86 6 25 00 30 40 00
87 6 25 00 31 00 00
88 6 00 00 31 00 00
89 6 00 00 30 50 00
90 5 55 00 30 50 00
91 5 55 00 30 45 00
92 5 40 00 30 45 00
93 5 40 00 30 40 00
26 21 Rabie Ethani 1428
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 30 9 mai 2007

Zone D (Suite)

LONGITUDE LATITUDE
Sommets DD MM SS DD MM SS
94 5 25 00 30 40 00
95 5 25 00 31 10 00
96 5 35 00 31 10 00
97 5 35 00 31 20 00
98 4 50 00 31 20 00
99 4 50 00 32 00 00
100 3 25 00 32 00 00
101 3 25 00 32 05 00
102 3 15 00 32 05 00
103 3 15 00 32 15 00
104 3 00 00 32 15 00
105 3 00 00 32 20 00
106 2 50 00 32 20 00
107 2 50 00 32 25 00
108 2 35 00 32 25 00
109 2 35 00 32 35 00
110 2 40 00 32 35 00
111 2 40 00 32 50 00
112 2 42 00 32 50 00
113 2 42 00 32 54 00
114 2 52 00 32 54 00
115 2 52 00 33 04 00
116 2 57 00 33 04 00
117 2 57 00 33 09 00
118 3 01 00 33 09 00
119 3 01 00 33 12 00
120 3 05 00 33 12 00
121 3 05 00 33 14 00
122 3 07 00 33 14 00

ZONES FISCALES PERIMETRES DE RECHERCHE


Alrar Sud*, Bordj Omar Driss*, El Assel**, El Harcha*, El Mzaïd Sud*, El Ouar*, Feidj El
Arf*, Garet El Bouib**, Ghardaïa**, Hassi Dzabat*, In Amenas*, Ledjmet S.W*, M.Ledjmet*,
Oued Meraâ*, RD-El-Louh Sif-Fatima**, RH.Yacoub*, Sidi Mezghich*, Tinhert**, Zelfana*,
D D Zemlet-En-Nouss**, Zemoul-El-Kbar*, Zettah*, Hamra**, Agreb Nord-Ouest***, Berkine*,
Bourarhet Nord*, Bourarhet Sud**, El Haïad**, El Mzaïd*, Erg Issaouane*, Gara Tisselit*,
Gassi Chergui Ouest*, Guern Ech Cheikh*, Ledjmat*, Oudoume*, Rhourde Esghir*, Sud-Est
Illizi*, Touggourt***, Zemlet En Naga*, Zotti Est*.

Légende : Localisation des périmètres par rapport aux zones fiscales une (1) seule zone fiscale */sur deux (2) zones fiscales **/sur trois
(3) zones fiscales***.

ZONES FISCALES PERIMETRES D’EXPLOITATION

Ait Kheir, Amassak-Tiraremine, Benkahla, Benkahla-Est, Bir Berkine, Bir Berkine Nord,
Djebel Bissa, Djorf, Djoua Ouest, Draa Allal, Edeyen, Edjelleh, El Borma, El Mouileh, Gara,
Gara Sud, Garet Benchetir, Gassi Touil Tagi, Guellala, Haoud Berkaoui, Hassi Berkine
Nord-Est, Hassi Chergui, Hassi Guettar, Hassi Mazoula Nord, Hassi Mazoula B, Hassi Mazoula
Sud, Hassi Messaoud Z.c. Hassi Messaoud Zones Complexes, Hassi R’mel, Hassi R’mel Sud,
Makouda, Mekssem, Mesdar, Ouan Taredert, Oued Noumer, Rhourde Adra Sud, Rhourde
D Chegga, Rhourde Chouff, Rhourde El Adra, Rhourde Hamra, Rhourde Hamra S.E. Rhourde
Nouss, Sidi Mezghiche, Stah, Tamendjelt, Tiguentourine, Tin Fouye, Tin Fouye Ouest, Tin
D Fouye Nord, Tin Fouye Tabankort 100, Tin Fouye Tabankort Est, Tin Fouye Tabankort
Ordovicien, Zarzatine Nord-Est, Zemlet Ennouss, El Gassi Zotti, El Agreb, El Kheit Tessekha,
El Merk Est, El Merk, El Merk Nord, Kermad, Menzel Ledjmat Central, Menzel Ledjmat Nord,
Menzel Ledjmat NW, Menzel Ledjmat Ouest, Rhourde Debdaba, Bir Sif Fatima, Rhourde El
Attar, Sif Fatima NE, Rhourde Ouled Djemma, Rhourde Er Rouni Nord, Bir Rebaa Nord, Bir
Rebaa Ouest, Bir Rebaa Sud Ouest, Rhourde Messaoud, Zemoul El Kbar, Bir Rebaa Ouest Ext
SE, Zemlet El Adreg, Rhourde Messaoud Est, Rhourde Ech Chouil, Rhourde El Khrouf, Hassi
Berkine, Berkine Est, Hassi Berkine Sud Est, Rhourde Berkine, Quoubba Nord, Berkine Nord
Est, Hassi Berkine Sud, Hamra, TFT, Tifernine, Tin Mesnaguene, Bir El Quetara, Hassi Farida,
Hassi Ouan Taredert, Tiguentourine, Hassi Ouan Abecheu, Ourhoud, Ohanet Nord, Dimeta
Ouest, Askarene Guelta, Ohanet Sud.
8 8 Chaoual 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58 8 octobre 2008

Décret exécutif n° 08-314 du 7 Chaoual 1429 Art. 4. — L’article 4 du décret exécutif n° 07-127 du
correspondant au 7 octobre 2008 modifiant et 5 mai 2007, susvisé, est modifié, complété et rédigé
complétant le décret exécutif n° 07-127 du 17 Rabie comme suit :
Ethani 1428 correspondant au 5 mai 2007 relatif à
la délimitation et à la classification du domaine « Art. 4. — Sont classés en zone fiscale B tous les
minier en zones et à la définition des périmètres de périmètres de prospection, de recherche et/ou
prospection, de recherche et d’exploitation. d’exploitation des hydrocarbures situés à l’intérieur de la
———— zone B dont les coordonnées géographiques figurent en
annexe 2 du présent décret ».
Le Chef du Gouvernement,
Art. 5. — L’article 5 du décret exécutif n° 07-127 du
Sur le rapport du ministre de l’énergie et des mines, 5 mai 2007, susvisé, est modifié, complété et rédigé
comme suit :
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4° et 125
(alinéa 2) ; « Art. 5. — Sont classés en zone fiscale C tous les
périmètres de prospection, de recherche et/ou
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 d’exploitation des hydrocarbures situés à l’intérieu r
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée, des zones C1, C2, C3, C4, C5, C6 et C7 dont les
relative aux hydrocarbures, notamment son article 19 ; coordonnées géographiques figurent en annexe 3 du
présent décret ».
Vu le décret présidentiel n° 07-173 du 18 Joumada
El Oula 1428 orrrespondant au 4 juin 2007, modifié, Art. 6. — L’article 6 du décret exécutif n° 07-127 du
portant nomination des membres du Gouvernement ; 5 mai 2007, susvisé, est modifié, complété et rédigé
comme suit :
Vu le décret présidentiel n° 08-186 du 19 Joumada
Ethania 1429 corrrespondant au 23 juin 2008 portant « Art. 6. — Sont classés en zone fiscale D tous les
nomination du Chef du Gouvernement ; périmètres de prospection, de recherche et/ou
d’exploitation des hydrocarbures situés à l’intérieur de la
Vu le décret exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani zone D dont les coordonnées géographiques figurent en
1428 correspondant au 5 mai 2007 relatif à la délimitation annexe 4 du présent décret».
et à la classification du domaine minier en zones et à la
définition des périmètres de prospection, de recherche et Art. 7. — L’article 7 du décret exécutif n° 07-127
d’exploitation ; du 5 mai 2007, susvisé, est complété par un alinéa in
fine comme suit :
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions « Art. 7. — ......................................................................
du ministre de l’énergie et des mines ; Pour des raisons de non-évidence de prospectivité
minimale en hydrocarbures dans certains périmètres,
Décrète : l’agence nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures «ALNAFT» peut adapter, si nécessaire, le
Article 1er. — Le présent décret a pour objet de nombre de parcelles composant les périmètres de
modifier et compléter certaines dispositions du décret prospection, de recherche et/ou d’exploitation des
exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani 1428 correspondant hydrocarbures après accord préalable du ministre chargé
au 5 mai 2007 relatif à la délimitation et à la classification des hydrocarbures ».
du domaine minier en zones et à la définition des
périmètres de prospection, de recherche et d’exploitation. Art. 8. — L’article 9 du décret exécutif n° 07-127 du
5 mai 2007, susvisé, est modifié, complété et rédigé
Art. 2. — L’article 1er du décret exécutif n° 07-127 du comme suit :
5 mai 2007, susvisé, est modifié, complété et rédigé
comme suit: «Art. 9. — Dans le cadre de la mise en œuvre des
dispositions des articles 37, 38 et 41 de la loi n° 05-07 du
« Article 1er. — ……… (Sans changement jusqu’à) 28 avril 2005, susvisée, la liste des périmètres de
prospection de recherche et/ou d’exploitation des
La délimitation de ces zones est définie respectivement hydrocarbures est précisée régulièrement par arrêté du
en annexes 1, 2, 3 et 4 du présent décret. ministre chargé des hydrocarbures, et l’agence nationale
………. (Le reste sans changement)…………….». pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
«ALNAFT» publie périodiquement la carte de situation
Art. 3. — L’article 3 du décret exécutif n° 07-127 actualisée des périmètres composant le domaine minier
du 5 mai 2007, susvisé, est modifié, complété et rédigé national.»
comme suit :
Art. 9. — Le présent décret sera publié au Journal
« Art. 3. — Sont classés en zone fiscale A tous les officiel de la République algérienne démocratique et
périmètres de prospection, de recherche et/ou populaire.
d’exploitation des hydrocarbures situés à l’intérieur des
zones A1, A2-1, A2-2, A3, A4, A5 et A6 dont les Fait à Alger, le 7 Chaoual 1429 correspondant au
coordonnées géographiques figurent en annexe 1 du 7 octobre 2008.
présent décret, y compris les périmètres de recherche et/ou
d’exploitation en mer (Offshore) ». Ahmed OUYAHIA.
8 Chaoual 1429 9
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58
8 octobre 2008

ANNEXE I

ZONE A

Zone A1

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 1 00 00 Frontière maritime
2 8 40 00 Frontière maritime
3 Frontière tunisienne 36 15 00
4 7 10 00 36 15 00
5 7 10 00 36 05 00
6 6 20 00 36 05 00
7 6 20 00 36 00 00
8 5 05 00 36 00 00
9 5 05 00 35 20 00
10 5 00 00 35 20 00
11 5 00 00 34 40 00
12 4 50 00 34 40 00
13 4 50 00 34 25 00
14 3 45 00 34 25 00
15 3 45 00 34 05 00
16 3 40 00 34 05 00
17 3 40 00 34 00 00
18 3 30 00 34 00 00
19 3 30 00 33 55 00
20 2 10 00 33 55 00
21 2 10 00 33 25 00
22 1 35 00 33 25 00
23 1 35 00 33 10 00
24 1 00 00 33 10 00
25 1 00 00 32 55 00
26 0 30 00 32 55 00
27 0 30 00 31 45 00
28 0 00 00 31 45 00
29 0 00 00 29 15 00
30 -0 15 00 29 15 00
31 -0 15 00 29 00 00
32 -1 00 00 29 00 00
33 -1 00 00 28 30 00
34 -2 00 00 28 30 00
35 -2 00 00 29 00 00
36 -1 35 00 29 00 00
37 -1 35 00 29 15 00
38 -1 30 00 29 15 00
39 -1 30 00 29 35 00
40 -2 00 00 29 35 00
41 -2 00 00 30 00 00
42 -2 30 00 30 00 00
43 -2 30 00 30 15 00
44 -3 50 00 30 15 00
45 -3 50 00 Frontière marocaine
46 -2 10 00 Frontière maritime
47 0 00 00 Frontière maritime
10 8 Chaoual 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58 8 octobre 2008

ZONE A2-1

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 F. T. marocaine 00 29 22 00
2 -6 30 00 29 22 00
3 -6 30 00 29 25 00
4 -4 45 00 29 25 00
5 -4 45 00 29 00 00
6 -4 00 00 29 00 00
7 -4 00 00 28 35 00
8 -2 20 00 28 35 00
9 -2 20 00 26 35 00
10 -2 40 00 26 35 00
11 -2 40 00 27 00 00
12 -3 00 00 27 00 00
13 -3 00 00 27 30 00
14 -5 05 00 27 30 00
15 -5 05 00 27 25 00
16 -5 10 00 27 25 00
17 -5 10 00 27 20 00
18 -5 35 00 27 20 00
19 -5 35 00 27 15 00
20 -5 50 00 27 15 00
21 -5 50 00 27 10 00
22 -6 05 00 27 10 00
23 -6 05 00 27 05 00
24 -6 20 00 27 05 00
25 -6 20 00 26 53 00
26 F. T. mauritanienne 00 26 53 00
27 F. T.RASD 00 27 20 00
28 F. T.RASD 00 28 45 00

Zone A2-2

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 -1 00 00 26 40 00
2 -0 35 00 26 40 00
3 -0 35 00 25 50 00
4 +0 35 00 25 50 00
5 +0 35 00 24 00 00
6 -1 15 00 24 00 00
7 -1 15 00 25 00 00
8 -1 45 00 25 00 00
9 -1 45 00 26 00 00
10 -2 10 00 26 00 00
11 -2 10 00 26 35 00
12 -1 00 00 26 35 00
8 Chaoual 1429 11
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58
8 octobre 2008

Zone A3

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 5 00 00 29 30 00
2 5 35 00 29 30 00
3 5 35 00 28 30 00
4 6 30 00 28 30 00
5 6 30 00 27 40 00
6 5 00 00 27 40 00
7 5 00 00 26 50 00
8 4 40 00 26 50 00
9 4 40 00 26 00 00
10 3 20 00 26 00 00
11 3 20 00 27 05 00
12 3 10 00 27 05 00
13 3 10 00 28 00 00
14 3 00 00 28 00 00
15 3 00 00 28 30 00
16 3 55 00 28 30 00
17 3 55 00 29 20 00
18 5 00 00 29 20 00

Zone A4
SEDOUKHANE-EST

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 8 52 00 29 12 00
2 8 55 00 29 12 00
3 8 55 00 29 09 00
4 8 52 00 29 09 00

TIMELLOULINE-SUD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 8 56 00 29 11 00
2 8 57 00 29 11 00
3 8 57 00 29 10 00
4 9 01 00 29 10 00
5 9 01 00 29 09 00
6 9 03 00 29 09 00
7 9 03 00 29 06 00
8 9 00 00 29 06 00
9 9 00 00 29 07 00
10 8 56 00 29 07 00
12 8 Chaoual 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58 8 octobre 2008

DIMETA - NORD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 06 00 29 04 00
2 9 09 00 29 04 00
3 9 09 00 29 00 00
4 9 06 00 29 00 00

TAHALA - NORD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 01 00 29 57 00
2 9 01 00 29 57 00
3 9 03 00 28 54 00
4 9 03 00 28 54 00

GUELTA - NORD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 01 00 28 54 00
2 9 04 00 28 54 00
3 9 04 00 28 52 00
4 9 05 00 28 52 00
5 9 05 00 28 51 00
6 9 06 00 28 51 00
7 9 06 00 28 48 00
8 9 05 00 28 48 00
9 9 05 00 28 49 00
10 9 01 00 28 49 00

HASSI IMOULAYE

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 29 00 29 03 00
2 9 31 00 29 03 00
3 9 31 00 29 02 00
4 9 33 00 29 02 00
5 9 33 00 29 01 00
6 9 35 00 29 01 00
7 9 35 00 28 59 00
8 9 36 00 28 59 00
9 9 36 00 28 58 00
10 9 32 00 28 58 00
11 9 32 00 28 59 00
12 9 30 00 28 59 00
13 9 30 00 29 00 00
14 9 29 00 29 00 00
8 Chaoual 1429 13
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58
8 octobre 2008

TAMADANET

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 20 00 28 46 00
2 9 25 00 28 46 00
3 9 25 00 28 35 00
4 9 18 00 28 35 00
5 9 18 00 28 36 00
6 9 16 00 28 36 00
7 9 16 00 28 38 00
8 9 15 00 28 38 00
9 9 15 00 28 40 00
10 9 14 00 28 40 00
11 9 14 00 28 44 00
12 9 16 00 28 44 00
13 9 16 00 28 43 00
14 9 20 00 28 43 00

TAMADANET - NORD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 13 00 28 48 00
2 9 20 00 28 48 00
3 9 20 00 28 43 00
4 9 16 00 28 43 00
5 9 16 00 28 44 00
6 9 14 00 28 44 00
7 9 14 00 28 45 00
8 9 13 00 28 45 00

TILMAS

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 10 00 28 35 00
2 9 15 00 28 35 00
3 9 15 00 28 32 00
4 9 12 00 28 32 00
5 9 12 00 28 34 00
6 9 10 00 28 34 00

TRIG

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 14 00 28 18 00
2 9 18 00 28 18 00
3 9 18 00 28 14 00
4 9 14 00 28 14 00

OUAN TARADJELLI

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 42 00 28 24 00
2 9 45 00 28 24 00
3 9 45 00 28 22 00
4 9 42 00 28 22 00
14 8 Chaoual 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58 8 octobre 2008

ZEMOURI

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 45 00 28 23 00
2 9 49 00 28 23 00
3 9 49 00 28 29 00
4 9 44 00 28 29 00
5 9 44 00 28 22 00
6 9 45 00 28 22 00

IFEFANE

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 37 00 28 21 00
2 9 41 00 28 21 00
3 9 41 00 28 20 00
4 9 42 00 28 20 00
5 9 42 00 28 19 00
6 9 46 00 28 19 00
7 9 46 00 28 17 00
8 9 37 00 28 17 00

ZARZAITINE ORDOVICIEN

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 9 46 00 28 19 00
2 9 50 00 28 19 00
3 9 50 00 28 04 00
4 9 53 00 28 04 00
5 9 53 00 28 03 00
6 9 52 00 28 03 00
7 9 52 00 28 02 00
8 9 51 00 28 02 00
9 9 51 00 28 01 00
10 9 50 00 28 01 00
11 9 50 00 28 00 00
12 9 46 00 28 00 00
13 9 46 00 28 01 00
14 9 45 00 28 01 00
15 9 45 00 28 02 00
16 9 44 00 28 02 00
17 9 44 00 28 04 00
18 9 43 00 28 04 00
19 9 43 00 28 05 00
20 9 42 00 28 05 00
21 9 42 00 28 06 00
22 9 41 00 28 06 00
23 9 41 00 28 07 00
24 9 39 00 28 07 00
25 9 39 00 28 08 00
26 9 37 00 28 08 00
27 9 37 00 28 09 00
28 9 36 00 28 09 00
29 9 36 00 28 10 00
30 9 35 00 28 10 00
31 9 35 00 28 14 00
32 9 46 00 28 14 00
8 Chaoual 1429 15
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58
8 octobre 2008

IN AKAMIL

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 18 00 28 35 00
2 9 25 00 28 35 00
3 9 25 00 28 30 00
4 9 18 00 28 30 00

IN AKAMIL - NORD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 18 00 28 30 00
2 9 25 00 28 30 00
3 9 25 00 28 21 00
4 9 18 00 28 21 00

ALRAR - CENTRE

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 25 00 28 34 00
2 9 31 00 28 34 00
3 9 31 00 28 32 00
4 9 37 00 28 32 00
5 9 37 00 28 23 00
6 9 25 00 28 23 00

ALRAR - SUD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 25 00 28 23 00
2 9 35 00 28 23 00
3 9 35 00 28 20 00
4 9 32 00 28 20 00
5 9 32 00 28 18 00
6 9 25 00 28 18 00

HORST IN AMENAS

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 24 00 28 18 00
2 9 31 00 28 18 00
3 9 31 00 28 14 00
4 9 24 00 28 14 00
16 8 Chaoual 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58 8 octobre 2008

NORD - IN AMENAS

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 24 00 28 14 00
2 9 33 00 28 14 00
3 9 33 00 28 12 00
4 9 34 00 28 12 00
5 9 34 00 28 09 00
6 9 33 00 28 09 00
7 9 33 00 28 07 00
8 9 27 00 28 07 00
9 9 27 00 28 09 00
10 9 25 00 28 09 00
11 9 25 00 28 11 00
12 9 24 00 28 11 00

GUELTA (f2)

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 04 00 28 48 00
2 9 12 00 28 48 00
3 9 12 00 28 39 00
4 9 04 00 28 39 00

TIMEDRATINE

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 04 00 28 34 00
2 9 07 00 28 34 00
3 9 07 00 28 30 00
4 9 04 00 28 30 00

TIMEDRATINE - EST

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 07 00 28 34 00
2 9 12 00 28 34 00
3 9 12 00 28 30 00
4 9 07 00 28 30 00

TIMEDRATINE - NORD

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 04 00 28 39 00
2 9 10 00 28 39 00
3 9 10 00 28 35 00
4 9 08 00 28 35 00
5 9 08 00 28 36 00
6 9 07 00 28 36 00
7 9 07 00 28 37 00
8 9 04 00 28 37 00
8 Chaoual 1429 17
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58
8 octobre 2008

ACHEB

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 07 00 28 30 00
2 9 10 00 28 30 00
3 9 10 00 28 25 00
4 9 07 00 28 25 00

ACHEB - OUEST

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 9 01 00 28 33 00
2 9 04 00 28 33 00
3 9 04 00 28 30 00
4 9 07 00 28 30 00
5 9 07 00 28 25 00
6 9 02 00 28 25 00
7 9 02 00 28 28 00
8 9 01 00 28 28 00

ASKARENE (f6)

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 8 58 00 28 48 00
2 9 04 00 28 48 00
3 9 04 00 28 46 00
4 9 05 00 28 46 00
5 9 05 00 28 45 00
6 9 06 00 28 45 00
7 9 06 00 28 42 00
8 9 07 00 28 42 00
9 9 07 00 28 41 00
10 9 08 00 28 41 00
11 9 08 00 28 39 00
12 9 02 00 28 39 00
13 9 02 00 28 41 00
14 9 01 00 28 41 00
15 9 01 00 28 42 00
16 9 00 00 28 42 00
17 9 00 00 28 46 00
18 9 59 00 28 46 00
19 9 59 00 28 47 00
20 9 58 00 28 47 00
18 8 Chaoual 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58 8 octobre 2008

ZONE A5

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 6 30 00 21 55 00

2 7 20 00 21 55 00

3 7 20 00 21 25 00

4 7 45 00 21 25 00

5 7 45 00 Frontière nigérienne

6 3 00 00 Frontière malienne

20 00 00
7 3 00 00

20 00 00
8 6 05 00

20 55 00
9 6 05 00

20 55 00
10 6 30 00

ZONE A6

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 9 25 00 23 40 00
2 9 40 00 23 40 00
3 9 40 00 23 30 00
4 10 05 00 23 30 00
5 10 05 00 23 20 00
6 10 25 00 23 20 00
7 10 25 00 23 10 00
8 10 50 00 23 10 00

9 10 50 00 Frontière nigérienne

10 9 10 00 Frontière nigérienne

11 9 10 00 22 20 00
12 8 50 00 22 20 00
13 8 50 00 23 30 00
14 9 10 00 23 30 00
15 9 10 00 22 50 00
16 9 30 00 22 50 00
17 9 30 00 22 25 00
18 9 50 00 22 25 00
19 9 50 00 23 15 00
20 9 35 00 23 15 00
21 9 35 00 23 25 00
22 9 25 00 23 25 00
8 Chaoual 1429 19
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58
8 octobre 2008

ANNEXE 2

ZONE B

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 7 10 00 36 15 00

2 Frontière tunisienne 36 15 00

3 Frontière tunisienne 35 20 00

4 8 10 00 35 20 00
5 8 10 00 35 10 00
6 7 40 00 35 10 00
7 7 40 00 34 55 00
8 6 50 00 34 55 00
9 6 50 00 34 35 00
10 7 10 00 34 35 00
11 7 10 00 34 10 00

12 Frontière tunisienne 34 10 00

13 8 50 00 Frontière tunisienne
14 8 50 00 31 50 00
15 8 25 00 31 50 00
16 8 25 00 31 45 00
17 8 15 00 31 45 00
18 8 15 00 32 00 00
19 8 00 00 32 00 00
20 8 00 00 32 25 00
21 7 00 00 32 25 00
22 7 00 00 32 45 00
23 4 15 00 32 45 00
24 4 15 00 32 55 00
25 3 55 00 32 55 00
26 3 55 00 33 25 00
27 2 30 00 33 25 00
28 2 30 00 32 35 00
29 2 15 00 32 35 00
30 2 15 00 31 40 00
31 3 00 00 31 40 00
32 3 00 00 31 20 00
33 4 50 00 31 20 00
34 4 50 00 30 30 00
35 5 10 00 30 30 00
36 5 10 00 30 35 00
37 5 25 00 30 35 00
38 5 25 00 30 20 00
39 5 55 00 30 20 00
40 5 55 00 29 30 00
41 6 00 00 29 30 00
42 6 00 00 28 45 00
43 6 50 00 28 45 00
44 6 50 00 27 50 00
20 8 Chaoual 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58 8 octobre 2008

ZONE B (Suite)
Zone B

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

45 7 30 00 27 50 00
46 7 30 00 27 30 00
47 8 15 00 27 30 00
48 8 15 00 27 00 00
49 6 30 00 27 00 00
50 6 30 00 28 30 00
51 5 35 00 28 30 00
52 5 35 00 29 30 00
53 5 00 00 29 30 00
54 5 00 00 29 20 00
55 3 55 00 29 20 00
56 3 55 00 28 30 00
57 3 00 00 28 30 00
58 3 00 00 28 00 00
59 3 10 00 28 00 00
60 3 10 00 27 05 00
61 3 20 00 27 05 00
62 3 20 00 25 25 00
63 0 35 00 25 25 00
64 0 35 00 25 50 00
65 -0 35 00 25 50 00
66 -0 35 00 26 40 00
67 -1 00 00 26 40 00
68 -1 00 00 26 35 00
69 -2 20 00 26 35 00
70 -2 20 00 28 30 00
71 -1 00 00 28 30 00
72 -1 00 00 29 00 00
73 -0 15 00 29 00 00
74 -0 15 00 29 15 00
75 0 00 00 29 15 00
76 0 00 00 31 45 00
77 0 30 00 31 45 00
78 0 30 00 32 55 00
79 1 00 00 32 55 00
80 1 00 00 33 10 00
81 1 35 00 33 10 00
82 1 35 00 33 25 00
83 2 10 00 33 25 00
84 2 10 00 33 55 00
85 3 30 00 33 55 00
86 3 30 00 34 00 00
87 3 40 00 34 00 00
88 3 40 00 34 05 00
89 3 45 00 34 05 00
90 3 45 00 34 25 00
91 4 50 00 34 25 00
92 4 50 00 34 40 00
93 5 00 00 34 40 00
94 5 00 00 35 20 00
95 5 05 00 35 20 00
96 5 05 00 36 00 00
97 6 20 00 36 00 00
98 6 20 00 36 05 00
99 7 10 00 36 05 00
8 Chaoual 1429 21
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58
8 octobre 2008

ANNEXE 3
ZONE C
Zone C1

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 2 30 00 33 25 00
2 3 55 00 33 25 00
3 3 55 00 32 55 00
4 4 15 00 32 55 00
5 4 15 00 32 45 00
6 3 45 00 32 45 00
7 3 45 00 33 07 00
8 3 33 00 33 07 00
9 3 33 00 33 17 00
10 3 07 00 33 17 00
11 3 07 00 33 14 00
12 3 05 00 33 14 00
13 3 05 00 33 12 00
14 3 01 00 33 12 00
15 3 01 00 33 09 00
16 2 57 00 33 09 00
17 2 57 00 33 04 00
18 2 52 00 33 04 00
19 2 52 00 32 54 00
20 2 42 00 32 54 00
21 2 42 00 32 50 00
22 2 40 00 32 50 00
23 2 40 00 32 35 00
24 2 35 00 32 35 00
25 2 35 00 32 25 00
26 2 50 00 32 25 00
27 2 50 00 32 20 00
28 3 00 00 32 20 00
29 3 00 00 32 15 00
30 3 15 00 32 15 00
31 3 15 00 32 05 00
32 3 25 00 32 05 00
33 3 25 00 32 00 00
34 4 50 00 32 00 00
35 4 50 00 31 20 00
36 5 35 00 31 20 00
37 5 35 00 31 10 00
38 5 25 00 31 10 00
39 5 25 00 30 40 00
40 5 40 00 30 40 00
41 5 40 00 30 45 00
22 8 Chaoual 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58 8 octobre 2008

ZONE C
Zone C1 (suite)

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
42 5 55 00 30 45 00
43 5 55 00 30 50 00
44 6 00 00 30 50 00
45 6 00 00 31 00 00
46 6 25 00 31 00 00
47 6 25 00 30 40 00
48 6 15 00 30 40 00
49 6 15 00 30 10 00
50 6 14 00 30 10 00
51 6 14 00 29 55 00
52 6 20 00 29 55 00
53 6 20 00 29 30 00
54 6 15 00 29 30 00
55 6 15 00 29 10 00
56 6 35 00 29 10 00
57 6 35 00 29 00 00
58 7 05 00 29 00 00
59 7 05 00 28 45 00
60 7 03 00 28 45 00
61 7 03 00 28 40 00
62 7 05 00 28 40 00
63 7 05 00 28 30 00
64 7 10 00 28 30 00
65 7 10 00 28 15 00
66 7 30 00 28 15 00
67 7 30 00 27 50 00
68 6 50 00 27 50 00
69 6 50 00 28 45 00
70 6 00 00 28 45 00
71 6 00 00 29 30 00
72 5 55 00 29 30 00
73 5 55 00 30 20 00
74 5 25 00 30 20 00
75 5 25 00 30 35 00
76 5 10 00 30 35 00
77 5 10 00 30 30 00
78 4 50 00 30 30 00
79 4 50 00 31 20 00
80 3 00 00 31 20 00
81 3 00 00 31 40 00
82 2 15 00 31 40 00
83 2 15 00 32 35 00
84 2 30 00 32 35 00
8 Chaoual 1429 23
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58
8 octobre 2008

ZONE C2

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 4 15 00 32 45 00
2 7 00 00 32 45 00
3 7 00 00 32 25 00
4 8 00 00 32 25 00
5 8 00 00 32 00 00
6 8 15 00 32 00 00
7 8 15 00 31 45 00
8 8 25 00 31 45 00
9 8 25 00 31 50 00
10 8 50 00 31 50 00
11 8 50 00 Frontière tunisienne

12 Frontière tunisienne 31 47 00

13 9 05 00 31 47 00
14 9 05 00 31 45 00
15 9 00 00 31 45 00
16 9 00 00 31 50 00
17 8 50 00 31 50 00
18 8 50 00 31 35 00
19 8 00 00 31 35 00
20 8 00 00 31 25 00
21 7 30 00 31 25 00
22 7 30 00 30 35 00
23 7 15 00 30 35 00
24 7 15 00 31 15 00
25 7 10 00 31 15 00
26 7 10 00 31 35 00
27 6 50 00 31 35 00
28 6 50 00 32 20 00
29 6 15 00 32 20 00
30 6 15 00 32 25 00
31 4 15 00 32 25 00

ZONE C3

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 8 10 00 35 20 00

2 Frontière tunisienne 35 20 00

3 Frontière tunisienne 34 10 00

4 7 10 00 34 10 00
5 7 10 00 34 35 00
6 6 50 00 34 35 00
7 6 50 00 34 55 00
8 7 40 00 34 55 00
9 7 40 00 35 10 00
10 8 10 00 35 10 00
24 8 Chaoual 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58 8 octobre 2008

ZONE C4

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 1 00 00 29 20 00
2 2 25 00 29 20 00
3 2 25 00 28 50 00
4 2 45 00 28 50 00
5 2 45 00 27 45 00
6 2 50 00 27 45 00
7 2 50 00 26 40 00
8 2 55 00 26 40 00
9 2 55 00 26 15 00
10 1 30 00 26 15 00
11 1 30 00 27 10 00
12 1 15 00 27 10 00
13 1 15 00 27 35 00
14 0 10 00 27 35 00
15 0 10 00 28 00 00
16 -0 45 00 28 00 00
17 -0 45 00 28 25 00
18 1 15 00 28 25 00
19 1 15 00 29 05 00
20 1 00 00 29 05 00

ZONE C5

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS

1 -1 00 00 27 30 00
2 -0 40 00 27 30 00
3 -0 40 00 27 20 00
4 0 00 00 27 20 00
5 0 00 00 27 05 00
6 0 10 00 27 05 00
7 0 10 00 27 00 00
8 0 35 00 27 00 00
9 0 35 00 26 40 00
10 -0 20 00 26 40 00
11 -0 20 00 27 05 00
12 -1 00 00 27 05 00
8 Chaoual 1429 25
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58
8 octobre 2008

ZONE C6

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 8 00 00 28 05 00
2 8 15 00 28 05 00
3 8 15 00 27 50 00
4 8 40 00 27 50 00
5 8 40 00 27 30 00
6 9 25 00 27 30 00
7 9 25 00 27 15 00

8 Frontière libyenne 27 15 00
9 Frontière libyenne 26 45 00

10 9 43 00 26 45 00
11 9 43 00 27 00 00
12 8 15 00 27 00 00
13 8 15 00 27 30 00
14 7 30 00 27 30 00
15 7 30 00 27 50 00
16 7 50 00 27 50 00
17 7 50 00 28 00 00
18 8 00 00 28 00 00

ZONE C7

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
1 8 50 00 31 10 00

2 Frontière tunisienne 31 10 00
3 Frontière libyenne 29 15 00
4 9 35 00 29 15 00
5 9 35 00 29 10 00
6 8 55 00 29 10 00
7 8 55 00 29 12 00
8 8 52 00 29 12 00
9 8 52 00 29 10 00
10 8 45 00 29 10 00
11 8 45 00 29 00 00
12 8 40 00 29 00 00
13 8 40 00 28 55 00
14 8 45 00 28 55 00
15 8 45 00 28 45 00
16 8 50 00 28 45 00
17 8 50 00 28 35 00
18 8 00 00 28 35 00
19 8 00 00 29 30 00
20 8 20 00 29 30 00
21 8 20 00 30 05 00
22 8 30 00 30 05 00
23 8 30 00 30 30 00
24 8 40 00 30 30 00
25 8 40 00 30 50 00
26 8 45 00 30 50 00
27 8 45 00 30 55 00
28 8 50 00 30 55 00
26 8 Chaoual 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58 8 octobre 2008

ANNEXE 4
Zone D

LONGITUDE LATITUDE
Sommets DD MM SS DD MM SS
1 3 07 00 33 17 00
2 3 33 00 33 17 00
3 3 33 00 33 07 00
4 3 45 00 33 07 00
5 3 45 00 32 45 00
6 4 15 00 32 45 00
7 4 15 00 32 25 00
8 6 15 00 32 25 00
9 6 15 00 32 20 00
10 6 50 00 32 20 00
11 6 50 00 31 35 00
12 7 10 00 31 35 00
13 7 10 00 31 15 00
14 7 15 00 31 15 00
15 7 15 00 30 35 00
16 7 30 00 30 35 00
17 7 30 00 31 25 00
18 8 00 00 31 25 00
19 8 00 00 31 35 00
20 8 50 00 31 35 00
21 8 50 00 31 50 00
22 9 00 00 31 50 00
23 9 00 00 31 45 00
24 9 05 00 31 45 00
25 9 05 00 31 47 00
26 Frontière tunisienne 31 47 00
27 Frontière tunisienne 31 10 00
28 8 50 00 31 10 00
29 8 50 00 30 55 00
30 8 45 00 30 55 00
31 8 45 00 30 50 00
32 8 40 00 30 50 00
33 8 40 00 30 30 00
34 8 30 00 30 30 00
35 8 30 00 30 05 00
36 8 20 00 30 05 00
37 8 20 00 29 30 00
38 8 00 00 29 30 00
39 8 00 00 28 35 00
40 8 50 00 28 35 00
8 Chaoual 1429 27
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58
8 octobre 2008

Zone D (Suite)

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
41 8 50 00 28 45 00
42 8 45 00 28 45 00
43 8 45 00 28 55 00
44 8 40 00 28 55 00
45 8 40 00 29 00 00
46 8 45 00 29 00 00
47 8 45 00 29 10 00
48 8 52 00 29 10 00
49 8 52 00 29 12 00
50 8 55 00 29 12 00
51 8 55 00 29 10 00
52 8 35 00 29 10 00
53 8 35 00 29 15 00
54 Frontière libyenne 29 15 00
55 Frontière libyenne 27 15 00
56 9 25 00 27 15 00
57 9 25 00 27 30 00
58 8 40 00 27 30 00
59 8 40 00 27 50 00
60 8 15 00 27 50 00
61 8 15 00 28 05 00
62 8 00 00 28 05 00
63 8 00 00 28 00 00
64 7 50 00 28 00 00
65 7 50 00 27 50 00
66 7 30 00 27 50 00
67 7 30 00 28 15 00
68 7 10 00 28 15 00
69 7 10 00 28 30 00
70 7 05 00 28 30 00
71 7 05 00 28 40 00
72 7 03 00 28 40 00
73 7 03 00 28 45 00
74 7 05 00 28 45 00
75 7 05 00 29 00 00
76 6 35 00 29 00 00
77 6 35 00 29 10 00
78 6 15 00 29 10 00
79 6 15 00 29 30 00
80 6 20 00 29 30 00
28 8 Chaoual 1429
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 58 8 octobre 2008

Zone D (Suite)

LONGITUDE LATITUDE

Sommets DD MM SS DD MM SS
81 6 20 00 29 55 00
82 6 14 00 29 55 00
83 6 14 00 30 10 00
84 6 15 00 30 10 00
85 6 15 00 30 40 00
86 6 25 00 30 40 00
87 6 25 00 31 00 00
88 6 00 00 31 00 00
89 6 00 00 30 50 00
90 5 55 00 30 50 00
91 5 55 00 30 45 00
92 5 40 00 30 45 00
93 5 40 00 30 40 00
94 5 25 00 30 40 00
95 5 25 00 31 10 00
96 5 35 00 31 10 00
97 5 35 00 31 20 00
98 4 50 00 31 20 00
99 4 50 00 32 00 00
100 3 25 00 32 00 00
101 3 25 00 32 05 00
102 3 15 00 32 05 00
103 3 15 00 32 15 00
104 3 00 00 32 15 00
105 3 00 00 32 20 00
106 2 50 00 32 20 00
107 2 50 00 32 25 00
108 2 35 00 32 25 00
109 2 35 00 32 35 00
110 2 40 00 32 35 00
111 2 40 00 32 50 00
112 2 42 00 32 50 00
113 2 42 00 32 54 00
114 2 52 00 32 54 00
115 2 52 00 33 04 00
116 2 57 00 33 04 00
117 2 57 00 33 09 00
118 3 01 00 33 09 00
119 3 01 00 33 12 00
120 3 05 00 33 12 00
121 3 05 00 33 14 00
122 3 07 00 33 14 00
26 Safar 1435
8 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 67 29 décembre 2013

Décret exécutif n° 13-436 du 20 Safar 1435 La délimitation de ces zones est définie respectivement
correspondant au 23 décembre 2013 modifiant en annexes 1, 2, 3, 4 et 5 du présent décret.
et complétant le décret exécutif n° 07-127 du
17 Rabie Ethani 1428 correspondant au 5 mai Tout changement dans la délimitation des zones ou de
2007 relatif à la délimitation et à la classification la liste des périmètres relevant de chacune de ces zones ne
du domaine minier en zones et à la définition des peut être rétroactif ».
périmètres de prospection, de recherche et
d'exploitation. Art. 3. — L'article 2 du décret exécutif n° 07-127 du
———— 17 Rabie Ethani 1428 correspondant au 5 mai 2007,
modifié et complété, susvisé, est modifié, complété et
rédigé comme suit :
Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre de l'énergie et des mines, « Art. 2. — Les zones et les périmètres sont définis par
leurs coordonnées géographiques, leurs caractéristiques
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125 géologiques ainsi que le nombre de parcelles qui les
(alinéa 2) ; composent et leur géométrie ».
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée, Art. 4. — L'article 3 du décret exécutif n° 07-127 du
relative aux hydrocarbures, notamment son article 19 ; 17 Rabie Ethani 1428 correspondant au 5 mai 2007,
modifié et complété, susvisé, est complété par un alinéa
Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada in fine comme suit :
1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant
nomination des membres du Gouvernement ; « Art. 3. — Sont classés en zone fiscale A tous les
périmètres de prospection, de recherche et/ou
Vu le décret exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani d'exploitation des hydrocarbures situés à l'intérieur des
1428 correspondant au 5 mai 2007, modifié et complété, zones A7 et A8 dont les coordonnées géographiques
relatif à la délimitation et à la classification du domaine figurent en annexe 5 du présent décret ».
minier en zones et à la définition des périmètres de
prospection, de recherche et d'exploitation ; Art. 5. — L'article 7 du décret exécutif n° 07-127 du
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428 5 mai 2007, modifié et complété, susvisé, est modifié,
complété et rédigé comme suit :
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
du ministre de l'énergie et des mines ; « Art. 7. — ............. (Sans changement jusqu'à)
Après approbation du Président de la République ;
Pour les périmètres de prospection, de recherche et/ou
Décrète : d'exploitation des hydrocarbures situés en offshore, le
nombre de parcelles composant ces périmètres peut
Article 1er. — Le présent décret a pour objet de atteindre cent cinquante (150) parcelles.
modifier et de compléter certaines dispositions du décret
exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani 1428 L'agence nationale pour la valorisation des
hydrocarbures (ALNAFT), au fur et à mesure du
correspondant au 5 mai 2007, modifié et complété, relatif
développement du domaine minier, adapte régulièrement
à la délimitation et à la classification du domaine minier le nombre maximum de parcelles composant les
en zones et à la définition des périmètres de prospection, périmètres de chaque zone après accord du ministre
de recherche et d'exploitation. chargé des hydrocarbures sans que cette adaptation du
nombre maximum de parcelles entraîne un changement de
Art. 2. — L'article 1er du décret exécutif n° 07-127 zone fiscale ».
du 17 Rabie Ethani 1428 correspondant au 5 mai 2007,
modifié et complété, susvisé, est modifié, complété et Art. 6. — L'article 8 du décret exécutif n° 07-127 du
rédigé comme suit : 17 Rabie Ethani 1428 correspondant au 5 mai 2007,
modifié et complété, susvisé, est modifié, complété et
« Article 1er. — ...........(Sans changement jusqu'à) rédigé comme suit :
• la subdivision du domaine minier national en quatre
(4) zones : « Art. 8. — La géométrie de chaque périmètre de
prospection, de recherche et/ou d'exploitation doit
— zone A ; correspondre à un quadrilatère rectangle ou carré par
— zone B ; polygone.

— zone C ; La subdivision géologique prend en considération les


caractéristiques intrinsèques des objectifs pétroliers mis en
— zone D. évidence par des travaux de prospection ou de recherche
• la subdivision géographique et géologique ; d'hydrocarbures; elles portent notamment sur :

• les conditions et la méthodologie de changement de • les caractéristiques pétro-physiques de la roche


délimitation des zones ; réservoir ;
• les tailles maximales des périmètres de chaque zone. • la nature des hydrocarbures qui y sont contenus ;
26 Safar 1435 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 67 9
29 décembre 2013

• la pression et la température du réservoir ; Art. 9. — Les dispositions de l'article 11 du décret


exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani 1428
• l'état des connaissances géologiques. correspondant au 5 mai 2007, modifié et complété,
susvisé, sont abrogées.
Les niveaux géologiques sont classés en :
• réservoirs conventionnels ; Art. 10. — Le présent décret sera publié au Journal
officiel de la République algérienne démocratique et
• réservoirs ou formations géologiques donnant lieu aux populaire.
hydrocarbures non conventionnels tels que définis à
l'article 5 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 Fait à Alger, le 20 Safar 1435 correspondant au
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée, 23 décembre 2013.
susvisée ;
Abdelmalek SELLAL.
• entités à géologie complexe ». ————————
Art. 7. — Il est inséré dans les dispositions du décret ANNEXE 5
exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani 1428
correspondant au 5 mai 2007, modifié et complété, ZONE A
susvisé, les articles 8bis et 8ter rédigés comme suit :
« Art. 8. bis — Le changement de délimitation et de Zone A7
classification de zones peut être opéré si l'une ou plusieurs
des conditions ci-après sont remplies :
LONGITUDE LATITUDE
1. la présence et/ou la proximité d'infrastructures et
installations de surface ;
2. l'état des connaissances géologiques ; Sommets DD MM SS DD MM SS

3. la présence de gisements ou de découvertes non 1 5 00 00 27 40 00


développés ;
2 6 30 00 27 40 00
4. la présence de nouvelles thématiques liées aux
ressources non conventionnelles. 3 6 30 00 27 00 00

5. objectifs ou considérations stratégiques ». 4 9 43 00 27 00 00


5 9 43 00 26 45 00
« Art. 8. ter — A l'initiative de l'agence nationale pour
la valorisation des ressources en hydrocarbures 6 Frontière Libyenne 26 45 00
(ALNAFT), sur la base d'un rapport circonstancié et 7 Frontière Libyenne 24 40 00
motivé, et après approbation du ministre chargé des
hydrocarbures, il peut être procédé au changement de 8 9 25 00 24 40 00
délimitation et de classification de zones dans le cas où
9 9 25 00 24 35 00
l'une ou plusieurs des conditions énumérées à l'article8 bis,
ci-dessus, est ou sont satisfaite(s). 10 9 15 00 24 35 00

Cette nouvelle délimitation et classification font l'objet 11 9 15 00 24 40 00


d'un arrêté conjoint des ministres chargés des 12 9 10 00 24 40 00
hydrocarbures et des finances.
13 9 10 00 24 45 00
La carte du domaine minier national relatif aux 14 9 05 00 24 45 00
hydrocarbures est mise à jour par l'agence nationale pour
la valorisation des ressources en hydrocarbures 15 9 05 00 24 50 00
(ALNAFT), en y intégrant les coordonnées géographiques 16 9 00 00 24 50 00
correspondant à la nouvelle délimitation ».
17 9 00 00 24 55 00
Art. 8. — L'article 10 du décret exécutif n° 07-127 du 18 8 40 00 24 55 00
17 Rabie Ethani 1428 correspondant au 5 mai 2007,
modifié et complété, susvisé, est modifié, complété et 19 8 40 00 25 00 00
rédigé comme suit :
20 8 30 00 25 00 00
« Art. 10. — Pour chaque zone A, B, C, D, un
programme minimum de travaux que le contractant 21 8 30 00 25 05 00
s'engage à réaliser pour chacune des phases de la 22 8 20 00 25 05 00
période de recherche est spécifié dans le contrat de
recherche et d'exploitation conformément aux 23 8 20 00 25 20 00
dispositions de l'article 43 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie 24 8 10 00 25 20 00
El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005, modifiée
et complétée, susvisée ». 25 8 10 00 25 25 00
26 Safar 1435
10 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 67 29 décembre 2013

Zone A7 (suite) Décret exécutif n° 13-437 du 20 Safar 1435


correspondant au 23 décembre 2013 modifiant
et complétant le décret exécutif n° 07-183 du
LONGITUDE LATITUDE 23 Joumada El Oula 1428 correspondant au
9 juin 2007 fixant les procédures de sélection et
de délimitation des périmètres objet de demande
26 7 10 00 25 25 00 de période de rétention, des périmètres
27 7 10 00 25 30 00 d’exploitation et des rendus de surface de
recherche.
28 7 00 00 25 30 00 ————
29 7 00 00 25 35 00 Le Premier ministre,
30 6 50 00 25 35 00 Sur le rapport du ministre de l'énergie et des mines,
31 6 50 03 25 40 02 Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125
(alinéa 2) ;
32 6 40 00 25 40 00
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
33 6 40 00 25 45 00 correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
relative aux hydrocarbures, notamment son article 41 ;
34 6 30 00 25 45 00
Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada
35 6 30 00 25 00 00 1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant
36 6 25 00 25 50 00 nomination des membres du Gouvernement ;
Vu le décret exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula
37 6 25 00 25 55 00 1428 correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures
38 6 20 00 25 55 00 de sélection et de délimitation des périmètres objet de
demande de période de rétention, des périmètres
39 6 20 00 26 05 00 d'exploitation et des rendus de surface de recherche ;
40 6 10 00 26 05 00 Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
41 6 10 00 26 15 00 du ministre de l'énergie et des mines ;
42 6 00 00 26 15 00 Après approbation du Président de la République ;
43 6 00 00 26 20 00 Décrète :
44 5 25 00 26 20 00 Article 1er. — Le présent décret a pour objet de
45 5 25 00 26 50 00 modifier et de compléter certaines dispositions du décret
exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428
46 5 00 00 26 50 00 correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures de
sélection et de délimitation des périmètres objet de
demande de période de rétention, des périmètres
Zone A8 d'exploitation et des rendus de surface de recherche.
Art. 2. — Les dispositions de l'article 2 du décret
LONGITUDE LATITUDE exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
complétées et rédigées comme suit :
Sommets DD MM SS DD MM SS
« Art. 2. — ............. (sans changement jusqu'à)
1 4 20 00 26 00 00 — le terme « sous-parcelle », indique le découpage
géographique d'une parcelle, en soixante-quatre (64)
2 3 15 00 26 00 00 sous-parcelles de zéro virgule six cent vingt-cinq (0,625)
3 3 15 00 25 15 00 minutes sexagésimales de côté trente-sept virgule cinq
(37,5) secondes.
4 2 00 00 25 15 00
.................. (le reste sans changement)................... ».
5 2 00 00 25 00 00
Art. 3. — Les dispositions de l'article 5 du décret
6 1 15 00 25 00 00 exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont complétées par
7 1 15 00 24 00 00 un alinéa in fine comme suit :
8 0 00 00 24 00 00 « Art. 5. — Dans le cas des hydrocarbures non
9 0 00 00 conventionnels, le périmètre pour la période de rétention
frontière Malienne - peut couvrir le réservoir présentant l'une des
10 5 40 00 Mauritanienne caractéristiques et conditions définies à l'article 5 de la loi
n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au
11 5 40 00 25 45 00 28 avril 2005, modifiée et complétée, susvisée, que le
12 4 20 00 25 45 00 contractant souhaite garder et ce, dans la limite du
périmètre contractuel ».
21 Ramadhan 1428 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 62 17
3 octobre 2007

1- Conditions générales établies par le gestionnaire du Vu la loi n° 01-20 du 27 Ramadhan 1422


réseau et approuvées par la commission de régulation de correspondant au 12 décembre 2001 relative à
l’électricité et du gaz, et traitant des modalités d’accès au l’aménagement et au développement durable du territoire ;
réseau, notamment des mesures et décomptes,
puissance/débit mis à disposition, continuité de la Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
fourniture, responsabilité, conditions de facturation. correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
relative aux hydrocarbures, notamment son article 20 ;
2- Conditions particulières précisant notamment les
éléments suivants : l’identification de l’utilisateur ou de Vu la loi n° 05-12 du 28 Joumada Ethania 1426
son représentant qui contracte l’accès, le point d’accès, la correspondant au 4 août 2005 relative à l’eau ;
capacité allouée, la durée du contrat, les engagements en
matière de qualité et de continuité de la fourniture, les Vu le décret présidentiel n° 07-172 du 18 Joumada
modalités de mesure et de décompte, les modalités de El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant
facturation de l’utilisation du réseau, les conditions nomination du Chef du Gouvernement ;
techniques de raccordement ainsi que les modalités
Vu le décret présidentiel n° 07-173 du 18 Joumada
d’échange d’information.
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant
nomination des membres du Gouvernement ;
Art. 27. — L’accès au réseau pour la capacité
contractuelle existante est réputé acquis pour les Vu le décret exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani
utilisateurs déjà connectés aux réseaux de transport et de 1428 correspondant au 5 mai 2007 relatif à la délimitation
distribution à la date de publication du présent décret au et à la classification du domaine minier en zones et à la
Journal officiel. définition des périmètres de prospection, de recherche et
Art. 28. — Les utilisateurs disposant déjà d’un contrat d’exploitation ;
d’accès au réseau et désirant une augmentation de capacité
formulent leur demande conformément aux articles 21 et Vu le décret exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula
22 ci-dessus. 1428 correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures
pour la conclusion des contrats de recherche et
Art. 29. — Sauf contrainte avérée et dûment justifiée d’exploitation et les contrats d’exploitation des
par l’opérateur système ou le gestionnaire du réseau hydrocarbures suite à un appel à la concurrence ;
concerné, lorsqu’un fournisseur remplace un autre auprès
d’un client final, il bénéficie de la même capacité que le Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428
fournisseur qu’il remplace. correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
du ministre de l’énergie et des mines ;
Art. 30. — Les tarifs d’utilisation des réseaux de
transport et de distribution de l’électricité et du gaz sont
fixés par la commission de régulation de l’électricité et du Décrète :
gaz, en application de la réglementation en vigueur. Les
modalités de facturation et de paiement sont précisées
dans le contrat d’accès. Article 1er. — En application de l’article 20 de la loi
n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant
Art. 31. — Le présent décret sera publié au Journal au 28 avril 2005, modifiée et complétée, relative aux
officiel de la République algérienne démocratique et hydrocarbures, le présent décret a pour objet de fixer les
populaire. procédures et conditions d’octroi de l’autorisation de
Fait à Alger, le 14 Ramadhan 1428 correspondant prospection des hydrocarbures à toute personne
au 26 septembre 2007. demandant à exécuter des travaux de prospection
d’hydrocarbures sur un ou plusieurs périmètres.
Abdelaziz BELKHADEM.
————★———— Art. 2. — L’autorisation de prospection permet à son
titulaire d’exécuter à ses frais et risques dans un périmètre
Décret exécutif n° 07-294 du 14 Ramadhan 1428 défini des travaux de prospection d’hydrocarbures,
correspondant au 26 septembre 2007 fixant les notamment par l’utilisation de méthodes géologiques,
procédures et conditions d’octroi de géophysiques et géochimiques y compris la réalisation de
l’autorisation de prospection d’hydrocarbures. forages stratigraphiques.
————
Le Chef du Gouvernement, Ladite autorisation de prospection ne confère à son
titulaire aucun droit à la conclusion d’un contrat de
Sur le rapport du ministre de l’énergie et des mines,
recherche et d’exploitation ou d’un contrat d’exploitation,
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4° et 125 ou à disposer des produits extraits, en cas de découverte
(alinéa 2) ; d’hydrocarbures à l’occasion de travaux de prospection.
18 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 62 21 Ramadhan 1428
3 octobre 2007

Art. 3. — L’autorisation de prospection ne peut pas La demande doit aussi comporter un engagement de
porter sur un périmètre ayant fait l’objet d’un contrat de remise en état des lieux selon un échéancier ne
recherche et d’exploitation ou d’un contrat d’exploitation. dépassant pas les trois (3) mois qui suivent la fin des
travaux.
Art. 4. — L’autorisation de prospection est délivrée,
après approbation du ministre chargé des hydrocarbures, A la fin de cette période, un procès-verbal de constat
par l’agence nationale pour la valorisation des ressources contradictoire est signé entre l’agence nationale pour la
en hydrocarbures “ALNAFT”, pour une durée maximale valorisation des ressources en hydrocarbures “ALNAFT”
de deux (2) ans. et le titulaire de l’autorisation attestant la remise en état
des lieux. Celui-ci vaut pour le titulaire le bénéfice d’un
Elle est incessible. quitus d’acquittement de son engagement.

Elle peut être accordée à une seule personne Art. 7. — La demande d’autorisation de prospection
ou conjointement à plusieurs personnes, comme elle peut peut porter sur un ou plusieurs périmètres s’ils sont
être accordée à plusieurs personnes sur un même adjacents.
périmètre.
Le nombre de parcelles contenues dans le périmètre
L’agence nationale pour la valorisation des ressources
et leur géométrie doivent être conformes aux dispositions
en hydrocarbures “ALNAFT” doit informer les walis des
du décret exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani 1428
wilayas concernées ainsi que les directions des mines et
correspondant au 5 mai 2007 relatif à la délimitation et à
de l’industrie (DMI), pour toute autorisation de
la classification du domaine minier en zones et à la
prospection qu'elle a délivrée, en indiquant les limites
définition des périmètres de prospection, de recherche et
géographiques du ou des périmètres de prospection, ainsi
d’exploitation.
que la nature des travaux à réaliser.

Art. 8. — Dans le cas où la personne ayant obtenu


Art. 5. — Nul ne peut obtenir une autorisation de
l'autorisation de prospection ne satisfait pas aux
prospection :
engagements souscrits ou lorsqu'elle cesse de remplir les
— s’il ne justifie pas de capacités techniques et conditions et obligations citées à l'article 5 ci-dessus, le
financières prouvées, nécessaires pour mener à bien les retrait de l'autorisation de prospection est prononcé par
travaux de prospection ou ; l’agence nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures “ALNAFT”, après accord du ministre
— s’il ne satisfait pas aux conditions fixées en ce qui chargé des hydrocarbures.
concerne les personnes aux sens des dispositions du décret
exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428 Dans le cas où l'autorisation de prospection est
correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures pour la susceptible d'être retirée, l’agence nationale pour la
conclusion des contrats de recherche et d’exploitation et valorisation des ressources en hydrocarbures “ALNAFT”
les contrats d’exploitation des hydrocarbures suite à un adresse à la personne détentrice de l'autorisation, une mise
appel à la concurrence ou ; en demeure lui fixant un délai de trente (30) jours pour
répondre à ses engagements.
— s’il ne souscrit pas à l’engagement de réaliser le
programme de travaux avec le budget projeté. Si à l'expiration du délai fixé, les engagements
énoncés par la mise en demeure n'ont pas été
Art. 6. — La demande d’autorisation de prospection est exécutés, l’agence nationale pour la valorisation des
présentée à l’agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures “ALNAFT” notifie à la
ressources en hydrocarbures « ALNAFT » et doit personne détentrice de l'autorisation le retrait de
comporter la description des travaux géologiques, l'autorisation de prospection.
géophysiques, géochimiques et, le cas échéant, les forages
stratigraphiques ainsi que le budget projeté que la Art. 9. — Le présent décret sera publié au Journal
personne demandant une telle autorisation s’engage à officiel de la République algérienne démocratique et
réaliser. populaire.

La demande doit être accompagnée d’un mémoire Fait à Alger, le 14 Ramadhan 1428 correspondant
sommaire, justifiant les limites du ou des périmètres au 26 septembre 2007.
demandés compte tenu, notamment, de la constitution
géologique de la région, ainsi que l’objet de la prospection
et le programme du travail général proposé. Abdelaziz BELKHADEM.
22 Dhou El Hidja 1434
6 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 54 27 octobre 2013

Art. 3. — Le présent décret sera publié au Journal Décret exécutif n° 13-354 du 21 Dhou El Hidja
officiel de la République algérienne démocratique et 1434 correspondant au 26 octobre 2013 modifiant
populaire. et complétant le décret exécutif n° 07-294
du 14 Ramadhan 1428 correspondant au
Fait à Alger, le 19 Dhou El Hidja 1434 correspondant 26 septembre 2007 fixant les procédures et
au 24 octobre 2013. conditions d'octroi de l'autorisation de
prospection d'hydrocarbures.
————
Abdelmalek SELLAL.
——————— Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre de l'énergie et des mines,
ANNEXE
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125
Tableau « A » Concours définitifs (alinéa 2) ;
(En milliers de DA) Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
relative aux hydrocarbures, notamment son article 20 ;
MONTANTS ANNULES Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada
SECTEURS 1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant
C.P. A.P. nomination des membres du Gouvernement ;
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428
Infrastructures économiques 80.000.000 7.405.715 correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
et administratives du ministre de l'énergie et des mines ;
Infrastructures 9.931.175 5.969.400 Vu le décret exécutif n° 07-294 du 14 Ramadhan 1428
correspondant au 26 septembre 2007 fixant les procédures
socio-culturelles
et conditions d'octroi de l'autorisation de prospection
d'hydrocarbures ;
Soutien à l’accès à l’habitat 5.000.000 1.985.300
Après approbation du Président de la République ;
Provision pour dépenses 266.000 266.000
imprévues Décrète :

Total 95.197.175 15.626.415 Article 1er. — Le présent décret a pour objet de


modifier et de compléter certaines dispositions du décret
exécutif n° 07-294 du 14 Ramadhan 1428 correspondant
Tableau « B » Concours définitifs au 26 septembre 2007 fixant les procédures et conditions
d'octroi de l'autorisation de prospection d'hydrocarbures.
(En milliers de DA)
Art. 2. — Les dispositions de l'article 2 du décret
exécutif n° 07-294 du 14 Ramadhan 1428 correspondant
MONTANTS OUVERTS au 26 septembre 2007, susvisé, est modifié, complété et
SECTEURS rédigé comme suit :
C.P. A.P. « Art. 2. — L'autorisation de prospection permet à son
titulaire d'exécuter, à ses frais et risques, dans un
Industrie — 625.715 périmètre défini des travaux de prospection
d'hydrocarbures, notamment par l'utilisation de méthodes
Soutien aux services — 380.000 géologiques, géophysiques et géochimiques y compris la
productifs réalisation de forages stratigraphiques.
Il est entendu par forage stratigraphique, tout puits foré
Infrastructures économiques 266.000 266.000 visant la reconnaissance géologique des couches
et administratives sédimentaires ou autres traversées par ce forage en vue de
déterminer les caractéristiques liées à la définition du
Education - Formation — 7.954.700 potentiel en hydrocarbures de la région concernée
notamment en matière de roche-mère, réservoir,
PCD 6.400.000 6.400.000 extensions verticales des couches, natures des fluides.
Pour les hydrocarbures non conventionnels, en vue de
Soutien à l’activité permettre une évaluation préliminaire du potentiel en
économique (dotations 88.531.175 — hydrocarbures des couches traversées, des tests de
aux CAS et bonification formation, avant ou après opérations de stimulation,
du taux d’intérêt) peuvent être réalisés conformément à la réglementation en
vigueur en la matière pourvu qu'ils aient été prévus dans
Total 95.197.175 15.626.415 le programme de travaux adossé à la demande
d'autorisation de prospection.
22 Dhou El Hidja 1434 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 54 7
27 octobre 2013

Ladite autorisation de prospection ne confère à son Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada
titulaire aucun droit à la conclusion d'un contrat de 1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant
recherche et d'exploitation ou d'un contrat d'exploitation, nomination des membres du Gouvernement ;
ou à disposer des produits extraits, en cas de découverte
d'hydrocarbures à l'occasion de travaux de prospection. Vu le décret exécutif n° 93-186 du 27 juillet 1993,
complété, déterminant les modalités d'application de la loi
Toutefois, dans le cas où un périmètre ayant fait l'objet n° 91-11 du 27 avril 1991, complétée, fixant les règles
d'une autorisation de prospection est mis en appel à la relatives à l'expropriation pour cause d'utilité publique ;
concurrence pour la conclusion d'un contrat de recherche
et d'exploitation des hydrocarbures, la ou les personne(s) Après approbation du Président de la République ;
ayant réalisé ou réalisant des travaux de prospection sur ce
périmètre, disposent, conformément aux dispositions de Décrète :
l'article 20 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel Article 1er. — En application des dispositions de
correspondant au 28 avril 2005, susvisée, d'un droit de
l'article 12 bis de la loi n° 91-11 du 27 avril 1991,
préférence à la condition qu'elle(s) s'aligne(ent), séance
tenante, sur la meilleure offre obtenue pour ledit périmètre complétée, susvisée, et conformément aux dispositions de
sous réserve de leur participation audit appel à la l'article 10 du décret exécutif n° 93-186 du 27 juillet 1993,
concurrence sur le périmètre concerné. complété, susvisé, le présent décret a pour objet de
déclarer d'utilité publique l'opération relative à la
La personne ayant fait l'objet d'un retrait de réalisation de la desserte de la garde républicaine des
l'autorisation de prospection d’hydrocarbures est Eucalyptus, en raison, du caractère d'infrastructure
considérée comme n'ayant pas réalisée les travaux de d'intérêt général et d'envergure nationale et stratégique de
prospection ». ces travaux.
Art. 3. — Les dipositions de l'article 4 du décret Art. 2. — Le caractère d'utilité publique concerne les
exécutif n° 07-294 du 14 Ramadhan 1428 correspondant biens immeubles et/ou les droits réels immobiliers servant
au 26 septembre 2007, susvisé, est modifié, complété et d'emprise à la réalisation de la desserte de la garde
rédigé comme suit : républicaine des Eucalyptus, visée à l’article 1er
« Art. 4. — L'autorisation de prospection est délivrée, ci-dessus, notamment :
après approbation du ministre chargé des hydrocarbures, — aux corps de la chaussée ;
par l'agence nationale pour la valorisation des ressources
en hydrocarbures (ALNAFT), pour une durée de deux (2) — aux talus ;
années renouvelable une seule fois pour une durée
maximale de deux (2) années. — au terre-plein central ;
— aux autres dépendances de la route.
Elle est incessible .
..................... (le reste sans changement) ..................... ». Art. 3. — Les terrains évoqués à l'article 2 ci-dessus,
qui représentent une superficie de vingt-trois (23) hectares
Art. 4. — Le présent décret sera publié au Journal et dix (10) ares, sont situés dans le territoire des
officiel de la République algérienne démocratique et communes des Eucalyptus et d'El Harrach, conformément
populaire. au plan annexé à l'original du présent décret.
Fait à Alger, le 21 Dhou El Hidja 1434 correspondant Art. 4. — La consistance des travaux à engager au titre
au 26 octobre 2013.
de la réalisation de la desserte de la garde républicaine des
Abdelmalek SELLAL. Eucalyptus est la suivante :
————★————
— linéaire principal : trois virgule cinq (3,5)
Décret exécutif n° 13-355 du 21 Dhou El Hidja 1434 kilomètres ;
correspondant au 26 octobre 2013 portant — profil en travers : 2x2 voies + terre-plein central +
déclaration d'utilité publique l'opération relative accotement + band d'arrêt d'urgence, soit une largeur
à la réalisation de la desserte de la garde totale de 21 mètres ;
républicaine des Eucalyptus.
———— — nombre d'ouvrages d'art : deux (2) ouvrages ;
Le Premier ministre, — nombre d'échangeurs : trois (3) échangeurs.
Sur le rapport du ministre des travaux publics, Art. 5. — Les crédits nécessaires aux indemnités à
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125 allouer au profit des intéressés pour les opérations
(alinéa 2) ; d'expropriation des biens et droits réels immobiliers
nécessaires à la réalisation de la desserte de la garde
Vu la loi n° 91-11 du 27 avril 1991, complétée, fixant républicaine des Eucalyptus, doivent être consignés
les règles relatives à l'expropriation pour cause d'utilité auprès du Trésor public.
publique ;
Art. 6. — Le présent décret sera publié au Journal
Vu la loi n° 01-13 du 17 Joumada El Oula 1422
correspondant au 7 août 2001 portant orientation et officiel de la République algérienne démocratique et
organisation des transports terrestres ; populaire.
Vu la loi n° 01-14 du 29 Joumada El Oula 1422 Fait à Alger, le 21 Dhou El Hidja 1434 correspondant
correspondant au 19 août 2001, modifiée et complétée, au 26 octobre 2013.
relative à l'organisation, la sécurité et la police de la
circulation routière ; Abdelmalek SELLAL.
14 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 64 28 Ramadhan 1428
10 octobre 2007

Décret exécutif n° 07-311 du 25 Ramadhan 1428 Ces données et résultats, ainsi que leurs interprétations
correspondant au 7 octobre 2007 fixant les issus des travaux de prospection des hydrocarbures
procédures de mise à la disposition de l’agence doivent être remis à l’agence nationale pour la
nationale pour la valorisation des ressources en valorisation des ressources en hydrocarbures “ALNAFT”,
hydrocarbures “ALNAFT” de toutes données et au plus tard trente (30) jours après l’expiration de la durée
résultats issus des travaux de prospection des de validité de l’autorisation de prospection des
hydrocarbures. hydrocarbures.
————
Art. 3. — L’agence nationale pour la valorisation des
Le Chef du Gouvernement, ressources en hydrocarbures “ALNAFT” et le titulaire de
l’autorisation de prospection des hydrocarbures
Sur le rapport du ministre de l’énergie et des mines,
s’engagent à maintenir ces résultats et interprétations
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4° et 125 confidentiels vis-à-vis des tiers pendant une période de
(alinéa 2) ; confidentialité de :
Vu la loi n° 01-20 du 27 Ramadhan 1422 correspondant — trois (3) ans pour les périmètres situés en zones
au 12 décembre 2001 relative à l’aménagement et au fiscales A ou B ;
développement durable du territoire ;
— deux (2) ans pour les périmètres situés en zones
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 fiscales C ou D ;
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
à partir de la date de leur communication par le titulaire
relative aux hydrocarbures, notamment son article 22 ;
de l’autorisation de prospection des hydrocarbures.
Vu la loi n° 05-12 du 28 Joumada Ethania 1426
correspondant au 4 août 2005 relative à l’eau ; Art. 4. — A l’issue de la période de deux (2) ou trois
(3) ans, selon le cas, l’agence nationale pour la
Vu le décret présidentiel n° 07-172 du 18 Joumada valorisation des ressources en hydrocarbures “ALNAFT”
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant est libre d’utiliser ces données et résultats ainsi que leurs
ALNAFT

nomination du Chef du Gouvernement ; interprétations pour la promotion du domaine minier


Vu le décret présidentiel n° 07-173 du 18 Joumada national relatif aux hydrocarbures.
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant
nomination des membres du Gouvernement ; A l’issue de la période de confidentialité, le titulaire de
l’autorisation de prospection des hydrocarbures n’a plus
Vu le décret exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani aucun droit sur les données acquises mentionnées
1428 correspondant au 5 mai 2007 relatif à la délimitation ci-dessus.
et à la classification du domaine minier en zones et à la
définition des périmètres de prospection, de recherche et Art. 5. — Le titulaire de l’autorisation de prospection
d’exploitation ; des hydrocarbures utilise les données et informations
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428 générées par les travaux de prospection des hydrocarbures
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions pour ses propres études d’évaluation du potentiel en
du ministre de l’énergie et des mines ; hydrocarbures du périmètre considéré. Toute autre
utilisation de ces données et informations doit requérir
Vu le décret exécutif n° 07-294 du 14 Ramadhan 1428 l’accord écrit préalable de l’agence nationale pour la
correspondant au 26 septembre 2007 fixant les procédures valorisation des ressources en hydrocarbures “ALNAFT”.
et conditions d’octroi de l’autorisation de prospection des
hydrocarbures ; Art. 6. — Toutefois, durant la période de
confidentialité, après accord écrit de l’agence nationale
Décrète : pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
“ALNAFT”, le titulaire de l’autorisation de prospection
Article 1er. — En application de l’article 22 de la loi des hydrocarbures peut procéder à la commercialisation
n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au 28 de ces données et résultats ainsi que leurs interprétations
avril 2005, modifiée et complétée, relative aux en collaboration avec l’agence nationale pour la
hydrocarbures, le présent décret a pour objet de fixer les
valorisation des ressources en hydrocarbures “ALNAFT”,
procédures de mise à la disposition de l’agence nationale sous réserve de la passation d’un contrat entre cette
pour la valorisation des ressources en hydrocarbures dernière et le titulaire de l’autorisation de prospection des
“ALNAFT” de toutes données et résultats issus des
hydrocarbures, fixant les conditions de commercialisation
travaux de prospection des hydrocarbures.
et notamment la répartition des produits de la
commercialisation.
Art. 2. — L’ensemble des données et résultats, ainsi que
leurs interprétations doivent être présentés et transmis à
Art. 7. — Le présent décret sera publié au Journal
l’agence nationale pour la valorisation des ressources en officiel de la République algérienne démocratique et
hydrocarbures ‘ALNAFT”, selon le canevas et sous la populaire.
forme et à la périodicité que l’agence nationale pour la
valorisation des ressources en hydrocarbures “ALNAFT” Fait à Alger, le 25 Ramadhan 1428 correspondant au
fixe à l’octroi de l’autorisation de prospection des 7 octobre 2007.
hydrocarbures. Abdelaziz BELKHADEM.
7 Joumada El Oula 1435
9 mars 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 13 13

Décret exécutif n° 14-95 du 2 Joumada El Oula 1435


correspondant au 4 mars 2014 modifiant et
complétant le décret exécutif n° 07-311 du 25
Ramadhan 1428 correspondant au 7 octobre
2007 fixant les procédures de mise à la
disposition de l'agence nationale pour la
valorisation des ressources en hydrocarbures
« ALNAFT » de toutes données et résultats issus
des travaux de prospection des hydrocarbures.
————

Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre de l'énergie et des mines,
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125
(alinéa 2) ;
Vu la loi n° 01-20 du 27 Ramadhan 1422 correspondant
au 12 décembre 2001 relative à l'aménagement et au
développement durable du territoire ;
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
relative aux hydrocarbures, notamment son article 22 ;
Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada
1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant
nomination des membres du Gouvernement ;
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
du ministre de l'énergie et des mines ;
Vu le décret exécutif n° 07-311 du 25 Ramadhan
1428 correspondant au 7 octobre 2007 fixant les
procédures de mise à la disposition de l'agence
nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures « ALNAFT » de toutes données et résultats
issus des travaux de prospection des hydrocarbures ;
Après approbation du Président de la République ;

Décrète :

Article 1er. — Le présent décret a pour objet de


modifier et de compléter certaines dispositions du décret
exécutif n° 07-311 du 25 Ramadhan 1428 correspondant
au 7 octobre 2007 fixant les procédures de mise à la
disposition de l'agence nationale pour la valorisation des
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) de toutes
données et résultats issus des travaux de prospection des
hydrocarbures.

Art. 2. — Les dispositions de l'article 3 du décret


exécutif n° 07-311 du 25 Ramadhan 1428 correspondant
au 7 octobre 2007, susvisé, sont modifiées, complétées et
rédigées comme suit :

« Art. 3. — Le titulaire de l'autorisation de prospection


des hydrocarbures s'engage à maintenir les données et
résultats visés à l'article 2 ci-dessus, ainsi que leurs
interprétations, confidentiels vis-à-vis des tiers ».

Art. 3. — Les dispositions de l'article 4 du décret


exécutif n° 07-311 du 25 Ramadhan 1428 correspondant
au 7 octobre 2007, susvisé, sont modifiées, complétées et
rédigées comme suit :
7 Joumada El Oula 1435
14 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 13 9 mars 2014

« Art. 4. — Les données et résultats visés à l'article 2


ci-dessus, ainsi que leurs interprétations peuvent être
utilisés par l'agence nationale pour la valorisation des
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) pour la
promotion du domaine minier national relatif aux
hydrocarbures ».

Art. 4. — Les dispositions de l'article 6 du décret


exécutif n° 07- 311 du 25 Ramadhan 1428 correspondant
au 7 octobre 2007, susvisé, sont modifiées, complétées et
rédigées comme suit :

« Art. 6. — Dans le cadre de la promotion du domaine


minier national relatif aux hydrocarbures, l'agence
nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT), peut demander au titulaire de
l'autorisation de prospection des hydrocarbures ou toute
autre personne disposant des qualifications requises, de
procéder à la commercialisation de ces données et
résultats ainsi que leurs interprétations pour le compte de
l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT), dans le cadre d'un contrat
fixant les conditions de commercialisation et notamment
la répartition des produits de la commercialisation ».

Art. 5. — Le présent décret sera publié au Journal


officiel de la République algérienne démocratique et
populaire.
Fait à Alger, le 2 Joumada El Oula 1435 correspondant
au 4 mars 2014.
Abdelmalek SELLAL.
————★————
2 Joumada Ethania 1428 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 40 21
17 juin 2007

v. Décret exécutif n° 07-185 du 23 Joumada El Oula 1428


correspondant au 9 juin 2007 fixant les
conditions de délivrance des titres miniers pour
les activités de recherche et/ou l’exploitation des
hydrocarbures.
————

Le Chef du Gouvernement,

Sur le rapport du ministre de l’énergie et des mines,

Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4° et 125


(alinéa 2) ;

Vu la loi n° 90-29 du 1er décembre 1990 relative à


l’aménagement et l’urbanisme ;

Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426


correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
relative aux hydrocarbures, notamment son article 23 ;

Vu la loi n° 05-12 du 28 Joumada Ethania 1426


correspondant au 4 août 2005 relative à l’eau ;
Vu le décret présidentiel n° 07-172 du 18 Joumada
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant
nomination du Chef du Gouvernement ;
Vu le décret présidentiel n° 07-173 du 18 Joumada
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant
nomination des membres du Gouvernement ;

Vu le décret exécutif n° 96-214 du 28 Moharram 1417


correspondant au 15 juin 1996 fixant les attributions du
ministre de l’énergie et des mines ;

Vu le décret exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani


1428 correspondant au 5 mai 2007 relatif à la délimitation
et à la classification du domaine minier en zones et à la
définition des périmètres de prospection, de recherche et
d’exploitation ;

Vu le décret exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula


1428 correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures
de sélection et de délimitation des périmètres objet de
demande de rétention, des périmètres d’exploitation et des
rendus de surface de recherche ;

Vu le décret exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula


1428 correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures
pour la conclusion des contrats de recherche et
d’exploitation et les contrats d’exploitation des
hydrocarbures suite à un appel à la concurrence ;

Décrète :

Article 1er. — En application de l’article 23 de la


loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au
28 avril 2005, modifiée et complétée, relative aux
hydrocarbures, le présent décret a pour objet de fixer les
conditions de délivrance des titres miniers pour les
activités de recherche et/ou l’exploitation des
hydrocarbures.
22 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 40 2 Joumada Ethania 1428
17 juin 2007

Art. 2. — Les titres miniers pour les activités de Art. 6. — La demande de titre minier doit recueillir les
recherche et/ou l’exploitation des hydrocarbures sont avis des ministres chargés de la défense nationale, de
délivrés exclusivement à l’agence nationale pour la l’intérieur, des finances, des mines, des ressources en eau,
valorisation des ressources en hydrocarbures “ALNAFT” de l’environnement, de l’agriculture, de la culture, de
conformément aux dispositions de l’article 23 de la l’industrie, du tourisme et ainsi que des walis des wilayas
loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au dans lesquelles est situé le périmètre, objet de la demande
28 avril 2005, susvisée. de titre minier.

Art. 3. — La demande d'octroi d’un titre minier peut Art. 7. — Les autorités citées ci-dessus doivent notifier
porter sur un ou plusieurs périmètres. leurs avis, dans un délai n’excédant pas deux (2) mois
suivant leur saisine.
Les périmètres, liés aux titres miniers pour lesquels une
demande d'octroi ou de modification est sollicitée, doivent A l'expiration de ce délai, la demande est réputée
être constitués et délimités conformément : comme étant acceptée par les autorités susvisées.
— aux dispositions du décret exécutif n° 07-127 du
Art. 8. — Lorsque, après l'octroi du titre minier,
17 Rabie Ethani 1428 correspondant au 5 mai 2007 relatif
l’intervention sur le périmètre correspondant nécessite le
à la délimitation et à la classification du domaine minier
bénéfice de l'acquisition des terrains, des droits annexes et
en zones et à la définition des périmètres de prospection,
des servitudes ainsi que de l’expropriation pour cause
de recherche et d’exploitation, et
d’utilité publique, il est fait usage des procédures
— aux dispositions du décret exécutif n° 07-183 du législatives et réglementaires applicables en la matière.
23 Joumada El Oula 1428 correspondant au 9 juin 2007
fixant les procédures de sélection et de délimitation des Art. 9. — Le titre minier correspondant est attribué à
périmètres objet de demande de période de rétention, des l’agence nationale pour la valorisation des ressources en
périmètres d’exploitation et des rendus de surface de hydrocarbures “ALNAFT”, sur sa demande, par décret
recherche. exécutif.

Art. 4. — La demande de titre minier doit être Art. 10. — Le titre minier confère à l’agence nationale
accompagnée des cartes et documents dont la forme et le pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
contenu sont fixés par arrêté du ministre, chargé des “ALNAFT”, dans un périmètre défini, le droit exclusif de
hydrocarbures. Ces cartes et documents doivent être conclure un contrat de recherche et d’exploitation ou un
établis dans des conditions permettant d'assurer leur contrat d’exploitation avec toute personne qualifiée
exploitation et leur conservation. candidate à l’exercice de ces activités, conformément à la
loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au
Art. 5. — La demande de titre minier doit satisfaire aux 28 avril 2005, susvisée, et aux textes pris pour son
dispositions suivantes : application.

I. - Elle indique les limites et la superficie du périmètre Art. 11. — La validité du titre minier commence à
lié au titre minier sollicité et les circonscriptions courir à partir de la date de publication du décret portant
administratives intéressées. attribution du titre minier et elle prend fin,
éventuellement, dans le cas de renonciation dudit titre
II. - Elle doit être accompagnée des annexes suivantes : minier, à la publication du décret portant renonciation à ce
dit titre minier.
1°/ deux (2) extraits de la carte à l’échelle
1/200.000ème de la région contenant ledit périmètre, Art. 12. — Conformément aux articles 104 et 105 de la
précisant les sommets et les limites de ce périmètre ainsi loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au
que les points géographiques servant à les définir, 28 avril 2005, susvisée, les titres miniers restitués sont
attribués à l’agence nationale pour la valorisation des
2°/ un croquis à l’échelle 1/2.000.000ème de la zone ressources en hydrocarbures “ALNAFT”, dès la signature
géographique concernée, indiquant les limites des des contrats visés dans l’article 105 de la loi n° 05-07 du
périmètres liés aux titres miniers déjà octroyés et distants 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005,
de moins de cent (100) kilomètres du périmètre visé par susvisée.
la demande de titre minier,
Art. 13. — Le présent décret sera publié au Journal
3°/ un mémoire justifiant les limites de ce dernier officiel de la République algérienne démocratique et
périmètre, compte tenu, notamment de la constitution populaire.
géographique de la région,
Fait à Alger, le 23 Joumada El Oula 1428
4°/ un mémoire justifiant les modifications du périmètre correspondant au 9 juin 2007.
dans le cas d’une demande de modification d’un titre
minier. Abdelaziz BELKHADEM.
5 Dhou El Kaada 1435 7
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 51
31 août 2014

Décret exécutif n° 14-226 du 29 Chaoual 1435 Art. 4. — Le présent décret sera publié au Journal
correspondant au 25 août 2014 portant officiel de la République algérienne démocratique et
affectation d'une parcelle de terrain populaire.
destinée à l'implantation d'un parc
animalier et de loisirs. Fait à Alger, le 29 Chaoual 1435 correspondant au
———— 25 août 2014.
Abdelmalek SELLAL.
Le Premier ministre, ————★————

Sur le rapport conjoint du ministre d'Etat, ministre de Décret exécutif n° 14-227 du 29 Chaoual 1435
l'intérieur et des collectivités locales et du ministre de correspondant au 25 août 2014 définissant les
l'agriculture et du développement rural, modalités de détermination et de décompte des
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125 quantités d'hydrocarbures passibles de la
(alinéa 2) ; redevance et les modes de paiement de la
redevance.
Vu la loi n° 84-12 du 23 juin 1984, modifiée et ————
complétée, portant régime général des forêts, notamment
son article 7 ; Le Premier ministre,
Vu la loi n° 90-30 du 1er décembre 1990, modifiée et Sur le rapport du ministre de l'énergie,
complétée, portant loi domaniale ;
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125
Vu la loi n° 12- 07 du 28 Rabie El Aouel 1433 (alinéa 2) ;
correspondant au 21 février 2012 relative à la wilaya ;
Vu le décret n° 83-462 du 23 juillet 1983 portant Vu la loi n° 90-18 du 31 juillet 1990 relative au système
création du parc national d'El Kala ; national légal de métrologie ;

Vu le décret présidentiel n° 14-145 du 28 Joumada Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426


Ethania 1435 correspondant au 28 avril 2014 portant correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
nomination du premier ministre ; relative aux hydrocarbures, notamment son article 26 ;
Vu le décret présidentiel n° 14-154 du 5 Rajab 1435 Vu le décret présidentiel n° 14-145 du 28 Joumada
correspondant au 5 mai 2014 portant nomination des Ethania 1435 correspondant au 28 avril 2014 portant
membres du Gouvernement ; nomination du Premier ministre ;
Vu le décret exécutif n° 12-427 du 2 Safar 1434
Vu le décret présidentiel n° 14-154 du 5 Rajab 1435
correspondant au 16 décembre 2012 fixant les conditions
correspondant au 5 mai 2014 portant nomination des
et modalités d'administration et de gestion des biens du
membres du Gouvernement ;
domaine public et du domaine privé de l'Etat ;
Vu le décret exécutif n° 13-374 du 5 Moharram 1435 Vu le décret exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani
correspondant au 9 novembre 2013 fixant le statut-type 1428 correspondant au 5 mai 2007, modifié et complété,
des parcs nationaux relevant du ministère chargé des relatif à la délimitation et à la classification du domaine
forêts ; minier en zones et à la définition des périmètres de
prospection, de recherche et d'exploitation ;
Après approbation du Président de la République ;
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428
Décrète : correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
du ministre de l'énergie et des mines ;
Article 1er. — Le présent décret a pour objet
l'affectation d'une parcelle de terrain relevant du parc Après approbation du Président de la République;
national d'El Kala, wilaya d'El Tarf, destinée à
l'implantation d'un parc animalier et de loisirs. Décrète :

Art. 2. — La parcelle de terrain d'une superficie de cent


neuf (109) ha, située au lieu dit Brabtia commune Article 1er. — En application de l'article 26 de la loi
d'El Kala est délimitée conformément au plan annexé à n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au 28
l'original du présent décret. avril 2005, modifiée et complétée, relative aux
hydrocarbures, le présent décret a pour objet de définir les
Art. 3. — La gestion du parc animalier et de loisirs, modalités de détermination et de décompte des quantités
cité à l'article 1er ci-dessus, est confiée à la wilaya d'hydrocarbures passibles de la redevance et les modes de
d'El Tarf. paiement de la redevance.
8 5 Dhou El Kaada 1435
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 51 31 août 2014

Art. 2. — La redevance est établie sur la base des Le contractant doit s'assurer que l'installation du
quantités d'hydrocarbures produites à partir du périmètre système de mesure, visé à l'article 3 du présent décret, est
d'exploitation et décomptées, au point de mesure défini exécutée conformément aux dispositions du présent décret
par les articles 5 et 47 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie et conformément aux normes définies dans les procédures
El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005, susvisée, et règlements techniques édictés et notifiés par l'agence
après les opérations de traitement au champ. nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT) et par l'autorité de régulation
Art. 3. — Le décompte des quantités d'hydrocarbures des hydrocarbures en la matière.
passibles de la redevance doit être effectué au moyen d'un
système de mesure ou de comptage installé par le Art. 7. — Le contractant veille à ce que les sous
contractant sur chaque périmètre d'exploitation. traitants et autres parties intervenant pour son compte dans
le périmètre d'exploitation, respectent les dispositions du
Ledit système de mesure ou de comptage doit pouvoir présent décret et les procédures et règlements techniques
assurer un niveau élevé de fiabilité, d'exactitude et de sûmentionnés notamment celles relatives à l'exploitation,
protection métrologique. à la maintenance, à l'étalonnage et au contrôle.
Dans le cas où la production d'hydrocarbures issue d'un Art. 8. — Les quantités décomptées au point de mesure
ou de plusieurs périmètres d'exploitation est traitée dans et citées à l'article 2 ci-dessus, sont augmentées de celles
un centre principal de production commun, le contractant, prélevées en amont du point de mesure pour un usage
doit installer un système de mesure pour le comptage des différent de ceux qui sont indiqués ci-après :
hydrocarbures au départ de la canalisation d'évacuation
vers le système de transport par canalisation (STC). 1. perte et/ou combustion lors des opérations aux puits
ou dans les installations de production, de collectes, de
Ce système de mesure ou de comptage des stockage ou de dessertes autres que les conduites
hydrocarbures doit être soumis, par le contractant, à d'évacuation dans la limite du seuil admissible approuvé
l'approbation préalable de l'organisme national en charge par l'agence nationale pour la valorisation des ressources
de la métrologie légale. en hydrocarbures (ALNAFT) ;
Toute modification majeure du système de mesure ou 2. réinjection dans le gisement duquel elles sont
de comptage des hydrocarbures est soumise à extraites ou les gisements situés dans le même périmètre
l'approbation préalable de l'organisme national en charge contractuel ;
de la métrologie légale.
3. utilisation à la confection des fluides destinés au
Art. 4. — Le contractant est tenu d'obtenir l'autorisation forage sur le périmètre d'exploitation ;
préalable de l'agence nationale pour la valorisation des
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) et de l'autorité de 4. utilisation à des travaux exécutés, après forage, sur
régulation des hydrocarbures avant la mise en service du les puits du périmètre d'exploitation ;
système de mesure ou de comptage des hydrocarbures.
5. consommation dans les moteurs ou turbines
Les modalités d'obtention de l'autorisation préalable fournissant l'énergie nécessaire :
sont définies par une procédure notifiée par l'agence
nationale pour la valorisation des ressources en a) à la réalisation de l'injection d'hydrocarbures
hydrocarbures (ALNAFT) au contractant. mentionnée au point 2 du présent article ou de tout autre
fluide destiné à améliorer les conditions de production ou
Dans le cas où des modifications importantes sont la récupération des réserves ;
apportées au système de mesure ou de comptage des b) au fonctionnement des unités de pompage
hydrocarbures et si ces modifications sont approuvées par nécessaires sur les puits forés sur le périmètre
l'organisme national en charge de la métrologie légale, d'exploitation ;
l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT) et l'autorité de régulation des c) à l'acheminement des hydrocarbures jusqu'au point
hydrocarbures peuvent exiger du contractant l'obtention d'entrée du système de transport par canalisation ;
d'une nouvelle autorisation avant toute remise en service d) au fonctionnement des installations de forage
dudit système de mesure ou de comptage des présentes sur le périmètre d'exploitation ;
hydrocarbures modifié.
e) au fonctionnement des installations des bases vie
Art. 5. — Le système de mesure ou de comptage des dédiées au périmètre d'exploitation.
hydrocarbures doit être soumis au contrôle de l'agence
nationale pour la valorisation des ressources en Dans le cas où une même unité fournit de l'énergie à la
hydrocarbures (ALNAFT), de l'autorité de régulation des fois, aux moteurs ou turbines, tel que prévu au point 5 du
hydrocarbures et de tout autre organisme habilité. présent article, et à d'autres usages, les quantités destinées
à la production de l'énergie, pour ces autres usages,
Art. 6. — Le contractant est seul responsable de la viennent en augmentation des quantités passibles de la
gestion, de l'entretien et de la maintenance du système de redevance et sont déterminées au prorata de leur
mesure des quantités d'hydrocarbures. consommation en énergie.
5 Dhou El Kaada 1435 9
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 51
31 août 2014

Art. 9. — La redevance est acquittée mensuellement en Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428
numéraire ou en nature conformément aux dispositions du correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
contrat. du ministre de l'énergie et des mines ;

Les quantités d'hydrocarbures correspondant à la Vu le décret exécutif n° 07-342 du 26 Chaoual 1428


redevance en nature sont déterminées, par l'agence correspondant au 7 novembre 2007 fixant les procédures
nationale pour la valorisation des ressources en d'octroi et de retrait d'une concession de transport par
hydrocarbures (ALNAFT), sur la base de la redevance en canalisation des hydrocarbures ;
numéraire. Vu le décret exécutif n° 10-182 du Aouel Chaâbane
1431 correspondant au 13 juillet 2010 portant tarification
La redevance en numéraire est déterminée à partir de la et méthodologie de calcul du tarif de transport par
valeur de la production du périmètre d'exploitation, canalisation des hydrocarbures par zone ;
calculée conformément aux dispositions des articles 90 et
91 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 Après approbation du Président de la République ;
correspondant au 28 avril 2005, susvisée, et des taux de
redevance figurant dans le contrat. Décrète :

Lesdites quantités correspondant à la redevance en Article 1er. — En application des dispositions de


nature, telles que déterminées ci-dessus, sont remises à l'article 75-4 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
l'entreprise nationale Sonatrach-SPA, qui doit verser à correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
l'agence nationale pour la valorisation des ressources en relative aux hydrocarbures, le présent décret a pour objet
hydrocarbures (ALNAFT) le montant de la redevance en de définir la tarification et la méthodologie de calcul du
numéraire correspondant auxdites quantités. tarif de transport par canalisation des hydrocarbures.

Une convention est conclue entre l'agence nationale Art. 2. — Les hydrocarbures concernés sont les
pour la valorisation des ressources en hydrocarbures effluents suivants : le pétrole brut, les liquides de gaz
(ALNAFT) et l’entreprise nationale Sonatrach-SPA, pour naturel, les gaz de pétrole liquéfiés et le gaz naturel.
définir les modalités pratiques se rapportant à la prise en
charge par l’entreprise nationale Sonatrach-SPA des Art. 3. — Au sens du présent décret, on entend par :
quantités d'hydrocarbures correspondant à la redevance en — "période de tarification" : la période pluriannuelle
nature couverte par le calcul et l'application du tarif de transport ;
Art. 10. — Le présent décret sera publié au Journal — "proposition tarifaire" : le dossier qui contient
officiel de la République algérienne démocratique et l'ensemble des tarifs des systèmes de transport par
populaire. canalisation couvrant la période de tarification et qui doit
être soumis à l'approbation de l'autorité de régulation des
Fait à Alger, le 29 Chaoual 1435 correspondant au hydrocarbures ;
25 août 2014.
Abdelmalek SELLAL. — "revenu réalisé" : le revenu enregistré par le
————★———— concessionnaire dans les comptes de résultats de chaque
système de transport par canalisation ;
Décret exécutif n° 14-228 du 29 Chaoual 1435
correspondant au 25 août 2014 définissant la — "revenu requis" : le revenu calculé sur la base des
tarification et la méthodologie de calcul du tarif prévisions et devant permettre au concessionnaire de
de transport par canalisation des hydrocarbures. couvrir ses coûts opératoires, de payer ses impôts, droits
———— et taxes, d'amortir ses investissements et les frais
financiers et d'avoir un taux de rentabilité raisonnable ;
Le Premier ministre, — "tarif de transport" : la rémunération de la
Sur le rapport du ministre de l'énergie, prestation de transport par canalisation des
hydrocarbures ;
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125
(alinéa 2) ; — "utilisateur" : le signataire d'un contrat de transport
avec le concessionnaire.
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée, Art. 4. — Les tarifs de transport sont exprimés en :
relative aux hydrocarbures, notamment son article 75-4 ;
— dinars algériens par tonne métrique (DA/TM) pour le
Vu le décret présidentiel n° 14-145 du 28 Joumada pétrole brut, les liquides de gaz naturel et les gaz de
Ethania 1435 correspondant au 28 avril 2014 portant pétrole liquéfiés ;
nomination du Premier ministre ;
— dinars algériens par millier de standard mètres cubes
Vu le décret présidentiel n° 14-154 du 5 Rajab 1435 (DA/103 Sm3) pour le gaz naturel, mesuré à une
correspondant au 5 mai 2014 portant nomination des température de quinze (15) degrés Celsius et à une
membres du Gouvernement ; pression absolue de 1,01325 bar.
10 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 70 24 Chaoual 1428
5 novembre 2007
ALNAFT

Décret exécutif n° 07-336 du 19 Chaoual 1428 Décrète :


correspondant au 31 octobre 2007 fixant le mode
de calcul et de liquidation du droit de transfert Article 1er. — En application de l’article 31 de la
des droits et obligations dans un contrat de loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au
recherche et d’exploitation ou un contrat 28 avril 2005, modifiée et complétée, relative aux
d’exploitation des hydrocarbures. hydrocarbures, le présent décret a pour objet de fixer le
———— mode de calcul et de liquidation du droit de transfert des
droits et obligations dans un contrat de recherche et
Le Chef du Gouvernement, d’exploitation ou un contrat d’exploitation des
hydrocarbures.
Sur le rapport du ministre de l’énergie et des mines,
Art. 2. — Le calcul de liquidation du droit de transfert
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4° et 125 des droits et obligations dans un contrat de recherche et
(alinéa 2) ; d’exploitation ou un contrat d’exploitation est défini selon
les cas suivants :
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée, — dans le cas de cession d’intérêts dans le contrat ;
relative aux hydrocarbures, notamment son article 31 ;
— dans le cas d’un changement de contrôle ;
Vu le décret présidentiel n° 07-172 du 18 Joumada
— dans le cas de fusion ou d’acquisition de sociétés ;
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant
nomination du Chef du Gouvernement ; — dans le cas de fusion ou d’acquisition de société si
aucune découverte n’a encore été déclarée jusque là
Vu le décret présidentiel n° 07-173 du 18 Joumada commercialement exploitable ;
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant
nomination des membres du Gouvernement ; — ou dans le cas de tout autre transfert.

Vu le décret exécutif n° 96-214 du 28 Moharram 1417 Art. 3. — Dans le cas de cession d’intérêts dans le
correspondant au 15 juin 1996 fixant les attributions du contrat et à des fins de calcul du droit de transfert, la
ministre de l’énergie et des mines ; valeur de la transaction est définie comme étant :
24 Chaoual 1428 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 70 11
5 novembre 2007

1. le montant de tous les paiements à effectuer par Art. 6. — Dans le cas de fusion ou d’acquisition de
l’acquéreur ou ses affiliés au profit du cédant ou ses sociétés touchant une personne liée par un contrat de
affiliés ou ses propriétaires en contrepartie de l’acquisition recherche et d’exploitation ou un contrat d’exploitation
de la participation au contrat ; des hydrocarbures, la valeur de la transaction est évaluée
en fonction de la production à laquelle le cédant a droit en
2. le montant des coûts estimés de tout investissement, vertu du contrat multipliée par la valeur du baril
travaux, financement ou toute autre obligation, assumés équivalent pétrole (b.e.p) donné par le rapport entre la
par l’acquéreur ou ses affiliés au nom et à la place du valeur de la transaction globale et le volume de
cédant, hormis la part des futurs coûts pétroliers dus à la l’ensemble des réserves acquises à travers l’ensemble des
participation de l’acquéreur à concurrence de son taux de intérêts et droits acquis par l’acquéreur globalement suite
participation dans le contrat ; à ladite fusion ou acquisition.
3. Le montant de la valeur de tout autre bénéfice cumulé
Art. 7. — Dans le cas de fusion ou d’acquisition de
par le cédant ou ses affiliés ou ses propriétaires en
société selon l’article 6 ci-dessus, si aucune découverte
contrepartie de la cession de participation dans le contrat,
n’a encore été déclarée jusque là commercialement
incluant notamment :
exploitable, la valeur de la transaction est égale à
a) – tout transfert par l’acquéreur ou ses affiliés l’équivalent de la somme de l’ensemble des obligations
d’intérêt ou de participation dans une autre propriété, que l’acquéreur aurait à prendre en charge au nom et place
projet ou entreprise de l’acquéreur ou de ses affiliés en du cédant et se rapportant au contrat, ajouté à tout
Algérie ou ailleurs, au profit du cédant ou de ses affiliés ; paiement ou bénéfice au profit du cédant et
éventuellement toute dette endossée au nom du cédant.
b) – toute suppression de dette ou toute autre obligation
due par l’acquéreur ou ses affiliés au profit du cédant ou
Art. 8. — Dans tous les cas de transfert, la valeur de la
de ses affiliés ;
transaction est exprimée en dollars américains.
ALNAFT

c) – toute reprise de dette ou toute autre obligation due à


une autre partie par l’acquéreur ou ses affiliés au nom du Dans le cas où tout paiement, obligation due ou valeur
cédant ou ses affiliés. de tout autre bénéfice sont exprimés contractuellement
dans une autre monnaie, cette valeur est convertie en
Art. 4. — Par “changement de contrôle”, il est entendu,
dollars américains sur la base du cours moyen mensuel à
au sens du présent décret, toute situation où la majorité
la vente ou à l’achat de la monnaie concernée, publiée par
des droits détenus dans le capital d’une personne ayant
la Banque d’Algérie, pour le mois précédent la date de la
une participation dans un contrat de recherche et
déclaration de la valeur de la transaction.
d’exploitation ou dans un contrat d’exploitation ou de sa
société-mère ou de toute personne détenant plus de
Art. 9. — La personne ou les personnes souhaitant
cinquante pour cent (50%) des droits de vote au sein de la
transférer des intérêts en vertu d’un contrat doivent
dite personne, est vendue ou transférée directement ou
notifier à l’agence nationale pour la valorisation des
indirectement en une seule ou une série de transactions à
ressources en hydrocarbures “ALNAFT” par écrit leur
une ou plusieurs personnes non affiliées.
intention de céder tout ou partie de leurs droits et
Le changement de contrôle constitue un transfert sujet à obligations dans le contrat.
approbation conformément aux dispositions de l’article 30
de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 Cette notification doit clairement indiquer les noms et
correspondant au 28 avril 2005, susvisée, et au paiement adresses du ou des bénéficiaires, spécifier le pourcentage
du droit de transfert, même si les intérêts au titre du de la part d’intérêt proposée à transférer et donner un
contrat restent au bénéfice du même nom. résumé détaillé des termes et conditions du transfert
proposé, incluant une déclaration de la valeur de la
Art. 5. — Dans le cas d’un changement de contrôle, et à transaction certifiée conjointement par le cessionnaire et
des fins de calcul du droit de transfert, la “valeur de la le bénéficiaire proposé.
transaction” est définie comme étant le montant de tous
les paiements à effectuer par l’acquéreur des parts ou ses Une copie de tous les documents relatifs à la transaction
affiliés au profit du cédant ou ses affiliés, de même que la proposée, ainsi qu’un projet d’avenant au contrat relatif à
valeur de tout autre bénéfice qui n’est pas un paiement cette cession doivent être annexés à la notification.
financier, cumulé par le cédant ou ses affiliés, en
contrepartie de l’acquisition de parts au sein de Art. 10. — Dans le cas où une proposition de cession ou
l’entreprise de la personne possédant un intérêt dans le tout autre transfert de contrôle au profit d’une ou plusieurs
contrat, ou de la société-mère la contrôlant ou toute autre personnes non affiliées par une personne constituant le
structure intermédiaire dont elle relève ou toute autre contractant, ou sa société-mère ou toute autre personne
personne possédant plus de cinquante pour cent (50%) de ayant plus de cinquante pour cent (50%)) du droit de vote
droits de vote au sein de la personne constituant le en son sein au profit d’une ou plusieurs personnes non
contractant. affiliées, la personne constituant le contractant qui est
12 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 70 24 Chaoual 1428
5 novembre 2007

affectée par la proposition de changement de contrôle doit Art. 14. — Pour les besoins de calcul du paiement
notifier à l’agence nationale pour la valorisation des initial du droit de transfert, le montant total de toutes les
ressources en hydrocarbures “ALNAFT” par écrit ladite obligations fermes et non révisables, assumées par
proposition au plus tard un (1) mois avant la date effective l’acquéreur des parts, payables au moment du transfert ou
du changement de contrôle. étalées dans le temps, citées à l’article 13 ci-dessus doit
être inclus dans la valeur de la transaction sur la base
La notification doit inclure tous les détails de la duquel le montant initial du droit de transfert sera payé en
proposition de changement de contrôle, notamment les accord avec l’article 17 ci-dessous.
nom, adresse et informations concernant l’acquéreur, ainsi
que la déclaration de la valeur de la transaction relative Art. 15. — Dans le cas où certains éléments de la valeur
aux intérêts du cédant dans le contrat. de la transaction sont expressément contingents à la
satisfaction de conditions spécifiques précédentes, citée à
Art. 11. — Quand la cession ou le transfert de parts du l’article 13 ci-dessus, le cédant et l’acquéreur de parts
cédant est effectué dans le temps ou par étape, la demande doivent rester conjointement et solidairement responsables
d’approbation de la transaction et le paiement du droit dû pour notifier à l’agence nationale pour la valorisation des
au transfert sont déclenchés par la proposition de cession ressources en hydrocarbures “ALNAFT”, immédiatement
ou de transfert dès que le cumul avec les cessions ou à chaque fois que l’une des conditions spécifiques a été
transferts antérieurement effectués résulte en une satisfaite, la valeur de l’obligation contingente qui devient
réduction de cinquante pour cent (50%) de la part du ainsi ferme et non révisable.
cédant dans le contrôle de la société.
Art. 16. — Le droit de préemption au profit de
Ainsi, quand la cession ou le transfert ont été réalisés SONATRACH S.P.A., stipulé dans l’article 31 de la
dans le temps ou par étape, la taxe sur le transfert, une loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au
fois déclenchée, doit être évaluée sur la base de la valeur 28 avril 2005 susvisée, doit être exercé, si celle-ci le
ALNAFT

cumulée de la transaction de tous les transferts réalisés souhaite, sur la base des mêmes termes et conditions, ainsi
jusqu’à la date où le transfert aurait touché plus de que la même valeur de la transaction déclarée par le
cinquante pour cent (50%) des parts du contractant ou de bénéficiaire proposé dans la documentation attachée à la
ses affiliés. notification.

Tout autre transfert ultérieur est aussi sujet au paiement Art. 17. — Le droit de transfert doit être payé au
de la taxe de transfert, mais ne doit pas requérir d’autres Trésor public par virement au compte du Trésor public
approbations en vertu de la loi n° 05-07 du 19 Rabie au niveau de la Banque d’Algérie, spécifié par l’agence
El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005, susvisée, nationale pour la valorisation des ressources en
ou du présent décret. hydrocarbures “ALNAFT”.

Le cédant doit toutefois notifier, à chaque fois, La personne doit notifier à l’agence nationale pour la
à l’agence nationale pour la valorisation des valorisation des ressources en hydrocarbures “ALNAFT”
ressources en hydrocarbures “ALNAFT” chaque éventuel les détails de ce paiement dans les huit (8) jours
transfert ultérieur dans les mêmes formes que calendaires qui suivent le paiement relatif aux obligations
précédemment. fermes et non révisables. Ce paiement doit être effectué
dans les sept (7) jours calendaires après la date effective
Art. 12. — L’agence nationale pour la valorisation des de l’avenant au contrat.
ressources en hydrocarbures “ALNAFT” peut requérir du
cédant d’intérêts ou de parts de contrôle éventuellement Pour les obligations contingentes, le paiement doit être
de fournir à sa charge et frais une certification par un effectué dans les sept (7) jours calendaires après la
expert-comptable indépendant accepté par l’agence notification, à l’agence nationale pour la valorisation des
nationale pour la valorisation des ressources en ressources en hydrocarbures “ALNAFT”, en vertu de
hydrocarbures “ALNAFT” attestant la valeur déclarée de l’article 13 ci-dessus, que l’obligation est devenue ferme
la transaction. et non révisable.

Art. 13. — La déclaration de la valeur de la transaction Art. 18. — Le présent décret sera publié au Journal
doit être séparée en deux catégories : officiel de la République algérienne démocratique et
populaire.
a) les obligations qui sont fermes et non révisables,
qu’elles soient payables au moment du transfert d’intérêts Fait à Alger, le 19 Chaoual 1428 correspondant au
ou cession de parts ou étalées dans le temps ; 31 octobre 2007.
b) les obligations qui sont expressément dépendantes de
la satisfaction de conditions spécifiques précédentes. Abdelaziz BELKHADEM.
2 Joumada Ethania 1428 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 40 15
17 juin 2007

Décret exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428 — investisseur-non opérateur : une personne
correspondant au 9 juin 2007 fixant les disposant des capacités financières requises à même de
procédures pour la conclusion des contrats de satisfaire aux obligations contractuelles éventuelles, mais
recherche et d’exploitation et les contrats pas nécessairement les qualifications techniques ou
d’exploitation des hydrocarbures suite à un appel expériences requises pour opérer,
à la concurrence.
———— — personne : est entendue ici telle que définie à
l’article 5 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
Le Chef du Gouvernement,
correspondant au 28 avril 2005, susvisée.
Sur le rapport du ministre de l'énergie et des mines,
Art. 3. — Une filiale ou succursale d’une compagnie
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4° et 125 peut être pré-qualifiée sur la base de l’expérience et des
(alinéa 2) ; bilans de sa société mère, ou toute autre personne en
Vu l’ordonnance n° 75-59 du 26 septembre 1975, détenant le contrôle, sous réserve que celle-ci produise à
modifiée et complétée, portant code de commerce ; l’agence nationale pour la valorisation des ressources en
Vu la loi n° 90-30 du 1er décembre 1990 portant loi hydrocarbures « ALNAFT », la garantie qu’elle puisse
domaniale ; soutenir et fournir à sa filiale ou sa succursale, dans le cas
où elle est pré-qualifiée, tous les moyens techniques,
Vu la loi n° 01-10 du 11 Rabie Ethani 1422 humains, financiers et autres moyens que celle-ci puisse
correspondant au 3 juillet 2001 portant loi minière ; requérir pour s’acquitter correctement et dans les délais
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 requis de ses obligations au titre de tout contrat dans
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée, lequel celle-ci participe.
relative aux hydrocarbures, notamment son article 32 ;
Art. 4. — Dans le cadre de projets requérant une
Vu le décret présidentiel n° 07-172 du 18 Joumada expertise technique spécifique non disponible ou non
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant maîtrisée par la plupart des compagnies pétrolières, toute
nomination du Chef du Gouvernement ; personne pré-qualifiée peut être appelée par l’agence
ALNAFT

Vu le décret présidentiel n° 07-173 du 18 Joumada nationale pour la valorisation des ressources en


El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant hydrocarbures «ALNAFT» à une pré-qualification
nomination des membres du Gouvernement ; supplémentaire dans le cadre d’une phase initiale de
l’appel d’offre relatif à ce type de projet.
Vu le décret exécutif n° 96-214 du 28 Moharram 1417
correspondant au 15 juin 1996 fixant les attributions du Les conditions de cette pré-qualification supplémentaire
ministre de l’énergie et des mines ; sont spécifiées dans les documents du dossier d’appel à la
concurrence.
Vu le décret exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani
1428 correspondant au 5 mai 2007 relatif à la délimitation Art. 5. — Toute personne souhaitant, dans le cadre des
et à la classification du domaine minier en zones et à la dispositions de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
définition des périmètres de prospection, de recherche et correspondant au 28 avril 2005, susvisée, participer à un
d’exploitation ; appel d’offres pour un contrat de recherche et
Décrète : d’exploitation d’hydrocarbures ou pour un contrat
d’exploitation d’hydrocarbures doit obtenir une attestation
Article 1er. — En application des dispositions de de pré-qualification valide délivrée par l’agence nationale
l’article 32 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
correspondant au 28 avril 2005 relative aux «ALNAFT» en vertu des présentes dispositions.
hydrocarbures, le présent décret a pour objet de fixer :
— les critères et les règles de pré-qualification des Art. 6. — L’attestation de pré-qualification doit
candidats à l’exercice des activités de recherche et indiquer explicitement la qualité sous laquelle la personne
d’exploitation ; pré-qualifiée peut soumissionner, à savoir :
— les procédures de sélection des périmètres et des — soit en qualité d’opérateur-investisseur en onshore
gisements à offrir en concurrence ; seulement ou en onshore et offshore,
— les procédures de soumission des offres ; — soit en qualité d’investisseur-non opérateur.
— les procédures d’évaluation des offres et de Art. 7. — Dans le cadre d’un appel d’offres pour
conclusion des contrats. la recherche et l’exploitation des hydrocarbures ou
pour l’exploitation des hydrocarbures, une personne
CHAPITRE I pré-qualifiée en tant qu’investisseur-non opérateur ne
LES CRITERES ET LES REGLES peut participer qu’en tant que partie d’un consortium
DE PRE-QUALIFICATION dirigé par une personne pré-qualifiée en tant
Art. 2. — Au sens du présent décret, on entend par : qu’opérateur-investisseur.
— opérateur-investisseur : une personne possédant les Une personne pré-qualifiée en tant qu’opérateur -
qualifications techniques et expériences pour agir comme investisseur peut participer en tant qu’investisseur dans le
opérateur et disposant des capacités financières requises à cadre d’un consortium dirigé par une autre personne
même de satisfaire aux obligations contractuelles pré-qualifiée en tant qu’opérateur-investisseur et agissant
éventuelles, en tant que tel.
16 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 40 2 Joumada Ethania 1428
17 juin 2007

Dans le cas des périmètres en zone offshore, l’opérateur Art. 15. — Dans le cas où en cours de validité d’une
éventuel doit avoir été pré-qualifié en tant pré-qualification d’une personne, des mesures ou
qu’opérateur-investisseur en zone offshore. opérations venaient à modifier les éléments
caractéristiques ayant servi à la pré-qualification ci-dessus
Art. 8. — Toute personne souhaitant exercer des ou qui ont pour effet de faire acquérir à une ou d’autres
activités de recherche et d’exploitation des hydrocarbures personnes physiques ou morales un pouvoir déterminant
ou d’exploitation des hydrocarbures en vertu des le contrôle et/ou dans la direction de la société, ladite
dispositions de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 personne pré-qualifiée doit informer l’agence nationale
correspondant au 28 avril 2005 susvisée, doit introduire pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
une demande de pré-qualification auprès de l’agence «ALNAFT» de ces mesures ou opérations dans les quinze
nationale pour la valorisation des ressources en (15) jours après leur survenance ou prise d’effet.
hydrocarbures « ALNAFT » en double exemplaire qui
doit contenir toutes les informations nécessaires relatives L’agence nationale pour la valorisation des ressources
aux aspects juridiques, techniques et financiers et définies en hydrocarbures « ALNAFT » notifie à la personne,
respectivement en annexes A,B,C du présent décret. après analyse de ces éléments et informations, si la
pré-qualification de celle-ci est toujours valide ou si elle
Art. 9. — L’agence nationale pour la valorisation des doit être reconsidérée par l’agence nationale pour la
ressources en hydrocarbures « ALNAFT » doit traiter les valorisation des ressources en hydrocarbures «ALNAFT»
demandes immédiatement et aviser le candidat dans les auquel cas une nouvelle demande de pré-qualification doit
quinze (15) jours après réception. Si la demande est être introduite selon les dispositions du présent décret.
considérée comme incomplète ou des informations
supplémentaires, y compris une entrevue avec le candidat, Art. 16. — L’agence nationale pour la valorisation des
sont considérées comme utiles pour la compréhension ou ressources en hydrocarbures « ALNAFT » peut retirer
clarification de la demande, celui-ci est tenu de fournir toute pré-qualification en cas de survenance d’un
lesdites informations. changement de circonstances, de quelque nature que ce
soit, qui peut affecter défavorablement la capacité de
Art. 10. — Dans le cas où la demande est complète lors ladite personne à être à l’avenir performante
ALNAFT

du dépôt et qu’aucune information additionnelle n’est techniquement ou financièrement ou lorsqu’il est constaté
requise, l’agence nationale pour la valorisation des qu’un candidat a obtenu sa pré-qualification par le biais
ressources en hydrocarbures « ALNAFT » doit aviser le de fausses informations.
candidat dans les trente (30) jours après réception de la
suite réservée à la demande de pré-qualification. Art. 17. — L’agence nationale pour la valorisation des
ressources en hydrocarbures « ALNAFT » doit aviser
Art. 11. — Dans le cas où la demande est incomplète ou ladite personne par écrit de son intention de retirer la
que des clarifications sont requises, l’agence nationale pré-qualification et qu’elle dispose d’une période de dix
pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (10) jours après réception de la notification pour fournir
«ALNAFT» notifie au candidat dans les vingt (20) jours des preuves à l’agence nationale pour la valorisation des
qui suivent la réception des informations additionnelles ou ressources en hydrocarbures « ALNAFT » réfutant les
des clarifications, la suite réservée à la demande de
faits pour la proposition de retrait. Après étude de ces
pré-qualification.
preuves, l’agence nationale pour la valorisation des
Art. 12. — Sous réserve des articles 15 et 16, une ressources en hydrocarbures « ALNAFT » notifie à la
attestation de pré-qualification a une validité de trois (3) personne sa décision finale par rapport à l’action en
ans à partir de la date de délivrance, sous réserve de nullité.
renouvellement pour des périodes ultérieures de deux (2)
Art. 18. — L’agence nationale pour la valorisation des
ans chacune.
ressources en hydrocarbures « ALNAFT » doit maintenir
Art. 13. — Sur demande écrite d’une personne un registre de mise à jour, qui est ouvert au public, avec la
pré-qualifiée en bonne situation financière, reçue avant liste des compagnies pré-qualifiées par elle dans chaque
l’expiration de la période alors en cours du certificat, catégorie. Chaque registre doit mentionner les dates de
l’agence nationale pour la valorisation des ressources en pré-qualification et noter tous les renouvellements,
hydrocarbures « ALNAFT » peut à sa discrétion défauts ou retraits de pré-qualification.
renouveler la pré-qualification pour une période
supplémentaire de deux (2) ans. CHAPITRE II
Si l’attestation n’est pas renouvelée, la personne, peut LES PROCEDURES DE SELECTION
déposer une nouvelle demande de pré-qualification. DES PERIMETRES ET DES GISEMENTS
A OFFRIR EN CONCURRENCE
Art. 14. — Toute personne pré-qualifiée doit faire une
mise à jour annuelle des informations contenues dans sa Art. 19. — Sur la base des objectifs définis par la
première demande. Une personne pré-qualifiée doit politique nationale du développement énergétique,
immédiatement rapporter à l’agence nationale pour la l’agence nationale pour la valorisation des ressources en
valorisation des ressources en hydrocarbures «ALNAFT» hydrocarbures « ALNAFT » sélectionne les périmètres et
tout changement, de quelque nature que ce soit, qui peut les gisements déjà découverts à offrir en concurrence,
affecter, dans le futur, le contrôle et/ou la direction de la conformément aux dispositions des articles 33 et 34 de la
société ou bien sa capacité de réalisation technique ou loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au
financière. 28 avril 2005, susvisée, en tenant compte notamment de :
2 Joumada Ethania 1428 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 40 17
17 juin 2007

— la disponibilité des données techniques, — les profils sismiques,


— l’ouverture de zones sous explorées, — leur interprétation, le cas échéant,
— les besoins de technologies spécifiques, — les enregistrements électriques, électromagnétiques
et autres ou les logs habillés de puits,
— l’environnement énergétique global.
— les enregistrements ou les logs diagraphiques des
Art. 20. — L’agence nationale pour la valorisation des puits,
ressources en hydrocarbures « ALNAFT » propose les — l’information géologique,
périmètres et les gisements à offrir en concurrence, ainsi — la carte et le plan de situation de l’environnement
que le contrat-type et le critère unique de sélection des géographique,
offres pour chaque périmètre ou gisement à offrir en
concurrence à l’approbation du ministre chargé des — les résultats d’analyse d’échantillons, si disponibles,
hydrocarbures et ce, en application des dispositions des — les informations sur les infrastructures existantes.
articles 32 et 33 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel
1426 correspondant au 28 avril 2005, susvisée. Art. 24. — Un droit d’accès au dossier d’appel à la
concurrence pour chaque périmètre et pour chaque
CHAPITRE III gisement offert à la concurrence est fixé par la
LES PROCEDURES commission d’appel à la concurrence.
DE SOUMISSION DES OFFRES Ce droit ne saurait être inférieur à un million
de dinars algériens (1.000.000) par périmètre et par
Art. 21. — Pour chaque appel à la concurrence, il est personne à verser au compte de l’agence nationale pour la
créé au sein de l’agence nationale pour la valorisation des valorisation des ressources en hydrocarbures «ALNAFT».
ressources en hydrocarbures « ALNAFT », par décision
du président du comité de direction, une commission, Art. 25. — L’acquisition du dossier d’appel à la
dénommée « commission d’appel à la concurrence », concurrence est limitée aux personnes pré- qualifiées et
chargée de la préparation du lancement, du suivi et de la
ALNAFT

permet à ces personnes d’assister aux ateliers, d’accéder


clôture de l’appel à la concurrence. aux données, définies et mises à disposition par l’agence
Cette commission d’appel à la concurrence est nationale pour la valorisation des ressources en
constituée : hydrocarbures « ALNAFT », de disposer à ses frais d’une
copie de ces données, de formuler des observations et
a) du directeur de la division en charge de la promotion
éventuellement des propositions de modifications au
au sein de l’agence nationale pour la valorisation des
projet de contrat type et de participer à la soumission.
ressources en hydrocarbures « ALNAFT » qui assure la
présidence de la commission d’appel à la concurrence,
Art. 26. — L’acquisition du dossier d’appel à la
b) d’un membre du comité de direction de l’agence concurrence qui est limitée aux personnes pré-qualifiées
nationale pour la valorisation des ressources en permet à ces personnes :
hydrocarbures « ALNAFT » qui assure le secrétariat de la
— d’assister aux ateliers,
commission d’appel à la concurrence,
— d’accéder aux données définies et mises à
c) de deux cadres juridiques,
disposition par l’agence nationale pour la valorisation des
d) d’un cadre économiste, ressources en hydrocarbures « ALNAFT »,
e) de deux cadres techniques. — de disposer à ses frais d’une copie de ces données,
— de formuler des observations et éventuellement des
Art. 22. — Cette commission d’appel à la concurrence
propositions de modifications au projet de contrat-type,
est responsable du processus d’appel à la concurrence qui
se déroule en une seule phase pour les périmètres de — de participer à la soumission.
recherche et d’exploitation et en deux (2) phases pour les
gisements déjà découverts proposés à la concurrence. Elle Art. 27. — L’accès aux ateliers est subordonné à la
veille à sa conformité par rapport à la réglementation en signature d’une lettre de confidentialité et au paiement des
vigueur, pendant toute la période d’appel à la concurrence droits d’accès énoncé à l’article 24 ci-dessus.
et de signature des contrats y compris la vérification et le
contrôle des garanties requises. Art. 28. — Le dossier d’appel à la concurrence pour
chaque périmètre ou gisement faisant l’objet de la
Cette commission s’assure que l’appel à la concurrence soumission doit contenir les informations suivantes :
est largement publié dans des quotidiens nationaux et des
périodiques spécialisés internationaux si nécessaire pour — le lieu et l’identification du périmètre ou du
garantir la participation et l’intérêt du plus grand nombre gisement concernés,
de personnes à la soumission. — le projet de contrat-type,
— la liste des données disponibles dans l’atelier,
Art. 23. — La commission d’appel à la concurrence
organise des ateliers pour présenter les données et — la date limite pour une demande de clarification de
informations techniques relatives aux périmètres et nature technique, juridique et administrative et pour
gisements à offrir en concurrence. Ces données soumission des propositions et amendements relatifs au
concernent notamment : projet de contrat-type,
18 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 40 2 Joumada Ethania 1428
17 juin 2007

— les formalités administratives et légales auxquelles la — de l'offre technique de référence,


personne doit se soumettre pour être habilitée à signer un
contrat avec l’agence nationale pour la valorisation des — du critère unique de sélection,
ressources en hydrocarbures « ALNAFT » et celles — du projet final du contrat à parapher,
requises pour la conduite des activités en Algérie.
— des instructions finales pour l’offre économique,
Dans le cas d’un appel à la concurrence pour des
périmètres de recherche et d’exploitation, le dossier — de la date finale de soumission de l’offre
contient aussi le critère unique de sélection, le mode et la économique.
forme de présentation des offres, les causes de
disqualification des offres, ainsi que les dates, heures et Art. 33. — Les offres doivent être présentées
lieux de réception des offres. conformément aux exigences contenues dans le dossier
d’appel à la concurrence.
Dans le cas d’un appel à la concurrence pour des
gisements, le dossier indique le mode, la forme, ainsi que Art. 34. — Dans le cas où une personne soumissionne
les dates, heures et lieux de réception et de présentation pour plusieurs périmètres ou gisements, chaque offre doit
des propositions techniques. Dès le lancement de la être présentée dans une enveloppe séparée.
première phase de l’appel à la concurrence, il indique
également le critère unique de sélection conformément Art. 35. — Dans le cas d’une soumission de plusieurs
aux dispositions de l’article 34 de la loi n° 05-07 du personnes en consortium, chacune des personnes formant
19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005, le consortium doit être pré-qualifiée et a déjà acquis le
susvisée. dossier d’appel à la concurrence. Toute offre en
consortium doit clairement indiquer la personne agissant
Art. 29. — La commission d’appel à la concurrence doit en tant qu’opérateur ayant été pré-qualifié en tant que tel.
répondre dans un délai maximum de huit (8) jours
ouvrables à toute question écrite de nature juridique, Art. 36. — Chaque offre doit être accompagnée d’un
technique ou administrative, émise par une personne, dépôt d'une caution, confirmant l'engagement de l’offre
ALNAFT

ayant acquis le dossier d’appel à la concurrence. de soumission, à souscrire auprès d’une institution
bancaire algérienne ou d’une institution bancaire
Les questions écrites doivent être notifiées au plus tard étrangère opérant en Algérie et acceptée par l’agence
le neuvième (9ème) jour ouvrable précédant la date limite nationale pour la valorisation des ressources en
pour une demande de clarification spécifiée dans le hydrocarbures « ALNAFT » et d’un montant de dix
dossier d’appel à la concurrence. millions de dinars algériens (10.000.000 DA), valable
pendant quatre-vingt dix (90) jours renouvelables, à partir
Art. 30. — Dans le cas d’un appel à la concurrence sur de la date finale de soumission de l’offre économique,
des périmètres de recherche et d’exploitation, au plus tard, inconditionnelle et confirmée, et payable sur simple
trente (30) jours après la date limite pour une demande de demande à l’agence nationale pour la valorisation des
clarification, l’agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures «ALNAFT», par l’institution
ressources en hydrocarbures « ALNAFT » met à la l’ayant émise.
disposition de chaque personne ayant acquis le dossier
d’appel à la concurrence, le contrat final. Art. 37. — La caution d'engagement est saisie par
l’agence nationale pour la valorisation des ressources en
Art. 31. — Dans le cas d’un appel à la concurrence pour hydrocarbures « ALNAFT », dans le cas où le
des gisements, les personnes disposent d’un délai fixé soumissionnaire décide de se retirer après que son offre
dans le dossier de la phase technique pour soumettre leur ait été retenue ou s'il refuse de signer le contrat avec
proposition technique comportant notamment : l’agence nationale pour la valorisation des ressources en
a) le pourcentage de récupération des volumes en place, hydrocarbures « ALNAFT ».
b) l’optimisation de la production,
CHAPITRE IV
c) les capacités des installations de production,
d) les délais de réalisation des investissements LES PROCEDURES D’EVALUATION DES
nécessaires, OFFRES ET DE CONCLUSION DES CONTRATS
e) le montant minimum d’investissement garanti, basé Art. 38. — Les plis relatifs à l'appel à la concurrence
sur les coûts standards communiqués par l’agence sont ouverts publiquement par la commission d'appel à la
nationale pour la valorisation des ressources en concurrence le jour de la date limite de soumission des
hydrocarbures « ALNAFT », offres à l'heure fixée dans le dossier d'appel à la
f) les propositions d’amendements relatifs au concurrence.
contrat-type.
Art. 39. — La commission d’appel à la concurrence
Art. 32. — Au plus tard, quatre-vingt-dix (90) jours procède à l’ouverture publique des plis, à la vérification
après la réception des propositions techniques, cette de la conformité des offres, à leur analyse et leur
commission, après consultation des soumissionnaires, évaluation selon les critères contenus dans le cahier des
procède dans une deuxième étape à la notification à charges. Ladite commission élabore le procès-verbal
l’ensemble des soumissionnaires : d'ouverture des plis.
2 Joumada Ethania 1428 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 40 19
17 juin 2007

Lors de la séance d’ouverture des plis, il est fait appel à Art. 45. — Le contrat doit être signé dans un délai de
deux (2) observateurs indépendants parmi l’assistance quatorze (14) jours après la date d’ouverture des plis.
présente.
Art. 46. — Dans le cas où la personne dont l’offre a été
Art. 40. — A l’issue de l’ouverture des plis, de la retenue refuse de signer le contrat dans les quatorze (14)
lecture des offres et de leur évaluation sur la base du jours après la date d’ouverture des plis, la caution
critère unique de sélection préétabli dans l’appel à la d’engagement est saisie par l’agence nationale pour la
concurrence, la commission annonce, séance tenante et valorisation des ressources en hydrocarbures «ALNAFT»
publiquement, les résultats de l’appel d’offres et déclare et le contrat est conclu avec la deuxième personne dont
l'offre retenue pour chacun des périmètres ou gisements l’offre a été classée juste après celle initialement retenue.
offerts.
Dans le cas où cette deuxième personne refuse de
Art. 41. — La commission d’appel à la concurrence doit signer le contrat dans les quatorze (14) jours, la même
disqualifier une offre s’il advient l'un des faits suivants : procédure suscitée est appliquée avec le reste des
soumissionnaires jusqu’à la conclusion du contrat.
a) l’absence dans l’offre, de la caution d'engagement y
afférente et/ou du reçu d’acquisition du dossier d’appel à Art. 47. — Lorsqu'un périmètre de recherche et
la concurrence, d’exploitation ou un gisement n'a fait l'objet d'aucune
b) le non-respect des exigences légales établies dans le offre validée ou dans le cas où aucun contrat n’a été
dossier d’appel à la concurrence, conclu, celui-ci peut être offert dans le cadre d'un autre
appel à la concurrence.
c) l’offre porte une quelconque mention de
conditionnalité, Art. 48. — La délimitation définitive pour chaque
périmètre contractuel pour la recherche et l’exploitation
d) l’offre exige des modifications ou amendements au ou uniquement pour l’exploitation est la délimitation
contrat-type, indiquée dans le dossier d’appel à la concurrence.
ALNAFT

e) l’offre comporte des engagements de travaux


Art. 49. — Si durant l'exécution du contrat, sont
minimum inférieurs à ce qui a été fixé par la
constatées des erreurs de coordonnées Universal
réglementation en vigueur,
Transverse Mercator (UTM) d’un périmètre contractuel
f) l’offre émane d’un soumissionnaire n’ayant pas été donné et des périmètres libres adjacents, ayant entrainé :
pré-qualifié pour participer à l’appel à la concurrence, — des chevauchements de périmètres de recherche et
d’exploitation,
g) le non-respect de toute autre condition spécifiée dans
le cahier des charges, — la réduction ou l'augmentation de la surface dudit
périmètre contractuel,
h) si l’offre émane d’une personne inscrite au fichier
national des fraudeurs. — d'un positionnement erroné,

Les coordonnées dudit périmètre contractuel sont


Si la disqualification est prononcée suite à ce qui est
corrigées conformément à la délimitation définitive du
mentionné ci-dessus, l’offre est renvoyée au
périmètre adjugé définie dans le dossier d'appel à
soumissionnaire accompagnée de la notification de
concurrence.
libération de la caution d’engagement, le cas échéant.
Art. 50. — Si en raison d’erreurs de coordonnées
Art. 42. — Dans le cas où une seule offre est reçue pour Universal Transverse Mercator (UTM) dans l’appel à la
un périmètre de recherche et d’exploitation ou pour un concurrence d’un périmètre de recherche et
gisement, ladite offre est acceptée, sauf si elle est d’exploitation, est constaté un chevauchement de deux ou
disqualifiée pour une des raisons énumérées à l’article 41 plusieurs périmètres contractuels, le périmètre contractuel
ci-dessus. adjugé en premier aurait priorité dans le maintien de sa
délimitation et sera respecté en totalité.
Art. 43. — Les résultats de l’appel à la concurrence sont
publiés sur au moins, un quotidien national qui sera Dans le cas où un périmètre contractuel adjugé
précisé dans le dossier d’appel à la concurrence. chevauche sur un périmètre d’exploitation existant, les
coordonnées du périmètre d’exploitation sont maintenues
Art. 44. — Toute personne pré-qualifiée en vertu des et celles du périmètre adjugé sont corrigées en
dispositions du présent décret doit, préalablement à la conséquence.
signature de tout contrat avec l’agence nationale pour la
valorisation des ressources en hydrocarbures «ALNAFT», Art. 51. — Le présent décret sera publié au Journal
avoir établi une représentation juridique en Algérie à des officiel de la République algérienne démocratique et
fins légales et fiscales. populaire.
Fait à Alger, le 23 Joumada El Oula 1428
Cette représentation juridique doit être maintenue pour
correspondant au 9 juin 2007.
toute la durée de tout contrat dans lequel la personne
détient une participation. Abdelaziz BELKHADEM.
20 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 40 2 Joumada Ethania 1428
17 juin 2007

Demande de pré-qualification des candidats e) engagement signé par un cadre de la société, dûment
habilité et autorisé, stipulant que cette société fournira à
Informations relatives aux aspects juridiques,
sa filiale ou succursale, si elle est pré-qualifiée, toutes les
techniques et financiers
ressources techniques, humaines, financières et autres, vu
Annexe A que cette personne aura besoin de respecter ses
obligations au moment opportun, sous n’importe quel
Aspects juridiques contrat.
1) Nom du demandeur : f) attestation écrite par cette société, prouvant l’autorité
juridique du fonctionnaire signataire de la société d) et e)
2) Type de pré-qualification recherché (cocher la pour fournir cette autorisation et délivrer cet engagement.
mention appropriée)
g) dans les cas où le candidat ou la personne qui
a) Opérateur/Investisseur ....................... souhaite être pré-qualifiée, n’est pas une société cotée
dans une importante bourse internationale, elle doit
Onshore uniquement .............................. indiquer l’identité et la nationalité des actionnaires qui
Onshore et offshore ................................ détiennent ou contrôlent directement ou indirectement
20 % ou plus, des parts de cette société.
b) Investisseur / non-opérateur ............... ————————
3) Statut juridique du candidat en Algérie : Annexe B
a) Société algérienne Aspects techniques

b) Filiale d’une société étrangère, juridiquement A. Pour être pré-qualifié sur le plan technique en tant
qu’Opérateur/Investisseur, le candidat est invité à fournir
constituée en Algérie
une description détaillée de ses capacités et expérience en
c) Société étrangère avec succursale enregistrée en qualité d’opérateur, laquelle doit inclure :
Algérie
ALNAFT

i. Une liste, en ordre décroissant en terme d’importance,


d) Autre forme permise par le code de commerce des projets d’exploration dans lesquels il a travaillé
(stipuler) comme opérateur, durant ces sept (7) dernières années,
en indiquant pour chacun, le lieu ; la dimension de la
e) Copie du document prouvant le statut juridique de la zone d’exploration ; spécifier si elle était onshore ou
société offshore ; une description du programme d’exploration
effectué en terme de programme, travail et coût; résultat
4) Nom, adresse et numéros de téléphone de la personne réalisés ; les défis particuliers sur le plan
de nationalité algérienne ayant une résidence permanente environnemental ou autre relatif au projet ; noms des
à Alger, désignée pour agir en tant que représentant légal partenaires, s’il y a, et le pourcentage d’intérêt de chacun
du candidat en Algérie, à des fins juridiques et fiscales. ainsi que la période d’exercice du candidat en tant
qu’opérateur.
5) Est-ce que le candidat recherche une
pré-qualification basée sur sa propre expérience et ii. Une liste, en ordre décroissant en terme
antécédent d’importance, des projets de développement et
.......... oui .............. non d’exploitation dans lesquels il a travaillé comme
opérateur, à n’importe quel moment durant les sept (7)
6) Si le candidat est une filiale ou succursale et souhaite dernières années, en indiquant pour chacun, le lieu ;
être pré-qualifié sur la base des antécédents de la société la dimension de la zone d’exploitation ; spécifier si
qui le contrôle, elle était onshore ou offshore le type d’hydrocarbure(s);
la taille de la découverte en termes de réserves et de
Spécifier/ fournir : production journalière ; envergure du projet en termes
d’investissement, le temps écoulé entre la découverte
a) nom de la société dont on souhaite les antécédents initiale et la première production ; les défis
pour sa pré-qualification : particuliers sur le plan environnemental ou autre relatif au
b) relations légales qui existent entre le candidat et cette projet; la technologie spéciale développée/utilisée, s’il y
société : a; noms des partenaires, s’il y a, et le pourcentage
d’intérêt de chacun ; période d’exercice du candidat
c) les coordonnées de cette société comme opérateur.

Adresse : iii. Une description de la capacité et l’expertise du


candidat in-house dans tous les domaines importants et
Nom et titre de la personne à contacter (y compris relatifs aux technologies de subsurface, de développement
e-mail et numéros de téléphone et fax) : et de production ; la gestion des ressources
humaines, et la gestion d’hygiène, de sécurité et
Nom et titre d’une autre personne à contacter (y d’environnement (HSE).
compris e-mail et numéros de téléphone et fax) :
iv. Une description des capacités du candidat en termes
d) autorisation écrite par la société pour le candidat à de gestion et de dotation de personnel pour les bureaux de
pré-qualifier sur la base de ses antécédents. l’opérateur et activités sur site en Algérie.
2 Joumada Ethania 1428 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 40 21
17 juin 2007

v. Une liste des projets, en ordre décroissant, dans


lesquels le candidat a participé sans qu’il soit
opérateur/investisseur durant les sept (7) dernières années,
en indiquant le lieu ; la phase du projet ; le nom de
l’opérateur et des autres participants ainsi que les résultats
réalisés.
B. Pour être pré-qualifié sur le plan technique en tant
qu’investisseur/non-opérateur, le candidat est invité à
fournir une description détaillée de ses activités
commerciales et ses capacités qui doivent inclure :
— une description de ses principales activités
commerciales, les raisons l’ayant conduit à se
pré-qualifier en tant qu’investisseur/non-opérateur ; les
noms de l’opérateur ou des opérateurs avec lequel ou
lesquels il voudrait investir, la liste des projets
d’exploration et/ou d’exploitation des hydrocarbures, s’il
y a, dans lesquels, il a participé durant ces sept (7)
dernières années, en indiquant le lieu et le nom de
l’opérateur ; description de l’expertise ou autres avantages
qu’il pense ajouter à un consortium qui travaille en
Algérie, dans l’exploration et l’exploitation des
hydrocarbures.
————————
Annexe C
Aspects financiers
Chaque demandeur, que ce soit en tant
ALNAFT

qu’opérateur/investisseur ou investisseur/non-opérateur,
doit se munir de cette documentation relative à la
demande, attestant de la situation et des capacités
financières de l’entité au nom de laquelle il souhaite être
pré-qualifié, montrant spécifiquement les actifs, passifs,
ratio d’endettement et degré de solvabilité. Cette
documentation va généralement inclure :
— des copies, des états financiers et rapports annuels
pour les cinq (5) années fiscales précédant la date de la
demande de pré-qualification ;
— s’ils ne sont pas inclus dans les rapports annuels, les
états financiers pour les cinq (5) dernières années fiscales
certifiées par un auditeur indépendant de renommée
internationale ;
— classification actuelle et historique du candidat par
Standard & Poors Rating Services, Moody’s Investor
Services, Dunn et Bradstreet ou autres services
d’évaluation financière ;
— description des lignes de crédit disponibles, des
accords de crédit et autres références bancaires ;
— description de la dette à long terme, y compris les
obligations majeures de crédit-bail et l’identification des
principaux actifs qui sont engagés comme garantie des
prêts.
— description des passifs éventuels qui pourraient avoir
un effet inverse matériel sur leur santé financière; et
— toute information supplémentaire pouvant ajouter à
la capacité financière du demandeur.
Avec cette demande, le candidat devra détailler la
manière avec laquelle il pourvoira à ses engagements
financiers durant les dix (10) premières années de tout
projet pour lequel il pourrait être pré-qualifié pour faire
une offre ou y participer, en Algérie.
Les rapports annuels et états financiers contrôlés
doivent être présentés dans leur langue d’origine avec des
traductions en français, à moins que l’original ne soit en
français, anglais ou arabe.
19 Safar 1435 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 65
22 décembre 2013 15

Pour les établissements soumis à des règles de sécurités « Art. 9. — L'agence nationale pour la valorisation des
particulières, l'accès des auditeurs aux sites, doit se faire ressources en hydrocarbures (ALNAFT) doit traiter les
conformément aux règles et procédures fixés par le décret demandes et aviser le candidat dans les trente (30) jours
n° 84-385 du 22 décembre 1984, susvisé. après réception. Si la demande est considérée comme
La périodicité de l'audit énergétique est fixée à trois (3) incomplète ou des informations supplémentaires, y
ans pour les établissements industriels et de transport et de compris une interview avec le candidat sont considérés
cinq (5) ans pour les établissements du tertiaire. comme utiles pour la compréhension ou la clarification de
la demande, celui-ci est tenu de fournir lesdites
La liste des experts et des bureaux d'audits énergétiques
informations ».
agréés, avec leurs références, est communiquée par
l'agence pour la promotion et de la rationalisation de
l'utilisation de l'énergie (APRUE) aux établissements Art. 3. — Les dispositions de l'article 10 du décret
concernés ». exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées et
Art. 5. — Le présent décret sera publié au Journal rédigées comme suit :
officiel de la République algérienne démocratique et
populaire. « Art. 10. — Dans le cas où la demande est complète
lors du dépôt et qu'aucune information additionnelle n'est
Fait à Alger, le 15 Safar 1435 correspondant au requise, l'agence nationale pour la valorisation des
18 décembre 2013. ressources en hydrocarbures (ALNAFT) doit aviser le
Abdelmalek SELLAL. candidat dans les quarante-cinq (45) jours après réception
————★————
de la suite réservée à la demande de pré-qualification ».
Décret exécutif n° 13-425 du 15 Safar 1435
correspondant au 18 décembre 2013 modifiant et Art. 4. — Les dispositions de l'article 11 du décret
complétant le décret exécutif n° 07-184 du 23 exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428
Joumada El Oula 1428 correspondant au 9 juin correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées et
2007 fixant les procédures pour la conclusion des rédigées comme suit :
contrats de recherche et d'exploitation et les
contrats d'exploitation des hydrocarbures suite à
« Art. 11. — Dans le cas où la demande est incompléte
un appel à la concurrence . ou que des clarifications sont requises, l'agence nationale
———— pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
(ALNAFT) notifie au candidat dans les trente (30) jours
Le Premier ministre, qui suivent la réception des informations additionnelles ou
Sur le rapport du ministre de l'énergie et des mines; des clarifications, la suite réservée à la demande de
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125 pré-qualification ».
(alinéa 2) ;
Art. 5. — Les dispositions de l'article 18 du décret
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées et
relative aux hydrocarbures, notamment son article 32 ;
rédigées comme suit :
Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada
1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant « Art. 18. — La liste des compagnies pré-qualifiées est
nomination des membres du Gouvernement ; tenue et actualisée par l'agence nationale pour la
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT).
Vu le décret exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula Cette liste peut être consultée par toute personne après
1428 correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures
accord préalable de l'agence nationale pour la valorisation
pour la conclusion des contrats de recherche et
des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) ».
d'exploitation et les contrats d'exploitation des
hydrocarbures suite à un appel à la concurrence ;
Art. 6. — Les dispositions de l'article 20 du décret
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428 exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
du ministre de l'énergie et des mines ; complétées et rédigées comme suit :
Après approbation du Président de la République ;
« Art. 20. — L'agence nationale pour la valorisation des
Décrète : ressources en hydrocarbures (ALNAFT) est chargée :
Article 1er. — Le présent décret a pour objet de — de proposer les périmètres et les gisements à offrir
modifier et de compléter certaines dispositions du décret en concurrence ;
exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428 — de déterminer et de signifier le ou les critère (s)
correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures pour la retenu (s) pour la sélection des offres ;
conclusion des contrats de recherche et d'exploitation et
les contrats d'exploitation des hydrocarbures suite à un — d’élaborer le projet de contrat.
appel à la concurrence. Le (s) projet (s) de (s) contrat (s) de recherche et/ou
Art. 2. — Les dispositions de l'article 9 du décret d'exploitation, les périmètres et gisements à offrir en
exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428 concurrence ainsi que le ou les critère (s) retenu (s) pour
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées et la sélection des offres, sont soumis à l'approbation du
rédigées comme suit : ministre chargé des hydrocarbures ».
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 65 19 Safar 1435
16 22 décembre 2013

Art. 7. — Les dispositions de l'article 21 du décret — le lieu et l'identification du périmètre ou du gisement


exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428 concernés ;
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
— le projet de contrat ;
complétées et rédigées comme suit :
— le taux de participation de l'entreprise nationale
« Art. 21. — ............. (sans changement jusqu'à) cette SONATRACH-SPA ;
commission d'appel à la concurrence est constituée :
— le mode et les conditions de financement des
a) du directeur de la division en charge de la promotion
au sein de l'agence nationale pour la valorisation des investissements de recherche par l'entreprise nationale
ressources en hydrocarbures (ALNAFT), ou en cas SONATRACH-SPA ;
d'empêchement, d'un membre du comité de direction — la liste des données disponibles ;
dûment désigné par le président du comité de direction qui — la date limite pour une demande de clarification de
assure la présidence de la commission d'appel à la
nature technique, juridique et administrative ainsi que
concurrence,
pour la soumission des propositions et amendements
...................... (le reste sans changement).................... ». relatifs au projet de contrat ;
Art. 8. — Les dispositions de l'article 22 du décret ................ (sans changement jusqu'à).
exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées, Dans le cas d'un appel à la concurrence pour des
complétées et rédigées comme suit : périmètres, objet de contrats de recherche et
d'exploitation, le dossier contient aussi :
« Art. 22. — Cette commission d'appel à la concurrence
est responsable du processus d'appel à la concurrence qui — le ou les critère (s) de sélection des offres ;
se déroule en une seule phase pour les périmètres de — le mode et la forme de présentation des offres ;
recherche et d'exploitation et en deux phases pour les — la date limite, l'heure et le lieu de dépôt des offres ;
gisements déjà découverts proposés à la concurrence.
— les causes de disqualification des offres.
Elle veille pendant toute la période d'appel à la
concurrence à : Dans le cas d'un appel à la concurrence pour des
gisements, le dossier indique :
— la conformité du processus d'appel à la concurrence
par rapport à la réglementation en vigueur, — le mode et la forme de présentation des propositions
— la vérification des contrats avant leur signature, techniques ;
— la signature des contrats, — la date, l'heure et le lieu de dépôt des propositions
— la vérification et le contrôle des garanties requises. techniques.
Cette commission s'assure que l'appel à la concurrence Il indique également, dès le lancement de la première
est largement publié dans des quotidiens nationaux et des phase de l'appel à la concurrence, le ou les critère (s)
périodiques spécialisés internationaux, si nécessaire, pour retenu (s) pour la sélection des offres ».
garantir la participation et l'intérêt du plus grand nombre
de personnes à la soumission ». Art. 11. — Les dispositions de l'article 29 du décret
exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428
Art. 9. — Les dispositions de l'article 26 du décret correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428 complétées et rédigées comme suit :
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
complétées et rédigées comme suit : « Art. 29. — La commission d'appel à la concurrence
doit répondre dans un délai maximum de dix (10) jours
« Art. 26. — ............ (sans changement jusqu'à).
ouvrables à toute question écrite de nature juridique,
— de disposer à ses frais d'une copie de ces données, technique ou administrative, émise par une personne,
— de formuler des observations et éventuellement des ayant acquis le dossier d'appel à la concurrence.
propositions de modifications au projet de contrat,
Les questions écrites doivent parvenir au plus tard le
— de participer à la soumission. onzième (11ème) jour ouvrable précédant la date limite
Toutefois, les personnes ayant déposé une demande de pour une demande de clarification spécifiée dans le
pré-qualification auprès de l'agence nationale pour la dossier d'appel à la concurrence ».
valorisation des ressources en hydrocarbures «ALNAFT»
avant le lancement de l'appel à la concurrence ou durant le Art. 12. — Les dispositions de l'article 30 du décret
déroulement de l'appel à la concurrence, peuvent acquérir exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428
les dossiers d'appel à la concurrence, sous réserve de correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
l'obtention de l'accord préalable de l'agence nationale pour complétées et rédigées comme suit :
la valorisation des ressources en hydrocarbures
(ALNAFT). « Art. 30. — Dans le cas d'un appel à la concurrence sur
des périmètres de recherche et d'exploitation, au plus tard,
Seules les personnes pré-qualifiées peuvent
quarante-cinq (45) jours après la date limite pour une
soumissionner à l'appel à concurrence ».
demande de clarification, l'agence nationale pour la
Art. 10. — Les dispositions de l'article 28 du décret valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT)
exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428 met à la disposition de chaque personne ayant acquis le
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées, dossier d'appel à la concurrence, le projet de contrat final
complétées et rédigées comme suit : dûment paraphé par le président de la commission d'appel
« Art. 28. — .............. (sans changement jusqu'à). à la concurrence ».
19 Safar 1435 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 65
22 décembre 2013 17

Art. 13. — Les dispositions de l'article 31 du décret « Art. 39. ter — Conformément aux dispositions de
exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428 l'article 38 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées, correspondant au 28 avril 2005, susvisée, dans le cas où
complétées et rédigées comme suit : des surfaces et horizons géologiques ayant fait l'objet
d'une restitution sont mis en appel à la concurrence, le
« Art. 31. — ............ (sans changement jusqu'à). contractant ayant restitué lesdites surfaces et horizons
f) les propositions d'amendements relatifs au projet de géologiques peut bénéficier d'un droit de préférence à
contrat ». condition que celui-ci s'aligne séance tenante sur la
Art. 14. — Les dispositions de l'article 32 du décret meilleure offre retenue pour ledit périmètre et ce, sous
exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428 réserve de sa participation audit appel à la concurrence et
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées, la présentation d'une soumission sur le périmètre
complétées et rédigées comme suit : concerné ».

« Art. 32. — Au plus tard, quatre-vingt-dix (90) jours Art. 19. — Les dispositions de l'article 40 du décret
après la réception des propositions techniques, la exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428
commission d'appel à la concurrence, après consultation correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
des soumissionnaires, procède dans une deuxième étape à complétées et rédigées comme suit :
la notification à l'ensemble des soumissionnaires : « Art. 40. — A l'issue de l'ouverture des plis, de la
— de l'offre technique de référence ; lecture des offres et de leur évaluation sur la base du ou
— du ou des critère (s) de sélection des offres ; des critère (s) de sélection des offres, préétabli (s) dans
l'appel à la concurrence, la commission annonce, séance
— du projet final du contrat, paraphé par le président de tenante et publiquement, les résultats de l'appel à la
la commission d'appel à la concurrence, à parapher par les concurrence et déclare l'offre retenue pour chacun des
soumissionnaires; périmètres ou gisements offerts ».
— des instructions finales pour l'offre économique ;
Art. 20. — Les dispositions de l'article 41 du décret
— de la date finale de soumission de l'offre exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428
économique ».
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
Art. 15. — Le terme « caution» au niveau de l'article 36 complétées et rédigées comme suit :
du décret exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428
« Art. 41. — .......... (Sans changement jusqu'à).
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, est remplacé par le
terme « caution de soumission ». d) l'offre exige des modifications ou amendements au
projet de contrat,
Art. 16. — Le terme « caution d'engagement» au niveau
de l'article 37 du décret exécutif n° 07-184 du 23 Joumada e) l'offre ne satisfait pas au (x) critère (s) préétabli (s)
El Oula 1428 correspondant au 9 juin 2007, susvisé, est par l'agence nationale pour la valorisation des ressources
remplacé par le terme « caution de soumission ». en hydrocarbures (ALNAFT) porté (s) dans le dossier
d'appel à la concurrence,
Art. 17. — Les dispositions de l'article 39 du décret
exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428 f) l'offre émane d'un soumissionnaire n'ayant pas été
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées, pré-qualifié pour participer à l'appel à la concurrence,
complétées et rédigées comme suit : g) le non-respect de toute autre condition spécifiée dans
le dossier d'appel à la concurrence.
« Art. 39. — La commission d'appel à la concurrence
procède à l'ouverture publique des plis, à la vérification de ....................... (Ie reste sans changement) .................. ».
la conformité des offres, à leur analyse et leur évaluation
selon le (s) critère (s) contenu (s) dans le dossier d'appel à Art. 21. — Les dispositions de l'article 44 du décret
la concurrence. Ladite commission élabore le exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428
procès-verbal d'ouverture des plis. correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
complétées et rédigées comme suit :
Lors de la séance d'ouverture des plis, il est fait appel à
deux (2) observateurs indépendants parmi l'assistance ». « Art. 44. — Préalablement à la signature de tout contrat
avec l'agence nationale pour la valorisation des ressources
Art. 18. — Il est inséré au sein du décret exécutif en hydrocarbures (ALNAFT), la personne dont l'offre a
n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428 correspondant au été retenue doit procéder à la création d'une représentation
9 juin 2007, susvisé, les articles 39 bis et 39 ter rédigés juridique en Algérie à des fins légales et fiscales.
comme suit :
« Art. 39. bis — Conformément aux dispositions de Cette représentation juridique doit être maintenue pour
l'article 20 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 toute la durée de tout contrat dans lequel la personne
correspondant au 28 avril 2005, susvisée, il est accordé un détient une participation ».
droit de préférence pour la ou les personne (s) ayant Art. 22. — Les dispositions de l'article 45 du décret
réalisé ou réalisant des travaux de prospection sur un exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula 1428
périmètre mis en appel à la concurrence, à condition correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
qu'elle (s) aligne (nt) son ou (leurs) offre, séance tenante, complétées et rédigées comme suit :
sur la meilleure offre retenue, et ce, sous réserve de sa ou
leur participation audit appel à la concurrence, et la « Art. 45. — Le contrat doit être signé, au plus tard,
présentation de sa ou leur soumission sur le périmètre trente (30) jours à compter de la date d'ouverture des
concerné ». plis ».
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 65 19 Safar 1435
18 22 décembre 2013

Art. 23. — Les dispositions de l'article 46 du décret 3) Statuts : copies certifiées conformes à l'original des
exécutif n° 07-1134 du 23 Joumada El Oula 1428 statuts fournis dans la langue d'origine avec une traduction
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées, en langues nationale et française.
complétées et rédigées comme suit :
a) Forme de la société :
« Art. 46. — Dans le cas où la personne dont l'offre a b) Liste des principaux actionnaires et leur taux de
été retenue refuse de signer le contrat dans les trente (30) participation :
jours après la date d'ouverture des plis, la caution de
soumission est saisie par l'agence nationale pour la c) Historique succinct de l'évolution légale de la société
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) depuis sa création :
et le contrat est conclu avec la deuxième personne dont
l'offre a été classée juste après celle initialement retenue. 4) Statut juridique du candidat en Algérie : Dans le cas
où le candidat est présent en Algérie (préciser la forme et
Dans le cas où cette deuxième personne refuse de signer fournir la copie du document prouvant le statut juridique
le contrat dans les trente (30) jours à compter de la date de du candidat).
notification par l'agence nationale pour la valorisation des
ressources en hydrocarbures (ALNAFT), la même 5) Nom, adresse et numéros de téléphone de la personne
procédure suscitée est appliquée avec le reste des de nationalité algérienne ayant une résidence permanente
soumissionnaires jusqu'à la conclusion du contrat ». à Alger, désignée pour agir en tant que représentant légal
du candidat en Algérie, à des fins juridiques et fiscales.
Art. 24. — Le terme « appel d'offre » au niveau des
articles 4, 5 et 7 du décret exécutif n° 07-184 du 23 6) Est-ce que le candidat recherche une
Joumada El Oula 1428 correspondant au 9 juin 2007, pré-qualification basée sur sa propre expérience et
susvisé, est remplacé par le terme « appel à la antécédent?
concurrence ». ......................... oui....................... non

Art. 25. — L'annexe A du décret exécutif n° 07-184 du 7) Si le candidat est une filiale ou succursale et souhaite
23 Joumada El Oula 1428 correspondant au 9 juin 2007, être pré-qualifié sur la base des antécédents de la société
susvisé, est modifiée et complétée par l'annexe A annexée qui le contrôle.
au présent décret.
Spécifier/ fournir :
Art. 26. — Les dispositions de l'article 25 du décret
exécutif n° 07-184 du 9 juin 2007, susvisé, sont abrogées. a) Nom de la société dont on souhaite les antécédents
pour sa pré-qualification :
Art. 27. — Le présent décret sera publié au Journal b) Relations légales qui existent entre le candidat et
officiel de la République algérienne démocratique et cette société :
populaire.
c) Les coordonnées de cette société. Adresse :
Fait à Alger, le 15 Safar 1435 correspondant au
18 décembre 2013. Nom et titre de la personne à contacter (y compris
e-mail et numéros de téléphone et fax) :
Abdelmalek SELLAL.
Nom et titre d'une autre personne à contacter (y compris
———————— e-mail et numéros de téléphone et fax) :

Demande de pré-qualification des candidats d) Autorisation écrite par la société pour le candidat à
pré-qualifier sur la base de ses antécédents.
Informations relatives aux aspects juridiques, e) Engagement signé par un cadre de la société, dûment
techniques et financiers habilité et autorisé, stipulant que cette société fournira à sa
filiale ou succursale, si elle est pré-qualifiée, toutes les
Annexe A ressources techniques, humaines, financières et autres, vu
que cette personne aura besoin de respecter ses obligaticns
Aspects juridiques au moment opportun, sous n'importe quel contrat.
1) Nom du demandeur: f) Attestation écrite par cette société, prouvant l'autorité
juridique du fonctionnaire signataire de la société d) et e)
2) Type de pré-qualification recherché (cocher la
pour fournir cette autorisation et délivrer cet engagement.
mention appropriée)
g) Dans les cas où le candidat ou la personne qui
a) Opérateur/Investisseur .................................................
souhaite être pré-qualifié, n'est pas une société cotée dans
Onshore uniquement ....................................................... une importante bourse internationale, elle doit indiquer
l'identité et la nationalité des actionnaires qui
Onshore et offshore .........................................................
détiennent ou contrôlent directement ou indirectement
b) Investisseur / non-opérateur ........................................ 20 % ou plus des parts de cette société.
12 2 Joumada Ethania 1428
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 40 17 juin 2007

DECRETS

Décret exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428 — le terme “sous-parcelle,” indique la subdivision
correspondant au 9 juin 2007 fixant les d’une parcelle de un (1) kilomètre de côté correspondant,
procédures de sélection et de délimitation des en coordonnées Universal Transverse Mercator (U.T.M),
périmètres objet de demande de période de à un carré de 0.625 minutes sexagésimale de côté,
rétention, des périmètres d’exploitation et des
rendus de surface de recherche. — le terme “portion” désigne la portion d’une
———— sous-parcelle résultant d’une limite naturelle ou frontière
internationale qui ne coïncide pas avec une limite de
Le Chef du Gouvernement, parcelle longitudinale ou latitudinale en coordonnées
Sur le rapport du ministre de l’énergie et des mines, Universal Transverse Mercator (U.T.M),
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4° et 125 — le terme “périmètre d’exploitation” désigne la limite
(alinéa 2) ; géographique d’une découverte, déclarée commerciale à
Vu la loi n° 90-29 du 1er décembre 1990 relative à l’intérieur d’un « périmètre contractuel », telle que
l’aménagement et l’urbanisme ; définie par les dispositions du présent décret et telle
qu’approuvée dans le cadre du plan de développement. Il
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 est entendu que, conformément aux dispositions des
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée, articles 5, 39 et 47 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel
relative aux hydrocarbures, notamment son article 41 ; 1426 correspondant au 28 avril 2005, susvisée, un
Vu la loi n° 05-12 du 28 Joumada Etahnia 1426 “périmètre contractuel” peut contenir un ou plusieurs
correspondant au 4 août 2005 relative à l’eau ; “périmètres d’exploitation”.
Vu le décret présidentiel n° 07-172 du 18 Joumada Art. 3. — Les cartes détaillées du domaine minier des
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant hydrocarbures, indiquant notamment les périmètres
nomination du Chef du Gouvernement ; contractuels sont préparées et publiées régulièrement par
Vu le décret présidentiel n° 07-173 du 18 Joumada l’agence nationale pour la valorisation des ressources en
El Oula 1428 correspondant au 4 juin 2007 portant hydrocarbures “ALNAFT”. Ces périmètres sont
nomination des membres du Gouvernement ; subdivisés en parcelles, sous-parcelles et portions de
parcelles si nécessaire. Ces cartes sont utilisées
Vu le décret exécutif n° 96-214 du 28 Moharram 1417 notamment par les différents contractants, en relation
correspondant au 15 juin 1996 fixant les attributions du contractuelle avec l’agence nationale pour la valorisation
ministre de l’énergie et des mines ; des ressources en hydrocarbures “ALNAFT”, pour la
Vu le décret exécutif n° 07- 127 du 17 Rabie Ethani délimitation des surfaces proposées au titre des rendus
1428 correspondant au 5 mai 2007 relatif à la délimitation contractuels, des restitutions volontaires, des surfaces
et à la classification du domaine minier en zones et à la d’exploitation, des surfaces demandées pour une période
définition des périmètres de prospection, de recherche et de rétention, ainsi qu’à toute autre fin de proposition de
d’exploitation. surface de périmètre en relation avec un contrat de
recherche et d’exploitation ou un contrat d’exploitation,
Décrète : notamment les surfaces de délinéation.
Article 1er. — En application des dispositions de
l’article 41 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 Dans le cas où les droits contractuels d’un contractant
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée, excluent ou sont limités à une ou plusieurs formations
relative aux hydrocarbures, le présent décret a pour objet géologiques spécifiques, la subdivision en parcelles,
de fixer les procédures de sélection et de délimitation : sous-parcelles et portions de parcelles est entendue ne
couvrant et n’incluant que les zones en subsurface sur
— des périmètres objet d’une demande de période de lesquelles le contractant a un droit contractuel.
rétention conforme à l’article 42 de la loi n° 05-07
du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au 28 avril Périmètres objets d’une demande de période
2005, susvisée, et tout autre périmètre qui est mentionné de rétention
dans le cadre des contrats,
— des périmètres d’exploitation, Art. 4. — Pour les périmètres sujet à l’application de
l'article 42 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
— des périmètres des rendus de surface de recherche. correspondant au 28 avril 2005, susvisée, le contractant
doit soumettre, pour approbation, à l’agence nationale
Art. 2. — Au sens du présent décret on entend par : pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
— les termes “parcelle” “périmètre,” et “périmètre “ALNAFT”, accompagnant la demande de période de
contractuel” la signification qui leur est attribuée dans rétention, la délimitation du périmètre qu'il souhaite
l’article 5 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 garder pour la période de rétention, ainsi que les études
correspondant au 28 avril 2005, susvisée. supportant sa demande.
2 Joumada Ethania 1428 13
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 40
17 juin 2007

Art. 5. — Sous réserve du respect des dispositions de Des périmètres des rendus de surface de recherche
l’article 14 ci-dessous, le périmètre pour la période de
Art. 11. — Conformément à l’article 38 de la loi
rétention peut couvrir un ou plusieurs gisements.
n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant
au 28 avril 2005 susvisée, le périmètre contractuel d’un
Art. 6. — Sous réserve du respect des dispositions de contrat de recherche et d’exploitation, à l’exclusion des
l’article 14 ci-dessous, la délimitation en surface du périmètres d’exploitation ou de périmètres ayant fait
périmètre pour la période de rétention doit inclure toute l’objet de rétention conformément à l’article 42 de
l’aire géographique du gisement d'hydrocarbures loi n° 05-07 du 28 avril 2005, susvisée, est réduit de trente
concerné. La limite de l’accumulation des hydrocarbures pour cent (30%) à la fin de la première phase de la
est étendue vers le Nord, le Sud, l'Est et l’Ouest d’un (1) période de recherche.
kilomètre.
Le périmètre restant, à l’exclusion des périmètres
d’exploitation ou des périmètres de rétention suscités, est
Cette limite projetée en surface forme la limite du réduit de trente pour cent (30%) à la fin de la seconde
périmètre pour la période de rétention. Elle ne peut en phase de la période de recherche.
aucun cas dépasser les limites du périmètre contractuel.
Les points délimitant ce périmètre doivent, toutefois, avoir Si le résultat de ce pourcentage donne lieu à une
un pas régulier d’un (1) kilomètre. fraction de parcelle, cette fraction doit être convertie au
nombre de sous-parcelles le plus proche. Le nombre de
sous-parcelles doit être entier.
Des périmètres d’exploitation
Art. 12. — Le contractant peut, par ailleurs, sous
Art. 7. — Le contractant doit inclure dans le plan de réserve des conditions prévues à l’article 40 de la loi n°
développement de toute nouvelle découverte ou gisement 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au 28
existant à développer, soumis pour approbation à l’agence avril 2005, susvisée, rendre volontairement la totalité ou
nationale pour la valorisation des ressources en des parties de surface du périmètre contractuel durant la
hydrocarbures “ALNAFT”, la proposition de délimitation première ou la deuxième phase de la période de
du périmètre d’exploitation demandé. recherche. Ces rendus volontaires sont déduits à titre de
crédit des rendus contractuels.
Art. 8. — Le périmètre d’exploitation limite un seul
Art. 13. — Les surfaces proposées au titre des rendus
gisement d’hydrocarbures. Toutefois, il peut intégrer contractuels ou volontaires doivent être de taille et de
plusieurs gisements si ceux-ci sont en communication formes telles qu’il soit possible de permettre à un autre
dynamique ou si l’exploitation de l’un peut influer opérateur d’y conduire des activités de recherche et
directement, rapidement et sensiblement sur les conditions d’exploitation. A cette fin, le contractant est tenu de se
dynamiques de l’autre, ou si le développement de l’un ne conformer aux dispositions suivantes:
peut se faire sans le développement de l’autre, ou si la
distance séparant leur dernière fermeture structurale a) Les surfaces rendues doivent être exprimées en
respective imprégnée d’hydrocarbures est inférieure à dix nombre entier de parcelles contiguës, sauf si le résultat du
(10) Km. pourcentage de trente pour cent (30 %), au titre des
dispositions de l’article 38 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie
El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005, susvisée,
Art. 9. — Sous réserve du respect des dispositions de donne lieu à une fraction de parcelle, auquel cas cette
l’article 14 ci-dessous, la délimitation en surface du fraction de parcelle doit être composée de sous-parcelles
périmètre d’exploitation doit inclure toute l’aire contiguës et comprises dans une même parcelle.
géographique du gisement d’hydrocarbures concerné.
La limite de l’accumulation des hydrocarbures est b) Les parcelles composant la surface proposée pour le
étendue vers le Nord, le Sud, l'Est et l'Ouest d’un (1) rendu peuvent être regroupées en un ou plusieurs groupes
kilomètre. de parcelles, avec un nombre minimum de parcelles par
groupe comme indiqué dans le tableau ci-dessous :
Cette limite, projetée en surface, forme la limite du
périmètre d’exploitation. Elle ne peut en aucun cas Nombre Nombre Nombre minimum
dépasser les limites du périmètre contractuel. Les points de parcelles de groupes de parcelles
à rendre autorisés par groupe
délimitant ce périmètre doivent toutefois avoir un pas
régulier d’un (1) kilomètre. 2 - 10 1 2

Art. 10. — Dans le cas où ledit plan de développement 11-40 Jusqu’à 2 5


n'a pas encore été approuvé alors que la période de
recherche ou la période d'extension exceptionnelle plus de 40 Jusqu’à 3 10
définie à l'article 37 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie
El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005, susvisée, c) Toutes les parcelles composant un groupe doivent se
est achevée, la taxe superficiaire prévue par ladite loi, à joindre les unes aux autres par au moins un côté ;
appliquer à partir du jour suivant la date à laquelle la d) Un groupe de parcelles doit composer un carré ou un
période de recherche ou d'extension exceptionnelle a été rectangle dont la longueur ne doit pas excéder trois(3)
achevée, porte sur le périmètre d'exploitation demandé. fois la largueur ;
14 2 Joumada Ethania 1428
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 40 17 juin 2007

e) La zone proposée au titre du rendu ne doit pas e) éventuellement, dans le cas de non application de
entourer complètement la zone à garder par le l’une ou plusieurs des dispositions requises par l’article
contractant ; 13 ci-dessus, et à la demande de l’agence nationale pour
la valorisation des ressources en hydrocarbures
f) Au moins 70 % du nombre de parcelles à l’intérieur “ALNAFT” le contractant doit fournir les
du rectangle composé par le même groupe de parcelles éclaircissements concernant cette non application.
proposées doivent être rendus ;
g) Dans le cas où la configuration du périmètre Art. 16. — L’agence nationale pour la valorisation des
contractuel initial ou le résultat de la configuration des ressources en hydrocarbures “ALNAFT” étudie la
périmètres d’exploitation ou de rétention ne permettent proposition du contractant, notamment la conformité par
pas de se conformer à l’une ou plusieurs des dispositions rapport aux dispositions prévues dans la loi n° 05-07 du
ci-dessus, le contractant doit appliquer pour ce cas 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005
particulier les autres dispositions prescrites restantes. susvisée et dans le présent décret.
Dans les quinze (15) jours qui suivent la réception de la
Art. 14. — Au plus tard deux (2) mois avant tout rendu proposition du contractant, l’agence nationale pour la
partiel contractuel requis en vertu des dispositions de valorisation des ressources en hydrocarbures “ALNAFT”
l’article 38 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 notifie à celui-ci ses observations éventuelles.
correspondant au 28 avril 2005, susvisée, le contractant
doit notifier à l’agence nationale pour la valorisation des Le contractant dispose de quinze (15) jours pour
ressources en hydrocarbures “ALNAFT” les éléments reconsidérer sa proposition en tenant compte des
d’information suivants : observations formulées par l’agence nationale pour la
valorisation des ressources en hydrocarbures «ALNAFT».
a) l’identification du contrat ; Passé ce délai, si le contractant n’a pas fourni des
réponses satisfaisantes, les observations de l’agence
b) la date contractuelle du rendu requis ; nationale pour la valorisation des ressources en
c) la surface et le nombre requis de parcelles à rendre, hydrocarbures « ALNAFT » sont retenues.
ainsi que tout crédit éventuel dû à un précédent rendu Par ailleurs, si le contractant ne reçoit pas de
volontaire effectué ; notification d’observations de la part de l’agence
d) le détail de la configuration de la surface proposée au nationale pour la valorisation des ressources en
titre du rendu, montrant le statut des différentes zones que hydrocarbures “ALNAFT” dans les quinze (15) jours
le contractant souhaite conserver ; suivant la réception de sa proposition, celle-ci est
considérée comme approuvée par l’agence nationale pour
e) éventuellement, dans le cas de non-application de la valorisation des ressources en hydrocarbures
l’une ou plusieurs des dispositions requises par l’article “ALNAFT”.
13 ci-dessus, et à la demande de l’agence nationale pour
la valorisation des ressources en hydrocarbures Art. 17. — Conformément aux dispositions de l’article
“ALNAFT”, le contractant doit fournir les 39 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
éclaircissements concernant cette non application. correspondant au 28 avril 2005, susvisée, et à l’expiration
de la période de recherche ou d'extension exceptionnelle
Art. 15. — Dans le cas où le contractant souhaite définie à l'article 37 de la loi n° 05-07 du 28 avril 2005,
restituer volontairement tout ou une partie du périmètre susvisée, le contractant doit rendre à l’agence nationale
contractuel en vertu des dispositions de l’article 40 de la pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au “ALNAFT”, tout le périmètre contractuel à l’exclusion :
28 avril 2005, susvisée, il doit dans les deux (2) mois — du ou des périmètres d’exploitation approuvé(s),
avant la date prévue de cette restitution, fournir à l’agence
nationale pour la valorisation des ressources en — du ou des périmètres approuvés ou demandés pour la
période de rétention, conformément à l'article 42 de la loi
hydrocarbures “ALNAFT” les éléments d’information
n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant
suivants :
au 28 avril 2005, susvisée,
a) l ’identification du contrat, — du ou des périmètres d'exploitation demandé(s) dans
le plan de développement dans le cas où ledit plan de
b) un rapport circonstancié montrant que le contractant
développement n'est pas encore approuvé, sans préjudice
a satisfait aux conditions prévues à l’article 40 de la
des dispositions de l'article 47 de loi n° 05-07 du 19 Rabie
loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au El Aouel 1426 correspondant au 19 Rabie El Aouel 1426
28 avril 2005, susvisée, correspondant au 28 avril 2005, susvisée.
c) la surface en nombre de parcelles que le contractant
propose de restituer et les raisons de cette restitution Art. 18. — Le présent décret sera publié au Journal
volontaire, officiel de la République algérienne démocratique et
populaire.
d) la configuration de la surface proposée et le détail
des zones que le contractant souhaite conserver (périmètre Fait à Alger, le 23 Joumada El Oula 1428
de recherche, périmètre d’exploitation, périmètre de correspondant au 9 juin 2007.
rétention), Abdelaziz BELKHADEM.
26 Safar 1435
10 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 67 29 décembre 2013

Zone A7 (suite) Décret exécutif n° 13-437 du 20 Safar 1435


correspondant au 23 décembre 2013 modifiant
et complétant le décret exécutif n° 07-183 du
LONGITUDE LATITUDE 23 Joumada El Oula 1428 correspondant au
9 juin 2007 fixant les procédures de sélection et
de délimitation des périmètres objet de demande
26 7 10 00 25 25 00 de période de rétention, des périmètres
27 7 10 00 25 30 00 d’exploitation et des rendus de surface de
recherche.
28 7 00 00 25 30 00 ————
29 7 00 00 25 35 00 Le Premier ministre,
30 6 50 00 25 35 00 Sur le rapport du ministre de l'énergie et des mines,
31 6 50 03 25 40 02 Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125
(alinéa 2) ;
32 6 40 00 25 40 00
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
33 6 40 00 25 45 00 correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
relative aux hydrocarbures, notamment son article 41 ;
34 6 30 00 25 45 00
Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada
35 6 30 00 25 00 00 1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant
36 6 25 00 25 50 00 nomination des membres du Gouvernement ;
Vu le décret exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula
37 6 25 00 25 55 00 1428 correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures
38 6 20 00 25 55 00 de sélection et de délimitation des périmètres objet de
demande de période de rétention, des périmètres
39 6 20 00 26 05 00 d'exploitation et des rendus de surface de recherche ;
40 6 10 00 26 05 00 Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
41 6 10 00 26 15 00 du ministre de l'énergie et des mines ;
42 6 00 00 26 15 00 Après approbation du Président de la République ;
43 6 00 00 26 20 00 Décrète :
44 5 25 00 26 20 00 Article 1er. — Le présent décret a pour objet de
45 5 25 00 26 50 00 modifier et de compléter certaines dispositions du décret
exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428
46 5 00 00 26 50 00 correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures de
sélection et de délimitation des périmètres objet de
demande de période de rétention, des périmètres
Zone A8 d'exploitation et des rendus de surface de recherche.
Art. 2. — Les dispositions de l'article 2 du décret
LONGITUDE LATITUDE exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
complétées et rédigées comme suit :
Sommets DD MM SS DD MM SS
« Art. 2. — ............. (sans changement jusqu'à)
1 4 20 00 26 00 00 — le terme « sous-parcelle », indique le découpage
géographique d'une parcelle, en soixante-quatre (64)
2 3 15 00 26 00 00 sous-parcelles de zéro virgule six cent vingt-cinq (0,625)
3 3 15 00 25 15 00 minutes sexagésimales de côté trente-sept virgule cinq
(37,5) secondes.
4 2 00 00 25 15 00
.................. (le reste sans changement)................... ».
5 2 00 00 25 00 00
Art. 3. — Les dispositions de l'article 5 du décret
6 1 15 00 25 00 00 exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont complétées par
7 1 15 00 24 00 00 un alinéa in fine comme suit :
8 0 00 00 24 00 00 « Art. 5. — Dans le cas des hydrocarbures non
9 0 00 00 conventionnels, le périmètre pour la période de rétention
frontière Malienne - peut couvrir le réservoir présentant l'une des
10 5 40 00 Mauritanienne caractéristiques et conditions définies à l'article 5 de la loi
n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au
11 5 40 00 25 45 00 28 avril 2005, modifiée et complétée, susvisée, que le
12 4 20 00 25 45 00 contractant souhaite garder et ce, dans la limite du
périmètre contractuel ».
26 Safar 1435 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 67 11
29 décembre 2013

Art. 4. — Les dispositions de l'article 6 du décret El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005, modifiée
exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428 et complétée, susvisée, est achevée, la taxe superficiaire
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées, prévue par ladite loi, à appliquer à partir du jour suivant la
complétées et rédigées comme suit : date à laquelle la période de recherche a été achevée, porte
sur le périmètre d'exploitation demandé ».
« Art. 6. — Sous réserve du respect des dispositions de
l'article 14 ci-dessous, la délimitation en surface du Des périmètres des rendus de surface de recherche
périmètre pour la période de rétention doit inclure toute et/ou d'exploitation
l'aire géographique du gisement d'hydrocarbures Art. 8. — Les dispositions de l'article 11 du décret
concerné. La limite de l'accumulation des hydrocarbures exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428
est étendue vers le nord, le sud, l'est et l'ouest par des correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
limites qui coïncident avec la grille des sous-parcelles. complétées et rédigées comme suit :
Dans le cas des hydrocarbures non conventionnels, la « Art. 11. — Conformément à l'article 38 de la loi
délimitation en surface du périmètre pour la période de n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au
rétention doit inclure toute l'aire géographique de(s) 28 avril 2005, modifiée et complétée, susvisée, le
réservoir(s). Cette limite projetée en surface forme la périmètre contractuel d'un contrat de recherche et
limite du périmètre pour la période de rétention. Elle ne d'exploitation, à l'exclusion des périmètres d'exploitation
peut en aucun cas dépasser les limites du périmètre ou de périmètres ayant fait l'objet de rétention
contractuel. Les points délimitant ce périmètre doivent, conformément à l'article 42 de la loi n° 05-07 du 19
Rabie El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005,
toutefois, avoir un pas régulier d'un (1) kilomètre ». modifiée et complétée, susvisée, est réduit à la fin de
Art. 5. — Les dispositions de l'article 8 du décret chaque phase de la période de recherche selon le taux fixé
exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428 dans le contrat.
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont complétées par Si le résultat de ce pourcentage donne lieu à une
un alinéa in fine rédigé comme suit : fraction de parcelle, cette fraction doit être convertie au
nombre de sous-parcelles le plus proche. Le nombre de
« Art. 8. — Dans le cas des hydrocarbures non sous-parcelles doit être entier.
conventionnels, le périmètre d'exploitation limite une
Pour les hydrocarbures non conventionnels, les
partie du réservoir présentant l'une des caractéristiques conditions et modalités de rendus de surfaces de recherche
et conditions fixées à l'article 5 de la loi n° 05-07 du et/ou d'exploitation sont fixées dans le contrat
19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au 28 avril conformément aux dispositions de l'article 38 de la loi
2005, modifiée et complétée, susvisée, que le contractant n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au
propose d'exploiter dans le cadre du plan de 28 avril 2005, modifiée et complétée, susvisée ».
développement soumis à l'approbation de l'agence
nationale pour la valorisation des ressources en Art. 9. — Les dispositions de l'article 13 du décret
hydrocarbures (ALNAFT) ». exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
Art. 6. — Les dispositions de l'article 9 du décret complétées et rédigées comme suit :
exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428 « Art. 13. — .............. (sans changement jusqu'à)
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
complétées et rédigées comme suit : a) les surfaces rendues doivent être exprimées en
nombre entier de parcelles contiguës, sauf si le résultat du
« Art. 9. — Sous réserve des dispositions de l'article 14 taux fixé dans le contrat, en application des dispositions
ci-dessous, la délimitation en surface du périmètre de l'article 38 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel
d'exploitation doit inclure toute l'aire géographique du 1426 correspondant au 28 avril 2005, modifiée et
gisement d'hydrocarbures concerné. complétée, susvisée, donne lieu à une fraction de parcelle,
auquel cas cette fraction de parcelle doit être composée de
La limite de l'accumulation des hydrocarbures est sous-parcelles contiguës et comprises dans une même
étendue vers le nord, le sud, l'est et l'ouest par des limites parcelle ;
qui coïncident avec la grille des sous-parcelles.
...................... (sans changement jusqu'à)
Dans le cas des hydrocarbures non conventionnels, la
délimitation en surface du périmètre d'exploitation doit e) la zone proposée au titre du rendu ne doit pas
inclure toute l'aire géographique de(s) réservoir(s) entourer complètement la zone à garder par le
contractant ;
concerné(s) par l'exploitation. Ces limites, projetées en
surface, forment la limite du périmètre d'exploitation. Elle f) dans le cas où la configuration du périmètre
ne peut en aucun cas dépasser les limites du périmètre contractuel initial ou le résultat de la configuration des
contractuel. Les points délimitant ce périmètre doivent périmètres d'exploitation ou de rétention ne permettent pas
toutefois, avoir un pas régulier de 0,625 minute de se conformer à l'une ou plusieurs des dispositions
ci-dessus, le contractant doit appliquer pour ce cas
sexagésimale ». particulier les autres dispositions prescrites restantes ».
Art. 7. — Les dispositions de l'article 10 du décret
Art. 10. — Les dispositions de l'article 17 du décret
exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428 exécutif n° 07-183 du 23 Joumada El Oula 1428
correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées, correspondant au 9 juin 2007, susvisé, sont modifiées,
complétées et rédigées comme suit : complétées et rédigées comme suit :
« Art. 10. — Dans le cas où ledit plan de développement « Art. 17. — Conformément aux dispositions des
n'a pas encore été approuvé alors que la période de articles 38 et 39 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel
recherche éventuellement prorogée en vertu des 1426 correspondant au 28 avril 2005, modifiée et
dispositions de l'article 37 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie complétée, susvisée, et à l'expiration de la période de
26 Safar 1435
12 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 67 29 décembre 2013

recherche éventuellement prorogée, en vertu des Art. 11. — Le présent décret sera publié au Journal
dispositions de l'article 37 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie officiel de la République algérienne démocratique et
El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005, modifiée et populaire.
complétée, susvisée, le contractant doit restituer à l'agence
nationale pour la valorisation des ressources en Fait à Alger, le 20 Safar 1435 correspondant au
hydrocarbures (ALNAFT), tout le périmètre contractuel à 23 décembre 2013.
l'exclusion :
...................... (le reste sans changement).................... ». Abdelmalek SELLAL.

DECISIONS INDIVIDUELLES

Décret présidentiel du 27 Moharram 1435 — Baâra Abderrahmane, né le 22 janvier 1985 à Ouled


correspondant au 1er décembre 2013 portant Djellal (wilaya de Biskra) acte de naissance n° 0142 et
changement de nom. acte de mariage n° 550 dressé le 11 novembre 2012 à
———— Ouled Djellal (wilaya de Biskra) qui s’appellera
Le Président de la République, désormais : Faizi Abderrahmane.

Vu la Constitution, notamment ses articles 77-8 et 125 — Baâra Aicha, née le 13 juillet 1987 à Ouled Djellal
(alinéa 1er ) ; (wilaya de Biskra) acte de naissance n° 0988 et acte de
mariage n° 086 dressé le 28 février 2010 à Ouled Djellal
Vu l’ordonnance n° 70-20 du 19 février 1970 relative à (wilaya de Biskra)
l’état civil, notamment ses articles 55 et 56 ;
qui s’appellera désormais : Faizi Aicha.
Vu le décret n° 71-157 du 3 juin 1971, complété, relatif
au changement de nom, notamment ses articles 3, 4 et 5 ; — Baâra Madani, né le 19 août 1989 à Ouled Djellal
(wilaya de Biskra) acte de naissance n° 1257 qui
Décrète : s’appellera désormais : Faizi Madani.
Article 1er. — Est autorisé le changement de nom — Baâra Zohra, née le 14 septembre 1992 à Ouled
conformément au décret n° 71-157 du 3 juin 1971, Djellal (wilaya de Biskra) acte de naissance n° 1708 et
complété, susvisé, aux personnes ci-après désignées : acte de mariage n° 623 dressé le 15 décembre 2011 à
— Boudab Mohammed, né le 8 février 1933 à Ouled Ouled Djellal (wilaya de Biskra) qui s’appellera
Hanniche (wilaya de Bordj Bou Arréridj) acte de désormais : Faizi Zohra.
naissance n° 00082 et acte de mariage n° 351 dressé le — Haicha Chahra, née le 16 janvier 1964 à Tlemcen
31 mai 1980 à Bordj Bou Arréridj (wilaya de Bordj (wilaya de Tlemcen) acte de naissance n° 306 qui
Bou Arréridj) qui s’appellera désormais : Ben Abdallah s’appellera désormais : Hadjadj Aoual Chahra ;
Mohammed.
— Baâra Zakaria, né le 26 août 1979 à Ouled Djellal — Laouadj Ahmed, né le 3 juin 1970 à Djelfa (wilaya
(wilaya de Biskra) acte de naissance n° 0776 et acte de de Djelfa) acte de naissance n° 733 et acte de
mariage n° 0221 dressé le 10 mai 2006 à Ouled Djellal mariage n° 683 dressé le 5 septembre 1995 à Djelfa
(wilaya de Biskra) et ses enfants mineurs : (wilaya de Djelfa) et ses enfants mineurs :
* Youcef, né le 21 juillet 2007 à Ouled Djellal (wilaya * Khaled, né le 23 juin 1997 à Djelfa (wilaya de Djelfa)
de Biskra) acte de naissance n° 1731 ; acte de naissance n° 02823/00/1997 ;
* Souhaib, né le 23 septembre 2010 à Ouled Djellal * Hassen, né le 9 mars 2002 à Djelfa (wilaya de Djelfa)
(wilaya de Biskra) acte de naissance n° 2522 ; acte de naissance n° 01292/00/2002 ;
* Sofiane, né le 31 mai 2012 à Ouled Djellal (wilaya * Iman, née le 24 février 2009 à Djelfa (wilaya de
de Biskra) acte de naissance n° 1642 ; Djelfa) acte de naissance n° 01450/00/2009 ;
qui s’appelleront désormais : Faizi Zakaria, Faizi qui s’appelleront désormais : Abdelghani Ahmed,
Youcef, Faizi Souhaib, Faizi Sofiane. Abdelghani Khaled, Abdelghani Hassen, Abdelghani Iman.
— Baâra Djamal, né le 5 août 1981 à Ouled Djellal — Boukhenouna Noureddine, né le 27 mai 1971 à
(wilaya de Biskra) acte de naissance n° 0885 et acte de Oued El Abtal (wilaya de Mascara) acte de naissance
mariage n° 114 dressé le 10 mars 2009 à Ouled Djellal n° 281 et acte de mariage n° 630 dressé le 2 septembre
(wilaya de Biskra) et son fils mineur : 2004 à Bir El Djir (wilaya d’Oran) et ses enfants
* Mohamed Madani, né le 25 février 2011 à mineurs :
Ouled Djellal (wilaya de Biskra) acte de naissance
n° 636 ; * Mohammed, né le 29 juillet 2005 à Oran (wilaya
d’Oran) acte de naissance n° 9440 ;
qui s’appelleront désormais : Faizi Djamal, Faizi
Mohamed Madani. * Kawther, née le 14 juin 2007 à Oran (wilaya d’Oran)
acte de naissance n° 8390 Bis ;
— Baâra Abdelwahab, né le 20 novembre 1982 à Ouled
Djellal (wilaya de Biskra) acte de naissance n° 1545 qui qui s’appelleront désormais : Mohcine Noureddine,
s’appellera désormais : Faizi Abdelwahab. Mohcine Mohammed, Mohcine Kawther.
12 Safar 1435
10 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 63 15 décembre 2013

Décret exécutif n° 13-401 du 23 Moharram 1435 Art 3. — La dispense prévue à l'article 2 ci-dessus,
correspondant au 27 novembre 2013 fixant les s'applique uniquement aux sociétés de droit algérien qui
modalités et les conditions de dispense, des disposent, notamment, d'un patrimoine propre en Algérie
sociétés de droit algérien, de l'obligation de la dont la valeur est supérieure au montant de la garantie
garantie bancaire de bonne exécution couvrant le bancaire prévue pour le programme des travaux
montant des travaux minimum de recherche des minimum de recherche à réaliser durant chaque phase de
hydrocarbures. recherche.
————
Dans le cas où une société de droit algérien est partie à
Le Premier ministre, plusieurs contrats de recherche et d'exploitation, et pour
Sur le rapport du ministre de l'énergie et des mines, bénéficier de la dispense relative à l'obligation de la
garantie bancaire de bonne exécution, la valeur de son
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125 patrimoine propre doit être supérieure au montant de
(alinéa 2) ;
l'ensemble des garanties bancaires couvrant les
Vu l'ordonnance n° 75-59 du 26 septembre 1975, programmes de travaux minimum de tous les contrats
modifiée et complétée, portant code du commerce ; conclus.
Vu l'ordonnance n° 03-11 du 27 Joumada Ethania 1424
correspondant au 26 août 2003, modifiée et complétée, L'évaluation du patrimoine est effectuée par l'agence
relative à la monnaie et au crédit ; nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT) sur la base, notamment des
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 éléments suivants :
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et
complétée, relative aux hydrocarbures, notamment son — des états financiers et rapports annuels pour les
article 43 ; trois (3) derniers exercices précédant la date de signature
Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada du contrat. Pour les sociétés de création récente, les
1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant derniers états financiers et rapports annuels des exercices
nomination des membres du Gouvernement ; clos ;
Vu le décret exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani — description des lignes de crédit disponibles, des
1428 correspondant au 5 mai 2007, modifié et accords de crédit et autres références bancaires ;
complété, relatif à la délimitation et à la classification — description de la dette à long terme, y compris les
du domaine minier en zones et à la définition
obligations majeures de crédit-bail et l'identification des
des périmètres de prospection, de recherche et
principaux actifs qui sont engagés comme garantie des
d'exploitation ;
prêts ;
Vu le décret exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula
1428 correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures — description des passifs qui pourraient avoir un effet
pour la conclusion des contrats de recherche et négatif sur leur santé financière ;
d'exploitation et les contrats d'exploitation des — une expertise réalisée, à la charge de la société
hydrocarbures suite à un appel à la concurrence ; sollicitant la dispense de l'obligation de la garantie
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428 bancaire de bonne exécution, par un cabinet spécialisé
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions attestant la valeur du patrimoine propre de ladite
du ministre de l'énergie et des mines ; société ;
Après approbation du Président de la République ; — toute information ou document supplémentaire
pouvant servir à évaluer le patrimoine du demandeur.
Décrète :
Outre les documents cités ci-dessus, la société présente
Article 1er. — En application des dispositions de également à l'agence nationale pour la valorisation des
l'article 43 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel hydrocarbures (ALNAFT) les copies des statuts et du
1426 correspondant au 28 avril 2005, modifiée et registre de commerce justifiant le statut de société de droit
complétée, relative aux hydrocarbures, le présent décret a algérien.
pour objet de fixer les modalités et les conditions de
dispense, des sociétés de droit algérien, de l'obligation de Art. 4. — La demande de dispense de l'obligation de la
la garantie bancaire de bonne exécution couvrant le garantie bancaire est introduite, lors de la soumission de
montant des travaux minimum de recherche des l'offre par la société de droit algérien, auprès de l'agence
hudrocarbures. pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
(ALNAFT) accompagnée des pièces justificatives listées
Art. 2. — Dans le cas où le contrat de recherche et ci-dessus, avant la signature du contrat de recherche et
d'exploitation des hydrocarbures est conclu avec une d'exploitation des hydrocarbures.
société de droit algérien, disposant d'un patrimoine propre
en Algérie dont la valeur est supérieure au montant de la Art. 5. — Dans le cas où la demande de dispense de
garantie bancaire, ladite société est dispensée en sa qualité l'obligation de la garantie bancaire remplit les conditions
de contractant de l'obligation de la garantie bancaire de énumérées à l'article 3 ci-dessus, l'agence nationale pour
bonne exécution couvrant les montants des travaux la valorisation des ressources en hydrocarbures
minimum de recherche prévus pendant chaque phase de (ALNAFT) notifie sa décision après accord du ministre
recherche. chargé des hydrocarbures.
12 Safar 1435 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 63 11
15 décembre 2013

Art. 6. — Le présent décret sera publié au Journal — chef de circonscription des forêts ;
ofiiciel de la République algérienne démocratique et
populaire. — chef de bureau de la conservation des forêts ;

Fait à Alger, le 23 Moharram 1435 correspondant au — chef de bureau de la circonscription des forêts ;
27 novembre 2013. — chef de district des forêts.
Abdelmalek SELLAL.
————★———— CHAPITRE 2

Décret exécutif n° 13-402 du 27 Moharram 1435 CONDITIONS DE NOMINATION


correspondant au 1er décembre 2013 fixant la
liste des postes supérieurs de la conservation des Art. 3. — Les chefs de services sont nommés :
forêts de wilaya, les conditions d'accès ainsi que
la bonification indiciaire y afférente. A/Au titre des services techniques, parmi :
————
1 — les conservateurs divisionnaires des forêts
Le Premier ministre, titulaires, au moins, justifiant de trois (3) années
Sur le rapport du ministre de l'agriculture et du d'ancienneté en qualité de fonctionnaire ;
développement rural,
2 — les inspecteurs en chef des forêts et les inspecteurs
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125 principaux des forêts, justifiant de cinq (5) années de
(alinéa 2) ; service effectif en cette qualité.
Vu l'ordonnance n° 06-03 du 19 Joumada Ethania 1427
correspondant au 15 juillet 2006 portant statut général de B/Au titre des services administratifs, parmi :
la fonction publique ;
Vu le décret présidentiel n° 07-307 du 17 Ramadhan 1 — les administrateurs principaux ou grade équivalent,
1428 correspondant au 29 septembre 2007 fixant les titulaires, au moins, justifiant de trois (3) années
modalités d'attribution de la bonification indiciaire aux d'ancienneté en qualité de fonctionnaire ;
titulaires de postes supérieurs dans les institutions et
administrations publiques ; 2 — les administrateurs ou grade équivalent, justifiant
de cinq (5) années de service effectif en cette qualité.
Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada
1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant Art. 4. — Les chefs de bureaux des conservations des
nomination des membres du Gouvernement ; forêts et des circonscriptions des forêts sont nommés :
Vu le décret exécutif n° 95-333 du Aouel Joumada
Ethania 1416 correspondant au 25 octobre 1995, modifié A/Au titre des bureaux techniques, parmi :
et complété, portant création de la conservation des
forêts de wilaya et fixant son organisation et son 1 — les conservateurs divisionnaires des forêts
fonctionnement ; titulaires, au moins ;
Vu le décret exécutif n° 98-167 du 22 Moharram 1419
correspondant au 19 mai 1998 fixant la liste, les 2 — les inspecteurs en chef des forêts et les inspecteurs
conditions d'accès et la classification des postes supérieurs principaux des forêts, justifiant de trois (3) années de
de la conservation des forêts de wilaya ; service effectif en cette qualité.
Vu le décret exécutif n° 08-04 du 11 Moharram 1429 B/Au titre des bureaux administratifs, parmi :
correspondant au 19 janvier 2008 portant statut particulier
des fonctionnaires appartenant aux corps communs aux 1 — les administrateurs principaux ou grade équivalent,
institutions et administrations publiques ; titulaires, au moins ;
Vu le décret exécutif n° 11-127 du 17 Rabie Ethani
1432 correspondant au 22 mars 2011 portant statut 2 — les administrateurs ou grade équivalent, justifiant
particulier des fonctionnaires appartenant aux corps de trois (3) années de service effectif en cette qualité.
spécifiques de l'administration des forêts ;
Art. 5. — Les chefs de circonscriptions des forêts sont
Après approbation du Président de la République ;
nommés parmi :
Décrète :
1 — les conservateurs divisionnaires des forêts
Article 1er. — Le présent décret a pour objet de fixer la titulaires, au moins, justifiant de trois (3) années
liste des postes supérieurs de la conservation des forêts de d'ancienneté en qualité de fonctionnaire ;
wilaya, les conditions d'accès à ces postes ainsi que la
bonification indiciaire y afférente. 2 — les inspecteurs en chef des forêts et les inspecteurs
principaux des forêts, justifiant de cinq (5) années de
CHAPITRE 1er service effectif en cette qualité.
LISTE DES POSTES SUPERIEURS
Art. 6. — Les chefs de districts des forêts sont nommés
Art. 2. — La liste des postes supérieurs de la parmi :
conservation des forêts de wilaya est fixée comme suit :
1 — les inspecteurs en chef des forêts et les inspecteurs
— chef de service ; principaux des forêts, titulaires ;
26 Safar 1435
6 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 67 29 décembre 2013

Décret exécutif n° 13-434 du 20 Safar 1435 Décret exécutif n° 13-435 du 20 Safar 1435
correspondant au 23 décembre 2013 portant correspondant au 23 décembre 2013 fixant les
création d’un chapitre et virement de crédits au modalités de transmission par le contractant à
sein du budget de fonctionnement du ministère l’agence nationale pour la valorisation des
de la santé, de la population et de la réforme ressources en hydrocarbures (ALNAFT) de l’état
hospitalière. annuel des réserves d’hydrocarbures.
———— ————

Le Premier ministre, Le Premier ministre,

Sur le rapport du ministre des finances, Sur le rapport du ministre de l'énergie et des mines,
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125 (alinéa 2) ;
(alinéa 2) ;
Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
Vu la loi n° 84-17 du 7 juillet 1984, modifiée et correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
complétée, relative aux lois de finances ; relative aux hydrocarbures, notamment son article 49 ;
Vu la loi n° 12-12 du 12 Safar 1434 correspondant au Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada
26 décembre 2012 portant loi de finances pour 2013 ; 1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant
nomination des membres du Gouvernement ;
Vu le décret exécutif n° 13-70 du 11 Rabie El Aouel
1434 correspondant au 23 janvier 2013 portant répartition Vu le décret exécutif n° 07-127 du 17 Rabie Ethani
des crédits ouverts, au titre du budget de fonctionnement, 1428 correspondant du 5 mai 2007, modifié et complété,
par la loi de finances pour 2013, au ministre de la santé, relatif à la délimitation et à la classification du domaine
de la population et de la réforme hospitalière ; minier en zones et à la définition des périmètres de
prospection, de recherche et d'exploitation ;
Après approbation du Président de la République ; Vu le décret exécutif n° 07-184 du 23 Joumada El Oula
1428 correspondant au 9 juin 2007 fixant les procédures
Décrète : pour la conclusion des contrats de recherche et
d'exploitation et les contrats d'exploitation des
Article 1er. — Il est créé au sein de la nomenclature du hydrocarbures suite à un appel à la concurrence ;
budget de fonctionnement du ministère de la santé, de Vu le décret exécutif n° 07-185 du 23 Joumada El Oula
la population et de la réforme hospitalière, un chapitre 1428 correspondant au 9 juin 2007 fixant les conditions de
n° 44-02 intitulé « Administration centrale – Contribution délivrance des titres miniers pour les activités de
à l’institut Pasteur d’Algérie (IPA) ». recherche et/ou l'exploitation des hydrocarbures ;
Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428
Art. 2. — Il est annulé, sur 2013, un crédit de quatre
correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
milliards neuf cent millions de dinars (4.900.000.000 DA),
du ministre de l'énergie et des mines ;
applicable au budget de fonctionnement du ministère de la
santé, de la population et de la réforme hospitalière et au Vu le décret exécutif n° 07-294 du 14 Ramadhan 1428
chapitre n° 46-01 « Participation de l’Etat aux dépenses de correspondant au 26 septembre 2007 fixant les procédures
fonctionnement des établissements publics hospitaliers, et conditions d'octroi de l'autorisation de prospection
des établissements publics de santé de proximité, des d'hydrocarbures ;
établissements hospitaliers spécialisés et des centres Après approbation du Président de la République,
hospitalo-universitaires ».
Décrète :
Art. 3. — Il est ouvert, sur 2013, un crédit de quatre
milliards neuf cent millions de dinars (4.900.000.000 DA), Article. 1er. — En application des dispositions de
applicable au budget de fonctionnement du ministère de l'article 49 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
la santé, de la population et de la réforme hospitalière et correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
au chapitre n° 44-02 « Administration centrale – relative aux hydrocarbures, le présent décret a pour objet
Contribution à l’institut Pasteur d’Algérie (IPA) ». de définir les modalités de transmission par le contractant
à l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
Art. 4. — Le ministre des finances et le ministre de la hydrocarbures (ALNAFT) de l'état annuel des réserves
santé, de la population et de la réforme hospitalière sont d'hydrocarbures.
chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du
présent décret qui sera publié au Journal officiel de la Art. 2. — Un inventaire des réserves d'hydrocarbures de
République algérienne démocratique et populaire. l'année (n) arrêté au 1er janvier de l'année (n+1), doit être
transmis à l'agence nationale pour la valorisation des
Fait à Alger, le 20 Safar 1435 correspondant au ressources en hydrocarbures (ALNAFT) au plus tard le
23 décembre 2013. 31 janvier de l'année (n+1) selon les normes, méthodes et
canevas définis par l'agence nationale pour la valorisation
Abdelmalek SELLAL. des ressources en hydrocarbures (ALNAFT).
26 Safar 1435 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 67 7
29 décembre 2013

Toute modification de l'inventaire de l'anné (n), doit Les réserves développées : Les réserves récupérables
être transmise par le contractant à l'agence nationale pour au moyen de puits et d'installations existantes ou en cours
la valorisation des ressources en hydrocarbures de réalisation, ainsi que par les moyens et les méthodes
(ALNAFT) au plus tard le 31 mars de l'année (n+1). mis en œuvre en matière de récupération assistée.
Les réserves non développées : Les réserves
Art. 3. — L'estimation et la classification des réserves
récupérables au moyen de forages complémentaires de
d'hydrocarbures, est établie conformément à la
délinéation, de reprise en workover de puits existants sur
nomenclature décrite aux articles 4 à 8 ci-après.
de nouveaux horizons ou de futures installations de
récupération améliorée.
Art. 4. — Réserves en place :
b) Réserves prouvées non récupérables :
Les volumes estimés à une date donnée, de pétrole brut,
de condensat, de gaz naturel et de gaz de pétrole liquéfiés Les réserves dont l'exploitation est jugée non rentable
(GPL), susceptibles d'être contenus dans les gisements dans les conditions économiques existantes.
d'hydrocarbures.
Art. 7. — Réserves en place probables :
Ces volumes doivent être exprimés dans les conditions Les réserves connues avec une moindre certitude que
standards usuelles de quinze (15) degrés centigrades et de les réserves prouvées. Elles sont décelées sur la base des
un (1) bar de pression et avec les unités suivantes : données géologiques et techniques favorables. Toutefois,
l'absence de tests directs ne permet pas leur classification
— pétrole brut en millions de tonnes métriques ;
comme réserves prouvées.
— condensat en millions de tonnes métriques ;
Art. 8. — Réserves en place possibles :
— gaz naturel en milliards de mètres cubes,
— gaz de pétrole liquéfiés(GPL) en millions de tonnes Les réserves estimées à partir de résultats de travaux de
métriques. prospection dans les zones favorables à la présence
d'hydrocarbures, ou à partir d'extrapolations de réserves
Art. 5. — Les réserves en place sont classées en probables sur la base de données structurales ou
réserves prouvées, probables et possibles en fonction du géophysiques.
niveau de précision de leur délimitation.
Art. 9. — L'état annuel des réserves d'hydrocarbures
Art. 6. — Réserves en place prouvées : accompagné de l'ensemble d'informations justificatives est
transmis conformément aux dispositions de l'article 2
Les réserves mises en évidences avec une certitude ci-dessus, à l'agence nationale pour la valorisation des
raisonnable, au moyen de forages productifs et à l'aide de ressources en hydrocarbures (ALNAFT) par le
données géologiques et d'études de réservoir. Ces réserves contractant.
incluent :
Cet état détaille, pour chaque réservoir, conformément à
— celles contenues dans le périmètre des puits forés ; la nomenclature :
— celles contenues dans les zones non encore forées et — l'identification du contrat ou de l'autorisation de
comprises entre les puits forés et les contours des contacts prospection ;
des fluides et qui sont considérées comme — l'identification du périmètre ;
raisonnablement existantes. En l'absence de données sur
les contacts de fluides, la dernière limite reconnue des — les réserves en place à l'origine ;
fluides sera prise en compte. — les réserves récupérables à l'origine ;
— la production cumulée à la date de l'estimation ;
Les réserves prouvées se subdivisent elles-mêmes en
réserves récupérables et en réserves non récupérables — les réserves restantes à récupérer à la même date ;
conformément aux définitions suivantes : — les conditions économiques prises en considération
et les programmes de développement correspondants ;
a) Réserves prouvées récupérables :
— Méthodes utilisées de calcul des réserves ;
Les réserves prouvées susceptibles d'être extraites — quantités injectées et/ou réinjectées de gaz.
commercialement des réservoirs d'hydrocarbures, à
partir d'une date donnée, dans les conditions Art. 10. — Le présent décret sera publié au Journal
économiques existantes, par l'utilisation de méthodes officiel de la République algérienne démocratique et
d'exploitation éprouvées et dans le respect de la législation populaire.
en vigueur.
Fait à Alger, le 20 Safar 1435 correspondant au
Dans la catégorie des réserves prouvées récupérables, 23 décembre 2013.
on distingue les réserves développées et non
développées. Abdelmalek SELLAL.
12 Safar 1435
6 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 63 15 décembre 2013

Décret présidentiel n° 13-414 du 12 Safar 1435 Vu la loi n° 03-10 du 19 Joumada El Oula 1424
correspondant au 15 décembre 2013 relatif à la correspondant au 19 juillet 2003, modifiée, relative à la
publication de la composition nominative du protection de l'environnement dans le cadre du
Conseil Constitutionnel. développement durable ;
———— Vu la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
Le Président de la République, relative aux hydrocarbures, notamment son article 52 ;
Vu la Constitution, notamment ses articles 77-8°, 78-1° Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaâda
et 164 ; 1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant
Vu le décret présidentiel n° 89-143 du 7 août 1989, nomination des membres du Gouvernement ;
modifié et complété, relatif aux règles se rapportant à Vu le décret exécutif n° 07-266 du 27 Chaâbane 1428
l'organisation du Conseil Constitutionnel et au statut de correspondant au 9 septembre 2007 fixant les attributions
certains de ses personnels ; du ministre de l'énergie et des mines ;
Vu le décret présidentiel n° 13-315 du 9 Dhou El Kaada Après approbation du Président de la République ;
1434 correspondant au 15 septembre 2013 relatif à la
composition nominative du Conseil Constitutionnel ; Décrète :
Vu les procès-verbaux des élections du Conseil Article 1er. — En application des dispositions de
Constitutionnel au niveau du Conseil de la Nation, de l'article 52 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426
l'Assemblée Populaire Nationale et de la Cour Suprême ; correspondant au 28 avril 2005, modifiée et complétée,
relative aux hydrocarbures, le présent décret a pour objet
Décrète : de définir les conditions d'octroi par l'agence nationale
pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
Article unique — Est publiée au Journal officiel de la (ALNAFT), d'une autorisation exceptionnelle de torchage
République algérienne démocratique et populaire la de gaz, les seuils admissibles, ainsi que les conditions de
composition nominative suivante du Conseil tarification spécifiques dans les zones éloignées ou
Constitutionnel : isolées.

Mmes et MM. : Art. 2. — La demande d'autorisation exceptionnelle de


torchage de gaz est introduite préalablement à toute
— Mourad Medelci, président, opération de torchage, par l'opérateur, auprès de l'agence
— Hanifa Benchabane, membre, nationale pour la valorisation des ressources en
hydrocarbures (ALNAFT).
— Abdeldjalil Belala, membre,
Pour les opérations de maintenance, d'entretien et de
— Brahim Boutkhil, membre, tests de puits ainsi que le torchage régulier sur les unités
— Hocine Daoud, membre, de production dû aux aléas dans l'exploitation des
installations, l'opérateur peut introduire une seule demande
— Abdennour Garaoui, membre, mensuelle d'autorisation de torchage de gaz pour l'ensemble
— Mohamed Dif, membre, des opérations, préalablement programmées en indiquant les
dates prévisionnelles de réalisation de ces opérations ainsi que
— Faouzya Benguella, membre, les quantités prévisionnelles de gaz à torcher.
— Smaïl Balit, membre. Dans sa demande d'autorisation de torchage pour le
mois suivant, l'opérateur indique les dates prévisionnelles
Fait à Alger, le 12 Safar 1435 correspondant au 15 de réalisation des opérations programmées pour ce mois
décembre 2013. ainsi que les quantités prévisionnelles de gaz à torcher.
Cette demande doit être accompagnée d'un état détaillé
Abdelaziz BOUTEFLIKA. des quantités de gaz torchées durant le mois précédent en
————★———— expliquant les écarts éventuels par rapport aux quantités
prévisionnelles communiquées le mois précédent.
Décret exécutif n° 13-400 du 23 Moharram 1435
correspondant au 27 novembre 2013 définissant Art. 3. — L'autorisation exceptionnelle de torchage de
les conditions d’octroi par l’agence nationale gaz acccordée par l'agence nationale pour la valorisation
pour la valorisation des ressources en des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) à l'opérateur
hydrocarbures (ALNAFT), d’une autorisation pour des durées limitées dans des zones éloignées ou
exceptionnelle de torchage de gaz, les seuils isolées, ne permettant pas la récupération et/ou
admissibles ainsi que les conditions de l'évacuation du gaz, est assujettie à des conditions de
tarification spécifiques dans les zones éloignées tarification spécifiques conformément aux dispositions de
ou isolées. l'alinéa 4 de l'article 52 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El
———— Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005, susvisée.
Dans le cas des opérations de torchage de gaz de
Le Premier ministre, courtes durées et/ou à volumes faibles soumis au paiement
Sur le rapport du ministre de l'énergie et des mines, de la taxe de torchage, l'opérateur sollicitant l'autorisation
exceptionnelle de torchage de gaz dans les zones
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125 susmentionnées, s'acquitte d'une taxe spécifique, non
(alinéa 2) ; déductible, payable au Trésor public de :
Vu la loi n° 90-36 du 31 décembre 1990 portant loi de — sept mille dinars (7000 DA) par millier de normaux
finances pour 1991, notamment son article 38 ; mètres cubes (1000Nm3) de gaz torché, pour les zones
12 Safar 1435 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 63 7
15 décembre 2013

situées à des distances supérieures ou égales à cent — la nécessité de réaliser des opérations sur des puits
(100 km) et inférieures à deux cents (200 km) des en exploitation pour des raisons de maintenance
infrastructures permettant la récupération et/ou préventive et/ou curative ;
l'évacuation du gaz ;
— l'évaluation de la productivité des puits de
— six mille dinars (6000 DA) par millier de normaux développement.
mètres cubes (1000Nm3) de gaz torché, pour les zones
situées à des distances supérieures ou égales à deux cents Art. 7. — Nonobstant les dispositions des articles 3 et 4
(200 km) et inférieures ou égales à trois cents (300 km) ci-dessus, pour des raisons de sécurité des installations des
des infrastructures permettant la récupération et/ou puits d'exploitation, et pour les purges aléatoires durant le
l'évacuation du gaz ; fonctionnement des unités de production et des stations de
— quatre mille dinars (4000 DA) par millier de compression, un torchage de gaz peut être autorisé dans la
normaux mètres cubes (1000Nm3) de gaz torché, pour les limite des seuils techniquement admissibles fixés, selon la
zones situées au-delà de trois cents (300 km) des nature des opérations, conformément aux articles 10, 11 et
installations permettant la récupération et/ou l'évacuation 12 ci-après.
du gaz.
Au plus tard, soixante-douze (72) heures après le
Art. 4. — L'opérateur doit solliciter, au préalable, une rétablissement de la situation, l'opérateur transmet à
autorisation de torchage de gaz pour des durées limitées l'agence nationale pour la valorisation des ressources en
avant d'effectuer les opérations suivantes : hydrocarbures (ALNAFT) une demande d'autorisation de
— les tests des puits d'exploration et de délinéation ; torchage de gaz, à titre de régularisation, accompagnée
d'un rapport détaillé précisant notamment, les
— les premiers démarrages (commissionning) des circonstances ayant conduit au torchage du gaz, les
unités de production d'hydrocarbures et des stations de volumes de gaz torchés et la durée de ce torchage.
réinjection de gaz dans la limite des seuils fixés par
l'agence nationale pour la valorisation des ressources en S'agissant du torchage de gaz dans le cas des éruptions
hydrocarbures (ALNAFT) ; incontrôlées, le seuil admissible des volumes de gaz
— les dégorgements de puits après les opérations de torchés n'est pas préalablement fixé. Toutefois, au plus
perforations, de workover, de snubbing, de stimulations, tard, soixante-douze (72) heures suivant le début de
de dessalage et d'injections de produits chimiques ; l'incident, l'opérateur doit estimer la durée nécessaire à la
maîtrise de l'éruption et soumettre à l'agence nationale
— les neutralisations de puits avant l'amenée de pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
l'appareil de workover ; (ALNAFT) un programme de travaux à réaliser, ainsi que
— les tests de puits en exploitation ; les délais de réalisation dudit programme de travaux.
— les purges de collectes, collecteurs et dessertes pour
des raisons de maintenance ; Art. 8. — L'octroi de l'autorisation exceptionnelle de
torchage de gaz durant la période de recherche est
— les tests des vannes de sécurité de fonds des puits subordonné, notamment, aux conditions ci-après :
de gaz.
— l'opération de torchage doit concerner un programme
Toute autre opération nécessitant un torchage de gaz. de test de puits d'exploration et/ou de délinéation ;
L'opérateur doit prendre toutes les mesures nécessaires — dans le cas d'un programme de test d'un puits
pour récupérer les hydrocarbures liquides et assurer la
d'exploration et/ou de délinéation qui a déjà fait l'objet
sécurité de cette opération de récupération des
hydrocarbures liquides et leur évacuation vers le centre de d'un abandon provisoire, ce programme doit contenir
production le plus proche. obligatoirement les volumes de gaz estimés à torcher ainsi
que la durée de l'opération de torchage. Dans ce cas,
Art. 5. — Durant la période de recherche et pour les l'opérateur doit fournir une copie de l'autorisation
opérations de tests de puits d'exploration, de délinéation y d'abandon au cas où cette opération a été faite après la
compris les puits de la phase pilote, les conditions promulgation de la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel
d'octroi, pour des durées limitées, de l'autorisation 1426 correspondant au 28 avril 2005, susvisée ainsi
exceptionnelle, peuvent être motivées, notamment par : qu'une copie de l'autorisation de reprise du puits
— l'ouverture d'un puits sur torche, en cours de forage abandonné ;
d'exploration, pour confirmation de la présence — transmettre à l'agence nationale pour la valorisation
d'hydrocarbures ; des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) le
— l'évaluation de la productivité des puits d'exploration programme relatif au test de puits ;
et de délinéation ; — préciser les mesures de sécurité prises pour le
— l'évaluation de la productivité des puits faisant partie déroulement de l'opération de torchage ;
de la phase pilote concernant les hydrocarbures non — formuler une demande d'autorisation de torchage de
conventionnels. gaz. Cette demande doit respecter le principe d'une
Art. 6. — Durant la période d'exploitation, les demande par puits.
conditions d'octroi, pour des durées limitées, de
l'autorisation exceptionnelle de torchage peuvent être Art. 9. — Outre les conditions fixées à l'article 6
motivées par : ci-dessus, la demande doit être accompagnée d'un dossier
comprenant notamment, les informations suivantes :
— la première mise en exploitation des puits de
développement ; — le périmètre et le contrat concernés ;
12 Safar 1435
8 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 63 15 décembre 2013

— un rapport d'implantation du puits et/ou de fin de d) Pour les tests des vannes de sécurité de fonds des
sondage ; puits de gaz :
— la date prévisionnelle et la durée prévue de — la période autorisée pour équiper un nouveau puits
torchage ; en vanne de sécurité de fond ne doit pas excéder le seuil
— les volumes estimés de gaz à torcher ; de trente-six (36) heures ;
— le programme technique détaillé de test de puits ; — la durée autorisée pour les essais périodiques de
déclenchement ne doit pas excéder le seuil de douze (12)
— les mesures de sécurité à mettre en œuvre, ainsi que heures par puits ;
toutes mesures nécessaires requises pour chaque type
d'opération. — l'évaluation des quantités de gaz torchées s'effectue
sur la base du débit maximum de production du puits dans
Art. 10. — Les seuils admissibles pour l'octroi d'une les conditions normales d'exploitation et sur la durée
autorisation de torchage de gaz durant la période de effective du torchage.
recherche, lors des opérations de tests de puits
d'exploration et/ou de délinéation, sont fixés comme suit : e) Pour le torchage au niveau des installations de
— pour une opération de dégorgement : six (6) heures, production et de traitement des hydrocarbures ainsi
à compter de l'ouverture du puits ; que des stations de compression de gaz :
— pour une opération de test douze (12) heures pour — pour une période donnée, le seuil admissible pour le
toute duse de diamètre donné. torchage de gaz d'une unité de production ou d'une station
de compression, exprimé en pourcentage (%), est évalué
Art. 11. — Durant la période d'exploitation, les seuils sur la base de la quantité de gaz torchée ramenée à la
admissibles de torchage de gaz lors des opérations de quantité totale produite (installations de production et de
torchage de gaz autorisées dans les conditions prévues par traitement) ou à la quantité totale réinjectée (station de
les dispositions du présent décret sont définis comme compression) ;
suit :
— dans l'estimation des quantités torchées
a) Pour les dégorgements de puits : mensuellement au niveau des installations de production
et de traitement des hydrocarbures ainsi que des stations
— la durée effective de tout dégorgement de puits est
limitée à un seuil de six (6) heures ; de compression, sont inclus les volumes mis à la torche
pour raisons de sécurité ou pour purge des installations à
— le dégorgement d'un puits ne commence qu'au rejet l'effet de réaliser des opérations de maintenance, le
total du fluide ininflammable de complétion présent dans volume de gaz consommé pour le maintien de la flamme
le tubing du puits ; de torche ainsi que les volumes torchés pendant les phases
des déclenchements imprévus des installations de
— durant la durée effective du torchage de gaz, la production et de traitement des hydrocarbures ou des
quantité de gaz torchée est estimée sur la base du débit stations de compression ;
horaire maximum obtenu lors de l'essai potentiel ou du
drill stem test (DST) ou bien du débit horaire de gaz du — dans le fonctionnement normal des installations, le
puits dans les conditions normales d'exploitation. torchage est réduit au seul volume de gaz torché pour
maintenir les torches allumées en prévision d'éventuels
b) Pour les tests des puits : arrêts d'urgence ou de déclenchements. Ce taux de
torchage minimum représente le seuil de torchage de
— en cas d'un dégorgement préalable au test d'un puits, design de l'unité ;
la quantité de gaz torchée est déterminée conformément
au point « a » ci-dessus ; — pour toutes les installations de production et de
traitement des hydrocarbures et toutes les stations de
— la durée d'un jaugeage ne doit pas excéder la durée compression, le seuil admissible de torchage du gaz, dans
cumulée de vingt-quatre (24) heures ;
les conditions normales d'exploitation, est fixé à un taux
— les quantités de gaz torchées sont égales au égal à un pour cent (1 %) ;
cumul des volumes de gaz mesurés aux sorties des
— pour toute unité de production et de traitement
séparateurs de test pendant toute la durée de l'opération de
test. d'hydrocarbures ou station de compression, lorsque le taux
de torchage mensuel minimum réalisé sur une période de
c) Pour les purges de collectes, collecteurs et douze (12) mois consécutifs est inférieur à un pour cent
dessertes pour les besoins de maintenance : (1 %), il est alors pris comme seuil admissible de torchage
de gaz de l'unité ou de la station.
— les quantités de gaz torchées sont limitées aux
volumes des conduites à purger ; Art. 12. — Pour le démarrage (commissionning) des
installations de production et de traitement des
— l'estimation de la quantité de gaz torchée est faite sur hydrocarbures et des stations de compression de gaz prévu
la base des volumes théoriques des tronçons de à l'article 7 ci-dessus, les conditions de l'octroi d'une
conduites isolés pour les besoins de torchage du gaz. Les autorisation de torchage de gaz sont fixées comme suit :
quantités ainsi calculées sont converties en milliers de
normaux mètres cubes (1000Nm3) en tenant compte des — les quantités de gaz programmées pour être torchées
conditions de pressions et de températures des durant cette période de démarrage (commissionning) des
conduites. installations, qui sont exemptées du paiement au Trésor
12 Safar 1435 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 63 9
15 décembre 2013

public de la taxe spécifique conformément à l'article 52 de Dans le cas où lesdites clarifications ou compléments de
la loi n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant dossier ne sont pas transmis à l'agence nationale pour la
au 28 avril 2005, susvisée, doivent figurer dans la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT)
demande d'autorisation de torchage de gaz et réparties par dans le délai susmentionné et lorsqu’aucune prorogation
opération programmée ; n'a été accordée par l'agence nationale pour la
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT),
— le démarrage (commissionning) des installations, la demande d'autorisation de torchage de gaz est
visé ci-dessus, démarre à la fin des essais mécaniques par considérée annulée.
la mise sous hydrocarbures du réseau de collectes ou des
conduites d'alimentation des manifolds situés aux entrées L'agence nationale pour la valorisation des ressources
des stations de compression ; en hydrocarbures (ALNAFT) informe alors l'opérateur du
— la période de démarrage (commissionning) des rejet de sa demande en lui notifiant la décision de rejet.
installations s'achève dès la date de la réception provisoire
contractuelle du projet. En cas de retard dans la réception Dans le cas d'une demande globale tel que prévu par les
dispositions de l'article 3 du présent décret pour des
provisoire du projet, l'opérateur est tenu d'introduire
opérations de torchage de gaz à réaliser dans le cadre de
auprès de l'agence nationale pour la valorisation des l'exploitation, la même procédure est appliquée.
ressources en hydrocarbures (ALNAFT), une nouvelle
demande pour l'octroi d'une autorisation exceptionnelle Art. 16. — L'agence nationale pour la valorisation des
de prorogation de torchage de gaz tout en précisant les ressources en hydrocarbures (ALNAFT) se charge du
raisons de ce retard. Dans le cas de l'octroi de contrôle des quantités de gaz torchées et s'assure du
l'autorisation de torchage de gaz durant la prorogation paiement de cette taxe par l'opérateur.
susmentionnée, l'opérateur est tenu de s'acquitter de
la taxe spécifique conformément à l'article 52 de la loi Ce contrôle portera essentiellement sur :
n° 05-07 du 19 Rabie El Aouel 1426 correspondant au — les volumes du gaz réellement torchés ;
28 avril 2005, susvisée.
— la durée de l'opération de torchage ;
Durant le démarrage (commissionning) des installations
de production et de traitement des hydrocarbures et des — la vérification du paiement de la taxe de torchage par
stations de compression de gaz, l'agence nationale pour la l'opérateur.
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT)
fixe, au cas par cas, les seuils maximum au-delà desquels, A ce titre, l'opérateur transmet à l'agence nationale pour
l'opérateur disposant d'une autorisation exceptionnelle de la valorisation des ressources en hydrocarbures
torchage de gaz devra s'acquitter de la taxe spécifique telle (ALNAFT), dans un délai n'excédant pas trente (30) jours
que fixée par l'article 52 de la loi n° 05-07 du 19 Rabie à compter de la fin de l'opération de torchage, un rapport
technique détaillé sur l'opération de torchage du gaz
El Aouel 1426 correspondant au 28 avril 2005, susvisée.
comprenant notamment les volumes réellement torchés et
la durée du torchage.
Art. 13. — Les modalités de transmission des
informations, par l'opérateur, à l'agence nationale pour la L'opérateur transmet également à l'agence nationale
valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
pour lui permettre de statuer sur la demande (ALNAFT), dans un délai n'excédant pas quinze (15)
d'autorisation de torchage de gaz, sont définies dans une jours à compter de la date de paiement de la taxe
procédure notifiée aux opérateurs par l'agence nationale spécifique, les copies de la déclaration et de l'ordre de
pour la valorisation des ressources en hydrocarbures virement de la taxe destinées à l'administration
(ALNAFT). fiscale.
Art. 14. — Lorsque la demande d'autorisation de Après chaque fin d'exercice 'n', un rapport annuel
torchage accompagnée des documents requis est jugée détaillé est adressé par l'opérateur à l'agence nationale
recevable, l'agence nationale pour la valorisation des pour la valorisation des ressources en hydrocarbures
ressources en hydrocarbures (ALNAFT) notifie sa réponse (ALNAFT) dans les trente (30) jours qui suivent la
à l'opérateur dans un délai n'excédant pas sept (7) jours déclaration annuelle des résultats de l'exercice 'n',
ouvrables à compter de la date de sa réception. reprenant tous les détails de calcul de toutes les taxes et
Dans le cas d'une demande globale, tel que prévu par les les paiements effectués au titre de l'exercice 'n'.
dispositions de l'article 3 du présent décret pour des
Art. 17. — Les opérateurs sont tenus d'inclure dans le
opérations de torchage de gaz à réaliser dans le cadre de bilan « matière de gaz », l'ensemble des quantités de gaz
l'exploitation, la même procédure est appliquée. torchées et ce, quelle que soit la cause ayant induit le
Art. 15. — Dans le cas où des informations torchage.
complémentaires sont nécessaires pour permettre à
l'agence nationale pour la valorisation des ressources en Art. 18. — Le présent décret sera publié au Journal
hydrocarbures (ALNAFT) de statuer sur la demande de
officiel de la Rèpublique algérienne démocratique et
populaire.
l'opérate