Vous êtes sur la page 1sur 200

Juin 2015

ETAT DES LIEUX DE LA FILIERE DE GRANULATION DES


PNEUMATIQUES USAGES EN FRANCE, EUROPE
ET DANS LE MONDE

Juin 2015

Étude réalisée pour le compte de l’ADEME par Philgea et Moringa

Contrat n° 1402C0021

Coordination technique : Karine FILMON et Eric LECOINTRE – ADEME Angers – Direction


Economie Circulaire et Déchets - Service Produits et Efficacité Matière

RAPPORT FINAL
Juin 2015

REMERCIEMENTS

Nous remercions l’ensemble des membres du Comité de Pilotage (par ordre alphabétique) :
Ariel CABANES, MICHELIN
Simon CADIO, Ministère de l’Economie, DGIS
Hervé DOMAS, ALIAPUR
Richard DURBIANO, ALIAPUR
Eric FABIEW, ALIAPUR
Karine FILMON, ADEME
Damien COLLET, COLLET ENVIRONNEMENT
Jean-Philippe FAURE, ALIAPUR
Alain GURDEBEKE, DELTA-GOM
Caroline LAVALLEE, Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie
Eric LECOINTRE, ADEME
Marie LEPERS, Groupe MOBIVIA
Richard LETT, ROLL-GOM
Bruno MURET, SNCP
Laura PECH, FRP
Tess POZZI, FEDEREC
Stéphane PETITRENAUD, ALIAPUR
Christian RENNER, HET
Franck RETAILLEAU, ALIAPUR
Nadia ZENNACHE, FRP
ainsi que les différentes personnes ayant contribué à cette étude (voir pages 6-7).

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses
ayant droit ou ayant cause est illicite selon le code de la Propriété intellectuelle (art. L 122.4) et constitue une
contrefaçon réprimée par le Code Pénal. Seules sont autorisées les copies ou reproduction strictement
réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ainsi que les analyses et
courtes citations justifiées par la caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de
l'œuvre à laquelle elles sont incorporées sous réserve, toutefois, du respect des dispositions des articles L
122-10 à L 122-12 du même Code, relatives à la reproduction par reprographie.

Any representation or reproduction of the contents herein, in whole or in part, without the consent of the
author(s) or their assignees or successors, is illicit under the French Intellectual property Code (article L. 122-
4) and constitutes an infringement of copyright subject to penal sanctions. Authorised copying (article L 122-5)
is restricted to copies or reproductions for private use by the copier alone, excluding collective or group use,
and to short citations and analyses integrated info works of a critical, pedagogical or informational nature,
subject to compliance with stipulations of articles L 122-10 to L 122.12 inc. of the Intellectual Property Code
as regards reproduction by reprographic means.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 2


Juin 2015

SOMMAIRE
I. INTRODUCTION ........................................................................................................................................... 6
I.1. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L’ETUDE ......................................................................................................... 6
I.2. PERSONNES CONTACTEES DANS LE CADRE DE L’ETUDE ............................................................................... 6
II. PANORAMA DE LA FILIERE GRANULATION DANS LES PRINCIPAUX PAYS EUROPEENS ............ 9
II.1. APERÇU GENERAL .................................................................................................................................... 9
II.2. DONNEES COMPARATIVES ......................................................................................................................... 9
III. SITUATION DETAILLEE DES PAYS EUROPEENS ETUDIES .............................................................. 12
III.1. ALLEMAGNE .......................................................................................................................................... 12
III.2. BELGIQUE ............................................................................................................................................. 18
III.3. DANEMARK ........................................................................................................................................... 24
III.4. ESPAGNE.............................................................................................................................................. 30
III.5. FRANCE................................................................................................................................................ 41
III.6. HONGRIE .............................................................................................................................................. 49
III.7. ITALIE ................................................................................................................................................... 52
III.8. PAYS-BAS ............................................................................................................................................ 64
III.9. POLOGNE ............................................................................................................................................. 70
III.10. PORTUGAL.......................................................................................................................................... 77
III.11. ROYAUME-UNI .................................................................................................................................... 86
IV. SITUATION DANS QUELQUES PAYS HORS EUROPE ........................................................................ 92
IV.1. AFRIQUE DU SUD .................................................................................................................................. 92
IV.2. BRESIL ................................................................................................................................................. 94
IV.3. CANADA ............................................................................................................................................... 96
IV.4. ETATS-UNIS ....................................................................................................................................... 101
IV.5. RUSSIE .............................................................................................................................................. 104
IV.6. TURQUIE ............................................................................................................................................ 106
V. BILAN DES PRINCIPAUX PROJETS DE R&D...................................................................................... 108
V.1. EN FRANCE ......................................................................................................................................... 108
V.2. EN EUROPE......................................................................................................................................... 114
VI. ANALYSE ECONOMIQUE DE LA FILIERE GRANULATION ............................................................... 123
VI.1. LES FACTEURS DIRECTEMENT LIES A LA FILIERE.................................................................................... 123
VI.2. LES TENDANCES DES MATIERES ET VOIES CONCURRENTES DE LA GRANULATION .................................... 132
VII. ANALYSE ENVIRONNEMENTALE ........................................................................................................ 135
VII.1. SYNTHESE DES ETUDES IDENTIFIEES .................................................................................................. 135
VII.2. ANALYSES DE CYCLE DE VIE REALISEES POUR GENAN (EUROPE ET ETATS-UNIS).................................. 137
VII.3. ANALYSE DE CYCLE DE VIE ALIAPUR (FRANCE) .................................................................................... 143
VII.4. ANALYSE DE CYCLE DE VIE DU SWEDISH ENVIRONMENTAL RESEARCH INSTITUTE (SUEDE) .................... 145
VII.5. AUTRES EVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES...................................................................................... 147
VIII. PERCEPTION DES COLLECTIVITES FRANÇAISES VIS-A-VIS DES PRODUITS ISSUS DU
RECYCLAGE DES PNEUS ............................................................................................................................ 150
VIII.1. NATURE DE L’ENQUETE ..................................................................................................................... 150
VIII.2. TYPOLOGIE DES REPONDANTS ........................................................................................................... 150
VIII.3. PRINCIPAUX RESULTATS ................................................................................................................... 152
IX. CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS.......................................................................................... 158
IX.1. TENDANCES DES PRINCIPAUX MARCHES DE DEBOUCHES EN EUROPE ..................................................... 158
IX.2. DES DEBOUCHES RESTANT A QUANTIFIER ............................................................................................. 160
IX.3. APPORTS DES ENTRETIENS AVEC LES EXPERTS INTERNATIONAUX .......................................................... 165
IX.4. SITUATION DE LA FILIERE FRANÇAISE PAR RAPPORT AUX AUTRES PAYS ETUDIES .................................... 168
IX.5. RECOMMANDATIONS POUR UNE STRATEGIE D’ACTION NATIONALE .......................................................... 170
X. ANNEXES ................................................................................................................................................ 175
X.1. SOURCES DES DONNEES COMPARATIVES UTILISEES ............................................................................... 175
X.2. BIBLIOGRAPHIE .................................................................................................................................... 176
X.3. DETAIL DES MODALITES DE GESTION DES PNEUS USAGES DANS LES DIFFERENTS ETATS AMERICAINS ....... 182

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 3


Juin 2015

INDEX DES PRINCIPAUX TABLEAUX ET FIGURES


Tableau 1 : personnes contactées dans le cadre de l’étude. .............................................................................. 7
Figure 1 : systèmes de gestion des pneumatiques usagés et chiffres clefs de la filière granulation dans les
pays européens étudiés .............................................................................................................................. 9
Figure 2 : tonnages totaux valorisés en 2012, dont granulation........................................................................ 10
Figure 3 : évolution des tonnages valorisés en granulation (en tonnes de pneus traités) ................................ 10
Figure 4 : évolution de la part de la granulation dans la valorisation totale ...................................................... 11
Figure 5 : évolution du montant de l’éco-contribution pour les pneus de véhicules légers ............................... 11
Tableau 2 : projets de R&D de l’ADEME relatifs à la granulation des pneumatiques usagés : ...................... 108
Tableau 3 : principaux projets de R&D européens relatifs à la granulation des pneumatiques usagés : ....... 114
Figure 6 : Répartition des projets européens de R&D (listés dans le tableau 3) relatifs à la granulation par
pays participant ....................................................................................................................................... 122
Figure 7 : montant moyen de la contribution environnementale versée par les fabricants et importateurs de
pneus neufs en 2014 (en € HT/pneu de véhicule léger) ........................................................................ 123
Figure 8 : évolution du montant de l’éco-contribution pour les pneus de véhicules tourisme ......................... 124
Figure 9 : évolution des contributions (gate fees) versées aux granulateurs dans les principaux pays
européens ............................................................................................................................................... 124
Figure 10 : évolution du prix des granulats de 0,5 à 2,5 mm (en €/tonne) ...................................................... 125
Figure 11 : évolution du prix de vente des fibres métalliques issues de la granulation des pneus usagés .... 126
Figure 12 : évolution des cours de l’acier (indice base 100 année 2010) ....................................................... 126
Figure 13 : évolution des tarifs de l’électricité pour les industries de taille moyenne (€/kWh, taxes comprises)
................................................................................................................................................................ 128
er
Figure 14 : Prix de l'électricité (impôts et taxes comprises) au 1 semestre 2014 pour les industriels (500
MWh < conso < 2 000 MWh) .................................................................................................................. 129
Figure 15 : nombre moyen d’heures travaillées par semaine en Europe (travail à temps plein) .................... 129
Figure 16 : coût de l'heure de travail dans l'industrie manufacturière (€) - Entreprises ≥ 10 employés.......... 130
Figure 17 : coût du carburant diesel par 1 000 litres par État membre (janvier 2014) .................................... 130
Figure 18 : montant net des charges payées par véhicule-kilomètre (transport de marchandises intérieur,
2012). ...................................................................................................................................................... 131
Figure 19 : Evolution du cours du caoutchouc naturel (en centimes d’euros le kilo CIF – RSS3) .................. 132
Figure 20 : Indices de prix de mélanges caoutchouc à base d'EPDM (Base 100 au 1er Janv 2009) ............ 132
Tableau 4 : utilisation de déchets et répartitions des combustibles utilisés en 2013 pour fabrication de clinker
en cimenteries françaises ....................................................................................................................... 134
Tableau 5 : principales analyses de cycle de vie relatives à la valorisation des pneus usagés ..................... 136
Tableau 6 : tendances générales des principaux marchés de débouché des granulats de pneus ................ 158
Tableau 7 : quelques ratios par application ..................................................................................................... 160
Tableau 8 : panorama des mesures de soutien dans les principaux pays européens étudiés ....................... 166

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 4


Juin 2015

RESUME
Français :

La granulation des pneumatiques usagés constitue à l’heure actuelle la principale filière de recyclage des
pneumatiques usagés non réutilisables en Europe. En France, comme dans de nombreux pays européens,
cette filière rencontre aujourd’hui des difficultés économiques liées à une contraction des marchés de
débouchés traditionnels affectés par le manque d’investissements publics, et à un durcissement de la
concurrence européenne ayant entrainé une forte chute des prix des granulats ces dernières années.

En France, ce contexte économique conjugué à une baisse des compensations (gate fees) versées aux
granulateurs a eu pour conséquence la disparition de sept unités de granulation en dix ans.

Dans ce contexte, l’atteinte des objectifs nationaux de recyclage dans le respect de la hiérarchie des modes
de traitement définie par la directive-cadre européenne sur les déchets semble difficilement réalisable sans
une intervention volontariste des pouvoirs publics.

Après avoir dressé l’état des lieux des marchés de la granulation et des politiques nationales dans onze pays
européens et dans six pays hors Europe, cette étude vise à établir un diagnostic de la filière de granulation
française et à fournir des recommandations pour une stratégie d’action nationale.

Mots clefs : pneus usagés non réutilisables (PUNR) – granulation – granulats de pneus – recyclage –
responsabilité élargie des producteurs (REP).

English :

Granulation of end of life tyres (ELTs) currently constitutes the main recycling stream of non-reusable scrap
tyres in Europe. In France, as in many european countries, this sector is facing serious economic difficulties
related to the downturn of traditional outlet markets affected by the lack of public investment, and hardening of
European competition that led to a sharp fall in crumb rubber prices in recent years.
In France, the economic environment combined with lower compensation (gate fees) paid to granulators has
resulted in the failure of seven granulation units in ten years. In this context, achieving national recycling
targets in accordance with the waste hierarchy defined by the european framework directive on waste seems
difficult without a proactive government intervention.
After drawing up an inventory of the markets of granulation and national policies in eleven European countries
and six countries outside Europe, this study aims to establish a diagnosis of the french granulation industry
and provide recommendations for a national strategic framework.

Key words: end of life tyres (ELTs) – granulation – crumb rubber – recycling – extended producer
responsibility (EPR).

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 5


Juin 2015

I. INTRODUCTION
I.1. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L’ETUDE
En France, la filière de gestion des déchets de pneumatiques (pneumatiques usagés) a été créée par le
décret n° 2002-1563 du 24 décembre 2002 qui, en application du principe de responsabilité élargie du
producteur, prévoit la prise en charge par les metteurs sur le marché de pneumatiques de la collecte et du
traitement des déchets de pneumatiques dans la limite des tonnages qu’ils ont mis sur le marché l’année
précédente.
Depuis, la filière s’est bien développée et a atteint de bons résultats, mesurés chaque année par l’ADEME
dans le cadre de l’observatoire de la filière de collecte et de traitement de déchets de pneumatiques.
Cependant, la valorisation matière et notamment le recyclage des pneus usagés par granulation connaît
depuis quelques années une orientation à la baisse, contrairement à la valorisation énergétique en
augmentation.
Or, selon la hiérarchie des modes de traitement définie par la directive-cadre européenne sur les déchets, le
recyclage constitue une voie de valorisation privilégiée par rapport à la valorisation énergétique.
Dans cet esprit, les pouvoirs publics français ont souhaité faire évoluer la réglementation sur les déchets de
pneumatiques. Le projet de décret modificatif sur la gestion des déchets de pneumatiques introduit le principe
d’objectifs plus précis, notamment en termes de couverture territoriale, de recyclage et de valorisation des
déchets de pneumatiques et de concertation avec l’ensemble des acteurs de la filière.
Dans ce contexte, et afin d’aider à la détermination des objectifs de réutilisation, de recyclage et de
valorisation de déchets de pneumatiques, cette étude vise à offrir un éclairage sur le contexte national et
international de la filière de la granulation des déchets de pneumatiques en apportant notamment des
données comparatives sur :
 les caractéristiques des acteurs existants en France et en Europe;
 la situation des marchés des granulats de déchets de pneumatiques dans les pays étudiés,
 l’identification des projets de R&D passés, en cours ou à venir sur la granulation elle-même ou sur
l’incorporation des granulats dans de nouveaux produits ;
 des données d’ordre économique sur le marché de la granulation des pneus usagés et sur les
produits issus de granulats de PU ;
 des données environnementales sur la filière de granulation des PU et sur les produits issus de
granulats de pneus.

Définition de la granulation
La granulation désigne une succession d’opérations permettant un broyage très fin de la gomme des pneus
usagés, après extraction des fibres textiles et des fils métalliques également contenus dans les pneus. Ce
broyage peut être effectué par des procédés mécaniques ou par cryogénisation. Selon leur granulométrie, les
produits issus de la granulation sont désignés granulats (de 0,8 à 20 mm) ou poudrettes (< 0,8 mm).

I.2. PERSONNES CONTACTEES DANS LE CADRE DE L’ETUDE


Des guides d’entretien destinés aux organismes de gestion des pneumatiques usagés et aux principaux
granulateurs ont été élaborés et adressés aux interlocuteurs concernés dans les pays étudiés.
Des entretiens téléphoniques complémentaires avec des acteurs de la filière (experts nationaux, granulateurs,
utilisateurs de granulats) ont permis d’affiner la vision des politiques nationales et des différents marchés de
débouchés.
Au total 80 personnes ont été contactées par téléphone ou courrier électronique, et après plus de trois
relances, 50 entretiens ont été réalisés. 30 personnes n’ont pas donné suite aux demandes d’information qui
leur ont été adressées.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 6


Juin 2015
Tableau 1 : personnes contactées dans le cadre de l’étude.
Pays Organisme Contact
ETRA Valérie Schulman*
Instances européennes ETRMA (European Tyre &
Rubber Jean-Pierre Taverne (Technical
et internationales Manufacturers Association) coordinator)
Philippe Fonta (managing director -
WBCSD Tire Industry)
Afrique du Sud REDISA Stacey Davidson
Agence Fédérale de l'Environnement (UBA) Zoltan Branyi
Estato Alexander Prokein
Allemagne
Genan (De) Jens Christian Henneberg*
WDK Helmut Hirsh
BIG_TYRE_RECYCLING Luc De Somere*
Recytire Chris Lorquet
Belgique Mr Derraz (ex resp. granulation chez
Recytire Recytire)
Rubber Recycling Ella Spijkers*
Brésil Recyclanip César Faccio
CATRA Bob Ferguson
Canada
Recyc-Quebec Louis Gagné
Eldan Recycling Jan Kjær
Genan (Dk) Thomas Harbo
Danemark
Imdex René Petersen
The Danish Environmental Foundation Volker Nitz
EKOPAN (R&D) Dr. Marta Brizuela (Tecnalia)*
GMN Andreu Gelpí Salat
Espagne Jose Maria Bermejo (responsable des
Signus opérations)
TNU (autre organisme de gestion) Javier de Jesus Landesa*
Etats-Unis RMA John Sheering
ADEME Karine Filmon, Eric Lecointre
Alcyon Mr Le Bianic (Collecteur)*
Aliapur Franck Retailleau
Berlioz SA (fabriquant de sols
F. Chouvet*
sportifs/gazons)
Bioret Agri JV. Bioret*
Calvière (fabriquant de sols
W.Calvière*
sportifs/gazons)
Collet Environnement Damien Collet
Alain Gurdebeke et Laurence
Delta Gom Guelbone
Nicolas Lemaitre (resp. Espagne -
France Edel Grass Portugal - France)
Fédération des sols sportifs Julie Guibert
FEDEREC Tess Pozzi
FRP Nadia Zennache
Groupe Het Christian Renner
Lafarge Nicolas Meyre
Laquet (fabriquant de sols sportifs/gazons) S. Burnichon
Mediterranée (fabriquant de sols
C. Lajus*
sportifs/gazons)
MGDE (fabriquant de sols sportifs/gazons) RG. Maignaud*
Michelin Ariel Cabanes
A. Ambrogio (directeur Mondo
Mondo
France)*

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 7


Juin 2015

Pays Organisme Contact


Novarea (fabriquant de sols
P. Therre*
sportifs/gazons)
Pars et Sports (fabriquant de sols
P. Prins*
sportifs/gazons)
Florent LEPINE (Directeur Adjoint des
Plastic Omnium Achats)
Plastic Omnium Frédéric Viot
Plastic Omnium (Sigmatech) Nathalie Veiga
Polytan (fabriquant de sols sportifs/gazons) S. Vissac*
Progreen (fabriquant de sols
M. Degeimbre*
sportifs/gazons)
PSA Sophie Richet
RBSI E. Muller*

Renault Fabrice Abraham

Roll Gom Richard Lett


Sparfel (fabriquant de sols sportifs/gazons) JH. Sparfel*
Sport International (fabriquant de sols
F. Leroux*
sportifs/gazons)
Sporting Sols (fabriquant de sols
M. Jobard*
sportifs/gazons)
ST Groupe (fabriquant de sols
W. Plachetka*
sportifs/gazons)
Regis Mercer (en charge des achats
Tarkett (fieldturf) matériaux)
Trigone Mr Callec (Collecteur)
OHU (Agence Nationale pour la Gestion
Hongrie Dr. Krisztina Wégner*
des Déchets)
Italie Giovanni Corbetta (Contact Aliapur). /
Ecopneus scpa David Denti (contact de G. Corbetta)
Granuband Van Randeraat (Granulateur)*
RecyBem BV Kees van Oostenrijk
Pays-Bas Rumal-Kargro Van den Brand (Granulateur)
Barend Ten Bruggencate/ Mr Arie
VACO (Tyre business).
Verhoef *
Pologne Centrum Utylizacji Opon Grzegorz Karnicki Operations Director
Michelin Pologne Ewa Monika CZARNECKA
Ministère de l'Environnement Beata Klopotek*
ORZEL (granulateur) Jacek Orzel, directeur
RECYKL (granulateur) Mr Jasiewicz, Directeur Général*
Biogoma M. Barros*
Biosafe M. Carvahlo
Portugal Recipneu Antonia Pedreira
Paulo Silva (responsable des
Valorpneu
opérations)
Royaume-Uni British Tyre Manufacturer Association Graham Wilson
Charles Lawrence International John Bramwell
DevulCO2 project Stephen Slater*
Murffits Industries Mark Murffits *
Tyre Recovery Association Peter Taylor
Russie ONUDI Vladimir Mariev
Turquie LASDER Korhan UL
* demandes d’information restées sans réponse

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 8


Juin 2015

II. PANORAMA DE LA FILIERE GRANULATION DANS LES


PRINCIPAUX PAYS EUROPEENS
II.1. APERÇU GENERAL
Figure 1 : systèmes de gestion des pneumatiques usagés et chiffres clefs de la filière granulation
dans les pays européens étudiés
Source du fond de carte : ETRMA / données pays 2013 (détail des sources en annexe)

II.2. DONNEES COMPARATIVES


Précision sur les données utilisées : suivant les sources, les données relatives aux tonnages valorisés et
notamment aux tonnages granulés varient parfois de façon importante. De façon générale, les statistiques
nationales ont été utilisées en priorité. En l’absence de données nationales consolidées récentes, les
données de l’ETRMA ont été utilisées.
Par ailleurs, les définitions des taux de valorisation matière diffèrent parfois d’un pays à l’autre, certains pays
intégrant par exemple la réutilisation ou le rechapage dans le calcul du taux de recyclage. Pour permettre la
comparaison des données sur une base homogène, les tonnages valorisés ont été recalculés pour intégrer
uniquement la valorisation énergétique et la valorisation matière des pneumatiques usagés non réutilisables
via la filière de granulation ou la filière génie civil.
Les graphes suivants visent avant tout à fournir un éclairage général sur les tendances d’évolution des filières
de granulation dans les différents pays.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 9


Juin 2015

1
Figure 2 : tonnages totaux valorisés en 2012 , dont granulation
Source : données nationales (ou données ETRMA en l’absence de données nationales)

Tonnages de déchets pneumatiques valorisés (2012)


500 000

450 000

400 000

350 000

300 000

250 000
Granulation
200 000
Autres voies de valorisation (énergie,
150 000 génie civil)
100 000

50 000

Figure 3 : évolution des tonnages valorisés en granulation (en tonnes de pneus traités)
Source : données nationales (ou données ETRMA en l’absence de données nationales)

Pneus usagés valorisés en granulation (en tonnes)


250 000

200 000

150 000
2010
100 000 2011
2012
50 000 2013

1
Données 2013 non disponibles pour certains pays

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 10


Juin 2015

Figure 4 : évolution de la part de la granulation dans la valorisation totale


Source : données nationales (ou données ETRMA en l’absence de données nationales)

Pneus usagés valorisés en granulation (en % du total valorisé)


100% 92%
90% 81% 78%
80% 72%
70% 62%
60% 52%
50% 43% 43% 41% 2010
37%
40%
28% 2011
30% 24%
2012
20%
2013
10%
0%

Les chiffres en % affichés sur le graphe correspondent à l’année 2012 (données 2013 manquantes dans certains pays).

ème
Commentaires : si la France est au 3 rang des pays européens en termes de tonnage total valorisé et au
ème ème
5 rang en termes de tonnage granulé, elle n’est plus qu’au 10 rang sur dix si l’on s’intéresse à la part de
la granulation dans la valorisation totale, avec environ 22 % en 2013, largement sous la moyenne européenne
de l’ordre de 40 % en 2012 selon l’ETRMA (données 2013 non disponibles).
L’analyse de l’évolution des tonnages valorisés en granulation (en données absolues) montre une tendance à
la baisse dans la plupart des pays, à l’exception de l’Italie où la mise en place récente du système de
responsabilité élargie des producteurs a permis une orientation croissante des déchets de pneumatiques vers
cette filière, en parallèle avec une diminution des mises en décharge illégales. Néanmoins, vis-à-vis de la
valorisation énergétique, la part de la granulation est en relative stagnation en Allemagne, Royaume-Uni,
Espagne et Portugal tandis qu’elle est en progression continue au Danemark, en Italie, en Belgique et aux
Pays-Bas.

Figure 5 : évolution du montant de l’éco-contribution pour les pneus de véhicules légers


Source : principaux organismes de gestion de pneus usagés dans les pays concernés

Montant de l'éco-contribution pour les pneus de véhicules tourisme


3,50

3,00

2,50

2,00
€/pneu

1,50

1,00

0,50

0,00
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014

Belgique pneus tourisme 10 à 24 pouces Italie Espagne (Signus) France Belgique pneus tourisme < 10 pouces Pays-Bas Portugal

Commentaires : la plupart des pays européens ayant mis en place un système de responsabilité élargie du
producteur ont progressivement abaissé le montant de l’éco-contribution sur les pneus de véhicules tourisme,
à l’exception du Portugal qui a augmenté l’éco-contribution en 2011 (mais qui présente cependant le montant
le plus bas d’Europe) et de la Belgique.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 11


Juin 2015

III. SITUATION DETAILLEE DES PAYS EUROPEENS ETUDIES


III.1. ALLEMAGNE Chiffres clefs
Principales caractéristiques de la filière de 2013
granulation des déchets de pneumatiques Tonnes de pneus usagés valorisés 422 000
Tonnes de pneus usagés importés 53 000
Système de gestion : Marché libre
Tonnes de pneus usagés exportés 84 000
Année de mise en œuvre : années 90 Tonnes valorisées en granulation 190 000
% valorisé en granulation 45 %
Objectifs nationaux de valorisation par filière : Non
Nombre de sites de granulation
10
dans le pays
Existence d’un « gate fee » : Oui
Montant moyen : 40 € Source : GESTIS & GAVS

Mesures de soutien de la filière granulation par les pouvoirs publics : aucun soutien spécifique, ni aide à
l’investissement, ni aide à l’exportation, ni aide européenne. Seules deux des unités de granulation implantées
du côté Est-allemand ont peut-être bénéficié d’aides, juste après la réunification des deux Allemagne mais de
façon très ponctuelle et ancienne.

Acteurs nationaux significatifs

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Autorités publiques Federal Environment Agency (UBA Zoltan Branyi
Germany) zoltan.branyi@uba.de
49 (340) 2103-6655
Organisations professionnelles wdk Wirtschaftsverband Helmut Hirsch
der deutschen Kautschukindustrie h.hirsch@wdk.de
e.V. +49 (0) 69 7936 137
Bundesverband Reifenhandel und info@bundesverband-reifenhandel.de
Vulkaniseur-Handwerk e.V. 49 228 289 94 70
Principaux granulateurs Genan Gmbh Jens Christian Henneberg
JCH@genan.eu
+ 49 3301 578 150
Estato Umweltservice Alexander Prokein
Alexander.prokein@estato-umweltservice.de
+49 961 306 5227
Rubber Technoly Weidmann (RTW)
Rubber Technoly Weidmann (RTW)
Mülsener Granulatverarb
PVP Triptis Gmbh

Résumé des spécificités de la filière :

Bien avant que la directive européenne sur l’interdiction de mise en décharge intègre les pneus usagés, le
système actuel de collecte et traitement des pneus usagés était en place. En Allemagne, l’interdiction de mise
en décharge de tous les pneus, sans exception, date de 2003. Le système de marché libre existant à
l’époque a permis les capacités de traitement et les débouchés suffisants pour se conformer à l’interdiction de
mise en décharge.

Il est tout d’abord important de rappeler que l’Allemagne est le premier pays européen en matière d’utilisation
de ses pneus usagés en fours à ciment. Toutefois, bon nombre des unités de granulation de pneumatiques
usagés actuelles existaient déjà au moment de l’adoption de la réglementation relative à l’interdiction de mise
en décharge.
Au cours des dernières années, le nombre de granulateurs n’a pas changé mais leurs capacités de
production respectives ont quasiment doublé au cours de ces 10 dernières années. Les granulateurs
allemands sont expérimentés et présents sur le marché depuis de nombreuses années.

En situation de marché libre, les prix sont le résultat d’accords et de négociations individuelles, même s’ils
sont influencés par certains facteurs tels que :
Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 12
Juin 2015
 la qualité des pneus usagés (niveau d’usure),
 la distance au site de collecte,
 le type de pneus (véhicules légers, camion, véhicules agricoles,…),
 la taille des granulats,
 les tonnages à traiter (volumes),
 ou encore la saison (en Allemagne, où le passage aux pneus d’hiver est obligatoire, le prix des pneus
usagés baisse en automne et au printemps, lorsque que les volumes de pneus usagés sur le marché
augmentent).

Selon l’Agence Fédérale de l’Environnement (UBA), le prix moyen payé par les détaillants de pneus et les
garages aux collecteurs est de l’ordre de 0,3 à 1 € par pneu. Quant au prix payé par les collecteurs aux
cimenteries et/ou aux granulateurs, il varie entre 20 et 60 €/tonne.

Selon H. Hirsh du WDK, les prix actuels permettent à la filière de granulation allemande d’être viable pour
deux raisons majeures : la qualité de ses granulats et le niveau de valeur ajoutée intégrée dans ses produits
finaux.

Principaux textes réglementaires :

Réglementation relative à l’interdiction de mise en décharge :


 Verordnung uber Deponien und Langzeitlager, 24.7.2001, BGBl. I S. 2807

Réglementation relative à la gestion des pneumatiques usagés :


 “Gesetz uber die Entsorgung von Altfahrzeugen, 21.06.2002, BGBl. I, Nr.41/2002” (Lois sur l’élimination
des véhicules usagés), qui comprend une obligation concernant la collecte des pneus usagés.
 Altfahrzeug-Verordnung, neugefasst durch Bek. v. 21.06.2002, BGBl. I, S. 2214 (Arrêté sur les véhicules
usagés).

Importations de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

Pays Nature des imports Tonnage moyen Tonnage moyen Tonnage moyen
(pneus entiers / granulats) importé en 2011 importé en 2012 importé en 2013
Pays-Bas Pneus entiers 17 005 14 807 11 999
France Pneus entiers 13 627 14 730 12 329
Suisse Pneus entiers 6 506 6 937 7 283
Royaume-Uni Pneus entiers 3 147 3 788 3 649
Espagne Pneus entiers 3 035
Autriche Pneus entiers 3 089
Pologne 3 020

Le libre flux de pneus usagés est important pour les granulateurs allemands parce qu’il permet de pouvoir
acheter des volumes suffisants de matières premières secondaires pour faire tourner les installations de
granulation de façon économique.

Zoom sur Estato : 58 % des pneus granulés par Estato viennent d’Allemagne tandis que les autres sources
d’approvisionnement du groupe sont la France à 25 % et les Pays-Bas à 17 %. Le groupe vend 80 % de sa
production sur le marché domestique et les 20 % restant en République tchèque, France et Suisse. Ses co-
produits, acier et fibres textiles sont vendus pour moitié en Allemagne et pour 50 % au Benelux, en Autriche
et en République tchèque. Estato ne produit pas de produits transformés issus de granulats de
pneumatiques. Estato estime que ses prix de granulats sont identiques voire un peu supérieurs à ceux des
granulats français, en raison d’une meilleure qualité et de contrats de plus long terme.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 13


Juin 2015
Export de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

Tonnes
Pays de destination Format des exportations
2011 2012 2013
Royaume-Uni Pneus entiers 4 926 7 652 6 665
France Pneus entiers 6 668 6 400 5 707
Melilla Pneus entiers 5 440 4 933
Kirghizistan Pneus entiers 7 155
Georgie Pneus entiers 4 342 5 852 5 706
USA Pneus entiers 5 588 5 211 4 640

Principaux marchés des granulats et produits issus de la granulation :

Les experts interrogés n’ont donné aucun élément chiffré ni aucune hiérarchisation concernant les
applications de granulats de pneumatiques usagés, exception faite de Genan Allemagne qui a précisé que
plus de 60 % de sa production de granulats était commercialisée sur le marché allemand et que les
principales applications de ses ventes de granulats étaient, par ordre d’importance :

 Les objets moulés (dalles de sécurité, tapis d’isolation, protection pour les bâtiments, roues de
poubelles urbaines, caddies) ;
 Remplissage de gazons synthétiques ;
 Sous-couches pour applications in-situ (pistes d’athlétisme, aires de jeux, etc.) ;
 Construction routière ;
 Isolation de toiture.

Le granulateur « Estato » a indiqué qu’il écoulait 80 % de ses granulats sur le marché domestique, les 20 %
restants étant destinés à la République tchèque, à la Suisse et à la France.

National use (tonnes/year) Tendances Eléments influençant le


d’évolution marché
Applications
2011 2012 2013

Produits élastomères (tapis anti- Informations non communiquées par les personnes
glisse, tapis absorbeurs de bruit, ND ND ND interrogées
barrière aux eaux de drainage)
Informations non communiquées par les personnes
Gazons synthétiques ND ND ND
interrogées
Absorbeurs de chocs (terrains de Informations non communiquées par les personnes
ND ND ND
jeux) interrogées
Eléments de montage en surface Informations non communiquées par les personnes
ND ND ND
(route, passages à niveaux) interrogées
Informations non communiquées par les personnes
Tapis de stabulation ND ND ND
interrogées
L’usage de pneus usagés en mélange à de l’asphalte n’est pas une technologie
considérée comme prometteuse en Allemagne pour plusieurs raisons, justifiées ou
non : le processus de mélange de l’asphalte serait plus facile et rapide avec du
caoutchouc vierge qu’avec du caoutchouc issu de pneus usagés et, bien que non
avéré par les diverses études réalisées, les plaintes de salariés en charge de faire
les routes concernant les fumées et les maux de têtes associés, laissent peu
Asphalt rubber
d’espoir de voir un jour cette technologie se développer de façon massive (malgré
les tentatives pressantes de Genan).
L’utilisation de pneus usagés pour le génie civil et les travaux publics, n’est pas non
plus très développée en Allemagne car les autorités publiques sont sceptiques
quant aux questions de lixiviation et de migration de la matière à long terme (bien
qu’aucune étude n’ait confirmé ces points).

Principaux axes et projets de R&D en cours ou à venir :

Outre le projet ContiLifeCycle de Continental à Hanovre, de développement d’une unité de recyclage de


caoutchouc issu de pneumatiques usagés d’une capacité de 4 000 tonnes, il a été indiqué que les principaux

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 14


Juin 2015
thèmes de R&D étaient la production de pneus à partir de pneus usagés (dévulcanisation) mais aussi le
développement de nouvelles applications :

- Moulage par injection pour toute sorte de matériaux plastiques et caoutchouteux ;


- Pyrolyse « efficace » ;
- Peintures ;
- Adhésifs ;
- Révêtements ;
- Composés en caoutchouc.

Diagnostic de la filière nationale

FORCES FAIBLESSES
 Expérience de la filière (existence  Activité saisonnière
des granulateurs sur le marché  La concurrence de granulats de
depuis plus de 20 ans) moins bonne qualité abîme le
 Bonne connaissance des marchés marché
 Qualité des granulats et des co-  Fluctuations des prix liés au système
produits (acier et fibres textiles) de marché libre offrant moins de
 Flexibilité et capacités à développer garanties aux granulateurs pour
des produits avec et pour des clients sécuriser leurs approvisionnements
spécifiques
 Applications à haute valeur ajoutée

OPPORTUNITES MENACES

 Forte dépendance à un nombre


 Coût de transport probablement un restreint de marchés
peu moins élevé qu’en France grâce  Le prix de l’énergie
à la possibilité de faire intervenir des  Les risques écologiques et sanitaires
transporteurs des pays de l’Est. (Cf. USA-NBC)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 15


Juin 2015

Informations complémentaires
Evolution historique des principaux indicateurs :

Données nationales 2013 2012 2011 2010


Pneus placés sur le marché (GAVS) 529 000 534 000 603 000 564 000
Exportations de pneus usagés 84 000 93 000 102 000 94 000
Importations de pneus usagés - GESTIS 53 000 48 000 59 000 50 000
Rechapage (export)
Pneus usagés valorisés 422 000 442 000 478 000 477 000
Valorisation en granulation - GVAS 190 000 190 000 220 000 215 000
Valorisation énergétique 232 000 252 000 258 000 262 000
% de pneus destinés à la granulation - GVAS 45 % 43 % 46 % 45 %
% de pneus destinés à la valorisation énergétique 55 % 57 % 54 % 55 %
Données ETRMA 2013 2012 2011 2010
Pneus usagés exportés 93 000 92 000 84 000
Pneus rechapés 78 000 85 000 45 000
Pneus réutilisés 10 000 10 000 10 000
Pneus usagés valorisés 413 000 424 000 483 000 475 000
Pneus valorisés en énergie 212 000 234 000 263 000 260 000
Pneus valorisés en génie civil
Pneus valorisés en granulation 201 000 190 000 220 000 215 000
Autres valorisations
Taux de valorisation/granulation (%) 49 % 45 % 46 % 45 %
Taux de valorisation énergie (%) 51 % 55 % 54 % 55 %

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 16


Juin 2015
Caractéristiques des granulateurs

Société Date de Effectifs Sites de Technologie Capacité de Production Gamme de produits


création production traitement de granulats Tailles de Produits finis ou semi-
(tonnes /an) (tonnes /an) granulats finis à base de
granulats
Genan Berlin _
Oraniemburg 2003 65 000
Genan NRW Dorsten < 0,8 mm Poudre de caoutchouc
2008 65 000
Genan Süd Mindelheim
2010 70 000
Estato 2000 40 Weiden Broyage à froid 2 x 40 000 = 53 000
Umweltservice 80 000
Mülsener Mülsen
Granulatverarbeitung 30 000
Rubber Technology Bindlach
Weidmann 20 000
PVP Triptis Gmbh Triptis 2 x 15 000 =
30 000
AGWR (ex Karl Kurz) Jünkerath
10 000
Hanse Bioenergie Trappenkamp
Holding Gmbh & Co 20 000
Krause Dortmund
20 000

Principaux projets de R&D en cours ou à venir

Projet Période Coordinateur Partenaires Principaux résultats et objectifs


ContiLifeCycle 2013-2014 Continental ‘- Développement d’une unité d’une capacité de 4 000 tonnes de
recyclage de caoutchouc issu de pneumatiques usagés à Hanovre.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 17


Juin 2015

III.2. BELGIQUE
Principales caractéristiques de la filière de granulation des déchets de pneumatiques
Système de gestion : Responsabilité du Producteur
Chiffres clefs
Année de mise en œuvre : 2005 2013
Nombre de pneus usagés valorisés 54 683
Objectifs nationaux de valorisation par filière : Oui
Détails : Maximum de 45 % de valorisation énergétique. Tonnes de pneus usagés importés ND
Tonnes de pneus usagés exportés ND
Existence d’un « gate fee » : Oui Tonnes valorisées en granulation 43 658
2
Montant moyen : ~85 €/tonne
% valorisé en granulation 80 %
Mesures de soutien de la filière granulation par les Nombre de site de granulation
1
pouvoirs publics : aucun soutien spécifique dans le pays
Source : Recytyre
Acteurs nationaux significatifs

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Autorités publiques OWD (Office Wallon des Déchets) FR – Alain Ghodsi -
alain.ghodsi@spw.wallonie.be
OVAM (Openbare Vlaamse NL – Katleen Dierick -
Afvalstoffen Maatschappij) kdierick@ovam.be

IBGE/BIM (Institut Bruxellois de FR – Rodolphe Paternostre -


Gestion de l’environnement) rpaternostre@environnement.irisnet.be
Organisations professionnelles Recytyre Chris Lorquet
Chris.Lorquet@recytyre.be
Principaux granulateurs Rubber Recycling Overpelt Ella Spijkers
nationaux ella@rubberrecycling.be

Résumé des spécificités de la filière :

Tant les pneus usagés du marché de remplacement que ceux du marché des véhicules hors d'usage,
initialement les pneus de première monte hors catégorie M1 et N1 (véhicules de passagers et de transport de
marchandises < 3,5 tonnes), tombent sous l'obligation de reprise et sont financés par le système Recytyre.

La législation prévoit que les producteurs de pneus et les importateurs versent dans un fonds, une
contribution environnementale fixe, pour chaque pneu qu'ils mettent sur le marché belge.Cette contribution
environnementale est mentionnée visiblement lors de la facturation aux grossistes.Les grossistes facturent à
leur tour la contribution environnementale aux détaillants qui répercutent cette contribution aux
consommateurs.La contribution couvre le coût réel et total du processus complet, depuis la collecte jusqu'à la
valorisation.

Grâce aux moyens financiers du fonds, Recytyre paie un forfait aux collecteurs pour la collecte et la
valorisation responsables des pneus usagés (cf. annexes).

Seuls les pneus de vélo, vélomoteur et d’avion ne tombent pas sous la responsabilité de Recytyre.

Les collecteurs belges sont libres de choisir la voie de traitement la plus économique pour eux mais doivent,
individuellement respecter le seuil maximum de 45 % de valorisation énergétique. Selon Recytyre, les
collecteurs belges sont les mieux aidés d’Europe. Aucune aide ni indemnité directe n’est versée au

2
Ce montant de gate fee a été indiqué par le seul granulateur présent sur le territoire belge mais ce dernier n’a qu’une
très faible production annuelle de granulats (< 3 500 tonnes) et se trouve être, par ailleurs, un gros collecteur. De ce fait,
le seul granulateur belge ne reçoit actuellement aucun volume de pneus usagés ni aucune gate fee d’un quelconque
collecteur puisqu’il est son propre fournisseur de pneus usagés à granuler ou à orienter vers d’autres usages. Les 85
€/tonne correspondent donc à une estimation de ce que serait le montant désiré par le granulateur s’il contractait
directement avec Recytyre et qui sera négocié et validé dans les semaines à venir (nouveau système).
Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 18
Juin 2015
granulateur. Le paiement se fait via le collecteur. Le système de paiement forfaitaire au collecteur est
toutefois sur le point d’être modifié puisqu’un nouveau régime doit être mis en œuvre, courant 2015.

Deux systèmes cohabiteront :

- Le premier dans lequel le collecteur est responsable de la collecte à la valorisation (système actuel)
- Le second dans lequel le collecteur sera responsable de la collecte mais confiera la valorisation à
Recytyre qui se chargera de contracter en direct avec un valorisateur (et des « prétraiteurs » si
nécessaire). Les tarifs entre Recytyre et les valorisateurs n’ont pas encore fait l’objet de négociations.

Jusqu’en 2012, la Belgique avait deux sites de granulation mais le site de Retyre à Lommel a fait faillite et il ne
reste désormais qu’un seul granulateur sur le territoire belge (situé au nord du pays, tout près de la frontière
avec les Pays-Bas) : Rubber Recycling Overpelt, qui est, avant tout, un collecteur de pneus. Une grande
partie des pneus usagés belges sont envoyés à une grosse douzaine de granulateurs dans les pays
frontaliers du pays mais également vers d’autres destinations, nettement plus éloignées.

La Belgique ne dispose pas non plus d’unité de broyage sur son territoire. Certains collecteurs allemands et
français collectent les pneus en Belgique et les broient dans leur pays respectifs.

En termes de demande, le marché demeure petit avec cinq gros industriels utilisateurs de granulats de pneus
(tapis sous-couches, terrains de sport et mobilier urbain), situés sur le territoire belge dont les deux plus
importants sont Domo (fabricant de terrains synthétiques basé en Flandres orientales) et CDM (fabricant de
rails pour tramways).

Du côté de la valorisation énergétique, la situation est quasiment la même : la Belgique dispose de trois
cimenteries sur son territoire mais seul le cimentier Holcim est en capacité d’accepter des pneus pour être
valorisés en énergie.

Principaux textes réglementaires :

Avec pour objectif l'exécution de l'obligation de reprise des pneus usagés, les autorités, les régions et le
secteur professionnel, constitué des représentants des importateurs et de la distribution, ont négocié des
conventions environnementales. Ces conventions environnementales donnent corps aux législations
régionales et décrivent en détail les obligations et les objectifs.

Pour la région Wallonne :

 Arrêté du gouvernement wallon du 23 octobre 2010 ;


 Convention environnementale relative à l’exécution de l’obligation de reprise en matière de pneus usagés
du 30 juin 2014.

Pour la région de Bruxelle-capitale :

 Arrêté du gouvernement de la région de Bruxelles-capitale du 18 juillet 2001 ;


 Convention environnementale relative à l’exécution de l’obligation de reprise en matière de pneus usagés
du 2 février 2012.

Pour la région flamande :

 Het Vlaamse Reglement inzake afvalvoorkoming en -beheer (VLAREA) du 5 décembre 2003 ;


 Convention environnementale relative à l’exécution de l’obligation de reprise en matière de pneus usagés
du 11 juin 2010.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 19


Juin 2015
Principaux marchés des granulats et produits issus de la granulation :

 Terrains synthétiques et aires de jeux ;


 Isolation acoustique pour rails de chemins de fer et tramway ;
 Mobilier urbain.

Diagnostic de la filière nationale :

FORCES FAIBLESSES
 L’objectif national réglementaire de 45 %  La quasi absence d’unités de traitement
maximum de valorisation énergétique. et de valorisation sur le territoire belge
 Le montant du forfait versé aux (selon Recytyre, une unité de granulation
collecteurs de pneus usagés pour de 25 000 tonnes serait suffisante pour
collecter et destiner les pneus en couvrir l’essentiel des besoins actuels de
valorisation énergétique ou granulation. granulation du pays).
 L’absence actuelle de volonté politique
d’intégrer les produits recyclés dans les
appels d’offres et marchés publics.

OPPORTUNITES MENACES

 Le futur système de gestion dans lequel  L’augmentation des coûts de transport.


Recytyre pourra se charger de contracter
en direct avec un valorisateur.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 20


Juin 2015

Informations complémentaires
Evolution historique des principaux indicateurs

Données Recytyre (en tonnes) 2013 2012 2011 2010 2009 2004
Pneus usagés mis sur le marché (A) 75 974 79 975 86 463 84 967 77 599 42 350
Rechapage 11 379 10 825 10 695 7 348 2 185
Réemploi 9 912 2 766 2 893 2 193 1 324
Pneus usagés valorisés (B) 54 683 66 384 72 875 68 058 38 841
Cimenteries (pneus entiers) 4 953 8 037 8 317 15 291
Cimenteries (pneus broyés) 4 942 4 052 5 038 3 487
Four à arc électrique 2 864 2 002
Total pneus valorisation en énergie (C) 9 895 12 089 13 355 21 642 21 835
Granulats (pneus entiers) 33 313 30 984
Granulats (pneus broyés) 10 345 21 117
Total pneus valorisés en granulation (D) 43 658 52 101 56 405 55 000 43 938 15 004
Autres valorisations 1 069 2 194 3 115 2 479
Stock temporaire 61
% Valorisation granulats = (D/A) 57 % 65 % 65 % 56 % 35 %
% Valorisation énergétique = (C/A) 13 % 15 % 15 % 28 % 52 %
% Valorisation granulats = (D/B) 80 % 78 % 77 % 64 % 39 %
% Valorisation énergétique = (C/B) 18 % 18 % 18 % 32 % 56 %
Données ETRMA 2013 2012 2011 2010 2009 2004
Pneus placés sur le marché 80 000 87 000 87 000
Pneus usagés exportés 2 000 8 000 2 000
Pneus rechapés 11 000 5 000 10 000
Pneus réutilisés 1 000 1 000
Pneus usagés valorisés 54 555 66 000 74 000 74 000
Pneus valorisés en énergie 9 895 12 000 14 000 17 000
Pneus valorisés en génie civil 0 1 000 1 000
Pneus valorisés en granulation 43 658 54 000 59 000 56 000
Autres valorisations 1 002
Taux de recyclage/granulation (%) 80 % 81 % 79 % 75 %
Taux de valorisation énergie (%) 18 % 18 % 18 % 23 %
ère
* L’organisation belge Recytyre a en charge tous les pneus sauf les pneus de 1 monte de véhicules de tourisme (gérés
par Febelauto). Elle considère également le rechapage et le réemploi comme faisant partie du « recyclage matière »).

Evolution du forfait payé aux collecteurs pour financer la collecte et la valorisation des pneus
usagés :

Montant versé (€/tonne)


Catégories de pneus
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Véhicules de tourisme 165,00 166,71 169,44 174,67 179,27 179,74 185,32 191,78 196,04
Poids lourds 165,00 166,71 169,44 174,67 179,27 179,74 185,32 191,78 196,04
Véhicules agraires 180,00 180,00 186,19 191,09 191,58 197,53 204,42 208,96
Motos 165,00 165,00 170,67 179,27 179,74 185,32 191,78 196,04
Véhicules génie civil/travaux publics 265,00 265,00 274,11

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 21


Juin 2015
Evolution du montant de l’éco-contribution (par pneu)

Types de pneus 2007 (TTC) 2010 (TTC) 2012 (TTC) 2013 (TTC)
Moto, scooters 1,20 € 1,32 € 1,32 € 1,32 €
(diam. de 4 à 14 pouces)
Moto, scooters 2,40 € 2,86 € 2,86 € 2,86 €
(diam de 15 à 23 pouces)
Véhicules de tourisme 1,20 € 1,32 € 1,32 € 1,32 €
(diam < 10 pouces)
Véhicules de tourisme 2,40 € 2,86 € 2,86 € 2,86 €
(diam de 10 à 24 pouces)
Caravane, Camionnette et véhicule 6,35 € 4,77 € 4,77 € 4,77 €
utilitaire léger
Camion, semi-remorque, autobus 12,46 € 13,07 € 13,07 € 13,07 €
* la TVA est de 21 %.

Principaux axes et projets de R&D en cours ou à venir :

Recytyre travaille actuellement sur la réalisation d’une analyse de cycle de vie mais cette dernière ne sera
pas publiée avant mi-2015.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 22


Juin 2015

Caractéristiques des granulateurs :

Société Date Effectifs Sites de Technologie Capacité de Production Production de Gamme de produits
de production traitement de granulats 2014 Tailles de Produits finis ou semi-
créat (tonnes/an) granulats (tonnes /an) granulats finis à base de granulats
ion 2013
(tonnes)
Rubber 2003 5 1 Broyage à froid 10 000 3 400
recycling
Overpelt
79 % des pneus entiers granulés au sein de cette entreprise sont issus des Pays-Bas et les 21 % restants de Belgique.
100 % des granulats produits par Rubber Recycling sont exportés vers l’Allemagne et la Pologne.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 23


Juin 2015

III.3. DANEMARK
Principales caractéristiques de la filière de granulation des déchets de pneumatiques

Système de gestion : Taxe Chiffres clefs


2013
Année de mise en œuvre : années 90
Tonnes de pneus usagés valorisés 38 547
Objectifs nationaux de valorisation par filière : Non Tonnes de pneus usagés importés ND
Tonnes de pneus usagés exportés 2 156
Existence d’un « gate fee » : Oui
Montant moyen : 30 à 80 €/t selon les sources Tonnes valorisées en granulation 36 468
% valorisé en granulation 94,6 %
Mesures de soutien de la filière granulation par les Nombre de sites de granulation
pouvoirs publics : une subvention est versée aux 2
dans le pays
collecteurs de pneus usagés uniquement une fois les
Source : Danish Tyretrade Environmental
pneus livrés à une installation de granulation.
Foundation
.

Acteurs nationaux significatifs :

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Autorités publiques L’Agence danoise pour la protection de (EPA – www.mst.dk)
l’Environnement
SKAT (l’autorité fiscale) pour collecter la (www.skat.dk)
taxe/redevance
La Danish Tyretrade Environmental Foundation, pour (www.dbfr.dk)
gérer la subvention versée aux collecteurs après
livraison des pneus usés aux granulateurs

Résumé des spécificités de la filière :

Le système de collecte et de granulation des pneus usagés, tel qu’il existe aujourd’hui au Danemark, date de
la moitié des années 1990, à une époque où le pays rencontrait des problèmes environnementaux
d’abandons sauvages de pneus usagés à travers tout le pays, malgré l’existence des unités actuelles de
granulation.

Les installations de granulation danoises granulent tous types de pneus usagés (sauf les pneus de
bicyclettes), y compris les pneus de motos, de camionnettes, de camions, de tracteurs et autres machines
agricoles.

Les entreprises importatrices de pneus, agréées et enregistrées au Danish Business Authorities (Reg.
Virksomhed) versent une redevance au SKAT (Danish Tax Assessment Council), c’est-à-dire à
l’administration fiscale. Puis elles font payer aux distributeurs et revendeurs de pneus (Forhandler) ce même
montant de redevance, qui est refacturé aux clients finaux. Le montant de cette redevance n’a pas évolué
depuis février 2009 et est fonction du type de pneu (de petits à gros diamètres – cf. tableau en p. 27).

Parallèlement, les autorités fiscales (SKAT) ayant reçu la redevance des entreprises importatrices, transfèrent
l’argent au ministère de l’environnement, qui, à son tour, le transfère au DBFR (Danish Tyre Council).

Sur les 101 collecteurs agréés danois, 33 sont vraiment actifs et collectent gratuitement les pneus (plus ou
moins) usés auprès des casses automobiles et autres détenteurs de pneus usagés,. Lorsqu’ils justifient les
avoir livrés à un granulateur (ou à un incinérateur pour le cas particulier des pneus originaires de l’île de
Bornholm), ces derniers reçoivent une subvention du Danish Tyre Council, du même montant pour tous les
collecteurs. Cette subvention a évolué en même temps et parallèlement au montant de la redevance. Elle est
également fonction du type de pneus mais est calculée par kg de pneus selon la grille suivante :

Subvention en €/kg (hors TVA à 25 %)


1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 1-7 massif
Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 24
Juin 2015
Groupe I Groupe II Groupe III Groupe IV
0,15 €/kg 0,15 €/kg 0,15 €/kg 0,15 €/kg 0,15 €/kg 0,15 €/kg 0,19 €/kg 0,19 €/kg
150 €/tonne 150 €/tonne 190 €/tonne

1. Pneus neufs et usés <= 15 pouces


2. Pneus rechapés <= 15 pouces
3. Pneus neufs et usés compris entre 15 et 19,5 pouces
4. Pneus rechapés compris entre 15 et 19,5 pouces
5. Pneus neufs et usés compris entre 19 et 24 pouces (camions/tracteurs)
6. Pneus rechapés compris entre 19 et 24 pouces (camions/tracteurs)
7. Pneus neufs, usés et rechapés de plus de 24 pouces (véhicules industriels & agricoles)

Les granulateurs danois, Genan et Imdex sont loin d’être des acteurs majeurs de la collecte de pneus usagés.
A titre indicatif, Genan ne collecte, pour son propre compte que 1 000 tonnes de pneus entiers par an.

Les collecteurs de pneus usagés sont libres de collecter ces pneus puis de les destiner aux granulateurs pour
toucher la subvention ou de les vendre à l’exportation sans subvention (pour une réutilisation, en Afrique,
Pologne, Russie ou Hongrie, par exemple) comme « pneus d’occasion ». Ils peuvent également collecter des
pneus usagés d’autres pays, tels que l’Allemagne par exemple, pour les ramener au Danemark et être
revendus mais, dans ce cas, quelle que soit la destination de ces pneus usagés de provenance étrangère, y
compris la granulation, ils ne bénéficieront pas de la subvention du Danish Council Tyre.

Spécificité danoise : outre le système de redevance/subvention prévu par la loi, les collecteurs versent un
« droit d’entrée » aux granulateurs, dont le montant est variable et fixé par le granulateur à l’issue d’une
négociation purement commerciale entre le collecteur et le granulateur. Ce droit d’entrée a fortement diminué
au cours des dernières années et est passé, en moyenne, de 90 à 80 €/tonne en 2004 à 30 €/tonne
aujourd’hui.

Principaux textes réglementaires :

 Les articles 20, 21, 22 et 23 de l’arrêté n° 108 précisent que le versement de la subvention aux
collecteurs est conditionné par les obligations suivantes :

o le collecteur doit être enregistré au sein de l’Agence de Protection de l’Environnement,


o il doit fournir les pneus collectés à une entreprise de valorisation, reconnue par l’Agence de
l’Environnement (100 % de ces entreprises sont des granulateurs), ou pour ce qui concerne le
cas particulier des pneus collectés à Bornholm, il doit les destiner à une installation d’incinération
reconnue par l’Agence de Protection de l’Environnement.

Il est cependant important de mentionner que la réglementation danoise précise qu’avant tout traitement des
pneus usagés (granulation, notamment), tout doit être fait pour, prioritairement, les trier, puis les orienter vers
le rechapage (non subventionné), d’où une forme de conflit entre les unités de rechapage et les installations
de granulation, toutes deux dépendantes et consommatrices de la même matière première.

Remarque relative au point 3) de l’article 20 de l’arrêté n°108 : Bornholm est une petite île du Danemark avec
40 096 habitants. Les collectes de pneus usagés sont limitées et le coût pour les ramener sur l’île principale
(JUTLAND) est très élevé. C’est la raison pour laquelle l’incinération des pneus collectés issus
spécifiquement de cette île est exceptionnellement acceptée comme méthode de traitement, par l’arrêté, pour
bénéficier également de la subvention versée par le DBFR (Danish Tyre Council). Tous les autres pneus
usagés collectés ne sont subventionnés que s’ils sont délivrés à une unité de granulation .

Tendances du marché :

Au cours de ces cinq dernières années, la tendance est à une diminution du prix moyen des granulats au
Danemark, de 200 €/tonne à 140 €/tonne en moyenne.

Genan mise sur son développement futur et sa progression sur ses capacités, non pas à produire du « simple
granulat » mais des produits à haute valeur ajoutée : poudres et gomme dévulcanisée.

Du côté de la demande de granulats, Genan observe une croissance importante en 2014, notamment de la
part de pays tels que le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 25


Juin 2015
Entre 2010 et 2013, les tonnages de pneus usagés granulés ont légèrement diminué au Danemark mais,
selon Volker Nitz, cette tendance s’explique essentiellement par le fait que le volume de pneus neufs vendus
est également en diminution depuis cette période.

Importations de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

Au Danemark, les quantités de pneus usagés disponibles sur le marché domestique sont insuffisantes au
regard des capacités de production des deux granulateurs danois. Les deux granulateurs importent donc des
pneus usagés entiers et ou broyats de l’étranger.

A lui seul, Genan, avec un site de production dont la capacité nominale est de 70 000 tonnes, manque de
volumes de pneus usagés à traiter. Le principal granulateur danois précise que ses importations de pneus lui
coûtent cher en raison de coûts élevés de transport. Genan souhaiterait donc que les collecteurs danois
vendent moins de pneus usagés à l’exportation.

Genan a produit 30 000 tonnes de granulats/an chaque année de 2010 à 2013 inclus et, fin 2014, approchera
des 60 000 tonnes grâce à l’importation de 30 000 tonnes de pneus entiers en provenance de Suède.

Export de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

Environ 16 % des pneus usagés générés dans le pays (soit environ 6 000 tonnes) sont exportés vers les pays
africains et notamment le Nigeria (source : Genan S/A), pour être réutilisés puis finir en décharges sauvages
ou brûlés.

Lorsque que les collecteurs vendent des pneus usagés pour une réutilisation dans des pays en
développement, le prix moyen est de 5 €/pneu (de tourisme).

Les granulateurs danois, parmi lesquels Genan, souhaitent que le gouvernement réhausse le montant de son
aide aux collecteurs et contrôle plus strictement, voire empêche les exportations de pneus usagés.

Pour ce qui concerne la destination de ses productions, Genan vend :

 90 % de ses granulats à l’international, principalement aux pays scandinaves et au Royaume-Uni ;


 sa poudre essentiellement en Europe centrale et aux Etats-Unis (production initiée en 2013) ;
 sa gomme dévulcanisée à Pirelli jusqu’à la fin 2014, mais dès janvier 2015, à tous les utilisateurs
potentiels (fabricants de produits moulés injectés, fabricants de pneus, etc.) ;
 enfin, sa production de sous-produits est vendue intégralement en Allemagne pour l’acier et à un client
unique danois pour le textile.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 26


Juin 2015
Diagnostic de la filière nationale

FORCES FAIBLESSES
 Production 7j/7 et 24 h/24  Coûts de transport et d’énergie
 Capacités de production > 25 000 t élevés
 Qualité des granulats et des co-  Manque de matière première (volume
produits (acier et fibres textiles) national de pneus usagés insuffisant)
 Offre de granulats de toutes les tailles
(possibilités de produire 4 fractions
en même temps)

OPPORTUNITES MENACES

 Les exportations de pneus usagés


 Développement d’applications  La baisse de l’aide du gouvernement
nécessitant des granulats et produits aux collecteurs
à forte valeur ajoutée (poudre  Hausse du prix de l’énergie
cryogénique, dévulcanisation)  Concurrence de granulats de moins
bonne qualité mais également moins
chers

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 27


Juin 2015

Informations complémentaires

Evolution historique des principaux indicateurs

Données nationales « Danish Tyre trade


2013 2012 2011 2010 2008 2004 2000
Environmental Foudation »
Importations de pneus usagés (V. légers)
Exportations de pneus usagés entiers 2 156 1 765 1 233 622 1 216 1 613 2 986
Pneus usagés valorisés 38 547 39 355 44 665 38 195 43 223 42 609 34 419
Pneus valorisés en énergie
Pneus valorisés en granulation 36 468 36 174 43 191 37 306 41 142 39 488 27 728
Taux de valorisation/granulation (%) 95 % 92 % 97 % 97 % 95 % 93 % 81 %
Taux de valorisation énergie (%)
Indicateurs ETRMA 2013 2012 2011 2010 2008 2004 2000
Pneus usagés exportés ND 2 000 1 000 0
Pneus rechapés 0 0 1 000
Pneus réutilisés 0 0 0
Pneus usagés valorisés ND 36 000 43 000 37 000
Pneus valorisés en énergie 0 0 0
Pneus valorisés en génie civil 0 0 0
Pneus valorisés en granulation ND 36 000 43 000 37 000
Autres valorisations 0 0 0
Taux de valorisation/granulation (%) ND 100 % 100 % 100 %
Taux de valorisation énergie (%) 0% 0% 0%

Evolution du montant de la redevance (en euro/pneu)

Catégories de pneus
Mars 1995 Septembre 1996 Septembre 1998 Février 2000 Novembre 2002 Février 2009

1 1,08 1,08 1,08 1,08 1,08 1,34

2 0,54 0,54 0,54 0,54 0,54 0,87


3 0,00 0,00 0,00 2,69 2,69 3,36
4 0,00 0,00 0,00 1,34 1,34 1,68
5 0,00 0,00 0,00 8,06 8,06 10,08
6 0,00 0,00 0,00 4,03 4,03 5,04
7 0,00 0,00 0,00 24,19 24,19 30,24

1. Pneus neufs et usés <= 15 pouces


2. Pneus rechapés <= 15 pouces
3. Pneus neufs et usés compris entre 15 et 19,5 pouces
4. Pneus rechapés compris entre 15 et 19,5 pouces
5. Pneus neufs et usés compris entre 19 et 24 pouces (camions/tracteurs)
6. Pneus rechapés compris entre 19 et 24 pouces (camions/tracteurs)
7. Pneus neufs, usés et rechapés de plus de 24 pouces (véhicules industriels & agricoles)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 28


Juin 2015
Caractéristiques des granulateurs :

Société Date de Effectifs Sites de Technologie Capacité de Production de Production de Gamme de produits
création production traitement granulats granulats 2014 Tailles de Produits finis ou semi-
(tonnes/an) 2013 (tonnes) (tonnes) granulats finis à base de granulats
Genan* 1990 20 1 Broyage à froid, Cryogénie et 70 000 * 30 000 60 000
dévulcanisation
Imdex 2002 18 1 Broyage à froid 20 000

* Le Groupe Genan est constitué de Genan A/S, en charge de la granulation et, depuis 2004, de Genan Business & Development, en charge des projets innovants, de
la réalisation d’analyses de cycle de vie, de lobbying et de recherche de nouveaux partenaires. Outre ces deux sociétés, Genan produit des produits pour l’industrie de
l’asphalte pour sa propre marque (ROAD +), ainsi que des poudrettes de caoutchouc (broyage à froid), des poudrettes de caoutchouc (cryogénie), enfin, du
caoutchouc dévulcanisé (qui peut se substituer à du caoutchouc vierge). A noter que les seules capacités de traitement de Genan A/S sont supérieures à la
production nationale de granulats.
En plus de son site danois, Genan dispose de trois sites de production en Allemagne et d’un site à Houston aux USA (100 000 tonnes de capacités de traitement).

Selon T. Harboe, CEO de Genan, « la particularité de Genan est de produire une gomme pure à 99,99 %. Là où les autres granulateurs extraient 60 % de gomme,
30% de matière textile et 10 % d’acier à partir d’un pneu usagé (avec une matière textile polluée par d’importantes quantités de gomme et actuellement 100 % brûlée),
Genan extrait 75 % de gomme, 15 % d’acier et seulement 10 % de matière textile. Pour atteindre ce haut niveau de qualité, les investissements et les consommations
d’énergie de Genan sont considérables mais les impacts environnementaux plus faibles et les produits dérivés (poudre cryogénique et gomme dévulcanisée)
3
valorisables à des prix élevés . Si nous voulons continuer à exister, nous devons ajouter de la valeur à nos granulats, faute de quoi, nous ne survivrons pas. »

Principaux projets de R&D en cours ou à venir :

Projet Période Coordinateur Partenaires Principaux résultats ou objectifs


Production de gomme dévulcanisée 2010 - Genan Pirelli (initialement)
2013
Comparative LCA of 2 options for 2009 Genan Force Technology, L’analyse de cycle de vie a pris en compte neuf scenarios pour chacune des deux
waste tyre treatment: material recycling Copenhagen Resource options de traitement et dans 100 % des cas, l’étude conclut que la granulation est plus
vs. civil engineering applications Institute, IFEU Gmbh. respectueuse de l’environnement que la valorisation en génie civil.
Comparative LCA of 2 options for 2009 Genan Force Technology, L’analyse de cycle de vie a pris en compte neuf scenarios pour chacune des deux
waste tyre treatment: material recycling Copenhagen Resource options de traitement et dans 100 % des cas, l’étude conclut que le recyclage matière
vs. co-incineration in cement kilns Institute, IFEU Gmbh. et la granulation sont les voies de valorisation des pneus usagés les plus
respectueuses de l’environnement par rapport à la co-incinération en cimenteries.
Comparative LCA of 2 options for scrap 2010 Genan Franklin Associates Pour chacune des méthodologies d’analyses de cycle de vie (américaine et
tire treatment: material recycling vs tire- européenne), le scénario de recyclage matière est celui qui fournit le plus de bénéfices
derived fuel combustion environnementaux.

3
La poudre cryogénique se vend environ 1 000 €/tonne tandis que la gomme dévulcanisée doit être capable de concurrencer la gomme naturelle (ASS3) dont le prix de marché était de 6 200 $/tonne en 2011
et de 2 000 €/tonne en 2014. Genan indique que son coût de production de gomme dévulcanisée est d’environ 1 600 $/tonne (donc, toujours rentable malgré l’effondrement des prix de la gomme naturelle).
Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 29
Juin 2015

III.4. ESPAGNE
Principales caractéristiques de la filière de granulation des déchets de pneumatiques

Système de gestion : Responsabilité élargie du Chiffres clefs


producteur
2013
Année de mise en œuvre : 2006 Tonnes de pneus usagés valorisés 189 084
Tonnes de pneus usagés importés ND
Objectifs nationaux de valorisation par filière : OUI
Tonnes de pneus usagés exportés ND
Détails : 98 % de valorisation dont 55 % de recyclage
(recyclage de 45 % du caoutchouc dans les mélanges Tonnes valorisées en granulation 90 713
bitumineux ; recyclage de 100 % de l’acier) % valorisé en granulation 48 %
Tonnes de granulats produits 54 000
Existence d’un « gate fee » : OUI
4 Tonnes de granulat importés -
Montant moyen : ND (> 75 € / t)
Tonnes de granulats exportés 16 000
Mesures de soutien de la filière granulation par les Nb de de sites de granulation 12
pouvoirs publics : la direction des autoroutes favorise
l’utilisation des granulats de pneus usagés dans les
revêtements routiers (obligation réglementaire). Source : Signus + TNU

Acteurs nationaux significatifs :

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Autorités publiques Ministerio de Agricultura, Alimentación y Medio Dª Mª José Delgado Alfaro – Sous-
Ambiente direction en charge des déchets
buzon-sgr@magrama.es

Organisations SIGNUS Jose María Bermejo (jbermejo@signus.es)


professionnelles TNU (Tratamiento de Neumaticos Usados) Javier de Jesús Landesa (info@tnu.es)
Principaux RMD www.rmdsa.com
granulateurs GMN www.gmn.es

Résumé des spécificités de la filière :

Le dispositif de gestion des pneus usagés en Espagne est très similaire à celui de la France. Les producteurs
de pneus (fabricants, distributeurs ou importateurs) ont la possibilité de s’acquitter de leurs obligations soit de
façon individuelle, soit en adhérant à l’un des deux systèmes de gestion intégrée existants :

- Signus Ecovalor, société à but non lucratif créée en 2005 par les principaux manufacturiers et qui gère
actuellement environ 70 % des pneus usagés générés dans le pays avec 317 adhérents en 2013 ;
- TNU (Tratamiento de Neumaticos Usados), société à but non lucratif créée en 2006 par les principaux
rechappeurs, importateurs et vendeurs de pneus d’occasion, qui gère environ 20 % des pneus usagés
générés dans le pays et se présente comme la principale alternative à Signus Ecovalor avec 162
adhérents en 2013 et des tarifs en moyenne 15 % moins chers.

Les spécificités de la filière granulation sont en grande partie liées au fort soutien des pouvoirs publics, que ce
soit via les objectifs de recyclage fixés par la loi (voir ci-après), ou par l’obligation pour les autorités des
autoroutes de favoriser l’utilisation de granulats de pneus usagés dans les mélanges bitumineux « dans tous
les cas où cela est techniquement et économiquement réalisable » (PNIR 2008-2015). Dans la pratique, la
crise économique et le manque d’investissements publics qui en découle n’ont pas permis de tenir les
objectifs prévus par la loi et la filière granulation est confrontée depuis plusieurs années à une contraction des

4
Signus n’a pas souhaité communiquer le montant des gates fees, jugeant cette information sensible. Un des
granulateurs portugais interrogés a indiqué que d’après lui les gates fees en Espagne sont 5 à 10% plus élevés que
ceux versés au Portugal (75 € / tonne selon Valorpneu).
Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 30
Juin 2015
débouchés nationaux traditionnels (gazons synthétiques, aires de jeux et mélanges bitumineux).
Conséquence directe, la part des exportations de granulats n’a cessé de croitre depuis 2010 pour atteindre 35
% des débouchés totaux de Signus en 2013. Les professionnels de la filière se sont mobilisés pour lutter
contre la dégradation du marché intérieur et trouver de nouveaux débouchés en créant en 2013 la
« plateforme pour le développement du caoutchouc recyclé », qui regroupe Signus et les principaux
granulateurs (Geneus, Gesneuma, GMN, Indugarbi, Renean, Renecal et Valoriza Servicios
Medioambientales). Malgré ces efforts, Signus reconnaît que plusieurs granulateurs connaissent des
difficultés, l’activité étant peu rentable dans les conditions actuelles des marchés, ce qui a entrainé cinq
fermetures de sites de granulation ces dernières années.

Principaux textes réglementaires :

 La Loi 10/1998 sur les déchets, du 21 avril 1998, introduit la hiérarchie de gestion des déchets : il s’agit
en priorité de prévenir la production de déchets, de réutiliser autant que possible, de recycler ce qui ne
peut pas être réutilisé et de valoriser énergétiquement seulement ce qui ne peut pas être réutilisé ou
recyclé.
 Le décret royal 1481/2001 établit le régime juridique des activités d’élimination des déchets via le dépôt
en décharge. L’article 5.3 interdit la mise en décharge, à compter du 16 juillet 2003, de tous les pneus
usagés entiers (à l’exclusion des pneus utilisés pour le remblaiement des décharges), et à partir du 16
juillet 2006, des pneus usagés en morceaux. La mise en décharge des pneus de vélos et des pneus de
dimension supérieure à 1 400 mm reste toutefois autorisée.
 Le décret royal 1619/2005 de décembre 2005 introduit le principe de responsabilité élargie du
producteur pour la filière des pneumatiques usagés (à l’exception des pneus de vélos et des pneus de
dimension supérieure à 1 400 mm) en établissant son régime juridique. L’objectif principal est de prévenir
la production de pneumatiques non réutilisables. Il établit les obligations des producteurs, notamment
l’obligation de garantir a minima l’atteinte des objectifs définis dans le Plan National Pneumatiques Non
5
Réutilisables 2001-2006 et ses révisions successives.
 La circulaire 21/2007 publiée en 2007 définit les conditions d’utilisation de liants et mélanges bitumineux
intégrant des PUNR. Elle a contribué à développer l’utilisation de poudrettes de pneus usagés dans les
revêtements routiers.
ème
 Le 2 Plan National Pneumatiques Hors d’Usage (Plan Neumaticos Fuero de Uso) figurant en
annexe du Plan National de Gestion Intégrée des Déchets (PNIR) approuvé en conseil des ministres en
février 2009 définit de nouveaux objectifs pour la période 2008-2015 :
- réduction de 8 % du poids des pneus usagés d’ici 2015 ;
- rechapage de 15 % du poids des pneus usagés d’ici 2012 et de 20% d’ici 2015 ;
- recyclage de 50 % des pneus usagés en 2008, 52 % en 2012 et 55 % en 2015 (dont le recyclage
du caoutchouc via les mélanges bitumineux de 40 % en 2008, 42 % en 2012 et 45 % en 2015)
- recyclage de 100 % de l’acier des pneus usagés ;
- valorisation énergétique de 30 % des pneus usagés en 2008, 25 % en 2012 et 20 % en 2015.
 La loi 22/2011 de juillet 2011 sur les déchets et sols pollués, transposition nationale de la directive
2008/98/CE, établit comme objectif de prévention stratégique (pour l’ensemble des flux des déchets) la
réduction de 10 % du poids des déchets produits entre 2010 et 2020.
 La loi 11/2012 de décembre 2012 sur les mesures urgentes en matière d’environnement modifie la
loi 22/2011 en renforçant le régime juridique des systèmes de gestion intégrée des déchets, et en
réaffirmant la supériorité de ce modèle pour la gestion des PUNR.

5
Ce plan prévoyait notamment les objectifs suivants :
- récupération et valorisation de 100% des pneus hors d’usage entiers générés d’ici 2003 ;
- valorisation de 100 % des pneus usagés en morceaux générés d’ici 2007, y compris les pneus stockés en décharge
ou dans des dépôts existants ;
- interdiction d’ici 2003 de la mise en décharge ou de l’incinération sans récupération d’énergie des pneus entiers, et à
er
partir du 1 janvier 2006 pour les pneus en morceaux ;
- réduction entre 2001 et 2006 de 5 % en poids des pneus hors d’usage générés par l’allongement de la durée de vie
des pneus, l’amélioration de l’utilisation des pneus et de la conduite ;
er
- rechapage d’au moins 20 % en poids des pneus usagés générés, d’ici le 1 janvier 2007 ;
er
- valorisation (hors rechapage) de 65 % du poids des pneus usagés provenant des véhicules de tourisme, avant le 1
février 2005 ;
er
- recyclage de 25 % du poids des pneus usagés issus de véhicules de tourisme avant le 1 janvier 2007 ;
er
- valorisation d’au moins 95 % du poids des pneus usagés issus de camions avant le 1 janvier 2003 ;
er
- recyclage d’au moins 25 % du poids des pneus usagés issus de camions avant le 1 janvier 2007.
Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 31
Juin 2015
Importations de pneus usagés (entiers ou en granulats) :
Selon Signus, les importations de pneus usagés en Espagne sont limitées et concernent essentiellement des
pneus entiers en provenance d’Allemagne destinés au marché de l’occasion (réutilisation ou rechapage).

Plusieurs articles ou études récents soulignent cependant l’existence d’un flux d’importations illégales difficiles
à contrôler et mettant en péril l’équilibre financier des deux systèmes de gestion, les quantités collectées étant
systématiquement supérieures aux quantités déclarées. Dans son rapport 2013, TNU déplore ainsi le manque
de contrôle de la part des autorités douanières et des Communautés autonomes sur les importations non
déclarées de pneus usagés (et notamment, le fait que les ventes de pneus sur internet, en pleine
augmentation, échappent en grande partie aux obligations du système REP non applicable aux sociétés
basées à l’étranger).

Pays Nature des imports (pneus entiers / granulats) Tonnage moyen importé /an
Allemagne Pneus entiers ND

Export de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

Les exportations sont en hausse, qu’il s’agisse de pneus entiers ou de granulats. Les seules données
fournies par Signus concernent les exportations de granulats de façon globale, sans le détail par pays.

L’existence d’exportations vers le Portugal a été confirmée par Valorpneu (principal organisme de gestion des
pneus usagés au Portugal) qui indique cependant que les pneus importés sont essentiellement destinés aux
cimenteries.

Millier de tonnes
Pays de destination Format des exportations
2011 2012 2013
Afrique du Nord Pneus entiers d’occasion ND ND ND
Portugal Broyats (cimenteries) ND ND ND
Non précisé Granulats 4,82 8,81 15,80

Principaux marchés des granulats et produits issus de la granulation :

Les données chiffrées ci-dessous sont issues des rapports annuels de Signus.

Consommation Tendances d’évolution Eléments influençant le marché


Applications nationale (ktonnes/an)
2011 2012 2013
er
Gazons 23,22 17,63 12,39 Ce marché (1 débouché Marché très dépendant des investissements
artificiels historique des granulats de publics, directement touché par la crise
pneus usagés en Espagne) n’a
cessé de décroitre depuis 2009
er
et a perdu en 2013 son 1 rang
au profit des exportations
Aires de jeux 5,88 2,50 4,00 Après 4 années de déclin Marché très dépendant des investissements
successif, ce marché a connu publics, directement touché par la crise
un rebond en 2013 (+60 % par
rapport à 2012) mais les
perspectives nationales restent
limitées
Mélanges 2,71 1,99 1,17 Ralentissement du fait de la Volonté des pouvoirs publics de développer ce
bitumineux crise marché mais freins liés au contexte
économique
Objets en 1,38 3,45 4,28 Marché en augmentation Hausse de la demande industrielle et bon
caoutchouc constante rapport qualité/prix des granulats de pneus par
rapports aux matériaux vierges (ex. EPDM).
Freins liés à la perception et problèmes
d’odeur/de visuel même s’il existe des
solutions techniques (ex. enrobage)
Exportations 4,82 8,81 15,80 Forte hausse : 4 % des Saturation des marchés nationaux et
débouchés en 2009 à 35 % en demandes de pays tiers.
2013

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 32


Juin 2015
Diagnostic de la filière nationale

FORCES FAIBLESSES
 Efficacité du système de gestion des  Manque d’investissements publics du
pneus usagés (reconnu comme l’un fait de la crise économique qui a
des plus performants d’Europe) fortement affecté l’Espagne
 Politique nationale donnant priorité  Non atteinte des objectifs
au recyclage face à la valorisation réglementaires 2008-2015
énergétique (objectifs chiffrés) et  Marchés nationaux saturés
forte implication des autorités (demande inférieure à l’offre)
publiques dans l’utilisation de  Forte concurrence entre granulateurs
granulats de pneus usagés ayant tiré les prix des granulats vers
(infrastructures routières notamment) le bas
 Effort de R&D important des  Petite taille des installations de
organismes de gestion et des centres granulation rendant l’activité peu
de recherche nationaux rentable (faibles marges)
er
 Un des 1 pays d’Europe en matière  Hausse des importations de pneus
d’utilisation de granulats dans les d’occasion échappant en partie aux
mélanges bitumineux (> 1 100 km) déclarations (ventes internet)

OPPORTUNITES MENACES
 Amélioration de la situation
économique de l’Espagne (plan de
 Existence de stocks de granulats non
relance) pouvant contribuer à
écoulés du fait des difficultés de
redynamiser le marché national
vente des années précédentes
notamment via une reprise des
 Fraudes aux déclarations et
investissements publics
importations non contrôlées (ventes
 Dynamique nationale favorable au en ligne échappant au dispositif REP)
développement de l’utilisation de pouvant impacter l’équilibre financier
granulats de pneus dans les mélanges de la filière si des contrôles plus
bitumineux (mobilisation des pouvoirs efficaces ne sont pas mis en oeuvre
publics et des professionnels de la
construction routière, existence d’un
cadre normatif, maturité technologique)
 Effets positifs de la réforme du marché
du travail sur la compétitivité des
entreprises espagnoles
 Standardisation européenne des
produits issus des pneus usagés
(comité CEN TC 366) devant favoriser
les débouchés industriels

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 33


Juin 2015

Informations complémentaires

Données nationales sur la gestion des pneus usagés


Sources : rapports d’activité de Signus et TNU / données ETRMA (en rouge)
Indicateurs 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Pneus usagés valorisés (en ktonnes) 234,00 214,00 219,00
Signus 44,32 145,54 211,34 170,35 174,78 167,08 138,06 144,55
TNU 0,00 47,62 39,49 44,67 42,68 47,42 39,24 44,53
Signus + TNU 44,32 193,16 250,83 215,02 217,47 214,50 177,30 189,084
Pneus usagés valorisés en granulation (en
113,00 92,00 87,00
ktonnes)
Signus 35,90 114,13 113,94 99,38 94,79 79,38 77,16 75,41
TNU 19,62 15,73 21,61 16,82 19,76 15,27 15,30
Signus + TNU 133,75 129,68 120,99 111,61 99,15 92,43 90,713
Part de la granulation dans la valorisation totale
(%) 48% 43% 40%
Signus 78% 54% 58% 54% 48% 56% 52%
TNU 41% 40% 48% 39% 42% 39% 34%
Signus + TNU 69% 52% 56% 51% 46% 52% 48%
Production nationale de granulats et poudrettes
de PUNR (en ktonnes)
Signus 69,62 69,51 60,62 60,00 49,46 47,69 45,12

TNU 11,77 9,44 12,97 10,09 11,86 9,16 9,18

Signus + TNU 81,39 78,95 73,59 70,09 61,31 56,85 54,30


Exportations de granulats et poudrettes (en
ktonnes)
Signus ND ND ND 1,12 4,82 8,81 15,80
TNU ND ND ND ND ND ND ND

Evolution des tarifs de gestion des pneus usagés de Signus-Ecovalor (en euro/pneu) :
Les tarifs de TNU ont suivi la même évolution avec des tarifs inférieurs de 10 à 20 %.

Catégorie Description 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
pneus de motos,
scooters et
A assimilés 1,28 1,28 1,14 1,01 1,01 1,01 1,01 0,95 0,95
voitures de
B tourisme 1,98 1,98 1,77 1,57 1,57 1,57 1,57 1,58 1,58
camionnettes,
C 4x4 3,94 3,94 3,52 3,27 3,27 3,27 3,27 2,75 2,75
camions,
D autobus 12,48 12,48 11,12 10,62 10,62 10,62 10,62 13,25 13,25

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 34


Juin 2015
Répartition par application (source : Signus)

Répartition par application - 2009

Exportation
s Produits
Autres
4% isolants
10%
0%
Objets en
caoutchouc
3%
Mélanges
bitumineux
3%
Gazons
Aires de artificiels
jeux 67%
13%

Répartition par application - 2011

Produits
isolants Autres
Exportation 0% 8%
s
12%
Objets en
caoutchouc
3%
Mélanges
bitumineux Gazons
7% artificiels
56%
Aires de
jeux
14%

Répartition par application - 2013

Produits
isolants
0% Autres
16% Gazons
artificiels
27%

Aires de
jeux
Exportation 9%
s Mélanges
35% Objets en bitumineux
caoutchouc 3%
10%

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 35


Juin 2015
Localisation des usines de broyage et de granulation :
Sources :
- Signus Ecovalor
- TNU
- Ministère de l’Agriculture et de l’Environnement – Fiche technique sur les pneus usagés de décembre 2013

RENECAL
RMD
INDUGARBI NFU

GESNEUMA GMN
AMSA

VALORIZA

INSA
RENEAN

RNC
RMD

GENEUS

Légende
Usine de granulation
Site de broyage primaire
Usine de broyage + granulation

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 36


Juin 2015
Caractéristiques des granulateurs :

Société Date de Effectifs Sites de Technologie Capacité de Production Gamme de produits Contacts
6
creation production traitement de Tailles de Produits finis ou semi-finis à base de
(tonnes /an) granulats granulats granulats
(tonnes /an)
RMD 1997 - Ardoncino Broyage > 40 000 t 0,6-2 mm gazons artificiels, revêtements Adolfo Lopez,
(Recuperación - Aznalcollar mécanique 0,8 - 2,5 mm sportifs et de sécurité, objets Président et
Materiales 1 - 3,5 mm moulés, mobilier urbain, sols pour fondateur
Diversos, S.A) 2 - 7 mm animaux, produits de jardinerie
16 - 25 mm
GMN (Gestión 2001 Maials Broyage 45 000 t 0-1 mm Andreu Gelpi
Mediambiental mécanique 0,5-3 mm Salat, gérant
de Neumáticos, 1-4 mm a.gelpi@gmn.es
S.L.) 2-10 mm
6-20 mm
GESNEUMA La Cartuja Broyage 30 000 t
(Gestión de Baja mécanique
Neumáticos (Eldan)
Aragón, S.A.)
RENECAL Guardo Broyage 15 000 t 0-0,6 mm Director
(Reciclajes de mécanique 0-0,8 mm Comercial: Juan
Neumáticos y 0,6 - 2,5 mm Antonio Tejela
Caucho, S.L). 2 - 4 mm Otero
2 - 7 mm ja.tejela@renecal
.com

RENEAN 2005 Espeluy 15 000 t 9 000 t Rafael Eugenio


(Reciclado de Valdivielso
Neumáticos de Sánchez
Andalucía, S.L)
Alfredo 2000 Pont de 15 000 t 9 000 t mélanges pour dalles de sol, info@alfredomes
Mesalles Vilomara panneaux isolants, mobilier urbain alles.es
(AMSA)
Indugarbi NFU 2009 12 Murillo El Cryogénisation 12 000 t Poudre
(Hera Holding) Fruto micronisée
(MRP)

RNC (Reciclado Ceutí 10 000 t


de Neumáticos

6
de l’activité de granulation des pneus usagés
Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 37
Juin 2015
Société Date de Effectifs Sites de Technologie Capacité de Production Gamme de produits Contacts
6
de Castilla y creation production traitement de
León, S.A.) (tonnes /an) granulats
(tonnes /an)
Valoriza Chiloeches 10 000 t www.valorizasm.
Servicios com
Medioambiental
es, S.A.
INSA 0,7 mm Mélanges de caoutchouc
(Industrias del 1 mm
Neumatico SA 0,5 – 2,5 mm
– Grupo 0,7 – 3 mm
Soledad) 1 -3 mm
2,2 – 4 mm
2,2 – 7 mm
4 – 7 mm
4 – 10 mm
8 – 16 mm

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 38


Juin 2015
Principaux projets nationaux de R&D passés, en cours ou à venir :

Projet Période Coordinateur Partenaires Résumé du projet (objectifs, organisation)


NEW JERSEY 2011 – Dirección General de Carreteras CIDAUT (Centre de R&D en Ce projet d’un budget total de 1,9 millions € bénéficie de subventions du
2014 de la CC.AA. de Madrid Transport et Energie) programme LIFE +. Il consiste à développer deux types de barrières de
European sécurité intégrant des granulats de pneus usagés et des plastiques
Union Road Federation (ERF) recyclés. Le premier modèle est composé d’une barrière en béton
SIGNUS recouverte d’une couche d’un mélange caoutchouc-plastique. Le
Acciona Infraestructuras S.A deuxième consiste à utiliser du béton modifié dans lequel des chips de
pneus usagés sont utilisés en substitution partielle des agrégats. Une
analyse de cycle de vie des produits sera réalisée pour évaluer les gains
environnementaux.
RECYSOLE 2011- Signus Centro Tecnológico del L’objectif de ce projet mené avec l’aide d’une société spécialisée dans
2013 Calzado de la Rioja (CTCR) les textiles écologiques était de mettre au point des chaussures intégrant
ECOALF la plus haute teneur possible en caoutchouc issu de pneus usagés. Les
essais ont permis de commercialiser en 2013 des premières tongs avec
plus de 50 % de granulats de pneus recyclés.
Fabrication de pièces en 2011- Signus L’objectif de ce projet est de diminuer les coûts de production de pièces
caoutchouc avec des résines 2014 en caoutchouc de forme régulière selon un procédé de transformation
thermostables des granulats de pneus usagés avec des résines thermostables. Les
essais obtenus en laboratoire sont encourageants, les tests industriels
sont en cours de finalisation après plusieurs ajustements des
équipements et une demande de brevet européen devrait être déposée
prochainement.
Isolation acoustique de 2012- TNU Instituto de Tecnología de Développement d’un nouveau produit d’isolation phonique et vibratoire
dernière génération dans 2013 Materiales - Universitat des parois, des sols et des toits à partir de granulats de caoutchouc, de
l’habitat Politècnica de València (UPV) fibres métalliques et de fibres textiles issus de la granulation des pneus
usagés.
Ekopan 2011- Tecnalia Norten Prefabricados de Ce projet qui a bénéficié d’un financement européen par le programme
2013 Hormigón CIP Eco-Innovation visait à développer des murs anti-bruit pour les
GEONARDO Environment autoroutes à base de granulats de pneus usagés. En plus des bénéfices
Technologies (Hongrie) environnementaux liés au recyclage des pneus usagés, le caractère
poreux du caoutchouc permet d’améliorer la capacité d’absorption
acoustique mais aussi d’absorption des chocs permettant une meilleure
résistance aux impacts en cas de collision d’un véhicule.
ECORUBBER 2009-2012 Instituto Tecnológico del Recipneu L’objectif de ce projet qui a bénéficié d’un financement européen de
Plástico, AIMPLAS Instituto de Biomecánica de l’EACI (EXECUTIVE AGENCY FOR COMPETITIVENESS AND
(Espagne) Valencia INNOVATIONI) dans le cadre du CIP Eco-Innovation, était de
Berlá développer un procédé innovant de recyclage des pneus usagés en
produits de mobilier urbain de haute qualité. Le projet a permis de
développer des bornes intégrant 89 % de poudrettes de pneus usagés,
offrant une sécurité quatre fois supérieure aux bornes métalliques
utilisées traditionnellement. Une analyse ACV a été menée pour
démontrer les bénéfices environnementaux du produit. Une étude de

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 39


Juin 2015

Projet Période Coordinateur Partenaires Résumé du projet (objectifs, organisation)


conception a permis d’obtenir la labellisation du produit en vue de sa
commercialisation. Le procédé développé pour la production de ces
bornes est applicable à d’autres types d’objets moulés pour mobilier
urbain.
Protrack 2011- GMN Insolgomma (Italie) Ce projet, d’un budget total de 1,3 M€, a bénéficié d’un financement de l’
2013 Comsa (Espagne) Executive Agency for Competitiveness and Innovation (EACI) de 659
929 € dans le cadre du programme Eco Innovation. Son principal objectif
était de démontrer la viabilité technique et commerciale d’un nouveau
produit éco-innovant, les profils de rail PROTRACK, fabriqués à partir de
granulats de pneus usagés.
Ces produits, qui offrent de nombreux bénéfices tant sur le plan
environnemental (recyclage de déchets, économies de matières
premières, protection des sols) technique (meilleure isolation acoustique
et électrique) qu’économique (facilité d’installation, de remplacement et
d’entretien) est désormais commercialisé par la société italienne
Insolgomma.
NEUVIA 2008- Université de Cantabria Acciona Infraestructuras, Ce projet financé par le ministère du développement avait pour objectif
2011 (LADICIM, laboratoire de Krypton Chemical, de développer un nouveau système de voie ferrée sur dalle constituée
sciences et ingénierie des Signus de plaques en bétons et d’un mélange amortissant de pneus usagés et
matériaux) de polyuréthane. Outre le recyclage des pneus usagés, ce nouveau
système offre plusieurs avantages par rapport aux voies sur ballast
utilisées traditionnellement : maintenance réduite, considérable
atténuation des vibrations et du bruit de roulement des trains. Il a été
testé avec succès sur la ligne de métro léger de Grenade.
Modification des propriétés 2008- Signus Ce projet qui a bénéficié d’une subvention du ministère de
des bétons de masse par 2011 l’environnement avait pour objectif d’évaluer l’impact sur les propriétés
l’incorporation de matériaux des bétons de masse de l’incorporation de matériaux provenant du
provenant de pneus usagés recyclage de pneus usagés. Les essais ont porté à la fois sur le
remplacement d’une partie des agrégats par des chips, selon différents
taux de substitution, et sur l’incorporation en parallèle des fibres d’acier
provenant du processus de granulation des pneus usagés. Différentes
formulations ont été testées et les différentes propriétés des bétons
obtenus ont été évaluées. Le projet a permis de démontrer que si
l’intégration de caoutchouc et de fibres d’acier dégrade certaines
propriétés mécaniques (résistance à la pression notamment), d’autres
propriétés comme l’élasticité, la capacité d’absorption de l’énergie, la
résistance aux alternances gel/dégel sont en revanche améliorées. Ce
type de béton modifié présente un intérêt pour quatre types
d’applications : les panneaux acoustiques, les revêtements routiers, les
barrières de sécurité et les matériaux anti-vibration.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 40


Juin 2015

III.5. FRANCE
Principales caractéristiques de la filière de Chiffres clefs
granulation des déchets de pneumatiques 2013
Système de gestion : Responsabilité élargie du Tonnes de pneus usagés 367 791
producteur valorisés
Tonnes de pneus usagés ND
Année de mise en œuvre : 2004 importés
Tonnes de pneus usagés 95 748
Objectifs nationaux de valorisation par filière : NON exportés
Détails :
Tonnes valorisées en granulation 79 242
Existence d’une subvention aux granulateurs : OUI % valorisé en granulation 21,5 %
Montant moyen : 60 € / t Tonnes de granulats produits ND
Tonnes de granulat importés ND
Mesures de soutien de la filière granulation par les
pouvoirs publics : aucun soutien spécifique. Tonnes de granulats exportés ND
Nb de sites de granulation 4

Acteurs nationaux significatifs


Source : Aliapur +FRP

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Autorités publiques MEDDE Caroline Lavallée
ADEME Karine Filmon, Eric Lecointre
Organisations Aliapur Frank Retailleau
professionnelles FRP Nadia Zenache
Groupe Mobiva/Norauto Marie Lepers
Principaux granulateurs Collet Environnement Damien Collet
nationaux Delta Gom Alain Gurdebeke
RBSI Eric Muller
Roll Gom Richard Lett
HET Christian Renner

Résumé des spécificités de la filière :

La France a mis en place depuis 2004 un système de responsabilité élargie des producteurs (REP) pour la
gestion des pneumatiques usagés.

Les deux principaux organismes collectifs de gestion, Aliapur et FRP, représentent à eux deux plus de 80 %
des tonnages de pneus usagés traités en France :

- Aliapur, société anonyme créée par les manufacturiers et les principaux producteurs a représenté 72 %
des tonnages traités en 2012 d’après l’observatoire pneumatiques usagés de l’ADEME,
- le GIE France Recyclage Pneumatiques, créé par les autres producteurs a représenté 13 % des tonnages
traités en 2012.

D’autres organismes collectifs gèrent des flux plus modestes notamment dans les départements et régions
d’outre-mer (AVPUR, TDA, TDA PUNR, ARDAG). Le groupe Mobivia (Norauto) a également mis en place son
propre dispositif de gestion individuelle.

La filière de granulation française connaît une orientation à la baisse depuis plusieurs années, au profit de la
filière valorisation énergétique en plein développement. En 2013, d’après les données Aliapur et FRP,
seulement 22 % des pneus non réutilisables traités ont ainsi été valorisés en granulation, contre 41 % en
2008.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 41


Juin 2015
Depuis 2004, plus de six granulateurs ont disparu :

- Alliance Environnement (dans l’Oise) a déposé le bilan en 2003,


- Le site de CMRP (Var) a été détruit par un incendie en mars 2008,
- Limousin Environnement (Corrèze) a disparu parce que l’entreprise ne respectait ni ses engagements, ni
la loi (fraude),
- le 12 juillet 2009, le site de la société Ecomix (en situation de redressement judiciaire) a été détruit par un
incendie,
- en 2011, après un sinistre sur sa ligne de broyage, l’entreprise CFRC a été mise en vente et le site a été
repris en 2013 par Collet Environnement,
- les deux sites du Groupe SITA, Regène Nord (Picardie) et Regène Sud (Montauban) ont également
fermé, respectivement en 2012 et 2013.

En Octobre 2014, une nouvelle usine de granulation a été créée par le Groupe HET à Dieuze en Moselle.
Jusqu’à présent, le groupe HET achetait ses granulats à Estato, en Allemagne.

Principaux textes réglementaires :

 Articles R 543-137 à 152 du Code de l'environnement concernant la gestion des déchets de


pneumatiques et, plus particulièrement, l’article R543-139 traitant de l’interdiction d'abandonner, de
déposer dans le milieu naturel ou de brûler à l'air libre les pneumatiques.
 Décret n° 2002 - 1563 du 24/12/2002 relatif à l'élimination des pneumatiques usagés :
o donne aux producteurs de pneus neufs la responsabilité technique et financière de la collecte et
du traitement des déchets de pneumatiques. Il prévoit également que les collecteurs et les
exploitants d’installations de traitement des déchets de pneumatiques soient agréés par les
préfets de départements.
 Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés :
o Concerne l’agrément dont doivent bénéficier les collecteurs pour collecter des pneus usagés.
 Arrêté du 7 mars 2008 modifiant l’arrêté du 23 juillet 2004 relatif à la communication d’informations
relatives à la mise sur le marché et au traitement des pneumatiques :
o impose aux producteurs la déclaration annuelle des flux mis sur le marché, collectés et envoyés
pour traitement. Il contraint également les opérateurs de collecte et de traitement à déclarer les
flux ramassés, triés, regroupés et traités.
 L’article 205 de la loi dite « Grenelle II » instaure le principe de sanctions pour les metteurs sur le marché
qui n’assument pas leurs obligations, notamment en terme d’éco- contribution. L’ordonnance 2010-1579
du 17 décembre 2010 quantifie le montant de l’amende administrative encourue par les producteurs de
pneus en cas de non-respect de leurs obligations réglementaires, c’est-à- dire s’ils ne déclarent pas les
pneus qu’ils mettent sur le marché. Le montant de cette amende est fixé en fonction « de la gravité des
manquements constatés et des avantages qui en sont retirés ». Elle peut aller jusqu’à 7 500 € par
enveloppe, soit 7 500 € par pneumatique non déclaré.

La réglementation relative aux déchets de pneumatiques est en cours d’évolution : le projet de décret
modificatif sur la gestion des déchets de pneumatiques, dont la publication était attendue pour fin 2014,
prévoit notamment de renforcer les obligations des metteurs sur le marché de pneumatiques, en introduisant
le principe d’objectifs plus précis, en termes de couverture territoriale, de recyclage et valorisation des
déchets de pneumatiques.

Importations de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

Aliapur ne dispose pas de chiffres concernant les importations mais indique que des granulateurs tels que
Estato et Rumal exportent des granulats vers la France.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 42


Juin 2015
Export de pneus usagés (entiers ou en granulats) :
Source : Aliapur

Filière de Quantités exportées (tonnes)


Pays de destination Format des exportations valorisation
2011 2012 2013
Maroc Broyats de pneus Cimenterie 36 152 31 242 48 324
Allemagne Broyats de pneus Granulation 15 570 15 965 14 565*
Suisse Pneus entiers et broyats Cimenterie 10 913 10 738 13 874
Pays-Bas Pneus entiers (Poids lourds) Granulation 7 705 7 956 8 057**
Suède Broyats de pneus Chaufferie 5 354 12 484 8 112
Belgique Broyats de pneus Granulation 485 0 0
Luxembourg Broyats de pneus Cimenterie 1 791 409 808
Total 77 970 78 794 93 740
* 14 565 tonnes exportées vers l’Allemagne dont 14 490 t vers Estato et 75 t vers Karl Kurz
** 8 057 t exportées aux Pays-Bas vers Rumal.

Principaux débouchés (selon Aliapur) :

 Objets moulés (roues, éclisses, tapis, …) ~39 %


 Sols sportifs (remplissage) ~27 %
 Sous couches et sols coulés ~26 %
 Autres (murs anti-bruit, équipement auto,…) ~ 7%
 Bitumes ~0,3 %

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 43


Juin 2015
Diagnostic de la filière nationale

FORCES FAIBLESSES
 Efficacité globale du système de gestion  Filière relativement récente, donc plus
des pneus usagés (respect des objectifs « artisanale » en comparaison des filières
de collecte, fiabilité du dispositif allemandes et danoises
permettant aux granulateurs de  Capacités unitaires de production trop
disposer d’une bonne visibilité sur leurs petites pour permettre des économies
approvisionnements) d’échelle
 Nombreux projets nationaux de R&D  Accès difficile aux aides à l’investissement
(ADEME, Aliapur) nationales ou européennes
 Faible coût de l’énergie par rapport aux  Filière fragilisée par la diminution du
autres pays européens montant de la subvention, la baisse des
 Position centrale de la France en prix et l’absence d’unités de granulation
Europe bien desservie par de grands dans le Sud de la France
axes de transport  Débouchés et demande nationale
insuffisante
 Pas de mise en avant de l’utilisation de
produits recyclés dans les CCT des
donneurs d’ordres (Etat, régions,
collectivités)
 Connaissance limitée des marchés de
débouchés (stratégie marketing à
construire)

OPPORTUNITES MENACES
 Démarrage de l’usine HET de Dieuze et  Concurrence européenne accrue
reprise éventuelle du site de Montauban (apparition de nouveaux acteurs en
pouvant contribuer à redynamiser la Europe de l’Est notamment) et
filière diminution des prix
 Développement d’une politique  Retard en matière de R&D vis-à-vis de
nationale en faveur de l’économie pays voisins (Allemagne, Danemark),
circulaire notamment pour le développement de
 La mise en œuvre d’une véritable produits à forte valeur ajoutée
politique nationale d’achats  Déficit d’image vis-à-vis des acteurs
« verts » favorable aux produits industriels qui estiment que la filière
intégrant des matériaux recyclés granulation française est en perte de
pourrait contribuer à stimuler la vitesse (voire à l’abandon) et préfèrent
demande (par exemple, en introduisant recourir à des granulateurs espagnols
des obligations réglementaires pour les ou italiens offrant selon eux un meilleur
acheteurs publics) rapport qualité/prix

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 44


Juin 2015

Informations complémentaires

Evolution historique des principaux indicateurs :


Indicateurs 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Source
301 884 285 824 278 756 297 699 293 099 301 839 Aliapur
Pneus usagés collectés 57 055 54 179 57 213 52 664 67 915 65 952 FRP (avec centres VHU)
(tonnes) 358 939 340 003 335 969 350 363 361 014 367 791 Aliapur + FRP
366 660 365 544 465 323 392 029 394 476 Observatoire du pneu (ADEME)
83 038 107 509 93 140 77 970 78 793 93 740 Aliapur hors pneus réutilisables
Exportations de pneus 3 400 4 511 8 134 10 360 FRP
usagés non réutilisables 83 038 107 509 96 540 82 481 86 927 104 100 Aliapur + FRP
(tonnes)
Observatoire du pneu (ADEME) - données
90 138 117 500 78 652 88 058 94 260
producteurs
Importations de pneus
ND ND ND ND ND
usagés (tonnes)
308 000 313 000 323 000 323 000 249 192 ETRMA

Pneus usagés non 258 111 242 293 278 756 297 699 293 099 301 839 Aliapur
réutilisables valorisés en 57 055 54 179 57 214 52 763 67 916 65 952 FRP
filière énergie ou matière
315 166 296 472 335 970 350 462 361 015 367 791 Aliapur + FRP
(tonnes)
Observatoire du pneu (ADEME) - données
306 653 344 777 324 422 362 203 353 402
installations de traitement
ETRMA (valorisation matière, dont
128 000 128 000 115 000 98 000 75 613
granulation)
121 997 94 697 101 335 97 368 86 465 78 704 Aliapur
Pneus valorisés en 7 270 123 75 538 FRP
granulation (tonnes) - -
129 267 94 697 101 458 97 368 86 540 79 242 Aliapur + FRP
Observatoire du pneu (ADEME) - données
126 860 115 751 135 661 104 030 74 972
installations de traitement
41,6% 41% 36% 30% 30% ETRMA
47% 39% 36% 33% 30% 26% Aliapur
Part de la granulation
dans la valorisation totale 1,0% 0,0% 0,2% 0,0% 0,1% 0,8% FRP
(%)
41% 32% 30% 28% 24% 22% Aliapur + FRP
41% 34% 41,8% 29,6% 24,0% Observatoire du pneu (ADEME)
Evolution des différentes filières de valorisation :

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 45


Juin 2015
Source : ADEME, Observatoire des pneumatiques usagés 2005 et 2012 – Valeurs en kt et proportion en %

Evolution du montant de l’éco-contribution (HT)

Montant de la redevance (€/pneu)


Catégories de pneus
2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
A1 (Motos, quad et pneus de 3 à 5 kg) 1,00 1,00 0,80 0,75
A2 (Voitures, 4x4, petits utilitaires (5 à 20 kg) 2,20 2,00 1,85 1,75 1,60 1,50 1,50 1,50 1,35 1,35 1,35 1,25
B1 (V. utilitaires, poids lourds, pneus de 20 à 80 kg) 10,80 10,00 9,70 9,10
C1 (pneus agraires, GC/TP, pneus de 80 à 130 kg) 26,99 23,00 21,00 19,50
C2 (pneus agraires, GC/TP, pneus de 130 à 200 kg) 56,35 38,00 35,00 32,30
E (scooters et pneus < 3 kg) 0,83 0,55 0,50 0,48

Evolution du montant de la contribution aux granulateurs (en €/tonne)


En 2004/2005, la contribution moyenne versée aux granulateurs par Aliapur était de 120 à 130 €/tonne alors qu’elle n’est plus aujourd’hui que de 45 à 65 €/tonne.
A contrario, les prix versés à certains granulateurs par les détenteurs individuels ont augmenté, passant d’environ 75 €/tonne en 2005 à plus de 120 €/tonne en 2013.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 46


Juin 2015

Carte des sites de granulation français

Roll Gom

Delta-Gom
RBSI
HET

Collet
Environnement

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 47


Juin 2015
Caractéristiques des granulateurs nationaux :
Société Date de Effectifs Sites de Technologie Capacité de Production Gamme de produits
7
création production traitement de granulats Tailles de Produits finis ou semi-finis à base de granulats
(tonnes /an) (tonnes /an) granulats
Roll Gom 2004 10 Tilloy-lès- Procédé Kahl 30 000 ≈ 9 000 2 – 4 mm Roues à bandage
Mofflaines (Arras)
Delta Gom 2000 17 Noyon Procédé Kahl 20 000 ≈ 10 000 3 – 6 mm Non
0,5 – 2,5 mm
< 0,8 mm
RBSI 1982 Broyeur à froid 10 000 - tapis anti-vibratoires et profilés moulés pour
voies ferrées et tram (principal débouché)
- revêtements de sols pour aires de jeux et terrains
de sport
- produits pour horticulture
Collet 2013 9 Brazey en Plaine Broyeur à froid 12 000 8 000 0,5 à 2,5 mm Non
Environnement (21) 1 à 4 mm
8
HET 2014 ND Dieuze Broyeur à froid 30 000 ND Pièces moulées (secteur du rail notamment)
En plus des granulateurs français, Aliapur travaille également avec les granulateurs allemands Estato et Karl Kruz (voir fiche Allemagne pour les caractéristiques)).

Principaux projets de R&D en cours ou à venir (voir aussi chapitre IV.1.1 pour les projets de l’ADEME)
Projet Date de Durée Coordinateur Partenaires Résumé du projet
démarrage (objectifs, organisation)
PRITE 1/2015 4 ANS STC BIORET ALIAPUR / Développement nouveau marché + création nouvel acteur pièces moulées (tapis d’étable)
ADEME
TREC 2014 7 ANS MICHELIN ADEME Utilisation pneus recyclés dans pneus
Béton caoutchouc 2012 2 ANS EIFFAGE ALIAPUR/LMDC Validation technique mais surcoût non acceptable par les utilisateurs finaux (collectivité locale)
Piste athlétisme 2012 2ANS ALIAPUR TECHNISOL / Piste validée techniquement et compétitive en termes de coût. Pas de prospection commerciales
MICHELIN ou de développent marché par le partenaire.
Sols équestres 2007 Finalisé ALIAPUR SPORTINGSOL Idem
Aciérie ALIAPUR ARCELOR Solution validée techniquement et financièrement.
Compound 2009 Finalisé ALIAPUR TREVES Verrous techniques levés, prix compétitifs mais volonté d’un acteur de monopoliser la solution
Mur anti-bruit 2006 Finalisé ALIAPUR CTTM Solution conforme au cahier des charges mais mauvais positionnement + absence implication
d’un industriel
Asphalt rubber 2010 Finalisé ALIAPUR EIFFAGE Développement hors France dans pays ou l’application est subventionnée
ACV 2009 Finalisé ALIAPUR PWC Validation de la pertinence des solutions de valorisations. Participe à l’acceptation des produits à
base de PUNR en tant que produit de qualité.

7
de l’activité granulation
8
Actuellement seule 1 ligne de production sur 2 est opérationnelle, soit une capacité de traitement d’environ 18 000 t. La 2ème ligne devrait être lancée en 2015.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 48


Juin 2015

III.6. HONGRIE
Note : les informations relatives à la Hongrie ont été obtenues grâce au Service Economique de l’Ambassade
de France en Hongrie. Les données chiffrées proviennent de l’ETRMA pour l’année 2012 (pas de données
disponibles en 2013). L’Agence nationale de gestion des déchets (OHU) n’a pas répondu au questionnaire
qui lui a été adressé. En l’absence d’informations suffisamment complètes et précises, et compte-tenu des
évolutions récentes du dispositif réglementaire, il n’a pas été possible d’établir un diagnostic de la filière de
granulation des déchets de pneumatiques en Hongrie.

Chiffres clefs
Principales caractéristiques de la filière de
granulation des déchets de pneumatiques
Source : ETRMA 2012
Système de gestion : Responsabilité individuelle du Tonnes de pneus usagés valorisés 36 000
producteur Tonnes de pneus usagés importés ND
Tonnes de pneus usagés exportés ND
Année de mise en œuvre : système REP en 2003 /
Tonnes valorisées en granulation 26 000
modification en janvier 2012
% valorisé en granulation 72 %
Objectifs nationaux de valorisation par filière : NON Tonnes de granulats produits ND
Détails : - Tonnes de granulat importés ND
Tonnes de granulats exportés ND
Existence d’un « gate fee » : OUI
Montant moyen : 52 €/t en 2013 Nb de de sites de granulation ND

Mesures de soutien de la filière granulation par les


pouvoirs publics : subventions d’investissement versées par l’Agence nationale de gestion des déchets
9
(OHU).

Acteurs nationaux significatifs :

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Autorités publiques Agence Nationale de Gestion des Déchets (OHU) Dr. Krisztina Wégner
www.szelektivinfo.hu dr.wegner.krisztina@ohu.hu
Granulateurs GreenTyre (www.greentyre.hu) Tibor Tarnóczi, CEO
Tel: +36 20 959 11 39
tibor.tarnoczi@greentyre.hu

Euro-Novex M. Tamas Laszlo

Résumé des spécificités de la filière :

Le système de gestion des pneus usagés a connu plusieurs modifications au fil des évolutions
réglementaires.

En 2003, un régime de responsabilité du producteur avait été instauré en remplacement du précédent


système de taxe environnementale existant depuis 1995 pour plusieurs catégories de déchets (emballages,
équipements électroniques, huiles usagées et pneus) mais il s’est avéré inefficace.

Fin 2011/début 2012, suite à l’adoption de la Loi LXXXV de Juin 2011 sur l’éco-taxe des produits, la Hongrie a
une nouvelle fois modifié son dispositif de gestion des pneus usagés en passant d’un système de
responsabilité élargie du producteur à un système de « responsabilité individuelle » supervisé par l’Etat.

9
L’Agence nationale de gestion des déchets prévoit d’attribuer des subventions d’investissement répondant aux objectifs
suivants :
a) développement de la technologie de récupération de la composante textile dans les pneus,
b) mise en place d’une usine de recyclage des pneus avec au moins 500 tonnes de capacité/an.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 49


Juin 2015
er
Depuis le 1 janvier 2012, une Agence nationale pour la gestion des déchets a été mise en place. Elle est
chargée de définir et de mettre en œuvre le Plan National de Collecte et de Valorisation des déchets
concernés par cette éco-taxe à savoir les emballages, les DEEE, les papiers publicitaires, les batteries et les
pneus.

Les éco-organismes qui assuraient auparavant la gestion des pneus usagés (Oko-Gum, Hurec et Korkoor)
ont donc été dissous.

Dans le nouveau système, les manufacturiers peuvent :

- soit payer tous les trimestres une taxe complète à l’OHU qui s’occupe de toute la procédure (en 2014 :
52 000 HUF soit 170 €/tonne, en augmentation pour 2015 : 56 000 HUF soit 183 €/to/tonne),
- soit de s’occuper de façon individuelle de la collecte et du recyclage de leurs pneus usagés, à condition
de payer une taxe « systémique » à hauteur de 30 000 HUF/tonne (98 €) en 2014, en augmentation pour
2015 (36 000 HUF/tonne, soit 118 €).

Dans le premier cas, l’entreprise doit aussi payer les frais de collecte.

Selon l’interlocuteur interrogé chez Michelin, le second système est à la fois moins couteux et plus efficace.
L’OHU n’a jamais vérifié si Michelin traite bien les volumes de pneus que la réglementation lui impose.

Principaux textes réglementaires :

- Loi LVI de 1995 sur la protection de l’environnement : introduit une contribution environnementale sur
certains produits (emballages, équipements électroniques, huiles usagées et pneus)
- Loi LXXXV de Juin 2011 sur l’éco-taxe des produits : annule le régime de responsabilité élargie du
producteur au profit d’un nouveau système géré par l’Agence nationale sur la gestion des déchets
- Loi CLXXXV sur les déchets : instaure l’obligation de mettre en œuvre d’ici 2015 un dispositif de tri et de
collecte sélective des déchets et introduit de nouveaux objectifs visant à limiter la part de déchets mis en
décharge pour se mettre en conformité avec la directive européenne 2008/98/EC.

Importations de pneus usagés (entiers ou en granulats) :


Informations non disponibles.

Export de pneus usagés (entiers ou en granulats) :


Informations non disponibles.

Principaux marchés des granulats et produits issus de la granulation


Informations non disponibles.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 50


Juin 2015
Caractéristiques des principaux granulateurs :

Une recherche bibliographique a permis d’identifier quelques granulateurs hongrois, toutefois le manque de contacts avec des responsables nationaux ne permet pas
d’assurer l’exhaustivité de cette liste.GreenTyre est des principaux granulateurs du pays : avec une capacité de 20 000 tonnes/an, son usine de Marcali traite plus de
50 % des flux annuels de pneus usagés recyclés dans le pays. La construction de l’usine a bénéficié de subventions européennes dans le cadre du plan de
développement régional Széchenyi.

Autre granulateur important, Euro-Novex s’est associé en 2008 à l’équipementier allemand MeWa pour former le groupe Euro-Rubber Ltd, dont l’usine de Újszilvás
près de Cegled produit des poudrettes de haute qualité pour la production d’objets moulés et d’asphalt rubber, avec une capacité de traitement d’environ 20 000
tonnes/an d’après les informations disponibles. Le groupe a participé en 2013 en partenariat avec Continental à la construction de la première section de route en
rubber asphalt du pays (8,4 km).

De taille beaucoup plus modeste, Hungarojet utilise un procédé novateur de granulation par hydrojet à haute pression. Ce procédé a été primé en 2008 dans le cadre
des trophées européens EEP organisés par l’European Environmental Press et Pollutec. D’après l’entreprise, les poudrettes produites via ce procédé possèdent une
capacité de liaison chimique exceptionnelle facilitant leur utilisation en « revulcanisation directe » dans des mélanges industriels caoutchouc ou plastiques. Ce
procédé permettrait d’obtenir des poudrettes de qualité supérieure à celles obtenues par cryogénisation à un coût de production équivalent. L’unité expérimentale
dispose d’une capacité de traitement de 1 000 tonnes de pneus de camions par an. L’entreprise a engagé un plan d’investissement pour augmenter sa capacité de
production avec un premier objectif de 15 000 tonnes/an, et a déjà obtenu en 2014 des financements du programme d’investissement norvégien Norway Grants (1,45
millions d’euros sur un budget total de 2,13 millions d’euros). Le projet avait auparavant bénéficié de fonds nationaux et européens dans le cadre de l’aide au
développement.

Société Date de Sites de Technologie Capacité de Production Gamme de produits Contacts


10
creation production traitement de Tailles de granulats Produits finis ou semi-finis à base de
(tonnes /an) granulats granulats
(tonnes /an)
GreenTyre 2010 AbbMarcali Broyage 20 000 Granulats + poudrettes www.greentyre.h
mécanique u
Euro-novex 2009 Újszilvás Broyage 20 000 0 – 0,2 mm Tapis et dalles pour sites industriels www.euronovex.hu
mécanique 0 – 0,4 mm élevages
1 -2 mm
2 – 4 mm
Hungarojet 2008? Budapest Broyage par 1 000 Poudrette ultra fine (à-500 ww.hungarojet.eu
hydrojet à haute μm
pression Granulats 0,5-1,5 mm
Gumiaszfalt KFT 2009 Budapest 4 000 0,5 – 2 mm Mr. Joseph Szabo
2-4 mm 36-20-5151476
4-5 mm

10
de l’activité de granulation des pneus usagés

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 51


Juin 2015

III.7. ITALIE
Principales caractéristiques de la filière de granulation des déchets de pneumatiques

Système de gestion : Responsabilité élargie du


Chiffres clefs
producteur
2013
Année de mise en œuvre : septembre 2011 Tonnes de pneus usagés valorisés 316 638*
Tonnes de pneus usagés importés ND
Objectifs nationaux de valorisation par filière : NON
Tonnes de pneus usagés exportés ND
Détails : -
Tonnes valorisées en granulation 136 014*
Existence d’un « gate fee » : OUI % valorisé en granulation 43 %*
Montant moyen : 107 €/t en 2013 Tonnes de granulats produits 106 000*
Tonnes de granulat importés -
Mesures de soutien de la filière granulation par les
pouvoirs publics : Green Procurement Policy (loi Tonnes de granulats exportés 47 000**
adoptée mais pas encore mise en œuvre) Nb de de sites de granulation 18**

Acteurs nationaux significatifs : Source : * Fondazione per lo sviluppo sostenibile (L’Italia dil
riciclo 2014) / ** Ecopneus
Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts
Autorités publiques Ministère de l’Environnement Mr. Sergio Cristofanelli
sergio.cristofanelli@minambiente.it

Organisations Ecopneus (www.Ecopneus.it) Giovanni Corbetta


professionnelles (g.corbetta@ecopneus.it)
Ecotyre (www.ecotyre.it) Enrico Ambrogio
(enrico.ambrogio@ecotyre.it)

Greentire (www.greentire.it) Paolo Bucher


(ricercaesviluppo@greentire.it)

Comitato PFU (comité pour la gestion des pneus Dr. Vincenzo Pensa, Président du comité
usagés provenant des véhicules hors d’usage)

Résumé des spécificités de la filière :

L’Italie est l’un des derniers pays européens à avoir mis en place un système de responsabilité élargie du
producteur en septembre 2011. Auparavant, le pays relevait d’un régime de marché libre. La mise en place
du système REP vise notamment à lutter contre les pratiques illégales (décharges sauvages), à favoriser la
valorisation des pneus usagés et à améliorer l’efficacité et la transparence du dispositif de gestion des pneus
11
usagés. D’après la fédération du recyclage FISE UNIRE , le système de gestion des pneus usagés est
aujourd’hui bien établi et efficace, mais il reste encore des zones grises, en particulier, la possibilité que des
flux échappent au dispositif REP du fait de l’absence de liste officielle ou de registre des organismes de
gestion accrédités par le ministère de l'environnement.

Le principal organisme en charge de la gestion des pneus usagés est Ecopneus, société à but non lucratif
12
constituée par les six principaux manufacturiers de pneus en Italie , qui traite près de 80 % des flux générés
dans le pays avec plus de 30 000 points de collecte. Les deux autres organismes de gestion significatifs sont
Ecotyre (5 000 points de collecte dans tout le pays), et Greentire, basé dans le Nord du pays, qui a fait de la
valorisation matière une priorité. Ces trois organismes gèrent 96 % des pneus usagés générés en Italie, les 4
% restants étant gérés par des producteurs ayant choisi de s’acquitter de leurs obligations de façon
individuelle ou via de petits groupements professionnels. La part des flux illégaux reste toutefois difficile à
établir.
L’une des spécificités de la filière italienne est liée au grand nombre d’unités de granulation, la plupart de très
petite taille, avec une production de granulats historiquement plutôt de basse qualité. La mise en place du
système REP a cependant contribué à rationaliser la filière et le nombre de granulateurs est passé d’une

11
Source : rapport « L’Italia del riciclo 2014 » (FISE UNIRE - Fondazione per lo Sviluppo Sostenibile, décembre 2014)
12
Bridgestone, Continental, Goodyear Dunlop, Marangoni, Michelin, Pirelli,

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 52


Juin 2015
quarantaine en 2008 à 26 en 2011 et 18 en 2013. De nouveaux acteurs se sont implantés récemment avec
un positionnement sur du granulat de qualité (Terni Energia) ou de la dévulcanisation (Green Edge).
Ecopneus a par ailleurs mis en place un système de certification de la qualité des granulats pour inciter les
granulateurs à améliorer la qualité de leurs produits et favoriser le développement des marchés
d’applications. A ce jour, six granulateurs ont obtenu cette certification (Corgom, Ecoricicla, Irigom, Steca,
Tritogom et TRS). Ecopneus prévoit d’étendre cette certification aux produits fabriqués à partir de granulats
de pneus. La définition des critères environnementaux minimums pour les produits issus de pneus usagés a
été élaborée en collaboration avec le ministère de l’environnement.

L’autre spécificité de la filière italienne est liée au montant élevé des contributions (gate fee) versées aux
granulateurs, avec une moyenne de 105 € / t en 2013 et pouvant aller jusqu’à 130 € / t. Ce montant est en
légère baisse en 2015 (moyenne de 95 € / t) mais reste très supérieur à la moyenne des autres pays
européens étudiés. Ces montants sont jugés nécessaires pour pérenniser la filière granulation, pénalisée
notamment par le coût de l’énergie - coût unitaire élevé et procédé fortement consommateur d’énergie (de
220 à 230 kWh/ tonne de pneus) - dans un contexte international de plus en plus concurrentiel.

Principaux textes réglementaires :

 Décret de loi n° 36/03 du 13 Janvier 2003, transposition de la directive 1999/31/EC : établit l’interdiction
de mise en décharge des pneus usagés entiers à l’exclusion des pneus de génie civil (à partir du 16 Juillet
2003), ainsi que des broyats de pneus à partir du 16 Juillet 2006. Ces interdictions ne s’appliquent pas
aux pneus de vélos et aux pneus d’un diamètre extérieur supérieur à 1400 mm.
 Circulaire du 19 Juillet 2005, en application de l’arrêté ministériel du 8 mai 2003, relative aux matériaux
recyclés et aux produits fabriqués à partir de matériaux recyclés en caoutchouc : définit les principales
catégories de produits à base de caoutchouc recyclé par type d’application, en précisant les taux limites
d’incorporation, et introduit l’obligation pour les acteurs publics de recourir à des produits recyclés à
hauteur de 30 % des achats annuels pour les catégories de produits listés dans le répertoire national des
produits recyclés.
 Acte environnemental 152/2006 – section 4, articles 228 et 237 : identifie des exigences spécifiques
pour la gestion des pneus.
 Décret ministériel n° 82 du 11 Avril 2011 publié dans le Journal officiel du 18 juin 2011 : précise les
conditions de mise en œuvre du décret de loi 152/2006 en établissant les modalités de fonctionnement,
les responsabilités et le financement du système de responsabilité élargie du producteur pour la gestion
des pneus usagés, avec l’objectif d’assurer le traitement de 100% des pneus usagés mis sur le marché
italien du remplacement à compter du 31 décembre 2013 (hors pneus de vélo, chambres à air et pneus
d’avions). Ce décret modifie l’article 228 du décret 152/2006 en établissant l’obligation pour les
manufacturiers et importateurs de pneus d’assurer, de façon individuelle ou en adhérant à un système
collectif, la gestion des quantités de pneus usagés équivalentes aux quantités mises sur le marché
13
national (sur la base de l’année précédente). Les pneus usagés provenant des véhicules hors d’usage
font l’objet d'une contribution spécifique, par les concessionnaires de véhicules, dans un fonds pour la
gestion des pneus usagés mis en place par l’Automobile Club d’Italie (ACI). Un comité spécifique pour la
gestion des pneus issus des véhicules en fin de vie a également été mis en place
(www.pneumaticifuoriuso.it).

Importations de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

Selon Ecopneus, l’Italie n’importe pas de quantités significatives de pneus usagés.

Export de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

Du fait du manque de débouchés nationaux, l’Italie exporte une quantité importante de déchets de
pneumatiques, qu’il s’agisse de pneus entiers (envoyés pour granulation en Allemagne), de broyats (utilisés
notamment par les cimenteries) ou de granulats. Selon les données publiées dans le rapport annuel «l’Italie
du recyclage » (L’Italia del Riciclo – Fondazione per lo Sviluppo Sostenibile / FISE Unire), les exportations de
déchets de caoutchouc sont en croissance constante depuis 2008 et ont atteint plus de 80 000 tonnes
en 2012 (ces chiffres correspondant au code NC8 4004 00 00 pouvant toutefois intégrer d’autres types de

13
Le décret prévoit la prise en charge par les organismes de gestion des pneus usagés issus des véhicules hors d’usage, mais les
quantités correspondantes ne sont pas prises en compte pour le calcul des obligations de collecte (les objectifs pour les pneus issus des
véhicules usagés sont définis par le Décret de Loi n° 209 du 24 juin 2003 - art. 7, paragraphe 2 - transposition de la directive 2000/53/EC
sur les véhicules en fin de vie).

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 53


Juin 2015
déchets caoutchouteux que ceux issus des pneus usagés). Les exportations de pneus d’occasion ont, quant
à elles, représenté environ 17 000 tonnes en 2012.

Les données ci-dessous ont été fournies par Ecopneus et ne représentent donc qu’une partie des
exportations nationales.

Tonnes
Pays de destination Format des exportations
2011 2012 2013
Maroc Broyats (cimenteries) ND 17 925 23 329
Turquie Broyats (cimenteries) ND 15 997 12 549
Roumanie Broyats ND 4 421 ND
Allemagne Entiers (pour granulation) ND 8 242 6 424
Autriche Entiers (pour granulation) ND 7 327 3 311
République slovaque Broyats ND 4 154 1 252

Principaux marchés des granulats et produits issus de la granulation :

Consommation
Applications nationale (ktonnes/an) Tendances
2011
14 15
2012 2013
16 d’évolution Eléments influençant le marché
Terrains de sport et aires 26 30,8 19 Baisse de la Réduction des dépenses publiques
de jeux demande, Inquiétudes liées à la toxicité des produits
beaucoup issus des déchets de pneus
d’incertitudes sur  Soutien de la ligue de football
l’évolution de ce  Bon rapport qualité/prix des des granulats
marché de pneus par rapport aux matériaux vierges
concurrents (EPDM)
Objets moulés (dalles, 24,6 11 Demande Inquiétudes liées à la toxicité des produits
tapis, mobilier urbain…) nationale en baisse issus des déchets de pneus
Isolation acoustique 0,9 1,2 Marché encore Crise du bâtiment
marginal mais en  Futures réglementations sur la réduction
augmentation du bruit et les performances acoustiques des
17
bâtiments
Mélanges industriels 5,3 1,9 Demande Complexité technique nécessitant des
nationale en baisse efforts de R&D importants pour augmenter le
taux d’incorporation en granulats sans altérer
les performances techniques
Revêtements routiers ND 0,9 0,6 Marché de niche Coût de production
(seulement 174 km  Absence de critères incitatifs dans les
de routes en cahiers des charges des travaux publics
rubber modified et manque de poudrettes de qualité
asphalt en Italie)  Futures réglementations sur la réduction
du bruit (l’utilisation de revêtements
silencieux est une des solutions envisagées
dans les plans municipaux de lutte contre le
bruit et dans le Plan d’Action Stratégique de
réduction du bruit prévu par le décret
17
194/05 )

14
Données nationales issues du rapport « L’Italia dil Riciclo 2012 »
15
Calcul à partir des données du rapport “L’Italia dil Riciclo 2013”
16
Ecopneus uniquement
17
Décret-loi du 19 Août 2005, n. 194 «Mise en œuvre de la directive 2002/49 / CE relative à l'évaluation et la gestion du bruit ambiant"

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 54


Juin 2015
Diagnostic de la filière nationale

FORCES FAIBLESSES
 Niveau élevé des contributions (gate  Pratiques illégales persistantes
fees) payées aux granulateurs  Manque d’investissements publics du
 Grands ports de commerce favorisant fait de la crise économique et du
les exportations par container à pacte de stabilité national
moindre coût (Russie, Asie, Afrique)  Demande nationale en granulats et
 Proximité géographique avec le Sud poudrettes de caoutchouc
de la France permettant de saisir globalement plus faible que dans les
certains marchés en l’absence de autres pays européens (réticences
granulateurs français des acteurs publics à utiliser des
 Présence active d’Ecopneus dans les produits issus de pneus recyclés du
instances de normalisation et fait de rumeurs sur la toxicité)
programmes de recherche européens  Petite taille des granulateurs (faible
capacité de traitement, manque
d’investissements et de R&D)
 Recours fréquent à des négociants
entrainant une mauvaise
connaissance des marchés
d’application et une communication
insuffisante entre producteurs de
granulats et clients finaux

OPPORTUNITES MENACES
 Restructuration en cours de la filière  Haut niveau de concurrence
de gestion des pneus usagés européenne
pouvant améliorer l’efficacité  Persistance des pratiques illégales
économique (décharges sauvages, marché noir,
 Montée en puissance des fraudes aux déclarations … )
préoccupations liées au bruit pouvant
ouvrir de nouveaux débouchés pour
les produits d’isolation acoustique et
les revêtements routiers silencieux
 La mise en œuvre de la loi sur les
achats verts publics (Green Public
Procurement) pourrait dynamiser le
marché national (revêtements
routiers, mobilier urbain)
 L’obtention de la sortie de déchets
pour les granulats et poudrettes de
pneus usagés pourrait faciliter
l’utilisation sur le marché national en
levant certaines réticences

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 55


Juin 2015

Informations complémentaires

Données nationales sur la gestion des pneus usagés :

Sources : rapport annuel national « L’Italia del Riciclo »(en bleu) / Ecopneus (en noir) / données ETRMA (en
rouge)

Indicateurs 2009 2010 2011 2012 2013 Source


315 000 371 000 351 000 330 000 221 245 ETRMA
Pneus usagés générés (tonnes)
362 370 405 478 314 144 396 339 Italia del riciclo
Pneus usagés valorisés (tonnes) 270 000 280 000 250 000 310 000 241 939 ETRMA
255 000 293 800 316 638 Italia del riciclo

ND ND 72 541 240 208 246 923 Ecopneus

Exportations de pneus usagés


ND ND ND ND ND
(tonnes)
Importations de pneus usagés
ND ND ND ND ND
(tonnes)
ETRMA
(valorisation
90 000 80 000 70 000 118 000 84 867
Pneus valorisés en granulation matière, dont
(tonnes) granulation)
59 000 126 334 136 014 Italia del riciclo
9 327 88 734 82 243 Ecopneus
Part de la granulation dans la 28,6 % 28,6 % 28,0 % 38,1 % 35,1% ETRMA
valorisation totale (%) 23,1 % 43,0 % 43,0% Italia del riciclo
12,9 % 36,9 % 33,3% Ecopneus

Production nationale de granulats ND ND 47 000 ND 106 050 Italia del riciclo


(tonnes)
61 697 Ecopneus
Importations de granulats (tonnes) 37 000 55 000 74 000 84 000 ND Italia del riciclo
Exportations de granulats (tonnes) ND ND ND 58 066 46 865 Ecopneus

Evolution de l’éco-contribution d’Ecopneus :

Eco-contribution (€/pneu)
Catégories de pneus 2014 2014
2011 2012 2013 st th
1 jan-30 Jun since 1st July

Motos 1,5 1,4 1,25 1,2 1,0


Voitures 3,0 2,8 2,5 2,3 2,0
Camionnettes, bus (21 - 40 kg) 12,1 11,8 9,1 8,5 7,3
Camions, bus (41-70 kg) 23,5 23,1 19,8 17,8 15,2

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 56


Juin 2015

Evolution des gate fees versées aux


granulateurs (source : Ecopneu)
160
140
120
100 Moyenne
80
Minimum
60
Maximum
40
20
0
2011 2012 2013 2014

Evolution 2008-2012 des exportations de déchets et débris de caoutchouc (en tonnes) :


Source : Ecopneus pour le rapport « L’Italia dil Riciclo 2014 », d’après les statistiques ISTA - code 4004 00 00

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 57


Juin 2015
Répartition par application

2011
(source : l'Italia dil Riciclo 2012)

Autres
34%

Terrains de
sport
55%

Produits en
caoutchouc
11%
2012
(source : l'Italia dil Riciclo 2013)

Négociants; Terrains de
27% sport; 35%
Autres; 2%
Isolation
acoustique;
1% Produits en
Mélanges caoutchouc;
industriels; 6% 28%
Asphalte; 1%

2013
(source : Ecopneu)

Terrains de
Négociants; sport; 31%
45%

Produits en
caoutchouc;
18%
Isolation Asphalte; 1%
acoustique; Mélanges
2% industriels; 3%

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 58


Juin 2015

Localisation des usines de broyage et de granulation :

Sources : Ecopneus

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 59


Juin 2015
Caractéristiques des principaux granulateurs :

Société Date de Sites de production Technologie Capacité de Production Gamme de produits Contacts
18
creation traitement de Tailles de Produits finis ou semi-finis à
(tonnes /an) granulats granulats base de granulats
(tonnes /an)
Microgomma 1965 Abbadia di 15 000 t ≈ 11 000 t Granulats + Mélanges www.microgomma.it
Montepulciano (nouvelle traitées en poudrettes
autorisation) 2014 (toutes
dimensions)
Tritogom 2001 Cherasco Broyage 15 000 t ≈ 11 000 t 0 – 0,4 mm www.tritogom.com
mécanique à traitées en 0,5 – 0,8 mm
sec 2014 0,5 – 2,5 mm
1 – 4 mm
Corgom 1989 Corato 15 000 t ≈ 10 000 t Granulats direzione@corgom.it
traitées en
2014
TRS 2007 Balvano Broyage 15 000 t ≈ 10 000 t 0-0.5 mm, direzione@trsindustrie
mécanique traitées en 0.5-2 mm .com
2014 2-4 mm
Graneco 1998 Possagno Broyage 15 000 t ≈ 8 000 t 1-4 mm info@graneco.it
mécanique traitées en 0,8 – 2,5 mm
2014 0 – 1,0 mm
ème
Terni Energia 2013 Nera Montoro + 2 Presse 15-20 000 t ≈ 4000 t 0-2 mm 30 % giamminonni@ternien
usine en construction hydraulique traitées en 4.2 mm 15 % ergia.com
dans le Nord 2014 4.6 mm 15 %
Steca 2008 Monte Urano 10 000 t ≈ 7 000 t 0,0-0,8 mm info@steca.it
traitées en 0,8-2,5 mm
2014 2,5-4,0 mm
Ricy Rubber 2007 Battipaglia 10 000 t ≈ 7 000 t 0 - 0,1 mm, presidenza@ricycubb
traitées en 0,1 - 2,5 mm er.eu
2014 2,5 - 4 mm
FDG di Collu 2008 Iglesias 6 000 t ≈ 6 000 t f.d.g.srl@tiscali.it
traitées en
2014
Albatros Ravenne 14 000 t ≈ 6000 t Granulats + www.albatros.ra.it
traitées en poudrettes
2014

Gatim 1995 Lamezia Terme 10 000 t ≈ 5000 t info@gatim.eu

18
de l’activité de granulation des pneus usagés

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 60


Juin 2015
Société Date de Sites de production Technologie Capacité de Production Gamme de produits Contacts
18
creation traitement de traitées en
(tonnes /an) granulats2014
Ecoricia 2005 Manfredonia 10 000 t (tonnes /an)t
≈ 5000 Granulats + amministrazione@eco
traitées en poudrettes ricicla.com
2014
Ecoservice 2006 S. Antonio di Gallura 6 000 t ≈ 5000 t eco.service@tiscali.it
traitées en
2014
CiGiPi 1998 Perugia 6 000 t ≈ 3000 t cigipi@gmail.com
traitées en
2014
Recycling PFU Santi Cosma E ≈ 3000 t s.ciccolella@recycling
Damiano traitées en pfu.it
2014
RPN 1995 Nocera Inferiore 14 000 t ≈ 2500 t 0,6-0,8 mm Dalles anti-chocs rpn@rpntyres.it
traitées en 1-5 mm
2014
Ecoindustria 2009 Montignano srl.ecoindustria@gmai
l.com

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 61


Juin 2015
Principaux projets nationaux de R&D passés, en cours ou à venir :

Date de
Nom du projet Coordinateur Contact Partenaires Durée Principaux résultats ou objectifs
lancement
Programme ACV Ecopneus d.fornai@Ecopneus.it ENEA 2013 2 ans Analyse comparative selon une méthodologie ACV des bénéfices
environnementaux des différentes possibilités de recyclage des pneus
usagés (en particulier pour le recyclage du caoutchouc)

Performances Ecopneus d.fornai@Ecopneus.it I-Pool (spinoff 2011 5 ans Détermination des performances acoustiques de revêtements routiers
acoustiques des CNR) ; ViEnRoSe intégrant du caoutchouc issu de pneus recyclés selon différentes
revêtements routiers Engineering; méthodes de test (CPX, SBPI, etc.). L’évaluation tient compte de
à partir de Genesis Acoustic différents scénarios (routes urbaines, autoroutes, routes de montagne)
caoutchouc recyclé Workshop et de différents types de mélanges produits selon plusieurs
technologies (voie humide / voie sèche).

Evaluation des UISP d.fornai@Ecopneus.it Ecopneus, 2013 3 ans Détermination des performances mécaniques de sols sportifs (tennis,
performances de Università multisports, pistes d’athlétisme …) à base de caoutchouc recyclé.
sols sportifs Torvergata

Utilisation innovante Ecopneus d.fornai@Ecopneus.it Università di 2014 2 ans Détermination de la valeur ajoutée de l’utilisation de poudrettes de
de caoutchouc Bologna, Valli pneus recyclés dans les revêtements routiers.
recyclé dans les Zabban
revêtements routiers

EMAS Italia Finiresearch Greentire 2014 2 ans Conception de lits d’arrêt dans les aéroports (pour freiner les avions
dans les cas de plus en plus fréquents de sortie de piste) constitué de
béton modifié intégrant des granulats de pneus recyclés comme
agrégats. Ce système a fait l’objet d’un brevet.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 62


Juin 2015

Date de
Nom du projet Coordinateur Contact Partenaires Durée Principaux résultats ou objectifs
lancement
ECOGOAL Centre de marina.camatini@unim Greentire 2012 L’étude a consisté à évaluer les impacts environnementaux et
recherche ib.it sanitaires des granulats de pneus utilisés pour le remplissage des
Polaris terrains de sport en gazon synthétique. Les évaluations, menées selon
(université de la norme allemande IN 18035-7: 2002-11 (la référence pour l’évaluation
Milan – de la compatibilité environnementale des terrains de sport en gazon
Bicocca) synthétique), ont porté à la fois sur des granulats de couleur noire et
des granulats colorés enrobés de résine polyuréthane et de pigments
de différentes couleurs. Les granulats de pneus ont été soumis à une
caractérisation chimique et toxicologique en laboratoire, puis à des
mesures des émissions de particules sur un terrain synthétique.
L'analyse des données a permis d’établir qu'il n'y a pas de particules en
suspension émises de façon constante par le gazon ou dues à l'activité
sportive, en particulier pour la fraction fine (PM 2,5) . En conclusion,
d’après les tests réalisés, le caoutchouc granulé utilisé pour le
colmatage des terrains de sport en gazon artificiel n'a pas d'impact
négatif sur la santé et l'environnement.

Ecopned Centre de Elastrade, 2011-2013 2 ans Le projet, lancé dans le cadre de l’appel à projets national « Industria
recherche Comerio Ercole, 2015 » visait à développer de nouveaux matériaux et des produits
Polaris Dal Ben, innovants à partir de granulats de pneus usagés pour le secteur de la
(université de BIOISOTHERM, construction et des infrastructures. Les matériaux et produits
Milan – Make Instruments, développés ont fait l’objet d’une évaluation environnementale basée sur
Bicocca) Proxima, Aetolia des analyses de cycle de vie. Des tests de transfert complémentaires
VZ ont été menés pour s’assurer de l’absence de rejets de composés
chimiques micro-polluants dans les milieux aquatiques.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 63


Juin 2015

III.8. PAYS-BAS
Principales caractéristiques de la filière de granulation des déchets de pneumatiques

Système de gestion : Responsabilité élargie du


Chiffres clefs
producteur.
2013
Année de mise en œuvre : avril 2004
Nombre de pneus usagés valorisés 34 580
Objectifs nationaux de valorisation par filière : Oui Tonnes de pneus usagés importés ND
Tonnes de pneus usagés exportés 18 620
Détails : selon la réglementation, au moins 20 % des Tonnes valorisées en granulation 29 792
pneus collectés doivent être réutilisés et destinés à une
% valorisé en granulation 86 %
valorisation matière. RecyBEM va plus loin et impose
contractuellement à ses 28 collecteurs certifiés de Nombre de sites de granulation 2
destiner 90 % des pneus collectés pour une dans le pays
réutilisation et/ou une valorisation matière produit, Source : RecyBEM
dont 50 % vers ses trois granulateurs certifiés :
Granuband (deux sites aux Pays-Bas), Genan (deux
sites en Allemagne) et Estato (un site en Allemagne).

Existence d’un « gate fee » versé aux granulateurs : Non


Montant moyen :

Mesures de soutien de la filière granulation par les pouvoirs publics : aucun soutien spécifique

Acteurs nationaux significatifs :

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Autorités publiques Ministerie van Infrastrutuur en Milieu
(Ministry of Environment)
Organisations professionnelles The Vereniging Band en Milieu (Dutch
tyre association) créé en 1994
Stichting fonds Band en Milieu
RecyBem Mr Oostenrijk
kees.vanoostenrijk@me.com
ARN* Aarnout van Duuren
Principaux granulateurs Granuband Mr Van Randeraat
mvranderaat@granuband.com
Genan Jens Christian Henneberg
JCH@genan.eu
Estato Alexander Prokein
Alexander.prokein@estato-umweltservice.de
Rumal Rubber Grinding Industries Mr Van den Brand,
jvdbrand@rumal.com
* ARN est responsable du recyclage des véhicules hors d’usage (VHU) et doit s’assurer de l’atteinte des objectifs
réglementaires de réutilisation et de recyclage de 85 % en poids des VHU. ARN est chargé de la collecte et du traitement
d’environ un million de pneus de VHU issus d’environ 250 entreprises de démontage de VHU.

Résumé des spécificités de la filière :

La loi néerlandaise sur les pneus usagés définit le cadre légal de la gestion des pneus usagés et s’appuie sur
le principe « Echange d’un pneu usagé contre un pneu neuf ».
L’association néerlandaise du pneu (Vereniging Band en Milieu) a chargé deux organisations de la mise en
œuvre opérationnelle de cette gestion :

 RecyBEM gère la collecte des pneus usagés de véhicules légers. L’organisation gère huit millions de
pneus usagés/an.
 Le Stichting Fonds Band en Milieu gère l’éco-contribution payée par les producteurs et importateurs
pour chaque pneu introduit sur le marché néerlandais, qui sert ensuite à financer RecyBEM.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 64


Juin 2015
Le consommateur final se débarrasse de ses pneus usagés gratuitement, soit auprès du revendeur/détaillant
(il en existe environ 12 000 aux Pays-Bas) auprès duquel il rachète ses pneus neufs, soit auprès de sa
municipalité, qui dispose de dépôts dédiés.

Les producteurs et importateurs de pneus neufs sur le marché néerlandais versent une contribution au
Stichting Band en Milieu.

Les collecteurs agréés par RecyBEM collectent les pneus usagés auprès des revendeurs/détaillants et des
dépôts environnementaux municipaux, gratuitement. Pour couvrir les coûts de collecte, RecyBEM verse à ses
24 collecteurs agréés une subvention d’un montant moyen de 1,05 €/pneu.

Les pneus sont alors triés au sein des locaux des collecteurs pour permettre d’identifier la part réutilisable.
20 % à 30 % des pneus collectés sont considérés comme ayant encore de la valeur et sont réutilisés comme
pneus d’occasion ou rechapés tandis que les autres sont destinés pour 60 à 70 % à la granulation pour
diverses applications (aires de jeux, tapis pour le bétail, etc.), à des usages en génie civil et, dans une
moindre mesure à de la valorisation énergétique (en cimenteries ou centrales électriques).

Il est intéressant de noter qu’au cours de ces dix dernières années, la part de la granulation, considérée
comme la meilleure voie de valorisation d’un point de vue environnemental, a fortement progressée, de 25 %
en 2004 à 56 % en 2013, au détriment de la valorisation énergétique (9 % en 2013 contre 46 % en 2004). Cf.
le tableau détaillé en annexes.

A ce titre, RecyBEM a développé en partenariat avec ARN un outil d’analyse de cycle de vie des différents
modes de traitement des pneus usagés (impact CO2 et pourcentage de recyclage matière), prenant
également en compte les aspects économiques. Cet outil, appelé « Ecotest », prend en compte dix
indicateurs tout au long de la chaîne de valeur de la gestion des pneus usagés et révèle que les deux voies
les plus optimales sont le rechapage et la granulation permettant un recyclage matière.

A noter : aux Pays-Bas, certains granulateurs, tels que Rumal Grinding, par exemple, ne traitent que des
pneus de poids lourds et, à ce titre, n’entrent pas dans le système décrit ci-dessus et géré par RecyBem.

Principaux textes réglementaires :

 Besluit beheer personenwagenbanden (1995)


o fait supporter l’organisation de la gestion des pneus usagés aux producteurs (fabricants et
importateurs).
 Décret Besluit beheer autobanden sur la gestion des pneus usagés (2004)
o collecter and traiter les pneus usagés de la façon la plus respectueuse possible de
l’environnement ;
o ne s’applique qu’aux pneus de véhicules privés, de véhicules commerciaux légers (maximum
3 500 kg), de caravanes et de remorques ;
o au moins 20 % des pneus collectés doivent être réutilisés ou destinés à une valorisation
matière.

Les granulateurs :

Au cours de ces dix dernières années, le nombre et les capacités de traitement des granulateurs néerlandais
est relativement stable.

Rumal existe au Pays-Bas depuis 1982 et est spécialisé dans le traitement et la granulation de pneus de
poids lourds. L’entreprise s’approvisionne en pneus entiers et broyats en Hollande, Belgique et France et
vend sa production de granulats de haute qualité à 95 % à l’international et, plus particulièrement en
Allemagne. Rumal vend également une partie de ses granulats en France. L’entreprise ne bénéficie d’aucune
aide, ni même, indirectement, du système géré par RecyBem. Rumal considère que ses principales forces
vis-à-vis d’autres granulateurs (notamment français), sont :

 ses coûts de production, plus faibles que pour certains en raison d’économies d’échelle liés à sa
taille et d’automatisation (réduction des coûts salariaux) ;
 sa capacité à produire une large gamme de granulats (six dimensions différentes) de façon à être
actif sur plusieurs marchés et à proposer différents prix ;
 sa flexibilité et sa volonté de s’adapter au plus près de la demande de ses clients ;

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 65


Juin 2015
 la qualité de ses produits (même en étant plus cher que la moyenne, Rumal parvient à vendre ses
produits dans tout le nord de l’Europe et jusqu’à la Loire, en France)
 enfin, son « expérience » et sa connaissance des marchés.

En outre, Rumal travaille actuellement sur la dévulcanisation et lancera, dès 2016, un site de pyrolyse.

Importations de pneus usagés (entiers ou en broyats) :

En ce qui concerne les importations de pneus usagés, seuls des pneus entiers de poids lourds sont importés,
en raison de la présence sur le marché néerlandais de deux gros collecteurs et granulateurs de ce type de
pneus : Kargro et Rumal, qui exportent ensuite leur production en dehors des Pays-Bas. En revanche, il n’y a
pas ou très peu d’importation de broyats et de granulats. Les Pays-Bas ne disposent pas de centrale
électrique, ni d’aciérie, ni de four à ciment, qui utilisent des pneus usagés pour produire de l’énergie.

Export de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

Information non disponible au sein de RecyBEM.

Principaux marchés des granulats et produits issus de la granulation

Consommation Tendances Eléments influençant le marché


Applications nationale (tonnes/an) d’évolution
2011 2012 2013
Les Pays-Bas ont plus de 300 terrains en
gazon synthétique, dont une grande
majorité issu de granulats de pneus
2
usagés (1 m de gazon artificiel contient
Terrains de sport/Surfaces
ND ND ND en moyenne 15 kg de de granulats de
artificielles (0,6 à 2 mm)
caoutchouc, soit environ l’équivalent de
trois pneus).
Etudes démontrant l’innocuité de la
matière et communication.
Terrains de jeux ND ND ND
Tuiles et dalles ND ND ND Recyclage des tuiles en fin de vie.

Tapis de stabulation ND ND ND
A Kloosterzande, Développements technologiques, atouts
trois portions de du produit : meilleure élasticité, diminution
route ont été des vibrations, réduction du bruit (9
construites à décibels de moins vis-à-vis des solutions
partir de concurrentes), et intérêt économique sur
caoutchouc le moyen-long terme (entretien moins
expérimental important des routes en raison d’une
développé au diminution des fissures).
Japon. A Les Pays-Bas ne croient pas beaucoup au
Revêtements routier (Rubber Enschede et le développement de la granulation pour des
ND ND ND
Asphalt- long de A50 près usages en rubber asphalt (qu’ils
de Apeldoorn des considèrent plus probable de voir se
tests ont réaliser en Europe du sud : Espagne et
également été Portugal). Le pays semble davantage
menés avec des s’intéresser à la dévulcanisation et à la
granulats de pyrolyse.
pneus incorporés
à l’asphalte.
Reprise lente du
marché.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 66


Juin 2015

Diagnostic de la filière nationale

FORCES
FAIBLESSES
 Forte prise en compte des aspects
environnementaux et volonté
d’avantager la filière granulation et  L’existence d’oppositions subjectives à
recyclage matière vis-à-vis de la l’utilisation de granulats de pneus
valorisation énergétique. usagés (craintes sanitaires et risques
 Devéloppement de l’outil d’analyse environnementaux non justifiés).
économique et d’ACV « Ecotest »  Les granulats de pneus usagés et les
 Campagnes publicitaires en faveur des produits dérivés ne sont pas sortis du
applications à partir de pneus usagés statut de déchet.
(nombreuses études sur les impacts
sanitaires de l’utilisation de granulats
en gazons synthétiques et
communication sur la collecte des
pneus d’ensilage).
 Flexibilité et haute qualité (capacité à
produire une large gamme de
granulats de façon à être actif sur
plusieurs marchés et à proposer
différents prix).

OPPORTUNITES MENACES
 RecyBEM souligne qu’actuellement
100 % du caoutchouc naturel provient  Baisse des prix liée à la concurrence de
de pays hors Europe. Membre du Genan mais aussi et surtout des
Partenariat Européen pour l’Innovation producteurs de granulats d’Europe de
(EIP), l’objectif de RecyBEM est de l’Est qui produisent des granulats de
diminuer la dépendance de son pays mauvaise qualité à bas coût.
vis-à-vis des importations de matières
premières d’ici 2020. A ce titre,
l’organisation soutient activement la
dévulcanisation.
 Modification totale des procédés pour
s’ouvrir de nouveaux marchés, ajouter
de la valeur au produit et le vendre plus
cher (les granulateurs néerlandais
investissent en R&D sur la
dévulcanisation)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 67


Juin 2015

Informations complémentaires

Evolution historique des principaux indicateurs :

Données nationales RecyBEM 2013 2012 2011 2010 2009 2007 2004
Pneus usagés collectés (en millions de
pneus) Uniquement pneus de véhicules 7,6 7,5 7,9 8,4 7,9
légers
Pneus usagés collectés par RecyBEM (en
tonnes) 53 200 52 500 55 300 58 800 55 300
Hypothèse : 7 kg/pneu
Pneus -bande de roulement-d’occasion
17 556 12 719 9 954 17 % 16 %
(export)
Rechapage (export) 1 064 1 106 2 212 7% 11 %
Pneus usagés valorisés 34 580 41 475 43 134
Pneu valorisés en granulation 29 792 32 074 32 074
Pneus valorisés en énergie 4 788 8 848 10 507
Autres valorisations (routes, carrières, génie
0 553 552
hydraulique)
Pneus usagés valorisés en granulation 86 % 77 % 74 %
Pneus usagés valorisés en énergie 14 % 21 % 24 %
Autres valorisations (routes, carrières, génie
0% 2% 2%
hydraulique)
Indicateurs ETRMA 2013 2012 2011 2010 2009 2007 2004
Pneus usagés exportés 0 27 000 16 000 13 000
Pneus rechapés 0 2 000 2 000 2 000
Pneus réutilisés 0 0
Pneus usagés valorisés 37 561 62 000 47 000 50 000
Pneus valorisés en énergie 5 336 11 000 10 000 10 000
Pneus valorisés en génie civil 615 1 000 0 1 000
Pneus valorisés en granulation 31 610 50 000 37 000 39 000
Autres valorisations
Taux de valorisation /granulation (%) 84 % 81 % 79 % 78 %
Taux de valorisation énergie (%) 14 % 18 % 21 % 20 %
* source du tableau RecyBem : mélange du nouveau site RecyBem pour le total de pneus traités/an en millions de pneus,
de 2009 à 2013 et d’informations issues de l’ancien site RecyBem (% de voies de valorisation uniquement pour 2004,
2007, 2009, 2011 et 2013).

Ce qui est important de noter est la forte progression du recyclage matière, au détriment de la valorisation énergétique,
ceci afin de respecter la volonté du Ministère de l’Infrastructure et de l’Environnement d’encourager la granulation,
considérée comme plus respectueuse de l’environnement que l’incinération.

Evolution du montant de l’écocontribution payée par les producteurs/importateurs de pneus :

Montant de la redevance (€/pneu)


Catégories de pneus
2004 2009 2010 2011 2012 2013 2014
T (véhicules passagers) 2,0 1,3 1,3
Véhicules commerciaux légers 2,0 1,3 1,3

Evolution du montant de la subvention payée par RecyBEM à ses collecteurs agréés :

Montant de la redevance (€/pneu)


Catégories de pneus
2004 2009 2010 2011 2012 2013 2014
T (véhicules passagers) 1,30 1,05 1,05
Véhicules commerciaux légers 1,30 1,05 1,05

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 68


Juin 2015
Caractéristiques des granulateurs :

Société Date de Effectifs Sites de Technologie Capacité de Production de Gamme de produits


création production traitement granulats Tailles de Produits finis ou semi-finis à base de
(tonnes /an) (tonnes /an) granulats granulats
Granuband Amsterdam _
30 000
Granuband Nederweert
Rumal Rubber Grinding 32, dont 26 Nederweert Broyage à froid & 35 000 20 000 Produit uniquement des granulats de
Industries (Pneus de 1982 affectés à cryogénie. haute qualité mais est capable de
poids lourds) la Production 5 j/7. produire six dimensions de granulats.
granulation
Genan Orianembourg 65 000
2003
Genan Dorsten 65 000
2008
Estato Weiden 80 000

Principaux axes et projets de R&D en cours ou à venir :

Projet Période Coordinateur Partenaires Résumé du projet (objectifs, organisation)


Dévulcanisation En cours Université de En décomposant, dégradant les composes sulfurés sans découplage des polymères, le caoutchouc peut revenir
Twente et de à son état initial. Ainsi, la dévulcanisation facilite le recyclage. Le principal objectif de ce projet vise à démontrer
Groningen que le caoutchouc produit à partir de pneus usagés peut être réutilisé dans de nouveaux pneus, ceci afin de
fermer la boucle. Le projet a d’ors et déjà conduit au dépôt d’un brevet permettant d’utiliser 40 % des déchets
caoutchouc, au lieu des 5 % habituels dans la production de nouveaux pneus)
Innocuité des 2007 Vereniging Intron, VACO, Ce projet porte sur l’étude de risques sanitaires.
terrains Band en Milieu fournisseurs et
synthétiques à producteurs de
base de granulats surfaces
de pneus usagés synthétique,
KNVB et
NOC*NSF
Infill in artificial Mars 2008 Vereniging Intron Projet portant sur les risques environnementaux et plus particulièrement sur les questions de lixiviation de zinc à
grass surface et Mars Band en Milieu long terme.
2009 & VACO
Pyrolyse En cours RecyBEM La pyrolyse est un procédé au cours duquel le granulat de caoutchouc produit à partir de pneus est chauffé en
atmosphère clos dans une chambre de combustion exempte d’oxygène. Au lieu d’être brulée, la matière
organique est convertie partiellement en gaz. Les hydrocarbones légers tels que le méthane et l’éthane
demeurent gazeux. Les matières solides restantes, carbone et acier, sont séparés, nettoyés et valorisés comme
produits. Grâce à ce type de procédé, la part de matière recyclée utilisée dans la production de nouveaux pneus,
augmente.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 69


Juin 2015

III.9. POLOGNE
Principales caractéristiques de la filière de Chiffres clefs
granulation des déchets de pneumatiques 2013

Système de gestion : Responsabilité élargie du Tonnes de pneus usagés 122 700


producteur valorisés
Tonnes de pneus usagés ND
Année de mise en œuvre : 2002 importés
Tonnes de pneus usagés ND
Objectifs nationaux de valorisation par filière : OUI exportés
Tonnes valorisées en granulation 35 400
Détails : 15 % de recyclage
% valorisé en granulation 29 %
Existence d’un « gate fee » : NON Tonnes de granulats produits ND
Montant moyen : - Tonnes de granulat importés ND
Tonnes de granulats exportés ND
Mesures de soutien de la filière granulation par les
pouvoirs publics : programme national de construction Nb de sites de granulation 10
de terrains de football - plusieurs granulateurs (ex :
Recykl, Orzel, Zlomex) ont également bénéficié d’aides
19 Source : Ministère de l’Environnement Poionais
importantes via des subventions européennes

Acteurs nationaux significatifs :

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Autorités publiques Department of Waste Management, Mme Beata Kłopotek PhD, Conseiller
Ministry of the Environment Ministériel
beata.klopotek@mos.gov.pl
Organisations professionnelles CUO (Centrum Utylizacji Opon OO S.A.) Grzegorz Karnicki
grzegorz.karnicki@utylizacjaopon.pl
Principaux granulateurs RECYKL (www.recykl.pl) Maciej Jasiewicz (m.jasiewicz@recykl.pl)
ORZEŁ (www.orzelsa.com) Jacek Orzeł (jorzel@orzelsa.com)

Résumé des spécificités de la filière :

En Pologne, le modèle financier du système REP est assez spécifique : il n’existe pas d’éco-contribution sur
la vente des pneus neufs mais un « product fee » qui n’est payé que si les producteurs ne remplissent pas
leur obligation de collecte (correspondant à 75 % des pneus mis sur le marché). Le système fonctionne selon
la loi de l’offre et de la demande et actuellement, la demande de pneus usagés étant supérieure à l’offre, les
entreprises de recyclage non seulement ne reçoivent pas de gate fees mais doivent acheter les pneus aux
collecteurs (de 25 à 40 €/tonne) alors qu’au démarrage du système, il n’existait qu’une seule entreprise de
recyclage qui pouvait recevoir jusqu’à 200 € /tonne.

Le principal organisme en charge de la gestion des pneus usagés au niveau national est CUO (Centrum
Utylizacji Opon OO S.A.). Il s’agit d’une société de droit privé fondée par les principaux manufacturiers de
pneumatiques présents dans le pays (Goodyear, Michelin Bridgestone, Continental et Pirelli) et dont le rôle
est de remplir les objectifs réglementaires fixés aux producteurs de pneus.

Il existe plusieurs autres sociétés plus petites réparties opérant essentiellement à un niveau régional.
CUO gère environ 55 % des quantités totales de pneus usagés générées en Pologne. Dans chacune des 16
régions, un opérateur logistique est sélectionné par contrat et se charge de la collecte des pneus chez les

19
Dans le cadre du Cadre National de Référence Stratégique 2007-2013, la Pologne a bénéficié de 67,3 milliards € d’aides européennes
(Fonds structurels et Fonds de cohésion) dont 28 M€ ppur le programme Infrastructures et Environnement. Cela fait de la Pologne le
premier bénéficiaire des Fonds Européens. A titre de comparaison, la France a perçu pour la même période 14,3 milliards €. Le
granulateur Orzel a par exemple reçu en 2010 des aides à l’investissement (dans le cadre des fonds européens pour le développement
régional) de plus de 4 millions € pour lancer son usine de granulation suivie d’une 2ème aide de 5,4 M€ pour optimiser le process et
développer les produits issus de la granulation. Le Groupe Recykl a également perçu plus de 2 millions € d’aides publiques en 2010 pour
la construction de sa nouvelle usine de Srem. Zlomex a touché une aide d’environ 700 k€ en 2011 suivie de 1,8 M€ en 2013 pour
développer son activité de granulation.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 70


Juin 2015
adhérents de CUO. Les pneus sont collectés gratuitement dans un délai maximum de 10 jours après la
demande d’enlèvement et acheminés jusqu’à la plateforme logistique régionale où ils sont triés puis envoyés
vers les sites de valorisation. Les opérateurs logistiques sont payés lorsque les pneus sont livrés à leur point
de valorisation finale (cimenterie ou usine de granulation).

Les actionnaires de CUO ont donné la priorité à la rentabilité économique : l’objectif est de remplir les
obligations réglementaires sans chercher à aller au-delà. CUO ne collecte ainsi que les quantités nécessaires
pour remplir ses obligations. Les obligations de reporting sont réduites au minimum. CUO ne dispose par
ailleurs d’aucun budget de R&D et n’est impliqué dans aucun projet de recherche sur la valorisation des
pneus usagés.

La principale filière de valorisation des pneus usagés est la valorisation énergétique en cimenterie. La
valorisation matière a atteint 44 % en 2010 mais a décru depuis en raison de difficultés d’approvisionnement.
Le nombre d’usines de granulation est passé de quatre usines en 2011 à 10 en 2014.

La demande a notamment été tirée par un programme national de construction de terrains de sport en gazon
synthétique dans tout le pays (programme “Moje Boisko – Orlik 2012”). Ce programme qui a donné lieu à la
construction de près de 2 300 terrains en deux ans s’est toutefois terminé en 2013 et les granulateurs doivent
trouver de nouveaux débouchés.

En 2013, la production de granulats a fortement chuté du fait d’un changement de réglementation faisant
porter l’obligation sur la quantité de pneus vendus l’année précédente (auparavant, l’obligation portait sur un
pourcentage des quantités mises sur le marché pour l’année en cours). Compte-tenu de la baisse des ventes
de pneus en 2012, cela a entrainé une baisse des volumes traités et donc de la production de granulats.

Principaux textes réglementaires :

 L’Acte sur les déchets d’avril 2001 définit les principes généraux de gestion des déchets, les obligations
des municipalités et des détenteurs ainsi que les conditions d’incinération et de mise en décharge.
L’article 55 du paragraphe 1 de l’Acte sur les déchets interdit ainsi la mise en décharge des pneus ou
déchets de pneumatiques à l’exception des pneus de vélos et des pneus d’un diamètre externe supérieur
à 1 400 m.
 L’Acte sur la responsabilité des opérateurs économiques du 11 mai 2001 (Official Journal 2001. On new
entrepreneurs’ duties concerning the management of certain waste, product charge and deposit fee)
impose aux fabricants et importateurs de pneus l’obligation d’assurer un taux de récupération de 75 % du
poids des pneus vendus sur le marché, et un taux de recyclage de 15 %. En cas de non respect de ces
obligations, les producteurs doivent s’acquitter d’une taxe produit.
 L’Acte du 29 janvier 2004 sur la Loi de commande publique (Public Procurement Law - J. of L. of 2008,
No. 171, article 1058, avec amendements ultérieurs) autorise l’application de critères environnementaux
dans la définition des cahiers de charges et l’évaluation des offres des marchés publics de façon à réduire
les impacts environnementaux des produits sur l’ensemble de leur cycle de vie et favoriser le
développement des technologies faiblement productrices de déchets.

Importations de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

Actuellement, l’offre de pneus usagés proposée par CUO est inférieure à la demande nationale et les
granulateurs sont obligés de s’approvisionner directement auprès de producteurs indépendants ou pour
certains dans des pays voisins (Allemagne notamment). CUO n’a pas été en mesure de fournir des chiffres.

Pays Nature des imports (pneus entiers / granulats) Tonnage moyen importé /an
Allemagne Pneus entiers et broyats ND

Export de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

CUO ne dispose pas de chiffres sur les exportations mais estime que les granulats exportés sont
principalement destinés aux marchés de l’est (Russie, Biélarussie et Ukraine – les troubles dans cette région
ont certainement freiné les échanges). Le Groupe RECYCKL indique vendre ses granulats majoritairement en
Pologne ainsi qu’en Allemagne, Russie et Biélorussie.

Pays de destination Format des exportations Tonnes

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 71


Juin 2015

2011 2012 2013


Russie Granulats ND ND ND
Biélorussie Granulats ND ND ND
Ukraine Granulats ND ND ND

Principaux marchés des granulats et produits issus de la granulation :

CUO ne dispose pas d’une connaissance précise des marchés de la granulation et n’a pas pu fournir
d’éléments chiffrés.

Consommation Tendances d’évolution Eléments influençant le


nationale (tonnes/an) marché
Applications
2011 2012 2013

Augmentation jusqu’en 2013 Programme « Orik 2012 » de


mais marché national construction de 2 300 terrains
Gazons synthétiques
ND ND ND aujourd’hui saturé – nouveaux de foot (terminé en 2013)
débouchés à trouver hors du
pays
Politique nationale de promotion
Revêtements de sols et
ND ND ND du sport et des activités
aires de jeux
physiques à l’école
Objets industriels en Stable ou en légère Dynamisme des deux
caoutchouc (roulettes de ND ND ND augmentation producteurs de roulettes en
manutention) caoutchouc
Mobilier urbain (éléments Encore limité mais en Potentiel de développement
ND ND ND
de sécurité routière) augmentation dans le cadre du programme
Encore limité national pour l’amélioration de
Revêtements routiers ND ND ND la sécurité et des infrastructures
routières + aides européennes

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 72


Juin 2015

Diagnostic de la filière nationale :

FORCES FAIBLESSES
 Aides européennes et politique nationale  Manque de maturité de la filière : faible
de développement des infrastructures implication de CUO (pas de R&D,
(terrains de sport, aires de jeux, routes) connaissance limitée des marchés) et
favorables au développement de la filière jeunesse de certaines entreprises de
granulation granulation qui ont bénéficié d’un effet
 Facilité d’accès des entreprises d’aubaine (programme national de
polonaises aux aides nationales ou construction de terrains de foot)
européennes pour financer leurs  Offre de pneus insuffisante pour les
investissements granulateurs qui doivent s’approvisionner par
 Faibles coûts de main d’œuvre leurs propres moyens y compris à l’étranger
 Cours du rouble défavorable aux exportations
en Russie

OPPORTUNITES MENACES
 Maintien d’un haut niveau de  Risques de concurrence exacerbée entre les
subventions européennes soutenant les granulateurs polonais passés de 4 à 10 en
investissements publics dans le domaine trois ans ans et qui vont devoir trouver de
des infrastructures et de nouveaux débouchés en dehors du pays
l’environnement  Troubles en Ukraine / Russie rendant plus
 Intérêt grandissant de l’industrie des difficiles les ventes dans ces deux pays
objets moulés en caoutchouc pour les  Développement d’une concurrence venue
granulats de pneus usagés d’autres pays de l’Est (Rép. Tchèque,
 Potentiel de développement de Russie)
l’utilisation de granulats de pneus usagés
dans les revêtements routiers

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 73


Juin 2015

Informations complémentaires

Données nationales sur la gestion des pneus usagés - statistiques officielles ;

Source : Central Statistical Office (CSO)


National Waste Plan 2010 pour les années 2004 et 2006

Indicateurs 2004 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Pneus usagés mis sur le
marché (en ktonnes) 151,4 185,7 195,5 188,5 165,8 195,1 222,9 218,9 222,0
Pneus usagés collectés (en
ktonnes) 89,2 169,5 178,3 151,6 122,7 160,3 213,2 184,2 122,7
Taux de collecte (en %) 59 % 91 % 91,2 % 82 % 74 % 82 % 96 % 84 % 55 %
Pneus usagés recyclés -
granulation (en ktonnes) 17,4 36,6 46,3 42,4 32,9 71,3 67,9 51,9 35,4
1
Taux de recyclage (en %) 12 % 20 % 24 % 22 % 20 % 37 % 30 % 24 % 16 %
1
Dans les statistiques nationales le taux de recyclage est calculé par rapport aux quantités de pneus usagés mis sur le
marché et non par rapport au tonnage traité

Données ETRMA :

Il existe un écart significatif entre les données nationales et les données ETRMA notamment pour les
tonnages de pneus usagés recyclés (85 000 tonnes en 2012 d’après l’ETRMA / 51 900 tonnes selon les
statistiques nationales)

Indicateurs 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013


Pneus usagés traités 56,0 112,0 ND 243,0 219,0 165,0 185,0 83,9
(ktonnes)
Pneus envoyés en 10,0 24,0 ND 53,0 51,0 49,0 85,00 18,3
2
granulation (ktonnes)
Part de la granulation dans 18 % 21 % ND 22 % 23 % 30 % 46 % 22 %
la valorisation totale (%)
2
Pour les années antérieures à 2013, le chiffre intègre l’ensemble des voies de valorisation matière (dont génie civil) mais
l’essentiel des tonnages concerne la granulation.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 74


Juin 2015
Caractéristiques des granulateurs

Société Date de Chiffre d’affaire (k€) Effectifs Sites de Technologie Capacité de Production Gamme de produits Contacts
creation 2011 2012 2013 production traitement de Tailles de Produits finis ou semi-
20
(tonnes /an) granulats granulats finis à base de
(tonnes /an) granulats
Recykl 2004 3,058 3,747 3 671 40 Śrem Broyeur 40 000 20 000 0-1 mm Maciej
mécanique 0,5-1,5 mm Jasiewicz
Eldan 0,5-2,0 mm (President)
0,5-2,5 mm m.jasiewicz@
1-3 mm recykl.pl
1-4 mm www.recykl.pl
2-6 mm
2-8 mm
Orzeł 2011 1,152 1,209 1 058 Poniatowa Broyeur 10 000 8 000 Plusieurs Jacek Orzel
mécanique dimensions jorzel@orzels
ITS de granulats a.com
jusqu’à 4 www.orzelsa.
mm com
Poudrettes
0 - 0,4 mm
ABC 2001 Krosno Broyeur 20 000 9 000 0.5-2.5 mm,
Recykling Odrzańskie mécanique 1-3 mm
(racheté Eldan 1-4 mm
par 2-6 mm
RECYKL 2-8 mm
Groupe
en
décembre
2013)
21
Złomex 2011 ND ND ND 6 Kraków Broyeur 10 000 poudrettes Przemysław
mécanique Matulka,
Eldan President
Gran- 2005 0,04 ND ND ND Wylewa 0-2 mm Aires de jeux Michał
Tech 4-8 mm Dalles et barrières de Mędzela
0-12 mm sécurité (CEO)
Roulettes Paweł
Moczarski
(Plant

20
de l’activité de granulation des pneus usagés
21
activité historique (depuis 1998) : recyclage de métaux – lancement d’une unite de granulation des pneus usagés en 2013 grâce à des subventions européennes : prêt technologique de 4 millions PLN sur
un investissement total de 7,650 millions PLN)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 75


Juin 2015
Société Date de Chiffre d’affaire (k€) Effectifs Sites de Technologie Capacité de Production Gamme de produits Contacts
creation production traitement de manager)
20
(tonnes /an) granulats www.gran-
(tonnes /an) tech.com.pl
GPR 1994? ND ND 7 141 200 Zarzecze roulettes de
manutention
Vinderen 2012 ND ND ND ND Opoczno Dalles et barrières de www.rubtiler.
(Rubtiler) sécurité pour aires de com
jeux ou terrains de
sport
Ecopneus Grodzisk 8 000 < 0.8 mm Granulats de couleur www.Ecopne
m Poland Wlkp 0,0-2,0 mm pour gazons artificiels usm.pl
0,8-2,7 mm Tapis de protection
2,7-4,0 mm anti-vibration

ATB Juillet ND ND ND 60 Śrem Broyeur < 1,0 mm www.atbtruck


Truck 2011 (Groupe) mécanique 0,5 – 2 mm .com.pl
Eldan 0,5 – 2,5 mm
0,8 – 2,0 mm
1,0 – 3,0 mm
1,0 – 4,0 mm
2,0 – 6,0 mm
2,5 – 5,0 mm
TD Kwidzyn Tapis de dynamitage
Bergma (pare-éclats, tampons
en caoutchouc

Projets nationaux de R&D passés, en cours ou à venir :

Aucun programme national de R&D en relation avec le recyclage des pneus usagés n’a été identifié. Selon les personnes interrogées, les seuls projets de R&D sur le
sujet relèvent des granulateurs.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 76


Juin 2015

III.10. PORTUGAL
Principales caractéristiques de la filière de granulation des déchets de pneumatiques

Système de gestion : Responsabilité Elargie du


Chiffres clefs
Producteur
2013
Année de mise en œuvre : 2003
Tonnes de pneus usagés valorisés 64 540
Objectifs nationaux de valorisation par filière : OUI Tonnes de pneus usagés importés ND
Tonnes de pneus usagés exportés ND
Détails : 69 % de recyclage (période 2009-2014) Tonnes valorisées en granulation 38 408
% valorisé en granulation 60 %
Existence d’un « gate fee » : OUI
Montant moyen : 75 € / t (inchangé depuis 2011) Tonnes de granulats produits 15 608
Tonnes de granulat importés ND
Mesures de soutien de la filière granulation par les Tonnes de granulats exportés 6 841
pouvoirs publics : aucun soutien spécifique mais
certains granulateurs ont bénéficié de subventions Nb de sites de granulation 3
22
européennes
Source : Valorpneu
Acteurs nationaux significatifs

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Autorités publiques APA (Agence Portugaise de Inês Diogo, Direction des déchets
l’Environnement) (ines.diogo@ apambiente.pt.)
Organisations professionnelles Valorpneu (www.valorpneu.pt) Paulo Silva, Direction logistique
paulo.silva@valorpneu.pt
Principaux granulateurs Biosafe José Carvalho (biosafe@biosafe.pt)
Recipneu António Pedreiro (geral@recipneu.com
Biogoma Pedro Barros (geral@biogoma.pt)

Résumé des spécificités de la filière :

Valorpneu, société privée à but non lucratif opérant sous agrément des pouvoirs publics, est l’unique
organisme national en charge de la gestion des pneumatiques usagés, depuis la collecte jusqu’à leur transfert
vers les sites de valorisation.

Toute entreprise qui produit, importe ou introduit par d’autres moyens des pneus neufs ou d’occasion sur le
marché portugais doit signer un contrat avec Valorpneu. Le système est financé par la redevance Ecovalue
payée à la première mise sur le marché national de tout pneu neuf ou d’occasion.

L’agrément de Valorpneu est fixé pour une durée de cinq ans. L’agrément actuel a été accordé en 2008 et
courrait jusqu’à fin 2013 mais a fait l’objet d’une prolongation en 2014 renouvelable jusqu’à l’attribution d’un
nouvel agrément (attendu pour 2015). Cet agrément a fixé les nouveaux objectifs de gestion imposés à
Valorpneu : taux de collecte de 96 %, taux de réutilisation et rechapage de 27 % et taux de recyclage de 69
%
.
La filière de granulation des déchets de pneumatiques est très concentrée, avec seulement trois granulateurs
de taille modeste mais très présents à l’export et offrant des solutions adaptées aux principaux marchés
d’application (terrains de sport, dalles de sécurité, produits isolants, revêtements routiers, agriculture et
espaces verts…). Une contribution (gate fee) de 75 €/t est versée par Valorpneu aux granulateurs en deux
ème
temps : une première partie à réception des pneus par l’usine et la 2 partie lors de la vente des granulats.

22
Biosafe a perçu une subvention de 1,85 millions € en 2013 dans le cadre du National Strategic Reference Framework 2007 – 2013
pour moderniser sa ligne de production (pour un investissement total de 3,4 millions €)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 77


Juin 2015
Principaux textes réglementaires :

 Décret n°111/2001 du 6 Avril 2011: établit les principes de fonctionnement et objectifs du système
national de gestion des pneus usagés
o interdiction de la mise en décharge des pneus usagés
o interdiction de l’incinération sans récupération d’énergie
o taux de collecte d’au moins 85 % des pneus usagés d’ici 2003 et 95 % d’ici 2007
o taux de réutilisation et rechapage de 25 % des pneus usagés d’ici 2003 et 30 % d’ici 2007
o taux de recyclage de 60 % des pneus usagés non rechapés d’ici 2003 et 65 % d’ici 2007
 Décret modificatif n°43/2004 du 2 mars 2004: introduit de nouveaux objectifs de gestion
o Taux de collecte d’au moins 95 % des pneus gérés annuellement par Valorpneu
o Taux de réutilisation et rechapage d’au moins 30 % des pneus gérés annuellement par Valorpneu

Importations de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

D’après Valorpneu les importations de pneus usagés sont uniquement destinées aux cimenteries et non à la
filière granulation. Le granulateur Recipneu indique s’approvisionner à 100 % auprès de Valorpneu.

Pays Nature des imports (pneus entiers / granulats) Tonnage moyen importé /an
Espagne Pneus entiers et broyats ND

Export de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

En 2013 le Portugal a exporté 6 800 tonnes, soit environ 43 % de sa production de granulats (contre 14 321
tonnes en 2011).

D’après Valorpneu, le Portugal exporte les pneus usagés uniquement sous forme de granulats (pas
d’exportations de pneus entiers ou de broyats).

Une partie des exportations est réalisée par des négociants, ce qui rend difficile la détermination des
applications finales. Selon le granulateur Recipneu, la principale application à l’international concerne les
terrains de sport en gazon artificiel.

Tonnes
Pays de destination Format des exportations
2011 2012 2013
Afrique Granulats 645 906 1 005
Amérique Latine Granulats 565 1 322 2 648
Asie Granulats 464 449 568
Europe Granulats 12 647 4 878 2 620

Principaux marchés des granulats et produits issus de la granulation :

Consommation
nationale (tonnes/an) Tendances
Applications d’évolution Eléments influençant le marché
2011 2012 2013

Revêtements de sols et 8 679 7 939 12 469 Augmentation jusqu’à Applications très dépendantes des
aires de jeux 2013 mais en investissements publics – impact négatif
ralentissement de la crise économique
Gazons synthétiques 10 836 5 981 7 697 Stagnation Impact négatif de la crise
Soutien de la FIFA
Objets industriels en 2 517 422 1 624 Application en Demande industrielle en hausse et
caoutchouc devenir - même si les augmentation du coût des matières
tonnages sont encore premières vierges rendant le caoutchouc
modestes il s’agit recyclé attractif- demande future sur des
selon Valorpneu du poudres de haute qualité (poudre
débouché le plus cryogéniques notamment)
prometteur
Produits isolants 739 799 1 275 En augmentation Bonne performance du caoutchouc recyclé
en termes d’isolation

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 78


Juin 2015
Autres applications (dont 123 735 1 982 Développement limité La crise a entrainé un fort ralentissement
revêtements routiers) des constructions routières.
Selon plusieurs experts, le lobby de la
construction routière traditionnelle freine le
développement de cette filière qui pourrait
pourtant constituer un débouché privilégié
pour les pneus usagés (très bonne
performance du rubber asphalt, meilleure
durabilité et coûts de maintenance réduits
– ce qui entrainerait une perte de revenus
pour le secteur de la construction routière)

Diagnostic de la filière nationale :

FORCES FAIBLESSES

 Efficacité et stabilité du système de  Saturation des marchés nationaux


gestion des pneumatiques usagés traditionnels
(filière REP avec un seul organisme  Coûts élevés de transport (position
national) excentrée du pays) et de l’énergie
 Objectifs réglementaires ayant par rapport aux pays voisins nuisant
contribué à soutenir la filière à la compétitivité des granulateurs
 Granulateurs peu nombreux mais portugais sur les marchés européens
reconnus pour leur innovation et la (exportations en Europe en baisse)
qualité de leurs produits
 Dynamisme des granulateurs à
l’export

OPPORTUNITES MENACES
 Raréfaction des ressources en  Concurrence venant de marchés
matériaux vierges entrainant une émergents (ex. Europe de l’Est) où
hausse des prix et une les dispositifs de gestion des
augmentation des besoins en pneumatiques usagés sont moins
caoutchouc recyclé contrôlés
 Projets de R&D visant à développer  Guerre des prix entre les
des applications à haute valeur granulateurs européens tirant la
ajoutée (industrie du pneu, produits filière vers le bas au lieu de
industriels) pouvant ouvrir de développer des applications à haute
nouveaux débouchés pour les valeur ajoutée
granulats de qualité  Réticences du secteur de la
 Potentiel des applications routières construction routière pour qui
techniquement et économiquement l’utilisation d’asphalt rubber peut
très performantes constituer un manque à gagner

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 79


Juin 2015

Informations complémentaires

Evolution historique des principaux indicateurs de gestion :


Source : Valorpneu

Indicateurs Valorpneu (tonnes) 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2003/2008
Pneus placés sur le marché
(base de calcul de la redevance 70 625 62.431 72.785 83 294 78 349 83 139 453 920
Eco-value)
Pneus usagés générés 71 319 65 231 78 881 89 058 86 959 90 304 499 754
Pneus rechapés 13 291 13.962 17 071 18 107 18 639 22 317 129 817
Pneus réutilisés 864 620 563 550 1 019 2 057 6 657
Pneus recyclés 38 408 39.203 47 595 49 957 48 039 48 332 237 175
Pneus valorisés
26 132 24.483 25 144 25 759 21 878 23 504 110 201
énergétiquement
Pneus mis en décharge - - - - - - 6 842
Pneus usagés collectés par
78695 78 268 90 373 94 373 89 575 96 210 490 693
Valorpneu
Traitement des stocks –
788 846 2 094 3 643 4 190 4 894 36 952
valorisation énergétique
Traitement des stocks –
- - 900 - 1 - 54
réutilisation / autres
Traitement des stocks –
- - - - - - 1 263
décharge / pneus industriels
Quantité total de pneus traités
79 483 79 114 93 367 98 016 93 766 101.104 528 962
par Valorpneu
Taux de collecte (%) 110,3 % 120,0 % 114,6 % 106,0 % 103,0 % 106,5 % 98,2 %
Taux de rechapage et
19,8 % 22,4 % 22,4 % 20,9 % 22,6 % 27,0 % 27,3 %
réutilisation (%)
Taux de recyclage (%) 70,7 % 81,6 % 81,9 % 74,7 % 75,3 % 67,3 % 67,0 %

Evolution du montant de la redevance Ecovalue :


Source : Valorpneu

Montant de la redevance (€/pneu)


Catégories de pneus
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014

T (véhicules passagers) 1,00 1,00 1,00 1,00 1,20 1,20 1,20

4x4 1,99 1,99 1,99 1,99 2,11 2,11 2,11


C véhicules commerciaux 1,57 1,57 1,57 1,57 1,84 1,84 1,84
P camions 7,81 7,81 7,81 7,81 8,86 8,86 8,86
M1 motos > 50 cc 0,67 0,67 0,67 0,67 0,76 0,76 0,76
M2 motos < 50 cc 0,23 0,23 0,23 0,23 0,24 0,24 0,24

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 80


Juin 2015
Répartition de l’utilisation nationale de granulats par application :
Source : Valorpneu

Principales applications nationales - 2009

Revêtements Sols équestres


routiers 1%
Produits Autres
6% 0%
d'isolation
0%
Industrie du
caoutchouc
4%

Sols et aires de Gazons


jeux synthétiques
29% 60%

Principales applications nationales - 2011


Revêtements
Produits
routiers
d'isolation
1%
3%
Industrie du
caoutchouc
11%

Gazons
synthétiques
47%

Sols et aires de
jeux
38%

Principales applications nationales - 2013


Autres
Produits 8%
d'isolation
5%
Produits
industriels en Sols et aires de
caoutchouc jeux
6%
50%

Gazon
synthétique
31%

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 81


Juin 2015
Implantation des sites de valorisation des pneus usagés :
Source : Valorpneu

Biosafe

Biogoma

Recipneu

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 82


Juin 2015
Caractéristiques des granulateurs :

Société Date de Chiffre d’affaire (M€) Effectifs Sites de Technologie Capacité de Production de Gamme de produits Contacts
création 2011 2012 2013 production traitement granulats Tailles de Produits finis ou semi-
(tonnes /an) (tonnes /an) granulats finis à base de
granulats
Biogoma 2008 1 (Tremës) Broyeur 10 000 5 000 – 6 000 0,0-0,6mm _ mail:
mécanique 0,0-0,8mm geral@biog
TPA 0,6-0,8mm oma.pt
0,8-2,0mm tel:
0,8-2,5mm +35124347
2,0-4,0mm 9252
4,0-6,0mm
Biosafe 1998 3,24 2,9 3,16 45 1 (Ovar) Broyeur 25 000 11 000 - 14 000 0,0-0,8 Granules de couleur mail:
(Groupe mécanique mm pour aires de jeux, biosafe@bi
Nors) 0,8-2,5 gazons synthétiques, osafe.pt
mm espaces verts tel:
2,5-4,0 Dalles amortissantes +35125658
mm Tapis laminés à base 0600
4,0-7,0 de granulats et résine
mm polyuréthane
7,0-9,5
mm
20-30 mm
Recipneu 1999 16 1 (Sines) Cryogénisation 25 000 11 000 - 14 000 <0,18mm _ mail:
0,18- geral@reci
0,6mm pneu.pt
0,6-1,4mm tel:
1,0-2,0mm +35126987
1,0-2,4mm 8170
2,0-
4,75mm
2,4-
6,30mm
>6,30 mm

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 83


Juin 2015
Principaux projets nationaux de R&D passés, en cours ou à venir :
Une grande partie des projets de R&D nationaux relatifs au développement de produits à base de granulats de pneus usagés porte sur des applications de travaux
publics ou de construction (utilisation de granulats dans les revêtements routiers ou dans les bétons).
Quelques exemples :

Projet Période Coordinateur Partenaires Résumé du projet (objectifs, organisation)


Recycling of road pavements En Jorge Pais Le principal objectif du projet est le développement d’un procédé de recyclage de
using asphalt modified by crumb cours Highways Research Group l’asphalte modifié intégrant des granulats de pneus. Ceci permettra aux autorités
rubber from used tires University of Minho, Portugal routières et aux entreprises du secteur d’utiliser des matériaux recyclés dans la
(Recyclage de revêtements construction de nouvelles routes, en bénéficiant d’une technique prometteuse sur les
routiers intégrant des granulats plans économiques et environnementaux. Le procédé sera évalué à l’aide de tests en
de pneus usagés) laboratoire permettant de comparer les performances des mélanges d’asphaltes
modifiés avec celles des mélanges traditionnels utilisés en rénovation routière.
The quest for a sustainable 2012- Carla L. Simões Biosafe SA Analyse de cycle de vie comparative d’un châssis en aluminium et d’un châssis
product : an environmental study 2013 Institute for Polymers and (granulateur) composite intégrant des granulats de pneus et du polypropylène (pour un support de
of tyre recyclates Composites, University of Polytechnic panneau solaire). Différents mélanges composites ont été testés. Le cadre composite
(Recherche d’un produit durable ; Minho, Institute of présente globalement la moins bonne performance environnementale, mais les
étude environnementale des Cavado and résultats varient selon la filière d’élimination du châssis en fin de vie : dans le cas
granulats de pneus recyclés) Ave d’une mise en décharge, le bilan environnemental du châssis en aluminium est
meilleur, mais dans le cas de l’incinération ou du recyclage, le châssis en composite
offre un meilleur bilan. Pour les deux types de châssis, la phase de production des
matières premières est celle qui génère le plus d’impacts environnementaux.
L’intégration de granulats de pneus recyclés permet de limiter ces impacts.
Properties and durability of HPC 2012 Azevedo, Recipneu L’étude a consisté à évaluer l’impact d’une substitution partielle du sable par des
with tyre rubber wastes Torgal, Jesus, granulats de pneus sur les performances des bétons.
(propriétés et durabilité de bétons Aguiar, L’utilisation de granulats de pneus dans les bétons réduit leur résistance à la
haute performance intégrant des Camões compression. L’intégration de cendres volantes et de métakaolin permet d’atténuer
granulats de pneus usagés) Université de Minho cette perte de résistance. Il devient ainsi possible de substituer 5 % du sable par des
granulats de pneus et 30 % du ciment par un mélange 15 % cendres/ 15 % métakaolin
sans altérer la résistance aux attaques acides. Les tests ont montré qu’il était possible
de remplacer jusqu’à 15 % du sable par des granulats. Les mélanges avec 45 % de
cendres et 15 % de metakaolin ont montré une résistance à l’acide sulfurique bien plus
élevée que le mélange de référence, indépendamment de la teneur en caoutchouc
recyclé.
ECORUBBER 2009- Instituto Tecnológico del Recipneu L’objectif de ce projet qui a bénéficié d’un financement européen de l’EACI (Executive
2012 Plástico, AIMPLAS (Espagne) Instituto de Agency For Competitiveness And Innovation) dans le cadre du CIP Eco-Innovation,
Biomecánica était de développer un procédé innovant de recyclage des pneus usagés en produits
de Valencia de mobilier urbain de haute qualité. Le projet a permis de développer des bornes
Berlá intégrant 89 % de poudrettes de pneus usagés, offrant une sécurité quatre fois
supérieure aux bornes métalliques utilisées traditionnellement. Une analyse ACV a été
menée pour démontrer les bénéfices environnementaux du produit. Une étude de
conception a permis d’obtenir la labellisation du produit en vue de sa
commercialisation. Le procédé développé pour la production de ces bornes est
applicable à d’autres types d’objets moulés pour mobilier urbain.
Propriétés mécaniques du béton 2009 Dr. Jorge Manuel Caliço Uniconcrete L’objectif du projet était d’évaluer l’impact de l’incorporation de granulats de pneus

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 84


Juin 2015

Projet Période Coordinateur Partenaires Résumé du projet (objectifs, organisation)


structurel contenant des granulats Lopes de Brito usagés dans des bétons structurels sur leurs propriétés techniques (facilité de
de pneus usagés Instiuto Superior Technico, manipulation et densité brute à l’état frais, résistance à la compression et à la traction,
université technique de élasticité et résistance à l’abrasion à l’état durci). Plusieurs mélanges ont été testés
Lisbonne avec des taux d’incorporation de granulats de 5 à 15 % du volume total d’agrégats,
selon différentes granulométries et selon deux techniques de granulation (broyage
mécanique et cryogénisation).
- En termes de résistance à la compression et à la traction, l’intégration de
granulats a un impact négatif ; la dégradation la plus faible est obtenue avec
des granulats de taille grossière.
- En termes d’élasticité, la perte de performance est moindre et là aussi, les
granulats de dimension supérieure offrent les meilleurs résultats.
- Tous les mélanges ont montré un impact positif de l’intégration de granulats
sur la résistance à l’abrasion, avec des résultats optimaux pour les taux
d’incorporation les plus élevés et les granulométries les plus grosses.
De façon générale, l’utilisation de granulats de pneus usagés dans les bétons
structurels doit être limitée à un taux d’incorporation de 5 % maximum pour maintenir
des performances techniques acceptables.
Lightweight concrete for 2005 Camões, Biosafe Le projet consistait à évaluer les performances de bétons légers pour des usages non
pavement leveling using rubber Jalali, structurels en incorporant des granulats de pneus usagés comme seuls agrégats dans
particles from used tyres Peyroteo une base de ciment Portland. Trois dimensions de granulats ont été testées : > 0,7
(Utiisation de granulats de pneus Département d’Ingéniérie mm, 0,8 à 2,5 mm et 2,5 à 4 mm. Différents mélanges ont été évalués. Les bétons
usagés dans des bétons légers Civile, Université de Minho obtenus offraient une bonne facilité de mise en œuvre, mais leurs performances
pour les nivellements de sol) mécaniques se sont avérées décevantes en particulier avec une faible résistance à la
compression.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 85


Juin 2015

III.11. ROYAUME-UNI
Principales caractéristiques de la filière de granulation des déchets de pneus

Système de gestion des PUNR : marché libre


Chiffres clefs
Année de mise en œuvre : 1999 + modifié en 2004
2013
Objectifs nationaux de valorisation par filière : Non Tonnes de pneus usagés valorisés 335 089
Tonnes de pneus usagés importés 8 541
Existence d’un « gate fee » : Oui
Montant moyen : ND
23 Tonnes de pneus usagés exportés 28 842
Tonnes valorisées en granulation 153 626
Mesures de soutien de la filière granulation par les % valorisé en granulation 46 %
pouvoirs publics : aucune aide spécifique versée à la Nombre de sites de granulation
filière granulation des pneus usagés si ce n’est la dans le pays
5
signature, en décembre 2014, de l’accord visant à faire
considérer comme produits et non plus comme des
déchets les produits issus de pneus usagés, à condition Source : Joint Government and Industry Used
que ces derniers soient certifiés selon le protocol Tyre Tyre Working Group & BTMA
derived Rubber Material Quality et le standard PAS
24
107 .

Acteurs nationaux significatifs

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Autorités publiques The Used Tyre Working Group (UTWG)
Tyre Industry Federation (TIF) Patrick O’Connell, mail@btmauk.com
Tyre Recovery Association Peter Taylor & Christine Joyce
Organisations professionnelles
cjoyce@tyrerecovery.org.uk
British Tyre Manufacturers Association Graham Wilson, gwillson@btmauk.com
Charles Lawrence International John Bramwell
Murfitts Industries Mark Murfitt
Principaux granulateurs Tyre Renewals Limited
Velcco Limited
Credentials Plt

Résumé des spécificités de la filière :

La gestion des pneumatiques usagés est réalisée dans un système de marché libre mais encadré.

En 1999, et depuis juillet 2004, sous l'égide de la « Tyre Association Recovery –TRA », le régime du
recyclage responsable « Responsible Recycler Scheme – RRS » a été lancé pour devenir, en 2014, le plus
grand système d’audit de récupération collective des pneus usagés en Europe. Chaque année, ce système
garantit que les membres de l’association TRA (soit 85 % du marché) sont rigoureusement audités sur leur
conformité réglementaire et leur respect d’un programme de meilleures pratiques défini par les ministères
concernés et l’industrie du pneu.

A noter également que depuis 1995, le Royaume-Uni a fondé un groupe de travail : le « Used Tyre Working
Group (UTWG)”, permettant de faire le lien entre l’industrie et le gouvernement et d’encourager
prioritairement le rechapage, considéré comme le mode de traitement le plus optimal des pneus usagés. Le
génie civil, quant à lui, est bien considéré comme une filière de valorisation distincte du recyclage matière.

L’ensemble du système fonctionne sur le principe d’un marché totalement libre : le consommateur paie le

23
Les granulateurs britanniques perçoivent un droit d’entrée payé par les collecteurs mais son montant varie d’un
collecteur et d’un granulateur à l’autre, étant la simple résultante d’une négociation commerciale.
24
“Tyre-derived shred or rubber granulate may be deemed non-waste if the manufacturing process, record-keeping and
product labelling comply with the Tyre Derived Rubber Material Quality Protocol and with PAS 107”. Le PAS 107 est une
norme pour les matériaux dérivés de pneus (broyats, granulats, poudres), développée par l’industrie du pneu, en
partenariat avec le BSI (organisme de standardisation britannique) et le WRAP.
Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 86
Juin 2015
détaillant pour la récupération et le traitement de ses pneus usagés. Le détaillant paie un collecteur
professionnel pour le débarrasser de ses pneus usagés. Le collecteur trie, stocke et destine les pneus, soit à
la réutilisation (nationale ou internationale), soit à un « valorisateur » (recycleur/granulateur ou cimenterie) qui
lui fera alors payer un certain montant pour les valoriser en énergie ou en recyclage matière.

Bien qu’en nette amélioration, le Royaume-Uni semble encore avoir quelques problèmes de décharges
sauvages de pneus et de trafic illégal de pneus usagés.

Selon une étude réalisée par l’Agence de l’Environnement en 2008, les tonnages de pneus usagés valorisés
dans la douzaine de cimenteries britanniques a augmenté, passant de 32 000 tonnes en 2000 à un peu plus
de 130 000 tonnes en 2013 mais, selon le BTMA, le Royaume-Uni exporte également une partie de ses
pneus usagés pour être incinérés (notamment vers l’Inde).

Le nombre et les capacités de production des granulateurs au cours de ces dix dernières années étaient en
légère progression mais deux granulateurs ont cessé leur activité en 2014 : Hargreaves Material Recovery &
Recycling, dont les capacités de traitement étaient de 35 000 tonnes, considérant son activité insuffisamment
rentable et New Gen, créée en 2012, victime d’un incendie.
Parallèlement, Credentials Plt a lancé son activité de granulation en 2008.
Excepté Charles Lawrence International, associé au Groupe « Playtop », fabricant majeur de sols de terrains
de jeux et de terrains sportifs, les quatre autres principaux granulateurs n’ont pas une activité intégrée de
fabrication de granulats et de produits semi-finis.
Les granulateurs britanniques les plus importants indiquent rencontrer des difficultés d’approvisionnement :
quantités insuffisantes et prix des broyats élevés, même s’ils indiquent s’approvisionner sur le marché
domestique.
En termes de débouchés, Charles Lawrence vend 75 % de sa production de granulats et 100 % de ses co-
produits au Royaume-Uni.
Les granulateurs anglais constatent une baisse des prix des granulats ainsi que du montant des droits
d’entrée, en raison de la concurrence internationale et notamment, de Genan, au point que leur activité n’est
plus jugée économiquement viable aujourd’hui si elle se limite à la seule activité de production de granulats.
Selon J. Bramwel de Charles Lawrence International, le défi consiste aujourd’hui à trouver de nouveaux
débouchés, de nouvelles applications aux granulats qui permettent davantage de valeur ajoutée et
d’augmenter les prix de ventes des granulats.

Importations de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

Information non disponible.

Export des pneus usagés (entiers ou en granulats) :

Information non communiquée.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 87


Juin 2015
Diagnostic de la filière

FORCES FAIBLESSES
 Bonne connaissance des marchés de Le marché de la granulation est en léger
débouchés pour les produits déclin en Grande-Bretagne, avec des prix (et
 Selon Charles Lawrence International, le des gate fees payés par les collecteurs)
système de « marché libre » est excellent et qui tendent à la baisse en raison d’un léger
permet une rentabilité de l’activité, aussi recul de la demande (saturation du marché)
longtemps qu’il n’existe pas trop de mais surtout d’une présence forte de Genan
capacités de traitement dans le pays sur le marché britannique depuis deux ans,
 Le prix du caoutchouc à partir de pneus avec des prix rendus marché (livrés)
demeure au moins 5 à 6 fois moins cher quasiment identiques à ceux des granulats
que l’EPDM. C’est la raison pour laquelle le britanniques départ usine !
gouvernement anglais continue de financer
assez massivement les terrains sportifs
(pistes d’athlétismes et terrains de foot)

OPPORTUNITES MENACES

 L’ensemble du Used Tyre Working  La baisse des prix


Group.(UTWG) réfléchit actuellement aux  Les préoccupations environnementales
meilleures façons d’encourager et de (non avérées) liées aux lixiviats et aux
développer, à moyen-long termes, migrations de long terme dans les sols.
l’utilisation de granulats de pneumatiques
usagés en asphalt rubber.
 Développement de produits à haute valeur
ajoutée pour pouvoir vendre plus cher.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 88


Juin 2015

Informations complémentaires

Evolution historique des principaux indicateurs :


Attention, les données statistiques de l’UTWG diffèrent de celles de l’ETRMA, principalement parce qu’elles intègrent la totalité des
pneus usagés (pneus de 1ère monte inclus) tandis que les chiffres de l’ETRMA ne comprennent que les pneus de remplacement. Il
convient aussi de préciser que les données concernant les importations/exportations de pneus entiers sont issues d’Eurostat mais ne
sont pas considérées par l’UTWG comme très fiables.
Les exportations de broyats et granulats de pneus usagés sont issues du TRA (Tyre Recycling Association).

Données nationales « BTMA » 2013 2012 2011 2010


Importations de pneus usagés (V. légers) 8 541 7 276 9 529
Exportations de pneus usagés entiers 28 842 37 156 33 078
Exportations de broyats 60 000 7 334 ND
Pneus rechapés (en tonnes) 39 223 38 547 37 649
Pneus réutilisés au RU (en tonnes) 39 742 38 308 44 192
Pneus usagés valorisés 335 089 377 631 388 325
Pneus valorisées en carrières, génie civil 34 000 39 525 24 394
Pneus valorisés en énergie (cimenteries) 127 463 177 079 156 788
Pneus valorisés en granulation 153 626 141 027 187 143
Autres valorisations (ensilage, bouées d’accostage) 20 000 20 000 20 000
Taux de valorisation/granulation (%) 46 % 37 % 48 %
Taux de valorisation énergie (%) 38 % 47 % 40 %
Indicateurs ETRMA 2013 2012 2011 2010
Pneus placés sur le marché
Pneus usagés exportés NA 27 000 24 000 54 000
Pneus rechapés NA 28 000 32 000 32 000
Pneus réutilisés NA 26 000 27 000 44 000
Pneus usagés valorisés 294 000 298 000 286 000 335 000
Pneus valorisés en énergie 131 000 143 000 113 000 102 000
Pneus valorisés en génie civil 19 000 28 000 17 000 75 000
Réutilisation « matière » 14 000 NA NA NA
Pneus valorisés en granulation 108 000 115 000 149 000 149 000
Autres valorisations 22 000 12 000 7 000 9 000
Taux de valorisation/granulation (%) 37 % 38 % 52 % 44 %
Taux de valorisation énergie (%) 44 % 48 % 40 % 30 %

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 89


Juin 2015
Caractéristiques des granulateurs :

Société Date de Effectifs Sites de Technologie Capacité de Production Gamme de produits


création production traitement de granulats Tailles de Produits finis ou semi-
(tonnes /an) (tonnes /an) granulats finis à base de
granulats
Charles Lawrence International 1991 30 Newark Broyage à 18 000 11 500 & Pas de production de
salariés (Nottinghamsh froid production de produits semi-finis.
dont 5 ire) Production 7 2000 tonnes
dédiés à j/7, 24 h/24 h. de granulats
la d’EPDM
granulati
on.
Murfitts Industries 2001 mais Production 6j/7 30 000
démarrage en moyenne et
de l’activité 7j/7 l’été.
en 2003
Tyre Renewals Limited Castle Cary > 4 mm Granulats pour
(Somerset) manèges équestres et
combustible (Tyre
derived fuel)
Velcco Tyre Control Weaverthorpe
(North
Yorkshire)
Credential Plt (pneus de PL et 2008 Worthing
agricoles) (West Sussex)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 90


Juin 2015

Principaux projets de R&D en cours ou à venir :

Aucun siège social de manufacturier de pneumatiques (Michelin, Goodyear, Bridgestone, etc.) ne se trouve sur le territoire britannique, ce qui explique, selon Mr G.
Wilson, pourquoi le BTMA n’est impliquée dans aucun projet de R&D ni dans aucune analyse de cycle de vie.
De la même façon, le TRA n’a pas connaissance de projets en cours.
Pour autant, le Royaume-Uni est actif dans plusieurs projets de R&D de l’ETRA et impliqué, via certaines de ses entreprises privées, dans de gros projets relatifs à la
dévulcanisation (Cf. tableau ci-dessous)

Projet Début Durée Coordinateur Partenaires Principaux résultats ou objectifs Budget


(k€)
DevulcC 2006 3 ans Smither PJH Partnership, J Dévulcanisation et réutilisation de caoutchouc de pneus usagés. Développement d’un 1 098
O2 Rapra Allcocks and Sons, système de dévulcanisation continue et efficace basée sur une combinaison de dioxyde de dont 550
Charles Lawrence carbone supercritique, d’agents de dévulcanisation chimique et de d'équipement d’aide du
International, BD d'extrusion. TSBC
Technical Polymers R&D*
& Martin’s Rubber
Company Limited
ReMould 2009 2 ans Smither PJH Partnership, J Développement d’un caoutchouc dévulcanisé à partir de pneus et 1 256
Rapra Allcocks and Sons, augmentation du processus de production par l'acquisition de matériel de fabrication à dont 628
Charles Lawrence grande échelle. Ce projet vise à accroître les débouchés disponibles sur le marché en d’aide du
International, BD transférant la technologie à d'autres produits (par exemple. EPDM étanchéité automobile) TSBC
Technical Polymers et ainsi élargir la gamme des produits qui peuvent être fabriqués à partir de caoutchouc R&D*
& Martin’s Rubber dévulcanisé.
Company Limited,
London
Metropolitan
Polymer Centre &
London
Metropolitan
University
Kingpin Tyres Ltd

* Technology Strategy Board's Collaborative Research and Development programme (TSBC R&D)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 91


Juin 2015

IV. SITUATION DANS QUELQUES PAYS HORS EUROPE


IV.1.AFRIQUE DU SUD
Système de gestion : Responsabilité élargie du
producteur
Chiffres clefs
Année de mise en œuvre : 2013 Source : REDISA 2014

Objectifs nationaux de valorisation par filière : NON Tonnes de pneus usagés valorisés 34 213
Détails : - Tonnes de pneus usagés importés ND
Tonnes de pneus usagés exportés ND
Existence d’un « gate fee » : OUI
Tonnes valorisées en granulation
Montant moyen : 24 €/tonne
% valorisé en granulation 52 %
Mesures de soutien de la filière granulation par les Nombre de sites de granulation 8
pouvoirs publics : aucun soutien spécifique dans le pays
% valorisé en pyrolyse 32 %
% valorisé en énergie 16 %

Acteurs nationaux significatifs :

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Autorités publiques Ministère de l’Environnement Mr Mark Gordon – Directeur du
département gestion des déchets
mgordon@environment.gov.za
Organisations REDISA Stacey Davidson, Executive Director
professionnelles stacey.davidson@redisa.org.za

Pieter Swart, responsable du recyclage


pieter.swart@redisa.org.za - 00 27 21 671
7207

Résumé des spécificités de la filière :

L’Afrique du Sud a adopté en 2009 une réglementation sur la gestion des pneus usagés obligeant les
producteurs et importateurs de pneus à adhérer à un plan collectif de gestion intégrée des pneus usagés
approuvé par l’Etat, ou à soumettre au ministère de l’environnement un plan individuel de gestion intégrée des
pneus usagés. A ce jour, un seul plan de gestion des pneus usagés a été approuvé par le gouvernement ; il
s’agit du plan établi par REDISA (Recycling and Economic Development Initiative of South Africa). Ce plan a été
approuvé une première fois en novembre 2011, puis retiré suite à des recours en justice de certains acteurs de
l’industrie du pneu, réticents à payer la contribution prévue par le plan. Toutes les attaques contre Redisa ont
été déboutées par la cour de justice, mais ces procès ont considérablement retardé la mise en application du
plan, approuvé une nouvelle fois par le ministère en novembre 2012 et dont la mise en œuvre a débuté en
2013.

L’enjeu est de taille : on estime qu’environ 60 millions de pneus sont stockés dans des dépôts sauvages dans
tout le pays, et chaque année environ 11 millions de pneus usagés sont générés (soit environ 200 000 à 300
000 tonnes par an). En l’absence d’infrastructures de recyclage, les pneus sont souvent brûlés pour récupérer
les parties métalliques, ce qui pose des problèmes tant sur le plan environnemental que sanitaire.

Depuis 2013 les producteurs et importateurs de pneus ainsi que les importateurs de véhicules et engins
équipés de pneus sont tenus d’adhérer au plan REDISA et de verser une redevance de 2,30 ZAR H.T. /kg soit
0,17 € H.T./kg.

Cette redevance vise à financer l’ensemble du dispositif, de la collecte jusqu’à la valorisation.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 92


Juin 2015
Outre les objectifs environnementaux, le plan a été établi avec une ambition sociétale forte : il vise ainsi à créer
10 000 emplois en cinq ans, en favorisant la création de micro-entreprises de collecte et de recyclage parmi
les populations noires défavorisées du pays.

A ce jour, 34 dépôts (plateformes de regroupement) et 1 648 points de collecte ont été créés dans neuf
provinces sud-africaines. Elles ont permis de créer 1 700 emplois et 156 petites entreprises. Les tonnages
collectés (34 ktonnes en 2014) sont encore modestes au regard du gisement produit annuellement. Le plan
prévoit d’encourager la valorisation matière via les filières granulation et pyrolyse en contribuant au financement
de nouvelles usines. L’objectif est de disposer de 10 sites de granulation et neuf sites de pyrolyse à fin 2016
(contre huit sites de granulation et sept sites de pyrolyse en 2014).

A noter : le plan REDISA couvre la plupart des catégories de pneus y compris les pneus agraires, d’aviation et
de génie civil. Seuls les pneus de vélos et les pneus pleins industriels ne sont pas pris en charge.

Principaux textes réglementaires :

 Loi « Déchets » de 2008 (National Waste Management Act, 2008) : loi cadre sur les déchets. Introduit
notamment l’obligation d’établir des plans intégrés de gestion des déchets dans chaque province et de
rendre compte annuellement de la mise en œuvre de ces plans.
 Règlement sur les pneus usagés de février 2009 (waste tyre regulations, 2008) : introduit l’obligation pour
tout producteur ou importateur de pneus d’adhérer à un plan intégré de gestion des pneus usagés
existant ou à soumettre au ministère de l’environnement son propre plan de gestion intégrée des pneus
usagés.

Importations de pneus usagés (entiers ou en granulats) :


Tonnages non disponibles.

Export de pneus usagés (entiers ou en granulats) :


Information non disponible.

Principaux marchés des granulats et produits issus de la granulation :

Les principales applications actuelles sont les gazons synthétiques, les tuiles de toit et autres objets moulés
en caoutchouc.
L’Afrique du Sud dispose aussi d’une longue expérience de l’utilisation de granulats de pneus usagés dans
l’asphalt rubber. La technologie américaine a été importée d’Arizona en 1983 et se caractérise par un taux
élevé d’incorporation d’asphalt rubber (20 à 24 %) dans le mélange bitumineux. Cette technologie montre de
très bons résultats en termes de durabilité et de résistance à la fissuration dans des conditions de climats
semi-arides de l’Afrique du Sud. Depuis 2002, l’Afrique du Sud mène une iniative de transfert de cette
technologie vers la Chine qui a donné lieu à plusieurs essais sur des sections pilotes en 2005, 2006 et 2007.

Caractéristiques des principaux granulateurs :

En 2014, huit sites de granulation étaient en activité. Certains recycleurs ont débuté leur activité bien avant le
lancement du Plan Redisa.

Pour travailler avec Redisa, les entreprises de recyclage doivent être détenues à 51 % ou plus par des noirs.
Les sociétés internationales sont tenues de nouer des partenariats avec des entreprises locales.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 93


Juin 2015

IV.2.BRESIL
Principales caractéristiques de la filière de
Chiffres clefs
granulation des déchets de pneumatiques

Système de gestion : Responsabilité du Source : IBAMA (Relatorio de 2013


fabricant/importateur de pneus neufs Pneumaticos 2014)

Année de mise en œuvre : 1999 Tonnes de pneus usagés 491 600


valorisés
Objectifs nationaux de valorisation par filière : NON Tonnes valorisées en granulation 165 600
Détails : - % valorisé en granulation 33,7 %
% valorisé en énergie/cimenteries 54,4 %
Existence d’un « gate fee » : OUI
Montant moyen : 26 €/t % valorisé en lamination/feuillage 8,9 %
% valorisé rubber asphalt 2,99 %
Mesures de soutien de la filière granulation par les % valorisé en pyrolyse 0,01 %
pouvoirs publics : aucun soutien spécifique

Acteurs nationaux significatifs :

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Organisation nationale IBAMA Volney Zanardi Júnior
(Ministère de l’Environnement et Tel : +55 61 3316 1212
des Energies Renouvelables)
Organisme en charge de la Reciclanip César Faccio
gestion des pneumatiques Tel : +55 11 5102-4530
usagés au Brésil cesar.faccio@reciclanip.org.br

Résumé des spécificités de la filière :

Le système de collecte et traitement des pneus usagés au Brésil date de 1999 avec la résolution 258/99.
Cependant, le système, tel qu’il fonctionne aujourd’hui, est sous le contrôle de l’IBAMA (Instituto Brasileiro do
meio ambiente e dos recursos naturais renovàveis) et régi par l’article 16 de la résolution Conama 416 du 30
septembre 2009, relatif à la prévention de la dégradation environnementale causée par les pneus usagés
ainsi qu’à leur valorisation. Les fabricants et importateurs de pneus neufs, d’un poids supérieur à 2 kg, sont
responsables de la collecte et de la valorisation des pneus usagés existants sur le territoire national, selon
des modes respectueux de l’environnement. Le système établit également la mise en œuvre de points de
collecte des déchets de pneumatiques dans toutes les municipalités de plus de cent mille habitants. En 2013,
le Brésil enregistrait 1 571 points de collecte à travers tout le pays.

En 2013, selon le rapport de l’IBAMA/CTF, 91,85 % des pneus usagés existants sur le territoire Brésilien, sont
collectés et traités de façon respectueuse de l’environnement. Depuis la mise en place du système en 1999,
IBAMA et Reciclanip (organisme créé en 2007 en charge de la gestion d’environ 83 % du marché des pneus
usagés au Brésil) indiquent que 2,6 millions de tonnes de pneus usagés ont été collectés pour 224,3 millions
de dollars investis.
Les deux tiers des pneus usagés sont valorisés en cimenteries. Selon C. Faccio, directeur général de
Reciclanip, cette « domination » de la valorisation énergétique sur le recyclage matière s’explique notamment
par l’existence de taxes élevées sur les produits recyclés, ayant diminué leur compétitivité vis-à-vis des
matières premières vierges.
En 2012, les 23 cimenteries implantées au Brésil ont ainsi utilisé 226 500 tonnes de pneus usagés en tant
que combustible alternatif, dont 20 % sous forme de pneus entiers.
Reciclanip, dont le rôle est de collecter les déclarations des fabricants et importateurs de pneus neufs, de les
contrôler, de recevoir leur contribution financière et de la redistribuer entre collecteurs, granulateurs, autres
valorisateurs de pneus usagés et éventuels programmes de recherche, verse environ 76 $/tonne (72 €/tonne)
aux collecteurs ainsi qu’une indemnité moyenne de 27,6 $/tonne aux granulateurs (26 €/tonne).

A l’inverse, il est intéressant de noter que les cimentiers versent à Recliclanip un montant moyen de 15,75
€/tonne (prix FOB) pour les pneus broyés afin de couvrir le coût des broyats et des aspects logistiques.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 94


Juin 2015

Caractéristiques des granulateurs :

Au Brésil, la capacité totale annuelle de production de granulats à partir de pneus usagés est de plus de
120 000 tonnes même si le pays n’en utilise actuellement que 90 000 tonnes/an : 75 000 tonnes
contractualisées directement par Reciclanip et 15 000 tonnes par les distributeurs de pneus. Enfin, la plupart
des granulateurs brésiliens ne produisent que du lundi au vendredi et en horaire de jour.

Principales applications des pneus usagés au Brésil en 2012 (hors valorisation énergétique) :
Outre la valorisation
énergétique, les principaux
Recyclage matière en 2012 débouchés pour les pneus
(total = 111,3 Kt) usagés sont respectivement :
5,1 Kt > Les produits moulés du
6,8 Kt ou 4,60% type : tapis de voiture, tapis
ou 6,10% Produits moulés/extrudés
27 Kt industriels et semelles de
ou 24,30% chaussures ;
22 Kt Produits "Laminates" > Les produits « laminés » tels
ou 19,70% que ceintures, rondelles en
Sidérurgie (acier et fibres) caoutchouc et autres semelles
de chaussures ;
Aires de jeux et sols > Les aires de jeux, gazons
sportifs synthétiques, pistes
d’athlétisme et autres sols
Bitume modifié par du sportifs ;
26,7 Kt caoutchouc (RMA)
ou 24%
> Le génie civil et plus
23,7 Kt Génie civil précisément la réalisation de
ou 21,30% trottoirs et chemins
piétonniers.

Focus sur le bitume modifié de caoutchouc (modified rubber asphalt) :


Bien que le procédé à chaud soit le plus souvent utilisé, le Brésil utilise, selon les Etats, un mixte des
technologies européenne et américaine du bitume modifié de caoutchouc.

Les Etats du Sud du Pays ainsi que la région centre-ouest du Brésil incorpore de 8 à 9 % de caoutchouc à
base de pneus usagés dans le bitume (à peu près comme en Europe), alors que l’Etat de Rio de Janeiro est
le seul état brésilien où le DER (Department of highways) utilise, comme aux Etats-Unis, une technologie
incorporant jusqu’à 20 % de caoutchouc modifié dans le bitume.

Au total, sur les 170 000 km de routes brésiliennes, environ 8 000 km sont faites à partir de bitume modifié de
caoutchouc.

L’état de São Paulo est celui dans lequel il y a le plus de routes en bitume modifié de caoutchouc, grâce à
Ecorodovias (société privée) qui gère les routes et autoroutes à péages de l’Etat de São Paulo. Aujourd’hui,
selon C. Faccio, directeur général de Reciclanip, « seules les sociétés qui gèrent les routes à péages sont en
capacité d’opter pour le bitume modifié d’asphalte car ce produit est environ 30 % plus coûteux que le bitume
conventionnel. Les agences gouvernementales, elles, ne s’arrêtent qu’aux prix et ne s’intéressent pas aux
qualités intrinsèques du bitume modifié de caoutchouc, qui est pourtant moins coûteux en entretien des
routes, moins bruyant et plus adhérent que le bitume conventionnel ».

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 95


Juin 2015

IV.3.CANADA
Principales caractéristiques de la filière de granulation des déchets de pneumatiques

Système de gestion : différent selon les provinces. Chiffres clefs


Source : CATRA 2013
Année de mise en œuvre : années 1993-2009 selon
les provinces. Tonnes de pneus usagés valorisés 376 500
Tonnes de pneus usagés exportés
Objectifs nationaux de valorisation par filière : NON
Tonnes valorisées en granulation > 240 000
(mais hiérarchisation des voies de valorisation dans
25 % valorisé en granulation > 70 %
plusieurs provinces)
% valorisé en énergie ~8 %
Existence d’un « gate fee » : OUI % valorisé en génie civil* ~20 %
Montant moyen : voir tableau p. suivante
* Génie civil = construction routière (mais pas rubber
asphalt), systèmes sceptiques et couvertures de
Mesures de soutien de la filière granulation par les carrières et décharges.
pouvoirs publics : financement de projets de R&D
visant à développer de nouveaux débouchés

Acteurs nationaux significatifs :

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Autorités publiques Canadian Association of Tire Bob Ferguson
Recycling Agencies - CATRA bob.ferguson@catraonline.ca
http://www.catraonline.ca/fra/mission.html
Tel : 001 (647)-224-9116
Organisations Tyre Rubber Association of info@tracanada.ca
professionnelles Canada / Association Canadienne Tel: 001 (905) 814-1714
du Pneu et du Caoutchouc
Organisations provinciales Recyc-Quebec Louis Gagné
Tel : 001 (514)-352-5002, poste 2264
l.gagne@recyc-quebec.gouv.qc.ca

Résumé des spécificités de la filière :


Le 12 février 1990, à Hagersville, en Ontario, une immense pile de pneus hors d'usage a pris feu et s’est
consumée pendant 17 jours en dégageant des fumées toxiques, entrainant l’évacuation de 1 700 personnes.
Le brasier a entraîné la contamination des puits d’eau de la région. Selon les responsables du programme
des interventions d’urgence d’environnement Canada, 12,6 millions de pneus ont brûlé à cette
occasion. Cette catastrophe a été l’élément déclencheur d’une prise de conscience. Aujourd'hui, des
programmes de recyclage de pneumatiques usagés ont été établis dans toutes les provinces du Canada,
dans le but de gérer durablement les flux de pneumatiques usagés et de vider progressivement les sites
d’entreposages (décharges) des millions de pneus usagés accumulés au fil des ans. En 2013, le Canada a
collecté et traité 376 500 tonnes de pneus, soit plus de 95 % des pneus usagés mis sur le marché.
Les systèmes de gestion diffèrent d’une province à l’autre (les pneus usagés étant gérés parfois par des
organismes étatiques, parfois par des organismes privés).
Il n’existe pas d’obligations spécifiques pour les producteurs/importateurs de pneus.

25
A titre d’exemple, la province du Québec privilégie, dans l’ordre :
 Le réemploi (rémoulage/rechapage) :
 Le recyclage
 Le traitement thermique (pyrolyse, gazéification, traitement par plasma)
 La valorisation énergétique

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 96


Juin 2015
Les consommateurs paient une « éco-contribution » pour chaque pneu neuf acheté au détaillant, qui la
reverse ensuite intégralement à l’organisme provincial gestionnaire des pneus usagés. Le montant de cette
éco-contribution est fixé par l’organisme gestionnaire provincial et peut évoluer, à condition d’avoir été
préalablement validé par le ministère du développement durable, de l’environnement et des parcs et d’être
communiqué de façon transparente. Le montant de l’éco-contribution est différent d’une province à l’autre et
est fonction du type de pneus concerné.
Dans toutes les provinces, l’éco-contribution doit servir à financer intégralement le programme de
financement des pneus usagés, c’est-à-dire, à financer :
 la collecte et le traitement des pneus,
 des projets de R&D
 des subventions aux communautés locales.
Des aides financières sont accordées aux
valorisateurs avec un barème différent selon les
modes de valorisation (voir tableau ci-contre).
L’aide financière est payée par l’organisme
provincial gestionnaire des programmes de
collecte et traitement des pneus usagés, sur
preuve de transformation ou de valorisation des
pneus hors d'usage.
La grande majorité des organismes provinciaux
de gestion des pneus usagés consacrent une
partie non négligeable de leur budget au
financement de projets de R&D visant à
développer de nouveaux débouchés et de
nouvelles applications pour les produits issus
de pneus usagés mais aussi aux versements
de « Community grants ». Ces subventions,
versées aux collectivités locales visent à
encourager ces dernières à s’équiper
d’installations produites à partir de
pneumatiques usagés. A titre d’exemple, la
province de l’Alberta a dépensé 8,7 millions de
$ pour aider 470 projets communautaires
utilisant des pneus usagés (soit une aide
moyenne de 18 500 $/projet)

Caractéristiques des granulateurs :

Bien que certains granulateurs canadiens parviennent à survivre avec des capacités de production de
granulats de 10 000 tonnes annuelles seulement et que la rentabilité d’une telle unité dépend de nombreux
facteurs :

 type d’équipement, cryogénique ou à froid,


 gamme et qualité des granulats,
 type de pneus usagés granulés (au Canada, les coûts de granulation des pneus de véhicules lourds et
agricoles sont plus élevés que ceux de véhicules légers),
 niveaux d’aides et de subventions accordées,

Mr B. Ferguson, directeur des programmes de la CATRA, considère que la bonne taille pour une unité de
granulation est de l’ordre de 25 000 à 50 000 tonnes/an.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 97


Juin 2015
Principaux marchés des granulats et produits issus de la granulation au Canada en 2013 :
Source : CATRA 2013.

Crumb : granulats valorisés en sols


sportifs (gazons synthétiques, pistes
d’athlétismes), aires de jeux, tuiles de
toits ;
Molded products : tapis de stabulation,
équipements automobiles extérieurs,
revêtements anti-dérapants, d’escaliers
extérieurs, de chemins piétonniers et de
salles de hockey sur glace ;
TDA : Tire Derived Aggregate or civil
engineering uses (construction routière,
systèmes sceptiques, carrières) ;
Blasting mats : pare-éclats pour
dynamitage
Other & Steel/Fibre : incinération et
cimenteries

A noter qu’à la différence de son voisin nord-américain, le Canada fait très peu d’asphalt rubber pour les
routes pour deux raisons principales : une raison économique, l’asphalt rubber étant considéré comme plus
coûteux que l’asphalte classique et une raison climatique, de nombreuses provinces canadiennes étant
exposées à des hivers longs et froids, rendant techniquement plus complexes la composition de mélanges
bitumineux adaptés.

Pour plus de renseignements concernant les applications des produits issus de pneus usagés au Canada, Cf.
le site internet suivant :
http://rethinktires.ca/around-the-home/recycled-rubber-products/#sthash.Cjn3UeB8.dpbs

Photos 1 & 2 : bardeaux de toit


Fabriqués à partir d’un composite de caoutchouc recyclé, de plastique et
de matériaux cellulosiques. Il faut compter environ 16 pneus recyclés
2
pour 93 m de toiture.

Photos 3 & 4 : dalles paysagères


Fabriqués à 100 % à partir de pneus usagés. Pour une utilisation en
terrasses, trottoirs, bords de piscine et trampoline, allées. Faciles à installer
et à entretenir.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 98


Juin 2015
Gestion des pneus usagés selon les provinces canadiennes :
er
Nom de la Organism Date du 1 Taux de Quantités Montant de l’éco-contribution à l’achat de Contribution Type de débouchés/produits
Province e programme récupération, de PUNR pneus neufs (en $/type de pneu) du programme fabriqués
gestionna de collecte & de recyclage collectés depuis sa
ire des traitement et de /traités (en création
pneus des pneus valorisation millions
usagés hors d’usage d’EPA/an)

Québec Recy- 1990 : création > 88 % ; 8 Pneus ayant une jante inférieure à 24,5 pouces > Création d’une
Quebec de Recy- > 87 % ; (61,25 cm) et un diamètre total de 48,5 pouces quinzaine
Quebec > 13 %. (121,25 cm). d’entreprises de
1993 : 1er 3 $/pneus* recyclage et 400
programme de emplois
(2005-2006)
gestion de > Création
PUNR ; d’environ 110
1999 : Création emplois pour le
de l’éco- transport des
contribution pneus
> 50 emplois pour
le vidage des
« décharges »
Nouvelle- Resource 0,9 Pneus pneus < Pneus de
Ecosse Recovery automobiles 17 pouces 17 à 24,5
Fund (camions pouces
légers)
Board
3 $/pneu 3 $/pneu 9 $/pneu
(RRFB)
Nouveau- Recycle Pneus de Pneus de Pneus de Tous les produits dérivés du
Brunswick NB motocyclette V. légers camions Programme d’Intendance des Pneus
s/cyclomote moyens sont fabriqués par la Tyre Recycling
ur Atlantic Canada Corporation (TRACC) :
3 $ + TVH** 4,5 $ + 13,5 $ + > Produits moulés (Bases en ébonite
TVH TVH pour les cônes de signalisation de
voirie, garde-boue pour véhicules, etc.)
> Bardeaux de toit (fini semblable à de
l’ardoise mais plus résistant)
> Paillis d’écorce de caoutchouc de
différentes couleurs pour
l’aménagement paysager.
Ontario Ontario 2009 : 1er 12 > Environ 7000 > Dalles paysagères (terrasses, patios,
Tire programme de collecteurs de trottoirs, allées piétonnières, aires de
Stewardhi gestion de pneus agréés jeux, étables et stalles individuelles,
PUNR ; > A incité à plus piscines, etc.)
p (OTS)
de 40 Millions de $ > Bardeaux de toits : 16 pneus usagés
d’investissements pour la fabrication de 1 000 m2 de toit
> Création de > Revêtements d’aires de jeux
centaines de > Paillis de caoutchouc
nouveaux emplois > Sols sportifs
> Injection de 2 > Sous-couches acoustiques et tapis
Millions de $ en > Briques en caoutchouc
R&D pour

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 99


Juin 2015
développer de
nouveaux
débouchés
Terre-Neuve & Multi- 1996 : création 0,4 Pneus Pneus >
Labrador Materials de MMSB mesuré à la 17 à
Stewardsh jante <=17 <=24,5
pouces pouces
ip Board
3 $/pneu 9 $/pneu
(MMSB)
Manitoba Tire 1,4
Stewardsh er
ip 2007 : 1
programme de
Manitoba
gestion de
(TSM) PUNR ;

Alberta Alberta 1992 : création VL, Pick-up, Motos, Camion Pneus


Recycling de ARMA mobilettes et chariots moyens et agricoles
Managem camionettes élévateurs petits et hors
1992 : 1er , petits autobus gabarit
ent
programme de chargeurs
Authority gestion de 4 $/pneu 4 $/pneu 9 $/pneu De 40 à
PUNR 200
$/pneu
selon le
diamètre
British Tire 2007 : 1er Voiture et Camions Pneus Machines
Columbia Stewardsh programme de camions moyens agricoles forestières
ip BC gestion de légers
PUNR 5 $/pneu 9 $/pneu 15 $/pneu 35 $/pneu
Ile du Prince SGDI
Edouard
Saskatchewan 1996 0,75 > Revêtements d’aires de jeux, rubber
asphalt, allées piétonnières
> Bordures de places de stationnement
et dos-d’âne
> Rampes d’accès aux véhicules
> Cales de roues
> Jardinières et paillis
> Anneaux de croissance pour les
arbres
> Tapis anti-dérapant.
* Au Québec, la vente annuelle de 7 millions de pneus rapporte ainsi 21 millions de dollars qui sont perçus par 9 000 détaillants inscrits au fichier de la TVQ du ministère du Revenu.
** TVH : Taxe de Vente Harmonisée ~TVA

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 100


Juin 2015

IV.4.ETATS-UNIS
Principales caractéristiques de la filière de granulation des déchets de pneumatiques

Système de gestion : Marché libre Chiffres clefs

Année de mise en œuvre : années 1986 - 1990 selon Source : RMA 2013
les provinces. Tonnes de pneus usagés valorisés 3 600 000
Tonnes valorisées en granulation 970 000
Objectifs nationaux de valorisation par filière : NON
% valorisé en énergie 57,8 %
Existence d’un « gate fee » : globalement NON, mais % valorisé en granulation 26,6 %
peut exister dans quelques états (Arizona et Illinois, par % valorisé en génie civil 4,7 %
exemple)
% valorisé autres* 4,2 %
Mesures de soutien de la filière granulation par les % exporté 6,7 %
pouvoirs publics : variable selon les états * Autres : fours à arc électrique, projets de
poldérisation, ensilage agricole.

Acteurs nationaux significatifs :

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Organisation professionnelle Rubber Manufacturers John Sheering
nationale Association (RMA) JSheerin@rma.org
Organisation professionnelle California Department of Sally French
Etat de Californie Resources Recycling and Tel : 001 (916) 341-6432
Recovery (CalRecycle)

Résumé des spécificités de la filière :

Le système de gestion des pneus usagés est différent d’un Etat à l’autre. Toutefois, et de manière générale,
les consommateurs sont habituellement amenés à payer :
 Une « State Tire Fee », versée au ministère de l’environnement ou encore au département d’Etat en
charge de la gestion des déchets pour améliorer et renforcer les programmes de collecte des pneus
usagés, augmenter les contrôles et les inspections, développer le marché et identifier de nouvelles
applications aux produits issus des pneus usagés. Et certains Etats détournent la taxe pour des usages
qui n’ont rien à voir avec les pneus usagés, comme, par exemple, pour développer les transports en
commun.
 Un « Scrap Tire Recycling Charge », pour couvrir les coûts de transport et de traitement des pneus
usagés.

Le RMA a modifié à deux reprises, en 2009 puis en 2011, sa façon de comptabiliser les pneus usagés aux
Etats-Unis. En 2013, le nombre total de pneus usagés mis sur le marché est de 223,7 millions, soit 3,6
millions de tonnes et leur taux de valorisation est globalement passé de 82 % en 2005 à 95,9 % en 2013.
Pour le détail des modalités de gestion des pneus usagés dans les différents états, le tableau « State Scrap
Tire Legislation Summary » peut être consulté sur le lien suivant : http://www.rma.org/download/scrap-
tires/state_&_federal_reports/legislation_chart_2015.pdf ou en annexe 3 (p. 182).

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 101


Juin 2015
Destinations et applications des pneus usagés :

Aux Etats-Unis, à la différence de la majorité des autres pays (européens, Canada, etc.) la principale voie de
valorisation des pneus usagés est la valorisation énergétique, avec une répartition quasi identique entre 3
utilisations : cimenteries et industrie de la pâte à papier pour respectivement un bon tiers, centrales
électriques pour un gros quart (Cf. graphe 1).

Graphe 1 : Marchés de valorisation énergétique (2013) Graphe 2 : Marchés de granulation (2013)

Pour ce qui concerne les débouchés et usages divers des


granulats de pneumatiques usagés en 2013, le graphe 2 ci-dessus indique que les trois principales utilisations
sont la production d’objets moulés pour 33 %, les aires de jeux pour 31 % et les sols sportifs pour 17 %.
Le petit tiers restant se partage équitablement entre la production d’asphalte, des usages dans l’industrie
automobile (pare-chocs, par exemple) et l’exportation.
Aux Etats-Unis, parmi les objets moulés les plus régulièrement fabriqués à partir de pneus usagés, les tapis
de stabulation, anti-dérapants ou anti-bruits sont les plus importants.

Focus sur le bitume modifié de caoutchouc (MRA) :


Le bitume modifié à partir de pneus usagés (Modified Asphalt Rubber) est défini, aux Etats-Unis par la norme
internationale ASTM D8-97, comme un mélange de ciment bitumineux, de caoutchouc recyclé à partir de
pneus usagés et de certains additifs, dans lequel le composant caoutchouc représente au moins 15 % en
poids du mélange total et a suffisamment réagi dans le ciment bitumineux chaud pour provoquer un
gonflement des particules de caoutchouc. Dans les faits, l’incorporation moyenne du composant
caoutchouteux représente de 18 à 22 % du poids du mélange total et varie selon le procédé utilisé (dry/wet).

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 102


Juin 2015
Sur l’ensemble du territoire américain, 68 250 tonnes de pneus usagés, sur un total de 3,6 millions de tonnes
(soit 1,8 %) ont été utilisées en 2013 pour la production de bitume modifié de caoutchouc avec des inégalités
importantes d’un Etat à l’autre, l’Arizona, la Californie et le Texas étant les trois principaux utilisateurs.
Sa teneur en liants, ses points de ramollissement et de viscosité élevés, son élasticité, sa perméabilité et sa
rugosité lui confèrent, entre autres avantages d’être reconnu pour une meilleure résistance aux fissures, une
plus grande longévité et une plus grande résistance à l’oxydation, une meilleure visibilité de nuit, une
réduction sonore, une réduction des projections d’eau et des risques d’aquaplanings en cas de fortes pluies,
des coûts réduits de maintenance de la chaussée, des impacts environnementaux positifs en permettant
notamment la valorisation de déchets, vis-à-vis de son concurrent, le bitume classique.
A l’inverse, trois faiblesses expliquent pourquoi ce matériau est encore assez peu répandu : des contraintes
thermiques, de climat et de température exigeantes (de nombreuses études nord-américaines montrent que
26
ce produit ne semble pas adapté à la construction de route par temps froid (< 13 °C) , des problèmes
potentiels d’odeur et de qualité de l’air (fumées et gaz d’échappement liés aux températures élevées de
27 28
mélange ), enfin, des conditions de production/manipulation difficiles (lors des phases de production, de
pose et de recyclage des enrobés en fin de vie).
Il est intéressant de noter qu’aux Etats-Unis, plusieurs RAC-Rubberized Asphalt Concrete is a proven
directions de l’environnement et/ou districts en charge de la road paving material that has been used in
gestion des déchets, aident aux financements de projets publics California since the 1970s. It is made by blending
de bitume/caoutchouc pour la construction des routes. C’est le ground tire rubber with asphalt binder which is
then mixed with conventional aggregate materials.
cas, par exemple, du California Department of Resources The program provides competitive grants to
Recycling and Recovery (CalRecycle) qui finance le Rubberized encourage first-time or limited users of RAC. It is
Pavement (Pavement) Grant Program, pour promouvoir des available to public entities which include:
marchés visant au développement de ce type d’applications et California cities, counties, regional park districts,
special districts, Joint Powers Authorities, state
réduire son stock de pneus orphelins. (Cf. encadré ci-contre). agencies.

26
En outre, les distances de transport entre l’unité de production de l’asphalte bitumineux et la route concernée ne doivent pas être
excessives de manière à éviter que le mélange bitume/caoutchouc descende sous la température de pavage de la route.

27 Selon différentes sources, la température recommandée de mélange serait autour de 140 ° C. De nombreux rapports déconseillent,
voire interdisent des mélanges dans des températures supérieures à 160 °C en raison de l’augmentation des fumées et émissions
engendrées.
28
La principale contrainte liée à la fabrication et à la pose des mélanges bitumes/caoutchouc est celui de la température. Ces mélanges
nécessitent des températures plus élevées que le bitume classique mais ces dernières ne doivent être, ni trop élevées sous peine
d’engendrer des fumées importantes, ni trop faibles pour permettre le gonflement des particules de caoutchouc dans le bitume. C’est
la raison pour laquelle, ces mélanges ne peuvent être posés dans des régions froides ou ventées car le mélange se refroidit très vite
et nécessiterait d’être « surchauffer » sur place, pour compenser le refroidissement au contact de l’air extérieur.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 103


Juin 2015

IV.5.RUSSIE
Principales caractéristiques de la filière de
granulation des déchets de pneumatiques
Chiffres clefs
Source : shinoecologhia 2013
Système de gestion : en cours de développement
Tonnes de pneus usagés mis sur 1 000 000
Objectifs nationaux de valorisation par filière : NON, le marché
mais selon Mr V. Mariev, coordinateur national de Tonnages collectés et valorisés < 100 000
l’ONUDI en charge de la mise en place du futur système
% valorisé en énergie ND
de gestion des pneus usagés en Russie, une priorité
serait assez largement accordée au recyclage matière. % valorisé en granulation ND

Existence d’un « gate fee » payé aux


granulateurs: NON

Mesures de soutien de la filière granulation par les pouvoirs publics : Aucune actuellement

Acteurs nationaux significatifs :

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Association des Shinoecologhia Directeur de l’association
collecteurs et recycleurs Tel : 007 495 603-91-11
de pneus perlinaj@rambler.ru
Organisation des Nations ONUDI (Russie) Vladimir Maryev
Unies pour le National project coordinator
Développement Industriel Tel : 007 916 165 06 79
(Russie) e-mail : vmaryev@yandex.ru

Réglementation :

Depuis 2012, la mise en décharge des pneus usagés et de tout autre déchet capable d’être valorisé est
interdite en Russie.
En outre la Russie a adopté la loi n° 458-FZ imposant aux producteurs et importateurs de pneus neufs de
payer une éco-contribution permettant de financer la gestion des pneus en fin de vie dès le 1er janvier 2015.
Toutefois, cette loi n’a pas encore été suivie par l’adoption d’un décret d’application du ministère de
l’environnement et, à ce jour, les producteurs de pneus neufs n’ont pas versé un rouble. Ces derniers
estiment majoritairement que l’organisation du système n’est pas prête et souhaiteraient repousser le
paiement de cette éco-contribution à 2018.
Bien que le montant de l’éco-contribution soit encore en discussion, ce dernier pourrait être de l’ordre de
4,5 % du prix d’un pneu neuf et les deux organisations, Shinecologhia et l’ONUDI souhaiteraient qu’elle soit
fonction du poids des pneus (montant selon le type de pneu, comme en France).
L’éco-contribution pourrait être utilisée de deux façons différentes :
1. Elle pourrait être versée au ministère des finances/l’économie, puis être reversée sous forme de
subventions aux recycleurs ;
2. Elle pourrait être utilisée pour organiser l’ensemble du système de gestion des pneus usagés et pour
l’établissement de contrats directs entre les producteurs de pneus neufs et les valorisateurs.
A ce stade, la Russie n’est pas dotée d’un organisme dont le rôle serait de gérer de façon, indépendante et
efficace, la collecte et le recyclage des pneus, et ne semble pas avoir l’intention de s’en doter à court terme.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 104


Juin 2015

Résumé des spécificités de la filière :

A ce jour, l’association Shinecologhia et l’ONUDI Russie estiment à environ 1 million de tonnes les quantités
de pneus usagés produites chaque année, dont 122 000 à 125 000 tonnes pour la seule région de Moscou.
Les quantités actuelles de pneus collectés et recyclés ne dépasseraient pas 7 à 8 %, soit 80 000 tonnes.
Trois groupes cimentiers russes sont en mesure de valoriser une partie des pneus usagés mis sur le marché
national : Lafarge, Eurocement & Heidelberg.
72 entreprises de petite, moyenne et grande tailles pourraient réaliser un recyclage matière des pneus usagés
mais ne fonctionnent qu’à à peine 40 % de leurs capacités en raison d’une demande et de débouchés
insuffisants.
Enfin, trois groupes de construction routière utilisent actuellement des granulats de pneus usagés pour les
intégrer dans le bitume modifié de caoutchouc (asphalt rubber). 2000 km de routes sont ainsi construites à
partir des procédés sec et humide, même si la voie humide est considérée comme la plus efficace mais aussi
comme requérant des équipements spéciaux et étant plus coûteuse. En moyenne, le taux d’intégration de
caoutchouc de pneus serait de l’ordre de 18 %.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 105


Juin 2015

IV.6.TURQUIE
Principales caractéristiques de la filière de
granulation des déchets de pneumatiques Chiffres clefs
Source : LASDER 2013
Système de gestion : Responsabilité élargie du
Tonnes de pneus usagés valorisés 106 231
producteur
Tonnes de pneus usagés importés ND
Année de mise en œuvre : 2007 Tonnes de pneus usagés exportés ND
Tonnes valorisées en granulation 61 654
Objectifs nationaux de valorisation par filière : NON
% valorisé en granulation 58 %
Détails : -
Tonnes valorisées en cimenteries 30 200
Existence d’un « gate fee » : NON Tonnes valorisées en pyrolyse 14 400
Nb de sites de granulation dans le
Mesures de soutien de la filière granulation par les 16*
pays
pouvoirs publics : aucun soutien spécifique
* chiffre 2014 (9 sites en 2013)

Acteurs nationaux significatifs :

Type d’organisme Nom de l’organisme Contacts


Autorités Ministère de l’Environnement et de Dr Mustafa OZTURK (sous-secrétaire
publiques l’Urbanisation en charge de la gestion des déchets)

Ministère des Eaux et Forêts Dr. Lutfi AKCA


Organisations LASDER (association des industriels du Korhan UL
professionnelles pneu) Managing director
korhanul@lasder.org.tr

Résumé des spécificités de la filière :

En Turquie, la gestion des pneus usagés bénéficie d’une filière de responsabilité élargie des producteurs mise
en place par la loi du 25 novembre 2006. LASDER est l’unique organisme agréé par le ministère de
l’environnement. Il a été créé en avril 2007 par les principaux manufacturiers et importateurs de pneus du
pays. Opérant d’abord sur un périmètre limité à la région d’Istanbul, LASDER a établi en 2009 un plan de
gestion des pneus usagés pour l’ensemble du pays, qui a été validé par le ministère de l’environnement fin
2009. En avril 2010, l’Autorité turque de la concurrence a accordé une exemption individuelle au système de
gestion des pneus usagés de LASDER pour une durée de cinq ans.
LASDER gère environ 70 % des flux de pneus usagés traités dans le pays (marché du remplacement
uniquement). Chaque année, l’organisme a pour obligation d’assurer la collecte et le traitement de 80 % des
quantités de pneus mises sur le marché par ses adhérents l’année précédente. La sélection des prestataires
de collecte et de traitement se fait via un système d’enchères, selon les modalités suivantes :
1) lancement d’un premier appel d’offre auprès d’utilisateurs de pneus usagés (cimenteries, usines de
pyrolyse, granulateurs) avec fixation d’un prix de vente « plancher », les enchères étant accordées au
plus offrant ;
2) lancement d’un second appel d’offre auprès de collecteurs, avec fixation d’un prix de collecte
« plafond », les enchères étant accordées au moins disant.

Les prix des enchères sont indiqués dans le tableau ci-dessous


Prix moyen des enchères LASDER 2013 2014 2015
Prix de vente plancher des pneus usagés 22,96 21,69 25,00
(Euro)
Prix moyen payé par les granulateurs (Euro) 29,26 24,78 27,53

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 106


Juin 2015

Principaux textes réglementaires :

- Loi du 25 novembre 2006 sur la gestion des pneus usagés : établit le régime de responsabilté élargie du
er
producteur et le principe de « pollueur payeur ». Cette loi est en vigueur depuis le 1 janvier 2007.

Importations de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

Tonnages non disponibles. D’après LASDER, la loi autorise les cimentiers et usines de pyrolyse à importer
des broyats de pneus. Compte-tenu des prix pratiqués par LASDER pour la vente des pneus usagés, il est
sans doute plus intéressant pour ces valorisateurs de s’approvisionner en Europe. LASDER a indiqué que la
Turquie importait des quantités importantes de pneus usagés issus de différents pays, sans pouvoir fournir de
chiffres plus précis.

A noter : la loi actuelle autorise les cimentiers et les usines de pyrolyse à importer des broyats de pneus de
l’étranger alors que les granulateurs n’ont pas cette possibilité et doivent s’approvisionner auprès de LASDER
ou de détenteurs individuels nationaux.

Export de pneus usagés (entiers ou en granulats) :

LASDER n’a pas fourni de chiffres mais indique que les exportations sont limitées et qu’il n’existe aucune aide
à l’exportation de pneus usagés.

Principaux marchés des granulats et produits issus de la granulation :

Selon LASDER les principales applications sont les terrains de sport, gazons synthétiques et aires de jeux
mais l’organisme ne dispose pas de données chiffrées ni d’informations précises sur les tendances
d’évolution de ces marchés. Les collectivités turques rencontrent actuellement des difficultés financières qui
peuvent impacter le développement de ces débouchés traditionnels.

Caractéristiques des principaux granulateurs :

Malgré nos demandes répétées, LASDER n’a pas communiqué de liste des principaux granulateurs présents
dans le pays mais a juste fourni le nombre de sites de granulation, qui est en hausse avec 16 sites en 2014
contre neuf en 2013 et huit en 2011.
Si l’on ramène le tonnage granulé au nombre de sites de granulation, cela donne une quantité moyenne de
5 000 tonnes par site en 2014 et de 6 850 tonnes en 2013.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 107


Juin 2015

V. BILAN DES PRINCIPAUX PROJETS DE R&D


V.1. EN FRANCE
V.1.1 Projets soutenus par l’ADEME
La parution fin 2002 du décret sur l'élimination des pneumatiques usagés a jeté les bases du développement d'une filière structurée et pérenne mais, à cette période,
la France souffrait d'un déficit important de capacités de valorisation qu'il convenait de résorber le plus rapidement possible. C’est dans ce contexte, et afin d’aider à
la montée en puissance de ces capacités que l’ADEME a lancé en 2003 un premier appel à projets de Recherche & Développement pour la valorisation des pneus
usagés, suivi en 2004 d’un second, en collaboration avec ALIAPUR. L’objectif principal de ces efforts de R&D étant de faire émerger de nouvelles voies ou de
nouvelles techniques de valorisation des pneus usagés entiers ou des produits issus de la transformation des pneus parmi lesquels les déchiquetas ou broyats, les
granulats et les poudrettes.
Une douzaine de projets relatifs aux granulats : amélioration de leur usage (analyse des impacts environnementaux de long terme, validations techniques),
valorisation des co-produits de pneus usagés (acier et/ou fibres textiles), étude de nouveaux débouchés (dans l’automobile, les sols équestre ou les travaux publics –
Construction et routes –) ont ainsi été financé entre 2003 et 2010, dans le cadre de ces programmes (Cf. tableau ci-après).
Tableau 2 : projets de R&D de l’ADEME relatifs à la granulation des pneumatiques usagés :

Projet Thématique Date Partenaires Résumé du projet (objectifs, résultats) Montant (k€)
Valorisation des fibres textiles Routes Terminé Rincent Développer une application industrielle des fibres textiles issues du broyage 120 dont 42
issues du broyage de en 2007 BTP de pneumatiques usagés à destination de l'industrie des travaux publics et, d'aide
pneumatiques usagés dans Services PR plus particulièrement des enrobés. Au terme du projet, les résultats suivants ADEME
les enrobés routiers Industires ont été obtenus : capacité d'élaboration des fibres selon le cahier des
charges défini, amélioration des propriétés globales des enrobés additivés
de fibres, notamment en fatigue, adaptabilité industrielle de la fabrication et
de la mise en œuvre des enrobés ainsi dopés.
Valorisation des fibres textiles Béton Norvalo L'objectif de cette étude porte sur l'examen des potentialités de l'utilisation 34,1 dont 8,5
issues de la granulation de ciment, des fibres textiles, et de granulats de caoutchouc, dans les matériaux de d'aide
pneus usagés et valorisation construction construction. ADEME
des granulats de caoutchouc
en mélange avec des
thermoplastiques et dans des
composites cimentaires
Validation industrielle de Valorisation Mai à CTIF, Cette campagne de plus de six mois d’enfournement de broyats de pneus 60 dont 7,3
l’utilisation de broyats de en fonderie décembre Aliapur, dans le cubilot de la fonderie FMGC a notamment permis de mettre au point d’aide
PUNR comme matière 2006 FMGC la qualité des broyats, de suivre les impacts environnementaux, de confirmer ADEME
première dans le cubilot d’une la stabilité de la qualité de la fonte coulée, d’évaluer l’impact de l’utilisation
fonderie. des broyats sur les composants du système de traitement des fumées.
Validé par le Syndicat de la Fonderie et par un site industriel, ce projet a
permis de démontrer que l’enfournement de 1 000 tonnes de broyats de

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 108


Juin 2015

Projet Thématique Date Partenaires Résumé du projet (objectifs, résultats) Montant (k€)
pneus procurait une économie de 235 tonnes de ferrailles et 550 tonnes de
coke de fonderie.

Dévulcanisation des granulats Routes Démarré Eiffage Le projet a pour finalité de dévulcaniser au maximum les caoutchoucs 230 dont 57
de pneus à l'aide de bactéries en Travaux utilisés sous une forme à définir. Le but étant, dans un premier temps, la d'aide
décembre Publics GD, valorisation de ces produits dans les enrobés bitumineux. Dans un second ADEME
2007, Aliapur temps, l’extrapolation à d’autres secteurs d’activité. Ces travaux ont mis en
38 mois évidence l’intérêt des traitements microbiens des poudrettes pour améliorer
leur compatibilité avec du bitume. Un dépôt de brevet a été demandé auprès
de l’INPI le 24 septembre 2010. Les travaux se poursuivent chez Eiffage
pour aboutir à un produit commercialisable. Un post-doctorant a repris les
travaux et poursuit les analyses pour obtenir un bitume utilisable par Eiffage
pour les travaux publics.
Effet de l’adjonction de Béton, Démarré Eiffage Le but visé est de valider la pertinence des conclusions tirées des essais de 44,7 dont
granulats en caoutchouc dans ciment, en Travaux laboratoire (conditions climatiques contrôlées & dimensions des corps 10,5 d'aide
un béton amélioré construction décembre Publics GD, d’épreuve de laboratoire) concernant la résistance à la fissuration d’un béton ADEME
2009, Aliapur améliorée par l’incorporation de granulat de PUNR mais cette fois-ci, dans
18 mois une ambiance climatique naturelle et à l’échelle réelle. Il s’agira donc de voir
l’incidence de l’hydratation, de la température et de l’hygrométrie sur des
corps d’épreuves exposés aux conditions climatiques d’exploitation. La
validation en chanter expérimental est préconisé.
Effet de l'adjonction de Béton, Eiffage Lors de ce second projet, des échantillons sur site ont été analysés et des 33 dont 7
granulats en caoutchouc issus ciment, Travaux tendances intéressantes sont apparues : un amortissement vibratoire d'aide
du broyage de pneus usagés construction Publics GD, observé ainsi qu’une prolongation des fissures nettement diminuées sur la ADEME
sur la résistance à la Aliapur plaque témoin. Ce projet a montré que les granulats de caoutchouc
fissuration de retrait du béton pouvaient apporter une alternative en comparaison de solutions
- Applications aux éléments à traditionnelles et que techniquement, ce produit était efficace mais que pour
grande surface - Chantier être économiquement compétitif pour un industriel, il nécessitait une
expérimental - (Projet R- modification de l’outil industriel (investissements complémentaires dans des
béton) silos). Une prochaine étape devrait mener à une première
commercialisation.
Validation de l'utilisation de Sols CSTB Conception de nouveaux sols équestres plus stables et répondant mieux aux 95 dont 30
granulats de pneus dans les équestres Centre exigences des usagers afin d'apporter confort et sécurité aux chevaux et aux d'aide
sols équestres (Mustang) équestre de cavaliers. Dépôt du brevet (n° 0704698 déposé le 29 juin 2007) et ADEME
Vallet commercialisation de ce type de sol équestre intérieur mais reste à
Sportingsols promouvoir l'utilisation de ce type de sol car il n'est actuellement présent que
dans le centre équestre de Vallet (44).

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 109


Juin 2015

Projet Thématique Date Partenaires Résumé du projet (objectifs, résultats) Montant (k€)
Valorisation des pneus Sols Démarré Centre Le projet consiste à développer un produit dérivé du revêtement Mustang, le 106 dont 34
usagés en sols équestres équestres en equestre de sol Camargue, en reprenant les performances mécaniques essentielles des d'aide
d’extérieur (Camargue) décembre Vallet, J. produits d’origine et en l’adaptant aux sollicitations climatiques extérieures ADEME
2008, Gandemer (gel, vent, pluie et soleil). In fine, le sol Camargue répond au cahier des
9 mois et charges technique élaboré. Il a un coût de vente plus élevé que les sols
Sportingsols équestres classiques (sable). Toutefois, cette différence est compensée par
la réduction des coûts de gestion de l’aire équestre. Intéressant
techniquement et d’un point de vue économique, ce projet souffre de
l’absence de levier permettant de le commercialiser efficacement.
Nettoyage des sols équestres Sols Démarré J. L’objectif s’inscrit directement dans une aide au développement du marché 49,2 dont
en pneus usagés, équestres en Gandemer de la valorisation du recyclage des pneumatiques usagés en granulats pour 16,5 d'aide
décembre et la réalisation de sols équestres. Le projet consiste à concevoir une machine ADEME
2010, Sportingsols légère, mobile, relativement maniable, autotractée permettant de prélever les
7 mois granulats et les particules de paille, de séparer les granulats et les
particules, de collecter ces dernières et de les stocker, et d’éprendre les
granulats nettoyés. Le Granulats Cleaner peut résoudre le problème du
maintien de la propreté des sols en granulats de pneumatiques et peut
également remplacer le nettoyage manuel. Ce dispositif lève un frein
important à l’expansion du marché des sols équestres en granulats de
pneumatiques usagés.
Utilisation d'agglomérés de Travaux Rincent, Les objectifs du projet d'étude relatif au procédé d'aggloméré de granulats 254 dont 64
granulats de caoutchouc aux publics Vossloh, caoutchouc sont notamment de quantifier les performances mécaniques et d'aide
liants hydrauliques pour les AVLS et vibratoires du matériau et d'élaborer un cahier des charges suffisamment ADEME
applications de réduction des LROP complet pour permettre la prescription du procédé pour l'emploi visé. Le
bruits et vibrations émis par la projet a permis de valider l'efficacité du procédé SUBTRAC vis-à-vis de
circulation ferroviaire réduction vibratoire.
(tramway)
Etude d'un nouveau Débouchés Rieter Les objectifs de départ concernent la validation d'IFF contenant de la 153 dont 33
débouché pour les poudrettes /Automobile poudrette de pneumatiques usagés suivant deux critères : le respect du d'aide
de pneus usagés : intégration cahier des charges automobile de la société Renault et le critère ADEME
dans les matériaux économique. Les validations technico-économiques ont également conduit à
amortissants d'acoustique étudier la possibilité d'incorporer dans les IFF les résidus textiles issus du
automobile traitement des PU. Evaluation pas concluante car malgré une amélioration
de l'amortissement acoustique le procédé est trop cher par rapport aux
matières remplacées. En revanche, l'étude sur la valorisation de résidus
textiles issus du recyclage des pneus est prometteuse. Mise en évidence, en
laboratoire et industriellement, d'un réel potentiel de ce produit dans des IFF.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 110


Juin 2015

Projet Thématique Date Partenaires Résumé du projet (objectifs, résultats) Montant (k€)
Utilisation de granulats de Assainisse- Aliapur, L'objectif de l'étude visait à tester un matériau de filtration tel que des 63 dont 17
pneus usagés comme support ment, CSTB, APC granulats de pneus capables de se substituer au sable utilisé d'aide
de traitement secondaire des drainage traditionnellement dans l'assainissement autonome. Possibilité d'utiliser le ADEME
installations d'assainissement granulat de pneus en tant que média filtrant pour l'épuration d'eaux usées
autonome confirmée. Sur le plan économique, le coût de la nouvelle filière est similaire
à ceux des filières rencontrées sur le marché aujourd'hui sans compter sur
l'optimisation possible en termes de conditionnement - De nouvelles
applications sont prévues notamment en systèmes de cultures fixées
immergées. Aliapur est titulaire d’un brevet sur cette solution.
Valorisation en aciérie des fils Valorisation 2007- Aliapur Cette étude a permis de montrer que la valorisation des fibres métalliques 100 dont 25
d'aciers issus de la des co- 2009 issues de la granulation des pneus usagés était possible et viable en ADEME
granulation des pneus usagés produits / sidérurgie - Les essais industriels ont permis de valider que les usines
acier sidérurgiques d’ArcelorMittal pouvaient consommer les fibres métalliques
produites par les ateliers de granulation français - Des accords commerciaux
entre les sites de granulation de pneus et les acheteurs du groupe
ArcelorMittal ont été signés. Et grâce à ce projet, depuis 2013, 100 % du
gisement de fibres métalliques détenu par les granulateurs est vendu.
Evaluation sur une longue Impact Aliapur L'étude permet de disposer d'informations sur les impacts environnementaux 49 dont 12
durée de l'impact sur l'eau de environne- et sanitaires liés à l'utilisation de granulats d'élastomères comme ADEME
ème
l'utilisation de granulats de mental / remplissage des gazons synthétiques de 3 génération. Ces résultats
pneus dans des gazons Gazons offrent des éléments de réponses aux professionnels et aux fédérations
synthétiques synthétiques sportives. A l'échelle française comme européenne, les résultats de ces
études pourront être utilisés afin de valider ou d'élaborer des protocoles
d'échantillonnage et des tests de laboratoire adaptés, permettant de vérifier
ème
l'innocuité environnementale et sanitaire de gazons synthétiques de 3
génération en conditions d'utilisation.
PRITE Nouvelle Janvier STC Bioret, Ce projet vise au développement de solutions technologiques innovantes de 4 580 k€ dont
application 2015-2019 Barbazange valorisation matière du caoutchouc pour les intégrer dans des produits 1 681 k€
s Tri Ouest, d'équipement d'élevage, tapis et matelas pour bovins en particulier. Création ADEME
Aliapur d’un produit à forte valeur ajoutée avec un objectif de production de 10 000
. tonnes/an à l’horizon 2019.

En 2010, le programme, baptisé Investissements d'Avenir, destiné à accompagner des projets favorisant l’innovation et la création d’emplois non délocalisables dans
des secteurs à forts potentiels pour l’économie nationale a été lancé. Avec un budget de 2,28 milliards de crédits, l’ADEME s’est vu confié la gestion des projets
d’innovation pour la transition écologique et énergétique, dont 160 millions d'euros pour les solutions innovantes, les démonstrateurs et les nouvelles filières de
l'économie circulaire liés au recyclage et à la valorisation des déchets, à la dépollution des sols, des eaux souterraines et des sédiments et aux applications d'éco-
conception et d'écologie industrielle. Dans ce cadre, l’ADEME finance actuellement treize projets dont le projet TREC sur la valorisation de pneumatiques usagés.
Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 111
Juin 2015

Piloté par Michelin, en partenariat avec le CEA, Protéus (Groupe PCAS) et SDTech, ce projet « Tyre RECycling », d’une durée de huit ans et d’un montant total de 51
M€ est financé à hauteur de 13,3 M€ par l’ADEME. Il se décompose en deux « sous-projets » :

1. TREC Régénération, consiste en la régénération de mélanges de gomme pour la fabrication de


pneumatiques neufs.
29
L’objectif est d’utiliser du granulat de pneu pour le microniser (partenariat avec SD Tech) et d’obtenir
de la micro-poudre de l’ordre de 150 microns, puis, soit la réincorporer soit la dévulcaniser par
biotechnologie avec des bactéries qui « aiment le soufre » (Proteus). Michelin estime qu’une tonne de
pneus usagés donnera 830 kg de poudre haute qualité.

2. La seconde, TREC Alcool, permettra la production d’un intermédiaire chimique nécessaire à la


synthèse de matières premières utilisées dans la fabrication de pneumatiques. L’alcool ainsi produit
30
interviendra notamment dans la filière française de production de butadiène BioButterfly, en
complément des alcools issus de biomasses telles que sucres, bois, résidus agricoles. Il s’agit ici de
développer et commercialiser un procédé de production de butadiène biosourcé (biobutadiène à partir
d’alcool (Butane Diol ou Butaldiol) autrement dit du caoutchouc synthétique qui entre dans la
composition des pneumatiques. Le recours à une matière première d’origine renouvelable représente
donc une alternative intéressante pour assurer durablement les approvisionnements. Selon Michelin,
une tonne de pneus usagés devrait donner 200 kg de butadiène (caoutchouc synthétique).

Michelin estime que ces projets devraient engendrer des besoins pour le groupe de l’ordre de 10 % des
gisements mondiaux de pneus usagés soit environ deux millions de tonnes/an à l’échelle mondiale et de
750 000 tonnes/an au niveau européen.

29
A noter, qu’actuellement, en France, il n’existe pas de capacités de micronisation. L’unité de micronisation la plus proche se trouve en Espagne (Cf. Hera).
30
Le butadiène est un intermédiaire chimique d’origine fossile utilisé dans la fabrication des caoutchoucs synthétiques et dont 60 % de la production mondiale est destiné au secteur des pneumatiques.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 112


Juin 2015

V.1.2 Projets soutenus par Aliapur


En matière de Recherche & Innovations, l'approche
d'Aliapur, est basée sur des investissements
financiers dans des programmes de R&D différents en
termes de recherche (appliquée et fondamentale) et de
perspectives (court, moyen et long terme), selon trois
axes de travail : fiabiliser, sécuriser et promouvoir.
 Fiabiliser : Aliapur a beaucoup travaillé à l'élaboration
de standards pour la fabrication de produits issus du
pneu usagé et définit des spécifications qui
caractérisent ces produits à chaque étape de leur
transformation. L'objectif étant d'en assurer un
positionnement commercial. Ceci représente 30 %
des dépenses de Recherche & Développement.
Parmi les travaux majeurs réalisés dans ce domaine,
citons les travaux concernant la mesure et la
standardisation des broyats et granulats.
 Sécuriser : Aliapur cherche à démontrer à ses clients
que les voies de valorisation retenues sont non
seulement conformes à la législation, mais également
respectueuses de l’environnement. Pour cela, le
service R&D ne s’appuie pas uniquement sur des
tests réglementaires, mais s’applique aussi à mettre
tous les moyens en oeuvre pour évaluer ses produits
"en situation". Ceci représente 20 % des dépenses de
Recherche & Développement. Les analyses de cycles
de vie réalisées et publiées en 2010, font partie de ce
type de travaux.
 Promouvoir : Aliapur investit dans des projets visant à
faire émerger de nouvelles filières de valorisation.
Ceci représente 50 % des dépenses de Recherche &
développement.

Pour plus de précisions concernant les projets de R&D en lien avec la granulation de pneus usagés ou de produits issus de pneus usagés, cf. La fiche pays
« France ».

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 113


Juin 2015

V.2. EN EUROPE
Les projets de R&D nationaux, habituellement coordonnés par un industriel privé (par exemple, Genan) ou, dans une moindre mesure, par un organisme public
national tel que l’ADEME en France ou le Technology Strategy Board's Collaborative Research and Development programme au Royaume-Uni, ont été répertoriés
dans les fiches pays respectives des pays les plus actifs : Italie, Espagne, France et Royaume-Uni.
Toutefois, d’autres projets sont soutenus financièrement au niveau européen et répertoriés sur les sites du Programme Européen « Eco-Innovation » et de l’ETRA
(European Tyre Recycling Association), association européenne indépendante fondée en 1994, regroupant 250 professionnels du recyclage du pneu dans 43 pays.
Voici, ci-dessous, ceux relatifs à la granulation et aux produits utilisant des granulats de pneumatiques usagés.
Tableau 3 : principaux projets de R&D européens relatifs à la granulation des pneumatiques usagés :

Nom du projet Thématique Date Statut Coordinateur Contact Partenaires Pays Résumé du projet (objectifs, Budget
résultats)
A new use for old Marketing, 01/07/2011 Terminé Gestión Andreu Isolgomma et Espagne & Démontrer la viabilité technique 1,3 M€ dont
tyres in the rail Développe - au Medioambiental Gelpí Salat COMSA Italie et commerciale d’un nouveau 50 % de
sector: optimised ment 01/07/2013 de Neumáticos a.gelpi@g produit éco-innovant, les profils l'Union
railway profiles commercial (GMN) mn.es de rail PROTRACK, fabriqués à européenne
(PROTRACK) / Profils de partir de granulats de pneus (EACI-Eco
rail usagés. Elaboration d'un plan Innovation)
marketing et d'un business plan
pour le déploiement commercial
de ce produit dans différents
pays européens.
Ces produits offrent de nombreux
bénéfices tant sur le plan
environnemental (recyclage de
déchets, économies de matières
premières, protection des sols)
technique (meilleure isolation
acoustique et électrique)
qu’économique (facilité
d’installation, de remplacement et
d’entretien) et sont désormais
commercialisés par la société
italienne Insolgomma.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 114


Juin 2015

Nom du projet Thématique Date Statut Coordinateur Contact Partenaires Pays Résumé du projet (objectifs, Budget
résultats)
Tyres Recyclage 13/08/2010 Terminé Big Tyre Luc De BTRC, ATS Belgique La solution consiste à utiliser un 3,9 M€ dont
regenerating into matière de au Recycling Somere contracting NV, et Pays- jet d'eau à ultra haute pression 25 % de
reclaim rubber pneus de 12/08/2013 Corporation de.somere.l Van Aarsen Bas (environ 4 200 bars) pour la l'Union
and steel gros B.V.B.A uc@btrc.be International BV séparation de la poudrette de européenne
wire/fibres (BIG diamètres caoutchouc / et la partie (EACI-Eco
TYRE métallique (steelcord) des pneus. Innovation)
RECYCLING) Ce projet devrait permettre
l'exploitation de la première usine
de recyclage de gros pneus (dia.
1,4 à 2 m) en processus continu.
ème
A l'issue de la 3 année, BTRC
devrait recycler environ 7 800
tonnes / an, ce qui se traduira par
environ 5 000 tonnes de poudres
de caoutchouc, du textile et de
l'acier. Ces poudres de
caoutchouc (environ 50 µm <X
<500 µm) pourront être utilisées
dans de nouveaux composés et
des applications à forte valeur
ajoutée. L'acier et le textile,
exempts de caoutchouc auront
également plusieurs applications.
New enviro- Murs anti- 01/07/2011 Terminé Tecnalia Dr. Marta Fundation Espagne Développer des murs anti-bruit 0,8 M€ dont
friendly absorbent bruits pour au Brizuela Tecnalia & Hongrie pour les autoroutes à base de 50 % de
acoustic panels autoroutes 30/06/2013 marta.brizu Research and granulats de pneus usagés. En l'Union
(EKOPAN) ela@tecnali Innovation ; plus des bénéfices Européenne
a.com Geonardo environnementaux liés au (EACI-Eco
Arantxa Environmental recyclage des pneus usagés Innovation)
Artola Technologies & (diminution des émissions de
arantxa.art Norten CO2 dérivées de la fabrication de
ola@tecnali Concrete béton grâce à la substitution
a.com Prefabricated partielle par du caoutchouc
products recyclé), le caractère poreux et
élastique du caoutchouc permet
d’améliorer la capacité
d’absorption acoustique mais
aussi d’absorption des chocs.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 115


Juin 2015

Nom du projet Thématique Date Statut Coordinateur Contact Partenaires Pays Résumé du projet (objectifs, Budget
résultats)
Innovative used Développe 01/07/2009 Terminé Asociacion de Valentín Bases Espagne Développer un procédé innovant 1,02 dont 50
tyres recycling ment de au investigacion Polo Polimericas, & Portugalde broyage/ granulation des % de l'Union
and rubber mobilier 31/12/2011 de materiales Ramírez Instituto de pneus usagés ainsi qu'un Européenne
sintering process urbain à plasticos y proyectos Biomecanica de processus de frittage optimisé (EACI-Eco
for eco-friendly partir de conexas- @aimplas.e Valencia et pour produire des produits de Innovation)
urban pneus aimplas s Recipneu mobilier urbain de haute qualité.
equipement usagés Le projet a permis de développer
fabrication (ECO- des bornes intégrant 89 % de
RUBBER) poudrettes de pneus usagés,
offrant une sécurité quatre fois
supérieure aux bornes
métalliques utilisées
traditionnellement. Une analyse
ACV a été menée pour
démontrer les bénéfices
environnementaux du produit
ainsi qu'un travail préparatoire
d'éco-labellisation des produits,
envoyé au groupe EU-Ecolabel.
Advanced pre- Marketing, 25/06/2010 Terminé EcoRub AB Mr Åke Karlsruher Suède, Le projet vise à identifier et 1,3 M€ dont
commercialization Développe au Paulsson Institut für Allemagne adapter le matériau hybride 50 % de
of Eco-Rubber ment 24/06/2013 ake@ecoru Technologie, et Grèce innovant aux exigences des l'Union
(ACE) commercial b.se Business consommateurs, à intégrer la européenne
/ Interest principale matière première dans (EACI-Eco
Caoutchouc Association la phase pré-commerciale et à Innovation)
de pneu ACS et Tyres développer une stratégie pour
Eco-Rubber Herco SA l'exploitation durable de
l'innovation à l'issue de la fin du
projet. La réussite du projet
devrait se traduire par ;
> l'identification d'une vingtaine
de clients possibles sur trois
marchés géographiques distincts
dans deux secteurs industriels
pour une valeur d'au moins 5
millions € ainsi que la diminution
de la consommation de
caoutchouc (- 190 tonnes/an) et
d'huile (-700 tonnes/an).

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 116


Juin 2015

Nom du projet Thématique Date Statut Coordinateur Contact Partenaires Pays Résumé du projet (objectifs, Budget
résultats)
> une augmentation de la
demande et des capacités de
production d'éco-caoutchouc de
200 tonnes/an
> la création de la première
chaîne de valeur de caoutchouc
recyclé à partir de pneus en fin
de vie en Europe
> La diminution d'émissions de
gaz à effet de serre.

Tyre Wire in Construc- 21/08/2012 En Twincon Dr Peter Cambridge Royaume- Ce projet vise à remplacer 1,48 M€
Concrete Leading tion : Béton au cours Limited Waldron Correlators Uni, Italie d'importants volumes de fibres dont 50 %
to Environmental armé à 20/08/2015 info@twinc Limited, d'acier vierges par des fibres de l'Union
Sustainability partir de co- on.co.uk Adriatica recyclés dans la fabrication du européenne
(TWINCLETOES) produits de Riciclaggio e béton, rendant ainsi la (EACI-Eco
pneus Ambiente construction plus respectueuse Innovation)
usagés Abruzzo Srl et de l'environnement et contribuant
(acier) ETRA à réduire les énormes stocks
d'acier contaminé existants à
travers l'Europe. L'objectif de
production à l'issue de deux
années de projet serait la
production de 6 000 tonnes de
fibres d'acier recyclées. Une fois
établi, la volonté est d'étendre ce
processus à travers l'Europe pour
répondre à la demande. Le
marché mondial pour les fibres
de béton armé est environ 3 à 4
fois plus important qu'en Europe

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 117


Juin 2015

Nom du projet Thématique Date Statut Coordinateur Contact Partenaires Pays Résumé du projet (objectifs, Budget
résultats)
d'ou un potentiel d'exportation
considérable.

Eco-innovative Paneaux 28/08/2014 En ETRA Isol-eco Sri, Italie, 1,6 M€ dont


insulating thermal isolants à au cours Adriatica Espagne 50 % de
and acoustic partir de co- 27/08/2017 Riciclaggio e l'Union
panels made with produits de Ambiente européenne
recycled textile pneus Abruzzo Srl et (EACI-Eco
fibres (INSUL- usagés Comsa SA Innovation)
ECO) (fibres
textiles)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 118


Juin 2015

Nom du projet Thématique Date Statut Coordinateur Contact Partenaires Pays Résumé du projet (objectifs, Budget
résultats)
Rubberised Marketing, 01/09/2011 Terminé Sveuciliste u Prof. Ivana Beton-Lucko Croatie RUCONBAR est produit de 1,1 M€ dont
Concrete Noise développem au Zagrebu Banjad Ltd, construction innovant, écologique 50 % de
Barriers ent 31/08/2014 Gradevinski Pečur Gumiimpex- et durable utilisé pour la l'Union
(RUCONBAR) commercial Fakultet banjadi@gr Gumi Recycling réduction des nuisances sonores européenne.
de Murs ad.hr & Production de la circulation. Le concept Programme
anti-bruit Plc, Institut principal de cette solution est Eco-
pour les IGH, Zoological l'utilisation de pneus recyclés Innovation.
routes Garden of comme nouveau matériau dans
croates Zagreb la lutte contre le bruit.
RUCONBAR est un panneau
anti-bruit en béton composé de
sous-couches absorbantes, qui
intègrent des granulats de
caoutchouc produits à partir de
pneus usagés. Les principaux
résultats attendus sont l'adoption
des résultats scientifiques au
plan commercial, normalisé et
certifié de produits respectueux
de l'environnement prêt pour le
marché, la réduction des
émissions de GES et de la
consommation de ressources
non renouvelables. Ce projet
s'intéresse plus spécifiquement
au marché potentiel de la
Croatie, des nouveaux États
membres de l'UE et de leurs pays
voisins.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 119


Juin 2015

Nom du projet Thématique Date Statut Coordinateur Contact Partenaires Pays Résumé du projet (objectifs, Budget
résultats)
Used Tyres Génie civil : 01/07/2009 Terminé Acciona GONZALE Slovenski Espagne, Ce projet vise à contribuer à 1,3 M€ dont
valorisation as Pneus au Infrastructuras Z, Santiago Gradbeni Pologne et réduire l'impact du traitement des 45 % de
lightweight filler usagés 30/06/2011 SA Sgogarci@ Grozd-Giz, Slovénie déchets en utilisant des pneus en l'Union
for embankments comme acciona.es Mostostal fin de vie comme charge pour les européenne
(RECTYRE) charge pour Warszawa S.A. remblais routiers. L'objectif Programme
les remblais principal de ce projet est de pour
routiers démontrer la viabilité technique et l'innovation
commerciale d'un nouvel usage et l'esprit
pour les pneus broyés, de d'entreprise.
développer un nouveau produit
commercialisable sans aucun
traitement thermique ni chimique.
Ce projet contribuera à réduire la
mise en décharge des pneus
usagés, à valoriser plus de pneus
usagés (plus de 200 000 pneus
usés sont utilisés par remblai) et
à optimiser les performances
techniques et les procédures
dans la construction de remblais
contenant des charges légères.
Utilisation of Construc- 2010 -2013 Asociacion de Dr. Manuel Acciona Espagne, Objectif du projet : accroître 1,8 M€ dont
recovered wood tion Investigacion y Belanche Infrastructuras Grèce, l'usage efficace des ressources 50 % par
and rubber for résidentielle Desarrollo en la mbelan@ai SA., Aristotle Royaume- grâce à l'utilisation de déchets de l'Union
alternative et civile à Industria des dima.es University of Uni, Italie, bois et pneumatiques dans la européenne
composite partir de Mueble y Thessaloniki, Allemagne. fabrication de nouveaux produits Programme
products matériaux Afines Brunel basés sur des composites mixtes Life +
WOODRUB composites University, innovants de bois et caoutchouc
bois/caout- Consorzio del recyclés. Ces nouveaux produits
chouc Mobile SPA, devront constituer une alternative
Enjily à l'utilisation d'autres produits
International traditionnels et moins éco-
Ltd, Keridis efficaces dans le secteur de la
Christoforos construction résidentielle et civile.
SA, Marche
MultiserviziI,
S.p. A, Glunz.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 120


Juin 2015

Nom du projet Thématique Date Statut Coordinateur Contact Partenaires Pays Résumé du projet (objectifs, Budget
résultats)
Insul-ECO Marketing, Dott. Ettore Italie Le projet vise à représenter une 1,6 M€
Développe Musacchi solution technique viable pour le ETRA
ment info@isol- recyclage de 120 000 à 150 000 t
commercial eco.it de fibres textiles de pneus
de co- usagés par an dans l'UE, à la
produits de place de l'incinération ou d'une
pneus mise en décharge. Les objectifs
(fibres du projet consistent donc à la
textiles) conception et à la mise en place
d'une ligne de production
industrielle en mesure de
2
produire 1 500m / jour de
panneaux isolants, l'optimisation
de la géométrie du produit
(développement d'une gamme de
produits qui s'appuient sur les
caractéristiques intrinsèques et
les propriétés des panneaux
INSUL-ECO), l'élaboration d'un
plan marketing ainsi que d'un
business plan, enfin,
l'amélioration des performances
environnementales et une
meilleure utilisation des
ressources naturelles.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 121


Juin 2015

L’Italie, l’Espagne, et, dans une moindre mesure, le Royaume-Uni et l’Allemagne sont très présents dans les projets européens, non seulement en tant que partenaire
de projet mais aussi comme coordinateur. A l’inverse, il est surprenant de remarquer l’absence des français, portugais et danois puisque, sur les 17 projets recensés,
la France n’est représentée que dans un seul, via l’Ecole des Ponts et Chaussées. Cette absence des français dans les projets de R&D européens est également
constatée et confirmée par le Groupe Mobivia dans le cadre des colloques annuels organisés par l’ETRA.

Figure 6 : Répartition des projets européens de R&D (listés dans le tableau 3) relatifs à la granulation par pays participant

Pays les plus souvent impliqués dans les projets de


R&D Européens
Slovénie; 3
Pologne; 3 Italie; 9

Croatie; 2

Pays-Bas; 2

Chypre; 2

Belgique; 2 Espagne; 8

Grèce; 3

Allemagne; 4 Royaume-Uni;
5

Parmi les thématiques de projets les plus régulièrement traités, il est intéressant de noter que, comme en France, l’amélioration de l’usage des granulats de
pneumatiques usagés dans les bétons ou en travaux publics pour les routes, ainsi que la recherche de valorisation des co-produits (acier et fibres textiles),
demeurent importantes. Toutefois, une différence concerne l’orientation plus marketing et d’aide à la pénétration commerciale des produits à base de granulats de
pneus sur les marchés, de plusieurs projets. De manière générale, plusieurs experts contactés regrettent que des campagnes d’informations/marketing ou des
événements tels que la journée technique nationale, coordonnée en octobre 2007 par l’ADEME et Aliapur sur les nouvelles applications des pneumatiques usagés,
ne soient pas plus souvent organisées.
En moyenne, la durée des projets européens est de trois ans tandis que les budgets tournent autour de 1,5 à 2 millions d’euros avec des taux d’aides généralement
de moitié.
Le profil des partenaires impliqués est assez varié, avec la présence de nombreuses universités, organismes de recherche techniques mais aussi petites et
moyennes entreprises privées spécialisées dans le secteur de la construction, des routes ou des plastiques/caoutchouc.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 122


Juin 2015

VI. ANALYSE ECONOMIQUE DE LA FILIERE GRANULATION

VI.1.LES FACTEURS DIRECTEMENT LIES A LA FILIERE


VI.1.1. Eco-contribution, gate-fees et prix des granulats
L’éco-contribution pneus usagés :
Dans un premier temps, il est intéressant de remarquer que la grande majorité des pays dispose d’un
système de contribution environnementale, visant à financer le système de gestion (collecte, traitement et
parfois même recherche & développement) des pneus usagés. En 2014, la France présente avec les Pays-
Bas et le Portugal une des éco-contributions les moins élevées. En outre, alors que le montant de cette
dernière a sensiblement progressé au Danemark, en Belgique et au Portugal, elle a diminué en Italie,
Espagne et France.

Figure 7 : montant moyen de la contribution environnementale versée par les fabricants et


importateurs de pneus neufs en 2014 (en € HT/pneu de véhicule léger)

Source : principaux organismes de gestion de pneus usagés dans les pays concernés

4,00
3,50
3,00
2,50
2,00
1,50
1,00
0,50
0,00

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 123


Juin 2015
Figure 8 : évolution du montant de l’éco-contribution pour les pneus de véhicules tourisme

Source : organismes nationaux de gestion des pneus usagés

4,00
3,50
3,00
2,50
€/pneu

2,00
1,50
1,00
0,50
0,00
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014

Belgique Italie Espagne France


Pays-Bas Portugal Danemark

Une diminution assez générale des gate fees et des prix de vente des granulats :
Bien que les systèmes de financement de la collecte et de la valorisation des pneus usagés soient différents
d’un pays à l’autre, le graphique ci-après illustre l’existence de soutiens financiers des granulateurs, via les
collecteurs ou directement via l’organisme de gestion. Ces aides viennent s’ajouter aux revenus liés à la vente
des granulats. Les montants moyens de ces contributions varient d’un pays à l’autre et dans le temps mais
sont globalement tous en diminution, alors que, parallèlement, et dans tous les pays, le prix des granulats a
subi une baisse continue depuis 2009.

Figure 9 : évolution des contributions (gate fees) versées aux granulateurs dans les principaux pays
européens

Source : organismes et granulateurs nationaux interrogés

Contribution (gate fees) versée aux granulateurs (€/tonne)


250 €

200 €

150 €

100 €

50 € 2004

- € 2011
Pologne*** Belgique Danemark* Allemagne Pays-Bas* France Portugal Espagne** Italie 2014
- 50 € (Aliapur)

- 100 €

* Danemark/Pays-Bas : contribution versée par les collecteurs aux granulateurs (négociation commerciale - Source confidentielle)
** Espagne : montant indicatif selon un granulateur portugais (Signus n'a pas souhaité donner le montant)
*** Pologne : les granulateurs achètent aujourd'hui leurs pneus entre 25 et 40 €/tonne

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 124


Juin 2015

Figure 10 : évolution du prix des granulats de 0,5 à 2,5 mm (en €/tonne)

Source : données fournies par un granulateur français

Ainsi, au moment où l’on aurait pu s’attendre


Evolution du prix des granulats de pneus de
à ce que les gate fees versés aux
0,5 à 2,5 mm (en €/tonne)
granulateurs, progressent de façon inverse à
230 € la diminution des prix des granulats pour
compenser, au moins partiellement, le
manque à gagner des granulateurs, leur
210 € montant n’a cessé de décroître, rendant, plus
fragile encore la rentabilité économique des
entreprises les moins solides et les plus
190 €
fraîchement arrivées sur le marché, et
notamment les granulateurs français.
De nombreux granulateurs français mais
170 € aussi britanniques, et même allemands et
danois se plaignent de cette forte chute des
prix. « Alors qu’il y a cinq à six ans, la tonne
150 €
de granulat se vendait un peu plus de 200 €,
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 nous sommes parfois aujourd’hui aux
alentours des 120 à 130 €/tonne ! […] Le vrai
prix devrait être au moins de 170 €/tonne », ont répété plusieurs acteurs de la filière, originaires de différents
pays européens. Toutefois, depuis mi-2014, plusieurs interlocuteurs européens ont mentionné une légère
reprise des prix, voire même, dans certains pays, tels que les Pays-Bas ou la Belgique, du montant des gate-
fees.
Dans certains pays, comme la France et le Royaume-Uni, la tentative récente (2013-2014) du géant danois
Genan de pénétrer les marchés de ses deux voisins européens, a probablement également contribué à
l’intensification de la baisse des prix et à la déstabilisation provisoire du marché pour des raisons similaires :
 En France, en raison du rachat de l’usine SITA de Montauban de Régène Sud et de la vente du stock de
10 000 tonnes à prix cassés (~90 €/tonne) ;
 Au Royaume-Uni, en raison d’une politique de dumping agressive du granulateur danois conduisant à des
prix de vente égaux ou inférieurs à ceux des granulateurs britanniques.

Au final, concernant les différences d’aides et autres soutiens financiers aux granulateurs existant entre pays,
il faut retenir que :
 Etonnement, et de manière assez générale, l’évolution du montant des gate fees versés aux granulateurs
européens au cours de ces dix dernières années, n’a pas permis de compenser la baisse des prix des
granulats. Pire, dans la plupart des pays, la baisse des gate fees est venue s’ajouter à la chute des prix.
 Contrairement à certaines idées reçues, les granulateurs allemands, néerlandais et britanniques ne sont
pas davantage aidés financièrement que les granulateurs français. Ils ne reçoivent pas de subventions à
l’investissement ou à l’exportation, ni ne bénéficient de montants de gate fees supérieurs aux
granulateurs français.
 Il en va probablement un peu différemment des deux granulateurs danois. Bien que ces derniers aient
indiqué des montants de gate fee en baisse et de l’ordre de 30 €/tonne (donnée commerciale
confidentielle que nous n’avons pu nous faire confirmer ni par des collecteurs, ni par le Danish Tyre
Council-DBFR), le Danemark demeure le pays européen avec le montant d’eco-contribution le plus élevé
d’Europe (en matière de pneus usagés) et avec un montant de subvention versée aux collecteurs agréés
de 150 €/tonne (HT).
 Les granulateurs du sud de l’Europe (Portugais, Italiens et Espagnols) bénéficient de montants de gate
fees assez largement supérieurs à ceux des français (de 75 à 102 €/tonne contre une moyenne de 52
€/tonne pour les français).
 Bien qu’il ait été impossible de vérifier que certains granulateurs bénéficient d’aides directes du type aide
à l’exportation, par exemple, l’accès aux aides à l’investissement (non spécifique à l’industrie du pneu),
semble plus difficile en France que dans d’autres pays, tels que le Portugal ou la Pologne.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 125


Juin 2015
En matière de comparaison des prix de vente des granulats d’un pays à l’autre, et bien qu’il ait été
particulièrement difficile d’obtenir des éléments de la part de qui que ce soit à ce sujet, il a finalement été
possible d’aboutir à la conclusion suivante, sur la base de données recueillies auprès de deux granulateurs
français, de six acheteurs importants de granulats dont cinq dans le secteur de la fabrication des sols sportifs
et gazons synthétiques : à taille identique et à niveau de qualité équivalente, le prix du granulat français est
sensiblement plus élevé que celui de ses concurrents directs.
En moyenne, et en prenant comme base 100 le prix à la tonne du granulat français de 0,5 à 2,5 mm, le
prix moyen du granulat originaire d’autres pays serait de :
 95 à 100 pour le granulat allemand
 92 à 100 pour le granulat néerlandais
 85 à 90 pour le granulat italien
 82 à 87 pour le granulat portugais
 75 pour le granulat espagnol.

…partiellement compensée par une progression de la valorisation et des prix de l’acier :


Figure 11 : évolution du prix de vente des fibres métalliques issues de la granulation des pneus
usagés
Source : données fournies par un granulateur français

Evolution du prix de vente des fibres Comme cela a été précisé précédemment dans
métalliques les fiches de certains pays, notamment dans
220 € les sections « Forces & opportunités » de
l’Allemagne et du Danemark, mais aussi, dans
180 € le chapitre « Recherche & Développement » de
cette étude, la valorisation des co-produits, et,
140 €
plus particulièrement de l’acier contenu dans
100 €
les pneus usagés, revêt une importance
capitale, en permettant aux granulateurs
60 € d’améliorer leurs revenus.
20 €
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Ainsi, la conjonction des travaux de R&D pour
améliorer les débouchés de l’acier issu du processus de granulation des pneus et des efforts
d’investissements de la part des granulateurs français, a contribué, notamment à partir de 2008, à réduire le
manque à gagner des granulateurs lié à la baisse des prix du granulat et des gate fees.

Figure 12 : évolution des cours de l’acier (indice base 100 année 2010)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 126


Juin 2015

VI.1.2. Quid des coûts pour les granulateurs ?


Afin de comprendre les facteurs explicatifs de la rentabilité d’une filière industrielle, il convient certes
d’analyser l’évolution des revenus : ventes des produits, des co-produits et aides éventuelles mais il est
également nécessaire de s’intéresser aux dépenses et coûts devant être supportés par les industriels et
pouvant être sensiblement différents d’un pays à l’autre. Ainsi, quatre types de charges vont lourdement peser
sur le bilan des granulateurs :
 les coûts d’investissement en machines et équipements,
 les coûts liés aux consommations énergétiques, l’activité de granulation étant particulièrement
énergivore,
 les coûts de main-d’œuvre et du travail,
 enfin, dans une moindre mesure, les coûts de transport.

Les trois premiers types de coûts ci-dessus mentionnés permettent de comprendre l’avantage incomparable
des granulateurs allemands, danois, néerlandais et des premiers granulateurs britanniques, qui, ayant
commencé à produire des granulats il y a plus de douze ans, ont amorti l’essentiel de leurs investissements et
sont en mesure d’optimiser la conception de leurs lignes et d’offrir une dizaine de granulats et de poudrettes
de granulométries différentes.

Les coûts d’investissement :


En 2001, Estato a installé sa première ligne de granulation. Aujourd’hui, le granulateur allemand en possède
six (dont la dernière fonctionne déjà depuis 2008) et traite environ 70 000 t de pneus par an. Selon son PDG,
Josef Hösl: « Il faut compter 2,5 millions d’euros pour l'acquisition d'une ligne de traitement d'une
capacité de 4 t par heure pour un granulat de 1 à 4 mm ». Pour ses deux sites, Estato Umweltservice a
investi 20 millions d’euros en 8 ans et a cherché à automatiser ses usines à tous les étages. Même démarche
d’automatisation pour Genan au Danemark et en Allemagne, dans le but de réduire ses coûts de main
d’œuvre.
La taille de l’unité de granulation, autrement dit, sa capacité nominale de transformation des broyats et/ou des
pneus entiers en granulats et poudrettes, a son importance. Même si les facteurs expliquant la rentabilité
d’une unité sont nombreux et complexes (taille et type de pneus traités, broyage ambiant ou cryogénie,
qualité du produit fini désiré, etc.), il n’en demeure pas moins que partout, en Europe comme en Amérique du
nord, la grande majorité des experts contactés ont confirmé qu’en deçà de 15 000 à 20 000 tonnes/an, de
telles unités de granulation leur paraissaient difficilement rentables.

Les coûts de l’énergie :


L’activité de granulation est énergivore et incite donc les granulateurs à optimiser leurs consommations
énergétiques tout en réduisant, dans la mesure du possible, les arrêts hebdomadaires et/ou saisonniers de
leur production. Eldan, l’un des principaux fournisseurs européens d’équipement et de machines de
granulation le confirme : « Les seules factures d’électricité d’une ligne de production opérée en deux huit
peuvent atteindre 200 000 €/an, la grande majorité de nos clients granulateurs fonctionnent en deux ou trois
huit, généralement six jours sur sept. […] Par ailleurs, sachant que la période estivale correspond à la période
de pointe de l’actvité de granulation en Europe, la plupart des granulateurs que nous connaissons ne cessent
pas leur activité à cette période de l’année mais préfèrent utiliser les fêtes de fin d’année pour accorder des
vacances à leurs salariés et assurer les grosses opérations d’entretien et de maintenance de leur parc de
machines ».
Le graphe ci-après compare les évolutions 2007-2014 des prix de l’électricité pour les industries de taille
moyenne dans les principaux pays européens (source : Eurostat). On remarque une tendance générale à la
hausse des prix de l’électricité en Europe ces dernières années.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 127


Juin 2015
Figure 13 : évolution des tarifs de l’électricité pour les industries de taille moyenne (€/kWh, taxes
comprises)
Source : Eurostat

0,3

0,25

0,2

0,15

0,1

0,05

0
2007S1 2007S2 2008S1 2008S2 2009S1 2009S2 2010S1 2010S2 2011S1 2011S2 2012S1 2012S2 2013S1 2013S2 2014S1 2014S2

Belgium Denmark Germany Spain France Italy Hungary Netherlands Poland Portugal United Kingdom

Toutefois, les situations sont plutôt contrastées entre les principaux pays européens.Alors que les prix
facturés aux industriels ont augmenté de près de 75 % au Portugal, ils ont diminué de 3 % aux Pays-Bas, 7 %
en Hongrie et 17 % en Pologne. Concernant la France, malgré une augmentation de 53 % entre 2007 et
2014, la facture d’électricité adressée aux industriels demeure aujourd’hui la plus faible d’Europe, avec un
avantage de coût d’environ 34 % par rapport à la moyenne européenne, rendant l’électricité française
clairement compétitive pour les industriels.
Le graphe suivant présentant les prix de l’électricité au premier semestre 2014 confirme bien l’importance du
poste « énergie » notamment en Allemagne et au Danemark.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 128


Juin 2015
er
Figure 14 : Prix de l'électricité (impôts et taxes comprises) au 1 semestre 2014 pour les industriels
(500 MWh < conso < 2 000 MWh)
Source : Eurostat

0,2300
€ /kWh

0,1800

0,1300

0,0800

Les coûts de main d’oeuvre et du travail :


Bien que la France soit un des pays d’Europe où l’on travaille le moins (en raison, notamment, d'une
législation sur le travail peu flexible, d’une durée légale de travail la plus basse d'Europe et d'une part trop
importante du secteur non marchand), le niveau du coût de l'heure de travail, met en évidence des coûts du
travail relativement similaires en Belgique, Danemark, Allemagne, France et Pays-Bas, de l’ordre de 35 à 43
€/heure. L’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni bénéficient d’un coût sensiblement moins élevé, de 22 à 28
€/heure, tandis que le Portugal et les pays de l’est de l’Europe jouissent tous de coûts du travail inférieurs à
11 €/heure.
Figure 15 : nombre moyen d’heures travaillées par semaine en Europe (travail à temps plein)
Source : Eurostat

44,1
43,1 42,9 42,7
42,2
41,9 41,7 41,6
41,3
41 41 41 40,8
40,5

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 129


Juin 2015
Figure 16 : coût de l'heure de travail dans l'industrie manufacturière (€) - Entreprises ≥ 10 employés
Source : Centre d’observation économique et de recherche pour l’expansion de l’économie et le développement des
entreprises - Prolongement des résultats de l'enquête ECMO par les indices du coût de la main-d'oeuvre - mars 2015

60,00
50,00
40,00
30,00
20,00
10,00
0,00

République…
Suède

Italie

Portugal
Norvège

Espagne
Royaume-Uni

Grèce

Estonie

Lituanie
Slovaquie
Belgique
Danemark

Pays-Bas
France

Autriche

Luxembourg

Bulgarie
Slovénie

Chypre

Lettonie
Allemagne

Finlande
Irlande

Hongrie
Pologne

Roumanie
Les coûts du transport routier de marchandises :
Selon les différents granulateurs interrogés, le coût du transport représente environ 20 % du prix du granulat
(soit une moyenne de 30 €/tonne) mais peut fortement varier selon les distances et tonnages considérés.
1. Évolution des coûts de la main-d’œuvre :

Selon l’étude « Collection and Analysis of Data on the Structure of the Road Haulage Sector in the
European Union, AECOM 2013 », en prenant en considération tous les éléments de rémunération, les
salaires de chauffeurs roumains dans les transports internationaux paraissent atteindre des niveaux
comparables à ceux des transporteurs espagnols (4 à 5 EUR/heure) . Ces évolutions vont dans le sens
de la convergence des niveaux de salaire moyens dans l’Union même s’il convient de noter que les
disparités résiduelles de salaires peuvent avoir une incidence plus grande sur la concurrence dans ce
secteur en raison du caractère mobile des activités de transport de marchandises par route.
Contrairement à d’autres secteurs, les services de transport peuvent être fournis dans d’autres États
membres à titre temporaire, tout en conservant partiellement les conditions salariales de l’État membre de
résidence.
2. Evolution des niveaux de coût des carburants :

Figure 17 : coût du carburant diesel par 1 000 litres par État membre (janvier 2014)
Source : Bulletin pétrolier de l’observatoire du marché, 2014, Commission européenne, DG Énergie

Dans l’ensemble de l’Union, les coûts du carburant ont suivi l’évolution des prix du pétrole brut sur les
marchés internationaux. Cependant, les États membres sont libres de fixer leurs propres taux de taxation

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 130


Juin 2015
nationaux comme ils l’entendent. Les taux de taxation nationaux diffèrent d’un État membre à l’autre. C’est au
Royaume-Uni et en Italie que les coûts du carburant sont les plus élevés.

3. Autres facteurs de coût

Hormis les deux principaux facteurs de coût cités précédemment, les sociétés de transport de marchandises
par route ont d’autres frais à supporter, comme:
 des dépenses ponctuelles relatives à la création de l’entreprise (dont l’achat et l’immatriculation des
véhicules) ;
 des taxes périodiques sur la possession ou la circulation des véhicules ;
 des taxes découlant de l’utilisation des véhicules (impôt sur le revenu, redevance routière calculée en
fonction de la durée ou de la distance).

Figure 18 : montant net des charges payées par véhicule-kilomètre (transport de marchandises
intérieur, 2012).
Source: «Road Haulage Charges and Taxes. Summary analysis and data tables 1998-2012», OCDE 2013.

Selon les calculs de l’OCDE présentés dans le graphique ci-contre, le montant net des charges payées par
véhicule-kilomètre est en moyenne de 0,18 EUR, avec des variations relativement faibles entre les États
membres. Les charges les plus élevées dans l’Union sont perçues en Allemagne (0,34 EUR/vkm) et les plus
faibles sont perçues en Bulgarie, Luxembourg, Lettonie, Lituanie et Roumanie (0,11 EUR/vkm). D’après
l’OCDE, cela peut en partie s’expliquer par le recours croissant, dans les États membres, à des redevances
routières territoriales (qu’il s’agisse de vignettes ou de péages).
Au final, le rapport de la Commission européenne d’avril 2014 sur l’état du marché du transport routier dans
l’Union européenne conclut que : « les structures de coûts dans l’ensemble du secteur du transport de
marchandises par route ont tendance à se rapprocher ».

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 131


Juin 2015

VI.2.LES TENDANCES DES MATIERES ET VOIES CONCURRENTES DE LA


GRANULATION

VI.2.1. Evolution du cours du caoutchouc naturel et l’EPDM


Figure 19 : Evolution du cours du caoutchouc naturel (en centimes d’euros le kilo CIF – RSS3)
Source : SNCP-Reuters

Figure 20 : Indices de prix de mélanges caoutchouc à base d'EPDM (Base 100 au 1er Janv 2009)
Source : SNCP-Reuters

160
150
140
130
120
110
100
90
80
Juill 2009

Juill 2010

Juill 2011

Juill 2012

Juill 2013

Juill 2014
Oct 2009

Oct 2010

Oct 2011

Oct 2012

Oct 2013

Oct 2014
Janv 2009
Avril 2009

Janv 2010
Avril 2010

Janv 2011
Avril 2011

Janv 2012
Avril 2012

Janv 2013
Avril 2013

Janv 2014
Avril 2014

Janv 2015

Comme le souligne le programme Européen pour l’Innovation (EIP) et l’organisme gestionnaire de pneus
usagés néerlandais, Recybem, 100 % du caoutchouc naturel provient de pays hors Europe, et l’Europe est
totalement dépendante des importations et des variations de cours de cette matière première vierge. Il est
toutefois intéressant de noter qu’il ne semble pas exister de corrélation directe entre l’évolution des prix
du caoutchouc vierge (marché mature et impacté par l’évolution des prix du pétrole) et le prix des
granulats issus de caoutchouc recyclé (marché encore peu structuré – voir figure 10 p. 120) : ainsi le pic
des prix du caoutchouc vierge en janvier 2011 ne correspond pas à un pic de prix des granulats de pneus
usagés (qui avaient amorcé leur chute depuis 2009).

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 132


Juin 2015
Selon les utilisateurs et acheteurs de granulats issus de pneus usagés contactés en Europe, même si les
granulats de pneus usagés peuvent parfois présenter des problèmes de qualité, d’odeur ou de toxicité « non
avérée », son prix vis-à-vis des matières vierges demeure un de ses principaux atouts. En effet, tandis
que l’EPDM ou les thermoplastiques vierges coûtent environ 1 300 à 1 400 €/tonne, le prix des granulats de
pneus demeure au moins cinq à six fois moins élevé, encourageant certains pays comme le Royaume-Uni à
subventionner massivement l’installation de terrains sportifs (pistes d’athlétismes et terrains de foot) à partir
de granulats de pneus usagés.

VI.2.2. La valorisation en cimenteries :


Depuis près de 40 ans, la filière cimentière est devenue un débouché majeur pour de nombreux déchets. En
effet pour fabriquer du ciment, il faut cuire du calcaire et de l’argile à très haute température dans un long four
rotatif, opération consommatrice d’énergie pour laquelle on utilise des combustibles fossiles et des
combustibles de substitution. Les fours de cimenterie ont su s’adapter aux différentes formes de combustibles
de substitution disponibles (huiles, pneus usagés non réutilisables, résidus de solvants et peintures, farines
animales, combustibles solides de récupération, etc.) et c’est ainsi que la totalité des 33 fours en France sont
aujourd’hui autorisés à valoriser des déchets. Les pneus valorisés en cimenterie représentent un double
intérêt en termes d’écologie industrielle : la fraction combustible composée des hydrocarbures polymérisés,
du noir de carbone et des tissus, constitue un apport énergétique pour le procédé cimentier. D’autre part, la
fraction minérale, essentiellement composée de la trame acier des pneus, constitue un apport de matières qui
se substitue aux matériaux issus des carrières. En outre, l’acier contenu dans les pneus permet aux
cimenteries de limiter, voire d’éviter, l’ajout de minerai de fer indispensable à la production du clinker ;
constituant de base du ciment.
Actuellement, cinq des neuf cimenteries du groupe Lafarge valorisent des pneus mais toutes, sauf un four,
pourraient théoriquement accepter ce type de combustible de substitution. Seuls les fours fabriquant du
ciment blanc (à la différence de la majorité de ceux qui fabriquent du ciment gris) ne peuvent pas utiliser de
pneus car ces derniers, comprenant de l’acier, teinteraient le ciment. La plupart des cimenteries intègrent des
broyats de pneus mais une cimenterie du groupe Lafarge, localisée dans le sud de la France, est en mesure
d’accepter et de traiter des pneus entiers.
Les coûts de transport des pneus usagés étant important, de l’ordre de 10 €/tonne/100 km pour les broyats et
de 15 €/tonne/100 km pour les pneus entiers, il est important de raisonner dans une logique de proximité.
C’est précisément une des difficultés pour les cimenteries, parfois situées relativement loin des granulateurs
et/ou plateformes de broyage.
A ce jour, malgré la prise de contact auprès des groupes Lafarge et Vicat (principaux cimentiers valorisateurs
de pneus en France), ainsi qu’auprès d’Aliapur, il n’a pas été possible de recueillir les prix moyens des pneus
destinés à une valorisation en cimenteries, pour des raisons de confidentialité commerciale. Toutefois, un
changement notable a été confirmé : alors que dans un passé récent, les cimentiers se faisaient payer pour
traiter des pneus non réutilisables, aujourd’hui ces derniers doivent désormais, le plus souvent, payer pour
31
pouvoir bénéficier d’un combustible de substitution à haut pouvoir calorifique .

31
Il peut néanmoins encore arriver, qu’en de rares occasions, les cimentiers disposent gratuitement ou sur participation financière du
détenteur, de volumes de pneus usagés.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 133


Juin 2015

Tableau 4 : utilisation de déchets et répartitions des combustibles utilisés en 2013 pour fabrication de
clinker en cimenteries françaises
Source : Syndicat Français de l’Industrie cimentière

Tonnes Energie % de l'énergie


consommées correspondante thermique
dans l'année (en GJ) totale
Combustibles solides
charbon 308 392 7 072 648 12,8%
coke de pétrole 834 399 26 921 754 48,8%
autres (schistes, schlamms, etc.) 29 743 605 027 1,1%
Sous-total 1 172 534 34 599 429 62,7%
Combustibles liquides
F.O. n° 2 ordinaire 3 825 152 481 0,3%
F.O. n° 2 BTS 11 820 448 165 0,8%
autres 41 255 1 627 785 3,0%
Sous-total 56 900 2 228 431 4,0%
Combustibles gazeux
gaz naturel + GPL 28 447 1 101 835 2,0%
Brais bitumineux (ou CHV) 14 754 566 275 1,0%
Déchets énergétiques dangereux
huiles 28 422 1 106 736 2,0%
liquides énergétiques 116 008 2 331 253 4,2%
sciures imprégnées 132 472 1 705 836 3,1%
autres DIS (part biomasse) 28 417 400 543 0,7%
autres DIS (part non-biomasse) 29 748 663 898 1,2%
Déchets énergétiques non-dangereux
farines animales 143 001 2 561 424 4,6%
pneus 114 082 3 290 211 6,0%
DSB/CSR (sauf RBA) 152 705 2 642 408 4,8%
boues urbaines 12 507 125 326 0,2%
autres DIB (part biomasse) 63 622 881 873 1,6%
autres DIB (part non-biomasse) 57 604 949 088 1,7%
Sous-total déchets énergétiques 878 588 16 658 596 30,2%
TOTAL GENERAL 2 151 223 55 154 566 100%

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 134


Juin 2015

VII. ANALYSE ENVIRONNEMENTALE


VII.1. SYNTHESE DES ETUDES IDENTIFIEES
L’objectif de la phase d’analyse environnementale était d’identifier les études de type analyses de cycle de vie
(ACV) permettant de comparer les performances environnementales des différentes voies de valorisation des
pneus usagés afin de répondre aux questions suivantes :
- Les études permettent-elles d’établir des différences notables en termes de bénéfices environnementaux
pour les différentes voies de valorisation des pneumatiques usagés ?
- Si oui, quelles sont les voies de valorisation offrant les meilleurs bénéfices environnementaux ?
- Quels sont les facteurs susceptibles de faire varier les résultats ?
- En ce qui concerne la granulation, quelles sont les applications offrant les meilleurs bénéfices
environnementaux par rapport aux solutions traditionnelles utilisées à la place des pneus usagés ?

Peu d’études de type ACV ont été réalisées sur les filières de valorisation des pneus usagés, encore moins
sur les différentes applications des granulats de pneus usagés.
Cinq ACV et deux évaluations environnementales simplifiées ont été analysées. Elles sont présentées de
façon détaillée dans les pages suivantes du rapport.
Même si les hypothèses de calcul varient d’une étude à l’autre, certaines conclusions communes se
dégagent :
- en ce qui concerne les voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables, le recyclage est la voie
de valorisation qui offre de façon générale les meilleurs bénéfices environnementaux, même si la
valorisation en cimenterie présente également de bonnes performances selon certaines études
(notamment lorsque les pneus sont utilisés comme combustible alternative au charbon) ;
- seulement deux études ont évalué de façon détaillée les performances de différentes applications des
granulats de pneus (étude Aliapur de 2010 et étude SDAB de 2007) ; dans les deux cas l’utilisation de
granulats pour le remplissage des gazons synthétiques apparaît comme une filière particulièrement
intéressante d’un point de vue environnemental.

En revanche, il existe des contradictions sur les bénéfices environnementaux de l’utilisation de granulats de
pneus dans l’asphalte :
- selon les études réalisées pour Genan, l’asphalt rubber présente des bénéfices environnementaux très
supérieurs à la valorisation en cimenterie ou à l’utilisation des pneus usagés en génie civil ;
- selon l’étude suédoise du SDAB, l’asphalt rubber est au contraire la seule filière de valorisation
présentant un bilan environnemental négatif par rapport à la solution traditionnelle (gravier et sable +
bitume non modifié).

Les hypothèses utilisées dans ces deux études sont assez différentes : Genan compare l’utilisation de
poudrettes de pneus usagés pour la production d’asphalt rubber avec la production d’un asphalte modifié
intégrant du caoutchouc synthétique, alors que dans l’étude du SDAB l’asphalt rubber se substitue à un
asphalte classique.
Enfin, les nouvelles voies de valorisation comme la pyrolyse ou la dévulcanisation n’ont pas encore fait l’objet
d’ACV publiées, mais, aux Pays Bas, Recybem et ARN ont indiqué avoir réalisé avec leur outil Ecotest une
première évaluation sur base théorique de ces filières qui laisse présager des gains environnementaux très
supérieurs aux filières de valorisation actuelles.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 135


Juin 2015

Tableau 5 : principales analyses de cycle de vie relatives à la valorisation des pneus usagés

Titre de l'étude Auteurs Année Périmètre Filières comparées


géographique
Comparative Life Cycle Franklin Associates 2010 Etats-Unis Granulation (75 % asphalt rubber /
Assessment of Two Options pour Genan 25 % gazons synthétiques) et
For Scrap Tire Treatment: valorisation énergétique en
Material Recycling vs. Tire- cimenterie
Derived Fuel Combustion
Comparative life cycle FORCE Technology, 2009 Europe Granulation (75 % asphalt rubber /
assessment of two options Copenhagen 25 % gazons synthétiques) et
for waste tyre treatment: Resource Institute, valorisation en génie civil comme
material recycling in asphalt Institut für Energie- sous-couche drainante
and artificial turf vs. civil und Umweltforschung
engineering application for Heidelberg GmbH
drainage layers in landfills pour Genan
Comparative life cycle FORCE Technology, 2009 Europe Granulation (75 % asphalt rubber /
assessment of two options Copenhagen 25 % gazons synthétiques) et
for waste tyre treatment: Resource Institute, valorisation énergétique en
material recycling vs.co- Institut für Energie- cimenterie
incineration in cement kilns und Umweltforschung
Heidelberg GmbH
pour Genan
Analyse du cycle de vie PWC pour Aliapur 2010 Europe ➢2 voies de valorisation BTP :
pour 9 voies de valorisation • Bassin de rétention
des pneumatiques usagés • Bassin infiltrant
non réutilisables ➢2 voies de valorisation
énergétique :
• Cimenterie
• Chaufferie urbaine
➢5 voies de valorisation matière :
• Aciérie
• Fonderie
• Objets moulés
• Sols synthétiques
• Sols équestres

LCA of the utilisation of VL Swedish 2007 Suède • 2 voies de valorisation énergétique


used tyres Environmental : en cimenterie / en chaufferie
Research Institute Ltd urbaine
/ SDAB • 2 voies de recyclage : granulats
utilisés pour le remplissage des
terrains de foot en gazon
synthétique / pour la production
d’aspalte modifié
• 2 scénarios de réutilisation :
comme matériau de drainage dans
des décharges / pour la
consolidation de berges
Ecotest Recybem, ARN 2011 Pays-Bas Rechapage, exportation comme
pneus d’occasion, recyclage par
granulation, co-incinération en
cimenterie, valorisation énergétique
en chaufferie urbaine
Ecopneus sustainability Ecopneus, ENEA 2013 Italie Recyclage, valorisation énergétique
report 2013 en cimenterie, valorisation
énergétique en centrale électrique

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 136


Juin 2015

VII.2. ANALYSES DE CYCLE DE VIE REALISEES POUR GENAN (EUROPE ET


ETATS-UNIS)
VII.2.1. Granulation versus co-incinération en cimenterie (Europe)
Titre de l’étude : Comparative life cycle assessment of two options for waste tyre treatment: material
recycling vs.co-incineration in cement kilns

Auteurs : FORCE Technology, Copenhagen Resource Institute, Institut für Energie- und Umweltforschung
Heidelberg GmbH pour le compte de Genan Business & Development A/S

Date de publication : 2009

Eléments comparés :

Deux filières de valorisation des pneus usagés :


 granulation avec valorisation de 75 % des granulats dans des bitumes modifiés (fraction fine > 1,4 mm) et
de 25 % pour le remplissage de gazons synthétiques (fraction > 1,4 mm) :
 valorisation énergétique en cimenterie.

Méthodologie et hypothèses :

ACV comparative des impacts environnementaux conforme aux normes ISO 14040 et 14044, selon neuf
indicateurs :
 potentiel de réchauffement global en kg éq. CO2 / tonne de pneus
 potentiel d’acidification en kg éq. SO2 / tonne de pneus
 potentiel d’eutrophisation des eaux en g éq. PO4 / tonne de pneus
 potentiel d’eutrophisation des sols en g éq. PO4 / tonne de pneus
 potentiel de toxicité (risque cancérigène) en mg éq. arsenic / tonne de pneus
 potentiel de toxicité aigue des particules fines sur la santé humaine en g PM10 / tonne de pneus
 potentiel de création d’ozone photochimique en g éq. éthylène / tonne de pneus
 demande globale en énergie fossile en GJ / tonne de pneus
 consommation de matières premières en kg fer / tonne de pneus

L’ACV couvre les phases de collecte et de valorisation des pneus usagés ainsi que les impacts évités grâce à
l’utilisation des pneus usagés. L’évaluation ne tient pas compte de la fin de vie des bitumes modifiés
(recyclage ou mise en décharge). Pour les granulats utilisés en remplissage de gazon synthétique, la fin de
vie prise en compte est l’incinération.

Deux variantes complémentaires d’ACV ont été menées en parallèle :

 ACV conséquentielle des deux voies de valorisation (recyclage par granulation et co-incinération en
cimenterie) ;
 ACV attributionnelle (méthode traditionnelle) pour contrôler les résultats de l’ACV conséquentielle.

L’évaluation a été menée selon deux scénarios :

 un scénario court terme tenant compte des technologies et sources d’énergie actuelles (en 2010)
 un scénario long terme basé sur des projections à horizon 2020 en termes de technologies, sources
d’énergie, volumes de pneus traités et effets d’échelle.

L’étude a pris comme référence une usine de granulation et une cimenterie toutes deux basées en
Allemagne. Les données utilisées sont issues principalement de sources allemandes et danoises.

L’étude a fait l’objet d’une revue indépendante par des experts en ACV du centre technologique Gaiker, en
Espagne. Les conclusions de cette revue critique ne sont pas disponibles.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 137


Juin 2015

Principaux résultats :

Dans le scénario court terme comme dans le scénario long terme, la valorisation par granulation offre un
meilleur bilan environnemental que la co-incinération en cimenterie sur l’ensemble des indicateurs, avec des
gains particulièrement importants en matière de changement climatique, de consommation d’énergie et
d’acidification (voir tableau ci-après). Il n’y a pas de différence significative entre les scénarios court-terme et
long-terme qui prennent tous deux comme hypothèse un mix énergétique charbon et lignite à 50/50. L’analyse
attributionnelle confirme les bénéfices environnementaux du recyclage par granulation, avec des gains encore
plus importants que dans l’analyse conséquentielle.

Résultats extraits de l’étude Genan « Comparative life cycle assessment of two options for waste tyre
treatment: material recycling vs.co-incineration in cement kilns”

Une analyse de sensibilité a été menée pour identifier les facteurs susceptibles de faire varier les résultats
(type de procédé utilisé pour la production de bitume modifié, sources d’énergie utilisées dans les
cimenteries, substitution par des déchets, dimensions des granulats) mais aucun ne remet en cause les
bénéfices environnementaux du recyclage par granulation par rapport à la co-incinération en cimenterie. Le
facteur qui influe le plus sur les bénéfices environnementaux du recyclage par granulation est la dimension
des granulats. Plus la fraction fine (>1,4 mm) est importante, plus les gains en matière de changement
climatique sont élevés (les autres indicateurs varient peu). La fraction fine utilisée dans les bitumes modifiés
permet en effet selon l’étude de substituer plus de caoutchouc vierge que les granulats plus grossiers utilisés
pour le remplissage des gazons synthétiques.

D’après l’étude, si les 650 000 tonnes de pneus usagés générés annuellement en Allemagne étaient recyclés
par granulation au lieu d’être incinérés en cimenterie, cela permettrait des gains de 40 000 à 200 000
équivalent personnes selon les impacts considérés.

Revue critique :

Le scénario de granulation est basé sur l’hypothèse que 75 % des granulats sont valorisés dans des
applications routières, alors que ce débouché reste très limité en Europe. Dans le cas de l’Allemagne, le
débouché principal est la production de pièces moulées mais cette voie de valorisation n’est pas abordée
dans l’étude.

Par ailleurs, l’étude part du principe que la granulation permet de produire 67 % de granulats de caoutchouc,
18 % d’acier (recyclé) et 14 % de fibres textiles (incinérées en cimenterie). Les taux d’acier et surtout de fibres
semblent élevés par rapport aux données de composition moyenne d’un pneu tourisme de l’ETRMA (5,4 % de
fibres textiles, 13,3 % d’acier) ou d’Aliapur (5 % textiles/ 15 % acier). Compte-tenu des inévitables pertes de
production, un rendement de 67 % de caoutchouc semble une hypothèse très optimiste (en France, le
rendement maximum est plutôt autour de 60 %).

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 138


Juin 2015

VII.2.2. Granulation versus génie civil (Europe)


Titre de l’étude : Comparative life cycle assessment of two options for waste tyre treatment: material
recycling vs. civil engineering applications

Auteurs : FORCE Technology, Copenhagen Resource Institute, Institut für Energie- und Umweltforschung
Heidelberg GmbH pour le compte de Genan Business & Development A/S

Date de publication : 2009

Eléments comparés :

Deux filières de valorisation des pneus usagés :


 granulation avec valorisation de 75 % des granulats dans des bitumes modifiés (fraction fine > 1,4 mm) et
de 25 % pour le remplissage de gazons synthétiques (fraction > 1,4 mm) :
 génie civil : utilisation de broyats de pneus en sous-couche drainante dans des décharges.

Méthodologie et hypothèses :
ACV comparative des impacts environnementaux conforme aux normes ISO 14040 et 14044, selon 9
indicateurs :
 potentiel de réchauffement global en kg éq. CO2 / tonne de pneus
 potentiel d’acidification en kg éq. SO2 / tonne de pneus
 potentiel d’eutrophisation des eaux en g éq. PO4 / tonne de pneus
 potentiel d’eutrophisation des sols en g éq. PO4 / tonne de pneus
 potentiel de toxicité (risque cancérigène) en mg éq. arsenic / tonne de pneus
 potentiel de toxicité aigue des particules fines sur la santé humaine en g PM10 / tonne de pneus
 potentiel de création d’ozone photochimique en g éq. éthylène / tonne de pneus
 demande globale en énergie fossile en GJ / tonne de pneus
 consommation de matières premières en kg fer / tonne de pneus

L’étude est basée sur des données de référence européennes (sources allemandes et danoises
essentiellement).

Pour la valorisation en génie civil, quatre scénarios ont été étudiés en faisant varier la distance de transport
(Suède et Royaume-Uni) et les matériaux de drainage substitués (mélange gravier/sable et roche pulvérisée).

Principaux résultats :

La valorisation par granulation offre un meilleur bilan environnemental que la valorisation en génie civil sur
l’ensemble des indicateurs (voir tableau ci-après). Les gains sont également plus importants que dans l’ACV
comparative entre le recyclage par granulation et la valorisation énergétique en cimenterie.

Une analyse de sensibilité a été menée pour identifier les facteurs susceptibles de faire varier les résultats
(extraction de sable marin, modification du taux de substitution des broyats de pneus dans la sous-couche
drainante, transport sur de plus longues distances) mais aucun ne remet en cause les bénéfices
environnementaux du scénario de recyclage par granulation.

D’après l’étude, si les 300 000 tonnes de pneus usagés utilisés annuellement en Europe dans des
applications de génie civil étaient recyclés par granulation, cela permettrait d’éviter l’émission d’environ
570 000 tonnes équivalent CO2 par an, soit plus que les émissions annuelles de 50 000 européens.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 139


Juin 2015

Résultats extraits de l’étude Genan « Comparative life cycle assessment of two options for waste tyre
treatment: material recycling vs. civil engineering applications”

Revue critique :

Comme pour l’étude précédente, le scénario de granulation est basé sur l’hypothèse que 75 % des granulats
sont valorisés dans des applications routières (asphalt rubber), alors que ce débouché reste très limité en
Europe. Dans le cas de l’Allemagne, le débouché principal est la production de pièces moulées mais cette
voie de valorisation n’est pas abordée dans l’étude.

Par ailleurs, l’étude part du principe que la granulation permet de produire 67 % de granulats de caoutchouc,
18 % d’acier (recyclé) et 14 % de fibres textiles (incinérées en cimenterie). Les taux d’acier et surtout de fibres
semblent élevés par rapport aux données de composition moyenne d’un pneu tourisme de l’ETRMA (5,4 % de
fibres textiles, 13,3 % d’acier/41,9 % de caoutchouc/21,9 % de noir de carbone) ou d’Aliapur (5 % textiles/ 15
% acier/48 % caoutchouc /22 % noir de carbone). Compte-tenu des inévitables pertes de production, un
rendement de 67 % de caoutchouc semble une hypothèse très optimiste.

Les hypothèses de distances et mode de transport pour le scénario génie civil ne sont pas précisées dans le
rapport public mais on peut supposer que le transport vers le Royaume-Uni se fait par navire et celui vers la
Suède par camion, car les impacts environnementaux des scénarios Royaume-Uni sont légèrement inférieurs
à ceux de la Suède notamment pour l’impact sur le changement climatique. Il aurait été intéressant de voir si
un scénario de valorisation locale en génie civil (avec très peu de transport) offrait des impacts inférieurs ou
supérieurs à celui de la granulation.

De même les distances de transport des granulats ne sont pas précisées.

Enfin, le rapport d’étude public ne précise pas si la fin de vie des produits issus du recyclage des pneus est
prise en compte dans l’évaluation des impacts environnementaux du recyclage.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 140


Juin 2015

VII.2.3. Granulation versus valorisation énergétique (Etats-Unis)


Titre de l’étude : Comparative Life Cycle Assessment of Two Options For Scrap Tire Treatment: Material
Recycling vs. Tire-Derived Fuel Combustion

Auteurs : Franklin Associates pour le compte de Genan Business and Development A/S

Date de publication : 2010

Eléments comparés :

Deux filières de valorisation des pneus usagés aux Etats-Unis :

 valorisation matière : granulation mécanique avec utilisation des granulats pour la production de bitumes
modifiés (asphalt rubber) et recyclage de l’acier et valorisation énergétique des fibres textiles en
cimenterie ;
 valorisation énergétique : co-incinération des pneus en cimenterie (utilisation des pneus comme
combustible de substitution en remplacement du charbon et du pétrole utilisés habituellement aux Etats-
Unis et comme source de fer).

Méthodologie et hypothèses :

ACV comparative des impacts environnementaux conforme aux normes ISO 14040 et 14044, à horizon court
terme (2009-2014) et long terme (2020), selon deux approches complémentaires :

 ACV attributionnelle pour comparer les impacts environnementaux des deux voies de valorisation
actuelles ;
 ACV conséquentielle pour évaluer les conséquences d’une réorientation des pneus usagés co-incinérés
en cimenterie vers la valorisation matière avec l’hypothèse que les cimenteries utiliseront des
combustibles fossiles conventionnels (charbon et pétrole) en remplacement des pneus.

Les impacts environnementaux ont été évalués selon sept indicateurs ramenés à l’unité fonctionnelle d’une
tonne de pneus usagés :

 consommation d’énergie fossile


 consommation de fer
 pouvoir de réchauffement global
 potentiel d’acidification
 potentiel d’eutrophisation
 potentiel de création d’ozone photochimique
 impact potentiel de toxicité aigue des particules fines sur la santé humaine

L’étude a pris comme référence une usine de granulation et une cimenterie basées au Texas aux Etats-Unis.
Les données utilisées pour les calculs sont issues de sources américaines (EPA notamment).

Principaux résultats :

D’après l’ACV attributionnelle, la valorisation matière par granulation offre un meilleur bilan environnemental
que la co-incinération en cimenterie sur l’ensemble des indicateurs. Les gains sont essentiellement liés aux
économies d’énergie et aux émissions évitées grâce à la substitution de caoutchouc synthétique vierge par
des pneus usagés pour la production de bitumes modifiés. L’ACV conséquentielle montre des gains
légèrement moindres (voir tableau ci-après).

Une étude de sensibilité a été menée pour évaluer l’influence de la variation de quatre hypothèses sur les
résultats : la valeur calorifique des pneus, la composition des pneus, le mix énergétique (notamment pour le
scénario long terme) et la valorisation énergétique en papeterie plutôt qu’en cimenterie. Aucun de ces
facteurs n’affecte les résultats de façon significative.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 141


Juin 2015

Résultats extraits de l’étude Genan « Comparative Life Cycle Assessment of Two Options For Scrap
Tire Treatment: Material Recycling vs. Tire-Derived Fuel Combustion »

Revue critique :

Cette ACV est basée sur des données de référence américaines et peut difficilement s’extrapoler au contexte
européen.

L’utilisation d’asphalt rubber reste limitée aux Etats-Unis, une grande partie des pneus étant valorisée
énergétiquement. Dans ce contexte, il aurait sans doute été plus pertinent d’évaluer les bénéfices
environnementaux du scénario de granulation en considérant que le bitume modifié à l’aide de caoutchouc
issu de pneus recyclés se substitue à des bitumes classiques non modifiés et non à des bitumes modifiés à
base de caoutchouc vierge.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 142


Juin 2015

VII.3. ANALYSE DE CYCLE DE VIE ALIAPUR (FRANCE)


Titre de l’étude : Analyse du cycle de vie de neuf voies de valorisation des PUNR

Auteurs : PricewaterhouseCoopers Advisory pour Aliapur

Date de publication : 2010

Eléments comparés :

Neuf voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables (PUNR) :

 Deux voies de valorisation BTP


 Bassin de rétention
 Bassin infiltrant

 Deux voies de valorisation énergétique


 Cimenterie
 Chaufferie urbaine

 Cinq voies de valorisation matière


 Aciérie
 Fonderie
 Objets moulés
 Sols synthétiques
 Sols équestres

Méthodologie et hypothèses :

ACV menée conformément aux normes ISO 14040 et ISO 14044, sur une année complète d’activité (2008).
Les impacts environnementaux des différentes voies de valorisation ont été calculés pour une même unité de
valeur correspondant au service rendu « valoriser 1 tonne de PUNR à partir du point de collecte », selon huit
indicateurs :
 consommation d’énergie primaire totale
 consommation de ressources non renouvelables
 consommation d’eau
 contribution à l’eutrophisation
 contribution à l’effet de serre
 émissions de gaz acidifiants
 création d’ozone troposphérique
 production de déchets non dangereux

L’évaluation des impacts toxicologiques et éco-toxicologiques des différentes voies de valorisation a fait l’objet
de travaux dédiés en amont de cette étude.

Une analyse de sensibilité a été menée pour évaluer l’influence de l’affectation du contenu énergétique du
32
pneu (affectation de 100 % de la consommation d’énergie matière du pneu au dernier détenteur du pneu ou
à 50 % au dernier détenteur et 50 % à la voie de valorisation du pneu).

32
Les pneus usagés contiennent de l’énergie matière (exprimée sous forme de Pouvoir Calorifique Inférieur - PCI, susceptible d’être
mobilisée sous forme thermique. Cette énergie a été initialement prélevée dans l’environnement. Il convient donc d’établir à qui affecter
cette consommation.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 143


Juin 2015

Principaux résultats :

D’après l’étude, la production de gazons synthétiques, la fabrication d’objets moulés et la cimenterie sont les
voies présentant les meilleurs bénéfices environnementaux. Les impacts des étapes préliminaires de
transport et de préparation des PUNR sont minimes par rapport aux gains des impacts évités.

La valorisation en aciérie, en fonderie, en chaufferie urbaine, les sols synthétiques et les sols équestres ont
des bénéfices moins marqués, qui varient selon les indicateurs considérés.

Les bénéfices environnementaux des bassins d’infiltrations et des bassins de rétention sont minimes.

Résultats extraits de l’étude PWC/Aliapur « Analyse du cycle de vie de neuf voies de valorisation des
PUNR»

L’analyse de sensibilité confirme la supériorité environnementale des voies de valorisation des gazons
synthétiques, objets moulés et cimenterie et la robustesse des résultats obtenus pour le chauffage urbain. En
revanche, elle relativise les performances des autres voies de valorisation pour l’indicateur consommation
d’énergie primaire avec un impact négatif pour les solutions bassin infiltrant, bassin de rétention et sol
équestre qui s’explique par le caractère faiblement consommateur d’énergie des matériaux traditionnels
substitués (sable, grave, béton).

Revue critique :

Il s’agit de l’analyse de cycle de vie la plus complète réalisée à ce jour sur les différentes voies de valorisation
des PUNR avec une comparaison des différents débouchés de la valorisation matière.

Il serait intéressant de compléter cette analyse environnementale par une évaluation des coûts de traitement
(comme l’ont fait Recybem et ERN avec leur outil Ecotest).

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 144


Juin 2015

VII.4. ANALYSE DE CYCLE DE VIE DU SWEDISH ENVIRONMENTAL


RESEARCH INSTITUTE (SUEDE)
Titre de l’étude : LCA of the utilisation of used tyres

Auteurs : Swedish Environmental Research Institute pour SDAB (Association suédoise pour la gestion des
pneus usagés)

Date de publication : 2007

Eléments comparés :

Six scénarios de valorisation des pneus usagés non réutilisables (PUNR) :

 Deux voies de valorisation énergétique : en cimenterie / en chaufferie urbaine


 Deux voies de recyclage : granulats utilisés pour le remplissage des terrains de foot en gazon synthétique
/ pour la production d’aspalte modifié
 Deux scénarios de réutilisation : comme matériau de drainage dans des décharges / pour la consolidation
de berges

Méthodologie et hypothèses :

L’AV couvre les phases de collecte et de valorisation des pneus usagés ainsi que les impacts évités grâce à
l’utilisation des pneus usagés en substitution des matériaux traditionnels (en prenant en compte les phases de
production et de transport de ces matériaux). La fin de vie des produits ne semble pas avoir été prise en
compte.

Les impacts et bénéfices environnementaux de chaque scénario ont été évalués selon six indicateurs :

 consommation d’énergie fossile


 contribution au réchauffement climatique
 émissions de gaz acidifiants
 contribution à l’eutrophisation
 contribution à la formation d’ozone troposphérique
 rejets polluants dans l’eau (plomb, nickel, chromium, cadmium, cuivre, zinc, fer, mercure et hydrocarbures
aromatiques)

L’unité fonctionnelle est la tonne de pneus usagés collectés auprès des distributeurs (les phases amont de
production et d’utilisation du pneu ne sont pas prises en compte).

Les calculs sur les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre ont été faites sur la base
du mix électrique suédois (57 % biomasse / 43 % charbon).

Principaux résultats :

Tous les scénarios présentent des bénéfices environnementaux supérieurs aux impacts, sauf l’utilisation
des granulats dans l’asphalte pour laquelle les impacts sont supérieurs aux bénéfices et qui constitue
le pire scénario de valorisation d’un point de vue environnemental. A noter que dans ce scénario, il a été
considéré que les pneus étaient utilisés en remplacement du gravier et d’une partie du bitume – c’est à dire
d’un asphalte « classique » – et non en remplacement de caoutchouc synthétique vierge comme dans l’étude
Genan, ce qui explique sans doute en partie les différences de résultats entre ces deux études.

Le recyclage des pneus comme granulats de remplissage des terrains de foot synthétiques est le scénario
présentant les meilleures performances environnementales, suivi de la valorisation en cimenterie.

Les autres scénarios présentent des bénéfices intermédiaires et variables selon les indicateurs considérés.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 145


Juin 2015

Principaux résultats de l’étude SDAB :

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 146


Juin 2015

VII.5. AUTRES EVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES


VII.5.1. Ecotest : un outil simple sur trois critères
L’outil Ecotest a été conçu par les organismes néerlandais Recybem et ARN, qui gèrent respectivement les
pneus usagés du marché du remplacement et ceux issus des véhicules hors d’usage.

Cet outil permet de comparer les impacts environnementaux et économiques des filières de traitement des
pneus usagés (rechapage, exportation comme pneus d’occasion, recyclage par granulation, co-incinération
en cimenterie, valorisation énergétique en chaufferie urbaine) selon trois critères :

 les émissions de gaz à effet de serre ;


 les économies de matières premières mesurées par le taux de recyclage ;
 les coûts de traitement.

Les calculs s’appuient sur les méthodes d’analyse de cycle de vie (logiciel ACV SimaPro) mais à partir de
données « réelles » actualisées de la chaine de valorisation et non de bases de données standard.

Le scénario de granulation étudié est le suivant :

- utilisation des granulats à 50 % comme remplissage de gazons synthétiques, 35 % comme dalles


industrielles, 5 % en sous-couche de sols sportifs, 10 % comme additif dans l’asphalte
- recyclage de 100 % de l’acier
- incinération des fibres textiles

Principaux résultats :

D’après les premiers résultats d’Ecotest, la solution la plus satisfaisante tant d’un point de vue
environnemental qu’économique est le rechapage. Cette solution ne s’applique cependant qu’aux pneus en
suffisamment bon état pour être rechapés.

En ce qui concerne les pneus usagés non réutilisables ni rechapables, la voie de valorisation offrant le
meilleur bilan environnemental est celle du recyclage qui offre des gains importants en termes d’émissions de
CO2 et d’économies de matières premières, mais présente des coûts de traitement un peu plus élevés que la
valorisation énergétique en cimenterie ou en chaufferie.

Résultats des évaluations Ecotest (source Recybem)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 147


Juin 2015

Recybem et ARN ont également réalisé avec Ecotest une première évaluation sur base théorique des
nouvelles techniques de pyrolyse et de dévulcanisation qui laisse présager des gains environnementaux très
supérieurs aux filières de valorisation actuelles.

VII.5.2. L’évaluation environnementale d’Ecopneus (Italie)


En Italie, Ecopneus (le principal organisme national en charge de la gestion des pneus usagés) a engagé en
2013 avec l’aide de l‘ENEA (Agence nationale pour les nouvelles technologies, l’énergie et le développement
durable) une ACV des principales voies de valorisation (recyclage, valorisation énergétique en cimenterie,
valorisation énergétique en centrale électrique) selon six indicateurs :

 les émissions de gaz à effet de serre évitées


 les économies d’eau
 Trois indicateurs de protection de la biodiversité et des services écosystémiques :
- eutrophisation
- rejets de substances éco-toxiques
- nombre d’espèces menacées par les impacts sur les sols

La méthodologie d’évaluation des impacts et les hypothèses retenues pour le recyclage matière (quels
débouchés ?) ne sont pas précisées.

Principaux résultats :

Le recyclage est la voie de valorisation présentant globalement les meilleures performances


environnementales, sauf sur l’indicateur d’eutrophisation pour lequel la valorisation en cimenterie présente un
bénéfice légèrement supérieur.

Des résultats plus complets devraient être publiés dans le prochain rapport de développement durable
d’Ecopneus (publié en 2015).

Bilan carbone des différentes voies de valorisation (en kg équivalent CO2 - source rapport Ecopneus 2013)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 148


Juin 2015

Bilan des consommations d’eau (source rapport Ecopneus 2013)

Indicateurs de biodiversité (source rapport Ecopneus 2013)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 149


Juin 2015

VIII. PERCEPTION DES COLLECTIVITES FRANÇAISES VIS -A-VIS


DES PRODUITS ISSUS DU RECYCLAGE DES PNEUS
VIII.1. NATURE DE L’ENQUETE
En complément à l’analyse de la situation des marchés de granulats dans les différents pays, le comité de
pilotage de la présente étude a souhaité faire réaliser une enquête de perception auprès de collectivités
françaises pour recueillir leur niveau de connaissance et leur opinion vis-à-vis des produits issus de granulats
de pneus usagés.
Cette enquête a été réalisée entre les mois de décembre 2014 et janvier 2015 auprès de 1 750 contacts
fournis par l’ADEME, sur la base d’un questionnnaire en ligne élaboré par les cabinets Philgea et Moringa.
Après trois relances, 109 réponses ont été recueillies.

VIII.2. TYPOLOGIE DES REPONDANTS


Comme l’indiquent les graphes ci-dessous, les répondants sont en majorité des communes situées en France
métropolitaine, de 20 000 à 100 000 habitants.

Vous êtes :
100%
90%
79.8%
80%
70%
Pourcentage

60%

50%

40%
30%

20%
11.9%
10% 8.3%
0.0% 0.0%
0%
1 2 3 4 5

Nom

1 Une commune

2 Une agglomération ou une communauté de communes

3 Un département

4 Une région

5 Autre : à préciser

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 150


Juin 2015

Vous êtes :
100% 97.2%

90%

80%
70%
Pourcentage

60%

50%

40%
30%

20%

10%
2.8%
0%
1 2

Nom

1 En métropole

2 En outre-mer

Nombre d'habitants dépendant de votre collectivité :


100%
90%

80% 77.1%

70%
Pourcentage

60%

50%

40%
30%
20.2%
20%

10%
2.8%
0.0%
0%
1 2 3 4

Nom

1 Plus de 100 000 habitants

2 De 20 000 à 100 000 habitants

3 De 5 000 à 20 000 habitants

4 Moins de 5 000 habitants

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 151


Juin 2015

VIII.3. PRINCIPAUX RESULTATS


Une perception plutôt positive du recyclé

Concernant les produits fabriqués à partir de matière recyclée, d’après-vous, les populations locales ont-elles plutôt :

100%

90%

80% 72,5%
70%
Pourcentage

60%

50%

40%

30% 23,9%
20%
8,3%
10%
0,9% 1,8% 0,0%
0%
1 2 3 4 5 6
1 Une opinion positive
2 Une opinion négative
3 Elles ne connaissent pas ce type de produits ou ne savent pas qu’ils sont issus du recyclage
4 Elles ne sont pas sensibles à ce type d’argument
5 Je ne sais pas
6 Autre : à préciser...

Mais une relative méconnaissance des produits issus du recyclage des pneus…

Concernant les produits fabriqués à partir de pneus usagés, d’après-vous, les populations locales ont-elles plutôt :
100%

90%

80%

70%
59,6%
Pourcentage

60%

50%

40% 33,0%
30%

20%

10% 6,4%
3,7%
0,9%
0%
1 2 3 4 5

1 Une opinion positive


2 Une opinion négative
3 Elles ne connaissent pas ce type de produits ou ne savent pas qu’ils sont issus du recyclage
4 Je ne sais pas
5 Autre : à préciser

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 152


Juin 2015

Pouvez-vous citer des produits fabriqués à partir de pneus usagés ?

100%

90%

80%
69,7%
70%
Pourcentage

60%

50%

40%
30,3%
30%

20%

10%

0%
1 2

1 OUI
2 NON

… qui se traduit aussi par des incertitudes des acheteurs publics


Avez-vous déjà acheté ou prévu d’acheter pour votre collectivité des produits recyclés issus de pneumatiques usagés ?
100%

90%

80%

70%
Pourcentage

60%

50% 44,0%
40%
30,3%
30% 25,7%

20%

10%

0%
1 2 3

1 OUI
2 NON
3 Je ne sais pas

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 153


Juin 2015

Un retour d’expérience plutôt positif de ceux qui ont déjà acheté des produits issus du
recyclage des pneus

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 154


Juin 2015
Une qualité jugée équivalente aux produits à base de matériaux vierges, à un prix plutôt
inférieur

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 155


Juin 2015

Des produits jugés vertueux sur le plan environnemental…

… mais des incertitudes sur les impacts sanitaires

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 156


Juin 2015
Au final, des collectivités prêtes à adopter ces produits…

… à condition d’être mieux informées

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 157


Juin 2015

IX. CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS


IX.1.TENDANCES DES PRINCIPAUX MARCHES DE DEBOUCHES EN EUROPE
Au-delà des spécificités propres à chaque pays, il existe de nombreuses similarités dans l’évolution des
principaux marchés de débouchés des granulats et poudrettes de pneus.
Tableau 6 : tendances générales des principaux marchés de débouché des granulats de pneus
Principales Taille du marché Niveau de Tendances Eléments influençant le
applications concurrence d’évolution marché
er
z Très important (1 Très élevé En stagnation  réduction des dépenses
débouché en voire régression publiques
volume) dans la plupart  odeurs notamment par temps
des pays chaud, inquiétudes cycliques
14 à 20 kg de européens liées à la toxicité et aux impacts
granulats/m2 soit (marché très environnementaux de long terme
environ 100 à 145 dépendant des des produits issus des déchets
tonnes de investissements de pneus dans certains pays
granulats pour un publics)  soutien de la FIFA et de la
terrain de foot plupart des fédérations de sport
standard (68 m x nationales
105 m)  Bon rapport qualité/prix des
granulats de pneus par rapport
aux matériaux vierges
concurrents (EPDM)
Dalles Important Très élevé En stagnation  réduction des dépenses
amortissantes voire régression publiques
pour aires de jeux dans la plupart  programmes de rénovation des

ou terrains de des pays écoles et aires de jeux dans


sport européens sauf certains pays d’Europe de l’Est
Europe de l’Est
(Pologne, Russie)
Objets moulés Moyen Elevé Globalement en  perception encore négative
(ex. mobilier hausse du fait des des matériaux recyclés dans
urbain, tapis, nombreuses plusieurs pays imposant un prix
roulettes de applications, mais de vente inférieur aux produits
manutention, difficultés liées équivalents à base de matériaux
semelles de aux faibles vierges
chaussures…) marges pour les  bonnes performances des
objets à faible produits à base de granulats
Débouchés traditionnels

valeur ajoutée
Epaulements et Moyen Moyen (acteurs Marchés  ralentissement des projets de
profilés de rails spécialisés) européens en construction / rénovation de voies
stagnation mais ferrées en Europe
besoins croissants  développement des projets
dans les pays du d’infrastructures ferroviaires au
Maghreb Moyen-Orient
 bonnes performances des
produits à base de granulats
(réduction des vibration,
isolation) et bon rapport
qualité/prix
Produits Moyen Moyen (acteurs Marché encore  inquiétudes liées à la toxicité
d’isolation spécialisés) émergent (il existe des produits issus des déchets
thermique et des produits de pneus
acoustique techniquement au  montée en puissance des
point mais restant préoccupations liées aux
encore à économies d’énergie et au bruit
marketer)  très bonnes performances
isolantes du caoutchouc

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 158


Juin 2015
Principales Taille du marché Niveau de Tendances Eléments influençant le
applications concurrence d’évolution marché

Revêtements Potentiellement Moyen (nécessite Développement  réduction des programmes de


33
routiers très important des poudrettes de limité du fait de la construction et rénovation
mais encore très bonne qualité) crise routière
limité en Europe  réticences des acteurs de la
(en phase construction routière
d’essais)  très bonnes performances des
bitumes modifiés à base de
granulats (durabilité, facilité de
maintenance, réduction du
bruit…)
 montée en puissance des
préoccupations liées au bruit
 politiques incivitatives dans
certains pays (Espagne)
Mélanges Potentiellement Limité (acteurs Marché émergent  coût de production, nécessite
industriels important mais spécialisés, à haute valeur des investissements élevés
(caoutchouc et encore limité nécessite des ajoutée  raréfaction et augmentation du
thermoplastiques) (freins poudres de très nécessitant coût des matières premières
technologiques) bonne qualité encore des efforts

cryogénique ou de R&D pour lever


micronisée) certains freins
technologiques
Bétons légers Potentiellement - Marché émergent  faible résistance à la
non structurels important mais nécessitant compression des bétons
encore très limité encore des efforts intégrant des granulats limitant
(en phase de R&D pour lever les usages à des applications à
d’essais) certains freins faible charge
technologiques et  normes techniques, réticences
répondre aux des donneurs d’ordre à utiliser de
normes de nouveaux matériaux
construction  meilleure élasticité / bonnes
Débouchés émergents

performances pour des usages


antisismiques

Pièces Limité (selon les - -  volonté de certains acteurs du


automobiles constructeurs monde automobile de développer
automobiles) l’utilisation de matériaux recyclés
 problème d’odeurs limitant les
usages aux pièces externes
 Prix, homogénéité et qualité
du granulat versus celui des
matières auxquelles il pourrait se
substituer
 Recyclabilité des produits à
base de granulats pas toujours
validée
Fabrication de Potentiellement - -  raréfaction et augmentation du
pneus neufs très important coût des matières premières
mais encore au  freins technologiques à lever
stade de la R&D (coût des technologiques de
dévulcanisation)
 exigences de qualité /

performance technique du pneu

33
D’après les différentes sources bibliographiques identifiées, l’asphalt rubber nécessite l’utilisation d’environ 7 tonnes/km à 50
tonnes/km de route selon les technologies utilisées et les taux d’incorporation de l’asphalt rubber dans les mélanges bitumineux.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 159


Juin 2015

IX.2.DES DEBOUCHES RESTANT A QUANTIFIER


Malgré le nombre important d’experts contactés dans le cadre de cette étude, il a été globalement très difficile
d’obtenir des informations chiffrées fiables permettant d’évaluer l’importance des différents marchés de
débouchés ou d’établir des ratios moyens d’utilisation de granulats de pneus dans les différentes applications.
Quelques ratios moyens ont néanmoins été identifiés pour la valorisation des granulats de pneus dans
différentes applications dont les revêtements routiers et les terrains de sport (voir détail ci-dessous), mais les
hypothèses de calcul sont rarement précisées. Il convient donc d’être prudent sur la fiabilité des chiffres
publiés. Cette difficulté à obtenir des données chiffrées sur les marchés de débouchés des granulats de
pneus traduit un certain manque de connaissance de l’aval de la filière de granulation et le besoin de mener
des études de marché complémentaires pour quantifier et caractériser plus finement les débouchés
potentiels.
Tableau 7 : quelques ratios par application
Application Ratio moyen Source / Pays Hypothèses de calcul
Terrain de 120 tonnes de granulats Aliapur (France) Non précisées
sport en gazon pour un terrain standard
synthétique 140 tonnes de granulats CIMTAN Non précisées
pour un terrain standard (Espagne)
12 200 pneus par terrain ETRA (Europe) Non précisées
normal
Bitumes 1 500 à 2 000 pneus par Rubber Non précisées
modifiés mile (1,609 km) pour une Pavement
voie soit 932 à 1 243 pneus Association
par km de voie (Etats-Unis)
10,5 tonnes de pneus Tyre Recovery 1 500 pneus par mile (1,609 km) pour une
usagés /mile soit 6,5 Association voie soit 932 pneus par km de voie
tonnes de granulats /km (Royaume-Uni) Largeur moyenne d'une voie 2,5 à 3,25 m
pour une voie 143 pneus de véhicules légers par tonne
soit 390 tonnes pour 10 km de pneus soit un poids moyen de 7 kg par
d'autoroute à 2 X 3 voies pneu de véhicule léger
1 000 à 7 000 pneus par km CENIM Non précisées
de route à deux voies (500 (Espagne)
à 3 500 par km de voie)
3 500 pneus pour 1 km x 12 ETRA (Europe) Non précisées
m x 0,05 m
2
Pistes 25 à 29 kg/m de piste CIMTAN 70 à 80 tonnes par piste (400 x 7 m) soit
2
d'athlétisme (Espagne) 25 à 29 kg/m
2 700 pneus par piste (400 ETRA (Europe) Non précisées
x 7 m)
80 pneus pour 1 000 sqft, Ontario Non précisées
2
soit 0,86 pneus/m Stewardship
Tapis pour 18 pneus par unité ETRA (Europe) Non précisées
animaux
Dalles de 4 pneus par dalle (1 m x 1 ETRA (Europe) Non précisées
sécurité m x 0,04 m)
Dalles 3 pneus par dalle (1 m x 1 ETRA (Europe) Non précisé
élastiques m x 0,03 m)
amortissantes
Tapis 1 pneu par tapis (1m x 1 m ETRA (Europe) Non précisé
caoutchouc x 0,01 m)
Roues rigides ~ 1 tonne de pneus pour ETRA Non précisé
en caoutchouc 900 roulettes soit 1,1 kg de
pneus par unité
Bardeaux de 16 pneus pour 1 000sqft, Ontario
2
toit soit 0,17 pneu/m de toiture Stewardship

IX.2.1. Focus 1 : les revêtements routiers


L’incorporation de granulats de pneus dans les revêtements routiers, présentée par certains acteurs comme
une application d’avenir, est une pratique déjà fort ancienne : des premiers essais d’incorporation de
Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 160
Juin 2015
caoutchouc naturel dans les revêtements routiers ont été recensés dès 1840. Dans les années 1960, la
Suède a expérimenté le procédé par voie sèche (dry process) qui consiste à incorporer les granulats dans
l’asphalte en substitution d’une partie des agrégats.

Une technologie développée aux Etats-Unis

Le procédé par voie humide (wet process), aujourd’hui le plus utilisé et qui consiste à incorporer les granulats
dans le mélange bitumineux à haute température a été mis au point en 1960 en Arizona (Etats-Unis) en 1960
par l’ingénieur Charles MacDonalds. Aux Etats-Unis, cette voie de valorisation s’est surtout développée dans
quatre états principaux (Arizona, Californie, Texas, Floride) jusqu’à représenter le premier débouché des
granulats de pneus usagés dans les années 1990. En 1991, une loi fédérale a imposé l’utilisation de 5 % de
rubber asphalt dès 1993 et 20 % à partir de 1996 dans toutes les routes fédérales. Devant les protestations
de plusieurs états, cette loi a été cependant révoquée en 1993 et la valorisation des pneus usagés dans les
enrobés bitumineux n’a représenté en 2013 que 1,8 % de la production américaine de granulats.

Un intérêt technique et économique reconnu

Les différentes études identifiées (voir bibliographie en annexe) sur l’utilisation de granulats de pneus usagés
dans les bitumes modifiés mettent en avant les performances techniques globalement supérieures aux
bitumes classiques : meilleure viscosité, haute résistance à l’usure et à la fissuration, durée de vie accrue,
réduction significative du bruit du trafic routier (avec un abattement pouvant aller jusqu’à 5 voire 7 dB selon
les essais réalisés).
Sur le plan économique, les bitumes modifiés à l’aide de granulats de pneus usagés offrent une durée de vie
accrue et une réduction des coûts de maintenance source d’économies pour les collectivités.
Malgré ces atouts, le développement reste encore freiné par une certaine résistance des acteurs de la
construction routière et, selon certains experts, du lobby pétrolier, ainsi que dans certains pays par des
préoccupations liées à la santé des travailleurs et à l’environnement (bien que les études éco-toxicologiques
réalisées aux Etats-Unis notamment semblent démontrer l’absence d’impacts significatifs en termes
d’émanations toxiques ou de lixiviats).

Une diffusion encore marginale

En Europe, l’utilisation de granulats de pneus dans les revêtements routiers a été expérimentée dans les
années 1970 par plusieurs pays dont la Belgique, la France, l’Autriche, les Pays-Bas, la Pologne et
l’Allemagne.
Cette voie de valorisation est restée à ce jour assez marginale ; les principaux pays européens utilisateurs de
bitumes modifiés sont le Portugal (environ 2 000 km de routes en bitumes modifiés), l’Espagne (environ 100
km) et l’Italie (environ 174 km) ainsi que la Suède et la République Tchèque. En Espagne, les pouvoirs
publics se sont fortement impliqués en faveur du développement de cette voie de valorisation en imposant
l’obligation pour les autorités routières de favoriser l’utilisation de granulats de pneus usagés dans les
mélanges bitumineux « dans tous les cas où cela est techniquement et économiquement réalisable » et en
fixant un objectif. Dans ce pays, la crise économique n’a pas permis de remplir les objectifs fixés pour la
période 2008-2015 dans le Plan National sur les Pneumatiques Hors d’Usage (qui prévoyait un recyclage des
pneus usagés via les mélanges bitumineux de 40 % en 2008, 42 % en 2012 et 45 % en 2015) mais cette voie
de valorisation semble bénéficier d’un large consensus des différents acteurs nationaux (organismes de
gestion des pneumatiques usagés, autorités routières, collectivités, principaux constructeurs routiers).
En dehors de l’Europe, la technologie américaine s’est aussi diffusée en Afrique du Sud, en Australie, au
Brésil (environ 8 000 km de routes), en Russie (environ 2 000 km), en Chine (plusieurs essais dans le cadre
des Jeux Olympique de 2008) et à Taïwan notamment.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 161


Juin 2015
Entre 4 % et 22 % de granulats dans les bitumes modifiés

Selon les pays, les technologies utilisées et le type d’application (couche de roulement, couche de liaison,
comblement des fissures, scellement de surface…), les taux d’incorporation de caoutchouc recyclé varient
entre 4 % et 22 % du poids du bitume. La plupart des pays européens utilisent de la poudrette de caoutchouc
(granulométrie < 0,8 mm) alors qu’en Amérique du nord, des granulats de plus grande dimension (<2,36 mm)
sont utilisés.
 Aux Etats-Unis, la norme ASTM D8-97 définit le rubber modified asphalt (RMA) comme un mélange de
ciment bitumineux, de caoutchouc recyclé à partir de pneus usagés et de certains additifs, dans lequel le
composant caoutchouc représente au moins 15 % en poids du bitume (dans les faits, le taux
d’incorporation varie de 18 à 22 %)
 En Espagne, le guide élaboré par Signus pour la fabrication d’enrobés bitumineux avec de la poudrette
de caoutchouc issu de pneumatiques usagés définit trois catégories de bitumes-caoutchouc :
- Bitumes améliorés (10 % de poudrettes de pneus) : faible viscosité, utilisables pour tout type d’enrobé
routier ;
- Bitumes modifiés (4-5 % de poudrettes de pneus + 2,5-4 % de polymères) : utilisés pour les enrobés
bitumineux ;
- Bitumes modifiés à haute viscosité (jusqu’à 20-22 % de poudrettes de pneus) : utilisés pour les
applications nécessitant une résistance élevée à la fissuration, tels que les renforcements de
revêtements semi-rigides et de dalles en béton.
 Au Portugal, la technologie dominante est la voie humide avec taux d’incorporation de 18 %.
 Au Brésil, deux types d’applications sont utilisées :
- Etats du Sud du Pays ainsi que la région Centre-Ouest : taux d’incorporation de 8 à 9 %.
- Etat de Rio de Janeiro : jusqu’à 20 % de caoutchouc modifié dans le bitume.

Un débouché potentiellement important


34
Selon l’Asphalt Institute et Eurobitume , la consommation mondiale de bitume s’élève à 87 millions de
tonnes par an dont 85 % (soit 74 millions de tonnes /an) sont utilisés pour les revêtements routiers.
Environ 90 % du bitume est utilisé sous une forme pure, et 10 % sous une forme modifiée (ajout de
polymères, de caoutchouc naturel ou synthétique) mais cette répartition varie fortement selon les pays.
Aucune donnée précise sur la part des bitumes modifiés à partir de caoutchouc recyclé issu de pneus usagés
n’a été identifiée mais selon les études techniques analysées, les bitumes modifiés intégrant des granulats de
pneus usagés offrent des performances équivalentes à celles des bitumes modifiés à partir de polymères,
pour un coût inférieur.
Selon les données 2013 de l’European Asphalt Pavement Association (EAPA), la part des bitumes modifiés
dans la construction routière varie ainsi de 2 % en Suisse à 76 % en Roumanie (avec 10 % en Espagne, 13 %
en France, 14 % en Italie et 8 % au Royaume-Uni).
En Europe, d’après les données d’Eurobitume, la consommation de bitume s’est élevée à 12,282 millions de
tonnes en 2013. La France est le principal pays consommateur d’Europe avec 2,690 millions de tonnes
devant l’Allemagne (2,213 millions de tonnes), le Royaume-Uni (1,442 millions de tonnes), l’Italie (890
ktonnes), la Pologne (651 ktonnes) et l’Espagne (599 ktonnes).
En prenant comme hypothèses une part moyenne de 10 % de bitumes modifiés, et un taux d’incorporation
moyen de 10 à 20 % de granulats de pneus dans les bitumes modifiés, les bitumes modifiés représentent
donc un débouché potentiel d’environ 123 000 à 246 000 tonnes de granulats par an pour le marché
européen (en supposant que 100 % du bitume modifié pourrait incorporer des granulats de pneus usagés).

34
The Bitumen Industry, A Global Perspective – 3rd edition (2015) – Asphalt Institute & Eurobitume

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 162


Juin 2015

IX.2.2. Focus 2 : les terrains de sport en gazons synthétiques


Lancé modestement aux Etats-Unis au début des années 70, le gazon synthétique a connu un
développement rapide en Amérique du Nord (sous l’impulsion des fédérations américaines de hockey) puis
en Europe depuis le début des années 2000. Sa principale application reste prioritairement les terrains de
sport (football, hockey, rugby, tennis…). Le gazon synthétique s'est aussi adapté à l'aménagement
paysager en milieu urbain et aéroportuaire.

Plus de 300 000 m2 de gazons synthétiques en Europe

En Europe, le développement des terrains de football en gazon synthétique a été favorisé par plusieurs
années de sécheresses successives (dont la canicule de 2003) et le soutien de la FIFA, de l’UEFA et d’un
nombre croissant de fédérations nationales de football.

Selon l'Organisation Européenne du Gazon Synthétique (ESTO) qui représente environ 90 % de l'industrie en
Europe, plus de 13 000 terrains de football de dimension « standard » étaient recensés en Europe à fin
2012, auxquels s’ajoutent plus de 47 000 mini-terrains de football (pour le football à cinq et les activités
2
scolaires notamment). Au total, plus de 300 millions de m de gazon synthétique seraient implantés en
Europe. Le nombre de terrains de foot en gazon synthétique a presque triplé depuis 2006, et l’ESTO prévoit
que d’ici 2020, l’Europe pourrait compter plus de 21 000 terrains de football « full size » et plus de
72 000 mini-terrains de football en gazon synthétique. En France, d’après un article du magazine l’Equipe,
le nombre de terrains de football en gazon synthétique a été multiplié par deux entre 2007 et 2012 pour
atteindre plus de 4 700 terrains (soit environ 10 % du nombre total de terrains de foot du pays).

Un débouché significatif pour les granulats de pneus

Selon différents experts et granulateurs interrogés, le remplissage des terrains de sport en gazon synthétique
2
nécessite de 14 à 20 kg de granulats de pneus usagés par m soit environ 100 à 145 tonnes de granulats
pour un terrain de foot standard (68 m x 105 m).

En France, on considère qu’environ 220 à 230 terrains de sport en gazon synthétique se construisent chaque
année, sauf en 2014 où la crise a entrainé une chute brutale avec seulement une centaine de terrains
réalisés. En prenant une moyenne de 120 tonnes de granulats pour un terrain de foot standard, le débouché
potentiel pour les granulats de pneus usagés en année « normale » représente donc environ 26 000 à 28 000
tonnes de granulats par an soit un potentiel de plus de 50 % de la production française de granulats (bien
qu’en réalité, selon Aliapur, environ 27 % des granulats français sont utilisés pour les terrains en gazon
synthétique).

Dans la plupart des pays d’Europe du Sud, même si le marché des gazons synthétiques a fortement ralenti du
fait de la crise, il continue de constituer l’un des premiers débouchés des granulats de pneus usagés avec par
exemple 31 % des débouchés en Italie et au Portugal et 27 % en Espagne.

Au niveau européen, selon les prévisions de l’ESTO, si 8 000 nouveaux terrains de grand jeu (dimension
2
standard 68 m x 105 m, soit une surface moyenne de 7 140 m ) et 25 000 mini-terrains de football en gazon
2
synthétique (dimension moyenne 20 m x 40 m, soit 800 m ) sont construits d’ici 2020, soit environ 77 millions
2
de m de surface supplémentaire en gazon synthétique, le débouché potentiel (en comptant une moyenne de
2
16 kg de granulats par m ) pourrait représenter de 1 à 1,5 millions de tonnes de granulats d’ici 2020 soit 215
000 à 300 000 tonnes de granulats par an.

Ces prévisions pourraient toutefois être revues à la baisse devant la montée en puissance des
préoccupations liées à la santé humaine et au développement du gazon hybride (pelouse naturelle sur
substrat synthétique) pouvant limiter celui du gazon synthétique.

Des bénéfices controversés

Les défenseurs du gazon synthétique mettent en avant les économies d’eau (notamment pour les pays
soumis à des climats secs), la facilité d’entretien et l’absence d’utilisation d’herbicides ou de pesticides (même
si un bon entretien du gazon synthétique nécessite une désinfection et un nettoyage régulier à l’aide de
biocides). La durée de vie d’un gazon synthétique se situe entre 10 ans et 20 ans selon les conditions
climatiques et d’utilisation (avec une garantie généralement de huit ans).

Dans le nord de l'Europe, le gazon synthétique permet d’éviter les problèmes d'écoulement d'eau ou de boue.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 163


Juin 2015
Autre avantage avancé par les industriels, le gazon synthétique permet une utilisation plus intensive : selon
35
un rapport réalisé par KPMG pour l’ESTO, les terrains de sports synthétiques sont utilisés en moyenne 300
jours par an et de 20 à 40 heures par semaine, contre environ 30 à 70 jours par an et 5 à 10 heures par
semaine pour les terrains en gazon naturel.

Sur les aérodromes, son utilisation réduit considérablement la présence d'oiseaux qui représentent un danger
pour la sécurité du trafic aérien.

Cependant, depuis quelques années, le développement du gazon synthétique soulève des inquiétudes sur le
plan des impacts sanitaires et environnementaux ainsi que des critiques sur le risque de blessures accrues
pour les joueurs, illustrées notamment par le refus de certains joueurs professionnels de jouer sur gazon
synthétique.

La plupart des études réalisées à ce jour infirment l’idée de risques accrus d’accident ou de blessures sur
gazon synthétique. Les recherches toxicologiques ou éco-toxicologiques réalisées notamment en Amérique
du Nord sur l’utilisation de granulats de pneus pour le remplissage des gazons synthétiques concluent
également à des risques minimes pour la santé et l’environnement.

En France, un rapport de la Direction des Activités Sportives de la Ligue de Football Professionnel a été
publié en juillet 2011 après une saison de jeu sur terrain synthétique à Lorient et Nancy. D’après ce rapport, le
jeu sur gazon synthétique n’entraîne pas de risque accru de blessures :
« Concernant le risque de blessure, les résultats objectifs obtenus par les médecins des clubs du FC Lorient
et de l'AS Nancy-Lorraine font état :
- d'un nombre égal voire plus faible de blessures ;
- de lésions graves et invalidantes (accidents musculaires, entorse du genou par exemple) un peu moins
fréquentes ;
- de quelques douleurs articulaires et lombaires bénignes un peu plus fréquentes.
Ces résultats viennent donc confirmer les publications récentes provenant notamment des pays scandinaves.
Sur un plan médical, penser que le risque de blessure est plus important sur gazon synthétique que sur gazon
naturel relève donc, pour le moment, de l'idée reçue. »

35
Synthetic turf study in Europe 2012 – A report on the costs and benefits of using synthetic turf in football stadiums accross Europe
(KPGM pour l’ESTO)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 164


Juin 2015

IX.3.APPORTS DES ENTRETIENS AVEC LES EXPERTS INTERNATIONAUX


IX.3.1. Importance relative de la filière granulation dans les pays étudiés
Concernant l’importance de la filière granulation dans les pays étudiés, l’ETRMA signale que la granulation
représente le principal mode de recyclage matière dans la plupart des pays européens. Parmi les autres
modes de traitement matière, quelques pays tels que la Turquie, l’Estonie et, dans une moindre mesure,
l’Italie, font de la pyrolyse ; les pays scandinaves valorisent un peu dans les carrières d’explosifs, tandis que
la France, la Suède et la Belgique font un peu de valorisation en aciéries.
Les pays dans lesquels la part de la granulation demeure la plus importante sont le Danemark, les Pays-Bas,
la Belgique et le Portugal.

IX.3.2. Mesures de soutien nationales à la filière granulation


Contrairement aux idées exprimées par plusieurs acteurs français, assez peu de pays européens ont mis en
place des mesures de soutien public spécifiques pour la filière granulation (subventions nationales, aides à
l’exportation ou à l’investissement).
En Allemagne par exemple, les granulateurs ne bénéficient d’aucune aide spécifique. En revanche, l’accès
aux aides à l’investissement est sans doute plus aisé qu’en France.
En Pologne, plusieurs granulateurs ont bénéficié d’aides européennes dans le cadre des fonds structurels
européens accordées au pays, mais il ne s’agit pas d’aides spécifiques à la filière granulation.
En Espagne et au Portugal, selon les organismes de gestion interrogés, il n’existe pas d’aides à l’exportation
(ce point ayant été confirmé par les quelques granulateurs interrogés dans ces pays).
Les mesures de soutien identifiées portent :
- soit sur l’existence de droits d’entrée (gate fees) payées aux granulateurs (soit par les organismes de
gestion, soit par les détenteurs individuels ou collecteurs) – cf. graphe 5.
- soit sur l’existence d’objectifs réglementaires imposant un certain taux de valorisation matière des
déchets de pneumatiques, ou un certain taux d’utilisation de granulats de pneus dans certains
secteurs (voir tableau ci-dessous) ;
- soit sur une certaine forme de volonté politique et de choix délibéré de favoriser le recyclage matière
et la granulation (versus la valorisation énergétique) pour des raisons environnementales (cas du
Danemark, des Pays-Bas et, dans une moindre mesure, de la Belgique).

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 165


Juin 2015
Tableau 8 : panorama des mesures de soutien dans les principaux pays européens étudiés

Pays Droits d’entrée Objectifs réglementaires Autres mesures de soutien


versés aux nationales spécifiques
granulateurs
Allemagne   
(≈ 40 €/t)
Belgique  maximum de 45 % de 
(≈ 85 €/t) valorisation énergétique
Danemark   Subvention versée aux collecteurs
(≈ 30 €/t) de pneus usagés uniquement une
fois les pneus livrés à une
installation de granulation.
Espagne  55 % de recyclage (recyclage Obligation pour les autorités des
(≈ 80 €/t) de 45 % du caoutchouc dans autoroutes de favoriser l’utilisation
les mélanges bitumineux ; de granulats de pneus usagés dans
recyclage de 100 % de l’acier) les mélanges bitumineux « dans
tous les cas où cela est
techniquement et économiquement
réalisable »
France   
(≈ 60 €/t)
Italie   Green Public Policy encourageant
(≈ 107 €/t) en théorie l’utilisation de matériaux
recyclées mais décrets d’application
en attente.
Pays-Bas  au moins 20 % des pneus 
collectés doivent être réutilisés
et destinés à une réutilisation
matière
Pologne  Au moins 15 % de recyclage Programme national de construction
de terrains de football en gazon
synthétique et de rénovation
d’écoles et aires de jeux.
Portugal  69 % de recyclage (période Aucun soutien spécifique mais
(≈ 75 €/t) 2009-2014) certains granulateurs ont bénéficié
de subventions européennes.
Royaume-   Signature en décembre 2014 de
Uni l’accord visant à faire considérer
comme produits et non plus comme
des déchets les produits issus de
pneus usagés, à condition que ces
derniers soient certifiés selon le
protocol Tyre derived Rubber
Material Quality et le standard PAS
107

De l’avis général des personnes interrogées, les objectifs réglementaires imposant un certain taux de
valorisation matière ne peuvent être efficaces que s’ils s’accompagnent d’une politique nationale stimulant
la demande pour les granulats de pneus.
Selon l’ETRMA, « si on veut aider les granulateurs, le mieux n’est sans doute pas d’imposer des objectifs
chiffrés mais de laisser la liberté des modes de valorisation. Il est préférable d’aider la R&D, de faire du
demand-pooling, de créer de nouvelles applications et de nouveaux débouchés. Il faut soutenir la demande et
encourager par exemple des « Green Public Procurement » car il ne faut pas oublier qu’en matière
d’usage des pneus usagés et des granulats, une majorité dépend des marchés publics. En Espagne,
même si cela ne se traduit pas vraiment dans les faits, les incitations réglementaires pour l’utilisation de
granulats en sous-couches routière sont clairement une bonne pratique à encourager ailleurs. »

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 166


Juin 2015
Dans le même ordre d’idées, selon l’organisme belge Recytyre : « L’important n’est pas de fixer des objectifs
chiffrés pour telle ou telle voie de valorisation, nous sommes bien placés pour donner notre avis. Le problème
est avant tout de créer les conditions d’une demande et d’un marché. Actuellement, en Belgique, le
gouvernement ne fait rien pour encourager la consommation de produits recyclés. Nous militons par exemple
depuis des années pour exonérer de TVA les produits contenant du recyclé ou bien pour obliger,
réglementairement les collectivités locales à intégrer dans leurs cahiers des charges des clauses concernant
la préférence pour l’usage de granulats de pneus usagés dans l’asphalte routier. Si l’on veut sauver la filière
de granulation de pneus en Europe, il va falloir, avant tout, de la volonté politique ».

IX.3.3. Avenir des marchés de granulats


De façon assez unanime, les experts contactés dans les différents pays ont souligné les difficultés actuelles
de la filière de granulation de déchets de pneumatiques, confrontée à un durcissement de la concurrence et à
une stagnation des débouchés traditionnels ayant entrainé une forte chute des prix des granulats depuis
2011.
Plusieurs experts et granulateurs allemands, hollandais, danois et même britanniques insistent également sur
l’importance de la connaissance du marché, des débouchés et des clients et l’avantage évident d’avoir :
1. une filière existante d’industriels granulateurs implantée souvent depuis plus de quinze ans,
2. capable de flexibilité et d’adaptations aux demandes des clients,
3. et ayant atteint des capacités de traitement leur permettant de réaliser des économies d’échelle.
En effet, tous insistent sur la lourdeur des investissements, des consommations d’énergie liées à leur activité
et, de la nécessité de faire tourner leurs équipements de la façon la plus continue et la plus automatisée
possible pour gagner en efficacité. A ce titre, un responsable d’Estato précisait : « Il convient d’être vigilant car
un site trop petit est difficile à rentabiliser mais un site sur-dimensionné par rapport à la demande ou par
rapport aux quantités d’intrants disponibles, peut également vite s’avérer problématique (propos confirmés par
Genan)». Les plus gros granulateurs allemands comme Genan ou Estato ont des capacités unitaires
supérieurs à 60 000 tonnes, ils produisent 6 à 7 jours/7 et 24 h/24 (surtout en période de pointe, l’été) avec
des effectifs réduits et ont adapté leurs lignes de production de manière à s’adapter à la demande clients et
pouvoir produire 10 dimensions de granulats différentes en même temps, là où les granulateurs français ne
sont souvent en mesure que d’en offrir quatre.
De la même façon, plusieurs gros granulateurs ont précisé l’importance économique et environnementale de
la valorisation des co-produits. « Nous considérons que l’activité de granulation est actuellement rentable à
condition d’optimiser la valorisation de tous les produits, y compris les co-produits (acier et fibres textiles) ».
(Estato). « A la différence de beaucoup de nos concurrents, nous sommes capables de produire un
caoutchouc pur à 99,9 % et des proportions d’acier et de fibres textiles épurés qui sont valorisés tandis que la
plupart des autres brûlent les fibres textiles ce qui impacte négativement l’analyse du cycle de vie de la
filière ». (Genan Dk).

Enfin, la majorité des interlocuteurs estime que l’avenir de la filière réside dans des applications à haute
valeur ajoutée (mélanges industriels, pièces
automobiles, industrie du pneu) encore « If you want to keep going you need to add value to
émergentes voire au stade de la recherche et granulates, otherwise you won’t survive (especially if
développement. Beaucoup estiment qu’à court the gate fee keeps dropping off)!
terme, les difficultés vont perdurer mais que les The current number of application with traditional
acteurs qui réussiront à se maintenir sur le granulates is limited whereas if your refine the
marché auront ensuite accès à des débouchés product, not only you considerably increase the
potentiellement très importants (industrie du pneu number of application but you can also sell the
notamment). product at a much higher price”. T. Harbo, CEO of
Genan A/S Dk.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 167


Juin 2015

IX.4.SITUATION DE LA FILIERE FRANÇAISE PAR RAPPORT AUX AUTRES


PAYS ETUDIES

IX.4.1. Des faiblesses à résoudre


L’étude comparative des filières de granulation dans les principaux pays européens et les entretiens avec les
experts mettent en exergue un certain nombre de points faibles de la filière française :

 Des capacités de production individuellement et globalement trop faibles :


Avec une capacité totale théorique de 90 000 à 100 000 tonnes (en comptant la nouvelle usine HET) et
une capacité individuelle variant entre 10 000 et 30 000 tonnes par site de granulation, la filière française
ne peut actuellement traiter que des volumes assez faibles par rapport à ses voisins européens et
notamment à l’Allemagne qui dispose d’une capacité totale de plus de 400 000 tonnes (même si de l’avis
même de Genan, certains sites ont été surdimensionnés). Aliapur est ainsi contraint d’exporter une partie
des volumes collectés vers des granulateurs allemands ou néerlandais ou de les orienter vers une
valorisation en cimenteries. De l’avis de la plupart des experts interrogés, une capacité de 15 000 à
20 000 tonnes est un minimum pour assurer la rentabilité d’un site de granulation. Les plus gros
granulateurs allemands comme Genan ou Estato ont des capacités unitaires supérieurs à 60 000 tonnes.
Il est donc essentiel d’aider les granulateurs français à poursuivre leurs investissements pour augmenter
leur capacité de production, à condition toutefois de pouvoir démontrer qu’il existe des débouchés
suffisants à court ou moyen terme afin d’éviter la constitution de stocks de granulats invendus.

 Un maillage territorial insuffisant :


Au-delà du faible nombre de sites de granulation en France, ce qui pose problème est leur mauvaise
répartition géographique : les sites de granulation en activité sont tous situés dans le quart Nord-Est de la
France. Avec la fermeture du site de Montauban, le Sud de la France se retrouve sans aucune unité de
granulation ce qui pose des problèmes aussi bien pour l’amont de la chaîne (le réseau FRP en particulier
ne disposant plus de site de granulation à proximité de ses principales plateformes de regroupement
basées dans la vallée du Rhône ou dans l’Ouest de la France) que pour l’accès à certains marchés (les
fabricants de gazons synthétiques préférant, pour les chantiers dans le Sud de la France, faire venir des
granulats d’Espagne ou d’Italie, plus proches géographiquement et avec des tarifs plus attractifs).

 Un niveau de soutien relativement faible :


La baisse continue du montant des gate fees versés aux granulateurs et l’accès difficile aux aides
publiques à l’investissement ont contribué à fragiliser la filière française confrontée comme dans
l’ensemble des pays européens à une forte chute du prix de vente des granulats qu’elle n’a pu compenser
que très partiellement par une meilleure valorisation des co-produits et notamment de l’acier. Les
granulateurs français se trouvent ainsi « pris en tenaille » entre des concurrents allemands ou danois
disposant de capacités de production beaucoup plus élevée leur permettant d’obtenir des économies
d’échelle, et des concurrents d’Europe du Sud (Espagne, Italie, Portugal) de taille équivalente mais
bénéficiant de gate fees sensiblement plus élevés (75 à 100 € /tonne contre environ 60 €/tonne en
France) et d’un accès parfois plus facile aux aides à l’investissement. Difficile dans ces conditions d’offrir
des prix compétitifs sans nuire à la rentabilité de leur activité.

 Un rapport qualité/prix perfectible :


Si la filière française pouvait se targuer il y a quelques années d’une qualité de granulats supérieure à
celle des granulateurs espagnols ou italiens, ceux-ci ont beaucoup progressé et selon les experts
interrogés, offrent aujourd’hui une qualité équivalente à celle des granulateurs français, à un prix
souvent inférieur. Certains fabricants de gazons synthétiques interrogés estiment que la qualité des
granulats français a même baissé, « certains granulateurs ayant changé de procédé en optant pour une
presse verticale permettant de produire des quantités plus importantes à moindre coût mais générant
plus d’impuretés ». La véracité de cette affirmation n’a pas pu être vérifiée – les analyses menées par
Aliapur (voir encadré ci-après) montrent qu’il n’existe pas de différence de qualité objective.

 Une offre insuffisamment adaptée aux besoins des industriels :


Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 168
Juin 2015
Selon certains experts interrogés, l’offre des granulateurs français ne répondrait pas pleinement aux
attentes des clients industriels, à la fois en termes de saisonnalité (certains sites de granulation français
ferment pendant les congés d’été alors que cette période correspond au pic de la demande pour les
marchés industriels) et surtout de diversité des dimensions de granulats proposées. La plupart des
granulateurs allemands et danois sont ainsi ouverts 6 à 7 jours/7 et 24 h/24 (surtout en période de pointe,
l’été) et ont adapté leurs lignes de production de manière à pouvoir produire 10 dimensions de granulats
différentes en même temps, là où les français n’en proposent que deux à quatre.

A propos de la qualité des granulats


En 2012, des mesures ont été réalisées par Aliapur sur des granulats commercialisés par l'ensemble des
producteurs français, portugais, italiens, allemands, néerlandais et britanniques selon les normes de
référence dans les sols sportifs (CEN TS 14 243). Au regard de ces mesures, aucune différence significative
n'a été identifiée. Quels que soient les granulateurs, le taux d'impureté résiduelle était compris :
- entre 0 et 0,05 % du poids total pour les fils métalliques,
- entre 0 et 0,3 % pour les fibres textiles.

IX.4.2. Des atouts non négligeables


Si l’étude comparative des différents pays et les avis des experts interrogés peuvent sembler peu favorables à
la filière française, certains acteurs ont néanmoins souligné plusieurs atouts :

 Une énergie très compétitive :


La France dispose d’un coût de l’énergie parmi les plus faibles d’Europe : un avantage non
négligeable sachant que les procédés de granulation sont très énergivores (environ 220 à 230 kWh/
tonne de pneus) et que l’énergie représente près de 20 % des coûts de production.

 Un fonctionnement efficace de la filière de gestion des pneus usagés :


La filière française de gestion des pneumatiques usagés est, pour une majorité des experts interrogés,
particulièrement efficace et professionnelle, et les contrats à long terme permettent aux granulateurs de
disposer des garanties nécessaires en termes d’approvisionnement alors que dans d’autres pays comme
l’Allemagne ou la Pologne, les granulateurs peuvent rencontrer des difficultés à obtenir les quantités
nécessaires ou à de fortes fluctuations des prix.

 Un soutien technique des instances nationales :


Les efforts de R&D importants mis en œuvre notamment par l’ADEME et Aliapur ont permis à la filière
de granulation de bénéficier d’une expertise technique importante. Aliapur assure ainsi un soutien
technique et opérationnel auprès des granulateurs pour leur permettre d’optimiser leurs procédés de
production et la qualité de leurs granulats.

 Une filière concentrée :


Le nombre restreint de granulateurs français, souvent présenté comme une faiblesse, présente aussi
des aspects positifs : la concurrence nationale est de fait limitée, et on peut considérer que la France
dispose de quelques années d’avance sur un mouvement de concentration inéluctable que d’autres pays
comme l’Italie ou l’Espagne, encore dotés d’un grand nombre de petits sites de granulation, vont devoir
affronter.

 Une position centrale en Europe


La position géographique centrale du pays en Europe est également un avantage par rapport à
d’autres pays plus excentrés comme le Portugal, ou la Pologne.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 169


Juin 2015

IX.5.RECOMMANDATIONS POUR UNE STRATEGIE D’ACTION NATIONALE


Si la filière de granulation des pneus usagés présente des bénéfices environnementaux certains par rapport
aux autres voies de valorisation, sa pérennité économique dans le contexte actuel semble difficile sans une
politique de soutien volontariste de la part des pouvoirs publics.
La filière de granulation française a particulièrement souffert ces dernières années d’une baisse conjuguée
des prix et des gate fees et d’un durcissement de la concurrence internationale. Plus de six granulateurs ont
cessé leur activité et ceux qui continuent de produire aujourd’hui éprouvent des difficultés à équilibrer leur
budget et considèrent leur exploitation comme difficilement rentable. Six types d’actions semblent donc
nécessaires pour soutenir ces entreprises :
 Stimuler la demande nationale et tenter de faire repartir les prix à la hausse ;
 Aider les granulateurs français à réaliser leurs projets d’investissement ;
 Poursuivre les efforts de R&D dans la granulation en se concentrant sur l’aval de la chaine ;
 Mener en parallèle des études de marché pour mieux comprendre les caractéristiques des principaux
marchés de débouchés actuels et futurs ;
 Mieux faire connaître les produits issus de granulats de pneus usagés auprès du grand public et des
collectivités ;
 Redorer l’image de la filière française auprès des acheteurs industriels.

IX.5.1. Stimuler la demande publique


A l’heure actuelle, la majorité des débouchés de granulats de pneus sont liés aux marchés publics et
notamment à ceux des collectivités territoriales. De l’avis d’un grand nombre d’experts interrogés, une
politique d’achats publics favorisant les produits issus du recyclage est indispensable pour développer les
débouchés. Plusieurs mesures pourraient être mises en œuvre, séparément ou de façon complémentaire,
dans le but d’augmenter rapidement et massivement la demande nationale.
En premier lieu, les pouvoirs publics pourraient obliger, par voie réglementaire, les collectivités à privilégier
l’achat de caoutchouc recyclé, en intégrant une clause dans leurs cahiers des charges précisant que les
offres à base de produits recyclés seront prioritairement sélectionnées. De la même façon que les espagnols
ont adopté, en 2007, une circulaire obligeant les autorités des autoroutes à favoriser l’utilisation de granulats
de pneus usagés dans les mélanges bitumineux « dans tous les cas où cela est techniquement et
économiquement réalisable » (PNIR 2008-2015), les pouvoirs publics français pourraient, au titre de la
politique des achats verts par exemple, obliger toutes les communes, conseils généraux et autres autorités
publiques décisionnaires en matière d’achat de mobilier urbain, de murs anti-bruit, de sols sportifs, d’aires de
jeux, de pièces moulées pour voies ferrées, etc. à modifier leurs cahiers des charges afin d’intégrer
prioritairement des caoutchoucs à base de granulats de pneus recyclés (ou de façon plus générale, à
privilégier les produits issus du recyclage lorsqu’il existe une solution techniquement équivalente aux solutions
traditionnelles existantes).
Il pourrait également être envisagé des mesures fiscales incitatives, telles que la réduction de la TVA sur les
produits recyclés et notamment des produits issus du recyclage des pneus.
Enfin, bien que moins engagée et systématique, une autre mesure, inspirée de ce qui se fait au Canada pour
encourager les collectivités locales à opter pour des solutions intégrant des granulats de pneus usagés
(cônes et autres objets utilisés sur les routes, revêtements piétonniers, tapis anti-dérapants à l’entrée des
piscines ou terrain de hockey municipaux, stades de foot, etc.) pourrait consister à utiliser une partie des
fonds collectés via les éco-contributions, pour subventionner des projets communautaires. A titre d’exemple,
la province de l’Alberta a dépensé 8,7 millions de $ pour aider 470 projets communautaires utilisant des
pneus usagés (soit une aide moyenne de 18 500 $/projet).
L’avantage des deux premières mesures serait probablement de créer une tension sur le marché et une
hausse nécessaire des prix tandis que la troisième, bien que moins efficace et plus longue à porter ses fruits,
pourrait néanmoins contribuer à faire mieux connaître et accepter ce produit au sein des collectivités
territoriales.

IX.5.2. Soutenir les capacités d’investissement des granulateurs

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 170


Juin 2015

Faciliter l’accès à l’investissement :


L’un des granulateurs français dit clairement ce que de nombreux experts étrangers de la filière nous ont
répété lors des entretiens : « les allemands, les danois et les hollandais ont quinze ans d’avance sur nous. Ce
sont des industriels, là où nous sommes des artisans. Et notre principal problème, c’est que là où certains ont
terminé d’amortir leurs équipements depuis longtemps ou investissent sur leur troisième ou quatrième ligne
de production, nous commençons tout juste à finir de régler notre première ligne de production».
Bien qu’il n’ait pas été possible de confirmer que les granulateurs allemands ou néerlandais avaient bénéficié
d’aides à l’investissement, des granulateurs issus d’autres pays, parmi lesquels le Portugal ou encore la
Pologne, ont indiqué avoir bénéficié d’aides nationales ou européennes à l’investissement, parfois avec des
montants conséquents pouvant atteindre plus de 50 % du coût d’investissement. Sans parler de la Pologne
qui bénéficie de la plus grande enveloppe d’aides européennes, au Portugal, le granulateur Biosafe a par
exemple perçu en 2013 une subvention de 1,85 millions € dans le cadre du National Strategic Reference
Framework 2007 – 2013 pour moderniser sa ligne de production (pour un investissement total de 3,4 millions
€).
En France, les granulateurs interrogés ont tous affirmé n’avoir reçu aucune aide ces cinq dernières années et
avoir réalisé tous leurs investissements récents sur fonds propres. Il convient toutefois de rappeler que
l’ADEME a aidé masivement au développement d’instalations de granulation à la fin des années 1990, mais
que la quasi-totalité des installations aidées à disparu.
Actuellement, les dispositifs nationaux d’aides à l’investissement sont complexes et peu adaptés à la
typologie des entreprises de granulation, souvent de très petite taille, et dont les projets d’investissement ne
réunissent pas les conditions nécessaires à l’obtention de subventions (notamment sur le plan de la création
d’emplois).
Par ailleurs, la fermeture de plusieurs unités de granulation françaises ces dernières années a mis à mal
l’image de la filière auprès des établissements bancaires qui se montrent réticents à accorder des prêts dans
un secteur jugé sinistré.
En 2014, la situation économique particulièrement difficile du fait du fort ralentissement des dépenses
publiques (seulement 120 terrains de sport construits ou rénovés en 2015 contre une moyenne de 220 à 230
par an auparavant) a conduit Aliapur à accorder des mesures de soutien exceptionnelles à certains
granulateurs en difficulté.
Une première mesure des pouvoirs publics pourrait consister à faciliter l’accès des granulateurs à des aides à
l’investissement ou à l’innovation, à des emprunts à taux bonifiés pour leur permettre d’investir et d’atteindre
la taille critique à partir de laquelle des économies d’échelle doivent être possibles. Un assouplissement des
critères d’attribution des aides pour les entreprises du secteur du recyclage pourrait ainsi être envisagé.

Moduler l’évolution des gate fees en fonction de l’évolution des prix des granulats :
En outre, bien que la baisse continue du montant de l’éco-contribution soit le signe d’une organisation de plus
en plus performante de la filière de gestion des pneumatiques usagés, il est un fait que cette dernière s’est
également traduite par une diminution progressive et continue des compensations (gate fees) versées aux
granulateurs français, y compris dans la période récente de baisse des prix des granulats.
Nous suggérons donc d’étudier la possibilité qu’en période d’effondrement des prix, un système de
modulation des gate fees permette de compenser au moins partiellement les pertes des industriels. Dans
l’état actuel des choses et tant que les prix de vente des granulats ne ré-augmentent pas, il semble a minima
indispensable d’arrêter de diminuer le montant des gate fees versées par Aliapur, voire de les ramener à un
montant plus proche de la moyenne européenne.
En contrepartie, un contrôle plus strict du devenir des granulats pourrait être envisagé pour s’assurer que les
pneus confiés aux granulateurs sont réellement granulés voire, comme le fait Valorpneu au Portugal, de
verser la compensation en deux temps :
- la première partie à réception des pneus sur le site de granulation,
- la deuxième partie lors de la vente des granulats.
Un tel système incite les granulateurs à vendre rapidement leurs granulats, et évite ainsi la constitution de
stocks en période de prix bas.

IX.5.3. Renforcer les efforts R&D sur l’aval de la chaine de granulation


Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 171
Juin 2015

A l’issue du chapitre dédié aux projets de R&D sur la filière granulation de pneumatiques usagés, nous avons
vu que l’Italie, l’Espagne, et, dans une moindre mesure, le Royaume-Uni et l’Allemagne étaient très présents,
dans les projets européens, non seulement en tant que partenaires de projet mais aussi comme
coordinateurs. A l’inverse, la France est remarquée par son absence dans ces grands projets de R&D
internationaux et, plus largement, au sein des colloques annuels organisés par l’ETRA.
Certes, les efforts de R&D entrepris par l’ADEME et Aliapur sont importants et ont permis d’améliorer
nettement certaines problématiques, telle que celle de la valorisation des co-produits (ciment en particulier) ou
encore celle de la validation des pneus dans le béton ou les sols équestres. Désormais, des besoins de R&D
visant à identifier et développer de nouvelles applications et de nouveaux débouchés se font ressentir.
Des mesures visant à développer la R&D en ce sens (par exemple, en lançant de nouveaux appels à projet
sur des applications innovantes des granulats de pneus usagés) pourraient être bénéfiques à la filière.
Parmi les initiatives intéressantes identifiées dans d’autres pays, au Portugal, Valorpneu organise un
concours annuel ouvert aux étudiants de l’enseignement supérieur et aux jeunes chercheurs de moins de 35
ans récompensant les projets les plus innovants en matière d’utilisation de granulats de pneus usagés. A la
clef, une prime de 5 000 euros pour le jeune lauréat et de 2 500 pour le tuteur du projet. Une bonne façon de
stimuler la recherche publique et d’impliquer le monde étudiant.
Au-delà des projets de R&D, il semble également urgent d’engager des études de marché sur les principales
applications des granulats de pneus usagés pour préciser la taille des débouchés concernés et mieux
comprendre les attentes des clients ainsi que les freins ou leviers pouvant impacter le développement de ces
marchés de débouché.

IX.5.4. Mener des études de marché pour mieux comprendre les caractéristiques
des principaux marchés de débouchés actuels et futurs

Outre les études de R&D visant à identifier de nouvelles applications éventuelles, il convient aussi et surtout
d’améliorer la connaissance actuelle (très insuffisante) des marchés existants français et européens en
réalisant des études prospectives de court-moyen termes (2020/2025) afin de déterminer le nombre de
terrains de sports, de kilomètres de routes, de pare-chocs de voitures ou encore de murs anti-bruit
potentiellement réalisables en France et d’identifier les gros acheteurs, au niveau national et européen.

IX.5.5. Renforcer la communication auprès des collectivités et du grand public

Les résultats de l’enquête de perception auprès des collectivités françaises montre que les acheteurs publics
sont en attente d’une meilleure information sur les produits issus de la granulation des pneus usagés et d’une
meilleure communication auprès du grand public pour lever certaines réticences.
Une représentation collective de la filière de granulation lors de grands évènements environnementaux
comme le salon Pollutec ou lors du salon des maires et des collectivités locales pourrait ainsi contribuer à
mieux faire connaître et accepter les produits issus de granulats de pneus et à faciliter leur commercialisation.
D’autres pays, à travers leurs organisations nationales de gestion des déchets pneumatiques, investissent
régulièrement dans des campagnes nationales de publicité et d’information mettant en avant les atouts
environnementaux et économiques du caoutchouc recyclé à partir de pneus et communiquent massivement
pour améliorer l’image de cette filière. C’est le cas notamment des Néerlandais, avec Recybem avec des
campagnes d’affichage importantes (cf. ci-dessous) et la publication de nombreuses études relatives à
l’absence de toxicité du produit ou à son innocuité dans l’environnement. C’est le cas également des italiens
et des espagnols, très actifs sur les réseaux sociaux et qui organisent plusieurs fois par an des rencontres
avec des collectivités et des évènements grands publics (salon Ecomondo et journées portes ouvertes en
Italie, journées techniques sur les applications routières, campagnes de communication pendant la semaine
de l’environnement et concours auprès d’étudiants en journalisme de la presse environnementale en
Espagne…).
En Italie, Ecopneus a réalisé un spot télévisé pour promouvoir l’utilisation de produits à base de granulats de
pneus auprès du grand public (lien : http://www.ecopneus.it/it/area-stampa/spot-tv-dipende-anche-da-te.html).
Exemples d’affiches de communication de Recybem (Pays-Bas)
Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 172
Juin 2015

Exemples de communications sur la page Facebook et le compte twitter de Signus Ecovalor (Espagne)

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 173


Juin 2015

IX.5.6. Rassurer les acheteurs industriels sur l’avenir de la filière française de


granulation des pneus

Lors des contacts avec des dizaines d’acteurs français et internationaux de la filière, nous avons été frappés
par le nombre d’interlocuteurs ayant l’idée d’une filière française « à l’abandon, oubliée, quasi inexistante » !
La fermeture de plusieurs sites de granulation, la baisse des prix et des gate fees, l’orientation croissante des
flux de pneus usagés vers la filière cimenterie sont sans doute à l’origine de ce pessimisme et d’une certaine
défiance vis à vis de la filière française.
Il existe un vrai risque que les acheteurs industriels se détournent des granulateurs français en estimant que
la filière est vouée à disparaître, pour privilégier des relations avec des pays affichant une réelle volonté de
développer cette voie de valorisation.
Il semble donc urgent d’afficher une volonté politique claire de soutien de la filière de granulation, à la fois par
les pouvoirs publics et par les organismes de gestion des pneus usagés (et en premier lieu, Aliapur) afin de
rassurer les acheteurs industriels sur la pérennité de la filière française.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 174


Juin 2015

X. ANNEXES
X.1. SOURCES DES DONNEES COMPARATIVES UTILISEES
Tonnage total valorisé 2010 2011 2012 2013 Source / commentaires
Allemagne 477 000 478 000 442 000 422 000 GAVS
Royaume-Uni 335 000 388 325 377 631 335 089 ETRMA (2010) / BTMA (autres années)
France 335 970 350 462 361 015 367 791 Aliapur + FRP
Italie 280 000 255 000 293 800 316 638 ETRMA (2010) / Statistiques nationales
(autres années)
Pologne 160 300 213 200 184 200 122 700 Statistiques nationales
Espagne 217 466 214 502 177 298 189 084 Signus +TNU
Belgique 72 800 72 875 66 384 54 683 Recytyre
Portugal 75 716 72 739 63 686 64 540 Valorpneu
Pays-Bas 50 000 47 000 62 000 37 561 ETRMA
Danemark 38 195 44 665 39 355 38 547 Danish Tyre trade Environmental
Foudation
Hongrie 29 000 43 000 36 000 ETRMA
EU27 2 615 000 2 557 000 2 464 000 ETRMA

Tonnage granulé 2010 2011 2012 2013 Source / commentaires


Allemagne 215 000 220 000 190 000 190 000 GAVS
Royaume-Uni 149 000 187 143 141 027 153 626 ETRMA (2010) / BTMA (autres années)
Italie 80 000 59 000 126 334 136 014 ETRMA (2010) / Statistiques nationales
(autres années)
Espagne 111 606 99 145 92 430 90 713 Signus +TNU
France 101 458 97 368 86 540 79 242 Aliapur + FRP
Belgique 55 000 56 405 52 101 43 658 Recytyre
Pologne 71 300 67 900 51 900 35 400 Statistiques nationales
Pays-Bas 39 000 37 000 50 000 31 610 ETRMA
Portugal 50 000 47 595 39 203 38 408 ETRMA pour 2010 / Valorpneu pour 2011
à 2013
Danemark 37 306 43 191 36 174 36 468 Danish Tyre trade Environmental
Foudation
Hongrie 10 000 18 000 26 000 ETRMA
EU27 1 087 000 1 022 000 1 009 129 ETRMA

% granulation 2010 2011 2012 2013 Source


Danemark 98% 97% 92% 95% Danish Tyre trade Environmental
Foudation
Pays-Bas 78% 79% 81% 84% ETRMA
Hongrie 34% 42% 72% ETRMA
Belgique 76% 77% 78% 80% Recytyre
Portugal 66% 65% 62% 60% ETRMA pour 2010 / Valorpneu pour 2011 à
2013
Espagne 51% 46% 52% 48% Signus +TNU
Allemagne 45% 46% 43% 45% GAVS
Italie 28% 23% 43% 43% ETRMA (2010) / Statistiques nationales
(autres années)
Royaume-Uni 44% 48% 37% 46% ETRMA (2010) / BTMA (autres années)
Pologne 44% 32% 28% 29% Statistiques nationales
France 30% 28% 24% 22% Observatoire Pneus usagés / Aliapur +FRP
(2013)
Moyenne EU27 21% 40% 41% ETRMA

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 175


Juin 2015

X.2. BIBLIOGRAPHIE
Titre Auteurs Année Périmètre Types de
géographique données
Technology and Innovation in the use Lehigh 2013 Monde Techniques
of Micronized Rubber Powder in Technologies
today’s Green World
Recycled Tyre Rubber Modified Davide Lo Presti 2013 Monde Techniques
Bitumens for road asphalt mixtures: A Nottingham / marché
literature review Transportation
Engineering
Centre, University
of Nottingham (UK)
End-of-Life Tires ( A framework for WBCSD 2010 Monde Générales
effective management systems)
Managing End-of-Life Tires WBCSD 2008 Monde Marché
Les coûts de la main-d'oeuvre dans COE-Rexecode 2015 Europe Economiqu
l'Union européenne au 4ème trimestre es
2014
Introduction to tyre recycling : 2013 - ETRA 2014 Europe Générales
twenty years of tyre recycling in the
EU
Taxation trends in the European Eurostat 2014 Europe Statistiques
Union économiqu
Data for the EU Member States, es
Iceland and Norway
Trends and dyanmics of the tyre Recipneu 2013 Europe Générales /
recycling industry marché
Comparative Life Cycle Assessment Genan Business 2010 Europe ACV
of Two Options For Scrap Tire and Development
Treatment: Material Recycling vs. Tire- A/S, Franklin
Derived Fuel Combustion Associates.
Comparative life cycle assessment of FORCE 2009 Europe ACV
two options for waste tyre treatment: Technology,
material recycling in asphalt and Copenhagen
artificial turf vs. civil engineering Resource Institute,
application for drainage layers in Institut für Energie-
landfills und
Umweltforschung
Heidelberg GmbH,
Genan Business &
Development A/S
Comparative life cycle assessment of FORCE 2009 Europe ACV
two options for waste tyre treatment: Technology,
material recycling vs.co-incineration Copenhagen
in cement kilns Resource Institute,
Institut für Energie-
und
Umweltforschung
Heidelberg GmbH,
Genan Business &
Development A/S
Etude comparative des débouchés de Aliapur 2009 Europe Marché
granulats Issus de PUNR en Europe.
Report on the EU Used Tyre Wrap 2008 Europe Marché
Reprocessing Markets
Life cycle assessment of an average BLIC 2001 Europe Environne
European car tyre ment

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 176


Juin 2015
Titre Auteurs Année Périmètre Types de
géographique données
Review of the Human Health & Cardno ChemRisk 2013 Indéfini Sanitaires
Ecological Safety of Exposure to / Rubber
Recycled Tire Rubber found at Manufacturers
Playgrounds and Synthetic Turf Fields Association
The recycling of end-of-life tyres. G. Ramos, F. J. 2011 Indéfini Technique
technological review Alguacil et F. A.
López
Recycling and pyrolysis of scrap tire Slovak university 2011 Indéfini Technique
of Technology of
Bratislava
REDISA Waste Tyres Management REDISA 2012 Afrique du Sud Générales,
Plan réglementai
res
Bitumen rubber asphalt in South R H Renshaw, P 2007 Afrique du Sud Technique
Africa and experience in China Hoffmann and C J
Potgieter
Study into domestic and international COAG Standing 2012 Australie Marché
fate of end-of-life tyres Council on
Environment and
Water
Rapports annuels Recytyre 2006-2013 Belgique Marché
Relatório de Pneumáticos relativos ao Ibama 2014 Brésil Marché
ano de 2013
Resolução CONAMA nº. 416/2009
Used tyre recovery for manufacturers Reciclanip 2014 Brésil Marché
in Brazil
The first Brazilian experience with in Angelo Pinto – 2012 Brésil Technique
situ field blend rubber asphalt Jorge B. Sousa
Programme québécois de gestion Recyc-Quebec 2015 Canada Marché
intégrée des pneus hors d’usage
2015-2020
Tire Stewardship in Canada, Andrew Horsman 2013 Canada Marché
Presented to the ETRMA ELT Executive Director,
Workgroup Brussels, November 18th Ontario Tire
& 19th 2013 Stewardship
I used to be a tire Tire Stewardship 2013 Canada Marché
Manitoba
Rubber modified asphalt technical R. Gary Hicks, Canada Technique
manuel Susan Tighe,
Seyed Tabib, and
DingXin Cheng /
Ontario Tire
Stewardship
Survey on the Use of Rubber Modified DingXin Cheng 2012 Canada Technique
Asphalt Pavements in Cold Regions and R. Gary Hicks-
Ontario Tire
Stewardship
Summary of Rubber Modified Asphalt R. Gary Hicks - 2012 Canada Technique
Product Specifications around the Ontario Tire
World Stewardship
Used Tires Program Plan Ontario Tire 2009 Canada Marché
Stewardship
Les pneus hors d’usage Fiches Recyc-Quebec, 2009 Canada Marché
informatives par Sophie Cantin
Scrap tire recycling in Canada From CATRA 2006 Canada Marché
Scrap to Value
Recycling Markets in China BCC Research 2014 Chine Marché

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 177


Juin 2015
Titre Auteurs Année Périmètre Types de
géographique données
Présentation power point du Danish Danish Tyretrade 2013 Danemark Marché
Tyretrade Evironmental Foundation Evironmental
Foundation
Rapports d'activité Signus 2007 à Signus 2007 - 2014 Espagne Economiqu
2013 es,
environnem
entales,
techniques
Rapports d'activité TNU 2007 à 2013 TNU 2007 - 2014 Espagne Economiqu
es,
environnem
entales,
techniques
Estudio y comparación de cauchos Universidad 2014 Espagne Techniques
reciclados y artificiales politecnica de /
Cartagena environnem
entales
Neumaticos Fuera de Usa (ficha MINISTERIO DE 2013 Espagne Générales /
tecnica) FOMENTO marché
MINISTERIO DE
AGRICULTURA,
ALIMENTACIÓN Y
MEDIO
AMBIENTE
CENTRO DE
ESTUDIOS Y
EXPERIMENTACI
ÓN DE OBRAS
PÚBLICAS
Experiencia española del caucho de FER 2013 Espagne Techniques
NFU en las mezclas asfálticas
The new challenges of end-of-life Ángel Uruburu / 2013 Espagne Générales /
tyres management systems: A Eva Ponce-Cueto / marché
Spanish case study José Ramón
Cobo-Benita /
Joaquín Ordieres-
Meré
The new challenges of end-of-life Ángel Uruburu Eva 2012 Espagne Marché
tyres management systems: A Ponce-Cueto José
Spanish case study Ramón Cobo-
Benita Joaquín
Ordieres-Meré
Situación actual del tratamiento de F.A. López, 2009 Espagne Techniques
neumáticos fuera de uso y A.LópezDelgado -
posibilidades de obtención de negro Laboratorio de
de humo de alta pureza Innovación y
Reciclado de
Materiales - Centro
Nacional de
Investigaciones
Metalúrgicas
(CENIM
F.J.Alguacil y J.
Manso - Química
Industrial Procesa
Valorización material y energética de CIMTAN 2008 Espagne Générales /
neumáticos fuera de uso - marché,
actualización techniques

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 178


Juin 2015
Titre Auteurs Année Périmètre Types de
géographique données
Asphalt rubber design and R.G. Hicks, 2002 Etats-Unis Marché/tec
construction guidelines Professor Emeritus hnique
Department of Civil
Engineering
Oregon State
University.
Northern California
Rubberized
Asphalt Concrete
Technology Center
& California
Integrated Waste
Management
Board
State Scrap Tire Legislation Summary RMA 2015 Etats-Unis Marché
2013 U.S. Scrap Tire Management RMA 2014 Etats-Unis Marché
Summary
Review of the Human Health & RMA 2013 Etats-Unis Sanitaires
Ecological Safety
of Exposure to Recycled Tire Rubber
found at
Playgrounds and Synthetic Turf Fields
Green roads, paving the way with California 2013 Etats-Unis Environne
recycled tires Department of ment
Resources
Recycling and
Recovery
Study into domestic and international Sustainable 2012 Etats-Unis Marché
fate of end-of-life tyres. Resource
Management
Asphalt-Rubber 45 Years of Progress George B. Way, 2012 Etats-Unis Marché/tec
P.E., Consulpav hnique
International
The Impacts of Federal and State Michael H. 2012 Etats-Unis Réglement
Policies on Asphalt Rubber in the Blumenthal aires /
United States Rubber marché
Manufacturers
Association
Asphalt-Rubber Information, Issues Doug Carlson 1995 Etats-Unis Marché/tec
and Obstacles Executive Director hnique
Rubber Pavements
Association
Air quality issues and best Rubber Pavement Etats-Unis Environne
management practices with the Association ment
production of asphalt rubber-asphaltic
concrete
Rapports de l’Observatoire de la filière ADEME 2012 et France Statistique/
pneumatique antérieures Général
Rapports d'activité d'Aliapur (2009 à Aliapur 2010 à 2014 France Générales /
2013) marché
Rapports d'activité de FRP (2008 à FRP 2009 à 2014 France Générales /
2013) marché
Etude sur le positionnement et la RDC 2014 France Economiqu
competitivite des industries de Environnement & es / Marché
recyclage en France AJI Europe

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 179


Juin 2015
Titre Auteurs Année Périmètre Types de
géographique données
L’industrie du recyclage en France : François 2013 France Marché et
changer de dimension pour créer des VALERIAN, Emploi
emplois ? Rapport à Mr le Ministre du Ingénieur en chef
Redressement Productif et Mr le des mines &
Ministre de l’Écologie, du François du FOU
Développement durable et de de KERDANIEL
l’Énergie Inspecteur général
de l’administration
du
développement
durable
Rapports et fiches de synthèse R&D ADEME 2013 France Technique
de F. Clermont
Analyse externe du marché des Extrait du Mémoire 2012 France Marché
matériaux issus des pneus usagés au de fin d’études
travers de l'éco-organisme français d’Executive MBA
Aliapur 2010-2012 de
Catherine
Clauzade
Revue des procédés visant la RECORD 2012 France Technique
valorisation des déchets
caoutchoutiques
Life cycle analysis of 9 recovery Aliapur 2010 France Environne
methods for end of life tyres mentales
Recyclage des pneus, présentation 2 L.M.D Ingénierie France Technique
technique & Recyconcept
Engineering
Industrial and communal sustainable Attila Sarkady 2013 Hongrie Générales,
waste (Panon university), réglementai
management in hungary László Dióssy res
(2UNIKER Share
Co.), Tatiana
Yuzhakova (Panon
university), Róbert
Kurdi (Panon
university)
Anett Utasi1, Ákos
Rédey1
Update in Hungarian green tax KPMG 2011 Hongrie Réglement
aires
L'Italia del Riciclo (2012, 2013, 2014) Fondazione per lo 2012, 2013, Italie Générales /
sviluppo 2014 marché
sostenibile / FISE
Unire
Ecopneu sustainability report 2013 Ecopneu 2014 Italie Générales /
marché
Tyre & Environment - The information RecyBEM 2013 Pays-Bas Générales /
magazine by RecyBem marché
Leaching of zinc from rubber crumb SGS Intron 2012 Pays-Bas Environne
from shredded tyres in artificial turf mentales
fields
Tyre Recycling in Finland, Sweden Finnish tyre 2013 Pays Marché
and Norway. How to make it works ? recycling Ltd, scandinaves
Svensk
Dackatervinning
AB, orsk Dekkretur
AS
Environment 2009, 2010, 2011, 2012, CUO (central 2010 - 2014 Pologne Statistique/
2013, 2014 statistical office Général

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 180


Juin 2015
Titre Auteurs Année Périmètre Types de
géographique données
End-of-Life Vehicles Recycling and Dr Mohamed 2011 Pologne Générales /
The Route to Compliance With EU Alwaeli / Silesian marché,
Directive Targets: The Case of Poland University of techniques
Technology,
Faculty of Energy
and Environmental
Engineering,
Department of
Technologies and
Installations for
Waste
Management
10 Anos Valorpneu – Impacto na Recipneu, Lda. / 2013 Portugal Générales /
actividade de reciclagem de pneus Biosafe, S.A. / marché
Biogoma, Lda
Asphalt Rubber - 12 Years of Recipav 2011 Portugal Générales /
Experience in Portugal marché
Dense graded Asphalt Rubber in cold Thorsten Nordgren 2012 Suède Techniques
climate conditions - Anders Tykesson
Swedish Transport
Administration
LCA of the utilisation of used tyres VL Swedish 2007 Suède Environne
Environmental mentales
Research Institute
Ltd / SDAB
Waste Management in Turkey Prof. Dr. Mustafa 2014 Turquie Générales,
ÖZTÜRK réglementai
Undersecretary, res
Ministry of
Environment

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 181


Juin 2015

X.3. DETAIL DES MODALITES DE GESTION DES PNEUS USAGES DANS LES DIFFERENTS ETATS AMERICAINS

Storage Disposal Reg Or Permit


Prohibit Collection Of Scrap Tire

For

Who is Eligible for Subsidies, Grants


Funds Removed for other State

Cut, Shredded Tires Allowed in

Stockpile Cleanup Program Exists?

Active Clean Up Program Exists?


Financial Assurance for Haulers?

Whole Tires Allowed in Landfill?


State New Tire Fee Collected?

Assurance
Hauler Permit Required?
How is Fee Collected?

Recycling Charges

Monofills Allowed?
Processors?
State Name

Programs?

Required?

or Loans?
Financial

Landfill?
Fee Description Grant Eligibility or other Information
Alaska $2.50 Y Point of The entire amount of N N N N N Y Y N N N
$5.00 purchas money raised from the tire
studded e fee is sent to the general
fund. No scrap tire
programs exist or are
funded.
Alabama $1.00 N Retail One dollar per tire for each N Y Y Y Y Y Y Y Y Y state agencies, A portion of the scrap tire fee goes to
point of new, used, retread tire sold universities and counties with agreements to remediate
sale retail. Fund allocated as local small roadside scrap tire piles, and a
follows: 45-75% site governments marketing program to fund beneficial
remediation, 0-20% reuse projects such as mulch,
regulatory program, 0-20% playground cover, etc.
market development, 5%
returned to
retailer for cost of collection
submittal to state revenue
department, 0-10% county
delegation.

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 182


Juin 2015

Storage Disposal Reg Or Permit


Prohibit Collection Of Scrap Tire

For

Who is Eligible for Subsidies, Grants


Funds Removed for other State

Cut, Shredded Tires Allowed in

Stockpile Cleanup Program Exists?

Active Clean Up Program Exists?


Financial Assurance for Haulers?

Whole Tires Allowed in Landfill?


State New Tire Fee Collected?

Assurance
Hauler Permit Required?
How is Fee Collected?

Recycling Charges

Monofills Allowed?
Processors?
State Name

Programs?

Required?

or Loans?
Financial

Landfill?
Fee Description Grant Eligibility or other Information
Arkansas 2.00 N at point 5% or 10 cents retained by Y Y Y Y N N Y Y Y N regional solid Numerous requirements including but not
/auto of retail tire dealer waste limited to: having an approved tire plan
$3.00 / sales of 3% or 6 cents retained by management on file with ADEQ, applying for funding
big truck new the Arkansas Dept. of districts biennially for an approved use of the
tires with motor Finance and Administration funds, following county purchase
rims <20 vehicle 8% or 15 cents retained by procedures and public noticing and
in. Arkansas Dept. of bidding out services, and having required
Environmental Quality (for licenses and permits.
program administration) http://www.adeq.state.ar.us/regs/default.
10% or 17 cents placed htm
into abatement and/or http://www.adeq.state.ar.us/regs/files/reg
support grant fund (Waste 14_final_120818.pdf
Tire Grant Program)
$1.52 remaining distributed
as tire management grants
to regional solid waste
management districts
$3.00 fee:
5% or 15 cents retained by
tire dealer
3% or 9 cents retained by
the Arkansas Dept. of
Finance and Administration
$2.76 balance distributed
as truck tire grants to
regional solid waste
management districts

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 183


Juin 2015

Storage Disposal Reg Or Permit


Prohibit Collection Of Scrap Tire

For

Who is Eligible for Subsidies, Grants


Funds Removed for other State

Cut, Shredded Tires Allowed in

Stockpile Cleanup Program Exists?

Active Clean Up Program Exists?


Financial Assurance for Haulers?

Whole Tires Allowed in Landfill?


State New Tire Fee Collected?

Assurance
Hauler Permit Required?
How is Fee Collected?

Recycling Charges

Monofills Allowed?
Processors?
State Name

Programs?

Required?

or Loans?
Financial

Landfill?
Fee Description Grant Eligibility or other Information
Arizona 2% or N Point of 3.5% is transferred to the N Y Y Y Y N Y N N Y
$2.00 sale DEQ for monitoring and
max enforcing. 5% or
$250,000 may be used for
tire fire cleanup if no other
funds are available.
Remainder of the monies is
distributed among the
counties in proportion to
number of motor vehicle
registrations in each
county. Counties use the
monies for waste tire
planning, management,
processing and storage.
California $1.75 Y Board of $1.00 goes to CalRecycle N Y Y Y Y N Y Y Y Y Processors, http://www.calrecycle.ca.gov/Tires/Grants
Equaliza and the other $.75 goes to Local /
tion the Air Resources Board. Governments,
(BOE) School Districts,
California Indian
tribes
Colorado $1.50 N Retailers keep 6% of N Y Y Y N N N Y Y Y processor or grants for clean up, recylcing incentive, law,
collections and submit the end user of and fire prevention
remainder to the waste tires, http://www.colorado.gov/cs/Satellite/CDPHE
Department of Revenue. counties, - HM/CBON/1251648170710
Department of Revenue municipalities
keeps 4%. and/or schools
The remainder goes to the and other state
Department of Natural agencies
Resources.
Connectic N N Y Y N N N N N N
ut

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 184


Juin 2015

Storage Disposal Reg Or Permit


Prohibit Collection Of Scrap Tire

For

Who is Eligible for Subsidies, Grants


Funds Removed for other State

Cut, Shredded Tires Allowed in

Stockpile Cleanup Program Exists?

Active Clean Up Program Exists?


Financial Assurance for Haulers?

Whole Tires Allowed in Landfill?


State New Tire Fee Collected?

Assurance
Hauler Permit Required?
How is Fee Collected?

Recycling Charges

Monofills Allowed?
Processors?
State Name

Programs?

Required?

or Loans?
Financial

Landfill?
Fee Description Grant Eligibility or other Information
Delaware $2.00 N point of The $2.00 fee is N N Y Y N N Y N Y Y
retail tire appropriated to the state
sale and used in the removal of
scrap tire piles. Costs are
shared with scrap tire pile
owners.
Florida $1.00 Y retail of 1% allocated to Dept. of N Y Y Y N N Y N Y N http://www.dep.state.fl.us/waste/categori
new tire Revenue for collecting fee; es/solid_waste/pages/rulem aking_62-
$2 million allocated to 716.htm
Dept. of Agriculture for
mosquito control and small
tire pile (under 1500)
cleanup; and remainder to
Dept. of Environmental
Protection for waste tire
and solid waste
management programs,
including enforcement.
Georgia $1.00 Y Primarily A tire management fee is N Y Y Y Y N N N Y Y Local
retailers imposed upon the retail Governments
but also sale of all new replacement
some tires in the state of $1.00
wholesal per tire sold. The fee is not
ers. imposed on the sale of tires
with a rim size less than
12", tires from any device
moved exclusively by
human power, or tires used
exclusively for agricultural
purposes, except farm
truck tires. Fees collected
are initially deposited into

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 185


Juin 2015

Storage Disposal Reg Or Permit


Prohibit Collection Of Scrap Tire

For

Who is Eligible for Subsidies, Grants


Funds Removed for other State

Cut, Shredded Tires Allowed in

Stockpile Cleanup Program Exists?

Active Clean Up Program Exists?


Financial Assurance for Haulers?

Whole Tires Allowed in Landfill?


State New Tire Fee Collected?

Assurance
Hauler Permit Required?
How is Fee Collected?

Recycling Charges

Monofills Allowed?
Processors?
State Name

Programs?

Required?

or Loans?
Financial

Landfill?
Fee Description Grant Eligibility or other Information
the general treasury and
must be appropriated to the
Solid Waste Trust Fund
(SWTF). Funds
appropriated are then
available to fund the
multiple purposes of the
SWTF, including the
management and cleanup
of scrap tires.

Hawaii Tire retailers charge a N N N N N N Y N N N


disposal charge and add
that to the purchase price
of new tires. The fee is set
by the tire retailer.
Iowa $1.00 N Point of The funds are to register N Y Y Y Y N Y N Y Y End Users
purchas and permit waste tire Local
e processing, storage and Governments
hauling operations. The Educators
remaining money is used
by the Department of
Natural Resources as
follows: 10% for public
awareness and education
on proper tire and solid
waste disposal and
recycling, 30% to support a
grant program for end
users of recycled waste tire
products, 15% for grant

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 186


Juin 2015

Storage Disposal Reg Or Permit


Prohibit Collection Of Scrap Tire

For

Who is Eligible for Subsidies, Grants


Funds Removed for other State

Cut, Shredded Tires Allowed in

Stockpile Cleanup Program Exists?

Active Clean Up Program Exists?


Financial Assurance for Haulers?

Whole Tires Allowed in Landfill?


State New Tire Fee Collected?

Assurance
Hauler Permit Required?
How is Fee Collected?

Recycling Charges

Monofills Allowed?
Processors?
State Name

Programs?

Required?

or Loans?
Financial

Landfill?
Fee Description Grant Eligibility or other Information
programs to local
governments and 28E
entities for prevention,
education, and
enforcement programs
targeting illegal dumping of
waste tires, 5% is used to
support DNR grants to
local public health agencies
concerning health and
disease vectors posed by
illegal waste tire disposal,
and 40% is for waste tire
abatement and illegal solid
waste dump site cleanup.
Idaho tire dealers collect a tire N N Y N N N Y N N N
disposal charge at the time
of new or used purchase of
tire. Fee is set by tire
dealer and goes directly to
the dealers’ cost for
managing scrap tires
Illinois $2.50 Y Point of 38% goes to Illinois EPA N Y Y Y N N N N Y Y Local New legislation has been passed in 2014
Chicago retail for prevention and removal Governments to refund tire grant programs. Market
$1.00 sale of scrap tires. 23% goes to Public and analysis and study are in progress to
Dept. of Commerce & Private Schools determine highest priorities. Grant
Community Affairs for and Universities applications and availability will be
grants and loans to local Capital obtainable in mid 2015.
gov. or private agencies to Improvement
collect and process used & Equipment
waste tires. 25% goes to Ill. Processors End
Dept. of Public Health to Users

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 187


Juin 2015

Storage Disposal Reg Or Permit


Prohibit Collection Of Scrap Tire

For

Who is Eligible for Subsidies, Grants


Funds Removed for other State

Cut, Shredded Tires Allowed in

Stockpile Cleanup Program Exists?

Active Clean Up Program Exists?


Financial Assurance for Haulers?

Whole Tires Allowed in Landfill?


State New Tire Fee Collected?

Assurance
Hauler Permit Required?
How is Fee Collected?

Recycling Charges

Monofills Allowed?
Processors?
State Name

Programs?

Required?

or Loans?
Financial

Landfill?
Fee Description Grant Eligibility or other Information
prevent scrap tire waste
disease. 2% goes to Dept.
of Agriculture,2% goes to
Pollution control
Board,10% goes to Dept.
of Natural Resources.

Indiana $0.25 N Point of Revenues are distributed to N Y Y N Y N Y N N N grant program has been suspended
purchas the Waste Tire http://www.in.gov/idem/recycle/2344.htm
e Management Fund to be
used by the Department of
Environmental
Management for waste
reduction, recycling,
removal, or remediation
projects.
Kansas $0.25 Y New tire 100 % goes to state. This N Y Y Y Y N Y Y N N Local for purpose of purchasing waste tire
dealer fund is used for program Governments, products for playgrounds
management, personnel, Public and http://www.kdheks.gov/waste/about_gran
emergency pile cleanup, Private K-12 ts.html
and grants. schools
Kentucky $1.00 Y At the 5% goes to the retailer and N Y Y Y Y N Y Y Y Y Local There is no set budget for the grants. The
new tire 95% goes to the state. Governments amount is determined annually based
retailer Schools, Parks upon estimated costs to complete clean-
level ups and run drop off program. Crumb
Rubber Grants are avialiable for
government run facilities.
Louisiana $2.00 Y point of $5.00 Truck $10 off road N Y Y Y Y N Y N N N
purchas $1.25 retread Funds are
e used for reimbursement to

Etat des lieux de la filière de granulation des pneumatiques usagés 188


Juin 2015

Storage Disposal Reg Or Permit