Vous êtes sur la page 1sur 62

FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES DE TANGER

DEPARTEMENT DE PHYSIQUE
LICENCE GENIE CIVIL

Conception et dimensionnement d’un


bâtiment scolaire (R +1+ SS)

Présenté par : -BELHAJJI TAOUFIK

- CHAOUI M’ZABI YASSINE

Encadrant FST : EL METOUI Mustapha

Encadrant Entreprise : Mr. LAKEHAL Mohamed – C.A.E.B Tanger

Jury : PR. MABSSOUT MOKHTAR

PR. ROKY KHALID

PR. ELMETOUI MUSTAPHA

Année Universitaire : 2018/2019


PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Remerciements
Nous tenons à remercier DIEU qui nous a donné la force, le courage et la
santé pour pouvoir mener à terme notre travail et poursuivre nos études avec
succès.

En guise de reconnaissance, nous tenons à témoigner nos sincères


remerciements à toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin au
bon déroulement de notre stage de fin d’études et à l’élaboration de ce
modeste travail.

En particulier nous tenons à remercier :


Mr. LAKEHAL Mohamed notre encadrent professionnel au BET pour
ses précieux conseils, ainsi que l’effort fourni et le temps qu’il a consacré à
nous guider tout au long de la période du stage.

Mr. EL METOUI Mustapha notre encadrent pédagogique à la FST pour


son suivi de ce projet, ses conseils et le temps qui nous a donner durant la
réalisation de ce travail.

Mme. AJDOUR Mounia à qui nous exprimons nos sincères


remerciement et gratitudes vu l’assistance, son soutien, ses conseils et ses
remarques pertinentes.

Nous tenons à remercier tous les enseignants de notre cursus universitaire et


tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à l’élaboration de notre travail.
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Listes des tableaux

TABLEAU 1 : FICHE SIGNALETIQUE ...............................................................................2


TABLEAU 2 : LES CARACTERISTIQUES DU PROJET..........................................................3
TABLEAU 3: CHARGE A LA TERRASSE DUE AUX PLANCHER A CORPS CREUX ..................7
TABLEAU 4 : CHARGE AU NIVEAU COURANT DUE AUX PLANCHER A CORPS CREUX ........8
TABLEAU 5 : CHARGE DU MUR EXTERIEUR ....................................................................8
TABLEAU 6 : CHARGE D'EXPLOITATION .........................................................................9
TABLEAU 7 : DIMENSION DES POUTRES .......................................................................10
TABLEAU 8: CARACTERISTIQUE DE LA POUTRE. ..........................................................11
TABLEAU 9 : CHARGE DES TRAVEES EN ELU ..............................................................12
TABLEAU 10 : MOMENT DE L'APPUI 2 ET L'APPUI 3 ......................................................13
TABLEAU 11 : RÉSULTAT DU CALCUL DES TRAVEES ....................................................15
TABLEAU 12 : ACIERS LONGITUDINAUX ......................................................................17
TABLEAU 13 : EFFORT TRANCHANT DANS LES APPUIS .................................................19
TABLEAU 14 : ACIERS EN CHAPEAUX ..........................................................................20
TABLEAU 15 : LES ARMATURES TRANSVERSALES ........................................................20
TABLEAU 16 : DESCENTE DE CHARGES DU POTEAU DE RIVE P7 ...................................24
TABLEAU 17 : DIMENSIONNEMENT DU POTEAU D’ANGLE P7 . .....................................25
TABLEAU 18 : CALCUL DU FERRAILLAGE DE POTEAU D’ANGLE P7. .............................27
TABLEAU 19 : : LA GEOMETRIE DE L’ACROTERE. ........................................................36
TABLEAU 20 : LES CHARGES ET LES MOMENTS D’ENCASTREMENT DE L’ACROTERE. ....37
TABLEAU 21 : CHARGE AU NIVEAU PALIER. ................................................................ 39
TABLEAU 22 : CHARGE AU NIVEAU PAILLASSE. ..........................................................40
TABLEAU 23 : COEFFICIENT D’ACCÉLÉRATION (A) .....................................................44
TABLEAU 24 : COEFFICIENT D’IMPORTANCE. ..............................................................45
TABLEAU 25 : TYPES DES SITES ET COEFFICIENT D’INFLUENCE S. ............................... 45
TABLEAU 26 : FACTEUR D’AMPLIFICATION DYNAMIQUE D. ........................................45
TABLEAU 27 : DUCTILITE DE LA STRUCTURE. .............................................................46
TABLEAU 28 : FACTEUR DE COMPORTEMENT K. .........................................................46
TABLEAU 29 : COEFFICIENT D’ACCOMPAGNEMENT 𝛙. ................................................46
TABLEAU 30 : LES VALEURS DES MODES PROPRES ......................................................48
TABLEAU 31 : L’EXCENTRICITÉ ..................................................................................48
TABLEAU 32 : DEPLACEMENT MAXIMAL.....................................................................48
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Listes des figures

FIGURE 1 : PLANCHER CORPS CREUX .............................................................................6


FIGURE 2 : CAS DE CHARGEMENT D'UNE POUTRE ...........................................................9
FIGURE 3 :PRESENTATION D’UNE POUTRE CONTINUE CHARGEE DE QUATRE APPUIS. ....11
FIGURE 4 : TRAVEE .....................................................................................................11
FIGURE 5 : DIAGRAMME DES MOMENTS ......................................................................15
FIGURE 6 : DIAGRAMME DES EFFORTS TRANCHANTS ...................................................19
FIGURE 7 : SURFACE D’INFLUENCE DU POTEAU P7 ......................................................22
FIGURE 8 : COMPOSITION D’ESCALIER ........................................................................38
FIGURE 9 : SCHEMA STATIQUE DE L'ESCALIER A DEUX VOLEES ...................................40
FIGURE 10: LA CARTE DE SISMICITE AU MAROC. ........................................................44
FIGURE 11 : MODELISATION DU BATIMENT ETUDIE ....................................................47
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

SOMMAIRE

INTRODUCTION ..................................................................................................................................1

CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE BET ET DE PROJET ................................................2

I. GENERALITES : ..............................................................................................................................2

1. PRESENTATION DU BUREAU D’ETUDES : ................................................................................................2


A. FICHE SIGNALETIQUE :.......................................................................................................................2
B. L’ORGANISATION DU BUREAU : ...........................................................................................................2
2. PRESENTATION DU PROJET : ...............................................................................................................3

CHAPITRE 2 : ETUDE STATIQUE...........................................................................................4

I. HYPOTHESES DE CALCUL ET CARACTERISTIQUE DE MATERIAUX : ................................................4

1. HYPOTHESES DE CALCULE :.................................................................................................................4


A. ETAT LIMITE ULTIME ELU : .................................................................................................................4
B. ETAT LIMITE SERVICE ELS ...........................................................................................................4
C. COMBINAISON DES CHARGES : ......................................................................................................4
2. ETUDE GEOTECHNIQUE :....................................................................................................................5
3. CARACTERISTIQUES DE MATERIAUX :....................................................................................................5

II. DIMENSIONNEMENT DES ELEMENTS PRINCIPAUX DE LA STRUCTURE : ......................................5

1. LE PLANCHER :.................................................................................................................................5
A. PLANCHER A CORPS CREUX :................................................................................................................6
B. DETERMINATION DE L’EPAISSEUR : .......................................................................................................6
C. APPLICATION : .................................................................................................................................6
2. EVALUATION DES CHARGES : ..............................................................................................................7
A. CHARGE PERMANENTE : ....................................................................................................................7
B. CHARGE D’EXPLOITATION : .................................................................................................................9
3. LES POUTRES : .................................................................................................................................9
A. PRE-DIMENSIONNEMENT :..................................................................................................................9
B. DIMENSIONNEMENT :...................................................................................................................... 10
4. LES POTEAUX :...............................................................................................................................21
A. PRE-DIMENSIONNEMENT : ............................................................................................................... 21
B. DIMENSIONNEMENT ....................................................................................................................... 25
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
5. VOILE : ........................................................................................................................................27
A. PRE-DIMENSIONNEMENT DES VOILES :................................................................................................ 27
B. CALCUL DE FERRAILLAGE POUR LES MOMENTS FLECHISSANT ULTIME : ......................................................... 28
6. LES FONDATIONS :..........................................................................................................................30
A. DIMENSIONNEMENT ET FERRAILLAGE D’UNE SEMELLE ISOLEE .................................................................. 31
B. DIMENSIONNEMENT ET FERRAILLAGE D’UNE SEMELLE FILANTE : .............................................................. 33

III. DIMENSIONNEMENT DES ELEMENTS SECONDAIRE DE LA STRUCTURE :...................................36

1. L’ACROTERE : ................................................................................................................................36
A. CALCUL DES CHARGES : .................................................................................................................... 37
B. CALCUL DE FERRAILLAGE : ................................................................................................................ 37
2. LES ESCALIERS : .............................................................................................................................38
A. PRE-DIMENSIONNEMENT : ............................................................................................................... 39
B. LES CHARGES : ............................................................................................................................... 39
C. CALCULE DU FERRAILLAGE :............................................................................................................... 40

CHAPITRE 3 : ETUDE SISMIQUE : ......................................................................................43

I. ETUDE DYNAMIQUE ...................................................................................................................43

1. GENERALITE SUR LE REGLEMENT DE CONSTRUCTION PARASISMIQUE – RPS2000 : ......................................43


2. PARAMETRES SISMIQUES DE RPS2000: .............................................................................................44
3. APPLICATION PAR LE LOGICIEL ROBOT ..............................................................................................46

CONCLUSION.............................................................................................................................49

BIBLIOGRAPHIE.........................................................................................................................50

ANNEXES .....................................................................................................................................51
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

INTRODUCTION

Le génie civil représente l'ensemble des techniques de constructions civiles. Les


ingénieurs en génie civil s’occupent de la conception, la réalisation, l’exploitation
et la réhabilitation d’ouvrages de construction et d’infrastructures dont ils assurent
la gestion afin de répondre aux besoins de la société, tout en assurant la sécurité
du public et la protection de l’environnement.

Notre étude est dédiée à la conception et dimensionnement des éléments


structuraux et des fondations en Béton armé d’un bâtiment R+1+SS, Sujet
Proposé par Mr Lakehal Mohamed le directeur du Bureau d’études CAEB où nous
avons effectué notre stage.

Dans notre étude, on va suivre les règlements et les méthodes (BAEL91 modifié
99, RPS2000) qui se basent sur la connaissance des matériaux (béton et acier) et
le dimensionnement et ferraillage des éléments résistants de la structure.

Avant d’entamer cette étude nous l’avons décomposé en 3 chapitres :

Dans le premier chapitre de notre projet, nous avons présenté généralement


l’environnement du travail en donnant un aperçu sur le BET

Un second chapitre, dédié au calcul statique des éléments structuraux et non


structuraux en commençant par une base théorique qui vise à donner une idée sur
la méthode de calcul.

Un Troisième chapitre sera consacré à faire une modélisation de la structure


sur le logiciel Robot en se suivant les règles BAEL 91 et RPS2000.

1
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Chapitre 1 : présentation de bet et


de projet
I. Généralités :
1. Présentation du bureau d’études :
a. Fiche signalétique :

Dénomination C.A.E.B-S.A.R. L
Création 2008
Adresse 5, rue Saued Kotb, Rés-Tidghine ,Tanger.
Secteur d’activité Conseils, Assistance, Etude des Bâtiments
E-mail Medlakehal@yahoo.fr
Tél 0661385612-0539343970
Tableau 1 : fiche signalétique

b. L’organisation du bureau :

Activité du bureau :

Etude, conception des ouvrages en béton armé et charpente métallique.


Expertise des ouvrages endommagés.
Conseils et assistance auprès des maitres d’ouvrages et entreprise.

Moyens Humains :

Le directeur : Mr LAKEHAL Mohamed (Ingénieur d’état en génie civil)


L’ingénieur : Mr HOUSSIN Youssef.
L’ingénieur : Mlle EL IDIRISSI Hafsa.
Secrétaire : Mlle ABOULJALIL Dounia.

Parmi les projets réalisés :

Clinique pédiatrique AIN-EL HAYANI Tanger.


Unité industrielle GMD à la TFZ.

2
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Unité industrielle LASRY-GLASS à la TFZ.
Groupement d’intervention rapide de police à BENI-MAKADA.

2. Présentation du projet :

Terrasse Dalle en corps creux


Planchers Etage Dalle en corps creux
RDC Dalle en corps creux
Eléments en contact avec
Peu préjudiciable
Fissuration l’extérieur
Eléments intérieurs Peu préjudiciable
Sous-Sol 3.2 m
Hauteur sous
RDC 3.2 m
Plafond
Etage 3.2 m
Sous-Sol 178.92m²
Espacement RDC 178.92m²
Etage 178.92m²
Tableau 2 : Les caractéristiques du projet.

3
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Chapitre 2 : étude statique

I. Hypothèses de calcul et caractéristique de


matériaux :

1. Hypothèses de calcule :
Notre étude sera menée en respectant les prescriptions exigées par les règlements suivants :

 Le règlement BAEL 91 révise 99 : qui est un recueil des règles technique de conception et
de calcul des ouvrages et constructions en béton arme suivant la méthode des états limites
(ELU/ELS).
 Le règlement de construction parasismique (R.P.S.2000), définit l’action sismique sur des
bâtiment ordinaires et présente l’ensemble des exigences minimales de conception et de
calcul ainsi que des dispositions constructives à adopter pour permettre à ces ouvrages de
résister convenablement aux secousses sismiques.

a. Etat limite ultime ELU :


Il correspond à la valeur maximale de la capacité portante, dont le dépassement
équivaut à la ruine de la structure.
b. Etat limite service ELS
Il concerne les conditions du bon fonctionnement, d’utilisation et de durabilité des ouvrages.
Cet état correspond à :
 Limite de compression du béton.
 Limite de déformation.
 Limite d’ouverture des fissures.
c. Combinaison des charges :
Les différents types de charge sont :

 Les charges permanentes G :


 Poids propre de la structure.
 Poids des éléments (remplissage en maçonnerie, cloisonnement,
revêtement).
 Les surcharges d’exploitation Q :
 Les charges d’exploitation.
𝐸. 𝐿. 𝑈 ∶ 1.35 𝐺 + 1.5 𝑄
 Les charges climatiques. 𝐸. 𝐿. 𝑆 ∶ 𝐺 + 𝑄
- Selon la catégorie des états limites :

4
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

2. Etude géotechnique :
D’après le rapport du laboratoire Mécanique de sol, La contrainte admissible du sol est :

𝜎𝑠𝑜𝑙 = 1.8 𝑏𝑎𝑟 .


3. Caractéristiques de matériaux :
Le béton : Le béton qui sera utilisé pour la construction doit être conforme aux règlements exigés
par le B.A.E.L La masse volumique du béton armé est de 25 KN /m3.

Résistance du béton : Résistance à la compression : Elle est définie par une


valeur de la résistance à la compression du béton à l’âge de 28 jours par des essais
aux éprouvettes cylindriques.
 La résistance à la compression est de : 𝑓𝑐28 = 25 MPA.

 Résistance du béton a la traction : on peut déduire la résistance de béton a la traction


directement de celle a la compression d’après la relation suivante :

𝑓𝑡28 = 0.6+0.06×𝑓𝑐28

Acier : Les armatures en acier ont pour objectif de supporter les efforts de traction dans
les pièces fléchies et tendues, et de renforcer les sections des pièces comprimées.
Type d’acier :
 La valeur supérieure de la limite d’élasticité 𝐹𝑒 = 500 MPa
 - Les armatures utilisées en béton armé soient à haute adhérence.
 - Fissuration peu préjudiciable en superstructure.
 - Fissuration préjudiciable en fondation.
 - Le coefficient de sécurité à adopter ait pour valeur 𝛾𝑠 = 1.15
 - Le diagramme déformations-contraintes est celui utilisé par le
 Règlement du béton armé.

II. Dimensionnement des éléments principaux


de la structure :
1. Le plancher :
Le plancher est un élément séparant deux niveaux successifs, et qui transmet les charges
et les surcharges qui lui sont directement appliquées aux éléments porteurs tout en
assurant des fonctions de confort comme isolation phonique, thermique et l’étanchéité
des niveaux extrêmes.
Concernant notre projet on utilise deux types de planchers :
- Plancher à corps creux en partie courante.

5
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
- Plancher à dalle pleine pour les balcons.

a. Plancher à corps creux :

Figure 1 : plancher corps creux

Les planchers à corps creux sont composés de 3 éléments principaux :


- Les corps creux ou « entrevous » qui servent de coffrage perdu.
- Les poutrelles en béton armé ou précontraint qui assurent la tenue de l’ensemble et
Reprennent les efforts de traction grâce à leurs armatures.
- Une dalle de compression coulée sur les entrevous qui reprend les efforts de
compression.
b. Détermination de l’épaisseur :
L’épaisseur du plancher à corps creux est connue à l’aide de la condition ci-dessous :

𝑳 𝑳
≤ 𝒉𝒕 ≤
𝟐𝟓 𝟐𝟐. 𝟓
𝑳
Généralement on travaille avec la formule ci cote : 𝒉𝒕 =
𝟐𝟐. 𝟓

Avec : L : est la grande portée du panneau considéré selon le sens des poutrelles.
c. Application :
Par standardisation nous adoptons un plancher d’épaisseur (25+5) cm tel que :
 25 cm : Hauteur des hourdis.
 5 cm : Hauteur de la table de compression.

Remarque : les blocs de l’hourdis sont standard de :16 ;20 ;30 ;35 et la dalle de
compression de :16+4 ;20+5 ;25+5 ;30+5.

6
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

2. Evaluation des charges :


Une descente de charges permet de déterminer les charges et les surcharges revenant à
chaque élément porteur au niveau de chaque plancher, soit directement ou par
l’intermédiaire d’autres éléments, afin de procéder au dimensionnement de celui-ci.
Les charges réglementaires sont :
G : Les charges permanentes qui présentent le poids mort.
Q : Les charges d’exploitation (variables) ou surcharges.
Les charges permanentes G :
Il s'agit de prendre en compte le poids réel des éléments mis en œuvre pour construire le
bâtiment afin d'uniformiser et faciliter les procédures de calcul.
Les charges d’exploitation (variable) Q :
Tout bâtiment entre dans une catégorie réglementaire et doit être capable de supporter les
charges et les sollicitations correspondant à une utilisation "normale".
Transmission des charges :
La transmission des charges se fait selon le cheminement ci –après :
Charge sur plancher Nervures Poutres Poteaux semelle sol

Démarche proposée :
Etablir un plan de charge pour chaque niveau en notant pour chaque élément horizontal les
charges permanentes et les charges d’exploitation.
Dessiner également le sens porteur de la dalle puis calculer les charges qui se transmettent aux
poteaux.
Une fois les plans de charges de tous les niveaux sont déterminés, il faut cumuler les charges
agissantes dans les éléments porteurs.
a. Charge permanente :
Plancher terrasse :

Poids La charge La Charge


Désignation volumique Epaisseur (m) Permanente d’exploitation
(KN/m³) (G) (KN/m²) (Q) (KN/m²)
Plancher corps - 0.3 3.3
creux 20+5
Forme de pente 22 0.1 2.278
Protection 22 0.04 0.88 1.2
mécanique
Etanchéité - - 0.12
multicouche
Couche de sable 15 0.03 0.3
G=6.878 KN/𝐦𝟐
Tableau 3: Charge à la terrasse due aux plancher à corps creux

7
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Poids propre de courant :

Désignation Poids La charge La Charge


volumique Epaisseur (m) Permanente d’exploitation
(KN/m³) (G) (KN/m²) (Q) (KN/m²)

Plancher corps - 0.3 3.3


creux 20+5

Forme de pente 20 0.05 1


2.5
Carrelage 20 0.02 0.4

Enduit 20 0.015 0.3

G=5 KN/𝐦𝟐
Tableau 4 : Charge au niveau courant due aux plancher à corps creux

Maçonnerie :

La charge
Désignation Poids volumique Epaisseur (m) Permanente (G)
(KN/m³)
(KN/m²)
Briques creuses 9 0.08 0.72
Intérieurs
Briques creuses
Extérieur 9 0.08 0.72

Enduit 20 0.015 0.3


Intérieur
Enduit Extérieur 20 0.025 0.5

G=2.24 KN/𝐦𝟐
Tableau 5 : charge du mur extérieur

-Pour les maçonneries intérieures : GMint= 1.32/m² x Sinf.


S’il y a une porte → GMéxt×0.9
S’il y a une fenêtre → GMéxt×0.8
Poids propre de l’acrotère :

GAcrt= ρb×SAcrt =25×((0.4×0.1)+(0.06×0.1)+(0.02×0.1)) =1.2KN/m

8
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

b. Charge d’exploitation :
Charge d'exploitation KN/m²

Terrasse 1.2

étage courant 2.5


Escalier 2.5
Tableau 6 : charge d'exploitation

3. Les poutres :
Les poutres sont des éléments porteurs horizontaux chargés qui supportent leurs poids
propres, les charges et les surcharges se trouvant sur les plancher pour les retransmettre aux
poteaux.
Soient b et h la petite et la grande dimension respectivement.

a. Pré-dimensionnement :
Le pré-dimensionnement des poutres se fait en respectant les conditions de B.A.E.L 91mo 99 :
- Poutres isostatique : h≥ L/10
- Poutres continue : h≥L/16
- 0.3≤b/h≤0.5
Avec L : la portée de la poutre calculée entre les nues des poteaux Le règlement RPS2000
exige une valeur minimale des arrêtes des poutres de
l’ordre 𝑏𝑚𝑖𝑛 = 20𝑐𝑚

Le pré-dimensionnent des poutres est effectuée selon les formules de BAEL91 et Suivant la
méthode forfaitaire :
Pour des raisons architecturelles on prend : b=25cm

Détermination de h :
La détermination de h dépend de l’emplacement de la poutre sous la dalle
et de son chargement.

Figure 2 : cas de chargement d'une poutre

Appliquant ces conditions sur la poutre chargé (N11) :

9
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
b = 25cm , L = 4.79 m  h= L/10 On trouvera que h = 0.479m

Pour éviter le fléchissement de la poutre, on adopte une valeur de h = 50cm D’après nos calculs
manuels, on a obtenu les résultats suivants :

Poutre b(cm) x h(cm)


N12 25x20
N16 25x25
N1 N3 N5 N8 N13 25 x30
N2 N4 N17 25 x35
N6 N9 25 x45
N7 N10 N11 N18 N19 N20 25 x50
N14 N15 25 x 60
Tableau 7 : dimension des poutres

b. Dimensionnement :
Dans notre cas on va étudier une poutre continue avec 3 travées, ces poutres sont des éléments
structuraux sollicités par des moments de flexion et des efforts tranchants, donc le calcul se fera
en flexion simple, en considérant la fissuration comme étant peu préjudiciable.
Pour le calcul des moments en travée et en appuis on va utiliser la méthode de Caquot.

 Méthode de Caquot : Cette méthode s’applique essentiellement aux poutres


planchers des constructions industrielles c’est –à-dire pour des charges d’exploitation
élevées : Q> 2g Ou Q > 5KN/𝑚2 .
Elle peut aussi s’appliquer lorsque les trois conditions b, c ou d ne sont pas vérifiées. Dans
ce cas il faut appliquer la méthode de Caquot minorée.

Le principe de la méthode de Caquot :

Cette méthode repose sur la méthode « des trois moments » qui est simplifiée en tenant compte
de :
 La variation du moment d’inertie efficace des sections transversales ce qui a pour effet
de réduire le moment sur appuis et d’accroître le moment en travée
 L’amortissement des effets du chargement des travées successives ce qui permet de
réduire le nombre des travées recevant les charges d’exploitation.

Détermination des charges appliquer sur chaque traves :

10
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Figure 3 :Présentation d’une poutre continue chargée de quatre appuis.

Figure 4 : travée

Caractéristique de la poutre :
Travée 1 Travée 2 Travée 3
Longueur (m) 5.925 5.75 5.925
Largeur (m) 0,25 0,25 0,25
Hauteur (m) 0,5 0,5 0,5
Tableau 8: caractéristique de la poutre.

 Travée 1 :
G1 = Getage x L2 /2 + Ppoutre + Gmurext x (3.2 - h)
G1 = (5 x 4.35) /2 + 0.25 x 0.25 x 25 + 2.24 x (3.2 – 0.5)
G1 = 18.49 KN/mL
Q1 = 2.5 x L2 /2= 2.5 x 4.35/2 = 5.44 KN/mL
 Travée 2:
G2 = Getage x L2 /2 + Ppoutre + Gmurext x (3.2 - h)
G2 = (5 x 4.35) /2 + 0.25 x 0.25 x 25 + 2.24 x (3.2 – 0.5)
G2 = 18.49 KN/mL
Q2 = 2.5 x L2 /2= 2.5 x 4.35/2 = 5.44 KN/mL
 Travée 3:
G3 = 5 x 4.35/2 + 0.25 x 0.25 x 25 + 2.24 x (3.2– 0.5)
G3 = 18.49 NK/ml
Q3 = 5.44 KN/ml

11
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

C = travée charger (1.35G + 1.5Q)


D = travée décharger (1.35 G)

G (KN/m) Q (KN/m) C (KN/m) D (KN/m)

Travée 1 18.49 5.44 33.13 24.9

Travée 2 18.49 5.44 33.13 24.9

Travée 3 18.49 5.44 33.13 24.9


Tableau 9 : charge des travées en ELU

Calcul des moments pour les appuis avec la méthode de Caquot :


- On adopte des longueurs de portées fictives l’, telles que :
l’= l pour les deux travées de rives.
l’= 0.8 x l pour les travées intermédiaires.

𝑘𝑒 𝑘𝑒
𝑀𝐴 = − [𝑀𝑤 × + 𝑀𝑒 𝑥 (1 − )]
𝐷 𝐷

Pw : La charge sur travée West ; Pe : La charge sur travée Est

L’w : La longueur de la travée West L’e: La longueur de la travée Est

Mw : Le moment d’inertie de la travée West Me: Le moment d’inertie de Est

Kw: La raideur de la travée West Ke: La raideur de la travée Est

Le moment doit être calculer dans les 3 cas des travées voisins :
 Chargé - Chargé
 Chargé - Déchargé
 Déchargé - Chargé

12
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Appuis 2 :
Cas T1 Chargé – T2 Chargé
l’=5.925 m le = le’ = 5.75×0.8 = 4.6 m
𝑝𝜔 𝐿′ 𝑤 2 𝑝𝑒 𝐿′ 𝑒 2
𝑀𝑤 = = 136.83 kN.m M𝑒 = = 82.48 kN.m
8,5 8,5
𝐼𝑤 𝐼𝑒
𝑘𝑤 = = 4.395 x 10-4 m3 𝑘𝑒 = = 5.66 x 10-4 m3
𝐿′ 𝑤 𝐿′ 𝑒

D = ke + kw = 1.005 x 10-3 m3
5.66 × 10−4 5.66 × 10−4
𝑀𝑎 = − [136.83 × + 82.48 × (1 − )] = −113. 1 𝐾𝑁. 𝑚
1.005 × 10−3 1.005 × 10−4

Cas T1 Chargé – T2 Déchargé :


Mw = 136.83 KN.m Me = 62.17 KN.m
Kw = 4.395 x 10−4 𝑚3 Ke = 5.666 x 10−4 𝑚3
D = 1.005 x 10−3 𝑚3
5.66 × 10−4 5.66 × 10−4
𝑀𝑎 = − [136.83 × 127.448 (1 − )] = −104.22𝐾𝑁. 𝑚
1.005 × 10−3 1.0005 × 10−3

Cas T1 Déchargé – T2 Chargé :


Mw = 103.13 KN.m Me = 82.48 KN.m
𝑘𝑊 = 4.395x 10-4 m3 Ke = 5.66 x 10-4 m3
D = 8.924 x 10-4 m3
4.395 × 10−4 5.66 × 10−4
𝑀𝑎 = − [103.13 × + 62.17 (1 − )] = −91.51 𝐾𝑁. 𝑚
1.005 × 10−3 1.005 × 10−3

On suive la même méthode on obtient les résultats suivants

C-C C-D D-C


Appui 2 -113.1 -104.22 -91.51
Appui 3 -113.1 -91.51 -104.22
Tableau 10 : moment de l'appui 2 et l'appui 3

13
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Calcul des moments sur les travées :
- Pour les calculs des moments en travée Mt, on fait les hypothèses suivantes :
 On utilise la longueur des portées réelles l (et non plus l)
 L’évolution du moment en travée M(x), pour un cas de charge, est donne par :

𝒙 𝒙
𝑴(𝒙) = 𝝁(𝒙) + 𝑴𝒘 (1 − ) + 𝑴𝒆
𝑳 𝑳
Où µ(x) est le moment dans la travée isostatique de référence correspondant au cas de
charge étudie. La position du moment maximum en travée est obtenue en recherchant
l’abscisse où la dérivée de M(x) s’annule.
𝑃𝐿 𝑃𝑥 2
Avec : 𝜇 (𝑥 ) = 𝜘−
2 2

Travée 1 : C.D.D
Mw = 0 Kn.m P = 33.13 Kn/mL
Me = MB(c-d) = -104.22 kN.m
MT2(x) = -16.556x2 + 80.557x
ⅆ𝑀𝑇2 (𝑥) 80.557
= 0 = -33.13x + 80.57 𝑥 = = 2.43
ⅆ𝑥 33.13

MT2max = -16.556 x (2.43)² + 80.557 x (2.43)


 MT2max = 97.93 KN.m
Travée 2 : D.C.D
Mw = -91.51 kN.m P = 33.13 kN/mL
Me = MB(D-C) = -91.51 kN.m
MT2(x) = -16.565x2 + 95.248x -91.51
ⅆ𝑀𝑇2 (𝑥) 95.248
= 0 = -33.13 x + 95.248 𝑥 = = 2.875
ⅆ𝑥 33.13

MT2max = -33.13 x (2.875) ² + 95.248 x (2.875) -91.51


 MT2max = 45.40 KN.m
Travée 3 : D.D.C
Mw = -104.22 kN.m P = 33.13 kN/mL
Me = MB(D-C) = 0 kN.m
MT2(x) = -16.565x2 + 115.73x -104.22
ⅆ𝑀𝑇2 (𝑥) 115.73
= 0 = -33.13 x + 115.73 𝑥 = = 3.49
ⅆ𝑥 33.13

14
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
MT2max = -16.565 x (3.49)² + 115.73 x (3.49)
 MT2max = 97.96KN.m

Le résumé ce qu’Est calculé précédemment vont se présenter dans le tableau


suivant

Travée 1 Travée 2 Travée 3


Portée l (m) 5,925 5,75 5,925
Portée fictive l` (m) 5,925 4,6 5,925
G 18.49 18.49 18.49
Q 5.44 5.44 5.44
Pu charger (1,35G+1,5Q) 33.13 33.13 33.13
Pu décharge (1,35G) 24.9 24.9 24.9
Ma case : CC 0 -113.1 -113.1 0
Ma case : CD 0 -104.22 -91.51 0
Ma case : DC 0 -91.51 -104.22 0
X Mt max (M) 2.43 2.875 3.49
Mt max (KN) 97.94 45.40 97.96
Tableau 11 : résultat du calcul des travées

 Diagramme du moment fléchissant :


Ce diagramme est une approche par simulation des moments fléchissant
selon le logiciel RDM6

Figure 5 : Diagramme des moments

15
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Calcule des armatures longitudinales :
Travées 1
b = 25 cm
{h = 50 cm
𝑑 = 45𝑐𝑚

Mu = 97.94 KN.m
𝑀𝑢 97.94×104
𝜇= = 0.85×250 = 0.136 < 𝜇𝑙 = 0.371
𝑏 ⅆ 2 𝜎𝑏 25×452 × 1,5

1−√1−2𝜇
𝑎= = 0.184  𝛽 = 1 − 0.4𝛼 = 0.926
0.8

𝑀𝑢 97.94×104
𝐴5 = = 5000 = 5.404 cm²  6HA12
𝛽 ⅆ𝜎𝑠 0.87×45× 1.15

Condition de non fragilité :


0.23 × 𝐹𝑡28
𝐴𝑚𝑖𝑛 = × 𝑏 × 𝑑 = 0.54 𝑐𝑚²
𝐹𝑒
As > Amin Condition Vérifiée
Travées 2 :
b = 25 cm
{h = 50 cm
𝑑 = 45𝑐𝑚

Mu = 45.41 KN.m
𝑀𝑢 45.41×104
𝜇= = 0.85×250 = 0.0.63 < 𝜇𝑙 = 0.371
𝑏 ⅆ 2 𝜎𝑏 25×452 × 1,5

1−√1−2𝜇
𝑎= = 0.0818  𝛽 = 1 − 0.4𝛼 = 0.967
0.8

𝑀𝑢 101.68×104
𝐴5 = = 5000 = 2.34cm²  2HA14
𝛽 ⅆ𝜎𝑠 0.87×45× 1.15

Condition de non fragilité :

16
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
0.23 × 𝐹𝑡28
𝐴𝑚𝑖𝑛 = × 𝑏 × 𝑑 = 0.54 𝑐𝑚²
𝐹𝑒
As > Amin Condition Vérifiée
Travées 3 :
b = 25 cm
{h = 50 cm
𝑑 = 45𝑐𝑚
Mu = 97.94 KN.m
𝑀𝑢 97.94×104
𝜇= = 0.85×250 = 0.136 < 𝜇𝑙 = 0.371
𝑏 ⅆ 2 𝜎𝑏 25×452 × 1,5

1−√1−2𝜇
𝑎= = 0.184  𝛽 = 1 − 0.4𝛼 = 0.926
0.8

𝑀𝑢 97.94×104
𝐴5 = = 5000 = 5.404 cm²  6HA12
𝛽 ⅆ𝜎𝑠 0.87×45×
1.15

Condition de non fragilité :


0.23 × 𝐹𝑡28
𝐴𝑚𝑖𝑛 = × 𝑏 × 𝑑 = 0.54 𝑐𝑚²
𝐹𝑒
As > Amin Condition Vérifiée

Travées b(cm) d(cm) Mu(kn,m) As(𝒄𝒎𝟐 ) Ft28 Asmin(𝒄𝒎𝟐 ) ferraillage


Travée 1 25 45 97.94 5.65 2,1 1,08675 6HA12
Travée 2 25 45 45.41 2.34 2,1 1,08675 2HA14
Travée 3 25 45 97.96 5.65 2,1 1,08675 6HA12
Tableau 12 : aciers longitudinaux

Effort tranchant :
Les efforts tranchants, pour un cas de charge donné, est calculé par convention comme l’opposé
de la dérivée du moment fléchissant, soit :

𝑑𝜇(𝑥 ) 𝑀𝑤 − 𝑀ⅇ
𝑉 (𝑥 ) = −
𝑑𝑥 𝐿
On générale l’effort tranchant est maximal lorsque les travées qui encadrent l’appui considéré
sont chargées.
La formule de Caquot pour l’effort tranchant est :

17
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Avec : V0w et Voe sont l’effort tranchant à gauche et à droite des travaux de l’appui i des
travées isostatiques de référence i-1 et i, respectivement.

Les efforts tranchants isostatique :


𝑃𝑢 ×𝐿 33.13×5.925
𝑉01 = = = 98.14 KN
2 2
𝑃𝑢 ×𝐿 33.13×5.75
𝑉02 = = = 95.25 KN
2 2
𝑃𝑢 ×𝐿 74.596×5.925
𝑉03 = = = 98.14 KN
2 2

Les moments sur les appuis :


Ma1 =Ma4 = 0 kN.m Ma2 = -113.1 kN.m Ma3 = -113.1kN.m
Appuis 1 :
𝑉𝑤1 = 0 𝐾𝑁
𝑀𝑎2− 𝑀𝑎1
𝑉𝑒1 = 𝑉01 +
𝐿
−113.1−0
𝑉𝑒1 = 98.14 + = 79.05 kN
5.925

Appuis 2 :
𝑀𝑎2− 𝑀𝑎1
𝑉𝑤2 = −𝑉01 +
𝐿
−113.1−0
𝑉𝑤2 = −98.14 + = -117.23kN
5.925
𝑀𝑎3− 𝑀𝑎2
𝑉𝑒2 = 𝑉02 +
𝐿
−113.1+113.1
𝑉𝑒2 = 95.25 + = 95.25kN
5.75

Appuis 3 :
𝑀𝑎3− 𝑀𝑎2
𝑉𝑤3 = −𝑉02 +
𝐿
−113.1±113.1
𝑉𝑤3 = −95.25 + = - 95.25kn
5.75
𝑀𝑎4− 𝑀𝑎3
𝑉𝑒3 = 𝑉03 +
𝐿
0+113.1
𝑉𝑒3 = 98.14 + = 117.22 kN
5.925

Appuis 4:

18
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
𝑀𝑎4− 𝑀𝑎3
𝑉𝑤4 = −𝑉03 +
𝐿
113.1
𝑉𝑤4 = −98.14 + = -79.05 kn
5.925

𝑉𝑒4 = 0 𝐾𝑁

Appui 1 Appui 2 Appui 3 Appui 3

0 79.05 -117.23 95.25 -95.25 117.22 -79.05 0


Tableau 13 : effort tranchant dans les appuis

 Diagramme des efforts tranchant


L`approche par simulation des efforts tranchants selon le logiciel RDM6

Figure 6 : Diagramme des efforts tranchants

Les armatures transversales et en chapeaux :


On prend comme exemple travée 1 :
Contrainte de cisaillement :
𝑣1𝑚𝑎𝑥 117.23
𝜏= = = 0.107 kN / cm² = 1.04 MPa
𝑏×ⅆ 25×0.9×50
Puis la fissuration est peu préjudiciable on a :

𝜏 < 𝜏𝑢 Condition vérifier

Donc la section transversale est définie :

19
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
𝑛𝜋𝜙𝑡2
𝐴𝑡 = 4
𝜙𝑚𝑎𝑥
Avec 𝜙𝑡 = 3
𝜙𝑚𝑎𝑥
< 𝛷𝑡 < 12𝑚𝑚 => 4 < 𝛷𝑡 < 12𝑚𝑚 => 𝛷𝑡 = 6 𝑚𝑚
3

ℎ 𝑏 500 250
Il faut vérifier que : 𝜙𝑡 < 𝑚𝑖𝑛 (35 ; 10 ; 𝛷𝑙 ) 𝜙𝑡 < 𝑚𝑖𝑛 ( 35 ; ; 20) = 14.28
10
Condition vérifiée
𝑑𝑜𝑛𝑐 𝐴𝑡 = 1.2 𝑐𝑚2

𝑪𝒂𝒍𝒄𝒖𝒍 𝒅𝒆𝒔 𝒆𝒔𝒑𝒂𝒄𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕 ∶

St = 30.04 cm, on prend St = 30 cm


Les résultats obtenus :

Appuis b(cm) d(cm) Mu(kn,m) As(cm^2) Ft28 Asmin(cm^2) ferraillage


1 25 45 21,81 1,13222911 2,1 1,08675 2HA12
2 25 45 113,1 6,32695467 2,1 1,08675 6HA12
3 25 45 113,1 6,32695467 2,1 1,08675 6HA12
4 25 45 21,81 1,13222911 2,1 1,08675 2HA12
Tableau 14 : aciers en chapeaux

Travées V(KN) b(m) d(m) τ (MPA) Φt At(cm^2) St(cm) St`(cm)


1 117.05 0,25 0,45 1,04204444 6 1.2 18,0247674 18
2 95.25 0,25 0,45 0,84666667 6 1.2 22,1841835 22
3 117.22 0,25 0,45 1,04044444 6 1.2 18,0524859 18
Tableau 15 : les armatures transversales

Schéma de Ferraillage de la poutre :

Voir l’Annexe 1-2

20
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

4. Les poteaux :
a. Pré-dimensionnement :
Les poteaux sont des éléments porteurs verticaux qui servent à :

 Transmettre les charges verticales aux fondations.

 Reprendre les efforts horizontaux et les amener aux fondations.

Cette étape consiste à calculer pour tous les éléments porteurs de la construction, les charges
qu’ils supportent au niveau de chaque étage jusqu’à la fondation.

D'après l'article7.3.1.3.1 les dimensions minimales de la section transversale du poteau doivent


satisfaire la condition suivante : a= b =25 cm
On adopte : a=25cm

Donc la section minimale adoptée pour les poteaux est de :(25×25) cm2

Règle du pré dimensionnement de la section de béton :

 Fixer a=b=25

 Calculer Nu = 1.35G + 1.5Q

 Calculer Ns = G+Q

 Majorations de Nᵤ :
Si notre poteau est voisin d’un seul poteau de rive, alors l’effort normal ultime subira
une majoration de 10%

Si notre poteau est voisin de deux poteaux de rive, alors l’effort normal ultime subira
une majoration de 15%

Calcul de la surface d’influence :


Par l’application de la méthode de la surface d’influence ; qui consiste à ce que chaque poteau
supporte une partie du plancher délimité en prenant la moitié de chaque poutre l’entourant ; on
va calculer les sollicitations appliquées sur les poteaux.

21
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Sinf = 12.69 m²
Figure 7 : Surface d’influence du poteau P7

Condition de flambage :
√12𝐿𝑓
- Calculer l’élancement 𝜆=
𝛼

Avec : Lf = 0.7L0 (L0: longueur verticale du poteau. Lf : Longueur de


flambement).
0.85
- Calculer le coefficient de flambage : α = 𝜆 2
1+0.2( )
35
𝑁𝑢 ×𝛽
- Calculer : 𝐵𝑟 = 𝜎𝑏 0.85𝜎𝑠
+
0.9 100
𝐵𝑟
Finalement calculer bcalculé par la relation : bcalculé = 2+
𝑎−2
 Si : bcalculé < b d’où : b est vérifié

 Sinon : b = bcalculé
 Descente de charge :

Au niveau de terrasse inaccessible :

Poids propre du plancher : 


PP Plancher= 𝐺𝑡𝑒𝑟𝑟𝑎𝑠𝑠𝑒 ×Sinf ; Avec Sinf : Surface d’influence Sinf =12.69 m²

PP Plancher=6.88×12.69= 87.28 KN
Poids propre de la poteau
PP Poteau =𝜌𝑏 ×b×h×L
PP poteau =0.25×0.25×3.2×25= 5 KN

Poids propre de la poutre : 


PP Poutre=𝜌𝑏 ×b×h×L
PP Poutre =25× (0.25×0.5×2.9625+0.25×0.5×2.875+0.25×0.3×2.175)=22.32 KN
Poids propre de l’acrotère : 

22
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
PP Acrotère = GAcrt×L
PP Acrotère =1.2× (2.87+2.96+0.25) =7.31 KN

-La charge permanente au niveau de terrasse inaccessible :


G= PP Plancher + PP Poutre.+ PP Acrotère =121.91KN
-La charge d’exploitation au niveau de terrasse inaccessible :
Q=QTI× S’inf = 1.2×12.69=15.23KN

Au niveau de l’étage :

Poids propre du plancher :


PP Plancher= 𝐺𝑒𝑡𝑎𝑔𝑒 ×Sinf ; Avec Sinf : Surface d’influence Sinf =12.69 m²

PP Plancher=5×12.69= 63.45 KN

Poids propre du poteau


PP Poteau =𝜌𝑏 ×b×h×L
PP poteau =0.25×0.25×3.2×25= 5 KN
Poids propre de la poutre :
PP Poutre=𝜌𝑏 ×b×h×L
PP Poutre =25× (0.25×0.5×2.9625+0.25×0.5×2.875+0.25×0.3×2.175)=22.32 KN
Poids propre des murs extérieurs : 
PP Murs éxt = GMéxt×H×L
PP Murs éxt =2.24×20.5× (5.925×(3.2-0.5)+5.75×(3.2-0.5))=35.31KN: 
-La charge permanente au niveau de l’étage :
G= PP plancher + PP poutre + PP Murs ext + PP poteau. + PP Murs éxt
=126.07KN
-La charge d’exploitation au niveau de l’étage :
Q= QT× ST=2.5×12.69= 31.725KN

Au RDC :

PP Plancher= 𝐺𝑒𝑡𝑎𝑔𝑒 ×Sinf ; Avec Sinf : Surface d’influence Sinf =12.69 m²

PP Plancher=5×12.69= 63.45 KN

Poids propre du poteau


PP Poteau =𝜌𝑏 ×b×h×L
PP poteau =0.25×0.25×3.2×25= 5 KN

Poids propre de la poutre :


PP Poutre=𝜌𝑏 ×b×h×L
PP Poutre =25× (0.25×0.5×2.9625+0.25×0.5×2.875+0.25×0.3×2.175)=22.32 KN
Poids propre des murs extérieurs : 
PP Murs éxt = GMéxt×H×L
PP Murs éxt =2.24×20.5× (5.925×(3.2-0.5)+5.75×(3.2-0.5))=35.31KN: 

23
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
-La charge permanente au niveau de l’étage :
G= PP plancher + PP poutre + PP Murs ext + PP poteau. + PP Murs éxt
=126.07KN
-La charge d’exploitation au niveau de l’étage :
Q= QT× ST=2.5×12.69= 31.725KN

Nu = 1.35 G cumule + 1.5 Q cumule Ns = G cumule+ Q cumule

On majore Nu par 10 % et on obtient : Numajorée = 1.1 Nu

Le tableau suivant résume la descente de charge :


Gcumulee Qcumulee 𝐍𝐮𝐦𝐚𝐣 (KN) 𝐍𝐬 (KN)
niveau G (KN) Q (KN)
(Kn) (KN)
1 er étage 121,905 121,905 15,228 15,228 206,155125 137,133
Rez-de-chaussée 132,4 254,35 31,725 46,953 455,1822 301,303
Sous-sol 132,4 386,75 31,725 78,678 704,14245 465,428
Tableau 16 : Descente de charges du poteau de rive P7

Condition de flambage :
√12𝐿𝑓
- Calculer l’élancement 𝜆=
𝛼

Avec : Lf = 0.7L0 (L0: longueur verticale du poteau. Lf : Longueur de


flambement).
0.85
- Calculer le coefficient de flambage : α = 𝜆 2
1+0.2( )
35
𝑁𝑢 ×𝛽
- Calculer : 𝐵𝑟 = 𝜎𝑏 0.85𝜎𝑠
+
0.9 100
𝐵𝑟
Finalement calculer bcalculé par la relation : bcalculé = 2+
𝑎−2
 Si : bcalculé < b d’où : b est vérifié

 Sinon : b = bcalculé

Section réduite Br :
Au niveau du 1ère étage :

𝑁𝑈 ×𝛽 0,85 lfx√12
Calcul de la section réduite : 𝐵𝑟 = ̅̅̅̅
𝜎 ̅̅̅̅
𝑏 +0,85𝜎 𝑠
avec α = λ 2
et λ =
1+0.2 x (35) a
0,9 100

24
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Pour le rdc :
0.3x3x√12 0,85
λ= 0,83 = 31.04 α= 31.04 2
= 0.734
0.25β= 1+0.2 x ( )
α 35

0,85
β= = 1.158
α

269.67×102 ×1.139
𝐵𝑟 = 0.85×250 0,85×5000 = 122.72 cm
2
+
0,9×1.5 100×1.15
Br
b= + 2 = 7.33 cm Donc a = b = 25 cm
𝑎−2

De la même façon pour les autres étages on trouve les résultats suivants :

𝑵𝒔𝒎𝒂𝒋 b
Niveau 𝑵𝒖𝒎𝒂𝒋(KN) a(cm) Br (cm^2) b(cm)
(Kn) adopte(cm)
1 er étage 206,155 137,133 25 122,7189304 7,33560567 25
Rez-de-
455,1822 301,303 25 270,9586124 13,7808092 25
chaussée
sous-sol 704,142 465,428 25 419,1581728 20,2242684 25
Tableau 17 : Dimensionnement du poteau d’angle P7 .

b. Dimensionnement

 Au niveau du 1 étage :

Calcul de l'armature longitudinale :


Calcul de la section d'acier en fonction de l’effort normal Nu :
La section du béton et la section d’acier doivent pouvoir équilibrer l’effort normal ultime
Nu.
𝑵𝒖 𝑩𝒓 × 𝒇𝒄𝟐𝟖 𝜸𝒔
𝑨𝒕𝒉 ≥ ( − )×
𝜶 𝟎. 𝟗 × 𝜸𝒃 𝒇𝒆

Avec : Nu : effort normal ultime (N)


Br : section réduite de béton en (cm²)
α : coefficient de flambage
Ath : section d’acier en (cm²)

25
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Condition de non fragilité :

Amin ≥max ( , )

Avec : B : section du poteau en (cm²)

a et b : dimension de la section du poteau en (m)

Calcul de la section d 'acier maximale :


5×𝐵
𝐴𝑚𝑎𝑥 ≤ Avec B : section du poteau en (cm²)
100

Armature transversal :
Le rôle de ces armatures est d'empêcher le flambement des armatures longitudinales. Leur
diamètre Φt est au moins égal à la valeur normalisée la plus proche du tiers du diamètre des
armatures longitudinales qu'elles maintiennent

L’espacement est : st ≤ min (15 Φ1min ; 40cm ; a+ 10 cm}

Les armatures longitudinales exemple du 1 etage :


𝑵𝒖 𝑩𝒓 × 𝒇𝒄𝟐𝟖 𝜸𝒔
𝑨𝒕𝒉 ≥ ( − )×
𝜶 𝟎. 𝟗 × 𝜸𝒃 𝒇𝒆

Avec Nu : Effort normal ultime en KN ; Nu=398.56 KN

Br : Section réduite de béton en cm² ;


𝐵𝑟 = (𝑎 − 2) × (𝑏 − 2) = 529 𝑐𝑚2

0,85
Donc : α : Coefficient de flambage ; α = = 0.734
31.04 2
1+0.2 x ( 35 )

ys=1.15 ;Fe=500 MPa ; Fc28 =25 MPa ;𝛾𝑏 = 1.5


𝑁𝑢 𝐵𝑟 ×𝑓𝑐28 𝛾𝑠
𝐴𝑡ℎ ≥ ( − )× =-16.07
𝛼 0.9×𝛾𝑏 𝑓𝑒

26
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

On résume les résultats du calcul de ferraillage de P7 dans ce tableau :

Niveau L0(cm) Lf(cm) Br Ath(𝒄𝒎𝟐 ) Amin(𝒄𝒎𝟐 ) As Choix choix St


(𝒄𝒎𝟐 ) cal(𝒄𝒎𝟐 ) As At cm
1 er 320 224 529 -16,07 4 4 4HA12 HA6 18
étage

Rez-de- 320 224 529 -8,27 4 4 4HA12 HA6 18


chaussée

Sous-sol 320 224 529 -0,48 4 4 4HA12 HA6 18


Tableau 18 : Calcul du ferraillage de poteau d’angle P7.

Schéma de Ferraillage de poteau P7 :

Voir l’Annexe 1-1

5. Voile :
a. Pré-dimensionnement des voiles :

Les voiles sont des éléments qui résistent aux charges horizontales, dues au vent et au séisme.

L’épaisseur minimale est de 15cm. De plus, l’épaisseur doit être déterminée en fonction de la
hauteur de RDC bas.
Epaisseur du voile :
𝒉 320
𝒃= = = 16𝒄𝒎 b=20 cm Avec h : la hauteur du RCD bas
20 20

𝑳 > 4𝒆 = 80𝒄𝒎 L : la longueur du voile

Etudes des sollicitations :


La charge due à la poussé de terre :

Selon BAEL la charge due à la poussé de terre c’est :

𝑷 = 𝒌 × 𝑯 × 𝜸𝒃 Avec :

𝝅 𝜱
 𝒌 = 𝒕𝒂𝒏2 ( − )=1/3 𝜸𝒃 = 18 𝐾𝑁/𝑚3
4 2
 𝝓 = 30
 H = 3.2m

27
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
1
P= x 3 x 18 = 19.2 KN/m3
3
Pu = 1.35 x P =25.92 KN/m3

Ps = P = 18 KN/m3
Les moments fléchissent ultimes :

 Encastrement :
𝑷𝒖 𝒙 𝑯2 25.92×3.22
E.L.U : Meu = = = 17.7 LN.m
15 15
𝑷𝒔 ×𝑯2 19.2×3.22
E.L.S : Mes = = = 13.11 KN.m
15 15
 Travée :
𝑷𝒖 ×𝑯2 25.92×3.22
E.L.U : Meu = = = 7.913 KN.m
√5×15 √5×15

𝑷𝒔 ×𝑯2 19.2×3.22
E.L.S : Mes = = = 5.86 KN.m
√5×15 √5×15

B1=2.962 m
La charge du aux effort normal :
G = PP plancher + PP mur ext +PP voile

= 5×2.96+2.24×(3.2-0.35)+25×0.2×(3.2-0.35) = 42.2 KN/mL

Q = 2.5×2.962=7.41 KN/mL

Les efforts normaux :


Nu = 1.35 G + 1.5 Q = 68.085 KN/mL

Ns = G + Q = 49.61 KN/mL

b. Calcul de ferraillage pour les moments fléchissant ultime :

Le calcul se fait en flexion composé :

 Encastrement :
𝑀𝑒𝑢 1770 𝑏
ⅇ= = = 26 cm > (𝑑 − ) = 8 cm  ( On a une section
𝑁𝑢 15,18 2
partiellement comprimer )

28
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
𝑏 0.20
𝑀𝑢𝑎 = 𝑁𝑢 = (𝑑 − + ⅇ) = 68.1 × (0.9 × 0.20 − + 0.26)
2 2

Mua = 23.15 KN.m/mL

𝑀𝑢 23.15×104
𝜇= = 0.85×250 = 0.0504 < 𝜇𝑙 = 0.372 𝐴′𝑠 = 0
𝑏 ⅆ 2 𝜎𝑏 100×(0.9×20)2 × 1.5

1−√1−2×𝜇
𝛼= = 0.0647  𝛽 = 1 − 0.4𝛼 = 0.974
0.8

𝑀𝑢𝑎 23.15×104
𝐴1 = = 5000 = 3.04 cm2
𝛽×ⅆ×𝜎𝑠 0.96×13.5× 1.15

𝑁𝑛 68.085×102
𝐴𝑠 = 𝐴1 − = 3.04 − 5000 = 1.47 cm2
𝜎𝑠
1.15

D’après RPS :
0.2 x B = 0.2 x 20 = 4cm2 On a As = 1.47 cm2 0.2 x B > As Donc As = 4cm2

 on a 6HA10 Asréelle = 4.68 cm2 Pour les armatures extérieurs.

Armature de répartition :

Ar = As / 4 = 4.68 / 4 = 1.17 cm2


D’après RPS : 0.15 x B = 3 cm2 > Ar Donc Ar = 3 cm2  4HA10

 La travée :

𝑀𝑒𝑢 719.3
ⅇ= = = 10.56 cm> (𝑑 − 𝑏2) = 8 cm  ( On a une section
𝑁𝑢 68.18
partiellement comprimer )

𝑏 0.20
𝑀𝑢𝑎 = 𝑁𝑢 = (𝑑 − + ⅇ) = 68.1 × (0.9 × 0.20 − + 0.1056)
2 2

Mua = 12.64 KN.m/mL

𝑀𝑢 12.64×104
𝜇= = 0.85×250 = 0.0275< 𝜇𝑙 = 0.372 => 𝐴′𝑠 = 0
𝑏 ⅆ 2 𝜎𝑏 100×(0.9×20)2 ×
1.5

1−√1−2×𝜇
𝛼= = 0.348  𝛽 = 1 − 0.4𝛼 = 0.986
0.8

29
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
𝑀𝑢𝑎 12.64×104
𝐴1 = = 5000 = 1.64 cm2
𝛽×ⅆ×𝜎𝑠 0.98×18×
1.15

𝑁𝑢 68.1×102
𝐴𝑠 = 𝐴1 − = 1.26 − 5000 = 0.07 cm2
𝜎𝑠
1.15

D’après RPS : 0.2 x B = 0.2 x 20 = 4cm2 On a As = 0.07 cm2 0.2 x B > As


Donc As = 4cm2  on a 6HA10 Asreelle = 4.68 cm2

Pour les armatures intérieures.

Armature de répartition :

At = As / 4 = 4.68 / 4 = 1.17 cm2

D’après RPS: 0.15 x B = 3 cm2 > At 0.15 x B > As=1.17 cm2


Donc At = 3 cm2 => 4HA10

- Condition de non fragilité :

0.23×𝑏×ⅆ×𝐹𝑡28 0.23×100×18×2.1×10
𝐴𝑠𝑚𝑖𝑛 = = = 1.73 < As
𝐹𝑒 5000
Condition vérifier

- Espacement :

100
St = = 16 cm < min {20 ; 1.5e}
6

- Espacement des armatures réparties :

100
St = = 25 cm < min {30 cm; 1.5e}
4
 Schéma de Ferraillage de voile :
Voir l’Annexe 2-1 .

6. Les fondations :
Un ouvrage quelle que soient sa forme et sa destination, prend toujours appui sur un
sol d’assise. Les éléments qui jouent le rôle d’interface entre l’ouvrage et le sol s’appellent
fondations. Ainsi, quel que soit le matériau utilisé, sous chaque porteur vertical, mur, voile
ou poteau, il existe une fondation.

30
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Nous présenterons dans ce qui suit des méthodes de calcul des fondations en béton armé
relatives aux types de semelles suivantes :

 Semelle isolée
 Semelle filante

a. Dimensionnement et Ferraillage d’une semelle isolée :


Les charges totales appliquer sur la semelle S7 sont :
La charge totale appliquée sur le poteau :

Nu = 704,14 KN
Ns = 465.43 KN
Le poids propre du poteau de fondation (h=1m) :

N0 = 25 x 0.25 x 0.25 x 1 = 1.5625 KN


La charge totale appliquée sur la semelle :

Nu,tot = Nu +1.35 x N0 = 706.25 KN


Ns,tot = Ns + N0 = 466.99 KN
Pré-dimensionnement de la semelle :
Les calculs sont entrepris selon les règles de B.A.E.L 91 corrigé 99

- La contrainte de calcul admise sur le sol : 𝜎𝑠𝑜𝑙 = 1.2 𝑏𝑎𝑟


- On travaille avec la méthode de Bielle qui consiste à respecter l’homothétie des
𝑎 𝐴
dimensions Poteau et semelle : 𝑏 = 𝐵1
1

𝑁𝑠,𝑡𝑜𝑡 466.99×103
- Aire approchée : 𝑠1 = = = 3.89 𝑚2
𝜎𝑠𝑜𝑙 1.2×105

 𝐴1 = √𝑠1 = 1.97 𝑚 et 𝐵1 = √𝑠1 = 1.97 𝑚


 𝐴1 = = 2 𝑚 et 𝐵1 = 2 𝑚

𝐵−𝑎 𝐵−𝑏
- Condition de rigidité : ≤𝑑≤  d = 50 cm
4 4

- Hauteur utile : h = d +5 cm = 55 cm
 Vérification de la condition d’équilibre statique, 𝜎𝑠𝑜𝑙 ≤ 𝜎𝑠𝑜𝑙 , en tenant compte
du poids propre de la semelle et du poids de la semelle :
o Poids propre de la semelle : Ppsemelle = A x B x h x 25 = 55 KN
o Poids de la terre : Pt = S x h x γterre = 70.87 KN

31
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Avec : S = (A × B) – (a × b) et γterre = 18 KN/𝑚3

𝑁′𝑢,𝑡𝑜𝑡 = 𝑁𝑢,𝑡𝑜𝑡 + 1.35(P𝑡 + P𝑝𝑠𝑒𝑚𝑒𝑙𝑙𝑒 ) = 876.17 𝐾𝑁


{
𝑁′𝑠,𝑡𝑜𝑡 = 𝑁𝑠,𝑡𝑜𝑡 + (P𝑡 + P𝑝𝑠𝑒𝑚𝑒𝑙𝑙𝑒 ) = 592.86𝐾𝑁

La charge totale appliquée sur la semelle devient : 1407.56 KN


592.86×103
La nouvelle surface devient : 𝑆 = = 4.94 𝑚2
1.2×105

Alors : A = B = 2.22 m  A = 2.3 m et B = 2.3 m

Avec : d = 55 cm et h = 60 cm

En vérifiant :

𝑁𝑠𝑡 +𝑃𝑃𝑠 +𝑃𝑡𝑒𝑟𝑟𝑒 592.86×103


𝜎𝑠𝑜𝑙 = = = 1.17 < 1.2 condition vérifiée
𝐴×𝐵 2.3 ×2.3

Dimensionnement :

Calcul des armatures et d’espacement :


Les armatures :
A L’ELU : D’après la méthode des bielles comprimées :

o Nappe inférieur // B:
N’𝑢,𝑡𝑜𝑡
𝐴𝑥 = × (𝐵 − 𝑏)
8×ⅆ×𝜎𝑠

Avec N’u,tot = Nu,tot + 1.35 x (Ppsemelle + Pterre ) = 876.17 KN

876.17×102
 𝐴𝑥 = 5000 × (230 − 25) = 9.39 𝑐𝑚²
8×55× 1.15

o Nappe inférieur // A:
N’𝑢,𝑡𝑜𝑡
𝐴𝑦 = × (𝐴 − 𝐴)
8×ⅆ×𝜎𝑠

Avec N’u,tot = Nu,tot + 1.35 x (Ppsemelle + Pterre ) = 876.17 KN


876.17×102
 𝐴𝑦 = 5000 × (230 − 25) = 9.39 𝑐𝑚²
8×55× 1.15

A L’ELS : la fissuration est considérée préjudiciable, donc on majore les armatures trouvées
en ELU avec 10% en multipliant par un coefficient 1,1 :

32
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
𝐴𝑥 = 9.39 × 1.1 = 10.33 𝑐𝑚2 𝑐ℎ𝑜𝑖𝑥 ∶ 10𝐻𝐴12
Donc : {
𝐴𝑦 = 9.93 × 1.1 = 10.33 𝑐𝑚2 𝑐ℎ𝑜𝑖𝑥 ∶ 10𝐻𝐴12

L’espacement des armatures :


𝐴−2𝑐−∅1 230−2×5−1.2
𝑠𝑡𝑥 = = = 24.3 cm  𝑠𝑡𝑥 = 24 𝑐𝑚
𝑁1 −1 10−1

𝐵−2𝑐−∅2
𝑠𝑡𝑦 = = 24.3 𝑐𝑚  𝑠𝑡𝑦 = 24 𝑐𝑚
𝑁2 −1

Tel que : c : l’enrobage de la semelle c = 5 cm

∅1 : Diamètre de l’acier inférieur

∅2 : Diamètre de l’acier supérieur

𝑁1 : Nombre de barres d’acier inférieur

𝑁2 : Nombre de barres d’acier supérieur

Schéma de Ferraillage de la semelle isolée :

Voir l’Annexe 2-2.

b. Dimensionnement et Ferraillage d’une semelle Filante :


Calcul de la semelle filante S2 de voile :
 La charge totale appliquée sur la semelle :
La contrainte admissible du sol : 𝜎sol = 1.2 bar
3
Donc : qu = × 𝜎sol = 1.8 bar = 0.18 MPa
2
Et qs= 𝜎sol = 1.2 bar = 0.12 MPa

 La charge due à l’effort normal :

G = PP plancher + PP mur ext +PP voile


= 5×2.96+2.24×(3.2-0.35)+25×0.2×(3.2-0.35) = 42.2 KN/mL
Q = 2.5×2.962=7.41 KN/ml

 Efforts normaux :

Nu = 1.35G + 1.5Q = 68.08 KN/mL

Ns = G + Q = 49.61 KN/mL

On a : P = 19.2 KN/m2

33
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Pu = 1.35P = 25.92 KN/m²


Ps = P = 19.2 KN/m²

 Le moment fléchissant ultime :

𝑃𝑢 ×𝐻² 25.92 ×3.2²


ELU : 𝑀𝑢 = = = 17.69 𝐾𝑁. 𝑚
15 15

𝑃𝑠 ×𝐻² 19.2 ×3.2²


ELS : 𝑀𝑠 = = = 13.11 𝐾𝑁. 𝑚
15 15

𝑝 𝑁𝑢 𝑁𝑠 68.08 × 102 49.61.× 102


= sup { ; } = sup { ; } = 4134.1 𝑐𝑚2
𝑞 𝑞𝑢 𝑞𝑠 0.27 × 10 0.18 × 10

𝑀𝑢 𝑀𝑠
ⅇ0 = sup { ; } = sup{25.98 ; 26.43} = 26.43 𝑐𝑚
𝑁𝑢 𝑁𝑠

 Determination du coffrage :

𝐵 𝐵
ⅇ0 < ⅇ0 >
6 6
𝑝 𝑁𝑠 𝑝 𝑁𝑠
On a = On a =
𝑞 𝑞𝑠 𝑞 𝑞𝑠
Donc on doit résoudre l’équation de 2éme degré : Donc on doit résoudre l’équation suivante :
3ⅇ0 𝑝 2 𝑝𝑠
𝐴𝐵 ≥ (1 + )× 1.33𝑞𝑢 ≥
𝐵 𝑞 𝐵
𝑝 3𝐴 ( − ⅇ0 )
Avec : A = 1m e0 = 26.43 cm = 4134.1 cm² 2
𝑞 Avec : A = 1m e0 = 26.43 cm qs = 0.12 MPa
𝑝 𝑝
100𝐵2 − 𝐵 − 3ⅇ0 = 0
𝑞 𝑞 Et ps = 19.2 KN
𝐵 ≥ 81.4 𝑐𝑚  𝐵 = 85 𝑐𝑚
On obtient : 𝐵 ≥ 94.2 𝑐𝑚  𝐵 = 95 𝑐𝑚
𝐵−𝑏
≤ 𝑑 ≤ 𝐵 − 𝑏  16.25≤ 𝑑 ≤ 65
4 𝐵−𝑏
≤ 𝑑 ≤ 𝐵 − 𝑏  20 ≤ 𝑑 ≤ 80
4
Donc : d = 30 cm et h = d + 5 = 35 cm Donc : d = 30 cm et h = d + 5 = 35 cm

Redimensionnement

34
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Nu’ = Nu + 1.35(Pterre + Psem + Pvoile) Nu’ = Nu + 1.35(Pterre + Psem + Pvoile)


Ns’ = Ns +(Pterre + Psem + Pvoile) Ns’ = Ns +(Pterre + Psem + Pvoile)

Pterre = γs × h’ × (B – b) Pterre = 10.8 KN


Pterre = 18×(1-0.2)×(0.85-0.2) Psem = 8.31KN
Pterre = 9.36 KN Pvoile = 3.25 KN
Psem = 25 × 1 × 0.85× 0.35 = 7.44 KN
Pvoile = 25×(1 – 0.35)×0.2= 3.25KN Nu’ = 98.27 KN
Ns’ = 71.97 KN
Alors : Nu’ = 95.15 KN Avec la même démarche on trouve :
Ns’ = 69.66 KN A = 1m e0 = 18.22cm qs=12 kn/cm
Avec la même démarche on trouve : ps=71.97KN
𝑝
e0 = 18.82 cm , = 5805 cm² et : On obtient : 𝐵 ≥ 96.56 𝑐𝑚  𝐵 = 100𝑐𝑚
𝑞
𝐵 ≥ 93.21 𝑐𝑚  𝐵 = 95 𝑐𝑚
𝐵 95 𝐵 100
= = 15.83 < ⅇ0 = 18.82 = = 16.66 < ⅇ0 = 18.22
6 6 6 6

On doit vérifier que : σM < 1.33qu pour les deux valeurs de B

Pour B = 95 cm :
2𝑁𝑢 2×95.15
𝜎𝑀 = 𝐵 = 95 = 0.022 KN/cm²
3𝐴( −𝑒0 ) 3×100×( −18.82)
2 2

Avec 1.33qu = 1.33 x 0.18 = 0.024 KN/cm2

σM = 0.022 < 1.33qu = 0.024  condition vérifiée

Pour B = 100 cm :
2𝑁𝑢 2×98.27
𝜎𝑀 = 𝐵 = 100 = 0.021 daN/cm²
3𝐴( 2 −𝑒0 ) 3×100×( 2 −18.22)

Avec 1.33qu = 1.33 x 0.18 = 0.024 KN/cm2

σM = 0.021 < 1.33qu = 0.024  condition vérifiée

Donc om prend 𝐵 = 100𝑐𝑚

 Calcul des armatures et espacement :

𝐵 2
𝑀1 −0.35𝑏 𝑃𝑢
2
𝐴𝑠𝑏 = Avec 𝑀1 = (4𝐵 + 0.35𝑏 − 9ⅇ0 ) × ( 𝐵 ) ×
ⅆ 𝑓𝑠𝑢 −𝑒0𝑢 27
2

35
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
2
100
− 0.35 × 20 68.08
𝑀1 = (4 × 100 + 0.35 × 30 − 9 × 26.43) × ( 2 ) ×
100 27
− 26.43
2
M1 = 1419.36 KN.cm
𝑀1 1419.36
𝐴𝑠𝑏 = = 50 = 1.09 𝑐𝑚2
ⅆ 𝑓𝑠𝑢 30×
1.15
Condition de non fragilité :

𝑏 ⅆ 𝐹𝑡28
Asmin = 0.23 avec b = B = 100 cm d = 30 cm
𝐹𝑒

100×30×2.1
Asmin = 0.23 = 2.89 𝑐𝑚2 > 𝐴𝑠𝑏 = 1.09 𝑐𝑚2 condition
500
non vérifiée

Donc Asb = 2.98 cm²  Asbréelle = 4HA10 = 3.14 cm²

𝐴𝑠𝑏𝑟é𝑒𝑙𝑙𝑒
Asa= = 0.78 𝑐𝑚2 Asaréelle = 3HA8 = 1.5 cm²
4

𝐵−2𝑐−𝜑𝑎 100−2×5−1
Stb = = = 29.67 Stb = 22 cm
𝑁𝑎 −1 4−1

H’ = 6 ×φmax +6 = 12 cm ; 𝐻 = sup{ , 𝐻 ′ , 20𝑐𝑚} ; donc H = 20cm
4

Schéma de Ferraillage de la semelle filante :

Voir l’Annexe 2-1.

III. Dimensionnement des éléments secondaire de la


structure :
1. L’acrotère :
L’acrotère est un élément structural contournant le bâtiment conçu pour la protection de ligne
conjonctif entre lui-même et la forme de pente contre l’infiltration des eaux pluviales, il est
soumis à une flexion composée due à l’effort normal provoqué par son poids propre (G), et un
moment fléchissant provoqué par la main courant (Q).

La hauteur 0,4 m

L'épaisseur 0,10m

La surface 0,049 m2
Tableau 19 : : La géométrie de l’acrotère.

36
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

a. Calcul des charges :


Charge permanente :
G = 25 x Sacrotère = 25 x 0,049 = 1.225 kN/mL
Avec Surface acrotère :
0.1×0.02
S = 0.4 × 0.1 + + 0.08 × 0.1 = 0,049 m2
2

Charge d’exploitation :
Q = 1.2KN/mL
E.L.U E.L.S
Les charges permanente Ns = G = 1.225
Nu = 1.35 x G = 1.65
ultime (KN/mL)
Les charge exploitation Qu = 1.5 x 1.2= 1.8 Qs = Q = 1.2
ultime (KN/mL)
Moment d’encastrement Mu = L x Qu = 0,72 Ms = L x Qs = 0.48
(KN.m/mL)
Tableau 20 : Les charges et les moments d’encastrement de l’acrotère.

b. Calcul de ferraillage :
L’excentricité:
𝑀𝑢 0,72
ⅇ= = = 0.435 m
𝑁𝑢 1.65

ℎ0
ⅇ = 43.5 𝑐𝑚 > = 5𝑐𝑚  section partiellement comprimer
2
Le moment fictif :
Mf = Nu x f avec f : bras de levier
ℎ 10
f=ⅇ + (𝑑 − ) = 43.5 + (0.9 × 10 − ) = 47.5 cm
2 2

Mf = 1.65 x 0.475 = 0,788 KN.m


Calcul des armatures :
𝑀𝑓
μ= = 0.0068 < 0.372 = μ𝑙
b ⅆ2 ̅̅̅̅
𝜎𝑏

1−√1−2μ
α= = 0.0085  β = 1 − 0.4α = 0.996
0.8

𝑀𝑓
A1 = = 0.202 cm2
β bσ𝑠

37
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
𝑁𝑢 78.8
𝐴𝑆 = 𝐴1 − = 0.202 − 5000 = 0.164 cm²
𝜎𝑠
1.15

Condition de non fragilité :


𝑏 𝑑 𝑓𝑡28 𝑏 ℎ0
𝐴𝑠𝑚𝑖𝑛 = max(0.23 × ; )
𝑓𝑒 1000
𝐴𝑠𝑚𝑖𝑛 = max(0.869; 1) = 1 𝑐𝑚²

On a As = 0.164 cm² donc As < Asmin


Alors on adopte Asmin = 1 cm²  Asréellle = 1.13 cm²  4HA6
Armature de répartition :
𝐴𝑠𝑟éⅇ𝑙𝑙ⅇ
𝐴𝑟 = = 0.28 𝑐𝑚2  2HA6
4
Schéma de Ferraillage de la semelle :

Voir l’Annexe 3-1

2. Les Escaliers :
Définition et composition des escaliers :
Un escalier est un élément constitué d’une succession de gradins permettant le passage à pied
entre les différents niveaux. Ou bien, il sert à relier deux différents niveaux d’une construction.
Les escaliers caractérisés par :
La montée :ou la hauteur d’escalier (H).
La hauteur d’une marche (h).
Le palier : la partie horizontale.
Le giron : la largeur de marche (g).
L’emmarchement : la largeur de la volée (b).
La paillasse : plafond qui monte sous marches.
La contre marche : la partie verticale d’une marche.
La volée : suites ininterrompues des marches.

Figure 8 : Composition d’escalier

38
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

a. Pré-dimensionnement :
Les dimensions doivent respecter la relation de blondel donnée par la double inégalité
suivante : 60 cm ≤ g + 2h ≤ 65 cm.

En choisissant une hauteur des contremarches égale a 16cm on aura : g=30cm Ceci
donne : 60 cm ≤ g +2h =63 cm ≤ 65 cm.
Donc : g=30cm et h=16cm
Hauteur d’étage : H = 3.2m
H 1.6
 𝑁𝑜𝑚𝑏𝑟ⅇ 𝑑ⅇ 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟ⅇ 𝑚𝑎𝑟𝑐ℎⅇ : Nc = = = 10
h 0,16
 𝑁𝑜𝑚𝑏𝑟ⅇ 𝑑ⅇ 𝑚𝑎𝑟𝑐ℎⅇ : Nm = Nc – 1 = 10 – 1 = 9

h 16
 𝐼𝑛𝑐𝑙𝑖𝑛𝑎𝑖𝑠𝑜𝑛 𝑑ⅇ 𝑙𝑎 𝑝𝑎𝑖𝑙𝑙𝑎𝑠𝑠ⅇ : tan(α) = =  α = 28.07°
g 30

1.6 1.6
 Longueur de la volée : sin(α) = L= = 3.4 m
L sin(28.07)

L L
 Epaisseur de la paillasse : ≤e≤  0.10 ≤ e ≤ 0.15 on prend e = 15 cm
30 20

 Emmarchement : 1.25 m

 Largeur du palier : 1.25 m

b. Les charges :
Palier :
Poids La charge La Charge
volumique Epaisseur (m) Permanente d’exploitation
Désignation
(KN/m³) (G) (KN/m²) (Q) (KN/m²)
Dalle en béton 25 0.16 4
arme
Carrelage 22 0.02 0.44
Mortier de 20 0.02 0.4 2.5
pose
Lit de sable 18 0.02 0.36

Enduit 10 0.02 0.2

Gp=5 KN/𝐦𝟐
Tableau 21 : Charge au niveau Palier.

39
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Paillasse (volée) :

Poids La charge La Charge


Désignation volumique Epaisseur (m) Permanente d’exploitation
(KN/m³) (G) (KN/m²) (Q) (KN/m²)
Marche 25 16/2 2

Paillasse 25 0.15/cos(𝜶) 4.53

Carrelage 22 0.02 0.44


Mortier de 20 0.02 0.4 2.5
pose
Lit de sable 18 0.02 0.36

Enduit 10 0.02 0.2

Gardes corps - - 0.2

Gv=8.13 KN/𝐦𝟐
Tableau 22 : Charge au niveau Paillasse.

c. Calcule du ferraillage :
Sollicitations :
ELU :
Pv = 1.35 (Gv x 1) + 1.5 (Q x 1) = 14.7255 KN/m
Pp = 1.35 (Gp x 1) + 1.5 (Q x 1) = 11.04 KN/m
ELS :
Pv = 1.35 (Gv x 1) + 1.5 (Q x 1) = 10.63 KN/m
Pp = 1.35 (Gp x 1) + 1.5 (Q x 1) = 7.9 KN/m

LLv = 3.4 LLp = 1.25

Figure 9 : Schéma statique de l'escalier a deux volées PaillasseLLv = 3.4 PalierLLp = 1.25

40
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Calcul des réactions et les moments :
∑ni=1 𝐹 = 0  R1 + R2 – Pv Lv – Pp Lp = 0
𝐿𝑣 2 Lp
∑ni=1 𝑀 = 0  R1 x (Lp+Lv) – Pv x – Pp x Lp x (Lv + )=0
2 2

ELU : R1 = 33.42 KN R2 = 30.63 KN


ELS : R1 = 24.257 KN R2 = 21.76 KN
Moments intérieurs :
𝑥2
M1 =Pv – R1 𝑥 moment de flexion de la paillasse.
2
(𝐿𝑣+𝐿𝑝−𝑥)2
M2 =Pp – R2(𝐿𝑝 + 𝐿𝑣 − 𝑥) moment de flexion du palier.
2
∂M
Cherchons le moment maximal : =0
∂x

On trouve

∂𝑀1
= 0  xv = 2.7 m  |Mvmax | = 24.37 KN.m
∂x
∂𝑀2
= 0  x𝑝 = 1.87 m  |Mpmax | = 42.49 KN.m
∂x

Mmax = max (|Mvmax | ; |Mpmax |) = 42.49 KN.m


Les armatures :
En travée : b = 100 cm d= 0.9 x h = 14.4cm h = 16cm Mu = 42.49 KN.m
𝑀𝑢 42.49 × 104
μ= 2 ̅̅̅̅
= 0.85×250 = 0.164 < 0.372 = μ𝑙
b ⅆ 𝜎𝑏 100 × 14.42 ×
1.5

1−√1−2μ
α= = 0.225  β = 1 − 0.4α = 0.911
0.8
𝑀𝑢
As = = 7.95 cm2/mL  Asréel = 6HA14 = 9.24 cm2/mL
β b̅̅̅̅
𝜎𝑠

Condition de non fragilité :


𝑏 ⅆ 𝐹𝑡28
Asmin = 0.23 = 1.3 cm2/mL  As > Asmin condition vérifiée
𝐹𝑒

41
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Armature de répartition :
𝐴𝑠𝑟é𝑒𝑙
𝐴𝑟 = = 2.31 cm²/mL  5HA8 / ml
4

Espacement :
100
𝑆𝑡 =
𝑛𝑜𝑚𝑏𝑟ⅇ 𝑑ⅇ𝑠 𝑏𝑎𝑟𝑟ⅇ𝑠
100
St = = 18 cm/mL pour les armatures longitudinales.
6
100
St = = 20 cm/mL pour les armatures de répartitions.
5

𝑆𝑡 ≤ min{3ℎ ; 33𝑐𝑚}  𝑆𝑡 ≤ min{48 ; 33𝑐𝑚}  St ≤ 33 cm condition vérifiée


En appui :
On a Mapp = 0.15Mu = 6.3735 KN.m
Donc 𝜇 = 0.024  𝛼 = 0.03  β = 0.988
𝑀𝑎𝑝𝑝
As = = 1.1 cm²
β b̅̅̅̅
𝜎𝑠

Condition de non fragilité :


𝑏 ⅆ 𝐹𝑡28
Asmin = 0.23 = 1.3 cm2/mL  As < Asmin condition non vérifiée
𝐹𝑒

Asréel = 3HA10 / mL = 1.51 cm²/mL


100
St = = 33 cm/mL
3

Vérification des contraintes de cisaillement :


𝑉𝑚𝑎𝑥 0.2
τ= ≤ 𝜏𝑢𝑚𝑖𝑛 = min { 𝐹𝑐28 , 5𝑀𝑃𝑎}
𝑏 ×𝑑 𝛾𝑏
𝑉𝑚𝑎𝑥
τ= = 0.198 MPa
𝑏 ×ⅆ
0.2
𝜏𝑢𝑚𝑖𝑛 = min { 𝐹𝑐28 , 5𝑀𝑃𝑎} = 3.33 MPA
𝛾𝑏

𝜏 < 𝜏𝑢𝑚𝑖𝑛 Condition vérifiée


Schéma de Ferraillage des escaliers :

Voir l’Annexe 3-2.

42
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Chapitre 3 : étude sismique :


I. Etude dynamique :

1. Généralité sur le règlement de construction parasismique – RPS2000 :

 Introduction :
Le règlement marocain de construction parasismique RPS2000 [7] permet de définir l’action
sismique sur les bâtiments à prendre en compte dans le calcul des structures. IL décrit des
critères de conception et des dispositions techniques à adopter afin de limiter des dommages en
vies humaines et en matériel susceptibles de survenir suite aux secousses sismiques.

 Objectif du règlement :
L’objet du Règlement de Construction Parasismique (RPS2000) est de :

 Définir l’action sismique sur les bâtiments ordinaires au cours des tremblements de
terre.
 Présenter un recueil d’exigences minimales de conception et de calcul ainsi que des
dispositions constructives à adopter pour permettre aux bâtiments ordinaires de résister
convenablement aux secousses sismiques.
 Assurer la sécurité du public pendant un tremblement de terre.
 Assurer la protection des biens matériels.

 Domaine d’application :
Le règlement de construction parasismique RPS2000 s’applique aux constructions
nouvelles et aux bâtiments existants subissant des modifications importantes tels que
changement d’usage, transformation pour des raisons de sécurité publique ou construction d’un
ajout. Le champ d’application du présent règlement couvre les structures, en béton armé et en
acier dont le contreventement est assuré par un des trois systèmes structuraux suivants :

Système de portique : Il s’agit d’une ossature composée de poteaux et poutres à nœuds


rigides ou d’une charpente contreventée, capable de résister aussi bien aux charges verticales
qu’aux charges horizontales.

Système mixte : C’est le système structural composé de portiques et de voiles où les


charges verticales sont, à 80% et plus, prises par les portiques.

43
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Système de Refends : Le système est constitué de plusieurs murs isolés ou couplés,
destinés à résister aux forces verticales et horizontales. Les murs couplés sont reliés entre eux
par des linteaux régulièrement espacés et adéquatement renforcés.

2. Paramètres sismiques de RPS2000 :

 Coefficient d'accélération de zone ( A )


Pour simplifier le calcul des charges sismiques et uniformiser les exigences de
Dimensionnement des structures à travers de grandes régions du pays, le RPS 2000 utilise
l’approche des zones. Il s’agit de diviser le pays en plusieurs zones de sismicité homogène et
présentant approximativement le même niveau de risque sismique pour une probabilité
d’apparition donné.
La carte de zones sismiques adoptée par le RPS 2000 comporte trois zones reliées à
l’accélération horizontale maximale du sol

Zone 1 : Faible sismicité.


Zone 2 : Moyenne sismicité
Zone 3 : Forte sismicité.

Figure 10: La carte de sismicité au Maroc.

Le rapport A, dit coefficient d’accélération, entre l’accélération maximale Amax du sol et


l’accélération de la gravité g, dans les différentes zones est donnée dans le tableau suivant :

Zones A(g)
Zone 1 0.01
Zone 2 0.08
Zone 3 0.16
Tableau 23 : Coefficient d’accélération (A)

 Coefficient d’importance ou de priorité ( I )

Les constructions sont scindées en 2 classes de priorité :

La classe I : Les constructions destinées à des activités sociales et économiques vitales pour
la population et qui devraient rester fonctionnelles avec peu de dommage, pendant le Séisme
(Les hôpitaux, les établissements de protection civile, les établissements universitaires,
bibliothèques, construction destinée au stockage ou à la production…)

44
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
La classe II : Elle groupe les autres constructions d'usage courant telles que les
logements, les bureaux…

Classe de construction Coefficient de priorité (I)


Classe I 1.30
Classe II 1.00
Tableau 24 : Coefficient d’importance.

 Coefficient de site ( S )
Les sols sont classés selon leurs caractéristiques mécaniques en trois types. Le choix du site
tient compte à la fois de la classe de sol et de son épaisseur. A chaque type de site correspond
un coefficient d’influence donné par le tableau suivant :
Site Nature du sol Coefficient (S)
S1 Rocher de toute profondeur 1.00
Sol ferme : épaisseur < 15 m
S2 Sols fermes : épaisseur > 15m 1.20
Sols moyennement fermes : épaisseur <
15m Sols mous : épaisseur < 10m
S3 Sols moyennement fermes : épaisseur > 1.50
15m Sols mous : épaisseur > 10m
Tableau 25 : Types des sites et coefficient d’influence S.

 Facteur d’amplification dynamique ( D )


Le facteur d'amplification dynamique est donné par le spectre de dimensionnement déduit des
spectres élastiques normalisés et calé à un palier horizontal pour les faibles périodes. Le facteur
d'amplification dynamique est fonction de :
- L'amortissement pris égal à 5% - La catégorie du site : S1 ; S2 ou S3
- La période fondamentale de la structure : T ( T=0.085N –cas portique-).

Période : T 0 0.4 0.6 1 2


SITE S1 D=2.5 D=-1.9T+3.36 D=1.36/(𝑇)2/3
S2 D=2.5 D=1.8T+3.58 D=1.78/(𝑇)2/3
S3 D=2 D=2/(𝑇)2/3
Tableau 26 : Facteur d’amplification dynamique D.

 Ductilité ND :
La ductilité d’un système structural traduit sa capacité de dissiper une grande partie de l’énergie
sous des sollicitations sismique, elle dépend des caractéristiques des matériaux de
la structure, des dimensions des éléments et des détails de construction.
Trois niveaux de ductilité sont définis selon le comportement requis de la structure :

 Structures peu ductile (niveau 1 de ductilité : ND1)


 Structures à ductilité moyenne (niveau 2 de ductilité : ND2)

45
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
 Structures de grande ductilité (niveau 3 de ductilité : ND3)
On peut les déterminer à partir du tableau suivant :

Classe de bâtiment 𝐴𝑚𝑎𝑥 <0.1g 0.1g<𝐴𝑚𝑎𝑥 <0.2g 0.2g<𝐴𝑚𝑎𝑥


Classe I ND1 ND2 ND2
Classe II ND1 ND3
Tableau 27 : Ductilité de la structure.

 Facteur de comportement ( K ) :
Le facteur de comportement K, caractérise la capacité de dissipation de l’énergie vibratoire de
la structure qui lui est transmise par les secousses sismique. Il est fonction du type du système
de contreventement et du niveau de ductilité choisi.

Système de contreventement ND1 ND2 ND3


Portique 2.0 3.5 5.0
Portique + voile 2.0 3.0 4.0
Voiles 1.4 2.1 2.8
Tableau 28 : Facteur de comportement K.

 Masse sismique
La masse sismique ou bien la charge de la structure correspond à la totalité des charges
permanentes G plus une fraction des charges d’exploitation Q en fonction de la nature des
charges et de et de leur durée.
On prend : W= G + 𝛙Q

Le coefficient ψ est donne au tableau suivant :

Nature des surcharges Coefficient 𝛙


Bâtiment à usage d’habitation et administratif… 0.2
Bâtiment d’utilisation périodique par les publics
0.3
tels que salles d’expositions, salles de fêtes…
Bâtiment d’utilisation telle que restaurants, salle
0.4
de classe…
Bâtiment dont la charge d’exploitation est de
longue durée tels que entrepôts, bibliothèques 1
silos et réservoirs…
Tableau 29 : Coefficient d’accompagnement 𝛙.

3. Application par le logiciel ROBOT :

Le logiciel Robot Millenium est un logiciel CAO/DAO destiné à modéliser, analyser et


dimensionner les différents types des structures. Robot permet de créer les structures, les
calculer, vérifier les résultats obtenus, dimensionner les éléments spécifiques de la structure.

46
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Déroulement de la méthode :

Phase1 : Modélisation de la structure


-Nous avons défini les axes en X, en Y et en Z pour positionner les poteaux et les poutres pour
chaque étage.
- Nous avons définir les charges permanentes et les charges d’exploitations portée par chaque
élément de la structure.

Figure 11 : Modélisation du bâtiment étudié

Phase2 : Sélection des paramètres de calcul sur ROBOT

- Nous avons défini les normes de calculs utilisées pour notre structure concernant le béton
armé BAEL91 ainsi que le règlement parasismique RPS2000.
- Nous avons défini les sismiques et les paramètres de l’analyse modale.
- Définir les caractéristiques de Béton et acier nécessaires pour la réalisation du projet afin de
faciliter les tâches.

Phase3 : Lancement de calcul

Avant de lancer le calcul, on introduit les paramètres sismiques de notre ouvrage et on lance les
calculs pour la structure entière.
 Analyse modale :

Nous avons excité notre bâtiment par 3 modes propres pour la raison que la somme des masses
modales effectives pour les modes retenus dépasse 90% de la masse totale de la structure et la
fréquence dynamique ne dépasse pas 30Hz de la fréquence empirique

47
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Tableau 30 : Les valeurs des modes propres

 L’excentricité :

C’est la distance entre le centre de torsion et le centre de gravité.

Tableau 31 : L’excentricité

 Déplacement de la structure :

Le déplacement d’un bâtiment ne doit pas dépasser sa hauteur sur 250.

Tableau 32 : Déplacement maximal

48
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

CONCLUSION

Ce projet, réalisé au sein du bureau d’études C.A.E.B, était une


expérience très intéressante qui nous a permis de :
 Mettre en application nos connaissances acquises pendant notre
parcours universitaire.
 Apprendre des nouvelles connaissances et techniques de calcul et
dimensionnement.
 Avoir une idée sur le monde professionnel et le déroulement du
travail dans les bureaux d’études
 De savoir l’importance de la conception d’un bâtiment, et les
problèmes qu’on peut faire face durant la procédure.
 Maitriser les différents logiciels qui servent au calcul des
structures(RDM6, AutoCAD, ROBOT STRUCTURALE
OFFICE et CBS avec toutes leurs options )
Dans notre étude nous avons commencé par un pré dimensionnement
puis on a fait la descente de charge après, on a dimensionné notre
structure et on a calculé le ferraillage de tous les éléments suivant les
normes BAEL 91 et RPS 2000.
Ensuite on a fait une étude dynamique avec le logiciel Robot structural
analysis.
Enfin cette expérience nous a permis de découvrir des nouvelles
connaissances qui vont nous aider au cours de notre parcours
universitaire et professionnel.

49
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

BIBLIOGRAPHIE

 Cours du béton armé, FST de Tanger, Mr Bezzazi


Mohamed.
 Cour du béton armé, FST de Tanger, Mr
MABSOUT Moukhtar.
 Cours de la résistance des matériaux à Fst de
Tanger, Mr Omri Abderrahim.
 Pratique du BAEL 91 Béton Armé aux Etats
Limites Jean Perchat –JeanRroux.
 Livre Béton armé guide de calcule (H.Renaud &
J.Laminault)
 Méthode de Caquot – Albert CAQUOT.
 Règlement de construction parasismique (RPS
2000).

50
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

ANNEXES
Annexes -1- ferraillage des éléments structuraux :
Annexes -1-1- ferraillage du poteau P7 :

Coupe A-A’
Coupe transversale de poteau p7
Au niveau de rdc.

Annexes -1- ferraillage du poutre N :

51
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Annexes -2- ferraillage des éléments de l’infrastructure :
Annexes -2-1- ferraillage de voile et sa semelle :

Coupe horizontale de la semelle filante


par un mètre linéaire

Coupe longitudinale de la voile Coupe verticale de la voile périphérique


et de la semelle filante

Annexes -2-1- ferraillage de la semelle isolée :

Coupe longitudinale de la voile Coupe transversale de la semelle isolée


et de la semelle isolée

52
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Annexes -3- ferraillage des éléments non structuraux :


Annexes -3-1- ferraillage de l’acrotère :

Coupe longitudinale de l’acrotère.

Annexes -3-2- ferraillage des l’escaliers :

Coupe longitudinale des escaliers.

53
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019
Annexes -4- les plans de coffrage de la structure :

Plan de Coffrage du Plancher-Haut sous-sol

54
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Plan de Coffrage du Plancher-Haut Rez-de-chaussée

55
PROJET DE FIN D’ETUDE
.

2018-2019

Plan de Coffrage du Plancher-Haut Etage

56