Vous êtes sur la page 1sur 40

IKIGAÏ

DE LA PASSION AU
JOB DE RÊVE
Les stratégies pour enfin découvrir

votre voie professionnelle facilement

et rapidement, même si vous pensez

ne pas avoir de passion


Bienvenue
Je suis ravi de vous accueillir dans la communauté ,
de plus en plus importante, des personnes qui
veulent trouver leur véritable voie professionnelle ou
leur chemin de vie pour de bon.

Pour vous accompagner dans cette démarche , je


vous offre ce guide gratuit , qui vous aidera à vous à
trouver votre ikigaï, c'est à dire votre raison de vous
lever le matin.

Julien Thomas

Propriété de L'étudiant malin - Ne peut être reproduit ni communiqué, même en partie.


Ce que vous allez apprendre
dans ce guide
Faites-vous attention à ces petites coïncidences
de la vie?

Arrêtez d'attendre, décidez de faire le job de vos


rêves

Pourquoi je vous connais déjà un peu...

Vous ne prendrez plus jamais le métro de la même


manière

4 manières de choisir un métier qui peuvent vous


mener à la catastrophe

Pourquoi vous n'avez pas encore trouvé votre voie

Ce qu'il faut mettre en place pour trouver votre


ikigaï

Lorsque vous contrôlez votre environnement, vous


contrôlez votre vie.

Comment se recentrer sur ce qui compte vraiment

Le talent ça n'existe pas !

Comment être payé pour faire ce que vous aimez ?

Comment relier les cercles de l'ikigaï entre eux

2 exemples célèbres d'ikigaï

Le test de l'ikigaï
L'ÉTUDIANT MALIN - DE LA PASSION AU JOB DE RÊVE

FWhere
A IweT are
E right
S - now
VOUS

COMPANY
ATTENTION
PETITES
À CES

C O Ï NHIGHLIGHTS
CIDENCES DE LA
VIE?

Vous savez, celles où vous voyez quelque chose qui sort de l’ordinaire et
qui ne signifie pas grand chose pour vous. Mais vous voyez à nouveau la
même chose peu de temps après et tout à coup, cela semble beaucoup plus
significatif.
 
C'est ce qui m'est arrivé avec le mot japonais "ikigaï".
 
J'ai d'abord entendu ce terme à l'université venant de la bouche d'un autre
prof un jour. Le concept m'intéressait modérément à ce moment là.
 
Mais la semaine suivante, je donnais moi-même un atelier. C'était en 2014,
on avait eu un automne magnifique et j'avais invité les étudiants à suivre le
cours  dehors pour profiter des derniers rayons de soleil avant l'hiver.
 
Nous échangions sur l'importance de la connaissance de soi dans le choix
de carrière. A ce moment un étudiant étranger a commencé à parler de
l'ikigai. Il expliquait avec tellement d'enthousiasme comment il avait réussi
à trouver ce qu'il voulait faire de sa vie que j'ai commencé à m'intéresser à
ce concept sérieusement.
 
Un terme que je ne connaissais pas
auparavant s'est présenté à moi deux fois
en l'espace d'une semaine. C’était une de
ces heureuses coïncidences dans la vie
qui peut avoir un grand impact sur notre
vie.

J'ai décidé de vous parler de l'ikigaï car il


me semble être un des outils les plus
intéressants pour démarrer votre
recherche de vous-même. J'ai lu, à ma
connaissance, tout ce qui existe sur le
sujet et afin d'en retirer simplement les
éléments concrets pour que vous puissiez
appliquer au plus vite les principes
fondamentaux, sans vous perdre dans les
détails. 
 
Je ne prétends pas vous offrir dans cet
ebook une recette magique. Par contre
après la lecture de ce livre numérique,
vous aurez reçu la préparation nécessaire
pour vous mettre sur les bons rails.

Et cette préparation est fondamentale


dans la recherche de votre ikigaï, c'est là
où 80% des personnes échouent.
ARRÊTEZ
D'ATTENDRE...

Si vous cherchiez un nouvel emploi, comment vous y prendriez-vous?


Spontanément vous commencerez sans doute par chercher sur tous les
sites d'annonces et d'offres d'emploi afin de trouver quelque chose en
rapport avec votre domaine. Ce qui est bien, si vous vous souhaitez
rester dans ce que vous connaissez déjà.
 
Je ne vous blâme pas. Nous avons été programmés pour travailler de
cette façon, pour prendre tout travail qui convient afin de payer les
factures et soutenir notre mode de vie. Pour certains, ce système
fonctionne assez bien. Mais c'est la raison pour laquelle de nombreuses
personnes sont dans des emplois qu'ils n'aiment pas pendant toute leur
vie.

Peut-être que vous aussi, vous avez l'impression de ne plus voir le sens
dans ce que vous faites au travail. D'être dépassé par les exigences du
quotidien. Au point de tout remettre en question et de douter de vous.
DÉCIDEZ DE FAIRE
LE JOB DE VOS
RÊVES
Au fond de vous, vous pensez peut-être que vous n'avez jamais vraiment
trouvé votre véritable passion...
Vous aimeriez aller vers un emploi qui vous satisferait beaucoup plus
mais quoi ?
Et que va penser votre entourage de ce changement ?
Avez-vous vraiment des capacités pour changer de métier ?
 
Toutes ces questions, j'ai dû y répondre d'abord pour moi et ensuite
pour d'autres dans mon métier de conseiller en orientation et de prof à
l'université. Aujourd'hui, une des rares certitudes que j'ai dans la vie est
: Savoir pour quoi vous êtes fait est une des questions les plus
importantes de votre vie.
 
Imaginez un instant comment serait votre vie si vous pouviez faire un
métier qui vous procure autant de joie que vos activités préférées, tout
en étant payé pour le faire. Quel impact cela aurait sur votre vie ?
Comment vous sentiriez vous en vous levant chaque matin motivé et le
sourire aux lèvres à l'idée de la journée qui commence?
 
Vous ne vous plaindriez plus d'une météo maussade ou du trafic routier.
Tout cela serait sans importance car vous auriez une raison de vous
lever le matin. Vous auriez une vie pleine de sens qui vous correspond
entièrement.
 
Vous pourriez avoir une confiance en vous et en l'avenir à toute épreuve.
Vous sentir libre d'être réellement vous même en toutes circonstances.
 
Être enfin rémunéré à la hauteur de votre investissement personnel et de
vos talents. Car quand vous faites réellement ce que vous aimez vous
apportez une grande valeur aux autres.
 
Cette observation, j'ai pu la faire chez les nombreuses personnes que
j'accompagne depuis environ 10 ans. Ces changements sont toujours
bénéfiques mais ne se font pas en un claquement de doigts.

Je ne veux pas vous vendre du rêve. Si vous voulez décrocher le job


parfait pour vous, vous allez devoir aller le chercher. Mais c'est une des
plus belles aventures que vous pouvez vivre, parce que vous allez partir à
la découverte de vous-même.
 
L'objectif de cet ebook est de vous aider à vous rapprocher de cet
objectif. En vous préparant à découvrir votre ikigai pour vous amener à
votre vraie place, là où vous pourrez avoir une vie prospère,
épanouissante et riche de sens.
POURQUOI JE VOUS
CONNAIS DÉJÀ UN
PEU...

Je m’appelle Julien, j’ai 36 ans au moment où j'écris ces


lignes.
 
Je suis ce qu'on appelle un "expert de l'orientation tout au
long de la vie". Avant d'en arriver là, j'ai commencé ma
carrière en tant que formateur d'adultes (le premier métier
que j'ai vraiment choisi, j'y reviendrai plus tard), où j'aidais
les jeunes et les moins jeunes à s'orienter dans un choix
d'études ou de reconversion.

Si vous pensez que j'ai toujours eu toutes les réponses à mes questionnements, vous
vous trompez.
 
De l'adolescence au début de l'âge adulte, j'ai écouté les conseils de l'orientation
scolaire, de l'entourage, des "gestionnaires" de carrières. Sans aucun résultat.
 
Chacun de ces "spécialistes" ne faisait qu’apporter une touche personnelle, basée sur
sa propre expérience, ses propres outils…
 
Je me sentais perdu, je ne pensais pas avoir de talent particulier ni de réelle
passion.
 
Personne ne voyait en moi.
 
Bien-sûr, il n’y a qu’une personne qui puisse voir en vous : c’est vous.
 
Cela paraît évident dit comme ça, mais la plupart des gens passent leur vie à passer à
côté d’eux-mêmes parce qu'ils n'ont pas les clés pour ouvrir leur monde intérieur.
J’ai bien failli suivre la même voie.
Pendant des années, j’étais pris dans des questions comme "que vais-je faire de ma vie
?",
Ou "qu'est-ce qui me rend vraiment heureux ?",
Ou encore "quels sont mes talents uniques ?".
 
Alors j’ai fini par comprendre certaines choses et comment voir au plus profond de moi.
Ou plutôt devrais-je dire que j’ai fini par « sentir » certaines choses.
 
Des choses qu’aucun test ni aucun conseiller n’avait réussi à me faire sentir jusque-
là.
 
Et ça, quand je l’ai compris, tout a changé. J'ai voulu aller plus loin dans la découverte
de l'humain pour m'aider d'abord mais aussi pour aider les autres qui étaient dans
l'incertitude que j'avais connu.
 
En cours de route, je suis finalement devenu formateur d'adultes en orientation
professionnelle. Pendant ce temps, j'ai aidé plus d'une centaine d'adultes en
reconversion à trouver leur voie et ce n'était pas simple (personnes avec handicap,
détenus en liberté conditionnelle, mères au foyer depuis plus de 20 ans,...). jusqu'à en
faire une thèse de doctorat à l'université.
 
Aujourd’hui, je sais que je suis aligné. Je peux dire que j'ai une vie qui correspond au
moins à 90% de ce que je suis et ce que j'attend de l'existence.
 
Toutes ces années à accompagner des personnes comme vous qui se cherchent, m'ont
amené à la conclusion que chacun peut vivre une vie épanouissante et heureuse, peu
importe d'où vous venez.
 
Tout ce parcours intérieur que j’ai réalisé moi-même, vous pouvez le faire aussi et plus
rapidement que moi en suivant des étapes simples que j'ai préparé pour vous.
VOUS NE PRENDREZ PLUS
JAMAIS LE MÉTRO DE LA
MÊME MANIÈRE
Il y a quelque jours, j'étais dans le métro pour
rejoindre une réunion. Là, vous imaginez une
journée de travail banale. Et pourtant, j'étais
apparemment le seul ce matin à avoir un
véritable sourire sur les lèvres. Tous mes
voisins et voisines semblaient au bord de la
dépression ou tout du moins pas du tout
enthousiasmés par la journée qu'ils allaient
vivre.
 
Comme vous sans doute, j'ai détesté ces
réunions interminables où on fait semblant
d'écouter, où on préférerait être ailleurs. Et
pourtant ce matin, dans ce métro, j'étais
excité à l'idée d'arriver à la réunion, j'allais
rencontrer de nouvelles personnes, qui
allaient me proposer de nouveaux projets, de
nouvelles opportunités.

A ce moment, je me suis rendu compte que ma


vie a vraiment changé depuis quelques années.
J'ai compris que ce n'était pas prendre le
métro tous les jours ou aller à une réunion le
problème mais bien ce que ça va vous
apporter et dans quel but. En un mont le SENS
que vous lui donnez.
 
Comme vous sans doute, j'ai fait des études,
j'ai suivi des formations, j'ai cherché "le bon
job". Finalement, on se rend compte que le
"bon job" existe rarement sur le marché des
offres d'emplois. Et puis c'est quoi le bon job
? Est-ce que c'est celui qui donne une bonne
paie à la fin du mois, qui vous laisse du temps
libre, le job qui vous permet de rencontrer du
monde ou encore un job qui jouit d'un grand
prestige social ?
4 MANIÈRES DE CHOISIR UN
MÉTIER QUI VONT VOUS
MENER À LA CATASTROPHE

Par sécurité. Il faut manger et se loger, donc, bien souvent on opte pour la


"sécurité" (rappelez-vous de la pyramide de Maslow). Est-ce que ce job offre
des débouchés ? Est-il bien payé ?

Par compétence. On peut être facilement être tenté d'aller vers une matière
ou un domaine où l'on a des facilités et des aptitudes. C'est logique. C'est
une base de réflexion mais il va falloir aller plus loin. Si vous êtes doué dans
quelque chose, on va vous dire "eh bien dirige toi vers ce métier" mais ça ne
veut pas dire que vous allez aimer le faire toute votre vie, qu'il répond à vos
valeurs profondes.
 
Pour l'image sociale. Gros piège dans le choix d'un métier : son aura sociale.
On est ébloui par le prestige qu'il renvoi. De nombreux parents rêvent de
voir leur fils médecin ou leur fille devenir avocate au barreau.
Malheureusement le prestige social ne rend pas heureux au travail.
 
À partir de l'avis des proches. Quand on ne sait pas quoi faire exactement,
on se laisse naturellement guider par son entourage. Les conseils de la
famille, d'un conseiller en orientation, ou bien souvent on suit des amis
dans leur choix d'études.
 
Peu importe que vous vous retrouviez dans l'une de ces raisons ou même
dans les trois, elles sont toutes mauvaises et vous allez comprendre
pourquoi...
 
En fait, à moins d'un coup de chance, en tombant sur votre véritable passion
par hasard, vous risquez de passer votre vie dans un métier qui ne vous
conviendra jamais, pire qui vous rendra malheureux et vous mènera tout
droit au stress et au burn-out.
 
Si vous lisez ces lignes, quelque chose me dit que vous n'êtes pas vraiment
satisfait de votre situation actuelle non plus.
 
Même si votre emploi est bien payé et que votre statut social est important,
vous avez peut-être le sentiment de ne pas être à votre place, de vous
ennuyer, de ne plus voir de sens à ce que vous faites chaque jour depuis un
moment déjà. Vous êtes de moins en moins épanoui dans votre travail
malgré des avancées professionnelles.
 
Pourtant, vous voudriez être enfin sur la bonne voie, celle qui vous
rapprocherait de vos aspirations profondes. Bref, vous avez besoin de
savoir où vous devez aller pour être pleinement heureux.
 
De toutes les raisons qui nous poussent vers un métier, rarement nous nous
demandons avant de postuler "Suis-je vraiment fait pour ça?". Je sais un
nombre important d'outils, de méthodes, d'experts, existent depuis des
décennies et prétendent tous pouvoir vous aider à trouver votre voie, votre
passion. Alors comment se fait-il aujourd'hui que des millions de personnes
soient encore si malheureux au travail et si éloigné de leur véritable chemin
de vie ?
 
Je vais vous expliquer dans le pages qui vont suivre pourquoi le système
qu'on vous propose actuellement ne fonctionne pas et comment les
enseignements que j'ai tiré de ma propre expérience peuvent vous aider à
(re)partir dans le bon sens.
POURQUOI VOUS N'AVEZ PAS
ENCORE TROUVÉ VOTRE VOIE

J'ai été chercheur en sciences humaines, je sais donc que de nombreuses


théories ont été écrites sur le sujet de l'orientation et de la carrière. Des
centaines de livres plus ou moins sérieux sont aussi disponibles sur Amazon.
 
Et vous pourriez passer des mois à lire toute cette littérature pour
finalement vous sentir encore plus perdu dans vos choix. Je ne dis pas que
c'est inutile de lire, mais ce n'est qu'un élément de votre réponse et surtout
qu'il y a des étapes graduelles à franchir pour trouver VOTRE véritable voie
professionnelle.
 
Alors en fait, mon déclic personnel a commencé le jour où je me suis posé
cette question toute simple : "mais qu'est-ce qui me bloque vraiment pour
trouver le job (par)fait pour moi" ?
 
Dans mon cas et dans tous ceux que j'ai accompagné, j'ai constaté des
similitudes. Des blocages communs qui nous empêche de trouver cette voie
unique.
 
Parmi ces blocages, le plus important est LA PEUR. La peur revêt différentes
formes. Ca peut-être la peur de quitter un job bien payé ou de manquer
d'argent. La peur de déplaire à nos parents ou à notre conjoint. La peur de
ne pas être à la hauteur dans un nouveau travail.
 
Soyons honnêtes, vous comme moi, face à la peur, on se trouve des excuses :
"je n'ai pas le temps", "je n'ai pas encore assez d'argent", "je suis fatigué en
ce moment", "mes enfants ont besoin de moi", "mon patron ne me laisse pas
souffler",... la liste n'est pas exhaustive et nous sommes tous des experts
lorsqu'il s'agit de nous trouver des bonnes excuses.
 
Dites vous bien que la peur est en fait votre plus grand ennemi dans la
poursuite de vos rêves. La peur mène au doute, le doute mène à la
procrastination.
 
Un des obstacles majeurs que je rencontre chez les personnes que j'aide à se
reconvertir, concerne l'investissement qu'ils ont fait jusqu'ici. Cet
investissement, c'est le temps qu'ils ont passé aux études, leur efforts pour
trouver un job et gravir les échelons dans leur boite, les sacrifices familiaux
qu'ils ont fait pour les carrières,...
Ils se demandent alors si tous ces efforts ont été inutiles et doivent être
jetés à la poubelle. Cette idée est destructrice et complètement fausse.
Parce que d'une part, toute l'expérience que vous avez accumulé peut vous
être utile et d'autre part cette idée vous empêche de passer à l'action et de
rêver à un meilleur avenir.
 
Beaucoup des personnes que j'accompagne voient rapidement l'inutilité de
leurs fausses croyances. C'est un peu comme si vous alliez au resto et que le
plat que vous avez payé vous écœure, est-ce que vous allez continuez à
manger ou bien demander qu'on vous serve quelque chose de meilleur ?
 
Parfois aussi les personnes que j'accompagne me parlent de "chance".
Comme si les autres avaient tiré le numéro gagnant du Lotto. D'autres fois,
certains pensent que pour faire une brillante carrière, il faut avoir des
talents exceptionnels et me disent "moi, je ne sais rien faire de spécial, je ne
suis pas un surdoué".
 
Reprendre sa vie en main et vouloir réaliser ses rêves est un travail. Tout
travail demande des efforts mais la bonne nouvelle est que ce travail vous
mènera vers une aventure extrêmement motivante et valorisante. Un
parcours qui développera votre confiance en vous, pour vous épanouir et
vous révéler à vous-même. Ce grand projet, le projet de votre vie est la plus
grande aventure à laquelle vous avez à prendre part et elle nécessite du
courage. C'est pourquoi vous devez vous libérer absolument des excuses
pour ne pas agir ! Chaque minute qui passe devrait vous rapprocher de vos
rêves et non vous en éloigner.
 
Des fois, c'est notre entourage qui nous bloque. Un comble, nos meilleurs
amis, notre famille nous voudrait du mal ? Bien sûr que non, la plupart du
temps, ils vous aiment, veulent le meilleur pour vous. Vous avez peut-être
déjà entendu "tu as un poste stable pourquoi changer", "tu devrais plutôt te
trouver un CDI tranquille plutôt que de vouloir te lancer", "tu es sûr d'avoir
les compétences", "si j'étais toi, j'attendrai encore vu la crise",... En somme,
ils s'inquiètent, vous surprotègent, vous garde dans le confort,.... dans votre
zone de confort. Là où rien de mal ne peut vous arriver, mais rien de bien
non plus. Si vous attendez toujours le moment idéal pour passer à l'action,
vous ne ferez jamais rien.

"La seule chose qui va changer votre vie et


vous amener des résultats, c'est l'action."
Souvent, on a recourt à de fausses solutions. Sans même sans rendre compte
puisque le système se plait à nous maintenir dans une forme d'ignorance. On
croit être dans l'action parce qu'on s'est inscrit dans une université ou un
centre de formation.

Et là, on suit passivement des cours qu'on  régurgite pour obtenir un


diplôme, et ensuite se faire aiguiller par pole emploi ou des bureaux de
recrutement vers des métiers soi disant fait pour nous... quelques mois ou
années plus tard, c'est la triste désillusion pour de nombreuses personnes.
 
Vous ne pouvez pas vous permettre que quelqu'un décide de votre avenir à
votre place. Hélas, le système dans lequel vous évoluez depuis tout petit,
vous incite à une forme de passivité.

On vous a inscrit dans une école, vous avez suivi un programme de


l'éducation nationale prédéfini et standardisé pour tous. Ensuite, la plupart
du temps, vous rencontrez des organismes et conseillers qui vous envoient
vers des filières qu'ils pensent adaptées pour vous (ou pire ils vous envoient
vers des métiers en pénurie parce que leur direction et le gouvernement
leur demande de "boucher les trous").
 
Même si il est évidemment indispensable de développer ses compétences
vous ne pouvez donc pas tout espérer du système scolaire/ de formation
public pour faire un choix de vie.
 
L'un des meilleurs moyens pour vous former réellement à quelque chose qui
fait sens pour vous est de vous trouver un projet ambitieux et passionnant
qui va vous challenger chaque jour et dans lequel vous pourrez enfin vous
développer personnellement et financièrement.
CE QU'IL FAUT METTRE EN
PLACE POUR TROUVER VOTRE
IKIGAÏ

Nous avons vu que trouver sa voie n'est pas simple. La peur inhibe l'action,
l'influence de l'entourage peut être nuisible également et le système ne
cherche pas à vous rendre heureux par le travail. Alors comment trouver la
solution ? Comme dit cette citation bien connue, "la solution est en vous".
D'accord, mais encore faut-il savoir où elle se cache en nous !
 
Dans cette partie, je vais vous mettre sur les rails. Vous aurez ce qu'il faut
pour entamer la réflexion sur vous même et commencer à être dans la
véritable action.
 
Je veux vous préparer à partir dans la bonne direction. Dans la partie qui va
suivre vous allez apprendre ce que vous devez mettre en place, étape par
étape pour arriver à votre ikigai
Qu'est-ce que le "Mindset" le mindset c'est l'état d'esprit. Si vous n'avez
qu'une idée vague de ce qu'est l'ikigaï, je vous invite à découvrir mon article
"Ikigaï : ce test japonais a changé ma vie (en mieux)" vous apprendrez alors
en détails ce concept. Ensuite, revenez dans ce guide pour voir
concrètement comment l'appliquer à la recherche de votre voie
professionnelle.
 
Pour ceux qui connaissent déjà le concept ou qui viennent de terminer la
lecture de l'article, commençons tout de suite.
 
Beaucoup de personnes me contactent après avoir lu un livre ou vu une
vidéo sur l'ikigaï et me demandent "mais Julien comment appliquer l'ikigaï ?"
ou "je n'ai pas compris concrètement comment l'utiliser".
 
En fait ça vient du fait que ces personnes, ou pire ceux qui se revendiquent
"coach", zappent l'étape préparatoire. Bien souvent, ils s'en tiennent à la
technique sans expliquer l'approche globale pour en tirer tous les bénéfices.

Afin de trouver la raison qui vous pousse à vous lever le matin, vous devez
avoir développé un état d'esprit spécifique. Ci-dessous, je vais vous décrire
brièvement les composantes de cet état d'esprit que j'ai aidé à développer
chez toutes les personnes que j'ai accompagné.

UN ÉTAT D'ESPRIT POSITIF


 
Avoir un état d'esprit positif quand on parle de l'ikigaï, ça veut dire croire
qu'on peut changer l'orientation de notre vie si nous le souhaitons. Être
intimement convaincu que chacun d'entre nous possède une raison de se
lever le matin qui lui est propre.
 
L'état d'esprit ikigaï, c'est aussi l'ouverture d'esprit. S'ouvrir soi-même bien
entendu, en étant curieux de tout. Les personnes les plus intéressantes et
épanouies que j'ai pu rencontrer avaient toujours ce point commun, ils sont
curieux. Ils s'intéressent vraiment aux choses et aux personnes qu'ils
rencontrent.
 
Et non seulement, ils apprennent mais en plus ils créent des liens entre les
personnes, ils développent des opportunités.

Parce qu'à force de s'enfermer dans son petit monde, on finit par tourner en
rond. L'ikigaï s'est justement pouvoir regarder en soi-même tout en restant
ouvert sur le monde qui nous entoure.
ÊTRE ORIENTÉ VERS L'ACTION
 
Je me rappelle souvent le jour où l'un de mes professeurs à l'université (que
je considère aujourd'hui encore comme l'un de mes mentors) nous avait dit,
"si vous ne savez pas quoi faire, faites quelque chose ; l'action est
engageante". C'est à dire que la motivation vient souvent avec l'action.
 
Même pour l'écriture de cette ebook, j'ai utilisé ce truc pour piéger mon
cerveau. Vous savez que vous devez écrire plusieurs pages, essayer de
rassembler vos idées, les structurer pour rendre le tout compréhensible,
même pour quelqu'un qui ne connaît rien au sujet... devant le temps et
l'effort que demande l'écriture, notre nature serait tentée de repousser au
lendemain, à procrastiner...
 
Alors si ça vous arrive, utilisez ce truc : dites vous "ok, c'est un gros travail
mais aujourd'hui je me contente juste d'écrire 10 lignes", une fois que vous
êtes lancé le plus dur est fait. Parce que l'action est engageante, la
motivation se développe pendant le réalisation de la tâche, et ce ne sont pas
10 lignes que vous écrivez mais une page, deux pages et le lendemain vous
reprenez votre écriture avec cette fois plus de facilité, d'envie et de
motivation.
 
Notre cerveau a souvent besoin d'être un petit peu "hacké" pour se mettre
en marche.
 
Concrètement, pour vous mettre à la recherche de votre ikigaï, définissez
simplement de petits objectifs réalistes tous les jours. Comme "je
rencontre telle personne, je cherche des infos sur internet sur, je passe un
test, je me rappelle les moments où je me suis vraiment senti heureux en
travaillant, ... Chaque petit pas vous rapproche d'un grand changement de
votre vie.
 
Il y a dans la recherche de son chemin de vie quelque chose de paradoxal
mais d'essentiel pour comprendre l'état d'esprit à avoir. En effet, vous devez
être à la fois disposé à agir et à la fois patient. Celui (ou celle) qui trouve
son ikigaï agit rapidement, décide, choisi, il (elle) est orienté(e) vers un but
à atteindre mais en aucun cas cette personne ne doit faire preuve
d'impatience, le processus demande du temps et fonctionne par étape.
 
Alors osez décider. Pour agir efficacement, vous devez éliminer le superflu
pour ne garder que l'essentiel. C'est en posant des choix et en vous
engageant dans ces choix que vous augmentez vos chances de succès.
LORSQUE VOUS CONTRÔLEZ
VOTRE ENVIRONNEMENT, VOUS
CONTRÔLEZ VOTRE VIE

Nous l'avons vu plus haut, l'entourage peut être source de blocages plus ou
moins importants. S'il y a des personnes qui peuvent vous freiner dans votre
envie de changement, il y a heureusement d'autres personnes qui peuvent
au contraire vous stimuler et vous faire avancer à pas de géants dans la
découverte et la réalisation de votre véritable voie.
 
La qualité de votre cercle social a une influence déterminante dans votre
réussite. Car on ne peut pas évoluer et continuer à se développer seul très
longtemps. Le regard extérieur, les commentaires des autres vous
permettront de progresser plus vite, d'éclairer votre chemin et de confirmer
vos choix.
 
Mais vers qui vous tourner ? Qui sont les bonnes personnes ? C'est une
question importante. En tous cas, ne pensez pas que ce sont vos amis
bloqués qui pourront vous faire avancer. C'est comme si vous demandiez à
un fumeur invétéré de vous aider à arrêter la clope.
 
De ma propre expérience, après avoir accompagné plus d'une centaine de
personnes en reconversion, c'est rarement dans votre cercle d'amis ou de
proches habituels que vous trouverez le soutien nécessaire à votre
orientation professionnelle.
 
Bien sûr, ils sont importants dans votre vie et je ne vous dis pas d'arrêter de
les voir. Je suis par contre convaincu qu'il existe de meilleurs alliés avec qui
parler du chemin sur lequel vous êtes engagé. Ce qui compte, c'est que vous
soyez soutenu par des personnes qui vous comprennent, qui ont
l'expérience de là où vous voulez aller. Voilà le type de personne que vous
devez chercher à rencontrer.
 
Ca peut être tout simplement des personnes qui vivent ou ont vécu le même
changement que vous. Ensemble, vous aurez certainement des conversations
enrichissantes sur les expériences que vous vivez.
"Votre réseau est ce
que vous valez"
TIM SANDERS, ANCIEN DIRECTEUR DE YAHOO

Afin d'améliorer votre vie, fréquentez le plus souvent possible des


personnes qui ont des attentes plus élevées que vous. Lorsque vous vous
entourez de personnes qui mettent la barre haut dans la vie, vous êtes
stimulé. Leur énergie est contagieuse et aura une influence positive sur
vous.
 
Mais que faire si personne dans votre entourage ne peut vous comprendre
? Comme je sais qu'il est parfois difficile de rencontrer ce type de
personnes, j'ai créé un groupe de partage Facebook : Ikigai - comment
trouver son Ikigai pour vous aider à rencontrer du monde au sein d'une
communauté de membres sympathiques et bienveillants :)
COMMENT SE RECENTRER SUR
CE QUI COMPTE VRAIMENT?

Réussir à trouver sa voie professionnelle, changer de job ou créer son job,


reprendre sa vie en main demande un peu de temps. Ceux qui s'imaginent
qu'il suffit de laisser tomber son job du jour au lendemain sont des rêveurs.
 
Plutôt que de tout claquer sur un coup de tête, je vous conseille de prendre
un peu de distance en faisant cette simple analyse : "qu'est ce qui ne me
satisfait plus aujourd'hui dans ma vie" et "pourquoi, comment en suis-je
arrivé là". En vous posant ces bonnes questions, vous pourrez éviter de
recommencer les mêmes erreurs et d'identifier les choses à changer plutôt
que de faire table rase de tout.
 
J'imagine que les études ou le job que vous faites actuellement devaient un
minimum vous plaire au début. Il a fallu choisir et vous avez choisi, vous
avez peut-être choisi comme moi une matière dans laquelle vous étiez à
l'aise, sans vraiment savoir où cela vous mènerait. On vous avait dit qu'il y
avait des débouchés. Ou pire, vous avez choisi votre formation et votre
futur job parce qu'il pouvait vous offrir un emploi "sûr et bien rémunéré".
 
Depuis, vous avez appris la dure loi du marché du travail et une économie
mondiale en mutation. Mais aussi, vous avez changé et c'est humainement
normal. Avec l'expérience de vie, nos désirs évoluent, on se découvre petit à
petit, avec ce qu'on veut et ce qu'on ne veut plus.
 
L'enjeu devient pour vous d'être capable de changer au bon moment,
lorsque vous sentez que vous devez opérer un changement de trajectoire.
 
Pour entamer ce travail d'orientation ou de réorientation, il vous faut avoir
les idées claires. Je sais qu'il est parfois difficile de se recentrer sur les
choses essentielles. En particulier lorsqu'on est en plein burn-out, en échec
scolaire dans une voie qui ne convient plus, lorsqu'on a des problèmes de
couples, familiaux ou même de santé. Les personnes que j'accompagne sont
souvent dans ces situations. Comment retrouver alors la lucidité d'esprit
pour se remettre sur les bons rails ?
 
Chaque cas est différent et je ne pourrais pas donner à tout le monde la
même recette. Cependant, je vais vous donner des pistes simples et rapides
qui aident la plupart des gens à se recentrer sur l'essentiel.
1. VOUS AVEZ D'ABORD BESOIN DE VOUS VIDER LA TÊTE
 
Il est impossible de prendre du recul et de savoir ce qui est vraiment
essentiel si vous êtes sans arrêt au milieu d’un flot d’informations et de
tâches à réaliser.

Prenez une heure ou idéalement une demi-journée si possible pour stopper


vos activités quotidiennes et avoir une vision plus large de votre vie et de
votre travail. Le temps que vous prendrez en vaut la peine.
 
Dites à tout le monde que vous n'êtes pas disponible, fermez toutes vos
moyens de contact, enfermez-vous dans un endroit seul et prenez le temps
de réfléchir à ce qui est important. Qu'est-ce que tu veux? Où vas-tu ? Que
faudra-t-il pour y arriver?
 
Les personnes que j'accompagne me font souvent part de leurs moyens de se
vider la tête. Principalement, ils passent du temps dans la nature, ils vont
nager, cuisinent, s'occupent d'animaux, font un sauna, jardinent, écoutent
une musique qui les détend. On a souvent coutume de dire que les
meilleures idées viennent sous la douche. Et c'est vrai, c'est dans les
moments où on s'abandonne que notre esprit devient le plus créatif.

Je pense qu'il y a des activités qui ont le pouvoir de nous déconnecter avec
le quotidien et de nous reconnecter avec nous mêmes. Quand vous avez
trouvé l'activité qui vous convient, c'est votre sanctuaire pour vous
recentrer.
2. FAITES LES TÂCHES ESSENTIELLES EN PRIORITÉ.

Une fois que vous avez fait le vide dans votre esprit, vous devez déterminer
quelles tâches sont les plus essentielles. Posez-vous cette question
magique: «Quelle tâche pouvez-vous faire qui vous rapportera le plus de
bénéfice possible?»

Déterminez le projet qui vous apportera le plus de reconnaissance, de


bonheur ou de rentrées. Quelque chose qui rapportera gros ou qui aura un
impact positif sur les autres. C'est une tâche essentielle. Faites une liste de
ces types de tâches, ce sont vos tâches les plus importantes à faire cette
semaine.
 
Si vous avez une liste de tâches à faire aujourd’hui, et qu’une ou deux
d’entre elles sont vraiment essentielles, faites-les dès le matin. N'attendez
pas plus tard dans la journée, car elles seront repoussées par d'autres
problèmes urgents. Éloignez-les et votre productivité augmentera
considérablement.
 
Faites une chose à la fois. Le multitâche est une perte de temps. En plus, la
recherche a montré que le multitâche endommage même votre cerveau.

Concentrez-vous sur la tâche essentielle qui vous attend, à l'exclusion de


tout le reste, et vous aurez beaucoup plus de chances de la mener à bien, en
moins de temps et avec moins d'effort.
3. SE CONFIER À UNE AUTRE PERSONNE

Peut-être que vous êtes une personne introvertie (si c'est le gars, je vous
conseille cet excellent blog). Ou simplement quelqu'un qui garde ses
pensées et ses émotions pour elle-même. Ce n’est pas forcément une
mauvaise chose, mais cela signifie que vous pourriez accumuler des
émotions négatives et les laisser exploser du jour au lendemain.
 
Afin de vous libérer des soucis que vous pourriez avoir - soucis d'amour, de
stress pour la santé, de doutes sur votre travail - apprenez à parler à
quelqu'un.

Une personne évidemment en qui vous pouvez avoir confiance. Une


personne qui ne vous jugera pas. Nous en avons déjà discuté plus haut, cette
personne pourrait être un mentor ou quelqu'un qui partage les mêmes
problèmes.
 
A côté de ça, pouvoir se confier régulièrement à quelqu'un de confiance
comporte des bénéfices. Les chercheurs ont constaté qu’avoir des
conversations profondes, qui incitent à la réflexion ou à l’intimité, rend
les gens plus heureux (Mehl, Vazire, Holleran, & Clark, 2010)
 
Une fois que vous vous serez recentré, vous serez prêt pour mettre vos
talents en relation avec vos envies. Voir en quoi elles correspondent à un
besoin auquel vous pourriez répondre et en être rémunéré.

Avançons vers la suite !


LE TALENT N'EXISTE PAS !

Jacques Brel disait "le talent ça n'existe pas, il n'y a que de l'envie". On
pourrait discuter longtemps de cette citation, d'ailleurs les scientifiques
n'ont toujours pas pu établir ce qui était du domaine de l'inné ou de l'acquis
dans le talent. Probablement, y a-t-il un peu des deux. Quoi qu'il en soit,
une chose est sûre, l'envie est nécessaire au développement de tout talent.
 
Nous sommes souvent freinés par des fausses croyances sur la nature du
talent et des compétences. La principale source de confusion consiste à
assimiler le talent à une capacité naturelle. En commettant cette erreur,
nous nous dissuadons de poursuivre ce que nous voulons. Si nous ne
sommes pas dotés de capacités naturelles, alors essayer semble inutile.

Le secret de la réussite de Ronaldo

Mais le talent est beaucoup plus que la capacité naturelle. La capacité


naturelle vous mènera à la porte mais pas beaucoup plus loin. Par exemple,
il y a des milliers de personnes très athlétiques, mais il n'y a qu'un seul
Cristiano Ronaldo. Ronaldo est devenu plusieurs fois Ballon d'Or parce qu'il
aimait le football jusqu'à l'obsession. La vraie source de son talent n'est pas
la capacité naturelle mais l'amour de son sport.
 
L'amour est ce qui motive les gens à supporter les heures de pratique et les
innombrables échecs qui développent les compétences.
 
Ne faites pas la même erreur.

Pendant de nombreuses années, j'ai attendu que mon talent se manifeste


pour pouvoir atteindre mon potentiel. Je m'attendais à ce que ma capacité
naturelle se dévoile et me mette sur la voie du succès. Je pensais trouver
mon talent par accident et que tout se mettrait en place. Probablement que
je ne voulais pas choisir ou que je ne savais pas comment choisir ce que je
voulais vraiment.
 
Bref, cette stratégie passive n’a pas fonctionné. Finalement, j'ai réalisé que
l'attente était inutile, que le talent était un choix et non un cadeau, et que
l'envie de faire était la meilleure des écoles.

Si vous attendez que le monde vous trouve une place, vous finissez toujours
à une place qui ne vous correspond pas. Vous perdez votre individualité.

La vérité s'est que mis à part les gens qui vous aiment (et moi) la plupart
des gens s'en foutent que vous trouviez votre passion. Le monde entier
vous voit comme un simple moyen de production à utiliser le plus
efficacement possible. Il est de votre responsabilité personnelle de
rechercher votre propre bonheur.
 
La bonne nouvelle dans tout ça, c'est que la réussite et le bonheur sont liés.
La même passion qui vous donne envie de consacrer votre vie à quelque
chose vous motive également à pratiquer et à développer vos compétences.
 
Maintenant, je vous propose un exercice simple et rapide, toujours dans
l'optique de vous préparer sur le chemin de la découverte de votre véritable
voie.

Pour évaluez correctement ce qui pourrait être votre ikigaï, il faut savoir
qu'il y a une grande différence entre ce que vous aimez et ce pour quoi vous
êtes bon. Vous pensez peut-être que vos talents ne sont que des choses que
vous aimez faire, mais il est important de vous rappeler que vos talents sont
souvent des choses dont vous n'avez même pas conscience!

C'est pourquoi, il est important de prendre le temps d'analyser en


profondeur dans quoi vous êtes réellement bon.
 
Pensez à des choses que vous faites naturellement sans difficultés. Vous
arrive-t-il parfois de dire à quelqu'un: "Ok, c'est plus simple si tu me laisses
faire" ou "Laissez-moi vous aider "? Ces comportements indiquent
généralement quelque chose dans le quel vous êtes bon et que vous
connaissez bien.
 
Passons maintenant à la pratique. Vous pouvez lister ci-dessous, d'un côté
les activités que vous aimez et d'un autre côté celles dans lesquelles vous
êtes bon.

Le point important ici, n'est pas simplement d'identifier un talent mais aussi
la relation qui existe en ce que vous aimez faire et votre talent.

On peut être bon dans un tas de choses et ne pas vraiment aimer cette
activité. Inversement, vous pouvez aimé une activité sans vraiment avoir un
talent. Plus la relation est forte, plus vous avez de chances d'identifier votre
ikigaï.

Ce que j'aime faire                       Ce que je fais bien


Si vous avez identifié ce que vous aimez et que vous avez quelques
compétences qui lui corresponde, il faudra maintenant continuer à
développer ces compétences, bosser, les améliorer. C'est une étape
passionnante car vous savez pour quoi vous faites des efforts. A chaque
petit progrès, vous devenez meilleur dans votre domaine et vous vous
rapprochez de ce qu'on appelle : un expert.
 
 

"une vocation ne se
trouve pas, elle se
cultive"
Roman
Krznaric
COMMENT ÊTRE PAYÉ POUR
FAIRE CE QUE VOUS AIMEZ ?

L'un des grands principes de ce monde est qu'il faut d'abord donner pour
recevoir. Un employé touche son salaire à la fin du mois après avoir travaillé
pour son patron. Un entrepreneur doit d'abord chercher à résoudre un
problème ou un besoin pour son client avant d'être payé.
 
Ce principe est une dimension essentielle de l'ikigaï. Souvent je suggère
avec mes clients de réfléchir à leur contribution dans la société avant de
penser à leurs propres besoins matériels. En général, plus vous rendez
service, plus vous gagnez. L'équation est simple.
 
Comme on l'a vu précédemment, l'argent peut être un piège qui vous éloigne
de votre véritable raison de vous lever le matin. L'argent (et le prestige
social) est une carotte qui vous éloigne de l'essentiel.
COMMENT ÊTRE PAYÉ POUR
FAIRE CE QUE VOUS AIMEZ ?

Mon conseil : EXPÉRIMENTEZ. Même au travers du bénévolat. Choisissez


quelque chose que vous aimez, proposez votre aide.

Non seulement vous allez découvrir des opportunités de carrière, faire ce


que vous aimez et vous constituer un précieux réseau. Ce réseau est
souvent déterminant lorsque vous souhaitez faire un changement de
carrière ou décrocher un premier job.
 
Voilà pourquoi vous devez d'abord vous demandez ce que vous pouvez offrir
aux autres. Ensuite, bien sûr, l'argent est important. Comme tout le monde,
vous avez envie de faire plaisir à vos proches et à vous mêmes. Quoi de plus
normal.
 
L'argent est un moyen de réaliser vos rêves. Il est légitime d'en souhaiter
pour (se) faire plaisir, investir en soi et réaliser aussi de bonnes actions.

Quand j'accompagne quelqu'un, je m'intéresse toujours à savoir si l'emploi


que nous avons identifié ensemble lui garantira une sécurité financière
confortable. Par exemple mes anciens clients gagnent en majorité
aujourd'hui entre 3000 et 6000 euros mensuels.

Certains mêmes beaucoup plus... Mais le plus important à leurs ce n'est pas
tellement le salaire leur récompense mais le grand KIFFE qu'ils prennent
chaque jour en faisant leur job de rêve.
 
Quand je discute avec eux, ils me parlent rarement des nouveaux clients
qu'ils ont, ou de leur chiffre d'affaires en augmentation, ils me parlent de ce
qu'ils adorent faire tous les jours.

D'ailleurs plusieurs études dans le monde on étudié la satisfaction (bonheur)


liée à l'argent. En posant la question : combien faut-il gagner pour être
heureux ?

La moyenne varie bien sûr de l'endroit où vous habitez mais oscille entre
2000 et 6000 euros par mois. Au delà de cette somme, la satisfaction liée à
un plus grand salaire diminue.
 
COMMENT RELIER LES
CERCLES DE L'IKIGAÏ ENTRE
EUX ?

On attaque la partie la plus compliquée...A ce stade, vous avez acquis les


notions fondamentales et l'état d'esprit pour remplir votre schéma de
l'ikigaï. Vous avez une vision élargie de ce que pourrait être votre ou même
vos ikigaï. Maintenant encore faut-il pouvoir relier les dimensions entre
elles.
 
Pour chacune des 4 dimensions, il vous faudra trouver quelles notions,
valeurs, comportements, croyances, etc., sont présents. Une fois que vous
avez identifié les thèmes communs, écrivez une phrase sur votre mission,
vocation, profession et passion.
 
Le vrai travail commence ici

1. Repérez les points clés qui ressortent plus que les autres

2. Quels sont les points qui peuvent être compatibles entre eux ?

3. Eliminez le superflu (par exemple, certains hobbies ne seront


jamais rémunérés)

4. Faites une synthèse, reposez-vous, brainstormez

5. Regrouper les 4 dimensions en une phrase ou un petit paragraphe.


 
 
Pour vous aider, vous aller trouver mon exemple d'ikigaÏ à la page suivante,
celui qui m'a amené à créer l'étudiant malin. Ensuite, vous aurez un exemple
vide de l'ikigai. Vous pouvez le trouver sur une feuille prête à être
imprimée en intégrant dans notre groupe mastermind.
 
 
Exemple ! Ce que j'aime Enthousiasme et
autosatisfaction
mais doutes et
incertitude

Ecrire, conseiller, lire des biographies,


faire des recherches, apprendre,
Plaisir et voyager, échanger des idées avec les
accomplissement
mais sans sécurité autres, comprendre des concepts,
financière résoudre des problèmes, me balader
dans la nature

Passion Mission

Ce dont le monde a besoin


les histoires de vie, partager la
connaissance, aider
Ce en quoi je suis doué

la connaissance de
soi, les sciences les gens à trouver leur éducation,
Analyser voie
humaines partage,
l'information,
épanouissement
comprendre les
professionnel et
besoins, déceler
privé de chacun,
les qualités et
IKIGAI bien-être au
forces d'une
travail, équilibre
personne,
personnel,
comprendre le
développement
parcours de vie formateur,
inspirer/motiver des compétences
d'une personne chercheur,
/conseiller les
conférencier,
gens
blogueur

Profession Vocation

découverte scientifique, créer et donner


des formations innovantes, aider les
Satisfaction personnes à trouver leur voie en fonction
mais de leurs caractéristiques uniques
sentiment
d'inutilité Confort matériel
mais manque de
sens

Pour quoi je peux être payé

CE QUI ME
⽣き甲斐 FAIT LEVER LE MATIN
A ton tour! Ce que j'aime Enthousiasme et
autosatisfaction
mais doutes et
incertitude

Plaisir et
accomplissement
mais sans sécurité
financière

Passion Mission

Ce dont le monde a besoin


Ce en quoi je suis doué

IKIGAI

Profession Vocation

Satisfaction
mais
sentiment
d'inutilité Confort matériel
mais manque de
sens

Pour quoi je peux être payé

CE QUI ME
⽣き甲斐 FAIT LEVER LE MATIN
2 EXEMPLES D'IKIGAÏ
CÉLÈBRES

2 EXEMPLES D'IKIGAÏ CÉLÈBRES

Elon Musk - entrepreneur à succès

il est connu pour être le patron de la marque de


voiture électrique Tesla

Quel est son ikigaï ?


- il aime la technologie.
- Son talent est d'avoir des compétences d'ingénieur
- il gagne de l'argent en tant que leader et chef
d'entreprise
- Et il rend service parce que le monde a besoin de
voiture électrique
 
C e n ' e s t p a s o b l i g a t o i r e  q u e c h a q u e c e r c l e s o i t r e m p l i p a r u n e s e u l e a c t i v i t é ,
plus vous les remplissez et êtes précis, au mieux c'est. Regardez l'exemple
suivant...
 
Albert Einstein - scientifique, prix Nobel

il est connu pour la théorie de la relativité, en


particulier.

Quel est son ikigaï ?


Albert Einstein a rédigé sa théorie sur la relativité
pendant qu'il travaillait comme fonctionnaire. Il avait
donc 2 activités : fonctionnaire (gagner de l'argent) et
scientifique (doué, aime, besoin). Ces 2 activités
ensemble lui ont permis de trouver son ikigaï. Plus
tard, quand il est devenu célèbre, il a bien sûr pu se
consacrer entièrement à ses recherches car il était
payé pour le faire.
 
 
ET VOUS ?

Si par exemple vous travaillez dans la


communication et que vous aimez ça, vous êtes
bon, vous êtes payé mais que vous trouvez que ça
manque de sens, vous pourriez avoir une activité
à côté que vous aimez.

On l'a vu, pour trouver votre ikigai, vous devez


combiner des activités entre elles. Là où les 4
dimensions fusionnent, vous devrez définir
successivement votre passion, profession,
vocation, mission.
 

Ce que j'aime + ce en quoi je suis doué  = Ma passion


Exemple : voyager + cuisiner = découvrir les cuisines du monde
 
................................................................................................................
................................................................................................................

Ce en quoi je suis doué  + ce pour quoi je peux être payé = Ma profession


Exemple : cuisiner + donner des cours = prof de cuisine à domicile
 
................................................................................................................
................................................................................................................
 
Ce pour quoi je peux être payé + ce dont le monde a besoin = Ma vocation
Exemple : donner des cours + manger équilibré = enseigner les bienfaits de
la nourriture saine
................................................................................................................
................................................................................................................
 
Ce que j'aime + ce dont le monde a besoin = Ma mission
Exemple : voyager + manger équilibré = diffuser à travers le monde les
bienfaits de la nourriture saine
................................................................................................................
................................................................................................................
 
 
LE TEST DE L'IKIGAÏ

Nous arrivons au terme de notre préparation. A ce stade, il se pourrait que


vous ayez identifié des activités qui pourraient représenter votre ikigaï. Je
vous le souhaite. Si ce n'est pas de le cas, pas de soucis, rien de grave, je
reste disponible pour répondre à vos questions à cette adresse :
 
Pour que vous puissiez confirmer de vous même ce que vous avez identifié
comme ikigaï, je vous livre le petit test suivant. Sur cette activité qui
pourrait être votre ikigaï, demandez-vous :

- Est ce que cette activité me donne de l'énergie/ de la motivation ?

- Me rend elle plus heureux au quotidien ?

- Est-ce qu'il m'arrive de penser à cette activité en allant dormir ou

en me levant ?

- Est-ce que je la sens "dans mes tripes" ?

- Me donne-t-elle le sentiment d'être vraiment moi-même ?

- A-t-elle une influence positive sur les autres ?

Si vous avez répondu spontanément "oui" à plusieurs de ces questions, il est


fort possible que vous teniez une piste d'ikigaï :-)

Et si vous n'avez pas encore trouvé votre ikigaï ?

Ne vous découragez surtout pas ! Je vais vous dire pourquoi


vous êtes plus proche de le trouver que vous ne pensez
VOUS AVEZ DÉJÀ FAIT UN
PAS DANS LA BONNE
DIRECTION

Si vous êtes arrivé à la fin de ce guide, félicitations. Vous faites partie des
10% de personnes qui vont certainement trouver leur ikigaï. De nombreuses
personnes se plaignent tous les jours mais n'agissent pas.

Vous avez déjà fait un pas dans la bonne direction, pour être dans l'action et
prendre votre vie personnelle et professionnelle en main.

Peut-être que pour le moment vous avez encore ces questions en tête ;

- il y a trop de choses que vous voulez faire


- vous ne pensez pas avoir de vraie passion
- Vous pensez que votre passion ne serait pas rentable
- Vous avez du mal à vous motiver
- vous n'avez pas de temps pour vous
- vous ne savez pas par où commencer.
- vous avez envie de dire à votre patron d'aller se faire ...
- le temps passe, rien ne change et vous en avez MARRE!

Ne vous inquiétez pas ce sont des problèmes qu'on peut tout à fait résoudre.

Pour trouver votre ikigaï, je vous ai appris à cultiver un état d'esprit positif.
Pensez plutôt aux bénéfices que vous allez récolter quand vous aurez trouvé
votre ikigaï :

Vous allez gagner votre vie en faisant ce que vous aimez


Une nouvelle source de motivation va vous envahir
Vous allez devenir incroyablement productif et efficace
Vos relations avec les autres seront plus épanouissantes
Vous allez mettre une bonne dose de sens dans votre vie
Mieux dans votre tête et votre corps, votre santé va en profiter
De nouvelles opportunités vont arriver dans votre vie

Je ne vous vends pas du rêve c'est simplement les changements que j'ai
expérimenté moi-même et chez les personnes que j'ai pu accompagner.
LE MOT DE LA FIN... POUR UN
NOUVEAU DÉPART

Ce qui fait la différence entre un processus réussi et un autre tient à de


toutes petites choses...

A des astuces qui permettent de ne pas baisser les bras, de rester motivé et
concentré sur son objectif sans perdre de vue que l'essentiel est de trouver
ou de créer un job qui vous permette de vivre la vie dont vous rêvez.
 
Je me suis longtemps demandé pourquoi les gens n'agissaient pas plus. Sans
doute par manque de motivation. Ou ça leur semble trop compliqué. Ou bien
auraient-ils peur de chercher leur voie et de ne pas la trouver. 
 
Je sais que ce n'est pas simple et que souvent être écouté et conseillé par
quelqu'un qui comprend vos difficultés peut au final faire une grande
différence, c'est la raison pour laquelle j'offre maintenant un service
d'accompagnement en ligne par skype et messenger.

Vous pouvez décider de rester là ou vous êtes ou bien de tester quelque


chose de nouveau pour changer votre vie en mieux.
 
Si vous pensez que vous pouvez améliorer votre vie, ne fut-ce qu'un peu, je
vous laisse découvrir cette page
 
Peu importe la décision que vous prendrez, je vous souhaite d'être heureux
dans tous vos choix.
 
A bientôt sur l'étudiant malin
 
 
Julien