Vous êtes sur la page 1sur 17

~~~\ G:J..-....

J\

LE DIRECTEUR DES ROUTES ET


DE LA CIRCULATION ROUTIERE

:'-.1ESSIEURS LES DIRECTEURS REGIONAUX ET PROVG·;CLA.UX


DE L'EQUIPEMENT DE

OJLŒI Controle et suivi des travaux rOl.i'lerS


Note circulaire

Selon texte

l'honneur de vous informer que la DRCR a engagé une action de réflexion visant la
"1':1.;.

rd~nte du CPC re1~f aux travaux" routiers courants. Un groupe de travail composé des
représentants de laDRCR, ciu LPEE et de l'AMR. a déjà tenu plusieurs réunions au COtlts
desqueUes il a été examiné et préparé un l èr proj et de révision dudit CPC.:

Etant donné le délai important d'a')Outi.ssement de la procédure d'approbation et d'édition


finale de la nouvelle version du CPC,il a été décidé de proEter de ce premier travai1 e[fectu~
en mettant en application sous forme d'une note circulaire ci-jointe, quelques instructions
permettant de pallier à ccrt.ains problèmes rencontrés par les DREJ DPE lors du suivi des
ch"nti:::rsdes travaux ro'.ltiers.

Les prescriptions relati"y'csaux mélanges à froid et assises traitées atix liants hydrauliques
feront l'objet d'une deuxième circulaire qui vous sera adressée ultérieurement.

La présente circulaire entrera en vigueur le 10 décembre 1998. Les travaux lln,:és a';anl cetle

date doivent respecter ks sp'~ci~::ations préconiséès dans t~ cPS \


Copie tn:nsmisc i MM:
La Dircc1cun wijomG ;
Les Cbc:U de la DE d DPt' ;
Le~durnER

\.
~~~~ .~-~

-- ---._.~._---_.-.-._----~--_.-._---- .. _. ~.~.- \jj~_~:~:_~~~.:._!--~.~:~


:,~.._.~~::~~::.:~ r·t' ,,"-::
NOTE CIRCULAIRE

RELATIVE AU CONTROLE ET SUIVI


DES TRAVAUX ROUTIERS

1- Essais d’agrément

L’appellation ″ essais préliminaires″ prescrite dans le CPC sera remplacée par ″ essais
d’agrément ″

2- Plans de signalisation temporaire des chantiers routiers :

L’instruction sur la signalisation routière et le CPC des travaux routiers courants contient des
mesures spécifiques relatives à la signalisation temporaires des chantiers.

Ces mesures (introduction dans tous les CPS d’un article et d’un prix spécial pour la
prestation signalisation temporaire de chantier, remise par l’entrepreneur d’un plan de
signalisation, ….) ont essentiellement pour objet de préciser aux services gestionnaires de la
route et les entreprises, l’importance que revêt la mise en place dans tous les chantiers d’une
signalisation temporaire efficace.

La mise en application de ces mesures a permis de constater que l’évaluation du prix unitaire
de la signalisation temporaire journalière du chantier n’est pas bien maîtrisée par les
entreprises à cause de l’absence d’un plan de signalisation temporaire visé par l’administration
et joint au dossier de consultation des entreprises.

Aussi, pour pallier à ce problème, il est demandé au DRE/DPE dorénavant de remettre avec le
dossier de soumission (CPS, Plans d’exécution,….) aux entreprises un plan de signalisation
temporaire du chantier ″visé bon pour exécution″.

3- Graves non traitées pour couche de fondation

Pour des raisons de conformité de spécifications entre le CPC et le nouveau catalogue de


structures de chaussées neuves (édition 1995), les prix relatifs aux graves non traitées pour
couche de base énumérés ci-dessous remplaceront les quatre prix du Fascicule n° 2 du CPC.

Ces nouveaux prix rémunèrent la fourniture, le transport et la mise en œuvre des matériaux du
type GNFi :

• Prix n° D2, 1,a : GNF1 0/60 d’indice de concassage≥60


• Prix n° D,2,1,b : GNF1 0/40 d’indice de concassage≥60
• Prix n° D2,1,c: GNF2 0/60 d’indice de concassage≥30
• Prix n° D,2,1,d : GNF2 0/40 d’indice de concassage≥30

1
• Prix n° D,2,1,e : GNF3 0/60 non concassée
• Prix n° D,2,1,f : GNF3 0/40 non concassée

4- Graves non traitées pour couche de base

En plus des deux prix (D,2,2,a et D,2,2,b) prescrits dans le Fascicule n° 2 du CPC relatifs à la
GNA et GNB il sera défini pour la couche de base les nouveaux prix suivants :

• Prix n° D,2,2,c : GNC 0/40 d’indice de concassage ≥ 30


• Prix n° D,2,2,d : GNC 0/31,5 d’indice de concassage ≥ 30
• Prix n° D,2,2,e : GND 0/40 non concassé
• Prix n° D,2,2,f : GND 0/31,5 non concassé
• Prix n° D,2,2,d : GNR 0/31,5 d’indice de concassage de 100%

5- Spécifications des graves pour assise non traitée :

Les nouvelles spécifications précisées dans les tableaux ci-dessous relatives aux graves pour
assise non traitée remplaceront celles préconisées dans le fascicule n°5 cahier n°2

Tableau de Spécifications des graves non traitées


Graves non traitées Graves non traitées
pour couche de base Pour couche de fondation
GNR GNA GNB GNC GND GNF
GNF1 GNF2 GNF3
Granularité Tab 1 Tab 2 Tab 3 Tab 4
Angularité > 100 > 100 > 35 > 30 -- > 60 > 30 --
IC (%)
Dureté LA < 25 < 30 < 35 < 40 < 30 < 40 < 50
(**)
Résistance < 20 < 25 (*) < 30 < 35 < 25 (*) < 35 < 45
à l’usure (*) (*) (*) (*)
(MDE)
Forme CA < 30 --
Z H Ip non mesurable ES (0/5) > 30 IP < 6 sinon IP<6 et
Propreté o h ES(0/2) > 50 ES (0/2) > 45 VB < 1,5 ES(0/2)>45 IP < 8 ou VB<2
n a sinon VB<1 sinon VB<1,5 IP < 8 sinon VB <1,5
e d ou VB<2 IP < 8 ou VB<2 IP < 12.

(*) en zone d, le MDE n’est pas pris en compte.


(**) une compensation entre LA et MDE est autorisée dans la limite de 5 points

Les fuseaux de spécifications sont les suivants :

2
Tableau n°1 : Granulats 0/20 pour GNR

Classe Granularité Passant au Tamis de mm


31.5 30 10 5 2 1 0.5 0.2 0.08
mini 100 85 56 38 23 16 11 7 4
maxi - 100 84 66 46 34 24 14 8

Tableau n°2 : Granulats pour GNA et GNB

Origine Classe Granularité passant au Tamis de mm

40 31.5 20 10 6.3 2 0.08


0/20 100 44 25 6
à à à
65 42 10
100 85 68 43 35 22 4
Ballastière 0/31.5 à à à à à à
100 100 78 64 43 11
100 85 62 35 25 14 2
Roche 0/31.5 à à à à à à
100 90 62 50 34 10
- 100 85 47 35 18 2
massive 0/20 à à à à à
100 77 60 38 10

Tableau n°3 : Granulats pour GNC et GND

Classe Granularité Passant au Tamis de mm


60 40 20 10 6.3 2 0.08
- 100 52 35 25 13 2
0/31.5 à à à à à
87 70 60 38 10
100 80 57 30 - 10 2
0/40 à à à à à
100 82 65 32 10

Tableau n°4 : Granulats pour GNF1, GNF2 et GNF3

Matériau Classe Granularité Passant au Tamis de mm


80 60 40 20 10 6.3 2 0.08
100 89 69 59 53 40 10
GNf1 0/60 100 - 58 40 31 26 18 2
- 100 90 70 64 48 14
0/40 100 - 60 40 33 20 2
GNf2 - 100 89 69 59 53 40 10
et 0/60 100 80 55 32 25 17 7 2
GNf3 0/40 - 100 90 70 64 48 14
100 80 47 30 20 10 2

6- Natures et fréquences des contrôles de qualité des matériaux pour assises


non traitées

3
Les natures et fréquences des contrôles de qualité des matériaux pour assises non traitées à
respecter sont présentées dans le tableau ci-après. Elles remplaceront ceux préconisées dans
le tableau de l’article 4 du fascicule n°5 cahier n°2.

4
TABLEAU DES NATURES ET FREQUENCES DES CONTROLES DE QUALITE DES MATERIAUX POUR
ASSISES NON TRAITEES

Désignation Qualité du matériau Désignation de l’essai Fréquence des essais


du matériau à contrôler
Essai d’agrément sur (300 m3) ou sur une production journalière Essai de recette

Granularité Granulométrie 5 essais pour chaque catégorie de matériau et par provenance (***) 1/1000 m3

Propreté Indice de plasticité ″ ″ ″ 1/1000 m3

Equivalent de sable sur 0/2 ou ″ ″ ″ 1/1000 m3


Graves non 0/5
traitées
Valeur au bleu ″ ″ ″ 1/1000 m3
Dureté
Los Angeles 2 essais pour chaque catégorie de matériau et par provenance 1/5000 m3
Micro Deval Humide (MDE) ″ ″ ″ 1/5000 m3

Angularité (*) Indice de concassage ou Pour chaque catégorie de matériau et par provenance 1/5000 m3
angularité

Forme (**) Coefficient d’applatissement 5 essais pour chaque catégorie de matériau et par provenance 1/1000 m3

(*) : essai valable uniquement pour les ballastières


(**) : seulement pour la GNR
(***) : les résultats des essais d’agrément de la grave non traitée, relatifs à la granulométrie sont considérés concluants si au moins 3 (trois) courbes granulaire sur 5 (cinq)
sont inscrites dans le fuseau préconisé.

5
7- Spécifications de la Grave Bitume
a) Granulats
Classe Granularité passant au Dureté Propreté Angularité
du tamis de (m/m)
fuseau
TMJA TMJA
25 20 6 2 0,08 >4500 2000<T<4500 750<T<250 IP ES >4500 2000<T<4500 750<T<250
v/j v/j v/j v/j v/j v/j
GBB 0/25 100 74 37 24 6 LA<30 LA<35
à à à à MDE<25 MDE<30
100 60 40 10 NP >30 >100 >50
0/20 100 44 25 6 Avec compensation entre le LA et
à à à le MDE dans la limite de 5 points
65 42 10
0/14 6-10
GBF 0/31,5 45 20 3 LA < 40 et MDE < 35 avec > 30 roulés
à à à compensation entre le LA et le admissibles
60 35 7 MDE dans la limite de 5 points
LA + MDE < 75

NB : L’ES porte sur la fraction 0/5 du mélange minéral


La propreté des gravettes d/D est vérifiée par les limites d’Atterberg. La non plasticité
des échantillons doit être strictement vérifiée.

b) Performances
Module de Résistance Stabilité Marshall Compacité Fluage Stabilité à l’eau
Richesse compression Marshall RH/RS
LCPC 18C En KG (LCPC)
en Bars % (m/m)
LCPC Marshall
2 Bitume 60/70 >45 Bitume 60/70>700 88 91 <4 > 0,65
à Bitume 40/50 >50 Bitume 40/50>800 à à
2,5 95 97
1,5 Bitume 60/70 >45 Bitume 60/70>500 85 88 <4 > 0,65
à Bitume 40/50 >50 Bitume 40/50>600 à à
2,2 96 97

6
8- Caractéristiques des Granulats pour enduits superficiels
Les nouvelles caractéristiques des granulats à respecter pour les enduits superficiels sont
récapitulés dans le tableau suivant :

Essais Trafic en TMJA(1)


2000<T<4500 750<T<2000 200<T<750 T<200 Observation
v/j v/j v/j v/j
Dureté Los Angeles <20 <25 <30 <35 une compensation
Résistance à l’usure « Micro Deval <15 <20 <25 <30 entre LA et MDE est
en présence d’eau » (2) autorisée dans la
limite de 5 points
Coefficient d’aplatissement « CA » <20 <25 <25 <30
Propreté <1 <1 <1 <1
Adhésivité à l’immersion après 6h 24 h
séchage
Angularité : RC >4 Valable pour les
ballastières
(1) : Avec 35% de PL de TTC ≥ 1,5 T ou 14% de PL de TTC ≥ 8 T (Hypothèse nationale). Dans le cas
d’hypothèse de PL différent que celle adoptée au niveau national les corrections sont à faire.
(2) : En zone d, le MDE est remplacé par le MD

.9- Contrôle des matériaux pour enduits superficiels

Les matériaux pour enduits superficiels sont soumis à des essais d’agrément et à des essais de
recette dont la nature et la fréquence sont données dans le tableau ci-après :

7
TABLEAU DES NATURES ET FREQUENCES DES CONTROLES DE QUALITE DES MATERIAUX POUR
ENDUITS SUPERFICIELS

Désignation Qualité du matériau Désignation de l’essai Fréquence des essais


du matériau à contrôler
Essai d’agrément sur (100 m3) ou sur une production Essai de recette
journalière

Granularité Granulométrie 3 essais pour chaque classe granulométrique et par Un essai tous les 200 m3
provenance
″ ″
Propreté % éléments inférieur à 0,5 ″ ″ ″
Granulats mm

4/6 Dureté Los Angeles 1 essai pour chaque classe granulométrique et par Un essai tous les 500 m3
provenance
6/10
Micro Deval Humide (MDE ″ ″ ″ ″ ″
10/14
Angularité (*) Indice de concassage ou Pour chaque classe granulométrique et par provenance Un essai tous les 200 m3
angularité
3 essais pour chaque classe granulométrique et par
Forme Coefficient d’aplatissement provenance ″ ″

Adhésivité NM n° 03.4.036 1 essai par provenance Un essai tous les 500 m3

(*) : essai valable uniquement pour les ballastières

8
10- Formulation du béton bitumineux

En plus des dispositions préconisées dans l’article 7 du Fascicule n°5 cahier n°4 relatives à l’étude de
formulation du béton bitumineux, il est demandé à l’entrepreneur d’effectuer l’essai de compactabilité
à la PCG vérifiant les critères suivants :

- compacité à 10 (C10) girations < 89%


- compacité à 60 (C60) girations 92 à 95% pour EB 0/10
- compacité à 80 (C80) girations 93 à 96% pour EB 0/14

L’on choisira parmi les formules satisfaisantes à ces critères, celle qui donnera le plus faible
coefficient C10 pour limiter les phénomènes d’orniérage

11- Modalités de prise en compte des terrassements :

Il est constaté que plusieurs marchés de travaux routiers, soumis à l’approbation de la DRCR,
il est prescrit le mode de mesurage des terrassements par le système de l’avant métré
forfaitaire établi préalablement à l’exécution des travaux.

Cette méthode de mesurage a posé de sérieux problèmes du fait que plusieurs projets ont été
soumis à la concurrence sans que l’avant métré et les sondages aient été réalisés. Cette façon
de faire, renforce l’esprit de spéculation, fausse la concurrence entre les entreprises et ne
permet pas d’obtenir des prix tenant compte de la nature et des difficultés des travaux à
réaliser.

Ainsi, il a été décidé de recourir systématiquement pour tous les marchés futurs comportant la
prestation de terrassement, à la méthode de métrés dressés après exécution, telle qu’elle est
définie dans l’article 21 (21,1,1 ou 21,1,2) du fascicule n° 3 du CPC.

Il est à signaler que le recours à cette méthode de métrés dressés après exécution ne peut
donner ses fruits que si la DRE/DPE veille à la qualité des études routières qui doivent être
nécessairement accompagnées des sondages permettant la détermination des sections dont la
nature des sols est homogène.

12- Fourniture des liants hydrocarbonés

Les prix du CPC relatifs à la réalisation des travaux de chaussée dont la fourniture de liant
hydrocarboné est à la charge de l’Administration ne doivent plus être prescrits dans le CPS
des travaux routiers.

13- Choix de la catégorie de liant hydrocarboné dans les travaux d’enduits


superficiels :

Deux catégories de liant hydrocarboné sont disponibles sur le marché pour réaliser les enduits
superficiels. Il s’agit du bitume fluidifié et de l’émulsion de répandage. Chacun de ces liants
possède des propriétés particulières qu’il convient de les utiliser avec le plus grand

9
discernement pour obtenir les meilleures performances techniques et pour limiter les risques
d’échecs.

Les conditions climatiques qui règnent lors de l’exécution des travaux de revêtement
superficiels influent très fortement sur la tenue à court terme du revêtement et condamne par
période de l’année l’utilisation de l’une ou l’autre des catégories de liant hydrocarboné
précitées.

Etant donné que la date de démarrage des travaux routiers est sujette à de nombreux aléas
(délais d’engagement, de visa, d’approbation de marchés, ….) et ne permet pas souvent de
maîtriser la période de réalisation des revêtements qualifiée comme un facteur déterminant
pour la réussite d’un enduit superficiel, il est demandé à chacun des DRE/DPE de ne pas
spécifier dans les articles des CPS futurs la nature du liant hydrocarboné (fournis par
l’entreprise) à utiliser et de laisser le choix à l’entrepreneur de proposer lors de démarrage des
travaux tenant compte des conditions climatiques, la catégorie de liant qu’il compte exécuter
pour réussir une bonne tenue de son revêtement superficiel.

14- Spécifications des liants hydrocarbonés

a) Bitumes purs

Les spécifications exigées pour chaque classe de bitume pur sont définies comme suit :
Tableau de spécifications des bitumes purs

Classes
Désignation Référence de la
méthode
D’essais 80/100 60/70 40/50
40 à 51 43 à 56 47 à 60
Point de ramollissement par la méthode NM 14.01.B.006
Bille et anneau en degré centigrade

Pénétrabilité à 25° C, 100 gr NM 14.01B.003 80 à 100 60 à 70 40 à 50


5 secondes ( en dixième de mm).
Densité relative à 25° C (méthode au NM 14.01B.005 1,00 à 1,07 1,00 à 1,10
pycnomètre)
Perte de masse au chauffage (163° C NM 14.01B.008 inférieur à 1 inférieur à 1 inférieur à 1
pendant 5 heures) en %
Pourcentage de pénétrabilité restante NM 14.01B.007 supérieur à 70 supérieur à 70 supérieur à 70
par rapport à la pénétrabilité initiale
après perte de masse au chauffage en %
Point d’éclair (appareil Cleveland) en NM 14.01B.010 supérieur à 230 supérieur à 230 supérieur à
degré centigrade 230
Ductilité à 25° C (en cm) NM 14.01B.004 supérieure à supérieure à 80 supérieure à
100 60
Solubilité dans le Tétrachloroéthylène NM 14.01B.009 supérieure à supérieure à supérieure à
(en %) 99,5 99,5 99,5
Teneur en paraffine en % NM 14.01B.011 inférieure à 4,5 inférieure à 4,5 inférieure à
4,5
Pénétrabilité résiduelle en p.100 après NM 14.01B. supérieure à 47 supérieure à 52 supérieure à
perte à la chaleur en couche mince 5 55
heures à 163° C.

10
b) Les bitumes fluidifiés :

Les spécifications exigées pour chaque classe de bitume pur sont définies comme suit :

Tableau de spécifications des bitumes fluidifiés

Désignation Référence de la Classes


méthode
D’essais 0–1 10 – 15 400 – 600 800 – 1400

Pseudo viscosité, en
secondes mesurée au NM 14.01B.016 < 30 - - -
viscosimètre : - 10 à 15 - -
- - 400 à 600 80 à 200
- Orifice 4 mm à 25 ° C
- Orifice 10 mm à 25 ° C
- Orifice 10 mm à 40 ° C

Densité relative à 25° NM 14.01B.014 0.9 à 1.02 0.92 à 1.04


Distillation fractionnée
(résultats exprimés en
pourcentage du volume
initial) Fraction distillant au-
dessous de :
- 190° C NM 14.01B.014 <9 - - -
- 225° C 10 à 27 < 11 <2 <2
- 315° C 30 à 45 16 à 28 5 à 12 3 à 11
- 360° C < 47 < 32 < 15 < 13
Pénétrabilité à 25° C, 100
grs 5 secondes du résidu à la NM 03.4.012 80 à 250 80 à 200
distillation à 360° C, en
dixième de mm.
Point d’éclair en vase clos en NM 14.01B.013 21 < A > 55 et B > 55 > 55
°C

c) Emulsions de bitume

Les spécifications exigées pour chaque classe de trafic sont définies dans le tableau ci-
dessous.

Domaine d’emploi des émulsions de bitume :

Selon leur stabilité, les émulsions de bitume sont utilisées pour les usages ci-après :

Classe d’émulsion Usages


Emulsion à rupture rapide ou semi-rapide Enduit superficiel
Emulsion à rupture semi-rapide Emplois partiels et stabilisation
Emulsion à rupture lente Enrobage
Emulsion surstabilisée Imprégnation
Traitement particulier

11
Tableau de spécifications des émulsions de bitume

Usages Enduit superficiel Emploi partiel et Enrobage Imprégnation et


enduit superficiel usages spéciaux

Désignation Classe méthode Rapide Semi – rapide Lente Surstabilisée

D’essai R. 65 R. 69 SR. 65 L. 65 SS. 55


Teneur en eau en % NM 03.4.032 < 37 < 32 < 37 < 37 < 47

Pseudo viscosité à 25° C (° E) NM 03.4.033 >6 > 15 >6 >6 > 15


Homogénéité
% de particules >0.63 mm NM 03.4.037 < 0.1
% de particules comprises entre 0.63 et 0.16 < 0.25

Stabilité au stockage % (**)


Emulsion à stockage limité NM 03.4.031 <5 <5 - - -
Emulsion stockable - - <5 <5 <5

Adhésivité (***) NM 03.4.036


> 75 > 75 > 75 -
-
Indice de rupture NM 03.4.035 < 100 80 à 140 (*) > 120 -
Stabilité au ciment (en grs) NM 03.4.030 <2
Charge des particules NM 03.4.034 Positive.

(*) : Pour l’enduit superficiel l’indice de rupture de l’émulsion semi-rapide doit être<120
(**) : Il est admis qu’une émulsion stockée pendant un temps T, brassée, puis laissée au repos pendant 24 h, peut présenter une couche superficielle de solution aqueuse (essai
de stabilité au stockage).
On distingue :
- Emulsion à stockage limité par le fait que le temps T précédemment défini est au maximum de 5 jours.
- Emulsion stockable par le fait que le temps T précédemment défini est au maximum de 3 mois.
(***) : Les caractéristiques d’adhésivité d’une émulsion doivent être spécifiées vis à vis du granulat qui sera indiqué dans le CPS.

12
15- Définition des prix supplémentaires relatifs aux nouvelles techniques
routières

Les nouveaux prix ci-dessous définissent certaines prestations complémentaires à celles


prévues au CPC relative à la réalisation de nouvelles techniques routières. Ces nouveaux prix
peuvent être prescrits dans les CPS des travaux routiers.

• PRIX n°E-1 - ENDUITS SUPERFICIELS SANDWICH

Ce prix rémunère au mètre carré l’exécution des enduits sandwich y compris toutes sujétions,
la fourniture du liant et du granulat étant à la charge de l'Entrepreneur.

Il comprend l’achat, le transport du liant du lieu de livraison au chantier le stockage sur


chantier, le nettoyage de la chaussée avant enduisage, le compactage, le balayage et
l'élimination des rejets ainsi que toutes les sujétions résultant des documents contractuels.

Ce prix comprend éventuellement la fourniture et le répandage du dope d'adhésivité.

• PRIX n°E-2 - GRAVE EMULSION POUR COUCHE DE BASE A LA


NIVELEUSE OU AU FINISSEUR

Ce prix rémunère à la tonne mise en œuvre, la couche de base en grave émulsion de la


chaussée y compris la fourniture des liants et de granulats.

- Prix n° E-2-a – Grave émulsion 0/10


- Prix n° E-2-b– Grave émulsion 0/14
- Prix n° E-2-c – Grave émulsion 0/20

Ces prix comprennent l’achat, le transport du liant du lieu de livraison au chantier et


éventuellement la couche de scellement à l’émulsion de bitume, ainsi que toutes les sujétions
résultant des documents contractuels.

• PRIX n°E-3 - GRAVE EMULSION POUR REPROFILAGE A LA NIVELEUSE OU


AU FINSSEUR

Ce prix rémunère à la tonne mise en œuvre, le reprofilage en grave émulsion de la chaussée y


compris la fourniture des liants et de granulats.

- Prix n° E-3-a – Grave émulsion 0/10


- Prix n° E-3-b – Grave émulsion 0/14

Ces prix comprennent l’achat, le transport du liant du lieu de livraison au chantier et


éventuellement la couche de scellement à l’émulsion de bitume, ainsi que toutes les sujétions
résultant des documents contractuels. Ces délais seront obligatoirement compatibles avec les
délais globaux partiels prévus au CPS.

13
• PRIX n°E-4 - ENROBE COULES A FROID MONOCOUCHE POUR COUCHE
DE ROULEMENT

Ce prix rémunère au mètre carré, le revêtement monocouche aux enrobés coulés à froid de la
chaussée y compris la fourniture des liants et de granulats.

Ce prix comprend l’achat, le transport du liant du lieu de livraison au chantier, ainsi que
toutes les sujétions résultant des documents contractuels.

• PRIX n° E-5 - ENROBE COULES A FROID BICOUCHE POUR COUCHE DE


ROULEMENT

Ce prix rémunère au mètre carré, le revêtement bicouche aux enrobés coulés à froid de la
chaussée y compris la fourniture des liants et de granulats.

Ce prix comprend l’achat, le transport du liant du lieu de livraison au chantier, ainsi que
toutes les sujétions résultant des documents contractuels.

• PRIX n°E-6 - ENROBE MINCE POUR COUCHE DE ROULEMENT

Ce prix rémunère à la tonne, l’exécution des enrobés mince de la chaussée à la niveleuse ou


au finisseur y compris la fourniture des liants et de granulats.

Ce prix comprend l’achat, le transport du liant du lieu de livraison au chantier et la couche


d'accrochage à l'émulsion de bitume, ainsi que toutes les sujétions résultant des documents
contractuels.

• PRIX n°E-7 - ENROBE A FROID POUR COUCHE DE BASE

Ce prix rémunère à la tonne, l’exécution des enrobés à froid de la chaussée à la niveleuse ou


au finisseur y compris la fourniture des liants et de granulats.

Ce prix comprend l’achat, le transport du liant du lieu de livraison au chantier et la couche


d'accrochage à l'émulsion de bitume, ainsi que toutes les sujétions résultant des documents
contractuels.

• PRIX n°E-8- ENROBE A FROID POUR REPROFILAGE A LA NIVELEUSE OU


AU FINISSEUR

Ce prix rémunère à la tonne, le reprofilage aux enrobés à froid de la chaussée à la niveleuse ou


au finisseur y compris la fourniture des liants et de granulats.

Ce prix comprend l’achat, le transport du liant du lieu de livraison au chantier et la couche


d'accrochage à l'émulsion de bitume, ainsi que toutes les sujétions résultant des documents
contractuels.

14
• PRIX n°E-9 - ASSISE TRAITEE AUX LIANTS HYDRAULIQUES
POUR COUCHE DE BASE

Ces prix rémunèrent au mètre cube la fourniture, le transport et la mise en œuvre en couche
de base du matériau :

Prix n°E-9-a Grave améliorée au ciment


Prix n°E-9-b Grave valorisée au ciment
Prix n°E-9-c Grave ciment
Prix n°E-9-d Béton de ciment

• PRIX n° E-10 - CONFECTION DE SOUS COUCHE EN MATERIAUX


ANTICONTAMINANTS

Ce prix rémunère la fourniture, le transport et la mise en œuvre en sous couche d’accotement


de matériaux anticontaminants.

Il s’applique au mètre cube en place, la quantité à prendre en compte étant calculée à partir
des épaisseur, largeur et longueur réalisées sans que celles-ci puissent excéder les valeurs
prescrites par le CPS.

Il comprend l’humidification du matériau, son réglage et son compactage, ainsi que toutes les
sujétions résultant des documents contractuels.

• PRIX n° E-11 - CONFECTION DE SOUS COUCHE EN MATERIAUX


DRAINANTS

Ce prix rémunère la fourniture, le transport et la mise en œuvre en sous couche d’accotement


de matériaux drainants.

Il s’applique au mètre cube en place, la quantité à prendre en compte étant calculée à partir
des épaisseur, largeur et longueur réalisées sans que celles-ci puissent excéder les valeurs
prescrites par le CPS.

Il comprend le serrage et le réglage des granulats, ainsi que toutes les sujétions résultant des
documents contractuels.

• PRIX n° E-12 - FOURNITURE ET MISE EN PLACE D’UN GEOTEXTILE

Ce prix rémunère au mètre carré de surface utile la fourniture et mise en œuvre de géotextile
drainant ou anticontaminant synthétique non tissé selon les spécifications des plans visés
« bon pour exécution ».

Il comprend toutes sujétions de préparation du sol et d’assemblage, et les sujétions de pose


(coupes, raccords, recouvrements, etc...).

15
Il s’applique au mètre carré de textile posé mesuré contradictoirement, sans tenir compte des
recouvrements.

16- Délais de réalisation et de remise des résultats des essais de laboratoire

Les délais de réalisation et de remise des essais d’agrément ou de contrôle seront arrêtés d’un
commun accord entre l’Administration et l’Entrepreneur en fonction du programme général
des travaux de démarrage du chantier.

17- Cas particulier des travaux intéressant les câbles souterrains des PTT

Si l’administration des P.T.T. ne juge pas de conclure avec l’Entrepreneur un accord spécial
pour l'exécution des travaux de terrassements et de maçonnerie intéressant les câbles
souterrains de télécommunication et pour la manutention de ceux-ci, celui-ci devra accepter,
sans indemnité, l’intervention sur ses chantiers, par une autre entreprise, des travaux
intéressant les câbles tant que ces travaux n’affectent pas les délais contractuels prévus.

18- Maintien de l’écoulement des eaux et des circulations

L’Entrepreneur doit conduire les travaux de telle sorte que les écoulements d'eau et les
circulations de toute nature soient convenablement assurés en tout temps. Sont à sa charge les
déviations et ouvrages provisoires nécessaires à cet effet, leur entretien et leur signalisation de
jour et de nuit.

En cas de carence de l’entrepreneur, l’administration, peut prendre, sans mise en demeure


préalable, les mesures nécessaires aux frais de l'Entrepreneur. L’entrepreneur sera déclaré en
carence dans le cas où il n’exécuterait pas les ordres écrits de l’Administration dans les délais
prescrit par ledit écrit.

16