Vous êtes sur la page 1sur 102

Mémoire Construction Métallique

Conception et Dimensionnement d’un Bâtiment Type Hall


« Utilisation des profilés laminés à Froid »

Rédigé par

SMAOUI Nadia & HASSINE Hassine

3 A GC 2
Mémoire Construction Métallique

Année Universitaire 2013 / 2014

Département de Génie Civil 2 HASSINE Hassine /


2014
Mémoire Construction Métallique

SOMMAIRE

LISTE DES FIGURES ...................................................................................................................................... 7

LISTE DES TABLEAUX ................................................................................................................................... 7

1 INTRODUCTION .................................................................................................................................. 8

DONNEES ........................................................................................................................................... 9
ACIERS DE CONSTRUCTION POUR LES ELEMENTS DE STRUCTURE : ................................................................. 10

2 CONCEPTION .................................................................................................................................... 10

GENERALE......................................................................................................................................... 10
GEOMETRIE DU PORTIQUE.................................................................................................................... 11
PANNES............................................................................................................................................ 12
JARRETS............................................................................................................................................ 13
CONTREVENTEMENT ........................................................................................................................... 13

3 CALCUL DES CHARGES DU VENT SELON NV65 ................................................................................... 15

VENT NORMAL A LA GRANDE FACE 𝑺𝒂.................................................................................................... 15


VENT NORMAL A LA PETITE FACE 𝑺𝒃 ...................................................................................................... 17
RESULTATS DES CHARGES DE VENT ......................................................................................................... 19

4 CALCUL DES PANNES ........................................................................................................................ 19

INTRODUCTION : ................................................................................................................................ 19
DETERMINATION DES SOLLICITATIONS : ................................................................................................... 19
4.2.1 Evaluation des charges et surcharges : .................................................................................... 20
4.2.2 Charges et surcharges par mètre linéaire revenant à la panne intermédiaire ......................... 20

5 1ERE VARIANTE : PANNE EN PROFILE «I» LAMINE A CHAUD .............................................................. 20

PRINCIPE DE DIMENSIONNEMENT :......................................................................................................... 20


5.1.1 Vérification à l’état limite ultime .............................................................................................. 20
5.1.2 Moment résistant ..................................................................................................................... 24
5.1.3 Coefficient de réduction pour le déversement .......................................................................... 24
5.1.4 Vérification pour l'effort tranchant .......................................................................................... 26
5.1.5 Vérification de la flèche ............................................................................................................ 26
CALCUL DES LIERNES ........................................................................................................................... 27
5.2.1 Introduction : ............................................................................................................................ 27
5.2.2 Calcul de l’effort maximal revenant aux liernes : ..................................................................... 27
5.2.3 Dimensionnement des liernes : ................................................................................................. 28

3
Mémoire Construction Métallique

6 2EME VARIANTE : PANNE EN PROFILE [ LAMINE A FROID ................................................................. 29

PRINCIPE DE DIMENSIONNEMENT :......................................................................................................... 29


6.1.1 Vérification à l’état limite ultime .............................................................................................. 29
PREDIMENSIONNEMENT : .................................................................................................................... 30
CHOIX ENTRE PROFILE EN C ET PROFILE EN ZED ........................................................................................ 30
CALCUL DES PROPRIETES DE LA SECTION EFFICACE EN FLEXION ..................................................................... 33
6.4.1 Données : .................................................................................................................................. 33
6.4.2 Vérification de la classe de la section : ..................................................................................... 33
6.4.3 Vérification des proportions géométriques .............................................................................. 34
6.4.4 Propriétés de la section efficace : ............................................................................................. 39
VERIFICATION A L’ETAT LIMITE ULTIME: ................................................................................................... 40
6.5.1 Vérification de la résistance à la flexion : ................................................................................. 41
6.5.2 Vérification de la résistance au cisaillement à l'ELU ................................................................. 41
6.5.3 Vérification de la résistance au cisaillement ............................................................................ 43
VERIFICATION A L'ETAT LIMITE DE SERVICE ............................................................................................... 43
6.6.1 Vérification de la flèche ............................................................................................................ 43
VERIFICATION AU DEVERSEMENT : ......................................................................................................... 43
CALCUL DES LIERNES ........................................................................................................................... 44
6.8.1 Calcul de l’effort maximal revenant aux liernes : ..................................................................... 44
CALCUL DE L’ECHANTIGNOLLE : ............................................................................................................. 45
6.9.1 Calcul des charges revenant à l’échantignolle : ........................................................................ 45
6.9.2 Calcul du moment de renversement : ....................................................................................... 46
6.9.3 Dimensionnement de l’échantignolle : ..................................................................................... 46

7 CALCUL DES LISSES DE BARDAGES .................................................................................................... 46

DETERMINATION DES SOLLICITATIONS : ................................................................................................... 46


7.1.1 Evaluation des charges et surcharges : .................................................................................... 47

8 1ERE VARIANTE : LISSE EN PROFILE «I» LAMINE A CHAUD ................................................................. 47

CHARGES PAR METRE LINEAIRE REVENANT A LA LISSE : ............................................................................... 47


COMBINAISONS DE CHARGE LES PLUS DEFAVORABLES ................................................................................ 47
PRINCIPE DE DIMENSIONNEMENT :......................................................................................................... 47
VERIFICATION A L’ETAT LIMITE ULTIME .................................................................................................... 47
8.4.2 Moment résistant ..................................................................................................................... 49
8.4.3 Coefficient de réduction pour le déversement .......................................................................... 50
8.4.4 Vérification pour l'effort tranchant .......................................................................................... 51
8.4.5 Vérification de la flèche ............................................................................................................ 51
CALCUL DES SUSPENTES ....................................................................................................................... 52

4
Mémoire Construction Métallique

8.5.1 Calcul de l’effort maximal revenant aux suspentes : ................................................................ 52


8.5.2 Dimensionnement des suspentes : ........................................................................................... 53

9 2EME VARIANTE : LISSE EN PROFILE [ LAMINE A FROID..................................................................... 54

PRINCIPE DE DIMENSIONNEMENT :......................................................................................................... 54


9.1.1 Vérification à l’état limite ultime .............................................................................................. 54
PREDIMENSIONNEMENT : .................................................................................................................... 55
9.2.1 Propriétés de la section efficace : ............................................................................................. 55
VERIFICATION A L’ETAT LIMITE ULTIME: ................................................................................................... 56
9.3.1 Vérification de la résistance à la flexion : ................................................................................. 57
9.3.2 Vérification de la résistance au cisaillement à l'ELU ................................................................. 57
9.3.3 Vérification de la résistance au cisaillement ............................................................................ 58
VERIFICATION A L'ETAT LIMITE DE SERVICE ............................................................................................... 58
9.4.1 Vérification de la flèche ............................................................................................................ 58
VERIFICATION AU DEVERSEMENT : ......................................................................................................... 59
CALCUL DES SUSPENTES ....................................................................................................................... 59
9.6.1 Calcul de l’effort maximal revenant aux suspentes : ................................................................ 59
9.6.2 Dimensionnement des suspentes : ........................................................................................... 60
CALCUL DE L’ECHANTIGNOLLE : ............................................................................................................. 61
9.7.1 Calcul des charges revenant à l’échantignolle : ........................................................................ 61
9.7.2 Calcul du moment de renversement : ....................................................................................... 61
9.7.3 Dimensionnement de l’échantignolle : ..................................................................................... 61

10 ANALYSE ELASTIQUE D'UN PORTIQUE A DEUX TRAVEES .................................................................. 62

DONNEES ......................................................................................................................................... 62
CHARGES .......................................................................................................................................... 63
10.2.1 Charges permanentes .......................................................................................................... 63
10.2.2 Charges d’exploitation ......................................................................................................... 63
10.2.3 Charges de vent ................................................................................................................... 64
COMBINAISONS DE CHARGES ................................................................................................................ 65
10.3.1 Combinaisons à l'ELU ........................................................................................................... 65
10.3.2 Combinaisons à l'ELS ............................................................................................................ 65
SECTIONS.......................................................................................................................................... 65
ANALYSE GLOBALE .............................................................................................................................. 66
10.5.1 Coefficient d'amplification du flambement 𝜶𝒄𝒓 .................................................................. 66
10.5.2 Effets des imperfections ....................................................................................................... 67
RESULTATS DE L'ANALYSE ELASTIQUE ...................................................................................................... 67
10.6.1 Etats limites de service ......................................................................................................... 67
10.6.2 Etats limites ultimes ............................................................................................................. 68

5
Mémoire Construction Métallique

CALCUL DE LA LONGUEUR DU JARRET ..................................................................................................... 69


VERIFICATION DU POTEAU .................................................................................................................... 70
10.8.1 Classification de la section transversale .............................................................................. 71
10.8.2 Résistance de la section transversale .................................................................................. 71
VERIFICATION DU POTEAU INTERMEDIAIRE : ............................................................................................ 72
VERIFICATION DU POTEAU D’EXTREMITE : ........................................................................................... 73
10.10.1 Résistance au flambement................................................................................................... 73
VERIFICATION DE LA TRAVERSE ......................................................................................................... 78
10.11.1 Classification de la section transversale .............................................................................. 78
10.11.2 Résistance de la section transversale .................................................................................. 78
10.11.3 Résistance au flambement................................................................................................... 80
VERIFICATION DU JARRET ................................................................................................................ 87

11 CALCUL DES ASSEMBLAGES .............................................................................................................. 89

TRAVERSE-TRAVERSE .......................................................................................................................... 89
11.1.1 Général ................................................................................................................................ 90
11.1.2 Géométrie ............................................................................................................................ 90
11.1.3 Efforts .................................................................................................................................. 92
11.1.4 Résultats .............................................................................................................................. 92
POTEAU-TRAVERSE ............................................................................................................................. 94
11.2.1 Général ................................................................................................................................ 94
11.2.2 Géométrie ............................................................................................................................ 94
11.2.3 Efforts .................................................................................................................................. 96
11.2.4 Résultats .............................................................................................................................. 97
11.2.5 Rigidité de l'assemblage ...................................................................................................... 98

12 DEVIS ESTIMATIF .............................................................................................................................. 99

DETAILS DE PRIX ................................................................................................................................ 99

DEVIS 1ERE VARIANTE (PANNES ET LISSES EN PROFILE LAMINE A CHAUD ‘I’) .................................................. 100

DEVIS 2EME VARIANTE (PANNES ET LISSES EN PROFILE LAMINE A FROID ‘[‘ ) .................................................. 100
COMPARAISON ................................................................................................................................ 101

ANNEXES ................................................................................................................................................ 102

6
Mémoire Construction Métallique

Liste des figures

FIGURE 1 : SCHEMA DU BATIMENT A ETUDIER .................................................................................................................... 8


FIGURE 2 : PROSPECTIVE DU BATIMENT REALISE PAR ROBOT ............................................................................................... 9
FIGURE 3 : CONCEPTION DU BATIMENT .......................................................................................................................... 10
FIGURE 4 : GEOMETRIE DU PORTIQUE ............................................................................................................................ 11
FIGURE 5 : LES PANNES ............................................................................................................................................... 12
FIGURE 6 : LES JARRETS ............................................................................................................................................... 13
FIGURE 7 : POSITION DE CONTREVENTEMENT .................................................................................................................. 14

Liste des tableaux

TABLEAU 1 : CARACTERISTIQUES DES ACIERS UTILISES ........................................................................................................ 10


TABLEAU 2 : DETAILS DE PRIX PROFILE LAMINE A CHAUD ................................................................................................... 99
TABLEAU 3 : DETAILS DE PRIX PROFILE LAMINE A FROID ..................................................................................................... 99
TABLEAU 4 : DEVIS 1ERE VARIANTE (PANNES ET LISSES EN PROFILE LAMINE A CHAUD ‘I’) ....................................................... 100
TABLEAU 5 : DEVIS 2EME VARIANTE (PANNES ET LISSES EN PROFILE LAMINE A FROID ‘[‘ ) ...................................................... 100
TABLEAU 6 : COMPARAISON ENTRE LES DEUX TYPES DES PROFILES...................................................................................... 101
TABLEAU 7 : COMPARAISON ENTRE LES DEUX VARIANTES ................................................................................................. 101

7
Mémoire Construction Métallique

1 Introduction
Le projet étudié concerne la conception d’un bâtiment type Hall sujet de la
mémoire du cours construction métallique II présenté par Monsieur Sami
MONTASSAR. Le bâtiment sera conçu de deux portiques symétriques avec double
pente présenté sous la forme suivante :

Figure 1 : Schéma du bâtiment à étudier

A present, nous allons vous exposer la composition de la contruction le projet


sera dimensionné aux Eurocodes 3 et la nuance d’acier utilisée sera de type S 235.

Le bâtiment est composé d’une série de 9 portiques doubles, chacun est conçu
par un système poteau-traverse. Ces derniers seront des profilés IPE.

La stabilité de la couverture est assurée par un dispositif traverse-panne avec


des pannes de type IPE formé à chaud pour une première variante et de type C
formé à froid pour une deuxième variante. Et le bardage est fixé à des lisses de
mêmes types, elles-mêmes liaisonnées aux poteaux.

Tout d’abord, nous allons aborder le choix des stabilités verticales. Selon l’effort
du vent appliqué sur le long pan ou bien sur le pignon, nous avons disposé aux
deux extrémités du bâtiment, un système de contreventement par croix de Saint-

8
Mémoire Construction Métallique

André sur toute la largueur du bâtiment. Les croix de Saint-André seront réalisées
par l’intermédiaire de cornières 100 × 100 × 10. Ce dispositif élimine les efforts
normaux dans les pannes, alors le calcul en flexion composée.

Figure 2 : Prospective du bâtiment réalisé par ROBOT

Données

- Nuance de l’acier : S235


- Pieds de poteaux : articulés
- Charge :
 Poids propre des couvertures, isolation et étanchéité multicouche :
𝐺𝑐𝑜𝑢𝑣 = 0.25 𝑘𝑁/𝑚2
 Poids propre du bardage, isolation et accessoires de pose :
𝐺𝑏𝑎𝑟𝑑 = 0.22 𝑘𝑁/𝑚2
 Poids propre des pannes (ou lisse) : 𝐺𝑠𝑒𝑐𝑜𝑛𝑑 𝑒𝑠𝑡𝑖𝑚é à 0.1 𝑘𝑁/𝑚2
 Charges d’entretien : 𝑄𝑒𝑛𝑡𝑟𝑒𝑡𝑖𝑒𝑛 = 0.2 𝑘𝑁/𝑚2
 Charges de poussière : 𝑄𝑝𝑜𝑢𝑠𝑠𝑖è𝑟𝑒 = 0.15 𝑘𝑁/𝑚2
- Emplacement : Goubellat – Béja (Tunisie)
- Données vent :
 Site normal
 Bâtiment fermé
- Dimensions géométriques :

9
Mémoire Construction Métallique

 Longueur : 48m
 Largeur : 48m
 Hauteur : 7.5 m
 Inclinaison : 7°

Aciers de construction pour les éléments de structure :

La nuance d’acier utilisée est le S235 qui a comme caractéristiques :

Résistance limite d’élasticité 𝑓𝑒 = 235 𝑀𝑃𝑎

Module d’élasticité longitudinal 𝐸 = 2.1 × 105 𝑀𝑎

Poids volumique 𝜌 = 7850 𝑡/𝑚3


𝐸
Module de cisaillement 𝐺= = 0.81 × 105 𝑀𝑃𝑎
2(1 + 𝜈)
Coefficient de poisson 𝜈 = 0.3
Tableau 1 : Caractéristiques des aciers utilisés

2 Conception
Générale

Figure 3 : Conception du bâtiment

10
Mémoire Construction Métallique

Géométrie du portique

Figure 4 : Géométrie du portique

11
Mémoire Construction Métallique

Pannes

Figure 5 : Les pannes

12
Mémoire Construction Métallique

Jarrets

Figure 6 : Les Jarrets

Contreventement

13
Mémoire Construction Métallique

Figure 7 : Position de contreventement

14
Mémoire Construction Métallique

3 Calcul des charges du vent selon NV65

𝑓
𝛼 = 7°

ℎ𝑓 = 7.5 𝑚

𝑎 = 48 𝑚

𝑏 = 48 𝑚

𝑏 ℎ
𝑓= × tan(7°) = 1.47 𝑚 ≅ 1.5 𝑚 <
4 2

ℎ = ℎ𝑓 + 𝑓 = 9𝑚

Vent normal à la grande face 𝑺𝒂

δ = 0.73 ; 𝛼 = 7°

ℎ 9
𝜆𝑏 = 𝑏 = 48 = 0,1875 < 1
ℎ 9 } ⇒ 𝛾0 = 1
𝜆𝑎 = 𝑎 = 48 = 0,1875 < 0.5

 Actions extérieures Ce

Paroi verticale face au vent : 𝐶𝑒 = 0,8

Paroi verticale face sous le vent : 𝐶𝑒 = 0,8 − 1,3𝛾0 = −0.5

Première toiture face au vent 𝐶𝑒 = −0.66

Dernier versant sous le vent : 𝐶𝑒 = −0.35

Toiture intermédiaire : 𝐶𝑒 = 0.66 − (0.66 × 0.25) = −0.5

L’avant dernière versant : 𝐶𝑒 = 0.35 − (0.35 × 0.25) = −0.26

15
Mémoire Construction Métallique

−0.35 −0.5 −0.26 −0.66

Vent
−0.5 +0.8

−0.5

−0.5 +0.8

−0.5

 Actions intérieures Ci

Le bâtiment est fermé (les parois ont une perméabilité au vent 𝜇 ≤ 5) :

Surpression : 𝐶𝑖 = 0,6 × (1,8 − 1,3𝛾0 ) = 0.3

Dépression : 𝐶𝑖 = 0,6 × (0,8 − 1,3𝛾0 ) = −0.3

 Résultats 𝑪𝒆 − 𝑪𝒊 𝒄

16
Mémoire Construction Métallique

Surpression Dépression

−0.65 −0.8 −0.56 −0.96 −0.05 −0.2 +0.04 −0.36

−0.8 𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 𝑐 +0.5 −0.2 𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 𝑑 +1.1

−0.8 −0.2

−0.8 𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 𝑐 +0.5 −0.2 𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 𝑑 +1.1

−0.8 −0.2

𝑊1 = 𝑞𝐻 . 𝑘𝑠 . 𝑘𝑚 . 𝛿(𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 ) = 70 × 1 × 1 × 0,735(𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 ) = 51.45(𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 )

𝑙𝑎 𝑝𝑟𝑒𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑦𝑛𝑎𝑚𝑖𝑞𝑢𝑒 𝑑𝑒 𝑏𝑎𝑠𝑒 ∶ 𝑞ℎ = 70 𝑑𝑎𝑁/𝑚2


Avec{𝑙𝑒 𝑐𝑜𝑒𝑓𝑓𝑖𝑐𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑢 𝑠𝑖𝑡𝑒 𝐾𝑠 = 𝑐𝑜𝑒𝑓𝑓𝑖𝑐𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑢 𝑚𝑎𝑠𝑞𝑢𝑒 𝐾𝑚 = 1
𝑙𝑒 𝑐𝑜𝑒𝑓𝑓𝑖𝑐𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑢 𝑠𝑖𝑡𝑒 𝐾𝑠 = 𝑐𝑜𝑒𝑓𝑓𝑖𝑐𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑢 𝑚𝑎𝑠𝑞𝑢𝑒 𝐾𝑚 = 1

Vent normal à la petite face 𝑺𝒃

δ = 0.73 ; 𝛼 = 0

ℎ 9
𝜆𝑏 = 𝑏 = 48 = 0,1875 < 1
ℎ 9 } ⇒ 𝛾0 = 1
𝜆𝑎 = 𝑎 = 48 = 0,1875 < 0.5

 Actions extérieures Ce

Paroi verticale face au vent : 𝐶𝑒 = 0,8

Paroi verticale face sous le vent : 𝐶𝑒 = 0,8 − 1,3𝛾0 = −0.5

Toiture : 𝐶𝑒 = −0.48

17
Mémoire Construction Métallique

−0.48 −0.48 −0.48 −0.48

−0.5 −0.5

Vent
+0.8

−0.5
−0.5

−0.5

 Actions intérieures Ci

Le bâtiment est fermé (les parois ont une perméabilité au vent 𝜇 ≤ 5) :

Surpression : 𝐶𝑖 = 0,6 × (1,8 − 1,3𝛾0 ) = 0.3

Dépression : 𝐶𝑖 = 0,6 × (0,8 − 1,3𝛾0 ) = −0.3

𝑊2 = 𝑞𝐻 . 𝑘𝑠 . 𝑘𝑚 . 𝛿(𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 )= 70 × 1 × 1 × 0,735(𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 )
= 51.45(𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 )

 Résultats 𝑪𝒆 − 𝑪𝒊 𝒄

Surpression Dépression

−0.78 −0.78 −0.18 −0.18 −0.18 −0.18


−0.78 −0.78

−0.8 𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 𝑐 −0.8 −0.2 𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 𝑑 −0.2

+0.5 +1.1

−0.8 𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 𝑐 −0.8 −0.2 𝐶𝑒 − 𝐶𝑖 𝑑 −0.2

−0.8 −0.2

18
Mémoire Construction Métallique

Résultats des charges de vent

−41.16 −28.81 −10.29 +2.06


−33.44 −49.4 −2.57 −18.52

−41.16 Cas 1 25.73 −10.29 Cas 2 56.6

−40.13 −40.13 −9.26 −9.26


−40.13 −40.13 −9.26 −9.26

−41.16 Cas 3 −41.16 −10.29 Cas 4 −10.29

4 Calcul des pannes


Introduction :

Les pannes sont des poutres destinées à transmettre les


charges et surcharges s’appliquant sur la couverture à la
traverse ou bien à la ferme. Elles sont réalisées soit en profilé
(I , [ ) soit à treillis pour les portées supérieures à 6 m.

Détermination des sollicitations :

19
Mémoire Construction Métallique

Compte tenu de la pente des versants, les pannes sont posées inclinées d’un
angle (𝛼) et de ce fait fonctionnent en flexion déviée.

4.2.1 Evaluation des charges et surcharges :

 Charges permanentes (𝐺) :


-Poids propre des couvertures, isolation et étanchéité
multicouche : 𝐺𝑐𝑜𝑢𝑣 = 0.25 𝑘𝑁/𝑚2
-Poids propre des pannes (ou lisse) :
𝐺𝑠𝑒𝑐𝑜𝑛𝑑 𝑒𝑠𝑡𝑖𝑚é à 0.1 𝑘𝑁/𝑚2
 Surcharges d’entretien (𝑄) :
-Charges d’entretien : 𝑄𝑒𝑛𝑡𝑟𝑒𝑡𝑖𝑒𝑛 = 0.2 𝑘𝑁/𝑚2
-Charges de poussière : 𝑄𝑝𝑜𝑢𝑠𝑠𝑖è𝑟𝑒 = 0.15 𝑘𝑁/𝑚2

 Surcharge du vent (𝑊) :

-Perpendiculaire au versant : 𝑊 + = 0.566 𝐾𝑁/𝑚2


-Perpendiculaire au versant : 𝑊 − = −0.494 𝐾𝑁/𝑚2

4.2.2 Charges et surcharges par mètre linéaire revenant à la panne


intermédiaire

 Charges permanentes
𝐺 = 1.25 × 0.25 × 2.40 + 0.1 × 2.40 = 0.99 𝑘𝑁/𝑚𝑙 ↓
 Surcharge climatique du vent

𝑊 + = 1.25 × 0.566 × 2.40 = 1.698 𝐾𝑁/𝑚𝑙 ↓


𝑊 − = 1.25 × −0,494 × 2.40 = −1.482 𝐾𝑁/𝑚𝑙 ↑

 Surcharges d’entretien

𝑄 = 1.25 × (0.20 + 0.15) × 2.40 = 1.05 𝐾𝑁/𝑚𝑙 ↓

5 1ère variante : Panne en profilé «I» laminé à Chaud


Principe de dimensionnement :

Les pannes sont dimensionnées par le calcul pour satisfaire aux conditions
suivantes :

5.1.1 Vérification à l’état limite ultime

20
Mémoire Construction Métallique

5.1.1.1 Vérification à la flexion déviée

Les combinaisons les plus défavorables à retenir pour les calculs :

𝑃1 = 1.35 × 𝐺 + 1.5 × 𝑄 = 2.912 𝐾𝑁/𝑚𝑙

𝑃2 = 1.35 × 𝐺 + 1.5 × 𝑄 + 1.5 × 0.6 × 𝑊 + = 3.884 𝐾𝑁/𝑚𝑙

𝑃3 = 1 × 𝐺 cos 𝛼 − 1.5 × 𝑊 − = −1.233 𝐾𝑁/𝑚𝑙

𝑃𝑠𝑑 = max(𝑃1 , 𝑃2 ) = 3.884 𝐾𝑁/𝑚𝑙

𝑃𝑧.𝑆𝑑 = 𝑐𝑜𝑠𝛼 × 𝑃𝑠𝑑 = 3.855 𝐾𝑁/𝑚𝑙

𝑃𝑦.𝑆𝑑 = 𝑠𝑖𝑛𝛼 × 𝑃𝑑 = 0.473 𝐾𝑁/𝑚𝑙

 Selon l’axe z-z :

𝑃𝑧.𝑆𝑑 ×𝑙2
𝑀𝑦.𝐸𝑑 = = 17.344 𝐾𝑁/𝑚𝑙
8

𝑦 𝑃3 𝑙2
𝑀3 = = −5.549 𝐾𝑁. 𝑚
8

𝑙
𝑉𝑧.𝐸𝑑 = 𝑃𝑧.𝑆𝑑 × = 11.565 𝐾𝑁
2

 Selon l’axe y-y :

𝑃𝑦.𝑆𝑑 ×(𝑙/2)2
𝑀𝑧.𝐸𝑑 = = 0.54 𝐾𝑁/𝑚𝑙
8

𝑙
𝑉𝑦.𝐸𝑑 = 1.25 × 𝑃𝑦.𝑆𝑑 × 4 = 0.888 𝐾𝑁

5.1.1.2 Prédimensionnement :

𝑓𝑦 𝑀𝑦.𝐸𝑑 × 𝛾𝑀1 17.344 × 1.1


𝑀𝑦.𝐸𝑑 ≤ 𝑊𝑝𝑙.𝑦 × 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 𝑊𝑝𝑙.𝑦 ≥ = × 106 = 81.18 𝑐𝑚3
𝛾𝑀1 𝑓𝑦 235 × 103

Soit un IPE 140 : 𝑊𝑝𝑙.𝑦 = 88.34 𝑐𝑚3 > 81.18 𝑐𝑚3

5.1.1.3 Données géométriques

 Panne
Espacement 𝑠 = 2.4𝑚
Considérons un profilé IPE 140 – Nuance d'acier S235

21
Mémoire Construction Métallique

Hauteur : ℎ = 140 𝑚𝑚
Hauteur de l'âme : ℎ𝑤 = 126.2𝑚𝑚
Hauteur de la partie droite de l'âme : 𝑑𝑤 = 112.2 𝑚𝑚
Largeur : 𝑏 = 73 𝑚𝑚
Epaisseur de l'âme : 𝑡𝑤 = 4.7 𝑚𝑚
Epaisseur de la semelle : 𝑡𝑓 = 6.9 𝑚𝑚
Congé de raccordement : 𝑟 = 7𝑚𝑚
Masse linéaire : 𝐺 = 12.9𝑘𝑔/𝑚
Aire de la section : 𝐴 = 16.43𝑐𝑚2
Moment d'inertie par rapport à l'axe y-y : 𝐼𝑦 = 541.2 𝑐𝑚4
Moment d'inertie par rapport à l'axe z-z : 𝐼𝑧 = 44.92 𝑐𝑚4
Inertie de torsion : 𝐼𝑡 = 2.45𝑐𝑚4
Inertie de gauchissement : 𝐼𝑤 = 1980 𝑐𝑚6
Module élastique par rapport à l'axe y-y : 𝑊𝑒𝑙, 𝑦 = 77.32 𝑐𝑚3
Module plastique par rapport à l'axe y-y : 𝑊𝑝𝑙, 𝑦 = 88.34 𝑐𝑚3
Module élastique par rapport à l'axe z-z : 𝑊𝑒𝑙, 𝑧 = 12.31 𝑐𝑚3
Module plastique par rapport à l'axe z-z : 𝑊𝑝𝑙, 𝑧 = 19.25 𝑐𝑚3
 Tôle – Nuance d’acier S350

Epaisseur de la tôle 𝑡 = 0.7 𝑚𝑚

La rigidité en cisaillement des plaques nervurées attachées à la panne au droit


de chaque nervure et au droit de chaque recouvrement transversal est :

3 𝑠
𝑆 = 1000√𝑡 3 (50 + 10 √𝑏𝑟𝑜𝑜𝑓 ) × ( )
ℎ𝑤

Avec :

√𝑡 3 = √0.73 = 0.586 𝑚𝑚3/2


3
50 + 10 3√𝑏𝑟𝑜𝑜𝑓 = 50 + 10 × √6000 =231 𝑚𝑚2/3

22
Mémoire Construction Métallique

𝑠 2400
= = 19.02
ℎ𝑤 40

La rigidité en cisaillement est donc :

𝑆 = 1000 × 0.586 × 231 × 19.02 × 10−3 = 8121.96 𝐾𝑁𝑚/𝑚

5.1.1.4 Capacité de la tôle pour le maintien de la panne

Maintien latéral continu

Si l'exigence suivante est satisfaite, on peut considérer que la panne est


maintenue latéralement dans le plan de la tôle :

2 ℎ 2
2
𝜋 𝐸𝐼𝑤 𝜋 𝐸𝐼𝑧 (2) 70
𝑆 ≥ 𝑆𝑀𝐼𝑁 = ( 2 + 𝐺𝐼𝑡 + ) × ( )
𝐿 𝐿2 ℎ2

On calcule :

𝜋 2 𝐸𝐼𝑤 2
106
= 𝜋 × 210000 × 1980 × × 10−9 = 0.1425 𝐾𝑁𝑚2
𝐿2 6000

𝐺𝐼𝑡 = 80000 × 2.45 × 104 × 10−9 = 1.96𝐾𝑁𝑚2

ℎ 2
𝜋 2 𝐸𝐼𝑧 ( ) 2
2 = 𝜋 2 × 210000 × 44.92 × 104 × 70 × 10−9 = 0.1267 𝐾𝑁𝑚2
𝐿2 60002

La rigidité minimale est donc :

70
𝑆𝑀𝐼𝑁 = (0.1425 + 1.96 + 0.1267) × ( ) = 7961.43 𝐾𝑁𝑚/𝑚
0.142

𝑆 = 8121.96 > 𝑆𝑀𝐼𝑁 = 7961.43 𝐾𝑁𝑚/𝑚

La condition est donc remplie et on considère que le bac est suffisamment rigide
pour maintenir la panne.

5.1.1.5 Classification de la section

235
Le paramètre 𝜀 est fonction de la limite d’élasticité : 𝜀 = √( 𝑓 ) = 1
𝑦

Paroi comprimée en console : semelle soumise à un effort de compression


uniforme.

𝑏 73
𝑐= = = 36.5𝑚𝑚
2 2

23
Mémoire Construction Métallique

𝑐 36.5
= = 5.3 ≤ 10 𝜀 → 𝑐𝑙𝑎𝑠𝑠𝑒 1
𝑡𝑓 6.9

Paroi comprimée interne : âme en flexion pure

𝑑 = ℎ − 2𝑡𝑓 − 2𝑟 = 140 − 2 × 6.9 − 2 × 7 = 112.2 𝑚𝑚

𝑐 112.2
= = 23.87 < 72 𝜀 → 𝑐𝑙𝑎𝑠𝑠𝑒 1
𝑡𝑤 4.7

⇒ La section transversale est de classe 1 alors les vérifications à l’ELU doivent


reposer sur la résistance plastique.

5.1.2 Moment résistant

5.1.2.1 Moment positif

La résistance de calcul à la flexion d’une section transversale s’obtient par :

𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 235×103
𝑀𝑐,𝑦,𝑅𝑑 = 𝑀𝑝𝑙,𝑦,𝑅𝑑 = = 88.34 × 10−6 × = 20.76 𝐾𝑁𝑚
𝛾𝑀0 1

𝑀𝑦,𝐸𝑑 17.34
= = 0.835 < 1 − 𝑂𝐾
𝑀𝑐,𝑦,𝑅𝑑 20.76

𝑊𝑝𝑙,𝑧 𝑓𝑦 235×103
𝑀𝑐,𝑧,𝑅𝑑 = 𝑀𝑝𝑙,𝑧,𝑅𝑑 = = 19.25 × 10−6 × = 4.52 𝐾𝑁𝑚
𝛾𝑀0 1

𝑀𝑧,𝐸𝑑 0.54
= = 0.12 < 1 − 𝑂𝐾
𝑀𝑐,𝑧,𝑅𝑑 4.52

⇒ Il n'est pas nécessaire d'effectuer la vérification contre le déversement


puisque l'on considère que la semelle comprimée est complètement maintenue
latéralement.

5.1.2.2 Moment négatif

Le critère de résistance à la flexion est :

𝑀𝑦,𝐸𝑑 5.549
= = 0.26 < 1 − 𝑂𝐾
𝑀𝑐,𝑦,𝑅𝑑 20.76

Cependant, il est nécessaire de vérifier la résistance au déversement puisque la


semelle comprimée est désormais non maintenue latéralement.

5.1.3 Coefficient de réduction pour le déversement

24
Mémoire Construction Métallique

 Moment critique de déversement

𝐿𝑐𝑟,𝐿𝑇 = 3𝑚

𝜋 2 𝐸𝐼𝑧 𝐼𝑊 𝐿2𝑐𝑟,𝐿𝑇 𝐺𝐼𝑡


𝑀𝑐𝑟,0 = 𝐶1 √ + 2
𝐿2𝑐𝑟,𝐿𝑇 𝐼𝑍 𝜋 𝐸𝐼𝑧

𝑀𝑐𝑟,0 est le moment critique pour le calcul de pour un diagramme de moment


fléchissant uniforme → 𝐶1 = 1

𝜋 2 × 210000 × 44.92 × 10000


𝑀𝑐𝑟,𝑦 =1×
30002 × 106

1980 × 106 30002 × 0.8 × 105 × 2.45 × 104


× √ + 2 = 15.809 𝑘𝑁. 𝑚
44.92 × 104 𝜋 × 210000 × 44.92 × 10000

 Elancement réduit

L'élancement réduit s'obtient à partir de la formule suivante :

𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 88.34 × 103 × 235


̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇 = √ =√ = 1.146 > ̅̅̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇,0 = 0.4
𝑀𝑐𝑟 15.809 × 106

 Coefficient de réduction

Courbe b (𝛼𝐿𝑇 = 0,34)

Dans le cas d'un profilé laminé, le coefficient de réduction pour le déversement se


calcule de la façon suivante :

1 1
𝜒𝐿𝑇 = = = 0.61 < 1 − 𝑂𝐾
̅̅̅̅ 2 1.12 + √1.122 − 0.75 × 1.1462
𝜙𝐿𝑇 + √𝜙𝐿𝑇
2
− 𝛽𝜆 𝐿𝑇

̅̅̅̅
Où 𝜙𝐿𝑇 = 0.5 [1 + 𝛼𝐿𝑇 (𝜆 ̅̅̅̅̅̅ ̅̅̅̅2
𝐿𝑇 − 𝜆𝐿𝑇,0 ) + 𝛽𝜆𝐿𝑇 ]

𝜙𝐿𝑇 = 0.5 × [1 + 0.34(1.146 − 0.4) + 0.75 × 1.1462 ] = 1.12

Avec ̅̅̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇,0 = 0.4 et 𝛽 = 0.75

Calcul du moment de résistance au déversement

𝑀𝑏,𝑅𝑑 = 𝜒𝐿𝑇 𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 /𝛾𝑀1

𝑀𝑏,𝑅𝑑 = (0.61 × 88340 × 235⁄1.1) × 10−6 = 11.51 𝑘𝑁. 𝑚

25
Mémoire Construction Métallique

𝑀𝑦,𝐸𝑑 5.549
= = 0.482 < 1 𝑂𝐾
𝑀𝑏,𝑅𝑑 11.51

5.1.4 Vérification pour l'effort tranchant

Aire de cisaillement : 𝐴𝑣 = 𝐴 − 2𝑏𝑡𝑓 + (𝑡𝑤 + 2𝑟)𝑡𝑓 ≥ 𝜂ℎ𝑤 𝑡𝑤

𝐴𝑣 = 1643 − 2 × 73 × 6.9 + (4.7 + 2 × 7) × 6.9 = 764.63 𝑚𝑚2 > 1 × 140 × 4.7 = 658

𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝐴𝑣 (𝑓𝑦 /√3)/𝛾𝑀0 = (764.63 × 235/√3). 10−3

𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 103.74 𝑘𝑁

𝑉𝐸𝑑 11.565
= = 0.11 < 0.50
𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 103.74

L'effet de l'effort tranchant sur la résistance à la flexion peut être négligé.

5.1.5 Vérification de la flèche

𝑃2 = 𝐺 + 𝑄 + 0.6 × 𝑊 + = 2.688 𝑘𝑁/𝑚𝑙

𝑃3 = 𝐺 cos 𝛼 − 𝑊 − = −0.495 𝑘𝑁/𝑚𝑙

 Flèche – Moment positif

5 𝑝𝑦,𝑠𝑒𝑟 𝐿4 5 2.688 × 107 × 𝑠𝑖𝑛7.1° × 30004


𝛿𝑦 = = = 4.127 𝑚𝑚
384 𝐸𝐼𝑧,𝑒𝑓𝑓 384 210000 × 44.92 × 104

𝐿 600
𝛿𝑦 = 0.4127 𝑐𝑚 < = = 3 𝑐𝑚 − 𝑂𝐾
200 200

5 𝑝𝑧,𝑠𝑒𝑟 𝐿4 5 2.688 × 107 × 𝑐𝑜𝑠7.1° × 60004


𝛿𝑧 = = = 11 𝑚𝑚
384 𝐸𝐼𝑦,𝑒𝑓𝑓 384 210000 × 541.22 × 104

𝐿 600
𝛿𝑧 = 1.1 𝑐𝑚 < = = 3 𝑐𝑚 − 𝑂𝐾
200 200

 Flèche – Moment négatif

5 𝑝𝑦,𝑠𝑒𝑟 𝐿4 5 −0.495 × 107 × 𝑠𝑖𝑛7.1° × 30004


𝛿𝑦 = = = −0.76 𝑚𝑚
384 𝐸𝐼𝑧,𝑒𝑓𝑓 384 210000 × 44.92 × 104

𝐿 600
𝛿𝑦 = −0.076 < = = 3 𝑐𝑚 − 𝑂𝐾
200 200

5 𝑝𝑧,𝑠𝑒𝑟 𝐿4 5 −0.495 × 104 × 𝑐𝑜𝑠7.1° × 60004


𝛿𝑧 = = = 0.02 𝑚𝑚
384 𝐸𝐼𝑦,𝑒𝑓𝑓 384 210000 × 541.22 × 104

26
Mémoire Construction Métallique

𝐿 600
𝛿𝑧 < = = 3 𝑐𝑚 − 𝑂𝐾
200 200

Profilé validé

Calcul des liernes

5.2.1 Introduction :

Les liernes sont des tirants qui fonctionnent en traction. Ils sont généralement
formés de barres rondes ou de petites cornières. Leur rôle principal est d’éviter la
déformation latérale des pannes.

La solution consiste à réduire la portée transversale des pannes en les reliant


entre elles par des liernes (tirants), situés à mi - portée.

Chaque fois que les pannes en profilés sont disposées normalement au versant,
il convient de les entretoiser par un ou plusieurs cours de liernes en fer rond ou en
cornière. Ces liernes, reliés entre eux au niveau du faîtage, permettent d’éviter la
déformation latérale des pannes, très préjudiciable au bon aspect de la couverture.

5.2.2 Calcul de l’effort maximal revenant aux liernes :

La réaction R au niveau du lierne :

𝑙
𝑅 = 1.25 × 𝑝2 𝑠𝑖𝑛7.1° × = 1.70 𝑘𝑁
2

Effort de traction dans le tronçon de lierne L1 provenant de la panne sablière :

𝑅 1.70
𝑇1 = = = 0.85 𝑘𝑁
2 2

Effort dans le tronçon L2 : 𝑇2 = 𝑅 + 𝑇1 = 1.7 + 0.85 = 2.55 𝑘𝑁

Effort dans le tronçon L3 : 𝑇3 = 𝑅 + 𝑇2 = 1.7 + 2.55 = 4.25 𝑘𝑁

Effort dans le tronçon L4 : 𝑇4 = 𝑅 + 𝑇3 = 1.7 + 4.25 = 5.95 𝑘𝑁

27
Mémoire Construction Métallique

Effort dans les diagonales 𝐿5 : 2 𝑇5 sin 𝜃 = 𝑇4


2.4 𝑇 5.95
𝜃 = 𝑎𝑟𝑐𝑡𝑔 = 38.66° ; 4
𝑇5 = 2 sin = 2 sin 38.66 = 4.76 𝑘𝑁
3 𝜃

Remarque :

Les liernes sont des tirants qui fonctionnent en traction et qui sont soumis à des
efforts croissants, au fur et à mesure qu’ils se rapprochent du faîtage. Les efforts
de traction sollicitant les liernes ne peuvent pas être attachés aux pannes faîtières,
qui périraient transversalement. Ils sont donc transmis aux fermes par des tirants
en diagonale (bretelles).

L5 L5
T5 T5

5.2.3 Dimensionnement des liernes :

Le tronçon le plus sollicité est L4.

Elément tendu:

𝑁_𝑠𝑑 ≤ 𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑

𝐴 𝑓𝑦
𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝛾 : Résistance plastique de la section brute
𝑀0

28
Mémoire Construction Métallique

𝐴 𝑓𝑦 𝑇3 𝛾𝑀0 5.95×1.1
𝑁𝑠𝑑 = 𝑇4 ≤ 𝛾 → 𝐴≥ = × 104 = 0.278 𝑐𝑚2
𝑀0 𝑓𝑦 235000

𝜋∅2 4×0.278
𝐴= ≥ 0.278𝑐𝑚2 → ∅≥√ = 0.595 𝑐𝑚
4 𝜋

Soit 𝟏 𝒃𝒂𝒓𝒓𝒆 𝑯𝑨𝟏𝟎 = 𝟎. 𝟕𝟗 𝒄𝒎𝟐

6 2ème variante : Panne en profilé [ laminé à Froid


Principe de dimensionnement :

Les pannes sont dimensionnées par le calcul pour satisfaire aux conditions
suivantes :

6.1.1 Vérification à l’état limite ultime

6.1.1.1 Vérification à la flexion

Charges et surcharges par mètre linéaire revenant à la panne intermédiaire :

 Charges permanentes (𝐺)


𝐺 = 0.25 × 1.25 × 2.40 + 0.1 × 2.40 = 0.99 𝑘𝑁/𝑚𝑙
 Surcharge climatique du vent V : (perpendiculaire au versant).

𝑊 + = 0.566 × 1.25 × 2.40 = 1.698 𝐾𝑁/𝑚𝑙


𝑊 − = −0,494 × 1.25 × 2.40 = −1.482 𝐾𝑁/𝑚𝑙

 Surcharges d’entretien (𝑄) :

𝑄 = (0.20 + 0.15) × 1.25 × 2.40 = 1.05 𝐾𝑁/𝑚𝑙

Combinaisons de charge les plus défavorables :

Les combinaisons les plus défavorables à retenir pour les calculs :

𝑃1 = 1.35 × 𝐺 + 1.5 × 𝑄 = 2.912 𝐾𝑁/𝑚𝑙

𝑃2 = 1.35 × 𝐺 + 1.5 × 𝑄 + 1.5 × 0.6 × 𝑊 + = 3.884 𝐾𝑁/𝑚𝑙

𝑃3 = 1 × 𝐺 cos 𝛼 − 1.5 × 𝑊 − = −1.233 𝐾𝑁/𝑚𝑙

29
Mémoire Construction Métallique

Pour la flexion déviée :

𝑦 𝑃1 cos 𝛼 𝑙 2
𝑀1 = = 13 𝐾𝑁. 𝑚
8

𝑦 𝑃2 cos 𝛼 𝑙 2
𝑀2 = = 17.344 𝐾𝑁. 𝑚
8

𝑃1 sin 𝛼 (𝑙 ⁄2)2
𝑀1𝑧 = = 0.405 𝐾𝑁. 𝑚
8

𝑃2 sin 𝛼 (𝑙 ⁄2)2
𝑀2𝑧 = = 0.54 𝐾𝑁. 𝑚
8

𝑦 𝑃3 𝑙 2
𝑀3 = = −5.549 𝐾𝑁. 𝑚
8

𝑀𝑦 = 17.344 𝐾𝑁. 𝑚

𝑀 𝑧 = 0.54 𝐾𝑁. 𝑚

Prédimensionnement :

𝒇𝒚 𝜸𝑴𝟏 𝟏𝟕. 𝟑𝟒𝟒 × 𝟏. 𝟏


𝑴𝒃,𝒔𝒅 < 𝑾𝒚 ↔ 𝑾𝒆, 𝒚 > 𝑴𝒃,𝒔𝒅 = × 𝟏𝟎𝟎𝟑 = 𝟖𝟏. 𝟏𝟖 𝒄𝒎𝟑
𝜸𝑴𝟏 𝒇𝒚 𝟐𝟑𝟓𝟎𝟎𝟎

Choix entre profilé en C et profilé en ZED

30
Mémoire Construction Métallique

31
Mémoire Construction Métallique

32
Mémoire Construction Métallique

→ Profilé C laminé à froid

Calcul des propriétés de la section efficace en flexion

6.4.1 Données :

Les dimensions de la section transversale et les propriétés du matériau sont les


suivantes :

Hauteur totale : ℎ = 260 𝑚𝑚

Largeur totale de la semelle comprimée : 𝑏1 = 78 𝑚𝑚

Largeur totale de la semelle tendue : 𝑏2 = 68 𝑚𝑚

Largeur totale du bord : 𝑐 = 20.8 𝑚𝑚

Rayon intérieur des arrondis : 𝑟 = 2.5 𝑚𝑚

Epaisseur nominale : 𝑡𝑛𝑜𝑚 = 2.5 𝑚𝑚

Epaisseur nominale de métal nu : 𝑡 = 2.46 𝑚𝑚

Limite d'élasticité de base : 𝑓𝑦𝑏 = 235 𝑁/𝑚𝑚2

Module d'élasticité : 𝐸 = 210000 𝑁/𝑚𝑚2

Coefficient de Poisson : 𝜈 = 0.3

Coefficient partiel : 𝛾𝑀0 = 1.00

Les dimensions de la ligne médiane de la section sont les suivantes :

Hauteur de l'âme : ℎ𝑝 = ℎ − 𝑡𝑛𝑜𝑚 = 260 − 2.5 = 257.5 𝑚𝑚

Largeur de la semelle comprimée : 𝑏𝑝1 = 𝑏1 − 𝑡𝑛𝑜𝑚 = 78 − 2.5 = 75.5 𝑚𝑚

Largeur de la semelle tendue : 𝑏𝑝2 = 𝑏2 − 𝑡𝑛𝑜𝑚 = 68 − 2.5 = 65.5 𝑚𝑚

𝑡𝑛𝑜𝑚 2.5
Largeur du bord : 𝑐𝑝 = 𝑐 − = 20.8 − = 19.55 𝑚𝑚
2 2

6.4.2 Vérification de la classe de la section :

C’est le cas des pannes en tôle pliée : Section de classe 4

33
Mémoire Construction Métallique

6.4.3 Vérification des proportions géométriques

La méthode de calcul de l'EN1993-1-3 peut être


appliquée si les conditions suivantes sont satisfaites :

𝑏/𝑡 ≤ 60 𝑏1 /𝑡 = 78/2.46 = 31.71 < 60 − 𝑂𝐾

𝑐/𝑡 ≤ 60 𝑐/𝑡 = 20.8/2.46 = 8.45 < 50 − 𝑂𝐾

ℎ/𝑡 ≤ 60 ℎ/𝑡 = 260/2.46 = 105.69 < 500 – 𝑂𝐾

Pour assurer une rigidité suffisante et pour éviter le


flambement du raidisseur de bord, les dimensions de ce
dernier devraient être comprises entre les valeurs suivantes :

0.2 ≤ 𝑐/𝑏 ≤ 0.6 𝑐/𝑏1 = 20.8/78 = 0.27 0.2 ≤ 0.27 ≤ 0.6 − 𝑂𝐾

𝑐/𝑏2 = 20.8/68 = 0.31 0.2 ≤ 0.31 ≤ 0.6 − 𝑂𝐾

L'influence des arrondis est négligée si :

𝑟/𝑡 ≤ 5 𝑟/𝑡 = 2.5/2.46 = 1.02 < 5 – 𝑂𝐾

𝑟/𝑏𝑝 ≤ 0.10 𝑟/𝑏𝑝1 = 2.5/78 = 0.03 < 0.10 – 𝑂𝐾

𝑟/𝑏𝑝1 = 2.5/68 = 0.03 < 0.10 – 𝑂𝐾

Propriétés de la section brute

𝐴𝑏𝑟 = 𝑡(2𝑐𝑝 + 𝑏𝑝1 + 𝑏𝑝2 + ℎ𝑝 ) = 1071.2 𝑚𝑚2

Position de l’axe neutre vis-à-vis de la semelle comprimée :


𝑐𝑝 2 /2+𝑐 2 /2]𝑡
[𝑐𝑝 (ℎ𝑝 − )+𝑏𝑝2 ℎ𝑝 +ℎ𝑝 𝑝
2
𝑧𝑏1 = = 127.02 𝑚𝑚
𝐴𝑏𝑟

Propriétés de la section efficace de la semelle et du bord tombé comprimés

Il convient d’appliquer la procédure générale (itérative) pour calculer les


propriétés efficaces de la semelle et du bord comprimés (élément plan avec
raidisseur de bord). Le calcul s'effectue en trois étapes :

Première étape :

Obtention d'une section transversale efficace initiale pour le raidisseur en


utilisant les largeurs efficaces de la semelle, lesquelles sont déterminées en

34
Mémoire Construction Métallique

considérant que la semelle comprimée est doublement soutenue, que le


raidisseur confère un maintien total ( 𝐾 = ∞ ) et que la résistance de calcul n'est
pas réduite (𝜎𝑐𝑜𝑚 , 𝐸𝑑 = 𝑓𝑦𝑏 /𝛾𝑀0 ).

Largeur efficace de la semelle comprimée

Le rapport de contraintes : 𝜓 = 1 (compression uniforme), donc le coefficient de


flambement est : 𝑘𝜎 = 4 pour un élément interne sollicité en compression.

L'élancement réduit :
𝑏𝑝1 /𝑡 78/2.46
̅̅̅̅̅
𝜆𝑝,𝑏 = = = 0.558
28.4𝜀√𝑘𝜎 28.4 × √4

Le coefficient de réduction de la largeur est :

̅̅̅̅̅
𝜆𝑝,𝑏 − 0.055(3 + 𝜓) 0.558 − 0.055(3 + 1)
𝜌= 2 = = 0.977
̅̅̅̅̅
𝜆𝑝,𝑏 0.5582

La largeur efficace est :

𝑏𝑒𝑓𝑓 = 𝜌𝑏𝑝1 = 0.977 × 75.5 = 73.81 𝑚𝑚

𝑏𝑒1 = 𝑏𝑒2 = 0.5𝑏𝑒𝑓𝑓 = 0.5 × 73.81 = 36.9 𝑚𝑚

Largeur efficace du bord tombé

Le coefficient de flambement est :

Si 𝑏𝑝,𝑐 /𝑏𝑝1 ≤ 0.35 : 𝑘𝜎 = 0.5

Si 0.35 < 𝑏𝑝,𝑐 /𝑏𝑝1 ≤ 0.6 : 𝑘𝜎 = 0.5 + 0.83 3√(𝑏𝑝,𝑐 /𝑏𝑝1 − 0.35)2

𝑏𝑝,𝑐
= 19.55/78 = 0.25 < 0.35 donc 𝑘𝜎 = 0.5
𝑏𝑝1

L'élancement réduit :
𝑐𝑝 /𝑡 19.55/2.46
̅̅̅̅̅
𝜆𝑝,𝑏 = 28.4𝜀√𝑘 = 28.4×√0.5 = 0.396
𝜎

Le coefficient de réduction de la largeur est :

̅̅̅̅̅
𝜆𝑝,𝑏 − 0.188 0.396 − 0.188
𝜌= 2 = = 1.33
̅̅̅̅̅
𝜆𝑝,𝑏 0.3962

Mais 𝜌 ≤ 1 donc 𝜌 = 1

35
Mémoire Construction Métallique

La largeur efficace est :

𝑐𝑒𝑓𝑓 = 𝜌𝑐𝑝 = 1 × 19.55 = 19.55 𝑚𝑚

Aire efficace du raidisseur de bord :

𝐴𝑠 = 𝑡(𝑏𝑒2 + 𝑐𝑒𝑓𝑓 ) = 2.46 × (36.9 + 19.55) = 138.87 𝑚𝑚2

Deuxième étape :

Utilisation de la section transversale efficace initiale du raidisseur pour


déterminer le coefficient de réduction, en tenant compte des effets du maintien
élastique continu.

La contrainte critique de flambement élastique du raidisseur de bord est

2√𝐾𝐸𝐼𝑠
𝜎𝑐𝑟,𝑠 =
𝐴𝑠

Où :

𝐾 est la rigidité du support élastique par unité de longueur,

𝐸𝑡 3 1
𝐾=
4(1 − 𝜈 2 ) 𝑏12 ℎ𝑝 + 𝑏13 + 0.5𝑏1 𝑏2 ℎ𝑝 𝑘𝑓

Avec :

𝑏1 : distance entre la jonction âme-semelle et le centre de gravité de l'aire efficace


du raidisseur de bord (semelle supérieure)
36.9
(𝑏 𝑡𝑏 ⁄2) (36.9×2.46× )
𝑏1 = 𝑏𝑝1 − (𝑏 𝑒2+𝐶𝑒2 )𝑡
2
= 78 − (36.9+19.55)×2.46 = 65.94 𝑚𝑚
𝑒2 𝑒𝑓𝑓

𝑘𝑓 = 0 pour la flexion par rapport à l’axe 𝑦 − 𝑦

𝐾 = 0.248 𝑁/𝑚𝑚

3 2 2 2 2
𝑏𝑒2 𝑡 3 𝑐𝑒𝑓𝑓 𝑡 𝑐𝑒𝑓𝑓 𝑐𝑒𝑓𝑓 𝑐𝑒𝑓𝑓
𝐼𝑠 = + + 𝑏𝑒2 𝑡 ( ) + 𝑐𝑒𝑓𝑓 𝑡 ( − )
12 12 2(𝑏𝑒2 + 𝑐𝑒𝑓𝑓 ) 2 2(𝑏𝑒2 + 𝑐𝑒𝑓𝑓 )

𝐼𝑠 = 4581.40 𝑚𝑚4

Ainsi, la contrainte critique de flambement élastique pour le raidisseur de bord


est :

36
Mémoire Construction Métallique

2√𝐾𝐸𝐼𝑠 2√0.248 × 210000 × 4581.40


𝜎𝑐𝑟,𝑠 = = = 222.46 𝑁/𝑚𝑚2
𝐴𝑠 138.87

Coefficient de réduction de l'épaisseur 𝜒𝑑 pour le raidisseur de bord

L'élancement réduit :

̅̅̅
𝜆𝑑 = √𝑓𝑦𝑏 /𝜎𝑐𝑟,𝑠 = √235/222.46 = 1.06

Le coefficient de réduction sera :

Si ̅̅̅
𝜆𝑑 ≤ 0.65 𝜒𝑑 = 1.0

Si 0.65 < ̅̅̅


𝜆𝑑 ≤ 1.38 ̅̅̅
𝜒𝑑 = 1.47 − 0.723𝜆 𝑑

Si ̅̅̅
𝜆𝑑 > 1.38 ̅̅̅
𝜒𝑑 = 0.66/𝜆 𝑑

̅̅̅
0.65 < 𝜆 𝑑 = 1.06 ≤ 1.38 donc 𝜒𝑑 = 1.47 − 0.723 × 1.06 = 0.706

Troisième étape :

Etant donné que le coefficient de réduction pour le flambement du raidisseur est


𝜒𝑑 < 1, procéder par itérations pour en affiner la valeur.

Les itérations sont exécutées sur la base des valeurs modifiées de 𝜌, lesquelles
sont obtenues en utilisant :

𝜎𝑐𝑜𝑚,𝐸𝑑,𝑖 = 𝜒𝑑 𝑓𝑦𝑏 /𝛾𝑀0 et ̅̅̅̅̅̅̅ ̅̅̅


𝜆𝑝,𝑟𝑒𝑑 = 𝜆 𝑝 √𝜒𝑑

Le processus d'itération s'arrête lorsque la valeur du coefficient de réduction


𝜒 converge.

Valeurs initiales (première itération) : Valeurs finales (itération n) :

𝜒𝑑 = 0.706 𝜒𝑑 = 0.789

𝑏𝑒2 = 36.9 𝑚𝑚 𝑏𝑒2 = 40.98 𝑚𝑚

𝑐𝑒𝑓𝑓 = 19.55 𝑚𝑚 𝑐𝑒𝑓𝑓 = 19.55 𝑚𝑚

Les valeurs finales des propriétés de la section efficace pour la semelle et le bord
comprimés sont :

𝜒𝑑 = 0.789 𝑏𝑒2 = 40.98 𝑚𝑚 𝑐𝑒𝑓𝑓 = 19.55 𝑚𝑚 et 𝑏𝑒1 = 36.9 𝑚𝑚

𝑡𝑟𝑒𝑑 = 𝑡𝜒𝑑 = 2.46 × 0.789 = 1.94 𝑚𝑚

37
Mémoire Construction Métallique

Propriétés de la section efficace de l'âme

La position de l'axe neutre par rapport à la semelle comprimée :


2 /2+𝑐 2 𝜒 /2
𝑐𝑝 (ℎ𝑝 −𝑐𝑝 ⁄2)+𝑏𝑝2 ℎ𝑝 +ℎ𝑝 𝑒𝑓𝑓 𝑑
ℎ𝑐 = ℎ𝑐 = 128.77 𝑚𝑚
𝑐𝑝 +𝑏𝑝2 +ℎ𝑝 +𝑏𝑒1 +(𝑏𝑒2 +𝑐𝑒𝑓𝑓 )𝜒𝑑

Le rapport de contraintes :
ℎ𝑐 −ℎ𝑝 128.77−257.5
𝜓= = = −1
ℎ𝑐 128.77

Le coefficient de flambement est :

𝑘𝜎 = 7.81 − 6.29𝜓 + 9.7𝜓2 𝑘𝜎 =23.8

L'élancement réduit :
ℎ𝑝 /𝑡 257.5/2.46
̅̅̅̅̅
𝜆𝑝,𝑏 = = = 0.756
28.4𝜀√𝑘𝜎 28.4×√23.8

Le coefficient de réduction de la largeur est :


̅̅̅̅̅̅
𝜆𝑝,𝑏 −0.055(3+ 𝜓) 0.756−0.055(3−1)
𝜌= 2 = = 1.13
̅̅̅̅̅̅
𝜆𝑝,𝑏 0.7562

Mais 𝜌 ≤ 1 donc 𝜌 = 1

La largeur efficace de la zone comprimée de l'âme est :

ℎ𝑒𝑓𝑓 = 𝜌ℎ𝑐 = 128.77 𝑚𝑚

A proximité de la semelle comprimée :

ℎ𝑒1 = 0.4ℎ𝑒𝑓𝑓 = 0.4 × 128.77 = 51.51 𝑚𝑚

A proximité de l'axe neutre :

ℎ𝑒2 = 0.6ℎ𝑒𝑓𝑓 = 0.6 × 128.77 = 77.26 𝑚𝑚

La largeur efficace de l'âme est :

A proximité de la semelle comprimée :

ℎ1 = ℎ𝑒1 = 51.51 𝑚𝑚

A proximité de la semelle tendue :

ℎ2 = ℎ𝑝 − (ℎ𝑐 − ℎ𝑒2 ) = 257.5 − (128.77 − 77.26) = 205.99 𝑚𝑚

38
Mémoire Construction Métallique

6.4.4 Propriétés de la section efficace :

Aire de la section transversale efficace :

𝐴𝑒𝑓𝑓 = 𝑡(𝑐𝑝 + 𝑏𝑝2 + ℎ1 + ℎ2 + 𝑏𝑒1 + (𝑏𝑒2 + 𝑐𝑒𝑓𝑓 ) 𝜒𝑑

𝐴𝑒𝑓𝑓 = 2.46 × (19.55 + 65.5 + 51.51 + 205.99 + 36.9 + (40.98 + 19.55) × 0.789)

𝐴𝑒𝑓𝑓 = 1050.93 𝑚𝑚2

Position de l'axe neutre par rapport à la semelle comprimée :


2
𝑡[𝑐𝑝 (ℎ𝑝 −𝑐𝑝 ⁄2)+𝑏𝑝2 ℎ𝑝 +ℎ2 (ℎ𝑝 −ℎ2 ⁄2)+ℎ12 /2+𝑐𝑒𝑓𝑓 𝜒𝑑 /2)
𝑧𝑐 = 𝐴𝑒𝑓𝑓

𝑧𝑐 = 128.77 𝑚𝑚

Position de l'axe neutre par rapport à la semelle tendue :

𝑧𝑡 = ℎ𝑝 − 𝑧𝑐 = 257.5 − 128.77 = 128.73 𝑚𝑚

Moment d'inertie :

h31 t h32 t bp2 t 3 cp3 t be1 t 3 be2 (χd t)3 ceff


3
(χd t) cp 2
Ieff,y = + + + + + + +cp t (zt - )
12 12 12 12 12 12 12 2

h2 2 h1 2 ceff 2
+bp2 tzt2 +h2 t (zt - ) +h1 t (zc - ) +be1 tzc2 +be2 (χd t)zc2 +ceff (χd t) (zc - )
2 2 2

𝑰𝒆𝒇𝒇,𝒚 = 𝟏𝟎𝟐𝟐. 𝟗𝟏 𝒄𝒎𝟒

Module de résistance de la section efficace :

- par rapport à la semelle comprimée

𝑰𝒆𝒇𝒇,𝒚 𝟏𝟎𝟐𝟐𝟗𝟏𝟒𝟏. 𝟗
𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚,𝒄 = = = 𝟕𝟗, 𝟒𝟑𝟓 𝒄𝒎𝟑
𝒛𝒄 𝟏𝟐𝟖. 𝟕𝟕

- par rapport à la semelle tendue :

𝑰𝒆𝒇𝒇,𝒚 𝟏𝟎𝟐𝟐𝟗𝟏𝟒𝟏. 𝟗
𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚,𝒕 = = = 𝟕𝟗, 𝟒𝟔𝟐 𝒄𝒎𝟑
𝒛𝒕 𝟏𝟐𝟖. 𝟕𝟑

Position de l'axe neutre par rapport à l’âme :

39
Mémoire Construction Métallique

2 /2+2𝑐 2 𝜒 /2)
𝑡(𝑏𝑝2 (𝑏1 −𝑏𝑝2 /2)+𝑏22 /2+𝑏𝑝1 𝑒𝑓𝑓 𝑑
𝑦𝑎 = 𝐴𝑒𝑓𝑓

𝑦𝑎 = 18.86 𝑚𝑚

Position de l'axe neutre par rapport à l’extérieur de l’âme :

𝑦𝑠 = 𝑏1 − 𝑦𝑎 = 78 − 18.86 = 59.14 𝑚𝑚

Moment d'inertie :

Ieff,z=𝟕𝟏. 𝟖𝟑𝟖 𝒄𝒎𝟒

Module de résistance de la section efficace :

- par rapport à l’âme

𝑰𝒆𝒇𝒇,𝒛 𝟕𝟏. 𝟖𝟑𝟖


𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚,𝒂 = = = 𝟑𝟖. 𝟎𝟗 𝒄𝒎𝟑
𝒚𝒂 𝟏. 𝟖𝟖𝟔

- par rapport à l’extérieur de l’âme :

𝑰𝒆𝒇𝒇,𝒛 𝟕𝟏. 𝟖𝟑𝟖


𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚,𝒔 = = = 𝟏𝟐. 𝟏𝟓 𝒄𝒎𝟑
𝒚𝒔 𝟓. 𝟗𝟏𝟒

Vérification à l’état limite ultime:

Charges et surcharges par mètre linéaire revenant à la panne intermédiaire :

 Charges permanentes (𝐺 (par 𝑚2 de la couverture).


𝐺 = 0.25 × 1.25 × 2.40 + 0.08409 = 0.834 𝑘𝑁/𝑚𝑙
 Surcharge climatique du vent V : (perpendiculaire au versant).

𝑊 + = 0.566 × 1.25 × 2.40 = 1.698 𝐾𝑁/𝑚𝑙


𝑊 − = −0,494 × 1.25 × 2.40 = −1.482 𝐾𝑁/𝑚𝑙

 Surcharges d’entretien (𝑄) :

𝑄 = (0.20 + 0.15) × 1.25 × 2.40 = 1.05 𝐾𝑁/𝑚𝑙

Combinaisons de charge les plus défavorables :

Les combinaisons les plus défavorables à retenir pour les calculs :

𝑃1 = 1.35 × 𝐺 + 1.5 × 𝑄 = 2.7 𝐾𝑁/𝑚𝑙

40
Mémoire Construction Métallique

𝑃2 = 1.35 × 𝐺 + 1.35 × 𝑄 + 1.5 × 0.6 × 𝑊 + == 3.673 𝐾𝑁/𝑚𝑙

𝑃3 = 1 × 𝐺 cos 𝛼 − 1.5 × 𝑊 − = −1.395 𝐾𝑁/𝑚𝑙

Pour la flexion déviée :

𝑦 𝑃2 cos 𝛼 𝑙2
𝑀2 = = 16.4 𝐾𝑁. 𝑚
8

𝑃2 sin 𝛼(𝑙⁄2)2
𝑀2𝑧 = = 0.511 𝐾𝑁. 𝑚
8

Module de résistance de la section efficace :

𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚 = 𝒎𝒊𝒏(𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚,𝒄 , 𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚𝒕 ) = 𝟕𝟗. 𝟒𝟑𝟓 𝒄𝒎𝟑

𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒛 = 𝒎𝒊𝒏(𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒛,𝒂 , 𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒛,𝒔 ) = 𝟏𝟐. 𝟏𝟓𝒄𝒎𝟑

Vérification de la résistance à la flexion à l'ELU

Calcul du moment de résistance à la flexion de la section transversale :

𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚 𝒇𝒚𝒃
𝑴𝒚,𝑹𝑫 = = 𝟕𝟗𝟒𝟑𝟓 × 𝟐𝟑𝟓 × 𝟏𝟎−𝟑 = 𝟏𝟖. 𝟔𝟕 𝑲𝑵. 𝒎
𝜸𝑴𝟎

𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒛 𝒇𝒚𝒃
𝑴𝒛,𝑹𝑫 = = 𝟏𝟐𝟏𝟓𝟎 × 𝟐𝟑𝟓 × 𝟏𝟎−𝟑 = 𝟐. 𝟖𝟓𝟓 𝑲𝑵. 𝒎
𝜸𝑴𝟎

6.5.1 Vérification de la résistance à la flexion :

𝑀𝑧,𝐸𝐷 0.511
= = 0.179 < 1 − 𝑂𝐾
𝑀𝑦,𝑅𝐷 2.855

6.5.2 Vérification de la résistance au cisaillement à l'ELU

Calcul de l'effort de cisaillement

Effort de cisaillement maximal appliqué

𝑝2 𝐿
𝑉𝑧,𝐸𝐷 = = 0.511 × 3⁄2 = 0.766 𝐾𝑁
2

Résistance plastique de calcul au cisaillement

41
Mémoire Construction Métallique

ℎ𝑤
𝐴𝑣 (𝑓𝑦𝑏 /√3) 𝑠𝑖𝑛𝜙 𝑡 (𝑓𝑦𝑏 /√3)
𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = =
𝛾𝑀0 𝛾𝑀0

Où :

𝐴𝑣 - est l’aire de cisaillement

ℎ𝑤 = ℎ − 𝑡𝑛𝑜𝑚 - est la hauteur de l’âme

𝜙 = 90° - est l’inclinaison de l’âme par rapport aux semelles

(260 − 2.5) × 10−3


× 2.46 × (235000/√3)
𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝑠𝑖𝑛90° = 85.94 𝐾𝑁
𝛾𝑀0

Résistance de calcul au voilement par cisaillement


ℎ𝑤
𝑠𝑖𝑛𝜙 𝑡 𝑓𝑏𝑣
𝑉𝑏,𝑅𝑑 =
𝛾𝑀0

𝑓𝑏𝑣 est la résistance au cisaillement, compte tenu du voilement

Pour une âme avec raidissage au droit de l'appui :

𝑓𝑏𝑣 = 0.58 𝑓𝑦𝑏 si ̅̅̅̅


𝜆𝑤 ≤ 0.83

̅̅̅̅
𝑓𝑏𝑣 = 0.48 𝑓𝑦𝑏 /𝜆 𝑤 si ̅̅̅̅
𝜆𝑤 > 0.83

L'élancement réduit ̅̅̅̅


𝜆𝑤 pour les âmes sans raidisseurs longitudinaux :

𝑆𝑤 𝑓𝑦𝑏 ℎ − 𝑡𝑛𝑜𝑚 𝑓𝑦𝑏 260 − 2.5 235


̅̅̅̅
𝜆𝑤 = 0.346 √ = 0.346 √ = 0.346 × ×√ = 1.21
𝑡 𝐸 𝑡 𝐸 2.46 210000

̅̅̅̅
𝜆𝑤 = 1.21 > 0.83 et donc :

𝑓𝑏𝑣 = 0.48 × 235/1.21 = 93.22 𝑁/𝑚𝑚2

(260 − 2.5) × 10−3


× 2.46 × 10−3 × 93.22 × 103
𝑉𝑏,𝑅𝑑 = 𝑠𝑖𝑛90° = 59.05 𝐾𝑁
1.0

Résistance de calcul au cisaillement

𝑉𝑐,𝑅𝑑 = min(𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 , 𝑉𝑏,𝑅𝑑 ) = min(85.94,59.05) = 59.05 𝐾𝑁

42
Mémoire Construction Métallique

6.5.3 Vérification de la résistance au cisaillement

𝑉𝐸𝑑 11.02
= = 0.186 < 1 − 𝑂𝐾
𝑉𝑐,𝑅𝑑 59.05

Vérification à l'état limite de service

Chargement de la solive à l’ELS (combinaison fréquente)

𝑝𝑠𝑒𝑟 = 𝐺 + 𝑊 + = 0.834 + 1.698 = 2.532 𝑘𝑁⁄𝑚𝑙

Le moment fléchissant appliqué maximal :

𝑝𝑧,𝑠𝑒𝑟 𝐿2 62
𝑀𝑦,𝐸𝑑,𝑠𝑒𝑟 = = 2.532 × 𝑐𝑜𝑠7.1° × = 11.31𝑘𝑁/𝑚𝑙
8 8

𝑝𝑦,𝑠𝑒𝑟 𝐿2 32
𝑀𝑧,𝐸𝑑,𝑠𝑒𝑟 = = 2.532 × 𝑠𝑖𝑛7.1° × = 0.352𝑘𝑁/𝑚𝑙
8 8

Moment d'inertie à l'ELS :

𝐼𝑦,𝑒𝑓𝑓 = 1022.91 𝑐𝑚4

𝐼𝑧,𝑒𝑓𝑓 = 71.838 𝑐𝑚4

6.6.1 Vérification de la flèche

5 𝑝𝑦,𝑠𝑒𝑟 𝐿4 5 2.832 × 𝑠𝑖𝑛7.1° × 30004


𝛿𝑦 = = = 2.45 𝑚𝑚
384 𝐸𝐼𝑧,𝑒𝑓𝑓 384 210000 × 718380

𝐿 600
𝛿𝑦 = 0.245 𝑐𝑚 < = = 3 𝑐𝑚 − 𝑂𝐾
200 200

5 𝑝𝑧,𝑠𝑒𝑟 𝐿4 5 2.832 × 𝑐𝑜𝑠7.1° × 60004


𝛿𝑧 = = = 22.07 𝑚𝑚
384 𝐸𝐼𝑦,𝑒𝑓𝑓 384 210000 × 10229100

𝐿 600
𝛿𝑧 = 2,21 𝑚𝑚 < = = 3 𝑐𝑚 − 𝑂𝐾
200 200

Vérification au déversement :

Dans les bâtiments, les éléments avec maintiens latéraux discrets de la semelle
comprimée ne sont pas sujets au déversement.

Profilé validé

43
Mémoire Construction Métallique

Calcul des liernes

6.8.1 Calcul de l’effort maximal revenant aux liernes :

La réaction R au niveau du lierne :

𝑙
𝑅 = 1.25 × 𝑝2 𝑠𝑖𝑛7.1° × = 1.70 𝑘𝑁
2

Effort de traction dans le tronçon de lierne L1 provenant de la panne sablière :

L5 L5
T5 T5

𝑅 1.70
𝑇1 = = = 0.85 𝑘𝑁
2 2

Effort dans le tronçon L2 : 𝑇2 = 𝑅 + 𝑇1 = 1.7 + 0.85 = 2.55 𝑘𝑁

Effort dans le tronçon L3 : 𝑇3 = 𝑅 + 𝑇2 = 1.7 + 2.55 = 4.25 𝑘𝑁

44
Mémoire Construction Métallique

Effort dans le tronçon L4 : 𝑇4 = 𝑅 + 𝑇3 = 1.7 + 4.25 = 5.95 𝑘𝑁

Effort dans les diagonales 𝐿5 : 2 𝑇5 sin 𝜃 = 𝑇4


2.4 𝑇 5.95
𝜃 = 𝑎𝑟𝑐𝑡𝑔 = 38.66° ; 4
𝑇5 = 2 sin = 2 sin 38.66 = 4.76 𝑘𝑁
3 𝜃

Dimensionnement des liernes :

Le tronçon le plus sollicité est L4.

Elément tendu:

𝑁_𝑠𝑑 ≤ 𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑

𝐴 𝑓𝑦
𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝛾 : Résistance plastique de la section brute
𝑀0

𝐴 𝑓𝑦 𝑇3 𝛾𝑀0 5.95×1.1
𝑁𝑠𝑑 = 𝑇4 ≤ 𝛾 → 𝐴≥ = × 104 = 0.278 𝑐𝑚2
𝑀0 𝑓𝑦 235000

𝜋∅2 4×0.278
𝐴= ≥ 0.278𝑐𝑚2 → ∅≥√ = 0.595 𝑐𝑚
4 𝜋

Soit 𝟏 𝒃𝒂𝒓𝒓𝒆 𝑯𝑨𝟏𝟎 = 𝟎. 𝟕𝟗 𝒄𝒎𝟐

Calcul de l’échantignolle :

6.9.1 Calcul des charges revenant à l’échantignolle :

L’excentrement « t » est limité par la condition suivante :

𝑏 𝑏
2( ) ≤ 𝑡 ≤ 3( )
2 2

𝑃𝑜𝑢𝑟 𝑐𝑒 𝑝𝑟𝑜𝑓𝑖𝑙é : ℎ = 260𝑚𝑚 ; 𝑏𝑚𝑖𝑛 = 68 𝑚𝑚


𝑡 68 ≤ 𝑡 ≤ 102𝑚𝑚 soit 𝑡 = 8 𝑐𝑚

Sous la combinaison : 𝐺 cos 𝛼 − 1.5𝑊 −

𝑝3 = −1.395 𝑘𝑁/𝑚𝑙
𝑝3 𝐿 1.395×6
𝑅= = = 4.185 𝑘𝑁 (Échantignolle de rive)
2 2

2𝑅 = 8.37 𝑘𝑁 (Échantignolle intermédiaire)

45
Mémoire Construction Métallique

6.9.2 Calcul du moment de renversement :

𝑀𝑟 = 2𝑅 × 𝑡 = 0.67 𝑘𝑁. 𝑚

6.9.3 Dimensionnement de l’échantignolle :

6.9.3.1 Flexion simple

Généralement les échantignolles sont des éléments formés à froid. La classe de la


section est au moins de classe 3.

𝑀𝑠𝑑 ≤ 𝑀𝑒𝑙,𝑅𝑑

𝑊𝑒𝑙 𝑓𝑦
𝑀𝑒𝑙,𝑅𝑑 = : Moment de résistance plastique de la section brute.
𝛾𝑀0

𝑊𝑒𝑙 𝑓𝑦
𝑀𝑠𝑑 = 𝑀𝑟 ≤
𝛾𝑀0

6.9.3.2 Calcul de l’épaisseur de l’échantignolle :


𝑀𝑟 𝛾𝑀0 0.67×1.1
𝑊𝑒𝑙 ≥ = × 106 = 3.136 𝑐𝑚2
𝑓𝑦 235000

𝑏×𝑒 2
𝑊𝑒𝑙 = pour les sections rectangulaires
6

6×𝑊𝑒𝑙 6×3.136
𝑒≥√ =√ = 0.946 𝑐𝑚 ; soit 𝒆 = 𝟏 𝒄𝒎
𝑏 21

Remarque :

La largeur de l’échantignolle (b = 21 cm) est calculée après avoir dimensionné la


membrure supérieure de la ferme.

7 Calcul des lisses de bardages


Détermination des sollicitations :

Compte tenu de la disposition constructive, les lisses sont posées inclinées d’un
angle (90°) et de ce fait fonctionnent en flexion déviée.

46
Mémoire Construction Métallique

7.1.1 Evaluation des charges et surcharges :

 Charges permanentes (𝐺) :


-Poids propre des couvertures, isolation et étanchéité multicouche :
𝐺𝑐𝑜𝑢𝑣 = 0.25 𝑘𝑁/𝑚2
-Poids propre du bardage, isolation et accessoires de pose :
𝐺𝑏𝑎𝑟𝑑 = 0.22 𝑘𝑁/𝑚2
-Poids propre des pannes (ou lisse) : 𝐺𝑠𝑒𝑐𝑜𝑛𝑑 𝑒𝑠𝑡𝑖𝑚é à 0.1 𝑘𝑁/𝑚2
 Surcharges d’entretien (𝑄) :
-Charges d’entretien : 𝑄𝑒𝑛𝑡𝑟𝑒𝑡𝑖𝑒𝑛 = 0.2 𝑘𝑁/𝑚2
-Charges de poussière : 𝑄𝑝𝑜𝑢𝑠𝑠𝑖è𝑟𝑒 = 0.15 𝑘𝑁/𝑚2
 Surcharge du vent (𝑊) :
-Perpendiculaire au long-pan: 𝑊 = 0.566 𝐾𝑁/𝑚2

8 1ère variante : Lisse en profilé «I» laminé à Chaud


Charges par mètre linéaire revenant à la lisse :

 Charges permanentes : poids propre de la lisse + poids propre du bardage

𝐺 = 1.25 × 0.25 × 2.5 + 0.1 × 2.5 = 1.031𝑘𝑁/𝑚𝑙 ↓

 Les charges du vent sur les bardages :

𝑊 + = 1.25 × 0.566 × 2.5 = 1.769 𝐾𝑁/𝑚𝑙 ↓

𝑊 − = 1.25 × −0,494 × 2.5 = −1.544 𝐾𝑁/𝑚𝑙 ↑

Combinaisons de charge les plus défavorables

Les combinaisons les plus défavorables à retenir pour les calculs :

𝑃1 = 1.35 × 𝐺 = 1.392 𝐾𝑁/𝑚𝑙

𝑃2 = 1.5 × 𝑊 + = 2.654 𝐾𝑁/𝑚𝑙

𝑃3 = 1.5 × 𝑊 − = − 2.316 𝐾𝑁/𝑚𝑙

Principe de dimensionnement :

Vérification à l’état limite ultime

8.4.1.1 Vérification à la flexion déviée

47
Mémoire Construction Métallique

 Selon l’axe z-z :

𝑃2 × 𝑙 2
𝑀𝑦.𝐸𝑑 = = 11.943 𝑘𝑁/𝑚𝑙
8
𝑙
𝑉𝑧.𝐸𝑑 = 𝑃𝑆𝑑 × = 7.962 𝑘𝑁
2

𝑃3 × 𝑙 2
𝑀𝑦.𝐸𝑑 = = −10.422 𝑘𝑁/𝑚𝑙
8

 Selon l’axe y-y :

𝑃1 × 𝑙 2
𝑀𝑧.𝐸𝑑 = = 6.264 𝑘𝑁/𝑚𝑙
8
𝑙
𝑉𝑦.𝐸𝑑 = 𝑃1 × 2 = 4.176 𝑘𝑁

8.4.1.2 Prédimensionnement :

𝑓𝑦 𝑀𝑦.𝐸𝑑 × 𝛾𝑀1 11.943 × 1.1


𝑀𝑦.𝐸𝑑 ≤ 𝑊𝑝𝑙.𝑦 × 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 𝑊𝑝𝑙.𝑦 ≥ = × 106 = 55.903 𝑐𝑚3
𝛾𝑀1 𝑓𝑦 235 × 103
𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑢𝑛 𝐼𝑃𝐸 120

 Tôle – Nuance d’acier S350

Epaisseur de la tôle 𝑡 = 0.7 𝑚𝑚

Il est possible de calculer la rigidité en cisaillement des plaques nervurées


attachées à la panne au droit de chaque nervure et au droit de chaque
recouvrement transversal selon l'EN 1993-1-3.
𝑠
La formule est : 𝑆 = 1000√𝑡 3 (50 + 10 3√𝑏𝑟𝑜𝑜𝑓 ) × (ℎ )
𝑤

Les expressions suivantes sont calculées :

48
Mémoire Construction Métallique

√𝑡 3 = √0.73 = 0.586 𝑚𝑚3/2


3
50 + 10 3√𝑏𝑟𝑜𝑜𝑓 = 50 + 10 × √6000 =231 𝑚𝑚2/3

𝑠 2400
= = 19.02
ℎ𝑤 40

La rigidité en cisaillement est donc :

𝑆 = 1000 × 0.586 × 231 × 19.02 × 10−3 = 8121.96 𝐾𝑁𝑚/𝑚

8.4.1.3 Capacité de la tôle pour le mainti en de la panne

 Maintien latéral continu

Si l'exigence suivante est satisfaite, on peut considérer que la panne est


maintenue latéralement dans le plan de la tôle :

ℎ 2
2
𝜋 𝐸𝐼𝑤 𝜋 2 𝐸𝐼𝑧 (2) 70
𝑆 ≥ 𝑆𝑀𝐼𝑁 = ( + 𝐺𝐼𝑡 + )×( )
𝐿2 𝐿2 ℎ2

On calcule :

𝜋 2 𝐸𝐼𝑤 2
106
= 𝜋 × 210000 × 890 × × 10−9 = 0.051 𝐾𝑁𝑚2
𝐿2 60002

𝐺𝐼𝑡 = 80000 × 1.74 × 104 × 10−9 = 1.392 𝐾𝑁𝑚2

ℎ 2
𝜋 2 𝐸𝐼𝑧 (2) 602
= 𝜋 2 × 210000 × 27.67 × 104 × × 10−9 = 0.057 𝐾𝑁𝑚2
𝐿2 60002

La rigidité minimale est donc :

70
𝑆𝑀𝐼𝑁 = (0.051 + 1.392 + 0.057) × ( ) = 7291 𝐾𝑁𝑚/𝑚
0.122

𝑆 = 8121.96 > 𝑆𝑀𝐼𝑁 = 7291.67 𝐾𝑁𝑚/𝑚

La condition est donc remplie et on considère que le bac est suffisamment rigide
pour maintenir la lisse.

8.4.2 Moment résistant

8.4.2.1 Moment positif

La résistance de calcul à la flexion d’une section transversale s’obtient par :

49
Mémoire Construction Métallique

𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 235×103
𝑀𝑐,𝑦,𝑅𝑑 = 𝑀𝑝𝑙,𝑦,𝑅𝑑 = = 88.34 × 10−6 × = 20.76 𝐾𝑁𝑚
𝛾𝑀0 1

𝑀𝑦,𝐸𝑑 11.943
= = 0.575 < 1 − 𝑂𝐾
𝑀𝑐,𝑦,𝑅𝑑 20.76

𝑊𝑝𝑙,𝑧 𝑓𝑦 235×103
𝑀𝑐,𝑧,𝑅𝑑 = 𝑀𝑝𝑙,𝑧,𝑅𝑑 = = 19.25 × 10−6 × = 4.52 𝐾𝑁𝑚
𝛾𝑀0 1

𝑀𝑧,𝐸𝑑 1.566
= = 0.346 < 1 − 𝑂𝐾
𝑀𝑐,𝑧,𝑅𝑑 4.52

⇒ Il n'est pas nécessaire d'effectuer la vérification contre le déversement


puisque l'on considère que la semelle comprimée est complètement maintenue
latéralement.

8.4.2.2 Moment négatif

Le critère de résistance à la flexion est :

𝑀𝑦,𝐸𝑑 10.422
= = 0.5 < 1 − 𝑂𝐾
𝑀𝑐,𝑦,𝑅𝑑 20.76

Cependant, il est nécessaire de vérifier la résistance au déversement puisque la


semelle comprimée est désormais non maintenue latéralement.

8.4.3 Coefficient de réduction pour le déversement

 Moment critique de déversement

𝐿𝑐𝑟,𝐿𝑇 = 6𝑚

𝜋 2 𝐸𝐼𝑧 𝐼𝑊 𝐿2𝑐𝑟,𝐿𝑇 𝐺𝐼𝑡


𝑀𝑐𝑟,0 = 𝐶1 √ + 2
𝐿2𝑐𝑟,𝐿𝑇 𝐼𝑍 𝜋 𝐸𝐼𝑧

𝑀𝑐𝑟,0 est le moment critique pour le calcul de pour un diagramme de moment


fléchissant uniforme → 𝐶1 = 1

𝜋 2 × 210000 × 44.92 × 10000


𝑀𝑐𝑟,𝑦 =1×
60002 × 106

1980 × 106 60002 × 0.8 × 105 × 2.45 × 104


×√ + 2 = 7.324 𝑘𝑁. 𝑚
44.92 × 104 𝜋 × 210000 × 44.92 × 10000

 Elancement réduit

50
Mémoire Construction Métallique

L'élancement réduit s'obtient à partir de la formule suivante :

𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 88.34 × 103 × 235


̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇 = √ =√ = 1.313 > ̅̅̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇,0 = 0.4
𝑀𝑐𝑟 15.809 × 106

 Coefficient de réduction

Courbe b (𝛼𝐿𝑇 = 0,34)

Dans le cas d'un profilé laminé, le coefficient de réduction pour le déversement se


calcule de la façon suivante :

1 1
𝜒𝐿𝑇 = = = 0.581 < 1 − 𝑂𝐾
̅̅̅̅ 2 1.3 + √1.32 − 0.75 × 1.3132
𝜙𝐿𝑇 + √𝜙𝐿𝑇
2
− 𝛽𝜆 𝐿𝑇

̅̅̅̅
Où 𝜙𝐿𝑇 = 0.5 [1 + 𝛼𝐿𝑇 (𝜆 ̅̅̅̅̅̅ ̅̅̅̅2
𝐿𝑇 − 𝜆𝐿𝑇,0 ) + 𝛽𝜆𝐿𝑇 ]

𝜙𝐿𝑇 = 0.5 × [1 + 0.34(1.313 − 0.4) + 0.75 × 1.3132 ] = 1.3

Avec ̅̅̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇,0 = 0.4 et 𝛽 = 0.75

Calcul du moment de résistance au déversement

𝑀𝑏,𝑅𝑑 = 𝜒𝐿𝑇 𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 /𝛾𝑀1

𝑀𝑏,𝑅𝑑 = (0.581 × 88340 × 235⁄1.1) × 10−6 = 10.965 𝑘𝑁. 𝑚

𝑀𝑦,𝐸𝑑 10.422
= = 0.95 < 1 𝑂𝐾
𝑀𝑏,𝑅𝑑 10.965

8.4.4 Vérification pour l'effort tranchant

Aire de cisaillement : 𝐴𝑣 = 𝐴 − 2𝑏𝑡𝑓 + (𝑡𝑤 + 2𝑟)𝑡𝑓 ≥ 𝜂ℎ𝑤 𝑡𝑤

𝐴𝑣 = 1643 − 2 × 73 × 6.9 + (4.7 + 2 × 7) × 6.9 = 764.63 𝑚𝑚2 > 1 × 140 × 4.7 = 658

𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝐴𝑣 (𝑓𝑦 /√3)/𝛾𝑀0 = (764.63 × 235/√3). 10−3

𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 103.74 𝑘𝑁
𝑉𝐸𝑑 7.962
= = 0.08 < 0.50
𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 103.74

L'effet de l'effort tranchant sur la résistance à la flexion peut être négligé.

8.4.5 Vérification de la flèche

51
Mémoire Construction Métallique

𝑃1 = 𝐺 = 1.031 𝑘𝑁/𝑚𝑙

𝑃2 = 𝑊 + = 1.769 𝑘𝑁/𝑚𝑙

𝑃3 = 𝑊 − = −1.544 𝑘𝑁/𝑚𝑙

 Flèche – Moment positif

5 𝑝𝑦,𝑠𝑒𝑟 𝐿4 5 1.031 × 107 × 𝑠𝑖𝑛7.1° × 30004


𝛿𝑦 = = = 2.72𝑚𝑚
384 𝐸𝐼𝑧,𝑒𝑓𝑓 384 210000 × 44.92 × 104

𝐿 600
𝛿𝑦 = 0.272 < = = 3 𝑐𝑚 − 𝑂𝐾
200 200

5 𝑝𝑧,𝑠𝑒𝑟 𝐿4 5 1.769 × 107 × 𝑐𝑜𝑠7.1° × 60004


𝛿𝑧 = = = 7.24 𝑚𝑚
384 𝐸𝐼𝑦,𝑒𝑓𝑓 384 210000 × 541.22 × 104

𝐿 600
𝛿𝑧 = 0.724 < = = 3 𝑐𝑚 − 𝑂𝐾
200 200

 Flèche – Moment négatif

5 𝑝𝑧,𝑠𝑒𝑟 𝐿4 5 −1.544 × 107 × 𝑐𝑜𝑠7.1° × 60004


𝛿𝑧 = = = −6.319 𝑚𝑚
384 𝐸𝐼𝑦,𝑒𝑓𝑓 384 210000 × 541.22 × 104

𝐿 600
𝛿𝑧 = −0.63 < = = 3 𝑐𝑚 − 𝑂𝐾
200 200

Profilé validé

Calcul des suspentes

8.5.1 Calcul de l’effort maximal revenant aux suspentes :

La réaction R au niveau de la suspente :

𝑙
𝑅 = 1.25 × 𝑝1 × = 4.94 𝑘𝑁
2

Effort de traction dans le tronçon de la suspente L1 provenant de la lisse


inférieure :

52
Mémoire Construction Métallique

𝑅 4.94
𝑇1 = = = 2.47 𝑘𝑁
2 2

Effort dans le tronçon L2 : 𝑇2 = 𝑅 + 𝑇1 = 4.94 + 2.47 = 7.41 𝑘𝑁

Effort dans les diagonales 𝐿3 : 2 𝑇2 sin 𝜃 = 𝑇3


2.5 𝑇 7.41
𝜃 = 𝑎𝑟𝑐𝑡𝑔 = 39.8° ; 2
𝑇3 = 2 sin = 2 sin 39.8° = 5.79 𝑘𝑁
3 𝜃

L3 L3
T3 T3

8.5.2 Dimensionnement des suspentes :

Le tronçon le plus sollicité est L2.

Elément tendu:

𝑁𝑠𝑑 ≤ 𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑

𝐴 𝑓𝑦
𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝛾 : Résistance plastique de la section brute
𝑀0

𝐴 𝑓𝑦 𝑇2 𝛾𝑀0 7.41×1.1
𝑁𝑠𝑑 = 𝑇2 ≤ 𝛾 → 𝐴≥ = × 104 = 0.347 𝑐𝑚2
𝑀0 𝑓𝑦 235000

𝜋∅2 4×0.347
𝐴= ≥ 0.347𝑐𝑚2 → ∅≥√ = 0.665 𝑐𝑚
4 𝜋

Soit 𝟏 𝒃𝒂𝒓𝒓𝒆 𝑯𝑨𝟏𝟎 = 𝟎. 𝟕𝟗 𝒄𝒎𝟐


2,5
Avec 𝐿1 = 𝐿2 = 2.5 𝑚 et 𝐿3 = 𝑠𝑖𝑛(39,8) = 3.9 𝑚

53
Mémoire Construction Métallique

9 2ème variante : Lisse en profilé [ laminé à Froid


Principe de dimensionnement :

Les lisses sont dimensionnées par le calcul pour satisfaire aux conditions
suivantes :

9.1.1 Vérification à l’état limite ultime

9.1.1.1 Vérification à la flexion

Charges et surcharges par mètre linéaire revenant à la lisse intermédiaire :

 Charges permanentes (𝐺)


𝐺 = 0.22 × 1.25 × 2.50 + 0.08409 = 0.772 𝑘𝑁/𝑚𝑙
 Surcharge climatique du vent V : (perpendiculaire au versant).

𝑊 + = 0.566 × 1.25 × 2.50 = 1.769 𝐾𝑁/𝑚𝑙


𝑊 − = −0,412 × 1.25 × 2.50 = −1.288 𝐾𝑁/𝑚𝑙

Combinaisons de charge les plus défavorables :

Les combinaisons les plus défavorables à retenir pour les calculs :

𝑃1 = 1.35 × 𝐺 = 1.042 𝐾𝑁/𝑚𝑙

𝑃2 = 1.5 × 𝑊 + = 2.654 𝐾𝑁/𝑚𝑙

𝑃3 = 1.5 × 𝑊 − = −1.931 𝐾𝑁/𝑚𝑙

Pour la flexion déviée :

𝑦 𝑃2 𝑙 2
𝑀1 = = 11.943 𝐾𝑁. 𝑚
8

𝑦 𝑃3 𝑙 2
𝑀2 = = 8.689 𝐾𝑁. 𝑚
8
𝑃1 𝑙2
𝑀1𝑧 = = 4.689 𝐾𝑁. 𝑚
8

𝑀 𝑦 = 11.943 𝐾𝑁. 𝑚

𝑀 𝑧 = 4.689 𝐾𝑁. 𝑚

54
Mémoire Construction Métallique

Prédimensionnement :

𝒇𝒚 𝜸𝑴𝟏 𝟏𝟏. 𝟗𝟒𝟑 × 𝟏. 𝟏


𝑴𝒃,𝒔𝒅 < 𝑾𝒚 ↔ 𝑾𝒆, 𝒚 > 𝑴𝒃,𝒔𝒅 = × 𝟏𝟎𝟎𝟑 = 𝟓𝟓. 𝟗 𝒄𝒎𝟑
𝜸𝑴𝟏 𝒇𝒚 𝟐𝟑𝟓𝟎𝟎𝟎

9.2.1 Propriétés de la section efficace :

Aire de la section transversale efficace :

𝐴𝑒𝑓𝑓 = 𝑡(𝑐𝑝 + 𝑏𝑝2 + ℎ1 + ℎ2 + 𝑏𝑒1 + (𝑏𝑒2 + 𝑐𝑒𝑓𝑓 ) 𝜒𝑑

𝐴𝑒𝑓𝑓 = 2.46 × (19.55 + 65.5 + 51.51 + 205.99 + 36.9 + (40.98 + 19.55) × 0.789)

𝐴𝑒𝑓𝑓 = 1050.93 𝑚𝑚2

Position de l'axe neutre par rapport à la semelle comprimée :


2
𝑡[𝑐𝑝 (ℎ𝑝 −𝑐𝑝 ⁄2)+𝑏𝑝2 ℎ𝑝 +ℎ2 (ℎ𝑝 −ℎ2 ⁄2)+ℎ12 /2+𝑐𝑒𝑓𝑓 𝜒𝑑 /2)
𝑧𝑐 = 𝐴𝑒𝑓𝑓

𝑧𝑐 = 128.77 𝑚𝑚

Position de l'axe neutre par rapport à la semelle tendue :

𝑧𝑡 = ℎ𝑝 − 𝑧𝑐 = 257.5 − 128.77 = 128.73 𝑚𝑚

Moment d'inertie :

h31 t h32 t bp2 t 3 cp3 t be1 t 3 be2 (χd t)3 ceff


3
(χd t) cp 2
Ieff,y = + + + + + + +cp t (zt - )
12 12 12 12 12 12 12 2

h2 2 h1 2 ceff 2
+bp2 tzt +h2 t (zt - ) +h1 t (zc - ) +be1 tzc2 +be2 (χd t)zc2 +ceff (χd t) (zc - )
2
2 2 2

𝑰𝒆𝒇𝒇,𝒚 = 𝟏𝟎𝟐𝟐. 𝟗𝟏 𝒄𝒎𝟒

Module de résistance de la section efficace :

- par rapport à la semelle comprimée

𝑰𝒆𝒇𝒇,𝒚 𝟏𝟎𝟐𝟐𝟗𝟏𝟒𝟏. 𝟗
𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚,𝒄 = = = 𝟕𝟗, 𝟒𝟑𝟓 𝒄𝒎𝟑
𝒛𝒄 𝟏𝟐𝟖. 𝟕𝟕

- par rapport à la semelle tendue :

55
Mémoire Construction Métallique

𝑰𝒆𝒇𝒇,𝒚 𝟏𝟎𝟐𝟐𝟗𝟏𝟒𝟏. 𝟗
𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚,𝒕 = = = 𝟕𝟗, 𝟒𝟔𝟐 𝒄𝒎𝟑
𝒛𝒕 𝟏𝟐𝟖. 𝟕𝟑

Position de l'axe neutre par rapport à l’âme :


2 /2+2𝑐 2 𝜒 /2)
𝑡(𝑏𝑝2 (𝑏1 −𝑏𝑝2 /2)+𝑏22 /2+𝑏𝑝1 𝑒𝑓𝑓 𝑑
𝑦𝑎 = 𝐴𝑒𝑓𝑓

𝑦𝑎 = 18.86 𝑚𝑚

Position de l'axe neutre par rapport à l’extérieur de l’âme :

𝑦𝑠 = 𝑏1 − 𝑦𝑎 = 78 − 18.86 = 59.14 𝑚𝑚

Moment d'inertie :

Ieff,z=𝟕𝟏. 𝟖𝟑𝟖 𝒄𝒎𝟒

Module de résistance de la section efficace :

- par rapport à l’âme

𝑰𝒆𝒇𝒇,𝒛 𝟕𝟏. 𝟖𝟑𝟖


𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚,𝒂 = = = 𝟑𝟖. 𝟎𝟗 𝒄𝒎𝟑
𝒚𝒂 𝟏. 𝟖𝟖𝟔

- par rapport à l’extérieur de l’âme :

𝑰𝒆𝒇𝒇,𝒛 𝟕𝟏. 𝟖𝟑𝟖


𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚,𝒔 = = = 𝟏𝟐. 𝟏𝟓 𝒄𝒎𝟑
𝒚𝒔 𝟓. 𝟗𝟏𝟒

Vérification à l’état limite ultime:

Module de résistance de la section efficace :

𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚 = 𝒎𝒊𝒏(𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚,𝒄 , 𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚𝒕 ) = 𝟕𝟗. 𝟒𝟑𝟓 𝒄𝒎𝟑

𝟑𝟖. 𝟎𝟗 + 𝟏𝟐. 𝟏𝟓
𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒛 = 𝒎𝒐𝒚𝒆𝒏𝒏𝒆(𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒛,𝒂 , 𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒛,𝒔 ) = = 𝟐𝟓. 𝟏𝟐 𝒄𝒎𝟑
𝟐

Vérification de la résistance à la flexion à l'ELU

Calcul du moment de résistance à la flexion de la section transversale :

𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒚 𝒇𝒚𝒃
𝑴𝒚,𝑹𝑫 = = 𝟕𝟗𝟒𝟑𝟓 × 𝟐𝟑𝟓 × 𝟏𝟎−𝟑 = 𝟏𝟖. 𝟔𝟕 𝑲𝑵. 𝒎
𝜸𝑴𝟎

56
Mémoire Construction Métallique

𝑾𝒆𝒇𝒇,𝒛 𝒇𝒚𝒃
𝑴𝒛,𝑹𝑫 = = 𝟐𝟓. 𝟏𝟐 × 𝟐𝟑𝟓 × 𝟏𝟎−𝟑 = 𝟓. 𝟗𝟎𝟑 𝑲𝑵. 𝒎
𝜸𝑴𝟎

9.3.1 Vérification de la résistance à la flexion :

𝑀𝑧,𝐸𝐷 4.689
= = 0.79 < 1 − 𝑂𝐾
𝑀𝑧,𝑅𝐷 5.903

9.3.2 Vérification de la résistance au cisaillement à l'ELU

Calcul de l'effort de cisaillement

Effort de cisaillement maximal appliqué

𝑝2 𝐿
𝑉𝑧,𝐸𝐷 = = 2.654 × 6⁄2 = 7.962 𝐾𝑁
2

Résistance plastique de calcul au cisaillement

ℎ𝑤
𝐴𝑣 (𝑓𝑦𝑏 /√3) 𝑠𝑖𝑛𝜙 𝑡 (𝑓𝑦𝑏 /√3)
𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = =
𝛾𝑀0 𝛾𝑀0

Où :

𝐴𝑣 - est l’aire de cisaillement

ℎ𝑤 = ℎ − 𝑡𝑛𝑜𝑚 - est la hauteur de l’âme

𝜙 = 90° - est l’inclinaison de l’âme par rapport aux semelles

(260 − 2.5) × 10−3


× 2.46 × (235000/√3)
𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝑠𝑖𝑛90° = 85.94 𝐾𝑁
𝛾𝑀0

Résistance de calcul au voilement par cisaillement


ℎ𝑤
𝑠𝑖𝑛𝜙 𝑡 𝑓𝑏𝑣
𝑉𝑏,𝑅𝑑 =
𝛾𝑀0

𝑓𝑏𝑣 est la résistance au cisaillement, compte tenu du voilement

Pour une âme avec raidissage au droit de l'appui :

𝑓𝑏𝑣 = 0.58 𝑓𝑦𝑏 si ̅̅̅̅


𝜆𝑤 ≤ 0.83

̅̅̅̅
𝑓𝑏𝑣 = 0.48 𝑓𝑦𝑏 /𝜆 𝑤 si ̅̅̅̅
𝜆𝑤 > 0.83

57
Mémoire Construction Métallique

L'élancement réduit ̅̅̅̅


𝜆𝑤 pour les âmes sans raidisseurs longitudinaux :

𝑆𝑤 𝑓𝑦𝑏 ℎ − 𝑡𝑛𝑜𝑚 𝑓𝑦𝑏 260 − 2.5 235


̅̅̅̅
𝜆𝑤 = 0.346 √ = 0.346 √ = 0.346 × ×√ = 1.21
𝑡 𝐸 𝑡 𝐸 2.46 210000

̅̅̅̅
𝜆𝑤 = 1.21 > 0.83 et donc :

𝑓𝑏𝑣 = 0.48 × 235/1.21 = 93.22 𝑁/𝑚𝑚2

(260 − 2.5) × 10−3


× 2.46 × 10−3 × 93.22 × 103
𝑉𝑏,𝑅𝑑 = 𝑠𝑖𝑛90° = 59.05 𝐾𝑁
1.0

Résistance de calcul au cisaillement

𝑉𝑐,𝑅𝑑 = min(𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 , 𝑉𝑏,𝑅𝑑 ) = min(85.94,59.05) = 59.05 𝐾𝑁

9.3.3 Vérification de la résistance au cisaillement

𝑉𝐸𝑑 7.962
= = 0.135 < 1 − 𝑂𝐾
𝑉𝑐,𝑅𝑑 59.05

Vérification à l'état limite de service

Chargement de la solive à l’ELS (combinaison fréquente)

𝑝𝑦,𝑠𝑒𝑟 = 𝐺 = 0.772 𝑘𝑁⁄𝑚𝑙

𝑝𝑧,𝑠𝑒𝑟 = 𝑊 + = 1.769 𝑘𝑁⁄𝑚𝑙

Le moment fléchissant appliqué maximal :

𝑝𝑧,𝑠𝑒𝑟 𝐿2 62
𝑀𝑦,𝐸𝑑,𝑠𝑒𝑟 = = 1.769 × = 7.96 𝑘𝑁/𝑚𝑙
8 8

𝑝𝑦,𝑠𝑒𝑟 𝐿2 62
𝑀𝑧,𝐸𝑑,𝑠𝑒𝑟 = = 0.772 × = 3474 𝑘𝑁/𝑚𝑙
8 8

Moment d'inertie à l'ELS :

𝐼𝑦,𝑒𝑓𝑓 = 1022.91 𝑐𝑚4

𝐼𝑧,𝑒𝑓𝑓 = 71.838 𝑐𝑚4

9.4.1 Vérification de la flèche

58
Mémoire Construction Métallique

5 𝑝𝑦,𝑠𝑒𝑟 𝐿4 5 0.772 × 60004


𝛿𝑦 = = = 86.36 𝑚𝑚
384 𝐸𝐼𝑧,𝑒𝑓𝑓 384 210000 × 718380

𝐿 600
𝛿𝑦 = 8.636 𝑐𝑚 > = = 3 𝑐𝑚
200 200

On passe à la continuité : la lisse sera continue sur deux travées :

𝐿
𝛿′𝑦 = 0.41𝛿𝑦 = 3.54 𝑐𝑚 > = 3 𝑐𝑚
200

On change la conception en travée indépendante avec utilisation des liernes :

5 𝑝𝑦,𝑠𝑒𝑟 𝐿4 5 0.772 × 30004


𝛿𝑦 = = = 21.59 𝑚𝑚
384 𝐸𝐼𝑧,𝑒𝑓𝑓 384 210000 × 718380

𝐿 600
𝛿𝑦 = 2.159 𝑐𝑚 < = = 3 𝑐𝑚 − 𝑂𝐾
200 200

5 𝑝𝑧,𝑠𝑒𝑟 𝐿4 5 1.769 × 60004


𝛿𝑧 = = = 13.89 𝑚𝑚
384 𝐸𝐼𝑦,𝑒𝑓𝑓 384 210000 × 10229100

𝐿 600
𝛿𝑧 = 1.39 𝑐𝑚 < = = 3 𝑐𝑚 − 𝑂𝐾
200 200

Vérification au déversement :

Dans les bâtiments, les éléments avec maintiens latéraux discrets de la semelle
comprimée ne sont pas sujets au déversement.

Profilé validé

Calcul des suspentes

9.6.1 Calcul de l’effort maximal revenant aux suspentes :

La réaction R au niveau de la suspente :

𝑙
𝑅 = 1.25 × 𝑝2 × = 2.9 𝑘𝑁
2

59
Mémoire Construction Métallique

Effort de traction dans le tronçon de la suspente L1 provenant de la lisse


inférieure :

𝑅 2.9
𝑇1 = = = 1.45 𝑘𝑁
2 2

Effort dans le tronçon L2 : 𝑇2 = 𝑅 + 𝑇1 = 2.9 + 1.45 = 4.35 𝑘𝑁

Effort dans les diagonales 𝐿3 : 2 𝑇2 sin 𝜃 = 𝑇3


2.5 𝑇 4.35
𝜃 = 𝑎𝑟𝑐𝑡𝑔 = 39.8° ; 2
𝑇3 = 2 sin = 2 sin 39.8° = 3.4 𝑘𝑁
3 𝜃

L3 L3
T3 T3

9.6.2 Dimensionnement des suspentes :

Le tronçon le plus sollicité est L2.

Elément tendu:

𝑁_𝑠𝑑 ≤ 𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑

𝐴 𝑓𝑦
𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝛾 : Résistance plastique de la section brute
𝑀0

𝐴 𝑓𝑦 𝑇2 𝛾𝑀0 4.35×1.1
𝑁𝑠𝑑 = 𝑇2 ≤ 𝛾 → 𝐴≥ = × 104 = 0.204 𝑐𝑚2
𝑀0 𝑓𝑦 235000

𝜋∅2 4×0.204
𝐴= ≥ 0.204𝑐𝑚2 → ∅≥√ = 0.509 𝑐𝑚
4 𝜋

Soit 𝟏 𝒃𝒂𝒓𝒓𝒆 𝑯𝑨𝟏𝟎 = 𝟎. 𝟕𝟗 𝒄𝒎𝟐

60
Mémoire Construction Métallique

2,5
Avec 𝐿1 = 𝐿2 = 2.5 𝑚 et 𝐿3 = 𝑠𝑖𝑛(39,8) = 3.9 𝑚

Calcul de l’échantignolle :

9.7.1 Calcul des charges revenant à l’échantignolle :

L’excentrement « t » est limité par la


condition suivante :

𝑏 𝑏
2( ) ≤ 𝑡 ≤ 3( )
2 2

𝑃𝑜𝑢𝑟 𝑐𝑒 𝑝𝑟𝑜𝑓𝑖𝑙é : ℎ = 260𝑚𝑚 ; 𝑏𝑚𝑖𝑛 = 68 𝑚𝑚

68 ≤ 𝑡 ≤ 102𝑚𝑚 soit 𝑡 = 8 𝑐𝑚

Sous la combinaison : 1.5𝑊 −

𝑝3 = −1.931 𝑘𝑁/𝑚𝑙
𝑝3 𝐿 1.931×6
𝑅= = = 5.793 𝑘𝑁 (Échantignolle de
2 2

rive)

2𝑅 = 11.586 𝑘𝑁 (Échantignolle intermédiaire)

9.7.2 Calcul du moment de renversement :

𝑀𝑟 = 2𝑅 × 𝑡 = 0.927 𝑘𝑁. 𝑚

9.7.3 Dimensionnement de l’échantignolle :

9.7.3.1 Flexion simple

Généralement les échantignolles sont des éléments formés à froid. La classe de la


section est au moins de classe 3.

𝑀𝑠𝑑 ≤ 𝑀𝑒𝑙,𝑅𝑑

𝑊𝑒𝑙 𝑓𝑦
𝑀𝑒𝑙,𝑅𝑑 = 𝛾𝑀0
: Moment de résistance plastique de la section brute.

61
Mémoire Construction Métallique

𝑊𝑒𝑙 𝑓𝑦
𝑀𝑠𝑑 = 𝑀𝑟 ≤
𝛾𝑀0

9.7.3.2 Calcul de l’épaisseur de l’échantignolle :


𝑀𝑟 𝛾𝑀0 0.927×1.1
𝑊𝑒𝑙 ≥ = × 106 = 4.39 𝑐𝑚2
𝑓𝑦 235000

𝑏×𝑒 2
𝑊𝑒𝑙 = pour les sections rectangulaires
6

6×𝑊𝑒𝑙 6×4.39
𝑒≥√ =√ = 1.12 𝑐𝑚 ; soit 𝒆 = 𝟏, 𝟐 𝒄𝒎
𝑏 21

Remarque :

La largeur de l’échantignolle (b = 21 cm) est calculée après avoir dimensionné la


membrure supérieure du poteau.

10 Analyse élastique d'un portique à deux travées


Portique à une seule travée constitué de profilés laminés dimensionné selon
l'EUROCODE 3. Ce travail comprend l'analyse élastique du portique selon la
théorie du premier ordre ainsi que la vérification des barres sous combinaisons
ELU.

Données

• Longueur totale : 𝑏 = 48 𝑚

• Espacement : 𝑠 = 6 𝑚

• Largeur de la travée : 𝑑 = 24 𝑚

• Hauteur (max) : ℎ = 9 𝑚

62
Mémoire Construction Métallique

• Pente du toit : 𝛼 = 7.1°

La poutre est maintenue latéralement aux appuis, au niveau des semelles


supérieures par les pannes (espacées de 2,40 𝑚). Elle est fabriquée avec une contre-
flèche égale à 𝑙/500, 𝑤𝑐 = 30 𝑚𝑚.

Charges

10.2.1 Charges permanentes

- poids propre de la poutre


- toiture, y compris l’empannage : 𝐺 = 0.99 𝑘𝑁/𝑚𝑙

soit pour un portique courant : 𝐺 = 0.99 × 6 = 5.94 𝑘𝑁

10.2.2 Charges d’exploitation

- toiture, y compris l’empannage : 𝐺 = 1.05 𝑘𝑁/𝑚𝑙

soit pour un portique courant : 𝐺 = 1.05 × 6 = 6.3 𝑘𝑁

63
Mémoire Construction Métallique

10.2.3 Charges de vent

64
Mémoire Construction Métallique

Combinaisons de charges

10.3.1 Combinaisons à l'ELU

Combinaisons 1 : 1.35 𝐺 + 1.5 𝑄

Combinaisons 2 : 1.35 𝐺 + 1.5 𝑊 1

Combinaisons 3 : 1.35 𝐺 + 1.5 𝑊 2

Combinaisons 4 : 1.35 𝐺 + 1.5 𝑊 3

Combinaisons 5 : 1.35 𝐺 + 1.5 𝑊 4

10.3.2 Combinaisons à l'ELS

Combinaisons 1 : 𝐺+𝑄

Combinaisons 2 : 𝐺 + 𝑊1

Combinaisons 3 : 𝐺 + 𝑊2

Combinaisons 4 : 𝐺 + 𝑊3

Combinaisons 5 : 𝐺 + 𝑊4

Sections

Considérons un profilé IPE 550 – Nuance d'acier S235

Hauteur : ℎ = 550 𝑚𝑚

Hauteur de l'âme : ℎ𝑤 = 515.6 𝑚𝑚

Hauteur de la partie droite de l'âme : 𝑑𝑤 = 467.6 𝑚𝑚

Largeur : 𝑏 = 210 𝑚𝑚

Epaisseur de l'âme : 𝑡𝑤 = 11.1 𝑚𝑚

Epaisseur de la semelle : 𝑡𝑓 = 17.2 𝑚𝑚

Congé de raccordement : 𝑟 = 24 𝑚𝑚

Masse linéaire : 106 𝑘𝑔/𝑚

Aire de la section : 𝐴 = 134.4 𝑐𝑚2

Moment d'inertie par rapport à l'axe 𝑦 − 𝑦 : 𝐼𝑦 = 67120 𝑐𝑚4

65
Mémoire Construction Métallique

Moment d'inertie par rapport à l'axe 𝑧 − 𝑧 : 𝐼𝑧 = 2668𝑐𝑚4

Inertie de torsion : 𝐼𝑡 = 123.2 𝑐𝑚4

Inertie de gauchissement : 𝐼𝑤 = 1884000 𝑐𝑚6

Module élastique par rapport à l'axe 𝑦 − 𝑦 : 𝑊𝑒𝑙, 𝑦 = 2441 𝑐𝑚3

Module plastique par rapport à l'axe 𝑦 − 𝑦 : 𝑊𝑝𝑙, 𝑦 = 2787 𝑐𝑚3

Module élastique par rapport à l'axe 𝑧 − 𝑧 : 𝑊𝑒𝑙, 𝑧 = 254.1 𝑐𝑚3

Module plastique par rapport à l'axe 𝑧 − 𝑧 : 𝑊𝑝𝑙, 𝑧 = 400.5 𝑐𝑚3

Analyse globale

On suppose que les assemblages sont :

• articulés pour les pieds de poteau

• rigides pour les assemblages poteau-poutre.

L'ossature a été modélisée à l'aide du programme Robot 2014.

10.5.1 Coefficient d'amplification du flambement 𝜶𝒄𝒓

Afin d'évaluer la sensibilité de l'ossature aux effets du 2ème ordre, on réalise une
analyse d'instabilité afin de calculer le coefficient d'amplification de flambement
𝛼𝑐𝑟 pour la combinaison de charges correspondant à la charge verticale la plus
élevée : 1.35 𝐺 + 1.5 𝑄 (combinaison 1)

Pour cette combinaison, le coefficient d'amplification est : 𝛼𝑐𝑟 = 22.86

Le premier mode de flambement est illustré ci-après.

Donc : 𝛼𝑐𝑟 = 22.86 > 10

66
Mémoire Construction Métallique

Il est possible de procéder à une analyse élastique au premier ordre.

10.5.2 Effets des imperfections

Les imperfections initiales globales d'aplomb peuvent être déterminées à partir


1
de ∅ = ∅0 𝛼ℎ 𝛼𝑚 = 200 × 0.666 × 0.8165 = 2.719 × 10−3

1
Où ∅0 = 200

2 2
𝛼ℎ = = = 0.666
√ℎ √9

1
𝛼𝑚 = √0.5 × (1 + 𝑚) = 0.8165 𝑚 = 2 (𝑛𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑝𝑜𝑡𝑒𝑎𝑢𝑥)

Les imperfections d'aplomb peuvent être négligées lorsque 𝐻𝐸𝑑 ≥ 0.15 𝑉𝐸𝑑

Les effets des imperfections initiales d'aplomb peuvent être remplacés par des
efforts horizontaux équivalents :

𝐻𝑒𝑞 = ∅ 𝑉𝐸𝑑 dans la combinaison où 𝐻𝐸𝑑 < 0.15 |𝑉𝐸𝑑 |

Le tableau suivant donne la valeur des réactions au niveau des appuis.

Poteau
Poteau gauche Poteau droit Total
Comb. intermédiaire 0.15|𝑉𝐸𝑑 |
ELU 𝐻𝐸𝑑,1 𝑉𝐸𝑑,1 𝐻𝐸𝑑,2 𝑉𝐸𝑑,2 𝐻𝐸𝑑,3 𝑉𝐸𝑑,3 𝐻𝐸𝑑 𝑉𝐸𝑑 𝑘𝑁
𝑘𝑁 𝑘𝑁 𝑘𝑁 𝑘𝑁 𝑘𝑁 𝑘𝑁 𝑘𝑁 𝑘𝑁
Comb. 1 39.79 107.42 0 233.56 -39.79 107.42 0 448.4 67.26
Comb. 2 1.22 27.93 -6.73 58.86 -18.43 34.9 -23.94 121.69 18.25
Comb. 3 8.08 56.9 -6.73 124.36 -25.3 63.86 -23.95 245.12 36.76
Comb. 4 18.43 34.9 6.73 58.86 -1.22 27.93 23.94 121.69 18.25
Comb. 5 25.3 63.86 6.73 124.36 -8.08 56.9 23.95 245.12 36.76
L'imperfection d'aplomb ne doit être prise en compte que pour la combinaison 1 :

𝑉𝐸𝑑 𝐻𝑒𝑞 = ∅ 𝑉𝐸𝑑


𝑘𝑁 𝑘𝑁
233.56 0.635
⟹ 𝑀𝑜𝑑é𝑙𝑖𝑠𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝐻𝑒𝑞 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑎 𝑐𝑜𝑚𝑏𝑖𝑛𝑎𝑖𝑠𝑜𝑛 1

Résultats de l'analyse élastique

10.6.1 Etats limites de service

Les flèches obtenues par modélisation sont les suivantes :

67
Mémoire Construction Métallique

Flèches verticales :

𝛿𝑧,𝑚𝑎𝑥 = 3.4 𝑐𝑚

Flèches horizontales :

𝛿𝑦,𝑚𝑎𝑥 = 1.2 𝑐𝑚

10.6.2 Etats limites ultimes

Diagramme du moment, en kNm

Combinaisons 1 :

Combinaisons 2 :

Combinaisons 3 :

68
Mémoire Construction Métallique

Combinaisons 4 :

Combinaisons 5 :

Calcul de la longueur du jarret

La longueur du jarret se détermine en considérant qu’au point F, amorce du


jarret, la contrainte maximale dans la traverse est égale à 𝑓𝑦

On a

𝑀𝐵 = −418.13 𝑘𝑁. 𝑚

𝑀𝑐 = 197.87 𝑘𝑁. 𝑚

La courbe des moments est parabolique, de la forme 𝑦 = 𝑎𝑥 2 . Soit :

- pour 𝑥 = 𝑆 = 12 𝑚 ; 𝑦 = 𝑀𝑐 + 𝑀𝐵 = 616 𝑘𝑁. 𝑚


𝑦 616
𝑎 = 𝑥 2 = 122 = 4.27

- pour 𝑥 = 𝑆 − 𝑗, 𝑦 = 𝑀𝑐 = 197.87 𝑘𝑁. 𝑚


Soit 197.87 = 4.27 × (12 − 𝑗)2 alors 𝑗 2 − 24𝑗 + 46.34 = 0
𝑗 = 2.12 𝑚

69
Mémoire Construction Métallique

Vérification du poteau

Profilé IPE 550 - S235 (ε = 1)

On procède à la vérification de la barre pour la combinaison 1 :

𝑁𝐸𝑑 = 231.69 𝑘𝑁 (supposé constant le long du poteau)

𝑉𝐸𝑑 = 38.91 𝑘𝑁 (supposé constant le long du poteau)

70
Mémoire Construction Métallique

𝑀𝐸𝑑 = 441.86 𝑘𝑁. 𝑚 (au sommet du poteau)

10.8.1 Classification de la section transversale


𝑐
• Ame : L'élancement de l'âme est = 42.937
𝑡𝑤

𝑁𝐸𝑑 231690
𝑑𝑁 = = = 82.16 𝑚𝑚
𝑡𝑤 𝑓𝑦 12 × 235

𝑑𝑤 + 𝑑𝑁 467.6 + 82.16
𝛼𝑤 = = = 0.588 > 0.50
2𝑑𝑤 2 × 467.6
396
La limite pour la classe 1 est : 396𝜀/(13 𝛼𝑤 − 1) = 13×0.588−1 = 59.6

𝑐
Donc = 42.937 < 59.6 l’âme est de classe 1.
𝑡𝑤

𝑐
• Semelle : L'élancement de la semelle est 𝑡 = 6.39
𝑓

La limite pour la classe 1 est : 9𝜀 = 9


𝑐
Donc 𝑡 = 6.39 < 9 la semelle est de classe 1
𝑓

Donc la section est de classe 1. La vérification de la barre reposera sur la


résistance plastique de la section transversale.

10.8.2 Résistance de la section transversale

Vérification pour l'effort tranchant

Aire de cisaillement : 𝐴𝑣 = 𝐴 − 2𝑏𝑡𝑓 + (𝑡𝑤 + 2𝑟)𝑡𝑓 ≥ 𝜂ℎ𝑤 𝑡𝑤

𝐴𝑣 = 13440 − 2 × 220 × 17.2 + (11.1 + 2 × 24) × 17.2 = 6888.52 𝑚𝑚2 > 6867.8 𝑚𝑚2

𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝐴𝑣 (𝑓𝑦 /√3)/𝛾𝑀0 = (6888.52 × 235/√3). 10−3

71
Mémoire Construction Métallique

𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 934.62 𝑘𝑁

𝑉𝐸𝑑 38.91
= = 0.04 < 0.50
𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 934.62

L'effet de l'effort tranchant sur la résistance à la flexion peut être négligé.

Vérification pour l'effort axial

𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝐴(𝑓𝑦 /√3)/𝛾𝑀0 = 13440 × (235/√3). 10−3

𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 1823.5 𝑘𝑁

𝑁𝐸𝑑 = 231.69 < 0.25𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 455.87 𝑘𝑁

0.5ℎ𝑤 𝑡𝑤 𝑓𝑦 0.5×515.6×11.1×235
Et 𝑁𝐸𝑑 = 231.69 𝑘𝑁 < = = 672.47 𝑘𝑁
𝛾𝑀0 1×1000

L'effet de l'effort axial sur la résistance à la flexion peut être négligé.

Vérification pour le moment fléchissant

𝑀𝑝𝑙,𝑦,𝑅𝑑 = (𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 )/𝛾𝑀0 = (2787 × 235/1.0). 10−3

𝑀𝑝𝑙,𝑦,𝑅𝑑 = 654.95 𝑘𝑁. 𝑚

𝑀𝑦,𝐸𝑑 441.86
= = 0.67 < 1
𝑀𝑝𝑙,𝑦,𝑅𝑑 654.95

Vérification du poteau Intermédiaire :

Résistance au flambement

La résistance au flambement du poteau est suffisante si les conditions suivantes


sont remplies (pas de flexion par rapport aux deux axes𝑀𝑧,𝐸𝑑 = 𝑀𝑦,𝐸𝑑 = 0)

𝑁𝐸𝑑
≤1
𝜒𝑦 𝑁𝑅𝑘
𝛾𝑀1

Flambement par rapport à l'axe y-y 𝐿𝑐𝑟,𝑦 = 7.5 𝑚

Courbe de flambement : a (𝛼𝑦 = 0.21)

𝐸𝐼𝑦 210000 × 67120 × 10000


𝑁𝑐𝑟,𝑦 = 𝜋 2 2
= 𝜋2 = 24731.39 𝑘𝑁
𝐿𝑐𝑟,𝑦 75002 × 1000

72
Mémoire Construction Métallique

𝐴𝑓𝑦 13440 × 235


̅̅̅
𝜆𝑦 = √ =√ = 0.357
𝑁𝑐𝑟,𝑦 24731.39 × 103

2
̅̅̅𝑦 − 0.2) + ̅̅̅
𝜙𝑦 = 0.5 [1 + 𝛼(𝜆 𝜆𝑦 ] = 0.5 × [1 + 0.21(0.357 − 0.2) + 0.3572 ] = 0.58

1 1
𝜒𝑦 = = = 0.964
2 0.58 + √0.582 − 0.3572
𝜙𝑦 + √𝜙𝑦2 − ̅̅̅
𝜆𝑦

Vérification avec les formules d'interaction

𝑁𝐸𝑑
≤1
𝜒𝑦 𝑁𝑅𝑘
𝛾𝑀1

231690
= 0.084 ≤ 1 𝑂𝐾
13440 × 235
0.964 × 1.1

Vérification du poteau d’extrémité :

10.10.1 Résistance au flambement

La résistance au flambement du poteau est suffisante si les conditions suivantes


sont remplies (pas de flexion par rapport à l'axe faible, 𝑀𝑧,𝐸𝑑 = 0)

𝑁𝐸𝑑 𝑀𝑦,𝐸𝑑
+ 𝑘𝑦 ≤1
𝜒𝑦 𝑁𝑅𝑘 𝑀𝑦,𝑅𝑘
𝜒𝐿𝑇 𝛾
𝛾𝑀1 𝑀1

𝑁𝐸𝑑 𝑀𝑦,𝐸𝑑
+ 𝑘𝑧 ≤1
𝜒𝑧 𝑁𝑅𝑘 𝑀𝑦,𝑅𝑘
𝛾𝑀1 𝜒𝐿𝑇 𝛾
𝑀1

Flambement par rapport à l'axe y-y 𝐿𝑐𝑟,𝑦 = 7.5 𝑚

Courbe de flambement : a (𝛼𝑦 = 0.21)

𝐸𝐼𝑦 210000 × 67120 × 10000


𝑁𝑐𝑟,𝑦 = 𝜋 2 = 𝜋 2
= 24731.39 𝑘𝑁
𝐿2𝑐𝑟,𝑦 75002 × 1000

𝐴𝑓𝑦 13440 × 235


̅̅̅
𝜆𝑦 = √ =√ = 0.357
𝑁𝑐𝑟,𝑦 24731.39 × 103

73
Mémoire Construction Métallique

2
̅̅̅𝑦 − 0.2) + ̅̅̅
𝜙𝑦 = 0.5 [1 + 𝛼(𝜆 𝜆𝑦 ] = 0.5 × [1 + 0.21(0.357 − 0.2) + 0.3572 ] = 0.58

1 1
𝜒𝑦 = = = 0.964
2 0.58 + √0.582 − 0.3572
𝜙𝑦 + √𝜙𝑦2 − ̅̅̅
𝜆𝑦

Flambement par rapport à l'axe z-z 𝐿𝑐𝑟,𝑧 = 2.5 𝑚

Courbe de flambement : b (𝛼𝑧 = 0.34)

𝐸𝐼𝑧 210000 × 2668 × 10000


𝑁𝑐𝑟,𝑧 = 𝜋 2 2
= 𝜋2 = 8847.59 𝑘𝑁
𝐿𝑐𝑟,𝑧 25002 × 1000

𝐴𝑓 13440 × 235
̅̅̅𝑧 = √ 𝑦 = √
𝜆 = 0.597
𝑁𝑐𝑟,𝑧 8847.59 × 103

2
̅̅̅𝑧 − 0.2) + ̅̅̅
𝜙𝑧 = 0.5 [1 + 𝛼(𝜆 𝜆𝑧 ] = 0.5 × [1 + 0.34(0.597 − 0.2) + 0.5972 ] = 0.746

1 1
𝜒𝑧 = = = 0.838
2 0.746 + √0.7462 − 0.5972
𝜙𝑧 + √𝜙𝑧2 − ̅̅̅
𝜆𝑧

Déversement

Courbe de flambement : C (𝛼𝑧 = 0.49)

Diagramme du moment avec variation linéaire 𝜓 = 0 𝐶1 = 1.77

Selon l’axe z-z 𝐿𝑐𝑟,𝐿𝑇 = 2.5 𝑚

𝜋 2 𝐸𝐼𝑧 𝐼𝑊 𝐿2𝑐𝑟,𝐿𝑇 𝐺𝐼𝑡


𝑀𝑐𝑟,𝑦 = 𝐶1 2 √ + 2
𝐿𝑐𝑟,𝐿𝑇 𝐼𝑍 𝜋 𝐸𝐼𝑧

𝜋 2 × 210000 × 2668 × 10000


𝑀𝑐𝑟,𝑦 = 1.77 ×
25002 × 106

1884000 × 106 25002 × 0.8 × 105 × 123.2 × 104


×√ + = 4477.69 𝑘𝑁. 𝑚
2668 × 104 𝜋 2 × 210000 × 2668 × 10000

𝑀𝑐𝑟 = 4477.69 𝑘𝑁. 𝑚

𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 2787 × 103 × 235


̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇 = √ =√ = 0.38 < ̅̅̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇,0 = 0.4
𝑀𝑐𝑟 4477.69 × 106

74
Mémoire Construction Métallique

Pas de risque de déversement alors : 𝜒𝐿𝑇 = 1 et 𝑘𝐿𝑇 = 𝑘𝑦

Calcul des coefficients 𝒌𝒚 et 𝒌𝒛

𝑁 231.69
1 − 𝑁 𝐸𝑑 1 − 24731.39
𝑐𝑟,𝑦
𝜇𝑦 = = = 0.9997
𝑁 231.69
1 − 𝜒𝑦 𝑁 𝐸𝑑 1 − 0.964 × 24731.39
𝑐𝑟,𝑦

𝑁 231.69
1 − 𝑁 𝐸𝑑 1−
𝜇𝑧 =
𝑐𝑟,𝑧
= 8847.59 = 0.9956
𝑁 231.69
1 − 𝜒𝑧 𝑁 𝐸𝑑 1 − 0.838 ×
𝑐𝑟,𝑧 8847.59

𝑊𝑝𝑙,𝑦 2787
𝑤𝑦 = = = 1.1417 < 1.5
𝑊𝑒𝑙,𝑦 2441

𝑊𝑝𝑙,𝑧 400.5
𝑤𝑧 = = = 1.5762 > 1.5 → 𝑤𝑧 = 1.5
𝑊𝑒𝑙,𝑧 254.1

Effort axial critique en mode de flambement par torsion

𝐴 𝜋 2 𝐸𝐼𝑤
𝑁𝑐𝑟,𝑇 = (𝐺𝐼𝑡 + 2 )
𝐼0 𝐿𝑐𝑟,𝐿𝑇

Pour une section doublement symétrique, 𝑦0 = 0 et 𝑧0 = 0

𝐼0 = 𝐼𝑦 + 𝐼𝑧 + (𝑦02 + 𝑧02 )𝐴 = 69788 𝑐𝑚4

13440
𝑁𝑐𝑟,𝑇 = (0.8 × 105 × 123.2 × 104
69788 × 104 × 1000
𝜋 2 × 210000 × 1884000 × 106
+ ) = 13285.5 𝑘𝑁
25002

𝜋 2 𝐸𝐼𝑧 𝐼𝑊 𝐿2𝑐𝑟,𝐿𝑇 𝐺𝐼𝑡


𝑀𝑐𝑟,0 = 𝐶1 2 √ + 2
𝐿𝑐𝑟,𝐿𝑇 𝐼𝑍 𝜋 𝐸𝐼𝑧

𝑀𝑐𝑟,0 est le moment critique pour le calcul de pour un diagramme de moment


fléchissant uniforme → 𝐶1 = 1

𝜋 2 × 210000 × 2668 × 10000


𝑀𝑐𝑟,𝑦 =1×
25002 × 106

1884000 × 106 25002 × 0.8 × 105 × 123.2 × 104


×√ + = 2529.77 𝑘𝑁. 𝑚
2668 × 104 𝜋 2 × 210000 × 2668 × 10000

75
Mémoire Construction Métallique

𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 2787 × 103 × 235


̅̅̅
𝜆0 = √ =√ = 0.51
𝑀𝑐𝑟,0 2529.77 × 106

4 𝑁𝐸𝑑 𝑁𝐸𝑑
̅̅̅̅̅̅̅
𝜆0,𝑙𝑖𝑚 = 0,2√𝐶1 √(1 − ) (1 − )
𝑁𝑐𝑟,𝑧 𝑁𝑐𝑟,𝑇𝐹

Avec 𝑁𝑐𝑟,𝑇𝐹 = 𝑁𝑐𝑟,𝑇 (section doublement symétrique)

4 231.69 231.69
̅̅̅̅̅̅̅
𝜆0,𝑙𝑖𝑚 = 0,2√1.77 × √(1 − ) (1 − ) = 0.237
8847.59 13285.5

̅̅̅
𝜆0 > ̅̅̅̅̅̅̅
𝜆0,𝑙𝑖𝑚

√𝜀𝑦 𝑎𝐿𝑇
𝐶𝑚𝑦 = 𝐶𝑚𝑦,0 + (1 − 𝐶𝑚𝑦,0 )
1 + √𝜀𝑦 𝑎𝐿𝑇

𝑀𝑦,𝐸𝑑 𝐴 441.86 134.4×102 𝐼


Avec 𝜀𝑦 = = 231.69 × = 10.5 (𝑐𝑙𝑎𝑠𝑠𝑒 1) et 𝑎𝐿𝑇 = 1 − 𝐼 𝑡 = 0.9982
𝑁𝐸𝑑 𝑊𝑒𝑙,𝑦 2441 𝑦

Calcul du coefficient 𝑪𝒎𝒚,𝟎

𝑁𝐸𝑑
𝐶𝑚𝑦,0 = 0.79 + 0.21𝜓𝑦 + 0.36(𝜓𝑦 − 0.33)
𝑁𝑐𝑟,𝑦

231.69
𝜓𝑦 = 0 𝐶𝑚𝑦,0 = 0.79 − 0.1188 × 24731.39 = 0.7889

Calcul des coefficients 𝑪𝒎𝒚 et 𝑪𝒎,𝑳𝑻 :

√𝜀𝑦 𝑎𝐿𝑇
𝐶𝑚𝑦 = 𝐶𝑚𝑦,0 + (1 − 𝐶𝑚𝑦,0 )
1 + √𝜀𝑦 𝑎𝐿𝑇

√10.5 × 0.9982
𝐶𝑚𝑦 = 0.7889 + (1 − 0.7889) = 0.95
1 + √10.5 × 0.9982

2
𝑎𝐿𝑇
𝐶𝑚,𝐿𝑇 = 𝐶𝑚𝑦 ≥1
𝑁 𝑁
√(1 − 𝑁 𝐸𝑑 ) (1 − 𝑁 𝐸𝑑 )
𝑐𝑟,𝑧 𝑐𝑟,𝑇

0.9982
𝐶𝑚,𝐿𝑇 = 0.952 × = 0.92 < 1
√(1 − 231.69 ) (1 − 231.69 )
8847.59 13285.5

𝐶𝑚,𝐿𝑇 = 1

76
Mémoire Construction Métallique

Calcul des coefficients 𝑪𝒚 et 𝑪𝒛 :

1.6 2 1.6 2 2 𝑊𝑒𝑙,𝑦


𝐶𝑦 = 1 + (𝑤𝑦 − 1) [(2 − 𝐶𝑚𝑦 𝜆̅𝑚𝑎𝑥 − 𝐶𝑚𝑦 𝜆̅𝑚𝑎𝑥 ) 𝑛𝑝𝑙 − 𝑑𝐿𝑇 ] ≥
𝑤𝑦 𝑤𝑦 𝑊𝑝𝑙,𝑦

𝑁𝐸𝑑 231690
𝑛𝑝𝑙 = 𝑁 = 13440×235/1 = 0.0734
𝑅𝑘 /𝛾𝑀0

𝑀𝑧,𝐸𝑑 = 0 → 𝑏𝐿𝑇 = 0 𝑒𝑡 𝑑𝐿𝑇 = 0 𝜆̅𝑚𝑎𝑥 = 𝜆̅𝑧 = 1.79

1.6
𝐶𝑦 = 1 + (1.1417 − 1) [(2 − 1.1417 × 0.952 × 1.79 × (1 + 1.79) × 0.0734 − 0]

𝐶𝑦 = 0.955 ≥ 0.8758

14 𝑤𝑦 𝑊𝑒𝑙,𝑦
2
𝐶𝑧 = 1 + (𝑤𝑦 − 1) [(2 − 𝑤5 𝐶𝑚𝑦 𝜆2̅𝑚𝑎𝑥 ) 𝑛𝑝𝑙 − 𝑑𝐿𝑇 ] ≥ 0.6√ 𝑤
𝑦 𝑧 𝑊𝑝𝑙,𝑦

14
𝐶𝑧 = 1 + (1.1417 − 1) [(2 − 1.14175 × 0.952 × 1.792 ) × 0.0734 − 0]

𝐶𝑦 = 1.066 ≥ 0.458

Calcul des coefficients 𝒌𝒚 et 𝒌𝒛 :

𝜇𝑦 1 0.9997 1
𝑘𝑦 = 𝐶𝑚𝑦 𝐶𝑚,𝐿𝑇 = 0.95 × 1 × × = 1.004
𝑁 231.69
1 − 𝑁 𝐸𝑑 𝐶𝑦 1 − 24731.39 0.955
𝑐𝑟,𝑦

𝜇𝑧 1 𝑤𝑦 0.995 1
𝑘𝑧 = 𝐶𝑚𝑦 𝐶𝑚,𝐿𝑇 √ = 0.95 × 1 × × × 0.872 = 0.794
𝑁 231.69
1 − 𝑁 𝐸𝑑 𝐶𝑧 𝑤𝑧 1− 1.066
𝑐𝑟,𝑧 8847.59

Vérification avec les formules d'interaction

𝑁𝐸𝑑 𝑀𝑦,𝐸𝑑
+ 𝑘𝑦 ≤1
𝜒𝑦 𝑁𝑅𝑘 𝑀𝑦,𝑅𝑘
𝜒𝐿𝑇 𝛾
𝛾𝑀1 𝑀1

231690 441.86 × 106


+ 1.004 × = 0.928 ≤ 1 𝑂𝐾
13440 × 235 2440.72 × 103 × 235
0.964 × 1 ×
1.1 1.1
𝑁𝐸𝑑 𝑀𝑦,𝐸𝑑
+ 𝑘𝑧 ≤1
𝜒𝑧 𝑁𝑅𝑘 𝑀𝑦,𝑅𝑘
𝛾𝑀1 𝜒𝐿𝑇 𝛾
𝑀1

231690 441.86 × 106


+ 0.794 × = 0.754 ≤ 1 𝑂𝐾
13440 × 235 2440.72 × 103 × 235
0.838 × 1×
1.1 1.1

77
Mémoire Construction Métallique

La résistance au flambement de la barre est donc satisfaisante.

Vérification de la traverse

10.11.1 Classification de la section transversale

Profilé IPE 550 - S235 (ε = 1)

On procède à la vérification de la barre pour la combinaison 1 :


𝑐
• Ame : L'élancement de l'âme est = 42.937
𝑡𝑤

𝑁𝐸𝑑 50110
𝑑𝑁 = = = 17.77 𝑚𝑚
𝑡𝑤 𝑓𝑦 12 × 235

𝑑𝑤 + 𝑑𝑁 467.6 + 17.7
𝛼𝑤 = = = 0.519 > 0.50
2𝑑𝑤 2 × 467.6
396
La limite pour la classe 1 est : 396𝜀/(13 𝛼𝑤 − 1) = 13×0.519−1 = 70.34

𝑐
Donc = 42.937 < 70.34 l’âme est de classe 1.
𝑡𝑤

𝑐
• Semelle : L'élancement de la semelle est 𝑡 = 6.39
𝑓

La limite pour la classe 1 est : 9𝜀 = 9


𝑐
Donc 𝑡 = 6.39 < 9 la semelle est de classe 1
𝑓

Donc la section est de classe 1. La vérification de la barre reposera sur la


résistance plastique de la section transversale.

10.11.2 Résistance de la section transversale

La résistance de la section transversale (IPE 550) est vérifiée avec le moment


de flexion maximal sur la longueur de la barre.

𝑁𝐸𝑑 = 50.11 𝑘𝑁 (Supposé constant le long du poteau)

78
Mémoire Construction Métallique

𝑉𝐸𝑑 = 96.12 𝑘𝑁

𝑀𝐸𝑑 = 200 𝑘𝑁. 𝑚 (À l'extrémité du jarret)

Combinaison 101 : Diagramme du moment fléchissant le long de la traverse

−441.86 𝑘𝑁𝑚
−200 𝑘𝑁. 𝑚

196.7 𝑘𝑁. 𝑚

79
Mémoire Construction Métallique

Vérification pour l'effort tranchant

Aire de cisaillement : 𝐴𝑣 = 𝐴 − 2𝑏𝑡𝑓 + (𝑡𝑤 + 2𝑟)𝑡𝑓 ≥ 𝜂ℎ𝑤 𝑡𝑤

𝐴𝑣 = 13440 − 2 × 220 × 17.2 + (11.1 + 2 × 24) × 17.2 = 6888.52 𝑚𝑚2 > 6867.8 𝑚𝑚2

𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝐴𝑣 (𝑓𝑦 /√3)/𝛾𝑀0 = (6888.52 × 235/√3). 10−3

𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 934.62 𝑘𝑁

𝑉𝐸𝑑 96.12
= = 0.1 < 0.50
𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 934.62

L'effet de l'effort tranchant sur la résistance à la flexion peut être négligé.

Vérification pour l'effort axial

𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝐴(𝑓𝑦 /√3)/𝛾𝑀0 = 13440 × (235/√3). 10−3

𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 1823.5 𝑘𝑁

𝑁𝐸𝑑 = 50.11 < 0.25𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 455.87 𝑘𝑁

0.5ℎ𝑤 𝑡𝑤 𝑓𝑦 0.5×515.6×11.1×235
Et 𝑁𝐸𝑑 = 50.11 𝑘𝑁 < = = 672.47 𝑘𝑁
𝛾𝑀0 1×1000

L'effet de l'effort axial sur la résistance à la flexion peut être négligé.

Vérification pour le moment fléchissant

𝑀𝑝𝑙,𝑦,𝑅𝑑 = (𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 )/𝛾𝑀0 = (2787 × 235/1.0). 10−3

𝑀𝑝𝑙,𝑦,𝑅𝑑 = 654.95 𝑘𝑁. 𝑚

𝑀𝑦,𝐸𝑑 200
= = 0.31 < 1
𝑀𝑝𝑙,𝑦,𝑅𝑑 654.95

10.11.3 Résistance au flambement

La résistance au flambement du poteau est suffisante si les conditions suivantes


sont remplies (pas de flexion par rapport à l'axe faible, 𝑀𝑧,𝐸𝑑 = 0)

𝑁𝐸𝑑 𝑀𝑦,𝐸𝑑
+ 𝑘𝑦 ≤1
𝜒𝑦 𝑁𝑅𝑘 𝑀𝑦,𝑅𝑘
𝜒𝐿𝑇 𝛾
𝛾𝑀1 𝑀1

80
Mémoire Construction Métallique

𝑁𝐸𝑑 𝑀𝑦,𝐸𝑑
+ 𝑘𝑧 ≤1
𝜒𝑦 𝑁𝑅𝑘 𝑀𝑦,𝑅𝑘
𝜒𝐿𝑇 𝛾
𝛾𝑀1 𝑀1

Flambement par rapport à l'axe y-y 𝐿𝑐𝑟,𝑦 = 7.5 𝑚

Pour la détermination de la longueur de flambement de la traverse par rapport


à l'axe y-y, on réalise une analyse d'instabilité du portique avec un maintien fictif
au sommet du poteau, afin de calculer le coefficient d'amplification de flambement
𝛼𝑐𝑟 de la traverse, pour la combinaison de charges correspondant à la charge
verticale la plus élevée :

Combinaison 1 : 𝛼𝑐𝑟 = 22.85

Courbe de flambement : a (ℎ/𝑏 > 2) (𝛼𝑦 = 0.21)

𝑁𝑐𝑟,𝑦 = 𝛼𝑐𝑟 𝑁𝐸𝑑 = 22.85 × 50.11 = 1145 𝑘𝑁

𝐴𝑓𝑦 13440 × 235


̅̅̅
𝜆𝑦 = √ =√ = 1.66
𝑁𝑐𝑟,𝑦 1145 × 103

̅̅̅
𝜙𝑦 = 0.5 [1 + 𝛼(𝜆 ̅̅̅2 2
𝑦 − 0.2) + 𝜆𝑦 ] = 0.5 × [1 + 0.21(1.66 − 0.2) + 1.66 ] = 2.03

1 1
𝜒𝑦 = = = 0.313
2 2.03 + √2.032 − 1.662
𝜙𝑦 + √𝜙𝑦2 − ̅̅̅
𝜆𝑦

Flambement par rapport à l'axe z-z

Pour le flambement par rapport à l'axe z-z et pour le déversement, la longueur


de flambement est prise comme étant égale à la distance entre les maintiens en
torsion : 𝐿𝑐𝑟,𝑧 = 4.8 𝑚

81
Mémoire Construction Métallique

Pour le flambement par rapport à l'axe z-z et pour le déversement, la longueur


de flambement est prise comme étant égale à la distance entre les maintiens en
torsion.

Flambement par flexion

𝐿𝑐𝑟,𝑧 = 4.8 𝑚
𝐸𝐼 210000×2668×10000
𝑁𝑐𝑟,𝑧 = 𝜋 2 𝐿2 𝑧 = 𝜋 2 = 2400 𝑘𝑁
𝑐𝑟,𝑧 48002 ×1000

Flambement par torsion

𝐴 𝜋 2 𝐸𝐼𝑤
𝑁𝑐𝑟,𝑇 = 𝐼 (𝐺𝐼𝑡 + )
0 𝐿2𝑐𝑟,𝐿𝑇

Pour une section doublement symétrique,

𝑦0 = 0 et 𝑧0 = 0

𝐼0 = 𝐼𝑦 + 𝐼𝑧 + (𝑦02 + 𝑧02 )𝐴 = 69788

13440
𝑁𝑐𝑟,𝑇 = (0.8 × 105 × 123.2 × 104
69788 × 104 × 1000
𝜋 2 × 210000 × 1884000 × 106
+ ) = 5162 𝑘𝑁
48002

𝑁𝑐𝑟 = min(𝑁𝑐𝑟,𝑇 , 𝑁𝑐𝑟,𝑧 ) = 2400 𝑘𝑁

𝐴𝑓𝑦 13440 × 235


̅̅̅𝑧 = √
𝜆 =√ = 1.147
𝑁𝑐𝑟 2400 × 103

Courbe de flambement : b (𝛼𝑧 = 0.34)

̅̅̅𝑧 2 ] = 0.5 × [1 + 0.34(1.147 − 0.2) + 1.1472 ] = 1.32


̅̅̅𝑧 − 0.2) + 𝜆
𝜙𝑧 = 0.5 [1 + 𝛼(𝜆

1 1
𝜒𝑧 = = = 0.507
̅̅̅𝑧 2 1.32 + √1.322 − 1.1472
𝜙𝑧 + √𝜙𝑧2 − 𝜆

Déversement

𝐿𝑐𝑟,𝐿𝑇 = 4.8 𝑚

Courbe de flambement : C (𝛼𝑧 = 0.49)

82
Mémoire Construction Métallique

Diagramme du moment le long du tronçon de la traverse situé entre les


maintiens :

Combinaison 1

Diagramme du moment avec variation linéaire 𝜓 = −0.487

𝑞𝐿2
𝑞 = −9.56 𝑘𝑁/𝑚 𝜇= 8𝑀

𝐶1 = 2.75

𝜋 2 𝐸𝐼𝑧 𝐼𝑊 𝐿2𝑐𝑟,𝐿𝑇 𝐺𝐼𝑡


𝑀𝑐𝑟,𝑦 = 𝐶1 2 √ + 2
𝐿𝑐𝑟,𝐿𝑇 𝐼𝑍 𝜋 𝐸𝐼𝑧

𝜋 2 × 210000 × 2668 × 10000


𝑀𝑐𝑟,𝑦 = 2.75 ×
48002 × 106

1884000 × 106 48002 × 0.8 × 105 × 123.2 × 104


×√ + = 2205.68𝑘𝑁. 𝑚
2668 × 104 𝜋 2 × 210000 × 2668 × 10000

𝑀𝑐𝑟 = 2205.68 𝑘𝑁. 𝑚

𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 2787 × 103 × 235


̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇 = √ = √ = 0.545 > ̅̅̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇,0 = 0.4
𝑀𝑐𝑟 2205.68 × 106

2
̅̅̅̅
𝜙𝐿𝑇 = 0.5 [1 + 𝛼𝐿𝑇 (𝜆 ̅̅̅̅̅̅ ̅̅̅̅
𝐿𝑇 − 𝜆𝐿𝑇,0 ) + 𝛽𝜆𝐿𝑇 ]

= 0.5 × [1 + 0.49(0.545 − 0.4) + 0.75 × 0.5452 ] = 0.647

Avec ̅̅̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇,0 = 0.4 et 𝛽 = 0.75

1 1
𝜒𝐿𝑇 = = = 0.9178
̅̅̅̅ 2 0.647 + √0.6472 − 0.75 × 0.5452
𝜙𝐿𝑇 + √𝜙𝐿𝑇
2
− 𝛽𝜆 𝐿𝑇

1
𝑘𝑐 = 1.33−0.33𝜓 = 0.7519 (𝜓 = 0)

83
Mémoire Construction Métallique

2
̅̅̅̅
𝑓 = 1 − 0.5 × (1 − 𝑘𝑐 ) [1 − 2(𝜆 𝐿𝑇 − 0.8) ]

𝑓 = 1 − 0.5 × (1 − 0.7519)[1 − 2(0.9178 − 0.8)2 ] = 0.8794 < 1


𝜒𝐿𝑇 0.9178
𝜒𝐿𝑇,𝑚𝑜𝑑 = = 0.8794 = 1.043 > 1 → 𝜒𝐿𝑇,𝑚𝑜𝑑 = 1
𝑓

Calcul des coefficients 𝒌𝒚 et 𝒌𝒛

𝑁 50.11
1 − 𝑁 𝐸𝑑 1−
𝜇𝑦 =
𝑐𝑟,𝑦
= 1145 = 0.969
𝑁 50.11
1 − 𝜒𝑦 𝑁 𝐸𝑑 1 − 0.313 ×
𝑐𝑟,𝑦 1145

𝑁 50.11
1 − 𝑁 𝐸𝑑 1 − 2400
𝑐𝑟,𝑧
𝜇𝑧 = = = 0.9896
𝑁 50.11
1 − 𝜒𝑧 𝑁 𝐸𝑑 1 − 0.507 × 2400
𝑐𝑟,𝑧

𝑊𝑝𝑙,𝑦 2787
𝑤𝑦 = = = 1.1417 < 1.5
𝑊𝑒𝑙,𝑦 2441

𝑊𝑝𝑙,𝑧 400.5
𝑤𝑧 = = = 1.5762 > 1.5 → 𝑤𝑧 = 1.5
𝑊𝑒𝑙,𝑧 254.1

Effort axial critique en mode de flambement par torsion

𝐴 𝜋 2 𝐸𝐼𝑤
𝑁𝑐𝑟,𝑇 = (𝐺𝐼𝑡 + 2 )
𝐼0 𝐿𝑐𝑟,𝐿𝑇

Pour une section doublement symétrique,

𝐼0 = 𝐼𝑦 + 𝐼𝑧 + (𝑦02 + 𝑧02 )𝐴 = 69788 = 73174 𝑐𝑚4

13440
𝑁𝑐𝑟,𝑇 = (0.8 × 105 × 123.2 × 104
73.174 × 104 × 1000
𝜋 2 × 210000 × 1884000 × 106
+ ) = 3024.23 𝑘𝑁
75002

𝜋 2 𝐸𝐼𝑧 𝐼𝑊 𝐿2𝑐𝑟,𝐿𝑇 𝐺𝐼𝑡


𝑀𝑐𝑟,0 = 𝐶1 2 √ + 2
𝐿𝑐𝑟,𝐿𝑇 𝐼𝑍 𝜋 𝐸𝐼𝑧

𝑀𝑐𝑟,0 est le moment critique pour le calcul de pour un diagramme de moment


fléchissant uniforme → 𝐶1 = 1

84
Mémoire Construction Métallique

𝜋 2 × 210000 × 2668 × 10000


𝑀𝑐𝑟,0 = 1 ×
48002 × 106

1884000 × 106 48002 × 0.8 × 105 × 123.2 × 104


×√ + = 802.07 𝑘𝑁. 𝑚
2668 × 104 𝜋 2 × 210000 × 2668 × 10000

𝑊𝑝𝑙,𝑦 𝑓𝑦 2787 × 103 × 235


̅̅̅
𝜆0 = √ =√ = 0.9
𝑀𝑐𝑟,0 802.07 × 106

4 𝑁𝐸𝑑 𝑁𝐸𝑑
̅̅̅̅̅̅̅
𝜆0,𝑙𝑖𝑚 = 0,2√𝐶1 √(1 − ) (1 − )
𝑁𝑐𝑟,𝑧 𝑁𝑐𝑟,𝑇𝐹

Avec 𝑁𝑐𝑟,𝑇𝐹 = 𝑁𝑐𝑟,𝑇 (section doublement symétrique)

4 50.11 50.11
̅̅̅̅̅̅̅
𝜆0,𝑙𝑖𝑚 = 0,2√2.75 √(1 − ) (1 − ) = 0.32
1145 2400

̅̅̅
𝜆0 > ̅̅̅̅̅̅̅
𝜆0,𝑙𝑖𝑚

√𝜀𝑦 𝑎𝐿𝑇
𝐶𝑚𝑦 = 𝐶𝑚𝑦,0 + (1 − 𝐶𝑚𝑦,0 )
1 + √𝜀𝑦 𝑎𝐿𝑇

𝑀𝑦,𝐸𝑑 𝐴 200 134.4×102 𝐼


Avec 𝜀𝑦 = = 50.11 × = 21.97 (𝑐𝑙𝑎𝑠𝑠𝑒 1) et 𝑎𝐿𝑇 = 1 − 𝐼𝑡 = 0.9982
𝑁𝐸𝑑 𝑊𝑒𝑙,𝑦 2441 𝑦

Calcul du coefficient 𝑪𝒎𝒚,𝟎

Diagramme du moment le long de la traverse :

200 kN.m

47
2
𝜋 𝐸𝐼𝑦 |𝛿𝑥 | 𝑁𝐸𝑑
𝐶𝑚𝑦,0 = 1 + [ − 1]
𝐿2 |𝑀𝑦,𝐸𝑑 | 𝑁𝑐𝑟,𝑦

𝜋 2 × 210000 × 67120 × 104 × |12| 50.11


𝐶𝑚𝑦,0 = 1 + [ 2 6
− 1] = 0.145
24000 × |200| × 10 1145

Calcul des coefficients 𝑪𝒎𝒚 et 𝑪𝒎,𝑳𝑻 :

85
Mémoire Construction Métallique

√𝜀𝑦 𝑎𝐿𝑇
𝐶𝑚𝑦 = 𝐶𝑚𝑦,0 + (1 − 𝐶𝑚𝑦,0 )
1 + √𝜀𝑦 𝑎𝐿𝑇

√21.97 × 0.9982
𝐶𝑚𝑦 = 0.145 + (1 − 0.145) = 0.849
1 + √21.97 × 0.9982

2
𝑎𝐿𝑇
𝐶𝑚,𝐿𝑇 = 𝐶𝑚𝑦 ≥1
𝑁 𝑁
√(1 − 𝑁 𝐸𝑑 ) (1 − 𝑁 𝐸𝑑 )
𝑐𝑟,𝑧 𝑐𝑟,𝑇

0.9982
𝐶𝑚,𝐿𝑇 = 0.8492 × = 0.74 < 1
√(1 − 50.11) (1 − 50.11)
1145 2400

𝐶𝑚,𝐿𝑇 = 1

Calcul des coefficients 𝑪𝒚 et 𝑪𝒛 :

1.6 2 1.6 2 2 𝑊𝑒𝑙,𝑦


𝐶𝑦 = 1 + (𝑤𝑦 − 1) [(2 − 𝐶𝑚𝑦 𝜆̅𝑚𝑎𝑥 − 𝐶𝑚𝑦 𝜆̅𝑚𝑎𝑥 ) 𝑛𝑝𝑙 − 𝑑𝐿𝑇 ] ≥
𝑤𝑦 𝑤𝑦 𝑊𝑝𝑙,𝑦

𝑁𝐸𝑑 50110
𝑛𝑝𝑙 = 𝑁 = 13440×235/1 = 0.0158
𝑅𝑘 /𝛾𝑀0

𝑀𝑧,𝐸𝑑 = 0 → 𝑏𝐿𝑇 = 0 𝑒𝑡 𝑑𝐿𝑇 = 0 𝜆̅𝑚𝑎𝑥 = 𝜆̅𝑧 = 1.147

1.6
𝐶𝑦 = 1 + (1.1417 − 1) [(2 − 1.1417 × 12 × 1.147 × (1 + 1.147) × 0.0158 − 0]

𝐶𝑦 = 1.275 ≥ 0.8758

14 2 𝑤𝑦 𝑊
𝐶𝑧 = 1 + (𝑤𝑦 − 1) [(2 − 𝑤5 𝐶𝑚𝑦 𝜆2̅𝑚𝑎𝑥 ) 𝑛𝑝𝑙 − 𝑑𝐿𝑇 ] ≥ 0.6√ 𝑤 𝑊 𝑒𝑙,𝑦
𝑦 𝑧 𝑝𝑙,𝑦

14
𝐶𝑧 = 1 + (1.1417 − 1) [(2 − 1.14175 × 12 × 1.1472 ) × 0.0158 − 0]

𝐶𝑦 = 1.265 ≥ 0.458

Calcul des coefficients 𝒌𝒚 et 𝒌𝒛 :

𝜇𝑦 1 0.969 1
𝑘𝑦 = 𝐶𝑚𝑦 𝐶𝑚,𝐿𝑇 = 0.849 × 1 × × = 0.675
𝑁 50.11 1.275
1 − 𝑁 𝐸𝑑 𝐶𝑦 1−
𝑐𝑟,𝑦 1145

𝜇𝑧 1 𝑤𝑦 0.9896 1
𝑘𝑧 = 𝐶𝑚𝑦 𝐶𝑚,𝐿𝑇 √ = 0.849 × 1 × × × 0.872 = 0.606
𝑁𝐸𝑑 𝐶𝑧 𝑤𝑧 50.11 1.265
1−𝑁 1−
𝑐𝑟,𝑧 1145

86
Mémoire Construction Métallique

Vérification avec les formules d'interaction

𝑁𝐸𝑑 𝑀𝑦,𝐸𝑑
+ 𝑘𝑦 ≤1
𝜒𝑦 𝑁𝑅𝑘 𝑀𝑦,𝑅𝑘
𝜒𝐿𝑇 𝛾
𝛾𝑀1 𝑀1

50.11 200 × 106


+ 0.675 × = 0.28 ≤ 1 𝑂𝐾
13440 × 235 2440.72 × 103 × 235
0.313 × 0.9178 ×
1.1 1.1

𝑁𝐸𝑑 𝑀𝑦,𝐸𝑑
+ 𝑘𝑧 ≤1
𝜒𝑧 𝑁𝑅𝑘 𝑀𝑦,𝑅𝑘
𝛾𝑀1 𝜒𝐿𝑇 𝛾
𝑀1

50.11 200 × 106


+ 0.606 × = 0.25 ≤ 1 𝑂𝐾
13440 × 235 2440.72 × 103 × 235
0.507 × 0.9178 ×
1.1 1.1

Vérification du jarret

Pour la vérification du jarret, la partie comprimée de la section transversale est


considérée comme étant isolée, avec une longueur de flambement par rapport à
l'axe 𝑧 − 𝑧 égale à 2.12 𝑚 (longueur entre le sommet du poteau et le premier
maintien).

Efforts et moments maximaux dans le jarret :

𝑁𝐸𝑑 = 50.11 𝑘𝑁

𝑉𝐸𝑑 = 96.12 𝑘𝑁

𝑀𝐸𝑑 = 441.86 𝑘𝑁. 𝑚

87
Mémoire Construction Métallique

88
Mémoire Construction Métallique

𝑖𝑧 = 4.253 𝑐𝑚

𝐿𝑗 2120
̅̅̅𝑧 =
𝜆 = = 0.577
𝑖𝑧 𝜆1 42.53 × 86.39

Flambement d'un profilé en I soudé avec ℎ/𝑏 > 2 :

Courbe d → 𝛼 = 0,76
2
̅̅̅𝑧 − 0.2) + 𝜆
𝜙𝑧 = 0.5 [1 + 𝛼(𝜆 ̅̅̅𝑧 ] = 0.5 × [1 + 0.76 × (0.577 − 0.2) + 0.5772 ] = 0.81

1 1
𝜒𝑧 = = = 07.25
̅̅̅𝑧 2 0.81 + √0.812 − 0.5772
𝜙𝑧 + √𝜙𝑧2 − 𝜆

Compression dans la semelle inférieure :

4400 755000 × 1000


𝑁𝐸𝑑,𝑗 = 50.11 × + × 4400 = 737 𝑘𝑁
134400 4610 × 103 × 1000

Vérification de la résistance au flambement de la semelle inférieure :

𝑁𝐸𝑑,𝑗 737000
= = 0.981 < 1 𝑂𝐾
𝜒𝑧 𝑁𝑅𝑘 0.725 × 4400 × 235

11 Calcul des assemblages


Traverse-Traverse

89
Mémoire Construction Métallique

Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2014

Calcul de l'Encastrement Poutre-Poutre


Ratio
NF EN 1993-1-8:2005/NA:2007/AC:2009
0.97

11.1.1 Général

Assemblage N°: 2

Nom de l’assemblage : Poutre - poutre

Noeud de la structure: 3

Barres de la structure: 4, 5

11.1.2 Géométrie

Poutre

Profilé: IPE 550

Barre N°: 4

= -172.9 [Deg] Angle d'inclinaison

Matériau: ACIER E24

fyb = 235.00 [MPa] Résistance

Côté droite

90
Mémoire Construction Métallique

Poutre

Profilé: IPE 550

Barre N°: 5

= -7.1 [Deg] Angle d'inclinaison

Matériau: ACIER E24

fyb = 235.00 [MPa] Résistance

Boulons

Le plan de cisaillement passe par la partie NON FILETÉE du boulon

d= 20 [mm] Diamètre du boulon

Classe = 8.8 Classe du boulon

FtRd = 141.12 [kN] Résistance du boulon à la traction

nh = 2 Nombre de colonnes des boulons

nv = 3 Nombre de rangéss des boulons

h1 = 80 [mm] Pince premier boulon-extrémité supérieure de la platine d'about

Ecartement ei = 80 [mm]

Entraxe pi = 200;200 [mm]

Platine

hpr = 573 [mm] Hauteur de la platine

bpr = 210 [mm] Largeur de la platine

tpr = 20 [mm] Epaisseur de la platine

Matériau: ACIER E24

fypr = 235.00 [MPa] Résistance

Soudures d'angle

aw = 8 [mm] Soudure âme

af = 13 [mm] Soudure semelle

Coefficients de matériau

M0 = 1.00 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M1 = 1.00 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

91
Mémoire Construction Métallique

M0 = 1.00 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M2 = 1.25 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M3 = 1.10 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

11.1.3 Efforts

Etat limite: ultime

Cas: 101: ELU1 16*1.35+17*1.50

Mb1,Ed = -169.28 [kN*m] Moment fléchissant dans la poutre droite

Vb1,Ed = -16.00 [kN] Effort tranchant dans la poutre droite

Nb1,Ed = -49.50 [kN] Effort axial dans la poutre droite

11.1.4 Résultats

Résistances de la poutre

3158.8 [kN
Ncb,Rd = Résistance de calcul de la section à la compression EN1993-1-1:[6.2.4]
7 ]

[kN EN1993-1-
Vcb,Rd = 981.56 Résistance de calcul de la section au cisaillement
] 1:[6.2.6.(2)]

Vb1,Ed / Vcb,Rd  1,0 0.02 < 1.00 vérifié

Mb,pl,Rd = 654.95 [kN*m] Résistance plastique de la section à la flexion (sans renforts)

Mcb,Rd = 654.95 [kN*m] Résistance de calcul de la section à la flexion

Fc,fb,Rd = 1229.26 [kN] Résistance de l'aile et de l'âme comprimées

Résistance de l'assemblage à la compression

Nj,Rd = 3158.87 [kN] Résistance de l'assemblage à la compression [6.2]

Nb1,Ed / Nj,Rd  1,0 0.02 < 1.00 vérifié (0.02)

Résistance de l'assemblage à la flexion

TABLEAU RECAPITULATIF DES EFFORTS

N
hj Ftj,Rd Ft,fc,Rd Ft,wc,Rd Ft,ep,Rd Ft,wb,Rd Ft,Rd Bp,Rd
r

1 461 282.24 - - 282.24 416.28 282.24 660.49

92
Mémoire Construction Métallique

N
hj Ftj,Rd Ft,fc,Rd Ft,wc,Rd Ft,ep,Rd Ft,wb,Rd Ft,Rd Bp,Rd
r

2 261 159.88 - - 282.24 416.28 282.24 660.49

3 61 37.52 - - 282.24 416.28 282.24 660.49

RESISTANCE DE L'ASSEMBLAGE A LA FLEXION Mj,Rd

Mj,Rd =  hj Ftj,Rd

Mj,Rd = 174.29 [kN*m] Résistance de l'assemblage à la flexion [6.2]

Mb1,Ed / Mj,Rd  1,0 0.97 < 1.00 vérifié (0.97)

Résistance de l'assemblage au cisaillement

Vj,Rd = 457.86 [kN] Résistance de l'assemblage au cisaillement [Tableau 3.4]

Résistance des soudures

[max2 + 3*(max2)]  fu/(w*M2) 148.76 < 365.00 vérifié (0.41)

[2 + 3*(2+II2)]  fu/(w*M2) 139.00 < 365.00 vérifié (0.38)

  0.9*fu/M2 74.38 < 262.80 vérifié (0.28)

Rigidité de l'assemblage

Sj,ini = 319593.32 [kN*m] Rigidité en rotation initiale [6.3.1.(4)]

Sj = 115713.74 [kN*m] Rigidité en rotation finale [6.3.1.(4)]

Classification de l'assemblage par rigidité.

Sj,rig = 93237.51 [kN*m] Rigidité de l'assemblage rigide [5.2.2.5]

Sj,pin = 5827.34 [kN*m] Rigidité de l'assemblage articulé [5.2.2.5]

Sj,ini  Sj,rig RIGIDE

Assemblage satisfaisant vis à vis de la Norme Ratio 0.97

93
Mémoire Construction Métallique

Poteau-Traverse

Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2014

Calcul de l'Encastrement Traverse-Poteau


Ratio
NF EN 1993-1-8:2005/NA:2007/AC:2009
0.53

11.2.1 Général

Assemblage N°: 1

Nom de l’assemblage : Angle de portique

Noeud de la structure: 2

Barres de la structure: 1, 4

11.2.2 Géométrie

Poteau

Profilé: IPE 550

Barre N°: 1

= -90.0 [Deg] Angle d'inclinaison

Matériau: ACIER E24

fyc = 235.00 [MPa] Résistance

94
Mémoire Construction Métallique

Poutre

Profilé: IPE 550

Barre N°: 4

= 7.1 [Deg] Angle d'inclinaison

Matériau: ACIER E24

fyb = 235.00 [MPa] Résistance

Boulons

Le plan de cisaillement passe par la partie NON FILETÉE du boulon

d= 20 [mm] Diamètre du boulon

Classe = 8.8 Classe du boulon

FtRd = 141.12 [kN] Résistance du boulon à la traction

nh = 2 Nombre de colonnes des boulons

nv = 5 Nombre de rangéss des boulons

h1 = 80 [mm] Pince premier boulon-extrémité supérieure de la platine d'about

Ecartement ei = 80 [mm]

Entraxe pi = 200;200;180;300 [mm]

Platine

hp = 1124 [mm] Hauteur de la platine

bp = 210 [mm] Largeur de la platine

tp = 20 [mm] Epaisseur de la platine

Matériau: ACIER

fyp = 235.00 [MPa] Résistance

Jarret inférieur

wd = 210 [mm] Largeur de la platine

tfd = 17 [mm] Epaisseur de l'aile

hd = 550 [mm] Hauteur de la platine

twd = 11 [mm] Epaisseur de l'âme

ld = 2120 [mm] Longueur de la platine

= 21.1 [Deg] Angle d'inclinaison

95
Mémoire Construction Métallique

Matériau: ACIER E24

fybu = 235.00 [MPa] Résistance

Raidisseur poteau

Supérieur

hsu = 516 [mm] Hauteur du raidisseur

bsu = 99 [mm] Largeur du raidisseur

thu = 8 [mm] Epaisseur du raidisseur

Matériau: ACIER

fysu = 235.00 [MPa] Résistance

Inférieur

hsd = 516 [mm] Hauteur du raidisseur

bsd = 99 [mm] Largeur du raidisseur

thd = 8 [mm] Epaisseur du raidisseur

Matériau: ACIER

fysu = 235.00 [MPa] Résistance

Soudures d'angle

aw = 8 [mm] Soudure âme

af = 13 [mm] Soudure semelle

as = 8 [mm] Soudure du raidisseur

afd = 5 [mm] Soudure horizontale

Coefficients de matériau

M0 = 1.00 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M1 = 1.00 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M2 = 1.25 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M3 = 1.10 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

11.2.3 Efforts

96
Mémoire Construction Métallique

Etat limite: ultime

Cas: 101: ELU1 16*1.35+17*1.50

Mb1,Ed = 298.39 [kN*m] Moment fléchissant dans la poutre droite

Vb1,Ed = 88.27 [kN] Effort tranchant dans la poutre droite

Nb1,Ed = -40.87 [kN] Effort axial dans la poutre droite

11.2.4 Résultats

Résistances de la poutre

Ncb,Rd = 3158.87 [kN] Résistance de calcul de la section à la compression EN1993-1-1:[6.2.4]

Vcb,Rd = 1809.87 [kN] Résistance de calcul de la section au cisaillement EN1993-1-1:[6.2.6.(2)]

Vb1,Ed / Vcb,Rd  1,0 0.05 < 1.00 vérifié (0.05)

Mb,pl,Rd = 654.95 [kN*m] Résistance plastique de la section à la flexion (sans renforts)

Mcb,Rd = 1434.92 [kN*m] Résistance de calcul de la section à la flexion

Fc,fb,Rd = 1320.81 [kN] Résistance de l'aile et de l'âme comprimées

Fc,wb,Rd= 1061.03 [kN] Résistance de l'âme de la poutre

Résistances du poteau

Vwp,Ed = 302.67 [kN] Panneau d'âme en cisaillement [5.3.(3)]

Vwp,Rd = 891.50 [kN] Résistance du panneau d'âme au cisaillement [6.2.6.1]

Vwp,Ed / Vwp,Rd  1,0 0.34 < 1.00 vérifié (0.34)

Fc,wc,Rd = 908.24 [kN] Résistance de l'âme du poteau [6.2.6.2.(1)]

Fc,wc,Rd,upp = 907.45 [kN] Résistance de l'âme du poteau [6.2.6.2.(1)]

Résistance de l'assemblage à la compression

Nj,Rd = 1814.91 [kN] Résistance de l'assemblage à la compression [6.2]

Nb1,Ed / Nj,Rd  1,0 0.02 < 1.00 vérifié (0.02)

Résistance de l'assemblage à la flexion

TABLEAU RECAPITULATIF DES EFFORTS

N
hj Ftj,Rd Ft,fc,Rd Ft,wc,Rd Ft,ep,Rd Ft,wb,Rd Ft,Rd Bp,Rd
r

1 1025 246.50 282.24 246.50 282.24 416.28 282.24 568.02

97
Mémoire Construction Métallique

N
hj Ftj,Rd Ft,fc,Rd Ft,wc,Rd Ft,ep,Rd Ft,wb,Rd Ft,Rd Bp,Rd
r

2 825 198.41 282.24 246.50 282.24 416.28 282.24 568.02

3 625 150.31 282.24 246.50 282.24 416.28 282.24 568.02

4 445 107.03 282.24 246.50 282.24 416.28 282.24 568.02

5 145 34.88 282.24 246.50 282.24 416.28 282.24 568.02

RESISTANCE DE L'ASSEMBLAGE A LA FLEXION Mj,Rd

Mj,Rd =  hj Ftj,Rd

Mj,Rd = 563.03 [kN*m] Résistance de l'assemblage à la flexion [6.2]

Mb1,Ed / Mj,Rd  1,0 0.53 < 1.00 vérifié (0.53)

Résistance de l'assemblage au cisaillement

Vj,Rd = 848.83 [kN] Résistance de l'assemblage au cisaillement [Tableau 3.4]

Vb1,Ed / Vj,Rd  1,0 0.10 < 1.00 vérifié (0.10)

Résistance des soudures

[max2 + 3*(max2)]  fu/(w*M2) 82.71 < 365.00 vérifié (0.23)

[2 + 3*(2+II2)]  fu/(w*M2) 83.25 < 365.00 vérifié (0.23)

  0.9*fu/M2 41.35 < 262.80 vérifié (0.16)

11.2.5 Rigidité de l'assemblage

Sj,ini = 247249.70 [kN*m] Rigidité en rotation initiale [6.3.1.(4)]

Sj = 247249.70 [kN*m] Rigidité en rotation finale [6.3.1.(4)]

Classification de l'assemblage par rigidité.

Sj,rig = 93237.51 [kN*m] Rigidité de l'assemblage rigide [5.2.2.5]

Sj,pin = 5827.34 [kN*m] Rigidité de l'assemblage articulé [5.2.2.5]

Sj,ini  Sj,rig RIGIDE

Assemblage satisfaisant vis à vis de la Norme Ratio 0.53

98
Mémoire Construction Métallique

12 Devis Estimatif
Détails de Prix

Désignation Quantité Unité Prix unitaire [DT] Prix total [DT]

Profilé en acier NF EN 10025


S235JR, des séries IPN, IPE,
HEB, HEA, HEM, UPN et platine,
1 kg 2.486 2.486
laminé à chaud, pour applications
structurales. Élaboré en atelier et
mise en place in situ.
Impression à séchage rapide,
formulée avec résines alquidiques 0.01 l 17.6 0.176
modifiées et phosphate de zinc.
Équipement et éléments
auxiliaires pour soudure 0.028 h 6.82 0.191
électrique.
Compagnon professionnel III/CP2
monteur de structures 0.017 h 50.974 0.867
métalliques.
Ouvrier professionnel II/OP
monteur de structures 0.009 h 44.726 0.403
métalliques.

Moyens auxiliaires 2 % 4.15 0.083

Coûts indirects 3 % 4.202 0.126


Coût d'entretien décennal: 0,352 DT les 10 premières années. Montant total HT: 4.331
Montant total TTC: 5.111
Tableau 2 : Détails de Prix Profilé laminé à chaud

Désignation Quantité Unité Prix unitaire [DT] Prix total [DT]


Acier NF EN 10025 S235JRC,
pour panne constituée d'une
pièce simple, dans des profiles
formés à froid des séries C ou Z,
galvanisé et placé sur chantier
1 kg 3.146 3.146
avec des boulons, avec limite
élastique 235 N/mm², charge de
rupture minimale 360 N/mm²,
comprend accessoires, visserie
et éléments d'ancrage.
Compagnon professionnel
III/CP2 monteur de structures 0.034 h 56.122 1.908148
métalliques.

Ouvrier professionnel II/OP


monteur de structures 0.034 h 49.808 1.693472
métalliques.

Moyens auxiliaires 2 % 6.754 0.13508

Coûts indirects 3 % 6.886 0.20658

Coût d'entretien décennal: 0,352 DT les 10 premières années. Montant total HT: 7.08928
Montant total TTC: 8.365
Tableau 3 : Détails de Prix Profilé laminé à froid

99
Mémoire Construction Métallique

Devis 1ère Variante (Pannes et Lisses en profilé laminé à chaud ‘I’)

Longueur Poids Poids Prix acier Prix total


Type Profilé Nombre
[m] [KG]/ml total [KG] [DT] [MDT]
Couvertures S350
3042 m² 2.50 7605 20 152.10
+ bardages t= 7 mm
Pannes IPE140 192 6 12.90 14861 5.111 75.95
184 2.4
Liernes HA10 2.47 1389 1.5 2.08
32 3.8
Lisses IPE140 48 6 12.90 3715 5.111 18.99
32 2.5
Suspentes HA10 2.47 351 1.5 0.53
16 3.9
Traverses IPE550 36 12 106.00 45792 5.111 234.04
Jarrets (1/2)IPE550 36 2.12 53.00 4045 5.111 20.67
Poteaux IPE550 27 7.5 106.00 21465 5.111 109.71
Poids Prix Total 614.08
99 tonnes
Total [t] [MDT] M.DT
Tableau 4 : Devis 1ère Variante (Pannes et Lisses en profilé laminé à chaud ‘I’)

Devis 2ème Variante (Pannes et Lisses en profilé laminé à froid ‘[‘ )

Problème du temps on n’a pas arrivé à dimensionner manuellement les


traverses et les poteaux selon la variante 2, selon le calcul par logiciel, les poteaux
et les traverses sont des IPE450.

Longueur Poids Poids Prix acier Prix total


Type Profilé Nombre
[m] [KG]/ml total [KG] [DT] [MDT]
Couvertures S350
3042 m² 2.50 7605 20 152.10
+ bardages t= 7 mm
Pannes C 192 6 8.41 9687 8.365 81.03
184 2.4
Liernes HA10 2.47 1389 1.5 2.08
32 3.8
Lisses C 48 6 8.41 2422 8.365 20.26
32 2.5
Suspentes HA10 2.47 351 1.5 0.53
16 3.9
Traverses IPE450 36 12 77.60 33523 5.111 171.34
Jarrets (1/2)IPE450 36 2.12 38.80 2961 5.111 15.13
Poteaux IPE450 27 7.5 77.60 15714 5.111 80.31
Poids Prix Total 522.79
74 tonnes
Total [t] [MDT] M.DT
Tableau 5 : Devis 2ème Variante (Pannes et Lisses en profilé laminé à froid ‘[‘ )

100
Mémoire Construction Métallique

Comparaison

Longueur Poids Poids Prix total % gain % gain


Type Profilé Nombre Prix acier
[m] [t]/ml total [t] [MDT] poids prix
IPE140 12.90 14861 5.111 75.95
Pannes 192 6
C 8.41 9687 8.365 81.03 34.8% -6.7%
IPE140 12.90 3715 5.111 18.99
Lisses 48 6
C 8.41 2422 8.365 20.26
Tableau 6 : Comparaison entre les deux types des profilés

Pour une première vue, on remarque que les profilés laminés à froid sont plus
chers que les profilés laminés à chaud, par contre ils sont plus légers (à peu près
35% de gain sur le poids propres qui subissent les traverses). Ce gain réduit
énormément la section de la traverse (on passe de IPE550 à IPE450), alors les
poteaux auront une section plus économique, également les semelles. On aura une
structure plus légère et plus économique comme indiquée dans ce tableau :

Poids Prix Total


Total [t] [MDT]
Variante 1 99 614.08
Variante 2 74 522.79
Différence 26 tonnes 91 M.DT
% 25.8% 14.9%
Tableau 7 : Comparaison entre les deux variantes

101
Mémoire Construction Métallique

Annexes

102